Mali : Président de la transition, le colonel Assimi Goïta a été visé par une attaque au couteau

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

  1. Alex Coulibaly dit :

    Marionnette made in France.

    • Momo dit :

      Un homme de Moscou plutôt.

      • Momo dit :

        Hello,
        Pour rappel le seul et unique Momo, le vrai, le grand, c’est moi ^^.
        Le commentaire est bon, pas de problème, mais merci de modifier votre pseudo.
        Les alternatives ne manquent pas, avec ou sans numéro ;0)

    • Momo dit :

      Belle analyse, corroborée par la réaction de Macron à son arrivée.
      En fait tu ne sais rien, ne connais rien, ne réfléchis à rien mais dis tout.
      Tu oses tout, aussi… -_-

    • CouilliBailly dit :

      Vore commentaire prouve bien votre ignorance complète du sujet: ces derniers temps le colonel Goïta a plutôt été un caillou dans la chaussure de la France qu’une marionnette.

      Documentez-vous avant de troller la prochaine fois SVP

    • Polymères dit :

      « La faute à la France! »
      Toujours et encore, les africains qui répètent ce discours sont aussi ceux qui rêvent d’une grande Afrique qui deviendrait forte, prospère, mais ils sont la démonstration même que rien ne changera avec eux, au mieux la stagnation, incapable d’évoluer et de regarder ses problèmes en face.

      • Czar dit :

        alors pourquoi prétends-tu nous ensabler sur place, *****l, puisque tu reconnais dans un rare moment de lucidité que la pâte humaine locale ne permet aucun espoir raisonnable ?

    • Coulibaloches dit :

      Alex, tu devrais changer de prénom et en prendre un qui fait plus malien. Genre Mamadou. Ce serait plus cohérent avec ton discours d’Africain ingrat et indolent.

  2. Raymond75 dit :

    Il faudrait vite envoyer le GIGN pour assurer sa protection ! Il y a quelques années, le GIGN s’était couvert de gloire en sauvant la monarchie saoudienne, alors pourquoi pas lui ?

    • Sacha dit :

      Quelques années c’était il y a 40 ans. Notez au passage que à l’instar du Mali il s’agissait d’une réponse (positive) à l’appel à l’aide du dirigeant d’époque.

    • dakia dit :

      Le corps d’elite des forces speciaux sont au pouvoir au mali. Et s’auto protegent.
      Ma preuve pas une egratignure et assaillants aux arrets

      • Polymères dit :

        Le corps d’élite est au pouvoir à Bamako c’est vrai, pas au combat.
        Quand ils auront finit de se regarder le nombril, ils se planteront des couteaux dans le dos…

  3. er dit :

    C’est le youtre pegasus nunez belda .

    • lgbtqi+ dit :

      qui a reçu des lémuriens par l’entremise de la puce du vaccin des colonialistes Blancs inspirés par le mandarom allié à raël pour faire triompher le grand thêtan dissimulé sous la face cachée de la Lune, devriez-vous préciser

  4. Max dit :

    Barkhane se réduit et Goïta se retrouve avec les joyeusetés ethno-tribales africaines .

  5. Alpha dit :

    « deux hommes ont tenté de poignarder le colonel Goïta, au moment où l’imam s’apprêtait à sacrifier un mouton »
    Huuummm…
    L214 ? Animal Rights Militia ? Animal Liberation Front ? 🙂
    Et puis, égorger un mouton pour son Dieu, ça ne fait pas un peu barbare ? Pauvre bête…
    Alors qu’avaler un bout de pain et boire un coup de pinard, ça ne fait pas de mal !… 😉

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Alors qu’avaler un bout de pain et boire un coup de pinard, ça ne fait pas de mal !… » Taquin @ Alpha! Pour le pain je ne dis pas mais le pinard…………………….
      Mais ne doutons pas qu’il s’agisse d’un coup tordu de ces salopards de pillards et colonialistes français qui ont monté le coup!

    • Momo dit :

      ^^
      La barbarie n’est pas un problème dans le cas présent, qui perpétue les sacrifices humains.

    • Mëhmët Ëgluëglu dit :

      Petit mécréant !

    • Polymères dit :

      Quand on sait qu’à la base de ce rituel, on un homme qui était prêt à égorger son propre fils pour « prouver sa foi » et qu’un « ange » a remplacé au dernier moment son fils par un agneau, on se pose des questions du jusqu’au boutisme de la mentalité islamique qui fait passer la religion avant tout.
      Donc quel plaisir que dans la principale fête religieuse on vient trancher la gorge à un agneau, quel plaisir à partager de père en fils…
      Les chrétiens qui fêtent la naissance de Jésus (enfin le père noël et ses cadeaux) font « pâle » figure à côté…

      • Czar dit :

        que se passe-t-il , deux éclairs de lucidité (trois si l’on compte ton comm dessous) t’es covidisé, poulimir ? T’es aux dernières extrémités et face à ton Créateur t’as décidé » d’arrêter les conneries ?

      • Vinz dit :

        « à la base de ce rituel, on un homme qui était prêt à égorger son propre fils »

        Pas juste « un homme », puisque le passage que vous mentionnez est la justification théologique de l’abandon (et même par suite violentes condamnations) du « Molk » pour les premiers-nés humains – pratiques sacrificielles répandues au minimum dans toute la zone culturelle phénicienne puis carthaginoise. Toute ressemblance avec les pratiques païennes actuelles n’est en rien fortuite.

  6. blavan dit :

    Il faut espérer que l’assassin potentiel n’ait pas été téléguidé par une puissance occidentale afin de reprendre la main en mettant un président fantoche.

    • lgbtqi+ dit :

      et ce président transitoire, vs le qualifiez comment ? De leader providentiel, légitime, éclairé et dévoué ?

    • Polymères dit :

      Et si ça serait une puissance asiatique?

  7. Mamik dit :

    Opé grise de Paris ? On s’interroge !

  8. Paddybus dit :

    Tout le monde s’affole avec le nucléaire…. mais ces temps ci, c’est bien le couteau qui semble l’arme la plus dangereuse…non…???

  9. bzh29 dit :

    « l’État islamique [EI], qui dispose d’une franchise au Sahel avec l’EIGS »
    J’adore…
    A quand la joint-venture avec AQMI ?

    • Guismo dit :

      Son regard très expressif en dit long ! Il a peur mais est déterminé. Il pense que sa cause est juste, les vietcongs endocrines par le même idéologie socialo communiqte avaient le même regard. Cette fameuse auto détermination des peuples à disposer d’eux-mêmes ! Le hic c’est que s’ il rendait réellement le pouvoir à la fin de la transition, il y aurait un espoir pour les maliens. Malheureusement, il va rester…question de survie !

  10. Momo dit :

    C’est assez amusant de lire les commentaires sur ce sujet, où la couleur des trolls ressort de manière pour le moins contrastée.

    Pour faire trés court: Goita a compris aprés quelques semaines que le ‘dialogue’ qu’il souhaitait initier avec les chefs fanatiques islamistes était totalement vain, ce qui l’a amené à faire en coulisse un rétropédalage forcené vers la France.
    Mais Macron à juste titre vexé par son attitude première, et pensant aux présidentielles, a déjà annonce et lancé le retrait progressif de Barkhane. Et en même temps le renforcement au Tchad ainsi que l’insistance auprès de l’Europe et de l’ONU pour ne pas laisser les pays lamentablement faibles de BSS se faire massacrer encore plus par les égorgeurs.

    Donc Goita est ouvertement désigné comme cible par les chefs islamistes, des intellectuels qui ont trés bien fait, cela devrait le motiver à reprendre le dialogue avec des arguments beaucoup plus percutants…

    Même pas la peine d’imaginer que c’est du billard à une bande, inutile, ce n’a jamais été le cas et ce n’est pas prés de le devenir.

    • Polymères dit :

      En Afrique on aime « rêver » à faire avancer les choses, tout est toujours facile à dire.
      Mais quand vient le moment ou ceux qui vendent du rêve doivent passer aux actes, on a l’impression de tourner les pages d’un livre… dans l’autre sens.
      On a l’impression de voir et revoir la même chose, que les têtes changent mais que rien ne bouge et n’évolue. La grande libération du Mali, la « réconciliation » des planqués de Bamako qui pensent refaire le pays sur la base de leurs volontés et non sur la base de la réalité des faits, finira mal mais n’en doutons pas ce sera la faute à la France, jamais la leur!

  11. mulshoe dit :

    Vous allez voir, cela faute à la France !

  12. radionucleide dit :

    un remake de l’attentat de l’observatoire?

  13. Pascal (l'autre) dit :

    Et pince sans rire ils vont encore venir sur ce blog nous sortir le grand couplet de « France go home » dehors les pilleurs, nous allons prendre notre destin en main…………………….. Ah les cons!

  14. l dit :

    Erreur de cible sacrificielle?! En tout cas, si sa sécurité laisse passer un couteau et une arme dans un tel lieu clos, les jours de notre disciple local de Machiavel sont probablement comptés.

  15. PK dit :

    UN déséquilibré sûrement… Il a exprimé des propos incohérent, en parlant d’aller au bar.

  16. Daniel BESSON dit :

    Quand ça veut pas , ça veut pas ! ( Episode 3 )
    Pire que le GRU en Allemagne : Centrafrique , Mali et maintenant Madagascar ….
    Les Moukhabarats françaouis dans la panade .

    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210721-madagascar-deux-fran%C3%A7ais-arr%C3%AAt%C3%A9s-pour-atteinte-%C3%A0-la-s%C3%BBret%C3%A9-de-l-%C3%A9tat

    « Selon la procureure, les enquêteurs auraient les preuves matérielles que Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache, et Philippe François, un Français, prévoyaient d’assassiner de « hautes personnalités politiques », dont le président de la République, Andry Rajoelina.
    Philippe François et Paul Rafanoharana sont tous les deux saint-cyriens. Le premier était à la tête d’un fonds d’investissement, le deuxième est le conseiller de monseigneur Odon, l’archevêque d’Antananarivo. Le nom de Paul Rafanoharana avait circulé récemment comme potentiel futur Premier ministre en cas de remaniement. Philippe François est un ancien colonel de l’armée qui aurait déjà servi au Tchad notamment. »

    Si je peux très modestement me permettre une suggestion : Essayez des commandos Colombiens au chômage !

  17. didixtrax dit :

    « arme blanche » contre un président de couleur, encore une preuve irréfutable, réveillons-nous !