Le renseignement militaire muscle ses capacités d’analyse de l’imagerie satellitaire avec l’intelligence artificielle

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Ah Ca ! dit :

    C’est quoi ce truc en France des boites de changer de nom comme de chemise, les Areva et autres entreprises d’état gérées par des nuls et pourris, nous savons que c’est pour les faire oublier et laisser des coquilles vides avec plein de dettes à la charge du contribuable à éponger à dose homéopathique…
    Dans le privé des boites qui vont bien… repositionnement stratégique ? Belle connerie, ils ont dû se faire racketter par un communicant ou une boite marketing à 2 francs six sous. Hormis pour la mode, le nom est peu important… C’est beaucoup plus la réputation et là le nom on s’en tape. Avez-vous vu les noms des boites nordiques, chinoises et autres ? Du charabia sauvage !
    Le problème pour les boites étatiques ou qui bossent avec l’état qui changent de nom, c’est qu’au final ce sont nous les citoyens qui payons tous ces consultants inutiles et après on apprend que la société est en difficulté !

    Oui un bon outil, mais intelligent…. ?? Un ordi qui reconnait des formes prédéterminées… Il faut quand même pas oublier d’envoyer un gus du 11ᵉ vérifier de visu, car ça pourrait bien être des leurres.

    • Czar dit :

      ils avaient un nom de merde en globish, ils ont un nom signifiant, en latin kisônnbien.

      j’approuve.

      • Sorensen dit :

        EarthCube est un composé lexical unifié nominal Anglais où cube est d’origine Latine et earth d’origine Germanique, pas du globish. Preligens [pɹi.lĭ.ʒəns] est un mot-valise Anglais – de predictive intelligence- pas Latin, ni Français.

        • Czar dit :

          haren-sor est un composé flatulent mosellan, bafouillant d’importance dans un ordre aléatoire des prédicats pangermains aux badauds esbaudis

          Séances de dédicace possibles au Cora de la rue Marcel Stoeckler.

  2. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    ayant développer des applications utilisant l’IA, j’espère que les petites mains qui entrainent et valident leurs algos soient pas des compagnies qui exploite des travailleurs low cost…
    comme on la vu il qq années concernant l’armée americaine et google avec leur projet de ciblage pour drone…
    https://www.techspot.com/news/78601-low-paid-workers-unknowingly-helped-google-build-controversial.html

    • Flanker dit :

      Et bien c’est le cas, les algorithmes sont entraînés a Madagascar par des gens qui ne sont pas du métier mais moins cher que des analystes de métier français : https://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-affaires/2020/06/10/ingedata-se-positionne-dans-la-labellisation-de-donnees-geoint,109236107-gra

      • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

        je n’ai pas accès au lien (je n’ai pas d’abonnement à ce site). Je ne peux pas non plus juger de la source.
        « par des gens qui ne sont pas du métier » comme je l’ai dit, il m’arrive de bosser sur des projets avec de l’IA, la reconnaissance d’image étant le plus commun… j’ai donc pu voir comment les algos sont entrainés… c’est du niveau macdo, t’as des gars payer pour encadrer sur des photos/videos, les objets, en y mettant une étiquette avec le nom, des objets que l’algo doit reconnaitre.
        Pour qu’un algo donne de bon résultat il en faut des dizaines de milliers… vous imaginez le boulot fastidieux que c’est ??
        et après on nous vend l’IA comme si la machine faisait tout toute seule…

        on abuse du fait que la machine peut par la suite affiner le modèle par automatisme… sans parler du develepoment des leures, tout comme on la vue avec les radars…

        « qui ne sont pas du métier mais moins cher que des analystes » ben oui, faut bien comprendre que l’IA c’est ni plus ni moins que des proba et des stat effectuées par des machines… pour moi le problème cdans le cas présent est la fuite de données sensibles…

        enfin bref… dsl si je m’étale… je n’ai pas la preuve que c’est le cas. Seulement vu ce que je connais du fonctionnement dans le monde des TI, ce que j’imagine m’exaspère…

        • Flanker dit :

          Vous pouvez télécharger l’article, il est en accès gratuit, il suffit de s’enregistrer. De plus en cherchant sur internet, vous trouverez les infos sur INGEDATA et sur leur site internet il disent ce qu’ils font pour PRELIGENS.
          Non, ce n’est pas du niveau macdo que de découper correctement (il faut prendre en compte les ombrages, les inclonaisons etc.) ni de labellisé de manière juste (faire la différence entre un SU-27, un SU-30, un SU-34, SU-35 ne s’improvise et je ne parle même pas de faire la différence entre des chars ou des navires).
          Non, il n’y a pas besoin de labelliser des dizaines de milliers d’images pour un objet si c’est bien fait (une vingtaine peut suffire).
          C’est peut-être un boulot fastidieux mais d’autres boites françaises le fond avec des vrais analystes images et ils y arrivent très bien même en étant que 5 ou 6.
          Quand on travail avec des experts, on a besoin de beaucoup moins de monde, la qualité remplace la quantité.

          • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

            « Non, il n’y a pas besoin de labelliser des dizaines de milliers d’images pour un objet si c’est bien fait (une vingtaine peut suffire). » ça je n’arrive pas à y croire, pour avoir fait une formation IA et travaillé sur des projets IA, je n’ai jamais vu une IA fonctionner avec 20 images…
            « Non, ce n’est pas du niveau macdo  » quand je dis niveau macdo, je parle en terme de baggage,
            « aire la différence entre un SU-27, un SU-30, un SU-34, SU-35 ne s’improvise et je ne parle même pas de faire la différence entre des chars ou des navires » effectivement, mais cela se fait à la vue (on peut aussi utiliser des images dans un spectre plus large que le visible) il n’y a donc pas besoin d’avoir de connaissance.
            De plus, le projet dont il est question dans le lien que j’avais posté, les personnes qui encadrés les cible pour le pentagone, ça aller jusqu’à la mère de foyer qui travailler pour qq chose comme 20 cents de l’heure… Et les projets sur lesquels j’ai bossé, c’était des jeunes qui encadraient les objets qu’on désirait, souvent des étudiants payés mieux que au macdo, mais il y avait un turnover important… évidement je peux pas dire de quel projet il s’agit…

          • Flanker dit :

            @PicNicDouille Cémoi Landouille Si si, je confime ça peut être fait cela dépend des images que l’on choisi de labelliser. Si les images sont bien sélectionnées de façon à offrir une variance suffisante, pas besoin d’en labelliser des tonnaux.
            Effectivement la majorité des sociétés ont choisi la voie de la quantité à pas cher à la qualité mais ce n’est pas la seule voie possible. Concernant l’identification du matériel, bien entendu que cela nécessite des connaissances et beaucoup de pratique. Sinon ça se saurait n’importe qui ferait interprête image. Allez voir ce que fait la société GEO4I, j’ai assisté à une de leur présentation, ils font la même chose que PRELIGENS mais ils sont une petite dizaine pas plus et ils ont expliqués comment ils faisaient pour arriver au même résultat sans avoir à labelliser des milliers d’images par objet.

      • Plusdepognon dit :

        @ Flanker
        Comme cela est follement amusant, la Chine ne cesse d’augmenter son poids économique à Madagascar.
        De là à pouvoirfaire pression sur les petites mains du clic de souris, ce serait une action d’espionnage du plus bel effet…

        On ne vérifie pas où vont les infos sur les avions affrétés, alors pourquoi pas ?
        https://www.intelligenceonline.fr/grands-contrats/2021/06/22/l-affretement-des-antonov-pour-les-armees-point-aveugle-de-la-dgse-et-de-la-drsd,109674233-art

        On voit cette passation de pouvoir avec de gigantesques acteurs privés, tel Exxon Mobil, la multinationale américaine qui pourrait bien céder ses parts au pétrolier chinois CNOOC du côté de Madagascar (îles Éparses, Mayotte, la Réunion pas loin…):
        https://www.africaintelligence.fr/petrole-et-gaz_strategies-entreprise/2021/04/29/le-petrolier-chinois-cnooc-va-t-il-mettre-la-main-sur-les-ex-blocs-d-exxonmobil-et-bp,109661435-gra

        L’Inde pousse aussi, mais du côté de l’île Maurice:
        https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/maurice-l-ile-d-agalega-devient-la-diego-garcia-de-l-inde-1008436

        Le Monopoly mondial accélère et le nombre de joueurs s’accroît.

  3. Cocoricocu dit :

    Le camouflage captcha bientôt sur vos écrans. Ha ha
    Et oui ces IA sont limités comme un test captcha, l’intelligence humaine permet toujours de surpasser l’IA.
    Et donc il sera toujours faciles de leurrer l’IA, bien plus qu’un humain dans ce jeux de discernement, où l’on fait appel à toute une palette de fonctionnement cognitif. De la boule que l’on met dans le trou rond, le cube dans le trou carré, ou encore un langage cunéiforme, l’homme ne peut pas être dépassé sur ce qu’il a créer. Sauf.., si cet homme est mesquin, cet-à-dire petit et médiocre!

    • Dupond avec un d dit :

      Super idée , les nouveaux « vêtements » des chars Leclerc, des Griffons, des Servals ou des hélicoptères Tigre.
      Plus de taches brun terre de France, vert sapin noir et vert foncé, plus de formes géométriques mais des formes captcha.
      tout le monde sera leurré

      • Cocoricocu dit :

        De la persistance rétinienne aux images fractales en 3D, en passant par les uniformes pixelisés, Les trompes-l’oeil resteront une technique de camouflage dans toutes les armées. Ajoutez-y le camouflage RADAR ou thermique et l’IA peut bien allez se faire voir chez les grecs. Mais bon, on a bien compris depuis la guerre en Libye et ses promoteurs criminels, que l’intelligence au sein de l’armée française étai devenu à chier.

  4. GERVAIS-BARTOLICH Maja-Marcella dit :


    … j’espère une évolution officielle plus rapide que cela… Les PipeLines AI ne sont pas ce quils devrait être…
    #CeuxQuiSachent ⛓️ ️

  5. GERVAIS-BARTOLICH Maja-Marcella dit :

    ️.. @Flanker.. vous êtes dans une stratégie beaucoup trop symétrique… les temps n’y sont pas… chacun contribue par ses algorithmes et stratégies dans les PipeLines AI,… ainsi laisser quelques milliards aux autres n’est qu’une goutte de la valeur de retour des alghorithmes sur les stratégies appliqués par des entités X ou Y… Un conseil… n’omettez jamais que celui qui a et aura l’intelligence la plus forte dirige et dirigera le Monde… Et la on est dans les Polyasimetries et les Polyhybridités…
    https://twitter.com/BabyGoWitchH?s=09

    #CeuxQuiSachent ⛓️ ️

  6. excf3i dit :

    Ayant dirigé ce Centre, je peux que me féliciter de ce moyen sup qui va aider déjà à faire un premier tri. Notre travail est de répondre à une question à l’aide , entres autres moyens, d’une ou de plusieurs images de sources différentes. Chaque photo-interprète est expert dans certains domaines et rapidement il sait ce qu’il faut faire pour lever le doute après ce premier tri « grossier offert par l’IA. Tout ce temps de gagné, de quelques minutes à quelques heures parfois (selon la question) , ne peut être que du bonus ! Et je peux certifier que certaines questions nécessitent parfois et à juste titre, une réactivité « hors normes » ! Regardons le verre à moitié plein, sachant qu’on a en soute de quoi faire le plein complet !

  7. ron7 dit :

    Puisqu’on parle évaluation…
    La reconnaissance IA, doit indiquer en temps réel (à l’écran) la fiabilité de ce qu’on a découvert !
    Là, c’est une vraie question,quels sont les seuils !
    Les « possibles » : Véracité 70 %
    Les « probables » : Véracité à 82 %
    Les « Fights » : Véracité à 88 % ou plus

    Piratage : Si une puissance étrangère arrive à fausser les seuils, on est mal ! Un truc validé d’origine à 48%,
    qui s’affiche à l’écran à 90 % !
    On espère qu’il reste un peu de vrais techniciens dans la boucle, avec des infos fiables !

    Si on envoie un Reaper armé grace à des infos bidonnées par le super renseignement électronique (IA), et on valide une opération… illégitime !

    • PK dit :

      « Si on envoie un Reaper armé grace à des infos bidonnées par le super renseignement électronique (IA), et on valide une opération… illégitime ! »

      Arrêtez de croire que tout est informatisé : l’IA ne sert qu’à filer le bébé aux humains plus rapidement. Si l’humain confirme, alors l’opération se fera (peut-être !). Sinon, non.