Un croiseur et un navire espion chinois repérés dans la zone économique exclusive des États-Unis

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Ils ont le droit d’y circuler, pas d’exploiter les ressources. C’est un non évènement.

  2. Nico from UK dit :

    J’imagine que les chinois vérifient la liberté de navigation le long des cotes americaines, comme les occidentaux en ont si bien l’habitude…

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ J’imagine que les chinois vérifient la liberté de navigation le long des cotes americaines, comme les occidentaux en ont si bien l’habitude…]

      C’est le sens de l’édito de  » The Global Times  » ! ;0)
       » If report is true, the US could feel it lost face by having Chinese warships sailing near it, taking some of its own medicine of freedom of navigation. »
      https://www.globaltimes.cn/page/202109/1234184.shtml

      • Kohps dit :

        La différence entre les tinois et les US, c’est que les US ne gueulent pas comme des putois quand un bateau fait un tour chez eux. Les tinoix eux enchaînent les manœuvres dangereuses. C’est plus clair maintenant Nadiel Ssebon?

      • Grand Bond en Arrière dit :

        Faudra penser à ressortir cet édito quand ça couinera en Mandarin au prochain passage d’un bâtiment militaire américain en Mer de Chine méridionale !

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ https://actu.fr/societe/manche-que-faisait-ce-navire-espion-russe-repere-au-large-du-cotentin_44889560.html ]

        De la cartographie sous-marine ????? ;0)
        Le Yantar dispose d’au moins un sondeur multifaisceaux ( ????? ) , cela a été révélé lorsqu’il a été envoyé pour participer aux recherches de l’ARA San-Juan .
        Eventuellement il peut aussi s’intéresser aux courants marins de profondeur , à la salinité , à la température , à la turbidité des eaux ,…. à une période donnée de l’année .
        Bref tout ce qu’il faut pour établir un modèle de la  » kill box  » au large du Cotentin à la fin de l’été . ;0)
        Pour paraphraser le génial Yves LACOSTE ,  » L’océanographie cela sert surtout à faire la guerre  » ™© ;0)

        Je proposerai à l’équipage de compléter leurs relevés par des photographies et des prélèvement du fond marin : Pour y implanter des  » torpilles dormantes  » dans de fausses roches sous-marines ! ;0)

    • Too dit :

      Exactement ce que dit l’article, et il se trouve que les américains (la citation est dans l’article hein » disent qu’ils en ont le droit et que tout c’est passé sans aucun problème.

      La différence c’est que les Chinois râlent et ne veulent personne dans la zone pourtant autorisée par les lois maritimes.

  3. Durandal dit :

    7000 tns?
    La différence en destroyer et croiseur est de plus en plus minime.

    • Thierry dit :

      et d’ailleurs dans l’US Navy le terme croiseur n’existe plus, il n’y a plus que des destroyers quel que soit la taille du bateau car ils sont équipés pareil et remplissent les mêmes fonctions.

  4. Vivo dit :

    FNOP, Liberté de navigation, Libertad de navegación.

    Un retour de boomerang de plus pour les américains. Les US réalisent qu’après avoir mis le bordel dans le monde pendant des décennies, le retour de bâton va être rock n roll. ouch

    • Pravda dit :

      Un non événement, sauf si pour vous le fait qu’un navire chinois sorte de Mer de Chine (qui n’est pas chinoise) soit exceptionnel.

      • Monde total dit :

        Aujourd’hui, ce sont les États-Unis, en tant que première puissance navale du monde, qui ont pris la relève dans la défense et la promotion de ce principe, en le hissant au sommet de leur agenda naval et maritime. Ils fournissent depuis plusieurs années un effort politique, militaire, diplomatique et surtout académique sans précédent pour sauvegarder ou – d’un autre point de vue – imposer leur conception de la liberté de navigation. Une première raison est évidente : la composante navale est la clé de voûte de la puissance américaine ; promouvoir au maximum la liberté et le rayon d’action de la marine américaine à travers le monde est donc vital pour les Américains. Une deuxième raison est tout aussi évidente : le commerce mondial dépend du trafic maritime à hauteur de 90% ; en limiter la liberté de façon substantielle n’est donc envisageable pour aucun État, ni pour les États-Unis.
        https://bit.ly/3ALHT6W
        Cependant, ce principe, tel qu’il est souvent présenté aujourd’hui est, à notre sens, étrangement imprécis en raison des nombreuses évolutions qu’a pu connaître au XXème siècle le rapport de l’homme à la mer.

        • Pravda dit :

          Le commerce mondial, profitable à tous, sauf aux ouvriers européens dont la charge de travail part en Asie. Une crise du même type que celle des semi-conducteurs pourrait permettre à nos chers dirigeants et industriels d’ouvrir les yeux, donc allez y les chinois, continuez comme ça

  5. albatros dit :

    La ZEE c’est 300 miles marins (270 kms) : liberté de circulation
    Les eaux territoriales c’est 12 milles marins (22 kms) : droit de passage inoffensif des navires militaires étrangers (donc navires y compris militaires soumis à autorisation du pays propriétaire en principe)

  6. Auguste dit :

    Notons ici la ZEE US.A comparer à celle que prétendent les Chinois.
    https://twitter.com/vcdgf555/status/1437264150372098049/photo/1

    • Kohps dit :

      Attention au modèle de projection. La plupart ne conservent pas les surfaces dans les hautes latitudes.

  7. Bob dit :

    La Marine de l’oncle Sam est dépassée par le nombre de navire du PCC. Ils peuvent mener une opération amphibie contre les îles Aéloutiennes sans problème. Comme les russes qui s’étaient approchés d’Hawaï durant les mois précédents.
    En plus, le PCC a sorti du très lourd avec un croiseur 055, plus un navire de renseignement inconnu avec sans doute un SNA en embuscade. Dommage pour l’US et leur programme naval est toujours en deçà des hans. Les taïwanais devraient négocier avec l’appui US avant que les greengoes se tirent en prétextant leur recentrage sur leurs intérêts…

    • Courmaceul dit :

      Trop fort ! Vous étiez au Mali et maintenant aux iles Aléoutiennes, la troisième tournée est pour moi. Prochain article sur les Galápagos, prêt ?

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      « ls peuvent mener une opération amphibie contre les îles Aéloutiennes sans problème » ça reste à prouver! à mon avis dans une telle situation ils auraient plutôt pas mal de problèmes..

    • Fred dit :

      Trois-cent îles à conquérir, dont ils pourraient exploiter la graisse des phoques pour leurs lampes à huile ? ;o)

    • toto dit :

      En tonnage et en terme de corvette, frégate et peut être même destroyer oui la marine US est dépassée par la Chinoise mais pas en sous marin et porte avion. Donc la projection de puissance est encore à l’avantage de la marine US.
      De plus si vous additionner la marine Japonaise alors la ca change tout. Car US+ Jap est largement supérieur à Chine + Russie.
      En cas de débarquement sur les Iles Aléoutiennes, sans parler de gains/ou pas stratégiques d’une telle opération, comment les Chinois vont ils ravitailler à des milliers de km de chez eux en passant forcement devant le Japon alors que les US ont l’Alaska pas loin…
      Bref ………

    • lxm dit :

      Même si en cas de conflit la chine envahissait le sud de l’alaska, elle ferait quoi ensuite ? viser le pétrole d’alaska ? y’a là qui commence une des plus denses et énormes chaines montagneuses de la planète qui courre jusqu’au mexique. La chine serait bloquée, et cela serait très couteux pour elle en terme de logistique. Prenez un globe terrestre pour voir, pas une carte qui fausse les distances.

      Notre planète tourne de l’est vers l’ouest, et les gyres océaniques, les vents, se sont adaptés à sa rotation. Y’a comme un bonus de mouvement à aller vers l’ouest et un frein à tenter l’est. Il sera toujours moins coûteux d’aller conquérir vers l’ouest que vers l’est.

      • EchoDelta dit :

        C’est pas l’inverse ? C’est plus rapide de revenir des US donc d’aller vers l’Est que d’y aller donc d’aller vers l’Ouest.
        Mais je peux me tromper.

        • lxm dit :

          C’est parce que la planète tourne, là tu parles du jet stream( la contrepartie en l’air du mouvement d’air au sol), dans l’absolu un vaisseau s’éloigne à la verticale de la terre elle continue de tourner et lui n’a qu’à redescendre, il ne sera plus au même endroit. Y’a d’ailleurs eu je crois ce problème avec l’avion de bezos cet été, qui s’est déporté.

          Mais cela ne concerne que les forces en l’air et l’espace, tout ce qui est au dessus des montagnes qui cassent les vents, pas les forces au sol.
          Une raison supplémentaire pour les américains d’envoyer encore plus de matos dans l’espace, car le début d’un conflit usa-chine commencerait certainement par des attaques informatiques, une guerre éclair spatiale et destruction des satellites essentiels.

  8. LEONARD dit :

    Non seulement la croissance de la PLAN est constante (et même exponentielle), mais elle s’accompagne d’une montée en compétence double: Des industriels et des marins.
    Les constructions s’enchainent, les équipages se multiplient, les déploiements aussi, et, globalement, on signale peu d’incidents techniques ou de haute mer, ces dernières années, signe que les équipages sont correctement entrainés, tout au moins à la navigation et à l’entretien, puisqu’on ne signale pas de déploiements « à la russe ».
    Pour ce qui est des tactiques et stratégies de combat, on verra à l’usage, mais tout celà est plutôt le signe d’une marine efficace, même si le nombre réel de jours de mer n’approche pas les standards occidentaux.

  9. Zigomar 17 dit :

    Ben oui…le réveil est douloureux et le sera de plus en plus pour Uncle Sam qui n’a plus et aura de moins en moins la suprématie sur les mers les plus éloignées des côtes américaines…
    La Chine ne semble pas du tout impressionnée par Carl Vinson et son escorte qui restent prudemment éloignés des lignes rouges maritimes définies par Pékin…et la Marine de l’Empire du Milieu s’en vient jusqu’à narguer Tonton Sam dans ses eaux économiques exclusives…
    Et ceci…sans provoquer la moindre réaction du côté amerloque…le message ayant, apparemment, été très bien reçu à Washington…
    A bon entendeur, salut..!

    • Pravda dit :

      Le message ? Vous faites dans le guignol ou êtes vraiment sérieux ?
      Il y a le droit international, les chinois sont dans le droit tout comme les US lorsqu’ils restent dans ces eaux, la différence c’est que les chinois ont des prétentions sur certaines eaux, ce qui n’empêche pas les américains de s’y promener à leur guise. C’est bien la réaction chinoise qui est illégale, excessive donc insignifiante.

    • Thom dit :

      Bien sur que çà ne provoque aucune réaction des USA. Ils ne vont pas faire comme les chinois et hurler à la provocation quand un navire circule la où il en a le droit.
      Je suis sûr que les chinois espéraient une réaction offusqué. Ils doivent être bien déçu.

    • vno dit :

      Les moyens du Carl Vinson le mettent à distance et à l’abris de toute attaque chinoise. L’inverse n’est pas vrai …

  10. Qui ça ? dit :

    Ça serait très drôle si un jour les Chinois installaient une base navale et aérienne à Tijuana (donc à deux pas de San Diago) en payant grassement le Mexique …

    • xi jinping dit :

      Quelle riche idée !
      Merci beaucoup beaucoup Qui ça ?

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Ça serait très drôle si un jour les Chinois installaient une base navale et aérienne à Tijuana (donc à deux pas de San Diago) en payant grassement le Mexique …]

      Les Japonais auraient proposé ça à Pancho-Villa un peu avant la PGM !??? ;0)
      Une belle uchronie navale que j’ai joué en son temps .

      La communauté Nippone a très vite soutenue la cause Villiste , pas dans son ensemble mais dans sa majorité .
      En fait ce fut beaucoup plus complexe car Pancho Villa n’aimait pas les  » bridés  » et ses troupes se sont livrées à de nombreuses exactions contre la communauté Chinoise .

      http://www.discovernikkei.org/en/journal/2016/11/7/6461/
      https://ktakahara.medium.com/el-samur%C3%A1i-mexicano-8900ffd7e7ee

    • Thierry dit :

      Si ça n’existe pas c’est qu’il y a une raison, jamais les chinois ne paient « grassement », comme pour Poutine ils ne payent qu’avec des menaces pour ceux qui se laisseraient intimider par leur fourmilière.

    • Courmaceul dit :

      « Ça serait très drôle » La vie est un jeu, n’est-ce pas ? Percevez-vous le côté infantile de votre commentaire ?

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Percevez-vous le côté infantile de votre commentaire ]

        A défaut d’être drôle ce commentaire met en avant :
        – L’obsolescence dans les faits de la Doctrine Monroe , en Alaska comme au Mexique
        – La position équilibrée , et même d’équilibriste , d’AMLO face à la RPC

        D’un côté il remercie la RPC pour ses efforts avec SINOVAC™ et de l’autre il ne veut pas d’hégémonie Pékinoise
        dans le cadre du commerce trans-Pacifique et chercherait à favoriser un commerce hémisphérique .

        Il a même présenté ses excuses pour le massacre de 1911 que j’ai évoqué plus haut .

        https://www.elfinanciero.com.mx/nacional/2021/05/17/masacre-de-comunidad-china-en-torreon-por-que-amlo-pidio-disculpas-por-este-genocidio/

      • Qui ça ? dit :

        Je pense que vous n’avez pas saisi l’ironie de mes propos.
        On assiste à un « grand jeu » en mer de Chine entre d’un côté la Chine et de l’autre côté les USA et leurs alliés.
        Vu de Chine, elle se sent ceinturée par les multiples bases américaines proche de son territoire. Elle essaye de s’en sortie en installant ses propres bases au Pakistan, Djibouti, certainement prochainement au Sri Lanka. On parle de même de quelques micro-nations du Pacifique qui se sont retrouvées sur-endettées vis-à-vis de Pékin et dans l’incapacité de rembourser leurs dettes.
        La compétition entre la Chine et les USA n’est peut-être pas un jeu, ni une guerre, mais ça ressemble grandement à une partie d’échec où chacun essaye d’avancer ses pions et de ravir ceux de son adversaire.
        San Diego est une très importante base militaire américaine située à quelques kilomètres de la frontière mexicaine. Avec une base chinoise à Tijuana, on aurait un très haut risque de conflictuation, et ça ne serait pas en Asie et mais à domicile chez les Américains. Ils se retrouveraient dans la situation de l’arroseur arrosé, eux qui prônent en permanence la liberté de circulation au large de la Chine ou de la Russie …
        Pour le moment, un tel scénario révèle de la pure spéculation. Mais le fait qu’un navire chinois croissant au large des îles Aléoutiennes (donc territoire US) aurait aussi il y a peu été considéré comme une idée farfelue.
        Reste à voir si les autorités mexicaines céderaient aux pressions de leur grand voisin ou préférons la montagne de Yuan.

        • Pravda dit :

          Sauf que les mexicains dépendent bien plus des américains que des chinois (industries, aides…) donc quitte à choisir … changez d’exemple, Cuba c’est pas la peine, ils ne voudront jamais dépendre des chinois, reste qui ?

  11. Prof de physique dit :

    « Le CNS Giyang est un « destroyer » de 7 000 tonnes dont les capacités sont davantage tournées vers la lutte anti-sous-marine. »
    Donc, c’est un contre torpilleur…

  12. Niko dit :

    S’ils osent taquiner la ZEE américaine, je vous laisse imaginer à quel point la RPC hésitera aux abords de Tahiti ou de la Nouvelle-Calédonie, avec nos 15 frégates de l’autre côté de la planète.

    • lym dit :

      Le message face aux Aléoutiennes est assez différent: On est face à une région US continentale, certes non rattachée directement, mais cela porte quand même plus que d’aller se pointer devant les Mariannes!
      Le sous-entendu étant « la prochaine fois, on peut arriver par l’autre côté observer de près la faille de San Andreas »…

    • vno dit :

      Je me demande combien d’heures de vol supporte un AM 39 avant le tir et s’il supporte la super-croisière ?

  13. MERCATOR dit :

    Si la Chine est une puissance océanique régionale (Mer de chine) elle ne peut en aucun cas prétendre a une prééminence océanique globale et encore moins a une capacité crédible de marine de domination côtière.

    La Chine ne maitrise pas plus les technologies de furtivité sous-marine et de combat en hauts fonds du plateau continental et en infiltration fluviale (Brown Navy) des nouveaux sous-marins nucléaires de domination côtière de type Virginia.

    Les matériaux anti-radar actifs ainsi que les contre-mesures électroniques de dernière génération (malgré de nombreuses tentatives de pillage et espionnage) équipant les flottes américaines, françaises et anglaises sont totalement absentes des navires chinois et ne sont pas près de les équiper dans les prochaines années.

    La Chine ne sait produire fébrilement que des navires dérivés de technologies civiles (portes conteneurs) de qualité médiocre et sans aucune sécurité incendie( ce sont de véritables torchères en puissance ) répondant aux normes européennes et ne maîtrise pas les alliages et matériaux spéciaux utilisés par l’US Navy, ainsi que par les marines françaises et britanniques sur leurs navires récents.
    Notons que malgré des tentatives désespérées ils ne sont toujours pas capables de fabriquer des réacteurs de jets qui ont une durée de vie supérieure à une centaine d’heures.

    Les frégates et destroyers chinois sont de médiocres copies, plus primitives, des classes de destroyers et de frégates anglaises et françaises

    La construction d’un nouveau porte-avions, qui par rapport au premier déjà en service,( ne parlons pas du premier épave flottante ancien casino ) qui est la copie bâclée d’un antique modèle soviétique sera nucléaire et enfin équipé d’un système de catapultage.

    Leurs porte-avions précédents possédaient une rampe inclinée mauvaise copie des catapultes à bosses des porte-avions britanniques des années 1970

    Si la Marine chinoise utilisait ces catapultes à bosses (ou tremplins) c’est parce qu’ils ne maîtrisaient pas la technologie très complexe des catapultes.
    Technologie parfaitement maîtrisée par l’Amérique, l’Angleterre et la France depuis les années 1950 …

    Leurs premiers porte-avions sont à propulsion classique (diesel), leur porte-avion nucléaire n’est pas encore opérationnel, mais en phase de mise au point. Sa mise en service est prévue pour 2023 et ses capacités opérationnelles de guerre pourraient être effectives vers 2026/2027

    Il ne suffit pas de construire un porte-avion et de le faire naviguer pour en maitriser la conduite stratégique . l’utilisation en conditions de combat est extrêmement complexe et demande de quinze à vingt ans d’apprentissage et de pratique pour être maîtrisé.
    Les Marines américaines, britanniques et françaises mirent cinquante ans de pratique et d’expérience au combat pour en véritablement maîtriser l’utilisation .

    Les porte-avions américains, ont une capacité du nombre de décollages et d’atterrissages huit fois supérieure à celle du nouveau porte-avion nucléaire chinois pour lequel leurs lourds chasseurs chinois J-15 sera obligé s’il veut éviter de prendre un bain de prendre un minimum de carburant et de munitions.

    • olivier 15 dit :

      Beaucoup d’âneries ! Et quelles sont vos sources? Concernant les catapultes, il n’y a QUE les USA qui maîtrise la techno. On achète chez eux, point. Qu’est-ce qui vous fait croire que leur marine est d’une telle qualité? Vous avez testé les matériaux ? Nos frégates font pâle figure à côté des type 55, désolé…. Les Virginia sous des soum nucléaire d’attaque.. On ne les verra pas trop dans un fleuve. :))))) ( il mettent à l’eau des commandos, cependant ) Côté réacteurs, il étaient effectivement à la ramasse. Mais de sources faciles à trouver sur le net, ça progresse vite, malheureusement pour nous.

      • olivier 15 dit :

        *Qui maîtrisent

      • MERCATOR dit :

        @olivier 15
        Merci pour les « âneries » mais non ! c’est un peu court, jeune homme !

        Virginia
        Première génération de sous-marins post-guerre froide, ils diffèrent des précédents sous-marins américains par leur possibilité de patrouiller dans les profondeurs des océans, mais aussi d’opérer dans les eaux littorales peu profondes, voire remonter certains lits de fleuves,ce qui correspond tout à fait au concept de « Brown Navy ».

        Catapultes US utilisées par la Royale
        Arromanches (R 95), une catapulte
        La Fayette (R 96), 2 catapultes hydrauliques
        Bois Belleau (R 97), 2 catapultes hydrauliques
        Clemenceau (R 98), 2 catapulte vapeur Mitchell-Brown 50m genre BS5
        Foch (R 99), 2 catapulte vapeur Mitchell-Brown 50m genre BS5
        Charles de Gaulle (R 91), 2 catapulte vapeur de 75m genre C13-3

        En ce qui concerne les catapultes à vapeur Mitchell-Brown de 50 m type BS 5 par exemple du Clemenceau ou du Foch si elles sont bien évidemment américaines leur utilisation et leur maintenance sont purement nationales.

        Les catapultes à vapeur ne sont pas une invention US, mais britannique au début des années 1950, un capitaine de frégate eut le premier l’idée d’utiliser la vapeur d’eau.

        Quant aux sources, bien évidemment je ne les possède pas, mais la simple analyse prouve que la « facture » de la construction navale frénétique est forcément médiocre compte tenu du nombre de chantiers naval limité , du faible délai entre le découpage des tôles, la mise en chantier,la mise à flot et les essais en mer absolument atypique, et de ce que l’on sait sur l’énorme retard en ce qui concerne les alliages d’aciers spéciaux dans le domaine aéronautique civil le seul domaine ou il est possible d’en vérifier la fiabilité et ce retard, les faits étant têtus, est bien évidemment le même en ce qui concerne la construction navale , par exemple l’avion de ligne COMAC C 919 n’étant toujours pas avec un certificat de navigabilité délivré par l’aviation civile occidentale .

    • lxm dit :

      La chine en 1950 c’est encore le niveau du 18ème siècle, elle est partie de là. Elle ne fait que remonter. On peut se rassurer comme on peut, mais elle monte, elle monte. Elle a été première puissance mondiale, économique, militaire, culturelle, technologique pendant plus longtemps que n’importe quel autre pays, à un époque il y a 3-4 siècles c’est nous qui l’espionnions pour percer ses secrets industriels. Du point de vue chinois, elle ne fait que reprendre sa place et nous sommes les agresseurs, les « pirates ». La chine est aussi confondue avec son ethnie, et elle a encore en mémoire les volontés génocidaires des japonais du 20ème siècle, usant sur les chinois d’armes biochimiques. Il faut donc bien se rendre compte qu’en cas de conflit il y a fort à parier qu’on aura 1.5 milliards de chinois furax et complètement soudés, nos quelques navires et unités ne vaudront rien face à ce tsunami.

    • Thierry dit :

      le plus drôle c’est leur copie de l’avion radar américain E2 Hawkeye, le KJ-600 qui comme le Hawkeye ne peut décoller que d’un porte-avion CATOBAR, hors les deux porte avions chinois actuellement en service ont des ponts d’envol avec tremplin qui ne peuvent pas lancer cet avion trop lourd…

      https://www.aerotime.aero/27336-kj-600-china-s-hawkeye-successfully-completes-flight-test

      il leur faudra attendre leur prochain porte avion pour l’utiliser, qui aura sans doute des catapultes à vapeur car à ma connaissance les chinois n’ont pas développé les catapultes électromagnétique et quand on voit le temps qu’il a fallu aux USA pour maitriser cette technologie, la Chine n’y est pas encore, même si elle arrive à pirater les plans, la mise au point est fastidieuse, ils n’y arriveront pas en 6 mois ni même en 1 an.

      qui plus est leur prochain porte avion chinois aura moins d’ascenseur et moins de catapulte qu’un porte avion américain, ils seront bien plus lent à mettre leurs avions en l’air.

    • anon dit :

      « Si la Marine chinoise utilisait ces catapultes à bosses (ou tremplins) c’est parce qu’ils ne maîtrisaient pas la technologie très complexe des catapultes.
      Technologie parfaitement maîtrisée par l’Amérique, l’Angleterre et la France depuis les années 1950 … »

      Je veux bien qu’on soit meilleurs que eux sur de nombreux domaines, mais si je ne m’abuse on ne gère pas du tout dans le domaine des catapultes, encore moins depuis les années 50. C’est bien des catapultes américaines entretenues par des ricains qui sont sur le CdG non ? Ou alors j’ai raté une étape ?
      A voir si on fera maison pour pour le PA NG, mais ça ferait sans doute énormément de R&D pour équiper un seul navire

      • Paddybus dit :

        Et c’était aussi le cas sur les Foch et Clemenceau… sauf erreur…

      • Pravda dit :

        Entretien américain ? Non, les pièces à la limite. On se s’embête pas à construire un fusil d’assaut, pourquoi lancer une chaîne de production pour un échantillon de catapultes ?

  14. Gaulois78 dit :

    Je suppose que c’est du second degré ?
    Si vous abordez ce problème de base navale chinoise au Mexique avec des représentants de Mexico, je pense que dès les premiers mots ils vont se faire dessus…
    Les US, la Chine, la Russie ne font que de  » la mienne est plus grosse que la tienne pour le moment..
    Le prochain terrain d’affrontement aura lieu en Europe, il est déjà économique, demain militaire…Par sûr que les US donneront le code Nuke aux British, Teutons où aux Belges… L’histoire démontre qu’ils ne sont pas fiables… Après la 1ere WW en 1920, 2eme WW ils ne sont intervenus que sur la fin, pour empêcher le contrôle des Russes sur l’Europe…Ensuite, Vietnam et Algérie (accessoirement pour nuire aux intérêts français), Irak, Syrie, Libye, Cuba, intervention s en Amérique centrale ou Sud…Embargo exagéré sur la Russie qui la pousse dans les bras chinois…Rien à attendre d’eux ni de nos « Partenaires Européens » nous sommes seuls et nos politiques font l’autruche…

    • Courmaceul dit :

      « L’histoire démontre qu’ils ne sont pas fiables… Après la 1ere WW en 1920, 2eme WW ils ne sont intervenus que sur la fin, » Magnifique cours d’Histoire ! 🙂 🙂 🙂

  15. Ltikf dit :

    Greengoes c est joli, le reste est aussi ridicule que Xi, la grenouille qui se croyait aussi grosse que le boeuf…

  16. UGOLINI dit :

    C’est d’ailleurs pour cela qu’il est inutile de dépenser des fortunes, qui enrichissent les actionnaires des industries militaires occidentales. Contre un si piètre adversaire, la police militaire de Monaco suffit.

  17. Elyo dit :

    Quand nous verrons des navires militaires chinois dans le golfe du Mexique alors la Chine pourra être considérée comme une puissance navale. Pour le moment ce ne sont que des gesticulations d’une marine certes imposante mais qui n’a aucune expérience de la guerre aéronavale et qui est à l’image de tout ce que produit la Chine c’est à dire une rétro ingénierie de matériels depuis longtemps depassés technologiquement et copiés surtout en Russie. Mais il faut bien que le PCC montre à son peuple complètement muselé et désinformé que les milliards depensés sont justifiés. Pendant combien de temps le PCC va t’il pouvoir suivre l’occident dans cette surenchère financière pour s’armer ? Jusqu’à ce que l’occident cesse d’acheter toute la quincaillerie qu’ils achètent aux Chinois