Les forces américaines vont-elles tenter de détruire le matériel de l’armée afghane tombé aux mains des talibans?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

138 contributions

  1. Castel dit :

    Ce serait la moindre des chose…..
    Quel gâchis engendrés souvent par des chefaillons locaux, qui aux dernières nouvelles auraient été achetés par……les talibans !!
    J’espère que si ceux-ci sont chassés du pouvoir un jour, les nouvelles autorités s’en rappelleront et que des pelotons d’exécution se mettront alors en place pour punir ces traitres !!!
    On peut toujours rêver…..

    • Piliph dit :

      En Afghanistan, les traîtres (« khôen ») sont ceux qui laissent entrer les armées d’étrangers et/ou collaborent avec eux. Ceux qui les combattent sont des patriotes ou « watanparast » ou « vatanparast » (très littéralement : défenseur de la patrie). Après, selon la nature de l’armée étrangère, musulmane ou kaffir, il y a les notions de défense de l’islam, donc de Jihad.
      Bref, en ce sujet comme dans d’autres, les concepts afghans ne sont pas très éloignés des français. Normal, ce sont deux nations fondées par l’histoire et la géographie, davantage que sur la race ou le sang.
      Quant à vos hypothèses futuristes, les talibans étant avant tout des nationalistes pashtounes, et les Pashtounes étant encore la majorité de la population afghane, d’éventuels opposants les chassant du pouvoir ne pourront le faire qu’avec l’assistance d’une ou plusieurs puissances étrangères. Dans l’histoire afghane, ce sont eux qui seront qualifiés de « traitres », et non les talibans.
      C’est d’ailleurs le principal point faible de toujours des talibans, leurs liens avec le Pakistan et/ou certains services pakistanais. Pas les liens tribaux, la frontière étant totalement artificielle et sans plus aucun fondement légal (la fameuse ligne Mortimer Durand, valide 100 ans, terme dépassé dans les années 90).
      C’est ce qui se passe aujourd’hui : la plupart des Kaboulis – ne pas confondre Kaboulis et Afghans, il y a un fossé entre les deux, depuis toujours – sont devenus pro-occidentaux ou pro-américains avant tout par opportunisme, corruption, gout du luxe et du lucre. Ceux-là sont trop nombreux à Kaboul pour être inquiétés, et de toutes les façons ils se mettront au service des Talibans aussi rapidement qu’ils ont été abandonnés par leurs « amis » américains ou européens de Kaboul.
      Mais il y a une minorité qui a activement collaboré – là encore, on peut deviner certaines similitudes avec la France de 1944-45 sqq. : membres de certaines unités de l’armée et de la police afghanes, de certains services, partis, groupes, ils ont participé directement aux assassinats, tortures, mutilations, bombardements, etc. qui ont provoqué la mort de dizaines de milliers d’Afghans.
      Ceux-là devront répondre, comme en France d’après-guerre, de leurs actes, et comme en France, beaucoup seront exécutés sommairement avant que des juridictions spéciales puissent reprendre les choses en mains.
      Ce sont les seuls qui tentent réellement de sortir du piège kabouli, les autres sont avant tout des opportunistes qui veulent profiter de l’occase pour émigrer en occident et profiter tranquillement de leur magot.

      • Aymard de Ledonner dit :

        « les traîtres sont ceux qui laissent entrer les armées d’étrangers et/ou collaborent avec eux »
        Et, vu que depuis plus d’un siècle et l’arrivée des britanniques il y a des troupes étrangères en Afghanistan, quel est le groupe afghan qui n’a jamais collaboré avec des étrangers?
        Les pachtounes collaborent avec le Pakistan mais entre ceux qui collaborent avec les occidentaux, avec les russes, avec les iraniens, avec les saoudiens…il va vous falloir prévoir une sorte de seppuku de masse….

        • Piliph dit :

          @ Aymar de L, qui écrit : « Et, vu que depuis plus d’un siècle et l’arrivée des britanniques il y a des troupes étrangères en Afghanistan, quel est le groupe afghan qui n’a jamais collaboré avec des étrangers? »

          Il y a quand même une différence entre entretenir des liens d’alliés avec un pays étranger, et collaborer avec une armée étrangère qui a envahi le pays, non?
          Et historiquement, depuis le départ des troupes britanniques en 1919, il n’y eut aucune troupe armée étrangère en Afgha (le pays est resté neutre pendant la WW2) jusqu’à l’arrivée/invasion des troupes soviétiques le 27 décembre 1979 (jusqu’à leur départ en février 1989).
          Puis rien, jusqu’à l’arrivée des troupes US puis OTAN fin 2001, pendant 20 ans.
          Donc, en un siècle – 1919 à 2021 -, il n’y a eu que 10+20=30 ans d’occupation par des armées étrangères.
          Votre dernier paragraphe décrit une situation normale dans la plupart des pays du monde, surtout pour un pays enclavé dépendant de ses voisins pour ses importations/exportations (Pakistan, Iran, ex URSS puis la plupart des pays d’asie centrale, Chine même).

      • Euclide dit :

        Belle analyse historique Philip cela nous change de la vision de certains des contributeurs/ ntervenants de ce blog.
        J’apprécie surtout votre parallèle avec la situation française.

        Perso, je suis convaincu que la France reprendra son cours historique mais aux prix de nombreuses victimes. Mais comme a dit le président Mao  » La révolution n’est pas un diner de gala  »
        J’ajouterais que la France est le seul pays au monde qui a eu deux icones de résistance : soit Jeanne d’Arc et le général de Gaulle.

        En tant que féru d’Histoire je béni votre présence (au sens de l appréciation )

        • Nimbus ( parfois cumulo ) dit :

          « Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire » ( Nicolas Boileau ).
          Comparer les collaborateurs des nazis avec les afghans anti-talibans et pro-occidentaux, c’est grave ! Mais bon, quand on use des citations du président Mao, cela donne le niveau de la pensée… Jeanne d’Arc et de Gaulle idem, niveau café du commerce, après plusieurs tournées.

          • Piliph dit :

            Les actions militaires de l’OTAN ont provoqué des dizaines de milliers de morts, de blessés, de handicapés. Certains étaient des militants talibans actifs, c’est le lot de toute guerre. Mais beaucoup, pour ne pas dire la plupart, étaient innocents. Ces actions étaient menées avec l’aide de certains Afghans activement impliqués dans ces actes. Les Talibans, au-delà de la désinformation menée à leur égard en occident, étaient avant tout des nationalistes pashtounes, ceux-ci constituant la majorité de la population, ayant toujours participé à la direction du pays, et frustrés, depuis 1992, que cette direction soit passée entre les mains d’une minorité (principalement les Panshiris, 300 000 en 1992, associés jusqu’au mois dernier à des individualités pashtounes assez peu représentative de la population : Karzaï puis Ghani). Sans le soutien des armées de l’OTAN, ce pouvoir n’aurait jamais tenu 20 ans…
            Les armées de l’OTAN se retirant – décision prise il y a plusieurs années, ce n’est une surprise pour personne – tout les acteurs ont eu le temps d’utiliser ce laps de temps pour négocier un accord politique. Mais non, ils se sont accrochés au pouvoir de façon pas très intelligente (être un ancien assistant ou un fils de Massoud n’est pas un gage de compétence en grande politique : Massoud était un excellent tacticien militaire, mais pas un stratège politique, quelle que fût son image chez les Européens).
            L’absence de combattants opposés aux Talibans leur permet d’entrer dans Kaboul sans tirer un coup de feu : soit il y a un accord quelque part qui nous échappe (bizarre, le passage de Gulbuddin Hekmatyar du côté taliban à celui de Kaboul il y a quelques mois..), soit cette « Armée nationale » était encore plus « bidon » que ce qu’on en savait déjà; soit les deux. Quoi qu’il en soit, ce ne sont pas les Kaboulis qui pouvaient s’opposer aux Talibans, eux qui ne se sont jamais risqués à s’opposer à qui que ce soit, en avril 78 contre les communistes, comme en décembre 79 contre les soviétiques, comme en 1992 contre l’alliance Massoud / Dostom. Les Kaboulis plaisent beaucoup aux Occidentaux – ils font tout pour leur ressembler… – mais ne sont absolument pas représentatifs de la population afghane majoritaire, montagnarde, tribale-puis-musulmane-à-sa-manière, ligneuse, macho, etc. Des gens charmants, que j’adore, mais sur lesquels il ne faut pas fantasmer ni se tromper : ils vivent dans un autre temps, et c’est peut-être la condition pour survivre dans des conditions physiques aussi dures…Des sortes de néandertaliens qui auraient traversé les ères, tout en étant capables d’assimiler la technologie des ordis et des stingers en trois minutes. De quoi horrifier le Parisien de gauche lambda, qui lui préfèrera toujours la jeune Kaboulie amatrice de skate… Sauf qu’elle ne représente rien, ne s’oppose à rien, ne compte pour rien. Les Kaboulis s’adapteront à la future coalition qui sortira de tout ça dans quelques semaines ou mois comme ils se sont adaptés aux staliniens afghans de 1978, pas la peine de les transférer en masse en Europe. Reste effectivement la question de ceux qui ont activement collaboré avec l’OTAN, et qui sont en partie responsable de tous ces morts, blessés, mutilés. Certains parviendront à rentrer dans les fourgons de l’OTAN, d’autres parviendront à se faufiler et faire oublier dans le vaste espace asie centrale / sous-continent indien, mais d’autres se feront attraper, et là, vae victis.
            Les parallèles historiques stricts n’existent effectivement pas, mais admettez qu’il y a des similitudes avec la Libération, à cette différence près que la défaite de l’OTAN à Kaboul n’aura pas d’influence existentielle sur l’OTAN en général – même si cela va affecter les alliances futures de l’OTAN (mais que faisait l’OTAN à l’autre bout de la planète, je vous le demande un peu…).
            PS : Les Talibans en étaient encore au stade de la guerilla. Et jamais une guerilla ne peut battre une armée régulière, aussi faible soit elle : ce n’est pas le Vietcong qui entre dans Saigon en 75, c’est l’armée du Nord Vietnam. Idem pour Mao et Pékin, etc. L’ANA comptait 300 000 hommes sur le papier. La guerilla talibane devait compter quelques milliers d’hommes autour de Kaboul. Il y a un « élément manquant » au récit. Car même si cette minorité panshiri/kaboulis actifs ne pouvait pas durer sur le long terme, elle aurait pu résister au moins aussi longtemps que les communistes afghans après le départ de l’Armée rouge (soir de 1989 à 1992).

            PPS : désolé de ne pas insulter comme vous savez bien le faire à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme vous. On parle d’une situation stratégique, pas d’égos individuels. J’espère, en tous cas… Je me fiche un peu de ce que vous pensez de la situation afghane, de si vous avez tort ou raison. J’essaye de comprendre ce pays où je n’ai passé que 18 ans…

          • Euclide dit :

            Vous avez l’esprit tordu mon vieux.
            Vous me prétez des pensées que je n’ai pas . Enfin vous vous etes content , vous avez posté votre étron sur ce blog..
            N’est pas Cicéron qui veut.

      • didixtrax dit :

        « Ceux-là devront répondre, … » il semble qu’en effet ce sont eux que recherchent activement les talebs . La saisie des listes d’émargement à la CIA doivent bien les aider.

  2. droitdereseve dit :

    Stingers bis repetita

  3. fret66 dit :

    surtout pas § , cela va nous servir de cible d’entrainement au prochain retour de l’OTAN, car vous croyez que les gentils talibans vont restés tranquilles.

  4. Yannus dit :

    Il parait que la résistance Afghane vient de libérer la province de Baghlan.
    peut-être pouvons nous organiser la reprise de l’Afghanistan à partir du Tadjikistan.
    en plus une pétition avec 75 000 volontaires féministes pour résister aux Talibans et préserver les acquis des Afghanes circule. Cela représente l’effectif de tout une corpe d’armée de sororistes.

    • Gaulois78 dit :

      C’est dans nos rêves Hollywoodiens, malheureusement …
      J’imagine ne serait-ce qu’une armée de 25000 Afghannes prêtes à mourir pour leurs dignités, débandade assurée des guerriers Talib, pas dans leur logiciel des femmes combattantes…La grande US comme d’habitude se défile et nous allons subir ce désordre migratoire, sécuritaire, économique…

  5. petitjean dit :

    Cela a-t-il une quelconque importance ?
    On s’égare dans les détails………………..

    • Fred dit :

      Parlons de la future destruction par explosif de la Tour Eiffel, ÇA, c’est pas du détail, ÇA, c’est du concret :o)

  6. Raymond75 dit :

    Outre ces masses de matériels, les US et leurs supplétifs avaient formé, avec une grande compétence, les militaires des forces armées afghanes (ANA), en particulier les Français :

    « Solidaire avec ses alliés de l’OTAN, la France contribue à la montée en puissance de l’ANA en la faisant profiter de ses savoir-faire, à tous les niveaux, dans les domaines de la préparation des forces, de la planification et de la conduite des opérations.

    La France contribue à cette action au profit du 201ème corps de Kaboul depuis fin août 2006. Sa contribution a été renforcée depuis avril 2007, pour passer de six à une cinquantaine d’instructeurs. Ils conseillent tous les niveaux de la chaîne hiérarchique (corps, brigade, bataillon et compagnie) et agissent sous la responsabilité de la FIAS.

    Les OMLT françaises, insérées au sein de l’état-major du 201ème corps, au sein de l’état-major de sa 1ère brigade, au sein du 1er bataillon d’infanterie (1er kandak) de cette brigade et au sein des compagnies qui le composent, doivent amener progressivement, à l’entraînement et en opération, les unités de l’ANA à un niveau d’efficacité opérationnelle leur permettant une prise en compte autonome des tâches sécuritaires. Les OMLT françaises suivent le 201ème corps dans toutes ses missions. »

    L’efficacité opérationnelle de l’ANA n’est plus à démontrer. Les instructeurs avaient oublié un détail : enseigner pourquoi se battre pour un régime corrompu, qui ne développe pas son pays, et qui ne paie même pas ses propres soldats … On a vu aussi la très brillante armée irakienne formée et équipée par les occidentaux s’enfuir sans combattre de Mossoul quand les djihadistes de l’état islamique sont arrivés !

    • Piliph dit :

      C’est un très cruel rappel pour les Français et leurs militaires. Mais c’est aussi ce qui arrive quand on se laisse intoxiquer par sa propre propagande… Les décideurs et stratèges français, ignorant toutes les règles historiques de ce pays, ont oublié qu’un pouvoir local s’appuyant sur des forces armées étrangères, ne reste jamais longtemps au pouvoir en Afghanistan, et finit toujours par être renversé, car illégitime. Egalement, erreur dans l’analyse de la place de l’armée « nationale » dans un pays où les normes tribales restent prédominantes. C’était surtout la force armée d’une coalition politique très minoritaire, celle des Pandjshiris « héritiers » de Massoud (le véritable Massoud, pas celui fantasmé par les journalistes français) difficilement associés à des Pashtounes de Kaboul, les Karzaï, Ghani et consorts (Ghani a passé toute sa vie entre Beyrouth, Columbia NYC, Berkeley, etc. pendant que son frère gérait les intérêts de sa tribu les Ahmadzaï). Les seuls liens unissant cette alliance hétéroclite étaient le fric et la corruption, le tout sous protection militaire américaine et quelques vagues troupes européennes et autres pour le décor…On comprend que le bidasse hazara de Bamyan ou tadjike de Mazar n’ait aucune envie de risquer sa peau pour ces guignols corrompus. Incidemment, il était assez significatif que les groupes Hazaras, sur les dernières années, aient préféré prendre des garanties du côté des Talibans, sachant bien que les Panshiris les ont toujours méprisés, sans parler des Kaboulis.

      Arrivé à ce point, je préfère penser avant tout aux 90 jeunes prolos français qui ont été sacrifiés dans cette farce dont les politiciens et généraux français n’ont pas lieu d’être très fiers… A part le côté « entrainement sur matériel vivant authentique », la présence de ces quelques milliers de soldats français, sous commandement US, ne servait à rien, à part provoquer une centaine de morts pour rien (je ne parle pas de l’autre opération, celle qui a impliqué 100 à 200 FS françaises dans la chasse à Ben Laden et AQ au début de la guerre).

      Mais, bon.. Je fais confiance à la propagande des médias français pour cacher tout ça, et nous concocter un joli paquet médiatique, avec musique de fond pleurnicheuse, fables féministes, ONG « humanitaires », et pauvres réfugiés que « nous avons le devoir d’accueillir »…

      • lgbtqi+ dit :

        Les 90 jeunes « prolos » … étaient 90 militaires. Hommage à eux ! Honte à ceux qui gaspillent des vies humaines …

        • Piliph dit :

          @lgbtqi et jlk : désolé, je me suis fait peut-être mal comprendre, mais ma phrase était un hommage à ces jeunes morts, « prolo » étant une qualité dans ma bouche, et pris au sens strict : celui qui obéit et qui n’a que sa force de travail (de combat ici) à proposer. Par ailleurs, sociologiquement, c’est surtout parmi les prolos que l’armée recrute, pas chez les enfants de bourgeois. Veuillez noter, enfin, que je suis le seul ici à évoquer leur mémoire, mais aussi à poser en filigrane la question qui dérange: 89 morts pour qui, morts pour quoi? Peut-être parce que je suis le seul ici à avoir passé bcp de temps là-bas et y avoir vu beaucoup de morts, beaucoup…

      • jlk dit :

        merci pour les 90 « prolos » français…. qui mérite un peu plus de respect..

  7. Clavier dit :

    On finit par comprendre pourquoi le Pentagone s’accommode si bien d’un F-35 aux faiblesses récurrentes quand il est livré à des pays peu soucieux de leur propre défense ……

    • basstemp dit :

      Des F35 auraient été livré en Astan ? J’ai pas le souvenir qu’ils en aient été acheté ou donné … Après bon, de la a imaginer un taleb aux commandes d’un F35 , j’ai presque envie de ricaner 😀 Yallaaaah ouakbarrrr en brandissant la kalash et paf une bastoss dans le viseur tête haute (je dis ça, j’sais même pas si y en a un vu qu »il me semble le F35 c’est aussi un « casque » bien spécifique … Enfin bref)

      Bref, en fait j’ai absolument pas compris l’intérêt de votre commentaire vous m’excuserez …

      • blondin dit :

        il devait plus penser à l’Allemagne, par exemple, qu’à l’Afghanistan…

        • blondin dit :

          plutot à la Suisse, ou à la Belgique, l’Allemagne n’ayant pas (encore?) acheté de F35…

  8. Thierry dit :

    le matériel le plus précieux pour les talibans est bien les jumelles de vision nocturne, le reste est sans grande valeur, le Hummer M1114 qui figure en photo sur cet article est retiré de l’US Army car sont blindage est un sérieux problème, les portes sont trop lourde et lente à ouvrir, la trop lourde tourelle en déplaçant son centre de gravité déséquilibre le véhicule qui peut se retrouver sur le toit dans un virage serré pris trop vite. etc, bref ils les ont refilés aux Irakiens et Afghans qui ne pourront les utiliser efficacement que dans un affrontement conventionnel de véhicules blindés. (Si jamais les Russes ou les chinois deviennent méchant…)

    la version non blindé du Hummer continue d’être en service dans l’armée américaine, elle est complêté par le JLTV de Oshkosh qui remplace désormais le Hummer blindé.

    il n’y a que le black hawk que je leur envie, mais de toute façon ils n’auront pas les pilotes ou les techniciens ni les pièces détachés.

  9. Félix GARCIA dit :

    Casus Belli @CasusBellii
    Quelques images des forces spéciales défilant dans la province de Zaboul et équipées de matériel américain
    https://twitter.com/CasusBellii/status/1428665630966886402

  10. Polymères dit :

    Les américains n’ont jamais fournis de gros équipements à l’armée afghane. Un humvee ou un MRAP n’a rien de sensible et finira très vite par « s’user » à défaut de soutien, de rechanges, d’entretien, ce ne sont pas des véhicules lambda ou on va commander une pièce sur oscaro. Les aéronefs c’est pareil, ça sera très vite inopérants et ne sont pas sans grands intérêts pour une puissance étrangère.

    Le danger il est clairement identifié ici, c’est au niveau des armes du « combattant » qui ne nécessitent pas beaucoup de soutien, qui se transporte facilement. Cet armement risque rapidement de nourrir un trafic et permet aux talibans d’aller vite y compris en dehors de leurs frontières.
    Car n’en déplaise à certains qui s’imaginent toujours que les problèmes restent « locaux » , les talibans sont des guerriers du djihad et ils ne vont pas désormais devenir des agents de la circulation ou devenir pompier et ils ne seront pas non plus une « armée » qui va camper en caserne. L’unité de ces djihadistes c’est le combat, qui n’est pas un combat nationaliste et maintenant que l’Afghanistan est tombé, il va y avoir une propagation de cette « réussite » djihadiste et même si ce ne sera pas une armée de talibans qui va traverser les frontières, ce pays va devenir une base arrière pour de nouveaux fronts qui permettront d’abreuver cette soif de « conquêtes » dont se nourrit le djihad.
    Les talibans ont des soutiens dans divers pays, il y aura un flux de combattants et de volontaires qui vont venir du monde entier, par le Pakistan ou ailleurs. Ils iront sur place pour se former afin d’étendre le djihad par la suite, ces gens devront être occupé et pris en main par les talibans, si eux ne le font pas, d’autres groupes islamistes le feront et ils deviendront leurs ennemis.
    Le Pakistan qu’on dit « proche » des talibans risque de devenir la prochaine cible. Car si on doit donner une référence « nationaliste » aux talibans, c’est celle de la communauté Pachtoune, si ce n’est un idéal de Pachtounistan.
    Le Pakistan qui joue avec une complaisance certaine avec les talibans depuis de nombreuses années, le fait essentiellement pour éviter de se créer des problèmes chez eux. Car le territoire pakistanais à la frontière afghane rassemble énormément de Pachtounes, système tribale ou les forces armées restent distantes, un territoire montagneux assez proche du paysage afghan, complexe donc, pour un Pakistan qui a l’essentiel de ses forces armées tournées vers l’Inde et surtout au Cachemire. Souvenons-nous que lorsque le Pakistan traquait Al Quaida dans la zone proche de l’Afgha et s’engageait à combattre les talibans, une insurrection a éclatée dans la zone (Waziristan et compagnie) amenant des combats meurtriers. Les talibans s’infiltraient déjà au Pakistan, y menaient des raids, contrairement à ce qu’on croit souvent, le Pakistan n’est pas en complicité avec les talibans, il y a surtout une volonté d’éviter le conflit qui pousse en une forme de « on laisse faire ».

    Maintenant que le conflit en Afghanistan n’est plus un combat qui « concentre » les moyens et les attentions des talibans, ces derniers vont s’orienter ailleurs et la zone tribale pakistanaise elle va y passer, infiltration d’armes, de combattants, je ne serai pas surpris de voir presque du jour au lendemain les talibans entrer à Peshawar qui se trouve à même pas 50km de la frontière afghane en sortant de Jalalabad. Le Pakistan peut offrir aux talibans un terrain de jeu propice à sa volonté d’imposer la charia et à l’extension de son califat, c’est un lieu ou ils ont et ou ils pourront trouver facilement des combattants pour lesquels ils fourniront des armes qu’ils disposent à profusion.
    Le Pakistan n’est pas l’Afghanistan, mais ça reste un pays islamiste ou la lutte idéologique à ses limites et ou le risque de voir des soldats refuser le combat et fuir n’est pas à négliger. Le Pakistan c’est aussi un pays nucléaire.
    Méfiance! Les quelques hélicos et humvees capturés en Afghanistan ne sont pas grand chose comparativement à ce qui semble moins visible.

    • Czar dit :

      « Car n’en déplaise à certains qui s’imaginent toujours que les problèmes restent « locaux » , les talibans sont des guerriers du djihad  »

      et là bozo le clown avec sa formation en « Force de vente /éléments de langage » vient vous servir une analyse affûtée option « foutre la trouille à jean-claude et corinne » des trucs auxquels il entrave que dalle.

      tu as vu les talibans se lancer dans des foyers de guérilla aux quatre coins du monde, Bozo ?

      tu les as pas vus tout guillerets reçus en zhine pour dire que les ouighours, il s’en battaient les steaks ? curieux pour des « guerriers du djihad » (musique angoissante de reportage M6 en fond sonore)

      Les talibans c’est l’habillage idéologico-religieux d’un projet stratégique (pakistan) activé par des voies tribales (les pashtouns)

      les généraux de l’ISI qui sont un peu moins cons que toi se sont rendus compte que pour contrôler ce pays via leurs cousins de l’autre côté d e la frontière, c’était plus intelligent de les bombarder « docteurs en islôm » le seul truc qui réunit à peu près cette de toutes les ethnies de la région qu’assumer un projet de domination d’une ethnie sur les autres.

      « Le Pakistan c’est aussi un pays nucléaire. Méfiance! »

      je crois que j’ai été encore trop généreux en parlant de reportage de M6..

      • Delalande dit :

        Czar, vous êtes ennuyeux à tirer ce forum vers le bas avec vos injures constantes et votre style pseudo-célinien en bois. Tout ce qu’ on voit c’ est un enfant gâté en roue libre. Vos messages ont votre nombril pour seul sujet, et on s’ en fiche, ce n’ est pas ce que le lecteur vient chercher ici.

        • Czar dit :

           » ‘on’, pronom imbécile » justement employé par un con, et pas que pour faire la rime.

          accessoirement parlant, à part l’éventail de tes mpétaphores cyclo-boisées qui auraient effectivement du mal à passer pour céliniennes, tout juste pankoliennes, tu as quelque chose à opposer aux constatations purement FACTUELLES que j’ai faites, pendant que tu nous parlais de ton nombril cérébral à toi, en accusant les autres de le faire, dans une posture d’inversion accusatoire qui signe son époque et l’origine de ceux qui en imposent les narratifs ?

          • Delalande dit :

            Je vous répète que vos diarrhées verbales nuisent à cet espace commentaires. Vous n’ êtes pas le seul, mais ce n’ est pas une raison. Quant moi je veux bien vous moucher à la rigueur mais j’ ai mieux à faire que de changer vos couches.

            Je réponds volontiers en revanche à la question de fond. C’ est le temps qui tranchera, mais j’ ai mes doutes sur l’idée que les Talibans ne sont qu’ un problème local. Comme vous savez ce ne sont pas eux-mêmes, mais les gens qu’ ils hébergent et protègent, qui posent problème à l’international. Ils ont peut-être promis aux USA de ne plus héberger de groupes terroristes à l’avenir, mais il le feront quand même très vite. Et je vois mal ce qui empêchera demain Al-Qaeda et autres de s’ épanouir là-bas, arrosés de pétrodollars en provenance du Golfe. Je veux bien croire qu’ ils se fichent des Ouïghours et qu’ ils éviteront de brouiller leurs hôtes Talibans avec le voisin chinois qui leur sera très utile voire indispensable. Mais combattre « les Juifs et les Croisés » (et notamment la France) c’ est leur raison d’ être, ils ne sont pas près d’ y renoncer.

            Est-ce que pour autant ils chercheront à commettre des attentats de grande ampleur type 11 Septembre? Peut-être pas (et encore), mais on pourrait bien voir Al-Qaeda former et équiper efficacement des combattants à destination du Sahel par exemple. Qu’ est-ce qu’ ils risquent concrètement? Pas une invasion, de ce côté ils sont tranquilles pour un moment. Quelques bombardements, des éliminations ciblées par drones? Pas suffisant pour les dissuader je pense. Sanctions commerciales n’ en parlons pas.

            Je pense que ce retour au pouvoir des Talibans va vite poser des problèmes très loin de Kaboul. Laissez tourner la musique flippante juste au cas où. Et tant mieux si je me trompe, tout le monde a le droit d’ évoluer même eux. On verra.

            Ceci dit j’ approuve le retrait américain, et je n’ ai pas de bonne solution sous la main.

          • Fred dit :

            @ Czar

            « bozo le clown avec sa formation en « Force de vente /éléments de langage » : étrange conception du factuel mon cher Czar…

    • Piliph dit :

      @ Polymères : assimiler les talibans à des « djihadistes », c’est l’erreur d’analyse la plus fréquente du moment, parmi les médias dominants, et reprise par quiconque prétend vouloir donner son avis éclairé sur ce qui se passe en Afghanistan. Non pas qu’il n’y ait pas de « djihadistes » parmi les talibans – il y a même les anciens communistes du Khalq parmi eux, mais de là à analyser les talibans comme un mouvement communiste…lol. Mais ils sont et resteront minoritaires, le mouvement étant avant tout constitué de Pashtounes encore tribalisés – contrairement au véritable parti islamiste afghan, le Hezb Islami de Gulbuddin Hekmatyar – désireux de conserver les structures tribales actuellement en vigueur dans les campagnes et les montagnes (donc absolument pas révolutionnaires, contrairement aux véritables djihadistes). C’est cette caractéristique « nationaliste pashtoune » qui est le principal facteur de leur popularité parmi les Afghans, majoritairement pashtouns. Alors que les djihadistes sont toujours minoritaires – ne serait-ce que parce qu’ils sont « internationalistes ». Eux resteront solidaires des extrémistes Ouighours, là où les Talibans se foutent complètement de ce qui peut leur arriver…
      Enfin même quand « djihadistes » ou « islamistes », les talibans comme tous les islamistes de cette région du monde (Afghanistan, Balouchistan, Pakistan et annexes (Cachemire), et Nord Hindoustan) sont affiliés non pas à l’école salafiste ou frériste comme les Arabes, les Turcs, etc. mais à l’école déobandie (de Déobandi dans le nord de l’Inde), relativement récente et marquée par la lutte anti-colonialiste anti britannique du 19è siècle. Rien à voir.
      Bref, l’avenir décidera, mais les bases de votre analyse semblent très fragiles, et très influencées par le discours dominant des médias occidentaux, qui se trompent très souvent en ce qui concerne cette région du monde…

      • Edgar dit :

        @ Philip Vous dites : « …non pas à l’école salafiste ou frériste comme les Arabes, les Turcs, etc. mais à l’école déobandie (de Déobandi dans le nord de l’Inde),… » C’est un peu n’importe quoi. La notion de jihad est commune à TOUTES les écoles de droit islamique sunnites et chiites. On la retrouve donc dans l’école malikite (Afrique du Nord, Afrique), dans l’école hanbalite (Arabie), dans l’école chaféite (Asie) et dans l’école hanafite (Egypte, Syrie, Turquie, Afghanistan, Inde …). Les Taliban sont influencés par le déobandisme, mais le déobandisme se réclame de l’école de Abou Hanifa, donc du hanafisme (comme presque tout l’islam sunnite du nord de l’Inde). Et je précise qu’en matière de jihad (et de condition féminine, et de droit des minorités religieuses), les différences entre les quatre écoles de droit sunnites (celles que je viens de citer) sont minimes. (Bien entendu, je ne dis rien sur la très fantaisiste « …l’école salafiste ou frériste… » qui sort de vos chimères personnelles…)

        • Piliph dit :

          Oui, vous avez raison sur le détail (jihadisme, etc). Ce que voulais dire c’st qu’il y a d’importantes spécificités de l’islam du sous-continent, que l’école de Déobandi a joué un rôle important ne serait-ce que par sa lutte contre l’islam du soufisme très populaire en Afgha, Pak, Inde, etc. Après, pour ceux qui veulent découvrir cette planète à part qu’est l’islam du sous-continent, il faut lire les bouquins d’Olivier Roy ou la bonne synthèse de Denis Matringe, « Un Islam non arabe ». Mon point important était que le mouvement taleb est avant tout nationaliste pashtoune. Et je ne suis pas un universitaire, seulement un homme d’action qui a passé 18 ans là-bas, au milieu de la guerre, et qui commence à peine à avoir le temps de lire les ouvrages savants. Vous êtes savant, c’est bien, il en faut. Mais vous auriez vécu là-bas, vous auriez appris la politesse et le respect, même et surtout à l’encontre de quelqu’un qui dit une boulette…

        • Fred dit :

          @ Edgar

          Par un raccourci que je veux bien croire involontaire, on pourrait penser à te lire que l’acception de la notion de Djihad serait quasiment la même au Sahel et en Arabie, alors qu’il s’agit de concepts très différents dans ces deux cas, par exemple.

      • Delalande dit :

        Les Talibans n’ ont jamais vraiment créé de problèmes à l’ international, ce sont leurs protégés qui le font. Vous nous dites que les djihadistes (au sens d’ un combat mondial) sont minoritaires parmi eux, mais la question n’ est pas là. Ils étaient déjà sûrement minoritaires en Septembre 2001.

        La question est de savoir s’ il y aura des combattants djihadistes entraînés, et des attaques internationales planifiées, depuis l’ Afghanistan. Ils assurent que non, mais il est permis d’ en douter. Les dollars vont affluer du Golfe, et ce ne sera ni pour assurer la domination pachtoune sur la région ni pour promouvoir le déobandisme.

        • Piliph dit :

          Oui. Vos questions sont pertinentes. Je n’ai pas de réponse, mais on peut effectivement être pessimiste sur les camps, etc.
          Ceci dit, le camps existent déjà.
          Et surtout, pour ce qui nous concerne, nous Français, ces camps joueront ils un rôle important dans les actions terroristes telles qu’elles se déroulent actuellement, et se dérouleront de plus en plus, i.e à partir de musulmans locaux, à des échelles plus modestes, sans nécessairement de grands moyens, etc. Et surtout, quelle importance à l’égard de l’objectif stratégique visé par ces actions terroristes? Le « terrorisme », on se focalise sur ses modalités, mais on débat peu de la finalité : creuser le fossé entre populations de musulmans en France – plus de 10 millions, et croissante – et français non musulman? Provoquer la guerre civile? Forcer les musulmans français à choisir un camp? Etc… Dans cette perspective, la présence ou pas de camps d’entrainement au fin fond du Paktika importe peu, la formation aux méthodes de combat modernes passe par d’autres canaux.
          90 jeunes Français sont morts là-bas pour un objectif dérisoire à l’échelle de NOS problèmes, sans même que l’on ait eu notre mot à dire sur les modalités d’application de la stratégie US : ça, c’est perte de temps, de ressources, d’hommes, et diversion des vrais questions. Non?

          • Delalande dit :

            Piliph

            Je ne sais pas. Aujourd’ hui je pense comme vous que l’ intervention était une erreur (j’ étais pour en 2001 je dois le dire).

            J’ approuve le retrait des USA, ça ne m’empêche pas d’être inquiet pour la suite. Et d’ avoir des doutes sur l’ analyse qui consiste à ne voir qu’ un problème local dans cette prise de pouvoir.

            Je lis votre réponse à Edgar au dessus, et je vais au moins jeter un oeil aux bouquins que vous recommandez. J’ aime beaucoup certains aspects de l’ islam de la région, surtout la musique et les contes. Mais j’ ai peur de deviner déjà un peu le contenu des livres: l’ esprit soufi progressivement écrasé par les madrassas obscurantistes et autres joyeusetés financées par les dollars du Golfe. Enfin je me trompe peut-être.

          • Piliph dit :

            @Delalande de 16h20 : non, vous ne vous trompez pas. L’école de Déobandi s’est créée grandement sur cette ligne, de lutte contre le soufisme, les Pirs, le culte des saints etc. Et d’autres écoles fondamentalistes se sont créées sur la même ligne. Le « Taliban fondamentaliste » n’est pas un rigolo, c’est certain. Mais il est minoritaire, et les « ziarats » continueront à faire partie du paysage afghan, visions magiques qui surgissent après des heures de marche dans un dasht ou une vallée, et qui faisaient flasher même le jeune athée que j’étais… Et la musique, dans une cave pendant un échange d’artillerie nocturne dans le Kaboul des années 90, qui faisait tout oublier et qui gommait la trouille noire… Je reste optimiste sur cet aspect des choses. Selon Denis Matringe (« Un Islam non arabe : horizons indiens et pakistanais », l’Islam soufi est encore majoritaire dans le sous-continent.

          • Fred dit :

            @ Piliph

            Tout à fait d’accord, sauf que je relativiserait un chiffre : il n’y a que trois millions de Musulmans pratiquants en France.

            Les dix millions (chiffre haut) se définissent par : personnes issues d’un pays musulman ou de parent issus d’un pays musulman : notion plus que bancale ! Quid des Athées, de ceux qui ont adopté une autres religion, de ceux même qui se pensent musulmans et mangeront des Cornes de gazelles pour fêter la fin du Ramadan, durant lequel ils n’auront pas jeûné…

            Moi, qui ai l’athéisme du charbonnier, je suis considéré comme Catholique puisque mes parents le sont et qu’en plus j’ai fait ma première communion pour leur faire plaisir. Mais tu remarquera le deux poids deux mesures : à moi, né dans un pays à religion majoritairement catholique, on peut envisager de ne pas me compter comme catholique, mais les Musulmans n’ont pas le même privilège :o)

            Par ailleurs, en rebondissant sur ton propos, je note en parallèle, que bien des intervenants ici, se font dangereusement instrumentaliser par les Djihadiste en posant cette équation imbécile : Musulmans = Djihadistes, ce qui revient à artificiellement attiser la guerre des religions. La religion n’est plus seulement l’opium du peuple, mais en même temps la cocaïne, le crak du peuple

  11. E-Faystos dit :

    Les armes légères sont les plus faciles à dissimuler, disséminer. Et ce sera vérifié avec les -probables- largages que la CIA va fournir au maquis.
    La différence se fera sur mes armes « collectives » (mitrailleuses, mortiers). Ça va être coton de discerner les résistants des Talibans et autres Al-Qaïda.

    • Piliph dit :

      Comme si les « maquis » du Pandjshir ou du Badakhshan avaient besoin d’armes légères, après 40 ans de guerre.. Idem mitrailleuses et mortiers légers. Et c’est être très optimiste de penser que l’actuelle génération des Pandjshiris ressemble à celle de Massoud… Ils manipulent davantage les 4×4 à 6 cylindres, les équipement HiFis et les télés satellites, que la bonne vieille kalash de papa ou de tonton… Les plus corrompus se sont déjà tirés dans les pays du Golfe, les moyennement corrompus sont en train de se tirer au Panshir, mais va savoir quel accueil leur sera réservé?? et les quelques pauvres feront les boucs émissaires. Mais c’est souvent ce qui arrive quand on est guère plus que quelques centaines de milliers (200 000 à l’époque de Massoud) et qu’on prétend dominer un pays de 35 millions d’habitants… Cela finirait par un bel accord politique à l’afghane que ça ne m’étonnerait pas…

      • Fred dit :

        @ Piliph

        Il est dit que « des dizaines de milliers d’Afghan se dirigent vers le Pandjchir pour lutter contre les Talibans » (?)

        Mais effectivement, je ne crois pas que le Pandjchir isolé soit en état de résister (il n’était pas le seul lieu de résistance, loin de là, du temps de Massoud père), les Talibans plus puissants que jamais.

        Je ne crois pas que les américains soutiennent le fragile Pandjchir, au risque de radicaliser les Talibans (pour porter la lutte hors de leurs frontières, soutien aux Djihadistes). Ceci dit, n’excluons pas la bêtise géostratégique crasse des américains (ils ont montré une exceptionnelle aptitude en ce domaine), ou bien une stratégie du chaos.

  12. Piotr le grand dit :

    Décidément la pax americana a détruit le monde. Les yankees n’ont rien laissés derrière eux que la désolation. L’Amérique n’est plus crédible, d’ailleurs on se demande a quoi sert encore l’OTAN ! Ceux qui se bousculaient pour y adhérer doivent y réfléchir a deux fois.

  13. Le Breton dit :

    La vérité c’est qu’ils seront bien planqués ou alors bien visibles mais en plein coeur de denses zones urbaines pour obliger les américains à faire de lourdes pertes civiles s’ils veulent détruire leur(s) cible(s) et par la même occasion montrer aux afghans que ce sont les américains les vrais tueurs dans l’histoire.

    • Fred dit :

      @ Le Breton

      Peu de « chance (!) » que les américains continuent cette guerre, même par l’intermédiaire de proxys.
      De toutes les manières, le Pandjchir et als va s’effondre rapidement.

      Et par quel pays passeraient les avions américains ? D’où décolleraient-ils ? La seule option envisageable serait le Pakistan : j’en doute très fort.

  14. Sylvain dit :

    La vision nocturne est come le missile sol-air : un moyen de rupture opératif. Si des moyens de visions nocturnes an Afghanistan se retrouvaient au Sahel chez AQMI ou autre, les effets pourraient être désastreux pour nos forces. Les HUMVVEEs, les Balckhawk, en effet, c’est ennuyeux mais pas dangereux. En revanche, la dissémination d’armes, c’est déjà moins bien. Et la vision nocturne, c’est nettement plus ennuyeux

    • Piliph dit :

      Jusqu’à preuve du contraire, ce sont nos « alliés » qataris et saoudiens qui financent et armes nos « ennemis » du Sahel (obligé de mettre des guillemets, car selon la région du monde concernée, ce sont nos ennemis ou nos amis, comme en Syrie par exemple).
      Si le Qatar a décidé que nos ennemis ne doivent pas (encore) disposer d’armes de combat nocturnes, c’est qu’ils ont encore quelques avantages à tirer de la négociation permanente qu’ils entretiennent avec la France. Je ne vois pas trop ce que ces pauvres talibans viennent faire dans le « grand jeu » sahélien.
      Quant à savoir ce qui est ou n’est pas un.. comment vous dites? ..un « moyen de rupture opératif » dans les conflits actuels, bien malin qui le saura. Quand une guerilla, et pas très organisée en outre, est capable de prendre sans combattre une capitale comme Kaboul, c’est qu’il y a des « moyen de rupture opératif » d’un autre ordre qu’un outil technique comme la vision nocturne, non?

    • Vinz dit :

      Ce n’est plus un moyen de rupture depuis quelques temps. Vous en trouvez des correctes en ligne sans difficulté, même si évidemment elles sont beaucoup moins durcies et précises que les version militaire.

    • Fred dit :

      @ Sylvain

      « opératif »… N’emploie pas des mots que tu ne comprends pas.

  15. Raymond75 dit :

    Cette photo illustre bien la bêtise américaine : des bombes et des armes, des centaines de milliers de $ dans un pays pauvre et de culture non seulement différente de la notre mais traditionnelle … Combien d’écoles, de dispensaires, de routes pourrait on construire avec tout se fric ?

    J’espère que la leçon sera retenue (Indochine, Algérie, Vietnam, Irak, Afrique, Libye, Afghanistan), et que nous cesseront de vouloir exporter de force notre mode de vie, qui a bien des défauts. Mais nous devons aider ces populations, uniquement si elles le demandent, et que leur état est stable.

    • Lamarque dit :

      Indochine, Algérie, Vietnam, Irak, Afrique, Libye, Afghanistan : trop de différences de résultats pour faire des généralités.

      • Fred dit :

        @ Lamarque

        ? Des différences bien sûr, mais le dossier « Échecs » convient assez bien à toutes ces guerres…

    • Piliph dit :

      Exact. Et comme le disaient les Afghans aux humanitaires des années 80 : « De quel droit viens-tu m’aider? », question qui passait largement au-dessus de leur tête tant elle leur paraissait incongrue (toi pauvre et mendiant, moi riche et généreux, toi prendre aide et fermer ta bouche). Après deux ou trois gifles très douloureuses pour les ONG, elles ont fini par comprendre et obtempérer. Par exemple, quand Massoud, aux environs de 1985, demande à l’Ong française médicale AMI de cesser d’envoyer des femmes médecins ou infirmières, l’ONG obtempère, sans faire paraitre de tribunes enflammées dans le Monde ou Libération…. Ohé, coucou, les ONG qui font paraitre des tribunes enflammées actuellement sur le risque pour l’égalité femmes/hommes en Afghanistan du fait des talibans… je vous parle, pourquoi regardez-vous ailleurs? Ah oui, c’est pas pareil, c’était contre l’URSS et ce pauvre Massoud avait ses propres contraintes… ah oui, on comprend…

  16. Nicolas Sambart dit :

    L’histoire est un eternel recommencement…
    Souvenez vous de l’irak…

    • sylvain dit :

      En effet. Limogeage de l’armée régulière, qui passe dans la clandestinité pour former le Jaysh Naqshabandi, bien plus dangereux que Daesh au niveau opératif. Au final, création de zero d’une armée constituée de chiites sans expérience, qui prit une raclée monumentale à Mossoul en juin 2014 (toute ressemblance avec l’armée afghane….). Distribution d ‘armes, dont le Pentagone avouera en 2010 avoir perdu la trace de 30% d’entre elles. Bis repetita….

      • Vinz dit :

        Ajoutez les factions rebelles syriennes dans le lot – autant tenter un prix de groupe.

      • Fred dit :

        @ sylvain

        Quel « Limogeage de l’armée régulière » en Afghanistan ???
        Je m’acharne sur toi ? Non, tu t’acharne à dire des conneries sur un ton docte et emphatique.

  17. Quistamer dit :

    Mais que c’est foooooooooooooormidable, après SARKOZY le premier prophète occidental de l’Islam, voici BIDEN le second ! Tous les djihadistes du monde doivent remercier leur ciel de leur avoir envoyé Sarkozy et Biden qui ont équipé en armes tout ce que le monde compte comme djihadistes ! Tout le sahel a été approvisionné par les stocks de Kadhafi, et maintenant c’est toute l’Asie mineure qui reçoit sa « livraison » ! Et dans moins de 10 ans, les USA devront y retourner pour assurer leur propre protection dans une opex de style Barkanne !

    • Bugul Noz dit :

      La situation que vous déplorez découle directement d’accords négociés par Trump.

      • Vinz dit :

        Non remis en cause par Biden. Ca n’aurait pas été la première fois qu’un POTUS revienne sur des accords – surtout de ce type.

        • Bugul Noz dit :

          Un accord signé par les USA et soumis par les USA au conseil de sécurité de l’ONU et validé à l’unanimité par les membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU ? Vous auriez un exemple ?
          Et pour éliminer une menace tout à fait hypothétique ? Et avec quels risques ?

          Bref, un peu facile tout de même de mettre sur le dos de Biden une situation créée par l’administration Trump.

        • Fred dit :

          @ Vinz

          Quel accord Biden a t’il remis en cause ???

    • Sylvain dit :

      Dans la liste, vous oubliez Obama, Tony Blair, Hillary Clinton, D. Rumsfeld, W, Reagan…. et encore, question jihadisme on pourrait aussi remonter à la guerre de Yougoslavie, avec un soutien douteux aux combattants islamistes de Bosnie, et le soutien au Kosovo (pro-turc) face à notre allié historique, la Serbie.

      • Bernard dit :

        @sylvain n’abuse pas quand meme pour la yougoslavie, meme si les serbes etaient un allié historique contre les nazis alors que les croates colaboraient activement, c’etait eux les agresseur et les mieux equiper lors de cette guerre.

    • Piliph dit :

      Combien de fois faudra t il rabâcher que les djihadistes sont minoritaires au sein de vaste magma appelé « les talibans ».
      Je rajoute que : personne ne connaissant le contenu précis des accords négociés entre Talibans et Américains, personne ne peut préjuger de ce qui va se passer dorénavant.

      Et aussi : la moitié des demandeurs d’asile afghans en France, à peu près, sont des Pashtounes, et parmi ceux-ci, une moitié environ étaient des « avant-gardes » envoyées par des familles plutôt talibanes (ou résidant habituellement dans des zones contrôlées par les talibans) ayant été « envahies » par des djihadistes d’AQ ou de EI – principalement dans les provinces de l’Est de l’afgha, Djalalabad et autour – et obligées de fuir vers Kaboul et tentant leur chance en Europe. Pas des méchants bougres d’ailleurs, non, des Pashtounes de la campagne reculée assez standard. Eux-mêmes issus de ces campagnes pashtounes, les talibans, à part le prélèvement de l’impôt, foutaient plutôt la paix aux habitants de ces zones. Mais avec des militants djihadistes ouzbèques, cashmiris ou syriens qui exécutaient tous les mauvais musulmans – et un bon Pashtoune respectueux du code tribal étant nécessairement un mauvais musulman, le Pashtouwali prédominant sur le Coran -, le conflit devenait inévitable. D’où l’afflux de réfugiés…
      Le jour où j’ai fait ce récit dans une réunion interne en présence du patron de l’époque de l’OFPRA, Pascal Brice, qui aime bien jouer la grande âme progressiste (il a son rond de serviette au Monde depuis qu’il a quitté l’OFPRA..), il a d’abord mis du temps pour comprendre, avant de bafouiller je ne sais quel galimatias bien-pensant, puisque lui-même était dans l’équation « taliban = djihadiste »… Mais, brave lecteur, rassure-toi toi aussi : certes on a accueilli et donné le statut de réfugiés à quelques centaines d’Afghans plutôt sympathisants talibans (quelques milliers une fois rejoints par leur famille), mais ce ne sont pas eux qui poseront le plus de problèmes d’intégration, et certainement pas eux qui seront les plus sensibles aux discours radicaux des arabes ou des turcs jihadistes en France. La seule chose qui me gênait, c’est qu’ils avaient tendance, au moment de la réunification familiale (le « regroupement familial » très spécifique des réfugiés) à ne faire venir que leurs enfants… mâles, en oubliant les fillettes. Mais comme ils disaient : l’éducation nationale et la culture françaises, c’est très bien pour nos garçons, mais pas pour nos fillettes, il vaut mieux qu’elles restent au pays… Plus pragmatique qu’un Afghan, tu meurs…

    • Moktar du sahel dit :

      Ah ces deux grands saints de l’Islam que sont Sarkozy et Biden, envoyés sur terre pour approvisionner le djihad à eux seuls ! Mais Biden c’est un petit joueur, un radin, il ne nous a laissé que des cacahuettes comparé à Sarkozy ! Grace aux bombardements de Benghazi et de de Tripoli on a tout eu ; 1 million de Kalach, des munitions pour 200 ans de djihad, 20 000 sam7, oui 20 000 ! Des miliers de Manpads, des missiles Milans, des lance-roquettes, des canons antiaériens des mines, des grenades par millions (voir les deux article en annexe). Sarkozy c’est le plus grand des deux grands prophètes occidentaux de l’Islam !
      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-armes-de-kadhafi-un-legs-mortel-pour-l-afrique_1042885.html
      https://www.lorientlejour.com/article/727046/Washington_a_la_recherche_des_armes_perdues_en_Libye.html

      • Moktar du Sahel dit :

        Je sais pas vous, mais ici dans le sahel, on pense à déclarer Reagan, Bush fils, Sarkozy et Biden saints martyrs de l’Islam ! A ces quatres là, ils ont réussi à transformer une invasion russe en mouvement mondial d’insurection menaçant nos valeurs et notre civilisation ! Certes il y en a d’autres qui ont aidé, mais ces quatres là sont les principaux leaders qui ont fait du djihad, ce qu’il est aujourd’hui. Le premier (Reagan) a financé et armé les premiers mouvements moujahidines afghans pour niquer les russes ! le Deuxième (Bush fils) a fédéré tous ces mouvements grace à ses guerres stupides ! Si son père n’avait pas effondré l’Irak par sagesse, le fil lui l’a fait ! Or, on sait tous qu’il n’y avait pas besoin d’envahir l’Irak ou l’Afghanstan. Et voilà le troisième (Borat le hongrois), mon préféré. Il commence par inviter un ami qui a financé ses campagnes électorales à profiter des or de la république pour l’assasiner 1 ans plus tard, après avoir réduit son pays développé à néant. Et cela tout en permettant une dissémination sans précédent du plus important stock d’arme jamais passé à l’ennemi ! Quel artiste celui-là ….aussi emblématique dans la bêtise que Bush fils ! Et voilà le quatrième complètement innatendu ! Plus très agressif et combatif à cet age là, il abandonne un des fief du terrorisme mondial sans surveillance en laissant quantité d’armes passer à l’enemi, dont 16 000 lunettes de vision nocturne ! Avec un avantage comme celà, je crains que les opérations de jihad de nuit ne se multiplient un peu partout ! Les nuits maliennes risquent très vite de se transformer en offensive du Teth nocturne ! Ah les occidentaux, des djihadistes qui s’ignorent !

        • Piliph dit :

          Oui. Vos questions sont pertinentes. Je n’ai pas de réponse, mais on peut effectivement être pessimiste sur les camps, etc.
          Ceci dit, le camps existent déjà.
          Et surtout, pour ce qui nous concerne, nous Français, ces camps joueront ils un rôle important dans les actions terroristes telles qu’elles se déroulent actuellement, et se dérouleront de plus en plus, i.e à partir de musulmans locaux, à des échelles plus modestes, sans nécessairement de grands moyens, etc. Et surtout, quelle importance à l’égard de l’objectif stratégique visé par ces actions terroristes? Le « terrorisme », on se focalise sur ses modalités, mais on débat peu de la finalité : creuser le fossé entre populations de musulmans en France – plus de 10 millions, et croissante – et français non musulman? Provoquer la guerre civile? Forcer les musulmans français à choisir un camp? Etc… Dans cette perspective, la présence ou pas de camps d’entrainement au fin fond du Paktika importe peu, la formation aux méthodes de combat modernes passe par d’autres canaux.
          90 jeunes Français sont morts là-bas pour un objectif dérisoire à l’échelle de NOS problèmes, sans même que l’on ait eu notre mot à dire sur les modalités d’application de la stratégie US : ça, c’est perte de temps, de ressources, d’hommes, et diversion des vrais questions. Non?

          • Piliph dit :

            Erreur de placement de la réponse.
            Pour Mokhtar du Sahel, j’aurais répondu : votre vision n’est pas nocturne, mais intéressante malgré tout. Et pas fausse… En tous cas, drôle.

  18. Nicolas Sambart dit :

    L’historien est un éternel recommencement….
    Souvenez vous de l’irak…
    Et nos forces spéciales vont être ravie d’intervenir si il y a du barouf avec des fous très bien armés et disposant de bon matériel….
    C’est sur la capture de ben laden aurai été plus aisée avec des Talibans équipés de lunettes de vision nocturne…

  19. blavan dit :

    Quel serait l’intérêt de détruire du matériel terrestre qui ne servira pas à attaquer des pays voisins. L’aviation afghane a fuit par les airs le pays au lieu de combattre les colonnes de taliban qui convergeaient vers Kaboul. Si les talibans utilisent ce matériel terrestre américain, il leur faudra des pièces détachées qu’une société privé se chargera de leur fournir , comme ça avait été le cas en Iran. Un peu de pragmatisme dans un mois , on ne parlera même plus de l’Afghanistan autrement que pour se désoler des milliers d’afghans en fuite que la Turquie négociera.

    • Antoine ARGOUD dit :

      @blavan
      en iran ce n’etait pas une societe prive mais la cia et le mossad (sur ordre direct de la maison blanche et contre l’avis du congres) qui ont approvisioner les iraniens en pieces det pour les f14 tomcat, f4 phantom et f5 tiger2…

      • Courmaceul dit :

        vi vi, il parait qu’il y avait des otages américains au Liban pour s’assurer des livraisons à l’Iran. Ah ! On me souffle dans l’écouteur que l’Iran n’a pas la culture de l’otage.

    • Piliph dit :

      « …au lieu de combattre les colonnes de taliban qui convergeaient vers Kaboul. » lol
      Soit tout ce spectacle avait été négocié dans le Golfe entre USA et Talibans, soit ce fut spontané, et les quelques talebs qui trainaient dans et autour de Kaboul ont été les premiers et les plus étonnés de voir s’évanouir en quelques heures une armée, une police, des milices et un régime qui avaient décidé qu’il n’y avait plus grand chose à voler des quelques trillions de USD dépensés depuis 20 ans dans Kaboul… Ne restaient que deux ou trois millions de Kaboulis, très différents des Afghans des campagnes et montagnes afghanes, c’est-à-dire plutôt couards (pas des guerriers en tous cas), ramollis par 20 ans d’arrosage de dollars US, et somme toute habitués à ce genre de renversement : prise de pouvoir communiste en quelques heures en avril 1978, changement intra-régime et invasion armée rouge en deux jours en décembre 1979, retournement de veste des milices prosoviétiques de Dostom et alliance avec Massoud en quelques jours en 1992….

      On notera quand même que le régime communiste de Najibullah a tenu 3 ans, de février 1989 (date du retrait du dernier soldat soviétique d’Afghanistan) au printemps 1992 (cf supra) et il aura fallu la trahison de Dostom pour la renverser: ce qui valide la règle générale qui veut qu’une guerilla ne puisse pas battre une armée régulière si elle reste au stade de guerilla, ce qui était bien le cas des talibans cet été. Sans parler de l’armée régulière afghane de 300 000 hommes (face à une guerilla de 50 000 talebs « organisés » au maximum), il aurait suffi que combattent (ou se mettent en situation de combattre..) les forces spéciales afghanes, plus quelques unités de la police armée, plus quelques chars, hélicos, avions plus quelques milices tribales panshiries, et ahmadzaï, plus un minimum de détermination à résister de la population kaboulie pour interdire l’entrée des talibans dans Kaboul : ça aurait permis au minimum de négocier un accord, et au maximum de tenir quelques mois de plus, le temps de faire plein de choses encore faisables.

      Conclusion : ce n’est même pas un « régime » que l’OTAN a soutenu pendant 20 ans (les Soviétiques en moitié moins de temps avaient réussi à forger un régime qui a tenu tout seul plusieurs années), mais juste une bande de malfrats qui s’est gavée des plus de 3 trillions de USD des contribuables occidentaux (ou de ce qui en restait, une fois la plus grande partie récupérée en dépenses d’armes, de « consultants » US et d’ONG internationales-lol), au milieu d’une masse de Kaboulis qui vivait plus ou moins bien des miettes qui tombaient par terre. Les campagnes afghanes n’ont en rien profité de cette manne, si ce n’est les dizaines de milliers de tués par les actions militaires et les bombardements de l’OTAN, dont personne ne parle actuellement…

  20. LEONARD dit :

    Pour ce qui est des avions et hélicos, entre ce qui a fui, ce qui est détruit, ce qui est non-opérationnel, le « bon de vol » doit se compter sur les doigts de la main. Ensuite, les pilotes semblent être parmi les 1ers à avoir fui, et la maintenance afghane était catastrophique. Les contractors étant partis, autant dire que si quelques MI-17 et MD530 arrivent à voler, c’est le bout du monde. Le MI-17 étant assez répandu, et les pièces trouvables au marché noir, ce sera le noyau de l’aviation taleb.
    https://verticalmag.com/news/taliban-captures-afghan-helicopter-fleet-ast-us-personnel-evacuated/

    En ce qui concerne le matériel terrestre, même physionomie. Tout ce qui est sophistiqué tombera en panne faute d’entretien, de soin, de pièces. Resteront les armes légères, mortiers, obusiers qui pourraient être utilisés au Panchir.

    Le matériel de l’ANA était destiné à la lutte anti-taleb, donc peu sophistiqué. Le risque de fuite techno est donc très faible. Enfin, le départ étant programmé depuis longtemps, on peut espérer que les matériels « sensibles » ont été déménagés depuis le printemps.

    Quant aux données numériques et biomètriques, tout le monde est bien conscient du problème, mais il semblerait qu’il y a 5 ans dèjà, les talibans possèdaient des infos.
    https://www.reuters.com/article/afghanistan-tech-conflict/afghans-scramble-to-delete-digital-history-evade-biometrics-idUSL8N2PO1FH

    • PK dit :

      Je suis d’accord. Tout ceci est une tempête dans un verre d’eau.

      Le seul avantage pour les Talibans est qu’ils ont modernisé leur équipement individuel à peu de frais (mais bon, ce ne sont pas les moyens qui leur manquaient, de toute façon).

  21. parabellum dit :

    terrible niaiserie de fournir autant de mathos aune pseudo armee qui na meme pas essaye de saboter ses stocks,,,une grosse bombe sur le palais presenriel au moment de linvasion aurait taper les chefs taleb,,,bon on fait de l humanitaire sauve qui peut que le moindre taleb peut stopper avec un rpg sur un zinc qui decolle;;;nos machins electroniques ne servent arien face a des types en sandales avec des vieux ak et des rpg,,,triste mais edifiant constat helas previsisible;;;la mort pour eux c est le paradis direct,,,nous c est le pass vaccinal ,,,dure realite

    • Piliph dit :

      Et allez… Encore la fable du barbu en sandales… Les partis islamistes afghans – pas les talibans, qui ne sont pas jihadistes, mais le Hezb islami de Gulbuddin Hekmatyar, le parti de Sayyaf le salafiste, le Hezb dissident de Khalès, la Jamiat islami de Massoud, etc…- sont nés dans les années 70, ont traversé un demi-siècle de guerre, et sont parmi les islamistes les plus expérimentés du monde musulman. Certains, la plupart en fait, sont fortement implantés en milieu citadin, et constitués de techniciens, ingénieurs, médecins, etc (« Ingénieur Gulbuddin Hekmatyar », le chef du Hezb Islami, par exemple). Sinon, comment expliquer la capacité des talibans de s’attaquer depuis des années à des cibles militaires ou politiques, dans Kaboul même et dans les quartiers les mieux protégés (des victimes civiles certes, mais l’objectif reste une caserne, un ministère, un transport militaire, etc.). C’était justement les autres (l’EI en particulier) qui commettaient des attentats aveugles et antipopulation (anti-chiites en particulier) dès lors qu’ils étaient constitués surtout d’étrangers et de non-citadins.

      Les talibans de la première génération étaient souvent des barbus en sandales, je les ai bien connus, dans la région de Kandahar, là où tout le monde porte des sandales par confort, et la barbe par tradition. Ce sont d’ailleurs des traditionnalistes davantage que des jihadistes internationalistes. Mais la seconde génération est différente à de nombreux égards, manipule très bien les médias et la communication, et certains des chefs réfugiés à Quetta ou dans le Golfe sont fiers de vous dire que leur fille étudie à Columbia ou Berkeley… Sur le terrain, ils manipulent parfaitement les télécoms pour coordonner les attaques, les armes anti-aériennes et anti-chars modernes, les mines télécommandées, la propagande locale, etc. bref, la techno-guerilla. Mais si vous vous attachez à la manière se s’habiller plutôt qu’à qui est dans l’habit, l’échange est inutile…

      En France aussi, comme vous le faites, on a eu tendance à sous-estimer l’ennemi djihadiste. Le résultat? une attaque coordonnée qui fait deux centaines de morts en quelques heures dans Paris la surprotégée…

      • PK dit :

        D’accord avec vous, sauf sur la fin.

        Paris – et la France – ne sont pas surprotégées. À peine protégées seraient beaucoup plus idoine. Surtout avec les méthodes d’engagement de feu de l’époque (ça a bien évolué et aujourd’hui, les flics n’hésitent plus à tirer les barbus, pardon les dérangés du ciboulot en pleine crise de rue).

        • Piliph dit :

          @PK : OK.

          J’aurais dû écrire « relativement surprotégé », car le nombre de policiers par habitants est supérieur à Paris de plusieurs ordres de grandeur, par rapport aux autres grandes villes françaises, ce qui est normal compte tenu que Paris est le siège du gouvernement et de nombreuses institutions nationales et internationales.

          De toutes les façons, la question est peut-être passée d’importance : les objectifs des islamistes en France passent-ils encore par de grosses opérations type « Bataclan » ou « Bombay », et ne peuvent-ils pas être atteints par des actes de terreur plus « modestes » mais répétés et commis par des locaux, sans gros matos ? Vous noterez que ces questions sont peu débattues, alors que l’on continue de nous abreuver sur la nécessité d’intervenir au Sahel ou en Afghanistan « pour empêcher que AQ ne prépare des actions terroristes en France, y entraine ses combattants, etc. » Genre d’arguments auxquels, personnellement, je crois de moins en moins, si j’y ai jamais cru…

          • PK dit :

            D’un autre côté, je crois que les infos quotidiennes répondent largement à la question. On est passé depuis belle lurette à un terrorisme bas bruit, sous-amplifié par les médias, qui ne fait même plus s’indigner les Français.

            La libanisation de la France est en cours.

          • Fred dit :

            @ PK

            Le but du terrorisme étant l’action psychologique, si les français y sont devenus indifférents, c’est une très bonne chose.

  22. jyb dit :

    – question : les us iront ils détruire ces matériels au pakistan, iran ou ouzbekistan ?
    – plusieurs système scaneagle ont déjà disparu de shindand.

  23. HS quoique… je viens de lire cela dans le Daily Mail : ‘British, French and German special forces have been speeding into Kabul in armored cars, despite the huge risk from Taliban fighters, while the US forces are reportedly under strict orders to remain at the airport. »

    Auriez-vous des. infos à ce sujet ? Merci

  24. Bugul Noz dit :

    C’est très intéressant de sous-entendre que les Ètats-Unis pourraient s’autoriser à détruire du matériel militaire dans un ou une série de raids alors qu’ils se sont explicitement engagés dans les accords de Doha (et réitérés leur promesse en validant à nouveau l’accord, à l’ONU cette fois) à ne plus interférer dans les affaires Afghanes.
    pour les curieux, l’accord de Doha, ratifié par le conseil de sécurité de l’ONU, est disponible ici : https://undocs.org/fr/S/2020/184
    Un excellent exemple de « Art of the deal »… Cinq pages (en français, conseil de sécurité oblige), c’est vraiment à lire en cette période qui découle directement de cet accord.
    Pour un éclairage : https://information.tv5monde.com/info/en-afghanistan-les-etats-unis-pris-au-piege-des-talibans-419521

    • PK dit :

      Cette histoire d’un ou deux raids est grotesque. Que voulez-vous taper en un ou deux raids ? Vous pensez que les Talibans sont assez cons pour tout laisser en un ou deux endroits tous leurs véhicules ?

      Ce serai l’ANA, je ne dis pas. Mais là, on a affaire à des gens qui savent ce qu’ils veulent.

  25. Laser waterproof dit :

    C’est ballot d’y penser une fois parti

  26. farragut dit :

    Heureusement que les américains n’ont pas laissé sur place des Boeing 767 (ou des cutters) qui auraient pu servir à Al Qaida pour des vols aller Kaboul New-York ou Kaboul Washington ! 😉

    Le seul inconvénient de laisser du matériel militaire sur place est la vente directe de pièces détachées sur Internet, que les talibans vont pouvoir mettre en place pour les pays déjà équipés.

    Pour ce qui concerne les armes de poing, on peut juste regretter que les américains ne les aient pas équipés d’un système inviolable de reconnaissance digitale ou faciale à localisation GPS intégrée (un smartphone, quoi !), qui aurait servi à neutraliser l’usage pour un utilisateur « hors zone » non enregistré par la NSA… 😉

    Une idée à breveter (si ce n’est déjà fait, depuis la diffusion en 1995 du film avec Sylvester Stallone « Judge Dredd ») ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Judge_Dredd_(film)

    On pourrait généraliser l’application du smartphone intégré pour tous les équipements « sensibles », genre missiles de croisière à propulsion nucléaire ou bombes thermonucléaires… Ah, bon, c’est déjà le cas (pour les moteurs Pratt&Whitney) ? Dans un scénario de la Red Team ? Pas encore lu… 😉
    https://fr.finance.yahoo.com/actualites/pratt-whitney-sappuie-ibm-big-063001205.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly9kdWNrZHVja2dvLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAAAUw30mlVM0K4xjBn8T0rSlDv1W6lFnTjTvDGH1XQwGeFXYRSaGFO9QEAxMbeO7u5WnRSNTvqQAvs9jk0Q8-KchGRodN7Fww-d1NinmThXUfppEh0BzxTAr5SfC35R9w8eGSSGfYacPCc1pVpEoGYcvgmecI-eTnoWbFVkRg33C0

    • asvard dit :

      Les armes à empreintes palmaires etc. sont sorties avant le Juge Dredd (BD de 1977) : en 1970 dans l’Age de Cristal (Logan’s run) et d’autres encore avant certainement.

    • FLB 2.0 [BZHpower] dit :

      @faragut, ca existe deja et c’est de la merde en occident, alors dans les pays non developer ou ils n’ont meme pas l’eau et l’electricite courante

      https://www.youtube.com/watch?v=MbDlJ9JBmBU&ab_channel=code-Reinho

      • farragut dit :

        @FLB 2.0 [BZHpower]
        Merci pour ce lien ! 😉
        La vidéo est excellente, et les arguments exposés pour démontrer l’ineptie de ce type de sécurité « connectée » sont assez édifiants ! Je ne savais pas que cette expérience avait vraiment été tentée aux US, et surtout avait abouti à ce résultat vraiment dérisoire !
        Je comprends mieux la réussite des talibans avec leurs AK-47 soviétique de 1947 (plus anciens que les B-52 !) … Ça, c’est du robuste et du fiable !
        Maintenant, peut-être qu’avec la technologie de 2021, et les prix des composants de smartphones fabriqués en Chine (au Xinjiang), le coût serait plus abordable et la réactivité plus élevée (12 secondes de latence, cela fait effectivement beaucoup !).
        Bon, il y a toujours le problème de l’énergie et de la masse des batteries. Il faudrait songer aussi à ajouter une option « écolo » avec un rechargement par panneau solaire ! 😉
        Pour l’Afghanistan et les insurrections dans les pays du Sud (Sahel, Syrie, etc.), cela serait jouable…
        Merci encore pour cette video, que je recommande, car ludique ET instructive. Sérieux.

  27. Tintouin dit :

    « Ironiquement, le fait que nos équipements tombent en panne si souvent sera finalement une bonne chose »

    Au delà du constat lucide, cela prouve que certains ont une grande qualité: le sens de l’autodérision en toute circonstance 🙂

    • Vinz dit :

      C’est pas pour rien qu’ils vendent leurs F-35 à leurs alliés les moins fiables.

  28. Nico80100 dit :

    Depuis 2006 des armes et équipements disparaissent, personnes ne se posent de questions?
    Extraordinaire, comme si l’ANA menait d’immenses batailles et laissait ses morts et blessés sur le terrain. Il n’y a pas un problème à vos yeux ?
    La corruption ou tout le monde s’achète une paix sociale du style tu me files 120 M16 ou M4, et je te fous le paix 6 mois. Ni représailles, ni assassinats, Rien RAS en bref.
    Le tout est de se poser les bonnes questions et de prendre le problème à l’envers.
    Le souci c’est que la question il fallait se l’a posée avant. Parce que la chasse aux sorcières est ouverte maintenant .
    Leur seul espoir maintenant à tous ces afghans qui refusent l’obscurantisme islamique, c’est le fils du commandant Massoud, le vice président afghan , leurs troupes. Si des troupes de l’ANA fidèles au vice président arrivent à se coordonner pour le rallier rien n’est perdu.
    Notre souci pour demain, sera de ne pas parier sur le mauvais cheval.

    • Vinz dit :

      Si les sorciers ce sont ceux qui ont entourloupé les millions de $ de l’aide au « développement », ça me choquerait pas de les voir pendus à des crocs de boucher.

    • Belzébuth dit :

      @ Nico80100
      Les trafics d’armes se portent bien aussi en France:
      https://www.mediapart.fr/journal/france/270621/le-cabinet-de-la-ministre-des-armees-un-probleme-de-conduite

    • Piliph dit :

      « Leur seul espoir maintenant à tous ces afghans qui refusent l’obscurantisme islamique, c’est le fils du commandant Massoud, le vice président afghan , leurs troupes.  »
      Et allez, on repart sur les mêmes erreurs d’analyse, et pour un nouveau tour de manège qui finira en cata…
      Les Panshiris, c’est quelques centaines de milliers de Tajiks dans un pays de 35 millions à majorité Pashtounes. Les Panshiris n’ont jamais eu bonne réputation en Afgha (en gros, celle de petits malins, toujours sur une combine pour faire du fric, mais très solidaires entre eux : ça vous fait penser à certains en France…?). Massoud a quelque peu changé cette réputation, mais n’oubliez pas que le principal ministre communiste de cette époque s’appelait… Panshiri. Et il a raté l’union nationale en 1992, restant prisonnier de son entourage tribal. N’est pas de Gaulle qui veut.. Le fils et le vice-président ne feront pas oublier tous ceux qui essayent de quitter Kaboul vers la vallée natale avec moultes télés, bagnoles 4×4 de luxe, HiFi, et magot… C’est une nouvelle génération, qui n’a pas connu les combats des années 80.
      Quant aux restes de l’ANA, je ne vois pas trop le bidasse hazara, l’ethnie la plus méprisée par les Panshiris, ou son équivalent ouzbèque aller se réfugier au Panshir… L’image même est assez drôle…
      Quant à l’obscurantisme… Massoud a été le tout premier, en 1985 ou 86, à demander à l’ONG Aide Médicale Internationale (AMI) de cesser d’envoyer des IDE et médecins femmes, car il ne voulait plus avoir d’ennuis avec les mollahs du Panshir… Bizarre, la presse de l’époque ne l’a pas rapporté?
      Et au final, vous proposez que la France aille encore se mêler de ce merdier, en allant soutenir le fils Massoud??? Moi je demanderais plutôt au fils Massoud un petit coup de main financier pour nous aider à financer le chômage en France, il a plus de moyens que nous, les Panshiris n’ayant pas été les dernier à se gaver de l’équivalent de l’aide financière du Plan Marshall déversé en 20 ans en Afghanistan…
      Mais bon , l’avenir tranchera entre nos deux visions… Pas de quoi s’énerver…

      • didixtrax dit :

        Du coup l’encerclement du Panshir va les contraindre à renoncer aux 4×4, à la HiFi et au smartphone : plus d’énergie. On dirait nos bobos-parigots-écolos fuyant le terrible virus qui ne tue pas 99,5% de la population !

        plus sérieusement, pensez-vous que Russes, Chinois et accessoirement Iraniens aient, eux, compris tout ce que vous nous avez décrit (merci !) — auquel cas la suite de l’histoire serait déjà bien esquissée aux pouvoir de nuisance occidental près ?

  29. Baerenkopf dit :

    https://www.oryxspioenkop.com/2021/06/disaster-at-hand-documenting-afghan.html
    Disaster At Hand: Documenting Afghan Military Equipment Losses Since June 2021 until August 14, 2021

    Disaster At Hand: Documenting Afghan Military Equipment Losses Since June 2021 until August 14, 2021
    Oryx Wednesday, June 23, 2021 Afghan Air Force , Afghan National Army 3 Comments

    By Stijn Mitzer and Joost Oliemans

    The United States’ controversial withdrawal from Afghanistan has left it teetering at the edge of an abyss as the country is facing a nationwide Taliban resurgence. Amidst an increasingly deteriorating security situation throughout large parts of the country, fears that Taliban forces could soon overrun the entirety of Afghanistan have become all too real, possibly reverting the situation on the ground back to that before the 2001 U.S. invasion in the long term. While the withdrawal of U.S. troops and their NATO allies has been praised by some and heavily criticised by others, there is one thing seemingly everyone can agree on: the 20-year U.S.-led mission to defeat the Taliban has been an utter failure.

    In the absence of U.S. and NATO forces, it remains to be seen how long the Afghan government can hold its ground against an enemy that continues to take control of ever more parts of the country, their confidence bolstered by a lack of response from the Biden administration. With direct U.S. air support, intelligence assets and logistical support soon unavailable to the Afghan military, its forces will have immense difficulty in confining Taliban forces to their current areas of control. The possible withdrawal of U.S. contractors still attached to the Afghan military can only exacerbate the situation, and would likely ground much of the Afghan Air Force within weeks after their departure.

    Similar to its withdrawal from Iraq in 2011, the U.S. leaves behind a broken military apparatus that despite the investment of tens of billions of dollars is ill-prepared to face the tasks assigned to it. The immense amount of equipment provided to Afghan security forces over the past two decades is hard to overstate, numbering some 25.000 HMMWVs ‘Humvees’ alone. Although an impressive number in and of itself, a lack of protection against improvised explosive devices (IEDs) means that these vehicles offer little of the protective capabilities of MRAPs available to NATO forces in Afghanistan. Astonishingly, while such MRAPs were made readily available to police departments all over the U.S., Afghan security forces have to make do without them.

    The situation Afghanistan faces after the U.S. withdrawal is scarcely an isolated incident in modern U.S. history however. After effectively abandoning its ally South Vietnam in the 1970s, leaving behind a paralysed Iraq in 2011 and now withdrawing from Afghanistan, homecoming celebrations will be tainted by the grim prospects of those suffering the consequences of the War in Afghanistan for decades to come. The zealousness with which these military interventions are begun is only matched by the degree of subsequent indifference to the fate of the country when the realities of conflict become too uncomfortable, setting the stage for an endless repeating tragedy of interventionist disasters. Meanwhile, the local population is for generations to come unwillingly indebted to the whims of U.S. politics, a debt ironically incurred by the equally unwilling investment of trillions in American taxpayer dollars in the industry of war.

    The haphazardness with which the U.S. is leaving Afghanistan is further illustrated by a lack of any agreement on who will run Kabul International Airport (IAP), with Afghan security forces currently not up to the task of doing so themselves. One of the countries designated to pick up the pieces is Turkey, which has been running operations at Kabul IAP since 2015 and has offered to run and protect the airport in the future as well if provided with enough logistic and financial assistance. Securing Kabul IAP and its immediate surroundings is vital to maintain flight operations in and out of the country, with diplomatic missions and development organisations otherwise shunning the embattled country.

    For Turkey, increasing its involvement in Afghanistan could be tied to the easing or removal of U.S. sanctions in place on the country over its purchase of the S-400 missile system. As the only Muslim, Middle Eastern member of NATO, Turkey is perhaps best positioned to encourage all political actors to garner consensus for a durable Afghan peace to finally come to fruition. Turkish support will be vital in keeping Afghanistan open for business and at the same time send a strong signal to the Taliban that the Kabul area is not theirs for the taking.

    A detailed list of destroyed and captured equipment of the Afghan National Army and National Police since June 2021 until August 14, 2021 can be seen below.
    Disaster At Hand: Documenting Afghan Military Equipment Losses Since June 2021 until August 14, 2021
    Oryx Wednesday, June 23, 2021 Afghan Air Force , Afghan National Army 3 Comments

    By Stijn Mitzer and Joost Oliemans

    The United States’ controversial withdrawal from Afghanistan has left it teetering at the edge of an abyss as the country is facing a nationwide Taliban resurgence. Amidst an increasingly deteriorating security situation throughout large parts of the country, fears that Taliban forces could soon overrun the entirety of Afghanistan have become all too real, possibly reverting the situation on the ground back to that before the 2001 U.S. invasion in the long term. While the withdrawal of U.S. troops and their NATO allies has been praised by some and heavily criticised by others, there is one thing seemingly everyone can agree on: the 20-year U.S.-led mission to defeat the Taliban has been an utter failure.

    In the absence of U.S. and NATO forces, it remains to be seen how long the Afghan government can hold its ground against an enemy that continues to take control of ever more parts of the country, their confidence bolstered by a lack of response from the Biden administration.

    A detailed list of destroyed and captured equipment of the Afghan National Army and National Police since June 2021 until August 14, 2021 can be seen below.

    The list only includes destroyed and captured vehicles and equipment of which photographic or videographic evidence is available. Most Taliban fighters do not have high-end cell phones, and its propaganda department does not publish photo or video reports on equipment captures. Therefore, the amount of equipment destroyed is undoubtedly higher than recorded here. Not all equipment captured intact is operational at the time of capture, with many HMMWVs and Ford Rangers used as a source of spare parts to keep other vehicles running. When the degree of cannibalization is such that only a vehicle carcass remains, the equipment is not included in this list. The number of vehicles captured by the Taliban thus doesn’t translate into an operational fleet of similar size. Small arms, ammunition, trailers, civilian vehicles and derelict vehicles are not included in this list. Entries are ordered by date whenever possible.
    Disaster At Hand: Documenting Afghan Military Equipment Losses Since June 2021 until August 14, 2021
    Oryx Wednesday, June 23, 2021 Afghan Air Force , Afghan National Army 3 Comments

    The haphazardness with which the U.S. is leaving Afghanistan is further illustrated by a lack of any agreement on who will run Kabul International Airport (IAP), with Afghan security forces currently not up to the task of doing so themselves. One of the countries designated to pick up the pieces is Turkey, which has been running operations at Kabul IAP since 2015 and has offered to

    A detailed list of destroyed and captured equipment of the Afghan National Army and National Police since June 2021 until August 14, 2021 can be seen below.

    The list only includes destroyed and captured vehicles and equipment of which photographic or videographic evidence is available. Most Taliban fighters do not have high-end cell phones, and its propaganda department does not publish photo or video reports on equipment captures. Therefore, the amount of equipment destroyed is undoubtedly higher than recorded here. Not all equipment captured intact is operational at the time of capture, with many HMMWVs and Ford Rangers used as a source of spare parts to keep other vehicles running. When the degree of cannibalization is such that only a vehicle carcass remains, the equipment is not included in this list. The number of vehicles captured by the Taliban thus doesn’t translate into an operational fleet of similar size. Small arms, ammunition, trailers, civilian vehicles and derelict vehicles are not included in this list. Entries are ordered by date whenever possible.

    (Click on the numbers to get a picture of each individual destroyed or captured vehicle)

    Afghan National Army / Afghan National Police

    Tanks (12, of which captured: 12)

    7 T-54/55: (1, captured) (2, captured) (3, captured) (4, captured) (5, captured) (6, captured) (7, captured)
    5 T-62: (1, captured) (2, captured) (3, captured) (4, captured) (5, captured)

    Armoured fighting vehicles (60, of which destroyed: 9, captured: 51)

    55 M1117 ASV: (1, destroyed) (2, destroyed) (3, destroyed) (4, damaged and captured) (5, captured) (6, captured) (7, captured) (8, captured) (9, captured) (10, captured) (11, captured) (12, captured) (13, captured) (14, damaged and captured) (15, damaged and captured) (16, damaged and captured) (17, captured) (18, captured) (19, captured) (20, damaged and captured) (21, destroyed) (22, captured) (23, captured) (24, captured) (25, captured) (26, captured) (27, destroyed) (28, captured) (29, destroyed) (30, destroyed) (31, destroyed) (32, captured) (33, captured) (34, captured) (35, captured) (36, captured) (37, damaged and captured) (38, destroyed) (39, captured) (40, captured) (41, captured) (42 and 43, captured) (44, 45 and 46, captured) (47, captured) (48, captured) (49 and 50, captured) (51, 52, 53 and 54, captured) (55, captured)
    2 M1117 Command & Control: (1, captured) (2, captured)
    3 M113 APC: (1, captured) (2, captured) (3, captured)

    Artillery and Mortars (61, of which captured: 61)

    Missing flag.png 1 60mm mortar: (1, captured)
    2 82mm M69 mortar: (1, captured) (2, captured)
    Missing flag.png 1 120mm mortar: (1, captured)
    Missing flag.png 19 Unknown mortar: (1, 2 and 3, captured) (4, 5, 6 and 7, captured) (8 and 9, captured) (10, 11 and 12, captured) (13, captured) (14 and 15, captured) (16, captured) (17, captured) (18, captured) (19, captured)
    3 76 mm divisional gun M1942 (ZiS-3): (1, captured) (2, captured) (3, captured)
    35 122mm D-30 howitzer: (1, captured) (2, captured) (3, captured) (4, captured) (5, captured) (6, captured) (7, captured) (8, captured) (9, captured) (10, captured) (11, captured) (12, captured) (13, captured) (14, captured) (15, captured) (16, captured) (17, captured) (18, captured) (19, captured) (20, 21 and 22, captured) (23, captured) (24, captured) (25, captured) (26, captured) (27, captured) (28, captured) (29, captured) (30, captured) (31, captured) (32, captured) (33, captured) (34, captured) (35, captured)

    Anti-aircraft guns (8, of which captured: 8)

    2 14.5mm KPV-1: (1, captured) (2, captured)
    6 23mm ZU-23: (1, captured) (2, captured) (3, captured) (4, captured) (5, captured) (6, captured)

    Aircraft and Helicopters (23, of which destroyed: 7, captured: 16)

    13 Mi-17: (1, destroyed) (2, destroyed) (3, destroyed) (4, damaged and captured) (5, destroyed) (6, captured) (7, captured) (8, captured) (9, captured) (10 and 11, captured) (12, captured) (13, captured)
    1 Mi-35: (1, captured)
    7 UH-60A Blackhawk: (1, destroyed) (2, destroyed) (3, destroyed) (4, captured) (5, captured) (6, captured) (7, captured)
    2 MD 530F: (1, damaged and later captured) (2, captured)

    Unmanned Aerial vehicles (7, of which destroyed: 1, captured: 6)

    entre autres : 6 Boeing Insitu ScanEagle: (1, captured) (2 and 3, captured) (4, captured) (5 and 6, captured)

  30. MAS 36 dit :

    Pourquoi ils vont envahir le Pakistan, allié fidèle des USA ????

    • WhyNot dit :

      Pakistan et USA ne sont pas amis ni alliés, c’est le grand problème. C’est comme pour la Turquie dans une certaine mesure, un allié qui est de fait un adversaire et pas tout a fait un ennemis. Les forces spéciales américaines ont buté Ben Laden au Pakistan sans prévenir ceux-ci… pas exactement le comportement attendu entre ´alliés’. Pourtant les USA versent de l’aide militaire au Pakistan. A mon avis en pure perte, et ils seraient plus inspirés de chercher a remplacer le régime pakistanais par un régime plus pro- occidental qui pourrait faire évoluer les us et coutumes de ce pays dont la population est tres islamiste et fanatisée ( voir les manifs anti- Charlie a la moindre ´controversé en France…). S’il y a un découplage Pakistan-Afghanistan talibane, ces derniers seront rapidement éradiqués. Ce n’est pas la voie suivie par le Pakistan. Il y a un parallèle a faire avec le double jeu des saoudiens, ou des turcs ( mais Ergodan cache moins son jeu). Il faut entrainer la Chine et l’Inde dans le jeu pour qu’ils dégustent a leur tour.

      • breer dit :

        Chercher à remplacer le régime pakistanais !!!??? pour un régime pro occidental, ben ou vous êtes dans la provoc, ou vous êtes totalement bargeot … !!!!???? on pourrait aussi pousser l’Inde à rentrer en conflit ouvert et durable avec le Pakistan, c’est pas mal aussi comme idée…. Il est probable vous ne comprenez pas grand chose aux peuples de cette planète….

        • WhyNot dit :

          Vous considérez que le Pakistan est un allié occidental? Vous voyez pas le lien entre Pak et Afg? Vous voyez pas l’alliance Chine-Pak? Vous pouvez penser que c’est très bien et immuable, ou vous pouvez imaginer autre chose. Oui il faut soutenir l’Inde, le seul pays démocratique dans la région. Je peine a voir ce que le Pak ´rapporté a l’Occident’ excepté des rétro commissions semble-t-il pour certains. Les services pakistanais aident les talibans, pourquoi ne pourrait-on pas imaginer une autre direction a ce pays plus en phase aves nos intérêts? C’est si ´bargeot’? Les peuples de cette planète comme vous dites sont dirigés de facto le plus souvent par des dictateurs, et il ne vous a pas échappé que les dictateurs ne représentent pas le peuple mais eux-memes. Il ne vous a pas échappé non plus que la cia et d’autres interviennent pour changer certains régimes. Je maintiens que le Pak est un problème pour les occidentaux dans cette région. Tandis que les saoudiens sont la matrice du 11/9.

      • Piliph dit :

        « …faire évoluer les us et coutumes de ce pays dont la population est tres islamiste et fanatisée .. » : on sent que vous maitrisez l’histoire de l’Islam dans le sous continent indien…

        • WhatElse dit :

          Donc on est condamné a vivre avec des hordes fanatiques et irrécupérables ? La transformation d.une société prend du temps, mais il faut aussi savoir ´l,accompagner, et non la flatter en fermant les yeux ou en l’appuyant comme le fait le Pakistan. Sinon qu’est-ce que vous proposez?

          • petitjean dit :

            Il faut du temps , beaucoup de temps pour faire avancer une civilisation. ça se compte en siècles. La nôtre vient tout juste de commencer.

            Et pour mémoire : nous faisons de bonnes affaires avec des pays de « fanatiques ». La France avec l’Arabie Saoudite mais aussi avec le Qatar
            Et Quand la France armait les « fanatiques » qui devaient renverser le président Assad !

            Le Pakistan est protégé par les USA
            Qui a renversé et a tenté de renverser des régimes laïques en terre d’islam ? Les USA et un de ses alliés dans la région du MO !!!

            Alors, ce bordel……………………….

  31. Belzébuth dit :

    La mission est accomplie: sur les photos des talibans, la M4 a remplacé la kalach.

  32. Belzébuth dit :

    Il y a même les futurs véhicules de VIP offerts:
    https://mobile.twitter.com/top_force/status/1428659740402503684

  33. CHRISTIAN BELOUIZDAD dit :

    Le virus de la démocratie est inoculé dans ces pays d’arriérés avec 800 ANS DE RETARD. Vive les U.S.A les boss. Vive la France!

  34. breer dit :

    On se rend compte de toute la stratégie longuement préparée, étudiée, par les pontes US, services de renseignements, politicards et chefs militaires aux ordres des dirigeants et surtout de leurs cliques, elles mêmes aux service du complexe militaro-industriel des USA.
    De toutes façon, s’ils détruisent ces matériels, tôt ou tard selon les changements géopolitiques, ils revendront de l’armement à qui mieux mieux… ça fait que 75 ans que ça se pratique.

  35. breer dit :

    Chercher à remplacer le régime pakistanais !!!??? pour un régime pro occidental, ben ou vous êtes dans la provoc, ou vous êtes totalement bargeot … !!!!???? on pourrait aussi pousser l’Inde à rentrer en conflit ouvert et durable avec le Pakistan, c’est pas mal aussi comme idée…. Il est probable vous ne comprenez pas grand chose aux peuples de cette planète….

    • WhatElse dit :

      Et qu’esr-ce que vous proposez? Ne rien faire? Ne rien tenter? Penser que le fanatisme est immuable, que rien ne peut changer? Je suis très étonné qu’on parle si peu du Pakistan et qu’on laisse faire leur soutien aux talibans, incompréhensible . Il faut changer d’approche (ou assumer de le rien faire du tout)

      • talmu dit :

        ce sont des grands alliés du Maitre USA, comme les Turques, donc on baisse la tête ok ?

    • WhyThis dit :

      Si l’Inde et le Pakistan entrent en guerre (ce que personne ne souhaite), le focus djihadiste ne sera plus prioritairement dirigé contre l’occident… vous ne voyez pas l’intérêt (cynique il faut en convenir)?. L’ennemi de mon ennemi est notre ami.

  36. Edouard dit :

    L’Afghan restant un afghan, il est probable que cela serve à un moment où à un autre aux talibans pr se taper sur la gueule.

  37. Edouard dit :

    Les Américains auraient dû lire Kipling.
    L’avant dernière phrase du livre de la jungle. À propos de l’obéissance aux ordres : « je voudrais bien qu’il en soit de même en Afghanistan ! dit le chef; car nous n’obeissons qu’à notre propre volonté ». En gros, tu peux pas te vouer à leur parole. Y’a un truc de certain ds cette histoire, les USA ne pourrons pas dire ‘on savait pas’ – remarque, avec eux, on sait jamais

  38. lgbtqi+ dit :

    Consternant …

    La débâcle …

  39. Bonjour dit :

    Donc en gros L isi service secret cacahuete paki ont repoussé les soviétiques avant et usa maintenant. Ils des nukes pistache aussi.
    Et personne ne veut discuter un peu avec eux ?

  40. basstemp dit :

    On attend maintenant plus que le grand retour tant attendu du Molah Omar et de sa mobylette avec Cheik Oussama sur le porte bagage arrière ! Souvenez vous de la grande époque des guignols de l’info 😀

    Ah ben non, maintenant il se pourrait bien qu’on le voit se balader dans les campagnes afghanes en Hummer ! Comme une star américaine ! Quel talent ce molah Omar ! Un charme fou avec sa façade de borgne

    On dit qu’il est mort en 2015 ou qu’il serait toujours planqué au Pakistan , allez savoir ! En tout cas, de le revoir poper comme une fleur en Astan avec le retour des talibans avouez que ça aurait du charme ! Ou pas …

  41. farragut dit :

    Dernières nouvelles (BBC News, il y a 2 jours) sur la « technologie » militaire US « laissée » aux talibans :
    « Afghanistan: Will fingerprint data point Taliban to targets? – BBC News »
    https://www.bbc.com/news/technology-58245121

    Finalement, le « testing biométrique », c’est mieux que le verrouillage des armes de poing par reconnaissance faciale, empreintes digitales et localisation GPS !
    Des terminaux portables HIIDE (Handheld Interagency Identity Detection Equipment) pour reconnaître les Afghans « collabos » à éliminer, dès les occidentaux partis… Quoi de mieux pour la « phase d’épuration » ?

    Finalement, nous n’aurons pas trop de réfugiés afghans à recueillir en Europe, si les bases de données du Pentagone restent accessibles aux talibans, avec les terminaux portables d’identification biométrique laissés sur place.
    Application « TousAntiCollabos » téléchargeable depuis Washington ou bien de Fort Meade ?
    Bravo, la traçabilité généralisée ! 😉
    Essai en vrai grandeur du « Passe sanitaire », version talibane, à l’échelle de toute la population d’un pays, avec tri « sélectif » à l’AK-47 pour la fosse commune. Pas de quoi rire, cette fois.
    Est-ce que Joe Biden avait été prévenu de ce « loupé » dans le retrait programmé ?
    A quand les manifs anti-pass dans les rues de Kaboul…, euh, Paris ?

  42. Baerenkopf dit :

    Source : Senators « Horrified » To See Black Hawk Helicopters In Taliban Hands (Zerohedge)

    Between 2003 and 2016, the United States transferred 75,898 vehicles, 599,690 weapons, 162,643 pieces of communications equipment, 208 aircraft, and 16,191 pieces of intelligence, surveillance and reconnaissance equipment to the Afghan forces, according to a 2017 Government Accountability Office report. Entre 2003 et 2016 les US ont transféré 75898 véhicules, 599 690 armes 162643 équipements de communications20208 avions et 16191 équipements d’espionnage, surveillance et reconnaissance aux Forces Afghanes selon un rapport de GAO de 2017.

    From 2017 to 2019, the United States also gave Afghan forces 7,035 machine guns, 4,702 Humvees, 20,040 hand grenades, 2,520 bombs and 1,394 grenade launchers, among other equipment, according to a report last year from the Special Inspector General for Afghanistan Reconstruction (SIGAR). Entre 2017 et 2019, parmi d’autres matériels, les US ont aussi passé aux forces afghanes 7035 mitrailleuses, 4702 humvees, 20040 grenades, 2520 bombes et 1394 lance-grenades selon un rapport du SIGAR de l’an dernier.

    Même si tout cet attirail n’est pas (encore?) tombé dans les mains des talibans, voila du bonus par rapport aux AK47 et RPG…. Le petit Massoud pourrait ne pas rigoler très longtemps..! (Pas certain que Boris Johnson/MI6 qui le sponsorise tiendrons la cadence)