Moscou va aider Erevan à moderniser ses forces armées tandis que Bakou négocie l’achat d’armes

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

  1. Mica X dit :

    Israël du coté des génocidaires… qui l’aurait cru il y a 50 ans ?

    • Paddybus dit :

      N’exagérons rien… la France vend aussi des armes…. est on responsable pour autant de l’usage qui en est fait… sachant qu’en général, une arme est faite pour tuer….???? votre parallèle est déplacé….

    • Czar dit :

      israel a toujours été du côté de ses seuls intérêts, ce qui est d’ailleurs logique. Il n’y a que de petits cocus sentimentaux pour s’en étonner.

      • Nicos dit :

        N’essayez pas de leur expliquer que la terre est ronde et qu’elle tourne, ils ne vous croiraient pas. Israël a aussi été de l’Afrique du Sud Apartheid…. Récemment, Israël établi des liens diplomatique, économique et même militaire avec des nations du golf qui il faut le rappeler finance des organisations dont une des principales « occupation » est de propager la haine des juifs et d’Israël. Sa en dit long sur leur capacité à agir en fonction de leurs intérêts.

        • fabrice dit :

          La France aussi a aidé l’apartheid.
          https://information.tv5monde.com/afrique/afrique-du-sud-la-france-joue-un-role-central-pour-armer-le-regime-de-l-apartheid-191629
          A la décharge d’Israël le soutien de ce pays à l’apartheid est tardif, il a lieu à partir de 1974, après que l’Afrique noire sous pression des pays arabes rompe avec Israël et vote la résolution « le sionisme est une forme de racisme » (aujourd’hui abrogée).
          De 1960 à 1974 les coopérants israéliens ont laissé de très bons souvenirs en Afrique noire parfois très visibles (l’hôtel Ivoire à Abidjan).
          Après 1974 ce sont plutôt des grands hommes d’affaires parfois peu scrupuleux et des marchands d’armes qui sont arrivés et le grand amour avec l’Afrique du sud blanche. Néanmoins si Israël a agit parmi les blanc d’Afrique du Sud c’était plutôt dans la modération vis à vis des lois racistes. le roi des Zoulous par exemple a toujours défendu Israël. Le blancs racistes d’ailleurs accusent les « Juifs » d’avoir sapé l’apartheid et d’être à l’origine de la décision de De Klerk de mettre fin à l’apartheid.
          L’ANC (le parti de Mandela) a « pardonné » à la France mais est rancunier face à Israël de manière assez troublante.
          Quand à Israël elle a renoué avec l’Afrique noire et avec le Maroc. Le 22 juillet l’Union africaine vient de lui accorder un statut d’observateur au grand dam de 15 (sur 49) de ses pays membres. Les pas contents étant surtout la RSA, l’Algérie et quelques larbins de la France (Niger, George Wéah, le Sénégal, le Gabon) qui n’agissent pas en général de manière indépendante.
          Visiblement Le Drian qui réclame l’aide de tout le Monde au Sahel y compris la Lituanie et l’Islande, des puissances militaires majeures, ne veut pas d’Israël dans la lutte contre les Islamistes.

    • Bikoro dit :

      @Mica X. Enorme surprise quand j’ai appris récemment que certaines des victimes nazies ayant survécu à la Shoah vivaient dans une grande pauvreté en Israël, parfois SDF, sans aucune assistance de « l’Etat-Nation ». Contradiction, contradiction… Bref!
      Concernant l’article proprement dit, je dois reconnaitre que Nikol Pachinian a bien manœuvré sa barque. Je le voyais déjà retraité, avec en prime un procès. L’homme rebondit. Quelqu’un doit pourtant porter la responsabilité de ce qui s’est passé. Peut-être les généraux ?

    • lxm dit :

      Je suis d’accord, Israël se place du côté de ceux qui génocident les arméniens; erdogan disait encore il y a peu que l’arménie n’existait pas, un pays inventé, factice, exactement ce que ceux qui veulent détruire israël disent aussi.
      Mais remarquez que d’autres pays n’apprennent pas non plus du passé, comme l’allemagne qui vendait dans les années 80 du matériel à l’irak pour créer des gaz pour génocider les kurdes.
      De nos jours les bibliothèques réelles ou sur internet regorgent de cas historiques et d’archives sur les pires vices de l’humanité, et les exactions d’états ou de religions impérialistes. ET de ces leaders voulant recréer le passé révolu et idéalisé. Et tous ces cultes de la puissance et du nombrilisme. Et on peut observer toutes ces lois et cultures qui asservissent les peuples, qui recréent l’esclavage après qu’il ai disparu, encore et encore.
      Plus personne n’a d’excuse à notre époque, plus personne ne peut dire qu’il ne savait pas ce que ses choix de vie et de loi entraineraient, plus personne !
      Un pays qui n’apprends pas, il mérite le châtiment qui lui tombe ensuite dessus.
      Celui qui méprise l’histoire est condamné à la répéter.

  2. Raymond75 dit :

    Ya bon la vente des armes, qui libèrent les peuples, car ces braves gens ne peuvent pas vivre avec leurs voisins !! Des cons …

  3. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    perso j’ai l’impression que ça va devenir un laboratoire comme l’espagne avant la seconde guerre mondiale… la turquie va tester son armement et sa doctrine en appuyant Bakou, tandis que les russes le feront avec Erevan…

    « Moscou opposa une fin de non-recevoir étant donné que le conflit ne concernait pas le territoire arménien mais celui de la seule république d’Artsakh [c’est à dire le Haut-Karabak, ndlr], non reconnue par la communauté internationale. » pour moi foutage de gueule de moscou, qui dans les faits ne voulait pas abimer ces liens avec bakou. Pour rappel la zone du Haut-Karabak était armennienne et elle fût cédée à bakou pour des raisons géopolitique par moscou durant l’ère soviétique. Même si les raisons (de la cession à l’ukraine) sont différentes de celles de la crimée, on voit deux poids et deux mesures dans la parole russe…

  4. souricière dit :

    Rappelons que l’Arménie est un pays qui a peu de moyens et peu de ressources et que comme par le passé, ce sera aux russes d’avancer les sous pour une modernisation qui ne pèsera pas grand chose malgré la communication qu’il y a derrière. Les moyens perdus lors de la guerre, s’ils sont retrouvés, ce sera déjà une grande victoire.

    Pendant ce temps là du côté Azerbaïdjanais, on prépare le second round en ayant déjà un potentiel militaire important et en le consolidant. Eux, ils ont les moyens et il n’y a que ceux qui veulent un peu trop considérer l’impact des russes qui vont penser que la situation s’inverserait.

  5. Super Cassoulet dit :

    Pourquoi Paris n’a pas profité de ses liens avec Erevan pour l’aider à se moderniser, voire à l’assister lors du conflict avec l’ Azerbaïdjan comme a pu le faire la turquie ?
    En même temps lorsqu’on voit la faiblesse du gouvernement macron sur les questions internationales, l’alignement sans conditions à washington et la soumission à Bruxelles il n’y a rien à espérer.

    • Pravda dit :

      J’en sais rien, peut-être parce qu’on est déjà en Afrique, au Levant, en Médor, un chouia dans le Pacifique, sans parler des opérations de garde-barrières sur le territoire National. Sans oublier bien sûr que l’Arménie est officiellement alliée à Moscou, ce qui n’a pas servi â grand chose d’ailleurs. Mais c’est de la faute du gvt français… tout comme la météo pourrie du mois de juillet d’après mon voisin.

    • Fred dit :

      L’Azerbaïdjan est très riche (pétrole) – bien plus que l’Arménie – et peut payer ses armes lui-même.

    • Dodo dit :

      Le seul lien entre la France et l’Arménie, c’était Aznavour (je rigole à peine!)
      Donc avant d’évoquer vos délires d’alignement à Washington et de soumission à Bruxelles, sachez de quoi vous parlez.

    • hoopy dit :

      Comment assister l’Arménie ? Le seul point de passage non hostile pour nous est la Géorgie qui s’est vendu aux Azéris pour le transit du gaz de la Caspienne. La seule manière d’assister l’Arménie, c’est de le faire discrètement en temps de paix (ce que j’espère on fait déjà, au moins pour contrer la Turquie). Un fois la guerre déclenchée, l’Arménie ne peut compter que sur elle même et peut-être (mais c’est pas sûr) sur la Russie.

    • Eugene123 dit :

      « Pourquoi Paris n’a pas profité de ses liens avec Erevan pour l’aider à se moderniser, voire à l’assister lors du conflict avec l’ Azerbaïdjan comme a pu le faire la turquie ? »

      Tout simplement parce que la France ne veut pas froisser les turcs! A la moindre « contrariété », la Turquie se fera un plaisir de lâcher des millions de réfugiés sur le territoire de l’UE. Déjà que les membres de l’UE n’arrivent pas gérer 50 pelés récupérés en mer par un bateau d’une ONG, alors des millions…

      • Thaurac dit :

        On a des intérêts pétroliers en Azerbaijan

      • Pravda dit :

        Bah pourtant on les « contrarie » un peu en Médor, on aide comme on peut les grecs, les égyptiens..
        L’arme des migrants est un pistolet à un coup, après ça sera la rupture complète avec l’UE, dont Erdo a économiquement besoin.

        • Eugene123 dit :

          @pravda: Il est fort le Erdogan… Avec un pistolet à un coup, il arrive à obtenir de l’UE des milliards d’euro d’aide en rafale!!!

          • Pravda dit :

            Demandez aux allemands, je pense qu’ils ont plus besoin d’erdo que nous, notamment pour contrôler « leur turcs ».
            Personnellement, j’investirais ces milliards dans des services d’immigration plus efficace que frontex.
            Et vous allez être content, la vague afghane est déjà en train d’arriver.

    • Turco dit :

      Peut etre tout simplement que Paris n’avait aucun moyen d’aidé une fois le conflit engagé , sans traverser la Turquie , rergarder une carte quand vous penser geopolitique

    • ron7 dit :

      Non, tout n’est pas possible !!
      Si on regarde un peu l’histoire récente !
      Entrer en conflit avec un pays, c’est une chose… avoir un plan pour sortir du « truc », c’est autre chose !
      Indochine – fr
      Vietnam – US
      Irak – US
      Afghanistan – US
      On a calculé l’aller, sans se soucier de la fin du voyage !! Le retour… de flammes

      Libye : La France y est allée sous un prétexte discutable, et s’en est allé ! Khadafi, n’est plus aux commandes, ça on le sait, mais pour le reste, bon, ça se discute ! Chaos et pagaille, et de nouveaux entrants qui jouent aux cons !
      Et Sarko à qui on doit l’épisode libyen, n’est même pas en prison avec toutes ses casseroles et autres trafics !
      Liberté, égalité, fraternité ! Bof !

      Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !”
      Coluche

  6. Momo dit :

    Vlad est dans un rôle d’arbitre qui lui plait sans doute sur le fond mais qui ne lui permettra pas d’apaiser les tensions pour l’avenir.
    La Russie vendrait pour 2B€ d’armements aux azéris. Pour taper sur qui? Cherchons un peu…
    Et par ailleurs Vlad garanti bla bla bla plein de bonnes choses à l’Arménie… oui… ils y croient très fort.

    Donc les arméniens actuellement les cocus de l’histoire doivent garantir le court terme et n’ont malheureusement pas d’autre choix. Sans doute essaient ils déjà à juste titre de trouver des sponsors plus fiables et sérieux que Vlad mais dans tous les cas ils sont partie pour une longue période de disette et d’humiliation. Qui pourrait ressortir dans 20 ou 30 ans, voir plus, mais qui ne restera pas en l’état ad vitam aeternam.
    Un petit sujet pour l’avenir dans cette région déjà richement dotée.

  7. Max dit :

    Un Dôme de fer en Arménie ?

  8. Nicos dit :

    Faut absolument que les Arméniens s’équipent en drone et en équipements de guerre électronique anti drone. Il faut aussi que l’armée Arménienne s’entraîne avec des exercices simulant à nouveau une attaque massive de drone. Sans sa, les Arméniens du karabakh connaîtrons le même sort que ceux du Nakitchevan. La guerre entre état est devenue est sport de riche et je doute que L’Arménie puisse tenir la comparaison malgré son infanterie de très bonne qualité et son réseau de fortification. En plus, avec les conditions du cessé le feu, L’Arménie a perdu une grosse partie de positions fortifiées entre elle et l’Azerbaïdjan, positions qui avaient tenu le choc : elle est en position défavorable en cas de nouveau conflit. Sa sent pas bon pour L’Arménie (le peuple Arménien) et malgré sa position défavorable, elle refuse tout dialogue. Sa va se finir en victoire Azeri avec l’expulsion des Arméniens du Karabakh.

    • Fred dit :

      @ Nicos

      L’Arménie ne fait pas du tout le poids question PIB et population face à l’Azerbaïdjan (respectivement 1 à 6 et 1 à 3). Inutile dans ces conditions d’imaginer pouvoir rétablir un quelconque équilibre militaire.

      Elle ne peut compter que sur la Russie pour sa défense. Qui d’autre viendrait l’aider ? Le pays est pris en sandwich entre deux ennemis, dont l’un – la Turquie – est membre de l’Otan, qui en conséquence n’aidera pas l’Arménie contre l’axe Turc pour des raisons géo-stratégiques évidentes ; d’autant qu’il faudrait passer par la Géorgie, que la Russie surveille comme un maquignon, c’est son arrière-cour. Quand à la France, prendre position aux côtés de la Grèce, c’est possible et elle le fait ; mais penser pouvoir aider l’Arménie, vu sa position géographique et les enjeux politiques divers qu’elle représente pour des pays puissants, il ne faut pas trop rêver.

      L’Azerbaïdjan a essentiellement repris les terres qu’il avait perdu lors du dernier conflit, et a instantanément stoppé son offensive au coup de sifflet russe, et avant que le Haut-Karabagh ne tombe entièrement sous la coupe de ce dernier.

  9. Lagaffe dit :

    De hauts responsables arméniens ont critiqué l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) pour ce qu’ils considèrent comme une réponse inadéquate aux tensions persistantes le long de la frontière de l’Arménie avec l’Azerbaïdjan, lors de leur rencontre avec le secrétaire général de l’alliance militaire dirigée par la Russie lundi. Le ministre de la défense, Archak Karapetian, a également réprimandé personnellement Stanislav Zas au début de leurs entretiens à Erevan. « Nous attendions votre visite en mai. C’était une période assez tendue pour l’Arménie, mais malheureusement votre visite n’a pas eu lieu », a déclaré Karapetian à Zas dans des remarques rendues publiques par le ministère arménien de la défense.
    La suite :
    https://armenews.com/spip.php?page=article&id_article=82337

  10. Plusdepognon dit :

    Les USA avaient un homme qui leur était favorable en la personne de pachinian, mais c’est surtout les relations bilatérales entre la Russie et l’Azerbaïdjan qui a été volontairement ignoré côté arménien :
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/11/18/olivier-roy-l-armenie-a-cru-au-mythe-de-la-russie-chretienne_6060140_3232.html

    Suite aux conflit, on a vu fleurir les analyses disant que Moscou reprenait la main :
    https://www.lepoint.fr/monde/haut-karabakh-les-russes-sont-les-grands-vainqueurs-10-11-2020-2400469_24.php

    https://www.lesechos.fr/monde/europe/armenie-nikol-pachinian-remporte-des-legislatives-contestees-par-lopposition-1325279

    On a pu être surpris par la manœuvre turque, l’aide d’entreprises israéliennes et la gêne de l’Iran…
    https://www.lefigaro.fr/international/teheran-se-sent-assiege-par-les-nouveaux-amis-d-israel-dans-le-golfe-20210223

    La Russie n’est pas l’ URSS, d’autres acteurs avancent dans le Caucase et y pèsent de plus en plus lourd :
    https://theconversation.com/le-caucase-chainon-majeur-du-projet-chinois-des-routes-de-la-soie-151783

    https://theconversation.com/inde-armenie-vs-pakistan-azerba-djan-les-repercussions-de-la-fracture-indo-pakistanaise-sur-le-conflit-caucasien-160574

    C’est ce nouveau grand jeu auquel nous assistons :
    https://www.revueconflits.com/le-nouveau-grand-jeu-bonus/

  11. lxm dit :

    L’arménie est simplement foutue, son existence et la survie de son peuple dépendent du bon vouloir d’erdogan. Ce dernier nie le droit à l’existence de l’arménie qu’il considère comme un pays « inventé ». Il glorifie l’histoire de l’empire ottoman dont il se voit en continuateur mais refuse l’histoire des autres. La 1ere partie de son plan a réussi, il s’est relié à bakou et l’énergie d’asie centrale. La seconde devrait être l’annexion pure et simple avec le nettoyage ethnique total. Il veut aussi changer les frontières avec la bulgarie, la grèce et chypre, et a déjà changé les frontières avec la syrie et l’irak, puisque ses armées s’y trouvent. Evidemment, en cas de guerre majeure, il ne se contenterait pas de « sudètes » mais annexerait tous ses voisins, car son objectif clair et affiché est la conquête de l’europe, il veut un pays aussi puissant et peuplé que les usa ou la chine. Jusqu’où ira le dragon ?
    Perso je trouve cela pathétique, je n’y voit pas d’ambition mais juste de la volonté d’écraser autrui pour satisfaire son égo en cherchant la moindre faille, tel un violeur en série sur une plage de nudiste, il n’y a derrière tout ceci aucune idée de faire avancer l’ensemble de l’humanité.

  12. Lagaffe dit :

    Les escarmouches entre soldats arméniens et azerbaïdjanais sont quotidiens, les soldats russes observent mais se gardent bien d’intervenir ! Visiblement cette situation de conflit permanent ne gêne pas Moscou et au contraire, lui permet de continuer de vendre des armes aux deux camps et de se présenter en « médiateur » en même temps !
    Pourquoi régler un conflit qui n’apporte que des bénéfices à Poutine à permet le maintien de l’Arménie dans une situation de dépendance forcée ?
    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=82452
    et
    https://armenews.com/spip.php?page=article&id_article=82503
    et
    https://armenews.com/spip.php?page=article&id_article=82496

    • Pravda dit :

      Exactement ma pensée. Gagnant sur les deux tableaux. Seul problème, les pays voisins proches de Moscou observent et vont avoir de sérieux doutes sur la fiabilité de leur encombrant allié.

      • Lagaffe dit :

        Les arméniens eux-mêmes ne sont pas dupes de « l’amitié » russe. Ils ont voté pour Nikol Pachinian et contre le candidat de Moscou.
        L’Arménie est le seul pays de l’OTSC où a lieu des élections libres.

  13. Daniel BESSON dit :

    Cit:[ L’Arménie est le seul pays de l’OTSC où a lieu des élections libres.]

    Mais que les Arménuches foutent le camp de l’OTSC ! En pleine crise Afghane ils vont en prendre la présidence tournante et empêcher cette organisation de s’occuper de choses sérieuses !
    C’était déjà le cas lors de leur dernière présidence ….
    Que Pachinian demande donc des armes à la France et aux EU , et que ces deux pays y envoient des troupes de montagne . Micron et MilliTalleyarand ne semble attendre que ça !
    Cela passera aussi par l’expulsion de près de 700 000 Arménuches de Russie à minima comme les Russes ont eu le courage de le faire avec les Géorgiens en 2006 ….
    Même les Russes de descendance Arménienne seraient prêts amtha à l’accepter .