La British Army va-t-elle intégrer les anciens commandos afghans dans ses rangs?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. Le Breton dit :

    Des armées multiculturelles où chacun partage des valeurs différentes, les romains pourraient vous en parler.

    • Le Minotaure dit :

      Un empire de plus de sept siècles (dix-sept en comptant l’héritier byzantin) c’est plutôt un bon résultat.

      Le recours massif à des auxiliaires non-romains date de la République. Un des éléments de dégénérescence de la fin de l’empire, c’est l’intégration massive de peuples en armes et l’élévation de leurs chefs aux plus hauts postes de commandements de l’Empire. Pas grand chose à voir avec la formation de commandos Afghans.

      • albtros dit :

        N’oubliez pas la période étrusque juste avant la République et qui a duré plus de 200 ans à partir de -600 ans avant JC.
        Sachant qu il y avait deux empires romains : d’Occident et d’Orient
        et que l’Allemagne ensuite va revendiquer pendant quelques siècles la suite de l’empire d’occident (le St Empire Romain germanique) – ce qui est un comble car les barbares venaient principalement de Prusse Orientale justement (vers la Pologne et les pays Baltes)

        • albatros dit :

          La Période étruque se confond avec la première période romaine, la période royale justement
          Puis viendra la République et enfin l’Empire jusqu’au IVème siècle de notre ère.

        • Clément dit :

          L’idée que l’Empire Romain aurait chuté à cause de l’intégration massive des peuples « barbares » est plutôt datée. Ces peuples ont joué un rôle dans la fin de l’Empire Romain, c’est certains, mais les causes profondes sont probablement plus structurelles, comme par exemple les problèmes financiers systémiques. L’Empire n’ayant pas de réel système budgétaire, ces finances reposaient sur le butin des conquêtes. C’est surtout le pouvoir central qui avait besoin de ces finances, donc il a perdu en influence au profit des pouvoirs locaux (qui étaient plus autosuffisants).

      • Plusdepognon dit :

        @ Le Minotaure
        C’est pour illustrer une civilisation incapable de se mobiliser pour ses valeurs, les poubelles de l’histoire en sont remplies d’exemples et cela finit toujours de la même façon…
        https://www.polemos.fr/2011/05/smp-guerre-et-societe-le-cas-de-byzance/

        Dans la période actuelle, le retour du mercenariat, version compagnies des Indes 2.0, a été consacré après les attentats du 11 septembre 2001 aux USA et depuis c’est copié par tous : 
        https://youtu.be/uMPhufrYLnU

    • Too dit :

      C’est vrai que la légion étrangère est réputée pour ne pas être efficace et dévouée.
      Il ne faut pas mélanger mercenaires et soldats.

    • albatros dit :

      La Légion étrangère aussi, et c’est justement une réussite…
      malgré la présence de musulmans bouddhistes orthodoxes protestants…
      Une bonne sélection (elle a été faite pour ces FS afghanes), la formation (idem) et des traditions communes sont la base.

    • albatros dit :

      Les Légions romaines ont toujours eu des mercenaires germains, des cavaliers gaulois des frondeurs hispaniques, des auxiliaires soudanais et des fantassins de tout l’empire faisant un service de 15 ans.
      Ce n’est pas cela qui a posé souci (le fait d’avoir des troupes de mercenaires), c’est le fait qu il n’y avait plus que très peu de citoyens romains dans les légions, une forte migration de peuplades germaniques attirées ou poussées elle même par d’autres tribus venues d’Asie, une crise économique, des famines (on a un peu cela aussi aujourd’hui avec le changement climatique et les guerres).
      Les démocraties modernes en prennent le chemin…d’où l’importance à côté d’unités professionnelles (et pourquoi pas recréer des unités de Tabors Goumiers ?) d’avoir un maillage territorial avec des régiments (blindés infanterie mais aussi artillerie ou génie) composés de citoyens français effectuant un service national encadrés par des pros et des réservistes (une sorte de Garde nationale) justement ?
      Après tout le SN a juste été suspendu mais pas annulé…

      • Euclide dit :

        Je suis ravi que sur ce blog s ‘exprime, enfin, des contributeurs féru d’histoire et d’hisoire militaire. Et pertinent.
        Cela devient passionant.

  2. breer dit :

    Que voila un beau projet d’intégration, toutefois il est fort probable que cela ne suffira pas à les transformer psychologiquement en citoyens occidentaux, et que cela pourrait même être à double tranchant, selon leur force d’appartenance quasi « psychique » aux moeurs ethniques et culturelles d’origines. L’erreur des chefs britanniques seraient de minimiser ces points, de nos jours quasis essentiels. Combien de militaires afghans,(et irakiens également) en principe alliés ont retourné leurs armes contre des militaires occidentaux durant ces 2 conflits. Il suffirait qu’il y ait une poignée de ces soldats qui jouent un double jeu pour qu’il y ait un massacre direct sur le territoire britannique. Les psy-lockes ont intérêts
    à préparer des tests et grilles d’analyses plus que pointus en la matière.

    • GHOST dit :

      Les membres de la Légion ne sont jamais transformés en « citoyens occidentaux ».. Depuis plus de 100 ans, les Légionaires en provenance de l´Afrique, de l´Asie ou de l´Amérique Latine ne se « transforment » jamais en citoyens occidentaux.

      • sepecat dit :

        Comparer l’intégration dont il est question avec la Légion Etrangère est pour le moins osé. Dans le cas de la Légion, la démarche est personnelle et volontaire de l’engagé vers le corps d’armée. Dans le cas cité, c’est plutôt l’inverse et il n’est pas sûr que les individus incorporés aient une réelle volonté d’assimilation. Il ne faut pas oublier non plus que les Afghans ne sont pas un peuple monolytique et qu’il existe des antagonismes de fond entre eux, qui ne sont pas gommés par un coup de baguette magique dès lors qu’il deviennent « occidentaux ».

        • GHOST dit :

          Une démarche individuelle et volontaire ne change pas les convictions spirituelles des musulmans qui ont été membres de la Légion depuis plus de 100 ans.
          Vos affirmations sur les musulamans n´ont pas de sens quand on sait combien ces musulmans ont été dans toutes les guerres de la France depuis plus de 100 ans. En quoi un afghan membre de la Légion serait-il une menace pour la France? Savez-vous que le ministre de la défense du Canada est un « Sikh » d´orgine indienne ? Est-il possible de trouver ce genre de ministre en France?

    • Auguste dit :

      Contrairement à la France,les Anglosaxons n’assimilent pas.Du moment qu’ils parlent anglais,ça leur suffit.L’Histoire montre que ça ne leur a pas trop mal réussi.Ils savent faire,suffit de voir le peu d’hommes qu’il leur aura fallu pour dominer le continent indien.

      • breer dit :

        Sans doute, mais c’était à d’autres époques de l’histoires des pays, les époques se succèdent, même si il y a une continuité historique, le présent n’est absolument pas comparable au passé. C’est une absurdité de toujours faire ce rapprochement entre les époques (propagande manipulatrice qui sert certains dirigeants d’états dans le monde), et qui ne fait que réactiver chez es individus les haines, les rancoeurs, et les tensions inter-ethniques et religieuses. Et cette différence est d’ailleurs flagrante puisque vous dites qu’avec peu d’hommes les anglais ont dominé le continent indien (dont ils sont partis aussi), alors que les Soviétiques puis les USA avec beaucoup d’hommes n’ont pas réussit à le faire en Afghanistan, ni ailleurs de fait.

  3. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    pragmatisme anglo-saxon. C’est une belle preuve de la reconnaissance des afghans qui ont combatu aux côtés de la coalition!

    puissions-nous faire de même en france

    • Eurafale dit :

      Il y a la légion pour ceux qui veulent.

    • Nimbus - parfois cumulo dit :

      Forces spéciales et fuyards évacués ( avec leurs familles ? ) sont des mots qui ne vont pas bien ensemble !… À chantonner sur l’air de « Michelle ».

    • souricière dit :

      Faut-il réinventer la légion étrangère?

    • midas le voltigeur dit :

      Et on pourrait même l appeler « légion étrangère « ,a faire de l anti-France en permanence la majorité des commentateurs tombent dans le ridicule

      • Bangkapi dit :

        Vous le savez ce n’est pas du tout le même principe.
        L’amalgame qui est la règle à la Légion Etrangère n’a rien à voir avec le recrutement par pays comme les Gurkas par exemple.
        Mais cela peut fonctionner car les british savent faire.
        A suivre

    • sepecat dit :

      Le pragmatisme anglo saxon a ses limites… Un Anglais vient de rapatrier les animaux du foyer d’accueil qu’il avait ouvert en Afghanistan mais sans rapatrier le personnel (cf. https://www.lefigaro.fr/international/afghanistan-un-anglais-a-rapatrie-des-centaines-d-animaux-au-royaume-uni-mais-pas-ses-employes-20210830). Pas sûr que nous ayons vocation à prendre exemple sur nos voisins d’outre Manche.

      • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

        attention on peu pas prendre qq exemples pour en déterminer une règle générale… connaissant bien les pays anglo-saxons puisque je travail avec plusieurs d’entre eux et que j’y vis. Je ne peux pas m’empêcher de faire des comparaisons sur les manières dont les uns et les autres réfléchissent… aussi, pour être clair, il y a des choses remarquables en france qui manquent dans ces pays et qui me frappe…

      • Sim dit :

        Cette présentation de l’histoire est complètement tronquée de ce que j’en comprends. C’est un ancien royal marine qui a servi en Afghanistan vers 2006. J’ai cru comprendre qu’une partie des chiens étaient donnés à certains anciens soldats anglais pour combattre leur syndrome post-traumatique.
        Il a été évacué tardivement en ayant tout fait pour évacuer son personnel. Seulement certaines oppositions au sein des conseillers du Ministry Of Defense ont fait que son personnel n’a pas eu les papiers les autorisant à embarquer. Le gars ne semble pas à blâmer pour être rentré seul.

  4. Dibita dit :

    Pzzzzzzzzzzz, ils n’ont toujours rien compris vont entrainer les cadres qui vont former les insurgés de demain ! Que dire aussi du nombre de soldats US morts suite à des tirs fratricides, comme ils disent pudiquement, lors de missions de formation de l’armée afghane ! Comment peut-on ignorer le danger à ce point ? Tous des gros naïfs qui ne comprennent pas le caractère hégémonique de l’Islam !

    • GHOST dit :

      Depuis plus de 100 ans, il ya des musulmans qui s engagent dans la Légion en France.. Comment ignorer ce « caractère non hégémonique » de ces braves Légionaires?
      Vous ferez mieux de lire l´histoire de la France de temps en temps

      • Pravda dit :

        La Légion est multi ethnique, et on « oublie » ses origines en entrant dans ce corps, là on se rapproche plus d’un régiment de Tirailleurs Marocains.

      • breer dit :

        Ghost connaissez vous des légionnaires, en avez vous rencontrez ??!! je suis ancien militaire (j’en ai rencontré dans ma carrière) et j’ai un ami actuel qui a terminé sa carrière adjudant (20 ans de légion), je peux vous dire que certes il y a eu et il y a sans doute encore des légionnaires d’origines arabo musulmanes, mais qu’ils ne sont sûrement pas légion (sans jeu de mots) …. et la majorité de ceux qui se portent candidats échouent dès le début pour diverses raisons (comme beaucoup d’autres étrangers ou français bien évidemment).

        • Bangkapi dit :

          Il y a toujours eu des musulmans dans les rangs de la Légion.
          Dès le début en 1831, ceux que l’on appelait les  » turcs  » et qui venaient de l’armée ottomane bien souvent du MO ou Afrique du Nord.
          Aujourd’hui il sont bien plus nombreux :
          – 11,8 pour cent du monde arabe
          – 8,4 pour cent d’Afrique noire
          – 12,2 pour cent d’Asie
          bien sur pas tous muslims mais il faut y ajouter ceux qui viennent d’Europe des Balkans ou de Russie .
          De mon temps il y en avait peu, presque tous étant d’origine du MO ou d’Afrique du Nord.
          Mais on s’en ne s’en occupait pas car ils buvaient la bière au foyer ou au pouff comme nous et mangeaient les rasketts E ou M sans problèmes.
          De fait c’était un non sujet la religion.
          Et d’après les infos que je reçoit cela n’a pas beaucoup changé.

        • GHOST dit :

          Orginaire d´Afrique « francophone », nous avons eu des membres de notre famille dans la Légion depuis plus de 60 ans.. Bokasa ex président de la RCA par exemple est un ex Légionaire.. J´ai un passé de militaire.. je sais de quoi je parle..

    • jyb dit :

      non on dit green on blue pas tir fratricide.

      • Pravda dit :

        La multiplication des tirs green on blue a d’ailleurs entraîné une modification des règles de port d’armes à l’intérieur des FOB, afin de pouvoir répliquer au plus vite en cas d’attaque interne.

    • Ératosthène dit :

      @Dibita : Entre avoir un régiment d’Afghans comme l’envisage la G.-B. et entre 10 et 20 % de mahométans parmis les soldats français, la différence n’est pas très grande.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ @Dibita : Entre avoir un régiment d’Afghans comme l’envisage la G.-B. et entre 10 et 20 % de mahométans parmis les soldats français, la différence n’est pas très grande. ]

        C’est tout le contraire figurez vous !

        Ici il s’agit bien de créer des unité sur des bases ethno-confessionnelles , d’identité d’appartenance comme en trouve en Amérique du Sud – IWIAS en Equateur par exemple avec des Amérindiens – ou unités Cosaques en projet dans la Rosgvardia et comme certains états en ont connu , avec la Gendarmerie Kurde ou le Régiment Palestinien dans l’Empire Ottoman par exemple .
        Les Musulmans dans l’armée Française semblent plutôt avoir été utilisés comme  » facilitateurs  » en A-Stan , tout comme les Afro-Americains dans les OPEX des EU en Afrique ( Somalie ) mais  » soupoudrés  » .

      • roissard dit :

        Le CEF en Italie en comportait pas mal et, selon le maréchal Juin et le général Clark, il s’y est couvert de gloire.
        Si on commence à recruter en discriminant les volontaires sur une base religieuse, ça devient très inquiétant.

        • PK dit :

          SI vous allez par là, le CEF en Indo en comportait beaucoup, et la plupart se sont plutôt mal battus.

  5. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ En 1814, durant le conflit qui opposa la Compagnie britannique des Indes orientales au Népal, les Britanniques furent tellement impressionnés par les qualités des Gurkhas –]

    Plus proche dans l’espace et le temps il y a eu des le XVII éme siècle et jusqu’aux années 1970 les  » Untermenschen  » Irlandais !
    https://www.youtube.com/watch?v=8kG9j5Io6yw
    Patrick McGoohan est superbe …

    Le recrutement des Gurkhas est à l’origine du cancer idéologique qui ronge l’Armée Indienne contemporaine dont les structures et les modes de pensée sont encore largement inspirés des traditions coloniales Britiches : La division entre  » races guerrières  » et les « autres  » , la division entre  » missions guerrières  » et les  » autres  » qui explique avec la corruption la mauvaise MCO dans l’armée de l’air et la marine . Le pilote est  » noble  » , il est sur son char volant qui crache le feu du ciel , le  » rampant  » est un untermensch avec les mains dans le cambouis !
    Curieusement en France l’idéologie ripoublicaine inhibe ces initiatives comme par exemple le recrutement sur des bases ethniques d’Amérindiens en Guyane . Heureusement . Il n’ y a que quelques auxiliaires de Gendarmerie aux quels on a du hésiter longtemps avant d’accorder une marque de reconnaissance identitaire sur leurs uniformes ( un arc de mémouâre sur un badge d’épaule ) .

  6. Sempre en Davant dit :

    Mieux vaut qu’ils soient sur les rangs plutôt que dans la nature ?
    Occupés donc sans problèmes.
    Will they whant to go to rehab?
    Fonderont’ils le noyau d’une force aphganne de reconquête.
    Des Iraniens en avaient rêvé autour du fils du Shah. Il n’y aura pas même eu une baie des cochons.
    L’armée est sûrement pour ces hommes le meilleurs centre d’adaptation.

  7. kwiatkowski nicolas dit :

    C’est les futurs CAE?

  8. Meiji dit :

    Quelques centaines de commandos Afghans (« l’élite de l’armée ») exfiltrés de Kaboul par le Royaume Uni.
    Sur 14000 personnes évacuées, Britanniques compris ?
    On comprend mieux la progression si rapide des talibans …

  9. Chris dit :

    Pathétique…

  10. dakia dit :

    si chez vous la légion étrangere existe, why not?

  11. Mëhmët Ëglüëglü dit :

    Du « green on blue » potentiel à grande échelle en perspective dans leur ville de garnison… même en Turquie on se refuse à intégrer les proxy syriens envoyés en Libye et dans le Haut-Karabagh. Trop peu fiables et trop versatiles.

    • Belzébuth dit :

      @ Mëhmët Ëglüëglü
      Les SAS ont eu des pertes au Yémen, nul doutes que ces types aux méthodes expéditives et dont les cercueils ne comptent pas seront bien utilisés par les rosbeefs.

  12. Max dit :

    Le Conflit de civilisations qui s’annonce mettra la foi en dénominateur commun. Instrument d’influence et de haine pour les puissants avident de pouvoir.
    L’Islam dit « soumets toi ». Pour les chrétiens « choissis ».
    Pas sûr qu’une unité si typique au sein de l’armée de terre britannique soit une bonne idée. Défendre contre leurs frères l’Europe, le Royaume-Uni ? Mouais…
    Surtout si en Europe, sous l’influence des réseaux Frères musulmans, Qatar et Cie, les cités banlieues deviennent l’objet de déstabilisation pour justifier un djihad des nations musulmanes contre les mécréants, les nations judéo-chrétiennes.

  13. vrai_chasseur dit :

    Le jeune général afghan Sami Sadat, ex-patron des forces spéciales afghanes et formé à l’étranger (Allemagne, USA, King’s College de Londres) donne son point de vue sur la défaite militaire afghane dans le NY Times.
    Éclairant sur plusieurs aspects.
    https://www.nytimes.com/2021/08/25/opinion/afghanistan-taliban-army.html

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Le jeune général afghan Sami Sadat, ex-patron des forces spéciales afghanes et formé à l’étranger (Allemagne, USA, King’s College de Londres) ]

      Soit la réputation de ces établissements est surfaite , soit il faut revoir le recrutement en 1ere année ! Je penche pour la deuxième option : A force de ne plus sélectionner de manière rigoureuse ses étudiants on finit par en payer le cout au travers de la réputation .

      Massoud , le gland pas le Chêne , a été à Sandhurst et on verra ce qu’il vaut sur le terrain .
      Ce n’est pas tant la destinée du peuple Afghan qui doit en inquiéter certains si ça tourne mal mais la mauvaise publicité faite à cette académie par certains publicistes dont je tairai le nom .

      Les officiers Britanniques qui se sont fait rétamé par Rommel et Yamashita ont eu peu ou prou le même parcours  » prestigieux  » et au final ce ne sont pas eux qui ont le plus souffert de leur incompétence mais leurs hommes …

      Cit : [ https://www.nytimes.com/2021/08/25/opinion/afghanistan-taliban-army.html ]

      Sous toutes les latitudes et à toutes les époques il s’est trouvé des chefs militaires faillis pour justifier leurs échecs par l’existence de Ganelons .
      Le  » Coup de poignard dans le dos  » ,  » l’étrange défaite  » , on a déjà donné ! Comme écrit on  » Dolchstoß « en Pachtoune ?

  14. Sylvain dit :

    Je ne suis pas convaincu. D’abord, les gurkas (troupe d’élite, c’est vrai) ont été intégrés à une époque où l’armée britannique était l’une des meilleure armée du monde, avait des troupes sur tous les continents et affirmait la « supériorité britannique » à ses colonies. Intégrer des soldats autochtones ne posait donc pas de problème, et d’ailleurs la France l’a fait aussi (spahi, goumiers, zouaves,…). Aujourd’hui, dans un format à 75.000 hommes, avec des tiraillements communautaristes,…je doute que ça fonctionne. Ce n’est pas non plus le modèle « légion » français, qui comporte au plus 50% d’étrangers et qui impose des cours de français, donc une assimilation à visse grand « V », et qui est d’ailleurs un remarquable modèle d’assimilation. Et enfin, l’Afghanistan a été marqué par plusieurs « Green on Blue » : US, Britanniques et Français en savent quelque chose… avec des soldats dont la culture est avant tout le pashtounwalli (donc vengeance en cas d’affront), je pense que les encadrants britanniques auront intérêt à se faire greffer des yeux dans le dos. Enfin, historiquement, l’intégration de corps complets étrangers n’a pas été souvent gage de succès : Rome l’a utilisé à partir du 4eme siècle et c’est un de ces chefs de troupes étrangères (Odoacre) qui a finalement déposé le dernier empereur en 476, la France avait d’arbalétriers gênois à Crecy….et ce ne fut pas très concluant, la guerre de 30 ans avec des compagnies de soldats (quasiment mercenarisés) fut une catastrophe pour l’Europe…. Ca sent surtout le sparadrap sur une jambe de de bois, pour une armée britannique à l’abandon par son pouvoir politique.

    • Auguste dit :

      A Crecy,la pluie avait rendu les arbalètes inefficaces,mais c’est pas la cause principale de la défaite.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [D’abord, les gurkas (troupe d’élite, c’est vrai) ont été intégrés à une époque où l’armée britannique était l’une des meilleure armée du monde, ]

      Cette politique de recrutement ethnique des Gurkhas en Occident fait le malheur de l’Armée Indienne ! Elle recrute aussi  » ses » Gurkhas mais ne semble trouver de plus en plus que des tocards aux caractéristiques physiques et intellectuelles de second ordre ! En fait l’Armée Indienne ce n’est jamais le 1er choix des Gurkhas au PARCOURSUP du recrutement militaire , c’est un choix par défaut .

      En outre au Népal il semble y avoir un mouvement contre les accords qui permettent ce recrutement qui est de plus en plus assimilé à du pillage colonial , que ce soit par la GB ou par l’Inde mais le 1er ministre est revenu sur ses propos .
      J’ai déjà cité cet article sur ce forum .
      https://scroll.in/article/971560/as-india-uk-recruit-gorkhas-for-their-armies-nepal-asks-about-its-responsibilities-to-its-citizens

  15. Phil dit :

    Moins d’effectif = plus d’efficacité et de puissance .Quelle farce , aussi menteur que chez nous , On voit le bilan depuis 30 ans avec les armées occidentales

  16. from dit :

    On regarde avec nos yeux de Français le systeme Anglais qui n as absolument rien à voir, au UK on favorise le communautarisme comme aux USA et bizarrement ça leurs réussi mieux qu en France ! l integration dans une culture unique ne marche pas, et les britons l ont toujours mieux compris, on peut être patriote pour l Angletterre et parler manger vivre hindi, le cerveau Frenchis n est pas pret pour ça !

    • PK dit :

      LOL. C’est vrai que le communautarisme sauce Britton ou US fonctionne vachement bien… Ils sont passés du melting pot à rien du tout avec deux pays qui partent en lambeaux…

      • from dit :

        « Qui partent en lambeaux, » pas du tout,ces deux pays dépassent le monde entier dans quasi tout les domaines, suffit de voir le classement des écoles :
        Vous avez deja vu les tetes de paki à Oxford ? il y en a de plus en plus..alors qu’a Science Po que néni, pas un noix ni arbre.. le constat est simple, l integration Anglaise marche mieux..

        les USA ont osé nommé un black président, chose impensable ici bas et pour autant ils sont pas devenu un pays talibanisé !

        • PK dit :

          Vous confondez deux cultures différentes. La méthode anglaise (en colonie) consistait à envoyer des indigènes se former dans leur université pour les mettre ensuite en place localement. Nous, on ne l’a jamais fait. Du coup, les modèles sont différents. Ça ne veut rien quant à l’intégration.

          Il n’y a pas plus d’intégration là-bas que chez nous. Chez nous, c’est juste pas assumé… L’intégration, c’est juste à la télé, pas dans les médias main stream ou dans les élites.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « alors qu’a Science Po que néni, pas un noix ni arbre.. » Un noyer?
          « les USA ont osé nommé un black président, chose impensable ici bas et pour autant ils sont pas devenu un pays talibanisé ! Barack Obama a été élu et non nommé! A part ce détail quel rapport peut il bien avoir entre un président « de couleur » et le régime taliban? Encore un « expert » en ratatouille!

    • albatros dit :

      Il faut vous en prendre à la Révolution française et ses acquis républicains plutôt que cracher sur les français…

      • talmu dit :

        La rein d’Angleterre n as pas pour autant appauvris les british,

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Il faut vous en prendre à la Révolution française et ses acquis républicains plutôt que cracher sur les français… ]

        Esprit d’Albert Soboul sors de ce corps ( d’armée ) ! ;0)

  17. Aramis dit :

    Quelques milliers d afghans disponibles mais après plus de recrues potentielles.

  18. Froment dit :

    Les anglais ont pris les forces spéciales, les français ont hérité des patients afghans libérés des hôpitaux psychiatriques.
    Merci qui?

  19. Eugene123 dit :

    Il y a de grands stratèges qui devraient ouvrir un livre d’histoire sur le chapitre « Chute de l’empire romain »:

    Devenu une société qui ne connait plus ce que veut dire le mot « devoir », le citoyen romain, gros et gras, ne fait plus de service militaire et préfère intégrer des troupes auxiliaires, d’abord celtes, puis germaines dans les légions romaines.

    Au final, la garde prétorienne, gardes du corps de l’empereur, est assurée aussi par des germains, Puis, le général en chef des armées de Rome est un germain. Un germain plus malin que les autres se fait nommer empereur de Rome avant d’être lui-même liquidé par un autre germain qui met en place un romain comme empereur « potiche » Romulus Augustus qui est lui-même liquidé par le chef barbare Odoacre. Clap de fin: An 476, l’empire romain d’Occident a disparu!

  20. Aldo dit :

    Une fois de plus et comme toujours certain ne peuvent s’empêcher de mettre notre brave Légion à toutes les sauces! Quel rapport entre des afghans et nos anciens de Sidi Bel Abbès ?

    • SGT MORALES dit :

      Une armée défaite est depuis longtemps un source de recrutement pour la LE.