Les A400M de la Royal Air Force ne sont pas encore certifiés pour transporter les moteurs d’avions F-35B

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. Aymard de Ledonner dit :

    Je ne vois pas pourquoi cette certification devrait trainer. Sinon utiliser les C17 est peut-être pertinent pour les moteurs du F35 si le nombre de moteurs à transporter est important vu leur fiabilité….

    • Frede6 dit :

      Je ne vois pas pourquoi il y a besoin d’une certification… l’aéronautique et la paperasse une histoire d’amour durable

      • Harambe dit :

        En cas de transport de gros matériel non certifiés, en cas de problème, j’imagine que les responsables de la maintenance de l’avion ou les fournisseurs du moteur peuvent se dédouaner genre « l’a400m produit trop de vibration au décollage et l’atterrissage ce qui cause des dommages au moteur lors de son transport ».

      • Frede6 dit :

        D’où mes propos pour expliquer que dans la majorité des cas ces certification sont juste de la paperasse sans valeur ajoutée

    • Eurafale dit :

      Tout simplement parce que ça fait chier les américains de certifier un avion européen. Cela leur permet d’imposer de facto leur propre matériel en arguant du fait que les avions européens ne sont pas compatibles. Cf l’Eurofighter qui n’est pas qualifié pour l’emport de la B-61 contrairement au Tornado, tout ça parce que les américains n’ont pas voulu… ce qui a poussé pas mal de pays européens à acheter du F-18SH ou du F-35 (Allemagne, Belgique…)
      D’ici à penser qu’ils font pareil pour l’A400M histoire de pousser encore sur le C-130J…

      • Prêcheur dit :

        Je suis d’accord à 100% avec vous.

      • Fyd dit :

        Sauf que le F-18SH n’est pas certifié.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « ce qui a poussé pas mal de pays européens à acheter du F-18SH  » A ma connaissance aucun pays européen n’a acheté de « Super Hornet » L’ Allemagne serait intéressé par la version guerre électronique, le EF-18 « Growler » pour remplacer ses Tornado E.C.R (Electronic. Combat. Reconnaissance.) qui commencent à avoir de la « bouteille »!

  2. tankaboum dit :

    mince, on pourrait pas les aider et payer une partie de la qualification? pourquoi pas envisager un atterrissage de l’a400 sur leur porte F bidule? Une livraison par Amazon? Non je pense qu’un bon vieux trébuchet fera l’affaire…histoire de leur montrer l’avantage de la catapulte

  3. farragut dit :

    Et alors, commande de V-22 par les Anglais en vue pour ses porte-aéronefs ?
    Après tout, ils pourraient tout simplement aligner leurs équipements sur ceux des US Marines… En attendant d’équiper leurs PA d’EMALS et de brins d’arrêt pour recevoir sur leurs ponts les F-35C de l’US Navy ! 😉
    Commande groupée avec les Japonais, et passage aux réacteurs nucléaires embarqués, comme les Australiens ?
    Il faut absolument que Naval Group se mette à la conception et réalisation de catapultes électromagnétiques, et que l’on équipe nos PA de lasers de défense (on a déjà les réacteurs, nous!).
    Un prochain billet en vue, M. Lagneau ?

    • Loufi dit :

      Sans déconner, y a pas la place de stocker plusieurs moteurs de rechange sur leur bateaux hideux? Y a besoin d’osprey? Pour les prendre où et les amener où ?

  4. Lucy dit :

    « Si, pour la première fois, le porte-avions américain USS Carl Vinson a pu embarquer un escadron d’avions de combat de 5e génération F-35C, c’est parce que les C-2A Greyhound qu’il utilisait jusqu’alors ont été remplacés par des CMV-22B Osprey,  »
    Quelqu’un aurait-il plus d’explications? La France n’a pas de COD tel le C-2A et le problème ne se pose pas. Pourquoi un navire ravitailleur ne pourrait pas stocker des F-135?

    • Harambe dit :

      Stocker des F135 et les trimbaler pendant des mois au dessus de l’océan ou les envoyer à l’unité en quelques heures par avion depuis une des 800 bases US autour du globe… C’est pas comme la France qui n’a que 6 bases à l’étranger hein 😉 ils ont les moyens de se permettre des livraisons au beau milieu de nul part en quelques heures..

      • Pascal (l'autre) dit :

        « C’est pas comme la France qui n’a que 6 bases à l’étranger hein  » J’ai maintes fois écrit que comparer les moyens militaires des U.S. avec les nôtres était le comble de la méconnaissance, de l’aveuglement ou de l’imbécilité! Vous ne dérogez pas à la règle!

      • Momo dit :

        Harambe, combien de bases l’algérie?
        Sans compter les villes françaises bien sûr.

    • Too dit :

      Le M88 est a peut de chose prêt deux fois plus petit qu’un F135. Pas besoin d’un tank volant pour transporter la bête.
      D’autant plus que le M88 est modulaire et il est possible de ne pas tout changer sans tout recalibrer.

      • Pluton dit :

        C’est le moteur d’un chasseur, donc c’est ni une question de volume ou de poids qui peut poser probleme a un avion de transport comme l’a400m.
        Y’a qque chose de curieux dans les normes de transport de ce moteur, est-il si « sensible » qu’il faut le transporter dans un contenaire avec des tas de specifications hors-normes, ou est ce juste une norme sorti du chapeau pour imposer un achat us pour une « operabilite » de materiel us…?

        • Patadouf dit :

          Il parait que pour les mécanos appelés à intervenir sur un moteur US, il est imposé par les « normes » le port d’un slip certifié.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Y’a qque chose de curieux dans les normes de transport de ce moteur, est-il si « sensible » qu’il faut le transporter dans un contenaire avec des tas de specifications hors-normes,  » Le F-135 possède peut être un
          système de réallumage en vol intégré utilisant de l’hydrazine qui est un produit particulièrement corrosif et toxique à l’instar du f-16 qui lui le possède externe au moteur.
          « ou est ce juste une norme sorti du chapeau pour imposer un achat us pour une « operabilite » de materiel us…? » Les connaissant pas impossible non plus!

        • Gaulois78 dit :

          Les deux mon capitaine, normes délirantes pour exclure le non US et visiblement une grande fragilité du moteur, avec la mise en service du F35 dans le monde Otanien dans peu de temps on en aura le retour d’expérience…

    • Alex dit :

      Oui, moi j’ai plein d’infos, mais just one stuff, il faudrait juste comprendre quelque chose à votre question parce que là c’est du chinois…

  5. philbeau dit :

    Au gré des billets que nous lisons depuis des mois sur les déconvenues et autres péripéties techniques de nos voisins britons , il se dégage toujours une impression de désordre dans les choix et les orientations stratégiques , souvent le fait de décisions hasardeuses et prises sans cohérence avec d’autres précédentes . Les exemples sont nombreux , on peut citer notamment les retraits intempestifs des avions radar Sentinel et Sentry , comme récemment celui des Hercules . On pourrait longuement débattre de l’embrouillamini qui a vu la conception et la réalisation de leurs porte-aéronef…Ce qui ne les empêche pas , loin de là , de proclamer très fort et avec quelque arrogance la puissance de leurs forces armées , d’une manière qui vaudrait à notre ministresse de se faire qualifier de française cocardière …

  6. Math dit :

    La blague du V22 a 50 millions d’euros… et qui portera les moteurs du V22? Ils ont des hélicoptères ou pas? Ils ont des navires de soutien ou pas?
    Ha la la, le F35 et son interessant réacteur. C’est pas beau tout ça!

  7. Raymond75 dit :

    Les chinois doivent trembler lorsqu’ils voient un porte avions équipés de F35, et suivi d’une noria de porteur de réacteurs de remplacement …

    Un avion capable de transporter 77 t dans n’importe quelle condition, pour transporter un réacteur de 7 t ! La Défense (avec un ‘D’ majuscule) n’a pas de prix.

  8. Thanksgiving dit :

    C’est le seul moyen pour les moteurs de la Dinde de voler?

  9. Momo dit :

    Evidemment un moyen grossier d’essayer d’imposer aux pays idiots qui ont payé le racket f35 qu’il leur faut des zincs de transport US.
    LM et les US sont tellement sûr de leur business f35 qu’ils ne font pas même plus l’effort de rendre un peu subtiles leurs méthodes.

    On suppose que si jamais un A400 passe à moins d’un km le moteur perd ce qui lui sert de garantie…

  10. Bricoleur dit :

    Présentation bizarre du problème, M. Lagneau. J’ai relu plusieurs fois les 3 premiers paragraphes. On en conclue que pour faire comme les US ( = transférer un F 135 sur leur PA), les Brits pourraient compter « sur les capacités de transport de la Royal Air Force [RAF] ». Et vous nous annoncez que leurs A 400 M ne sont « pour le moment pas « qualifiés » pour prendre en charge le conteneur conçu pour le moteur du F-35B… ». Comme si l’A 400 M allait assurer la procédure COD ( Wiki: Le Carrier onboard delivery ou COD est une procédure de transport aérien militaire en vigueur sur les porte-avions américains du type CATOBAR. Elle permet de relier par les airs ces bâtiments de guerre à des bases aéronavales au moyen d’avions spécialement adaptés.) Oups … Un A 400 M atterrissant sur un PA !
    Cependant, sur le fond, le fait que les US « finassent » pour la certification du transport entre 2 aéroports du F 135 par A 400 M est une entreprise de plus de leur part pour « emmerder » les Européens et leur industrie militaire. Mais, la question reste étrange: les Brits ont acheté des réacteurs F 135 de rechange. Ils leur appartiennent. Ils peuvent donc les transporter comme ils veulent. Ah ben non. Les US diraient que les conditions techniques de transport ne seraient pas idoines et leurs assurances ne fonctionneraient pas en cas de pépin. Et … les Italiens, et les Belges, même tarif que les Brits ?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Bricoleur,

      Un porte-avions fait des escales…

      • Lex dit :

        Remarquez que les Américains ont déjà essayé le ravitaillement de porte-avion avec un C130, peut-être nos amis British veulent essayer l’A400M sur le PoW !

    • vrai_chasseur dit :

      @bricoleur
      @Lucy
      etc
      Le moteur du F35, le F135, est un cauchemar logistique.

      Volumineux (plus de 5,5 m de long, 1,2 m de diamètre pour 1,7 t), il a besoin en plus d’un container spécialisé pour le transport car il est ‘fragile’ : une fois monté sur le chasseur, il requiert une procédure de ‘rodage’ initial des joints des parties chaudes. S’il a été bousculé pendant le transport, cela risque de rendre cette procédure inopérante…Le container est donc bardé de capteurs (accéléromètres etc) et d’amortisseurs de chocs et le tout pèse quasiment 6 t. Oui, l’emballage pèse 3 fois plus que le moteur…

      – En transport aérien cargo, il faut une procédure spéciale de décollage et d’atterrissage pour le transporter (pas trop de g…). C’est pour ça que les ricains n’ont qualifié que l’hercules et le c17. En fait ils ont simplement qualifié les procédures take-off et landing… l’A400m et d’autres cargos peuvent très bien le faire aussi, il suffit de donner les procédures décollage / atterrissage aux équipages.
      Reste le COD.
      – Les Marines utilisent des V22 Osprey pour transporter le moteur jusqu’ à leurs navires. Mais ils sortent le moteur du container (ça ne rentre pas dans la soute sinon), démontent les pièces saillantes car sinon ça ne rentrerait pas non plus dans la soute du V22… l’arriment sur une palette spéciale et à l’arrivée ils le remontent autour du V22 – ce qui augmente l’espace de travail nécessaire à un V22 sur le pont d’envol. A voir ce que ça donnera dans le stress des opérations de guerre…
      – le C2 A Greyhound ne peut pas transporter ce container. Ni le moteur nu sur sa palette spéciale. C’est pour ça que l’US Navy le remplace par un V22 Osprey et utilisera la procédure V22 des Marines.
      – L’US Navy a aussi souhaité un transport sous élingue. Au cas où les V22 spéciaux US Navy ne seraient pas prêts à temps…Le moteur (dans son container) est héliporté sous élingue depuis un bateau de ravitaillement (un navire du MIlitary Sealift Command) jusqu’au PA. Seuls 2 hélicos sont qualifiés pour le faire : le CH53 Sea Stallion et ….le Super Puma (H225) d’Airbus Helicopters ( cf http://verticalmag.com/news/us-navy-rotorcraft-deliver-f-35-engines-underway-carriers/ ) ces Super Puma proviennent d’une société privée qui travaille pour le Pentagone.
      Pour les Brits :
      Transporter par A400m ne posera pas de problème -> qualifier les équipages, c’est tout.
      Pour amener le moteur à bord de leur PA en mer…faire appel au Military Sealift Command US, acheter/louer des V22 Osprey, ou louer les services de Super Puma (à l’armée française, par exemple…)
      Gros casse-tête pour les brits, mais aussi pour l’Italie, le Japon, Singapour …

      • Nexterience dit :

        Un m-88 ne doit pas aimer les chocs non plus. Il n’y a pas d’accéléromètres pour les transporter?

      • Momo dit :

        @ vraichasseur
        Merci pour ces infos.
        Plus on en apprend plus on est consterné par le f35.
        Il donne de l’espoir au pcc et aux russes, et motive leur agressivité. Navrant.
        En cas de conflit il n’y a plus de f35 en vol au bout de quelques jours.

  11. Raymond75 dit :

    Je pense que Amazon pourrait faire le job …

  12. Meiji dit :

    L’A400M sera certifié pour transporter le F135 en 2028 pour 600 millions d’euros.
    Lockheed Martin soulignera le fait que les chariots élévateurs pour charger le F135 ne sont pas encore certifiés, après quelques dizaines de millions de dollars ça devait être effectif en 2035 quand les Anglais remplaceront le F35, car une dinde furtive que les Chinois peuvent repérer a des milliers de kilomètres, pas fiable et qui n’emporte pas grand chose c’est pas l’idéal.
    Au pire en 2040 les Australiens auront des sous marins pour les aider …

  13. Bricoleur dit :

    Les PA US font aussi des escales. Donc le COD par CMV-22B Osprey ne leur était pas strictement nécessaire pour décider que le Carl Vinson pouvait « embarquer un escadron d’avions de combat de 5e génération F-35C ». Mais avec cette US Navy richissime (quoi que …), c’est toujours « ceinture et bretelles ».
    Il reste que cette affaire constitue bien une Nième preuve du diktat US sur les questions de matériel militaire.
    Merci M. Lagneau pour cette Nième preuve, et … pour l’ensemble de vos billets.

  14. Gégé dit :

    Merci pour ces explications claires et précises.

  15. Gaulois78 dit :

    Hum..hum…
    C’est quoi une base US pour vous ?
    D’après moi une base avec une logistique de transport et du stock moteurs en porcelaine + pd maintenance, il ne doit pas en avoir tant que ça hors des états unis…De toute façon la dinde n’aime ni le sable, ni la chaleur, ni le froid glacial…Alors combien de bases hors EU et Europe, 200, 100, 50, moins

  16. Bricoleur dit :

    @ Vrai chasseur. Merci pour les détails techniques du « cauchemar logistique ». Edifiant. « Pas trop de G » pour un réacteur d’ avion de chasse : un comble ! Cependant, pour avoir fait du COD (appontage et décollage) sur PA US avec un C2, on en prend pas mal ( 4 à 8 selon circonstances). Avec le V 22, ce doit être du même tabac. La palette spéciale permet sans doute de réduire la quantité de G, mais au prix d’une grande complexité technique. Le bon vieux « sling » à partir d’un navire de soutien proche est probablement la meilleure solution.

  17. Rémi Mondine dit :

    Le F35 est l’avion le plus efficace de l’OTAN. On ne compte plu le nombre d’officiers Chinois et russes qui en sont morts.

    De rire évidement.