Le Maroc discute de l’achat d’au moins deux frégates multimissions de plus avec l’italien Fincantieri

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

164 contributions

  1. Bob dit :

    Je ne comprends pas pourquoi les pignoufs de Naval Group ne propose pas la FREMM au lien de la FDI? Si certains pays veulent la FREMM et non pas la FDI, pourquoi proposer la FDI? C’est dingue.
    Si les italiens avec la part du PCC dans Fincantieri (l’Oncle Sam n’a pas réagi avec leur commande de DD(x)) doivent gagner au Maroc, Naval Group devra sérieusement se poser des questions, car nous jouons sur du velours au Maroc, c’est une partie de la France, un ancien protectorat qui doit se défendre contre les algériens et leurs sous-marin russes équipés de missile de croisière terrestre.
    Quelles sont les avantages de la FDI par rapport à la FREMM? Les FDI sont moins chers et mieux équipés. Ou bien qu’il est impossible de vendre une machine tant que le pays hôte ne l’a pas encore. Donc, Naval Group doit proposer des FREMM.
    J’espère que les mafiosi grecs payeront pour équiper de MDCN les FDI.

    • FredericA dit :

      Le FREMM Italienne sont très différentes des françaises. Les deux ne sont pas comparables. De même, les FDI n’entrent pas dans la même catégorie.

      • Themistocles dit :

        Oui les FREMM italiennes n’ont pas eu à combatte les traîtres de Bercy pour exister. Avec un diktat de réduction des equipages au minimum, 130pour 145 pour les italiens , des tourelles de 127mm au lieu les lance bouchon de 76mm. Par contre MDCN pour les françaises et rien pour les italiennes. Du coup les françaises n’ont une autonomie réelle que de 21 à 28 jours pour les 45 jours des italiennes. Pour que l’équipage
        puisse souffler. Quand à la lutte contre les avaries de combat, avec un equipage réduit on prend un risque avant même d’être touché.

        • John dit :

          Pas tout à fait exact…
          L’Italie a commandé le missile TESEO MK2/E (basé sur missile OTOMAT) qui est à la fois un missile anti-navire et un missile de croisière pour des frappes à terre. Il devrait remplacer les missiles OTOMAT MK2/A sur les FREMM et classe Horizon.

          Mais quoi qu’il en soit, l’Italie pourrait proposer ses frégates avec des options. Les lanceurs Sylver verticaux permettent d’emporter différentes armes. Et MBDA est européen, donc à priori je ne vois pas pourquoi l’Italie ne pourrait pas proposer les FREMM avec le MDCN.

          • Etudiant dit :

            Vous avez raison de plus ne pas oublier que MBDA est à 25% Leonardo (entreprise 100% italienne avec participation de l’Etat)

          • Themistocles dit :

            Je ne connaissait la capacité « dual » du TESEO merci.

          • mich dit :

            L ‘Otomat est l ‘équivalent des exocet ,pas du MDCN ,ce n ‘est pas un véritable missile de croisière .

          • Alpha dit :

            @John
            « Et MBDA est européen, donc à priori je ne vois pas pourquoi l’Italie ne pourrait pas proposer les FREMM avec le MDCN. »
            Il faudrait que l’Italie ait l’accord du gouvernement français. Car si le MDCN a bien été développé par MBDA, c’était par la filiale française. Et c’est la France qui en a assuré le financement pour ses besoins.
            Je ne vois pas la France jouer contre Naval Group en donnant une capacité supplémentaire aux FREMM italiennes…

        • vno dit :

          J’ajouterai que pour construire et vendre des Bâtiments de guerre, il ne faut pas avoir fermé les chantiers navals capable de le faire et le savoir faire avec … La France et ses responsables parisiens à grande gueule et à la morgue et au mépris inimitable qui savent et comprennent tout sans rien connaître … C’est cela qu’il faut vendre comme armes de dissuasion massive, ils ne manqueront pas à nos armées.

      • Max dit :

        Est-ce que Naval Group a été vérolé par le cheval de Troie Pegasus (NSO Israël) par le Maroc ?
        Et Ficantieri ?

    • R2D2 dit :

       » car nous jouons sur du velours au Maroc,  » plus vraiment, les dernieres grosses ventes d’armement ont ete faites avec les Etats-Unis… les temps changent. Et ils changent encore plus rapidement quand on ne s’ en appercoit pas & ne reagit pas.

      • farragut dit :

        @R2D2
        … et encore plus vrai quand on s’aperçoit que le Maroc a acheté à Israël de quoi espionner directement notre Président et tous les ministres français, ainsi que leur entourage, tous leurs messages et tous leurs contacts !
        https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/maroc/projet-pegasus-emmanuel-macron-parmi-les-cibles-du-maroc_4709305.html
        La technologie du logiciel Pegasus est vendue par NSO aux plus offrants, pourquoi pas à tous les prospects ou anciens clients qui voudraient faire baisser les prix en accédant aux détails des propositions commerciales (Naval Group contre Fincantieri) ?
        Déjà quand on équipe le Ministère des Armées avec Windows (et donc MS Exchange), on prend consciemment le risque de se faire espionner non seulement par les US, mais aussi par les Russes, pourquoi pas par le Maroc ?
        Si l’ANSSI ne se préoccupe que des Systèmes d’Information des OIV, qui s’occupe des smartphones de leurs commerciaux et de ceux de leurs contacts ?
        Déjà que l’Europe n’a pas les moyens de financer une usine de composants électroniques en propre, si en plus on lui demande de concevoir et de fabriquer ses propres moyens de communication, ce n’est pas avec les pays « frugaux » que l’on va s’en tirer, ni avec les Hongrois, d’ailleurs… 😉
        Quelques milliards d’euro à prendre de la poche des super-riches pour financer la défense ?

    • Auguste dit :

      Si vous permettez, on va se tenir au large et aller jouer ailleurs pendant quelque temps de « la partie de la France », »ancien protectorat ».Le Maroc prêche pour l’autodétermination des Kabyles.Vous voulez mettre votre nez dans le conflit algéro-marocain?.Il n’y a pas assez le boxon en France,vous voulez y bouter le feu?

      • MarocoMan dit :

        Au dernière nouvelle le Maroc n’a jamais soutenu le mouvement d’autonomie Kabyle, vous confondez avec les propos d’un diplomate, la guerre des mots en sommes, contrairement à l’Algerie qui fourni une aide militaire au mouvement du Polisario mais bon qui sais les temps changent.
        Du coup pour le « velours au Maroc » , cela m’étonnerai, si la France jouie encore d’une prestance au Maroc, ce n’est pas dans le domaine de l’armement pour deux raison.
        D’une part les liens étrange de quasi filiation entre la France et l’Algérie nous fais comprendre qu’en cas de conflit vers qui penchera son soutien
        D’autre part la gestion calamiteuse du dossier Rafale ou l’on a bien vu le peu de considération de la France à l’égard du Maroc de surcroit de la part d’un gouvernement de droite !
        Et franchement entre des F16 et le rafale, si on a pris des F16 c’est vraiment que ca c’est mal passé.
        Bref on a pas le soutien de la France dans le domaine militaire et c’est bien dommage.

      • vno dit :

        De toute manière, tu imagines que si Algérie et Maroc se mettent sur le nez, il ne se passera rien dans nos belles villes si on joue ailleurs ? On est même pas capable de réagir à une partie de ball-trap dans les rue de Dijon entre ces …

      • BRIMAR dit :

        La France (et la plupart des autres pays intéressés ou ayant une influence dans cette zone), comme la plupart des pays alliés (et non ami) cherchant à tirer profit de toute opportunité géopolitique, se limitera à mon avis à demander l’arrêt des hostilités tout en veillant à ce que le conflit soit équilibré pour au mieux, moralement parlant, que la casse soit limitée, au pire pour ramasser les restes. Je pense que la France pencherait d’un côté ou de l’autre uniquement si l’une des 2 parties franchissait une limite non acceptable moralement ou diplomatiquement.
        Bref, mieux vaut que ce conflit n’arrive jamais. Il faut prendre les déclarations des différents diplomates avec des pincettes, le langage restant très codifié. Tant que des déclarations belliqueuses sont faites, cela veut dire que la diplomatie est en marche. C’est justement quand plus personne ne parle qu’il faut commencer à avoir peur.

        • Reality Checks dit :

          Vous sous estimez la colère suscitée par les agressions diverses du Maroc qui vont du trafic de drogue aux cyberattaque. Les actes de leur ambassadeur a NY sont vus ici comme une ligne rouge franchie et il y aura une réponse dure, très dure, et proportionnée.
          .
          Depuis plus de 10 ans que je suis sur ce site a chaque fois que l’on m’a interrogé sur le Maroc et l’Algérie j’ai dit il n’y aura pas de guerre.
          .
          Maintenant je dis un conflit durable de haute intensité de type conventionnel est dans le domaine du possible voire du probable dans un futur proche.
          .
          Mark my words.

    • Max dit :

      Naval Group vient de s’agrandir. Peut être que la production en cours des 2 premières FDI ne laissait pas assez de place pour une FREMM ?

      En tout cas Fincantieri fait payer cher le fait qu’on lui ait refusé l’acquisition totale des Chantiers de l’Atlantique ex-STX.
      Limité à 50% plus 1% prêté par l’Etat, entrée de Naval Group dans le capital, etc…

      La joint-venture des deux géants, NAVIRIS n’a qu’une corvette européenne sous le bras…

    • Charlrd dit :

      Quel racisme éhonté que de haine! Honteux comme post!
      Un homme de courage derrière un pseudo

    • ULYSSE dit :

      Les FDI dont la Royale ne voulait pas correspondent au besoin identifié par les analystes de la DCNS qui estimaient que le marché de l’export ciblerait des frégates de taille intermédiaire (d’où le nom originel de FTI) de la classe des 4000T. le deuxième objectif était de construire des frégates moins couteuses que les FREMM. Objectif raté puisque les FREMM française coutent environ 700 M d’euros l’unité quand les FDI se rapprochent des 800 M euros !
      A noter enfin que les FDI, pour des raison de cout ont abandonné la propulsion hybride des FREMM qui leur permet un déplacement silencieux sur moteur électrique jusqu’à 14 noeuds au profit d’un appareil propulsif Diesel-diesel moins couteux mais plus bruyant. (et plus polluant )

  2. Logan23 dit :

    Tiens elles étaient pas trop difficiles à exporter les Freem, bravo les commerciaux de Naval Group

    • Frede6 dit :

      Il y a moyen aussi de trainer JYLD devant les tribunaux pour favoritisme, trahison des intérêts de la France…?

      • tschok dit :

        Bonne idée. On pourrait lui reprocher d’avoir vendu des Rafale, par exemple.

        • Frede6 dit :

          Personnellement je n’ai pas d’action chez Dassault…donc désolé je ne saute pas de joie à l’idée que les Rafales vendus à l’Inde, l’Egypte…ont juste permis de ne pas en commander pour l’AdA. JYLD a magnifiquement défendu les intérêts de Dassault, bravo à lui, ceux des armées dont il avait la charge c’est moins clair

      • John dit :

        Question sérieuse.
        De quelle manière a-t-il trahi la France concernant les FREMM

        • Frede6 dit :

          JYLD a sacrifié les FREMM dont la Marine avait le plus grand besoin pour pouvoir subventionner le développement de la FTI (dont la marine ne voulait pas, trop à l’étroit, sans parler des problématiques rh et mco) et du Seafire.

          En clair il a fait passer les intérêts d’industriels de droit privé Naval Group et Thales devant l’intérêt des armées dont il avait la charge. Favoritisme, clientelisme, trahison… je vous laisse le soin de choisir le terme le plus approprié.

          Les supporters me répondront qu’il s’agit de préserver la bitd et nos emplois. J’appelle ça la socialie…je favorise les intérêts particuliers avec de l’argent qui ne m’appartient pas.

          Pour moi le meilleur moyen de favoriser la bitd est de veiller à ce que les programmes qui répondent à un besoin exprimé se déroulent tels que prévus avec des commandes régulières qui donnent de la visibilité à ces industriels.

          Au final, avec JYLD…et d’autres, on se retrouve avec un état qui par son incurie n’est pas capable de fournir les ressources budgétaires nécessaires aux besoins des armées qu’il a lui même défini et préfère en contrepartie compenser les lacunes commerciales ou le manque d’investissement R&T des entreprises susnommées à coup de subventions déguisées. On marche sur la tête.

          • tschok dit :

            @Frede6,

            Et il ne vous est jamais venu à l’esprit que le ministère de la défense subit la contrainte budgétaire, comme les autres ministères?

            Ou que le programme FREMM ait connu lui aussi des dépassements budgétaires qui ont obligé à réduire la voilure?

            Alors, je ne vous dis pas que la gestion de la contrainte budgétaire ait été faite de façon intelligente, en ce qui concerne les FREMM, mais il me semble assez difficile de la nier, ou d’en faire complètement abstraction, comme vous le faites.

            Maintenant si vous voulez simplement mettre une tête sur un billot, celle de JYLD en vaut une autre. C’est un ministre, il est là pour ça.

          • Frede6 dit :

            C’est vrai qu’à l’époque on vivait encore dans le mythe du 3%. Depuis le Covid19 et le  » quoi qu’il en coûte  » il semblerait que la contrainte budgétaire est somme toute très relative et inversement proportionnelle au niveau engagement politique. A bon entendeur.

            Quant aux « arrangements » entre Naval Group et JYLD, ce n’est pas un problème de contraintes budgétaires. C’est beaucoup plus grave que çà et avant tout le signe d’un état malade.

  3. RGA dit :

    eh oui, les italiens ont développés une frégate de premier rang, particulièrement bien équipée . En France, faute d’enveloppe financières, nous proposons une FDI qui ne boxe pas dans la même catégorie, loin s’en faut. Je donne l’Italie gagnante. Comme à l’euro, même si cela n’a rien à voir.

    • Machin 10 dit :

      Sauf que la France peut aussi faire des FREMM, tout aussi si ce n’est mieux (MDCN, Captas etc …) équipée !

      • Jerg dit :

        La FREMM française ne vaut pas l’italienne. Les italiens ont construit un bateau de guerre quand nous avons construit un bateau de maintien de la paix. Et je sais de quoi je parle.

        • mich dit :

          Bonjour , bateau de maintien de la paix ,rien que ça ! si vous pouviez préciser , d ‘avance merci .

          • Sacha dit :

            Méfiez-vous il « sait de quoi il parle »! Ah ces CRS et moblots, le canon à eau c’est plus ce que c’était…

    • mich dit :

      Bonjour ,la fremm française ne boxe pas dans la même catégorie ! pas au niveau équipement en tout cas , par contre il semble que le design Italien soit bien mieux aménageable , c ‘est important pour des clients différents .

      • tschok dit :

        @mich,

        J’ai des doutes. Le design italien rend plus difficile l’adoption d’une mature unique.

        Il y a une bouche d’extraction dans la mature principale. Je sais pas ce que c’est, mais si ça envoie des gaz qui sont des produits de combustion, je pense que vous pouvez oublier tout ce qui est radar aesa à faces planes.

        • Fred dit :

          @ tschok

          Les FREMM françaises évacuent leurs gaz et particules d’échappement dans l’eau, l’italienne le fait de manière traditionnelle par une cheminée (qui prend forcément de la place).

        • mich dit :

          Bonjour , personne ne dit qu ‘une mature unique est l’ alpha et l’ omega , je parle bien des capacités d ‘ habitabilité de toute la plateforme ,cela semble moins « étriqué  » ,mais je ne suis jamais monté sur le bâtiment Italien ,ce serait bien si quelqu’ un qui serait monté à bord des deux pouvait donner son impression .

          • ULYSSE dit :

            A noter également que les Fremm italiennes disposent de stabilisateurs de coque sous forme d’appendices, quand les françaises en sont dépourvues( au profit d’un système actif) et souffrent d’un roulis excessif

          • mich dit :

            Je ne savais pas .

          • tschok dit :

            @mich,

            Ben la FREMM italienne fait 2,60 mètres de plus, et elle est plus lourde de 500 t, alors je suppose qu’elle est plus « remplie ».

            Pour ce qui est de l’habitabilité en tant que telle, on peut penser qu’elle est comparable.

          • mich dit :

            je crois que je me trompe de terme avec « habitabilité » ,comme on en a parlé avec @Moogli ,c ‘est plutôt architecture que je devrais employé , la « philosophie » de ces bâtiment n ‘est pas tout a fait la même entre les deux pays et il y en a des choses dans un bâtiment de ce genre ,pas forcement très visible ,en tout cas j ‘ai adoré visiter ce bâtiment.

        • Frede6 dit :

          Seul l’échappement des groupes avant se fait au bordée sur les Fremm françaises sauf erreur de ma part. Le volume requis est donc limité et pourrait être compatible avec un radar à faces planes à l’image des F-100 espagnoles.
          Avec un peu d’ambition et de moyens ;-), j’aurais aimé que l’on développe une Fremm Alsace avec un Seafire au besoin avec des groupes plus puissants (?). Doux réveur que je suis

  4. JM24 dit :

    On aurais du faire une FREMM Numérique, Nos 8 Fremm actuelle et 8 Numérique avec 48 Sylver et Sea Fire 500, à armement modulable suivant la mission
    Surement prix unitaire inférieur au FDI.

    • Twisted dit :

      Le Sea Fire 500 des FDI est trèèèès surestimé. C’est la version la plus légère du SeaFire, faudra pas en attendre énormément (pas sûr qu’il y ait un réel avantage par rapport aux deux radars d’une FDA par exemple)

  5. Gilles dit :

    L’humiliation est totale pour Naval Group. Erreurs stratégiques, suffisances commerciales, condescendance…

  6. Nicolas R dit :

    Autant de clients potentiels en moins pour nos futures « FREMM export », les FDI.

    A noter que les FREMM italiennes déplacent 500 t de plus que leurs homologues françaises (6500 vs 6000), en espérant que le pari industriel de la frégate intermédiaire de 4500 t trouve son marché, sachant qu’en dessous Naval Group propose déjà des Gowind de 3100 t…

  7. Titeuf dit :

    Bien joué de la part de l’Italie.
    Ne pas se disperser tenir la cadence des 17 unité tel que fixer aurait dû être la règle,mais bon ,on a des visionnaires que voulez vous.
    La tendance aussi à mettre le moins en artillerie pour alléger le programme est une conneries de plus . Le 127 a plus de peps que le 76…
    Ainsi va la vie…

    • m dit :

      Plus de punch oui, plus de peps non.

    • mich dit :

      Bonjour , vous connaissez le calibre du canon qu ‘il y aura sur la frégate US ?

      • Titeuf dit :

        Comme les Italiens les US aiment les gros calibre….
        127 je pense

        • mich dit :

          Non pas tout a fait , mais bien sur rien n ’empêcherait d’en mettre un ,ces navires vont servir d’appoint à la classe arleigh burke (enfin bon ,appoint du point de vu US bien sur ! ) , ils ne vont pas chercher non plus à la surarmer ,même si elle ne devrait pas être démunie .

      • galileo dit :

        Bofors 57mm (Mk 110)

        • Nicolas R dit :

          Exact, n’en déplaise à ceux qui critiquent le choix du 76mm.

          • blondin dit :

            avec sa cadence plus élevée, le 57 envoi plus d’explosif en un temps donné que le 76…

    • John dit :

      Question honnête / sérieuse…
      Dans le contexte actuel, est-ce que ces canons sont nécessaires?
      Quand est-ce qu’il serait utilisé ? Et dans ce cas de figure, est-ce que le canon de 76 ne suffirait pas?
      Et si on regarde les 10 dernières années… Y a-t-il eu le besoin d’utiliser l’artillerie navale en mission? En Libye c’est le cas.
      La question qui suit, est-ce que la Marine aurait eu besoin de plus de puissance avec de l’artillerie plus lourde? Ou est-ce que le 76 et le 100mm utilisés étaient suffisants pour leur besoin?

      • Alpha dit :

        @John
        Le 76 a une capacité multi-rôle (anti-surfaces, antiaérienne et antimissile) avec une cadence de tir ultra rapide.
        Par contre, il est d’un intérêt très limité face à des buts terrestres eu égard à la faible quantité d’explosif embarquée dans chaque obus, et à sa portée limitée qui forcerait le bâtiment à s’approcher des côtes.
        Aussi, la Marine a poussé pour avoir du 127 depuis Harmattan, et son intégration sur FTI fut très proche. D’autant qu’un 127 de 80 à 120 km de portée possède un nombre de coups disponibles dans une soute sous-jacente à la tourelle autrement plus important que tous les missiles de croisière pouvant être ensilotés à bord !
        Mais voilà, il faut faire des choix…
        Quant au calibre 100 comparé au 76, il est fini : Cadence de tir moindre, obus plus lourds, portées buts marins et aériens beaucoup moins importantes,…

        • Gros-Bill dit :

          80 à 120 km de portée pour un 127mm, et la marmotte, elle emballe le chocolat ?

          L’Extended Range Guided Munition qui devait équiper les Zumwalt avait une portée de 180km pour du 155mm (et des obus à 200.000 U$D/ pièce)

          Sinon pour les 127mm des Arleigh Burke, on est dans les 36 km de portée.
          https://www.baesystems.com/en/product/mk-45-mod-4-naval-gun-system

          • Alpha dit :

            @Gros-Bill
            L’Otobreda 127/64 avec munitions longue portée Vulcano atteint les 120 km en portée maximale…
            Le MK45 127/62 Mod 4 est moins puissant, et la portée de ses munitions Cargo est moindre et atteint effectivement les 36 km…
            Votre marmotte est très mal renseignée, va falloir vous y faire et en changer …

          • tschok dit :

            Le Vulcano, Oto Malera 127 mm, obus auto-propulsé à guidage terminal, atteint en principe les 120 km de portée. Peut aussi être tiré par le 76 mm, sauf erreur.

            Inconvénient: faible charge explosive. Et un coût excessif, bien sûr.

  8. Loufi dit :

    Première question, est ce que naval group profite de ces contrats?
    Il me semblaient avoir lu que les FREMM italiennes n’étaient pas très fiables et coûtaient plus cher en entretien et frais de fonctionnement (plus de marins), alors que l’armement est le même, les mdcn en moins. Alors pk cet intérêt de toute part ? L’absence de CGT dans les chantier fincantieri fait-elle baisser la note ?
    Deuxième remarque, on ne peut que saluer le manque de vision de Le driand qui cette a vendu des rafales, mais a bien coulé dcns. Et sans parler des choix technologiques (lanceurs sylver bien pourris et handicapant, pas de système de protection rapprochée, qte de missile minable) hasardeux

    • Etudiant dit :

      @Loufi
      Je rigole en lisant « pas très fiable », « coutent cher en entretien et en frais de
      fonctionnement » « ils n’ont pas de syndicats » mais mon ami l’Italie c’est un pays européen semblable au notre! Si eux les construisent et les vendent c’est qu’ ils gagnent de l’argent (sans marges pas d’investissements) arrêtons de nous raconter des conneries. Ces produits correspondent aux besoins de leurs clients Italie USA Egypte Qatar Indonésie Maroc chaque pays avec l’armement et l’électronique qu’il désire … Si ces produits étaient mauvais personne n’en achèterait… Pour les Rafales c’est une société privée Dassault qui gère, pas l’Etat qui ne donne qu’un support politique et surtout achète les produits de cette société privée et donc soutenue par l’Etat avec nos impôts.

  9. STARBUCK dit :

    Comment se fait il que l’Italie arrive à refourguer ces FREMM alors que nous rien, ou si peu.
    Nos commerciaux sont ils nuls? Nos politiques? Il y a quand même quelque chose qui cloche.

    • Titeuf dit :

      Les deux….

    • tschok dit :

      Les Italiens sont meilleurs que nous, c’est tout.

      La construction navale est un de leurs points forts historiques, alors que ce n’est pas un domaine d’excellence de la France. On est bon, mais sans plus, quoi. Et de temps en temps on produit de belles choses, mais ce n’est pas la norme.

      Alors que les Italiens sont un cran au-dessus quand même et ils sont très dynamiques.

      Mais on est meilleur sur les sous-marins.

      • Czar dit :

        oui c’est vrai, guignol : le premier cuirassé, le premier sous-marin, le navire de guerre le plus rapide au monde, qu’est-ce que ça compte par rapport à une super-barge qui peut voir décoller verticalement des avions américains.

        je me demande si c’est juste du trollage standard visant à susciter la réaction adverse ou si tu finis par y croire à tes conneries force de te mettre dans le personnage du débineur qui se prend pour un réaliste, façon actor studio

        • tschok dit :

          Les Italiens ont une construction navale de toute première qualité et en matière militaire la valeur de leur production est mondialement reconnue, ce qui n’est pas tout à fait le cas de la nôtre qui, sans être nulle, n’a peut-être pas la même reconnaissance internationale.

          C’est eux qui ont eu le contrat avec les Amerloques, pas nous, toto.

          Dans les canons, par exemple, il nous surclassent. Le 127 mm d’Oto Melara est considéré comme la Rolls de sa catégorie. Nous, on a que le vieux Creusot Loire de 100 mm, excellente pièce, mais aujourd’hui obsolète.

          Mais il suffit juste de constater que les deux navires de combat les plus modernes jamais produits en France, à savoir les FREMM et les Horizon, ont été produits avec eux.

          Cela dit, on a fait de belles choses: les Clem et Foch sont considérés comme des navires réussis, par exemple, alors qu’on avait jamais produit de véritables porte-avions auparavant (je laisse de côté le Béarn, qui est une transformation d’un cuirassé).

          Les deux frégates lance missiles Suffren et Duquesne étaient également considérées comme des navires très réussis, en dépit de quelques défauts.

          La classe G Leygues de même.

          Voilà chou, t’excite pas. Faut juste savoir se situer, c’est tout. On est des bons, mais pas les meilleurs en Europe: les Allemands, Britanniques, Néerlandais, Italiens ont eux aussi une tradition navale experte et de très haut niveau.

          C’est pas trahir que le dire.

  10. Thaurac dit :

    Nous on se tape gratuit son excédent démographique, ses mineurs non accompagnés (qui par définition doivent retrouver leur famille), son cannabis ( que l’on ne me dise pas qu’il n’y a pas entente, car les champs vu le matos marocains, pourraient être vite détruits,…et eux, ils prennent us, italiens, et juste un peu chez nous..

    • Twisted dit :

      Le cannabis marocain est dépassé, c’est les fermes vietnamiennes 100% de nos terroirs qui fournissent le gros de la beuh maintenant, surtout sur Paris

      • lgbtqi+ dit :

        des infos à ce sujet ? merci

      • Thaurac dit :

        La production et le transport ne peut pas se faire depuis des années sans l’assentiment ( secret) deu maroc et la france, car les caids du rif sont vulnérables par rapport à la modernité de la police marocaine, qui pourrait aussi détruire les champs…
        c’est pas très net tout ça…

        • ULYSSE dit :

          La culture du cannabis au Maroc est une vraie source de richesse pour une société en mal d activité.Elle donne du boulot a une population rurale , pauvre. Longtemps il a été dit que le précédent roi du Maroc avait une partie active dans ce business. Donc l’Etat Marocain n’ a pas d intérêt à faire cesser le traffic.

      • jp_perfect dit :

        Ça c’est le genre de commentaire que je rêvais de lire ici un jour!
        Croyez en vos rêves, ne lâchez rien!

        • Twisted dit :

          Points de rêves ou d’inventions ici, les études sérieuses prouvent que la consommation de résine est en baisse par rapport à l’herbe, et que cette dernière vient de plus en plus de fermes locales ou frontalières. Certes parler uniquement des Vietnamiens est un peu péremptoire, vu que beaucoup de groupes détiennent des fermes (et notamment les Néerlandais), mais il n’empêche que le marché de la drogue en France dépend de moins en moins du Maroc

      • Alpha dit :

        Le cannabis que l’on trouve en France aujourd’hui provient du Maroc à 70 % …

    • marocoman dit :

      Plus de 50% de la consommation illégale de cannabis est produite localement en France.
      La production légal de cannabis l’est également ce qui fais que la part en provenance du Maroc est minimal.
      Elle provient du nord du Maroc, le Rif qui est sujet à l’indépendantisme (ce sont nos corses) donc sensible.
      De toute façon je ne vous pas le rapport, nous vous achetons bien des voitures.
      De plus vu la conso de MacDo, Nike et produit des GAFA en France, vous auriez pu sortir la même pour les US, mais vous ne l’avez pas fait c’est plus facile de tirer sur le Maroc.
      A un moment donner quand un concurrent rafle tout il faut peut être remettre sa stratégie commercial en question, plutôt que la présupposé ingratitude d’un pays qui ne vous dois rien quand a sa stratégie de souveraineté.

  11. dknh dit :

    Ah mais avec de la chance fincanteri va leur souffler aussi le contrat pour les sous-marins ?
    Dire que naval group a imposé la fdi a la marine française pour avoir plus de chances d’exporter des navires qu’avec les fremm …

  12. Auguste dit :

    Pour rappel,les 2 Fremm ont été vendues à l’Egypte pour 990 millions,alors qu’elles ont été vendues à la marine italienne 1,2 Milliards.Si l’on ajoute le retrait des technologies OTAN et les frais financiers divers,la perte pour les Italiens s’élève à plus de 550 millions.(enquète presse italienne).A ce prix là ils peuvent en vendre tant qu’ils veulent.
    Un petit chantage au terrorisme,à l’immigration,et les Marocains peuvent espérer encore mieux.

  13. BOB M dit :

    C’est donc ça l’Europe de la défense…chacun excelle dans un segment.
    Les bateaux gris pour les italiens
    Les chars pour les allemands
    Les avions de chasse pour les français
    et pourquoi pas ! Un pays leader avec un savoir-faire reconnu qui fait 70% du boulot et les autres qui amènent des blocs technologiques à hauteur de 30 %.
    Dans les domaines de pointes, la taille des nos pays respectifs est un facteur limitant. C’est peut-être une solution pour éviter le « bon en rien et mauvais en tout ».
    Je dis ça et pourtant je ne suis pas un européiste béa…

  14. R2D2 dit :

    Ca fait mal… il ne reste plus qu’ a espérer que la FDI soit une réussite et que dans quelques années ce soit elle qui se vende comme des petits pains (pour ca il faudrait deja que la France montre l’exemple… hum hum…). Sur ce coup les Italiens ont bien joues, il faut savoir le reconnaître.

  15. E62 dit :

    Le problème est que les gouvernements Lr et ps n ont jamais su avoir une stratégie industrielle pendant ces deux quinquennats et ont mis en place le pantouflâmes des hauts fonctionnaires sur les industries militaires … ces individus aux manettes sont l apothéose de la haute fonction publique … normal ! On ne demande pas à un haut fonctionnaire d être efficace ..on lui demande d être compétent …( avec de jolis cv et stages ) et d obéir aux ordres du n +1 ..exclusivement …
    Les industriels italiens sont autonomes , imaginatifs et efficaces … et les allemands sont pragmatiques …..on ne joue pas dans la même cour .. la solution est simple : . Un président hors du sérail politique et bancaire et moins de fonctionnaires ..

  16. E-Faystos dit :

    Le programme des FreMM s’apparente à une réussite technologique mais un naufrage commercial.
    les navire ont eu la difficile réputation d’épuiser leurs équipages car ces derniers étaient sous-dimensionnés.
    Par la suite, les bureaux d’étude Français ont réclamé un nouveau projet parce que le cycle de vie de la FreMM allait provoquer une perte de compétence… la même que celle que traverse Dassault, qui a éxigé un nouveau programme pour dédouble l’omnirôle.
    .
    Donc le programme FreMM s’est retrouvé cisaillé entre la réduction des effectifs par un double coup de ciseau, et sa relève qui sera certainement mieux dimensionnée en terme poids/armement/équipage.
    .
    MAis il est clair que dès qu’un produit atteint le stade de la maturité, il devient un succès à la vente, à moins d’être poussé par le département d’état US.
    Cela va de soi.

  17. Guillaume dit :

    Ils ne la propose pas car je pense (a confirmer) qu ils ne le peuvent pas. En tout cas c est ce que les greques disent.

    La fdi est une grosse gowind presque aussi cher qu un fremm. C est un positionnement tres etrange, au moment ou tout le monde veut monter en intensité.
    Ils veulent du nombre ou du lourd.

    • ULYSSE dit :

      Plus chère que une Fremm avec des performances en terme d’endurance, de vitesse et de marche silencieuse , inférieures. Les FDI sont une ‘nouvelle illustration du dogme très français pourtant régulièrement démenti, qu un bateau plus petit est moins coûteux.

  18. Lassithi dit :

    Quand on opère de mauvais choix, on pleure. Le Drian et tous les autres tocards nous aurons bien mis dedans…

    • tschok dit :

      Soyez pas défaitiste comme ça, la FDI vient à peine d’entrer en production.

  19. lxm dit :

    Peut-être qu’avec suffisament de ce type de frégate, on aura de meilleurs quantités et prix plus bas pour le matériel qui y est lié. Et alors « enfin » peut-être que la marine française pourra s’armer correctement.

  20. penandreff dit :

    Thales avec ses sonars et MBDA avec les missiles auront leurs parts
    mais le site de Lorient a t il la capacité de produire 2 FREMM Marocaines + 6 FREMM Indonésienne rapidement?
    avec le programme des chasseurs de mines Belgo-Hollandais puis, les FDI puis les Patrouilleurs Océanique avenir Naval est plein pour les cinq ans a venir???

    • Negresse dit :

      Naval Group n’a pas proposé la FREMM à l’Indonésie, laissant le champ libre à Fincantieri. De plus, les « petits » bateaux se fabriquent du côté de Concarneau, voire de Lanester… le site de Lorient peut se faire du soucis

  21. Géo dit :

    On se demande à qui pensent les Marocains en évoquant « les tendances hégémoniques de certains voisins » : la Mauritanie ? L’Espagne ? La Turquie ? Le Wakanda ?
    Non vraiment, je ne vois pas.

    • BRIMAR dit :

      Dans l’article italien cité par Laurent Lagneau, l’universitaire interviewé évoque l’Espagne lorsqu’il s’agit de l’accélération des négociations avec Ficantieri et l’Algérie beaucoup plus clairement.

    • BRIMAR dit :

      Qui plus est, c’est aussi l’occasion de se mettre dans la poche un pays européen suite à la déclaration récente du parlement européen concernant l’usage des migrants dans la crise avec l’Espagne. La protection des ressources dont ils parlent, fait notamment référence au mont tropique qui regorgerait de cobalt, objet d’un contentieux avec l’Espagne au sujet des délimitations des eaux territoriales, mais aussi apparemment lorgnées par l’Algérie via le Sahara. C’est du moins la vision marocaine des évènements récents et leur explication à la brouille avec l’Algérie, l’Espagne, l’Allemagne et dans une bien moindre mesure La Mauritanie (mais clairement le renforcement de leur flotte ne vise pas ces derniers qui n’ont pas de marine moderne digne de ce nom).
      Le Maroc tient à devenir une puissance régionale, et donc tient à s’en donner les moyens avec ses achats d’armement récents : Abrams, F16V, Apaches, Fremm… Le but avoué est ici, d’équilibrer militairement avec ses voisins pour s’offrir un plus grand poids diplomatique, ce qui est possible.
      Après, si le but caché est un conflit ouvert d’ici quelques années avec l’un de ses voisins, ils seront prêts, et autonomes tant que le conflit reste court sur la durée.

      • ULYSSE dit :

        Le vieil antagonisme Maroc Algérie qui ressurgit régulièrement….sans compter la Mauritanie et l Espagne et ses enclaves
        d’un autre temps sur le territoire marocain.

        • BRIMAR dit :

          Oui, les 2 enclaves feront probablement l’objet d’une négociation tôt ou tard. Par contre, à l’inverse du protectorat, Ceuta et Melilla ne sont pas des colonies à proprement parler, mais des conquêtes militaires portugaises qui ont ensuite été cédées à l’Espagne (il suffit de voir l’écusson de la ville de Ceuta qui ressemble à l’écusson portugais).

          Du coup, ce ne sont pas des territoires mis sur la liste des territoires à décoloniser de l’ONU, mais sur la liste des territoires disputés. Juridiquement, ces territoires sont plus espagnols que la Savoie n’est française et l’argument colonial ne s’applique pas ici. Concernant les iles collées aux côtes marocaines, le terra nullius est par contre une aberration. Néanmoins, un traité a été signé, et de ce fait, le changement de statut de ces territoires, dans un contexte géopolitique est une opportunité pour négocier et donc le statut quo demeure, chacun cherchant que l’autre fasse des concessions…

          Ceci dit, je pense que si un jour les populations de ces 2 villes voulaient s’unir au Maroc dans leur majorité, les céder au Maroc ne serait plus qu’une formalité, ce qui a d’ailleurs été envisagé un bref temps dans les années 80, avec un modèle à la Hong Kong, avant que des hommes politiques mal avisés des 2 côtés ne fassent mourir le projet dans l’œuf.

        • Czar dit :

          ça veut dire quoi « d’un autre temps » ? ces enclaves datent de l’époque de la Reconquista, donc de la formation de l’Espagne moderne.

          Kaliningrad aussi c’est une enclave « d’un autre temps » ?

          Saint Marin, Andorre et le Vatican aussi ?

          • tschok dit :

            Kaliningrad, oui. Rien que le nom est d’un autre temps.

            Si vous avez approuvé l’annexion de la Crimée au motif qu’elle est historiquement russe, vous ne pouvez que militer pour le rattachement de cet exclave à l’Allemagne.

            Mais l’Allemagne ne demande rien, donc on s’en fout.

    • Plusdepognon dit :

      @ Geo
      Hors Egypte, le Maroc et l’Algérie pèsent 70% des achats d’armement des pays africains.

      On assiste à une sorte de mini-guerre froide, l’Algérie étant un client traditionnel de l’armement russe et le Maroc compte sur les USA :
      https://www.middleeasteye.net/fr/decryptages/pour-equiper-et-moderniser-son-armee-le-maroc-mise-sur-la-generosite-americaine

      Même si dernièrement le site d’Arquus à Limoges est soulagé grâce à une commande marocaine :
      https://www.menadefense.net/afnord/le-maroc-commande-300-camions-arquus-vlra/

      Le fait que les USA aient penché en la faveur du royaume cherifien a énormément énerver Alger…
      https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210705-apr%C3%A8s-donald-trump-joe-biden-reconnait-la-souverainet%C3%A9-du-maroc-sur-le-sahara-occidental

      Le Maroc en faisant du chantage aux migrants a poussé plein phare sur les pays européens, se fachant avec l’Espagne et avec l’Allemagne :
      https://orientxxi.info/magazine/le-maroc-isole-au-parlement-europeen,4855

      Tatie Merkel n’est pas rancunière et avait invité le Maroc à Berlin pour sa réunion sur le futur de la Libye…

      Même si le Maroc a des services interieur et secret performants, il a aussi des islamistes très actifs qui déboulonneraient bien le roi s’ils en avaient l’opportunité.
      https://www.marianne.net/monde/afrique/algerie-tunisie-maroc-les-islamistes-prets-a-reprendre-le-maghreb

      Bref, ça ne plaisante pas…

  22. HMX dit :

    La pilule est amère pour Naval Group. Le pari de la FDI est loin d’être gagné. A l’heure du retour de la « haute intensité », et à prix équivalent, les Etats qui le peuvent font et feront le choix de bâtiments plus gros et mieux armés, et c’est parfaitement logique. A ce jeu là, une FREMM italienne, dont les infrastructures de production ont été amorties grâce à un carnet de commande de 30 exemplaires, doit pouvoir être présentée à un tarif proche, voir peut être inférieur (!) à celui d’une FDI.

    Naval Group va devoir réagir pour arrêter l’hémorragie, et pouvoir redevenir compétitif à l’export. Parmi les options possibles, il serait probablement envisageable de développer rapidement une « FREMM 2.0 » avec les technologies dérivées de la FDI. Ou de « jumboïser » tout aussi rapidement une FDI à 6000 tonnes pour qu’elle puisse se comparer sans rougir aux frégates de cette classe en termes d’armement et d’autonomie. Autre piste, Naval Group pourrait aussi faire le pari de l’innovation et se concentrer sur d’autre type de bâtiments. Naval Group pourrait ainsi envisager de devenir le leader européen, et même mondial, dans la conception et la fabrication de drones navals lourds semi-autonomes (500 – 1000 tonnes ?), destinés à accompagner le déploiement des unités de premier rang (frégates, porte avions…), et capables d’agir dans les domaines AA, ASM et lutte antinavires. La valeur ajoutée de tels drones serait énorme, tout comme le potentiel export…

    Au passage, et puisqu’on parle de compétitivité, on notera qu’il est plus que temps pour Naval Group de développer un successeur au lanceur Sylver. Ce système Sylver est devenu un réel handicap, par son manque de polyvalence et d’adaptabilité : Sylver A43 réservé à l’Aster 15 et au MICA VL, Sylver A50 réservé à l’Aster 15 et 30, Sylver A70 pour le Scalp uniquement, le tout sans possibilité de multi-ensilotage (à l’image du CAMM ER qui peut être embarqué à 4 exemplaires dans une seule cellule du lanceur Mk 41). Il est temps de proposer un lanceur beaucoup plus flexible, pour donner davantage de souplesse et de puissance de feu aux bâtiments actuellement équipés de Sylver, et à leurs successeurs…

    • tschok dit :

      @HMX,

      « une FREMM italienne, dont les infrastructures de production ont été amorties grâce à un carnet de commande de 30 exemplaires, doit pouvoir être présentée à un tarif proche, voir peut être inférieur (!) à celui d’une FDI »

      Le problème est là, effectivement. Le succès à l’export des FREMM italiennes n’a pas du tout été prévu et il peut changer la donne par rapport au marché des FDI.

      Je crois qu’au début, les deux marchés ont été conçus de façon distincte, avec d’un côté un marché pour les grosses frégates et de l’autre un marché pour les plus petites.

      Naval Group a sans doute nourri l’espoir que le marché des petites cannibalise celui des grosses, mais il n’ont sans doute pas prévu l’hypothèse inverse: les grosses cannibalisent celui des petites. Pourquoi le prévoir, vu qu’elles sont en principe plus chères? On n’est pas dans le même segment de prix.

      Mais si, comme vous le dites l’effet de série joue sur les prix au point de mettre les grosses au même tarif que les petites, voire en-dessous, là, ça risque de faire mal.

      Alors bien sûr on peut gloser sur le rapport coût d’acquisition/coût de possession en espérant que la FDI reste moins coûteuse à l’exploitation, ce qui pourrait emporter la conviction d’un acheteur, mais l’argument n’est pas décisif, on l’a vu avec le F35 en Suisse: pas cher à l’achat, mais coût de possession élevé. Eh ben les Suisses ont choisi le pas cher à l’achat malgré des coûts de possession élevés.

      Donc, on doit bien admettre que les FREMM italiennes pourraient concurrencer les FDI françaises et être plus compétitives en dépit de coût d’exploitation sans doute plus élevés.

    • ULYSSE dit :

      Oui
      Une FDI longue pourrait être une alternative intéressante. A noter également que le choix archaïque d’une propulsion diesel diesel
      moins performante que le combi diesel turbine électrique des Fremm pèse sur les capacités d’évolution des FDI.

  23. mich dit :

    Et bien , le Maroc va se faire une jolie petite marine , il semble donc que le design Italien soit bien adapté pour les pays voulant une frégate polyvalente de cette gamme ,les « aquitaine » sont peut être un peu trop « spécialisée » à la base même si elles sont surement parfaite pour la chasse au sous marin , et bien sur le contrat US pour booster tout ça .De plus ,l ‘Italie est peut être moins clivante au niveau politique , ça aide aussi pour le commerce .Il ne reste plus qu ‘a espérer pour naval group que le « design » FDI puisse jouer ce rôle dans la gamme en dessous ,mais il me semble qu ‘il y a un peu plus de concurrence sur ce créneau ou on ne recherche pas forcement le top de la technologie .

    • philbeau dit :

      Vous touchez juste , les Fremm françaises sont de magnifiques unités pour la lutte anti-sous marine , les meilleures selon les spécialistes , mais est-ce que ça intéresse la majorité des marines de par le monde ? le design italien , plus généraliste , bien armé , est exactement ce que recherche nombre de marines .

    • vrai_chasseur dit :

      @Mich
      Oui.
      Les FREMM existaient initialement en 3 versions : anti-sous-marine, usage général et assaut contre la terre. Naval Group et Fincantieri devaient produire les 3 versions chacun pour leur pays.

      Les gouvernements en ont décidé autrement : côté France on a délayé le budget pour garder uniquement la version anti-sous-marine, côté italien on a maintenu les 2 versions anti-sous-marine et usage général. la version attaque contre la terre a disparu des 2 côtés.
      C’est donc fort logiquement que la FREMM version usage général, la plus ‘universelle’, s’exporte depuis l’Italie : seul Fincantieri la construit.
      Naval Group n’est pas vraiment en cause. Adapter une FREMM ils savent faire : lorsque la marine a eu besoin de renforcer le nombre de frégates antiaériennes, ils ont su modifier une FREMM pour en faire une version plus musclée en AA, la FREDA.
      Tous les spécialistes vous diront que la FREMM est une formidable plateforme (la version usage général a convaincu même les USA) mais que le budget pour s’en équiper a été géré de façon calamiteuse côté France. Outre le fait que la Marine Nationale se retrouve au final avec un coût plus élevé pour moins de navires, les répercussions négatives de cette incurie budgétaire touchent maintenant l’export. La FREMM version usage général, la plateforme la plus exportable, n’est tout simplement pas au catalogue de Naval Group. c’est l’état français qui lui a zappé l’occasion de la mettre en ne commandant pas cette version. Tout ce que peut dire Naval Group aujourd’hui c’est ‘je saurai la construire’. Fincantieri, lui peut dire ‘j’en ai déjà construit 6’. Et en plus ils la vendent moins cher.

      • mich dit :

        Bonjour , si je ne dis pas de bêtise la version AVT était seulement pour la France ,il y a un peu le même concept actuellement avec des bâtiments plus puissant en Allemagne (F125) ,mais déjà à l’ époque je ne voyais pas vraiment l ‘intérêt de cette version .Après ,comme il est dit plus haut ,pas vraiment de honte à perdre face à l’ Italie dans les frégates ,c ‘est un point fort ,c ‘est moins le cas dans les sous marin par exemple ,pas facile d’avoir une panoplie complète ,cela demande des investissements certains .

  24. Gallifet dit :

    Et puis surtout, les FREMM italiennes sont belles, au contraire des FREMM françaises… même si cela semble anecdotique, il y a un effet « désir de possession » (comme pour les voitures : « quand on la voit, on la veut »)
    Et ne parlons pas par charité de cette ridicule idée de Le Drian des FDI pour booster le chantier naval de Bretagne, avant les besoins de la Marine..

    • Clavier dit :

      Je pense exactement le contraire ….elles sont particulièrement moches
      Mais les goûts et les couleurs, surtout quand on n’y connait rien, hein..?

    • philbeau dit :

      Pas d’accord sur ce point , purement subjectif ; les Fremm françaises sont d’une élégance que n’ont pas leurs cousines italiennes , chargées dans les hauts , avec une artillerie disgracieuse sur le gaillard d’avant . Mais comme je le disais plus haut , elles ont le défaut d’être avant tout des bâtiments ASM , alors que la plupart des marines recherchent une capacité de frappe de surface et à terre . Fincantieri a vu juste .

      • tschok dit :

        @Philbeau,

        Vous voilà expert de ce que recherchent la plupart des marines, maintenant?

        Eh bien, il ne nous reste plus qu’à nous féliciter d’avoir un expert de plus sur ce blog, qui n’en manque déjà pas.

        Cela dit, je ne pense pas que le risque que font peser les sous-marins sur les flottes de surface ait diminué ces derniers temps et je crois que la « plupart des marines » en sont bien conscientes.

        Qu’en pense notre nouvel expert des questions navales?

    • Ah Ca ! dit :

      Le Drian… ?

      N’est-il pas le commercial de Veolia ou de Suez pour le recyclage des ordures ?

      Si, si c’est bien lui… M. Poubelle Bretonne ambulante…

    • mich dit :

      Bonjour , sur un point de vue esthétique ,elles ressemble plus à de mini horizon ,je prefere l ‘originale .

    • Fred dit :

      @ Gallifet

      C’est cela, oui… On aurait du tapisser nos Fremm avec de la peau de chamois Vuitton, ça aurait plu au Maroc.

  25. Namroud dit :

    Les marocains sont connus pour avoir parmi les meilleurs services de renseignements du monde, d’ailleurs les américains ont intensifié leur coopération avec eux après le 11 septembre et ils leur ont  » sous traité  » l’interrogatoire des terroristes capturés le Maroc accueillant les prisons secrètes de la CIA, sans oublier que ce sont les services marocains qui ont informé les français de la planque de abaoud à Saint Denis. Vous avez raison je me demande comment dans un pays policier comme ça le cannabis sorte du pays aussi facilement pour inonder l’Europe ( il n’existebienévidemmentaucunefrontièresûreà100 % ). Je suis sûr que même nos dirigeants et les autres en Europe connaissent la raison mais il ne faut pas facher les dirigeants marocains, regardez ce qu’ils ont fait aux espagnols qui ont eu la mauvaise idée de laisser entrer le chef du polisario.

    • BRIMAR dit :

      Jusqu’à preuve du contraire, Abaoud a été balancé par une amie de sa cousine qui est allé dans un commissariat français le balancer.

      Les services secrets marocains excellent effectivement dans la lutte anti terroriste. D’un autre côté, une bonne partie des affiliés à AQ et EI, dont la plupart de la filière belge étaient d’origine marocaine et fréquentaient des cercles culturels marocains dans leurs différents pays de résidence, ça aide aussi.
      Bien heureusement, les services marocains ont permis grâce à ces informations aux services européens d’éviter un nombre assez élevé d’attentats sur les différents territoires européens grâce à leur renseignements, ce qu’il faut aussi souligner. D’autres pays disposant d’infos similaires sur leurs ressortissants ne communiquent pas ou peu.

      Pour la crise avec l’Espagne, autant l’Espagne a eu tort d’avoir accueilli le dirigeant du Polisario sans en aviser Rabat, autant la réponse avec l’arme migratoire a été une erreur énorme sur le plan diplomatique. Ils auraient pu sortir immaculés de cette crise en mettant en évidence l’ambiguïté de l’Espagne, mais l’arme migratoire, dont l’utilisation a été reconnue par l’ambassadrice en Espagne avant son rappel pour consultation, a été une réelle erreur, à tel point que même des alliés traditionnels comme la France ont réagit négativement, ce qui n’était pas arrivé lors de précédentes crises graves, d’où de nombreuses visites en peu de temps de Bourrita et d’autres membres de la diplomatie marocaine. La crise se tassera, mais les rapports changeront un peu, espérons le, avec un dialogue perçu d’égal à égal par les différentes parties.

      Quant au cannabis et toutes les autres drogues, le manque de moyens des différentes polices, la corruption probable de pas mal de fonctionnaires dans différents pays et la forte demande, font que c’est quasi impossible d’agir efficacement. Dans le cas du Maroc qui cultive dans le rif, il suffirait de bruler les champs de Cannabis et de détruire les « terres agricoles » utilisées pour sa culture. D’un autre côté, cela fait vivre tellement de monde, que cela engendrerait quelques troubles sociaux. Par contre, un développement économique de la région, et il y a pas mal de projets en cours, permettrait d’ici quelques années de permettre ce type d’opérations coup de poing.

    • marocoman dit :

      Les services secret non pas vocation à surveiller les frontières, ca c’est le job de la douane.
      Donc si je suis votre logique comment se fait il que toute cette drogue passe du Mexique au US vu qu’ils ont 16 agences de renseignement dont la DEA qui doit avoir un budget supérieur à l’ensemble du budget des armées marocaine ?
      Alors oui la réaction marocaine de ne plus stopper les flux migratoire est discutable, mais hébergé sous une fausse identité le chef de la plus grosse menace pour le Maroc, l’est tout autant.
      Chacun utilise les moyens dont il dispose pour faire monter la mayonnaise.
      L’ Europe utilise le Polisario pour mettre la pression sur le Maroc
      Entre l’Allemagne qui nous l’a fait à l’envers pour plaire à l’Algérie et mieux négocier le prix du gaz avec la Russie et l’Espagne qui héberge le Polisario pour faire monter la pression pour la négociation sur les gisement sous marin.
      Le Maroc devais rappeler à l’Europe qu’il a sont utilité, et que bloqué des milliers de migrants sur son sol lui coûte aussi, après tout ils ne veulent pas venir au Maroc mais en Europe. Oui on peut jugé de la moral de cette approche mais sur ce dossier l’Europe (Allemagne + Espagne) n’a pas fais preuve de vertu non plus(de la géopolitique en somme)

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Les marocains sont connus pour avoir parmi les meilleurs services de renseignements du monde ]

      On le sait depuis l' »affaire Ben-Barka « ,les Marocains ce sont quand même les seuls avec les Soviétiques ( Gal. Koutiepof ) a avoir réussi à faire enlever un opposant dans Paname ! ;0)
      Ce sont quand même les seuls à avoir aussi réussi à placer un lieutenant-colonel à l’Elysée et plusieurs ministres au gouvernement Françaoui . ;0)
      Je doute que ces bi-nationaux aient un seul instant renoncé à leur allégeance au Royaume Chérifien et qu’y ayant conservé tous des attaches familiales ils n’aient pas un jour été soumis à des pressions qui sous une forme ou sous une autre ont pu remettre en cause leur loyauté à la Vrounze .
      Remarquez que cela ne me choque pas plus que ça …
      On vient de s’en apercevoir encore aujourd’hui avec les écoutes au moyen du logiciel Pegasus™ ! ;0)

  26. DSK dit :

    La FREMM française a fais grand bruit quand on vend un navire castré(à cause des espagnols peut-être)à 500 millions à l’époque c’est sur qu’il vont pas revenir

  27. Thomas dit :

    Comme le souligne l’auteur à la fin de l’article, il y a un effet « US Navy » indéniable qui booste les ventes de Fincantieri.
    Si les ricains en prennent, alors j’en veux aussi !
    D’autre part, il est certain que Naval Group et le Gvt français ont leur part : Sylver trop spécialisés, et surtout, réduction par 2 du nombre final de FREMM commandées, pour des FDI qui, si elles sont au top, ne jouent pas dans la même cour.

    Du sale retard donc, car même si nous avons su maintenir les compétences, clairement avec le pognon et les clients que vont se faire les italiens, ils vont prendre une énorme avance dans le développement de frégates, qui ne seront pas remplacées avant 30 ans chez les pays acquéreurs.

    Chance pour nous, NV produit aussi des sous-marins au meilleur niveau mondial : tout n’est pas perdu, loin de la !
    Et quid du 3eme larron européen, le germain TKMS ?
    Les allemands ne le laisseront pas tomber, ça c’est sur.

    Affaires à suivre donc…

  28. Wololo dit :

    Le maroc veut un ou deux sous marins. Les Scorpenes sont les clairs favoris, ils seront construit a Cherbourg, c est plus que 2 fremms. Il faudra construire une base la maintenance et la formation. Ça aussi ce sont des millions.

  29. ronfly dit :

    Les reductions budgétaire et la fabrication à l’économie des fremm ont anéanti le programme de frégate française. Ce ne sont pas les FDI qui y changeront quelque chose. Les économies de bout de chandelle de Bercy ont magnifiquement fait disparaître les espoirs de conquête de nos frégates… C’est un fait.

  30. franck dit :

    Oui enfin bon, une nouvelle fois quand auguste entend italien il se ramène comme un clebard pour torpiller tout se qu’ils entreprennent!!!
    Comme d’habitude les chiffres sont faux, et la fameuse presse italienne n’a jamais publié le chiffre de 990 millions d’euros.
    Par contre opex 360 a publié le chiffre de 1,2 milliards d’euros, soit exactement le même chiffre d’achat par la marine italienne.
    Mon povre auguste, c’est votre femme qu’un italien vous a piqué pour leur en vouloir autant?
    Sérieusement, vous voulez vraiment faire croire que les chantiers navaux italien ou français vendent a perte?
    De plus dans votre haine de l’italien , vous invoquez un chantage du maroc a l’immigration pour avoir les fremm moins chère, prenez donc une carte et regarder ou se trouvent les deux pays!!! Heureusement que le ridicule ne tuent pas, vous seriez mort depuis longtemps!

  31. mich dit :

    France et Italie en concurrence sur les FREMM ,jusqu’au bout ce programme mal née dés le départ ,par des projections fumeuses des constructeurs à mon avis, fera parler .Bien belles ces frégates ,mais actuellement face aux menaces qui se réveillent il aurait été plus judicieux que France et Italie possède actuellement une première ligne à base de la famille Horizon pour le coup bien plus commune ,mais trop cher à l ‘époque des dividendes de la paix et pas assez intéressante à l ‘exportation , pour notre défense par contre les FDI les aurait très bien complétées .

  32. Fred dit :

    Encore une fois, beaucoup de réactions de Pleureuses chroniques affirmant que « si c’est moi qu’aurais fait les choses… etc. etc. »

    D’autant plus qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours… « (…) C’est, en tout cas, ce qu’affirme la presse transalpine » précise l’article de Laurent Lagneau ; et il ne s’agirait que de « discussions ».

  33. Youbdu29 dit :

    Bon bah on est vraiment nul de chez nul dans les bâtiments de combat à l’export .
    Bordel ng ne devait pas compter sur l’état fr pour l’aider à l’export , je pense qu’il faut mieux , vendre moins cher et beaucoup que vendre ultra cher et un tout petit peu .

  34. Ridley dit :

    Le Maroc « Meilleurs service secret au monde ?
    La source de cette plaisanterie?
    Les Espagnols vous feront payer votre incartade.
    Le pied dans le cul a Persil ils l’ont vu arriver votre service secret !
    Un pays qui arrive a peine a nourrir sa population se prend pour une puissance.
    Faut arrêter la fumette .

    • BRIMAR dit :

      Je ne sais pas s’il y a des services secrets supérieurs aux autres, mais en tout cas force est de constater que certains sont bien meilleurs dans certains domaines que d’autres. Le Maroc et l’Espagne seront condamnés à s’entendre tout du moins en tant que voisins (il n’y a pas d’amitié entre les états).
      Dans le cas contraire, on est partis sur une modification des relations entre le Maroc et l’Europe (notamment en ce qui concerne les acteur européens).
      Pour Perejil/Leila, autant la réponse espagnole tactiquement sur le terrain peut être qualifiée de réussite (effet de surprise, surnombre et donc absence d’échange de coups de feu), autant la gestion diplomatique derrière était totalement improvisée… Sans la médiation US, la suite aurait pu être imprévisible. Cette même médiation US (jamais gratuite), couplée à l’atlantisme d’Aznar a débouché à la participation de l’armée espagnole à la coalition d’occupation de l’Irak, qui n’était pas du tout une mission humanitaire au final.
      En bref, ni l’Espagne ni le Maroc ne peuvent s’anéantir militairement, que ce soit il y a 20 ans, aujourd’hui et même dans 15 ans. Autant chercher une solution de compromis.

  35. Moogli dit :

    Quand je lis que les Fremm italiennes et FDI françaises ne jouent pas dans la même cour, j’apprecierais de lire des arguments pour ou contre, pas que des vannes de merde gratuites.

    Les décisions des États sont stratégiques, politiques, économiques, techniques. Quand un choix est fait, faut-il résumer l’échec de l’autre à sa seule incompétence technologique ? Discussion de comptoir…

    Pour commencer, les différences entre Fremm italiennes et françaises, puis entre Fremm françaises et futures FDI, ne sont pas gigantesques. La Fremm italienne a plus d’artillerie surface, la FRemm française a une bonne vocation ASM, MDCN. L’italienne a plus d’endurance à la mer, la française coûte moins cher sur 30 ans. La FDI est une Fremm compacte moins chère mais moins endurante après 1 mois ou en combat durci.

    Testez un double équipage sur FDI, avec possibilité d’escale technique, et le retard de la FDI en endurance se réduit fortement. Mesurez le rapport coût/utilisation sur 30 ans de la Fremm italienne, et la FDI n’est plus si pourrie que ça. Elle n’est pas pourrie, peut être moins confortable par mer 8.

    Je lis que l’AESA 360° de la FDI est limité, ne valant pas les radars air des Fremm et FDA. Bravo ! 1ere frégate française avec surfaces planes en veille air, sans commentaire…

    Pour résumer, je regrette que des chevaliers Bayard passent leurs posts à se poignarder le dos avec des saucisses molles. La FDI ne sera pas de la merde, les Fremm italiennes et françaises ont 80% d’éléments en commun. La FDI est une Fremm compacte qui pourra tirer le MDCN l’aster 30 le MM40 block 3 puis l’ANL, la MU90, contralto, nouille TBF, poisson remorqué, NH90, drone…

    Un double équipage faciliterait les choses en guerre symétrique qui dure, ok. De là à défoncer systématiquement la tech française à chaque occase… CA GAVE !

    Le Maroc a choisi l’italienne pour plusieurs raisons, ça ne fait pas de la FDI de la merde. Ras le bol des vannes gratuites derrière des claviers de planqués. Je préférerais que la France en construise 2 3 4 de plus pour elle, plutôt que sucer des cravates sur des marchés où la technologie n’est pas le critère cardinal de vente.

    • mich dit :

      Bonjour , « 80% d’ éléments en commun « , vous êtes bien sur de votre affirmation ?quand au estimations de cout sur 30 ans ,comment dire ,cela reste des estimations …tant mieux si elles sont justes ,pas simple sur un programme militaire ,ses aléas et ce que l’ on prend en compte comme paramètres d ‘utilisations.

      • Moogli dit :

        @Mich. Bonjour. Les structures des navires sont communes dans la conception à 80%. La partie armement représente une proportion parmi d’autres, aussi importantes pour la navigabilité du navire.

        Les choix français et italien finaux ont divergé pour raisons financières et tactique. Ça n’oppose pas des frégates dont les bases de conception sont communes.

        Le 80% en commun (structures, circuits électriques et hydrauliques, agencement etc…) empêche toute opposition formelle de classe entre les navires comparés, techniquement parlant. Les détails finaux ne peuvent transformer une Fremm en croiseur, quand l’autre (ou la FDI qui en découle) deviendrait un balai à chiotte.

        Pour les stats détaillées, merci d’avancer des arguments favorisant l’italienne, à part le canon supplémentaire sur secteur arrière. Après cette différence, merci d’etayer l’avantage technique indiscutable entre FRemm et Fremm.

        • mich dit :

          Bonjour , alors entre autre j ‘avais lu cet article  » https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/fregates-fremm-le-mirage-de-la-cooperation-franco-italienne-776160.html » ,maintenant ce qui me fait dire qu ‘elle est peut être plus adaptable à divers client c ‘est entre autre les détails comme le design quand même voulu moins épuré , la capacité a logé d ’emblée plus de personnel à bord , le fait de supporter un tonnage un peu supérieur (et des équipements radar plus lourd) ,bref toutes ces petites choses qui font qu ‘elles sont peut être plus adaptable .J ‘ai visité la fremm aquitaine ,je l’ ai trouvé super par contre je n ‘y ai pas vu beaucoup de place en excès ,peut être avez vous pu monter à bord d’une fremm italienne ,j ‘aimerai bien un avis plus concret .Pour conclure , je n ‘ai jamais pensé pas qu ‘il y ai d ‘ avantages techniques entre les deux (radar supérieur ?mais bon ,pour la chasse au sna en mission principale est ce bien utile),par contre j’ ai encore tendance à penser que l ‘aménagement des bâtiments italiens soient un peu plus convaincant ,on verra si d’autres marines s’ équipent encore de ces frégates et à quoi ressemblera en finale le programme FFGX .Quand aux considérations financières et tactiques , c ‘était bien flou ma foi et je ne comprenait pas vraiment de passer des avisos au concept un peu bizarre des fremm AVT .

          • mich dit :

            J ‘oubliai , l ‘exemple des horizon est beaucoup plus parlant en structure commune , d ‘ailleurs la rénovation à mi vie devrait se faire en commun d ‘après ce que j ‘ai lu ,je ne crois pas que cela sera le cas avec les fremm .

          • Moogli dit :

            @Mich. Merci pour votre lien très à propos. Je l’ai lu en diagonale et vais faire un effort pour les détails. Je note au passage (rapide) un certain décalage entre définition initiale et résultat final, où les belles vérités ne coïncident pas toujours au contrat prévu. Dois-je en déduire, selon votre article, que Fremm et Fremm, puis FDI… n’ont rien à voir ? Ici se trouve ma modération, quand je lis les affirmations des intervenants de ce site.

            Commençons donc, puisque les structures ne seraient pas comparables, par l’armement :
            – la lutte mer-mer par missiles est-elle à l’avantage de la version italienne ?
            – la lutte ASM ?
            – l’emploi de vecteurs mer-sol ?

            Je confirme que l’artillerie italienne est avantageuse sur secteur arrière, avec un gros canon supplémentaire. Cela suffit-il à disqualifier la version française ? Bon…

            Qu’un partenariat entre nations européennes engendre des différences inhérentes aux industries de défense nationales est une chose. Considérer un navire au top (+1 canon arrière, +500 tonnes donc plus de soute) et les autres pourris (approfondissement ASM, génération suivante compactée et numérisée) en est une autre.

            Ne croyez pas, contributeur qui argumente justement (si si) que je considère la Fremm Fr et les FDI qui suivront comme le nec plus ultra ! J’estime que les différenciations ne justifient pas un fossé polémique inutile et contre-productif, avec 1 Fremm merveilleuse et l’autre inutile.

            Par rapport à vos coûts de mise en œuvre sur 3 décennies, j’ai déjà eu le privilège de desoxyder, chromater, jouer au GSS et enchaîner 2 3 quarts, loin des analyses approfondies des experts qui débattent. C’était dans une autre vie, mes quelques ronds dans l’eau comme merde sur une pelle en bois valent que dalle ^^. Je regrette quand même que des évaluations de coûts sur 30 ans, ne tiennent pas compte des frais d’équipages, de remises en condition opérationnelle (taille), bref que des incertitudes faciles sur des coûts de programmes se réduisant à des données loin de l’huile de coude de ceux qui maintiennent des bâtiments opérationnels.

            Pour résumer mon propos, je vous donne raison sur le fait que les Fremm ne sont pas jumelles, clonées. J’affirme en revanche que les 2 frégates jouent dans la même cour. Par transfert, je trouve néophyte de disqualifier les futures FDI en se référant à des valeurs de tableaux Excel.

            Le choix final marocain sera fonction de stratégie, politique, économie et technique. Si ce choix doit remettre en question les décisions militaires françaises pour les 30 prochaines années, je me poserai d’autres questions que vous.

            Bien à vous !

          • mich dit :

            Bonsoir , croyez bien que je vous suis globalement dans vos propos et quand je parles d ‘une architecture que semblerait préféré des clients export (à confirmer sur les marchés futurs) cela n ‘a rien à voir avec l ‘armement ou une efficacité dans les missions qui serait moindre .Quand au FDI ,si entre autre la suite ASM est à la hauteur des menaces elles seront certainement de formidable escorteur ,mais j ‘ai du mal à m ‘enlever de la tête qu ‘elles sont un peu trop « proches » des FREMM , quand à l ‘export pas facile de savoir si elles vont être compétitives dans leurs créneaux .Pour les choix de notre marine il redevient plus cohérent comme pour les autres armes par rapport aux budgets que nous dépensons malgré les éternels mécontents , quand on pourra déployé sur une mission ,une fremm + une FDI + un soutien aeronaval ,on aura un bel ensemble ,il faut juste garder armements et capteurs à jour des menaces ,ce n ‘est simple pour aucun pays au monde.Une marine c ‘est vrai que c ‘est tout sauf du court terme , quoique la Chine est quand même impressionnante de ce coté là .Ce sujet va surement bientôt fermé , en tout cas bien content de ces échanges ,c ‘est un sujet très intéressant .

          • tschok dit :

            @Moogli,

            Le 127 est à l’avant et le 76 à l’arrière sur la version ASM des Bergamini.

            Donc, côté artillerie, suivant les versions, les Bergamini ont:
            – Un avantage en secteur avant (un 127 contre un 76)
            – Un avantage en secteur arrière (un 76 contre rien)

            Maintenant est ce que ça suffit à disqualifier la version française? Dans la lutte spécifiquement ASM? Non: on ne tire plus au canon sur les sous-marins.

            Sinon, sur le Milas, vous avez une opinion?

  36. PK dit :

    Je propose qu’on en achète aussi pour compléter notre flotte. La boucle sera bouclée (et peut-être autour du cou de JYLD).

  37. Moddus dit :

    Je vois beaucoup de commentaire qui dise que la FREMM italiennes est beaucoup plus armé que la FREMM française ou que la FDI, or les caractéristiques sont les suivantes :
    – FREMM FR : 16 MDCN, 16 Aster (15 ou 30), 8 Exocet, 4 tubes lance-torpilles MU90 et 2 canon de 76mm.
    – FREMM IT : 16 Aster (15 ou 30), 8 missiles antinavire, 6 tube Lance torpille MU90, 2 canons de 76mm et 1 canon de 127mm.
    Est-ce que le canon de 127mm est mieux que 16 MdCN ? Les 2 tubes lance torpille en plus change vraiment beaucoup de chose ?

    Pour la FDI : 16 Aster, 8 missiles antinavire, 4 tube lance-torpille, et 1 canon de 76mm, la encore la différence ne paraît pas flagrante. Surtout si la FDI est finalement équipé avec des MdCN.

    • Youbdu29 dit :

      Vous avez oublié meilleur radar , meilleur propulsion , plus grande autonomie pour les italiennes , un 127 et 76 strales ça fait la différence . Avec leur otomat , ils sont capable de faire du mer sol. Et vu qu’ils en vendent pas mal d’occasion , ça leur permet de renouveler leur flottes et de moderniser .

    • fabrice dit :

      Dire que la petite corvette israélienne c’est un canon 76mm, deux Typhoon de 25mm, 32 missiles sol air longues portées Barak, 2 tubes lances torpilles, 16 missiles Mer Mer de plus de 200km de portée, un hélicoptère moyen, un radar AESA, 20 Iron dome navalisés…
      Je dis ça parce que la 2ème vient d’être livrée et que les deux prochaines arriveront cette année…https://www.meta-defense.fr/2020/12/03/la-puissance-de-feu-de-la-nouvelle-corvette-israelienne-saar-6-est-incomparable/
      https://www.youtube.com/watch?v=L9LtpILkjgI
      corvette, vedette lance missile, frégate, croiseur, frégate léger, on s’y perd un peu…Il y a des croiseurs armés comme des corvettes et des corvettes armées comme des croiseurs…

    • Alex dit :

      Pas correct Moddus
      FREMM FR 16 MDCN, 16 ( Aster 15 uniquement , Aster 30 en variante FREDA seulement ), 8 Exocet, 4 tubes lance-torpilles MU90, 1 canon de 76mm, 1 hélicoptère.
      FREMM IT 16 Aster (15 ou 30), 8 missiles antinavire Otomat ou Milas anti-sous-marin, 6 tubes lance-torpilles MU90, 2 canon de 76mm ou 1 cannon 127 et un cannon 76mm. 2 hélicoptères (trés important)

      • Moddus dit :

        Non, les première FREMM avait effectivement 16 sylver A70 pour les MdCN et 16 A43 pour de l’Aster 15, mais les suivantes ont 16 A70 et 16 A50 qui peut emporter de l’Aster 15 ou de l’Aster e 30.
        Les FREMM DA n’ont pas de sylver A70 mais 16 Aster 30 et 16 Aster 15.
        J’imagine que les premières FREMM verront leurs Sylver A43 remplacé par du A50 lors d’arrêt technique majeur. Et en tout état de cause, en cas de vente à l’exportation, on peut les proposer avec du A70 et du 50.
        D’autre part, la dotation classique est d’un hélicoptère, mais la taille du hangar permet d’en accueillir 2.

        D’après la fiche technique de Wikipedia, la propulsion est identique sur les 2 modèles, et l’autonomie est identique : 45 jours.
        Certes les OTOMAT peuvent réaliser des frappes vers la terre (comme l’Exocet block 3…), mais ses capacités sont bien inférieure à un MdCN et prive le navire de ses capacités de lutte mer-mer en terme de missile.

        • tschok dit :

          Non, côté propulsion, Wiki indique deux différences:
          – La version italienne va plus vite: 30 nds contre 27,5 pour la française
          – CODLAG et pas CODLOG pour la française: diesel-électrique et turbine à gaz et pas diesel-électrique ou turbine à gaz.

          Sur l’italienne vous pouvez tout faire fonctionner ensemble, sur la française c’est soit l’un, soit l’autre. Mais la motorisation est la même. Je suppose que la différence doit se situer au niveau des boitiers à engrenages et que c’est ça qui explique la différence de vitesse: toute la puissance des deux motorisations est envoyée sur la ligne d’arbre.

          Et puis côté armement, il y a le Milas, qui permet de propulser la MU90 au loin. Donc, en lutte ASM, la version italienne peut taper le sous-marin de plus loin sans dépendre du seul et unique NH90 qu’embarque la version française.

          C’est quand même un avantage, sur un plan théorique. En pratique, je ne sais pas, je ne suis pas marin.

          Le Milas est dérivé de l’Otomat qui, comme son nom ne l’indique pas vraiment, est un missile franco-italien (Otomat = Oto Melara + Matra) et il s’inspire du Malafon français, antique missile porte torpille retiré du service il y a bien longtemps.

          Mais je pense que vous savez tout cela, non?

          Alors, je ne sais pas si le Milas octroie à son possesseur un réel avantage opérationnel, mais en tout cas je peux vous dire que je ne suis pas le seul à l’ignorer car les marins français n’en disposent pas, donc eux non plus ne doivent pas le savoir.

          Il faudrait demander aux Italiens.

  38. Youbdu29 dit :

    C’est bien beau tout ça , mais c’est du fictif , capable de , en mesure de . Bien sûr que nos systems sont performants , bien sûr que la fremm fr est une réussite . Mais de 1 , toujours en réduisant les coûts donc ça fait qu’on se débrouille avec peu de moyens .
    De 2 c’est pas vendeur pour l’étranger , quand on se balade sans moyen .
    De 3 ça coûte cher , pour pas grand chose . Ce qui est reproché je pense c’est le manque de volonté de ng , il y a pas de volonté de pousser leur produit . Pareil du côté de l’état fr on se content de peu , on est capable de rajouter 16 vls sur une fremm bah oui c’est bien beau mais on s’en fous .

  39. Ridley dit :

    Vous mettez l’Espagne et le Maroc sur le même pied d’égalité ?
    L’Espagne concernant le conflit du Sahara occidental se sent coupable d’avoir laissé ce problème sans le régler avant de partir.
    La population espagnole est pro sahraouis et le gouvernement espagnol a tellement a gagné avec l’Algerie que le grave dérapage marocains ne restera pas sans conséquences.
    De toutes façons je vois bien les Algeriens intervenir militairement surtout que le Maroc dernièrement est intervenu dans la question kabyle .
    Pourquoi je pense au conflit car c’est le Maroc qui est position de force surtout avec l’appuie Étatsuniens.
    L’Algerie pour sa part sait très bien que même le conflit sahraouis réglés les revendications Marocaine sur une partie du territoire Algerien ne flechiront pas.
    Concernant la stabilité de l’Algerie voir une explosion social est une hypothèse lointaine car la decennie noire du terrorisme a refroidit les ardeurs de ceux qui voulaient le grand soir.
    La résilience du peuple Algerien est connue mais dans peut-être dans 20 ans si rien n’est entrepris dans ce pays en terme de droit et de démocratie il est a parier que la l’explosion sera totale.
    Enfin il est vrai que le Maroc a les attributs d’une puissance en devenir car le dernier acte en date est la mise sur ecoute de divers journalistes Francaise et particulièrement Zemmour.
    Ce qui fait dire a Zemmour que si les services secrets francais n’ont rien vu il faudrait s’interroger sur la capacité de la France a se protéger et protéger ces citoyens.

    • Reality Checks dit :

      L’appui des USA au Maroc est un élément avéré et leur rapprochement avec Israel est une manœuvre objectivement utile pour consolider cette relation jusqu »a un certain point.
      Mais ne sous estimez pas la propension des américains a privilégier leurs propres intérêts vitaux, qui priment toujours.
      La préoccupation essentielle des USA, sur un plan global c’est la Chine et sur un plan plus régional la Russie.
      Préserver les équilibres géopolitiques globaux et régionaux est bien plus important pour eux que la question des relations avec tel ou tel état.
      Par conséquent en cas de conflit de haute intensité le Maroc sera vite invité a rentrer dans le rang.

  40. ULYSSE dit :

    Le Maroc a peut être voulu tout simplement diversifier ses sources d’approvisionnement pour ne pas dépendre geo politiquement de la France. Cette liberté affichée lui permet également de mieux négocier ses futurs achats. C est également la politique légitime de l Egypte ou de la Grèce. Il va falloir nous habituer a ne plus avoir de clientèle captive.

    • Félix dit :

      Mientras lo paguen los sauditas a cambio de la obligación de predicar la visión sunita de la religion y acudir en ayuda de Arabia saudita en sus guerra en el Yemen, y su apoyo contra el Irán chiita, Egipto y marruecos seguirán recibiendo armamento moderno

    • Reality Checks dit :

      Oui c’est un peu cela.
      Les marocains savent que l’Algérie entretient d’excellentes relations avec l’Italie, sur tous les plans et depuis toujours. Cela les agace.
      Ce contrat avec l’Italie leur offre objectivement un canal pour dialoguer avec l’Italie sur des questions militaires et stratégiques.
      De leur point de vue c’est plus une décision diplomatique qu’autre chose.
      Voyez vous pour le pouvoir politique marocain, la France leur est acquise, et ils auront beau acheter des avions aux USA ou des navires a l’Italie, espionner vos ministres, journalistes et députés, les français continueront a les soutenir coûte que coûte dans leur croisade coloniale au Sahara Occidental.
      Ceci s’explique par leur degré de pénétration de nombreuses élites politiques et médiatiques françaises qui ont un tropisme marocain avéré et entretenu de diverses manières.
      Donc dans leur logique ils n’ont rien a gagner a contracter avec votre pays plus que de mesure, il vaut mieux diversifier leurs commandes pour étoffer leurs relations avec d’autres états.
      Pour eux, la France est captée par le biais de la séduction de ses élites qui est leur clientèle captive.

  41. Alpha dit :

    A noter : Ces FREMM proposée au Maroc, et tout comme celles commandées par l’Indonésie, seront financées par par la Caisse des dépôts italienne (Cassa depositi e prestiti détenue à 80% par l’État italien) … Sur le même système que notre COFACE en somme …
    Va t’on entendre les mêmes critiques qui se font jour quand nous proposons des financements sur nos ventes export ?… 😉