L’entrée en service du missile hypersonique Zircon au sein de la marine russe se précise

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

102 contributions

  1. Guerik dit :

    Toujours aucunes vidéos de l’impact?
    Pourtant tout l’enjeu est dans ce résultat et non dans le tir du missile qui visuellement ne diffère en rien d’un autre missile.
    Il y a toujours pleins de caméras pour le lancement, jamais aucunes pour l’impact, alors qu’on sait très bien où il doit tomber, normalement…

    • vrai_chasseur dit :

      @Guerik
      ça c’est la bonne question
      Surtout pour une cible mobile comme un navire, bon courage pour avoir des ‘preuves’

    • Thaurac dit :

      Oui on les voit partir ; c’est tout!
      Peut être le fait de réussir à le lancer intact est une réussite pour eux!

      • Bistomon dit :

        C’est du bidon comme scaf.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « C’est du bidon comme scaf. » Comparer ce qui existe avec un projet………………. ce n’est pas votre « commentaire » qui est bidon tout comme vous?

  2. Le Suren dit :

    Et nous ?

    • Wagdoox dit :

      On test le vmax et le Lea un missile respirant en mach 6 avant la fin de l’annee.
      D’apres les nouvelles anglaises le fmc/fman des 2028 sur navire et 2030 sur avion.

  3. ron7 dit :

    Pas de confirmation « USA » ou autre source d’un engin volant à Mach 8 ou 9 ??

    • Frank dit :

      @ ron7 Il y a des rumeurs.
      La tête de Lenine, sortie de son mausolée, qui passe sans arrêt devant l’ISS, en tirant la langue, Bouh!, 400 kms et Mach 20. Ou 21, sais plus.
      C’est amusant au début, un peu lassant ensuite. Le Russe est coquin.
      Le corps de Staline est régulièrement sorti pour aller voguer dans la zone du géostationnaire.
      In the sarcophage qui tourne, qui tourne…
      Avec sa moustache furtive momifiée, il remplace l’un des Glonass à l’occasion. Du on-dit, je m’aventure.
      On fait dans le détail. On médit.
      Combien de responsables cocos ont fini dans à Mach 500 dans les limbes de l’Histoire de la Lioubianka?? Comme ailleurs, soyons lucides.
      Faites gaffe, la tronche de Lenine est peut-être en train de vous observer en ce moment.
      Ignorez comme si rien n’était. Mais faites attention, le fourbe se rapproche.
      Les vapeurs dè Chipolatas y Merguez y croutons l’éloignent, selon la DARPA. Mais on sait jamais…
      Privilège de l’été: Dire, et lire n’importe quoi, et rigoler.
      Bon appétit, fait beau.
      Mais question intéressante:
      Recensement global de tous les les bidules et aéronefs, et jusqu’à quelle vitesse un aéroplane peut-il voler?
      Balle de fusil, ou Solar Impulse?
      Ne jamais poser de questions qui seront sans réponses.
      A moins d’être déjà convaincu de la la réponse à la question que l’on feint de poser, mais je m’égare.

  4. Parabellum dit :

    On intercepte comment un vecteur à Mach 8?les avions sont lents et ´ ont sans ravito guère
    Plus d autonomie aller vive les missiles et construisons les nôtres vite!

  5. Zigomar 17 dit :

    Ah ces arriérés de sauvages de Ruskofs…qui disposent d’armes hypersoniques sans équivalents ailleurs, d’ores et déjà en dotation dans les armées de l’Ours russe…alors que les Occidentaux, Etats-Unis compris, en sont encore au stade du balbutiement dans la plupart des cas…
    Et notre Macronounet-Jupiter élyséen, qui ne doute jamais de rien, voudrait en remontrer au Tsar de toutes les Russies…en envoyant, de temps en temps, une frégate et quelques avions de reconnaissance en Mer Noire et Baltique…

    • Wagdoox dit :

      Le premier missile a reacteur hypersonique etait francais en 1962.
      C’etait un démonstrateur bien sur mais on sait faire, on connait aussi les limites de la seule vitesse brute. A mach 8 un plasma de forme et mach 12 il englobe le missile et des lors les ondes radios ne passe plus. Bon courage pour cibler avec le radar.
      Le missile doit perdre pas mal de vitesse en redescendant dans l’atmosphère riche, friction oblige.
      Dans les annees 90 une version de l’asmp avait proposé en conventionnelle, c’est finale le projet du scalp qui l’avait emporté, une autre version anti navire avait alors ete proposer. Les usa et la marine nationale ont mis une condition, pas d’export… resultat on est resté avec l’exocet. Comme quoi, on est pas largué, on refuse juste de relancer la course aux armements.

      • Frédéric dit :

        Oui, l’Anti Navire Supersonique avec l’Allemagne. Plusieurs dessins d’artistes avec des configurations différentes publiés.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « qui disposent d’armes hypersoniques sans équivalents ailleurs,  » Ce sont les Russes qui l’affirment! Si demain les Tusses décrètent que le ciel est vert vous allez les croire?

  6. Raymond75 dit :

    L’avion a signé la fin des cuirassé, ce missile va t’il sonner la fin des porte-avions, nucléaires ou pas ?

    • didixtrax dit :

      cette fin est annoncée depuis longtemps mais ceux qui possèdent ces missiles continuer de construire des PA … on verra peut-être revenir des cuirassés capable d’encaisser le coup avec du blindage actif, style char d’assaut ?

    • Mon général dit :

      lancer un missile est un chose , le faire arriver sur sa cible en est une autre…

    • Wagdoox dit :

      Dans les annees 80 les russes avaient et ont toujours un missile mach 3

    • daniel dit :

      Les cuirassés ont fait de la résistance… ( 1922-1960 environ)
      Comptez 30 à 50 ans pour prendre en compte cette évolution semble-t-il obligée.

      Le PA a quand même des atouts: son guet aérien. Sans lui, au pif, 450 km est de l’ordre de la capacité de détection d’un radar naval (40m-60m au-dessus l’eau), ce qui laisse moins de 3 minutes pour organiser la défense et la riposte. C’est très peu.
      Une frégate isolée n’est pas moins condamnée…

      A la fin, que restera-t-il? Une multitude de kayaks furtifs? La bravitude va devoir se pousser en avant.

      • PK dit :

        Le New Jersey s’est amusé à arroser le Liban dans les années 80… Il semble qu’ils aient fait de la résistance plus longtemps 😉

    • Harambe dit :

      Peut être la fin des grands navires de surfaces tout court.
      Si ça marche vraiment, car tout comme pour les chinois et leur missile tueur de porte-avions, le problème de guidage final est toujours là, ça va commencer à pousser vers la rapide dronisation des navires.

    • NRJ dit :

      @Raymond75
      Pas si vite. Il faut d’abord repérer un bateau avant de pouvoir tenter de le toucher. L’a frappe n’est que l’aboutissement d’un processus détection-surveillance-frappe.

      Après, entre l’apparition des nanosatellites, des bateaux autonomes, des railguns, les porte-avions vont être fortement contestés. Pour cette raison, il ne sert à rien d’avoir deux porte-avions pour la Marine Nationale. Il vaut mieux développer les autres compétences.

      • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

        je m’interroge sur la capacité de guidage à un engin volant mach 7… à cette vitesse changer de cap pour atteindre une cible mouvante me semble pas facil… je me demande si leur missile ne sont pas plus proche de la roquette.
        je m’interroge aussi sur la précision.

        en tout, si ça tombe dans le champs du voisin, pourvu que ça ne soit pas dans celui qui fabrique de la vodka…

        • NRJ dit :

          C’est un défi technique, mais il semble que les russes arrivent à l’atteindre. A nous de faire de même.

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        Non , il ne sert à rien de n’ avoir qu’ un seul et unique porte-avions ; c’ est minimum 2 ou rien du tout et là vous êtes logique .

        Cela étant , ne perdez pas de vue tout le savoir-faire et la force diplomatique qu’ offre le maintien de ce type de navire avec toutes ses capacités dont bien évidement toute la chasse embarquée et tout ce qui tourne autour tel le GAN et du concept CATOBAR .

        Savoir-faire comme capacités qui nous sont si utiles en temps de paix ou de crise modérée vis à vis de la plupart des pays de la planète .

        Le porte-avions reste un précieux outil de projection de notre diplomatie .

        • NRJ dit :

          @Scope
          Dans ce cas, autant n’avoir aucun porte-avions. Après pourquoi ne pas se limiter à un seul ? On se garde le moyen d’intervenir avec au cas où les choses dégénèrent. Une guerre chaude est peu probable, mais doit quand même être envisagée et c’est pour parer à cette hypothèse improbable qu’il faut avoir un porte-avion.

          Si les missiles hypersoniques s’avèrent efficaces et s’exportent, le porte-avion perdra sa force diplomatique.

          « Savoir-faire comme capacités qui nous sont si utiles en temps de paix ou de crise modérée vis à vis de la plupart des pays de la planète ». En soit on ne fait pas un porte-avions de plusieurs milliards d’euros avec des flottes d’avions hypertechnologiques pour affronter des pickups djihadistes. J’espère que vous êtes d’accord avec moi là-dessus.

          Le porte-avion est un outil de diplomatie car c’est un outil de force avant tout. S’il perd sa force, il perd son utilité.

          Après le porte-avions n’est pas encore obsolète. Mais a mon avis, il ne faut pas se reposer uniquement dessus (si je traduis cette phrase, et vu le coût d’un porte-avions, cela signifie qu’on en fait qu’un). Pourquoi a t’on besoin de la permanence à la mer ? Il vaut mieux se baser sur de l’intelligence d’utilisation. Concrètement si, de façon improbable, une guerre chaude menace, il faut économiser le potentiel du bateau pour pouvoir l’utiliser au mieux pendant la guerre.

          • Sinope dit :

            En cas de guerre notre unique PAN sera bien planque car on ne peut pas se permettre de le perdre.

          • NRJ dit :

            @Sinope
            On l’utilisera normalement, et si on n’est pas trop mauvais, on arrivera à éviter les coups. Par contre, si les nouvelles armes ont raison de lui, cela démontrera qu’avoir des PA ne sert plus et qu’il vaut mieux avoir des frégates.

          • Sinope dit :

            @ NRJ Quand on a une flotte macrocéphale au dernier stade on fait tout pour que la tête ne soit pas coupée.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur l’A400M:

        « il aurait fallu un simili-C-130J + un A-330 MRTT perso car le C-130J n’aurait eu qu’une autonomie pourrie. Et vous trouveriez cela plus économique…. » Plus efficace militairement pour l’Afrique oui. Cela voudrait dire aussi qu’on aurait plus qu’une poignée de ravitailleurs ce qui serait une très bonne chose pour nos armées. S’il faut pour aller aux Antilles, lorsqu’il y a des ouragans, ravitailler ce n’est pas un problème.

        « Ah je suis parfaitement d’accord, et je vous informe que vous avez dit exactement l’inverse dans votre commentaire. » Non vous avez mal lu. J’ai écris : « Je propose simplement de faire comme d’habitude, envoyer du matériel pour faire la guerre, c’est à dire pas avec juste le carburant et les munitions que chaque véhicule peut emporter sur lui. » Je n’ai donc pas dis qu’il fallait nécessairement que l’avion qui transporte le véhicule soit celui qui transporte son ravitaillement, son carburant et ses personnels.

        « Mais une chose est certaine: avec 50 A-400M, la France aura une des armées les plus apte à être déployée à l’international. Toute chose est relative, et de façon relative, on maintiendra notre excelle dans le déploiement extérieur. » Une chose est certaine : avec aussi peu d’avions nous ne ferons rien de sérieux car avec 35% de taux de disponibilité nous aurons 17 avions. On n’a jamais trop ou pas assez dans l’absolu mais par rapport à ce qu’on veut faire. Si la question est de faire une guerre à l’extérieur clairement nous ne pouvons pas déployer grand-chose et ce sera très lent.

        Notre armée est une collection de petits échantillons de compétences, certes excellentes, mais beaucoup trop faible pour faire la guerre. Lecointre a été méprisant quand il a dit que nous avions une armée de gestion de crise, soit une force sécuritaire. Mais nos capacités militaires sont en effet ultra faibles par rapport, je le répète, à ce que nous prétendons vouloir être capable de faire, c’est-à-dire une guerre.

        « il y a un BUDGET accordé aux avions de transport. » Comme tout le budget de l’armée on ne fera rien si on ne l’augmente pas. Lisez la note de la rand Corporation sur l’armée Française si vous lisez l’anglais.

        « aurions nous été plus efficace en faisant un programme de simili-C130J qu’une participation dans le programme de l’A-400M ? » Si nous avions pu de quoi faire un déploiement sérieux en Afrique, donc avoir plus d’avions avec un bon taux de MCO, cela aurait été infiniment mieux que 50 A400M avec le taux de MCO qu’ils affichent.

        « C’est pour cette raison que je préfère limiter aux 30 dernières années, puisqu’avec ces dernières, on dispose d’un certain nombre d’informations. » Pour peu qu’on cherche on trouve très vite. C’est pour ça que le Jaguar n’est pas au rang des réussites pour moi.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Sauf que notre terrain de guerre ne se limite pas uniquement à l’Afrique. Ça concerne également l’Amerique du sud, le Moyen-Orient, et l’Océanie (possiblement bientôt l’Asie).

          « S’il faut pour aller aux Antilles, lorsqu’il y a des ouragans, ravitailler ce n’est pas un problème. ». Non ce n’est pas un problème. C’est juste une question de coût, après. Au lieu d’avoir un A-400M, il faut 2-130J et 1 A-330 MRTT. Si c’est cela le choix de l’efficacité et de l’économie…

          « Je n’ai donc pas dis qu’il fallait nécessairement que l’avion qui transporte le véhicule soit celui qui transporte son ravitaillement, son carburant et ses personnels. ». Cela signifie qu’au lieu d’avoir un avion capable de projeter rapidement des force, il faudra attendre plusieurs heures pour équiper les véhicules en kit de surblindage, essence et munitions et de l’infrastructure nécessaire pour ravitailler le véhicule. Et il faut 2 C-130J au lieu d’un, donc difficile de parler d’économie et d’efficacité du C-130J par rapport à l’A-400M.

          « Mais nos capacités militaires sont en effet ultra faibles par rapport, je le répète, à ce que nous prétendons vouloir être capable de faire, c’est-à-dire une guerre. ». Barkhane est considéré comme une guerre, de même que Chammal. Trouvez vous qu’on soit trop peu puissant pour entraîner des troupes et effectuer quelques frappes en Irak ?en fait, ça pose la question : qu’est-ce qu’une guerre ? Si pour vous une guerre ne consiste qu’en une opération Barbarossa, effectivement, l’armée française est trop faible. Mais c’est vous et vous seul qui faites ce raccourci.

          « Comme tout le budget de l’armée on ne fera rien si on ne l’augmente pas ». Peut-être mais il est ce qu’il est et il faut se débrouiller avec pour avoir un maximum de capacités.

          « Si nous avions pu de quoi faire un déploiement sérieux en Afrique, donc avoir plus d’avions avec un bon taux de MCO ». Effectivement, « si on avait ». Dans le monde réel, quand on regarde, on voit qu’il aurait fallu développer de A à Z un simili C-130J. Ça aurait été coûteux, on aurait pas eu suffisamment de commandes pour pérenniser la production de l’appareil (je vous rappelle qu’en 2014 on réfléchissait à vendre des FREMM et des A-400M dans les sociétés de projet). Donc financièrement on était sec. On aurait payé autant voire plus avec votre programme, pour largement moins bien. On aurait juste évité certains retards comme dans la motorisation. Et niveau export, on faisait face au C-130J.
          Pour la comparaison, les Japonais ont fait le Kawasaki C-2. Il n’a aucune des capacités tactiques de l’A-400M mais par contre il est beaucoup plus cher. Vous pensez qu’on aurait fait mieux, car les Japonais sont des mauvais ?

          « Pour peu qu’on cherche on trouve très vite ». Très bien. Dites moi combien on a économisé en menant en coopération les programmes que vous avez mentionné.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Sauf que notre terrain de guerre ne se limite pas uniquement à l’Afrique. » Au delà c’est ridicule de vouloir agir surtout avec nos forces actuelles.

            « Si c’est cela le choix de l’efficacité et de l’économie… » C’est le choix vers plus de capacités en Afrique, donc un choix cohérent avec ce qui doit être pour moi notre centre de gravité.

            « Cela signifie qu’au lieu d’avoir un avion capable de projeter rapidement des force, il faudra attendre plusieurs heures pour équiper les véhicules en kit de surblindage, essence et munitions et de l’infrastructure nécessaire pour ravitailler le véhicule. » Non il arrive prêt à être chargé.

            « Barkhane est considéré comme une guerre » Oui et on voit le résultat.

            « Trouvez vous qu’on soit trop peu puissant pour entraîner des troupes et effectuer quelques frappes en Irak ? » Chammal est symbolique en volume, ça on y arrive car c’est à peu près rien. En haute intensité on serait à la rue.

            « Peut-être mais il est ce qu’il est et il faut se débrouiller avec pour avoir un maximum de capacités. » Nous sommes au taquet et la qualité du personnel permet de compenser le peu de moyens pour essayer vaille que vaille de faire quelque chose.

            « Ça aurait été coûteux, on aurait pas eu suffisamment de commandes pour pérenniser la production de l’appareil » Si je ne défend cette option qu’avec un budget et donc les commandes étatiques afférentes. Certainement pas en continuant le sous investissement.

            « Kawasaki C-2 » Aucune comparaison possible avec le C130J qui est 44% moins lourd à vide.

            « Dites moi combien on a économisé en menant en coopération les programmes que vous avez mentionné. » J’ai listé les programmes en coopération qui se sont bien déroulés (pas trop de surcoûts, bonne répartition, matériel final conforme aux attentes), d’où l’absence du Jaguar.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur les hélicos:

        « Si je suis votre réflexion, il aurait fallu se passer du NH90, n’est-ce pas ? » A budget constant oui, pour faire le NH90 et équiper nos forces avec il aurait fallu augmenter le budget, beaucoup trop à mon goût. Qu’aurait on fait à la place pour avoir un programme en adéquation avec notre budget? Un hélico moins cher inspiré du Lynx par exemple. Pas à mon goût non plus, d’où ma réflexion.

        « Oui, je suis d’accord. Quand on peut militariser un hélicoptère civil, il faut le faire. » Donc le HIL n’a rien d’une mauvaise idée nous sommes d’accord.

        Le NH90 est là maintenant et sa MCO s’améliore. Il faut donc en commander plus qu’un micro parc.

        La question de l’hélicoptère d’attaque reste entière car le nombre de Tigre commandé est anecdotique. Livrer les seuls Tigre commandés et rien d’autre revient à ne presque plus avoir d’hélicoptère d’attaque.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Du coup, si je comprends votre premier paragraphe, on aurait dû se passer d’hélicoptère de manœuvre pour l’armée de terre et la marine ? C’est quand même n’importe quoi, avouez-le: on a un des budgets les plus élevés au monde, et on serait incapable de déployer des hommes et d’organiser des opérations sérieuses (car oui, les hélicoptères de transport sont un apport énorme aux opérations. Aucune opération ne se conçoit sans eux. On se rappelle d’ailleurs à quel point le manque d’hélicoptères lourds type Chinook se fait ressentir. Alors imaginons pour des hélicoptères moyens…). Et des pays beaucoup avec moins de budget en auraient eux… Super !!!

          « Donc le HIL n’a rien d’une mauvaise idée nous sommes d’accord. ». Le HIL est une bonne idée SI l’objectif est de faire un hélicoptère relativement léger et polyvalent. Mais si on veut faire un hélicoptère de combat, le HIL n’a aucune utilité. Il n’est pas dimensionné et conçu pour cette mission. Si on l’avait envoyé face aux missiles et canon de DCA de Kadhafi, il se serait fait démolir.

          74 NH90 TTH et 27 NFH ont été commandé. Vous appelez ça une micro-flotte ? A partir de combien d’hélicoptères considérez vous cela comme une flotte « normale » ? On a sinon 67 Tigre. A partir de combien estimez vous quand on aurait suffisamment (surtout, expliquez moi sur quoi ce basera ce chiffre…).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « on a un des budgets les plus élevés au monde » c’est là tout le problème en valeur absolue nous sommes très bien classé mais il faut avoir ce que nous arrivons à faire avec ce budget, et ce que nous prétendons pouvoir faire.

            « on serait incapable de déployer des hommes et d’organiser des opérations sérieuses » un simple coup d’oeil au livre blanc suffit à s’en convaincre.

            Donc non il ne fallait pas passer d’Hélicoptère et je dis d’ailleurs qu’il faut plus de NH90.

            « 74 NH90 TTH et 27 NFH ont été commandé. Vous appelez ça une micro-flotte ? » Oui absolument. Une flotte adaptée à nous est une flotte qui permet de remplir les missions et là on en est loin. Comme vous le souligner d’ailleurs vous même en pointnant le manque d’hélicoptères lourds.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « « on serait incapable de déployer des hommes et d’organiser des opérations sérieuses » un simple coup d’oeil au livre blanc suffit à s’en convaincre. ». Ben là, même Barkhane, on ne pourrait pas faire sans hélicoptères. Les hélicoptères sont vitaux pour toute opération militaire.

            « Donc non il ne fallait pas passer d’Hélicoptère et je dis d’ailleurs qu’il faut plus de NH90. ». Du coup, que critiquez vous ? Le fait d’avoir participé au programme des NH90 ? Le fait de ne pas l’avoir fait en solo ? Ou est-ce basiquement que le budget n’est jamais aussi élevé qu’on le souhaiterait ?

            « Une flotte adaptée à nous est une flotte qui permet de remplir les missions et là on en est loin. ». C’est quoi nos besoins ? Faire un barbarossa ?

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Les hélicoptères sont vitaux pour toute opération militaire. » Oui il faut donc en avoir plus que ce qu’on a.

            « que critiquez vous ? » La gestion du programme et le nombre d’hélicoptères commandé. Pas le bien fondé du programme.

            « C’est quoi nos besoins ? Faire un barbarossa ? » Non Barkhane et vous êtes d’accord pour dire qu’on y manque d’hélico.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Oui il faut donc en avoir plus que ce qu’on a. ». Il faut toujours en avoir plus. Mais ça coûte cher, donc il faut faire avec ce qu’on a. Après, c’est une question de budget. Quel budget faudrait t-il selon vous investir dans la Défense ? Et surtout, pourquoi ce budget ? (ne vous contentez pas de plaquer vos idées absurdes. Expliquez les).

             » Non Barkhane et vous êtes d’accord pour dire qu’on y manque d’hélico. ». BEn non je ne suis pas d’accord. J’ai juste dit qu’il manquait des hélicoptères lourds dans l’armée française, un manque comblé par les anglais. Après l’armée française n’a pas envoyé plus d’hélicoptères, ce qui signifie qu’elle était satisfaite par le nombre d’hélicoptères à sa disposition.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Il faut toujours en avoir plus.  » En matière naval et d’avions de combat je dirais non.

            « Quel budget faudrait t-il selon vous investir dans la Défense ? » D’abord 3 à 4 ans de rattrapage à 60 milliards hors pension puis rythme de croisière à environ 50 milliards actuel + inflation.

            Pourquoi? car les moyens doivent être en adéquation avec la fin:
            – Si on considère que les DOM TOM et l’Asie pacifique sont la cible de notre stratégie oui la Marine et l’aviation sont la priorité (option 1). On peut alors les rebatir et laisser l’armée de terre en l’état.
            – Si on a une stratégie centrée sur l’Afrique des forces terrestres expéditionnaires, donc pas trop lourdes, et les avions de transport ont la priorité (Option 2). On peut alors rebatir l’armée de terre et les unités d’avion de transport et laisser l’aviation de combat et la marine en l’état.
            – Si on a une stratégie centrée sur l’europe de l’est et les Balkans là une armée de terre très mécanisée et l’aviation de combat sont la priorité (Option 3). On peut alors les rebatir dans ce sens et laisser la marine en l’état.
            Je vote option 2. A vous de voter ou de dire que les miettes actuelles suffisent car la seule stratégie est celle de la dinde.

            « ce qui signifie qu’elle était satisfaite par le nombre d’hélicoptères à sa disposition. » Elle dit à demi mot mais absolument pas: http://www.opex360.com/2020/12/26/barkhane-le-manque-dhelicopteres-est-un-casse-tete-pour-la-planification-des-operations/

            « Juste suffisant » est un mot polie pour dire à poile, ce qui est le cas quand sur un territoire aussi vaste 2 hélicos en moins entraine une telle baisse de capacité.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur le SCAF:

        « En soit qui vous dit qu’on ne fait pas un avion de la taille du Mirage 4000 avec le NGF ? » Qu’est ce qui vous dit que ce serait le cas ?

        « De 1, ça n’a pas de rapport avec le SCAF » Vu les dates d’entrée en service espérées du SCAF si.

        « de 2, c’est hors de contrôle des dirigeants actuels » Non.

        « Ils volent pendant combien d’heure dans l’année, en opération, les Rafales ? » je parle en cas de guerre, donc y compris de haute intensité, donc à l’évidence Chamal où les Rafale volent n’est pas une référence. Et à l’évidence en cas de guerre on peut avoir à voler 2000 heures par an.

        « Mettre en soute, jusqu’à nouvel ordre, c’est pour conserver la furtivité d’un appareil. » Là est mon point.

        « Sur les 3 pods que vous imaginez et qui seraient la clé d’une réduction de 10 milliards » Les économies se feraient sur le développement car le calendrier serait raisonnable (pas quinze vingt ans), à l’achat car la cellule serait moins cher et sur la MCO car il est plus avantageux de décrocher un pods non essentiel pour certaines missions que de tout le temps faire voler l’avion avec toute son électronique et d’user cette électronique. Ce qui évite de l’immobiliser trop souvent. L’avion serait globalement moins cher à l’heure de vol qu’un NGF. Les pods ne seraient donc pas la clé mais un des éléments de la clé.

        Comme la cellule est moins cher on peut acheter un nombre d’avion qui ne sera pas famélique, on diminue alors le coût des pièces détachées grâce à l’effet de série, on diminue donc le coût unitaire des pièces, on peut en acheter plus, on peut donc avoir plus d’avions qui ont un bon taux de disponibilité.

        « pour 2 d’entre eux, on les a déjà sous forme de pod » La GE lourde nécessite plus que 3 pods. Je parle des technologies futurs pas des pods du Rafale dont vous parlez.

        « Le but d’un programme d’avion de chasse, c’est justement d’avoir des avions de chasse efficaces. » Oui il faut qu’on ait des avions, ce que je propose c’est d’en avoir beaucoup de dernier crie accompagnés de drones, et qui volent beaucoup, le tout sans avoir à payer plus que le SCAF. Car les économies que je propose seraient bien sûr réinjectées dans le programme pour gonfler les commandes.

        « on s’aperçoit qu’une puissance modeste comme la notre n’a plus les moyens de se payer seule le développement et l’industrialisation d’un système d’avion de chasse. » A budget constant oui. Mais tout ce que je dis est dans l’hypothèse où nous mettons un budget conséquent sur la table sur dix ans, donc qu’on ne fait pas n’importe quoi avec le programme.
        Avec notre taux de prélèvement obligatoire et notre PIB c’est parfaitement jouable. Et contrairement à ce que vous croyez les postes budgétaires de l’état peuvent être modifiés, la preuve les budgets des armées ont subis plusieurs coupes.

        Avec le nombre de NGF que nous allons commander avec les allemands et les Espagnols il faudrait impérativement les exporter. Mais comme nous n’en commanderons pas beaucoup le prix unitaire va être dissuasif à l’export. Là ce que je propose permet de se passer d’export et éventuellement de coopération car, je le répète, mon hypothèse est qu’on mette un budget conséquent sur la table sur dix ans. Si en plus on peut coopérer, avec un maître d’œuvre claire sur chaque partie du programme cela va de soit, c’est la cerise sur la gâteau.

        Sinon si d’après vous « la France aura une des armées les plus apte à être déployée à l’international. » avec au total 50 A400M expliquez moi comment on peut être une puissance modeste et avoir la puissance militaire imaginaire que vous fantasmez

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « « En soit qui vous dit qu’on ne fait pas un avion de la taille du Mirage 4000 avec le NGF ? » Qu’est ce qui vous dit que ce serait le cas ? ». Vous répondez toujours par une autre question ? En soit vous accusez le NGF d’être trop lourd (vous basant ainsi là-dessus pour dire que vous économiseriez 10 milliards avec un avion dimensionné comme le Mirage 4000, calcul dont j’attends toujours les détails). Mais du coup, vous partez du principe -sans savoir ce qu’il en sera vraiment- que le NGF sera plus lourd que le Mirage 4000, c’est intéressant comme supputation, car ce n’est pas la base d’un argument rationnel.
          Bon je vais quand même répondre, même si vous vous esquivez: L’amiral Prazuck estime la masse du NGF vers les 30 tonnes. Ce n’est qu’un ordre de grandeur, mais si celui-ci se matérialise, ce sera une masse similaire au Mirage 4000, au F-18SH ou au F-35.

          Vous avez dit: « Une des premières sources d’économie est d’avoir un calendrier qui ne soit pas générateur de surcout car trop long et de débloquer le budget en temps et en heure. ». Dites moi comment le gouvernement Macron peut prévoir ce que décidera le gouvernement français de 2032 (sans compter le gouvernement allemand) ?

          « Et à l’évidence en cas de guerre on peut avoir à voler 2000 heures par an. ». Euh, il y a 8000 heures dans une année. Vous trouveriez des pilotes pour voler un Rafale 6 heures par jour ? Vous ne surestimez pas quelque peu les capacités de nos pilotes ? On n’est plus à la seconde guerre mondiale… (et même pendant cette guerre, ils ne volaient pas autant).

          « Les économies se feraient sur le développement car le calendrier serait raisonnable (pas quinze vingt ans), « . Attendez deux secondes. Vous semblez oublier que le SCAF ne consiste pas juste en l’arrivée en 2040 des essaims de drones et du NGF mais également dans les évolutions du Rafale. Les essaims de drones devraient d’ailleurs arriver plus tôt que 2040. Si on donne 15 à 20 ans, c’est pour la simple raison qu’on n’a pas besoin de remplacer les Rafales et Eurofighter avant 2040. Après, de ce que disent les industriels, il y a pas de mal de travail à faire pour tenir les objectifs (notamment celui de faire des démonstrateurs en 2026). Le calendrier est contraint par plusieurs facteurs et penser qu’on peut le réduire est illusoire (sauf si vous vous croyez meilleur que les gars de Dassault bien sûr).

          Qu’appelez vous « user cette électronique » ? Vous vous basez sur les pods pour dire qu’on aurait des réduction de coût de MCO et d’achat, mais pourquoi ? C’est toujours la même question qui revient à mes yeux, et je ne vois toujours pas de réponse claire.

          « La GE lourde nécessite plus que 3 pods. Je parle des technologies futurs pas des pods du Rafale dont vous parlez. ». Dites-moi, si on a la possibilité de réunir les 3 pods actuels dans un unique pod dans le futur, vous pensez sincèrement que Dassault préfèrera par souci de gaspiller un maximum d’argent des Etats et de réduire ses chances d’exportations de conserver les 3 pods ?

          « A budget constant oui. Mais tout ce que je dis est dans l’hypothèse où nous mettons un budget conséquent sur la table sur dix ans, donc qu’on ne fait pas n’importe quoi avec le programme. ». Ben c’est une hypothèse dont la concrétisation ne peut être en rien confirmée. Le prochain gouvernement peut très bien faire stagner le budget de la Défense, voire le réduire. Si on se retrouve dans une situation comme la Grèce en 2010, il y aura une baisse du budget de la Défense. D’ailleurs pourquoi augmenter à plus de 2% du PIB le budget de la Défense (et ne jouez pas à l’imbécile en parlant de la réduction temporaire du PIB suite au Coronavirus. On parle de budget sur la durée). l’OTAN estime que pour faire face aux menaces, il faudrait un budget de 2% des pays membres. On est justement dans cette situation, avec pas d’ennemis avérés, mais des menaces à gérer (comme la Turquie l’année dernière). Alors pourquoi vouloir plus de budget. A titre de comparaison (car tout budget est à comparer en relatif), en 1991, on dépensait environ 2.8% du PIB dans la Défense (alors qu’on avait la conscription). Et on avait un ennemi désigné, l’URSS. Aujourd’hui, on n’a plus d’ennemi désigné, à partir de là, avoir 2% du PIB dans la Défense semble cohérent, non ? Après si on veut avoir une armée égale à celle des USA, ce n’est évidemment pas suffisant, mais là il s’agirait plutôt de réduire les ambitions, ne pensez vous pas ?

          « Avec notre taux de prélèvement obligatoire et notre PIB c’est parfaitement jouable. ». Je vous rappelle qu’on était à 3% de déficit avant le Coronavirus. Si vous croyez qu’on peut s’endetter comme ça indéfiniment, je vous demanderai comment vous gérez votre ménage. Si vous êtes plus réaliste, je vous rappellerai donc qu’il faut trouver 80 milliards par an. Donc avant de vouloir investir plus dans la Défense, il y aura du budget à trouver. Sinon, on peut attendre pour faire comme la Grèce en 2010.

          Si je résume: vous proposez 3 pods pour réduire les coûts et un avion des mêmes dimensions que le Mirage 4000. Pour ce dernier, c’est déjà vers ce type d’appareil que le NGF semble se profiler, même si rien n’est encore figé. Pour les pods, il y en a 2 qui existent déjà en l’état: les brouilleurs et les pods de reconnaissance (si on peut mettre 3 pods en un, je pense qu’on le fera. Je ne veux pas diminuer vos mérites, mais les gars de Dassault ne sont peut-être pas tous complètement débiles). Quant au dernier, sur le guidage de drones, j’attends toujours de savoir comment on va réduire les coûts de MCO et d’achat simplement en le mettant en soute. Et j’attends toujours de savoir comment vous arrivez au chiffre de 10 milliards.
          Et vous basez comme postulat d’avoir une augmentation du budget de la Défense. Une condition qui n’est en rien garantie, et qui n’a pas vocation à l’être (cf justification d’être à 2% du PIB dans la Défense).

        • NRJ dit :

          La France a sinon une des armées les plus aptes à être déployables dans d’autres pays après les USA et la Russie (et possiblement la Chine, mais on n’a pas beaucoup d’information). Qui auraient pu faire Serval ? Alors après vous pouvez toujours critiquer (c’est simple et tout le monde peut le faire), mais le fait est là: l’Allemagne n’aurait pas pu faire Serval. L’Angleterre non plus. Et peut-être pas même le Japon et la Corée du Sud. Si ça vous semble insuffisant, je dirais que vous êtes dur à satisfaire (bref, vous êtes comme nous tous, un bon français râleur).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « La France a sinon une des armées les plus aptes à être déployables dans d’autres pays » C’ets du chauvinisme esservelé car:

            1) Le livre blanc indique que nous pouvons déployer en haute instensité qu’une force symbolique d’environ 15 000 homme, sur une brève période de temps, pour témoigner de notre soutien au américains dont la présence et le soutien logistique sont la condition essentielle de notre déploiement dans ce cas.

            « Qui auraient pu faire Serval ? » Petite opération de basse intensité qui n’a concerné qu’une pignée d’homme même si elle a témoigné de l’excellent savoir faire de ce qui nous reste d’armée. La qualité est là c’est tout le reste qui pêche.

             » mais le fait est là: l’Allemagne n’aurait pas pu faire Serval » L’ armée allemande, si tant est qu’on puisse appeler ça une armée, n’est pas expéditionnaire et n’est pas opérationnelle.

            2) La capacité à se déployer n’est un élément d’évaluation d’une armée que si elle est expéditionnaire. Nos capacité sde déploiement sont faibles comme le dit le livre blanc.

            La Corée du Sud par exemple ne peut pas faire d’OPEX car elle s’en fiche, son soucis est la Corée du Nord. Et pourtant, pour faire ce qu’elle doit faire elle n’est pas mauvaise. Ne pas pouvoir faire Serval ne signifie pas qu’une armée est mauvaise dans l’absolue mais qu’elle n’a pas de capacités expéditionnaires, si elle ne veut pas en avoir ce n’est alors pas un signe de médiocrité. C’est simplement cohérent avec le modèle d’armée qui dans la plupart des pays du monde n’est pas une armé d’OPEX.

            Vous ne comprenez pas qu’il y a des modèles d’armées différents. Vous fantasmez comlètement nos capacités, nous ne pouvons faire qu’une guerre nucléaire ou des petites opérations conventionnelles type Serval. Tout ce qui est entre les les deux, comme Barkhane, ça coince.

          • Mat49 dit :

            Et la Russie n’a pas un modèle d’armée expéditionnaire. Elle n’a d’ailleurs effectué aucune guerre importante en expéditionnaire. La Syrie n’a pas concerné beaucoup de mond en même temps.

            Nous, comme nous l’avions dit lors de la professionalisation, nous voulons un corp des Marines à la Française. On en est très loins.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            1) « Le livre blanc indique que nous pouvons déployer en haute instensité qu’une force symbolique d’environ 15 000 homme ». Qui peut envoyer une force comme celle-là ? (ne me dites pas l’Angleterre…).
             » L’ armée allemande, si tant est qu’on puisse appeler ça une armée, n’est pas expéditionnaire et n’est pas opérationnelle. ». En fait, l’armée française est complètement inefficace, mais elle est capable de faire des choses que tous les pays similaires sont incapables de faire. Du coup, ça veut dire qu’on est quand même efficace, au moins un peu ?

            2) ‘Nos capacité sde déploiement sont faibles comme le dit le livre blanc. » Qui a nos capacités de déploiement. Elles sont faibles, mais supérieures à presque tous les pays. Ca veut dire que nos capacités ne sont quand même pas si faibles non ? Notre modèle d’armée est certes tourné vers l’expéditionnaire, et on a une armée qui est une des meilleure dans ce domaine. Ca devrait montrer que l’argent investi n’est pas investi pour rien.

             » Tout ce qui est entre les les deux, comme Barkhane, ça coince. ». En quoi Barkhane coince ? En quoi l’échec serait imputable à une inefficacité de l’armée française ?
            Après, on a des capacités de haute intensité. On a une aviation parmi les plus puissante en Europe (les Rafales ne sont pas faits pour bombarder des pickups rouillés au fond du désert), une marine qui rivalise (notamment grâce au CDG) les plus grandes marines dans le monde. Qu’est-ce qui vous fait dire qu’on serait moins apte que les allemands à faire une guerre de haute intensité ?

            Concernant les russes, ils ont quand même envoyé une force importante en Syrie. De mémoire, le tonnage en bombes était égal à celui de l’armée américaine sur le même théâtre. C’est ce qui a sauvé Bacchar-Al-Assad.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « ui peut envoyer une force comme celle-là ? (ne me dites pas l’Angleterre » Nous ne pouvons nous comparer qu’à des pays ayant une armée expéditionnaire, donc pas l’Angleterre. Ensuite la question n’est pa sde savoir si les états unis font mieux mais ce qu enous pouvons faire avc ausis peu sur les six mois max où on pourrait les déployer. Donc la comparaison avec personne n’a aucun sens.

            « mais elle est capable de faire des choses que tous les pays similaires sont incapables de faire. » L’Allemagne n’a pas un modèle d’armée similaire. Aucun pays de la même taille et richesse que la France n’a le modèle d’armée qu’on a.

            « Elles sont faibles, mais supérieures à presque tous les pays. » Comme expliqué tout ces autres pays se fichent de l’expéditionnaire. Regardez la Corée du Sud.

            « En quoi Barkhane coince ? » En quoi réussit elle.

            « En quoi l’échec serait imputable à une inefficacité de l’armée française ? » Incapacité à déployer plus qu’une poignée d’homme.

            « On a une aviation parmi les plus puissante en Europe » Royaume des aveugles les borgnes sont rois.

            « Après, on a des capacités de haute intensité. » Très petite et qui ne durerait donc pas longtemps et ne serait pas d’un grand impact en haute intensité. Lisez la note de la rand coporation sur le sujet

            « Qu’est-ce qui vous fait dire qu’on serait moins apte que les allemands à faire une guerre de haute intensité ? » Les allemands sont inexistants militairements. la moindre unité opérationnelle c’est déjà plus qu’eux. Donc inutile de se comparer avec du vide.

            « Concernant les russes, ils ont quand même envoyé une force importante en Syrie. » Ils ont envoyé une toute petite force servant surtout de socle à des forces supplétives. Même Barkhane a eu un effectif supérieur à ce qu’ils annoncent officielement.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Nous ne pouvons nous comparer qu’à des pays ayant une armée expéditionnaire, donc pas l’Angleterre. » Pourtant pas mal d’officiels et d’experts de la Défense estiment que l’Angleterre est comparable et se basent dessus pour dire qu’il aurait fallu faire avec l’Angleterre qui a une culture opérationnelle plus proche que celle de l’Allemagne.

            Mais c’est intéressant: tous les pays comparables à la France, vous les disqualifiez. Donc on ne peut pas comparer l’armée française et du coup, vous pouvez dire qu’elle est minable. C’est intéressant comme point de vue. Pourtant on se rappellera que vous faisiez l’éloge de l’intervention anglaise en Irak en 1991 et 2003. Mais ça compte pas, n’est-ce pas ? On peut en faire l’éloge pour dézinguer l’armée française, mais quand la comparaison ne vous arrange pas, c’est que l’armée anglaise n’est pas digne d’être comparée à l’armée française.

            « « En quoi Barkhane coince ? » En quoi réussit elle. ». Elle ne réussit pas pour des motifs avant tout politiques. Ce n’est pas par le manque d’efficacité de l’armée française. On aurait mis 10 fois plus d’hommes, on aurait eu la même situation.

            « « On a une aviation parmi les plus puissante en Europe » Royaume des aveugles les borgnes sont rois. ». Une question simple: pourquoi avoir besoin d’avoir une armée moins médiocre si les armées qui nous font face sont encore plus médiocres que la notre ? Le fait d’être juste « médiocre » n’est t-il pas une qualité par rapport à ceux qui sont « très médiocres » ?

            « Très petite et qui ne durerait donc pas longtemps et ne serait pas d’un grand impact en haute intensité. Lisez la note de la rand coporation sur le sujet ». Si la Rand compare avec l’armée américaine, effectivement. On a juste une population 6 fois inférieure (petit détail à noter).

            Regardons quand même une chose: l’armée française, vous en avez convenu, est tourné vers l’expéditionnaire. Si on arrive à avoir une armée plus efficace que toute celles de notre ordre de grandeur, c’est quand même qu’on investit bien l’argent qu’on y dépense, non ?

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « l’Angleterre qui a une culture » qui n’est pas une capacité.

            « tous les pays comparables à la France, vous les disqualifiez.  » Des pays de notre taille aillant le même modèle d’armée je ne vois pas.

            « Elle ne réussit pas pour des motifs avant tout politiques. » Le politique n’est pas décorellé du militaire, c’est la même chose.

            « Ce n’est pas par le manque d’efficacité de l’armée française.  » Pour de la contre insurrection ça capacité de déploiement n’est pas efficace.

            « Une question simple: pourquoi avoir besoin d’avoir une armée moins médiocre si les armées qui nous font face sont encore plus médiocres que la notre ? » La vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Notre histoire le montre : être en retard d’une guerre n’est jamais bon.

            « Si la Rand compare avec l’armée américaine, effectivement. » Elle ne le fait pas.

            « Si on arrive à avoir une armée plus efficace que toute celles de notre ordre de grandeur, c’est quand même qu’on investit bien l’argent qu’on y dépense, non ? » Votre question n’a pas de sens.

        • Mat49 dit :

          @ NRJ Sur le masse du NGF « Vous répondez toujours par une autre question ? » Non mais tous les éléments données y compris par vous même me donnent raison.

          « car ce n’est pas la base d’un argument rationnel. » Je suite juste raisonable en prenant les sources disponibles.

          Je cite le rapport du Sénat qui dit que par rapport au Rafale (dont il confond masse maximale et masse en ordre de combat de ce dernier car le constructeur donne bien une masse maximum de 24,5T) : »Actuellement, le Rafale Marine a une envergure de 10,90 mètres, une longueur de 15,27 mètres, une masse à vide de 10 tonnes et une masse maximale de 24 tonnes avec l’armement. Le NGF sera plus lourd pour au moins trois raisons : il devra pouvoir emporter davantage d’effecteurs, avoir une autonomie en vol supérieure et sa furtivité impliquera sans doute des soutes d’un certain volume pour les missiles.À titre de comparaison, le chasseur furtif américain F22 mesure 13,56 mètres d’envergure, 18,9 mètres de long, pèse 20 tonnes à vide et jusqu’à 35 tonnes avec tout son emport. La maquette du NGF présentée au Bourget faisait 18 mètres de long. L’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la marine, évoquait également lors de son audition au Sénat du 23 octobre 2019 une masse d’environ 30 tonnes pour le NGF ainsi que des dimensions supérieures au Rafale, impliquant un Porte-avions bien plus grand et plus lourd que le Charles de Gaulle. L’ordre de grandeur envisagé serait ainsi de 70 000 tonnes pour un porte-avions de 280 à 300 m de long, contre 42 000 tonnes et 261 mètres pour le porte-avions actuel. »

          SOURCE: http://www.senat.fr/rap/r19-642/r19-642_mono.html

          Voilà je ne suis pas rationnel mais j’ai des éléments pour le dire. La comparaison faite avec le F 22 présenté comme similaire au NGF amène ce dernier sur les 20 tonnes à vide soit presque 50% plus lourd qu’un Mirage 4000: 20 tonnes à vide contre 13,4. Donc pas du tout similaire. Un amiral donne une masse maximale de 30 tonnes (on ne sait pas si c’est la masse maxi ou ne ordre de combat mais c’est plus que le Rafale et le Mirage 4000 dans les deux cas) et des dimensions supérieures au Rafale. Ce n’est pas moi.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            C’est intéressant comme vous vous emballez sur… rien.
            2 sénateurs qui n’y connaissent rien en aéronautique (l’une a une license de lettres, l’autre est ingénieur en télécommunications) se basent sur la longueur de 18 mètres d’une esquisse plus ou moins non-représentative (celle d’avant n’avait pas d’empennage, si vous vous rappelez. Un concept qui montre à quel point ces esquisses ne démontrent rien) et le compare avec le F-22 d’une longueur de 18,9m. Il n’y a aucune raison pour eux de ne pas choisir le F-18SH qui fait 18,3m (14.5t à vide), ou le F-15 qui fait 19m (13t à vide) , et là vous n’auriez… rien dit, je me trompe ?

            La seule chose que l’on sait de concret, c’est qu’il est plus lourd que le Rafale avec une masse de 30 tonnes évoquée par l’amiral Prazuck. On ne sait effectivement pas si ça correspond à la masse maximale ou en ordre de combat (si c’est la masse maximale, elle sera à comparer à celle du Mirage 4000 qui est de 32t). A partir de là, on ne peut juste rien conclure. Rien ne permet d’affirmer que le NGF sera aussi lourd que le F-22. Les autres choses que l’on sait sur le NGF est qu’il sera navalisable, polyvalent, et multirôle, comme le Rafale.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ c’est vous même qui avez citer ce texte et il vous donne tort quand vous dites que la masse à vide sera comparable à celle du Mirage 4000.

            « si c’est la masse maximale, elle sera à comparer à celle du Mirage 4000 qui est de 32t ». Tout à fait mais je parlais de la masse à vide. Donc je ne conclue rien sur la masse maximale comme expliqué.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Tout à fait mais je parlais de la masse à vide. Donc je ne conclue rien sur la masse maximale comme expliqué. ». Votre mauvaise foi est magnifique. Du coup, vous vous basez sur quoi pour estimer que la masse à vide du NGF est trop importante ?
            Qu’est-ce qui vous fait dire que le NGF est trop gros ? La question est très simple.

          • Mat49 dit :

            @NRJ relisez l’extrait que je cite et expliquez moi où est la mauvaise fois. Je ne dis que l’avion que je propose a 14 tonnes de masse à vide, moins que le F22 qui est comparé par le Sénat au NGF, et a peu près autant qu’un Mirage 4000. C’est simple et il n’y a pas de question.

        • Mat49 dit :

          @ NRJ sur les SCAF en général « Dites moi comment le gouvernement Macron peut prévoir ce que décidera le gouvernement français de 2032 (sans compter le gouvernement allemand) » Il est en responsabilité actuellement à lui de faire un calendrier cohérent. Si ses successeurs merdent c’est autre chose.

          « Vous trouveriez des pilotes pour voler un Rafale 6 heures par jour ? » Plusieurs pilotes/équipages peuvent voler par avion. Et il ne volerait pas tous les jours, 2000 heures sur les 8760 d’une année c’est 22% du temps.

          « Vous semblez oublier que le SCAF ne consiste pas juste en l’arrivée en 2040 des essaims de drones et du NGF mais également dans les évolutions du Rafale. » Je ne parle pas du calnedrier du SCAF.

          « Vous vous basez sur les pods pour dire qu’on aurait des réduction de coût de MCO et d’achat, mais pourquoi ? » Reste plus facilement au hangard. Donc s’use moins.

          « c’est pour la simple raison qu’on n’a pas besoin de remplacer les Rafales et Eurofighter avant 2040 » Mon point est aussi et surtout de remplacer les Mirage 2000 et de commencer à remplacer les Rafales avant car ils datent. Vous qui êtes toujours pour dire qu’on doit être à la pointe c’est curieux.

          « Le calendrier est contraint par plusieurs facteurs et penser qu’on peut le réduire est illusoire » Le calendrier est aussi long pour étaler au maximum le coût.

          « Dites-moi, si on a la possibilité de réunir les 3 pods actuels dans un unique pod dans le futur » Comme on a pas de pods de GE je prend comme exemple ce qui se fait ailleurs en la matière. Si on peut réduire c’est bien mais la GE est appelée à se développer donc les capacités porraient grandement augmenter avec la même taille des capteurs ou des capteurs un peu plus petits.

          « Ben c’est une hypothèse dont la concrétisation ne peut être en rien confirmée » C’est une hypothèse.

          « Je vous rappelle qu’on était à 3% de déficit avant le Coronavirus. Si vous croyez qu’on peut s’endetter comme ça indéfiniment » Je ne propose pas de s’endetter mais de faire avec les rentrées fiscales.

          Si je résume:
          – « vous proposez 3 pods pour réduire les coûts et un avion des mêmes dimensions que le Mirage 4000. » CF message précédent le NGF a des dimenssions prévues supérieures.
          – « Pour les pods, il y en a 2 qui existent déjà en l’état: les brouilleurs et les pods de reconnaissance » La France n’a pas de pods de brouillage.
          – « Quant au dernier, sur le guidage de drones, j’attends toujours de savoir comment on va réduire les coûts de MCO et d’achat simplement en le mettant en soute. » Aucun rapport entre le coût de MCO et la mise en soutte comme expliqué.
          – « Et j’attends toujours de savoir comment vous arrivez au chiffre de 10 milliards. » Ordre de grandeur par rapport au budget estimé du SCAF.
          – « cf justification d’être à 2% du PIB » J’attends toujours de savoir en quoi c’est bon pour retrouver une armée et pas faire vivoter les miettes existantes.

          • NRJ dit :

            @Mat49
             » Il est en responsabilité actuellement à lui de faire un calendrier cohérent. Si ses successeurs merdent c’est autre chose. ». Ah oui. Du coup, si moi j’étais président et que je lançais un programme de 10 porte-avions avec un calendrier bien sûr cohérent, vous auriez dit que c’était une bonne chose de faire les grandes annonces et laisser mes successeurs gérer ce programme de merde et son coût faramineux. C’est bien ça ?

            « Plusieurs pilotes/équipages peuvent voler par avion ». Vous savez combien on a de pilote pour chaque Rafales ?

            « Reste plus facilement au hangard. Donc s’use moins. ». En quoi ça s’use, l’électronique d’un pod ? Vous n’avez toujours pas répondu à cette question. Pourquoi le fait de le laisser au sol serait moins « usant » qu’en le faisant voler en l’air (surtout qu’au bout de quelques années, il faudra changer le pod par un système plus moderne).

            A priori les Mirage 2000 seront remplacé par des Rafales. Et ces derniers seront ensuite remplacés par le NGF.

            « Le calendrier est aussi long pour étaler au maximum le coût. ». Dassault dit que faire un système comme le SCAF est assez compliqué, donc long. Mais peut-être qu’ils sont incompétents.

            « Je ne propose pas de s’endetter mais de faire avec les rentrées fiscales. ». Ah ben oui, c’est sur. On ne va pas réunir le budget de la Défense simplement avec les dividendes de la SNCF. Je ne vois toujours pas ce que votre phrase apporte. Le budget est contraint, il le sera toujours dans 20 ans, et il faut faire avec.

            Dites moi si je me trompe sur les affirmations suivantes:
            1) vous proposez un avion potentiellement similaire à celui qui sera conçu par Dassault
            DANS LE BUT DE REDUIRE les coûts de MCO et d’achat, vous proposez des pods:
            2) de reconnaissance… ce qui existe déjà et qui n’a pas de raison de changer pour le NGF.
            3) de guerre électronique (brouillage). Et vous prévoyez d’économiser sur ce qu’on payerait si on développait une version GE du SCAF en utilisant des pods de brouillage… qui sont déjà utilisés comme ça aujourd’hui si on devait faire une version GE du Rafale (cf version GE de l’Eurofighter).
            4) des pods de guidage de drones, dont il faudrait savoir pourquoi le système s’userait plus en l’air qu’au sol.

            « « Et j’attends toujours de savoir comment vous arrivez au chiffre de 10 milliards. » Ordre de grandeur par rapport au budget estimé du SCAF. ». C’est un peu court, jeune homme, comme dirait Cyrano de Bergerac. Je m’attendais à un « en prenant les ordres de grandeurs de tel appareil, on peut espérer arriver à réduire de X% etc… ». Mais là, non. Vous plaquez le chiffre de 10 milliards, et je dois vous croire sur parole.

             » cf justification d’être à 2% du PIB » J’attends toujours de savoir en quoi c’est bon pour retrouver une armée et pas faire vivoter les miettes existantes. ». Si on est incapable d’avoir autre chose que les « miettes existantes » avec 2% du PIB dans la Défense, c’est que le budget est mal dépensé. Dans ce cas, c’est un problème de ressources humaines avec des gens inefficaces aux mauvaises positions. Et là ce n’est pas en mettant 3% ou 10% du PIB de la France qu’on changera quoi que ce soit.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « C’est bien ça ? » Non ce serait stupide comme le fait de lancer le SCAF avec un calendrier hyper long avant même tout décalage.

            « Vous savez combien on a de pilote pour chaque Rafales ? » C’est secret mais en cas de guerre nous ne ferons pas quelques centaine sd’heures de vol par an.

            « En quoi ça s’use, l’électronique d’un pod ? Vous n’avez toujours pas répondu à cette question. » L’electronique d’un pod s’use moins si on l’utilise moins et si on vole moins avec le pods. Moins on utilise moins on use, donc à utiliser quand il faut.

            « A priori les Mirage 2000 seront remplacé par des Rafales. » Il faudrait augmenter considérablement la commande de Rafale.

            « Dassault dit que faire un système comme le SCAF est assez compliqué, donc long. Mais peut-être qu’ils sont incompétents. » Dassault ne dit pas qu’il faut impérativement étaler autant.

            « Je ne vois toujours pas ce que votre phrase apporte. Le budget est contraint, il le sera toujours dans 20 ans, et il faut faire avec. » probablement mais je dis qu’il faudrait faire différement en augmentant le budget de la défense par diminution des autres postes budgétaires.

            Sur la FAQ:

            1) « vous proposez un avion potentiellement similaire à celui qui sera conçu par Dassault » Lavion que je propose est différent du NGF.
            2) « vous proposez des pods de reconnaissance » non je n’ai rien dis de spécifique dessus.
            3) « vous proposez des podsde guerre électronique (brouillage). » Oui
            « Et vous prévoyez d’économiser sur ce qu’on payerait si on développait une version GE du SCAF » Le SCAF fera de la GE et sans pods, il est même envisagé d’avoir des antennes internes en plus du radar pour ce faire.
            4) « des pods de guidage de drones, dont il faudrait savoir pourquoi le système s’userait plus en l’air qu’au sol. » On utilise pas au sol et plus on utilise plus on use.

            « Vous plaquez le chiffre de 10 milliards, et je dois vous croire sur parole. » Non de voir ce que sa représente en terme de % du budget envisagé du SCAF.

            « c’est que le budget est mal dépensé » Oui c’est une évidence, nous dépensons mal un budget trop faible, mais trop faible par rapport à ce qu’on veut faire. Trop faible dans l’absolue e veut rien dire.

            « Dans ce cas, c’est un problème de ressources humaines avec des gens inefficaces aux mauvaises positions. » Oui en témoigne les Livre Blanc de 2008 et de 2013.

            « Et là ce n’est pas en mettant 3% ou 10% du PIB de la France qu’on changera quoi que ce soit. » Avec 60 milliard pensions comprises, même avec l’organisation en silos stupide issue des LBM de 2008 et 2013, ce serait déjà beaucoup mieux ne serait ce qu’en évitant la bosse budgétaire constante qu’on se traine.

            En résumé nous ne dépensons pas assez pour ce que nous voulons faire, et mal. Les mesures « d’économie » ont générés des surcoûts dans l’organisation et la gestion des programmes tout en diminuant nos capacités. Mais vous avez raison cela risque de continuer.

  7. Nainposteur "Petit facteur" dit :

    C’est pourquoi les américains ne font plus ce qu’ils veulent dans le monde. Cela a commencé en Syrie ou il n’ont pas pu avoir la maîtrise du ciel.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Cela a commencé en Syrie ou il n’ont pas pu avoir la maîtrise du ciel. » Ah bon, est quel est la ou les forces aériennes qui ont remis en cause la suprématie de l’U.S.A.F.
      La daesh air force?

    • vno dit :

      S’ils l’avaient voulu… il auraient nettoyé le coin depuis longtemps. Les Russes ont fait le travail pour eux !

    • Joe dit :

      Faux. ils ont la maîtrise du ciel… en partenariat avec les Russes, même si le mot n’est jamais officiellement évoqué. C’est un partage car contrairement aux idées reçues, Américains et Russes dialogues et et s’autorisent des pratiques que seules les super puissances sont en mesure de s’accorder mutuellement.
      La preuve, de nombreux avions de guerre non Syriens et non Russes sillonnent le ciel de la Syrie, France et Angleterre incluse.

  8. didixtrax dit :

    tous ces lancements se ressemblent, mais j’aime bien ceux des Russes avec la chorégraphie son et lumière des fusées nasales de positionnement. Est-ce l’influence du 14 juillet, mais je leur suggère de rajouter des colorants, ça aurait encore plus de gueule, surtout en salve.

  9. Zigomar 17 dit :

    Le doute est-il permis sur la réalité de ces nouveaux missiles hypervéloces..?
    Comme précédemment…lorsque en octobre 2015…à la grande surprise générale, 26 missiles de croisière Kalibr, lancés par des corvettes depuis la mer Caspienne, frappèrent les fous d’Allah, stipendiés et armés par les Occidentaux dans le but de renverser le régime de Bachar el-Assad…
    Faudra-t-il une semblable démonstration avec Kinjal et Zirkon pour instruire les plus sceptiques sur les capacités de L’Ours Russe bel et bien sorti d’une longue léthargie…

  10. ULYSSE dit :

    La mise en service du missile Zircon devrait nous conduire à une véritable réflexion sur la nature de nos forces maritimes déployées en Méditerranée. Avec une vitesse de mach 7 et une portée revendiquée mais non démontrée de près de 1000kms tous nos bâtiments de surface sont sous une menace constante , sans qu il soit besoin a nos adversaires potentiels de quitter leurs zones côtières. Nos navires deviennent également menaces par des missiles qui seraient bases a terre sur le pourtour méditerranéen. La pertinence d une présence en Méditerranée de bâtiments majeurs de 1er rang est posée. L intérêt des sous marins, des missiles terre/mer basés sur camions, et bien entendu d une force aérienne ( avions+drones) puissante est renforcé.

    • Christophe dit :

      Ulysse
      Bonjour. Seule bémol à vôtre exposé. Expliquer moi comme ferait la Russie pour détecter tout les navires de guerres en Méditerranée française, us, anglais etc etc dans un trafiqué maritime aussi important? Par les satellites ? Il ne restent pas sur zone 24h sur 24. Radars? La Russie ne dispose pas de base qui pourrait couvrir tt la Méditerranée. Espionnage ? Aléatoire non? Alors comment ?je pose juste la question.

      • breguet dit :

        Christophe: en cas de conflit, plus de trafic maritime important ( voir plus du tout…) Reste, sur l’eau, les bateaux gris dont les plus précieux seront pistés par des SNA ennemis ou des aéronefs ennemis de patrouille maritime…Ce qui sera aussi le cas des bâtiments russes porteurs du missile Zicron…Donc en résumé, celui qui s’assurera de la maitrise aérienne ET de la maitrise sous la mer aura le dessus…

  11. HMX dit :

    Ce genre d’information montre que nous sommes en train de perdre la course, parce que nous ne sous sommes pas rendu compte qu’elle avait démarré…

    Il devient vital de développer de toute urgence des parades contre ces missiles hypersoniques qui vont très rapidement devenir la menace dominante pour les flottes occidentales. Menace d’autant plus forte, que ce missile russe peut être lancé par plusieurs types de vecteurs : depuis la terre, aéroporté, tiré de sous-marins, ou depuis les silos verticaux UKSK qui pullulent sur les navires de surface russes (même les petits patrouilleurs de classe Buyan en sont équipés !). Le problème est gigantesque, et pas seulement pour la marine. Ce missile change la donne et le rapport de force, et il va bien sûr être utilisé comme il se doit par la Russie dans son bras de fer avec ses voisins et avec l’occident. Pour le moment, à part des mots, nous n’avons rien à opposer à cette menace. Sachant que l’Aster block 1 NT encore en cours de développement risque fort de s’avérer trop lent pour contrer une attaque hypersonique sur une trajectoire semi-balistique, malgré son double autodirecteur en bande Ka et en bande Ku.

    Outre les missiles anti-missiles, qui vont devoir passer à la vitesse supérieure pour devenir eux-même hypersoniques, les pistes suivantes pourraient être exploitées : multiplier les navires/drones porteurs de capteurs (alerte avancée) et de missiles anti-missiles pour élargir autant que possible la fenêtre de tir face à une menace hypersonique, développer des lasers anti-missile basés au sol ou sur les navires, amélioration des techniques de brouillage/leurrage pour rendre le ciblage inopérant… Ou à plus long terme, probablement un réseau de satellites laser anti-missiles dans l’espace, pour assurer la couverture de la flotte (et des forces terrestres) contre les menaces hypersoniques. Satellites qui devront bien sûr être eux même protégés des attaques ennemies : bienvenue dans la guerre des étoiles, telle que prophétisée dans les années 80…

    A défaut d’avoir su anticiper, il devient également urgent de développer nos propres missiles hypersoniques, pour être au minimum capable d’exercer une forme de dissuasion conventionnelle avec nos futurs adversaires dotés de ce type d’armement. Les USA ont prévu à terme d’en équiper tous leurs destroyers. En matière hypersonique, les travaux les plus avancés en France résident dans le projet de planeur hypersonique VMax, dont le 1er vol est attendu fin 2021. Mais en l’état actuel de nos connaissance sur ce projet (dont le 1er vol est annoncé « fin 2021″…), cette future arme semble exclusivement réservée à la dissuasion nucléaire. Vu notre retard et l’évolution de la menace, il serait pourtant dommage de se priver d’un VMax « conventionnel ».
    A plus longue échéance, le programme Futur Missile Anti Navires/Futur Missile de Croisière (FMAN/FMC) est lui aussi prévu pour être hypersonique, mais il ne verra pas le jour avant l’horizon 2030, si tout va bien, et si la coopération avec les britanniques ne capote pas d’ici là… Ce qui signifie que sauf accélération brutale liée à une prise de conscience salutaire, nous allons devoir vivre au minimum une décennie sans disposer d’un équivalent au Tsirkon et à ses dérivés, ni sans parade efficace. Une éternité, car il peut se passer bien des choses désagréables en 10 ans…

    • Guerik dit :

      Modifions légèrement un SCALP ou un Aster 30, filmons le et disons qu’il s’agit d’un missile hypersonique pouvant frapper à 2000km une cible pouvant aller jusqu’à 40 noeuds, on aura ce que les russes veulent qu’on pense qu’ils ont pour qu’on leur doute la paix…

    • HMX dit :

      l’honnêteté commande de mentionner également le programme européen TWISTER, mené par la France en coopération avec la Finlande, les Pays Bas, l’Italie, le Portugal, et l’Allemagne (elle même engagée par ailleurs dans le programme concurrent TLVS avec les américains…). Programme très pertinent puisqu’il vise précisément à pouvoir intercepter des missiles comme le Tsirkon ou le DF21-D chinois, mais en décalage lui aussi puisqu’il n’arrivera qu’à l’horizon 2030… si tout va bien. D’ici là, nos adversaires potentiels auront largement eu le temps de perfectionner et d’exporter les premières générations d’armes hypersoniques, et surtout de concevoir et produire des versions de seconde génération, conservant ainsi leur avance.

    • Sinope dit :

      Nous ne sommes plus dans la course en fait depuis 1989.

  12. farragut dit :

    Prochain essai russe: cible navale mobile, avec évasives (mais toujours sans video).
    Lancement d’un projet de démonstrateur d’intercepteur de missile hypersonique manœuvrant: en cours de discussion budgétaire au Bundestag prévue en 2040 (la discussion, pas la réponse…).
    http://www.opex360.com/2021/03/24/berlin-prevoit-de-moderniser-ses-batteries-de-defense-aerienne-patriot-et-fait-de-la-lutte-anti-drones-une-priorite/
    (le projet européen Twister de défense anti-missiles hypersoniques ne concerne que les planeurs et missiles « peu » manœuvrants 😉
    http://www.opex360.com/2019/11/09/le-chef-detat-major-de-la-marine-relativise-la-menace-des-futurs-missiles-anti-navires-contre-les-porte-avions/
    http://www.opex360.com/2019/11/14/la-france-prend-la-tete-de-twister-un-ambitieux-projet-europeen-de-systeme-de-defense-antimissile/

    • Momo dit :

      Trés bon.
      Il y a un sujet qui n’est pas encore abordé: les leurres.
      On devrait en parler dans un petit moment pour ce qui concerne les missiles hypersoniques, une fois qu’ils seront fiables, délivreront les performances attendues et seront en mesure de se guider un tant soit peu sur la cible.
      Ce qui n’est pas fait mais ça travaille. Sur les leurres aussi peut-être…

  13. Tempo dit :

    L’épreuve de vérité consistera à tirer sur une cible navale en mouvement pour savoir si cela confirme ou infirme l’affirmation de l’Amiral Prazuck qui voudrait que la vitesse de déplacement d’un navire serait suffisante à l’éloigner d’un coup au but selon la durée de vol d’un missile qui, de par sa caractéristique, est forcément tiré à longue distance

    • HMX dit :

      Le scepticisme de l’amiral Praczuck était lié aux énormes contraintes thermiques et électromagnétiques qui limiteraient, voir empêcheraient, l’usage par un missile hypersonique de capteurs infrarouge, radars, et optiques, avec l’idée que ces capteurs seraient inopérants compte tenu de de la chaleur extrême et du plasma entourant le missile à ces vitesses.

      Mais les russes semblent avoir au moins partiellement déjoué ces limites. Le Tsirkon serait ainsi doté d’un système de guidage alliant une centrale inertielle avec recalage satellite, couplée à un radar actif, activé lors de dernières millisecondes de vol pour trouver sa cible.
      De même, le DF21-D chinois, pour sa part, utiliserait un planeur hypersonique comme véhicule de rentrée atmosphérique manœuvrant (suivant une trajectoire imprévisible donc très difficile à intercepter). Planeur qui serait ensuite guidé via des moyens aériens, navals ou par satellite pour son guidage terminal.

      Bref, l’amiral Prazuck avait peut être encore raison il y a 10 ans. Désormais, il faut cesser de se cacher la tête dans le sable, et considérer l’évidence : un navire en mouvement peut être atteint par une arme hypersonique. C’est d’ailleurs en grande partie dans ce but qu’elles ont été développées.

    • Tintouin dit :

      Sans oublier la force dissuasive exercée par le pavillon du navire 😉

    • Ulysse dit :

      On peut tirer également tirer sur des bâtiments à quai . Le PAN ou son successeur, ou bien les PHA font de belles cibles dans la rade de Toulon.

    • lym dit :

      La précision n’est pas forcément un si gros problème si la charge utilisée contre une cible mobile permet de tout détruire dans le bon rayon: 4mn d’un PA au taquet (30Kts, soit ~15m/s), c’est ~3.5km de rayon et sans doute moins en pratique.
      Sans doute pas à la portée d’une charge conventionnelle de 300kg, certes, mais Russie/Chine font partie des pays ayant une autre option.

      • PK dit :

        Toute attaque nucléaire contre un navire se verra instantanément puni d’une riposte sur le pays hôte. Cessez de fantasmer des délires. La protection par l’arme nucléaire a été inventé pour que l’ennemi ne puisse pas s’en servir.

  14. Retrocomis dit :

    Nan mais pas d’inquiétude, les américains ont des tic-tac! mdr Ça fait quand même bizarre quand l’US Navy nous dévoile deux pauvres et malheureuses vidéos d’OVNI, alors que les russes ont une allonge tactique supérieur… Ce qui est embêtant c’est quand on nous dit qu’il ne sera pas manoeuvrable a cette vitesse, pour intercepter une cible mouvante comme un PA. Ce qui sous-entend donc, que les ogives nucléaires de nos missiles intercontinentaux ne seront pas manoeuvrable non plus, afin éviter des missiles de contre-batterie à leur arrivé sur cible fixe… Merci pour l’info amiral… (Faites un don à nos stratèges! PS: Ou à la ville de Lourdes.) « Mon vélo?! »

  15. marcel dit :

    Zircon ça fait un peu zyclon, sans déconner, ils sont incapables de fabriquer un vaccin fiable et vont bientôt faire appel au bio n’ tech allemand fabriqué par pfizer pour une 3ième dose et vous croyez les chinois qui vendent du russe ? Vous êtes seulement hypersonique et con 😉

    • OURGOUT51 dit :

      Bonjour

      « ils sont incapables de fabriquer un vaccin fiable et vont bientôt faire appel au bio n’ tech allemand fabriqué par pfizer pour une 3ième dose  » Ah bon? Voyons voyons cela!

      Je ne reviendrai pas sur la première analyse très positive de la revue britannique « The Lancet » sur le vaccin russe. Récemment, le 6 juillet, une seconde revue britannique scientifique « NATURE » a elle aussi confirmé que le vaccin non seulement était fiable mais qu’en outre il ne présentait pas d’effets secondaires graves comme les thromboses , contrairement à d’autres….(suivez mon regard!)

      « Mounting evidence suggests Sputnik COVID vaccine is safe and effective » … »Sputnik’s side effects are also becoming clearer; studies so far suggest that they are similar to those of the other adenovirus vaccines, with the notable exception of rare blood-clotting conditions. Unlike for both the Oxford–AstraZeneca and Johnson & Johnson vaccines, there have been no reports of these disorders from Russian health authorities or from the other nations using Sputnik V. »

      Pour ce qui est de cette dernière phrase, le vaccin russe est homologué par 70 pays dans le monde! Je pense que si des effets secondaires sévères avaient été révélés, certains media se seraient fait un plaisir d’en faire des choux gras!

      Bonne soirée quand même Pinocchio!

      • didixtrax dit :

        certes mais attention : ces articles sont signés Boshirov pour l’un et Petrov pour l’autre. Des agents énervants bien connus dans le milieu.

    • Paddybus dit :

      Ou avez vous vu que leur vaccin n’est pas fiable…??? mis à part la littérature ultra européiste… la Hongrie, la Grèce, et probablement l’Allemagne en sont client… il y a surement d’autres nations…. ils utilisent la même technologie du virus génétiquement modifié que le Astra zeneca … avec un virus humain qui le rend apparemment bien plus compatible et entraînant moins d’effet secondaire immédiats que le virus du singe utilisé par astra………

  16. Ridley dit :

    Le mépris russe constant dans les commentaires.
    Une chose c’est que le Russie n’aurait et n’acceptera jamais que le pays ressemble a un village Africains.
    Prenez de la graine sur le courage de ce pays qui s’est juré de n’etre jamais être un Étranger dans son propre pays.
    La Russie en cas de conflit se lèvera comme un seul homme alors qu’en France ou se demande encore sui dirige ce pays sont ils au moins français ? J’ai un doute.

    • Sinope dit :

      Oui mais niveau propagande ils sont champions.

      • Paddybus dit :

        Ha… ben oui… parce que l’ue et les mondialistes fous n’utilisent jamais la propagande…. l’état français non plus… jamais…. ils ne disent que la vérité, rien que la vérité… uniquement la vérité… n’imposent jamais de choix non discutés démocratiquement… ni ne vont à l’encontre des votes de citoyens…. jamais…
        Encore un qui va devoir se cultiver sur « la fabrique de l’ennemi »…  » la manipulation du consentement »…. sur le financement des organes de presse français….puis vous ferez un détour par Etienne De La Boétie son « discours de la servitude volontaire »…. vous mesurerez ainsi la profondeur de votre vacuité…. et peut-être même progresserez vous…???

  17. Edgar dit :

    Qu’il soit plus difficile de toucher une cible navale en mouvement est un fait. Seulement, les navires ne passent pas tout leur temps à zigzager en plein océan : ils en passent aussi beaucoup à l’arrêt en rade, à quai, à l’ancre en vue de la côte… Or, avec, pour ce missile Zirkon, une portée annoncée de 1000 km. , et des porteurs aussi furtifs que des sous-marins, ces navires à l’arrêt risquent gros. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les exemples de raids aériens massifs et destructeurs sur de grandes bases navales (Pearl Harbor, Truck, Kiel, Sasebo, …) n’ont pas manqué. Dans des mers étroites, de nos jours, ce danger est donc très augmenté. Et il risque, en cas de guerre, de devenir quotidien. Je rejoins ULYSSE.

  18. Durandal dit :

    C’est un pas dans la lutte contre le réchauffement climatique,
    le revers de la médaille, c’est l’augmentation critique du taux de radiation.

  19. Zigomar 17 dit :

    A lire certains commentateurs contempteurs permanents de la Russie…et grands laudateurs des Etats-Unis d’Amérique…
    Les ingénieurs et techniciens de l’Ours russe seraient inférieurs, dans tous les domaines technologiques, à ce que produisent les fiers, inimitables et inégalables Occidentaux…soit..!
    Alors que ces mêmes dithyrambes glossateurs du Made in USA…nous expliquent, en long et en large, le pourquoi d’une nouvelle commande, ce 20 juillet auprès de Roscosmos, de moteurs-fusées RD-181 M du constructeur russe Energomach … pour équiper les fusées de la société américaine Orbital Science LLS…
    Ou, comme on peut le dire sans détour… » des missiles américains avec un coeur russe « …

    • Paddybus dit :

      Hé oui…. c’est comme pour la Chine… premier pays qui va mettre en oeuvre un Maglev à 600 km/h prochainement…. mais avec des ingénieurs idiots….!!!!
      Mes compatriotes sont parfois étonnants, surprenants…. mais toujours prévisibles…!!!!

      • Momo dit :

        Bon, paddybus, on ne sait pas ce que tu touches pour te prosterner devant Xi et le PCC mais on imagine que ça paye bien vu l’intensité, l’allant et l’enthousiasme que tu mets à te prosterner.

        Pour la maglev, tu devrais plutôt vérifier tes sources avant d’afficher ton adoration tarifée, et tu feras plaisir à un ou deux trolls, zosé…

  20. Elyo dit :

    Réponse à la question :  » les missiles hypersoniques vont ils mettrent fin auxporte-avions ?  » je pense que le pays qui osera frapper un PA de l’aéronavale américaine n’aura plus jamais l’occasion de recommencer. De ce fait ni la Chine, la Russie ou autre nation ne pourra s’opposer à l’Amérique qui continuera à construire des PA comme d’ailleurs les pays susmentionnés.

    • PK dit :

      Au prix d’un missile, même à 100 millions de dollars l’unité, aucun pays ne peut produire un PAN+avion au rythme où ils pourraient être détruit et assumer le coût financier et humain. Donc le premier pays qui saura faire cela risque peut-être de changer la donne sur les mers.

  21. Elyo dit :

    Bonjour PK vous croyez vraiment qu’un pays qui coûlerait un PA américain avec un missile hypersonique aurait l’occasion de recommencer après la riposte destructrice qu’il subirait ?

    • PK dit :

      Cela suppose que le pays entre en guerre contre les États-Unis, donc il assumerait, c’est entendu.

      Maintenant, si ce pays est capable de couler n’importe quel navire à distance, la puissance des États-Unis s’en trouverait terriblement amoindrie : il ne resterait que l’armée de l’air pour faire le boulot. Or, on n’a jamais gagné une guerre par les airs. Donc effectivement, ça pourrait être passionnant à suivre d’un point de vue militaire.

  22. Bob dit :

    Il n’y toujours aucune preuve tangible de pouvoir cibler un navire mobile avec une missile qui va à mach 8 ou 9.