Sous-marins : Naval Group va bientôt envoyer une facture « détaillée » à l’Australie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

108 contributions

  1. Heinrichisdead dit :

    Les autraliens sont des cré*ins ! Même les Kiwiw ne les supportent pas… Ces gens doivent payer et le plus tôt sera le mieux.
    * en même temps il faut cesser immédiatement nos « coopérations » avec tous les états sans parole et avant tout avec l’allemagne, pays qui noyaute nos capacités, pays qui est devenu un ramassis de tricheurs et de menteurs, confère la poursuite de vente de matériels indutriels à la Russie par exemple MAIS aussi qui interdit de vendre des armes qui ont un composant allemend parce que les armes ça tue + PAYS A QUI NOUS VENDONS ENERGIE NUCLEAIRE A BAS PRIS MAIS qui nous la rétrocède à un tarif inacceptable…
    Bougeons nous avnt de mourir comme des clampins.

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      vous me faites bien rire avec votre hystérie genre à pleurnicher comme « les autres sont des méchants »… arrêter nos coopérations, vous incluez celle avec la Grêce, l’Inde, … ? vous avez une logique de perdant…

      qu’on le veut ou non on a besoin de coopérer

    • albatros dit :

      C’est juste leur Premier ministre qui est un sacré filou…
      Il détricote ce qu avait signé son prédécesseur dans l’opposition depuis

      • Silurat dit :

        Ben vu que le contrat étit pourri et qu’on voulait le dépouiller, il a fait ce qu’il fallait !

  2. philbeau dit :

    Pour essayer de comprendre les dessous de cette affaire , il faut voir aussi l’aspect politique intérieure australienne , Scott Morrison élu en 2018 étant un partisan beaucoup plus déterminé d’une Australie inféodée à Washington :https://fr.wikipedia.org/wiki/Scott_Morrison#Victoire_surprise_aux_%C3%A9lections_g%C3%A9n%C3%A9rales
    Tout le monde en Australie n’approuve pas son comportement :
    https://www.lefigaro.fr/international/crise-des-sous-marins-l-ancien-premier-ministre-australien-critique-la-volte-face-de-son-pays-20210921

  3. Reality Checks dit :

    « même si quelques signes avant-coureurs auraient dû mettre la puce à l’oreille, comme en témoignent des informations publiées par ABC Australia en juin dernier. »

    https://www.abc.net.au/news/2021-06-02/defence-contingency-planning-french-submarine-program-germans/100184644

    Bravo à Laurent Lagneau pour son objectivité sur ce point et d’avoir cité cet article datant de début juin.

    J’ajoute l’article suivant, de la même publication, mis en ligne à la mi juin, qui évoque carrément un ultimatum lancé par Scott Morrisson, avec une deadline pour septembre, et évoque l’existence d’un plan B.

    https://www.abc.net.au/news/2021-06-16/scott-morrison-warns-france-submarine-deal-deadline/100221350

    Tout ceci tend à confirmer les sources australiennes que j’ai lues par ailleurs, qui disent que le sujet a été évoqué en MAI dans des réunions conjointes avec la partie française en Australie.

    C’est cohérent, car typiquement, avant qu’un sujet soit remonté au niveau d’un chef d’état ou de gouvernement, il est d’abord débattu dans les niveaux subalternes.

    Ces mêmes sources disent qu’à l’issue du sommet Morrisson / Macron la partie française s’est engagée a fournir une lettre d’engagement de l’état français avec un contenu préalablement agréé pour éviter que le partenariat avec DCNS ne soit terminé.

    Selon eux, cette missive sur laquelle s’était engagé le palais de l’Elysée devait parvenir à une certaine date à la partie australienne.

    Ils ne disent pas si le contenu de la lettre reçue était satisfaisant, mais selon eux elle est arrivée en retard, après plusieurs relances, et pour eux cela a été la goûte d’eau de trop, ils se sont sentis alors libres de mettre fin au partenariat avec la France.

    • fab dit :

      On peut toujours trouvé un organe de presse qui orient « bien » ses articles…. on en a même chez nous! donc citer 2 coupures de presse de chez ABC ne tient pas lieu de preuve.

      Il me semble bien avoir lu dans d’autres journaux « Aussies » des protestations d’élus australiens sur le fait que ce revirement s’est décidé sans consultation des parlementaires..
      Je vis en Pologne et j’ai vu en direct l’annulation du programme CARACAL par le gouvernement PIS il y a quelques années : les « raisons » avancées à l’époque ressemblaient bcp à celles des australiens aujourd’hui…et je note que – mis à part quelques BlackHawks pour les FS – les polonais attendent toujours d’être équipés en Hélicos récents..
      Je crains qu’il en soit de même pour mes SoumS : L’australie n’aura pas de SNA à elle avant 2035 au bas mot…. tout juste d’ici-là elle louera un lot équipage/SNA avec gestion US.

      A mon avis, l’histoire s’est réglée avec Biden autour d’autres marchés importants : MRC indiens pour chasseurs / aéronavale (qui n’ira pas au bout mais pourrait repasser par un nouveau batch de 36 rafales), ou un arrangement autour des catapultes electro-magnétique du futur PA…. voire une facilitation US pour soit des frégates en Grèce, soit des Rafale aux EAU (moyennant vente des 2000-9 à un pays tiers)…

      Pour les australiens, ça va être trés différents, ils n’ont rien à négocier pour éviter les pénalités. Je verrais donc bien une somme bien supérieure à 400 millions…. ce serait un moindre mal : pourrait financer le coût de l’étude d’adaptation pour une propulsion conventionnelle (étude -rappelons-le – était indispensable sur le contrat Australien).

    • Vinz dit :

      Méouiméouiméoui.
      « Le ministre a cependant insisté sur le fait que la Défense était déterminée à poursuivre le plan de construction de 12 sous-marins de classe Attack à propulsion conventionnelle basés sur un design français.
      « Le gouvernement est absolument déterminé à essayer de travailler avec Naval Group, et de construire un sous-marin régional supérieur à Adélaïde », a déclaré M. Moriarty.
      ABC 2 juin 2021.

      Que le gvnt Australien dise réfléchir à un plan B, rien de plus normal. Qu’il se dise déterminé à construire le sous-marin avec Naval Group alors que la décision est déjà prise d’annuler le programme, c’est de la royale faux-dercherie.

      Qu’ils fassent ensuite leur cinéma pendant le G7 puis la réunion 2+2 fin août, ça s’appelle du foutage de gueule. Qu’ils notifient ensuite à NG leur validation sur la phase en cours pour passer à la phase suivante la vieille de leur annonce, ça s’appelle prendre les gens pour des cons.

      Qu’un cafard du FLN trouve ces façons de bosser normales n’a rien de surprenant.

      • Reality Checks dit :

        Cette facilité qu’on certains à manier l’injure est parlante.
        Cette attitude crasse sied à leurs auteurs.

        • Czar dit :

          un peu comme ta présence endémique dès lors qu’il s’agit de poser ta crotte pour dénigrer ta Mère-Patrie dès que tu en trouves l' »occasion

        • Courmaceul dit :

          Dans cette affaire, comme dans d’autres, votre penchant va toujours vers la partie adverse de la France. La lettre australienne du 15/09 allant à l’encontre des intentions australiennes réelles n’est même pas prise en compte chez vous ! Donc, pour reprendre vos propos : « cette attitude crasse sied très bien et constamment à son auteur » C’est le côté complexé de l’Algérien, bouffi d’orgueil et de rancoeur. Au fait, vous savez que 90% du trafic web en Algérie concerne la pornographie, les imams devraient s’y pencher….en quelque sorte. Ca change des 10 ans de taule quand on renie l’Islam ! Mais non, je ne chinoise pas !

        • Vinz dit :

          Y paraît que c’est le seul langage que comprenne la pourriture gangstero-mafieuse.
          Deal with it.

        • Alpha dit :

          « Cette facilité qu’on certains à manier l’injure est parlante. »
          Mais que dire alors de votre malhonnêteté ? De vos réflexions maladives et schizophrènes sur la France ? De vos sous entendus perfides et haineux ?
          Là aussi, cette attitude crasse sied -et parfaitement…- à leur auteur…

          • Reality Checks dit :

            Ce que je présente comme point de vue n’a rien de perfide ni de haineux. C’est le même point de vue que celui de l’Australie, qui ne sont ni des fourbes, ni des menteurs.
            Cette propension à l’injure vous dessert, comme le montre la réaction suscitée par l’humour de Boris Johnson devant l’AG des nations unies.

    • oryzons dit :

      Bla bla bla.
      Les coups de pressions sont courant dans les négociations.
      Dassault a aussi dit qu’ils avaient un plan B pour le SCAF.
      Cela veut donc dire que l’on peut torcher les allemands sans prévenir avec un autre pays ?

      Cette histoire de lettre c’est bidon.
      Comme les soit-disant surcoûts délirant que Naval Group auraient engendrés.
      On le voit définitivement aujourd’hui : si c’était le cas les australiens ne se seraient pas privés de mettre fin au contrat pour faute de NG.
      La rupture est pour « convenience », donc c’est le gvmt australien qui en prend 100% la responsabilité.

      Sinon comment ça se passe avec le Maroc ?
      Visiblement ils sont pas partis pour accepter de jouer les boucs émissaire pour l’incurie des algériens à gérer leurs incendies.

    • Canadien dit :

      Loin de moi l’idée de penser qu’il n’y a pas eu d’erreurs dans la gestion du dossier (une Commission d’enquête a d’ailleurs été mandatée il me semble…), mais vous ne citez que les sources qui vont dans votre sens, soulevant ainsi la question de la crédibilité de vos propos…

      https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/21/sous-marins-selon-l-armee-les-australiens-s-etaient-dits-satisfaits-du-sous-marin-quelques-heures-avant-de-rompre-le-contrat_6095508_3210.html
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/sous-marins-la-france-a-la-preuve-irrefragable-de-la-duplicite-de-l-australie-892800.html

      La gifle à l’encontre de la France est réelle, mais ce sont les anglosaxons qui devraient s’interroger sur le nouveau statut qui est le leur… L’Australie apparaissant désormais clairement comme un protectorat des États-Unis que comme une nation souveraine, et le Royaume-Uni essayant comme toujours de s’accrocher aux branches…

      https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/21/crise-des-sous-marins-la-presse-anglo-saxonne-denonce-une-subordination-croissante-du-royaume-uni_6095490_3210.html

      • Albatros dit :

        Les anglais ont toujours été les caniches des étasunien. Rien de nouveau.

      • Reality Checks dit :

         » vous ne citez que les sources qui vont dans votre sens »
        Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire.
        Je cite des sources australiennes sur un forum dans lequel 99pour cent des contributions citent des sources françaises, c’est tout.

        Les autorités francaises ont prétendu que les australiens les ont surpris, que les australiens sont des fourbes, des menteurs, que leur décision a été prise sans concertation. Les dates de publication de ces articles ABC.com.au PROUVENT sans l’ombre d’un doute que la France est dirigée par des affabulateurs qui mettent en scene une piece de théatre grotesque pour flouer leurs électeurs dans un contexte d’election présidentielle.
        .
        Mon avis sur la question de AUKUS, vous ne le connaissez pas, puisqu’à aucun moment je ne me suis exprimé sur cela.
        Je pense que ces trois pays ont vocation à travailler ensemble, mais que la décision pour les ozzies de partir vers une technologie nucléaire militaire pour les sous marins est doublement préoccupante:
        1- d’une part c »est une violation potentielle des traités de non prolifération et un précédent qui risque de le rendre caduque
        2- d’autre part en s’équipant de la sorte les australiens s’exposent à une frappe nucléaire chinoise, comme toute nation qui fait usage de nucléaire militaire.
        Je pense qu’il aurait été plus judicieux de leur part de rejoindre cette alliance sans cette composante nucléaire qui les dessert et en fait une soft target du fait de la doctrine chinoise en la matière.

        • Canadien dit :

          Vous avez raison, j’ai sciemment choisi de citer des sources françaises, qui reflètent en effet un point de vue, pour contre-balancer les vôtres (sources australiennes)…
          J’ai relu attentivement vos 2 articles. L’un comme l’autre pressent NG de fournir la documentation en lien avec la 2è phase du projet, mais en aucun cas il ne s’agit de menaces de rompre le contrat. Vous interprétez…
          Cordialement.

          • Reality Checks dit :

            Je me demande si nous parlons des mêmes articles, mon cher Canadien.

            L’article d’ABC datant de la mi juin décrit un ultimatum, avec un avertissement (‘Morrisson warns’ dans le texte) et de date butoir (‘September deadline’ dans le texte).

            Je ne sais pas ce qu’il faut de plus qu’un ultimatum, datant du mois de Juin, pour établir, PROUVER même que les autorités francaises savaient.

            Peut être que certains pensent que Macron avait besoin d’un dessin, avec des crayons de couleurs, pour comprendre l’ultimatum qui est écrit noir sur blanc dans la presse des mois auparavant.

            Je ne crois pas, il savait, et croyait imprudemment jouer la montre jusqu’à la présidentielle.
            Mais il n’a pas réussi à repousser l’annonce car les américains l’ont pris de vitesse avec l’AUKUS.

            Le président Macron a alors donné instruction à ses ministres de mettre en scène une comédie théâtrale pour faire diversion et flouer son électorat en jouant sur la fibre nationaliste et sur le mythe de la perfide Albion.

            Cette diversion peut fonctionner en politique intérieure, mais à l’international, c’est une tactique qui n’a pas fonctionné.
            Bien au contraire.

            Cordialement.

    • philbeau dit :

      Et alors , cheks ? ça change quoi ? Et chez vous , ça baigne :
      https://rsf.org/fr/actualites/degradation-de-la-liberte-de-la-presse-en-algerie-les-chiffres-parlent-deux-memes
      C’est sûr que c’est plus facile de vomir sur la France , en France …

    • Alpha dit :

      Oui, tout cela a été évoqué entre les parties en mai et juin, c’est exact.
      Mais preuve que les avancées proposées par la partie française était respectée, en septembre, les Australiens envoient une lettre à la France faisant part de leur satisfaction et demandant de lancer la deuxième phase du programme !!!
      https://www.lci.fr/international/crise-de-sous-marins-la-surprenante-lettre-envoyee-par-l-australie-a-la-france-2196933.html
      ou encore :
      https://www.rtl.fr/actu/international/les-infos-de-5h-crise-des-sous-marins-un-document-contredit-la-version-de-l-australie-7900075141
      Cette lettre, que la France envisage de déclassifier, pèsera sans aucun doute sur les négociations pour les compensations financières que Naval Group entend demander à l’Australie…
      Sinon, j’aime bien vos coms partisans (donc, systématiquement anti-France…), mais leur manque de précision vous discrédite (bon, pour le crédit qui vous reste mon pauvre Reality Checks, vous n’allez pas m’en faire un bouhezza !…)… 😉

      • Reality Checks dit :

        Le fait est que ceci prouve que les autorités françaises étaient au courant, contrairement au cinéma mélodramatique de leur mise en scène ubuesque.
        Pour revenir au sujet, la crédibilité des intéressés se jauge par les milliards de contrat partis en fumée.

        • Bomber X dit :

          La France était peut être au courant que le contrat était menacé, mais elle n’était pas au courant qu’elle était au centre d’un complot réunissant USA-UK-AUS visant à saboter au delà du contrat des sous-marins, le partenariat stratégique établi avec l’Australie.
          C’est surtout cet état de fait qui a mis en fureur les Français, plutôt que la simple perte d’un contrat, et vous le savez parfaitement.
          Dites donc RealityChecks, l’honnêteté, çà vous parle ?

        • Pravda dit :

          Un courrier en recommandé, ça dépasse le budget australien ? Pour un contrat de 50mds d’€, on peut imaginer laisser une trace, non ?

      • Expresso dit :

        La France a saboté beaucoup de contrats d’armements pour les autres pays, comme maintenant le JF17 de l’argentine, donc il faut accepter vos contrats être sabotés.

        • Formose dit :

          15 avril – 4 juin 1989…

          • Harambe dit :

            Oui bon, on s’en fou un peu, quelques milliers de morts et de blessés dans une manif pour un pays qui compte 1.5 milliards, c’est rien. Surtout comparé aux 60 millions de morts dû au communisme en urss et en chine ou aux 25 millions de morts dû au nazisme lors du siècle dernier.

          • Falouja dit :

            Les ivoiriens n’ont jamais oublié le monde massacres en 2004.
            Sauf les amérindiens dans le bassin de Mississipi, ils ont tout oublié parce qu’ils sont tout exterminés.

    • Albatros dit :

      On peut tout raconter pour justifier ensuite ses mauvais coups…
      Il n est pas étonnant que les ennemis de la France s en réjouissent surtout s ils sont des caniches de Poutine.
      L Australie doit indemniser Groupe naval et complètement.
      Ce seul fait confirme le non respect du contrat par le Premier ministre australien et c est lui qui était à la manœuvre.
      Il est très critiqué par son prédécesseur d ailleurs.

  4. albatros dit :

    Les australiens vont devoir raquer…(reste à savoir s ils vont tout accepter car l’addition va être salée)
    Comme nous l’avions fait pour dédommager les russes pour les navires amphibies non livrés
    le fait de nous le reprocher sans cesse chez les trolls pro russes est une nouvelle malhonnêteté intellectuelle de leur part car nous ne devons plus rien aux russes qui ont été dédommagés très largement

    • blavan dit :

      Vous y croyez vraiment. L’Australie vient de signer pour 25 trains (300 millions) . Il va falloir jouer sur du velours. De toute façon on part sur une procédure qui va durer sur des décennies et se terminer dans le sable du désert.

      • Vinz dit :

        Pas l’Australie, la ville de Melbourne. De même qu’en France, ce n’est pas l’Etat qui qui achète les bus ou Tram de l’agglomération Lyonnaise, ni les TER d’Alsace. D’autant moins que l’Australie est une fédération.

      • Harambe dit :

        Quand un pays perd un contrat de 60 milliards, il n’en est plus à 300 millions de près…

    • Gracchus dit :

      Pour l’affaire russe il s’agissait de rembourser des avances ce qui n’a rien à voir. Je pense que les trolls russes reprochent surtout à la France d’avoir brisé un contrat qui pouvait lui rapporter beaucoup sous la pression d’alliés peu bienveillants à son égard. Ce que les dernières commandes d’armement ont confirmé. La France a tout à gagner à se placer un peu à l’écart des pôles antagonistes actuels : la Chine n’est pas spécialement notre ennemie, la Russie encore moins. La Turquie n’a rien d’un allié, au vu des derniers évènements la Grande Bretagne et les US n’en sont pas vraiment non plus. Au final entre l’affaire turque, l’affaire des sous-marins et le retrait afghan, l’OTAN est en train de s’effriter peu à peu. Ce qui est logique car elle n’a plus vraiment de raison d’exister depuis 1990. Elle a peut être vocation à être remplacée par une OTP mais la France ne semble pas la bienvenue dans ce nouveau paradigme, dont acte !

  5. Bob dit :

    La France n’a plus d’ambassadeur chez la perfide Albion? Bizarre.
    Nous avons donc que des intérêts et non de stratégie pour que les ssk aussies posent un problème.
    Naval Group se dit exempt de tout reproche…par son propre pdg…cela ne peut être que la plus simple et honnête vérité.
    Je ne crois pas une seule seconde que Jupiter aurait fourni le nouveau réacteur nuke aux aussies avec les suffren ni même formuler cette demande. Nous sommes le paillasson du PCC.

  6. Pas beaucoup ... dit :

    Voici ce qu’on trouve dans la presse; cela n’irait pas plus haut que le prix de 3 rafales au maximum !

    Seules les phases initiales étaient en cours et les factures avaient été payées, selon Naval Group. La phase de revue fonctionnelle (ce que le sous-marin devra pouvoir faire) en cours depuis 2019 était achevée et la phase suivante du contrat, dite de « basic design » du sous-marin, pour un montant proche de 3 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros), devait être conclue, espérait-on à Paris.
    a rupture intervenant tôt, l’indemnisation devrait donc être loin d’atteindre celle versée fin 2015 par Paris à l’issue de huit mois de négociations avec Moscou pour la vente avortée de deux porte-hélicoptères Mistral après l’invasion russe de la Crimée.

    Paris avait payé 949,8 millions d’euros correspondant aux avances versées par la Russie afin d’acquérir les deux navires pour 1,2 milliard. Mais ceux-ci avaient déjà été construits et ensuite vendus à l’Égypte.
    Dans le cas des sous-marins, la presse australienne a pour sa part évoqué une indemnisation potentielle de 400 millions de dollars (près de 250 millions d’euros).

    • Gracchus dit :

      Ce serait déjà pas mal pour NG. Du point de vue australien ce ne serait qu’une petite partie de l’ensemble des fonds perdus dans cette affaire. S’agissant des Mistral il s’agit comme vous le dites d’un remboursement d’avance versée ce qui n’a rien à voir avec des indemnités.

    • Vinz dit :

      Oui 400 millions $AU.
      « De même, un paiement forfaitaire de 250 millions d’euros (environ 404 millions de dollars) s’appliquerait si les Français livraient une conception détaillée du sous-marin et que l’Australie choisissait alors de ne pas aller plus loin. »
      ABC 14/05/2019
      L’Australie a déjà craché plus de 2,4 mds AU$ dans ce projet – pour rien.

    • oryzons dit :

      La presse australienne oui !

      Le PDG de Naval Group lui-même ne connait pas le montant : il faut faire le point avec tous les sous-traitant et les 100 entreprises françaises qui ont investis en Australie.
      Evidemment ce n’est pas comme si nous avions construit un sous-marin et que les australiens refusaient de le payer.
      Mais cela va chiffrer.

      Il y aura aussi tous les coûts de reconversions, les coûts de réputation, les coûts d’opportunité (pendant qu’on bosse pour eux on ne pouvait pas bosser sur d’autres prospects / programmes) etc

      On verra, mais il est évident que chez Naval Group on ne demande pas ni en interne, ni en externe, d’évaluer au plus juste, mais certainement au plus large possible.

      Donc à mon avis ça va douiller, puis ça négociera.

    • Pravda dit :

      Ce contrat sur les décennies à venir, nous aurait couté bien plus que 3 Rafale.

  7. Belzébuth dit :

    Quand les types de 130 kg causent, ceux de 60 kg ferment leur clapet:
    https://youtu.be/_7xhiinSX4Q

  8. TheLB39 dit :

    La monnaie, c’est une chose, le travail, les heures de jus de cervelle pour dieseliser les Barracuda, ébaucher une filière australienne, etc, tout ceci est facturable avec moults détails, no problemo.
    Mais quid de la trahison, de cette alliance AUKUS ? Nous sentons le gaz, ne sommes pas fiables militairement, n’avons pas de force de projection, d’intérêts territoriaux dans les océans indien et pacifique ?
    Les Boches qui se foutent de nous « chacun son tour » de se faire évincer par les Ausies. Mais purée de casques à pointes, ils ne proposaient que de la ferraille, comme s’il vendaient une berline BM ou Mercos, un produit, point final.
    L’offre française, c’était du matériel, l’élaboration d’une filière locale, et une alliance géopolitique qui faisait table rase de nos relations moyen-moins dans la région, surtout depuis le sketch du RainbowWarrior.
    L’attitude générale des Fives eyes n’en finit pas de m’écœurer, avec les âmes damnées que sont les US et la perfide albion.
    Pauvres Australiens, Néo-Zélandais et Canadiens qui se complaisent dans leur soumission, sans parler de tous les autres…
    N’importe, je reste fier d’être représenté par un coq, dussions-nous rester seuls, les pieds dans la merde, plutôt qu’assujettis.

    • Durandal dit :

      Ils ne parlent même pas des deux navires d’assault, qui nous ont été interdits de vendre aux Russes, bateaux payés, prêt à être livré.

      « US President Barack Obama expressed concern over the deal, saying it would have been « preferable to press the pause button » over it. « 

    • Merci pour le référencement Paul mais méta défense fait payer un abonnement, donc l’article n’est pas complètement accessible.

  9. ZoSo dit :

    « M. Pommellet assure qu’à aucun moment il a été demandé à son groupe de préparer une offre sur des sous-marins nucléaires »

    Ce qui parait logique, on ne propose pas des sous-marin nucléaire à un pays qui n’a aucune expérience ni industrie, même civil, du nucléaire.
    Le contrat qu’ils ont avec les américains et anglais ne peut être viable à ce titre, et les Australiens ne sont pas prêt de les voir leur sous-marin nucléaire… A coup sur les USA vont rapidement doucher les exigences australiennes, qui l’auront bien dans l’os…

    • sepecat dit :

      Assisterait-on à la répétition du syndrom F35 ? Un moyen pour les US de siphoner les crédits de R&D de leurs « alliés » à qui, le moment venus, ils refuseront l’accès privilégié aux données qu’ils leur auront fait miroiter (cf. cas d’école des British). Le bourbier qui attend les Australiens peut se résumer ainsi : quasiment pas ou très peu de transfert de technologie, totale maîtrise du système et de sa maintenance par les US qui ne se priveront pas de récupérer les données au passage. Un article paru récemment mettait l’accent sur le fait que la décision australienne avait été prise en comité très restreint et sans consultation au niveau du pays. Il sera intéressant de voir comment réagira le vulgus populus kangourou à cet état de fait, sachant que la décision initiale d’acquérir des sous-maris n’avait pas que des partisans…

  10. Titi74 dit :

    Il y a tout de même une ou deux questions de fond, la France aurait-elle accepté de faire des SNA pour les australiens sans livrer tous ces secrets de fabrication? et Les SNA US sont-ils plus performant que les nôtres?

    Après si c’est juste une question de favoritisme anglophone aucun intérêt de perdre du temps avec les Australiens, ils ont fait le même cirque avec les Tigres vs les Apaches …

  11. Plusdepognon dit :

    Cette pantalonnade est la version « élite » de la vieille mauvaise excuse «  »maitresse, mon chinen a mangé mes devoirs…
    ill est des évidences qui se sont brutalement rappelées…
    https://observatoire-strategique-information.fr/2021/09/21/francois-bernard-huyghe-les-elites-semblent-decouvrir-que-la-guerre-economique-existe/

    • Ah Ca ! dit :

      @Plusdepognon
      Shut… Je n’écoute pas aux portes… me dit rappelle toujours un ami….

      La réalité est qu’il y avait du bruit, que des « personnes » ont fait leur travail de faire remonter les bruits.

      Le problème s’est révélé être que personne ne fait attention au « trafic » et que personne ne s’est occupé du service après-vente. Je ne parle pas de Naval Groupe, mais bien de ceux qui ont scellés le contrat, c.-à-d. l’État français au plus haut niveau.

      En 39-40 si nul n’écoutait la BBC, nul n’aurait reçu d’armes et autres…

      Le problème est que nos clampins, il n’y a pas d’autres mots plus appropriés, n’ont jamais fait attention de ce qui remontait du terrain.

      Quoi d’autre espérer, quand le chef fait du théâtre, c’est difficile d’être en symbiose avec la réalité.

      • Pravda dit :

        39/40 ? Sérieusement ? Qui fait du théâtre ici ?

        • Ah Ca ! dit :

          Pour le théâtre, c’est bien toi Pravda avec ton Macron chéri…
          Au fait, à quelle date vos noces sont-elles prévues ?
          Faudrait qu’il divorce sa mère en premier, ou vous prévoyez de faire ça à trois ?
          Qui portera le costume entre vous deux ?

          C’est bien de cette manière qu’un se marie dans ton camp, éclaire nous un peu.

          • Pravda dit :

            Mon vote ne concerne que moi, comme ma sexualité. Vous avez par contre un sacré problème avec ça… faudrait sortir du bois. Sinon, en 1939 voir 1940, qui écoutait la BBC ?

          • Pravda dit :

            Et pour un gars de plus de 60 ans, faudrait sortir du niveau cour de recréation, franchement …

    • vrai_chasseur dit :

      @pdp
      Les élites de tous bords savent ce qu’est la guerre économique. Ils y sont confrontés tous les jours. Leur dénier cela est un marronnier un peu puéril.
      Ce qui est une vraie erreur stratégique de nos élites par contre, c’est de ne pas avoir tenu compte des USA depuis le début dans ce deal (donc depuis 2016).
      Car le pivot stratégique des USA vers l’Asie pacifique est annoncé clairement par Obama depuis…2011. L’artisan principal de cette politique US était le conseiller Asie Pacifique d’alors, Kurt Campbell. L’expression ‘Pivot to AsiaPac’ est d’ailleurs de lui, il en a même écrit tout un livre.
      Et ce qui aurait dû mettre la puce à l’oreille de nos élites, est que le même Kurt Campbell a été nommé le premier jour de l’investiture de Biden au poste de Conseiller stratégique Asie. Il en a même gagné un sobriquet à la Maison Blanche : ‘Asia Tsar’. Il ne fait que continuer aujourd’hui ce qu’il a entamé en 2011. Prochaine étape : aligner le ‘Quad’ sur la position US. Pas sûr que l’Inde suive.
      Et pour preuve que les décisions d’achat d’armes sont purement politiques, l’Inde vient de signer en accéléré avec Airbus le contrat de fourniture des 65 C295 CASA. Main tendue à la France pour renforcer la coopération dans l’Asie-Pac.

  12. SOWETI dit :

    On peut facilement imaginer que les négociations autour de cette indemnité seront multiples, tant sur la somme que sur l’accès au marché australien sous d’autres formes.
    Le gouvernement français va surement se mêler de tout ça. Naval Group n’aura pas le droit a une compensation complète et va s’asseoir dessus au vu des intérêts nationaux. Le cocu est tout désigné, même si l’état français dira le contraire, ils vont en profiter.

  13. Alain d dit :

    Ce sont certainement les petites ETI et les PME qui se sont greffées sur se contrat qui vont perdre le plus de plumes,

  14. HMX dit :

    Joli contentieux en perspective, on est parti pour 5 à 10 ans… les cabinets d’avocat d’affaires internationaux doivent se frotter les mains. Les préjudices matériels seront sans doute assez simples à établir. Mais les préjudices commerciaux vont faire l’objet de contestations sans fin…

  15. Auguste dit :

    Attention à ne pas faire les mariolles,on risque de prendre une nouvelle claque.Pour commencer: lu sur un blog.
    « Si les clauses du contrat prévoient la sortie du contrat et des indemnisations,c’est que la sortie du contrat respecte le contrat »
    L’indemnisation devrait donc se faire sur l’avancement des travaux,ou plutôt sur l’interprétation que chacun aura sur cet avancement.Incompétent,je laisse la place aux experts.
    Bien plus important à mes yeux, c’est,dans l’euphorie générale, les informations que NG aurait pu lâcher aux Australiens & friends.(Visite guidée du Suffren) et les magouilles que pourrait faire GE,toujours propriétaire à ce jour (sauf erreur) de la branche énergie d’Alstom,les turbines Arabelle entre autres,pour venir en aide au frère anglo-saxon.

  16. Ah Ca ! dit :

    C’est tout ?

    « coûts engagés et à venir, liés à la ‘démobilisation’ physique des infrastructures et informatique ainsi qu’au reclassement des employés  »

    Ça, c’est le minimum de minimum syndical !

    Qui a écrit ce contrat ? Qu’il soit viré sur le champ !

    Typiquement en rupture unilatérale la partie flouée a le droit de demander la perte des bénéfices anticipés !!!

    Si Naval Groupe planifiait de se faire 10 milliards… en plus de tout le reste Naval Groupe devrait avoir le droit de réclamer ses bénéfices anticipés !

    Serait-ce un manque de volonté POLITIQUE ! ?

    • Lado dit :

      Le préjudice commercial , au delà des frais,se plaide …en effet cela se plaide …mais cela risque de durer.devant l’instance appeller a trancher les litiges
      C’est evidemment dans le contrat.Arbitrage probablement?Les austrtaliens vont se retouver devant un tribunal F et vice versa !!

    • oryzons dit :

      Il faut arrêter de se raconter des histoires.
      Naval Group n’allait jamais gagner beaucoup d’argent sur ce contrat : il a toujours été clair que c’est Lockheed Martin qui se ferait des ronds en fournissant toute la suite de guerre, tandis que sur tout le reste Naval Group était quasi-obligé de tout faire localement.
      Cela donnait du travail aux bureaux d’étude et permettait à Naval Group de prendre pied en Australie localement pour de futurs contrats. De plus en terme de prestige cela permettait de dire à d’autres clients que la Techno française était supérieure à celles de TKMS, Kockums ou les Japs.

      • Ah Ca ! dit :

        @oryzons

        Je me demande pourquoi le matin vous partez au travail ?
        Rentier ?

        Je veux bien le côté marketing, mais à la fin de la journée, il faut quand même faire manger la famille et économiser pour les vacances, la fac des enfants sans oublier la nouvelle voiture éléctruc.

        Voyons..

        • Pravda dit :

          Se faire traiter de rentier par un expat… presque un compliment… non NG n’allait pas gagner des milliards sur ce contrat, ne serait ce que parce qu’il a été signé avant la pandémie, avant une hausse de 20/30% du prix des matières premières et avec des marges réduites pour emporter le contrat. Ça permettait de garder un BE, de garder des chaines et une technicité, mais pas de gagner de l’argent.

  17. waap dit :

    Les australiens vont profiter de leur avantage en faisant durer les négations. Macron le paillasson étant incapable de défendre les intérêts français, on ne voit pas pourquoi les australiens n’en profiteraient pas.

    • sepecat dit :

      Vous oubliez au passage que les Australiens ont eux aussi des intérêts en cours, notamment dans la signature d’accords avec l’UE, pour lesquels la France est incontournable. Pas sûr que nous soyons très disposés à leur faciliter la tâche et cela pourrait bien nous servir d’excuse pour refuser l’arrivée sur notre marché de viandes ne répondant pas à nos critères en matière de santé publique, entre autre chose… Il est de bon ton de claironner que la France ne représente plus rien, jusqu’à ce que ceux qui se livrent à ce petit exercice s’aperçoivent qu’ils en ont besoin. On le voit bien actuellement avec la Suisse qui pensait, un brin naïvement, que nous allions faciliter les rapprochement avec l’UE malgré le coup du F35. Ils sont en train de découvrir que toute action peut provoquer une réaction…

      • Albatros dit :

        Hélas…si nos générations d énarques naïfs avaient pu vous entendre…

        • Achille-64 dit :

          Pas naïfs, cupides !
          Ils reflètent l’air du temps, un air qui ne sent pas bon pour une minorité de patriotes.

    • mulshoe dit :

      inutile d’affaiblir notre pays qui subit une crise grave . C’est bien le problème de la France qui, au moindre problème , reçoit des coups de son propre camp . Le temps est à la cohésion, le reste viendra plus tard .

    • radionucleide dit :

      les accord de libre-échange entre l’Europe et l’Australie sont en cours de négo avec droit de blocage de la france
      il est où l’avantage?

    • Bomber X dit :

      Oui, sauf que les Australiens ambitionnent de signer un accord de libre échange avec l’UE, et que si la France s’y oppose, cet accord ne passera pas.

  18. Roissard dit :

    Tout va bien alors, l’amour-propre est sauf et chez nous personne n’a rien à se reprocher.
    Attendons la prochaine fois, les mêmes causes ayant l’horrible habitude de produire les mêmes effets
    En tout cas c’est beaucoup moins grave que l’affaire des sous-marins pakistanais. ..

  19. Patatra dit :

    « Ne pas faire le moindre cadeau »

    C’est la moindre de choses.

    • sepecat dit :

      Et à mon avis NG ne s’en privera pas et aura bien raison de le faire… Lorsqu’un partenaire choisit de résilier un contrat, c’est tout à fait acceptable dès lors que cette option est prévue audit contrat. Lorsque ce partenaire choisit de nous prendre pour des c..ns et s’aligne, le petit doigt sur la couture du pantalon, sur les US nous n’avons aucun égard à avoir pour eux. Quant à préserver nos chances de contrats futurs dans le pays, on sait à présent avec certitude ce que vaut la confiance que l’on peut accorder audit pays. Nulle.

  20. Durandal dit :

    C’est simple, les Américains se comportent comme des ennemies certainement pas comme des alliés.
    Sous-marin australien, frégates FDI Grecs, 2 Mistral Russes, 50 hélicoptères Caracal Polonais, les P8 Orion Allemands.
    Inutile de dire que ces gens, font le jeu du Front national en France qui souhaite un rapprochement avec la Russie et une sortie pour la france, de l’Otan et de l’Euro.

    • Pravda dit :

      Les américains sont capitalistes ?une nouveauté ? Pourquoi s’enfermer avec des pays encore pires ?la souveraineté c’est bien aussi.

      • Czar dit :

        la russie avec son PIB espagnol n’a aucun des moyens de pression de l’empire états-unien et ses amendes extra-territoriales

  21. Sunny dit :

    Quant aux coûts du programme qui, passés de 35 à 56 milliards d’euros, firent les choux gras de la presse australienne, M. Pommellet nie toute responsabilité de Naval Group, dont les engagements « n’ont pas dévié ». Et d’expliquer que les exigences du gouvernement australien ont « évolué, notamment dans la cybersécurité ».
    20 milliards pour cybersécurisé un truc qui des la conception par sécurité n’a pas de liaison permanente, si c’est pas du foutage de gueule. Ils on bon dos les hackers.

    • Kali dit :

      Pas de liaison permanente… Mais elle existe quand même… Donc amoindrissement de la probabilité d’occurrence, pas nullité de celle-ci.

      20 milliards d’euros pour la seule SSI c’est de trop. Par contre 3 ou 4 milliards ne m’étonnerait pas vraiment : entre 2016 et aujourd’hui sont sortis quelques normes (par ex. domaine indus ISO/IEC 62443, dont des parties structurantes en 2018, 2019 et 2020). Alors, si vous voulez disposer d’une certification sur l’ensemble des systèmes de C/C (tripliqué ou quadruplé, car au moins deux matériels différentes), du code, etc.
      Si j’ai bien suivi, Lockeed-Martin devait fournir la suite de guerre électronique. Or, ODIN / ALIS et le programme du F-35 montrent qu’ils sont moins bon qu’ils ne l’ont été en programmation et en intégration logicielle. Alors, si un suivi et des tests beaucoup plus serrés ont été demandés…
      (NB, pure hypothèse de ma part)

      Reste à trouver plus de 15 milliards de surcoûts 🙂

  22. yvan moulin dit :

    à esperer que la facture soit aussi salée que detaillée !!!!

  23. Fredodo dit :

    Quelles conséquences pour la perte de 50 miliards sur le budget du nouveau porte avion et du SCAF ? On s’interroge, bien que la thématique soit constament modérée, alez, je réessaye encore une fois !

    • sentinelle dit :

      je ne sais pas combien de fois il va falloir répéter que le montant du contrat n’était pas de 50 milliards d’euros et que la part pour Naval groupe était beaucoup plus modeste

    • Vinz dit :

      La valeur du contrat a été estimé à la signature à 31 milliards d’euro pour 12 soums, dont 8 milliards pour DCNS et autres entreprises françaises ; le reste = LM + systèmes d’armes et munitions, construction des infras etc.
      Tous les soums devaient être construits dans des chantiers australiens, et 60% de la valeur du contrat généré sur le sol Australien. C’est un coup pour le chiffre d’affaire de NG ; mais en terme d’emplois et autres retombées sociales en France, pas de cataclysme en vue.

  24. Clavier dit :

    Les Australiens payeront une partie seulement de ce que nous demanderons car ils négocieront avec la mauvaise foi habituelle des anglo-saxons en affaires….ils auront des sous-marins pas plus performants qu’avec nous, beaucoup plus laids vu le design british, beaucoup plus chers et moins nombreux…..mais pour se trouver « embeddés » avec l’oncle Sam dans une guerre avec la Chine….. ça vaut bien un petit sacrifice !

  25. St Chamond dit :

    Pour moi l’info c’est que Cherbourg soit au taquet avec une commande de 6 SNA. Et si la MN en veux plus ? et s’il y a une commande export ?

  26. petitjean dit :

    On prend de la hauteur et on fait le point :

    Quelles retombées pour l’accord entre les partenaires de l’AUKUS ?
    https://lesakerfrancophone.fr/quelles-retombees-pour-laccord-entre-les-partenaires-de-laukus

    https://www.moonofalabama.org/2021/09/the-fallout-from-the-aukus-deal.html#more

    « (……)Dans l’ensemble, les États-Unis ont gagné une base et un petit partenaire dans leur tentative désespérée de soumettre une Chine quatre fois plus grande, mais ils ont perdu la confiance et le soutien d’une grande partie du reste du monde. Il s’agit d’une erreur stratégique aux conséquences à long terme. »

  27. Aznavourian dit :

    Et dans 3 jours, les élections Allemandes ! On va enfin savoir si le SCAF a des chances d’aboutir …ou pas ! Parce que si les verts sont majoritaires, il faudra envisager à prolonger indéfiniement les Rafales et les 2000 qui n’auront pas été vendus d’occasion ! Sans les retombées du méga-contrat des sous-marins, et sans partenaires, cela devient impossible à réaliser !

    • Albatros dit :

      Si les allemands refusent de financer le Scaf…ce sera la meilleure des nouvelles pour l industrie française…nous avons d autres partenaires plus fiables. La possibilité de faire sans l Allemagne et des clients au bout notamment l Inde.
      Au fait les indiens vont revenir à l attack avec les SNA.

  28. jo666 dit :

    Tous les commentateurs oublient la participation de LOCKED dans les systèmes de tirs et le SI des sous marins . Donc l’information passait aussi. On peut donc suspecter l’Elysée de manipuler la situation pour le candidat MACRON. De plus personne n’interdit à la France de proposer des SNA à l’INDE à l’INDONESIE aux Philippines Au LAOS au Cambodge.

  29. Carin dit :

    Notre premier barracuda ne va pas tarder à finir ses essais longue durée en mer, ce dont je suis pratiquement sûr, c’est que dès son admission au service actif,sa première mission sera d’aller chez les indiens faire la démo de ses capacités…
    Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs… finalisons la construction de l’EPR qui est en cours de discution, car le recyclage des barres de combustible de nos soums passe par ces réacteurs civils.
    Je l’ai souvent écrit, notre créneau c’est les non alignés…

    • LEONARD dit :

      @Carin
      Les non alignés……..l’ont surtout été entre eux.
      Vu les pédigrées de certains membres (Cuba, Libye, Iran), ce n’est pas un créneau, c’est une relégation.

  30. Gaulois78 dit :

    Bonjour,
    L’article est en consultation gratuite sur Meta

  31. Vinz dit :

    Je pense qu’avec l’Australie on fonctionnera en mode mort cérébrale au moins jusqu’à mi-2022.
    – Election présidentielle en France en avril-mai (si tout va bien)
    – Elections fédérales en Australie en juin.
    On verra bien alors si le ScoMo sera reconduit.
    En attendant la France prendra la présidence de l’UE durant tout le premier semestre 2022.

  32. Requin dit :

    « Or, d’après Le Figaro, qui cite des sources diplomatiques, Paris aurait soumis une telle proposition à Canberra, qui l’aurait refusée. Sur ce point, on peut s’interroger sur le « réalisme » d’une offre de cette nature, déjà que le chantier naval de Cherbourg, où sont produits les sous-marins français, est quasiment à saturation… »
    Sauf que Cherbourg ne construit AUCUN réacteur nucléaire. Ils sont fait près de Nantes et là-bas, ils rêvent d’une augmentation de commandes pour s’assurer un plan de charge suffisant sur le long terme.
    Ces réacteurs auraient été mis dans la coque en Australie. tout comme devront le faire les Américains avec le nouveau contrat.

  33. Agatacriztiz dit :

    D’où le proverbe qu’il faudra constamment tenir à l’esprit dans toute négociation commerciale, notamment celles qui portent sur des équipements militaires et technologies de pointe : « Dieu, préservez moi de mes amis (de mes alliés, en l’occurrence), de mes ennemis, je m’en charge…