L’armée de Terre cherche à améliorer la disponibilité de ses réservistes opérationnels

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

96 contributions

  1. EBM dit :

    La même rengaine… Depuis 25 ans.

    • Dupont avec un t dit :

      et oui, et des journées de mise à dispositions par les employeurs qui fondent comme neige au soleil, un impact du réchauffement climatique là aussi !!!!

    • lgbtqi+ dit :

      et des phrasés toujours plus alambiqués.

      Reste qu’il existe des civils, ayant servi dans l’armée, et à compétences civiles immédiatement utilisables par l’armée, à compétences parfois plus pointues que celles trouvées en milieu militaire.

  2. Raymond75 dit :

    Si la notion de réserve est à priori une bonne idée pour disposer le cas échéant de davantage de militaires opérationnels, il ne faut pas oublier les contraintes liées à la vie civile et aux contrats de travail, dans le contexte actuel de chômage de masse.

    Je crois savoir que les pompiers civils des SDIS, qui s’appuient sur un grand nombre de volontaires, ont des difficultés à les mobiliser en cas de besoin (par définition imprévisibles), car les parons ne sont pas d’accord (ce que l’on peut aussi comprendre). Si cela n’existe pas, peut être faudrait il envisager une indemnité pour les entreprises qui perdent temporairement une force de travail.

    Et dans les très petites entreprises, une absence inopinée est très difficile à gérer, sauf pour les emplois non qualifiés.

    • PK dit :

      L’indemnité existe depuis longtemps pour les temps de formation pour les SPV, ceux qui sont les plus coûteux en temps (en général, on fait rarement moins d’une semaine de formation).

      La nouveauté est que maintenant le patron est défalqué aux taux horaires réels de l’employé, alors qu’avant l’État payait généreusement au SMIC (sympa pour les cadres…). Sinon, avant, les SPV se tapaient leur formation sur leur temps de vacances (là, c’est la famille qui trinquait, mais tout le monde s’en foutait).

      Certains patrons signent aussi des conventions avec le SDIS pour permettre aux employés de décaler sur leurs heures de travail (avec reversement bien entendu de la même compensation que ci-dessus). Les mairies sont les championnes, mais certains patrons du privé jouent aussi le jeu (il faut que l’employé travaille sur le lieu de sa caserne, ce qui n’est pas la règle en général).

      Donc des solutions existent et sont parfaitement rodées.

      Manque le nerf de la guerre : le pognon.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Raymond75
      Il y a des choses impressionnantes:
      https://youtu.be/tF4DML7FIWk

  3. NONO83 dit :

    Faut il encore que les crédits de la réserve ne soient pas en baisse, comme c’est le cas depuis 2 ans !

  4. françois de brest dit :

    Pendant quelques années il y a eu abondance dans les enveloppes de jours de réserve.
    C’était bien celà permettait souvent de remplir des missions que l’on ne pouvait pas remplir, voire d’honorer des ETP non pourvus au REO.
    Et puis depuis deux ans il y a des restrictions désormais importantes, les conséquences sont multiples:
    – les permanents doivent se taper les missions que les réservistes remplissaient alors qu’ils sont souvent déjà surchargés et en sous-effectifs
    – certains réservistes ne renouvellent pas, car avoir moins de jour est moins intéressant pour eux

    Vraiment la politique RH du MINARM est une catastrophe.

    • Dupond avec un d dit :

      Le soldat Minarm René-Henry est complètement à coté de ses rangers ….en plus d’être à l’Ouest

      • Duponc avec un c dit :

        C’est parcque c’est un pédophile homosexuel consanguin necrophile zoophile. C’est la seule expliquation possible.
        René-Henry c’est forcement un malade c’est sur ca.

    • Pour Info dit :

      Je confirme.
      Mais bon ce n’est pas la première fois qu’ils disent que ça va changer alors que la seule chose qui savent faire c’est mettre en marche la machine à démoraliser.

  5. Thierry dit :

    Et donc de créer l’équivalent de la garde national aux USA comme j’en avait parlé dans un précédent article, cependant ces réservistes ne devront pas être envoyé en opération extérieur car cela serait incompatible avec leurs activités civil.

    Et s’ils étendent ça à l’armée de l’air, j’espère qu’ils ne refileront pas au pilotes réserviste des avions d’aéroclub du genre Tuccano, ce concept d’avion rustique dans un conflit contemporain a été enterré en Afghanistan, n’importe quel drone ou hélico militaire fait beaucoup mieux que ça.

  6. Dg dit :

    Bah commencez par retirer l’obligation vaccinale chez les militaires, ça vous fera plus de monde…

  7. Réserviste armée de terre dit :

    Un grand sourire en lisant cet article.

    Réserviste dans l’armée de terre, cela fait 2 ans qu’en milieu d’année toutes les convocations sont suspendues jusqu’à l’année suivante par manque de fonds. Avant que finalement des fons arrivent en septembre-octobre pour finir l’année. Il semblerait que nous faisons trop de garde et de formations… bref, nous sommes visiblement trop disponibles pour le service par rapport aux moyens alloués.
    Il faudrait donc mettre la charrue avant les bœufs : avant de créer une obligation de disponibilité pour les réservistes, il faudrait déjà que le budget permette de tenir l’année entière (sans un trou en milieu d’année).

    Je pourrais aussi revenir sur les convocations annulées au dernier moment (allez expliquer à votre employeur que finalement vous ne prenez plus de congé, puis contre-ordre donc finalement si, puis contre-contre-ordre donc finalement non, etc… ; sans parler de la vie familiale/personnelle). Ainsi que sur la totale inadéquation entre les compétences dans le privé des réservistes et à quoi ils sont « utilisés » à l’armée. Avant de pas parler d’amélioration des RH dans la réserve, il faudrait qu’elles existent.

    Bref, pour ce que j’ai vu jusque-là, la réserve de l’armée de terre est adaptée à des étudiants (1 ou 2 week-ends par mois) ou des personnes ayant un boulot peu chronophage, mais beaucoup moins beaucoup moins à des employés & cadre qui n’ont absolument pas l’opportunité d’utiliser leur savoir-faire.

    • NBgn dit :

      Réserviste également, je confirme. La réserve m’a beaucoup apporté c’est un très beau dispositif qui aurait enormément de potentiels à être mieux employé.

    • sylvain dit :

      Effectivement, étant pourvoyeur de missions de réserves dans le cadre de mes fonctions d’active, ce que vous décrivez est hélas régulier depuis au moins 2019.

      • Dupont avec un t dit :

        Le budget « réserve » est une variable d’ajustement budgétaire primo engagée ….

    • NRJ dit :

      @Réserviste
      Vous avez fait 2 ans en période de Coronavirus. Il est normal qu’il y ait eu des changements, y compris de dernière minute. Non pas que la réserve ne soit pas le bordel (ça c’est un fait). Mais les contre-ordres, ça reste quand même rare (en général, du moins).
      Mais je suis d’accord. Avant de vouloir avoir une disponibilité des réservistes, il faudrait déjà des fonds suffisants pour que les réservistes puissent s’entraîner. Malheureusement, ce n’est pas (ou pas toujours) le cas.

    • eric dit :

      Votre expérience est tout à fait parlante, et elle illustre bien le problème numéro un de la réserve opérationnelle en France : pas de moyens. Quand on compare à ce qui se fait dans les pays anglo-saxons, comme le Royaume-Uni, le Canada ou l’Australie (et je ne parle même pas des Etats-Unis évidemment !), le budget que nous consacrons à nos réserves est pitoyable. Britanniques ou Australiens considèrent que la réserve opérationnelle entrainée et équipée doit représenter au moins 40 % des effectifs de l’armée d’active. On en est infiniment loin chez nous, et c’est aussi malheureusement une question de culture… Or, une armée vaut aussi par ses réserves.

  8. Phil dit :

    Les périodes mili d’un réserviste, dans la plupart des cas, sont en complément de son métier, il prend sur ses week-end, vacances etc…pour servir le pays.Alors exiger une forme d’obligation comme ils disent , c’est foutu d’avance ! Les employeurs n’y sont pas prêt, le réserviste prendra pas le risque de perdre son job. Plutôt que d’obliger , susciter l’adhésion sera plus rentable et mieux perçu, mais nécessite un travail de fond du commandement qui est loin d’être acquis.

    • Thierry dit :

      Cela ne peut se faire qu’à partir du volontariat, on sait trop bien ce qui arrive aux armées qui utilisent plus d’esclaves que de soldats….(une tirade du film « 300 » qui reste une réalité tout à fait historique.) on l’a encore vu en Afghanistan pour les forces gouvernemental, s’il n’y a pas la motivation alors il n’y a rien et tout s’écroule comme un château de carte.

      les obligations doivent être assumable sans être tyrannique.

  9. SKOh6371 dit :

    et même depuis plus longtemps :

    OR de 1975 à 1995 j’ai toujours pris sur mes congés pour faire des périodes volontaires dans mon régiment d’origine ( le 16 GC )après ma libération , puis en affectations en Alsace , en Picardie et Normandie au gré de mes évolutions professionnelles civiles .
    mon stage de Capitaine ( déjà nommé) à EAI : 3 semaines de congés utilisés etc etc .
    les rallyes de réserve : entraiment et préparation le soir et rallye le weekend pour se détendre de la semaine écoulée .
    Tout cela pour être remercié en 1995 ( honorariat du grade ) car limite d’âge de mon galon atteinte et parce que je n’avais pas fait la course aux breloques et autres galons , trop focalisé que j’étais à gérer la compatibilité entre carrière de pékin ascendante et carrière mili de réserve la plupart du temps l’avis de mes patrons .
    Mon engagement de réserve , de manière assez surprenante n’avait été applaudi et même cité( par le boss ) dans une boite US où j’ai passé 11 ans mais jamais par mes employeurs français …quand ils n’y étaient pas carrément hostile.
    Mais surtout je ne regrette rien de tout cela .
    Alors oui y a du boulot pour faire avancer la chose

    • Marsouin dit :

      Aviez-vous fait les Orsem ?

      • Dupont avec un t dit :

        et il serai passé Chef de Bataillon, voir plus si affinité ou cirage de rangers des crapahuteurs d’ EM de salons , avec l’ordre Nat du Mérite au titre du contingent mili Orsem ….

        • Marsouin dit :

          Sauf que c’est très insultant et injuste pour ceux qui sont allés en Opex avec des régiments des forces, et pas qu’en civilo-militaire, qui ont réalisé les mêmes missions que leurs camarades d’active, dans des endroits où ça craignait et qui ont reçu des « breloques » et autres « galons » comme vous le dites, sans passer par les EM supérieurs à la brigade…tout ça sur les congés payés ou pas, ça existe, j’en sais quelque chose…
          Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas de grâce, épargnez à ceux-ci des propos dignes de l’école maternelle.
          S’il est vrai qu’il y en a qui aiment bien les EM, les salons et cotoyer des généraux, il ne faut pas le nier, j’en connais, ne placez pas tout le monde à la même enseigne.
          Quant à un contigent Orsem pour l’ONM, encore de la fausse information…

          A propos, ferait, ça prend un T, comme DuponT…

          • Dupont avec un t dit :

            Pas de chance Marsouin, ayant fait mon temps de commandement au 8ième de Marine, ces « propos » sont des retours « vécus » au niveau de l’ EMF ….

        • SKOh6371 dit :

          @dupont c’est très vrai mais le cirage de pompes a toujours été contraire à ma religion y compris dans ma carrière de cadre du pékin.
          je me suis fait débarquer d’une affection en RCD pour cela par cireur de pompe …

      • SKOh6371 dit :

        Non pas le temps de tout concilier

  10. PK dit :

    La Finlande, micro-état par rapport à la France, peut mobiliser en quelques jours un demi-millions d’hommes (formés et entraînés).

    Mais tout va bien en France…

    • Namroud dit :

      vous oubliez aussi Israël, Singapour, Corée du Sud et plus près de chez nous la Suisse

    • Raymond75 dit :

      En Finlande, il y a un service militaire de six mois (deux mois d’entraînement basique, deux mois d’entraînement plus spécifique et deux mois d’entraînement en unités), et ils sont notamment entrainés au combat urbain. De plus tous sont réserviste, comme en Suisse … Rien à voir avec la stupidité que j’ai connu.

      En France, les militaires (professionnels) sont opposés à la conscription, et l’éducation civique est devenue absente. Chacun confond ‘liberté’ et droit de faire ce que je veux, où je veux, quand je veux. Et la notion de ‘devoir’ a complètement disparu. Pourtant la fameuse déclaration a pour titre complet ‘Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen’ : l’individu a des droits, le citoyen a des devoirs.

      Si le France était gravement menacée sur son territoire, elle imploserait.

      • NRJ dit :

        @Raymond75
        « En France, les militaires (professionnels) sont opposés à la conscription, et l’éducation civique est devenue absente. « . Peut-être que les militaires ont simplement autre chose à faire que de la garderie…

        • Raymond75 dit :

          Former les citoyens à la défense de leur pays n’est pas de la garderie Grand Guerrier !

          • NRJ dit :

            @Raymond75
            « Former les citoyens à la défense de leur pays ». Je ne sais pas si vous avez fait votre service militaire, mais pour faire des gardes et apprendre à fumer, je ne sais pas si on peut donner un autre nom.

            Sinon, vous ne répondez pas sur la base: l’armée professionnelle a peut-être autre chose à faire que ça.

      • Vinz dit :

        « Rien à voir avec la stupidité que j’ai connu. »

        Ben oui passque faut savoir, le Raymond à fait tous les services militaires du monde (y compris le finlandais donc) afin de comparer, tellement il est fan. Il a même écrit et édité le guide du trouffiard.

        Moralité : le plus stupide c’est le stupide qui a géré stupidement son passage sous les drapeaux. Vu le niveau cm2 de vos contributions, à part la corvée de chiotte je vois pas ce qu’on aurait pu vous confier.

    • NRJ dit :

      @PK
      Et vous voudriez avoir 500 000 combattants pour lutter contre qui, au juste ?
      Sinon, on en parle de la marine finlandaise ? Ou de leur aviation ?

      • PK dit :

        Si on va par là, on peut réduire la FOB à une grosse section, étant donné qu’on n’a pas d’ennemi officiel…

        Maintenant, si vous êtes contre la montée en puissance de la FOB, contre l’avis donc du CEMA, ça n’étonnera personne ici étant donné votre tropisme anti-français.

        • NRJ dit :

          @PK
          C’est marrant. Pour vous, une armée n’est pas là pour servir un but typiquement « défendre la nation ». Non, pour vous le but d’une armée se résume à exister. C’est exactement ce que vous suggérez. Juste hilarant.
          En fait, vous aimez les beaux militaires dans leurs beaux costumes. C’est ça qui vous exalte, je me trompe ?

          « Maintenant, si vous êtes contre la montée en puissance de la FOB ». J’ai dit cela ? Ah non, c’est vrai. Vous êtes dans la simplification. Bref, un boulot de troll….

          Après, c’est intéressant car on peut votre défense de vos patrons américains. Pour les USA il faut une France forte militairement pour se mettre au service de l’US Army et un nain économique. Ca permet d’affaiblir l’Europe et donc de rester aux commandes. Et pour ça, pousser une armée de masse, il n’y a rien de mieux. Donc même sur des sujets qui ont un rapport indirect, on voit que vous jouez votre métier de troll US.

          • PK dit :

            Marrant votre prose qui consiste à déformer et inventer des propos pour sauver votre peau.

            Dur dur de ne pas assumer d’être employé par les Boches pour se taper la France (enfin, l’industrie française et son armée) !

            Finalement, vous valez à peine moins qu’un bon gros troll chinois qui passe ici régulièrement. Eux sont rigolos, vous, vous êtes pathétique.

            Auf widerzehen !

          • NRJ dit :

            @PK
            Sauver ma peau…De qui ? D’une personne aux capacités intellectuelles réduites ? Faites moi plaisir, veuillez laisser votre condescendance au vestiaire. Les critiques a deux balles, ça ne permet pas de se valoriser aux yeux des autres. C’est même l’inverse, sachez le. Mais de la part d’un troll us, je ne suis pas étonné. Ah non c’est vrai, vous critiquez le F-35 pour rejoindre une opinion française dont laquelle vos chefs se foutent éperdument (c’est pas à la France qu’ils comptent vendre le F-35 de toute façon), donc par nature, vous ne pouvez pas être un troll. PTDR. Vous êtes trop drôle.
            Je suis peut-être pathétique, mais vu la tête que je tire quand je vois vos écrits, je ne dois pas faire pitié à beaucoup de monde….

            Et pour votre gouverne, monsieur l’inculte, on écrit Auf wiedersehen. Même pas foutu de regarder sur Google. Incurable ce type.

  11. Flo dit :

    Ok ok…mais c’est pas juste avec la force scorpion (deux divisions) et la légion qu’on va prendre la masse. Je veux bien qu’on parle de haute intensité, mais si on parle de haute intensité, faut aussi parler de haute attrition. La dernière guerre du Haut-Karabagh c’est 3500 morts de chaque côté en 1 mois et demi, et ce ne sont que des petites nations…à méditer.

  12. Parx dit :

    Avant de formuler « une sorte d’obligation de service » il serait déjà bien que l’on dispose ne serait-ce que d’un petit bâtiment, à la rigueur même pas en très bon état (voyez je suis pas gourmand) Pour l’instantc’est une armoire dans une baraque de chantier.Il faut s’entraîner ? OK ! Se former ? OK ! Commençons déjà par réduire les tonnes de paperasse pour organiser,préparer,commander tout le nécessaire. On veut un camp de manœuvre ? Il faut réserver 1 an avant ! On veut des rations ? Quantité limité car plus cher qu’un repas au cercle ,conclusion, sortie terrain très contraignante juste à cause de la bouf ! N’oublions pas la commande de WC chimique auprès de l’entreprise civile ,facturé 650 euros pour 1 chiotte durant 48h ! J’arrête là les exemples sinon personne n’y croira ! Alors oui pour « obliger » les réservistes mais donnez nous le minimum !

  13. Le Grand Maulne dit :

    Un réserviste peut de droit obtenir 5 jours de congés supplémentaire pour participer à la réserve. Son patron (entreprise ou administration) ne peut lui refuser ces 5 jours .
    Au delà des 5 jours (ce qui est nettement insuffisant) le réserviste peut demander l’octroi de 30 jours supplémentaires. Selon la decision de son patron les 30 jours lui seront ou non accordés. Le patron a juste a motivé son refus. La loi prévoit meme qu’un patron peut refuser les 30 jours supplémentaires en raison de « l’interet du service ». Cette formule très large peut justifier tous les refus.
    Autrement dit, le patron fait ce qu’il veut. Est ce que cette règle ne devrait pas etre supprimée. La loi devrait dire  » (…) en raison de l’interet supèrieur de la Nation, chaque réserviste bénéficie de droit de 30 jours supplémentaires pour effectuer les pèriodes de réserve ».
    Exiger un effort de la part des patrons, dans le contexte actuel parait évident. Le réserviste dans une entreprise ou administration contribue à la sécurité de la Nation.

    • NRJ dit :

      @Maulne
      « Exiger un effort de la part des patrons, dans le contexte actuel parait évident. Le réserviste dans une entreprise ou administration contribue à la sécurité de la Nation. ». Traduction: dès que le patron saura que son candidat à l’embauche est un réserviste, il l’éjectera de la liste des candidats potentiels. Comme ça, pas de problème.
      Et oui, c’est dur la réalité. Malheureusement, faut faire avec. On n’est pas dans un monde de bisounours, et aucune entreprise ne veut se mettre en danger pour faire plaisir à un employé.

      • François dit :

        @nrj.
        Vous est il déjà arrivé de penser que parfois il y a des « patrons » patriotes ?
        Et que faire des généralités sur des sujets aussi sensibles n’a pas de sens ?!

        • NRJ dit :

          @Francois
          Comme vous le dites : il « parfois » il y a des patrons patriotes. Après quand la survie de leur entreprise est en jeu, je ne sais pas s’ils restent longtemps patriotes au point de laisser leurs employés être inactif non pas 25 jours par an mais 45 avec le mois de réserve (ce n’est pas une critique, juste un état de fait. Et je pense que dans leur position, je ne ferai pas mieux).

        • PK dit :

          Vous parlez à un traître payé par des Boches… Alors, le patriotisme, NRJ, ce n’est pas trop son rayon. Au moins en France…

    • Frégatonton dit :

      Obliger le patron, pourquoi pas. Mais aménageons alors le code du travail pour faire du réserviste un salarié protégé, au même titre que les femmes enceintes puis absentes pour congés Maternité voire d’éducation parentale (une certaine forme de dévouement pour la Patrie !), au même titre que les représentants du personnel (une autre forme d’engagement au profit du collectif). Car un patron à qui on tord le bras s’octroiera toujours une compensation. Et, dans le cas présent, le réserviste prenant tous ces jours pourra ensuite, s’il n’est pas salarié protégé, attendre longtemps l’augmentation individuelle ou la promotion que tous ces pairs auront fini par avoir.
      Autre axe de travail pour la RH du MINARM : l’instauration de véritables parcours dans la réserve. Car prendre le risque de se faire mal voir par son patron (qui peut vous employer pendant 42 ans) pour avoir privilégié un CESR de courte durée sans lendemain, c’est à coup sûr donner au réserviste des arguments pour trancher un potentiel conflit de loyauté, le jour où il se présente, au détriment des armées.
      D’autres commentaires mettent l’accent sur la nécessité d’employer les réservistes dans le domaine de leur compétences civiles. Intéressant pour les armées et l’employeur lorsque les pratiques du métier sont assez différentes entre les deux mondes. Sinon, pas de « cross-fertilization », les armées étant alors les seules bénéficiaires car la formation du réserviste en est dès lors que plus courte. Mais pour le patron, s’il a rien à y gagner … (voir plus haut). Et quid de tous les titulaires dans le civil d’un métier qui n’existe pas dans les Armées. Dans le cas d’un conflit avec fort taux d’attrition de la ressource humaine, il serait dommage de na pas avoir préparé au combat les commerciaux, ouvriers d’usine, techniciens d’élevage, etc …
      Enfin, il convient de réfléchir aussi à l’inclusion dans le réservoir de réservistes d’individus à fortes valeurs (humaines, morales, physiques) qui sont également des salariés clés dans leur entreprise et ne peuvent donc pas s’en absenter longtemps. Le commercial unique d’une PME, qui ne pourra jamais expliquer à son patron que la boîte n’engrangera aucune commande pendant 35 jours parce que les armées l’appellent, qui est parallèlement un compétiteur de triathlon, a probablement sa place comme chef de section de réserve, par sa capacité à susciter l’adhésion, par son sens de l’organisation sur le terrain, par son allant découlant de sa pratique sportive. Comment ne pas se priver de ces talents-là ?

      • Le Grand Maulne dit :

        Assimiler le réserviste a un salarié protégé, au meme titre que les syndicalistes est une idée très intéressante.
        D’autres pistes n’ont pas été exploités :
        – instauration d’un bonus / malus dans les entreprises et administrations. Les entreprises seraient tenues à seuil minimal de jours de réserve de la part de leurs salariés. Les entreprises vertueuses bénéficiant d’un crédit d’impot.
        – L’attribution de marchés publics pourraient aussi etre réservés aux entreprises présentant un bon bilan « réserve ».
        – Les entreprises pourraient avoir aussi accès à un fonds d’indemnisation pour compenser l’absence de leurs salariés (le COVID a montré que l’Etat peut se montrer généraux pour les entreprises…).

        Certes le CEMA / CEMA ont témoigné de leurs inquiétudes sur la possibilité de disposer d’une force de manoeuvre massive pour faire face à un conflit de haute intensité. Maintenant, ils doivent donner à la réserve la légitimité nécessaire et exiger la rédaction d’un cadre réglementaire et législatif robuste qui mettent les administrations et les entreprises face à leurs responsabilités. Celles-ci doivent dorénavant assumer le prix de la sécurité, et celui-ci passe par la montée en capacité d’une réserve forte et massive.

  14. Félix GARCIA dit :

    C’est bien de piquer mes idées, mais « punissez » pas Saint-Maix’ parce-que j’y vis !
    ^^

  15. Plusdepognon dit :

    Les enjeux et les freins sont identifiés depuis des années :
    https://theatrum-belli.com/covid-19-reserves-mystique-de-la-levee-en-masse-et-impreparation-des-elites-plaidoyer-pour-lorganisation-de-reserves-civiles-et-militaires-face-aux-crises-a-venir/

    Sachant que les nouveaux jouets utilisés demandent un autre savoir-faire que creuser un trou de combat tel un appelé du contingent :
    https://theatrum-belli.com/le-haut-karabakh-quelques-enseignements-sur-un-conflit-gele-rapidement-resolu/

  16. Bob dit :

    On fera comme d’habitude, mobilisation général. Sauf qu’une bonne partie des mobilisés ne seront pas passés par la case service militaire avant !

  17. Gp83 dit :

    Peut-être faudrait-il faire aussi le tri sur le besoin réel et les ESR de copinage surtout chez les officiers supérieurs. Ainsi le budget de la réserve retrouverait un peu d’épaisseur lui aussi.

  18. Albatros dit :

    Divers soucis dont un manque d investissement financier mais aussi patriotique…
    Aux États Unis être membre de la NGuard est autant bien vu que d être pompier volontaire et les employeurs vous mégoteront des congés mais jamais des périodes de réserve au pays où les bannières étoilées peuplent les façades et jardins de la classe moyenne.
    Autre mentalité où on chante debout l hymne national avant chaque match ou grande manifestation…

  19. François dit :

    Je ne remercierai jamais assez Le président Nicolas Sarkozy alors PR. Qui pour faire des coupe budgétaire avait demandé à diminuer les effectifs.
    Premiers visés les réservistes Ops – j’étais en EMF À Nantes. Il fut dissous puis en civilo militaire à Lyon et au bout de 2 ans ce fut la
    Purge. Le colonel nous informait que des ordres lui avaient été donné et que nous ne serions plus très nombreux. C’est ma dernière convocation. Un jour j’ai reçu un mail d’un capo m’annonçant que je n’avais plus de contrat.
    En 2015 – attentats en France. Le nouveau PR découvre la situation. …. Et relance dans la semaine l’idée de la garde Nationale car il n’y avant plus de réservistes.
    C’est à mourir de rire tellement cette gestion fut dramatique. Vraiment ce Sarkozy a foiré et laissé notre pays dans un état dont nous n’arrivons toujours pas à nous remettre. Effectifs de police de l’armée de la santé !

    • NRJ dit :

      @François
      Je vous rappelle que les allemands ont moins de policiers par habitants, et moins d’insécurité. Pourquoi arrivent-ils là où nous échouons ? Peut-être que la solution n’est simplement pas d’avoir plus de policiers.

      Concernant les militaires, je vous rappelle qu’en 2010, tout le monde pensait que les guerres symétriques étaient finies (et quand je dis tout le monde, c’est les politiques, les journalistes, les intellectuels et surtout…. les militaires, et ce non seulement en France, mais aussi aux USA, Angleterre, Allemagne. Bref partout). A partir de là, c’était logique de réduire la voilure de l’armée. On peut être en désaccord, mais à moins que vous n’ayez prévu en 2010 l’émergence de conflits symétriques qui représentent aujourd’hui une menace (ça demandera un certain effort de sincérité) et là vous devrez, vous n’avez rien à dire.

      Bref, une critique à deux balles comme il en existe trop malheureusement. Et peut-être faut il rappeler qu’il y avait juste la pire crise économique depuis 1929. Bof, des broutilles, n’est-ce pas ?

      • Tamaka dit :

        « Je vous rappelle que les allemands ont moins de policiers par habitants, et moins d’insécurité. Pourquoi arrivent-ils là où nous échouons ? Peut-être que la solution n’est simplement pas d’avoir plus de policiers. » La solution est peut être de se rendre compte que deux populations ayant des cultures différentes et pas le mettre rapport à la règle ne peuvent pas avoir le même contexte sécuritaire.

        « Concernant les militaires, je vous rappelle qu’en 2010, tout le monde pensait que les guerres symétriques étaient finies » Là franhcement d’où sortez vous ça? Parce que dans votre tout le monde je n’en vois pas qui a dit ça? Surtout les militaires.

        « A partir de là, c’était logique de réduire la voilure de l’armée. » Ben non si on fait du COIN au contraire il faut augmenter les effectifs comme l’on fait les USA avec le surge de 2006.

        « On peut être en désaccord, mais à moins que vous n’ayez prévu en 2010 l’émergence de conflits symétriques » Avec ce type de logique les armées devrait aujourd’hui oublier tout le savoir faire acquis en asymétrique pour n’envisager que le symétrique. Personne n’a jamais poposé ça dans une armée sérieuse à n’importe quelle époque.

        Bref, complètement ignorant de ce qui ressemble de près ou de loin à une armée. A deux balle ce serait deux fois trop pour qualifier un torchons de conneries pareil. On sent le mec qui n’a rien compris ou qui est troll professionnel.

        • NRJ dit :

          @Tamaka
          « La solution est peut être de se rendre compte que deux populations ayant des cultures différentes et pas le mettre rapport à la règle ne peuvent pas avoir le même contexte sécuritaire. » Alors pourquoi critiquer la réduction du nombre de policier, puisqu’après tout, c’est juste un problème culturel ? Je suppose aussi que c’est culturel si les policiers ne puissent plus aller dans les quartiers nord ou dans le 93 ? Ou est-ce déontologique ?

          « Là franhcement d’où sortez vous ça? Parce que dans votre tout le monde je n’en vois pas qui a dit ça? Surtout les militaires. ». Si vous êtes né avant 2010, effectivement, vous ne saurez pas de quoi je parle. Si vous êtes né avant, je vous conseille simplement de vous replonger. Et si vous voulez un exemple de militaire: le Général Desportes https://www.cairn.info/revue-prospective-et-strategie-2010-1-page-145.htm
          Je peux vous mentionner aussi le G&H N°2 où un théoricien militaire prédisait la fin de l’aviation, et BFM TV où l’on dit clairement que le Rafale est inadapté aux conflits modernes (asymétriques): https://www.dailymotion.com/video/xme1c2
          Bref, ça c’est pour le côté militaire. Pour l’opinion du monde civile, on peut faire de plus longue recherche, mais on peut considérer -assez objectivement, à mon avis- que c’était une opinion largement partagée que les guerres symétriques étaient finies.

          « Avec ce type de logique les armées devrait aujourd’hui oublier tout le savoir faire acquis en asymétrique pour n’envisager que le symétrique ». Non. Ca veut simplement dire qu’il faut changer l’équilibre de l’armée. Et comme la guerre asymétrique demande moins de matériel lourd (et donc coûteux), ça permet de réduire les finances.

          « Ben non si on fait du COIN au contraire il faut augmenter les effectifs comme l’on fait les USA avec le surge de 2006. ». Sauf si on prévoit de faire de l’asymétrique en coalition. C’est ce qu’a fait Sarkozy en Libye. Il n’était pas assez idiot pour venir dans un nouveau bourbier au Mali (ses quelques années d’échec manifestes en Afghanistan ont quand même dû jouer).

          « On sent le mec qui n’a rien compris ou qui est troll professionnel. ». On sent le bourrin qui n’a pas de capacités intellectuelles supérieures à un enfant de 5 ans.

          • Tamaka dit :

            Mais papy un jeune c est un bourrin, et un mec qui cite un général qui le contredit car il a un constat identique mais des conclusions différentes de lui, plus le ragot de BFM TV et un article dans rapport… Un vieux con!

          • NRJ dit :

            @Tamaka
            « un mec qui cite un général qui le contredit car il a un constat identique mais des conclusions différentes de lui » Vous parlez de vous là ? Ou vous n’avez pas lu ce que disait le général Desportes ?

            Sinon, dans les années 2010, c’était une opinion admise par tout le monde et dans tout l’occident que la guerre symétrique avait disparu. Si vous ne voulez pas le voir, je ne peux rien pour vous. La Chine n’existait pas à l’époque militairement et la Russie s’était ridiculisée en Géorgie. Citez moi un seul journaliste, intellectuel, ou politique entre 2006 et 2012 disant qu’il fallait se préparer a des guerres symétriques…

          • Tamaka dit :

            Vous n avez pas lu l article. Sinon vous ne sortiriez pas les énormes contre sens que vous sortez. Et surtout l article répond à votre dernière question…

          • EBM dit :

            @ Tamaka +1. Rien que la citation suivante de Desportes détruit NRJ, surtout la dernière phrase :

            « On remarquera cependant, et c’est fondamental, que le maintien en sommeil de la guerre classique suppose encore pendant longtemps que l’on conserve les capacités de la faire. On « désinvente » difficilement les modes de guerre. Pas plus que l’on n’a pu « désinventer » la guerre nucléaire et que la présence des arsenaux nucléaires continue étrangement à justifier leur existence, on ne « désinventera » pas la guerre classique : en conséquence, seule la capacité de la faire et de la faire bien en diminuera pour nous l’occurrence. De la même manière que la guerre n’abandonne plus un espace (terrestre, maritime, aérien, informationnel etc.) dès lors qu’elle l’a investi, tout se passe comme si une deuxième couche de dissuasion – conventionnelle celle-ci – s’était rajoutée à la dissuasion nucléaire. Ainsi, de la même manière qu’il a été nécessaire d’investir dans l’armement nucléaire et l’armement classique, il va être désormais nécessaire de continuer à investir dans les systèmes de forces adaptés à ces conflits – les conflits possibles – tout en construisant les systèmes de forces capables d’EFFICACITE politique dans les guerres probables, celles que nous mènerons. Ce n’est pas l’un ou l’autre ; c’est l’un ET l’autre, dans des proportions qu’il conviendra de définir. C’est d’autant plus vrai que si la guerre probable ne sera sûrement pas une grande bataille frontale, elle comportera A COUP SUR de multiples engagements de HAUTE INTENSITE.

            C’est d’autant plus vrai aussi que rejeter définitivement la possibilité d’une « grande guerre » serait méconnaître à la fois l’histoire des hommes et la nature même de la guerre. »

          • NRJ dit :

            @Tamaka
            Je suis curieux de savoir ce à quoi vous faites référence.

            @EBM
            Oui, j’ai aussi lu cela. Et alors ?
            Supposition : vous pensez que Sarkozy a voulu supprimer l’armée conventionnelle. Si c’est vraiment le cas, je vous invite à regarder la réalité. Il s’est borné à réduire les moyens de l’armée, mais il n’a pas supprimé pour autant nos capacités conventionnelles: pas d’annulation des Rafales ou des Tigre, pas de mise au rebut des Leclerc, continuation du programme LRU (qui sera réduit par Hollande).
            Bref je suis curieux de savoir en quoi tout cela me « détruit ». Mais à première vue, on est bien dans l’application de ce que dit Desportes.
            Et ça confirme bien ce que je dis: les militaires AUSSI pensaient à l’époque que la guerre symétrique n’était plus d’actualité. Donc c’était bien un avis général qui ne se limitait pas aux journalistes et intellectuels.

            Bref, pour l’instant, vous ne dites rien. Vous êtes juste un crétin qui sait que n’importe quelle affirmation de son idéologie irait se fracasser contre le mur de la réalité. Donc vous essayez de rester dans la suggestion pour dire que mon opinion est mauvaise. Mais les faits étant ce qu’ils sont, vous n’avez juste rien à part une rancœur pitoyable face à une
            dure réalité que j’ai le malheur de vous rappeler. C’est triste à voir…

      • François dit :

        Merci de votre leçon de politique.
        Vous défendez sûrement un bilan.
        Il s’avère que la réserve était aussi un lien indéfectible entre la nation et les militaires pro.
        Des passionnés
        Des patriotes
        Des gens qui donnent de leur temps
        Pour votre analyse asymétrique validé par Tout le monde ( de qui parlez vous ??) on en a mesurer très vite le résultat

        Dernier conseil
        Comparaison n’est pas raison – pourquoi tout ramener sans chiffres ni analyse contractuelle des comparaisons entre des pays ? Cela démontre de grandes limites

        • NRJ dit :

          @Francois
          « Vous défendez sûrement un bilan. ». Ah oui ? Lequel ?

          Je ne nie pas l’intérêt d’une ​Réserve. Mais il s’avère que la Réserve est là pour une raison et pas juste dans le simple but d’exister pour faire plaisir à des gars, aussi patriotes et passionnés soient ils (et j’en parle d’autant mieux que j’en fais partie). Et si ce but tend à disparaitre, il est normal de réduire la voilure de la Réserve. Maintenant, si vous ne comprenez pas ça, je ne peux rien pour vous à part vous proposer de faire un test de QI.

          « Tout le monde ( de qui parlez vous ??) » je l’ai dit : les politiques, les journalistes, les intellectuels, les militaires non seulement en France, mais aussi aux USA, Angleterre, Allemagne etc.

          « Comparaison n’est pas raison – pourquoi tout ramener sans chiffres ni analyse contractuelle des comparaisons entre des pays ? ». Quels chiffres voulez vous ?
          Je ne vois pas de chiffre chez vous non plus. Cela démontre t’il également de grandes limites ? Ah moins que celles-ci ne concernent que les personnes qui sont en désaccord avec vous, effectivement…

          • EBM dit :

            @NRJ arrêtez de croire que tout le monde vous prend pour la groupie de Sarko…

            « Et si ce but tend à disparaitre, il est normal de réduire la voilure de la Réserve. » Ben justement le CEMA en parle…

          • NRJ dit :

            @EBM
            « arrêtez de croire que tout le monde vous prend pour la groupie de Sarko… ». Lisez ce qui est marqué plus haut.

            « Ben justement le CEMA en parle… ». Tiens vous restez dans la suggestion. Je suppose que vous avez la trouille d’affirmer quoi que ce soit vu que iriez vous ridiculiser.

  20. Pierre dit :

    Les hauts fonctionnaires de l’état feraient bien de donner l’exemple , et pour certains postes il faudrait rendre obligatoire une periode militaire et l’inscription dans la reserve ….ils seraient facile à mobiliser d’un boulot à l’autre du jour au lendemain …et ca diminueraient le recrutement en revasseurs oplophobes .

  21. HYLE dit :

    De toute manière autant se dire clairement les choses. Il y a entre 10 et 15 millions d’individus qui ont des papiers français mais qui ne se sentent absolument pas français, vous mêlez à ça les français qui eux n’en ont rien à faire de la France pour des raisons idéologiques/politiques et surtout car depuis 40 ans la honte de la France bat son plein dans l’éducation nationale/médias.

    Je connais pleins de français comme moi qui n’irait pas mourir pour la République… ni pour la France avec ce qu’elle offre aujourd’hui avec la nouvelle population qui devient chaque jour majoritaire.

    Clairement, je pense que beaucoup ne se rendent pas compte de la précarité de notre situation…

    • aleksandar dit :

      Il y a aussi 30% des effectifs de l’armée de terre issus des l’immigration qui font la guerre pour la France pendant que les racistes éructent leur haine sur internet.

      • Marsouin dit :

        Il y a des faits qu’il faut effectivement rappeler.

      • Vinz dit :

        Pas faux, mais dans le Stade de France sis à Saint Denis – qui peut recevoir la totalité des unités combattantes de l’Armée française et pas seulement 30%, la Marseillaise est copieusement sifflé lors d’un France-Algérie. Voilà la situation de ce pays, que ça plaise ou non aux bigots et grands blancs des steppes ; d’une manière ou d’une autre, va falloir faire le tri.

      • PK dit :

        @ Aleksandar,

        Je veux bien que 30% des effectifs de l’armée de terre soit issus de l’immigration, mais je voudrais bien l’étude qui le prouve, ce qui en France, étant donné l’interdiction des statistiques ethniques, devrait être assez intéressant à lire…

        En revanche, quand on étudie les patronymes des « Morts pour la France » depuis 20 ans, curieusement, ça sonne bien français pur beurre à 99%.

        Faut croire que les dessoudés sont moins malins que les descendants d’immigrés, ou bien que les descendants en question font peu d’OPEX… ou bien que vos chiffres sont faux.

        • Bangkapi dit :

          Prenez le temps de regarder cette liste et vous verez que vos 99/100 est faux.
          Bien sur il y a les légionnaires et tous les ressortissants des DOM/TOM.
          Mais même les fils d’immigrés de première ou deuxième génération y sont assez nombreux.
          Et j’en connais quelques uns qui ont des noms bien français qui viennent de l’étranger ou des DOM.

          http://anscbm.fr/liste-compete/

          • PK dit :

            LOL. Lisez vous même les prénoms et vous comprendrez mieux. À part une ou deux exceptions (très bien !), les autres sont bien des Français (allez, pour vous faire plaisir, a minima de souche européenne, donc a minima immigré de la 5e ou 6e génération… des Français totalement intégrés quoi !)

  22. Pascal (l'autre) dit :

    « pendant que les racistes éructent leur haine sur internet. » C’est sûr et certain, le raciste c’est LE seul et unique problème en France! Depuis le temps, ne pas savoir cela …………………… probablement des complices!

  23. TheLB39 dit :

    Lorsqu’il y a 2 ans sont apparues ces restrictions du nombre de jours pour les gardes nationaux à 60 par an, un peu par surprise, les premiers à se lamenter, vociférer, ont été les CDU d’actives, qui perdaient des renforts issus des UIR. J’ai le souvenir d’un capitaine, ameutant par téléphone les autres compagnies du régiment, pour dégotter à l’arrache au mois d’août, en pleine mission Sentinelle, quatre ou cinq personnels pour combler les trous ainsi générés dans son TUEM.
    Nous en sommes à décourager certains de nos personnels à prendre plus que deux services régimentaires type EI, sur l’année, afin de ne pas manquer de masse pour l’accomplissement de missions intérieures.
    Au bout du compte, en fin d’année civiles, nous nous retrouvons en bout de potentiel pour prendre des gardes au moment des fêtes de Noël, au grand dam des paxs d’active qui apprécient que nous les soulagions sur cette période.
    Nous marchons sur la tête !
    Heureusement que notre ancien CEMAT, à l’été 2020, avait préconisé la simplification du fonctionnement local…
    Nous marchons sur la tête !

    • Clotaire dit :

      Ancien CDU de réserve, je suis entièrement d’accord avec tes observations TheLB39 ; j’ai été confronté exactement aux mêmes aberrations, aux mêmes dysfonctionnements.
      Je suis également d’accord avec l’analyse du général Burkhard sur la nécessité d’imposer contractuellement des temps d’entraînements, de formation, et de déploiement. Nous gagnerions en efficacité et en fidélisation. Mais cela doit passer par un cadre légal général vis-à-vis des employeurs, pour qu’ils soient également gagnants dans cette démarche. L’état français doit faire en sorte qu’il soit séduisant d’embaucher un salarier réserviste. Cela nécessite également une planification précise sur 12 mois, visible par le réserviste et l’employeur, et pas du bricolage au coup par coup.
      Une autre piste incontournable pour la fidélisation des réservistes : PAYEZ-LES ! Et pas trois mois plus tard pour les indemnités journalières, ou six mois plus tard pour les ISC. PAYEZ-LES à la fin du mois pour les activités jusqu’au 15, et à la fin du mois suivant pour les activités du 15 au 31. ROC devrait le permettre !

  24. François dit :

    @tamaka. Merci de votre commentaire. Je n’en pense pas moins que vous de @nrj. Il a une méconnaissance totale du fait militaire
    A lire ces propos !

  25. François dit :

    @pierre. Voilà de belles pistes.
    Offrir aussi des places dans les grandes écoles aux étudiants volontaires
    Leur apporter des bonus ou une bourse pour servir la nation.
    Il y a sûrement de nombreuses pistes à soulever.
    Aujourd’hui on parle de plus en plus de sociétés a Mission. Inclure des salariés impliqués dans des actions civiques – miliaires santé et sécurité civile pourrait aussi inciter à renforcer l’engagement dans la réserve

  26. Concertina dit :

    Pour la défense territoriale, DOT, une solution serait de faire appel à des 55-70 ans réservistes volontaires, jeunes retraités sans charges de famille ni professionnelles s’entrainant sur leur département, après contrôle physique bien entendu. Nul besoin d’avoir 30 ans pour patrouiller, manoeuvrer en véhicules, renseigner, tenir des points sensibles et commander des appuis-feux. Les convictions patriotiques compenseraient. Et puis, si même cela est refusé aux citoyens conscients de leur vulnérabilité, à eux de s’organiser en défense locale comme le suggèrent quelques sites tels que http://www.resistance-cohesion.org .

  27. Paul Bismuth dit :

    Qui se souvient des grands discours sur le fait que les réservistes devraient être des bénévoles?

  28. TheLB39 dit :

    Allez, juste pour remonter le moral des réservistes :
    https://www.leprogres.fr/defense-guerre-conflit/2021/08/03/ces-jurassiens-qui-s-entrainent-a-faire-la-guerre
    Vous y lirez que les « réservistes » sont équipés du même matériel que l’active : en arrière plan de la photo, GBC180, et P4…
    Oubliez le VT4, ce devait être celui de l’OFFCOM du régiment… (pure supposition)
    Vous y apprendrez également, que leur encadrement est constitué d’anciens militaires d’actives, normal, pour surveiller ces pékins qui se prennent pour des warriors. Encore un intelligent, ce journaleux, briefé par l’OFFCOM, comme de bien entendu.
    Ok, je sors.
    2 ans de VSL, puis 17 ans de réserve opérationnelle, pour constater que la plupart de nos « camarades actifs », ne comprennent pas que nous venions pour autre chose que l’argent, « c’est pas possible »…
    Ben tu sais quoi, vous allez le garder votre blé, je suis motivé à bloc pour passer à autre chose, avant que je ne devienne antimilitariste, pour ceux qui me connaissent, ce serait d’ailleurs un comble.