Le chef de la diplomatie de l’UE plaide pour une force de réaction rapide européenne

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

111 contributions

  1. Pascal (l'autre) dit :

    « Il y a bien les « groupements tactiques » européens [GTUE]. Mis en place en 2007 et placés en alerte à tour de rôle, ils n’ont jamais été sollicités depuis leur création… faute d’accord entre les pays contributeurs. » Eh bien sûr maintenant cette nouvelle « initiative » va pleinement fonctionner! Sans déconner!
    « Quoi qu’il en soit, pour Josep Borrell, les Européens doivent « profiter » de la crise afghane pour « apprendre à travailler davantage ensemble et renforcer notre autonomie stratégique ». » Ouh! la « red line » vient d’être franchie, Pas certain que cela soit particulièrement appréciée à Berlin et à …………………………Washington! Malgré tout José aka Mourad ne tardera pas à venir nous expliquer avec forces arguments « impartiaux » que le commandement de cette « farce » spéciale devra revenir de plein droit à l’Allemagne!
    « En tant qu’Européens, nous devrions être capables de faire les choses aussi par nous-mêmes, en renforçant notre capacité d’action ». » Platitudes, platitudes, mornes platitudes!

    • olivier 15 dit :

      Justement, on avait pas le Brigade de Salon Franco-Allemande, en stock? Son drapeau doit être bien vide d’inscription….

    • Piliph dit :

      J’imagine une force armée européenne comme l’ANA afghane : au premier risque de coup de feu… pfff… plus personne et abandon du matos tout neuf.

  2. Olivier dit :

    Alléluia Borell a découvert l eau chaude…….

  3. blavan dit :

    Questions naïves, qui va fournir les moyens, qui va commander et surtout quel sera le pouvoir politique qui donnera le feu vert à une intervention. On en revient à l’arlésienne de l’Armée européenne , avec ce slogan éternel, il faut tout changer pour que rien ne change. De plus avec le brexit l’illusion d’ une force crédible s’est encore éloignée.

    • Pluton dit :

      C’est plus faisable q’une armee, si ca se focalise juste sur des missions de secours, d’aide and co…. ce sont des missions prestigieuses, tres vendable aupres des opinions publiques meme les plus frileux.
      Chaque pays peut designer des unites a cet usage, et qui seront entraine et verse dans ces operations temporaires quand ca se presente, avec budget pris sur le budget europeen, et participant sur base de volontariat/disponibilite.
      C’est pas non plus tres ambitieux, on reste au niveau de l’interoperabilité, c’est pas encore une fusion permanente de moyens et de commandements.
      Ca serait pas engageant politiquement au point d’eveiller les craintes de certains au vu de la nature de ce genre de mission, le budget serait pour des missions ponctuelles, donc pareil pas de quoi effrayer les plus grincheux dans ce domaine, et ca peut toujours arranger les pays membres d’avoir un peu d’argent d’appoint dedie a la logistique qui apparaisse pas sur leur propre budget.
      En theorie ca pourrait se faire facilement, sans changer grand chose…

      • lym dit :

        Il faut toujours appréhender le cas ou cela se passerait mal: Dans ce cas faute de pouvoir user d’une vraie force, quelle belle tentation pour le camp d’en face de botter le cul à l’Europe a peu de frais d’un (sale) coup d’éclat… pour faire redonner dans l’urgence et forcément avec retard (bon courage aux présents sur place) la désunion, cette fois dans les répliques des états.

        • Pluton dit :

          C’est pas tellement different dans le principe que ce qui a deja ete fait dans differente operation comme recemment avec la force Takuba, sauf qu’ici l’idee serait d’avoir des forces qu’on a deja prpare a ce genre d’operation,.
          Et dans ce genre d’operation, visiblement , vous n’avez pas l’air de l’avoir remarqué… tout les concernes envoient deja ses hommes equipes a leur sauce, sur place avec deja une coordination qui doit se faire, faut etre limite demeure pour pas comprendre que ca peut mieux marché si on les y entraine un peu plus, …
          On a de plus en plus d’operation qui doivent se faire en cooperation faute de moyens, parce quon cherche a avoir un maximum d’implication a l’international etc…
          Pour moi ce qui est faisable, c’est justement d’avoir officiellement des unites dans chaque armee dedie a des missions de cooperations, on s’entraine deja souvent ensemble, et on opere de temps en temps ensemble, ca aurait le merite de simplifier et clarifier certaines choses qu’on est deja oblige de faire, sans tomber dans l’ecueil d’une seule armee.
          Et pour ceux qui veulent plus de moyens pour nos armees, malheureusement par ce tour de passe-passe, je pense que si on change les lignes budgetaire et qu’on repeint le tout sous les couleurs europeennes, y’a de forte chance que ca passe mieux au niveau du consentement a la depense…
          Je vois pas l’interet de vos remarques, c’est deja un fait qu’on coopere souvent avec d’autres en operation, les risques que vous evoquez existent deja… la cooperation est deja une necessite dans d nombreux cas….

      • Aramis dit :

        Pour l humanitaire et le sécuritaire on peut y mettre des gendarmes.

    • Plusdepognon dit :

      @ Blavan
      C’est déjà l’heure des marronniers…
      http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2021/06/employer-le-corps-europeen-au-mali-ne.html

    • Buburoi dit :

      La force européenne existe, c’est la Force TAKUBA, mais je pense que les chefs sont français, la logistique est française, et que les décisions ne relèvent pas de la commission européenne

    • Dupont avec un t dit :

      Une FRRE
      Primo Qui Paye ??
      Secondo On attend la réponse au Primo pour le début du commencement de l’élaboration de cette FRRE

  4. Starbuck dit :

    Tu sais où tu peux te la mettre ta force à 2 balles. … bla bla bla il en a d’autres des commes ça le Borell?
    Avec des manches à c. .. pareil on est pas sortie

  5. aleksandar dit :

    Pauvres eurolatres!
    Avant que ce machin fonctionne et soit opérationnel, on aura le temps de tuer un âne a coups de figues molles !

  6. Nico80100 dit :

    Et pourtant en en 1998 quand j’étais dans la BFA intégré à l’Eurocorps avec la 1ere DB , 7eme PZD, 7 ème BLB belge, 42 ème RT a Achern et autres diverses unités ça avait de la gueule.
    Années après années, divers pays européens ont voulu l’intégrer en envoyant des officiers de liaison à Strasbourg , ensuite on créé le Corps de Réaction Rapide dont le QG est à Lille. Résultats rien de constructif puisque personne à part les historiques du début de l’Eurocorps ne met la main à la pâte.
    Autant recréer la FAR. Une aviation de transport qui puisse aéroporté 6000 hommes à travers le monde en une seule rotation, et là on pourra peut-être penser à des groupes interarmées européens mais il faut que tout le monde joue le jeu.

  7. Meiji dit :

    Vu le bourbier que ça a été la sécurisation de l’aéroport de Kaboul, on a bien apprécié que les USA ont tout prit en charge.
    Courage aux derniers qui vont évacuer, ça risque d’être très compliqué.

  8. Edgar dit :

    Et hop! une démonstration d’opportunisme carriériste par M. Borrell . Une crise internationale ? une idée à la c… pour faire semblant d’y apporter une réponse. L’important c’est de montrer qu’on fait quelque chose. Un vrai bureaucrate retombe toujours sur ses pattes.

  9. Raymond75 dit :

    Tant que l’UE ne sera pas fédérale, il ne pourra y avoir de ‘force européenne’, seulement des coopérations bi ou multilatérales. Il faut un budget unique, une stratégie unique, un mode de prise de décision unique, un commandement unique, des matériels homogènes et toujours disponibles.

    Il pourrait y avoir un processus de fédéralisme progressif, mais les décisions bureaucratiques imposées par un organisme non démocratique ont créé un rejet des institutions européennes.

    • MISSIMILLY dit :

      On ne fait pas d’omelette avec des œufs dur

    • Doudous74 dit :

      Sur le coup complètement d’accord. Le militaire reste un outil à disposition du politique et lié de fait à la souveraineté. Si chaque Etat acceptait de se séparer de cette par de souveraineté le gain serait potentiellement énorme dans même à avoir à investir plus…
      Imaginons juste une seconde l’inverse: plus d’armées US mais des armées dans chaque État fédéré qui resterait maître de leur emploi. Et bien avec le même volume de force on n’obtiendrai pas grand chose en efficacité opérationnelle…

    • Félix GARCIA dit :

      « Il faut un budget unique, une stratégie unique, un mode de prise de décision unique, un commandement unique, des matériels homogènes et toujours disponibles. »

      « Ein Volk, ein Reich, ein Führer ! »

      • Pascal (l'autre) dit :

        « « Ein Volk, ein Reich, ein Führer ! » »…………………………. und ein José!!

  10. Stoltenberg dit :

    Borrell ? Cet eurocrate inepte qui s’est fait ostentatoirement humiler par Lavrov lors d’une enième tentative de « renouveler » les relations avec Moscou ? 😀 Encore un joli exemple de la qualité des diplomates qui travaillent pour ce cirque. Et mettre 5000 hommes armés sous les commandes de ces personnes est un non-sens complet. Qu’ils restent dans leur rôle de représentants inutiles pro forma, comme ça le pire qu’ils peuvent faire c’est de nous faire constamment honte pour qqs dizaines de milliers d’€ par mois.

  11. Niko dit :

    Et comme d’habitude ce sera la France qui supportera le gros de l’effort et des critiques. Il serait temps que nous déduisions de la contribution française à l’UE la valeur de notre puissance stratégique, qui malgré ses déboires demeure la principale, sinon la seule de l’Union.

  12. Europhobe dit :

    « Chef de la diplomatie européenne », ça ne signifie rien parce que ça n’a aucune légitimité populaire.
    Les institutions européennes prétendent tirer leur légitimité de leur idéologie (comme dans le système soviétique naguère).
    .
    C’est terriblement insuffisant pour disposer d’une force de réaction rapide (ou lente, c’est pareil) parce qu’on oublie soigneusement qu’une force armée est faite pour infliger la mort.
    .
    La moindre des choses, c’est que cette force armée ait une légitimité suffisante pour faire usage de ses armes et donc tuer.
    .
    En ma qualité d’ancien combattant avant 2005, j’ai trop connu le problème des opérations extérieures avec interdiction d’ouvrir le feu pour accomplir la mission.
    Heureusement la loi française a changé en 2005.
    .
    Mais maintenant ce sont les technocrates européens qui s’y mettent.
    Pour mes jeunes camarades d’active, j’espère que quelqu’un, dans notre classe politique, va refuser cette nouvelle lubie européenne.

  13. Lucy dit :

    Je pense qu’il faut surtout augmenter les budgets. Si chaque pays était capable de rapidement projeter 500 hommes par 10 millions d’habitants (donc la France serait dans l’ordre de 3000-3500 hommes) il n’y aurait pas de soucis.
    .
    Le problème c’est que l’argent doit bien venir de quelque part et ça viendra probablement de coupes dans les budgets sociaux … ce qui est difficilement envisagable.

    • Moogli dit :

      C’est l’interopérabilité qui peut compenser l’augmentation des coûts, si course à l’armement. Prises séparément, les nations européennes ne peuvent mettre correctement à niveau leurs propres défenses sans se tirer une balle économique dans les… (Mise à part le retour sur investissement local pour production, « hors coûts de MCO et RH »).

      Avec un accroissement drastique des procédures (exercices) et logistiques (transport, soutien fonctionnement ops), les armées européennes s’inscrivant dans la démarche UE peuvent optimiser leur réactivité et résilience en ne faisant pas exploser les investissements nationaux.

      Le problème n’est pas tant culturel ou historique entre untel et untel. Le problème est que l’efficience collective qui devient main invisible pour chacun, passe bien après des postulats idéologiques locaux, STRUCTURELS dans nos têtes.

      Nationalistes contre fédéralistes, autoritaires verticalises contre progressistes open bar, partenariats si c’est moi qui tient la caisse etc… Polarisations alimentées par le besoin de polémiques, qui font mieux tourner la planche à billets que les convergences. Grand écart cérébral entre tout l’un ou tout l’autre.

      En dehors des positionnements politiques, financiers ou historiques, acceptons l’idée qu’on arrive moins bien au résultat tout seul. Bon sens en algèbre, avant cocorico.

      L’Europe n’est pas fédérale depuis sa création. Ceux qui s’opposent (à tort ou à raison, pas de jugement personnel sur des pensées individuelles) à l’Europe depuis plus de 20 ans DÉCLARENT ENSUITE que l’Europe est incapable et que l’Europe n’existe pas. C’est fameux !

      Des mises en commun de moyens dédiés à des opérations d’envergure ponctuelles coûtent sûrement plus cher que si moi, tout seul, j’explose mon budget défense parce qu’en face ils sont équipés course et motivés pour en découdre ? Indeed !

      Je peux entendre les arguments de ceux qui se revendiquent du gaullisme, par exemple. C’est un exemple parmi d’autres. J’ai seulement une petite question à poser sur ce grand Homme de l’histoire de France :
      Si Charles de Gaulle dirigeait la RF tout de suite maintenant, son analyse du contexte en 2021 serait-elle la même qu’en 1940 ? En d’autres termes, dirait-il en 2021 « l’Europe ce machin » ou « l’OTAN pfff… » pour anticiper des bisbilles éventuelles avec des forces sans commune mesure financière avec la France au dessus du reste, EN 2021 ?

      Contexte. Situation. Moyens.

      Je précise que même si j’ai des postulats qui ne collent pas avec la majorité des participants de ce site, j’essaie quand même de « tenir compte de … » et je chasse les convergences, en dehors de toute étiquette, quand le besoin de défense (pas d’agressivité) se conjugue avec des endettements nationaux qui mitigent la suite des événements.

      Le représentant diplomatique de l’UE me satisfait dans sa démarche logique et constructive. Néanmoins, Je ne suis pas dupe sur les éternels recommencements qui font de l’Europe géographique le plus bel endroit du monde, avec une guerre des boutons permanente satisfaisant parfaitement les US, Russie, Chine, monde musulman.

      Ne changeons rien ! On est pas cher payés, mais qu’est ce qu’on rigole :s

      • LucienB dit :

        En répondant à votre question sur Charles de Gaulle à la tête de la RF maintenant, je n’ai aucun doute qu’il quitterait immédiatement non seulement l’OTAN mais aussi l’Union européenne. À l’époque, il était favorable à l’intégration européenne, mais à l’époque c’était une intégration saine, axée sur les résultats économiques, préservant la culture et la souveraineté de la France. Mais aujourd’hui, l’UE est devenue un monstre, dirigé par des bureaucrates socialistes fanatiques qui détruiront non seulement la France mais toute l’Europe occidentale.

    • Électeur dit :

      @ Lucy, l’argent doit venir de quelque part, c’est vrai.
      Pendant les « trente glorieuses » (= notre redressement économique après la guerre) la France équilibrait son budget en fabriquant la monnaie qu’il lui fallait.
      .
      Mais en 1972 Pompidou (devenu Président) et Giscard (ministre des Finances) signaient le SME qui asservissait le franc français au Deutsch Mark et nous interdisait de fabriquer l’argent dont nous avions besoin.
      .
      Peu à peu cet asservissement a été perfectionné pour devenir l’€uro.
      .
      L’€uro serait acceptable si nous en avions la maîtrise.
      Mais ce n’est pas le cas et c’est pourquoi nos gouvernements successifs, incapables de briser ce système, doivent réduire les dépenses (hôpitaux, armées, etc).
      Avec les conséquences que l’on connaît mais dont les causes, par idéologie européiste, sont soigneusement cachées.

      • Ératosthène dit :

        @Électeur :
        Oui, l’euro contraint et désindustrialise la France.
        Pourquoi faut-il quitter l’euro pour autant ?
        C’est facile de maîtriser sa monnaie et de la dévaloriser pour favoriser les entreprises.
        Un pays fort est un pays qui s’adapte.
        C’est bien mieux de se lever au rang de l’Allemagne, voire de la dépasser, en luttant à arme égale en conservant l’euro, par exemple en supprimment des centaines de milliers de fonctionnaires (inutiles) et en arrêtant les gabegies.

        PS : Si l’État dépense moins en ayant moins de fonctionnaires, il prélève moins d’impôt aux entreprises qui sont alors plus concurrentielles et peuvent plus embaucher.

        • LucienB dit :

          Nous ne nous élevons pas au rang de l’Allemagne. Plutôt l’inverse. Nous descendons au poste de la Grèce.
          Un pays qui s’adapte est un pays qui devient vassal. Un pays fort est un pays qui a le courage de mettre en œuvre des changements lorsque cela est nécessaire.

        • Électeur dit :

          @ Ératostène, je ne préconise pas la sortie de l’€uro.
          Il faut abroger la loi de 1993 qui ôte au Gouvernement français son autorité sur la Banque de France.
          .
          Ainsi, sur ordre du Gouvernement la Banque de France fabriquera autant de monnaie qu’il nous en faudra pour équilibrer notre budget.
          .
          Effet secondaire positif : notre monnaie se dépréciera, favorisant nos exportations.
          .
          Bien sûr, les Allemands vont nous maudire car il leur faut une monnaie forte pour acheter les quantités énormes d’hydrocarbures nécessaires à leur économie car ils refusent l’énergie nucléaire.
          .
          Les Allemands nous maudirons donc.
          De ce fait nos relations gagneront en sincérité.
          S’ils veulent alors que l’€uro reste fort, il leur suffira de diminuer leur propre production de monnaie.
          .
          La monnaie unique, c’est bien à condition que cette monnaie soit calibrée pour l’économie française.
          Pour ça il nous faut du courage politique mais c’est ce qui, je ne sais pas pourquoi, le courage manque à notre personnel politique.

  14. Quistamer dit :

    Ils n’ont pas réussi l’Europe monétaire ni l’Europe migratoire, et maintenant ils veulent se lancer dans l’Europe de la défense ? Quand l’Europe a bouclé son budget quinquénal, cela tennait déjà du miracle …alors une défense commune , bigre ! Avec la moitié de l’Europe qui va dire non, alors que l’autre va dire oui … C’est la meilleure nouvelle que les Chinois et les Russes pouvaient entendre celle-là ! Mais pas de panique, un seul Euro-député sur 500 qui a réagit, dormez bonne gens ! C’est comme les annonces de ventes de Rafales,…… de la poudre de perlimpinpin !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « C’est comme les annonces de ventes de Rafales,…… de la poudre de perlimpinpin ! » On ne voit pas le rapport mais enfin siu le rafale bashing peut soulager votre ulcère à l’estomac, pourquoi pas! Pour le reste…………………………………

      • Quistamer dit :

        Oui, effectivement, mais je faisais référence aux annonces presque chaque semaine d’un nouveau contrat Rafales juste avant le choix suisse ! Au final tout ça pour ça ! D’ou l’expression de pourdre de perlimpinpin

  15. mulshoe dit :

    On a quand même envie de se marrer !  » la force de réaction rapide européenne  » , on se moque de qui là ?

  16. Euclide dit :

    Pour répondre aux pesonnes intelligentes de ce blog et indirectement à @Philbeau sur un post d’y a q’qjours.
    Je reprends la citation de Socrate inscrite à au fronton d’un temple de Delphes : Connais-toi même et tu connaitras l’Univers et les dieux.
    Il y aussi la possibilité de commencer une  » introspection » ( au sens psychanalytique du terme) au sein de la technocratie brusselloise et/ou encore celle de l’oligarchie soit disante élite française.

    Alors seulement, si ces 2 conditions sont réunies on pourra envisager un embryon de defense européenne pour éviter de jouer au continent paillasson sur lequel le Monde s’essuye ses pieds par ses invasions/occupations.

    • Cartésien dit :

      @ Euclide
      Avec un tel pseudo, je ne vais pas vous apprendre qu’il faut commencer par le commencement.
      Or ici, le commencement c’est « dans quel but ? »
      Ou autrement dit « quel est le résultat à obtenir ? »
      [ Et je fais observer, au passage, que notre personnel politique ne se pose jamais ces questions fondamentales. Leur formation est sartrienne, sans doute : « l’existence précède l’essence » = on charge les militaires de faire le boulot et on verra ensuite pourquoi.
      Ici c’est pareil : on crée d’abord une force de réaction rapide et seulement ensuite on verra pour quoi faire.
      Je souscris ainsi à votre idée (justifiée) de soumettre la technocratie bruxelloise à une  » introspection psychanalytique » : l’on découvrira probablement qu’ils sont sartriens.

    • vrai_chasseur dit :

      @Euclide
      Il y a plus simple : retrouver le sens des responsabilités.
      L’Europe -pas Bruxelles, mais le groupe des états européens- a une fâcheuse tendance à remplacer la responsabilité par de l’indifférence, au mieux, et par de la connivence recouverte de bien-pensance, au pire.
      Avec une telle attitude collective, tout ce qui se passe dans le monde devient inévitable vu d’Europe.
      Or, rien n’est inévitable. Surtout quand on est la première économie du monde en PIB cumulé.

  17. aber dit :

    Rien ne sera possible tant que cette europe restera infeodee a l oncle sam. Cet homme est soit naif ou stupide; tout projet de ce genre sera torpille par l otan avec l accord des allemands,hollandais , polonais …. Desolant !

  18. Themistocles dit :

    Les 4 mots sonnent faux ! Force, incompatible avec la délicate sensibilité des invertis bruxellois LGBT compatibles. Réaction , comme si l’UE pouvait réagir à quelque chose. Rapide en dehors de son échelle de temps géologique, est-ce que quelque chose a un jour été rapide dans l’UE. Européenne, quel est la liste des pays européens capables d’envoyer des troupes sur une zone d’opération quelconque? S’entend en dehors de pseudos action humanitaires, assistance aux populations, faire le bien sûr terre tout ça tour çà. Je parle d’opérations où on fait la guerre pour de vrai . Pas lourd…

    • Edgar dit :

      Excellent. 😀

    • LucienB dit :

      Parfait!

    • Dupont avec un t dit :

      le Gros souci , c’est que l’UE n’est pas un Orchestrateur. De plus les pays rechignent à fournir matériels et musiciens.
      En somme une Symphonie Européenne Inachevée avec seulement les quelques premières mesures, posées en novembre 1993 à Maastricht.

  19. Jm dit :

    Article inutile!!!!
    Bla bla bla

  20. BN dit :

    J’ai l’impression d’entendre cela pour la quarantième fois… je préférais que l’on renforce Frontex au lieu de lui mettre des bâtons dans les roues

  21. Pravda dit :

    Une FAR avec qui aux commandes ? Si c’est José on est dans le kk. Dans FAR il y a rapide, si il faut attendre que les sociaux-démocrates s’accordent avec les écolos allemands… ça aurait eu un sens avec les britons, les danois, les belges, mais c’est trop tard.

  22. decurion dit :

    borell occupe le terrain médiatique mais on peut douter de sa compétence et de sa volonté…

  23. Matou dit :

    Pas simple sans leader clair sur le plan de la défense en Europe. La France pourrait et devrait tenir ce rôle. Mais peut-être lui faut-il plus de muscles afin d’entrainer les autres. L’armée française est l’une des plus fortes sinon la plus forte de l’UE. Mais probablement pas au niveau nécessaire.

  24. lxm dit :

    Donc 5000h, pour une force de maintien de la paix ou de gestion de crise comme à Kaboul, mais qui serait totalement inutile pour combattre.
    Déjà qu’on manque de soldats. Les ambitions sont plus basses qu’il y a 20 ans. Les américains ont tout fait pour éviter que l’europe ne puisse avoir sa propre politique de défense et de puissance. Forcément,ils jouent leur intérêt, pas le notre, et leurs pantins sont partout.

    On se rappelle des drames en ex-yougoslavie quand chaque détachement avait ses propres ordres, comme celui de ne pas tirer, même pour se défendre, il a fallut le massacre d’une population civile pour que ça change, mais on est encore loin d’avoir un cadre homogénéisé.
    Déjà en France si on vous agresse et que vous « blessez » le criminel, c’est vous qui allez en prison; mais aux USA, vous êtes considéré comme un héros du jour.
    L’europe ne créera pas de cohérence, c’est la cohérence qui créera l’europe, on ne crée pas les fruits avant l’arbre. Les états doivent progressivement s’harmoniser culturellement sur des pans fondamentaux avec des projets communs visibles en pagaille et de plus en plus audacieux pour apprendre à bosser ensemble et avoir toujours plus de points commun, il aurait fallut faire cela avant cette horreur de technocratie bruxelloise et cet euro de perdition. Même si le projet mettait 2 siècles, il fallait « bien construire ». Ils ont bousillé l’europe pour satisfaire les financiers qui voulaient une monnaie ayant suffisamment de contrepartie pour jouer contre le dollar.

  25. Lagrange dit :

    Si c est pour évacuer des ressortissants sans combats aucun problèmes autres que les palabres de Bruxelles.Si c est pour du militaire il faudrait qu il y ait d autres unités opérationnelles dans l UE que les Françaises.

  26. Ghostrider dit :

    il est payé combien en terme de revenu ce chef de la diplomatie de l’ UE pour raconter des fadaises pareils. On vas pas crever d’islamisme de bureaucratie politique.

  27. Auguste dit :

    Bonne idée.Le budget, qui sera alloué au machin, mettra du beurre dans les épinards pendant quelques années.En ne comptant que le temps qu’ils mettront pour savoir « kikivaëtchef ».

  28. Lassithi dit :

    L »UE est la seule à savoir transformer l’or en plomb.
    Elle a déjà fait assez de mal comme ça pour qu’elle ne touche pas au domaine de la défense.
    Sa force armée est la notre et à nos frais.
    Pour la coopération, la France perd à chaque fois.
    Bref, mieux vaut faire seul qu’avec des tocards malsains professionnels.

  29. Aymard de Ledonner dit :

    Sans le dire, c’est en gros faire fonctionner un petit morceau d’OTAN sans les US. Dit comme cela je pense que c’est plus accessible.

  30. Bricoleur dit :

    M. Borell, je vous conseille comme livre de chevet: « L’ Europe est morte à Pristina », ouvrage d’un officier français sur le terrain du Kosovo en 1999. Je vous rappelle que l’Eurocorps existe depuis 1993. Il est également appelé: « Corps de réaction rapide européen ». Dès 1995, il fonctionnait plutôt bien sur le plan de la coordination militaire. Il eut suffit qu’il dispose d’une direction politique. Mais depuis près de 30 ans, rien de nouveau ! Le « Corps de réaction rapide européen » de 2003 au Mali, c’était la France, seule …

    • Paddybus dit :

      @ Bricoleur, J’aimerais vraiment avoir le récit détaillé et VRAI de ce qui s’est passé dans ce conflit des Balkans…. toutes les interactions, les mensonges, les faits, qui était derrière quoi…. je pense qu’ici comme un peu partout, nombreux seraient ceux qui « tomberaient de l’armoire »….

      J’entendais hier que les ricains déposaient leurs « afghans » au Kosovo……. qui sait pourquoi…??? serait-ce le dernier état de l’union des fouteurs de merde…??? y aurait-il comme une vague intention de ne pas avoir à assumer leur merdier… voire de plomber une fois de plus les nations européennes …???

      J’ajoute à cette lecture que vous recommandez, celle du livre « Soros et la société ouverte » de P. A. Plaquevent…. ça aide aussi… surtout sur cette question des migrations comme arme de destruction massive…

      • Blurb dit :

        Non, il me semble que l’une des seules raisons est de « répartir » les réfugiés à traiter sur 7 ou 8 bases militaires majeures permettant de traiter les flux dans une certaine durée.
        Au Kosovo ce doit être Camp Bondsteel, l’une des + grandes si ce n’est la + grande d’Europe il y a qques années…

        • Paddybus dit :

          ha, oui, les usa étant une nation toute petite, et sans grandes bases…. évidemment, donc buvons leur décisions comme du petit lait…!!!!!

    • BRIMAR dit :

      En même temps, le Mali n’a sollicité que l’aide de la France, en vertu d’accords de défense entre les 2 Etats… Le rêve humide de l’Europe de la défense, ne doit pas non plus signifier que des troupes européennes doivent se mettre au service d’un EM français quand la France le décide.

      L’Europe de la défense a été blessée en 1954, et achevée avec la non adoption de la constitution, de même que l’Europe de la Santé, l’Europe sociale, l’Europe juridique, l’Europe politique etc.. et au final tout ce qu’on craignait en terme d’effet néfaste de la mondialisation, on se le tape quand même.

      On se plaint que les autres pays ne sont pas venus instantanément nous aider, mais si par exemple, ça avait été les brits à l’époque qui nous avaient sollicité pour intervenir sur le sol d’une de leurs anciennes colonies, sans attaque d’envergure sur leur sol (car c’était le contexte à l’époque, les derniers attentats étaient ceux de Toulouse) y serions-nous allé sans trainer des pieds ?

      Au vu de l’état d’esprit des différents membres de l’UE, qui chialent sur le coût de leur contribution à l’UE mais ne parlent pas des marchés qui leur sont ouverts dans les autres pays membres et des bénéfices que les entreprises nationales en tirent, et où chacun croit que sa cause à lui est la plus juste, je n’imagine même pas qu’aujourd’hui on envisage de partager un corps d’armée et une politique de défense commune en l’état actuel des choses.

      Après, on a beau se plaindre des US, force est de constater que quand ça s’enlise quelque part, tout le monde attend une action de leur part (Somalie, ex-Yougoslavie, Kosovo, Liban, Golfe d’Aden, Irak-Syrie, …). A un moment, soit on est subordonnés aux US, soit on est indépendants stratégiquement, mais on ne peut pas réagir à chaque évènement en disant « merde » aux US, mais en souhaitant qu’ils y aillent comme ça on s’ils y vont, on y va avec eux.

  31. breer dit :

    Le grand fantasme d’une sorte d’ « Europe nation uniformisée » sorti de l’imaginaire de politicards, hauts fonctionnaires et autres dits « esprits intellectuels », est le même genre d’illusion que celle entretenue par les mondialistes d’une vision d’une humanité communautarisée qui vivrait en totale harmonie. Tous ces grands « penseurs » sont des fabulistes qui n’ont jamais compris le fonctionnement de l’esprit et du mental des humains, de leur fonctionnements psychiques et comportementaux issus de siècles de conditionnements ethniques, tribaux, religieux, culturels nationaux, linguistiques, et historiques.
    L’Europe peut certes fonctionner en adéquation sur quelques points d’accords, mais on a bien compris qu’aucun de ces pays et de ses peuples et surtout de leurs dirigeants n’avaient les mêmes points de vue, les mêmes intérêts idéologiques, et économiques principalement, puisque c’est d’abord cela qui fait fonctionner l’humanité.

  32. breer dit :

    Quand on voit l’absence d’anticipation et la grande impréparation des gouvernements européens, dans la prévention des grands incendies prévisibles et même prévus, puisque depuis 10 ans, on les voit se multiplier et s’aggraver partout, on est en droit de se poser des questions. Tant de milliers de milliards dépensés pour de l’armement sophistiqué, qui devient de plus assez rapidement obsolète, et qui n’ont jamais empêché des crises graves de se produire, et des équipements aériens de luttes contres les incendies ridiculement faibles, au regard des zones à risque dans toutes l’Europe. La France n’a qu’une vingtaine de Canadairs qu’il faut en plus chaque été (période la plus à risque) envoyer quasi en même temps partout en Europe.
    Autre exemple, l’ entraide entre pays lors des catastrophes naturelles qui est louable et obligée relève de la décision et des capacités de chaque nation ce qui est logique, et il est vrai que l’on envoie des pompiers spécialisés, des unités de protection civile régulièrement, mais que fait on si une d’autres catastrophes survenaient dans plusieurs lieux au même moment, chez nous et chez nos voisins ?

  33. Reality Checks dit :

    Monsieur Josep Borell est a côté de la plaque.
    La leçon à tirer c’est de ne pas reproduire les conditions qui ont donné lui à cette débandade, qui est un ultime échec de la colonisation.
    La leçon ce n’est pas de se préparer une force de réaction aux débandades.

    • Moogli dit :

      « L’ultime échec de la colonisation »:D

      Zarma ! S’est on amusé à comparer le nombre de blancs qui ont déboulé au Maghreb depuis 70 ans, avec le nombre de maghrébins qui debandent au nord de la Méditerranée, parce que l’Etat Providence ne les sert pas assez pour financer leur splendide voyage au bled ?

      On va continuer à se poignarder le dos avec des merguez halal, bon prince ! Le pognon de tarés balancé depuis des lustres dans des endroits où le sale facho doit baisser les yeux devant Nicolas Mouque et Nadine Beck ne suffira jamais assez, Walah !

      Reality Checks. Depuis les années 90 où des citoyens algériens finissaient avec des grenades dans des poubelles, ceux qui subissent les sales fafs en France ont-ils compté correctement la répartition des fonds fiscaux pour des programmes de développement, d’accès à la connaissance, d’indépendance réelle, pour reproduire le mécanisme de répartition ?

      J’ai pris l’exemple de l’Algérie (juste par hasard), mais j’aurais pu prendre l’exemple de la part du cannabis dans le PIB marocain (réel, pas bidonné) pour financer les kinés des dames voilées qui transportent des dizaines de kilos de vivres entre deux patelins. Pour la Tunisie, la situation actuelle est assez tendue du « string » pour que j’en remette une couche, mais n’importe qui percevra le petit clin d’oeil à la qualité d’âme de ceux qui répartissent le fric dans des assemblées constructives. La Libye… Quelle grande leçon pour les bouzeux français ! C’est beau le printemps depuis 10 ans ^^. Heureusement que tout est de la faute des sales colonisateurs, COMME D’HAB’ !

      Ça fait longtemps que les fafs ont debandé chez vous, petit myope ! Un peu de tempérance sur « qui se fout de la gueule de l’autre » me semble opportune.

      Ça me ferait quand même chier qu’un tocard indifférent à l’avenir de son bled, vienne me dire un jour « la balle où la valise! » ICI, sous prétexte que j’egorge moins bien que lui pour des raisons débiles, sur la terre de mes aïeux.

      Décolonisation ? Indépendance ? Quand vous voulez, bande d’hypocrites amnésiques !

      Bonne journée.

    • Ératosthène dit :

      @Reality Checks : Le Pouvoir algrérien, est-il tout autant à côté de la plaque ?.
      Ne peut-il pas tirer cette leçon lui-même en constatant la morosité de son économie, ultime échec de la colonisation des Berbères en 647 par les mahométans ?

    • BRIMAR dit :

      Ok, on peut l’entendre en terme global, et politique.

      Là on parle d’une force pour faire face ponctuellement à des crises, nécessitant l’envoi de forces armées pour sécuriser les moyens déployés. Pas une force pour les résoudre ou les anticiper.

      Selon la même logique raisonnement dans ce cas, autant dissoudre les corps de pompiers et essayer à la place de faire en sorte qu’il n’y ait pas d’incendie, d’inondations, de drogué qui veut se suicider ou qui poignarde quelqu’un dans la rue etc…

      Après on peut débattre des conditions et de comment faire en sorte que ça ne se produise plus, mais, (cela ne vous vise pas personnellement) faire des constats d’inspecteur des travaux finis sur des travaux qui n’ont même pas encore passé le stade de la discussion de machine à café, ça n’aide pas.

      • Reality Checks dit :

        Votre argument serait parfaitement valide si l’Europe avait besoin d’un corps de pompiers ou de service des moeurs européen, mais je ne crois pas que ce soit le cas.
        Du reste le timing de cette « annonce » est bel et bien en rapport avec l’actualité vous en conviendrez…
        Sur le fonds il serait utile de faire en sorte que les politiciens, qu’ils soient à Bruxelles ou dans leur capitales respectives soient rendus pénalement responsables de leur aventurisme, cela vous éviterais bien des dépenses, et aux autres bien des désagréments.
        Et ce serait bien plus efficace que les discours creux de Josep Borell.

        • v_atekor dit :

          Pour les pompiers c’est parfaitement le cas, le besoin est clairement là, et les moyens nationaux sont engagés toutes les années dans les pays voisins. Même en Algérie…
          .
          Donc une mutualisation nette de ces moyens, des réseaux d’achat, de formation ou d’entretien c’est toujours bon à prendre.

        • v_atekor dit :

          … Alors certes les incendies ont lieu en méditerranée et pas en Allemagne, mais ça concerne quand même 8 des pays de l’Union, il y a d’autres catastrophes ailleurs. Sans accuser l’État Marocain de mettre le feu, on peut constater que certains touristes du nord de l’Europe sont peu prudents en matière d’incendie.

    • Reality Checks dit :

      D’autre que moi ont écrit la même chose ici même et certains n’ont rien à faire d’autre que de faire du Algérie bashing stupide et vulgaire quand ils sont à court d’arguments.

      C’est la marque de fabrique des idiots.

      • Moogli dit :

        Tu regardes les faits depuis 70 ans, champion ! Après tu pourras la ramener pour que les sales européens se soumettent à la splendeur de la corruption et/ou de l’obscurantisme.

        J’ai toujours été contre la Francafrique et l’Algérie française. Ce n’est sûrement pas pour culpabiliser ensuite dans la soumission pour ceux qui crachent dans la main qui nourrit.

        Les acquis sociaux en métropole et le passage de classe populaire à classe moyenne, tu veux qu’on en discute ? Avec toutes les ressources et le potentiel algérien, tu continues à dire que ça va mal parce que la France ou l’Europe. Tu es vraiment miro !

        J’ai de la peine pour l’artiste qui s’est fait imploser, brûler, décapité, par des gens qui ne se remettront jamais en question. Ils préféreront toujours dire que la colonisation (mort de rire!) est la cause de leur incapacité à être moins corrompus et bornés.

        Bonne journée.

      • Roberto dit :

        La marque de fabrique des idiots c’est d’utiliser la même propagande de merde depuis 62 et de donner des leçons aux autres alors que l’on vit dans une cleptocratie minable adepte des false flags qui balance c’est propres gens (et mineurs) hors du pays pour essayer de survivre quelques annés de plus. Occupez vous de decoloniser la Kabylie et les Berbères, tiens.

        Le bashing venant de vous avec vos petites phrases pleine de rencoeur dans n’im

      • Reality Checks dit :

        Qui se sent morveux se mouche.

  34. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Le chef de la diplomatie de l’UE plaide pour une force de réaction rapide européenne ]

    Il faut se dépécher de la constituer , de l’équiper et de l’entrainer pour les prochaines déba… Evacuations de Taïpeh et Kyiv ! ;0)

  35. Fusco dit :

    Toutes les dicussions autour de ce sujet ne servent à rien puisque, je le rappelle, il n’y a pas d’Europe politique, diplomatique et encore moins militaire.
    Il est totalement illusoire de croire qu’un jour on pourra voir émerger des politiques communes et donc des objectifs communs pour des pays aussi disparates (et pas que dans le clivage nord sud)
    Source : L’histoire géopolitique de ces 30 dernières années.

  36. alors dit :

    Comme souvent ceux qui vont dire que politiquement ça ne fonctionnera jamais pour une force militaire conjointe avec cette UE, sont aussi ceux qui freinent des deux pieds dès lors qu’on cherche à renforcer une union politique.
    C’est comme se plaindre d’avoir sans cesse le bruit d’avions au dessus de sa maison proche d’un aéroport et être contre sa fermeture, il y a un manque de cohérence dans votre position.

    • Pravda dit :

      Ça aurait marché avec des Kohl et Mitterand aux commandes (au hasard), pas avec Merkel / Macron. Pas avec des écolos aux commandes en Allemagne non plus d’ailleurs. Si c’est juste pour créer des postes d’EM et faire joli ça ne sert à rien. L’Europe régresse, elle devrait être la locomotive mondiale, elle sert de paillasson aux russes, chinois et américains. Elle ne fait plus rêver.

      • v_atekor dit :

        Il y a un truc que je ne comprends pas : quel problème pose aux écolos (allemands ou pas) d’avoir une armée conjointe pour la défense intra-européenne plutôt que d’avoir une défense nationale, si à la fin il faut une défense du territoire. Sur une armée de projection en Afghanistan ou au Mali, je comprends qu’il y ait débat, dans Schengen le problème est quand même sérieusement simplifié.

        • Pravda dit :

          Je pense qu’ils se sentiraient mieux sans armée, c’est tout. Pour avoir discuté avec des écolos, ils vivent sur la même planète mais pas dans le même monde.

          • v_atekor dit :

            C’est un point en effet.
            Avec un peu de chance entre l’engagement Allemand sur le long terme en Afghanistan couplé à l’incapacité de l’Allemagne y à rester au départ des US devrait en rappeler à certains l’existence d’un couplage fort entre la planète et leur monde…
            .
            L’actualité promet d’être riche ces jours-ci.

  37. Alain CONTE dit :

    Comme disait l’autre : « Tout politicien doit être considéré comme incompétent, jusqu’à ce qu’il ait apporté la preuve du contraire ».

  38. Thierry dit :

    5000 hommes c’est rien du tout sur une planète qui compte plus de 7 milliards d’humains, même si ça se concrétise c’est absolument inefficace et ridicule pour une Europe de 450 millions d’habitants, et en plus ils n’arrivent même pas à se mettre d’accord là dessus !!! combien nous coûtent ces gens là ???? et c’est pour ça qu’on paie ???? ou va l’argent ???

    c’est sur une base minimum de 50 000 hommes et des moyens lourds et rapide qu’il faudrait discuter, et non sur des miettes tout juste bon pour faire un écran médiatique ou un défilé de parade.

    • Chaque pays met une brigade (17000 hommes) reste à trouver un chef des chefs. Ça marche en OPEX. Les allemands ne mettent que des réservistes et retraités.

  39. Mëhmët Ëglüëglü dit :

    Quel clown ce Josep Borrell. A Istanbul, on se marre…

  40. v_atekor dit :

    Après un Trump qui supprimait le parapluie US d’Europe, certains découvre que le le parapluie US est plus étanche à New York qu’à pour Kaboul. Après tout ce n’est que le 3e lâchage en règle des US en une décennie : Géorgie, Syrie, Afghanistan…. et commandé par un gars qui était en place lors de la retraite du Vietnam. À Berlin ou Bruxelles certains devraient se poser les questions de leur trop grande dépendance.

    • BRIMAR dit :

      On est d’accord.
      Le premier geste de suppression du parapluie US en Europe a cependant été amorcé par Obama avec le retrait des derniers blindés d’Europe. Quelques mois plus tard seulement, la crise en Ukraine et l’invasion (ou la libération selon le point de vue) de la Crimée et on réclamait le retour des blindés à corps et à cris…
      L’Europe, n’ira jamais loin tant qu’ils pensent que l’Economie et le commerce seuls, sont une arme de dissuasion crédible. Il serait tout de même dangereux, que certains pays membres, pensent que seuls, ils seront plus forts face aux défis qu’on aura à relever demain.

      • v_atekor dit :

        Bien d’accord sur la conclusion, et la situation est d’autant plus regrettable qu’il y a maint aspects de la défense continentale (UE) qui peuvent être mutualisés sans que ça ne pose de problème métaphysique à quiconque, ni sur l’utilité, ni sur le volet politique. Les frontières de Schengen en Europe continentale, la défense côtière et l’espace aérien, les douanes, certains y ajoutent les moyens lourds de lutte contre les incendies et catastrophes naturelles…

  41. Jacques999 dit :

    Une force rapide pour un déploiement rapide, pas très compatible avec le système de décision actuel à 27. Depuis des années, les libéraux européens qui ne souhaitent qu’une Union Commerciale bloquent toutes les initiatives de décisions en Comité réduit. Dernier exemple en date, les aides COVID et nos amis hollandais. Alors imaginons leur accueil pour déléguer des décisions qui mettent en jeu la vie de leurs citoyens. Sans compter que l’OTAN aurait tout intérêt à torpiller la concurrence.
    Je pense que cela bougera lorsqu’une Nation Européenne sera agressée para un allié de l’OTAN, qui refusera de prendre des actions.

  42. albatros dit :

    La seule force de réaction rapide qui existe est l’Armée française
    Et s’est Jean-Claude Junker président de la Commission européenne qui le disait

    • LucienB dit :

      La réalité cachée est qu’ils veulent détruire l’armée française, l’industrie de la défense, la culture française et la souveraineté française.

  43. Loïc dit :

    Je pense que l’UE est au abois et que nous ferrions bien de sortir de cette institutions au plus vite… « quoi qu’il en coute »!

    • Albatros dit :

      Si nous quittons l’UE nous risquons de ne plus utiliser l’Euros, et là cela va coûter…
      Votre maison va fortement se déprécier ainsi que le montant de votre salaire
      Nous aurons des usines de produits à bas coût ?
      Ce n’est pas certain, car il faudra alors que nos salaires baissent au niveau de celui des européens de l’Est ou du Maghreb…
      Sans moi le FREIXIT !
      Les anglais eux avaient gardé leur monnaie

  44. Paul Bismuth dit :

    Cela aurait dû être le cas de Takuba, on a bien vu le résultat.
    Pour Kaboul et version fan de l’UE, il y a ceci:
    https://www.bruxelles2.eu/2021/09/les-premieres-lecons-de-la-crise-de-kaboul/

  45. Jdo dit :

    Ben oui… La suite dira si on est capable de faire autre chose que sauter sur le plongeoir ! « nos fragiles bruxellois solubles truc muche… » Pas mal !