Afghanistan : Moscou envoie un message aux jihadistes en déployant des bombardiers Tu-22 « Backfire » en Ouzbékistan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

165 contributions

  1. J.Charles dit :

    Un commentaire très hors sujet si ce n’est que les régions dont on parle sont intéressantes (et pas uniquement de gros déserts);
    La vallée de Ferghana, qui est mise sous les projecteurs pour de mauvaises raisons, est en fait un endroit un peu magique, connue pour la fertilité de ses sols qui produisent en abondance depuis des millénaires, et qui était une étape importante des routes de la soie.
    La vallée est bordée par des montagnes gigantesques (jusqu’à 6000m d’altitude) qui bloquent toute pluie et assurent un ensoleillement parfait toute l’année, et irriguent abondamment la vallée avec leurs torrents. Les tomates qui y poussent -et qui sont vendues 10, 20 Euros le Kilo en Russie- ont tellement de goût qu’elles en paraissent sucrées, les oranges sont comme du sirop, les abricots comme du miel!
    Seuls deux autres régions au monde ont des conditions climatiques quelque peu similaires: la micro-vallée de Menton, en France, et des parties de l’Andalousie, malgré des précipitation plus élevées à cause de l’influence Atlantique.

    La vallée ne possède aucune frontière avec l’Afghanistan, et en est même séparée par un pays entier: le Tadjikistan. Si groupes islamistes il y a, ils ne doivent pas être directement liés aux activités en Afghanistan.

    • Le Breton dit :

      En tout cas la question est de savoir pourquoi nous n’arrivons pas à venir à bout de ces barbus avec nos énormes moyens occidentaux quand en 8 ans, la France a quasiment exterminé le FLN algérien sur un terrain plus grand que l’Afghanistan avec un relief favorable à la guérilla et sans les moyens matériels et humains d’aujourd’hui.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « En tout cas la question est de savoir pourquoi nous n’arrivons pas à venir à bout de ces barbus  » Risques de dommages collatéraux (bavures si vous préférez) avec toute la propagande qui va avec! Rappelez vous l’histoire du « mariage » au Mali ou même certains venaient faire la « retape » sur ce blog en vouant Nos forces aux gémonies!’

      • souricière dit :

        Pourquoi les énormes moyens occidentaux n’y sont pas arrivés? Sans doute parce que le conflit afghan n’a jamais mobilisé d’énormes moyens.
        On fait comme si on a été à fond dans ce conflit pendant 20 ans, mais c’est faux.
        Petit rappel:
        de 2001 à 2006, l’Afghanistan était un théâtre secondaire (les moyens US concentrés sur l’Irak) on tournait autour de 30 000 hommes. Pour nous, cette époque c’était encore de la patrouille en P4 béret sur la tête.
        De 2006 à 2008 ça monte un peu plus mais sans aller dans des excès de dingue, on flirte autour de 50 000 hommes. Pour nous c’était l’avant Uzbin qui a fait découvrir ce conflit à ceux qui ne savaient même pas qu’on y était.
        Ce n’est qu’avec l’élection d’Obama et le retrait de l’Irak, que les américains ont voulus créer un « surge » qui culminera pendant 2 ans avec environ 140 000 hommes avant l’annonce du retrait pour 2014.
        Après 2011 les effectifs n’ont fait que de fondre pour garder environ 10-15 000 hommes sur les dernières années.

        Les moyens humains n’ont jamais été massif sur le long terme en Afghanistan, il n’y a jamais eût 140 000 hommes combattants les talibans pendant 20 ans. Quand on enlève les périodes de montée en puissance et de retrait qui clairement ne permettent pas/plus de mener des actions de combat, ben vous avez qu’une toute petite période.
        Retirez aussi un grand nombre d’effectifs ne menant pas d’actions de combat, qui ne sont pas sur le terrain et finalement vous avez un dispositif qui n’est aucunement comparable à ce que les russes pouvaient avoir en Afghanistan ou les français en Algérie.

        L’Afghanistan n’a jamais été une priorité et d’une grande préoccupation pour les pays occidentaux. Un désintérêt très rapide pour ce pays dès 2002 et très vite la seule préoccupation était de savoir comment le terminer, même pas comment le gagner.
        L’envie de gagner n’a jamais été présente, la seule envie c’était d’avoir le moins de morts possibles , certains contingents ne sortant même pas du tout de leurs bases.

        Mais il faut bien différencier les pratiques militaires , les talibans ne jouant jamais la confrontation directe. Sur le terrain ils ne gagnaient pas les combats, même si on aime parler de super guerriers, ils ont pris un ratio de pertes largement en leur défaveur. Mais un mort occidental a plus de valeur que la mort de dizaines d’entre eux et on le sait, l’opinion public chez nous est très sensible à la moindre perte surtout quand il juge un conflit « sans intérêt » alors qu’en face ils combattent chez eux par conviction .
        La plupart des morts occidentaux le sont par des IED.

        En Algérie, la France c’était 450 000 hommes sans compter les supplétifs algériens sur un pays qui comptait environ 10 millions d’habitants, qui comprenaient plutôt bien le français. L’Afghanistan c’est 40 millions d’habitants qui ne parlent pas une langue occidentale

        Les moyens mis en oeuvre par l’occident n’ont jamais été massif et aucun projet ne guidait l’action en Afghanistan, on ne savait même pas quoi faire à part patrouiller et attaquer ceux qui vont vous attaquer. En Algérie il y avait un objectif qui servait de guide et on n’hésitait pas à pratiquer la peur y compris par des exactions pour parvenir à gagner le combat. En Afghanistan, le taliban jette son arme dans un buisson au passage d’un convoi et on le laisse tranquille, un village qui soutient les talibans ne sera pas considéré comme acquis à l’ennemi et on ne fera rien quand en face les talibans font des exemples chez ceux qui travaillent avec ou pour les « étrangers » ou le gouvernement de Kaboul. C’est con, mais cette terreur permet de faire rentrer dans le rang bien du monde « civil » qui ne cherche pas de problèmes et cherche la solution pour les éviter. Ce n’est pas propre à l’Afgha, dans tous les pays en guerre c’est ainsi, l’ennemi est plus accepté quand il est craint et c’est ensuite qu’il faut se montrer doux et généreux avec ceux qui acceptent et coopèrent.
        En occident on a arrêté de « jouer » avec les civils, on a arrêter de les prendre en compte comme des acteurs nécessaires à la réussite, les civils sont mis de côté dans les conflits, seul les gens en armes sont la préoccupation.

        • Wa Terlou dit :

          Des excuses, c’est toujours facile d’en trouver ou…d’en inventer. Reconnaître sa défaite (sans être défaitiste, dans un esprit gaullien par exemple (« Nous avons perdu une bataille… ») voilà qui est bien plus difficile pour les esprits faibles, incapables d’analyser leurs faiblesses pour en tirer des conclusions importantes pour l’avenir. Ils préfèrent s’accrocher à une fausse fierté et au mythe de leur invincibilité, même lorsque tous les faits prouvent qu’ils se trompent. Sans compter le fait que le monsieur ci-dessus ne se contente pas de faire dans la dénégation. Il prône carrément un génocide et avoue au passage que des atrocités ont été sciemment commises en Algérie. Il fallait tuer plus de civils pour espérer l’emporter en Afghanistan. Malheureusement on ne peut plus tuer impunément des civils.

          Ben oui, Toto. L’armée aussi est « civilisée ». On ne peu plus tuer impunément des gens innocents. Il va falloir retourner voir ton psy pour ces pulsions irrésistibles de trucider ton prochain qui te travaillent. Tu pourrais aussi les assouvir en faisant serial killer. Dans les FAR, c’est plus possible sans conséquences sérieuses et immédiates pour toi et la hiérarchie.

          • Joe dit :

            Clairement le psy est pour vous… Regretter de ne pas pouvoir tuer massivement des civils pour ‘gagner’ est bien le raisonnement d’un esprit faible englué dans des convictions digne du bas moyen-age.
            L’avenir de l’humanité n’est pas dans la guerre et encore moins dans le massacre d’innocents. L’humanité survivra éventuellement grâce à sa prise de conscience par l’éducation.

            Pour rappel, le civil c’est aussi vous et vos proches…

      • Maurice dit :

        et c’est avec un coup de pied aux fesses que les algériens ont dégagé les envahisseurs

        • Harry dit :

          Commentaire inepte et hors sujet…

        • DAVE dit :

          Ils ont surtout égorgés des dizaines de milliers de Harkis, femmes et enfants avec…. Parce que le coup de pied aux fesses, c’est le FLN qui l’avait pris !

      • Fred dit :

        @ Le Breton

        Un petit problème avec les chiffres :
        Guerre d’Algérie : 470 000 soldats en permanence de 1956 à 1962, dont 75 000 sont morts. (Sgulp)

        • Vinz dit :

          Côté français : 25 000 morts, dont 15 500 au combat ou par attentat, 65 000 blessés et 485 disparus.

          • Fred dit :

            @ Vinz

            Pas oublier les 50 000 Harkis morts dans l’addition.

          • Diallo Souleymane dit :

            Ceux qui étaient encore catégorisés en mai 1962 comme « Français musulmans de souche nord-africaine », ou « rapatriés musulmans », dans les circulaires des administrations françaises en charge des rapatriés d’Algérie, se sont vus, en quelques semaines tout au plus, requalifiés en « réfugiés », « harkis », ou « FRONA » — Français rapatriés d’origine nord-africaine —, mais ne furent jamais désignés comme simples « rapatriés ». Ce glissement sémantique ne provient ni d’une production administrative peu rigoureuse, dépassée par l’urgence des circonstances politiques et sociales du printemps et de l’été 1962, ni de l’arrivée massive de 600 000 rapatriés, dont 90 000 harkis et leurs familles. Il témoigne, au contraire, d’un processus politique de disqualification des populations « françaises musulmanes d’Algérie » à faire valoir leurs droits de rapatriés. Il s’agissait là d’une continuation des pratiques administratives et politiques du temps colonial qui, jusqu’en 1958, avait séparé les habitants de l’Algérie en deux groupes juridiques et qui comptait bien poursuivre cette distinction en métropole. En dépit des accords d’Evian, alors que les « Français d’Algérie » pouvaient faire valoir leur droit de libre circulation pour se rendre en France, les « Français musulmans », dont les anciens soldats supplétifs de l’armée française, virent leurs tentatives de déplacements singulièrement limités. Le « fameux » télégramme du 12 mai 1962 du ministre d’Etat aux autorités militaires, Louis Joxe, stipulant que les « supplétifs débarqués [sur un territoire français,] en dehors du plan général de rapatriement seront en principe renvoyés en Algérie », rendait obsolète toute considération de la libre décision de parti…
            Les harkis ne sont pas considérés un part entier des français, comme les noirs aussi, qui servirent à obtenir des médailles aux JO, ils seront renvoyés en Afrique s’ils demandent le départ de l’armée occupant en Afrique.
            https://www.youtube.com/watch?v=glvwUGDPWTI

          • Vinz dit :

            Sont pas oubliés. Sauf qu’ils sont morts après la guerre.

      • lgbtqi+ dit :

        Il me semble que les forces alliées en Afghanistan étaient d’obligées d’en référer à la police locale quand un terroriste avait été repéré dans une maison. Police locale bien connue pour son empressement et sa loyauté. Maisons bien connues pour ne pas communiquer souterrainement entre elles …

        Je ne veux pas parler à la place de celles et ceux qui « ont fait l’Afgha », mais si cela est bel et bien confirmé, nous aurons un des éléments explicatifs …

        • Pascal (l'autre) dit :

          « comme les noirs aussi, qui servirent à obtenir des médailles aux JO, ils seront renvoyés en Afrique  » Débile profond ! Ils ont la nationalité française! Avant de sortir des conneries pareilles faites vous greffer des neurones!

          • lgbtqi+ dit :

            Merci de réserver votre réponse à l’auteur des propos que vous critiquez avec pertinence … Je n’ai rien à avoir avec ceux-ci … lol

        • Sacha dit :

          Il y a eu plusieurs façons de procéder successives en afgha. La seule qui donnait des résultats était la plus risquée, à savoir occuper le terrain. Il s’agit de ne pas dormir au camp mais en ville, chez l’habitant ou pas à l’occasion, et de réagir au plus vite lorsque des éléments ennemis sont repérés. Y compris en investissant les domiciles (en prenant tous les risques qui vont avec, se tromper de baraque étant le moindre d’entre eux). C’est la façon de faire qui aurait dû être pérennisée dans l’optique d’infliger un maximum de dégâts aux forces ennemies (impliquant également d’en recevoir).

      • JEAN AUGERON dit :

        L’Algérie était un département français. La France a donc pu décréter la mobilisation générale du contingent (service militaire de 28 mois) et envoyer jusqu’à 500 000 hommes en permanence sur place. 500 000 hommes c’est pas rien.

        • Commandant Monastorio dit :

          Objection, votre honneur !
          l’Algérie française était constituée de trois départements, et non d’un seul (Alger, Oran et Constantine).
          Jamais la mobilisation générale ne fut décrétée lors des « événements » d’Algérie mais une mobilisation partielle en 1960.
          Il n’y eut, au vingtième siècle, que deux mobilisations générales en France : 1914 et 1939.

        • Joe dit :

          Sans oublier la durée de service militaire obligatoire qui était je crois de mémoire de juste… deux ou trois ans !

      • Legrosgregou dit :

        À mon avis c’est parce que leur base arrière est au Pakistan, et tant que tu ne la détruis pas, ça continuera. Mais cela impliquerait de s’attaquer au Pakistan, ce qui n’est peut-être pas une bonne idée.

      • felipe dit :

        simple, a priori :
        l’algérie , c’était la france, même pas une colonie, avec 1.5 millions de concitoyens métropolitains sans compter la population native. rassurez vous, les « vrais métropolitains » de métropole se foutaient des uns comme des autres.
        le FLN était une organisation armée et soutenue par des adversaires potentiels avec un projet politique qui n’avait rien à voir avec la religion. c’était un projet très sécularisé et structuré par l’idéologie révolutionnaire
        la france y a déployé jusqu’à 500 000 h dans un contexte où l’opinion publique ne réagissait pas comme aujourd’hui, et en acceptant le « prix du sang » : plus de 15 000 soldats français tombés en 8 ans
        aujourd’hui, les OPEX se conduisent loin du pays, dans un environnement sociologique proche de l’indifférence, pour des considérations géopolitiques qui échappent à la plupart des français, avec l’objectif de ne pas avoir à expliquer à l’opinion publique pourquoi on peut mourir à 5000km, enfin avec une tendance lourde en europe à ne pas accepter le « prix du sang » , autrement que pour une agression physique et massive du territoire national..; et encore, même pas certain.
        en tout cas, ce ne sont pas les satellites, les drones, les forces spéciales et les bombres à précision métrique qui font gagner ce genre de guerre, ce sont les « boot on the ground »
        les USA en IRAK : 50 jours de guerre éclair et 500 semaines d’emmerdements

      • blavan dit :

        La France a anéanti le FLN , mais elle a rendu l’Algérie aux algériens, on peut faire le même constat au Viet Nam, en Irak et aujourd’hui en Afghanistan, et demain au Sahel. Au passage nos dirigeants politiques français et américains auront envoyé leurs jeunes dans l’impasse éternel de l’occupation des pays qui n’étaient pas le leur. L’éternel dilemme des guerres qu’on ne peut pas perdre, mais qu’on ne peut pas gagner.

        • Mat49 dit :

          @ Blavan « La France a anéanti le FLN , mais elle a rendu l’Algérie aux algériens, on peut faire le même constat au Viet Nam, en Irak et aujourd’hui en Afghanistan, et demain au Sahel. » Comparer l’Algérie avec le Vietnam est évidement une blague, je ne vais pas prendre ça au sérieux.

          Ajouter une petite opération comme le Sahel, où malgré notre quasi absence sur le terrain l’ennemi ne nous défait pas est encore plus drôle.

          La confusion intellectuelle est totale chez vous, à grand coup de poncifs déconnectés de la réalité.

          Un exemple: vous parler du Vietnam dans le lot des guerres « qu’on ne peut pas perdre, mais qu’on ne peut pas gagner. » Je ne pense pas qu’il y ait eu match nul au Vietnam. C’est au contraire l’exemple d’une guerre perdue.

          • blavan dit :

            @mat 49. Peut importe les comparaisons, le dénominateur commun, c’est que l’occident fini toujours par partir. La seule « réussite « , c’est la quasi extermination des peuples colombien par les espagnols, mais c’était une autre époque, et heureusement on a fait des progrès sur les droits de l’homme.

          • Mat49 dit :

            @ Blavan si comparer des carpes et des lapins ne rime à rien.

            Nouvel exemple d’absurdité: « La seule « réussite « , c’est la quasi extermination des peuples colombien par les espagnols ». Absolument aucun rapport avec le sujet c’est une guerre de conquête. Vous mélangez tout et son contraire.

            L’occident cela ne veut rien dire. Les anglais sont partis en Malaisie après avoir gagnée. les américains ont quitté l’Irak en 2010-2011 après avoir battu Al Quaeda. Partir quand on gagne à l’extérieur c’est exactement ce qu’on recherche.

            Vous osus entendez que la victoire impliquerait de rester. Ce qui est un total non sens, toutes les guerres ne sont pas des guerres de conquête.

      • Czar dit :

        règles d »engagement : je doute que pendant la guerre d’algérie on laissait des égorgeurs armés se balader sans leur tirer dessus parce qu’ils n’avaient pas ouvert le feu les premiers

        l’Occident s’est créé tout un tas de barrières faussement morales qui le mettront à bas s’il les suit jusqu’au bout.

        la première des moralités à la guerre, c’est de gagner.

      • John dit :

        Il y a des dizaines de raisons…
        1. L’Afghanistan a subi des guerres depuis longtemps, et les problèmes d’extrémisme ont été causés par ces guerres. Donc par définition il y a un ressentiment contre les pays qui ont envahi leur pays.
        Et certains Afghans pensent encore que l’OTAN en Afghanistan en fait c’est la Russie.
        2. L’Afghanistan est un pays parmi les moins développés de la planète. Je dis cela dans le sens où il y a des centaines de vallées qui n’ont pas accès à l’eau courante, l’électricité, l’information, etc… et à peine accès à l’école ou exceptionnellement accès à l’école.
        Si on prend le manque d’accès à l’information dans ces zones reculées, rares sont ceux qui ont vu pourquoi les USA et l’OTAN les ont bombardé.
        3. Les « non-Talibans » connaissent les Talibans. Et les dénoncer signifie être en danger de mort. Ils savent aussi à quel point ils sont puissants, et savent que l’armée et la police afghane ne pourront pas s’en défendre. Déjà que l’OTAN avec tous ses moyens n’a pas réussi. Imaginez devoir faire sans soutien aérien en Afghanistan (hélicos de combat, avions de chasse / d’attaque, hélicoptères sanitaires, hôpitaux militaires en traumatologie)… C’est impossible.
        Donc la meilleure chose à faire pour les locaux, c’est de ne pas se mêler de quoi que ce soit.
        4. Le départ attendu de l’OTAN… Ils savent pertinemment que ce n’est pas prévu pour durer. Pourquoi prendre des risques pour leur vie et leur famille?
        5. L’Algérie faisait partie de la France. Il y avait déjà tout un réseau de services de renseignement, la connaissance du pays, etc… Ce n’est pas la même chose que d’entrer dans un pays où personne ne parle leurs langues, et connaissent leurs cultures, traditions, quotidien….
        6. Il faut différencier le FLN des Talibans. Pour commencer, il y a un côté moins organisé chez les Talibans, mais une peur de ceux-ci.
        Le FLN ne faisait pas forcément peur aux Algériens qui voulaient rester avec la France. Et il y a un côté moins radical. Se battre pour une nation, ce n’est pas la même chose que se battre pour dieu. Les nationalistes ont un raisonnement rationnel, ils ont des raisons factuelles de vouloir leur indépendance. Et ce n’est pas du nationalisme à la Hitler. C’est le nationalisme d’un pays colonisé qui voit ses richesses exploitées par le colon (c’est comme ça que c’est interprété).
        C’est plus facile de combattre cela que l’extrémisme religieux. Regardez les conflits historiques les plus violents. Les croisades, et autres conflits religieux (catho protestants, chiite sunnite , etc…). Et même Israël Palestine aujourd’hui… Il y a peu de place pour la discussion, les négociations, la collaboration. Chacun reste sur ses positions, et se voit comme défenseur face à l’agresseur.
        7. Combien de morts en Afghanistan? On parle des militaires tués au combat ou dans des accidents. Mais qu’en est-il des civils? Imaginez que votre enfant et votre femme se fasse tuer lors d’un bombardement (en dégât collatéral ou alors en réelle erreur)… Quelle serait votre réaction? « Je vais me battre contre ces enc**és » je présume. Qui fait cela ? Les Talibans. Pour bcp d’Afghans, il y a des proches qui ont été tués. Bcp rejoignent les Talibans dans ce contexte, et ceux qui sont victimes des Talibans cherchent à fuir.

        Je pense qu’il n’y a pas de comparaison valable à faire.

    • Auguste dit :

      « La vallée ne possède aucune frontière avec l’Afghanistan »,mais c’est là qu’est né le mouvement islamiste ouzbèk,(1991,année de l’indépendance) qui y foutait la m….,ainsi que dans les pays voisins,jusqu’en Russie.Karimov a fait un nettoyage et les MIO sont partis rejoindre l’EI en Afghanistan.On les retrouve au Pakistan (attentat de Karachi),Irak-Syrie,USA (attentat 2017?),Turquie,Suède (attentat 2014?).Depuis la mort de Karimov,on a un peu lâché les rênes et on peut penser que les MIO aimeraient remettre le couvert au pays.C’est loin d’être la Vallée Heureuse.

    • lxm dit :

      Le wiki rajoute: Elle( la vallée de Ferghana) s’étend sur environ 22 000 km2 et est peuplée d’environ onze millions d’habitants, près d’un cinquième de la population totale de l’Asie centrale. C’est en outre la région la plus densément peuplée d’Asie centrale.
      En gros c’est un pays à elle toute seule, et s’ils la prenaient, des islamistes pourraient y créer un califat et avoir beaucoup de ressources humaines à leurs dispositions.

    • EchoDelta dit :

      Des tomates à 10 ou 20 euros le kilo en Russie? Et bien même en France il faudrait qu’elles soient particulières pour trouver preneur à ce prix.
      Mais sinon votre commentaire reste très intéressant. Les particularisme géographiques sont toujours fascinant à étudier.

      • J.Charles dit :

        Merci!
        En Russie tout le monde sait que ce qui vient de Ferghana vaut largement son pesant de roubles 🙂
        Je vous invite à essayer s’il vous prend de visiter Moscou

        • Mica X dit :

          Oui, l’Ouzbékistan et ses pastèques, ses légumes…C’est pas des trucs made in Hollande sans saveur à tel point que tu ne sais plus si tu manges une tomate ou une courgette…

          Pourquoi essayer à Moscou, c’est plus facile d’aller à Tachkent

          Bon appétit

    • Ottomania dit :

      Les terroristes ont retrouvé leur foyer, spectacles garantis pour l’occident dans deux ans.

    • Edgar dit :

      @J.Charles Votre commentaire est tout-à-fait dans le sujet : on néglige trop souvent les fondamentaux géographiques, culturels et ethniques dans l’étude des questions militaires. Ce qui amène bien des déboires (les Mongols dans les montagnes de Slovaquie, Napoléon en Russie, les troupes us au Vietnam, …)

    • Castel dit :

      Je ne suis pas sûr qu’aujourd’hui, cette merveilleuse vallée à laquelle vous faites allusion produise toujours les délicieux agrumes que vous citez….
      Je ne serais pas étonné que, comme dans la plus grande partie de l’Afghanistan, ces cultures aient été remplacées par celle……….du pavot !!!!

  2. eric dit :

    C’est quand même particulièrement amusant de voir les russes reprocher aux occidentaux leur « retrait hâtif » d’Afghanistan, alors qu’eux-mêmes ont fini par s’enfuir de ce pays la queue entre les jambes après l’avoir mis à feu et à sang pendant dix ans ! Quant aux « Backfire », on rappellera juste que cet avion était déjà en service dans les DA-VS soviétiques en 1979… et qu’il n’a rien changé au résultat final de la guerre en Afghanistan.

    • jyb dit :

      @eric
      on devrait surtout parler des b52 américains qui font leur retour en afgha.

      • lgbtqi+ dit :

        « y’a bon » !

      • Castel dit :

        Ben justement, pour une fois, les Russes et les Ricains devraient essayer de se mettre d’accord au lieu de se tirer dans les pattes :
        Les russes pourraient envoyer leurs TU22 pour appuyer les chefs de guerre des régions qui se trouvent le plus près de leurs frontières, (Ouzbékistan, Tadjikistan etc…) pendant que les B52 U.S. s’occuperaient du reste du pays, maintenant qu’ils semblent comprendre que c’est leur intérêt commun de ne pas voir les talibans revenir au pouvoir !!

    • Thaurac dit :

      Un peu comme les B52 qui étaient en service au Vietnam, au golf en Afga etc etc et qui finalement n’ont jamais rien changé au résultat

      • PK dit :

        Ça leur a permis de gagner à Khe-San et d’éviter une humiliation type Dien Bien Phu. C’est déjà pas mal 🙂

    • berger dit :

      le gouvernement mis en place par les russes a tenu 2 ans face aux talibans et a la cia alliee a l’epoque, on va voir combien de temps tiendra celui mis en place par l’otan

      • Fred dit :

        @ berger

        Les talibans interviennent plus tard (1994) pour renverser l’État islamique d’Afghanistan (1992-1996) sans lien avec les soviétiques, qui a lui-même reversé la République d’Afghanistan (1987-1992), qui a elle-même remplacé la République démocratique d’Afghanistan (1978-1987) qui fût, elle, soutenue par les soviétiques.

        Tout le monde à suivi ?
        Ceci dit, berger, on comprend le sens de ce que tu veux dire, malgré ce recadrage historique.

    • IDA dit :

      @eric
      Faut voir, à l’époque les talibans était aidé par les États-Unis et le Pakistan et Reagan avait ruiné l’URSS.
      Pour l’intervention américaine à part le double jeu du Pakistan les États-Unis rester en grande supériorité.
      Mais pour les avions c’est la même chose pour les B-52 ils ont été engager au Vietnam et en Afghanistan mais au final il sont parti sans pour autant changer le cours de la guerre.

    • Deneux dit :

      Désolé de vous rappeler une vérité historique vous qui cherchez les effets de manche mais les soviétiques seront repliés en bon ordre et posément. Ils ne sont pas partis précipitamment de nuit comme les américains. Quand on est c.. et inculte c’est vrai que l’on perd son temps en ce moment à discuter avec des petites frappes.

      • tow dit :

        Pour info, ça fait 10 ans que l’on plie bagage en Afghanistan, 10 ans !
        Alors votre « précipitation » qui ferait croire en un départ en une nuit du pays, gardez le pour vous, Bagram d’il y a un mois n’était pas Bagram d’il y a 10 ans.
        Les soviétiques se sont retirés en moins d’un an, la moitié en moins de 3 mois laissant des quantités importantes d’armements, des cimetières de blindés qui, cédant à l’armée afghane un grand nombre de ses matériels déployés sur place à défaut de pouvoir les retirer proprement et en bon ordre, les soviétiques se faisant constamment harceler dans leur retraite, perdant plus de 500 hommes sur ces quelques mois.

        Mais oui vous avez raison de traiter les autres d’incultes, encore faut-il savoir de quoi on parle pour se faire donneur de leçon, car vous ne faîtes qu’étaler votre propre désir de voir les américains être humiliés quand vous cherchez à refaire votre « vérité historique » en valorisant les soviétiques dans un conflit qui aura amplement participé à l’effondrement de l’URSS.

    • aleksandar dit :

      C’est magique la propagande
      Vous confondez, ce sont vos amis US qui se sont enfuis la queue entre les jambes du Vietnam
      Le retrait des troupes russes d’Afghanistan s’est parfaitement déroulé, dans le calme et sans incidents

      • Courmaceul dit :

        Deneux, c’est votre cousin ?

      • Euclide dit :

        Pour le picador de service @ courmaceul ( juif, pro américain , anti russe et anti arabo- islamique ) vous avez ( encore ) perdu une occasion de vous taire.
        Voir les échanges plus bas entre Sylvain, Philip , Aleskandar et aussi Jvb ci dessous sur l’Afgha. C’est de haute tenue.

        Il faut bien que vous vous exprimez sur ce blog, pour dire que vous n’avez rien à dire. N’ est ce pas !

        • Courmaceul dit :

          « Pour le picador de service @ courmaceul ( juif, pro américain , anti russe et anti arabo- islamique ) vous avez ( encore ) perdu une occasion de vous taire. » Et c’est moi qui a perdu une occasion de me taire ? Ben cha alors !

          Je répondais à la saillie d’aleskandar…..de la haute tenue….comme vous dites….à l’image de votre pseudo quoi !

  3. Lagaffe dit :

    Après avoir fait face aux centaines d’avions américains et occidentaux, je ne crois pas que 4 bombardiers déployés pour un exercice fassent vraiment peur aux Taliban. C’est une posture, mais comme en Syrie, c’est globalement inefficace sans troupes au sol voir contre-productif avec le risque de bombardements de civils. Et si des troubles apparaissent dans les pays voisins de l’Afghanistan, c’est pas quelques milliers de soldats russes qui vont changer la donne.
    Poutine a invité à Moscou en mars dernier des émissaires de Kaboul (des négociateurs à Doha, un ancien président et deux seigneurs de guerre accusés de crimes de guerre), et des talibans, ainsi que des représentants chinois, pakistanais et américain pour obtenir que « toutes les parties au conflit en Afghanistan s’engage à réduire le niveau de violence, et le mouvement des talibans à ne pas déclarer d’offensive de printemps » mais les taliban l’ont envoyé boulé comme un malpropre !
    Entre les conflits en Ukraine et en Géorgie, la crise en Biélorussie, la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et maintenant les pays de l’OTSC en Asie centrale qui sont menacés par l’islamisme, la Russie accumule les échecs dans « sa sphère d’influence » !
    En revanche la Chine, qui a besoin d’un environnement régional stable pour développer son projet de route de la soie et sécuriser ses intérêts en Afghanistan, notamment sur le plan minier, est prête à soutenir les taliban. Pékin a invité il y a quelques jours le n° 2 des taliban et les responsables chinois « ont promis de ne pas interférer dans les affaires afghanes, mais au contraire d’aider à résoudre les problèmes et amener la paix. »

    • Fred dit :

      @ Lagaffe

      La guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ne se solde pas par un échec russe, bien au contraire !
      – l’Arménie qui était en train de se détacher de l’influence russe a du retourner dans le giron ombrageux de son « grand frère » la queue entre les jambes
      – France, USA, Grande-Bretagne ont été totalement éjectés de la région dans leurs tentative de résolution du conflit et de toute influence quelle qu’elle soit
      – La Turquie n’a pas autant capitalisé dans ce conflit qu’elle aurait pu l’espérer : pas grand chose en fait
      – La Russie a réussi (belles allitérations, non ?) à rester en bon terme avec l’Azerbaïdjan, bien qu’elle ait sifflé la fin de la récréation

      Que du bonheur pour la Russie, ça s’appelle un Strike (dans le sens du bowling).
      Eh, Momo ? J’ai pas dit que je trouve cela satisfaisant…

      • tow dit :

        L’Arménie se détachait de l’influence russe? Première nouvelle.
        La France, USA, Grande-Bretagne « totalement » éjectés, ces pays étaient présents dans la zone? Deuxième nouvelle
        La Turquie a permis à son allié de gagner une guerre, affaiblissant et grignotant l’Arménie et devrait rapidement faire une liaison avec la Turquie via la Nakhitchevan, ce qui est historiquement pour la Russie un échec vis à vis de la contre influence turque dans le Caucase (car cette Histoire n’est pas terminée).
        Que l’Arménie dépende de la Russie pour sa sécurité n’est pas une réussite russe, car un allié faible que vous portez à bout de bras ne vous renforce pas, nous le savons bien en Afrique, c’est un boulet qu’on doit assister et qui mobilise des moyens dont on se passerait bien.
        Les russes doivent donc aujourd’hui faire la police en ayant forcé son allié à concéder une défaite et une perte territoriale, quel gain pour l’allié de la Russie? Quelle victoire pour la Russie hormis déployer des soldats qui ne rapportent rien de plus qu’elle n’avait hier?

        Certains ici veulent voir des victoires russes partout et des défaites occidentales en même temps, mais tout cela ne repose que sur leurs propres volontés et non sur la réalité.

        • Fred dit :

          @ tow

          Je suis bien aise d’avoir quelque utilité en portant ces informations à ta connaissance :o)

          Nikol Pachinian : « Après avoir dans un premier temps critiqué la Russie, souhaitant que son pays sorte de l’Union eurasiatique, Nikol Pachinian s’est ensuite engagé à maintenir les liens avec le pays » : il y a un on ne peut plus net Avant et Après la Guerre du Haut-Karabagh !
          https://www.france24.com/fr/europe/20201111-haut-karabakh-vladimir-poutine-reprend-le-contrôle-de-l-arménie

          Groupe de Minsk
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_de_Minsk
          https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Au-Haut-Karabakh-Armenie-Azerbaidjan-promettent-engager-discussions-paix-2016-05-17-1200760732

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Je suis bien aise d’avoir quelque utilité en portant ces informations à ta connaissance :o) ]

            L’accord signé par le Vojd a bien été vu comme une humiliation chez les kékès d’Orsay et en particulier par MilliTalleyrand . D’où l’empressement à mettre des bâtons dans les roues et essayer de revenir par la cheminée après avoir été dégagé au travers de la fenêtre par un bon coup de Valenki bien senti au derche et ceci grâce aux dossiers des monuments religieux et des prisonniers de guerre .
            La barbouzaille françaouie s’est même mis en route en activant les réseaux Libano-Arménuches ( Igor Korochenko citant le GRU ) et ceci jusqu’aux vieux croutons de l’ ASALA .
            En fait cela a commencé avec le sommet de la Vrônkôvônie à Iérévanne lorsque Macron a essayé de poser la Vrounze comme  » puizônze gôrônte  » de la sécurité de l’Arménie .

            https://information.tv5monde.com/info/sommet-de-la-francophonie-erevan-les-moments-forts-de-la-ceremonie-264964

            Mais entre les déclarations d’appui et d’amour de Macron et l’envoie des troupes de la 27éme BIM avec armes et bagages il y a loin . Et Pachinian s’en est vite rendu compte !
            L’appel à l’OTSC et à la Russie c’était du pipeau car il est de plus en plus évident que Cézigue espérait sinon l’envoi de troupes mais bien à minima la fourniture d’équipements militaires style LAW ou SHORAD ( avec les  » instructeurs  » bien sûr ) .
            Ben il a eu tord ! ;0)

      • Lagaffe dit :

        L’Arménie se détache clairement de l’influence russe. aux dernières élections les partis pro-russes ont été laminés, la trahison de Moscou refusant d’aider Erevan militairement et choisissant de rester le premier fournisseur d’armes de l’Azerbaïdjan ne sera pas oublié.
        L’Arménie membre de l’OTSC russe (qui lui a refusé son aide !) a été laminée par l’Azerbaïdjan soutenu par un pays membre de l’OTAN… j’appelle pas ça une victoire russe.
        Pareil pour l’image de l’armement russe face à l’armement turc.
        Et le conflit n’est toujours pas réglé. Poutine règne sur une situation pourrie, qui n’a pas maîtrisé et dont il sort en se ralliant à l’Azerbaïdjan en trahissant son « allié » arménien, une leçon qui sera surement comprise par ses autres « alliés ».

        • Fred dit :

          @ Lagaffe

          L’Azerbaïdjan n’a fait que reconquérir ses territoire perdus lors de la précédente guerre.
          Par conte, leurs revendications sur le Haut-Karabakh, ils les ont abandonnées au coup de sifflet russe.
          Tout de suite après la guerre, Nikol Pachinian a mis plus qu’une sourdine sur ses critiques envers la Russie. (CF. article France 24 cité plus haut)

          • Lagaffe dit :

            « tout de suite après la guerre » car il ne pouvait pas faire autrement, c’était la déroute et l’Arménie reste dans une dépendance militaire qui lui interdit de chasser les soldats russes avant longtemps. Une dépendance qui vient de l’ancien gouvernement pro-russe, totalement corrompu, et qui sur ordre de Moscou a délibérément saboté l’armée nationale en réduisant son budget au profit de la promesse d’une « protection russe » qui s’apparente de plus en plus à une occupation déguisée, façon Moldavie. Mais depuis Nikol Pachinian a remporté largement les élections législatives contre le candidat de Moscou et multiplie les contacts avec l’UE (il était encore à Bruxelles le mois dernier). Il remplace aussi les responsables des forces armées l’un après l’autre.
            Par ailleurs, le rapprochement de la Russie avec la Turquie d’Erdogan n’est pour la plupart des Arméniens pas acceptable. Du coup Pachinian se tourne vers l’UE : l’Arménie a reçu de la part des Pays baltes et de la Géorgie, notamment, des moyens de lutte contre la Covid-19 (du personnel médical, du matériel, des masques…) et le président du Conseil européen a confirmé la décision de l’Union européenne de mobiliser un paquet financier sans précédent (2,6 milliards d’euros) qui sont engagés pour soutenir les priorités de l’Arménie.
            Poutine ne peut financièrement pas suivre, alors il s’est contenté de rappeler à Pachinian que l’Arménie est encore membre de l’Union Economique Eurasiatique (UEE) !

          • Daniel BESSON dit :

            OUPS ! Lire 27éme BIM et non pas 27éme DIM !

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ L’Arménie membre de l’OTSC russe (qui lui a refusé son aide !) a été laminée par l’Azerbaïdjan soutenu par un pays membre de l’OTAN… Et le conflit n’est toujours pas réglé. Poutine règne sur une situation pourrie, qui n’a pas maîtrisé et dont il sort en se ralliant à l’Azerbaïdjan en trahissant son « allié » arménien, une leçon qui sera surement comprise par ses autres « alliés ». ]

          Citez nous donc l’article de la charte de l’OTSC qui oblige la Russie à intervenir pour un territoire qui n’est pas Arménien ? Ah ! Vous ne le trouvez pas ???? Dommage ( pour votre , hummm … « Crédibilité » )

          Il se trouve que Pachinian va se retrouver à la tête de la présidence tournante de l’OTSC en septembre* et il compte demander un renfort d’observateurs de l’OTSC et de militaires … Russes. ( Kommersant 29-07-21 )
          Dimitri Peskov l’a aussitôt envoyé se faire fou*** avec toute la  » considération » que l’on a pour Cézigue à Moscou . Cerise sur le loukoum , c’est presque un communiqué conjoint de Moscou et de Bakou qui l’envoie se faire fou*** puisque il y a eu deux communiqués presque simultanés . Bien sûr on ne lui a pas répondu  » Va te faire f**** !  » mais on le lui a dit dans des termes  » diplomatiques  » qui signifient E-X-A-C-T-E-M-E-N-T la même chose ! ( Kommersant 29 -07-21 )
          Faut dire qu’un Arménuche mal rasé qui du fond de sa montagne se permet de déterminer le nombre et l’emplacement des forces Russes a de – très – faibles chances d’être pris au sérieux .
          Il pourra toujours alors demander l’intervention de  » Casques Bleus  » de la 27éme DIM ou de la 10th Mountain Division comme ses potes Sefilian et Chavouchian au HK le couinent depuis 10 mois . C’est peut-être ce qu’il a demandé à Macron d’ailleurs ??? … ;0)
          Pour essayer de  » convaincre  » il est même allé jusqu’à jurer que les militaires Arménuches ne se livreraient à aucune provocation ! Mais quels sont donc ces esprits pervers qui soupçonnent les soudarts Arménuches à vouloir se livrer à des provocs ????? ;0) ( Kommersant 20 -07-21 )
          Au pire il peut essayer de  » pourrir  » les affaires de  » Russie Unie  » à Moscou avec la communauté Russe de descendance Arménienne lors des prochaines élections mais même ceux-ci ne sont même pas prés de le suivre amtha .
          De temps en temps il faut maitriser un minimum les sujets que l’on aborde plutôt que de faire de la géopolitique de comptoir de bar à la Galina Aquermanne ou Nicolas Tainzère .
          Devinette : Devinez quelle est la deuxième langue officielle du HK depuis mars 2021 ? ;0)
          * Selon Kommersant , généralement très bien informé .

          • Fred dit :

            @ Daniel BESSON

            STP, adopte un style plus simple, sans ellipses et allusions… Tu es difficilement compréhensible.
            Je te le demande avec amabilité et intérêt pour tes paroles ;o)

            Pour la « 27éme DIM », le clip pour le recrutement est déjà prêt, suffit de remplacer le packshot ;o)
            https://www.youtube.com/watch?v=WnbLqx5Gp6g

    • Royal Marine dit :

      Oh, oui! J’adore les échecs de Moscou dans sa sphère d’influence… Ukraine qui se fait lâcher par… L’OTAN, les USA et l’Europe… La Géorgie, qui a perdu deux régions… Et la Syrie aussi, puisque, c’est bien connu, El Assad est parti! Si! Si!
      Continuez! Comme comique, aucun doute, vous avez de l’avenir…
      De mon côté, je m’inquiète des échecs occidentaux depuis 50 ans… Corées, et Sud-Est asiatique, Moyen-Orient, Afrique, terrorisme en Europe, trafic de drogue et d’armes en Amérique centrale et du Sud… La liste est longue!

      • Lagaffe dit :

        L’Ukraine et la Géorgie lâchés par l’OTAN, les USA et l’UE ? première nouvelle ! il ne se passe pas une semaine sans que ces pays signent des accords commerciaux, organise des exercices militaires ou reçoivent des aides de leur part !
        Si Poutine a obtenu quelque chose c’est de détacher définitivement ces 2 pays de son influence et de motiver les pays de l’OTAN à augmenter leur défense, pousser les pays neutres à se rapprocher de l’OTAN et donner des idées de liberté aux bélarusses, le tout en échouant lamentablement dans le développement des bouts de ces pays qu’il occupe et en faisant de la Russie l’objet de sanctions internationales. Quelle réussite !
        La Syrie, une victoire russe, vous voulez me faire rire ? El Assad a perdu un tiers de son pays, totalement en ruine et toujours en guerre, et Poutine doit se disputer le pays avec les iraniens, les turcs, les kurdes et même Daesh reprends du poil de la bête ! je ne parle pas d’Israël qui ridiculise les « invincibles » systèmes de défense anti-aériens russes tous les mois en violant sans problème l’espace aérien syrien pour frapper le Hezbollah ou l’Iran.
        Et ce que pense la population russe de cette guerre interminable en Syrie, des pertes de l’armée russe dont le nombre est toujours « secret défense » et de son coût ruineux pour le pays :
        https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/18/apres-ses-succes-militaires-la-russie-craint-l-enlisement-en-syrie_6073583_3210.html

      • Pravda dit :

        Une victoire à signaler quand même, l’écrasement de l’URSS, et sans guerre mondiale, juste en la laissant pourrir.
        Sinon, concernant lesdéfaites de l’Otan, pouvez-vous me détailler les régiments OTAN déployés en Georgie, Ukraine… au moment de la « défaite » ?
        Ah, d’ailleurs ce sont bien d’anciens « alliés » de Moscou, qui maintenant pleurent pour bénéficier de la protection OTAN, comme les pays baltes, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie…, sûrement une victoire russe, encore…

      • K19 dit :

        Vous oubliez un petit détail : l’URSS s’est désintégrée toute seule, et sans un coup de feu de la part de l’OTAN.
        Sa « sphère d’influence », composée maintenant de pays souverains (on le rappelle) s’est empressée, pour les ex-RSS qui le pouvaient, de quitter l’encombrant giron russe.

        C’est bien sûr le cas des pays baltes, et il est maintenant évident que les ex-RSS du Caucase et d’Asie centrale cherchent à ne plus dépendre uniquement du Kremlin mais au contraire à diversifier leurs alliances. L’activisme turc dans le Caucase n’est pas nouveau, mais il est clairement passé à une vitesse supérieure ces dernières années, comme en témoigne leur implication dans le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. En Asie centrale, les autocrates locaux ont compris depuis déjà des années que le fric vient de la RPC. En fait, comme la France en Afrique sahélienne, la Russie se retrouve à porter à bout de bras les pays les plus défaillants de sa « zphére d’influenze », comme le Tadjikistan ou l’Arménie.

        Lorsque vous avez un doute sur cette fameuse « sphère d’influence » russe, posez-vous une question très simple : quel côté de la frontière est contraint de recourir aux murs et aux autocrates mal dégrossis pour se maintenir au pouvoir ? CQFD.

  4. jp dit :

    avec le départ américain, tous les pays aux alentours avancent leur pion, pakistan, inde, russie, chine,ca promet bien du méli melo

    • Fred dit :

      @ jp

      Ce qui serait « amusant » ce serait cela soit un sujet de brouille entre la Chine et le Pakistan.

  5. Polymères dit :

    Moscou envoie en message aux talibans après les avoir fait venir à Moscou quand la priorité du Kremlin était le départ des américains? C’est bien beau toujours de vouloir à tout prix voir au plus vite un « échec américain » par leur retrait, mais une fois que ça arrive, on comprend que pour les américains, pas grand chose va changer et que l’échec ils ne vont pas le gérer et que ce sont les voisins les concernés.

    L’Ouzbékistan critique la détérioration de la situation en raison du retrait hâtif des forces étrangères, on a l’impression de lire un communiqué de la Russie ou l’on comprend qu’on cherche à se fausser devant ses nouvelles responsabilités pour en faire porter le chapeau à d’autres.

    Ou était donc ces pays qui aujourd’hui craignent les talibans pendant que les « forces étrangères » combattaient? Ils regardaient le spectacle en espérant qu’on y arrive ou qu’on échoue? Quel était leur intérêt et leur ligne politique?
    Pourquoi ne sont-ils pas venus aider en Afghanistan? Pas l’envie? Mais des pays à des milliers de km de la zone pensent-ils qu’ils en avaient l’envie?

    Comme souvent, ce n’est que lorsqu’on est face à un problème que personnes d’autre ne va résoudre à votre place, qu’on se réveille.
    Même si le danger n’est pas immédiat, la prise par les talibans de tout l’Afghanistan va devenir un problème pour les pays aux alentours et ce n’est pas 3 bombardiers russes qui cherchent qui vont dissuader les talibans. D’ailleurs l’exercice visant à détruire des « camps de terroristes » c’est une belle mission pour un bombardier, mais ce n’est pas la réalité du théâtre afghan ou il n’y a plus de camps depuis 20 ans et ou sans gros moyens de renseignements et de reconnaissances, vous êtes incapables d’identifier quoi que ce soit et certainement pas avec un camion à bombes lisses que vous aurez un impact dans une guerre asymétrique et sur un terrain que les russes connaissent pourtant pour être complexe et ou leurs raids aériens il y a 40 ans n’a mené à rien.

    Moscou défendrait-elle le pouvoir légitime à Kaboul contre les talibans? Non en réalité aucun soutien de leur part, car Moscou souhaite la chute du pouvoir à Kaboul afin d’avoir une situation chaotique qui servira à la propagande anti-américaine et afin d’éliminer l’influence américaine sur ce pays peu importe ce qu’il se passera par la suite. Voilà la réalité russe du moment.

    Les bombardiers c’est seulement politique auprès de voisins de l’Afghanistan vulnérables, mais en aucun cas les russes ont les capacités et la volonté à empêcher les talibans de progresser en Afghanistan, ils prennent le « risque » du développement néfaste de ce pays sous l’emprise des talibans afin de favoriser leur obsession géostratégique, retirer aux américains leur influence sur le pouvoir de Kaboul.

    Mais l’Afghanistan est un pays bourré d’armes, tout à chacun pourra en avoir et quand les talibans voudront de l’argent et auront des armes à ne plus savoir quoi faire, ils vendront aux plus offrants et des groupes armés émergeront ici et là autour du pays, surtout quand l’idéologie djihadiste (conquérante) suivra avec…

  6. Clavier dit :

    Des bombardiers stratégiques ?
    Quelle erreur alors que tout le monde sait bien que les talibans craignent seulement le porte-avion des Russes

  7. Sylvain dit :

    L’ONU raconte n’importe quoi, comme d’habitude. Les Taliban sont un mouvement pashto, dont le but est d’instaurer un émirat islamique pashto en Afghanistan. A la différence du front islamique contre les juifs et les croisés, FIJC (que les médias appellent « al qaida »), les taliban n’ont pas de velléités de conquêtes hors des frontières. si les taliban sont avant tout un mouvement rural et pashto, essentiellement soutenus par le Pakistan (dans l’intérêt de les voir en Afghanistan plutôt que dans les zones tribales du Pakistan, déjà peu voir pas contrôlées par l’armée pakistanaise), ils se fichent des intérêts occidentaux ou russes. Au contraire, le FIJC est un mouvement islamiste terroriste à vocation internationale, qui souhaite reconstituer l’Oumma. Rappelons que « Al Qaeda » signifie « la base » en arabe, et que son origine provient certainement (il y a plusieurs versions néanmoins) de la « base de données » qui servait à recenser les combattants islamistes internationaux et à leur verser leur salaire, à l’époque où ils étaient « des amis », soutenus par les Etats-Unis, l’Europe avec le financement de l’Arabie Saoudite dans les années 80-90, lors du jihad contre les troupes d’URSS. Al Qaeda a demandé asile aux taliban, en vertu d’une règle pashto qui permet de demander et d’obtenir protection (une sorte de serment féodal) et en jouant sur le fait que le mollah Omar se présentait comme « commandeur des croyants » (refuser la protection à des musulmans, mêmes turbulents et no souhaités….aurait été interprété comme une grave faiblesse). Bref, une fois de plus, les Occidentaux et l’ONU racontent n’importe quoi et s’aveuglent…ce qui explique en bonne partie leur défaite dans ce pays. Quant aux russes, la menace n’est pas talibane : la menace est cette d’Al Qaeda, celle du MIO (pour mémoire, la garde principale de Ben Laden était constitué d’Ouzbel du MIO), qui eux, clairement ont des visées internationalistes et de déstabilisation. De toute façon, la chute de ces deux villes va avoir un effet domino : fin 2021, l’Afghanistan sera aux Taliban.

    • jyb dit :

      @sylvain
      sauf que les ouzbeks du mio ont prêté allégeance à daesh et ce sont bien les djihadistes de daesh qui sont une menace transfrontalière/internationale.

      • Sylvain dit :

        C’est pour cela que j’ai distingué Al Qaeda et le MIO comme menaces contre les pays turcophones. Ils ont un objectif commun (internationaliste), mais des allégeances distinctes (Al Qaeda central / Daesh) et donc des des méthodes différentes (révolution mondiale type léniniste / construction et extension progressive d’un émirat). Pour autant, difficile de connaître leurs relations et leur stratégies…vont-ils s’allier ? se combattre ? alterner…

    • jyb dit :

      qaida pour base de donnée est une retrolecture. il s’agit prosaiquement au sens premier du campement « de base ».

    • Piliph dit :

      @Sylvain : merci pour cette mise au point nécessaire, sur les objectifs principalement ethniques des Talibans (principalement, car il y a de tout dans ce mouvement loin d’être unifié) : les talibans incarnent la volonté de la majorité pashtoune du pays de regagner le pouvoir qu’ils détenaient depuis le 17 ou 18ème siècle, avec la montée au pouvoir de la dynastie des Durrani. Pouvoir perdu en 1992, lorsque le Tadjik Massoud, allié à l’Ouzbek Rashid Dostom (chef d’une milice qui était directement rattachée à l’armée Rouge), prennent le pouvoir à Kaboul, en devançant tous les autres acteurs de la résistance afghane (la grande erreur stratégique de Massoud datant de ce moment-là, quand il reste prisonnier de cette alliance au lieu d’intégrer des acteurs pashtounes, majoritaires dans le pays).

      D’ailleurs, même les islamistes de cette région sont particuliers, puisque, idéologiquement, ils ne se rattachent ni aux salafisme ni aux frérisme (Ikhwani, Frères musulmans), mais au déobandisme ou déobandi, école islamiste prédominant en Afghanistan, Pakistan, Inde du Nord. Les talibans (pluriel persan de taleb, l’étudiant) sont des étudiants des madrassas déobandis.

      Pas d’accord, comme jyb, avec le sens du mot al qaida, la « base », mais c’est un détail. La Base, ce serait à rapprocher du mot dari « markaz », le centre, qui joue un rôle tactique important dans les actions de tous les mouvements de résistance de la région (ne pas oublier que la formation politicomilitaire de Ben Laden s’est faite dans les années 80 lors du premier séjour de BL dans les maquis afghans).

      CCL : se méfier de toutes les analyses occidentales sur l’Afghanistan réalisées avec la grille d’analyse du djihadisme au Moyen Orient, et qui ne tiennent pas compte de la réalité ethnique, question majeure en Afghanistan. Soit la quasi totalité des analyses qu’on peut lire ici (et ailleurs). Le nationalisme pashtoune est le fondement du mouvement taleb, et Daesh est plus souvent son ennemi que son allié. Après, pour obtenir des financements arabes, les talibans sont très forts pour adopter le langage ad hoc : après tout, il y a 50 ans, ces mêmes nationalistes pashtounes, des deux côtés de la « frontière », avaient adopté le langage marxiste….

      • aleksandar dit :

        Deux excellentes contribution de Sylvain et Philips
        Le groupe d’experts de l’ONU n’a aucun capteur propre, ni HUMINT, ni ROEM sur place
        Il dépend uniquement des rens qui lui sont fournis par les occidentaux, US en particulier.Autant dire qu’il est facile de la manipuler dans le sens de la doxa US.
        Ce qui l’amène parfois au sommet du comique, voir du ridicule:
        « Jihad islamique participe à ces opérations dans le district d’Imam Saheb, dans la province de Kunduz, apportant son expertise en matière de tactiques militaires et de fabrication d’engins explosifs improvisés ».
        Les talebs, cela fait 50 ans qu’ils font la guerre, en matière d’expertise, ils ont largement de l’avance sur tous les autres.
        Je pense que c’est une erreur d’assimiler Talibans et pachtounes même sils forment le gros des troupes
        La revendication  » étrangers armés dehors  » des autres groupes n’est pas moins forte chez les Tadjiks par exemple.
        @Sylvain
        Al Qaida n’a pas demandé l’asile aux Talebs. Le mouvement était présent an afgha pendant la guerre contre l’URSS et il y est tout simplement resté.
        Resté mais sévèrement contrôlé par les Talebs qui a cette époque souhaitaient avant se faire oublier et disparaître de la scène internationale.
        Après le 11/09, les Talebs ont meme accepté d’extrader OBL vers un pays islamique pour y etre jugé.
        Il ne pouvaient pas faire plus sans renier le mêlmastiâ, l’hospitalité dans le pashtounwali.
        Les USA ont refusé.
        @Philip
        Complètement d’accord avec vous sur le caractère local de l’islamisme des Talebs.
        Il n’y a aucun messianisme chez les talebs, aucun prosélytisme.
        L’afghan naît musulman, vit en musulman, meurt en musulman.
        C’est son existence dans la main d’Allah et ce qui se passe au delà de sa vallée, il s’en tape royalement.
        C’est pour ça que Daesh et Al Qaida sont et resteront leurs ennemis et qu’ils ne referont pas l’erreur du passé, ils vont s’en débarrasser à l’afghane.
        Il ne faut pas oublier qu’après leur prise de pouvoir, ils avaient strictement interdit aux prêcheurs wahhabites de sortir des camps d’Al Qaida
        En afgha, vous etiez en Kapisa ?
        – L’envoi des avions russes est un message adressé non pas aux talebs mais bien au MIO.
        Talebs, russes et chinois ont bien l’intention de les éliminer

        • Sylvain dit :

          Pardon j’ai été imprécis : Al Qaeda a demandé asile au mollah Omar, en tant que commandeur des croyants, le 22 septembre 2001, lorsqu’ils ont vu que les Américains demandaient leur tête (on s’en doute…) et allaient préparer une opération. Les Talibans étaient apparemment prêts à chasser ces « encombrants alliés » (exactement ce qui s’était passé au Soudan dans les années 90) et se sont alors retrouvés à devoir les « protéger » (le commandeur des croyants ne peut pas remettre des fidèles à des impies). Pour le reste, vous avez évidemment raison : Al Qaeda a combattu depuis le début des années 80 en Afghanistan et était déjà largement présent. Ma remarque porte donc sur la séquence post attentats de 2001

  8. Philippe dit :

    Et cette fois-ci plus de Stingers !

  9. Alain d dit :

    Débâcle de l’armée afghane, ce qui devait arriver arriva, négociations non ; reddition oui. Et oui Al-Qaïda est à l’affut !
    Ne pensons pas que les talibans auront le dessus sur Al-Qaïda, cette entente n’est que provisoire. Les djihadistes auront leur empire. Ils vont pourrir assez rapidement tous les états limitrophes à l’Afghanistan et faire exploiter les ressources afghanes pour leur seul et unique objectif : pourrir la planète pour leurs profits.
    L’enfumage américain sur un accord Kaboul-Talibans, après leur retrait, personne n’y aura cru j’espère?

    • Momo dit :

      Les pays limitrophes de l’Afghanistan ne peuvent pas, pour certains, pourrir beaucoup plus qu’ils ne le sont déjà:
      Pakistan: quel beau pays d’ouverture spirituelle, de défense des valeurs humanistes, de tolérance et de charité : asia bibi, lapidation, execution sommaires et autres merveilles au nom de la charia.
      Iran: idem Pakistan en version chiite. Pour les victimes, les mêmes, aucune différence
      Ouzbékistan, Turkménistan et Tadjikistan sont nettement moins peu recommandables mais pas non plus l’endroit rêvé pour exprimer une différence quelle qu’elle vis à vis des pouvoirs en place. Mais ils ont les qualités de leurs défauts, les gouvernants ne vont pas du tout faciliter la tâche aux envahisseurs islamistes que ce soit du lard ou du cochon, et ils ont les mêmes scrupules éthiques que ces éventuels envahisseurs.
      C’est dire….
      Mais Michelle Bachelet, en charge des droits de l’homme a l’ONUL, regarde soigneusement ailleurs, chez les vilains occidentaux.

      • Alain d dit :

        Oui Momo, vous avez évidement raison, les limitrophes sont déjà vérolés par les groupes djihadistes, et par des milices qui, contraintes, passeront, un jour ou l’autre un accord avec Al-Qaïda ou lui feront allégeance. Et est il utile de rappeler, entre autres, que le Pakistan est la nation qui a pourri l’Afghanistan après le retrait des troupes russes ? Et que les djihadistes tiennent le gouvernement pakistanais. Utile aussi de rappeler que les russes et les américains ont encore récemment armé le Pakistan, comme les allemands et les français l’avaient fait avant.
        Et avec la Turquie et le Qatar, qui ont gangréné ces nations, considérées comme leurs alliées, notamment diplomatiquement, avant les volets affaires et militaires.

      • Thaurac dit :

        Qu’ils polluent le Pakistan, tant mieux, ce pays n’est pas des plus net, et la zone tribale pourrait pakistanaise pourrait se réveiller comme elle l’a déjà fait, mais bon, vu l’arsenal nucléaire des pakis, il y aura des interventions à coup sûr.

      • Sam dit :

        @momo tu peux nous expliquer ou resumer le cas assia bibi au pakistan.

        • Desty dit :

          C’est une jeune chrétienne de 11 ans qui a été condamné à mort par les religieux locaux pour avoir bu de l’eau à un puit et l’avoir souillé de son impureté. L’impureté est mal vu au pays des purs !

          • Departement of State dit :

            Elle avait 38 ans au moment des faits.
            Si vous voyez des fillettes partout je vous encourage a consultez rapidement ou a vous engagez dans la police, vous serez bien entourez de gens comme vous

          • Momo dit :

            Peu importe l’âge, encore un cas de doigt vs Lune -_-

          • Fred dit :

            @ Momo

            Y’a pas de « doigt vs Lune » qui tienne, tu t’es trompé : tu t’es trompé, sur l’âge, pas de quoi en chier une pendule.

          • Momo dit :

            Relis, Freda, avant l’apéritif…. ^^
            Sinon, avec le soleil sur la calebasse tu vas encore dire des sottises. L’habitude quoi ^^

    • Piliph dit :

      Erreur d’analyse classique sur la réalité du mouvement taliban, mouvement de revendication ethno-nationaliste, populairement enraciné chez les Pashtounes des deux côtés de la frontière, contrairement à Al Qaida ou Daesh, pièces salafistes rapportées dans une région du monde où l’islamisme est avant tout déobandiste. Mouvement et non a-parti unifié, les Talibans peuvent compter en leur sein des groupes djihadistes au sens classique du terme, mais ils resteront minoritaires – il y a même une faction communiste au sein des Talibans, les restes du parti communiste Khalq, de Taraki et Hafizullah Amin, c’est dire….

      • Alain d dit :

        Mais non, je fais bien la différence entre les talibans et Al-Qaïda. Je dis juste qu’au final il n’en restera qu’un.
        Et si les talibans sont d’excellents combattants, Al-Qaïda peut recruter depuis le Monde entier. Bien qu’éparpillés ses adeptes et « sympathisants » peuvent s’imposer en Afghanistan. Les renforts arriveront très vite dès que la promesse d’imposer Charia dans tout le pays sera annoncée. Ca rappliquera déjà depuis les autres Istan, le Pak et le Turkmén en tête. Et la Chine et la Russie ne feront rien. Et la Russie peut bien déployer ce qu’elle veut en Ouzbék ou en Tadjik, ça n’y changera rien, c’est juste de la communication à 2 kopecks.

  10. Departement of State dit :

    Il y a une erreur dans le titre, ce n’est pas « jihadistes » mais « combatants de la liberte »

    • Gros-Bill dit :

      Un peuple fier et libre 😀

      https://www.youtube.com/watch?v=fZ5PvhSFkQ0

    • Lotharingie dit :

      Departement :
      .
      Il y a une erreur dans le titre, ce n’est pas « jihadistes » mais « combatants de la liberte »
      .
      ou  » ………arriérés pédophiles………  »
      .
      « ………………Les agressions sexuelles masculines restent très répandues en Afghanistan, où une tradition séculaire d’esclavage sexuel perdure.

      Le bacha bazi, qui signifie littéralement «jouer avec les garçons» en persan afghan, est une pratique encore répandue chez les hommes influents: ils obligent de jeunes garçons à s’habiller en fille, à danser puis à avoir un rapport sexuel avec eux………… »
      .
      http://www.slate.fr/story/184614/afghanistan-lanceurs-alertes-arrestation-reseau-pedophilie-agressions-sexuelles-viols-ecoles

      • Thaurac dit :

        Plaignons le futur sort des chèvres et avertissons vite BB 😉

      • Departement of State dit :

        @Lotharingie vous avez parfaitement raison, mais il y a le meme probleme en France, les auteurs de ses actes beneficient d’une impunite quasi totale ou sont condamne a quelques mois de prison avec sursis dans le pire des cas, et recommence aussitot apres, et il faut attentre qu’il y ai des dizaines ou centaines de victimes pour que la police reagisse longtemps apres.

  11. Pascal (l'autre) dit :

    Qu’en pensent ceux qui se moquent ou s’indignent du ^fait d’envoyer des Mirage 2000D et Rafales pour casser du « va nu pieds » en haillons dans des pickup Toyota ou sur des motos chinoise? Parce que là! Du TU-22 « Backfire!! Total respect! Un bombardier à grand rayon d’action aux capacités nucléaires ………………………………. pour éventuellement « ventiler » voire « disperser » du taliban!

    • Pravda dit :

      C’est pas faux… à garder pour le prochain article sur le Sahel.

    • Sylvain dit :

      J’en pense surtout qu’on n’a pas le choix…. La France n’a aucun équivalent du TU-22, et encore mois du B1B ou du TU160,….et encore moins du B52. Cela étant, pour un pick-up à 15.000 euros, un mirage 2000D et une bombe à 22.000 euros, c’est déjà beaucoup…

    • Thaurac dit :

      Blier, sort de ce corps 😉

    • Parigot dit :

      @ Pascal (l’autre)
      La Russie a aussi le droit de gaspiller son fric dans des délires de communication pour « être une grande nation dont la voix compte de par le monde » pendant que sa population se paupérise.
      Des produits chinois, j’en ai plein la baraque, des produits sous licences américains aussi. Rien de russe et pour cause…
      https://www.athena-vostok.com/sakhalin-et-iles-kouriles-1

  12. penandreff dit :

    concernant le nord de l’Afghanistan les talibans à l’œuvre sont ils des pashtoun, ou des turkmènes, ouzbek, tadjik locaux habiller en Talibans ?
    le gouvernement centrale de Kaboul avait indiquer il y a une année que la Russie armait les Talibans.
    car si le gouvernement centrale de Kaboul n’a jamais réussi a contrôler les zones rurales l’on peut penser qu’un gouvernement centrale Talibans n’y arrivera pas non plus.
    le découpage du pays par ethnie est il en train de commencer?

    • Fred dit :

      @ penandreff

      La seule chose que les Taliban veulent contrôler, c’est la Charia version talibane (difficile d’imaginer pire, les saoudiens doivent être verts d’envie).
      La plupart des zones rurales, ils les contrôlent déjà, à leur idée (voir ci-dessus).
      Ils ne s’intéressent au pouvoir central que par stratégie, leur but n’est pas là (voir ci-dessus).

    • Sylvain dit :

      Les taliban sont des pashto. Le mot même « taliban » est pashto (ou farsi en iran. En arabe le pluriel de taleb est toualab et non taliban). Ce qui est est surprenant c’est justement leur avance dans des territoires tenus par des ethnies non pashto. Notamment, on peut s’étonner de leur avance vers Bagram et Herat, plutot azara (chiites) et tadkik (turcophones), alors que les taliban sont des sunnites (tendance pas très tolérante en plus) et pashto. Ce qui laisse penser que cette fois il n’y aura peut-être pas de découpage du terrain : il ne semble pas émerger de « seigneurs de guerre » crédibles face aux Talibans (comme Massoud, qui était secondaire en réalité, mais surtout des Dostum, Fahim, Zaher…)

      • aleksandar dit :

        En Afgha, le mot taliban est effectivement pashto.
        Et c’est le mot le plus connu parce qu’utilisé par les occidentaux
        Mais les langues tadjick et ouzbeck ont elles aussi équivalent de talibans
        Vous avez raison concernant le découpage du terrain les russes et les chinois, comme les républiques d’Asie centrale n’en veulent pas.
        Dostum a annoncé son come-back.
        Avant qu’il ait mis le pied en Afgha, son palais a été occupé par les Talebs, dans une zone ou ils sont loin d’être majoritaires et sans que les milices locales ouzbeck bougent le petit doigt.

      • Gros-Bill dit :

        Les Tadjiks parlent une langue perse, le Tadjikistan est d’ailleurs la seule des 5 ex-républiques soviétique d’Asie centrale a ne pas être turcophone.

  13. Eugene123 dit :

    Généraux russes ou américains, même combat! Ils ont toujours pas compris que personne ne peut battre les Talibans sur leur territoire. Ils devraient peut-être ouvrir les livres d’histoire: Avant les américains et les russes, l’empire anglais a essayé d’occuper l’Afghanistan!

    1841, les anglais battent sur le champ de bataille les troupes officielles afghanes et s’installent à Kaboul. Le peuple afghan s’oppose à l’envahisseur, se révolte et massacre le gouverneur anglais et son équipe. Vu la situation intenable, les anglais finissent par essayer de fuir et de repasser la frontière afghane en janvier 1842: 4’500 militaires et 12’000 civiles (comme les américains ils prennent dans leur valises les collabo) prennent la route et n’arriveront jamais à la frontière! Tous sont décimés en chemin…

    Il y a 1 ou 2 fuyards qui finiront par retrouver la civilisation et qui vont raconter la destinée des prisonniers anglais: Attachés au sol et laissés au soins des femmes pachtounes: qui vont les noyer en leur urinant dans le bouche et les émasculer!!!

    Sympathique peuplade!

    • Sylvain dit :

      Comme l’ont dit les anglais au 19eme: « le plus difficile, ce n’est pas d’entrer en Afghanistan, c’est d’en sortir ».

    • Edgar dit :

      @ Eugene 123 Vous dites: « …les anglais battent… ». Il ne s’agissait pas d’Anglais, mais de l’armée privée de la East India company, compagnie de commerce privée, siège social à Londres, vassale du sultan moghol de Delhi. Et cette armée, très nombreuse et utilisée essentiellement en Inde, était composée de (au moins) 95% d’Indiens, musulmans ou hindous. Seul son encadrement était européen. A la bataille de Gandamak, la présence d’un régiment d’infanterie britannique (44e Essex) permit de faire remonter le taux à 1 soldat britannique pour 6 soldats indiens. (Et je ne dis rien de l’immense cohorte des auxiliaires, inévitables dans une armée indienne.) (Je ne dis rien aussi sur le fait que les conflits entre sultanats de Delhi -ici moghol – et tribus afghanes furent multiséculaires…)

      • Eugene123 dit :

        Une armée privé composée d’un régiment d’infanterie britannique (44e Essex)??? Il faudrait savoir… Si c’est privé, il n’y a pas de régiment de l’empire britannique… Isn’t it? Vous dira le britannique bon teint 🙂

        • Edgar dit :

          @ Eugene 123 Décidément, l’histoire de l’Inde vous est étrangère. C’est dommage, car elle est très intéressante. La East India company était une société privée basée à Londres, dotée par le Parlement anglais du privilège d’avoir le monopole du commerce entre l’Inde et les territoires soumis à la couronne d’Angleterre. En Inde, outre son commerce de produits indiens (étoffes, thé, …) elle opérait, pour l’essentiel, en tant que vassale du sultan moghol de Delhi, chargée de l’administration et de la collecte des impôts (Diwan) dans certaines provinces, dont le riche Bengale. Elle avait obtenu l’autorisation du sultan – comme d’autres – d’entretenir une armée privée. Cette armée, énorme, bien plus importante que celle du roi d’Angleterre, lui avait servi à étendre son influence en Inde au même rythme que le sultanat se délitait. Les liens entre cette compagnie privée, les membres du Parlement de Londres, les riches Lords d’Angleterre, la cour, étaient évidemment nombreux, faits de corruption, d’actionnariat, d’influence… La East India company et le gouvernement de Londres avaient, dans une certaine mesure, des objectifs communs. Ces deux entités se rendaient donc des services, en particulier militaires, sur terre comme sur mer (prêts de régiments et de vaisseaux). Cela durera jusqu’en 1857, la « révolte des Cipoyes » (c’est-à-dire de l’armée privée de la Company), la suppression de la fiction politique d’un sultanat moghol, et l’absorption de ses biens et terres par le gouvernement de Londres. C’est ainsi que la reine d’Angleterre, Victoria, est devenue « impératrice des Indes » : elle n’héritait pas du poste de CIO de la East India company, dissoute, mais du trône du dernier moghol. L’empire britannique » ne s’est pas étendu comme l’empire romain, spécialement en Orient. (Et cela devrait nous faire réfléchir.)

      • Vinz dit :

        Ca reste le même motif : volonté de (re)placer un pion docile, invasion éclaire, installation du pion, rébellions, évacuation, dégommage du pion, bordel.

  14. Eugene123 dit :

    Bis repetita placent!

    Les ricains ont fui le Vietnam en laissant la place au vietcong, les ricains ont fui l’Irak après avoir par leur présence aidé la formation de l’Etat islamique (formés principalement des irakiens au pouvoir sous Sadam Hussein et éjectés par les ricains), les ricains fuient l’Afghanistan en abandonnant le pays aux Talibans…

    On ne change pas une stratégie gagnante…

    • Pravda dit :

      Petite variante, les américains foutent les chinois et les russes dans la panade avec l’Afghanistan, en laissant des islamistes s’installer à leurs frontières (ou de leurs proxys).
      Et par ricochet, les américains foutent le bordel avec les migrants, en Iran, en Turquie, et bientôt en Europe.
      Maintenant, on fait quoi? Yakafokon…

      • Eugene123 dit :

        Il fallait tout simplement les laisser entre-eux!!! Les afghans n’ont jamais envahi un pays étranger quelque soit la période étudiée… Ils ont toujours été trop occupés à se faire la guerre entre-eux!

        PS: Les Talibans ont déjà envoyé des ambassadeurs en Chine et en Russie pour les assurer que tout serait sous contrôle.

        Pour les migrants, il n’y aura que l’Europe pour pâtir de la situation… Il y a déjà des « brassés » de jeunes afghans dans les réfugiés qui arrivent en Europe ces dernières années… Europe qui est totalement incapable de gérer le problème à l’inverse de la Turquie et de l’Iran qui ont des méthodes très efficaces pour s’occuper des réfugiés afghans.

    • Auguste dit :

      Un médecin comme seul survivant.C’est toujours dans la mémoire des Afghans.D’ailleurs pour certains Afghans, »les US sont puissants mais pas intelligents,c’est forcément les Anglais qui tirent les ficelles ».Du coup,par amalgame,tous les occidentaux sont appelés Anglais (Engrisi).(source Prof d’anthropologie Genève,Yale A.Monsutti )

    • Thaurac dit :

      Les russes ont fait quoi en afghanistan, la même chose mais en débandade…

      • Eugene123 dit :

        Parce que la fuite des ricains et autres membres de l’Otan se se nomme comment? Ce n’est pas une débandade mais une « retraite stratégique organisée après la réussite totale de tous les objectifs »? OOOOOOuuuuuuuuuuuuuuuuAAAAAAAAAA!

      • Sylvain dit :

        Sauf qu’à la différence des Américains, les russes n’ont pas poussé la folie à donner des missiles sol-air STINGER aux Talibans….

        • Pravda dit :

          99% de l’armement des Talibans est russe ou chinois. Ce ne sont pas quelques SAM qui ont changé la donne

          • hum dit :

            euh, si !
            les missiles sol-air ont neutralisé l’atout majeur des russes, c à d les hélicoptères de combat .
            un vrai game changer comme ils disent à Bumfuck, Arizona.

        • v_atekor dit :

          ça fait longtemps qu’il n’y a plus de stinger en Afghanistan.

  15. Lotharingie dit :

    La dictature poutinienne toujours très prolixe quand il s’agit de sa propagande martiale à destination de la population russe pour vanter la puissance novatrice de l’industrie de l’armement de son pays ; sans remet à des machines de l’ère soviétique quand les tensions montent le long de ses frontières.
    .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-22M
    .

    • Lotharingie dit :

      et en même temps :
      .
      « …………………..Alors que les talibans se sont emparés d’une deuxième capitale provinciale aujourd’hui, dans une tentative désespérée d’empêcher les talibans de s’emparer des principales villes afghanes, les États-Unis envoient des bombardiers stratégiques B-52 cibler les combattants talibans qui ne cessent de progresser, libérant au passage leurs camarades détenus dans les prisons pour qu’ils se joignent au combat.

      Ces bombardiers sont soutenus par les avions gunship d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché AC-130 Spectre qui sont armés d’un canon Gatling de 25 mm, d’un canon Bofors de 40 mm et d’un canon M102 de 105 mm……. »
      .
      http://www.45enord.ca/2021/08/afghanistan-une-deuxieme-capitale-provinciale-aux-mains-des-talibans-biden-envoie-les-b-52-cibler-les-insurges/

  16. Robert dit :

    Donc, les russes vont revenir en Afghanistan?
    Bon courage, les gars.

    • aleksandar dit :

      Non,
      Ni les russes, ni les chinois
      Ils vont simplement soutenir
      Rens pour les russes
      Soutien économique pour les chinois

  17. fgnico dit :

    essayez d etre plus clair..et puis fumez moins de moquette le matin

  18. David dit :

    Petite correction…
    Le Backfire c’est le TU 26, dont il y a la photo en début d’article.
    Quant au TU 22, son petit surnom OTAN c’est Blinder

  19. jyb dit :

    notez que sheberghan est le fief du général dostom, illustre criminel de guerre, lord of war et actuel chef des forces armées afghanes.

    • Pascal (l'autre) dit :

      Dostom ! Que certains ont soupçonné voire accusé d’avoir « consenti » à l’élimination du commandant Massoud!

    • Auguste dit :

      On ne risque pas de le voir devant un tribunal pour crimes de guerre:les US ont participé à l’affaire.A mon avis, les US ne seraient pas mécontents que les Talibans s’ occupent de ce témoin gênant.Il sait nager le Dostom,mais je ne vois pas comment il peut s’en sortir,vu le contentieux avec les Talibans.

    • Piliph dit :

      Pendant toute la guerre de 1979-1992, la milice de Dostom était pro-régime communiste, pro-URSS, et directement placés sous les ordres de l’Armée rouge, comme je le rappelle ailleurs dans le forum.
      En 1992, il trahit les communistes en s’alliant avec Ahmad Shah Massoud, et les deux forces prennent Kaboul.
      Dostom et ses troupes, surnommées « les guillamdjam » ou pilleurs de tapis, commirent effectivement de nombreux crimes de guerre, qu’ils aient été alliés des communistes ou de Massoud.
      Dostom, depuis la disparition de l’URSS, a toujours été l’homme des Turcs dans la région.

    • Fred dit :

      @ jyb

      L’Histoire bégaie !*

      PRISE DE MAZAR-E SHARIF ET CHUTE DE DOSTOM
      (SEPTEMBRE 1996 – AOÛT 1998)
      L’ex-président Mohammad Najibullah, confiné sous protection de l’ONU à l’aéroport de Kaboul, est assassiné par les Talibans dès leur entrée dans la capitale, le 27 septembre 1996. La victoire des Talibans inquiète la diplomatie russe, qui craint l’extension de ce mouvement en Asie centrale. LE 4 OCTOBRE, UN SOMMET EXCEPTIONNEL RÉUNISSANT LA RUSSIE, LE KAZAKHSTAN ET QUATRE PAYS D’ASIE CENTRALE MET EN GARDE LES TALIBANS CONTRE TOUT DÉBORDEMENT DU CONFLIT AFGHAN.
      Tandis que la ville connait un exode massif, les Talibans instaurent la loi coranique dans Kaboul. Le 6 octobre, la vallée du Pandjchir est le théâtre d’une contre-offensive des troupes d’Ahmed Shah Massoud contre les Talibans. Les « étudiants en religion » mettent en garde le GÉNÉRAL DOSTOM, qui contrôle le tunnel de Salang, de ne pas chercher d’aide auprès des pays frontaliers. [Le Monde] ⇢ (spécial dédicace à Momo)

      .
      * « L’histoire ne se répète pas, elle bégaie. Hegel fait remarquer quelque part que, dans l’histoire universelle, les grands faits et les grands personnages se produisent, pour ainsi dire, deux fois. Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde comme farce. Caussidière et Danton, Louis Blanc et Robespierre, la Montagne de 1848-1851 et la Montagne de 1793-1795, le neveu et l’oncle. » [Karl Marx. Le 18 brumaire de Louis Bonaparte]

      • Momo dit :

        Ah! Un des journalistes militants du canard islamogauchiste aurait pour une fois restitué une vérité historique sans la déformer ou ‘oublier ‘ des aspects essentiels?

        Effectivement cela mérite d’être signalé vu le caractère absolument exceptionnel de cette transgression.
        Tu devrais quand même révoquer ton abonnement à vie si tu veux garder un peu d’objectivité et faire tes recherches par toi même.
        Ce n’est pas bon de répéter les fariboles manipulatoires

        • Fred dit :

          @ Momo

          Mon petit Momo, Le Monde est un journal de centre droit, ce qui n’est pas du tout ma tasse de thé politique.

          Mais si en cherchant sur le Web, je trouve un article qui me convient, je ne suis pas sectaire. Le Monde est un bon journal (de centre droit) qui publie pas mal d’articles en accès libre, je ne vois pas pourquoi je les bouderait systématiquement.

          Athée et opposé fondamentalement à toutes les religions, j’ai de même ces jours-ci cité un article du bon journal La Croix. Je ne les citerais évidemment pas tous.

          Je pourrais même citer Le Figaro, qui est redevenu un bon journal, quoiqu’il très loin de ma tasse de sus-citée.

    • Thaurac dit :

      Il l’a perdu , les talibans l’ont pris malgré son retour de turquie.

    • aleksandar dit :

      @jyb
      Je serais étonné que les talebs aient oublié le massacre massacre de Dasht-e Leili.
      Ils auraient pu bien avant ce massacre écraser la tête du serpent Dostom
      Il ne l’avaient ps fait
      Depuis 2001 les talebs ont changé
      Les étudiants sortis des madrassas sont devenus des hommes d’age murs, expérimentés tant au niveau militaire que politiques, cela fait des années qu’ils gèrent l’afghanistan en sous main.
      Pas un gouverneur, pas un chef de police qui n’a pu depuis 20 ans éviter de composer avec eux.
      Ils ne referont pas les mêmes erreurs.

  20. vrai_chasseur dit :

    En attendant les B52 US du 23 Bomber Squadron partis d’Al Udeid au Qatar, viennent de vaporiser sous leurs tapis de bombes une centaine de talibans dans le nord de l’afgha.

  21. Thierry dit :

    Les histoires d’Al Qaeda en Afghanistan c’est du flan, les Talibans ont dû promettre aux USA de rejeter toute alliance avec les quelques poignées d’ancien pote à Ben laden qui reste encore pour que les troupes US quittent l’Afghanistan. Et je vous assure que cette promesse sera tenu car les talibans auraient trop à perdre à jouer double jeu.

    En fait ce qui préoccupe la Russie et les pays avoisinant n’est nullement le terrorisme, mais exactement ce qui faisait trembler l’URSS : les centaines de tonnes de drogue qui vont à nouveau se déverser régulièrement dans les pays autour, c’était la raison de l’intervention à l’époque car les frontières étaient totalement incontrôlable du fait de la corruption.

    Cette situation m’amuse car Poutine va se retrouver avec une aiguille sous le pieds, un guerre qui n’est pas gagnable par des moyens conventionnels va user son matériel et aspirer son budget de la défense en pur perte, ce qui devrait rogner ses ambitions dans d’autres partie du monde (Artic, Moyen Orient, Europe, etc), car toute cette drogue va aussi déstabiliser son régime, voilà pourquoi il était très urgent que Biden quitte l’Afghanistan au plus tôt, désormais ils vont jouer dans notre camps.

    La Russie possède 16 000 chars une force colossal même si beaucoup des blindés sont des T-72 ou 80 de l’armée rouge en partie updaté, c’est un atout dans une guerre conventionnel face aux USA qui n’en possède que la moitié, mais d’un modèle ultra-récent.
    En revanche ce sera totalement sans effet et inutilisable en Afghanistan, qui peut le plus ne peut pas forcément le moins.

    • souricière dit :

      Ce qui préoccupe la Russie c’est un ensemble de facteurs.
      Ce n’est pas la crainte d’une conquête talibane extra-territoriale, mais bien la prolifération incontrôlé de groupes armés qui seront liés à un Afghanistan bordélique, notamment via le trafic de drogue. Ce trafic de drogue sera rejoint en même temps par un trafic d’armes, d’hommes, de corruption.
      Dans ce milieu se développera logiquement un terrorisme qui cherchera à exporter ses idées. Le pays deviendra une fabrique de terroristes et de gens radicaliser pour qui le djihad et la charia doit être élargie. Ils construiront des cellules et on a vu très souvent que l’islamisme radicale a vite fait de se « rassembler » pour combattre et exploiter la misère. Les pays autour de l’Afghanistan sont musulmans et l’islamisme radicale a besoin d’ennemis à combattre, on ne peut rien y faire, une caricature du prophète en France soulève des masses au Pakistan et vous trouverez toujours des volontaires pour une vengeance.

      L’armée russe actuelle n’a pas 16 000 chars, les chiffres de wikipédia doivent être pris avec du recul et on doit cesser de prendre une masse de chars obsolètes qui ont 40-50 ans comme étant en activité. Les russes il y a 10 ans prévoyaient que le T-14 allait être leur unique char et qu’ils allaient en acquérir 2300. Même si on peut être sympa, dans les faits on est plutôt autour de 2500 chars, le reste ce sont de beaux chiffres de carcasses et qui demandent énormément d’investissements (comme les quelques T-80 qu’ils ont ressortis) pour être remis en service, enfin bref.
      Mais en tout cas, il est évident que les russes ne sont pas militairement capable de gagner une guerre en Afghanistan et qu’ils risquent de devoir s’impliquer tout de même dans un conflit « non prévu » et non stratégique pour eux, un emmerdement à la sauce Tchétchène, loin de ses zones ouest et sud ouest largement militarisé qui est pour elle l’orientation stratégique et d’influence prioritaire.

      • Thierry dit :

        le chiffre de 2500 chars pour la Russie provient de la publication sous pseudo inconnu dans la presse russe et ça sent la manipulation à plein nez tellement c’est ridicule, c’est de la fake news officiel, je n’y souscris pas du tout, certaines sources militaire américaines citent 22 000 chars mais je n’irais pas jusque là mon plus, 15 000 à 17 000 me paraît la bonne fourchette.

        Sur les 7000 T-72 que possède la Russie par exemple, tous sans exception sont en état de servir, tout comme servent l’intégralité de ceux vendu dans les pays et qui sont encore en service, les pièces détachés continuent d’être produite massivement et livré aussi bien en Russie qu’ailleurs. Certains sont encore dans leur configuration d’origine soviétique mais neuf et en état marche, et il est certain que seul une petite partie sont modernisés aux derniers standard selon les besoin du moment, mais prendre en compte uniquement les chars modernisé est une erreur grave. N’oubliez pas qu’il n’y a jamais eu de combat de char avec l’Union soviétique et que son potentiel est intact, bien loin de rouiller comme certains se complaisent naïvement à le dire, car c’est la colonne vertébrale de l’armée russe.

        Même à supposer qu’un M1 Abrams, Leclerc ou Leopard 2 puisse détruire 10 chars avant d’être détruit ils n’arriveront qu’à neutraliser la moitié de l’arsenal russe et même si les chars restant ne sont pas au dernier standard, ça n’a aucune importance car ils n’auront plus de char adverse en face d’eux, les routes leur seront grande ouverte.

        Poutine a hérité des meubles de l’empire soviétique, un potentiel militaire monstrueux et colossal, qu’il a parfaitement les moyens d’entretenir, n’en doutez jamais, mais pas de renouveler, de sorte que lorsque les T72 et T80 seront totalement hors circuit par péremption, la force mécanisé russe va fondre comme la banquise, mais ça n’est pas encore pour demain ni dans 10 ans.

        • souricière dit :

          Savez vous combien il y a de régiments de chars en Russie et combien chaque régiment a de chars? Revenez me voir quand vous aurez la réponse et on discutera chiffres.

          • Momo dit :

            C’est une véritable andouille, ne vous retenez pas de respirer en attendant une bonne réponse 😉

        • Vinz dit :

          « le chiffre de 2500 chars pour la Russie provient de la publication sous pseudo inconnu dans la presse russe. »

          C’est un chiffre produit entre autres par l’International Institute of Strategic Studies : The Military Balance 2019, p. 197.

    • aleksandar dit :

      Manque de chance, la drogue afghane alimente surtout les marchés US et européen.
      La production n’a jamais été aussi élevée que depuis 10 ans, malgré ou a cause de la présence US, donc l’effet drogue a venir vers les pays autour aurait déjà du avoir lieu.
      Vous pouvez rejouer

      • Thierry dit :

        AUX USA les trafiquant d »Amérique du Sud emporte haut la mains le marché via le Mexique et la drogue passe bien mieux que les migrants à la frontière, pour l’Europe il n’y a pas besoin d’aller aussi loin, les pays du maghreb ont leurs point d’entrée en Europe pour leur production.
        le principale client de l’Afghanistan en stupéfiant a toujours été la Russie. Vous n’avez qu’à regarder les cartes qui circulent sur la question.

    • Mat49 dit :

      @ Ma Barcille « Et je vous assure que cette promesse sera tenu car les talibans auraient trop à perdre à jouer double jeu. » Personne ne doute que tu connaisses ces groupes de près.

      Tout le monde a compris qu’un musulman n’avait aucune probibité à avoir face à un non musulman. Donc les Talibans ont simplement rassuré les américains avec des belles paroles pour qu’ils partent.

      « En fait ce qui préoccupe la Russie et les pays avoisinant n’est nullement le terrorisme, mais exactement ce qui faisait trembler l’URSS : les centaines de tonnes de drogue qui vont à nouveau se déverser régulièrement dans les pays autour, c’était la raison de l’intervention à l’époque car les frontières étaient totalement incontrôlable du fait de la corruption. » Tout le monde n’est pas camé ma Barbille, ne prend pas ton cas pour une généralité.

      « Cette situation m’amuse car Poutine va se retrouver avec une aiguille sous le pieds, un guerre » On voit vriament mal comment.

      « La Russie possède 16 000 chars une force colossal même si beaucoup des blindés sont des T-72 ou 80 de l’armée rouge en partie updaté, c’est un atout dans une guerre conventionnel face aux USA qui n’en possède que la moitié, mais d’un modèle ultra-récent.
      En revanche ce sera totalement sans effet et inutilisable en Afghanistan, qui peut le plus ne peut pas forcément le moins. » Les Russes ont déjà donné en Afgha ils n’y retourneront pas.

      Merci j’ai encore bien rigolé!

  22. Raymond75 dit :

    Les USA et leurs supplétifs avaient envoyé un ‘signal’ très fort aux Talibans, qui a été reçu 5 sur 5 !!!

    Les Afghans ont fichu à la porte les Britanniques au XIXème siècle (alors la plus puissante armée du monde), puis les Russes au XXème siècle, et enfin et les Occidentaux au XXIème … Le tout pour mettre en place une société primitive et barbare.

    Vive la lutte armée, facteur du progrès humain 🙂 🙂 🙂

  23. Jul dit :

    Les taliban on vraiment de la chance d’avoir recruté chez les enfants et les jeunes sous propagande hein… parce qu’alors croyez moi que sa serait fini depuis longtemps

  24. Paul Bismuth dit :

    Les ex-« combattants de la liberté » ont détruit l’armée soviétique, leurs enfants et petits-enfants ont chassé les américains et tous leurs alliés de l’Afghanistan pour les vingt ans du plus gros attentat commis sur le territoire américain et le djihad mondial est en pleine expansion.
    À côté de ses succès stratégiques incontestables, quelques avions russes…

  25. @jcharles et auguste, intervenants du début qui semblent connaître la vallée de Fergana: elle est partagée entre KIRGHIZSTAN OUZBEKISTAN et TADJIKISTAN qui y sont éternellement en conflits frontaliers. Dans les années 90-2000 le KIRGHIZSTAN abritait à quelques km de la capitale une.base aérienne russe et une US, il faut bien vivre. Il y avait aussi une base russe et une microbase francaise à Duschambe. Des moudjahidines vivaient à cette époque déjà en Fergana et trafiquaient avec L’AFGHANISTAN ( passant par le col Alaoudine à cette époque, notre guide nous a dit que la semaine précédente une caravane de mules avec nourriture et armes sans doute russes descendait au sud et des avions de chasse, peut-être US avaient essayé de les coincer)
    Les frontières de ces régions sont très poreuses, une simple rivière fait la frontière Tadjiko-afghane. Les Russes restent très préoccupés par l’agitation fondamentaliste dans l’air de leurs ex-territoires d’Asie Centrale

  26. breer dit :

    Il n’y a qu’une alliance générale mondiale contre le djihad et toutes les forces combattantes opaques de l’Islamisme radical qui peut vraiment en empêcher l’extension. La question vient de l’ambiguité et de la contradiction interne que les pays et les populations à dominantes musulmanes entretiennent avec ces dogmes extrémistes qui s’auto justifient et s’appuient sur les textes coraniques souvent dévoyés, ou tout simplement parce que les fanatiques veulent les réactualiser comme si nous étions encore plusieurs siècles en arrière.