Le Conseil de l’Union européenne approuve l’envoi au Mozambique d’une mission militaire de formation

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Ce dernier a multiplié les coups de force, en s’emparant du port de Mocimboa da Praia et de la ville de Palma ou encore en débarquant sur les îles de Metundo et Vamizi. ]

    Certains se posent la question de savoir si au Mozambique comme au Sénégal les  » Islamistes  » cherchent un débouché maritime en Afrique et même créer un continuum territorial de l’Océan Atlantique à l’Océan Indien .

    https://www.dakaractu.com/Senegal-et-la-menace-terroriste-Reellement-les-djihadistes-ont-ils-besoin-d-une-facade-maritime_a206062.html

  2. Clavier dit :

    Diable …..un Conseil dans le genre de celui des Suisses…?
    Avec des Rwandais, l’insécurité sera bien assurée…

  3. TRENT dit :

    Je me demande bien qui a poussé pour ça et qui va envoyé des troupes opérationnelles avec l’expérience
    du combat et du terrain pour les formations.

  4. LEONARD dit :

    H.S, mais pour info, on a retrouvé les navires iraniens vagabondant dans l’Atlantique:
    https://twitter.com/Mahdiibakhtiari/status/1414934170661490689

  5. Pascal (l'autre) dit :

    Ouf! le Mozambique est sauvé! Enfin……………….. il suffit d’y croire…………………….. surtout pour les Mozambicains et Mozambicaines!

  6. mario dit :

    et Total ne paiera toujours pas pour cette intervention ?

  7. Piliph dit :

    « ….comme la France, qui redoute de voir l’influence jihadiste gagner les Comores, puis Mayotte. »

    Il serait temps… D’ailleurs, cette influence est à craindre, quoi qu’il se passe sur la côte du Mozambique.

    PS : sans parler des 100 à 200 000 Mayotains (90%) et Comoriens (10%) de Marseille…
    Pour l’instant, la grande majorité d’entre eux est dans une culture tribalo-clanique assez rétrograde (pauvres femmes comoriennes qui bossent++ pendant que les maris refont le monde dans les bistrots et les assocs…). Une « texture » relativement efficace question survie/solidarité en territoire hostile. Mais c’est aussi le genre de tissu culturel-social que les islamistes connaissent bien et savent « pénétrer » puis manipuler, surtout avec une mairie sociolo-écolo qui ne pense qu’en termes électoralistes, sans aucune profondeur d’analyse (Gaudin n’était pas mieux à cet égard, mais au moins n’était-il pas naïf…).

    PS2 : Pour en revenir à cette partie de l’Océan indien, en fait, le seul pays dans le coin qui est encore protégé pendant longtemps de ces dérives, c’est Madagascar. Mais ça risque de changer relativement vite. Donc une ville qu’il ne faut pas quitter (Alliance française, coopération, etc.) = Mahajanga (ou Majanga).

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ PS ]

      Les Comoriens de Marseille il n’ y a pas que Lou Ravi qui s’est servi d’eux et qui continue de se servir d’eux !
      Leur « utilisation » par à peu près tout le monde sauf la Droite Nationale est connue et accepté de manière quasi-officielle depuis des années . C’est devenu même un sujet qui n’est plus tabou ni à l’échelle régionale , ni à l’échelle nationale dans la presse . Certains plumitifs Pantruchiens sont même en extase non dissimulée devant cet entrisme communautaire ( Voir l’article de l’Immonde )

      https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/2703732/les-comoriens-veulent-faire-entendre-leur-voix.html
      https://www.lemonde.fr/municipales/article/2013/11/07/les-comoriens-tentent-de-peser-dans-la-campagne-municipale_3509909_1828682.html

      Toute liste se doit d’ailleurs d’avoir des « binationaux » si elle ne veut pas être tricarde , de la  » drouâte ripoublicaine  » aux gauchistes de éLéFI . Certains bureaux ne sont d’ailleurs tenus que par des « binationaux » et on même vu des politicards locaux se mêler des élections Comoriennes … Et comme toujours les soubresauts de la politique locale atteignent Marseille situé à des milliers de Km…

      De nombreux magasins ou sièges d’  » assoces  » communautaires deviennent à quelques semaines des élections des permanence électorales ou des centres de tractage . Et ce de manière  » poly-partisane  » et totalement consensuelle mis à part la Droite Nationale ;0)
      L’Islamisme n’ a pas pénétré , pour le moment , cette communauté autant que les communautés Afro-Maghrébines des  » quartiers  » . Les Comoriens utilisent Marseille comme  » entonnoir  » pour les aides sociales ( polygamie ) , les revenus des sociétés de gardiennages communautaires largement sollicitées par des acteurs publics locaux et même départementaux et régionaux , les magasins communautaires et même les sommes d’argent liquide importante générés par les toirabs ( clandestins depuis le début de l’épidémie ) .

      Maintenant dans l’Océan Indien il y a un autre danger et même  » D » anger : L’infiltration de la diaspora Mauricienne par le BéJiPé Indien , la barbouzerie Modiste et les sommes colossales de l’argent de la corruption Indienne  » lavées  » dans l’immobilier Hexagonal et en particulier dans la région Parisienne .
      Les Comoriens envoient de l’argent –  » propre  » – vers l’Océan Indien , les Mauriciens en importent de l’argent sale ! ;0)

  8. Officier FN dit :

    Je propose de confier cette mission à Erdogan et ses mercenaires syriens avec aussi des Wagner russes !

  9. olivier 15 dit :

    De la formation, zéro risque de confrontation, séjour tranquillou: Du 100 % Deutschland compatible.

    • Ancien des opex dit :

      @ Olivier, compatible si l’on y croit.
      Dans la réalité, on sait par expérience que les « envois d’instructeurs » tournent toujours à la catastrophe car ces instructeurs sont légèrement armés, dépourvus de moyens de renseignement sur l’ennemi, dépourvus d’appuis.
      .
      De plus ils ont l’interdiction de faire usage de leurs armes hors légitime défense donc trop tard.
      .
      Et ce n’est pas tout : comme au Rwanda (opération Turquoise) les instructeurs sont rendus responsables des exactions commises ultérieurement par les soldats qu’ils ont formés.
      .
      Ou encore les soldats formés passent directement à l’ennemi avec leurs armes car la vie dans les GAT est plus valorisante que dans les armées « régulières » africaines.
      .
      Envoyer des instructeurs, c’est un rêve de politiciens incompétents.
      Notre gouvernement ne marchera pas dans cette stupidité car il risquerait de se heurter à un refus plus ou moins discret des militaires, CEMs en tête.
      .
      Un tel refus, discret mais efficace s’est déjà produit après la décision de F. Hollande, en octobre 2012, d’envoyer 400 instructeurs au Mali.
      Le refus des militaires a produit l’opération Serval en janvier 2013.
      .
      Je pense par conséquent que notre gouvernement ne suivra pas le Conseil de l’Union européenne.

    • Jose dit :

      Vous prefererez que l’Allemagne sème le bordel en Afrique comme la France le fait en Libye, en Côte d’Ivoire ou au Mali???? Nous n’avons rien á foutre en Afrique, de toute facon c’est le peuple allemand qui va décider si nos soldat doivent aller sur un théâtre de guerre…Tout pays intelligent doit d’abord faire le bilan des 30 ans d’interventions francaiseses en Afrique avant de s’aventurr de nouveau!!!

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Nous n’avons rien á foutre en Afrique, de toute facon c’est le peuple allemand qui va décider si nos soldat doivent aller sur un théâtre de guerre . Tout pays intelligent doit d’abord faire le bilan des 30 ans d’interventions francaiseses en Afrique avant de s’aventurr de nouveau!!! ]

        Rajoutez y un siècle pour être plus proche de la réalité , et encore on ne compte pas l’intervention en Djézaïrie qui approche ses deux siècles et dont on peut mesurer les conséquences dans nos rues …. ;0(
        Parmi les pays qui doivent faire le bilan il y a aussi la puissance colonisatrice et surtout sa population qui le côtoie tous les jours ce  » bilan  » !

        Je ne sais pas à quel point votre Germanité est réelle ou imaginaire comme certains  » blédards de synthèse  » mais ma filleule d’adoption garde au travers de ses arrière grand-parents et grands-parents des souvenirs émus de la présence Allemande au Kamerun et de son éducation par les  » Schwestern  » .
        Par décence et par respect pour le propriétaire de ce blogue et une grande partie de son lectorat je ne raconterai pas comment dans sa tradition familiale a été vécue l’arrivée des kulturträger Françouzes …

        https://www.youtube.com/watch?v=ZlRRa6p4gBw