L’armée de l’Air & de l’Espace recrute des pilotes « rebondisseurs »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

48 contributions

  1. Clavier dit :

    ça rapelle l’URSS d’autrefois avec ses pilotes de l’Aeroflot sous l’ uniforme

  2. Jm dit :

    Et voilà comment l’AAE se substitue à Pôle Emploi.
    Je pense que si on veut réduire le format des armées, et quand je vois ça, je me demande à quoi servent les CIRFA, il n’y a qu’à les dissoudre.
    D’autant qu’il y a plusieurs marchés en cours de sociétés de recrutement civiles mandatées par le MINARM, pas forcément une réussite parce qu’on a choisi les queues de peloton, mais ce n’est que le début.
    Après la mainmise des civils sur la Défense, on a maintenant les chômeurs qu’on habille en militaire au bout de 3 mois.
    Un sketch.
    J’en ai croisé un il y a quelques temps, et le moins qu’on puisse dire, c’est que les galons lui sont montés à la tête, et qu’après sa pseudo formation, il explique à ceux qui ont déjà 15 années d’armée et autant de pilotage ne chasse comment cela se passe, au nom de leur ancienneté….en âge.
    On vit une époque formidable.

    • Raymond75 dit :

      L’important est que les A330 MRTT et les AWACS volent. Aux procédures près, ce sont les mêmes avions que les civils. Ce ne sont pas des avions de chasse ou des lance bombes.

      • Euclide dit :

        Ce n’est pas le message de Jm
        Il dit que certains pilotes ex-civils en devenant mili, leurs têtes sont devenues grosses comme des citrouilles . C’est poutant clair.

      • MirageIII dit :

        DES LANCE BOMBES !!! Ahahah, je suis mort de rire.
        Dis machin, ce ne sont pas des LANCE BOMBES mais des bombardiers !
        Le niveau s’écroule, comme partout ailleurs mais là nous avons un champion.

    • mich dit :

      Bonjour Jm , une question simple , de quoi êtes vous content exactement ?

      • Jm dit :

        De servir mon pays sans que des personnes qui, à l’origine, partaient ailleurs et suivaient une autre voie, se trouvent une vocation intéressée dès lors que leur avenir se trouve contrarié dans leur projet initial, soit par le chômage, soit par des intérêts et des objectifs qu’ils leurs auraient impossible d’atteindre au regard de leur incompétence, et qui dans les armées arrivent à devenir des piliers qui sont autant d’obstacles aux déroulements des missions de la plus simple à la plus complexe.
        C’est facile de se réfugier là où on ne risque rien.
        Civil de la Défense : intouchable
        Pilote commissionné : intouchable
        Etc.
        Etc.
        Il est quand même étrange que des civils de tous horizons sont « intégrés » dans nos armées, mais je ne vois jamais de militaire intégrés en milieu civil.
        D’ailleurs, avez-vous remarqué qu’on voit toujours des civils venir dans les armées, mais jamais de civils quitter l’armée pour aller dans le civil.
        Hop là ; je vous vois venir. Si, ils quittent. Mais pour aller dans une autre administration.
        Sont pas fous !!!
        Imaginez si les passagers d’AF me voyaient monter dans le cockpit d’un A330 ou A340 en tenue de vol d’ l’AAE !!
        Ceci étant, vaut mieux pas, 1 réacteur, ça va, deux, ça commence à craindre, mais 4……

        • F_lanker dit :

          C’est une plaisanterie? Vous avez une idée du nombre de pilotes ex AA chez AF???

          • Jm dit :

            Qui ont été virés de l’armée : 0

          • Jm dit :

            Désolé mais mes gros doigts ont fourchés!!
            J’écrivais ; qui ont été virés de l’armée de l’air : 0.
            AF, avec tous les liens qu’elle entretient avec l’AA, connaît les gens et leur propose un emploi à l’issue des contrats, mais ne débauchent jamais, et n’embauchent jamais des pils virés, car souvent virés pour « inconstances » professionnelles.
            Oui pour ceux qui ont été embauchés à l’issue de leur (s) contrat(s). Mais ils n’ont pas été virés, ils n’ont pas été mis au chômage forcé, comme les « rebondisseurs ».
            Ils ont fait leur temps et se sont mis sur le marché de l’emploi.
            Ceci étant, ce n’est pas le cas d’autres entreprises, notamment pour les mécanos à qui les entreprises n’hésitent pas à faire des ponts d’or et faire des propositions mirifiques, avec pas mal de désillusions après 4 ou 5 ans.
            Vous imaginez si les armées devaient embaucher tous ceux qui se font virer de leur entreprise, et ce , quelles que soient leurs qualifications?

        • mich dit :

          Franchement ,je pense que vous vous énervez pour pas grand chose ,vous oubliez en plus une catégorie quand même pas négligeable peut importe le grade , ceux que l’ on garde et que l’ on aimerait bien voir partir ( bon ,j ‘espère bien sur que je n’en fait pas partie !de toutes manière la sortie se rapproche tout doucement )

  3. Raymond75 dit :

    Excellente initiative : tous ces pilotes sont formés et expérimentés sur les avions de ligne, dont les Airbus A330, et la crise sanitaire en a mis beaucoup sur le carreau. Ils sont disponibles et opérationnels. Leur formation se limitera aux procédures militaires.

    • Leur formation dit :

      « Leur formation se limitera aux procédures militaires. »
      On sent bien l’incompétence et l’esprit mondialiste « car je le vaux bien ! »
      Simpliste.

      • Raymond75 dit :

        Tu vas leur apprendre à piloter un A 330 petit ? Mais rassure toi, on les a fait marcher au pas en tournant en rond dans leur base, ce qui est essentiel comme formation.

        Toi tu n’es pas mondialiste : tu te fais foutre à la porte partout où tu interviens.

        • Dhalia dit :

          Va donc « rager » ailleurs. Tu dis essentiellement des bêtises et tous le savent bien ici. Visiblement ton neurone n’a pas tout saisi.

  4. Frégatonton dit :

    « Rebondisseurs » A la lecture du titre de l’article, j’ai cru qu’il allait être question de technique de posé. Et j’ai eu 30 secondes d’inquiétude … !

  5. ron7 dit :

    Recrutement pas du tout illogique, j’en conviens !
    Un pilote reste un pilote, même si l’uniforme change !

  6. toukounaré dit :

    Pourquoi pas ? Ce sont plusieurs années de formation de gagnées, ne parlons même pas du coût ! C’est aussi un enrichissement pour l’aAE , un peu comme pour les réservistes qui apportent leur expérience civile.Bon 3 ans mini ,c’est peu court. Si cela marche bien, pourquoi ne pas étendre cette passerelle à d’autres spécialités de l’aéronautique chez les personnels non navigants par exemple. Encore un effet inattendu de la crise sanitaire …

    • Nauatg dit :

      Mais vous êtes possédé. a ce compte là pourquoi une armée et pas un enchevêtrement de milices et sociétés privées.
      Les biffins peuvent continuer longtemps de nous appeler les militaires non pratiquants! Et ils ont raison. Que ponctuellement là en l occurrence Po combler un déficit capacitaire temporaire et très circonscrit… Bon… Y a pas le choix, mais en faire une généralisation c est terrifiant. L’ armée ne veut plus rien dire et devient totalement galvaudé. C est terrible.

  7. Jm dit :

    J’attends de voir un pil Air France avec une combi AAE s’éjecter en Afgha et voir arriver les barbus.
    Il ira leur expliquer qu’il n’est pas militaire, et syndiqué au SNPL.!!!

    • logan23 dit :

      Commentaire d’une bêtise crasse, qui montre à quel point vos interventions sont inutiles. Des pilotes d’avions de ravitaillement et pas de chasse, déjà formés et vite opérationnels.

    • Georges Abitbol dit :

      D’abord, il n’y a quasiment plus de militaires français en Afghanistan. Ensuite ce sont des pilotes de ligne. Ils ne s’éjectent pas. Enfin, je doute qu’un pilote d’Air France quitte sa compagnie…

    • mich dit :

      Je suppose que vous êtes fier de votre commentaire ?

    • fgnico dit :

      arrêtez de dire écrire des âneries

    • Dupont ex pil ex mil ex synd dit :

      Ah les SNPL Sans Nous (payé), Plus de Liaisons (aérienne)

    • Jm dit :

      Et bien, vue courte et limitée !!
      S’éjecter ne se limite pas à tirer sur les poignées !!
      Un A330 peut très bien se poser en catastrophe ou se crasher dans une territoire hostile, et les membres d’équipage S’EJECTER de l’aéronef pour sauver leur vie et celles de leurs camarades.
      Je vois qu’une nouvelle fois, la méchanceté et les raccourcis se cachant derrière l’anonymat ont encore frappé.

      Et si je reprends votre argument
      « Des pilotes d’avions de ravitaillement et pas de chasse, déjà formés et vite opérationnels », on va faire pareil pour toutes les spécialités. Allons-y pour la liste à la Prévert:
      – tireur inscrit dans un stand de tir : artillerie
      – Cavalier dans un club hippique : garde républicaine
      – mécanos chez Midas : mécano auto
      – Mécano chez Renault Truck : mécano pour les blindé
      – mécano en aéroclub : mécano aéro
      – Informaticien chez Google : DIRISI
      – chirurgien à Georges Pompidou : SSA
      – secrétaire de mairie : administration générale
      – agent des impôt : solde et finance
      – sportif de haut niveau : forces spéciales
      etc., etc.
      Pourquoi on ne fait pas ça pour toutes les spécialités? Embaucher des gens déjà formés et vite opérationnels?

      • mich dit :

        Tout a fait , le risque 0 n ‘existe pas ! même pour les tanker , avouer quand même que votre imagination va un peu loin pour un A330 .Mais bon ,vous semblez en avoir fait votre parti ,libre à vous.

  8. farragut dit :

    Ok pour la reconversion des pilotes du transport aérien de masse (de touristes) longue distance en transport stratégique de matériel en A330 MRTT ou en A400M Atlas jusqu’aux antipodes, mais évitons tout de même de propager en avion militaire, jusqu’au Pacifique, les virus d’origine civile… 😉

    • AOUPS dit :

      on parle ici de pilotes de bétaillères civiles qui sont utilisés pour piloter le même type d’appareils militarisés. Et non de piloter un avion comme le A400M qui fait bien d’autres choses… vol tactique, parachutage, …

      • Jm dit :

        Pour mémoire, et pour info, le MRTT sert accessoirement à la délivrance de l’armement nucléaire, et accessoirement à nous ravitailler entre Nancy et l’Afrique.
        Pas qu’au transports de matériels et de personnels.
        Et votre terme de bétaillère ne me plaît pas, vous parlez ici de soldats, femmes, hommes et animaux, qui, au travers de leurs actions, vous permettent pour l’instant de conserver votre liberté d’expression.
        Vous parlez de français, Monsieurs.
        Quand vous partez avec Air France, British Airways ou autre Qatar, on ne vous appelle pas le bétail, mais des passagers, éventuellement des clients.
        Alors du respect pour ces personnes transportées par mes camarades pil transports.
        Merci

      • mich dit :

        Ouh là , ça dérape , il faudra vous renseignez un peu plus sur les différences de « missions » entre une compagnie arienne et une armée de l’ air .

  9. Vicomte dit :

    La Marine ne voudrait pas faire la même chose avec le marine marchande?
    Je signe tout de suite!

  10. Czar dit :

    ‘amusant’ que la fwench air and spaiss force qui prétend – citons les grands auteurs « réaffirmer ses valeurrrrrs militairrrres » se lance dans l’embauche de contractuels perso j’ai un peu de mal à voir un recruté d’air inter dans un pur esprit de sacrifice aux commandes de son Phénix lors d’une missions FAS ils proclament qu’un pilote c’est aussi un soldat et ils recrutent des civils qui n’auraient pas eu l’idée d’intégrer une caserne si le secteur marchand se portait normalement. y a comme une contradiction

  11. Loïc dit :

    Hop, une petite privatisation en douce de l’armée et âpres les intervenants extérieur vont ce multiplier comme au USA!
    Comme le déjà le support qui est de plus en plus externalisé
    La finance s’infiltre dans tous les rouages du régalien!
    A t’il fait une formation militaire de rattrapage… bien sur que non!

  12. mich dit :

    Pourquoi pas , la logique de notre armée professionnelle serait d’ avoir un corps de réserve se rapprochant de la garde nationale US , mais cela demande des moyens que nous n ‘avons pas .

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Pourquoi pas , la logique de notre armée professionnelle serait d’ avoir un corps de réserve se rapprochant de la garde nationale US , » Exact! Il n’et pas rare qu’un pilote de « liner » en semaine aille voler sur avion de combat le W.E. ou lors de périodes de réserve au sein d’un escadron de L’ A.N.G. (Air National Guard) de son état de domiciliation. Dans l’active (U.S.A.F.) certains n’hésitaient pas à les railler en les nommant les « warriors du W.E. » mais le fait que certains de ces escadrons aient été déployé sur des terrains d’opérations extérieurs (Irak et Afghanistan en particulier) démontre qu’au combat ce ne sont pas des manchots
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Air_National_Guard
      https://www.ang.af.mil/
      Maintenant, c’est sûr c ne sont pas les mêmes……………………….moyens!

      • mich dit :

        D ‘après ce que j ‘avais compris avec certains , leurs heures de vol n ‘avaient en effet pas à faire rougir ,après je ne connais pas vraiment le recrutement (pilote militaire ce n ‘est pas rien quand même ,peu importe la machine ) , vous savez si ce sont exclusivement d’ ancien pilote militaire ou si il y a une vrai filière de réserve ?

  13. Jack2 dit :

    Est-ce que ces pilotes ont le droit de gréve ? Ont ils un syndicat ?
    J’espère que leur engagement est clair sur ce sujet.

  14. La Suisse a déjà une armée de citoyens, la France a des réservistes, il est logique d’encourager ce type de formation qui coûtera moins chère et responsabiliser le citoyen.

    • mich dit :

      Bonjour , pas faux mais à un petit détail près ,la Suisse a aussi des professionnels .Suivant les systèmes à faire fonctionner une armée de citoyens (même avec la meilleur volonté du monde) ,nécessite des forces un peu plus professionnel (surtout si en plus elles sont régulièrement envoyée au combat ,et même si c ‘est contre des pickup comme aime à railler certains sur ce site ! ),ce n ‘est pas toujours compatible avec un métier dans le civil et peut demander une solide formation physique et intellectuelle avec des armements modernes , c ‘est le cas en Suisse comme ailleurs . Un exemple , la nouvel organisation de la PO en Suisse , il a bien fallu se résoudre à de petite transformation pour avoir une alerte opérationnel 24/24 ,surement pas forcement très compatible avec une armé purement milicienne ( dans le bon sens du terme en Suisse bien sur !).