En trois mois, la force Barkhane a neutralisé tous les chefs non maliens de Daesh au Sahel

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

122 contributions

  1. jyb dit :

    où l’on constate que toute comparaison avec l’Afghanistan serait purement stupide.

    • jyb dit :

      si les français ont intelligemment tiré des leçons des échecs américains, les américains seraient bien avisé de tirer les leçons des succès français.
      principalement en matière de renseignement de théâtre.

      • Carin dit :

        @Jyb
        C’est sûr que si notre président annonçait que les petits mangeurs de grenouilles viennent de venger les 4 FS américains tombés à tongo tongo …. Cela remettrait un peu l’église au centre du village auprès du peuple américain.

      • Vroom dit :

        Je ne sais pas si vous mesurez l’importance du renseignement américain sur Barkhane.

        • jyb dit :

          @vroom
          cf infra

        • E-Faystos dit :

          Il le mesure.
          Habitué de sa prose, je n’ai aucun doute là dessus.
          Mais en lisant l’article, c’est les Français qui sont au sol et récupérent les téléphones et PC.
          .
          Alors le renseignement Américain, c’est un moyen, pas la solution.
          Est ces moyens ont été payés un fiasco diplomatico industriel et demi.
          Soit à la louche 11 milliards.
          C’est cher pour disséminer du boucher dans le sable.

          • Vroom dit :

            Si vous pensez que le renseignement se limite à ramasser des téléphones, effectivement vous êtes deux à ne pas mesurer l’importance du rens US
            Et comme nous serions incapable de mettre autant de vecteurs en l’air qu’eux, qu’ils fûtent de fabrication française ne changerait rien à l’affaire. Donc nous avons besoin de leur soutien dans ce domaine.

      • Auguste dit :

        Le fait qu’on annonce sa mort aujourd’hui,un rapport avec le rapprochement des militaires au pouvoir avec la Russie,ou le signal qu’on va bientôt faire les valises?

        • jyb dit :

          @auguste
          je ne sais pas mais il y a eu le temps de l’identification et la possibilité d’exténuer les possibilités tactiques de la disparition.

      • Pluton dit :

        Vous me rappelez les US a l’epoque, on a fait boum boum… torse bombé « c’est bon « on » a fait le boulot »…
        Si on compare les deux operations sur une meme duree, il n’y’a pas enormement de differences, les deux savent taper de la cible, ce qui est le plus compliqué, c’est ce qui n’est pas militaire : le reste, donc ce qui stabilisera sur la duree (je suppose que c’est ca l’objectif, j’en suis meme plus sur…).
        Donc grosso merdo transformer des victoires dans les confrontations en gain politique durable… Et a ce niveau, vu le merdier, ca me parait prematurer de se poser en donneur de lecons…

        • jyb dit :

          @pluton
          cf @nexterience
          les deux savent taper de la cible. non.
          une de mes premières intervention sur opex racontait comment au yémen les us avaient droné un chef de tribu…qui était leur principal allié.
          et sans spolier un futur post d’opex…nous venons de voir les us faire boum boum le torse bombé après avoir déjoué une attaque contre kaia !
          SAUF que la dernière action militaire américaine en afghanistan est ( avec une minuscule réserve )
          une tragique bavure qui a tué 9 personnes dont la cible erronée (qui de surcroit travaillait avec une ong us)
          donc non français et américains ne tapent pas des cibles de la même façon.

          • Pluton dit :

            Oui, il y’a des erreurs qui ont ete faites, de la a dire qu’ils ne sont pas competents en la matiere, c’est peut etre alle trop loin. l’armee us « communique » ou du moins les informations fuites facilement, ce qui n’est pas le cas de notre armee et de nos operations, je ne serais pas surpris d’apprendre dans qques annees qu’on ait fait le meme genre d’erreurs… actuellement quand une information desobligeante fuite sur nos operations, on est face a l’alternative c’est peut etre vraie, soit c’est la propagande de nos ennemis ou du conspirationnisme… bref comment evaluer correctement les choses quand au vu des infos disponibles, la perception ne peut etre qu’aussi manicheenne…

            Par ailleurs mon message portait surtout sur le le fait que c’est moins la partie militaire propre qui pose difficultes dans ce genre d’operation, mais la phase convertir les succes sur le terrain en gain politique.
            J’ai peu de doutes sur le fait que nos armees que ce soit us ou fr gagnent les confrontations, mais comme au mali ou en afgha, grosso modo on sort principalement pour des actions ponctuelles, ca a ses avantages, comme celui d’avoir peu de pertes/ca coute moins cher, mais le revers, c’est qu’on tient pas le terrain, et les consequences qui vont avec.

          • FLB dit :

            @pluton
            Tout le monde fait des bavures, mais les vérifications et les règles pour ouvrir le feu ou délivrer de l’armement sont beaucoup plus rigoureuses dans l’armée fr que us.
            A ratio equivalent l’armée fr fait beaucoup moins de bavures que les usa.

      • ji_louis dit :

        Est-ce qu’ils ne sont pas déjà en train d’alimenter les français avec de tels renseignements ?
        Cela me rappelle la mine effrayée de madame Parly à l’évocation d’un retrait américain de la zone…

        • jyb dit :

          @ji_louis @vroom
          – très juste sur l’acquisition du renseignement technique, mais l’exploitation du renseignement est barkhane.
          – pour ce qui est du renseignement humain et son exploitation c’est barkhane.

          • Vroom dit :

            Je suis d’accord, mais sans renseignement technique, rien à exploiter, et les US nous offre une permanence dans le ciel que nous ne pouvons pas faire.

        • Carin dit :

          @ji_louis
          Mme Parly sait compter…
          40 millions de dollars… c’est la participation américaine…
          Notez que s’ils nous retire ce pognon, nous plierons les gaules, parce qu’au niveau fric dans nos opex, nous sommes au taquet, et comme nos amis européens ne sont au Mali, que pour briller dans les chancelleries, sans aucunement participer ni humainement, ni au niveau d’une quelconque participation financière, il ne reste que les américains, et un peu les anglais (4 helicos), donc je comprends que Mme Parly puisse un peu pâlir chaque année au moment du renouvellement de cette dotation américaine (sous forme de ravito et renseignements), même si au niveau renseignements, depuis l’Irak, nous nous méfions, et vérifions avant d’exploiter…
          Il faut quand même savoir que sur la bande de nuisibles envoyés au secrétariat céleste, un seul l’a été sur renseignements américains… pour tous les autres, ce sont nos gars qui étaient à la manœuvre…. Et c’est pas fini, le khouffa, ne va pas tarder, avant que nos gars ne passent à l’équipe du ag gally, à moins que ce soit le shekau, et l’autre branche de son arbre qui commencent à sérieusement gêner.

      • vrai_chasseur dit :

        @jyb
        Oui.
        Et pour ceux qui n’en sont pas convaincus, l’un des points à retenir c’est : en 3 mois.

    • mich dit :

      Je ne pense pas que vous convaincrez les plus ou moins neu neu de service , de toutes manière en ce moment ils font dans le SNA !

    • Zimbamboum dit :

      exact et Bonne nouvelle.

    • aleksandar dit :

      Oui et non.
      En Afgha, on a suivi la même logique de tuer les chefs parce que cela allait  » porter un coup décisif » aux talebs.
      Cela n’a jamais été le cas.
      Attendre et voir.

      • jyb dit :

        @aleksandar
        –  » on a suivi… » ?
        – En Afgha ILS (les américains) ont chercher a tuer les chefs, sans discernement, en tuant parfois des chefs alliés…c’est tout dire.
        Et je rappelle qu’il faut parfois sacrifier un gain tactique au profit d’un objectif stratégique.
        dronage du mollah mansour en mai 2016. regardez la situation des talibans avec mansour et celle des talibans avec son successeur.

        • aleksandar dit :

          Oui Jyb
          NOUS avons fait exactement pareil, il y avait même une cellule spécialisée pour ça, les fameuses HVT.

          On tape les chefs, oui, mais la structure reste en place et a chaque fois on fait monter d’un cran dans la hiérarchie des hommes qui ont fait leur preuves sur le terrain et souvent plus aguerris et dangereux

          Pas de solution, a part peut être taper les non-combattants, les financiers qui ramenaient du PAK, l’argent destiné a payer les talebs.

    • Clavier dit :

      C’est vrai …On n’a jamais distribué de jeu de cartes à nos FS ……

    • LEONARD dit :

      @jyb
      « tous les chefs maliens ». de l’EIGS.
      Coïncidence ou choix délibéré des origines ?
      Votre avis m’intéresse.

      • jyb dit :

        @Léonard
        – Vous avez raison, la formule prête à interrogation. Déjà, il faut dire qu’il n’y avait plus beaucoup de chefs maliens. Ensuite l’état major de daesh-gs pour partie des ex mujao recyclés étaient majoritairement algériens, mauritaniens, « polisariens »…on retrouve des maliens mais surtout des nigeriens dans les cadres subalternes ou cadres de terrain. C’est assez logique puisque les chefs sont, ou plutôt étaient des vétérans du djihad algériens ou international (les afghans, ou encore du liban ou a combattu ag ghali)
        Les chefs de terrain sont locaux mais est il plus pertinent de dire qu’ils sont maliens, nigeriens ou burkinabe ou bien arabe, touareg, peulh, mossi etc ?
        C’est toute la difficulté des djihadistes de trouver maintenant des chefs qui transcendent les clivages nationaux, ethniques, socio-économiques… Clairement je n’en vois pas et je crois même que ces chefs ont entériné leur défaite dès lors qu’ils cherchent à négocier avec un pouvoir national.
        – Ce qui m’amène à votre sous entendu de « choix délibéré ». oui on pourrait le penser à condition d’inclure le jnim.
        en extrapolant sur une continuité des affrontements entre jnim et daesh ? en extrapolant les divergences entre katiba macina (kouffa) et aqmi (ag ghali) ? ou simplement en temporisant le temps que les maliens stabilisent leur situation politique.

        • jyb dit :

          – Une des conditions posées par ag ghali pour négocier était le retrait de toutes forces étrangères du mali.
          est ce que « l’invitation » des russes par la junte est le signe que celle ci n’entend pas négocier ?

          • Auguste dit :

            Ou le contraire,avec le poids de la Russie pouvoir négocier?.Un peu plus compliqué de faire pression ou de faire sauter le pouvoir malien avec la présence des Russes à ses côtés.

          • jyb dit :

            @auguste
            oui vous avez raison et une introduction des mercenaires russes avec une carte de visite de choïgou aurait pesé encore plus.

        • Auguste dit :

          Taper sur l’EIGS ne dérange personne,bien au contraire.Taper sur le JNIM ou Kouffa c’est taper de plus en plus sur la population malienne qui les soutient (faute de mieux).JNIM et Kouffa c’est avant tout malien.Parallèle avec les Talibans,que la population a préféré aux seigneurs de la guerre,aux rackets des mafias,au gouvernement fantoche,tous corrompus jusqu’à l’os.

          • jyb dit :

            @auguste
            insister sur le faute de mieux, parce que les conflits intercommunautaires desservent les djihadistes.

      • Castel dit :

        @ LEONARD :

        Vous avez dû mal lire; l’article parle des « chefs non Maliens de Daesch au Sahel »……

    • Nexterience dit :

      Différences tactiques, similitude stratégique ?

      • jyb dit :

        @nexterience @pluton
        non je n’ai pas l’impression que la finalité stratégique soit d’imposer un mode de gouvernance particulier aux états sahéliens. j’ai même l’impression qu’on s’en garde bien au vu des situations maliennes ou tchadiennes.
        Si des ressemblances sont à trouver et des comparaisons à faire j’irai plutôt du coté de syrak que de l’afghanistan.
        au syrak des franchises djihadistes transfrontalières se tirent la bourre profitant et jouant des faiblesses politiques des états, une coalition internationale s’oppose militairement à ces djihadistes avec un volet politique atrophié.
        (et les russes sont déjà sur place!)

  2. Foufi dit :

    Ils sont déjà tous remplacés à l’heure qu’il est ! Et tous les autres sont galvanisés par le martyr de leurs ainés ! Comprennent toujours pas les généraux ! Vous allimentez leur détermination ! Ce n’est pas un conflit normal, vous semez les graines du désastre !

    • Fred dit :

      @ Foufi

      Parachuter des caisses de bonbons ? Je suis un peu (beaucoup) provocateur, mais qu’est-ce que tu proposes ?

    • Courmaceul dit :

      Il faut remplacer de la compétence par de la compétence.

    • ji_louis dit :

      Il est plus facile de gagner en portant des coups à l’ennemi qu’en en recevant, n’est pas Gandhi qui veut, et les enrôlés sous la contrainte auront plus d’opportunités de quitter le combat si la hiérarchie islamiste ne peut plus les contraindre aussi efficacement (poke Boko Haram).

    • 341CGH dit :

      @ Foufi
      Qu’est-ce que vous appelez « un conflit normal » ?
      Pour l’armée française depuis … bientôt un siècle, il n’y a plus de « conflit normal ».

    • Postamer dit :

      Si ils étaient comme nous, cela les feraient réfléchir, mais au lieu de cela ils se disent que leurs potes sont en trains de s’éclater avec 72 vierges au paradis des jihadistes ! Il y a visiblement un problème avec des armées occidentales qui font des guerres dans des pays dont ils ne comprennent rien ! Ce ne sont pas les mêmes principes ni les mêmes codes ! Au final c’est contre-productif. Regardez Mitterrand qui a même soutenu un génocide en croyant aider les « bons » ! L’ Afrique et le moyen orient c’est complexe, multi facteurs, on n’y gagne pas une guerre comme contre les Allemands en 1940! Rajoutez encore une couche liée à la croyance qui définit le code conduite du soldat qui est avant tout un croyant et voilà les merdiers que l’on obtient !

    • Albatros dit :

      Et on fait quoi alors ?
      On tue seulement les seconds couteaux et surtout pas les chefs ?
      On se retire comme Biden en Afghanistan ?

    • Frédéric dit :

      Niet Kamerad. Avez lu et compris l’article ? On se débarrasse des éléments exogènes pour que les Maliens puissent réglé leurs affaires entre eux.

  3. Nike dit :

    Par contre cette qui était dans les cartons tombe opportunément pour tanter de masquer le camouflet Australien

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Par contre cette qui était dans les cartons tombe opportunément pour tanter de masquer le camouflet Australien » Quand on fait un tour sur les sujets qui traitent du choix pour équiper la sous marinade australienne la diversion est quand même pas particulièrement efficace!

    • Ancien des opex dit :

      Si c’est bien le cas, Nike, cette coïncidence démontre de gros progrès dans le domaine de la comm’ militaire.
      .
      Bonne nouvelle, alors.
      Parce j’ai connu une époque où c’était catastrophique : la comm’ annéantissait dans les opinions publiques (locale, française, internationale) nos résultats sur le terrain.

  4. Max dit :

    Les drones sont incontournables !
    Et l’armée de terre française opérera par téléportation en exosquelette à énergie libre que le Patroller de Safran ne sera toujours pas livré !
    Argh… 1

  5. Plusdepognon dit :

    La « zone des 3 frontières » fait la même superficie que la France…
    https://www.revueconflits.com/terrorisme-burkina-faso-herve-thery-daniel-dory/

    Un petit regard dans le rétroviseur avec la diminution des effectifs de Barkhane à venir :
    https://mobile.twitter.com/julesdhl/status/1359188687108587522

    Et au premier semestre 2021 :
    https://acleddata.com/2021/06/17/sahel-2021-communal-wars-broken-ceasefires-and-shifting-frontlines/

    On disperse, on ventile, façon puzzle… Dernière carte intéressante : l’évolution au Bénin.
    https://mobile.twitter.com/MENASTREAM/status/1402551724599095298

  6. Momo dit :

    A noter qu’une des évidences est ici notée pour ceux qui n’ont pas encore vu qu’il y a aussi un racisme intolérable dans cette histoire:

    le groupe « devrait se structurer maintenant autour de ses chefs Peuls.

    Les égorgeurs islamistes sont trés essentiellement des peuls, parfois des touaregs, trés rarement des noirs.
    Les paysans torturés et assassinés sont trés essentiellement des noirs, parfois des touaregs, trés rarement des peuls.

    Il serait bon que quelqu’un le dise à la population en France.
    Radio-france-TV? hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha

    • Fred dit :

      @ Momo « La quiche »

      Les Peuls étant essentiellement des pasteurs et non des paysans, tu enfonce une porte inexistante.

      Pourquoi racialiser un conflit entre sédentaires et nomades ?
      Les civils des ces deux catégories victimes, sont bien répartis de part et d’autre de cette macabre comptabilité.

      C’est quoi ton problème avec les Peuls ?

      • Momo dit :

        Alors freddy, tu jubiles ^^
        Autant j’accepte de reconnaitre ma confusion peuls autant tu ne peux pas dire qu’il y a autant de morts entre les peuples. Ce n’est absolument pas le cas.
        Il n’y a aucun problème avec les peuls si l’on excepte que ce sont aujourd’hui les principaux fournisseurs en égorgeurs islamistes. Ce qui n’est pas un détail.

        Accessoirement le fait d’être sédentaire ou nomade n’est pas neutre dans l’histoire mais cela suffira comme ça.

    • Desty dit :

      Heu… les Peuls sont des noirs !

    • Sylvain dit :

      Vous avez hélas raison. Tant qu’on refusera de prendre en compte toutes les données du problème (même celles qui sont désormais politiquement incorrect en Occident), on ne pourra pas régler le problème. Or, dans ce conflit au Sahel, on occulte systématiquement- ou en tous cas on minimise largement- la dimension ethnique et démographique, alors qu’elle a un rôle très important. Bien plus que les frontières notamment

    • Le Minotaure dit :

      Heu mais les peuls sont des noirs.

    • Ah Ca ! dit :

      @Momo

      Dis-nous un peu… Un peul, ça à quelle couleur d’après toi ?

      • dompal dit :

        @Ah ca !,
        Ca dépend de quelle heure il est.
        Si c’est à 19h00 avant le premier Ricard, il est noir mais après le cinquante-troisième, ça peut être un bon aryen… 😉

      • Momo dit :

        Et oui, blanc sombre…. J’assume ^^

    • Momo dit :

      Ouhlà, mea culpa…
      Oui, oui, je reconnais m’etre absolument trompé en assimilant à tort avec les touaregs. Un peu trop de soleil sur la piste.
      Rien à dire, j’assume les commentaires, et confirme ce que vous dites.
      Mea maxima culpa

      J’aurais dû formuler différemment par ce que l’ayant pourtant vu à l’oeuvre: il y a au Mali une opposition trés forte entre les peuples du Nord (dont les peuls…) et ceux du Sud.
      Qui ne sont réunis dans ce pays que par l’histoire de la délimitation des frontières.

  7. Haoussa du Niger dit :

    Bravo, le JNIM puis Katiba Macina connaissent cette donnée depuis serval
    lyad ag ghaly et hamadoun kouffa ont compris que vous leur avez donné carte blanche pour déstabiliser le Niger Burkina et le Sud-Mali
    SEM Bazoum depuis 2012 a situé le problème mais comme d’habitude, trop de double jeu avec vous. Quand il va le comprendre j’espère que le Niger fera aussi appel à la Russie

    tic tac tic tac tic tac

    • Pascal (l'autre) dit :

      « pour déstabiliser le Niger Burkina et le Sud-Mali » Ah bon, avant c’était stable?
      « tic tac tic tac tic tac » Bruit que produit le pois chiche dans votre crâne quand vous dodelinez de la tête! C’est comme les acouphènes, ça devient chiant à la longue!

    • Fralipolipi dit :

      Vous êtes aussi couillon que le crocodile de Peter Pan !
      Tic tac tic tac tic tac …
      …. à force de poster façon croco le troll, vous finirez bien par avaler qques crochets.
      Bon appétit 😉

    • Slasher dit :

      Tellement impatient de vous voir vous agiter avec les mercenaires russes dans les pattes… lol !

    • Ah Ca ! dit :

      @Haoussa du Niger

      Où en es-tu de ton élevage de cabris ? Combien as-tu de vaches maintenant ?

      Tu as l’Android au bled… c’est bien mon ami… Tu progresses, tu es intelligent, Bravo.

      Allons dans ta case prendre une bière, c’est moi qui paye…

    • Frédéric dit :

      Ne pas boire d’alcool avant d’écrire. Exemple de mensonge grossier que l’on lit trop souvent dans les réseaux  »’associaux »

  8. Polymères dit :

    Il ne faut pas négliger la perte de « têtes » en se disant que d’autres les remplaceront.
    Ce n’est pas un « poste » qu’on élimine, mais des hommes emblématiques qui ont créer ces groupes. Que ce soit l’EIGS ou autres, ça n’est pas né du choc entre deux cailloux, c’est toujours un ou quelques hommes qui ont les contacts, le charisme, les mots, une histoire qui en sont l’origine.
    Ces gens sont respectés et font réellement figure de rassembleurs, ils permettent une cohérence, une hiérarchie.
    Très souvent on observe de vrais changements quand ces groupes perdent leurs « références », on voit des divisions, des conflits de petits chefs, parfois une perte de financement.
    Ce qui se passe avec des groupes terroristes, c’est également la même chose au niveau d’états ou l’on a des chefs ou des figures qui font énormément de choses et ou ce n’était pas qu’une question de fonction, donc d’un simple remplacement.

    Le destin de tous est toujours l’oeuvre de quelques uns. Le troupeau de « moutons » est toujours un bon exemple d’une réalité, même si un peu dégradant. Un berger guidera un troupeau, ce n’est pas pour autant que s’il meurt, un mouton du troupeau saura jouer ce rôle. Un loup qui veut s’attaquer au troupeau c’est pareil, le rôle du loup ne pourra pas être joué, même par un mouton un peu rebelle qui refuse de suivre le troupeau. Le monde est ainsi et ne changera pas.

    • Sylvain dit :

      Surement. Mais dans le monde islamique, la place de chef n’est aussi pyramidale que pour les occidentaux (sauf pour les chiites).

      • Nexterience dit :

        Les grands chefs sont rares. La ressource humaine est une ressource lentement renouvelable.

    • Ah Ca ! dit :

      Ils ont surtout des contacts dans certaines ambassades ou chez de gentils missionnaires d’ONGs…

  9. Slasher dit :

    Pas beaucoup de pays qui peuvent se targuer de tels choses à l’extérieur…

    • blavan dit :

      Et pendant ce temps, la situation s’améliore à Marseille et à Calais.!!!!!!!!!

  10. Sylvain dit :

    En clair, il a été tué par une frappe de drone. Il faut donc comprendre que la France a rétabli la peine de mort. La question étant alors, pourquoi ne pas appliquer ce même chatiment aux autres terroristes

    • EBM dit :

      Non la peine de mort c’est quand un criminel est condamné. Là il est mort à la guerre.

      • PK dit :

        Comme les fous avec leur couteau dans la rue. Depuis le Bataclan, il se trouve que les flics tirent les fous. Et même les très gauchos n’y trouvent pas grand-chose à dire.

        De fait, Sylvain a raison : la France a rétabli la peine de mort (au moins pour certains profils de population (les fous dans la rue)).

        • EBM dit :

          De fait non ce que vous décrivez c’est de la légitime défense.

          • PK dit :

            qui avait de facto disparu en France depuis des années : toute tentative était sévèrement punie par les juges.

            Là, ça repasse comme une lettre à la Poste (enfin, avant, quand la Poste fonctionnait…)

          • EBM dit :

            PK la légitime défense n a jamais disparu

        • Joe dit :

          Non rien à voir. Les frappes ou actions ciblées de l’Armée sont des actes de guerre dans un cadre précis. Le fait que des individus soient tués en font des victimes de guerre pas des condamnés à mort.
          Les policiers eux font l’usage de leurs armes dans le cadre de la légitime défense. La aussi rien à voir avec la peine de mort. Il ne faut pas tout mélanger… et puis avec un score de 2 à 3000 mort civils, cet individu à très largement mérité son sort. Sans l’action de la France, les morts civils, viols, esclavage se conteraient par dizaines de milliers par an.
          Donc merci !! à tous nos militaires et agents sur le terrain.

      • Sylvain dit :

        Il n’y a pas de guerre contre un état (la France n’est pas en guerre contre le Mali, le Niger, l’Algérie,…). On parle de guerre « contre le terrorisme ». Donc, si la peine de mort vaut dans la « guerre contre le terrorisme », je maintiens mon interrogation.

        • EBM dit :

          Même s’il n’y a pas de guerre contre un état, c’est une guerre et il n’y a donc pas de peine de mort. La preuve c’est que la personne peut être légalement tuée sans qu’on ait besoin d’un tribunal statuant sur la culpabilité de la personne.

          Ce n’est parce qu’on tue quelqu’un qu’il y la peine de mort. Pour qu’il y ait peine de mort il faut que la personne tuée ait commis une infraction pénale par définition.

          En droit français actuel tuer quelqu’un pour une infraction pénale est illégal et on en le fait donc pas. En revanche tuer à la guerre ça c’est légal. Tuer en légitime défense est légal aussi et cela n’est pas de la peine de mort pour autant.

          Guerre contre le terrorisme ne veut rien dire, c’est comme faire une guerre contre les embuscades. On ne fait pas une guerre contre une tactique. C’est un élément de langage moralisateur.

        • v_atekor dit :

          Quand on fait la guerre il y a des morts, et en faisant la guerre, la France n’a jamais renoncé à tuer.
          .
          Que l’ennemi soit non étatique est un épiphénomène. Des guerres menées par des «non étatiques » sont nombreuses. Toutes les guerres d’indépendance sont dans ce cas, toutes les guerres civiles sont dans ce cas. Le point commun est que c’est cet ennemi non étatique qui déclare la guerre à l’État, et non le contraire.

    • Carin dit :

      @Sylvain
      Relisez l’article, on parle de plusieurs frappes visant des plots logistiques, des lieux de vie, et des véhicules, dont une moto transportant le nuisible en chef… partant de là, on se doute que le secrétariat céleste n’a pas eu à traiter qu’un seul dossier d’admission…
      Mais nous ne sommes pas des américains… nous n’auront ni images, ni décompte. Il va falloir attendre l’annonce annuelle du CEMA, pour avoir un chiffre clair du nombre de nuisibles admis… en enfer.

      • dompal dit :

        @Carin,
        « on se doute que le secrétariat céleste n’a pas eu à traiter qu’un seul dossier d’admission… »

        Vous m’avez bien fait rire ! 😉

    • jyb dit :

      @sylvain
      non. 1 comme dit @ebm, mort à la guerre.
      2 il aurait très bien pu échapper aux frappes, être blessé et/ou fait prisonnier.

      • aleksandar dit :

        Mais nous ne sommes pas en guerre.
        La guerre est un état des relations internationales réglementé depuis les conférences de la Haye puis, les Conventions de Genève.
        La remarque de Sylvain est juridiquement fondée.

        • jyb dit :

          @aleksandar
          si le droit ne vous barbe pas trop, il faut trouver dans les protocoles additionnels des conventions de Genève les textes qui encadrent ces nouvelles formes de conflits et l’usage des armes nouvelles ( dont les drones ) ces mises à jour sont intervenues au début de l’afgha ou du point de vue du droit vous ne pouviez pas shooter un ennemi « civil » en dehors des heures de bureau (non je ne déconne pas !)
          Ensuite entre zone d’ombre et interprétation, nous ne serons pas les premiers à disserter sans fin sur les fondements juridiques.

        • EBM dit :

          Non c est infondé car la guerre a lieu avec l accord du conseil de sécurité de l ONU ce qui est bien le cas ici.

    • Timo dit :

      Euh, l’objectif de la guerre s’est de tuer, petit démagogue !

      • aleksandar dit :

        Vous êtes sans doute américain ?
        Le but de la guerre, c’est de prendre un avantage strategique/tactique sur l’ennemi tel qu’il soit obliger de capituler ou de negocier
        A condition d’avoir des buts de guerre, évidement

  11. bzh dit :

    bravo micron. beau contre feu. quel chef

    • sylvain dit :

      Vu qu’il le sait depuis août, le choix de la date de l’annonce répond certainement plus à un timing politique qu’autre chose.

    • totoro dit :

      et il n’aurait pas obtenu ces résultats, tu aurais critiqué son inaction.
      il vous faut juste votre dose quotidienne de Macron Bashing, sinon vous ne vous sentez pas exister.
      Mais soyez-en sûr, à sa place, vous feriez considérablement moins bien, même si vous vous persuadez du contraire.

  12. Belzébuth dit :

    Mossoul 2014 avait lancé la franchise état islamique dans le monde, Kaboul 2021 remet al-qaïda sur la première place.
    https://www.lefigaro.fr/international/al-qaida-les-succursales-djihadistes-une-menace-en-expansion-20210910

  13. Marie Thérèse dit :

    C’est les australopithèques qui vont être impressionnés.
    Avec un tel palmarès, Macron va pouvoir leur fourguer l’eau de la Seine en bouteille millésimée.
    Ce sera toujours ça de gagné.

  14. Ghostrider dit :

    @ jyb. opération homo trés bien ( à 880 patate lourde annuel y a intéret que ca dépote). Mais on vas oû stratégiquement ? avec un colonel d’opérette prête à lâcher 9 M d’euros par mois ( je sais pas ou il vas les trouver ?) pour protéger ses fesses lui et ses potes et au passage lâcher 3 mines.

    tu peux me donner une grille de lecture ?

    • jyb dit :

      @ghostrider
      – on ne sait pas exactement ce que l’on veut mais on sait précisement ce que l’on ne veut pas. on ne veut pas d’une empreinte djihadiste transnationale dans le sous continent susceptible d’irradier vers l’afrique de l’ouest ou de faire jonction avec d’autres zones d’instabilité.
      c’est ce que sont en train de réaliser les forces sur place, et c’est ce qui determinera le succès final de barkhane. je ne connais pas d’objectifs militaires liés aux contingences politiques régionales. Si les maliens veulent être dirigé par une junte militaire, c’est leur choix souverain. La france tout comme d’autres pays peut donner son avis et peser diplomatiquement mais çà ne doit pas interferer avec la mission. quand cette même junte prend des décisions susceptibles d’interferer avec barkhane, on franchit une ligne rouge.
      barkhane est une opération militaire, la grille de lecture doit être militaire ou geostratégique. ce qui pollue la compréhension de la situation c’est la volonté d’y associer un objectif politique qui n’est pas du ressort des armées.

  15. mulshoe dit :

    Le tout dans l’indifférence générale . De toute façon la France n’a plus d’alliés .

    • joe dit :

      C’est juste faux. Il y a prise de conscience lente de certains pays Européen. Quand aux Americains, ils jouent leur propre jeu stratégique, depuis toujours. America First est partagé par tous les Présidents US, à la virgule prêt.

      Les US sont en guerre contre tout le monde, soit militairement, économiquement ou culturellement. A l’Europe de s’affirmer pour ne pas être ‘écrasée » entre le marteau US et l’enclume Chinoise, ces deux pays s’activant avec force pour prendre le leadership, pour eux l’Europe est une nuisance potentielle et tout est fait pour l’affaiblir ou la rendre dépendante.

  16. Philippe dit :

    En France faire tomber des têtes c’est décapiter un mouvement en Asie cela s’appelle arracher la tête du dragon.
    Mais le résultat est toujours le même il s’en suit inévitablement un affaiblissement, de durée variable, le temps de retrouver un ou des potentiels équivalents et de renouer les fils (contacts, financement, armement etc…).
    Donc oui le résultat est là mais pas de triomphalisme exagéré.

  17. hadrien dit :

    C’est quand même triste de voir cette implication dont on ne voit pas vraiment l’utilité pour la France et comment derrière on se fait la fait mètre en l’envers par tous le monde….on va se brouiller avec les Russes au final (WAGNER) et passer pour les méchants après avoir fait tous le sale boulot pour la communauté internationale……Je me demande si après ça on ne devrait pas partir en grande pompe du Mali en demandant juste un accès à une petite base comme en cote d’ivoire et de regarder tranquillement les Russes reprendre la main sur tous ça sous l’œil des drones américains…après tout, ils veulent tout régenter…alors qu’ils régentent….nous on devrait se contenter de faire du renseignement et laisser tous le monde se débrouiller

  18. cedivan dit :

    Beau succès mais quelle est la part de US dans le renseignement ?

    • Belzébuth dit :

      @ cedivan
      Dans une opération comme Éclipse, c’était 40% du RENS et 30% du transport.

  19. Bernard Hamon dit :

    Question d’un non spécialiste : Pour les deux lascars capturés,une petite séance de gegene suivie d’une
    corvée bois ? Ou une remise aux « autorités »locales qui les libereront en douce…

    • Paul Bismuth dit :

      @ Bernard Hamon
      Ce n’est pas la guerre d’Algérie, l’armée malienne se débrouille comme elle peut, avec des types en face qui font pire et c’est pour cela qu »ils gagnent.

      L’échange de prisonniers de haute valeur nous a choqué, mais après tout on a connu des choses semblables avec les nobles d’un certains rang qui n’étaient pas traiter de la même manière que les gueux.

      Mais sur l’armée malienne, il y a enquête:
      https://www.hrw.org/fr/news/2021/04/20/mali-meurtres-et-disparitions-lors-doperations-militaires

    • Joe dit :

      Il ne faut pas forcement revenir aux clichés. Beaucoup de ces lascars ne sont la que pour la solde et le pillage et parmi les chefs et autres cadres, combien sont prêt à vendre père et mère contre une ‘amnistie’ ou un retournement de veste financièrement avantageux?
      Sans compter qu’ils peuvent aussi se réfugier derrière le côté tribale et balancé un autre groupe avec lequel ils sont en ‘compétition’.

  20. breer dit :

    On peut espérer que les tension inter ethniques et religieuses, tribales et « égotiques », qui existent entre toutes ces factions, leurs « chefs », et leurs membres, jouent en leur défaveur, qu’en serait-il si tous ces gens s’entendaient parfaitement dans leur guerre contre l’occident ??!!
    Espérons aussi, qu’il n’y ait pas déjà sur notre sol, un, deux ou trois fanatiques passés entre les mailles du filets des renseignements, prêts à venger leurs meneurs en s’en prenant de nouveau à nos concitoyens.

  21. Nauatg dit :

    Pas d accord. Nous avons un agenda politique et il n y a aucun travail de fond d influence pour rétablir la confiance des différends peuples maliens. Idem nous formons une armée qui n en sera jamais une et se debandera aussi en quelque jours si laissée seule.
    Dsl mais le schéma strategico politique reste identique et ne mènera à rien. Pas d alternative aux groupes influents etc …
    C est triste. Une succession de victoires tactiques pour mener au désastre. On n a pas bcp appris depuis la retraite de Russie !