Dassault Aviation utilise un nouveau procédé pour produire certaines pièces métallisées du Rafale

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Alsaco dit :

    Extraordinaire, déjà 20 ans de service et toujours a la pointe, meilleur que jamais et c’est pas fini, un vrai succès tant dans la technologie et de la vison du système c’est plus un avion c ‘est une philosophie

    • Pastabada dit :

      Alsaco,
      Ton commentaire est ridicule et totalement de la lèche ! A ta place j’aurai dit que cela fait 20 ans qu’on utilise de l’impression 3D dans l’aéronautique ! Il viennent de découvrir l’eau chaude chez Dassault ou quoi ?

      • Alsaco dit :

        aaaaa Pastabada
        Faut dire que j’adore les avions Dassault, leurs produits CATIA par exemple leader mondial et j,en passe. Bien sur c’est pas l’impression 3D qui fait la cerise sur le gâteau évidemment mais quel commentaire a la ramasse, c’est l’ensemble, un avion hors pairs qui continu d’évoluer tout ce qui se fait de mieux en Europe de l’ouest et qui ravi les foules lors des meetings plus que son concurrent européen beaucoup plus moche!
        T’a un problème avec Dassault? Si t’es pas un national je peux comprendre, alors là t a pas fini de souffrir☺

        • Seb dit :

          L’impression 3D pour fabriquer des pièces qui étaient auparavant usinées, c’est ça la véritable innovation.

      • Quistamer dit :

        Dassault n’a rien à envier aux autres grands constructeurs aéronautiques ! 70 ans que les Mirage, Etendard, Jaguar et Rafale fendent le ciel ! Cette saga est remarquable et ses avions sont parmi les plus connus et ceux qui volent le plus dans le monde ! Ce n’est pas un hasard si les Indiens demandent des 2000 plutot que de commander des F-16 bock ?!

      • Mike dit :

        Vous devez apporter une nuance de taille, l’usage de la fabrication additive dans des pièces structurelles en aéronautique est assez récent, un peu plus que pour des pièces non structurelles, les premières moutures avaient du mal à passer les certifications, surtout quand cela touche des alliages complexes. Il y a 20 ans l’impression 3D ne concernait que le prototypage rapide, et ceci depuis les années 1980, ou bien quelques pièces d’aménagement. La FAA par exemple a certifié la première pièce métallique en 2015, un injecteur de fuel. Idem en Europe, pour des pièces majeures d’aménagement intérieur chez Airbus. Pour les pièces de moteurs le phénomène arrivera peu après. L’avionneur Dassault n’est dans ce domaine ni en retard ni en avance, il a participé d’un même mouvement dans le petit monde de l’industrie aéronautique, car c’est d’abord le processus de normalisation, l’établissement de standards partagés, qui maîtrise la vitesse de diffusion chez tous les acteurs, OEM, MMR et opérateurs aériens.

      • totoro dit :

        tu nous trouves un autre industriel utilisant la projection dynamique à froid depuis 20 ans s’il te plait ? en cas d’echec tu reviens t’excuser tu sera gentil. Merci.

        • fdb dit :

          ce type de projection est utilisée depuis + de 20 ans par snecma (safran AE) sur les aubes de turbines

      • Nihilo dit :

        Si le commentaire d’Alsaco est de la lèche alors le tiens est débile …

  2. fdb dit :

    rien de nouveau l' »EBPVD » existe depuis longtemp pour la protection par barriere thermique sur les aubes de turbine HP

    • FredericA dit :

      Personne n’a dit l’inverse. Ce qui est nouveau, c’est son usage par Dassault pour la fabrication de certaines pièces du Rafale (… c’est même l’objet de l’article 😉 ).

  3. Conan le Barbare dit :

    Et qui fabrique les imprimantes 3D/Machines Outils utilisées pour ces procédés ?

  4. Max dit :

    La fabrication additive par fusion laser ou par faisceaux électrons sur lit de poudre
    révolutionne pas mal d’industries dont l’aéronautique. L’automobile et le médical (notamment le dentaire) sont très friands de cette technologie.
    Une complexité géométrique impossible à obtenir via des méthodes de fabrication classiques tout en réduisant leur poids final et le nombre de composants à assembler grâce à des techniques comme l’optimisation topologique.

    Les allemands d’EOS sous-traitants de Safran pour Airbus fabriquent des pièces complexes en titane pour les réacteurs.
    Les américains de Stratasys réalisent des pièces pour l’A350 XWB.

    La poudre des matériaux métalliques et alliages tels que l’acier inoxydable, le cobalt-chrome, l’aluminium, le titane ou encore l’inconel est incroyablement fine. Port d’un scaphandre obligatoire, comme les gants pour éviter que des particules ne passent par les pores de la peau en plus de leur toxicité. Inhalation interdite.

    Les plus grosses pièces réalisées avec cette technologie font (mm) : 800x400x500

    Démo de Stratasys (vidéo):
    https://youtu.be/yiUUZxp7bLQ

    Toutes les types de matériaux pour impression 3D:
    https://www.stratasys.com/fr/explore/article/comparing-3d-printing-materials

  5. farragut dit :

    Je constate que les constructeurs aéronautiques copient l’industrie nucléaire, qui bombarde ses cuves de réacteurs, ou l’intérieur de son réacteur « à fusion » ITER avec des neutrons lents ou des électrons rapides, quoique de façon non contrôlée pour ITER (à cause des disruptions, voir les videos de JPP). 😉
    Attention à ne pas rendre les pièces radioactives, on ne sait jamais, un accident est si vite arrivé ! 😉

    Encore un petit effort, et on arrivera à la transmutation in situ des atomes, en surface d’abord, puis en profondeur, en adoptant le modèle « Alpha étendu » de Roberto Monti… (voir références dans mes commentaires précédents).
    Il faut dire que quand un collègue évoquait l’effet Casimir (qui est soupçonné de pousser les particules les unes contre les autres pour constituer le noyau des atomes), le DRH de l’époque répliquait « Ah oui, l’ile aux enfants ! ».
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Casimir
    https://www.amazon.com/gp/product/B00OQHO4N2/ref=s9_simh_bw_p351_d9_i1
    https://www.youtube.com/watch?v=VwadwMaCahM

    Pour dire qu’il y a du boulot dans le renouvellement de la gestion des ressources humaines, même dans des sociétés d’ingénieurs! 😉

    Cela dit, c’est déjà un progrès de laisser les innovateurs innover !
    Bien que cela se rapproche plus de la nitruration plutôt que de la fabrication additive « pure », on peut utiliser la novlangue macronienne dans ce cas, histoire de faire plus « Start-Up Nation », cela ne mange pas de pain… 😉
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nitruration

    • farragut dit :

      Précision: attention à ne pas utiliser du deutérium pour le « forcer » à rentrer dans le maillage cristallin du palladium, cela reviendrait à refaire les expériences de Pons et Fleishmann sans le dire… Avec des résultats où le palladium est transmuté de façon exothermique, et génère de la chaleur après un « certain » temps de bombardement (micro-fissions et fusions). Rien à voir avec de la prétendue « fusion froide », puisqu’il s’agit plutôt de fission ET de fusion, mais cela peut provoquer certains désagréments pour l’entourage (même sans émission de neutrons).
      A moins que ce genre d’expérience ne vise qu’à concurrencer LM sur le segment des CFR « Réacteurs à Fusion Compacts » (à ne pas confondre avec Cold Fusion Reactors, bien sûr!) ? 😉
      https://www.thedrive.com/the-war-zone/29074/skunk-works-exotic-fusion-reactor-program-moves-forward-with-larger-more-powerful-design

      • Lolomon dit :

        Farragut
        Merci pour la précision mais dis moi qui est capable de comprendre un post aussi technique ?

        • Fred dit :

          @ Lolomon

          Personne, pas même lui, c’est bien le problème.

        • Gamow dit :

          Personne, lui compris, mais c’est le but. C’est juste un empilement de principes physiques qui n’ont qu’un vague rapport entre eux.
          C’est comme un mille-feuille argumentatif, c’est impressionnant mais dès qu’on creuse un peu on se rend compte ça n’a ni queue ni tête.

          • farragut dit :

            @Gamow
            Creusez, creusez, peut-être qu’il en sortira autre chose que vos commentaires sur le commentateur…
            Les sources sont là pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion sur le contenu des éléments scientifiques cités, pas seulement pour citer les auteurs que l’on peut dégommer sous prétexte qu’ils disent autre chose que le discours commun rassurant…
            Feynman lui-même disait que la mécanique quantique était incompréhensible, et pourtant c’est grâce à l’effet tunnel qu’un neutron parvient quand même à rentrer dans un noyau d’atome pour provoquer la désintégration, ce qui permet d’alimenter en électricité votre écran et votre clavier…
            Commencer par cela, et après vous pourrez vous intéresser à l’étrange effet Casimir, et au modèle Alpha étendu (celui qui permet de « détacher » des noyaux d’hélium des atomes lourds (radioactivité Alpha)…
            Cela dit, je prends en compte votre remarque sur l’argument « mille-feuilles »… Si l’hypothèse de départ (la vitesse de la lumière est « constante ») est fausse, le reste de l’édifice bâti dessus est branlant. D’où ma remarque précédente sur la relecture des travaux de Maurice Allais (sur la mauvaise interprétation des mesures de l’expérience de Michelson), et de Roberto Monti.
            Mais vous pouvez déjà vous arrêter là, et rester dans votre science mainstream rassurante (ou votre Inquisition scientifique, au choix) !
            Après tout, le premier principe de la Méthode de Descartes n’est-il pas « Ne tenir pour vrai que ce que je peux vérifier par moi-même ! » ? Vous avez le choix d’être rationnel, au sens de Descartes, ou de « croire »… à ce que vous voulez.

          • Gamow Bethe dit :

            @Farragut
            Aaah , la fameuse phrase de Feynman sur la mécanique quantique, la citation préférée de ceux qui utilise le mot « quantique » pour faire passer tout et n’importe quoi.
            La mécanique quantique, on la comprend très bien, merci pour elle. C’est l’intuition de son fonctionnement qui est mis en défaut, pas la compréhension. Au contraire, c’est uniquement grâce à la bonne vieille logique mathématique qu’on la comprend et la construit. Et rien de magique la dedans, même si vous rêvez d’y projeter vos fantasmes.
            Effet Casimir? Que viennent faire les fluctuation du champ quantique la dedans? A part faire de la masse et impressionner le gogo? Aucun rapport me dit on dans l’oreillette…
            Et la désintégration Alpha? une réaction nucléaire connue depuis 100ans? le rapport avec la choucroute? Toujours pas…
            Et pour le mille-feuille argumentatif, je parle d’un amoncellement d’éléments sans rapport les uns avec les autres pour faire de la masse et éviter que les gens y regarde de près (ce que vous faites), et vous, vous me sortez un ensemble cohérent dont le résultat dépends de la véracité des prémisses, signe de votre cerveau malade qui préfiltre ce qu’il veux entendre. Ce n’est pas que vous ne comprenez pas, vous ne voulez pas comprendre. Les biais de confirmation se comptent à la pelle dans tous vos postes.
            Enfin, parler de rationalité juste après avoir remis en cause les résultats d’une des expériences les plus fondamentales de la physique, que personne n’a réussi à mettre en défaut en 100 ans, on attend votre protocole expérimental, le prix Nobel attend.
            Vous ne tenez pour vrai que ce que vous pouvez vérifier par vous même? Vous avez un réalisé un protocole expérimentale pour l’effet tunnel? Vous avez calculé vous même la vitesse de la lumière en milieu anisochrone?
            Je pense que vous avez surtout expérimenté « l’effet tunnel youtube » à partir d’un vidéo de Jpp…

        • farragut dit :

          @Lolomon
          Peut-être les ingénieurs de LM, qui sait ?
          Pourquoi ne pas lire le site et les posts des Skunk Works, et leur faire directement vos remarques ?
          Un peu de courage, ou de curiosité, ne nuisent point 😉

    • Fred dit :

      @ farragut

      Mise en rapport totalement absurde et hallucinée de réalités physiques reconnues.

    • totoro dit :

      pitié, pas JPP…

  6. Casandre dit :

    Tout ça pour ne rien vendre, ça nous fait bien marré… Comme si les autres, dont LM n’utilisaient pas des technologies de pointe, certaines inconnues à ce jour.
    D’ailleurs les Français sont « tellement à la pointe » qu’ils ont perdu le contrat des SM avec L’Australie…

    • E-Faystos dit :

      On a rien perdu, à part un mauvais client qui à subi les pressions de voleurs.
      Si vous confondez politique et savoir-faire, vous n’avez pas fini de tout oser.
      Et d’être reconnu en tant que tel!

    • Fred dit :

      @ Casandre

      Et toi tu connais les choses inconnues ? MDR :o)))
      Excellent choix, pour ton pseudo :o) [à ceci près qu’il manque un « s »]

  7. Patatra dit :

    Oui voilà, rien de nouveau en sommes…

    • Jack dit :

      Bah oui… En même temps vous êtes sur OPEX360.com. Pour l’inédit et le sensationnel, il y a les médias grand public 😉

  8. jojo dit :

    ok Dassault n’est pas à la ramasse mais cela on s’en doutaient un peut, voir beaucoup. Mais je préfère le F35 avec lui au moins toujours une surprise qui fait sourire, de la distraction, des crises d’hystérie, le Rafale ça ronronne, ça évolue tranquillement, pas de surprise on s’ennuie.

    • Trinidad dit :

      Pas faux ! Tu sais donner un défaut du Rafale toi ? Moi j’ai cherché et …….pas trouvé, tout est consigné secret défense!
      Par contre avec la dinde c’est autre chose, elle au moins elle vous en donne pour votre argent ! Plus de 800 points à grignoter ! Sans compter le coté énigmatique d’un avion que l’on dit aussi raté mais qui est acheté partout et pas tous. On est dans un des grand mystères de l’univers digne de l’équation de QUANT . Le mystère est absolu, du jamais vu depuis les énigmes du sphynx ! Tu sais quoi, moi aussi je préfère le F-35 ! Le Rafale ne m’inspire pas, trop insipide, pas inspirant, pas passionnel , ne retient pas l’attention ! On aime bien ses potes parce qu’on connait leurs failles sur lesquelles les titiller. Du Rafale on se rend compte qu’on ne sait rien ! Il a des ailes, une queue, deux réacteurs et puis….rien ! Mortel d’ennui !

      • Thierry dit :

        l’armée de l’air pourrait en commander 20 et ne s’en faire livrer que 8, que personne ne le saurait, pas même les élus, et le pognon il disparaît derrière le secret défense, qu’est ce que c’est pratique ce truc là, surtout pour l’immoralité des affaires, un bien beau cadeaux comparable aux schéma d’évasion fiscales via de multiples sociétés à travers le monde, c’est là ou l’argent du politicien cotoit celui du trafiquant d’arme ou de drogue. un vrai poème.

  9. Thierry dit :

    Dassault qui récupère la technologie de fabrication des F22, ses fans vont en ravaler leur pot de blédina ! d’habitude si prompt à vomir sur leur bavoir quand ils entendaient un avion furtif…

    cela dit ça n’augmente en rien les capacités du rafale qui reste au même niveau, mais peut-être qu’il pourra avoir des pièces détachés plus rapidement qu’avant et donc remonter son taux de disponibilité défaillant, mais vu la lenteur proverbiale de Dassault rien n’est moins sur.

  10. Elie Pedron dit :

    Bonjour monsieur Lagneau
    Les mots métallisé ou métallisation ne conviennent pas dans vôtre article. Métalliser signifie recouvrir de métal, par exemple le chromage est un procédé de métallisation qui consiste à protéger une pièce métallique ou pas d’une couche de chrome. Cela n’a rien à voir avec l’impression 3d qui consiste à fabriquer une pièce et pas seulement à la métalliser