Budget : Un député de la majorité appelle à oser le « quoi qu’il en coûte » pour les armées

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

107 contributions

  1. Twisted dit :

    Quel dommage qu’on n’écoute plus ni nos députés ni nos sénateurs…

    • Malachie dit :

      C’est maintenant ou jamais.
      Mais comme il est prophétisé que nous serons detruit avant la fin de cette décennie, à quoi bon ?
      2027 Rome en cendres et le pape exécuté (Prophétie des papes. Fatima et Akita)… Les ordes d’islamistes djihadistes, les chinois ? Les russes j’en doute…
      Enfin c’est la civilisation judéo-chrétienne qui est dans l’oeil du cyclone de la haine.

      • Euclide dit :

        Dites Malachie d’après vos préductions il me semble, aussi, que Ichrael aussi devrait etre détruite. ?
        Comme disait le général de Gaulle  » La France elle nous enterrera tous « .
        Je suis convaincu que ce pays qui a donné Jeanne d’Arc et le générde Gaulle s’en sortira mais au prix de nombreux morts.

      • Dante dit :

        2027 Rome en cendres et le pape exécuté. Ok ! Souvenez-vous bien de vos déclarations j’aimerais pouvoir vous rire au nez en 2028. Quoi que… vous trouverez toujours une bonne raison pour expliqué que les calculs n’étaient pas bons que ça sera 10 ans plus tard, etc… lol

    • NRJ dit :

      @Twisted
      Ca ne lui coûte pas cher. De toute façon, ce n’est pas lui qui aura à payer la dette colossale, qu’on laisse aux successeurs.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur le dernier message sur l’alternative au SCAF:

        « Mais vous n’envisagez pas de le faire monomoteur, si la cellule est plus petite ? » Non elle serait plus volumineuse que celle d’un Rafale par exemple.

        « Si l’avion est bien conçu, il est fait pour que les parties à remplacer restent accessibles, aussi. » Oui mais pour ça l’avion ne doit pas être en train de voler.

        « vous êtes d’accord que ce que vous dites s’applique déjà au Rafale actuel et qu’il en serait sans doute de même avec son successeur ? » Le rafale n’a pas de soutes.

        « Et donc chaque avion devra pouvoir emporter son pod en plus des armements classiques. On est d’accord ? » Non.

        « Et concernant la MCO, je ne vois pas comment vous pensez gagner plusieurs milliards d’euros simplement avec le pod de guidage de drones » Comme expliqué le fait d’avoir des pods permet surtout d’avoir un meilleur taux de disponibilité et de ne pas avoir à remplacer des pièces dans l’avion. Les économies seront sur l’ensemble du programme de développement, la cellule et sur la MCO facilitée grâce aux pods.

        « car ce n’est pas le pod de reconnaissance ou le pod de brouillage qui existent déjà » Pour la GE lourde il faut plusieurs pods, ce serait pareil pour le guidage des drones. Et ici tout serait en soute.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          1) Sur la conception de l’avion:
          « Non elle serait plus volumineuse que celle d’un Rafale par exemple. ». Alors expliquez moi comment vous comptez économiser sur le coût de fabrication (et possiblement développement) de la cellule ? Et surtout combien ? Vous avez parlé d’économies totale de 10 milliards, il serait temps que vous expliquiez comment vous parvenez à ce chiffre.

          Du coup, en conflit de haute intensité, on aurait une flotte hétérogène. Donc certains avions ne pourraient pas avoir le soutien de leur loyal wingman, d’autres auraient le soutien de leur loyal wingman grâce à leur pod de guidage en soute, mais pas (ou pas suffisamment) d’armement pour pouvoir l’exploiter. Est-ce bien cela ?

          2)Sur les pods en question :
          « Le rafale n’a pas de soutes. ». Et ça apporte quoi niveau MCO et coût d’achat, de mettre le pod reco-NG et le pod de brouillage en soute, si ce n’est une inefficacité (la caméra du pod reco, elle risque de voir moins dans sa soute) ?

          3) Sur la MCO de l’avion:
          « Oui mais pour ça l’avion ne doit pas être en train de voler. ». Le standard OTAN, c’est 180 heures de vol par an. Ca fait 3% du temps. Donc il y a le temps de réparer l’électronique quand l’avion n’est pas en l’air, rassurez vous. Du coup, comment vous comptez réduire le coût de MCO en gardant le pod de brouillage au sol plutôt qu’en l’air ?

          « « car ce n’est pas le pod de reconnaissance ou le pod de brouillage qui existent déjà » Pour la GE lourde il faut plusieurs pods, ce serait pareil pour le guidage des drones. Et ici tout serait en soute. ». Et alors ? Quelles apport voyez vous par rapport au fait de le mettre en soute plutôt qu’en emport externe.

          PS: si une idée est mauvaise, ne vous acharnez pas dessus. Admettez juste qu’elle est mauvaise.

          • Mat49 dit :

            @NRJ 1) l’économie serait par rapport au NGF, ici l’objectif est de faire un avion de la taille du Mirage 4000. Le chiffre est un ordre de grandeur par rapport au coût total estimé du NGF. Une des premières sources d’économie est d’avoir un calendrier qui ne soit pas générateur de surcout car trop long et de débloquer le budget en temps et en heure. Comme le budgat total est moins important de base car la cellule est moin volumineuse que le NGF, s’il est correctement mené le programme est moins cher.

            Nous aurions une flotte totalement homogène. Un avion de la patrouille guide les drones s’ils ne sont pas autonomes.

            2) Les soutes sont faites pour une raison bien précise.

            3) « Le standard OTAN, c’est 180 heures de vol par an. » C’est le minimum vital à l’entrainement. En cas de guerre il faut voler plus. L’objectif ici est de ne pas avoir à immobiliser l’avion ce qui coûte moins cher et de pouvoir le faire voler un maximum.

            « Quelles apport voyez vous par rapport au fait de le mettre en soute plutôt qu’en emport externe. » Réfléchissez à ce pourquoi il y a des soutes.

            PS: quand un programme est inadapté à nos besoins, trop cher et donc incapable d’equiper nos armées, si on a de l’ambition on cherche autre chose, d’où mes propositions. Cela peut être autre chose que ce que je décris bien sûr du moment que c’est adapté à nos budgets, dernier crie, et que cela permet d’avoir de la masse.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            1) « Comme le budgat total est moins important de base car la cellule est moin volumineuse que le NGF » En soit qui vous dit qu’on ne fait pas un avion de la taille du Mirage 4000 avec le NGF ?
            « Une des premières sources d’économie est d’avoir un calendrier qui ne soit pas générateur de surcout car trop long et de débloquer le budget en temps et en heure. ». De 1, ça n’a pas de rapport avec le SCAF en lui-même mais avec son organisation, de 2, c’est hors de contrôle des dirigeants actuels (le seul moyen d’éviter un dérapage dans le temps, c’est de réduire les coûts). Êtes d’accord avec ces 2 conclusions ?

            3) « En cas de guerre il faut voler plus. L’objectif ici est de ne pas avoir à immobiliser l’avion ce qui coûte moins cher et de pouvoir le faire voler un maximum. » Ils volent pendant combien d’heure dans l’année, en opération, les Rafales ? A moins que vous ne me disiez qu’ils volent 2000 heures par an, ça ne change rien.

            « « Quelles apport voyez vous par rapport au fait de le mettre en soute plutôt qu’en emport externe. » Réfléchissez à ce pourquoi il y a des soutes. ». Mettre en soute, jusqu’à nouvel ordre, c’est pour conserver la furtivité d’un appareil. C’est pourquoi le F-22 a été un des premiers appareils dotés de soutes internes. Maintenant, vous semblez y voir de la magie dans le fait de mettre en soute, et j’aimerais savoir ce que ça apporte. Pour l’instant, je n’ai pas la réponse. Sur les 3 pods que vous imaginez et qui seraient la clé d’une réduction de 10 milliards selon vos calculs (dont j’attends toujours le calcul), pour 2 d’entre eux, on les a déjà sous forme de pod. Donc c’est important de savoir en quoi vos changement sont révolutionnaires pour réduire les coûts de MCO.

             » quand un programme est inadapté à nos besoins, trop cher et donc incapable d’equiper nos armées, si on a de l’ambition on cherche autre chose, d’où mes propositions. ». Le but d’un programme d’avion de chasse, c’est justement d’avoir des avions de chasse efficaces. Et là, je ne sais toujours pas ce que ça apporte. Après, quand on voit l’exemple suédois, on s’aperçoit qu’une puissance modeste comme la notre n’a plus les moyens de se payer seule le développement et l’industrialisation d’un système d’avion de chasse. C’est la raison pour laquelle il faut coopérer avec d’autres pays qui ont des objectifs similaires (l’Allemagne, dans ce cas là). S’il y a d’autres solutions pour avoir un système d’avion de chasse pas cher et tout aussi efficace que les avions de chasse des autres pays, je suis tout ouïe. Mais dans votre solution, je ne vois rien qui s’apparente à cela.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur l’A400M:

        « Ben pourtant on l’a fait. » Et au final on aura 50 avions. Donc ce que je préconnise c’est de commander plus d’A400M maintenant qu’il est là. Il aurait fallu faire adapté à nos besoins et notre budget mais maintenant c’est trop tard.

        « Ca veut dire qu’on n’aurait pas pu porter secours aux sinistrés de l’Ouragan Irma » On aurait ravitaillé les avions en vol. Et pour les antilles le mieux est d’avoir des navires sur place dans ce cas capable de se passer de ports. D’où l’envoie des BPC.

        « Et alors ? Vous voudriez utiliser les capacités de transport tactique pour déployer des VBCI sans armes et sans carburant dans une zone de guerre ? » Bien sûr que non, et votre remarque prouve que vous ignorez comment cela se passe ou du moins que vous prétendez ne pas savoir. Je propose simplement de faire comme d’habitude, envoyer du matériel pour faire la guerre, c’est à dire pas avec juste le carburant et les munitions que chaque véhicule peut emporter sur lui. Ce qui est ce que vous proposez et qui est tout sauf utile pour la guerre ou la logistique est clé.

        Et concrètement la manière de faire est évidente (je n’ai pas besoin de l’expliciter tellement ça crève les yeux) et elle explique pourquoi 50 avions au total sont insuffisant pour toute opération de guerre où la rapidité de déploiement joue. Car si je dis qu’il nous faut plus qu’une poignée d’avion c’est dans une logique militaire où on fait des OPEX (si on ne fait plus d’OPEX 50 avions peut se défendre).

        « A quoi faites vous référence ? L’A400M existe en plusieurs versions ? » Non et c’est d’ailleurs bien le problème. Je fais référence au demandes des participants.

        « On aurait fait un appareil avec peu de commandes » Non je prends comme hypothèse qu’on aurait pas eu qu’une poignée d’avion dans ce cas. Car nous aurions eu pour optique d’avoir une armée qui puisse mener des guerres à l’extérieur.

        « Parlons des programmes des 30 dernières années. » Je cherchais des exemples de réussite, pas à faire des comparaisons.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « On aurait ravitaillé les avions en vol. « . Ah oui. En fait au lieu d’avoir un A-400M capable de faire le taf, il aurait fallu un simili-C-130J + un A-330 MRTT perso car le C-130J n’aurait eu qu’une autonomie pourrie. Et vous trouveriez cela plus économique….

          « D’où l’envoie des BPC. ». Oui, c’est vrai les gens qui sont dans la misère après le passage de l’ouragan peuvent se permettre de passer 2 semaines à bronzer le temps que les BPC arrivent…. Je ne vois vraiment ce qu’apporte cet élément que vous donnez. Bien sûr que les A-400M ne peuvent pas tout faire, mais ils peuvent apporter rapidement ce dont on a besoin.

          « Bien sûr que non, et votre remarque prouve que vous ignorez comment cela se passe ou du moins que vous prétendez ne pas savoir. Je propose simplement de faire comme d’habitude, envoyer du matériel pour faire la guerre, c’est à dire pas avec juste le carburant et les munitions que chaque véhicule peut emporter sur lui. ». Ah je suis parfaitement d’accord, et je vous informe que vous avez dit exactement l’inverse dans votre commentaire. Vous avez dit « La masse à vide du VBCI est de 18 tonnes donc dans un avion dont la masse maximale d’emport est de 18,7 tonnes il peut rentrer et avec lui à fortiori des véhicules plus léger comme le Griffon le Jaguar ou le Serval. » (http://www.opex360.com/2021/07/14/la-pologne-confirme-lachat-de-250-chars-americains-m1a2-sepv3-abrams-pour-5-milliards-deuros/). Et effectivement, c’est complètement absurde, car on ne veut pas déployer juste une structure de VBCI, mais le VBCI avec ses munitions, son carburant, ses pax, et du ravitaillement. Et là, il fait 32 tonnes le VBCI, bien plus que ne peut supporter un C-130J.
          Après, l’objectif n’est pas uniquement de pouvoir transporter des véhicules lourds, mais de transporter du tonnage (un tonnage sous diverses formes: frêt, hommes, véhicules, systèmes de communication, radars, essence, les rations, etc). Et quand le simili-C-130J a 2 fois moins de tonnage que l’A-400M, cela veut dire qu’il faut faire voler deux fois plus d’avions.

          « Et concrètement la manière de faire est évidente (je n’ai pas besoin de l’expliciter tellement ça crève les yeux) et elle explique pourquoi 50 avions au total sont insuffisant pour toute opération de guerre où la rapidité de déploiement joue ». On peut toujours critiquer, dire que c’est trop et insuffisant. Mais une chose est certaine: avec 50 A-400M, la France aura une des armées les plus apte à être déployée à l’international. Toute chose est relative, et de façon relative, on maintiendra notre excelle dans le déploiement extérieur.

          « Non je prends comme hypothèse qu’on aurait pas eu qu’une poignée d’avion dans ce cas. Car nous aurions eu pour optique d’avoir une armée qui puisse mener des guerres à l’extérieur. ». Arrêtez vous deux secondes: il y a un BUDGET accordé aux avions de transport. Maintenant on peut critiquer ce budget, mais il faut faire avec. Etes vous d’accord avec ce principe ? A partir de là, on peut critiquer les décisions, mais il faut prendre en compte les conditions dans lesquelles elles ont été prise, et notamment les conditions financières.
          Dans le cas présent, on aurait mis la somme qu’on a mise dans les A-400M pour des simili-C-130J dont il aurait fallu faire la R&D de A à Z. Et la question est : aurions nous été plus efficace en faisant un programme de simili-C130J qu’une participation dans le programme de l’A-400M ? A première vue, rien ne l’indique (et c’est même plutôt l’inverse).

          « « Parlons des programmes des 30 dernières années. » Je cherchais des exemples de réussite, « . Qu’est-ce que vous en savez que ces programmes furent des succès ? Vous avez le montant des surcoûts ? Ou s’il y a eu du retard ? C’est pour cette raison que je préfère limiter aux 30 dernières années, puisqu’avec ces dernières, on dispose d’un certain nombre d’informations.

  2. Jacques999 dit :

    C’est la fable de la Grenouille et du boeuf.
    Au poker on ne peut pas suivre toutes les enchères. C’est un peu le jeu actuel des USA, de la Chine… éliminer les concurrents par le coût de la guerre moderne et la main mise sur les filières industrielles critiques pour la défense. Domination garantie sans une goutte de sang!
    Il vaut mieux rester à sa place mais en étant solvable et crédible sur la défense.

    • Czar dit :

      voilà. Jadis, la guerre avait pour fonction d’augmenter le potentiel économique (annexions) aujourd’hui c’est un coût pur qu’on a un peu trop tendance à présenter comme étant en soi une richesse.

  3. Czar dit :

    L’ Afrance a des velléités de superpuissance avec une base économique qui végète et qui – au fond s’érode constamment, phénomène médiocrement masqué par les promesses survendues de ‘nouvelle industrie’.

    quand on veut être puissant dans le monde, faut déjà l’être chez soi. L’ Afrance est un pays où les commissariats sont attaqués au mortier tout cet étalage potemkine de ‘priorités’ n’est même plus risible, il est indécent et obscène.

    claquer 2 milliards d’euros annuels pour des pseudo-mineurs isolés qui ont fait exploser si c’était possible les stats de la délinquance, payer des retraites à des algériens fantômes tous centenaires (le bon air de Boufarik) payer un milliard d’euros de soins annuels pour des clandos, noyer le système judiciaire sous de sprocédures hyper-compliquées d’expulsions ( ce qui était du domaine de compétence d’un préfet il y a quarante ans) ce sont les choix que l’ Afrance a fait

    « pour que ça tienne », « pour pas qu’ça craque » (avant qu’ils cassent leur pire) puisque le la est donné par ces calamiteux boomers dans ce pays de merde.

    l’ Afrance est un paillasson où tous les pouilleux de la planète règlent leurs comptes dans nos rues (vous voulez quoi au choix : trucs contre arméniens ou kurdes, émeute larbi pour une victoire – ou une défaite – des trous à merde dont ils sont issus et un paillasson n’a pas besoin de politique étrangère.

    c’est très bien d’avoir des entreprises de défense mais faut arrêter de se raconter des histoires : ça ne ramène jamais autant de pognon que ça en coûte

    le seul intérêt de l’UE est que la monnaie unique retient les guignols élyséens de sacrifier pleinement à leur pulsion zimbabwéenne de l’argent magique

    donc tant qu’on ne règle pas nos problèmes CHEZ NOUS, on arrête de croire à notre grônd rôôôle parce que la distorsion entre prétentions et moyens devient plus que ridicule, humiliante.

    • ArtScenik dit :

      @Czar – Vous êtes visiblement toujours en campagne électorale, quel que soit le sujet abordé, on retrouve systématiquement les mêmes antiennes d’autoflagellation et d’anti-France !

      • Czar dit :

        tu as quelque chose à répondre aux FAITS que j’ai évoqués, hassen-niké ?

        et quand je vois des tapins gauchistes dans ton genre agiter soudainement le tricolore en remplacement de leur rituel Bella ciao, je SAIS que ça va puer la merde, petite manip qui ont autant de chances de marcher que ribéry d’être élu au siège du cagot d’Ormessooooon à l’Agagadémie.

    • philbeau dit :

      Ben oui , ça nous saute (au sens propre) aux yeux tous les jours , et la clique de petits politiques frileux et besogneux qui crachote dans le micro à longueur de temps continue à regarder ailleurs en répétant comme des perroquets un discours artificiel complètement décalé . Incapables d’intégrer dans leur cerveau lavé d’idéologies (diverses et variées , on le choix , sauf la préférence nationale) un comportement a minima comme celui des autres pays dont l’Allemagne , savoir l’intéret national avant tout . Ils semblent incapable d’accepter l’idée que c’est la base de la survie d’un état . Mimitte et ses corréligionnaires ont remarquablement réussi leur travail de sape .

    • Mëhmët Ëgluëglu dit :

      Pas faux tout ça… le Sultan Erdogan partage votre avis.

    • matt dit :

      CQFD

    • petitjean dit :

      comment se faire respecter quand on n’est pas respectable ?
      donner des leçons à la terre entière quand des quartiers entiers ont fait sécession !
      nos rues sont devenues des coupes gorges mais nos militaires font la guerre loin du territoire national !

      et du côté allemand, que je connais, on nous regarde avec mépris…………..

    • Fred dit :

      Pauv’ petit Czarévitch, tout apeuré, attendant le pire en tremblotant, l’ego dans les chaussettes gisant sur le paillasson, tout le monde est ligué contre lui-qui-sait-la-vérité :o)

  4. dit :

    Un PAN c’est une dépense énorme et ne sert à rien sauf à frimer.

  5. dit :

    Vivement l’Airbus RACER

  6. petitjean dit :

    Ce député godillot se moque de nous

    « ramener le taux de chômage à son plus bas niveau », suppose un changement radical de politique……. que Macron ne fera pas ! Et je rappelle que ce député soutient la politique de Macron.
    De toute façon il est trop tard, nous sommes à 9 mois de la présidentielle !

    Cela étant , nos armées aurait besoin d’un budget à 3% du PIB.

    Les milliards, encore une fois, il suffit de se baisser pour en trouver. C’est un choix politique : des dizaines de milliards de fraudes aux assurances sociales chaque année, des dizaines de milliards chaque année pour financer le changement de population, etc, etc,
    Bref, si on veut on peut. Mais Macron a ses priorités……………..

    • Clavier dit :

      @ petitjean Un député LaRem militariste c’est comme un Bertrand souverainiste…….

  7. farragut dit :

    Et investir dans la biodefense aussi, car il n’y a pas que les virus informatiques pour la guerre « sous le seuil » !

    • NRJ dit :

      @Tiger
      Ce n’est pas parce que ça rapporte deux fois plus à l’économie au bout de 10 qu’investir dans la Défense est rentable. Tout ce qu’on peut dire, c’est que c’est un peu plus rentable que d’investir la même somme dans une administration classique, car la Défense permet d’avoir des exportations, et donc de l’argent frais. C’est la seule chose. Maintenant, si on investissait cet argent dans les entreprises (ou plutôt si on évitait de leur piquer), ce serait sans doute beaucoup plus rentable.

      Bref, ce genre de chiffre est beau sur un PowerPoint et pour duper les nigauds.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ sur votre dernier message sur les hélicos :

        « Sauf qu’on n’aurait pas eu un budget relevé. On peut le regretter, se dire que ce n’est pas juste, ceci et cela, mais in fine, il faut faire avec ce qu’on a. » Soit on a de quoi faire un programme comme je le préconise soit on a ce qu’on a et dans ce cas le NH90 était trop ambitieux.

        « Ca veut dire qu’on a très peu déboursé en R&D pour l’hélicoptère. » Une bonne chose le HIL est une version militarisée comme le Panther était une version militarisée. un programme intelligent. A salué.

        • NRJ dit :

          @Mat49
           » Soit on a de quoi faire un programme comme je le préconise soit on a ce qu’on a et dans ce cas le NH90 était trop ambitieux. ». Si je suis votre réflexion, il aurait fallu se passer du NH90, n’est-ce pas ? Je vous réécris ce que j’avais dit précedemment: comment aurait-on fait ? La marine nationale aurait-elle dû, par exemple, se passer d’hélicoptères ? Aurait-on mis des Caracal inadapté pour faire le boulot des actuels NH90 ?

          « Une bonne chose le HIL est une version militarisée comme le Panther était une version militarisée. un programme intelligent. A salué. ». Oui, je suis d’accord. Quand on peut militariser un hélicoptère civil, il faut le faire. Mais on peut pas toujours le faire, malheureusement. Pour le NH90 ou le Tigre, il n’y a pas d’hélicoptère équivalent qu’on peut trouver dans le civil. Il faut donc en faire un de A à Z.

  8. E62 dit :

    Macron va avoir très bientôt un autre sujet d intérêt . S attaquer à la moitié de la France va avoir d autres conséquences que de se payer un petit vaisseau spatial ….

    • lucas dit :

      Il va falloir retourner en cours de maths; moitié signifie 50%. Hors vous parlez d’un tiers apparent qui est en fait un noyau dur bien inférieur à ça. Qui plus est, personne dans ce noyau et pas grand monde dans ce tiers apparent ne votait pour lui, donc Macron ne s’attaque qu’à ses adversaires, bien minoritaires sur le sujet, que ça vous plaise ou non, au delà de vos fantasmes dont vous aimeriez qu’il fussent réalité…

  9. Nexterience dit :

    Les besoins ne manquent pas.
    Tous les ministères réclament du « quoi qu’il en coûte »:
    Educ nat pour attirer de meilleurs profils
    santé pour du personnel en hôpital
    agriculture pour être indemnisé
    justice pour des délais corrects
    écologie pour rouvrir des lignes de train
    police…
    Sauf que des sociétés défense ont du mal à recruter pour créer ces emplois.
    Notre indépendance relative aux USA nous coûte. Espérons qu’un jour, elle nous rapporte ; autre chose que des Kalibr, voire des Bulava dans la gueule.

  10. CasseBouche dit :

    Un partie politique qui fait 7% aux dernières élections, et qui appel sa mère en donnant carte blanche à l’armée, c’est juste la fin de la 5ème république et de tous les corrompus qui se sont gaver comme des sultans, sur le dos de l’équilibre sociétal et de la paix civil. Moi j’aimerais surtout que l’armée française et ses généraux d’opérettes s’achètent de vraies paires de couilles, plutôt que se travestir avec des apparences de fraternité et de libertés. L’égalité n’existe pas dans l’armée des zélites et de la chaire à canon, les résultats sont sans appel: Coup de poignard dans le dos de la constitution!

    • twouan dit :

      ?
      Dans 1 an, le president sera remplacer si il perd les elections ce qui est fort possible.
      Et l armee veillera a ce que la constitution soit respectee rien de plus rien de moins.
      Macron n ayant rien d un imbecile, s il perd on aura droit a un « au revoir » a la television.

    • petitjean dit :

      l’armée sert le pouvoir, pas le peuple !

      et la Constitution, ça fait un moment qu’elle est charcutée et foulée aux pieds

      • twouan dit :

        Avec les Questions Prioritaires de Constitutionnalité (un des points forts du bilan de Sarkozy), la constitution n’a jamais été autant appliquée.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « l’armée sert le pouvoir, pas le peuple ! L’armée sert la nation! Si elle ne sert que le peuple cela devient une armée populaire et les exemples de pays ayant des armées « populaires » nous montrent que ce n’est pas spécialement la démocratie qui les caractérisent!

        • précision dit :

          Ne jouez-vous pas sur les mots? Peuple et nation me paraissent étroitement liés. (Rousseau, Renan…) D’autant que la démocratie, c’est le pouvoir du peuple… What’s in a name…

      • Euclide dit :

        Justement @petitjean , l’Histoire est du domaine de l’inattendu.
        Même pour la France éternelle. https://brunobertez.com/2021/06/29/lere-des-soulevements-arrive-et-le-sang-va-couler/.

    • BourreNez dit :

      On ne fabrique plus de munition mais on fabrique de la vaseline: https://twitter.com/conspjustice/status/1416262609452601345 Le renseignement français c’est comme le L de cul, il sert plus à rien, sauf à consacrer la corruption. A instituer la traitrise et le mépris du peuple. Mais tant qu’on vend des armes et que les milliardaires explosent leur score, tout va bien.

      • Pascal (l'autre) dit :

        @BourreNez C’est beau comme un discours de Méluche, corbière ou Quatennens. Future candidat L.F.I. ?

    • lucas dit :

      Rassurez vous, la 5eme se porte très bien; dans 9 mois sera élu un président, ou une, qui aura fait plus de 50%, comme tous ses prédécesseurs, que ce soit Macron ou pas. Lui même ayant fait plus de 50, sa légitimité n’est pas en cause, sauf dans la tête de tordus qui viennent ensuite donner des leçons de démocratie. Quant-à la proportion du corps électoral qui se sera déplacée, elle comptera 100% des avis dont on doit se préoccuper; ceux qui ne votent pas ne comptent pas (rappelons au passage que le vote blanc, même non comptabilisé, n’est pas interdit. Ce qui devrait l’être ce sont tous les gr.s c..s qui ne se déplacent pas et viennent ensuite la ramener à chouiner à longueur de temps)

      • PK dit :

        Vous savez, avec le système en place, si 99,99% des électeurs votent blanc ou ne se déplacent pas, le trou du cul élu peut avoir même 100% des voix « exprimées ».

        La légitimité, ce n’est pas l’élection : c’est le nombre effectif d’électeurs qui a voté pour vous.

        • twouan dit :

          Si tu laisses les autres choisir pour toi, tu acceptes les decisions.

          La legitimite c est l’election.

      • LEONARD dit :

        @Lucas
        Ces gens là ne s’intéressent pas au vote, car ils ne se préoccupent pas du choix des autres. Seul leur choix, leur opinion les intéresse. Ce sont des individualistes forcenés qui, par esprit de meute, deviennent totalitaires, gauche extrême ou droite extrême confondus.

  11. LucienB dit :

    Ce qui va se passer est assez prévisible : Macron dira que nous avons besoin de plus d’Europe. Parly convoquera les autres filles de la défense européennes pour lancer le projet de la future vis écologique européenne. La foule LR dira que nous n’avons pas de budget même pour une seule vis. Le Pen dira qu’on n’aura pas la vis à cause des immigrés. Et Melenchon dira que la vis est une conspiration contre les pauvres. Hamon va fumer une « cigarette » pour se détendre. Et tout continue comme avant.

    • Momo dit :

      Jadot et Piolle continuent à beaucoup fumer aussi. Il paraît que c’est top pour l’intellect à ce qu’ils disent. Ça rend encore plus intelligent paraît il.

      • lucas dit :

        Oui enfin il y a une énorme différence entre les deux, notamment sur les sujets de défense…

  12. Scipion dit :

    Je suis d’accord sur tout sauf sur la partie « seconde vague de programmes en coopération européenne » qui m’a immédiatement inquiété.
    On peut bien sûr discuter des priorités, par exemple il me semble nécessaire de faire des efforts dans le domaine de la défense aérienne et sur l’artillerie, mais enfin cette proposition va dans le bon sens donc ne boudons pas notre plaisir.

  13. jp dit :

    il faut 1 milliard pour financer le projet d’un drone spatial et le service. on dispose des techno et du savoir faire, bientôt les sociétés privés pourront le faire eux même. le drone x37b fait un service de 2 ans autour de la planète avant de revenir sur terre.

  14. Sorensen dit :

    Il va falloir qu’il se décide ce petit génie, soit c’est « quoi qu’il en coûte » soit c’est un plan d’investissement non seulement légitime mais urgent.

  15. farragut dit :

    @Laurent Lagneau
    Je m’étonne que la photo illustrant votre billet soit indiquée comme ayant une source « Dassault Aviation », avec un libellé « Dream Chaser », une marque « United States » et de belles cocardes Stars and Stripes… 😉
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dream_Chaser
    J’adore la pub américaine de Sierra Nevada pour nous faire faire la chasse aux rêves, mais une illustration française, ou à la limite européenne pour le « Space Rider », serait plus appropriée, non ?
    Celle de votre billet de février 2021 convenait parfaitement, même pour une deuxième apparition à l’écran ! 😉
    http://www.opex360.com/2021/02/07/defense-il-faudra-un-jour-penser-a-un-avion-spatial-insiste-eric-trappier-le-pdg-de-dassault-aviation/
    http://www.opex360.com/2020/12/13/lagence-spatiale-europeenne-a-donne-son-feu-vert-au-projet-de-drone-orbital-space-rider/space-rider-20201213/
    https://www.esa.int/Enabling_Support/Space_Transportation/Space_Rider
    Bien à vous !

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Farragut,

      Parce que je me suis trompé de photo 😉

      • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

        pas de trouble, allez voir sur le site de Dassault,
        https://www.dassault-aviation.com/en/space/our-space-activities/pyrotechnics-activities/launcher-pyrotechnics/
        je n’arrive pas à comprendre pourquoi on y voit une photo de l’ancienne navette de la nasa… sans qu’elle y soit mentionnée…

      • farragut dit :

        @Laurent Lagneau
        Je m’en suis douté, même si l’illustration du Dream Chaser était plus photogénique, avec sa belle cabine ! Va pour l’ancienne photo du Vehra!

        J’espère que pour le véritable « avion » spatial, il y aura des pilotes à bord, sinon autant envoyer des singes dans une capsule sur une fusée, comme dans l’Etoffe des Héros… 😉

        Avant l’exposition de la maquette de cet avion spatial de Dassault Aviation au prochain Salon du Bourget, penser à demander une belle image avec vue sur la cabine, et sur les pilotes, pour illustrer le prochain billet ! 😉

  16. Matou dit :

    Il faut travailler les compétences et l’innovation vers de nouveaux moyens plus larges et plus forts. L’avion spatial est une très bonne idée mais je le trouve pas encore assez ambitieux. Mais le volume est aussi une nécessité. A la fois des hommes, mais aussi du matériel et des infrastructures protégées. Les technologies multiplicatrices de force me semblent essentielles, même si je ne suis pas un expert (d’ailleurs je m’en fou, un moment donné, c’est une question de bon sens lorsqu’on prend conscience de ce qui se prépare avec les grands blocs de l’est).

  17. Ronfly dit :

    Premièrement, la LPM actuelle est la première depuis longtemps à être, en très grande partie respectée. Il faut savoir le souligner. Ensuite on paye aujourd’hui ce qui n’a pas été réalisé hier, budget ayant été réduit à seulement 1.5% de PIB en 2015…!!! du jamais vu depuis des siècles surtout pour un pays ayant une force de frappe nucléaire..merci aux désarmement massif des 30 dernières années… Enfin, nous n’avons plus connu,depuis les années les plus chaudes de la guerre froide, de période aussi tendue et dangereuse.
    En conclusion, il est devenu vitale, même si c’est malheureux, de se mobiliser pour défendre notre pays, nos valeurs, notre idéal de vie et tout le reste. Il faut repasser à 2% du PIB pour pouvoir juste conserver le format actuel et rester crédible dans le futur.

    • Sinope dit :

      @Ronfly les 2% c’est déjà fait grâce au COVID. Il ne faut pas parler en % de PIB mais en milliard d’euros car si el PIB baisse et qu’on indexe le budget baisse. Une ou deux année de rattrapage avec des budgets à 75 milliards tout compris paraissent impératif avant de stabiliser le budget sur les 60 milliards tout compris.

      • Ronfly dit :

        Oui bien sûr mais c’est 2 dernières années sont atypiques, je parle pour le long terme, les 2% permettrons, une fois retrouvé un évolution normal de l’économie, de caler la dépense sur l’évolution continue de l’économie et de conserver des moyens budgétaires proportionnel à l’inflation des coûts. Et cela doit être inscrit dans le ‘marbre’. C’est une façon efficace de continuer à avoir des moyens décents pour notre sécurité nationale. Si vous garder 60 mds en 2030, l’évolution prévue du PIB fera que vous serez à environ 1,8% du PIB!… alors qu’en conservant 2%, vous serez à 68 mds… C’est mieux il me semble…

      • Ronfly dit :

        Je comprends le raisonnement et pour le court terme je suis d’accord. Mais la situation actuelle est très particulière. Elle ne va pas se reproduire avant un bon moment. Perdre 10% du PIB sur une année, c’est du jamais vu depuis longtemps. Ensuite c’est aussi sur le long terme qu’il faut penser. Si on figé à 2% et on le grave dans le ‘marbre’, en prenant en compte un possible accident une année, c’est cohérent. Et 60 mds d’euros, c’est énorme aujourd’hui mais en 2032, si la prévision de croissance est bonne, on devrait atteindre les 3200 mds de PIB. Du coup cela ferait 64 mds d’euros de budget…Avec cette solution, le budget reste calqué sur l’évolution de la croissance en faisant abstraction des crises qu’en elles surviennent.

      • twouan dit :

        Il faut baisser massivement le cout d entreprendre en France.

        On aura alors moins de chomage, moins de charges et on payera nos equipements 20% moins cher parceque 20% du prix c est les impots que payent les fournisseurs!

        • Fred dit :

          @ twouan

          Les impôts servent à améliorer les routes, les réseaux, l’équipement militaire, l’éducation, la santé… Et retombent d’une manière ou d’une autre dans les caisses des entreprises, plutôt des entreprises françaises tout en améliorant, pour certains de ces investissements, leurs performances.
          Ces budgets rentrent dans des productions concrètes, et moins dans les poches des actionnaire, dont les rémunérations ont augmenté durant la crise actuelle (en toute logique…). Cela nous fait de belles jambes qu’ils aillent se payer une île de sable immonde à Dubaï, ou bien gaspillent les resources de la planète en allant faire un tour aux frontière de l’espace pour vomir dans un sac en plastique.

          • twouan dit :

            Je ne suis pas anti-impôts loin de la ni foncièrement archi libéral.

            Simplement, on est dans une société capitaliste. Or il est plus facile d’acheter ‘ailleurs’ que faire en France et donc c’est massivement le cas, la balance commerciale en est la preuve. -même si c’est une mesure qui a des défauts avec la courbe du chômage, cela traduit bien qu’on est dans la panade-
            Et ce déficit de compétitivité, il est aussi bien en coût, qu’en réglementation… et ce déficit commence dès le smicard.

            Évidement, les « éléphants » que sont l’aviation et le nucléaire mettent plus de temps à sombrer.
            On est à la rue, c’est une agonie lente et même les plus gros tremblent.
            Le choc de compétitivité, c’est notre seul avenir sinon EDF, Dassault et Airbus seront les nouveaux Alcatel (une entreprise qui a coulée dans un secteur dont la taille a été multipliée par 10!)
            A l’inverse, la santé de la Corée du Sud est insolente (même l’Allemagne fait mieux).

            Donc on doit pouvoir faire mieux!

          • PK dit :

            « Les impôts servent à améliorer les routes, les réseaux, l’équipement militaire, l’éducation, la santé… Et retombent d’une manière ou d’une autre dans les caisses des entreprises, »

            Ritournelle gauchiste factuellement fausse. La plupart des impôts sert en France a alimenté le système social, donc à payer la facture de l’immigration et une plèbe de fonctionnaires aussi inutiles que nuisibles. Là où il y aurait besoin de fric (comme pour les soignants – ceux qui soignent, pas ceux qui sont derrière un tableur), il n’y a curieusement plus de pognon.

            Personne n’est contre l’impôt : un citoyen se soumet à l’autorité de l’impôt en échange d’une protection de l’État. Aujourd’hui, vous avez l’impôt et l’absence de protection !

            De toute façon, le système est connu : trop d’impôts tue l’impôt. Surtout quand ce sont toujours les mêmes qui payent au final (les classes moyennes).

      • précision dit :

        « rattrapage » de quoi?
        Pas de nos adversaires; la Chine n’est pas rattrapable. Et la Russie déjà dépassée.
        Pas de nos alliés américains, ils caracolent depuis longtemps en tête.
        Pas des voisins allemands ou britanniques: nous dépensons déjà plus que ces deux-là par rapport au PIB, et à peu près la même chose que l’Allemagne cette année (chose que M Gouttefarde « néglige » de rappeler)!
        Encore heureux que le budget soit indexé sur le PIB! Donner du travail, d’accord, mais si cela pouvait se faire sur des objectifs de développement durable et non pas dans une nouvelle course aux armements qui a plus de chance de déboucher sur la guerre qu’autre chose, ca me paraitrait mieux.

        Et pourquoi? Je ne trouve pas enthousiasmante la vision de ces politiciens qui nous engagent dans des alliances aux actions plus offensives que défensives, parlent de coopération censée baisser les coûts, et ensuite demandent de dépenser sans compter pour « rester crédible » ou « augmenter la charge de travail » des marchands de canons. Et cela en étant chroniquement incapable de coopérer efficacement avec les états voisins, chacun persistant à tout produire seul (ou acheter extra-européen), ce qui fait que l’industrie de défense européenne reste très éclatée. Les programmes qu’ils mentionne sont de nature à convaincre le grand public, mais il « néglige » les autres qui sont des gouffres financiers plus discutables, comme la dissuasion.
        Ce que cet article ne dit pas, c’est que M Gouttefarde est un juriste issu du ministère de la défense. C’est à son honneur. Mais je doute que sa vision soit celle de la majorité du peuple français si on lui demandait cans un référendum ce qu’il pense d’augmenter le budget consacré aux programmes d’armement.

        • précision dit :

          En d’autre termes, M Gouttefarde me semble faire dans cet article un travail de lobbyiste/propagandiste plus que d’information. C’est normal pour une tribune. Mais ce n’est pas le plus beau visage d’un représentant de la nation.

          • Scipion dit :

            Ceux qui sont en faveur de notre désarmement ne se gênent pas pour faire du lobbyisme/propagande alors pour une fois qu’un élu de cette majorité (que je ne soutiens pas, je le précise) prend position en faveur du budget de notre défense moi j’apprécie.
            Ne soyons pas naïfs: la propagande est un outils que nous devons utiliser si nous voulons que notre pays se réarme correctement.

  18. Flo dit :

    J’ai des gros doutes, si c’est pour financer des projets européens ça revient à s’endetter pour créer de l’emploi ailleurs qu’en France… Ensuite toutes ces innovations c’est bien, mais c’est pas avec la seule force scorpion (2 divisions) qu’on se fera respecter. Et si on se fixait déjà un cap de reconstituer une division complète bien équipée avant de viser la Lune ? QUID de notre présence maritime en outre-mer ? Deux trois FDI seraient mieux venues qu’un demonstrateur de drône spatial…

  19. Raymond75 dit :

    Je propose que la France reprenne la place qui était la sienne en 1812, et que nous investissions 700 milliards € chaque année pour être au niveau des USA ou de la Chine. Ainsi, ce pays sera bientôt ruiné, comme en 1815, mais à la tête d’une puissante armée qui pourra multiplier les OPEX, comme au Vietnam pour les USA, en Irak et en Afghanistan avec nos puissants alliés, en Afrique comme nous le faisons avec succès depuis 60 ans, et bientôt en mer de Chine et à Taïwan.

    Oui, sachons redonner à la France ce qui a fait sa tradition : un pays de vaincus, dont l’économie est en permanente déglingue, soumis à une immigration hors de contrôle, couché devant la finance internationale, couvert de dettes, à l’éducation en déshérence, mais qui se croit modèle pour le monde entier.1

    • Pascal (l'autre) dit :

      Vous n’avez envisagé d’émigrer? Parce que là rester , si ce n’est pas du masochisme……..

      • précision dit :

        pourtant son argument a du vrai, les guerres qu’a mené la France l’ont régulièrement ruiné!

        • Pascal (l'autre) dit :

          « les guerres qu’a mené la France l’ont régulièrement ruiné! » Quelles guerres avons nous menés depuis 40 ans et qui nous a ruiné? Tout cela a commencé au tout début des années 80! Cela ne vous rappelle rien? (Sauf si vous n’étiez pas né !)

          • précision dit :

            je cherchais plus loin dans le passé que ces dernières 40 années. Sur les 40 dernières années la France n’a pas été engagée dans des guerres totales avec des adversaires de niveau équivalent. Par contre la liste des conflits qui ont ruiné la France de façon catastrophique est très longue, au XVIe, XVIIIe, XIXe et XXe… voire avant même.La France n’est pas la seule, c’est plus ou moins vrai pour d’autres nations européennes, mais c’est tout particulièrement le cas pour la France. Et un des arguments de Raymond me semble pertinent; les financiers profitent parfois de la guerre. Le peuple, lui, paie le prix.

  20. Lacondemine dit :

    Bonjour ,
    Il nous faudrait une prise de conscience de l’ensemble de nos politiques afin qu’ un miracle se produise… Notre budget devrait être aujourd’hui de 60 milliards d’euros hors pensions afin de pouvoir donner à nos armées du volume … Le général Lecointre disait ce 14 Juillet , que notre pays allait devoir faire face à des dangers venant de puissances comme la Chine , Turquie … et qu’il nous fallait nous y préparer… Alors quand l’on tient ce types de discours ne faut-il pas en urgence donner à nos armées les moyens d’y faire face ?.. Depuis des mois ont nous parlent de guerre à haute intensité… Alors si en effet cela peut se produire pourquoi ne faire suivre les discours aux actes … Nous mourront à petit feu … Notre pays dans un délitement jours après jours … Dans mon département des hôtels de 60 chambres sont alloués aux migrants illégaux , prise en charge totale en pension complète avec un pécule journalier pour leurs frais de poches … Nous avons de les moyens de donner un coup de pouce significatif à nos armées… Pourquoi notre président semble pas conscient du problème … Tout dans mon écrit est mal dit …Veuillez m’en excuser.. Mais je pense que vous en aurait compris le sens …
    Merci à vous …
    Bonne journée..
    Lacondemine.

    • Scipion dit :

      Bonjour Lacondemine, c’est pareil dans tous les départements: des hôtels payés par l’état pour loger des clandestins et pendant ce temps nos gendarmes dorment dans des casernements à la limite de l’insalubrité (bon, pas tous bien sûr), nos policiers sont découragés par la politique carcérale insensée du mis en examen…et les français ne vont pas voter alors qu’ils ont ce droit grâce aux sacrifices de nos anciens.
      Vous voyez je partage vos préoccupations, mais n’empêche: si le budget de la défense augmente ce sera toujours ça de pris et cela permettra à nos forces armées de se préparer pour le jour où tout cela explosera.
      Courage Lacondemine, la France en a vu d’autres

      • Fred dit :

        @ Scipion

        « des hôtels payés par l’état pour loger des clandestins » : ça t’arrive de réfléchir ? Tu ne perçoit pas comme une contradiction dans ta phrase ?

    • Fred dit :

      @ Lacondemine

      Désinformation : les « migrants illégaux » ne sont bien sûr jamais pris en charge ( « pension complète avec un pécule journalier » selon toi), sauf pour l’école de leurs enfants et les soins hospitaliers (endroits où ils risquent un repérage policier et de se faire arrêter à la suite).

      Seuls les Demandeurs d’asile ont droit à l’ADA : « 6,80 euros par jour pour 1 personne + 3,40 euros, par jour, par personne supplémentaire »* Ce que tu appelles « leurs frais de poches » leur sert à se vêtir, se déplacer et se nourrir. L’hébergement n’est en rien automatique, la « pension complète » n’existe que dans tes fantasmes. En l’absence de moyen pour réchauffer (hôtel ou la rue), ils n’ont même pas la possibilité de se faire cuire des pâtes ou un œuf, le menu habituel c’est sardine/tomates/pain, avec un tel budget quotidien. Si l’asile est refusé (80% des cas en général) le demandeur est prié de quitter instantanément le territoire (OQTF).**
      Merveilleux accueil pour des nos frères humains qui ont parfois subi prison, torture, viols, assassinats de proches…

      .
      * https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314
      ** https://www.ofpra.gouv.fr/fr/asile/la-procedure-de-demande-d-asile/demander-l-asile-en-france
      https://www.lacimade.org/asile-et-confinement-premier-bilan-de-la-demande-dasile-en-france-et-en-europe-au-1er-semestre-2020/
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d%27asile_en_France#Critiques_de_la_situation_française

      • précision dit :

        Côté désinformation on pourrait argumenter vous y contribuez aussi un peu à travers des amalgames (et sans doute moi même dans ce commentaire aussi ! ).
        – parce-que les cas qui subissent prison, torture etc, ne sont pas du tout représentatifs des 80% refusés: les conventions internationales, le droit européen et le droit français garantissent l’asile en cas de persécution.
        – parce-que refusé ne veut pas dire expulsé (et je ne vois pas le rapport de toute façon avec le commentaire initial).
        – parce-que vous jouez un peu sur les mots en ce qui concerne la légalité.
        – parce-que les éléments que vous mentionnez ne sont qu’une partie de la dépense engagée par l’état vu que les associations (subventionnées directement et indirectement par l’état ) sont très actives sur le sujet.

        Je suis en revanche d’accord sur le fond.

  21. Guig dit :

    Il suffit de demander aux entreprises du cac40 de participer à l’effort national en refusant les centaines de milliards d’euros d’aide publique dont elles bénéficient chaque année (En pure perte pour les citoyens, mais tout bénef pour les actionnaires).

  22. Linquié dit :

    Consacrer des milliards supplémentaires à la modernisation de nos matériels militaires, d’accord. Mais si c’est pour faire assurer le soutien par la diversité binationale au titre de l’intégration est-ce prudent et cohérent ?

  23. jp dit :

    Le space rider n’est pas fait pour ces missions, c’est un autre démonstrateur qui fait suite au démonstateur italien IXV, les programmes couteux comme le M51, les snle et le rafale, etc.., sont faits. Les drones européen ? ca va durer 50 ans avant d’accoucher d’un machin couteux et inadapter. Pour moi, c’est le bon moment pour lancer un tel programme et assurer notre souveraineté. On a le cnes, safran engine, Dassault, Thales et d’autres. on a un tissu industriel aero spatial, autant l’utiliser, le drone spatial peut intervenir pour réparer, observer, mettre un micro sat en orbite et le récupérer, le remorquer a une zone de désorbittage, un laser, un module de communication, faire le remplissage de carburant de satellite couteux et prolonger leur vie, voir embarquer des missile nucléaire, du moment que personne ne sait ce qu’on met dans la soute, elle doit être aménageable en fonction des missions. il faut que ca soi une camionnette qui sert de couteau suisse, le bras ou le bras, un de précision et un de maintien pourront faire les choses délicates. Pour 1 milliard ca vaut la peine vu son utilité et on égalise le score avec les grands.

  24. souricière dit :

    Il faut rappeler que le « plan d’investissement » en négociation est une partie du plan de relance.

    Si beaucoup cherchent à « profiter » du plan de relance pour y inclure un volet défense, n’oublions pas qu’en dehors du fond européen et de son soutien (rachat de dettes souveraine et une politique de la planche à billet), l’opportunisme d’un plan de relance national pour n’importe quel secteur peut-être fait en dehors d’une crise comme celle qu’on connait avec le Covid.
    C’est donc bien une volonté politique qui dicte les choses, même si on ne peut nier qu’un gouvernement a le devoir d’éviter le déficit budgétaire sur le long terme.

    Dans ces conditions et en fonction des besoins de renouvellements des armées, l’idéal serait de réaliser périodiquement de vastes modernisations avec un plan de défense exceptionnel.
    On le voit, généralement un matériel a une durée de vie de 30-35 ans, ben au lieu d’avoir plusieurs programmes qui vont s’étaler budgétairement sur de longues périodes, des programmes qui vont se chevaucher (anciens et nouveaux cohabiteront ), il serait bien qu’on se dise que sur les 6 ou 7 ans à venir on va renouveler tous les véhicules de l’armée de terre, tous les hélicoptères des armées, tous les navires de la marine, tous les avions de l’armée de l’air. Un budget exceptionnel important qui permettrait de renouveler rapidement, de créer un modèle d’armée cohérent sur une une trentaine d’année.
    Derrière cette période de vaste renouvellement, à sa fin on disposerait plus qu’un budget de fonctionnement (personnels, maintenance etc.), un budget pour les petits équipements et des modernisations, un budget « réduit » (car débarrassé des grands programmes) qui compenserait l’effort intensif de renouvellement.
    Entre temps, pour préparer ces grands renouvellements, on miserait sur l’investissement dans le développement, afin de préparer et d’être prêt au prochain renouvellement, c’est à dire d’être en mesure de produire la nouvelle gamme d’aéronefs, de véhicules, de navires etc…
    En procédant ainsi on pourrait éviter des ruptures de potentiels en laissant des matériels pouvant trouver preneurs à l’occasion dans le marché export ou servir de réserve temporaire pour nous via une réserve opérationnelle d’un autre niveau.

    Il ne faut pas non plus ignorer les limites que nous avons, l’argent ne fait pas tout, il ne suffit pas de débloquer l’argent pour 100 frégates, 600 avions et 2000 chars pour les avoir, le problème est que nous avons un effectif humain qui limite et définisse les volumes de matériels et d’une façon général le format de notre armée. On ne peut pas regarder les volumes de l’armée de conscription en la prenant comme une référence ou comme un objectif. La très grande partie des diminutions d’équipements est liée à la baisse des ressources humaines qui a obligé à de profondes restructurations. Il y a des limites humaines dans une armée professionnelle que l’argent ou la volonté politique ne peut pas résoudre, tout comme il y a des limites industrielles qui fait qu’on ne peut pas avoir en 2 ans tout ce qu’on veut, vous avez beau payer 1 million d’€ un boulanger pour qu’il produise pour demain matin 1 million de baguettes, il n’en a pas les moyens ni les capacités peu importe que vous ayez l’argent.
    Il faut donc prendre le soin de préparer les industriels à ces périodes, chercher ensuite à optimiser une production réduire entre ces deux périodes, par l’export, soutenir leurs structures.

  25. Ronfly dit :

    e comprends le raisonnement et pour le court terme je suis d’accord. Mais la situation actuelle est très particulière. Elle ne va pas se reproduire avant un bon moment. Perdre 10% du PIB sur une année, c’est du jamais vu depuis longtemps. Ensuite c’est aussi sur le long terme qu’il faut penser. Si on figé à 2% et on le grave dans le ‘marbre’, en prenant en compte un possible accident une année, c’est cohérent. Et 60 mds d’euros, c’est énorme aujourd’hui mais en 2032, si la prévision de croissance est bonne, on devrait atteindre les 3200 mds de PIB. Du coup cela ferait 64 mds d’euros de budget…Avec cette solution, le budget reste calqué sur l’évolution de la croissance en faisant abstraction des crises qu’en elles surviennent

  26. lxm dit :

    M’enfin, croire qu’un pays surendetté pourrait se lâcher sur le budget militaire.
    Même si cela était possible, il ne faudrait pas causer une course à l’armement, d’abord rattraper les retards technologiques. Mais, comme écrit précédemment, pour un pays surendetté, il y a à accepter l’idée de la faillite qui bloquerait et amoindrirait les budgets pour très longtemps, on est au même niveau que la grèce avant que sa dette ne soit rétrogradée et entraine la faillite du pays et la volonté de son démembrement par certains( l’allemagne qui voulait que la grèce vende ses iles ), sans compter que ce pays a détricoté son droit environnemental pour permettre l’installation d’activités polluantes étrangères sur son sol, et a divisé par deux les retraites et les salaires( chypre a fait pire en volant l’argent des gens au dessus d’un certain montant dans le sbanques, tous ceux qui avaient placé de coté pour les jours durs et leur avenir ont quasi tout perdu).
    L’intelligence c’est anticiper, car celui qui ne le fait pas un jour se mets en danger et doit vendre son âme pour espérer survivre.
    Il nous faut donc sécuriser la défense du pays en prenant en compte une sorte de stress test, la faillite complète avec l’état qui perd 3/4 de ses revenus, un gouvernement qui comme d’hab vendra les actifs du pays annulera les investissements en cours et laissera( toujours comme d’hab) la liberté aux islamistes pour plaire à des riches potes du golfe d’arabie. Cela entrainera d’énormes soubresauts sociaux et des conflits locaux entre populations.
    Y’a pas de magie.
    La solution doit venir de la population, formée et apte à remplacer rapidement l’état défaillant, sachant penser, se projeter et se réorganiser pour contrecarrer tout projet nuisible pour notre pays. Investissez dans les vivants, pas dans le matériel mort qui deviendra vite usé et obsolète.
    Je revois la scène des athéniens qui assistent impuissants à voir la perse qui ravage leur cité, mais qui ne se démontent pas, se réorganisent et produisent le nécessaire pour gagner.

  27. petitjean dit :

    la France est à poil !
    tout est illusion ! Mais oui nous avons encore quelques fleurons

    Macron, qui méprise la France et les français, va-t-il tout brader à 9 mois de la présidentielle ??

    « Partage avec Berlin du siège permanent au Conseil de sécurité de l’Onu: «Je pense que Macron y est prêt»  »

    « À l’occasion des élections allemandes le 26 septembre, Angela Merkel tirera sa révérence après quinze ans de pouvoir. Une période où les déséquilibres économiques se sont creusés entre Paris et Berlin. Édouard Husson, spécialiste de l’histoire de l’Allemagne et de l’Europe, confie ses craintes »

    « «Ce que je crains beaucoup, c’est une tolérance allemande vis-à-vis des écarts français en échange de notre souveraineté. Par exemple, l’idée d’un partage du siège permanent au Conseil de sécurité. Je pense que Macron y est prêt et ça a déjà été évoqué extrêmement souvent. Je suis très inquiet sur ce point. Les Allemands demanderont d’abord un siège pour l’Union européenne […] puis les Allemands se tourneront vers la France en lui proposant de partager le siège. Macron est suffisamment peu soucieux des intérêts français pour entrer dans ce jeu-là.» »

    définition de TRAHISON :

    « atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, à son indépendance, à l’intégrité et à la sécurité de son territoire »

    • LucienB dit :

      C’est tout à fait possible. On peut tout attendre du « traître » Macron.

  28. PK dit :

    « Effectivement, depuis que la LPM 2019-25 est entrée en vigueur, la remontée en puissance des forces armées a été amorcée, »

    C’est factuellement faux. On a au mieux enrayer légèrement le déclin. Ce n’est pas en remplacement deux ou trois matériels ayant 50 ans d’âge par an par du neuf qu’on montera en puissance.

    La puissance, c’est la conjugaison du volume par la résilience. On n’a ni l’une ni l’autre.

    • Falouja dit :

      4e vague commence en août, 5 e commence en novembre, 4 vagues par an, en 2030, ça sera le 50e vague, à peu près. En 2050, 350e vague vague….. Etc….
      Bonne route de vague.
      Quant à nous, on regarde à la télé en rigolant.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « 4e vague commence en août, 5 e commence en novembre, 4 vagues par an, en 2030, ça sera le 50e vague, à peu près. En 2050, 350e vague vague….. Etc…. » La par contre pour les consanguins pékinois c’est marée haute tout le temps!
        « Quant à nous, on regarde à la télé en rigolant. »
        Vu votre Q.I. à part vos fonctions « physiologiques » je doute fort que vous soyez capable de faire autre chose! Même ce que vous écrivez sur ce blog doit vous êtes dicté!

  29. Lotharingie dit :

    Et en même temps : un nouvel investissement pour nos armées.
    .
    « …………….Environ deux semaines après le choix de Berne en faveur du F-35, le constructeur suisse Pilatus annonce une commande de neuf avions d’entrainement par l’armée de l’air française. Un nouveau joli pied de nez à la France…………. »
    .
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/f-35-en-suisse-la-france-tend-l-autre-joue-en-achetant-neuf-pilatus-889212.html

  30. Trent dit :

    C’est une mauvaise idée.
    Il faut un budget taillé à nos besoin mais le quoi qu’il en coûte ça freine la créativité et ça
    créé des « bouffeurs de budget » comme aux US (cf le F 35).
    Les effets pervers seront plus dévastateurs que les bénéfices espérés.
    Il faut maîtriser tous les budgets et forcer les gens à chercher des moyens créatifs.

    • Ronfly dit :

      Je souscris complètement à cette réflexion. Il faut réhausseur l’effort budgétaire mais de façon efficace et objective. La trajectoire définie pour la LPM actuelle est adaptée au besoins et au rattrapage à effectuer. Par contre la suivante devra suivre la même ligne sinon il y a un nouveau risque de décrocher. Il faudra viser les 60 mds pour 2032. De toute façon les programmes lançaient oblige à cela. Avec 40 mds pour les SNLE, 60 mds le SCAF, 8 mds pour le char, 5 mds pour les FDI, 6 mds pour les SNA, 6 mds pour le PANG, 6 mds pour le spatial, 6 mds pour le FCTA, 6 mds pour les drones HALE/UCAV, 4,5 mds pour le PATMAR … et j’en passe… Il va falloir densifier le budget.

  31. Raymond75 dit :

    Je vous l’avais bien dit mes chers amis : à l’occasion du défilé du 14 juillet, il fallait que les soldats crient « des sous, des sous » au lieu de « un deux, un d »eux » …

  32. Picsou dit :

    420 milliards investis depuis mars 2020… et 600 millions de plus pour les armées… on compte sur vous les gars, faut défendre le pays…mais avec un fusil pour deux!!! (Réf Stalingrad pour ceux qui l’on vu)

    • Ronfly dit :

      C’est vrai que ça fait pas lourd… On peut pas dire que l’armée soit un poids pour les finances publiques… surtout depuis les 20 dernières années avec l’année 2015 qui aura vue le plus bas taux sur pib avec 1.34% du PIB soit 31mds) de l’histoire de la France !… A comparer au 3,4% des USA soit 673 mds!!!… Il y a pas un soucis la…!?

    • précision dit :

      Oui mais il ne faut pas confondre le cinéma avec la réalité. La réalité c’est que si l’armée Russe a eu des soucis de matériel au début de la guerre face à l’avancée rapide des allemands, au moment de Stalingrad ce n’était plus le cas, c’est plutôt le moment où l’Union soviétique commence à dépasser le Reich en quantité de matériels.
      La référence est donc plutôt cocasse.

  33. Picsou dit :

    @precision… merci pour ce mot je vais aller parfaire la culture sur la bataille de Stalingrad…
    Sinon c’était juste un clin d’œil pour dire que je ne comprends pas les priorités de nos dirigeants…. 600 millions face au 420 milliards, quand on entend les généraux dire que ça va peter…. Ça m’a fait penser à la charge dans le film Stalingrad… on compense le manque de moyen par l’humain…. Mais n’est ce pas ainsi dans nos armées depuis de nombreuses décennies?
    Bien cordialement

  34. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    Les commentaires étant fermés sur le sujet du temps de travail des militaires, je place ici la réponse que je devais à @felipe.
    .
    Vous avez totalement raison sur la spécificité militaire. Je pense que personne sur ce blog ne vous contredira là-dessus.
    Exceptés les trolls, bien évidemment.
    .
    Mais le problème, c’est que les décideurs politiques ou administratifs abusent de la disponibilité et de la discipline que la spécificité militaire implique : aller en urgence nettoyer les plages pour sauver la saison touristique, ramasser les poubelles pour remplacer les grévistes, toutes affaires cessantes faire sentinelle devant les épiceries kascher pour satisfaire une communauté victimaire, intervenir habituellement aussitôt qu’une administration civile est dépassée.
    .
    Autre abus : les mutations arbitraires. Que l’on m’excuse de parler de moi : j’ai été obligé de connaître sept garnisons différentes en dix-huit années de service. Cette mobilité imposée n’avait rien à voir avec les nécessités de la guerre (que vous définissez d’ailleurs très bien, @felipe). C’est à cause de ces mutations arbitraires que j’ai choisi la fonction publique, où ça n’existe pas. Et c’est ainsi, c’est-à-dire par hasard, que j’ai découvert les avantages de la fonction publique territoriale.
    En fin de carrière, j’étais mieux payé que tous mes camarades de promo restés dans l’armée. Ma promo comptait pourtant plusieurs généraux cinq étoiles. Aujourd’hui nous sommes tous retraités et la différence continue dans la même proportion.
    .
    C’est pourquoi je m’inquiète pour la qualité humaine et technique de nos armées à l’avenir : j’ai procédé à ma reconversion en étant très mal informé parce qu’Internet n’existait pas.
    Mais aujourd’hui les militaires sont mieux informés que naguère. Si le motif de la spécificité militaire continue d’être invoqué abusivement, il va être difficile de garder les meilleurs au-delà de l’âge de trente ans.
    .
    Par conséquent l’opération Serval, qui fut un chef d’œuvre à tous les niveaux d’exécution comme au niveau des états-majors, ne sera peut-être plus possible dans quelques années.