L’armée allemande va créer les grades de « caporal » et de « caporal-chef »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Clavier dit :

    il est évident que ce qui compte, c’est avant tout la fonction…..
    Ce qui a amené l’AA a faire disparaître le grade de sous-officier chez les pilotes et navigateurs….

    • inchy dit :

      Bonjour Monsieur Clavier, Pas certain du tout que votre explication soit la bonne. Il fût un temps, jusque dans les années 88-89 où vous trouviez encore des pilotes S/off. Ce dernier pouvait être cdt de bord ou chef de patrouille (la fonction prime le grade, vous avez raison, et c’est encore vrai aujourd’hui). Ce qui pouvait poser quelques problèmes au sol. Cependant, à l’époque où tous les PN S/off de l’AA sont passés Off, il a plus s’agit d’harmoniser avec les autres armées européennes. Les pilotes de l’Alat sont restés S/off bien après l’AA. Cordialement

      • dompal dit :

        @inchy,
        « Les pilotes de l’Alat sont restés S/off bien après l’AA. »

        Vous avez entièrement raison.
        Je me souviens d’une manip’ au début des années 90′ en RCA pour s’exercer à l’élingage de jeep sous Puma, où ils étaient tous s/off (pilote, co-pilote et méc-nav).

        • charly10 dit :

          les pilotes Alat sont tous passés officiers en 2009. Jusque la 80% des pilotes ALAT étaient s/off. Le stage 2 PH 2009 est le dernier stage sous-officiers pour l’ALAT. À partir de cette date, les pilotes ALAT sont recrutés avec le grade d’aspirant (OSCP). Ils sortent avec un brevet pilote hélicoptère (le même que celui des sous-officiers), mais avec un numéro de brevet officier.

  2. golf dit :

    En France nous avons le “caporal stratégique” .

    • lgbtqi+ dit :

      vous voulez parler du cef ? le président épidémiologiste ?

      • golf dit :

        Je pensais à la définition donnée par le Colonel Goya dans son blog “la voie de l’épée”;

        « L’expression « caporal stratégique » a été popularisée en 1999 par le général américain Charles Krulak, dans son article The Strategic Corporal : Leadership in the Three Block War paru dans Marines Magazine. Il contribuait à populariser ces concepts dans le monde militaire. US Marines et Troupes de Marine ont quelques points communs et se rencontrent souvent et pour être tout à fait juste l’idée lui avait été soufflée par le colonel Tracqui (TDM) lorsque Krulak était venu visiter le bataillon n° 4 à Sarajevo, pendant le siège.

        Le colonel Tracqui lui avait exposé la politique du bataillon consistant à s’immerger dans la population urbaine locale pour faire plein de choses différentes (« les trois blocs », en gros humanitaire, sécurité, combat) sur très court préavis et le tout dans un environnement très médiatisé. Le « caporal stratégique », quant à lui, décrit le fait que dans un tel contexte l’action d’un seul soldat à l’échelon le plus bas peut faire office d’« aile de papillon » et provoquer des bouleversements. Et quand on parle d’action, on parle surtout d’action négative. »

        • lgbtqi+ dit :

          Propos intéressants, comme c’est généralement le cas avec monsieur Goya. Merci !

          (on pourrait aussi réfléchir sur l’action « positive », mais ses effets sont peut-être plus discrets, notamment parce que plus différés, mais probablement aussi importants).

  3. farragut dit :

    Heureusement, nous avons échappé au rétablissement des grades de la SS en parallèle de ceux de la Wehrmacht !
    https://www.secondeguerre.net/media/insignesaxe/me_insignesss.html
    Par contre, je n’ai pas vu apparaitre le grade de « Bundeskanzlerin » dans ce billet, pour le Chef des Armées Européennes 😉
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chancelier_f%C3%A9d%C3%A9ral_d%27Allemagne
    https://www.bundeskanzlerin.de/bkin-de

    Mais que fait Macron pour défendre la francophonie ? 😉

    Comme il est prévu dans le serment de la Chancellière:
    « Que Dieu nous vienne en aide ! « 

  4. Oeil de Moscou dit :

    Il existait dans la marine en France les grades suivants: second maitre de 2ème classe (1 galon doré), second maître de 1èere classe (deux galons dorés) et maître (trois galons dorés). La réforme a supprimé les classes de second maitre et uniformisé l’ensemble sous le nom de second maitre (deux galons dorés) pour mettre la marine en correspondance avec l’es autres armées…

  5. Théodule dit :

    En matière d’équivalence des grades dans l’Otan, cela n’a jamais été très facile, en effet. Et … la France en a rajouté en 1972 en créant le grade de Major ( et même corps des Majors momentanément) comme grade le plus élevé des sous-officiers, alors que dans presque toutes les armées du monde le grade de Major est un grade d’officier entre le capitaine et le lieutenant-colonel.
    Je vous raconte pas les embrouilles vécues lors de certaines opérations … et les explications impossibles à comprendre pour certains interlocuteurs alliés.

    • Pravda dit :

      Et le grade de brigadier, qui correspond à général chez les anglo-saxons, ce qui a causé quelques confusions amusantes durant la ww2.

    • Starbuck dit :

      C’est ce que l’on appel chez nous un commandant

    • marc mora dit :

      Dsl mais dans l’armée de terre  » Major  » n’est pas un grade mais une distinction, comme pour les soldats de 1er classe

    • Guy LAMOLLE dit :

      Le grade de Major a été créé le 1 janvier 1976 alors que le Général BIGEARD était Secrétaire d’état à la Défense.

  6. Paddybus dit :

    Ca n’existait pas en allemagne… Non en effet, ils s’étaient jusque là contentés de Kapo….!!!!

    • Pravda dit :

      La base étant la même, le latin (tête). Par contre les kapos n’étaient pas allemands, mais généralement des pays de l’Est.

  7. Eugene123 dit :

    Avec les nouvelles générations qui ont pour seul intérêt dans le vie leur nombril et qui réclament à longueur de journée des droits sans connaître le mot « devoir », il est important que chaque militaire puisse avoir un grade dont il peut se glorifier, d’où l’importance d’avoir un myriade de grades à distribuer.

    Par exemple dans l’armée suisse, il fût un temps où l’échelle des grades était simple: appointé, caporal, sergent, sergent-major, adjudant puis les grades d’officier: lieutenant, capitaine, major, lieutenant-colonel, colonel…

    A l’heure actuelle, il y a tellement de grades qui ont été ajoutés pour faire plaisir à la soldatesque que plus personne ne s’y retrouve: du appointé-chef, du caporal chef, du sergent chef, du adjudant sous-officier, du adjudant chef, du adjudant major, du adjudant état-major, etc…

    Bref, une armée de guignols, tous gradés où le simple soldat est devenu aussi rare que les pandas!

    • Eurafale dit :

      Heureusement que c’est votre génération qui met en place toute cette myriade de grade et pas la nouvelle alors !

    • ekiM dit :

      Cette question est aussi vieille que la grotte de Lascaux. Y voir une conséquence de la jeunesse, c’est idéaliser le passé à un point où cela en devient pathologique.

    • Albatros dit :

      Au moins en Suisse vous n avez que des colonels et aucun général de 2 à 5 étoiles…une belle économie au final dans le budget de vos Armées..

      • Eugene123 dit :

        Faux!
        On a brigadier (= général 1 étoile, commandant de brigade), divisionnaire (=général 2 étoiles, commandant de division) et commandant de corps (=général 3 étoiles, commandant d’un corps d’armée).

        Le titre de « général » (=général 4 étoiles) correspondant au commandant de toutes les forces armées suisses n’est nommé qu’en cas de conflit. Le dernier général suisse? Le général Henri Guisan durant la période 1939-1945!

      • Dani dit :

        Si: il existe en Suisse une quarantaine de « Généraux », garnis d’une étoile (brigadier) à trois étoiles (commandant de corps), le deux-étoile étant un divisionnaire. Le général, 4 étoiles, n’existe qu’en temps de guerre et est élu par le parlement…

  8. fgnico dit :

    L »armée européenne ??
    un asseblage de « machin-trucs – hahah
    et voilà »Alles in Ordnung  » Herr OBERTS

  9. Castel dit :

    Je ne vais pas me permettre de m’interférer dans les grades de l’armée Allemande, mais à propos des officiers subalternes, je me suis toujours posé la question ( au même titre que les préfets, dans le civil) de savoir pourquoi après le titre d’aspirant, on appelle le lieutenant une barrette « sous-lieutenant » alors que le titre de  » lieutenant adjoint » semblerait plus valorisant, sans rien retirer au prestige de celui de lieutenant, qui pourrait être être pour l’occasion appelé « premier lieutenant » si on voulait valoriser le grade.
    Quand aux autres pays Européens, c’est à eux de voir si ils veulent ou non uniformiser leurs grades, mais cela reste leur problème, les nôtres me semblant assez cohérents …..

    • Nimbus - parfois cumulo dit :

      Lieutenant, étymologiquement signifie déjà adjoint, puisque venant de « tenant lieu de capitaine » ; si sous-lieutenant ne vous convient pas, c’est que vous avez l’esprit allemand, avec les grades leutnant et oberleutnant. En Allemagne il n’y a pas de sous-directeur non plus, il n’aiment que ce qui est au dessus !
      Au Portugal il y a un nom de famille correspondant à ce grade : Tenante…
      Pour ceux qui s’intéressent à notre histoire des grades militaires, elle est complexe mais utile à connaître…

      • Castel dit :

        Je ne vois pas ou, dans ma réflexion, il y aurait un esprit Allemand quelconque …..
        Par contre, j’y vois plutôt un esprit cartésien, qui, lui, me semble bien Français !!

      • Castel dit :

        je vous ferai remarquer que le grade d’infériorité n’existe que pour celui de « sous-lieutenant », tous les autres grades ne comportent que des titres de supériorité , comme caporal chef, sergent chef ( ou major) adjudant chef, alors pourquoi dévaloriser celui de lieutenant 1 barrette, qui a déjà un rôle très important dans la hiérarchie, et que les soldats appellent d’ailleurs « Mon lieutenant » ( au même titre qu’un aspirant, d’ailleurs)
        Cela dit, il est vrai que cela n’a pas une grosse importance, contrairement au grade de « Général adjoint », qui lui, semble faire défaut dans l’organigramme de l’armée Française, à cause de l’ emploi de plus en plus fréquente de demi-brigades sur le terrain !!

        • Nimbus - parfois cumulo dit :

          Je ne méprise pas le grade de sous-lieutenant, de nombreux militaires de ce grade sont morts au combat aux cours des conflits, comme les chefs de section d’autres grades. Dans l’esprit allemand, il existe des sur-lieutenants mais pas de sous, c’est ce que je voulais dire, sans intention de vous blesser.
          Quand vous dites qu’il n’existe pas d’autre exemple de qualificatifs d’infériorité, je crois que vous vous trompez : lieutenant-colonel signifie tenant-lieu de colonel, il a existé des lieutenants-généraux, et surtout vous négligez une partie importante de l’encadrement : les sous-officiers, appelés bas-officiers sous l’ancien régime. Préférez-vous sous ou bas ?…
          Cordialement.

          • Castel dit :

            C’est vrai, mais lieutenant Colonel est à peu près équivalent à l’appellation d’adjoint, il n’y a rien de péjoratif, contrairement à sous- lieutenant.
            Cela dit, ce n’est pas bien grave, et comme ce grade existe depuis longtemps dans l’armée Française, c’est un peu tard pour changer les choses aujourd’hui, c’était une simple réflexion sur la logique de l’appellation des grades de ma part…..

      • lgbtqi+ dit :

        Nous cousins allemands adorent aussi donner du Professor et du Doktor (qui échappent à la confiscation médicale française …)

        • Nimbus - parfois cumulo dit :

          Oui effectivement, en Allemagne la tradition était d’appeler un professeur d’université « Herr Professor-Doktor »… et pas seulement le Professeur de Médecine…

      • lgbtqi+ dit :

        L’étymologie est intéressante. Notamment celle de hiérarchie …

    • ekiM dit :

      >les nôtres me semblant assez cohérents …

      Il y en a trop.

      Il faudrait :
      – supprimer les grades de première classe, sous-lieutenant et général de corps d’armée pour obtenir une structure à trois grades par corps,
      – renommer le grade de « major » en « adjudant-major » pour éviter les incompréhensions à l’internationale,
      – et supprimer les distinctions entre armes montées et armes montées/à pieds qui n’ont, aujourd’hui, plus aucun sens.

      • Castel dit :

        Il n’y en a pas de trop au niveau des officiers généraux :
        Le grade commence à Général de brigade, mais en pratique, vu l’évolution du matériel sur le terrain, on est souvent appelé à utiliser la demi brigade, à savoir, grosso modo, les effectifs de 2 régiments.
        Problème, cela veut dire qu’en l’absence d’un Général de brigade, il y aura un double commandement, sachant, que, bien entendu, le plus ancien en grade des 2 Colonels aura rang sur l’autre.
        Mais, pour la cohésion du groupe, il vaut quand même mieux qu’il y ait un gradé indiscutable, car, à grade égal, il y a toujours risque de contestation, ce qui n’est jamais bon…
        Aussi, le grade de « Général adjoint » la aussi me semblerait souhaitable, car, il pourrait remplacer celui de Général de brigade, si celui-ci n’était pas dispo, et pourrait de toutes façons l’épauler si celui-ci était présent.
        Reste évidemment la représentation du grade, avec une étoile seulement, ce qui pourrait heurter la fierté gauloise ( alors que par exemple, les Américains ne semblent pas en être gêné) , mais, on pourrait rajouter cette étoile sur le gallon de Colonel, pour diminué les éventuelles susceptibilités !!

        • ekiM dit :

          Ce n’est pas le général de brigade que j’entends supprimer mais celui « de corps d’armée ». Grade honorifique, « général de division prenant rang et appellation de général de corps d’armée » qui ne sert strictement à rien.

          Ma proposition est la suivante :
          – Officiers généraux (brigade/division): Général d’armée, Général de division, Général de brigade
          – Officiers Supérieurs (compagnie/escadron puis régiment): COL, LCL, Commandant (suppression de la graphie « chef d’escadron »)
          – Officiers Subalternes (section/peloton) : CNE, LTN, ASP
          – SO Supérieurs (section/peloton) : Adjudant-Major, Adjudant-Chef, ADJ
          – SO Subalternes (groupe) : Sergent-Chef, Sergent, Élève Sous-Officier (suppression de la graphie « maréchal des logis »)
          – MDR (trinôme) : Caporal-Chef, Caporal, Soldat (suppression de la graphie « brigadier » ; on garde les « sapeurs », « légionnaire », etc. pour les soldats)

          3 grades de généraux, 6 grades d’officiers, 6 grades de sous-officier, 3 grades de MDR. C’est suffisant et cohérent.

          Bien sûr, on fait le ménage dans tous les grades des armes de support (SSA, essences, …) ; seul la Marine garde ses appellations propres. Tout le monde récupère un grade dans la hiérarchie « normale » sauf s’ils servent dans la Marine.

      • lxm dit :

        Il y a, ou aussi eu, dans l’histoire des grades honorifiques, ou pour flatter l’égo, en créant un grade spécifiquement pour distinguer par le mérite certains soldats du reste du groupe, sans pour autant que les capacités soient supérieures.
        Mais heureusement, on n’en est plus à l’époque où l’état vendait les grades pour se faire de l’oseille.

      • SGT MORALES dit :

        d’accord,j’ai porté le grade de major dans une armée étrangère,c’était un grade intermédiaire entre commandant et lieutenant colonel(comme c’est le cas dans l’armée belge,entre capitaine-commandant et lieutenant -colonel)

    • lxm dit :

      Lieutenant, ou Lieu tenant, signifie bien ce qu’il signifie, le roi était appelé aussi lieutenant de dieu, il tient un lieu, un territoire et le roi n’avait normalement pas le droit de sortir de ce royaume, étant l’incarnation humaine de ce territoire. Les grades sont d’abord des niveaux d’expertise en efficacité de jugement de situation et de qualité. D’où le lien très proche sinon consanguin entre juge et noble. Aux USA les juges sont élus, comme les shérifs, comme les politiciens, tous ceux qui jugent doivent être élus. Dans l’armée, c’est donc cette expertise de jugement qui doit correspondre au grade, c’est peut-être cela qu’on a un peu oublié, comme dans bien d’autres domaines. Car si on juge c’est par rapport à une référence, un but, un objectif, une doctrine, un dogme, une constitution, un « sens », et un officier militaire peut aussi ne plus comprendre ce qu’il fait, pour qui, pourquoi, et sa compétence ne peut plus s’exprimer.

  10. fret66 dit :

    on n’est pas sorti de l’auberge Espagnole pardon Européenne……

  11. sylvain dit :

    Le problème n’est pas tant le sujet des grades. Le problème de ce futur embryon d’armée européenne est : quelle doctrine, quelle organisation, et quels chefs. En effet, au regard des dernières opérations, si on confie ces missions à la France, aux Britanniques ou aux Polonais, alors on pourra peut-être en tirer quelque chose (ces trois pays s’étant réellement engagés en Afghanistan, en Irak ou dans d’autres OPEX). Mais si c’est pour avoir un commandement « tournant » avec une structure bundeswehr, alors autant être clair : en cas d’attaque de Poutine ou des Talibans, autant préparer directement l’acte de reddition et les régles de confinement.

  12. Avec cette décision stratégique, la défense européenne ne manquera pas d’évoluer !!!

  13. Philippe dit :

    Envisager une armée commune c’est mettre la charrue avant les boeufs car pour le moment :
    * en cas de tensions internationales chacun des pays composant l’UE a sa propre position sur l’évènement
    * une dotation européenne commune en matière d’équipements, laquelle peut constituer un utile préalable, n’existe même pas

  14. Mëhmët Ëglüëglü dit :

    Et pour la culture otanienne de tous, dans l’armée de terre turque nous avons :

    OR-1 : Er (soldat) ;
    OR-2 : Onbaşı (soldat de première classe) ;
    OR-3 : Uzman Onbaşı (caporal) ;
    OR-4 : Çavuş (caporal-chef et caporal-chef de première classe).

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Et pour la culture otanienne de tous, dans l’armée de terre turque nous avons : » Et pour vos « contractors » de daesh c’est OR combien?

    • lgbtqi+ dit :

      otanienne, à propos de la truquie, c’est un peu vite dit …

  15. lxm dit :

    Mais nos grades, héritages de l’histoire et des tactiques passées, sont-ils encore pertinents ?

    D’ailleurs, comme les généraux qui ont des étoiles, on pourrait remplacer des grades intermédiaires par des étoiles, le nombre potentiellement infini favoriserait la prise de décision par le plus « étoilé » en cas de litige.

    L’objectif depuis les temps anciens a toujours été de remarquer le plus vite possible qui est qui et qui fait quoi sur le champ de bataille. Quand vous voyez des séries de science-fiction comme Cosmos1999 ou star trek, les costumes reflètent le type de compétence par leur couleur et le niveau de grade par un nombre d’écusson.

    Peut-être qu’il faudrait même adjoindre un nouveau type d’information, par exemple le nombre d’années d’expériences sur le terrain, pour ne pas confondre un gars qui vient juste de débarquer de l’école et un autre qui est à son poste depuis 15 ans.

  16. Théodule dit :

    @ Pravda. Bien vu. cependant, chez les Britanniques le Brigadier n’est pas considéré comme un officier général. Son insigne de grade constitue le 4° niveau des officiers supérieurs. Pour compliquer l’entendement, chez les Américains et Britanniques, les brigades ( 4 – 5000 hommes) sont généralement commandées par des colonels et pas par des « brigadiers », et les bataillons (régiments chez nous, 700 à 1000 hommes) par des lieutenant-colonels, alors que ce sont des colonels en France.
    En 1978, pour tenter de mettre un peu d’ordre, l’OTAN a créé le STANAG 2116. Les classements OF (officiers) de 1 à 10 et OR (sous-officiers) de 1 à 9 permettent de s’y retrouver. Attention au mal de crâne. Voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Codes_OTAN_des_grades_du_personnel_militaire. On trouve les tableaux explicatifs du STANAG 2116 dans nombre de bureaux de l’OTAN.

  17. Allobroge dit :

    Reste aussi à féminiser les grades dans l’armée allemande également !

  18. Aldo dit :

    D’une part je pense que nous n’avons pas de leçons à donner à l’Allemagne sur tout ce qui à trait à la vie militaire, contentons nous de nous occuper de nos oignons. D’autre part il me semble que notre classification des grades n’est pas si ridicule que ça.

  19. WRECKER 47 dit :

    Dans tous les cas de figure ils sont mieux payés qu’en France ,ont un syndicat qui les défend …

    • Momo dit :

      Oui, c’est une armée impressionnante.
      C’est pas l’objectif?
      Ah?
      Contribuer au PIB? ^^

  20. CaptainàDoc dit :

    Mais alors : « j’ai glissé Chef ! », ça s’adresse à quel gradé ?

  21. augem dit :

    Je me souviens lors de manœuvres en Allemagne, que des soldats allemands me considéraient comme plus « gradé » avec mon galon de « cabot-chef 1 » ( liseré jaune,2 jaunes , 1 rouge ) vis à vis de mes supérieurs sous-off même plus âgés que moi. lol

  22. lgbtqi+ dit :

    « Et en cela, l’Allemagne imiterait l’Italie, où il existe sept grades différents pour les militaires du rang [soldato, caporale, caporal maggiore, primo caporal maggiore, caporale maggiore scelto, caporale maggiore capo et caporale maggiore capo scelto, ndlr].

    Par rapport à son homologue française, la chaîne hiérarchique allemande est beaucoup plus compliquée [et l’apparition de deux nouveaux grades n’arrangera évidemment pas les choses]. »

    Aucune surprise de la part des Italiens modernes …
    Pour le reste, nos cousins allemands vont-ils tomber dans la manie du truc compliqué qui marche mal ?

  23. Paul Bismuth dit :

    Le chef du groupe de putschistes en Guinée a été formé à la Légion étrangère… où il a terminé caporal (aujourd’hui il est lieutenant-colonel, devenu de fait chef d’État). C’est important la promotion sociale.
    https://www.liberation.fr/international/afrique/en-guinee-alpha-conde-sous-le-coup-dun-groupe-de-forces-speciales-20210905_XP57H67SCRBC5CRPE7YRDGHWAY/