L’armée de Terre a reçu la totalité de ses nouveaux « Ensembles de parachutage du combattant »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Commandés à une société britannique, fabriqués en Roumanie parce que la main d’oeuvre est moins chère … La commande se justifie par un savoir faire et une mise en concurrence ; la fabrication n’a qu’une seule justification : le dumping social.

    • Thaurac dit :

      vive Martinez !
      Longue vie au camarade Roumain

    • Ah Ca ! dit :

      @Raymoundis 75.
      Dumping social… Je rigole… Venant d’un gauchiste….

      C’est la marque de fabrique de tes chers partis de gauche. C’est la seule façon qu’ils connaissent pour dégager une plus-value…

      L’hôpital qui se moque de la charité…

      • Raymond75 dit :

        Mais tu vas bientôt sauter en parachute pour défendre l’Ukraine et la Finlande, et aussi peut être pour libérer la Biélorusse … Je suis fier de toi camarade.

      • Fred dit :

        @ Ah Ca !

        « C’est la seule façon qu’ils connaissent pour dégager une plus-value… »
        Ben oui, par définition dans un cadre impérialiste, mon con : « c’est la différence entre la quantité de valeur ajoutée par le travailleur à la marchandise initiale et la valeur de la force de travail nécessaire » Karl Marx, Critique de l’économie politique, Le Capital (Théorie de la valeur) Tome I, chapitre 7. Tu pourras compléter ton érudition sur le sujet en consultant le chapitre 13 du Capital, Ibidem, Volume III (Baisse tendancielle du taux de profit).

        • Ah Ca ! dit :

          @Fred
          Je vois où tu en es resté dans tes lectures, ton cher Karl est dépassé hormis dans tes facs de gauchistes françaises pro Américaines.
          Le vieux canasson que tu es ne connait qu’une stratégie d’affaire, celle du boutiquier sémite qui casse les prix, pas cher, pas cher… sans jamais aucune création de valeur. Plus, en bon socialiste, tu te limites à vivre sur tes acquis.
          En conséquence, ton système et modèle sont tellement cassés que tu es obligé d’imprimer à tous va pour cacher ta faillite… Faillite qui se payera, sur le dos des couillons qui élisent les socialos de ton genre, en diluant la valeur de leurs biens.
          Continue donc avec ton Karl… tu iras loin… Je te signale qu’il existe des cellules pour les escrocs de ton acabit, de temps à autre il existe aussi des pelotons et des guillotines.

      • Alf dit :

        Condor est une marque reconnue….

  2. Bugul Noz dit :

    Les délais entre chaque phases sont, heu, comment dire… En fait les mots me manquent. Finalement il est plus rapide de concevoir et produire un avion de chasse multi-rôle qu’un nouvel équipement de parachutiste.

    • PK dit :

      Oui, hallucinant. Il aura donc fallu 30 ans pour étudier la chose et se faire livrer le matériel… fabriqué par quelqu’un d’autre.

      Mais tout va très bien, madame la Marquise !

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le délai vient de la disponibilité des moyens financiers. Le développement et les commandes n’ont été engagés que quand les crédits ont pu être débloqués. C’est le fonctionnement habituel du Minarm : quand il n’y a plus de crédits, on décale dans le temps jusqu’à ce que les fonds soient dispo. Comme les anciens parachutes étaient toujours utilisables et qu’avant 2015 les crédits étaient en chute libre…..

  3. toto dit :

    Est-il compatible avec le largage massif par A-400M ?

    • basstemp dit :

      Hélas non ! Encore un coup des allemands qui n’ont ni le bon outillage et encore moins les bons logiciels : )

  4. basstemp dit :

    En gros ça fait le parachute a environ 5500e pièce ! Ca douille sec mais bon j’imagine que le prix est justifié, enfin j’imagine qu’il l’est

    Par contre 15000 ça fait un peu faiblard non ? En cas de grosse guerre symétrique si on doit parachuter en quelques semaines 30 000 gus : Bah il faudra d’abord récupérer les parachutes qui ont servi aux premières vagues (même tous en fait) pour parachuter d’autres grandes vagues …

    A moins que l’état conserve les anciens mais niveau sécurité ça parait un peu cheap de se servir d’anciens machins surtout pour ce genre de trucs …

    Et encore, l’autre question que je me pose : Dans les 15 000, sont compris ceux pour parachuter les charges utiles (parachutables) ou ce sont des parachutes différents n’ayant rien a voir et pas compris dans le lot … Bon la limite a 180kg me fait penser que c’est probablement des parachutes n’ayant rien a voir a ceux de livraisons charges utiles mais toujours utile de se poser la question

    En tout cas a ce prix la, j’espère qu’ils sont top quali les paras et qu’on va pas découvrir de mauvaises surprises & malfaçons (a ce prix ça serait le scandale absolu)

    D’ailleurs, le fabriquant c’est qui ? Un français ? (je sais pas pourquoi mais je sens venir le « non »)

    • Polymères dit :

      Le prix n’est en rien choquant sauf à ceux qui vivent dans un monde du scandale ou leur unité de grandeur financière se mesure à leur propre revenu.

      La quantité est adapté aux moyens para que nous disposons et nous n’irons pas largué 30 000 hommes, ni même 15 000, il faut arrêter de se refaire la seconde guerre mondiale dans sa tête ou s’imaginer la troisième.

      Non ces parachutes ne sont pas les mêmes que pour les « charges utiles »

      Cela fait déjà 10 ans qu’on les utilise, désolé de vous décevoir sur une mauvaise surprise qui créerait le scandale « absolu » que vous faîtes mime de vouloir éviter mais qui est en réalité votre fond de commerce.

      • Czar dit :

        t’as raison, perroquet inepte, 30 ans pour concevoir et percevoir des parachutes à la con, tout baigne dans l’efficience et la compétence

        • Polymères dit :

          On n’est pas dans votre cité, si vous voulez être écouté et entendu, devenez respectueux. Car votre frustration, votre haine permanente qui se reflète dans votre incapacité à vous contrôler est la démonstration d’une impuissance.
          Qui ne sait pas se contrôler ne pourra jamais chercher à contrôler ce qui l’entoure.
          Mais ce n’est pas grave, en grandissant vous changerez peut-être ou alors vous formerez la lie de la société qui insultera à tout va, faisant la leçon à tout le monde derrière un pilier de bar (un clavier aujourd’hui!) se faisant passer pour des gens importants qui « savent » et feraient mieux que tout le monde mais qui vieilliront, toujours avec un peu plus d’aigreur au point de finir par devenir un vieux vinaigre que plus personne ne voudra. Des gens comme vous, on leur enlève internet, ils n’ont plus rien et ne sont plus rien.

          • Czar dit :

            « si vous voulez être écouté et entendu, devenez respectueux »

            « tu m’entends jeune zazou, tu dois trouver la voie de la modération. As-tu songé à intégrer un ciné-club ? »

            tiens hasard heureux je suis retombé par hasard sur un article où tu défendais avec l’obséquiosité convaincue habituelle le fait que comme le disait la dame-patronnesse visiteuse de prisons en devenir Coincointre on était ensablés au Sahel pour au moins vingt piges (histoires de faire une tite carrière et souvenirs « sable chaud mon légionnaire », quoi) et ça tombait juste le jour où tu validais de ta langue courtisane la volte-face zupitérienne d’achever barkhane

            sacré Polydent ! toujours le sourire éclatant aux bons mots de la voix de ton maître.

    • Le para dit :

      « En gros ça fait le parachute a environ 5500e pièce ! Ca douille sec… »
      Bonjour, je vous invite à vous renseigner sur le prix d’un équipement complet pour le parachutisme sportif!
      Cordialement.

    • PK dit :

      De mon temps, il y avait des filles plieuses qui sautaient avec nous pour récupérer les pépins. Donc, je ne vois pas pourquoi on ne le ferait toujours pas.

      C’est juste que la chaîne ramassage + reconditionnement risque d’être tendu s’il faut faire sauter la 11e BP d’un coup deux fois de suite…

    • Thaurac dit :

      « si on doit parachuter en quelques semaines 30 000 gus.. »
      Y a t’il en France autant de parachutistes, voire qui ont seulement le brevet?

    • Lucy dit :

      Durant D-day, les E-U (la 82 et la 101) ont parachutés 13000 hommes et les Britanniques encore quelques milliers en plus.

    • Thom dit :

      Un parachutage de 30000 personnels dans une guerre symétriques? S c’est une guerre symétrique l’ennemis n’aura aucun mal à abattre des quadrimoteurs à hélice.

    • Clavier dit :

       » IrvinGQ (France) has been an active company since 1st September 2013, providing first level technical expertise, repair, training and re-supply of parts for IrvinGQ products, with main functions being « .
      L’usine est au pays de Galles et à Toulouse ….où une petite structure se charge de commercialiser la production galloise….
      Faut pas trop rêver dans la France de Macron & Co

    • Lucide dit :

      Parachuter 30 000 gus ? Vous rêvez je pense.

      • NRJ dit :

        @Lucide
        Il y en a qui croient dans l’armée parachutiste. Pourtant en terme de défaillance et d’inutilité, cette arme n’a pas déçu. Et ce n’est pas faute de compétence chez les paras.

        • PK dit :

          ET ça, c’est l’avis d’un pro anti-français payés par les Boches. C’est dire si on peut s’appuyer sur son propos pour déglinguer les paras !

          • NRJ dit :

            @PK
            Tiens !! Un troll américain….

          • PK dit :

            @ NRJ

            Vous êtes d’un pathétique… Vous savez ce qu’est un troll ? Vous vous sentez tellement morveux que vous êtes obligés de sortir n’importe quoi, de façon à avoir le dernier mot. Me traiter de troll américain pourrait effectivement être amusant… comme blague, surtout quand on me connaît.

            Vous avez vraiment un problème quelque part. Je suspecte même que vous n’ayez même pas besoin d’être payé par les Boches tellement vous relevez d’une pathologie suspecte. Remarquez que l’un n’empêche pas l’autre…

            Après tout, le B-A BA d’un SR est de repérer les gens faibles pour les faire travailler pour eux à leur insu. Je crains que du côté des SR Boches, personne n’osera demander une récompense pour vous avoir recruté : trop facile ! Une médaille, ça se mérite…

          • NRJ dit :

            @PK
            « comme blague, surtout quand on me connaît. ». Quand on vous connaît, on sait que vous ne dites que des conneries. On pourrait se dire que vous êtes juste un crétin mais pour ma part, je regarde à qui profite le crime. Et dans votre cas, c’est bien les USA qui sont avantagés. Vous êtes soit débile, soit un corrompu, au choix.

            Quoi qu’il en soit, que vous soyez un troll pro américain, ou un imbécile fini, il n’y a pas de honte à l’être. Faut juste l’assumer. 🙂

    • Vroom dit :

      5500€ le parachute, en fait c’est en gros le tarif d’un parachute complet de para sportif. Donc non, le prix ne me parait pas exorbitant.
      .
      Les 11 ans nécessaires à l’obtention de ces 15000 unités, par contre…. Est-ce-que ça veut dire que des EPI de 1980 continuaient à être utilisés toutes ces années ? Un spécialiste TAP siouplait !

      • Ah Ca ! dit :

        @Vroom

        Comparaison impossible….

        Dans le sportif il n’y a jamais de commandes de 15 000 pièces et en plus il y a la marge du boutiquier qui est au minimum x 2 si pas x 3. C’est son gagne pain et il n’en vend pas des milliers par an.

        Zut j’oubliais…

        Dans les commandes publiques il y a les ….. rétrocommissions…

        CQFD

    • RCP dit :

      Est-ce que vous avez lu l’article ? Ou alors vous n’avez rien compris… C’est indiqué au 3e paragraphe ! « La production de l’ensemble des articles, sous-ensembles et équipements divers est réalisée en Roumanie par la société CONDOR qui agit en tant que sous-traitant déclaré de la société Airborne Systems Europe ».

    • GQ160-5stars-SOGH dit :

      15.000 ça suffit , il n’y a pas 15.000 TAP dans l’armée.
      Dien Bien Phu c’est terminé, on n’ira pas larguer des non brevetés ou des vieux sur le retour.
      Et 5.500€ si le calcul est juste, c’est pas cher payé. Un ensemble principal-secours en para sportif c’est plus de 6.000 sans l’appareil de sécurité
      Ce qui me chiffone le plus c’est le nombre de sauts : 180 ??? Ça me semble peu.
      Après, au rythme où il y a des avions, ils iront peut-être à la date de péremption avant d’être usé par les sauts ! 😉

  5. bullnar dit :

    j avais deja le probleme avec nos vieux 561-12 etc.. un jeune aspirant tout frais 1.95 , 92 kgs , ca saute soit a poil avec son packo soit en tenue mais avec son mac 50 et un opinel… 35 ans plus tard… toute l efficacite de notre administration , helas celle des armees est a l image du reste de notre pauvre pays, il suffit de discuter avec un de nos « experts » du commissariat pour comprendre en 2 minutes qu’aucun n a non seulement jamais eu ou aura jamais a utiliser le materiel achete mais en plus sa passion dans le process est la nego, rester sous l enveloppe, pas la technique qu il va faire deployer a l avantage des forces… un e personne qui choisit un camion tactique ca fait du 4×4 , ca baroude , ca voyage ca apprend, ce n est pas une espece des fonctionnaire carrieriste en prius qui ne sort de paris que l ete pour aller a l ile… de Re …. on n’apprendra donc jamais….

  6. BoitaR dit :

    Donc on identifie un besoin en 93, on reçoit les derniers colis en 2021, soit 28 ans après?
    Mais bon sang, virez le chef de projet!!!! Ah, il est parti à la retraite? ben oui, du coup…

    Plus sérieusement, pour utiliser ces matériels dans les années 2000, je note que l’on peut désormais sauter d’encore plus bas qu’on ne le faisait déjà grâce à des améliorations incrémentales.
    Franchement, c’est pas raisonnable, en saut commando, en cas de soucis, y avait déjà pas le temps d’ouvrir le ventral.

    • Dupont avec un t dit :

      Stratégie de la DGA , ralentir au maximum les projets, leurs validations, leurs réceptions et leurs validations pour emploi pour permettre le maintient ….. des postes et les développements de carrières ….

  7. Vroom dit :

    Je ne sais pas en quoi j’aurai le moins confiance… un parachute de 18 ans d’age ou utilisé 180x… ou pire, 17 ans et 170 utilisations….
    Même si le nombre max de sauts est considérablement inférieur à une voile de para sportif (entre 1500 et 2000 sauts), les contraintes sont là, e je trouve que les 18 ans, ça fait beaucoup.

  8. vaissiere dit :

    sans commentaire le parachutage actuellement ne sert a rien a part pour les forces speciales ,la preuve chez nous parachiter par je vois tjrs les transals parachuter les gars du huit mais encore jamais l’A400M.il y a d’autres moyens d’envoyer en securité 100 hommes de troupes sur un lieu de combat.

    • vous oubliez la prime à l’air…

    • NRJ dit :

      @vaissiere
      Les hélicoptères, au premier plan. Ils sont discrets, rapides et agiles, là où les avions de transport sont des cibles hyper vulnérables. Et il y a également le risque d’un décès ou de blessures au parachutage même sur des terrains qui doivent être sélectionné (on ne parachute pas sur une forêt), ce qui disqualifie le parachutage de masse pour l’asymétrique.

      • Twisted dit :

        Ils sont aussi plus chers, emportent moins d’hommes et de charge utile, portent moins loin, sont plus lents et tout aussi vulnérables que les avions aux manpads.
        Les hélicoptères de nouvelle génération en cours de développement apporteront sûrement des réponses sur plusieurs points (à part le prix) et relanceront le débat. Mais pour le moment y’a rien d’équivalent pour qui veut envoyer rapidement un nombre conséquent de pax sur une longue distance, même s’il faut pouvoir les renforcer rapidement.

        • NRJ dit :

          @Twisted
          Quelle charge utile ? Les gars qui se retrouvent au sol n’ont au mieux que des véhicules légers et très peu de munitions.

          Sinon effectivement ils sortent plus nombreux. Mais ils sont désorganisés à l’atterrissage. Ils sont également statiques. Les jambes ne permettent malheureusement pas de faire des km rapidement, quelque soit l’entraînement. Et niveau armement et munitions, ils n’ont que ce qu’ils peuvent emporter, soit du léger et en faible quantité, là encore quelque soit le niveau d’entraînement.

          Et encore faut il pouvoir réaliser l’opération. S’il y a une forêt ou des montagnes, c’est déjà fini avant de commencer. Ensuite, s’il y a de l’opposition préparée (avec un effet de surprise difficile à avoir puisqu’on parle de faire voler de lourds avions sur des centaines de km), ce serait du suicide pour les paras trop faiblement armés et protégés (surtout s’il y a des blindés en face).
          En comparaison, l’hélicoptère est discret, capable de se poser n’importe où et de soutenir les paras au sol. Il est également moins vulnérable aux manpads et missiles sol-airs car il est structurellement plus facile de faire voler un hélicoptère à 20 mètres du sol qu’un avion de 80t comme l’A-400M. Bref en comparaison de l’agilité des hélicoptères les parachutistes sont une armée très rigide et qui ne supporte aucun aléa (dans une guerre, qui est justement la situation où les aléas déterminent les situations).

      • PK dit :

        LOL. On a un bon spécialiste des TAP là !

        La guerre, ça tue ! Prochain épisode. Les armes, ça peut blesser. Et le dernier : heureusement, le Kaiser, dans sa grande magnitude et bonté viendra sauver les soudards franzozen !

        • NRJ dit :

          @PK
          C’est vrai, laissons les soldats français crever. C’est la guerre, donc ils sont là pour ça. Au pire ce sera les USA qui récupèreront les morceaux et comme c’est eux qui vous paient, vous aurez votre bonus.

      • Mat49 dit :

        @NRJ mais l’hélico et l’avion n’ont pas le même rayon d’action et l’hélico n’a pas la même charge utile. L’hélico doit aussi pouvoir se poser.

        Asymétrique ne veut rien dire.

        En contre insurection c’est au contraire là ou les para peuvent être utiles car c’est là ou les avions ont le moins de risques.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « mais l’hélico et l’avion n’ont pas le même rayon d’action et l’hélico n’a pas la même charge utile. L’hélico doit aussi pouvoir se poser. ». C’est un argument pertinent mais qui ne tient pas.
          N’oubliez pas que les parachutistes ne tiennent que quelques jours (rien que les rations, l’eau et les munitions, ça limite la durée de mission à quelques jours, quelque soit leur entraînement). Donc il faut nécessairement que le gros des troupes soit a proximité pour relever les paras. Du coup, pourquoi ne pas prendre les hélicoptères qui ont des avantages supérieurs dans tous les domaines ?

          Sinon la contre-insurrection est une possibilité. Mais réfléchissez-y : un saut incombe une proportion d’accidents de sauts, potentiellement mortels. Du coup, va t’on faire un saut pour lequel on risque de blesser voire de perdre des gars de façon complètement inutile (puisqu’en soit on tient le terrain) ? Le nombre de morts c’est quelque chose de politique, on l’a vu avec l’Afghanistan et le Mali.

        • Mat49 dit :

          @ NRJ si un argument est pertinent il tient ou alors il n’est pas pertinent. Mon propos n’est pas de parler de la capacité des parachutistes mais des moyens de les transporter.

          Avec des avions on peut leur amener plus de moyens et plus vite d’ailleurs…

          « Mais réfléchissez-y : un saut incombe une proportion d’accidents de sauts, potentiellement mortels. » Il est de un ou deux par decennie pas plus.

  9. vrai-chasseur dit :

    Le délai de livraison très long de ces EPC est emblématique des marchés publics d’appel d’offre, lorsque la procédure officielle conduit à des tracas administratifs.
    En l’occurrence :
    Aerazur (filiale du français Zodiac et donc du groupe SAFRAN) était le fournisseur traditionnel des parachutes de l’armée française, les TAP. Aerazur a travaillé à la conception de l’EPC avec la DGA. Ils ont gagné logiquement l’appel d’offre mais Spelco, le concurrent allemand perdant, a émis un recours juridique ce qui a stoppé le marché. Un nouvel appel d’offre a été émis et un 3ème larron en a profité pour s’y insérer, l’anglais Airborne Systems. Celui-ci a gagné en fournissant un équivalent EPC mais en cassant les prix (merci le niveau de salaire moyen en Roumanie). Donc il a été sélectionné en étant le moins disant – mais Aerazur a contesté le 2eme appel d’offre qu’il aurait dû gagner …
    Bref l’addition de tous ces recours juridiques sur marchés publics, qui sont des procédures légales prévues et actionnables par les founisseurs, a empilé les années … et surtout mis sur la touche le français Aerazur, qui a conçu l’EPC au départ. La règle est de choisir le moins disant en prix quand le cahier des charges est respecté.
    Et oui, c’est ubuesque, mais c’est hélas légal dans les marchés d’appel d’offre publics et indépendant de la volonté du donneur d’ordre le ministère, le malheureux de l’histoire qu’on accuse à tort d’être lent – sans compter les paras qui attendaient leur nouveau matériel.

    • Czar dit :

      merci du cruel rappel, quand les habituels crétins nous servent la rengaine satisfaite du « nous vaincrons car nous sommes les plus forts »

    • Ah Ca ! dit :

      Et un grand merci pour l’Europe si chère aux idéologues pro otan

  10. werf dit :

    Il faudrait que nos officiers supérieurs et la DGA sachent faire un suivi de projet car 28 ans pour obtenir la totalité de la commande c’est invraisemblable. Et, en plus, les chefs de projets ont été promus ou sont partis à la retraite! Un audit de tous les projets avec leur avancement s’impose, que fait la ministre ?

  11. Plusdepognon dit :

    C’est vrai que l’armée de terre n’est pas en mesure d’exploiter des hélicoptères lourds…
    http://www.opex360.com/2020/10/09/pour-le-general-burkhard-lalat-nest-pas-en-mesure-dexploiter-des-helicopteres-de-transport-lourds/

    C’est du jamais fait sans doute, ce n’est pas comme si c’était les militaires français qui l’avaient inventés…
    https://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/l-etonnante-aventure-des-bananes-volantes-24-09-2020-12624533.php

  12. Dominique Marcu dit :

    Le Groupe Zodiac, maintenant Safran, à magnifiquement échoué à conserver en France la conception et la fabrication des parachutes de nos troupes aéroportées. Cela est dû à de mauvais choix faits par les mauvaises personnes motivées par un ego surdimensionnés et une jalousie maladive. J’ai assisté à tout cela et pourrait écrire un livre. Ça me rappelle l’ouvrage écrit par Paul Warzlavick « Faites vous même votre malheur ».

    • Berny dit :

      Merci pour votre témoignage, je me sens moins seul. Moi même témoin au quotidien de l’incohérence, de l’incompétence et de l’inconséquence de certains…

  13. Commandant Monastorio dit :

    La vrai question n’est pas, à mon avis, tant l’équipement que le besoin d’une brigade parachutiste à 10 000 hommes, et femmes, dont la pertinence ne m’apparaît pas évidente.
    L’équivalent d’un GAP version années 80 me semble plus judicieux.
    « Souple, félin et manoeuvrier » d’accord mais avec les moyens aériens qui vont avec.
    Et par saint Michel…

  14. PK dit :

    Question à ceux qui ont utilisé l’ancien et le nouveau pépin. Est-ce qu’il y a une amélioration ? à part le poids embarquable…

  15. Fantôme dit :

    @PK, oui les avantages sont nombreux … nous avons la possibilité de nous équiper bien plus rapidement avec l’EPC, cela simplifie de ce fait le travail des chefs de groupes de saut et des chefs d’avions. De plus, la voile est bien plus grande et si les consignes sous voiles sont respectées l’atterrissage est bien plus « moelleux » qu’avec l’EPI ou nous impactions bien plus la planète comme on dit chez nous ! En terme de comparaison le parachute ventrale fait la taille de la voile principale de l’EPI.

    • PK dit :

      Merci. Et côté maniabilité ? En comparaison bien sûr (parce que ce n’était quand même pas folichon 😉 )