SCAF : Les essais en soufflerie du « New Generation Fighter » vont bientôt commencer, selon Dassaut Aviation

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

127 contributions

  1. EBM dit :

    Bref tout va bien. Circuler y’a rien à voir.

    • NRJ dit :

      Ca vous gêne n’est-ce pas ?

      Sinon, qu’on se le rappelle, rien n’indique que la masse à vide du NGF soit de 20 tonnes et qu’il soit similaire à un F-22.

      • Dr Bob dit :

        NRJ, vous ne comprenez donc pas l’ironie ? Vous ne voyez pas les gros problèmes que pose aux industriels français la décision dogmatique de M. Macron de vouloir absolument faire un système d’avion de combat avec l’Allemagne (et l’Espagne) ? Vous vous réjouissez de la marginalisation de Thalès et, d’une certaine mesure, de Dassault ? Vous voulez payez avec vos impôts la montée en puissance de l’industrie allemande ?
        Très cordialement

        • NRJ dit :

          @Dr Bob
          « Vous vous réjouissez de la marginalisation de Thalès et, d’une certaine mesure, de Dassault ? ». Pas du tout. Je me réjouis simplement qu’on conserve une industrie européenne (et française en particulier) dans l’aéronautique de Défense. Ce n’est pas gagné quand on se rappelle le coût que représente aujourd’hui le développement et l’industrialisation d’un programme d’avion de combat pour une puissance modeste comme la nôtre (l’exemple suédois est d’ailleurs révélateur, tout comme l’exemple anglais où ils doivent sacrifier leur armée de terre et leur marine).
          Mais à ce prix, on est obligé de sacrifier un peu nos ambitions dans ces programmes. C’est un mieux sachant que si ces derniers n’avaient pas lieu, on perdrait tout à terme.

          « Vous voulez payez avec vos impôts la montée en puissance de l’industrie allemande ? ». C’est vrai que les allemands sont des mauvais. Airbus n’est guère que la première entreprise mondiale de l’aéronautique. Hensolt est juste une entreprise parmi les meilleures dans le monde dans les systèmes embarqués de l’aviation. Broutilles que tout cela…

          • Dr Bob dit :

            @ NRJ
            Merci de ne pas modifier mes propos, je n’est jamais dit que les allemands sont mauvais, j’ai dit que je n’avais pas envie de payer pour leur monter en puissance. L’exemple d’Airbus n’est pas pertinant car leur division « avion civil » n’est pas allemande mais international et qu’une bonne partie du développement se fait avec des ingénieurs allemands.

            D’autre part, le surcoût engendré par une collaboration multinationale est énorme et abouti à un gros problème : moins un pays commande d’avion, plus son retour sur investissement (relativement aux sommes engagées) est important. Vous parlez de coût de développement, mais vous oubliez également les retours sur investissement qui peuvent être colossaux en cas de crise économique, ce qui est le cas en ce moment (je pourrai vous l’expliquer si vous voulez que je développe).

            L’exemple Anglais est mal utiliser : ils ont justement compris leur erreur d’avoir fait l’eurofighter et la corrige avec le Tempest. Ils ont fait le choix de négliger leur armée de Terre (choix cohérent historiquement) mais absolument pas leur marine.

            D’autre part, la mise sur la touche de Thalès est une catastrophe pour l’industrie française (et accessoirement européenne). Vous parlez d’Hensoldt, entreprise assez bonne, mais qui est un nain en terme de compétence face à Thalès.

            Ne vous méprenez pas sur l’industrie de l’armement française : elle n’est pas si modeste que cela et à justement besoin de programmes innovants mais maitrisés dans leur presque-totalité pour continuer à prospérer.

            Pour terminer, tous les pays européens cherchent le meilleur pour leur industrie, et se fiche royalement des autres pays européen (ou non européen d’ailleurs), car ce sont des concurrents. Il est stratégiquement très peu pertinent de vouloir favoriser l’industrie « européenne » mais les autorités politiques doivent favoriser ceux qui les ont élus. C’est vrai dans l’industrie militaire comme dans les autres domaines. Dans l’art par exemple, le gouvernement Hollandais a tous fait (y compris le mensonge et la dissimulation) pour acheter 2 portraits de Rembrandt, quand dans le même temps le gouvernement française était tout fier de proposer une solution « européenne » … résultat ? une solution boiteuse ou le couple de peinture fera l’aller-retour tous les 5 ans entre le rijksmuseum et le Louvre.

          • blavan dit :

            Avec l’Allemagne, le partage est simple, nous faisons des Opex et nous formons des diplômés de sciences humaines sans avenir. Eux donnent du travail à leurs enfants par l’apprentissage et l’industrie.

          • NRJ dit :

            @Dr Bob
            « Merci de ne pas modifier mes propos, je n’est jamais dit que les allemands sont mauvais, j’ai dit que je n’avais pas envie de payer pour leur monter en puissance. ». D’accord, du coup, vous devez aussi admettre que les allemands payent pour la montée en puissance de l’industrie française…

            « L’exemple d’Airbus n’est pas pertinant car leur division « avion civil » n’est pas allemande mais international et qu’une bonne partie du développement se fait avec des ingénieurs allemands. »

            « D’autre part, le surcoût engendré par une collaboration multinationale est énorme ». La question est : est-il moins cher pour les pays de faire en coopération (et les possibles surcoûts que ça apporte) que de faire en solo ?

            « Vous parlez de coût de développement, mais vous oubliez également les retours sur investissement qui peuvent être colossaux en cas de crise économique, ce qui est le cas en ce moment (je pourrai vous l’expliquer si vous voulez que je développe). ». Là vous parlez à court terme, pour peut-être un an ou deux (du moins on peut espérer). Le SCAF, c’est un programme à l’horizon 2040. On n’est donc pas dans le même horizon. Et, qu’on se le rappelle, la redistribution de la richesse par l’Etat est en général (à l’exception des périodes de crise économique) un frein à la croissance.

            « L’exemple Anglais est mal utiliser : ils ont justement compris leur erreur d’avoir fait l’Eurofighter et la corrige avec le Tempest. Ils ont fait le choix de négliger leur armée de Terre (choix cohérent historiquement) mais absolument pas leur marine. ». Ils ont réduit le programme de frégates lourdes de Type 45 (même situation que la FREMM). Ils ne peuvent utiliser que des F-35B aux performances sacrifiées sur leurs porte-avions, ils n’ont pas assez de frégates. Bref, oui, la marine a pris sa part. C’est moins visible que l’armée de terre, mais entre leurs projets, et ce qu’il en est advenu, c’est quand même le cas. On peut rajouter leur aviation actuelle aussi, qui voit ses Eurofighter T1 partir sans remplacement, et surtout sa commande de F-35 être réduite au maximum (on parle d’une commande totale de 80 avions, aux dernières nouvelles), ce qui en fera une aviation très faible par rapport aux autres. Surtout, on voit que malgré un budget élevé, les anglais ne peuvent se payer le Tempest qu’en sacrifiant les deux autres composantes de leur armée, quelque chose qui n’est pas souhaitable pour nous.

            « D’autre part, la mise sur la touche de Thalès est une catastrophe pour l’industrie française (et accessoirement européenne). Vous parlez d’Hensoldt, entreprise assez bonne, mais qui est un nain en terme de compétence face à Thalès. ». Thalès est sous-traitant sur les capteurs et sur le Cloud, donc faut arrêter deux secondes. Sinon, sur quoi vous basez vous pour dire qu’Hensolt set un nain par rapport à Thalès. Avec le même type de mauvaise foi, je pourrais même vous dire qu’Hensoldt est supérieur en arguant qu’ils ont développé des radars passifs ce que n’a pas réussi Thalès à faire.

            « elle n’est pas si modeste que cela et à justement besoin de programmes innovants mais maitrisés dans leur presque-totalité pour continuer à prospérer. ». Elle n’est pas modeste, bien sûr. Par contre, la France ne peut pas se payer la presque totalité d’un programme comme le SCAF, si ce n’est en sacrifiant son armée et industrie terrestre et/ou navale.

             » Il est stratégiquement très peu pertinent de vouloir favoriser l’industrie « européenne » mais les autorités politiques doivent favoriser ceux qui les ont élus. ». So what ? A partir du moment où on parle d’un risque d’anéantissement de l’industrie aéronautique européenne, ça concerne aussi la France qui fait partie de l’Europe.

            @blavan
            On fait de très bons ingénieurs également. C’est juste qu’ils se barrent à l’étranger pour faire leur entreprises à succès, car on est incapable de leur donner un cadre correct en France (cf directeur général de Moderna et Pfizer).

      • Galopant dit :

        Boeing va déposer le bilan, 80 milliards de dollars de dettes.
        La Chine ne passe toujours pas de commande.

        • Nike dit :

           » …en mars 2021, Boeing avait 62,0 milliards de dollars de dette, soit une augmentation par rapport à 38,9 milliards de dollars, sur un an. D’un autre côté, il dispose de 21,9 milliards de dollars de liquidités, ce qui entraîne une dette nette d’environ 40,1 milliards de dollars. »
          Pas de faillite à court terme, et les commandes affluent à nouveau.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Boeing va déposer le bilan, 80 milliards de dollars de dettes.
          La Chine ne passe toujours pas de commande. » Et COMAC est elle arrivée à faire voler son C919? A quand les commandes de « Air Zhine »
          ps. Boeing étant américain les éventuels problèmes financiers ne nous concernent pas!
          « La Chine ne passe toujours pas de commande. » Cessez de vous prendre pour le « nombril » du monde!

        • Lotharingie dit :

          à Virus- Galopant :
          .
          « …………………blablabla………….. déposer le bilan, ……………… de dollars de dettes.
          La Chine ne passe ………… blablabla…………… »
          .
          « ………….Après le Covid-19, une nouvelle épidémie est-elle à craindre ? Un vétérinaire chinois de 53 ans exerçant à Pékin est décédé après avoir été contaminé par le « Monkey B » (singe B), aussi appelé herpès virus B du singe, le 27 mai dernier. Il a contracté la maladie après avoir été contact avec le virus dans un laboratoire……………. »
          .
          https://fr.news.yahoo.com/herpes-b-singe-nouveau-virus-mortel-apparu-chine-110855598.html
          .
          chine = virus

      • Kikass dit :

        MAis pourquoi chnger ? Et si on gardait le Rafale 4F tout simplement. Puisque beaucoup attestent qu’il est supérieur au F-35 pourquoi changer un avion qui gagne ? Gardons le tout simplement. On n’a pa besoin d’un NNNGF puisqu’il est évolutif dans le temps avec la théorie des fameuses briques technologiques, pourquoi s’inquiéter ?
        Allez les cancres, bas les masques, que tous ceux qui ont participé à disperser ces idées farfelues, lève le doigt !

        • NRJ dit :

          @kikass
           » Et si on gardait le Rafale 4F tout simplement. Puisque beaucoup attestent qu’il est supérieur au F-35 pourquoi changer un avion qui gagne ? ». Qui dit cela ? Des commentateurs dogmatiques sans arguments d’opex360 ? Même les gars de Dassault ne sont pas aussi affirmatifs.

          « On n’a pa besoin d’un NNNGF puisqu’il est évolutif dans le temps avec la théorie des fameuses briques technologiques, pourquoi s’inquiéter ? ». Ben parce qu’on peut faire évoluer un avion, mais au bout d’un moment, le dit-avion atteint ses capacités maximales d’évolution. Par ailleurs, les technologies évoluent. Donc entre renouveler un Rafale où on intègrerait ces nouvelles technologies et refaire un programme de A à Z avec un avion plus furtif et plus performant, c’est plus rentable de faire la deuxième option.
          N’oublions pas une chose: ce qui coûte cher, c’est les technologies des systèmes embarqués (radar, IHM, moteurs etc). Ce n’est pas la structure. Donc ce dire qu’on peut faire évoluer indéfiniment le Rafale, ce n’est ni économique, ni surtout un gage de qualité pour l’armée française.

          • Boulga dit :

            C’est bien connu la structure c’est pas cher. Blague à part la question est comment le SCAF aussi cher (80 milliards prévus pour NGF+drones+effecteurs+…) peut il avoir une quelconque chance de succès. Pour qu’un programme réussisse il faut des commandes.

        • Alpha dit :

          @Kikass
          Donc, selon votre raisonnement, le Spitfire étant le meilleur chasseur lors de la 2nde GM, la RAF devrait toujours voler avec ??? C’est çà ?

      • EBM dit :

        C était ironique. Le NGF a l évidence ne ressemblera pas au F22.

    • Zylom dit :

      Ouch, « The revenant » . Cet avion à quelque chose du F-35 dans l’autre sens. Alors que le F-35 F-35 est haï par beaucoup, il est une réalité qui s’impose partout. Alors que le SCAF idéalisé par tous reste très improbable ! Une sorte de mirage lointain ! Ou alors avec 40 ans de retard vu les foire d’empoigne en perspective !

      • Math dit :

        Il est pas beau le cornerstone…
        Prendre le F35 comme exemple d’échec, d’accord.

    • Simary dit :

      Avec la crise du covid qui n’est pas finie et qui est en train d’exploser les finances des états européens dont la France, l’Allemagne et l’Espagne, on devrait plutot parler de NNNGF ; next, next, next génération fighter ! Car il faura au moins 30 ans pour se relever de cette crise ! Les Américains, Russes, Chinois et Coréens qui ont lancé leurs projets 5g au bon moment ont plus de chance que nous ! De même le char Européen et l’Eurodrone ne seront bientot plus des priorités !

  2. V dit :

    C est le site de Modane qui va ce charger de cela ?

  3. High Alpha dit :

    pilier senseurs: Thales out
    Études amont: Onera out
    TOUT-VA-BIEN

  4. farragut dit :

    Pauvre NGF, avec déjà moins d’euro pour progresser, il va bientôt manquer d’air ! 😉
    Une peu comme les pilotes de F-35 (ou de F-22) avec leurs OBOGS défaillants:
    http://www.opex360.com/2020/05/20/un-avion-f-35a-de-lus-air-force-sest-ecrase-a-latterrissage-en-floride/
    https://www.youtube.com/watch?v=wy-6oFwp5JA

    Les députés allemands auraient-ils appris des industriels américains comment asphyxier les projets en coopération, à défaut des pilotes ? 😉

  5. Thierry dit :

    les hystériques raboteur des coûts de production sont déjà à l’oeuvre pour miner le projet comme pour le F-35 qui leur a survécu malgré tout et avec toutes les options. Comptez aussi sur les trolls à Poutine pour commencer leur travail de sape dans les médias et réseaux sociaux, afin de retarder au maximum, voir d’annuler le programme dès qu’il deviendra consistant. et là on s’attend à ce qu’ils tabassent fort, vu qu’ils ont eux aussi leur poussin dans l’oeuf à caser. On verra surement des politiciens européen comme français à la botte de Poutine sortir leur double jeu. (Fillon était de ceux là mais il est hors course, son siège éjectable a été actionné !)

    S’il y aura des essais en soufflerie bientôt ça veut dire que sa forme extérieur est déjà plus ou moins fixé définitivement à quelques détails près, souhaitons quand même que l’aérodynamisme et la manœuvrabilité ne prenne pas le pas sur la furtivité, il ne faut pas se tromper de priorité, le juste compromis doit être pesé avant d’être emballé.

    Après reste à voir ce qu’il y a sur la table pour juger des qualités futurs de cet avion qui devra anticiper les améliorations qui arriveront dans les 10 ans à venir.

    • Mat49 dit :

      Compter aussi sur les trolls djihadistes comme ma barbille pour nier la réalité.

      • J'me fend la gueule (à coup de hache!) dit :

        Ben dis donc, t’en sais des choses toi……………..
        Une petite aigreur non? Qui te fait tout mélanger………. Antivax aussi je suppose………..
        Appel à ta mémoire: avec les 2 gouvernements précédents, c’était comment??? L’un comme l’autre, s’ils avaient été si bons, ils seraient repassés… lol.

      • Thierry dit :

        arrêtez les paradis artificiels, vos réalités sont des délires de chtarbé complêtement azimuté, ça se soigne très bien aujourd’hui. le jihadiste sous votre lit vous le dirais aussi.

        • Mat49 dit :

          Ouh ma barbille! T’es fachée on dirait! La réalité n’est clairement pas de ton côté ma pauvre pou****se.

          Un exemple: le F 35 a explosé les record de surcoût il n’y a donc pas eu de réduction des coûts, c’est tout le contraire!

        • Pascal (l'autre) dit :

          « arrêtez les paradis artificiels, vos réalités sont des délires de chtarbé complêtement azimuté, ça se soigne très bien aujourd’hui. » Vous prouvez par vos « délires » quotidiens que ça ne se soigne pas!

    • Dr Bob dit :

      @ Thierry
      Par « histériques pro-Poutine », vous voulez nommer les patriotes qui ne veulent pas voir une grande partie de l’industrie française se faire phagocyter par l’industrie allemande ? Ou ceux qui ne veulent pas payer pour la montée en compétence de l’industrie aéronautique allemande ? Alors que c’est l’un des rare domaine sur lequel nous avons encore une avance sur nos voisins.
      Et puis essayer de débattre avec des arguments plutôt qu’avec de la calomnie, c’est plus efficace et bien plus convivial.

      Très cordialement

      • Dodo dit :

        Les patriotes?
        Si prompts à vouloir combattre et s’éloigner des américains et des allemands au nom de la souveraineté, désireux le développement de l’industrie française, ce sont aussi les mêmes qui demain, avec un gouvernement annonçant la réalisation d’un avion, d’un hélicoptère, d’un navire avec la Russie, n’y trouveront rien à en redire, bien au contraire ils applaudiront et soutiendront cette coopération.

        Car le vrai problème, c’est de placer l’étiquette « patriote » le soutien à la Russie et le combat contre les alliés occidentaux de la France.
        Quand on sait que la Russie souhaite voir les occidentaux se désunir, se regarder de travers, comprenez qu’il est légitime de s’interroger pour quels intérêts fonctionnent ces « patriotes » prêts à se faire financer et aider par divers moyens par les russes pour accéder au pouvoir et mettre à l’oeuvre leur grand projet patriotique visant à sortir de l’Otan, de l’UE au grand plaisir du Kremlin…

        • Dr Bob dit :

          Bonjour,
          1) Si votre dernière phrase fait référence au financement du RN par une banque russe, c’est parce qu’ils n’ont pas le choix : les banques françaises le leur refuse
          2) Il n’est absolument pas question de faire un avion, un hélicoptère ou un navire en coopération avec la Russie
          3) Je ne suis absolument pas contre les coopérations avec des pays européen, mais pas lorsque nous avons des intérêt trop divergeants, et à fortiori pas lorsque cela implique une grosse perte de compétences de nos industriels.

          Très cordialement

          • Aymard de Ledonner dit :

            Je l’ai déjà dit : l’argent n’a pas d’odeur, surtout pour les banques françaises. La BNP s’est fait coincée pour avoir dissimulé les transactions du Soudan d’Omar el Béchir, le même Soudan où Ben Laden avait fait un petit tour et où Carlos s’est fait rattrapé par la patrouille de la DGSE.
            Quand Lafarge négociait avec l’EI pour faire fonctionner sa cimenterie, il y avait nécessairement un ou deux banquiers dans la confidence.

            SI le RN a du mal a emprunter c’est qu’il n’est pas solvable et gère notoirement mal ses finances.
            Le PC est toujours propriétaire de son siège place du colonel Fabien même avec 2% de voix.
            Le RN qui fait 20% (avec les financement publics qui vont avec) est locataire et n’a donc pas d’actif pour rassurer une banque. Et le fait même qu’avec de tels financements publics, ils aient toujours des problèmes d’argent n’est pas non plus rassurant. A cela s’ajoute le fait qu’un ancien militant (Le Rachinel) a du attaquer le FN pour se faire rembourser l’argent qu’il avait prêté.
            Et si cela ne suffisait pas pour décourager les prêteurs, les comptes de campagne de Marine Le Pen ayant été contestés, le RN était menacé à un moment de ne pas se faire rembourser ses dépenses (comme Sarko).
            Le fait qu’ils aient du mal à emprunter est juste logique. Un locataire fiché BDF avec une ardoise au fisc a aussi du mal a emprunter.
            Maintenant libre à vous de vous faire des films sur un éventuel complot pour empêcher le RN de se financer.
            Je le redis : plus ça sent pas bon, mieux c’est pour les banques car le profits seront en conséquence. Je suis sur que de nombreux banquiers parisiens seraient contents de prêter au RN, à des taux « adaptés » à condition d’avoir des garanties raisonnables de revoir leur argent ce que le RN ne leur donne pas. Le RN préfère prendre l’argent des russes, par intermédiaire de banques qui font mystérieusement faillite de sorte que le RN n’a pas besoin de rembourser.
            Et puis les députés RN vont en Crimée, tous frais payés, soutenir le « référundum » organisé par Poutine, ceci n’ayant naturellement rien à voir avec cela……

          • Czar dit :

            tu racontes tellement de la merde, mon petit jean-aymar, que je serais le RN, je te foutrais au tribunal pour diffamation publique, parce qu’à ce niveau-là, ce n’est plus de la mauvaise information ou de la méconnaissance, mais juste de la manipulation :

            https://www.lefigaro.fr/flash-actu/pret-russe-non-rembourse-accord-entre-le-rn-et-son-crediteur-20200603

    • Math dit :

      Je ne souhaite pas que ce projet aille plus loin. Je n’y crois pas. Je ne pense pas que l’Allemagne soit un partenaire fiable, pas plus que les USA. S’ils l’étaient, ça aurait du se voir sur les 50 dernières années. Ce n’est pas le cas et le ton allemand sur ce programme est très négatif, un vrai repoussoir. Et c’est marrant, je ne reçois pas de rouble sur mon compte en banque, j’apprécie Fillon et voudrait que mon pays cesse de mettre la Russie dans la case ennemie alors que nous avons été alliés pendant 2 guerres mondiales.
      Est-il possible d’avoir des positions un peu plus nuancées?

      • Dr Bob dit :

        @math
        Je ne pense pas que ce soit un problème de « fiabilité » de l’Allemagne, mais un problème de divergence d’intérêt :
        1) nous ne voulons pas le même avion
        2) ils ne savent pas (encore) faire eux-même un avion de combat et souhaitent progresser en compétence
        3) nous savons le faire et avons intérêt à garder nos compétences

        D’où le fait qu’il s’agit d’un très mauvais projet

      • Aymard de Ledonner dit :

        Macron a invité Poutine à Versailles. Il s’est exprimé plusieurs fois en faveur du maintien de liens avec la Russie. Çà a donné quoi à part une débauche de bashing anti-français dans les pays africains proches de la France?
        Quand à Fillon, son comportement est scandaleux. Par respect pour le patron du blog, je ne dirait pas ici quelle réaction je verrais comme adaptée dans son cas.

    • Clavier dit :

      Thyerry, ou comment n’avoir rien à dire d’intéressant mais trouver quand même le moyen de troller…..!

  6. Maxx dit :

    Pas besoin de soufflerie, ce projet a déjà tellement le vent de face…

  7. Hostens dit :

    Très belle copie de YF-23 des USA, très intelligent de n’avoir pas copié la peinture.
    https://si3.photorapide.com/invites/photos/2021/07/23zs69.jpg

  8. Scipion dit :

    Incroyable.
    L’ONERA est court-circuitée alors que son expertise est incontestable et que la France a la maîtrise d’oeuvre.
    Mais comment ce projet a t-il été négocié?

  9. Olivier dit :

    Bonjour il serait intéressant de se dépêcher un peu car si non se sera un avion de 10 eme génération sans pour autant donner nos secrets à nos voisins soit disant européen.

  10. Frede6 dit :

    Les lois de l’aérodynamique étant toujours les mêmes et l’enveloppe de vol du NGF étant à vue de nez similaire à celles du Rafale, j’imagine que l’on sait maintenant dessiner directement l’avion idéal. A quoi servent ces essais aérodynamiques préliminaires ? Est ce que quelqu’un a un avis éclairé sur la question ? Merci d’avance

    • E-Faystos dit :

      Le comportement des flux d’air autour d’un appareil sont quelque chose de modélisé par des formules savantes. Mais quand un programme met des. Milliards sur la table, les ingénieurs -qui sont aussi comptables de ce que cela coûte en cas d’erreur- apprécient que les tests se passent comme calculés.
      Et les tests, c’est une maquette.
      Et les tests de séparation d’arme sont aussi réalisé de même avec un bras qui va bouger le missile/pod/réservoir/bombe… Parce que si au moment du largage, il revient à l’envoyeur, c’est mal.
      Les premiers protocoles sont donc établis selon ces tests avant que le CEV ne s’en empare.

    • Clavier dit :

      Un furtif avec des soutes a forcément une aéro très différente ……

    • PK dit :

      Les lois sont simples, mais leur calcul exacte impossible à faire. Du coup, à chaque fois qu’il est nécessaire de connaître la valeur de ces lois, il faut :

      – faire une simulation numérique (en gros, on calcule toutes les points des équations partout et sur une longue durée… des milliers d’heures de simulation par des ordinateurs surpuissants pour quelques millisecondes de résultats… approximatifs)
      – faire une simulation en vrai à l’aide d’une maquette en faisant écouler un fluide similaire à la vitesse voulue (il est analogue de faire voler l’avion dans l’air statique que de laisser statique un avion dans l’air qui s’écoule).

      La simulation en vrai coûte finalement moins cher… pourvu que vous soyez équipé des biens ad hoc (une soufflerie donc). Pour des hautes vitesses d’écoulement, il faut des équipements spéciaux et des spécialistes. En France, seul l’ONERA a cette compétence (très peu de gens l’ont dans le monde).

    • Frede6 dit :

      Merci à tous pour ces réponses instructives. La modélisation fait des progrès mais on n’est pas à l’abri d’un bug. Il vaut mieux effectivement vérifier 😉

    • vrai_chasseur dit :

      ça s’appelle étalonner le modèle (numérique) avec des vraies données.
      Phase obligatoire de la R&D si on veut ensuite tirer parti, justement, du modèle numérique pour optimiser les essais réels.

    • Patatra dit :

      Pour éviter le genre de connerie sur l’A 400M qui avait certains problèmes de turbulences à certains endroits ce qui l’empêchait de larguer du para par les portes latérales il me semble.
      C’est à ça que servent les études normalement.

  11. Nexterience dit :

    -La ministre dit « … évidemment l’ONERA »
    -Le maître d’œuvre est Dassault. Donc l’ONERA est son sous-traitant.
    Dassault attaque ses travaux en septembre. Trappier doit juste avertir l’ONERA pour nous rassurer qu’il s’est bien organisé.
    Le DLR est à mon avis évoqué car des études aéro sur NGF ont peut-être été partagées.
    l’ONERA est incontournable par ses moyens que le DLR n’a pas; même Boeing fait appel à leurs moyens.
    Si les travaux commencent dans 1 mois, nous serons vite fixés.

  12. Lucy dit :

    Avons-nous les infos suivantes:
    – poids
    – la poussé des moteurs
    – la taille des soutes d’armes
    – le niveau de furtivité recherché (X, L etc.)
    – combien de carburant sera emporté
    – les limitations « g »
    – le prix unitaire

  13. Maréchal dit :

    L’ expertise de l’ONERA, il n’y a guère que l’ONERA pour y croire encore.
    Il faudra bien un jour que ces centres d’expertises étatiques autoproclamés comprennent une bonne fois pour toute que l’expertise, ça ne se décrète pas. Ca vaut pour l’ONERA comme pour les centres de la DGA, à commencer par le très prétentieux Centre d’Essai en Vol. Si personne ne vient vous chercher, c’est que vous n’êtes tout simplement pas un expert : Un véritable expert est connu et reconnu.
    Qui connaît l’ONERA ? Qui connaît la DGA ?
    Enfin la différence de situation entre la France et l’Allemagne est le simple reflet du différentiel de maîtrise technique des industriels français et allemands. Les uns n’ont besoin de personne, les autres se rassurent (ou se couvrent….) en prenant l’avis d’un centre étatique.

    • ULYSSE dit :

      Tiens. un troll. vraisemblablement russe avec l’objectif de semer la zizanie en français et allemands (pas difficile).

    • mich dit :

      « le très prétentieux Centre d’Essai en Vol ; Qui connaît l’ONERA ? Qui connaît la DGA ? » blablabla les indus allemands , @José on t’a reconnu !

    • Momo dit :

      Ton pseudo te va trés bien, ‘maréchal’. Te voilà!
      Encore un troll qui ne connait rien sur le sujet qu’il, euh…, commente…
      L’expertise de l’ONERA et celle de la DGA sont parfaitement connues de ceux qui sont intéressés ou impliqués dans ces sujets.
      Toi c’est plutot le foot apparemment, tu as le forum de l’equipe qui est fait pour toi. Tu vas pouvoir y filosofer avec thuram et parler fesse avec ribery. Fonce ^^

    • Royal Marine dit :

      « Enfin la différence de situation entre la France et l’Allemagne est le simple reflet du différentiel de maîtrise technique des industriels français et allemands. »
      Nous sommes d’accord… Les ingénieurs français n’ont aucun besoin des Allemands pour créer et produire un avion d’arme de très haut niveau, et à ce jour inégalé…
      Tous ce que les Allemands ont su créer ces dernières années, ce sont des problèmes et des retards sur le A 380 et A 400 M… N’abordons même pas les ratées des hélicos…
      Ni Dassault, ni Thales, ni Sagem n’ont besoin des Allemands pour être les meilleurs dans leur partie…

    • Paddybus dit :

      Votre avis semble bien peu en phase avec les réalités… L’ONERA est à l’égal de la Nasa et du TsAGI (Russe) au meilleur niveau d’expertise… avec des points forts reconnus mondialement… et bien devant le DLR…
      Il en est de même pour le CEV et L’Epner… mondialement reconnu et parmi les rares écoles formant des pilotes d’essais…

      Par contre, cela fait plusieurs années que l’ONERA est attaquée par 1) nos « amis » européens 2) un certain nombre de politiques en France même, qui semble bien mieux défendre nos concurrents que nos intérêts…

      En péril pour raison de faiblesses de ses fondations, la soufflerie de Modane a eu du mal à obtenir les fonds permettant de consolider ses bases… et il semble évident que nombreux de nos concurrents auraient bien aimé avoir cette concurrence en moins… (je crois que c’est l’armée de l’air qui est pour beaucoup dans ce sauvetage)… au grand regret du DLR…
      Dites vous que si ce centre d’expertise est attaqué (et étonnement peu soutenu) c’est qu’il représente un domaine de pointe dont des concurrents « amis » aimeraient nous déloger…. et il avait été un temps évoqué la fusion de l’ONERA et du DLR…. au profit de qui…???

      La grosse question c’est: pourquoi si peu d’homme politique français ont la volonté de soutenir les points forts de notre pays…??? (comme la filière nucléaire française, comme notre construction navale, comme nos constructeurs d’armement, comme nos fabricant d’armes de petit calibre, comme le furent nos fabricants de munitions, comme notre construction automobile, comme notre constructeur de TGV et bien d’autres…)

      Cette situation devrait vous inquiéter comme tous les Français… les vrais…. mais y aurait-il chez vous le même penchant pour l’admiration systématique des réussites ailleurs et la négation de nos réussites… que chez un certain nombre de ceux qui prétendent nous diriger… voire une jouissance malsaine, tendance soumission et oubli de soi par excès d’inculture…???

    • Ion 5 dit :

      @Maréchal
      Et vous avez quoi comme expertise vous, pour déclarer que l’ONERA n’en a guère?
      D’ailleurs, si vous n’en aviez que des bribes de ladite expertise vous sauriez que l’aérodynamique reste pour beaucoup une science expérimentale.

      Ce ne sont d’ailleurs pas les « experts » de l’ONERA, du TsAGuI, ou du feu NACA qui décident des formes des avions, mais l’air qui circule dans la soufflerie…
      C’est également l’air en circulation qui permet de valider ou non, les hypothèses de calcul.*

      * Y compris en équations de NAVIER-STOCKES;

    • Loufi dit :

      Qui connait le DLR ? Qui reconnaît les compétences en aéronautique des allemands ou des espagnols

    • MERCATOR dit :

      Une prise de guerre

      L’industrie de guerre de l’Allemagne nazi, notamment aéronautique disposait d’une avance technologique sur les Alliés (chasseur Messerschmitt 262 à réaction, missile V1, fusée V2…) grâce à une forte mobilisation de la recherche qui était dotée de moyens importants. A la fin de la guerre les Alliés récupérèrent ainsi nombre de savants et d’ingénieurs de talent, ainsi que de nombreux prototypes et moyens d’essais.

      Tel fut le cas pour la soufflerie subsonique d’Ötztal, dans le Tyrol autrichien, qui fut démontée par les français et transportée par train (4 000 tonnes en moins de 6 mois) jusqu’au site de Modane-Avrieux. Les travaux de reconstruction démarrèrent dès 1948 et la soufflerie, S1MA entra en service en 1952. Pour tester les maquettes des avions, un immense tunnel d’acier de 400 mètres de long et 24 mètres de diamètre, deux ventilateurs de 15 mètres de diamètre sont capables de projeter de l’air jusqu’à Mach 1 (1200 km/h). Pour les alimenter en énergie, deux turbines hydrauliques, qui puisent leur puissance dans deux barrages en amont du site, produisent jusqu’à 90 Megawatts, soit 1/1000 de la puissance d’EDF en France.

    • vrai_chasseur dit :

      @Maréchal
      « qui connaît l’ONERA » – de toute évidence pas vous.
      Elle fait partie des joyaux du savoir-faire français.
      Tous les constructeurs aéronautiques majeurs dans le monde utilisent ses souffleries à commencer par Boeing et Airbus.
      La soufflerie SM1A de Modane est tout simplement la plus puissante du monde, elle a vu passer entre autres le Boeing 777, l’Airbus A380. La SM2A est capable d’envoyer de l’air à Mach 3.
      Et le savoir-faire de l’ONERA va bien plus loin que l’aérodynamique. Il touche au spatial, à la détection radar (les américains savent que seule l’ONERA française est capable de ‘voir’ le bombardier furtif B2 de très loin), à l’expertise sur les matériaux résistants à la chaleur (coque des missiles hypersoniques) et bien d’autres domaines.
      Si les premières études aérodynamiques sur le NGF ont fait appel aux allemands, c’est une logique politique et pas celle du ‘meilleur athlète’. Il faut bien donner un peu à manger à leurs industriels.

      • LEONARD dit :

        @vrai_chasseur
        Je me garderai bien d’évaluer la qualité scientifique des équipes de l’ONERA, néanmoins, au travers du Rapport de la Cour des Comptes de 2015, et si rien n’a changé (et on peut le craindre depuis), l’ONERA souffre des problèmes suivants:

        – absence de vision stratégique
        – faible implication de la tutelle et difficultés de gouvernance
        – renouvellement des générations et des compétences (âge des chercheurs)
        – relations difficiles avec les parties prenantes externes (industriels, DGAC) et internes
        (climat social) [en amélioration]
        – dispersion géographique
        – émergence de concurrents au niveau européen (DLR), perte d’influence
        – difficultés de financement (état du carnet de commandes et baisse de la SCSP)
        – développement des moyens de recherche internes (notamment simulation) par les industriels

        Bref, une belle endormie administrativo-technico-syndicale, enkystée, et dont le monde aéronautique a de moins en moins de mal à se passer.
        https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/20150907-ONERA-72351.pdf

        • Paddybus dit :

          Je pense que ce rapport était dans la période ou un certain nombre de gens voulaient essayer de fondre cet organisme avec le DLR…. surement dans la mouvance européo-soumissioniste… ce qui est assez surréaliste quand on sait son niveau mondialement reconnu…
          Il y a des raisons de s’interroger sur le but de cette fusion, sur les raisons qui font que notre pays laisse détricoter tout ce qui a si longtemps fait la force de notre nation… (EDF, nucléaire, naval, automobile…. et tout ce que chacun sait…)

        • vrai_chasseur dit :

          @LEONARD
          Ce rapport est fait pour « protéger » le joyau et éviter qu’il ne parte dans des mains non souhaitées. Américaines, pour ne citer qu’eux.
          Une sorte de lancer d’alerte en filigrane, si vous voulez : le statut public n’est pas une protection étanche surtout contre le braconnage ciblé de cerveaux.
          Mais il faudrait une discussion longue de plusieurs bières pour en aborder les détails.

        • Aymard de Ledonner dit :

          L’ONERA est sous-financée. Son personnel est donc payé au lance-pierres. Même si l’argent n’est pas heureusement le critère de choix principal de tous les ingénieurs, quand l’écart avec les salaires pratiqués ailleurs n’est plus simplement un grand fossé mais plutôt un gouffre béant, recruter devient de plus en plus compliqué, surtout si en plus vous devez vous battre pendant des mois avant d’avoir, éventuellement, les autorisations nécessaires.

    • Scipion dit :

      Il faut vraiment avoir une sacré dose de mauvaise foi pour contester le savoir-faire de l’onera.
      cela fait plusieurs années que certains veulent sa peau mais heureusement pour notre développement technologique elle est toujours là, et je souhaiterais même que son budget soit augmenté afin de la conforter.
      D’autre part vous posez la question « Qui connaît la DGA? » Réponse: Les industriels de défense du monde entier et les ministères éponymes du monde entier également.

  14. Dominique mathieu dit :

    On se demande si ce SCAF sera construit un jour

    • Expresso dit :

      Pas avant 2085

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Pas avant 2085 » Date prévisionnelle ou vous atteindrez 10 de Q.I. ou date à laquelle un moteur 100% zhinois ne tournera plus au banc d’essai ?

      • saintebaguette dit :

        On pourra acheter le C919 en 2085 ? hihihi

      • Franz dit :

        Troll.

      • dasmon dit :

        Naaaaaaaa, pas au 21è siècle ! Peut être en 2101 ? D’ici là le F-135 volera ainsi que le Su-157 ; deux avions de 20 ème génération, les français tenteront bien de le vendre au Bengladesh et à Andore :-)))))))))))) qui prendront comme tout le monde des F-135 ! L’histoire n’est qu’un éternel recomncement !

    • Paddybus dit :

      Je suis de ceux qui pensent qu’il serait mieux que ce projet soit oublié vite, avant qu’on se retrouve le bec dans l’eau à mi chemin sans voie de recours…. lâché par nos « amis » teutons…. qui choisiront comme d’hab les matos ricains…!!!
      Il y aurait surement d’autre façon de développer ce concept, avec de confrères plus intéressés et libres…

    • Steeve Bonder dit :

      Personne en parle dans 3 ans, comme d’habitude,
      navette spatiale Hermès, canon magnétique, missile hypersonique, les armes pour la guerre des étoiles…. !

  15. E62 dit :

    Dans ce domaine comme dans le sanitaire , les mensonges et les flous artistiques du gouvernement macron ne sont là que pour cacher l inefficacité et les scandales financiers des programmes d armement européens que la France prétend manager …..

    • NRJ dit :

      @E62
      Pourrions nous avoir des hélicoptères d’attaque et de transport, ainsi que des avions stratégiques avec une bonne partie made in France, sans la coopération européenne ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Dans ce domaine comme dans le sanitaire , les mensonges et les flous artistiques du gouvernement macron ne sont là que pour cacher l inefficacité et les scandales financiers des programmes d armement européens que la France prétend manager » C’est beau! On dirait du Thierry jaiunavis!

  16. Slik dit :

    Le problème de la répartition des taches et de la propriété intellectuelle n’a toujours pas été réglé,si on comprend le langage diplomatique, autant dire que cet avion est mal barré

  17. bluesmartini dit :

    Très honnêtement, je n’ai rien compris à cet article. L’ONERA fait quelque chose ou pas? Quelle soufflerie va être utilisée? Pourquoi le maître d’oeuvre ne serait pas à même de fournir à l’ONERA une visibilité?

  18. Achille-64 dit :

    Prendre le DLR pour des perdreaux de l’année serait une lourde erreur … cela fait plus d’un siècle que les Allemands sont à l’avant-garde en aérodynamique …
    Pour l’ONERA, je ne sais pas, mais il est vrai que l’expertise s’use vite si l’on ne s’en sert pas.
    Naval Group, un soi-disant fleuron n’arrête pas de se prendre des tôles face à Fincantieri … un autre exemple d’expertise auto-proclamée en France ?

    Dans la vraie vie, voir Dassault collaborer avec le DLR sur un programme où la protection des données est un élément primordial, je me demande si c’est pratiquement possible …

    • Ion 5 dit :

      « cela fait plus d’un siècle que les Allemands sont à l’avant-garde en aérodynamique … »
      Ils l’étaient, mais faute notamment de souffleries de taille suffisante, ils ne le sont plus…C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le NACA et le TsAGuI les ont dépassés dans les années 30. (Sauf en sur points particuliers comme la compressibilité.)

      Vos assertions, outre qu’elles sont dignes d’un incompétent notoire, sont particulièrement ml tournées. Le DLR vient (venait c’est sur) régulièrement valider le résultat de ses modélisations de circulation aérodynamique chez nous en utilisant notre soufflerie et nos ordinateurs (CRAY ONE) à l’époque.

      Sur l’expertise de l’ONERA et les programmes en cours ou passés, renseignez-vous donc AVANT de poster…

      • Ion 5 dit :

        Pour illustrer mes commentaires.
        Polikarpov VIT dans la soufflerie géante du TsAGuI à la fin des années 30.
        Il n’y avait aucun équivalent en Allemagne. Et, il y en a toujours pas, vu que c’est nous qui avons piqué celle en construction à la fin de la guerre…
        https://i05.fotocdn.net/s120/f3f0e80ad7e9a41a/public_pin_l/2732480347.jpg

      • Achille-64 dit :

        Vous vous réclamez de la compétence, mais votre arrogance et votre parti-pris empêchent d’avoir un échange plus argumenté sur les possibilités actuelles du DLR.
        Pour l’ONERA, j’ai écrit ‘je ne sais pas’ mais comme d’autres fleurons français, les années 2000 et 2010 sont peut-être passées par là pour émousser l’expertise de l’Office.
        Donc je maintiens mon ‘je ne sais pas’ ‘d’incompétent notoire’ … 🙂

        • Ion 5 dit :

          @Achille
          Pour ce qui est du domaine des travaux en soufflerie à fort nombre de Reynolds, il est évident que les possibilités du DLR, sont limitées…

          Les capacités de calcul des ordinateurs actuels facilitent bien des choses et le DLR peut-être comme un peu tout le monde dans les pays avancés, est capable de simuler un écoulement. Pour autant, ça ne remplace pas complètement l’expérimentation en soufflerie réelle sur de nombreux aspects. C’est pourquoi elles existent encore…

          Je ne sais pas pour les années 2010, mais il est certain qu’un certain nombre de travaux dont ceux concernant les demandes de la partie militaire restent sous diffusion restreinte, voire secret défense.
          Que vous ne soyez pas au courant de ces travaux, et moi non plus est parfaitement normal. Ca ne veut pas dire qu’on ne fait rien à l’ONERA (sous le simple prétexte que vous ne le sachiez pas) et encore moins que ces capacités s’émoussent en quoi que ce soit…

          Vous avez le droit d’avoir tous les doutes, mais vous pouvez également vous renseigner sur l’avis des spécialistes des autres nations développées (russes, américains, anglais etc.) sur nos compétences en matière d’aérodynamique, ou on a pas vraiment la réputation d’être des « cornichons » en la matière…

  19. ScopeWizard dit :

    Faire ce piège avec les Allemands ; quelle connerie !

    Merci Macron !

    Quel imbécile ce type ; tout schuss sur l’ idéologie et 0 vision ce qui est l’ un des défauts de sa bien trop tendre jeunesse d’ autant qu’ avec une telle cour de laudateurs , bonjour le contre-pouvoir………….

    Finalement , il ne l’ a pas volé sa claque……………sauf que ça ne lui a même pas remis les idées en place ; par contre l’ auteur , lui , a eu droit à beaucoup d’ attention………………

    HEIN ?

    Vous me trouvez comme qui dirait « sévère » ?

    Oui sûrement , mais l’ Histoire ne fait que commencer ; les occasions d’ en reparler ne vont pas manquer……..et je n’ en suis vraiment pas réjoui d’ avance………….

    • Scipion dit :

      Non, je ne vous trouve pas sévère.
      Le petit nous a mis dans un sacré pétrin, et le pire c’est que certains avaient tiré la sonnette d’alarme dès le début.

    • Lothringer dit :

      Mais non, mais non,
      C’était quoi sa phrase il y a 2 ans environs , pour encourager « ses » députés ?
      « Soyez fiers d’être des amateurs qui ont battu des professionnels ».
      Sauf que l’amateurisme, au bout de 4 ans, apparaît dans toute sa splendeur et à tous les étages.
      Mais les Français re-signeront (probablement) pour 5 ans. Avec McKinzey comme cabinet de communication pour bien manipuler le peuple dans tous les sens, les élections sont gagnées d’avance.

      France : industrie = 10% du PIB commerce extérieur = -82Mia
      Italie : industrie = 20% du PIB commerce extérieur = +63Mia
      Allemagne : industrie = 21% du PIB commerce extérieur = +182Mia
      Voilà…soyez (soyons) fiers d’être des amateurs !

    • ScopeWizard dit :

      @Scipion @Lothringer

      Navré les amis , j’ arrive après la bataille…………….

      Mais tout ce que j’ ai lu jusqu’ ici et qui se rajoute à toute cette gestion de crise sanitaire qui me paraît adopter une si mauvaise stratégie que la Macronie et Emmanuel « comme un soleil » ne peuvent que perdre la bataille , me consterne tellement que je ne sais même plus si je dois commenter tellement je suis en rogne contre ces crétins .

      Raison pour laquelle , je n’ ai guère réagi durant tout ce weekend et principalement sur des points d’ Histoire précis…………..

      Mais nous aurons l’ occasion d’ en parler et reparler ; les occasions ne manqueront pas .

  20. bkbkbkbkbk dit :

    Hors-sujet, mais des F-35 on connu un nouveau coup de tonnerre
    https://www.defenseworld.net/news/30092/Lightning_Strikes_Damage_Two_F_35B_Jets

  21. J'me fend la gueule (à coup de hache!) dit :

    Ben dis donc, t’en sais des choses toi……………..
    Une petite aigreur non? Qui te fait tout mélanger………. Antivax aussi je suppose………..
    Appel à ta mémoire: avec les 2 gouvernements précédents, c’était comment??? L’un comme l’autre, s’ils avaient été si bons, ils seraient repassés… lol.

  22. Guista dit :

    On est comme toujours en retard d’une guerre en France ! Quand on a lancé le Concorde, le choc pétrolier de 1974 a fait disparaitre les centaines de commandes. Quand on a lancé le paquebot France, on nous avait bien dit que le marché pour les grands transatlantiques étaient mort, mais on n’a encore pas écouté. Dans les années 1980, Airbus a lancé l’étude de l’A-380 qui devait remplacer le B-747. Eh ben non là encore, quand l’avion est arrivé, le marché avait entre temps changé et n’était plus porteur ! Quand est ce que nos dirigeants vont tirer les conclusions de leurs erreurs passées ? Il n’y a plus de marché pour un chasseur de 5 génération en Europe. Ce NGF arrivra sur un marché sur saturé par le F-35, le NGAD, Le KFX-21 Boramae Sud-coréen, le SU-57, le Check-mate, le Shenyang FC-31. Le NGF ne sera qu’un échec de plus, tout les paramètres le montrent déjà ! MAis ils ne savent pas sse remettre en question en hauts lieux !

    • Scipion dit :

      Il y aura également le Tempest qui a l’air d’avancer pas mal.

      • Momo dit :

        Ah? Merci de nous donner les éléments factuels appuyant ton commentaire que personne d’autre n’a vu jusqu’à présent.

    • Ion 5 dit :

      @ Guista
      Ces projets, s’ils sont des échecs commerciaux avérés, n’en sont pas moins des succès techniques incontestables.
      Ont pourrait faire autre chose que le NGF (mais quoi?), mais si on ne fait rien on perdra peu à peu notre savoir faire, scientifique, technique et industriel. Le chois n’est pas simple

      • Momo dit :

        Il ne faut pas aller dans le sens de ce nouveau troll, ‘guista’.
        Il fait exprès de prendre des programmes qui sont effectivement des succès remarquables sur un plan technique mais pas commercial, sauf le France, paquebot qui a été économiquement à bon niveau jusqu’au premier choc pétrolier, comme tous les paquebots de la planète sans exception.
        Il fait cela pour abaisser la France en règle générale.
        Il n’a pas pris l’Airbus A320 ou le Rafale par exemple, ce n’est pas par hasard.
        C’est un troll d’une obédience peu claire, sans doute le plus simplement un cocu battu content comme on en voit beaucoup d’autres (zigomar17, raymond75, eugene123, etc…)

        • Pascal (l'autre) dit :

          Que le premier choc pétrolier ait causé du tord au Concorde est indéniable cependant ce qui a torpillé le supersonique ce sont surtout les décisions de l’administration américaine ^rétextant que l’avion était bruyant et polluant! Le deuxième prétexte étant pour le moins « fumeux » venant d’un pays qui consomme encore aujourd’hui par habitant l’équivalent d’environ 7 tonnes d’équivalent pétrole par an soit presque 4 fois la moyenne mondiale!

          • Momo dit :

            C’est exact, bien que les US aient fini par accepter le Concorde.
            Digression: sur le sujet bruit, que l’on ne va pas développer ici, il y a eu dans les années un programme intéressant aux US pour ‘habituer’ les habitants aux bangs supersoniques au dessus du pays. Pour des raisons militaires bien sûr, mais qui aurait pu bénéficier à l’inachevé SST.

    • Momo dit :

      Commentaire volontairement collabo? En tout cas idiot et mensonger.
      Tu devrais demander la nationalité chinoise, mais tu seras sans aucun doute refoulé: aucune valeur ajouté, bien au contraire.

  23. jp dit :

    si ils en sont là, ca veut dire qu’ils ont déjà une bonne idée générale de l’avion et de ses spécifications et des capacités, génial, même si les allemand quittent le projet après les élections allemandes, on aura notre feuille de route.

  24. penandreff dit :

    SCAF system combat aérien du futur,
    dans ce projet il y a un avion et un system,
    l’ avion sera français,
    et le système sera Allemand mais de quoi parle ton par système, si la France à une grosse expérience opérationnel, les opérationnels allemands eux doivent se gratter le front pour exprimer leurs besoins.
    les députés allemands le gouvernement allemand ont une très mauvaise impression de l’industrie militaire allemande: retard surcout faible taux de disponibilité:
    la question qui devrait être débattue est c’est quoi le système du futur et je pense que ni les bloggeurs ni les opérationnels ne pourrons répondre.

    • Momo dit :

      Là mon vieux vous occultez une dimension essentielle, pourtant déjà rabâchée: qu’est ce que l’allemagne veut faire de son armée, ou du moins de ce qu’il en reste?
      Là vous pouvez répondre par vous même en cherchant un peu, voir en lisant ce forum…

  25. Slik dit :

    Les anglais ont lâché les allemands depuis leurofighter qui a été un four total, que font nos » élites » ?
    Ils se jettent dans les bras des allemands
    Quand vous avez une « élite » comme Macron vous n’avez pas besoin d’ennemis

  26. Pascal (l'autre) dit :

    « Quand vous avez une « élite » comme Macron vous n’avez pas besoin d’ennemis » Oui mais cela fait combien d’années que l’on nous vend le « couple » franco allemand et « l’indéfectible » amitié qui lit nos deux peuples?

    • Slik dit :

      On peut très bien être amis en restant à distance courtoise

      • Pascal (l'autre) dit :

        « On peut très bien être amis en restant à distance courtoise » Il n’y à pas d’amis dans les relations internationales, que des relations avec qui nous avons des intérêts convergents. Agiter des petits drapeaux quand chef d’état étranger est en visite permet de sortit de chez soi, de s’aérer sinon c’est « gentillet » sans plus!

  27. Max dit :

    L’Onera est incontournable dans ce projet… Nombres de projets notamment européens l’utilisent.
    D’Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales, les allemands n’en n’ont pas… Ou plus dans cette ampleur.
    Dès la fin de la Seconde guerre mondiale plusieurs ingénieurs allemands y furent vivement accueillis . Lol
    En 1946 en tant que prise de guerre, ils furent déplacés en France avec la grande soufflerie allemande d’Ötztal se trouvant dans la zone d’occupation française en Allemagne.