Les États-Unis freinent l’intégration d’une capacité de renseignement électromagnétique sur les drones Reaper Block 5 français

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

126 contributions

  1. Sun Tzu dit :

    La meilleure solution serait de faire notre propre drone, quitte à acheter un drone Elbit ou autre et à le franciser. D’autres pays arrivent à le faire, or je suis surpris, que Dassault, Thales, etc. ne puissent pas créer une minichaine ou améliorer un drone, un fabricant d’avion comme Daher-Socata pourrait aussi participer. Quant au moteur, un moteur Rotax pourrait faire l’affaire que ce soit en cout, disponibilité, fiabilité, MCO… Il serait temps que nos politiques se bougent et prennent une décision en ce sens !

    • twouan dit :

      Vous sous estimez le poids de l homologation.
      La double motorisation par exemple n est pas une lubie allemande mais la consequence de nos propres exigences de securite.
      A tord ou a raison, le principe de precaution s applique 2 fois en l air… La source de notre faiblesse c est que nous avons peur d avoir mal.

      • Carin dit :

        @Twouan
        Faux c’est la législation allemande qui l’exige.. le gouvernement allemand l’a appris à ses dépends avec l’affaire de leur drone
        « triton ». Et c’est donc eux qui imposent la double motorisation.

        • twouan dit :

          Je te laisse faire l etude de securite avec nos propres experts qui on juger le reaper pas valable pour notre espace aerien. Comme tu le constate, ils sont ouverts a la preuve par l usage.

          On ne fera pas mieux que les allemands la dessus, la tendance en surete de fonctionement est lourde. L ignorer c est ce reveiller malheureux dans 5 ans.

    • didixtrax dit :

      ou plutôt acheter des drones turcs et iraniens, cela nous coûterait moins cher et je suis certain que nous pourrions négocier un transfert technologique ainsi que le droit de les modifier nous-mêmes.

    • Fred dit :

      @ Sun Tzu

      En 2011, l’Allemagne avait acheté des RQ-4 Global Hawk, pensant avoir accès à leur logiciels pour les rendre compatibles avec la situation aérienne très dense en Europe… Fin de non recevoir de la part du Pentagone pour que soit fourni le code : 700 millions d’Euros envolés en tentatives pour y parvenir malgré tout ; ces appareils n’ont jamais volé en dehors d’essais non concluants. Pas si simple.

      https://web.archive.org/web/20130607120626/http://www.courrierinternational.com/article/2013/05/28/le-drone-euro-hawk-l-armee-allemande-dans-l-embarras#

      • twouan dit :

        Ca n’est pas plus dense en Europe que dans le Nord Est americain. On est plus frileux que les americains c est tout.

    • Max dit :

      Ben il existe. Le Patroller de l’armée de terre. Mais Safran à loupé sa livraison en temps et en heure. Pas trop à l’heure ce drone !

      • Fred dit :

        @ Max

        Le Patroller est un drone tactique, certes assez costaud en terme d’emport et d’endurance, mais pas un MALE (pas de liaison satellite qui lui permettrait d’aller loin de sa base, pas adapté pour s’intégrer dans la circulation aérienne (donc prendre de l’altitude), un peu juste en emport et endurance).

      • Orion dit :

        Notons que pas plus que le Reaper, le patoller ne vole en métropole… La DGA ne l’y autorise pas non plus et pourtant il n’est pas américain… Une faille dans la rethorique d’explication de la DGA?

    • antoine dit :

      vous avait parfaitement raison. mais les eurocrates ne veulent pas entendre parler d’une solution nationale. donc les consignes ont été données de jamais autorisé de soutien financier auprès des fabricants français. si vous n’avais pas de point de référence vous pouvait dire que leurodrone et LA solution… les américains, les turc, les russes, et les chinois doivent bien rigoler. nous sommes incapables de fabriquer une copie du reaper 20ans plus tard. alors construire un chasseur de nouvelles générations… ne me faites pas rire, nous allons l’avoir notre f35 européen… il s’appellera le SCAF.

  2. Mat49 dit :

    Encore une raison pour laquelle le Voltigeur était une meilleure solution que d’acheter américains en attendant l’EURODRONE.

    • NRJ dit :

      @Mat49
      Acheter un drone israélien plus cher, moins efficace, et plus long à délivrer, vous pensez que c’était une meilleure solution ?
      Ne me dites pas que c’était une question de « francisation », car elle n’était pas plus garantie que sur le Reaper.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ acheter un drone pour de l’intérimaire et le produire en France. « car elle n’était pas plus garantie que sur le Reaper. » Là franchement cela revient à dire que produire en France ne francise pas plus que d’acheter un drone produit à l’étranger. ..

        La nuit il fait grand jour pourrait on dire.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Le Voltigeur n’était rien de plus que le Heron TP avec un autre nom. Il était possible de le franciser jusqu’à 50% selon Dassault pour un prix supérieur de 50% contre 40% pour le Reaper selon EADS (https://www.google.com/amp/s/www.challenges.fr/entreprise/eads-ou-dassault-qui-va-gagner-la-guerre-des-drones_4762.amp). Il était également moins performant et arrivait moins tôt.

          Donc non, le Voltigeur, ce n’est qu’une illusion. Il ne s’agissait pas d’acheter un drone français ou plus « francisé » que le Reaper.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ la commande de Reaper a bien été passée aux Etats Unis: »auprès du constructeur américain General Atomics en 2013. » Donc pour moi le Voltigeur était mieux en attendant le MALE Franco Britannique qu’on aurait dû poursuivre.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Donc pour moi le Voltigeur était mieux en attendant le MALE Franco Britannique qu’on aurait dû poursuivre. ». Alors là je vois peut-être la source de notre divergence : il n’y avait pas de drone Male franco-britannique. Les anglais étaient déjà sur Reaper et n’avaient pas de raison de changer.

            Si on faisait un drone c’était en solo… Dans un moment où on réfléchissait à faire des sociétés de projet pour financer la LPM.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ la coopération était lancée avec les anglais sur le MALE. Il n’a jamais été question de faire un MALE seul mais de savoir avec qui. Avec les anglais à 50-50 dont une part pour Dassault c’était mieux que l’EURODRONE actuel ou Airbus a 50%, Leonardo 15% et nous le reste.

            Comme soution d’attente le Voltigeur était mieux.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « La coopération était lancée avec les anglais sur le MALE ». Vous parlez du salon du Bourget où les anglais ont demander au dernier moment à ne pas annoncer ce qui devait être la grande nouvelle ?

            Le Telemos aurait été sans doute une meilleure option du point de vue des retombées industrielles (financièrement, il n’y avait que 2 partenaires, donc il aurait fallu débourser plus), sauf qu’elle n’a pas eu l’occasion de se matérialiser. C’est rester une idée qui ne devait jamais se concrétiser. Du coup, si on faisait un drone, c’était forcément en solo.

            « Comme soution d’attente le Voltigeur était mieux. ». Pourquoi ? Je comprends pas pourquoi vous considérez qu’avoir comme solution d’attente un drone israélien plus cher, moins performant, et plus long à arriver était une meilleure solution que le Reaper qu’on a fini par acquérir. C’est parce que c’est d’origine israélienne que vous considérez la solution comme géniale ?

          • Mat49 dit :

            @NRJ je parle du programme franco anglais. Le Voltigeur n aurait pas été produit aux USA.

      • Mat49 dit :

        On a aussi le soucis soulever dans l article que vous ne lisez pas. Mais c est vrai que ne pas avoir un drone qui répond à nos besoins c est mieux.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Car, bien sûr, les israéliens se seraient mis à plat ventre devant nos demandes, n’est-ce-pas ? Penser qu’aller acheter chez les israéliens aurait été génial contrairement à un achat aux usa me semble assez absurde…

          • Mat49 dit :

            @ NRJ la commande de Reaper a bien été passée aux Etats Unis: »auprès du constructeur américain General Atomics en 2013. » Donc pour moi le Voltigeur où nous avions notre part était mieux en attendant le MALE Franco Britannique qu’on aurait dû poursuivre.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            Sur les pods par rapport à votre réponse.
            « Non qu’une part minoritaires des économies viendrait de là.

            « « Vous m’avez répondu « parce que la plate-forme serait moins chère. » Non qu’une part minoritaires des économies viendrait de là. ». Pourquoi le fait d’avoir une plate-forme dans laquelle on met en pod le guidage de drones rendrait la plate-forme moins chère à l’achat que si on intègre l’électronique ? De même avec l’électronique, en quoi est-il moins cher d’avoir des pods de guidage en MCO ? Ca coûte combien en MCO un pod de guidage ?

            « Si j’ai expliqué que les économies se feraient sur la MCO car il est plus avantageux de décrocher un pods non essentiel pour certaines missions que de tout le temps faire voler l’avion avec tout son électronique ce qui évite de l’immobiliser trop souvent. ». L’électronique, c’est quoi selon vous ? Qu’appelez vous l’électronique pour dire que de la laisser au sol, ce serait moins cher ? Entrez dans le concret pour une fois….

            « Comme la cellule est moins cher ». Elle est moins cher en quoi ? A l’achat ou à la MCO ? ET pourquoi CONCRETEMENT ??????

            1) On est d’accord. Je vous laisse répondre à mes questions plus haut pour expliquer clairement pourquoi une électronique qui reste au sol plutôt que restant dans l’avion serait moins coûteux pour l’achat de la plate-forme et pour la MCO de l’avion.

            2) « Si on emet pa sle pod on met une bombe u un missile à la place ». Oui et alors ? Vous n’avez pas répondu à la question.

            3) « Comme expliqué moins d’entretien et MCO facilité. ». Non ce n’est pas expliqué. Vous le plaquez comme une vérité générale, mais vous ne l’expliquez pas.

            4) « Déjà expliqué: la GE lourde, le guidage des drones et quelques autres si possible. ». Ca vous l’avez dit. Mais une confirmation est toujours préférable. Mais soit. Du coup vous pensez avoir un avion moins cher que le SCAF en se basant sur des pods de guidage. Sur un programme qui coûte dans les 50 à 80 milliards d’euros, selon le Sénat, on économise combien avec ça ?

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Entrez dans le concret pour une fois…. » je ne fais que ça et je vais répondre ici que parceque j’ai déjà écrit qui répond à vos questions.

            La cellule serait moins couteuse car moins lourde et moins pourvue en électronique. Mais ce n’est pas là dessus qu’il y aurait le plus d’économie. Cette cellule est un levier d’économie en permettant un MCO plus facile.

            Les économies se feraient sur la MCO car il est plus avantageux de décrocher un pods non essentiel pour certaines missions que de tout le temps faire voler l’avion avec toute son électronique. Ce qui évite de l’immobiliser trop souvent.

            Comme la cellule est moins cher on peut acheter un nombre d’avion qui ne sera pas famélique, on diminue alors le coût des pièces détachées grâce à l’effet de série, on diminue donc le coût unitaire des pièces, on peut en acheter plus, on peut donc avoir plus d’avions qui ont un bon taux de disponibilité.

            2) « Oui et alors ? Vous n’avez pas répondu à la question. » Si je réponds que l’espace ne sera jamais vide car c’est une soute à armement où on mettrait le pods. S’il n’y est pas on met un missile.

            « Du coup vous pensez avoir un avion moins cher que le SCAF en se basant sur des pods de guidage. » Non pas que comme indiqué.

            « Sur un programme qui coûte dans les 50 à 80 milliards d’euros, selon le Sénat, on économise combien avec ça ? » A l’achat pas énormément, peut être 10 à 12 milliards max réutilisés pour acheter plus de pièces détachés. Mais à la possession on paierait beaucoup moins en MCO pour une meilleure disponibilité.

            Et là est le plus important. Autre point important avoir un avion exportable surtout si on ne vend pas les pods avec.

    • tschok dit :

      @Mat49,

      Admettons que vous ayez raison, ce qui reste à démontrer, ça nous fait une belle jambe de le savoir.

      Le « on aurait mieux fait de » n’est pas une solution à un problème, c’est juste une forme d’auto-apitoiement.

      C’est niveau Guerre des Boutons: si j’aurais su, j’aurais pas venu. On est là dans le creuset de la versatilité française. Le Français hésite à s’engager dans une direction, aussitôt il le regrette et abandonne la voie qu’il s’est tracé pour prendre un autre chemin.

      Dans le cas présent, on doit gérer les conséquences du choix d’un équipements américains. On connaissait ces conséquences au moment où on a choisit cette option. On savait que les drones sont des objets techniques bourrés de technologie sensible et que le fournisseur, surtout quand il est américain, conserve la maitrise de ses technologies, ce qui peut restreindre le domaine d’emploi de l’équipement en question.

      Maintenant, on y est. La contrainte n’est plus une idées abstraite, elle est concrète. Mais on ne peut pas dire qu’on découvre le problème. On est simplement au stade où il se pose concrètement.

      • Mat49 dit :

        @ tschok « c’est juste une forme d’auto-apitoiement. » clin d’oeil à NRJ par rapport à un autre article.

        • NRJ dit :

          Si c’est l’article auquel je pense, il n’y a pas d’auto-apitoiement. Je ne faisais que rappeler le cheminement intellectuel d’un être assez limité et les conclusions encore plus limitées auxquelles il finissait par arriver.

  3. Titeuf dit :

    Et non mr barre,la seule solution ce n’est pas l’eurodrone,mais un système 100% Français…
    Les Turques, Chinois y arrivent pourquoi pas nous?’
    Aller Mr Barre .. pourquoi pas nous ???
    C’est pas assez européens ???
    De la masturbation intellectuelle pour les bobos
    Politiciens ….
    Du cran de la volonté de la détermination… voilà ce qu’il manque a ces énarques.

    • Fred dit :

      @ Titeuf

      Les Turcs* n’ont pas de drones MALE à leur catalogue. Seulement des drones tactiques. l’Eurodrone tends en plus nettement vers le HALE.

      .
      * et les Turques encore moins vu la situation des femmes dans ce pays quelque peu machiste, plus que chez nous, c’est dire ;o)

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les turcs ne font pas de drones de cette taille. Les chinois font des trucs tellement bien que les UAE ont reconnu l’Etat d’Israel pour avoir des F35 ET des reaper…..

    • tschok dit :

      @Titeuf,

      Oui, chacun sait que les énarques sont la tête de Turc des abrutis, mais il se trouve que Joël Barre n’est pas énarque. C’est un polytechnicien, ingénieur militaire. Rien à voir.

      Et c’est pas vraiment un bobo. Je sais pas si vous voyez le bonhomme. C’est un produit de supaéro et de polytechnique, avec une dégaine assez austère et des centres d’intérêt qu’on pourrait qualifier de mortellement ennuyeux pour tous ceux qui ne se passionnent pas pour la thermodynamique des fluides, ou l’économie militaire.

      Bon, en tout cas, il ne faut pas qu’une certaine forme de démagogie facile pousse à réduire la technocratie française à sa seule part énarchique, ce serait donner dans un lamentable cliché qui devient de plus en plus ridicule, maintenant que l’ENA est condamnée à disparaitre.

      Va falloir change de disque. C’est-à-dire d’habitude de pensée, ce qui est un véritable défi pour tous ceux qui répètent inlassablement les mêmes conneries sans se demander pourquoi ils le font.

      La disparition de l’Ena est un véritable drame: tous ces pauvres gens qui focalisaient sur les énarques vont devenir orphelin de leur cible de prédilection, alors qu’il y a plein d’autres écoles où on forme nos technocrates. Faut ouvrir le champ des possibles, quoi. Ne pas se restreindre à cette unique objet de leurs ressentiments, qui est sur le point de disparaitre. Et vous verrez que le potentiel est immense.

      Vous aurez de quoi nourrir sans crainte de la disette votre esprit démagogue et votre défiance à l’égard des zélites, je vous assure.

      • Ah Ca ! dit :

        @ tschok, L’agent pro américain et troll gouvernemental de la micronie

        Arguments fallacieux, encore une fois de plus.

        Qui ait fait l’ENA, X, mines, HEC, INSA, arts et métiers, centrale ou autres…. Il importe qu’il ait démontré qu’il n’est un pur produit du système hautement corrompu socialo-Otanien.

        Par contre, il doit aussi avoir loupé son CAP de boulanger, bien que le feuilleté, la crème pâtissière et les ingrédients étrangers, il les connaisse. La fournée de baguette quotidienne, c’est peut-être ce qui le rigidifie.

        Ce qui est important de retenir, ce ne sont pas les études qu’ingénieur, mais plutôt, c’est son manque de vision patriotique doublé d’un aveuglement stratégique couplé à un asservissement idéologique socialiste et contre la France.
        Dieu, lui-même et son maitre savent pourquoi il fut nommé, mais de ma chaise, je note qu’il s’est bien vautré quant aux missions régaliennes qu’aurait dû lui dicter le sens du devoir d’un Français et ce, quelle que soit la classe sociale.

        Nous savons qu’il n’est pas le seul, ils sont même à foison autours de lui…. Je suspecte (très fortement) que vous fassiez, vous aussi, parti de ce club abject à tout Français qui se respecte. (mais bon, vous n’êtes pas le sujet)

        L’ENA, n’est ou n’était que la face visible de l’iceberg des traitres anti-Français. Des traitres rongés par leur haine de la France pour cacher leur médiocrité et leur servitude aux ennemis de la France, vos amis les Américains…
        Ne vous en faites pas ce qui est reproché aux Énarques est en fait un symptôme, qui est devenu une dégénérescence que je qualifie de « SIDA des fonctionnaires ».

        Ne vous en faites pas, c’est une dégénérescence transverse et épidémiologique des traitres avec une capacité de régénération aiguë.

        Tant que la justice ne fera pas des exemples magistraux de ces comportements abscons et antipatriotiques, ces personnages se mettront toujours vigoureusement en avant pour remplacer ceux qui sont écartés pour ramasser les miettes jetées par leurs maitres américains du grand orient, et cela comme les traitres qu’ils sont.

        Il ne merittent que le dégout sinon l’égout.

        • Gribeauval dit :

          « troll » c’est bon, « déformation du nom de Macron » c’est bon, « grandes écoles corrompues » c’est là aussi, « ENA bad » oui oui, « fonctionnaires pas bien  » oui aussi, « traitres » coché, « asservissement » c’est bon, « maitres américain » aussi , « grand orient » ah celui la il est rare, mais il y est!
          Ah mince, il ne manquait que plus que « merdias » et j’avais le carton plein…
          Une prochaine chance au prochain commentaire!

          • Ah Ca ! dit :

            @Gribeauval
            Et non Monsieur Gribeaux,

            Pas de déformation de nom du vendeur de voiture d’occasion à la tête du pays, mais une référence dimensionnelle de son support électoral. (ne parlons pas de ses capacités de gestion, car le micron en référence à un ordre de grandeur serait l’équivalent du Mont Blanc pour nous humains de France, par contre sa capacité d’enfumage et de traitrise est inverse à sa capacité de gestion).

            Ne confondez pas les sujets, les écoles ne sont pas corrompues. Votre insinuation revient à confondre voiture et chauffard ou couteau et égorgeur. Je découpe ma nourriture tous les jours avec un couteau et pourtant cela ne fait pas de moi un égorgeur…

            « ENA bad » ? Excusez-moi, « bad » en français, qu’est-ce que cela veut dire ou représente ?

            Votre commentaire est fallacieux… appel au ridicule… Mais bon, vu votre vocabulaire et votre compréhension erronée, je doute que vous puissiez comprendre ce qu’est un argument invalide….

            Mais allez-y essayez encore de défendre l’indéfendable, vous n’aurez que des sophismes à présenter.

            Je vois bien que la masturbation intellectuelle (et physique) ne vous réussi gère… 100 fois sur le métier, il faut remettre l’ouvrage… Ne vous découragez pas. Continue Benjamin…

      • Fred dit :

        @ tschok

        Un drame pour tou.s.tes : tu vas encore plus servir de paratonnerre/défouloir par défaut d’énarques ; toutes mes condoléances, tschok ;o).

        Console-toi en te disant que tu évite bien des ulcères stomacaux à pas mal d’intervenants ici, mais pas leur triste vie hélas :o)

      • v_atekor dit :

        T’inquiètes pas pour l’ENA, il y en aura d’autres : les banquiers, les éuropéistes, les ingénieurs… A la fin, si on ne trouve personne, on prendra un bouc.

  4. EchoDelta dit :

    L’important n’est pas tellement la base volante, mais son guidage et les systèmes de détection / transmission. Une bonne étude de retro engineering, une fusion avec les travaux de Neuron et une commande d’évolution Block DT6 (Dassault Thales V6) chez Dassault / Thales et plus si affinité, devrait nous permettre de sortir rapidement de cette dépendance, même en gardant le Reaper comme base volante et même si nous faisons sauter les garanties. Il faudrait quand même y songer rapidement.
    Cela permet en parallèle de développer des bases volantes tranquillement.

    • Fred dit :

      @ EchoDelta

      « Y’en a qui ont essayé… Mais ils ont eu des problèmes »
      CF. les Allemands avec leur tentative d’européaniser des Global Hawks : 700 millions foutus à la poubelle.

      « C’est vous qui voyez… »
      https://www.youtube.com/watch?v=ZyBF9gCHl2Y

      • EchoDelta dit :

        Oui alors je pense quand même que nous avons un peu plus d’expérience que les allemands dans ce domaine, sauf le respect que je dois aux allemands, bien entendu.

    • Eurafale dit :

      Faire comme les israéliens : acheter une « coquille vide » pour y installer nos propres systèmes. Le problème : la France n’a pas la même cote qu’Israël aux USA.

  5. C est sur les pros germanique préfèrent un équipement hors de prix déjà obsolète….cqfd

  6. LOUIS XIV dit :

    C’est déjà compliqué pour une poignée de drones. Alors, pour une flotte de F35 … Je me marre !

  7. Florent dit :

    Quelque part les Français ont intérêt à développer leurs propres systèmes et le hasard des choses aboutira probablement au développement de capacités complémentaires je pense. Tout le monde n’a pas intérêt à espionner les mêmes bandes et fréquences ni à appliquer les mêmes algorithmes de décryptage.

  8. Carin dit :

    En gros le reaper block 5, est la même
    « Balance » que le F35…
    Ça fait toujours plaisir de voir le degrés de confiance qu’en nos amis.. et alliés américains accordent au peuple qui les a fait…
    On vient de faire l’acquisition de ces matériels que les ricains vont nous interdirent de modifier, et qui finiront stockés dans un hangars… nous ne sommes pas Israël.
    « Ah seigneur, garde nous de nos amis, nous nous chargeons de nos ennemis » jamais adage ne fut plus vrai.

    • ULYSSE dit :

      Le problème n est pas un manque de confiance des US envers nous, mais la crainte que nous approprions des technologies pour ensuite proposer des produits concurrents sur le marché.’

  9. Auguste dit :

    Faut annuler les dernières commandes de 12 Reaper (2X6).

    • NRJ dit :

      @Auguste
      Après 8 ans d’utilisation dans le désert malien, c’est un peu tard pour y penser, non ?

      • Twisted dit :

        Il parle des dernières commande validées en FMS (6 ou 12 drones c’est pas clair) pour 2024

  10. MAS 36 dit :

    C’est bien nous progressons , nous découvrons l’eau chaude et le fil à couper le beurre sur l’intérêt d’être INDEPENDANT et AUTONOME, ne compter que sur soi. Il va falloir que nos dirigeants ouvrent leurs chakras avec l’Allemagne aussi.

  11. Julien dit :

    Air & Cosmos a parlé de deux commandes de Reapers passées fin Juin début Juillet, pour six machines, cela est-il confirmé?

  12. Lucy dit :

    La DGA reste très vague quant aux infos qui leurs manquent. Il n’est donc pas possible pour moi de me former une opinion – ni même une idée – si le problème est chez les Etats-Unis, General Dynamics, la DGA, la France ou un autre acteur.

    • Fred dit :

      @ Lucy

      … Le Pentagone, qui bloque le transfert de technologie.

      • C3PO dit :

        Non le Pentagon qui prend son temps pour transmettre des informations sensibles. Pour le moment ils n’ont rien bloqué.
        Lucy a raison.

        D’ailleurs à ce stade c’est US AFMC de l’Ohio qui est en charge du contrat jusqu’à remise à l’AAE d’ici 2024.

      • Lucy dit :

        Ben justement: de quels technologies s’agit-il et pourquoi la France demande ces technologies?
        Dassault ne partage pas tout avec ces clients …à juste titre

        • Fred dit :

          @ Lucy

          Le Pentagone bloque le transfert du code source de l’ensemble logiciel. Ce fût le problème des Allemands avec l’impossible adaptation des Global Hawks au ciel européen par leurs soins, comme je l’ai signalé plus haut.

  13. Ronfly dit :

    La dépendance de notre pays est totale depuis 20 ans dans le domaine des drones. Alors que dans les années 80/90, nous étions plutôt dans le coup, nous sommes aujourd’hui à la remorque. L’eurodrone est une calamité, rien n’avance grâce à ces chères Allemands qui ne cessent de changer les caractéristiques et leurs besoins… Taille du porteur, autonomie de conduite, type de systèmes embarqués, motorisation et j’en passe… Ça en devient scandaleux. En jouant ce jeux, ils nous pousses au bord du précipice…la montée massive des menaces est un fait et à ce rythme là. Dans 10 ans nous ne seront plus crédibles ni suffisamment équipé pour être respecter…il est temps d’en sortir et le programme neuron à montrer que des belles réalisations sont possible avec des maîtres d’oeuvre disposant de 100 ans d’expérience… En avant.

  14. themistocles dit :

    Comme c’est étonnant ! On continue de payer les conséquence des décisions des gouvernements successifs qui se sont laissé berner par le lobby chasse dans les années 90-2010. Pas de développement de drones de combat et un recours précipité à une solution américaine qui touche ses limites, en supplément du veto US toujours possible sur leur utilisation. Belle démonstration de clairvoyance et de défense de la souveraineté.

    • ruffa dit :

      Ah oui mais le crétin Alpha va t’expliquer que Dassault était en avance sur les drones ! Et oui les américains ont 20 ans d’avance sur les drones armés
      Je remarque en passant que 58% des frappes de la force Barkhane sont faites avec ces 5 drones
      Je crois que la France serait bien inspiré de développer des drones armés plutôt que des avions avec pilotes !

      • Alpha dit :

        Tiens ! Le consanguin du site !
        Il est aussi con qu’un Chinois qui fait du tourisme à Paris et qui ne sait que les souvenirs qu’il achète sont fabriqués chez lui !!! 🙂

    • basstemp dit :

      Moi je crois que c’est surtout le lobby pognon tout simplement : La France a tellement de poste de défense a assumer du fait de la dissuasion nucléaire qu’il faut hélas faire des choix et c’est pour cela que nous n’avons pas pu budgétiser un poste pour faire développer nos propres drones équivalents qu’on aurait très bien pu faire mais cela aurait impliqué de devoir renoncer a des rafales F3 ou bien a une paire de frégates ou que sais je encore ?

      L’autre problème étant qu’en France, dès qu’il s’agit de crise , on a budget quasi illimité en termes d’emprunt … Mais dès qu’il est question de budget défense : Interdiction absolue de dépasser les budgets décidés alors que dans les faits, ça ne changerait pas grand chose quand on voit les folies qui ont été faite pour par exemple financer le covid ou bien encore la crise de 2009 …

      Alors franchement, incriminer le lobby chasse , je trouve ça idiot car c’est a mon sens a des années lumières des raisons réelles pourquoi nous en sommes la

      Eh bon, concernant la période que vous citer, ça correspond a la période du déploiment maximal du Rafale qui était une claire & nette nécessité : Sinon nous en serions encore au super étendard sur le CDG et a devoir compter que sur le M2000 a l’armée de l’air , en 2010-20 excusez mais ça aurait fait tache …

      Une autre raison est peut etre simplement le manque de testicule, dans le sens que la France aurait très bien pu si elle l’aurait voulu parier sur le développement d’un super-drone prévu pour une exportation de masse

      En proposant une budgétisation qui aurait prévu des ventes suffisantes pour se rembourser en bonne partie, et alors la le pognon aurait été débloqué sans deshabiller qui que se soit , sur la base d’un emprunt

      Mais déja de toute façon, la première chose a faire je pense dans ce pays : Convaincre les politiques et la DGA & cie de ne plus coopérer avec les allemands pour quelconque programme que se soit ! Car ces gens nous font perdre de l’argent, des emplois, des sites industriels et du savoir faire ! Et même une monnaie pour que nous restions compétitif !

      Voila peut etre le premier dogme a appliquer dans ce putain de pays : Quitter l’UE, l’Euro et les coopérations avec ce pays traitre qui nous mène a des désastres industriels pour le compte des USA

      Comment pouvons nous encore nous aveugler a ce propos sur le fait que l’Allemagne décide en réalité dans le seul intéret de Washington du fait des dépenses US militaire en Allemagne leur permettant de n’avoir que 1,1% de PIB a dépenser dans leur propre armé !!! Comment font nos politiques pour ne pas voir l’évidence crevant pourtant les yeux a ce sujet ??? Ou alors ils sont complices d’un système corruptif qui leur remplie des comptes en banque massivement aux Bermudes ou a Nassau

      Car c’est pas possible autrement au vu des évidences CRASSES

  15. Ah Ca ! dit :

    Sympas les copains de Macron, Bertrand et tous les autres gauchistes et europhiles pro Otaniens…

    Si je comprends bien, tous les autres citrons pressés de lèche-bottes qui l’achètent ne peuvent pas l’utiliser chez eux en sécurité… S’ils n’ont pas d’Opex c’est juste bon à accrocher au mur avec leurs autres beaux débris et récompenses de servilité Otanienne.

    Ça ne justifie nullement le choix du monstre allemand qu’est l’Eurodrone…

    Je suis prêt à parier que Dassault pourrait nous sortir un drone de capacité similaire et même supérieur au Reaper en moins d’un an et pour moins cher.

    Surtout ne pas impliquer Airbus…

    • Paddybus dit :

      Bien d’accord et je suis étonné qu’aucun des constructeurs Français d’aéronautique ne se soit lancé sur ce créneau…. qui semble avoir un avenir certain… une plateforme robuste, à grande élongation et capable d’emporter diverses charges en fonction de la mission, que ce soit de la reco terrestre, ou de la patrouille maritime, voir du relais de transmission et autres usages que je n’imagine pas forcément …

    • ArtScenik dit :

      Ah çà alors ! ? Tous des bobos gauchistes. Macron, Bertrand. Pourquoi pas Marine ? Même Dassault en cherchant bien en serait un…!
      Pavlov a de beaux jours devant lui…

      • tschok dit :

        Mai 68 a été un véritable traumatisme qui fait encore sentir ses effets plus d’un demi-siècle après.

        Mais faut dire que les mecs sont rancuniers, aussi. C’est rien de dire qu’ils ont la rancune tenace.

        J’ai l’impression que Mai 68 les a privés de la révolution qu’ils auraient bien aimé faire, quand ils étaient jeunes. C’est une sorte de jalousie vengeresse qui les taraude depuis lors et qui s’exprime sous la forme d’un curieux mélange de désir d’ordre, d’autorité et de contestation en même temps, enrobé dans la haine de tout ce qu’ils assimilent à de la gauche (à peu près 95% de l’univers répertorié).

    • basstemp dit :

      C’est simple, l’Allemagne et Airbus ne sont la que pour saboter le potentiel industriel militaire en Europe pour le compte des USA, il faudrait être aveugle en 2021 pour ne pas s’en être encore apperçu avec des évidences qui crèvent autant les yeux !

      Les USA financent les dépenses militaires en Allemagne, leur permettant de n’avoir au final que 1.1% de PIB a budgétiser eux mêmes pour leurs armées chez eux , et Washington en remerciement exige la collaboration totale de l’Allemagne dans le sabotage de masse des programmes d’armement européen par son comportement aujourd’hui bien connu dans le domaineeuro

      Nous en sommes au point ou aujourd’hui, la vraie question qui vaille concernant le politique français : C’est son implication corruptive la dedans qui pourrait expliquer comment ça se fait que notre pays n’ait pas encore réagit a ces évidences qui fragilisent notre souveraineté qui ne fait que s’effriter depuis 1993 et l’application des premiers traités européens qui ne sont la que pour déconstruire toute idée de souveraineté autour d’une puissance nucléaire comme la France comme si on cherchait a nous neutraliser dans un projet qui n’a jamais été a un seul instant dans l’intéret des français et de la France historique sensée etre maitre chez elle ! Si on met de coté les 1% qui eux se frottent les mains (mais bien les seuls en France) et seuls grands gagnants de cette gigantesque arnaque nommée UE

      Un jour le peuple va se révolter contre cela et cela risque de faire mal, très mal … Voir pourrait dégénerer en conflit en Europe du fait de tout ce qu’on a volé au peuple français tant en pognon, qu’en emplois et en souveraineté au peuple de France depuis 1993 …

      Parce que moi, sincèrement , ça me donne de furieuse envie d’aller écraser Bruxelles sous les chenilles des Leclercs et de bombarder le parlement européen en Rafale via des smart-bombes

      J’estime que en d »autres temps , la France aurait depuis belle lurette déclaré la guerre a toute l’Europe du fait des gigantesques intérets qui nous ont été volé , souverainté comprise !

      Et que le réveil risque d’etre dur voir violent, hyper violent … Et plus on attend, plus grave sera le potentiel conflit si on ne fait rien pour sortir de ce guépier anti-France

      • Euclide dit :

        @ basstemps
        Je suis d’accord avec vous que l’UE version Maastricht met les peuples en situation de servilité.
        Ce systeme politique s’appelle  » la féodalité « . A la grande joie de qqu’uns en France ou dans d’autres Etats.

      • felix dit :

        Analyse parfaite de l’UE asservie à L’OTAN.
        Rien à redire, si ce n’est que tout cela est le résultat de la politique économique libérale (PS, LR, LREM etc) et de son dogme imbécile sur le « marché ennemis de l’état » motivé par une cupidité justifiant toutes les trahisons.
        La conséquence est également d’une autophobie (haine de la France par nos gouvernants), qui reprochent aux gaulois réfractaires de refuser de se soumettre et d’abandonner toute dignité.
        La Souveraineté est une grossièreté à Paris, la Dignité est la qualité des « loosers ».

      • Fred dit :

        @ basstemp
        Quand on recherche l’auteur d’un crime, on recherche entre autre les mobiles possibles. Quel pourrait donc être le mobile d’Airbus pour « saboter le potentiel industriel militaire en Europe pour le compte des USA » ???

        « Les USA financent les dépenses militaires en Allemagne » (???) CQFD

        « Parce que moi, sincèrement , ça me donne de furieuse envie d’aller écraser Bruxelles sous les chenilles des Leclercs et de bombarder le parlement européen en Rafale via des smart-bombes
        J’estime que en d »autres temps , la France aurait depuis belle lurette déclaré la guerre a toute l’Europe du fait des gigantesques intérets qui nous ont été volé , souverainté comprise ! (sic) »
        Pffffuiiiii, woulalààà ! Faut prendre ta température mon ami, qui doit largement dépasser le degré alcoolique de l’Anisette (et malgré ton pseudo), mais c’est pas possible, y’a pas que ça, tu devrais consulter urgemment.

        • Ah Ca ! dit :

          @Shalom Fred

          Non Les USA financent l’allemagne…

          N’avez-vous pas eu vent du brouhaha qu’avait causé l’annonce de Trump quant à la fermeture des bases américaines chez les boches en terme d’emploi et de ressources pour les régions impliquées… Francfort haut sur la branche des gueulards….

          Continuez de feindre de ne pas comprendre. Vous devez penser que cela vous rend intelligent… Personne n’est dupe de vos propos.
          Shalom.

    • C3PO dit :

      « Je suis prêt à parier que Dassault pourrait nous sortir un drone de capacité similaire et même supérieur au Reaper en moins d’un an et pour moins cher.  »

      C’est surestimer l’industrie de déf francaise …

      • Ah Ca ! dit :

        Défaitiste ?

        Si c’est moi qui devais gérer ce programme, je vous garantis que j’y arriverai…

        Par contre, tout membre participant devra volontairement renoncer à toute revendication syndicale et émanant du code de non-travail français de quelque sorte que ce soit.

        Bonus conséquent, vacances et promotions à la réussite du programme.

        Fin,

      • Scipion dit :

        Le délai d’un an me paraît un peu court mais sinon je pense que Dassault en est parfaitement capable.

  16. Flanker dit :

    Donc on a acheté une capacité dont on ne sait presque rien….
    Tout ça à cause des années d’errement à chercher à définir les caractéristiques « idéales » du drone MALE Français. Je me souvient des discussions au début des années 2000 à ce sujet. Personne n’était d’accord, même au sein de l’armée de l’air tout le monde avait sa vision et personne n’a pris de décision car on ne voulair surtout pas se tromper, voilà ou cela nous a mené.

    • Sinope dit :

      Les politiques n ont pas voulu payer la est le soucis.

      • tschok dit :

        @Sinope,

        Si les politiques ne veulent pas payer, ça veut dire que l’opinion publique n’est pas d’accord.

        Quand les politiques sentent que l’opinion publique est d’accord, ne vous inquiétez pas, le pognon coule à flots. C’est le premier truc qu’ils savent faire: ouvrir les vannes. Jusqu’à la gabegie.

        Nous, les gouvernés, souvent on se goure sur l’absence de volonté politique. On interprète ça comme un signe de mollesse des zélites. Mais en réalité, c’est autre chose: quand vous n’avez pas de budget pour faire un truc, c’est que vous n’avez pas de consensus politique dans la société elle-même.

        C’est pour ça que les lobbys existent: eux, ils ont compris ça. Ils ont compris qu’un consensus, ça se fabrique. Alors que nous, on attend comme des cons qu’il se produise par l’opération du Saint Esprit démocratique. Alors que le débat démocratique produit essentiellement du bordel., de la désunion, des désaccords.

        Et après des générations de merdoyage complet, on finit par se dire qu’il faut faire quelque chose, et là on le fait: le consensus émerge du bordel.

        Avec les drones, on est dans la phase bordélique. Ca va faire une génération, je crois. Les drones dans l’armée française, c’est quoi? Les années 90? C’est dans ces eaux-là qu’on a commencé à deviner le potentiel de la chose.

        Bon ben en 2021 ça merdoie toujours, je dirais qu’on est dans nos délais habituels. On n’est pas notoirement connu pour notre rapidité d’action, non plus. Là, on attaque la deuxième génération de merdoyage, je dirais qu’on rentre dans le vif du sujet.

  17. Jul dit :

    Ouais bon clairement, on voie encore que dans le domaines des drone moyenne altitude longue endurance ils nous faut notre indépendance, la c’est urgent ! On peut peut pas travaillez avec les USA c’est impossible ils veulent trop nous baisé comme les anglais ce fond baisé au quotidiens et ça c’est hors de question !

  18. werf dit :

    Les américains veulent conserver la maîtrise des logiciels et donc du suivi et du pilotage éventuel à distance de ces Reaper pour éviter toute fuite de donnée qui nuiraient à leur propre sécurité. C’est quand même simple à comprendre puisque tous les grands pays le font (cf. le système S 400 vendu à l’export). Il faut produire français on ne le dira jamais assez ou devenir une puissance de 3ème zone.

  19. farragut dit :

    J’avais lu un article sur la possibilité de droniser des Falcon. Pourquoi pas des Falcon avec la charge CUGE des Archange ?
    Après tout, un SNA d’UCAV nEUROn peut être adapté pour faire du Wild Weasel ou de la guerre électronique offensive…
    (rappelons-nous que les Irakiens ont été capables de mettre un SNA de Mirage F-1 sur un Falcon 50 pour lui faire tirer des Exocet, l’USS Stark s’en souvient!)

    • Fred dit :

      @ farragut

      Un Falcon drone MALE/HALE ? Très onéreux, trop rapide/pas assez manœuvrant pour une observation visuelle, « faible » endurance.

      Le Neuron, pourquoi pas ? Mais c’est est un appareil d’expérimentation et pas un prototype industriel, il faudrait plus de dix ans pour le faire voler, et ensuite sans doute 3 ou 4 ans pour le rendre opérationnel. Et dans sa forme actuelle (Il s’agit d’un drone de combat bombardier – UCAV), il aurait tous les défauts – en plus aigus – d’un Falcon pour un usage de Drone d’observation.

      • farragut dit :

        @Fred
        Désolé pour le malentendu !
        Je ne voulais pas dire que le nEUROn devait être transformé en drone d’attaque EM, mais qu’une partie de son SNA (Système de Navigation et d’Attaque / Armement) pouvait être réutilisé pour la fonction de drone ROEM.
        C’était en ce sens que je citais la « réutilisation » du SNA du Mirage F1 par les Irakiens pour transformer leur Falcon 50 en SUEM d’attaque anti-surface bi-Exocet (avec le radar du Mirage F1, sa centrale à inertie, le calculateur, etc.).
        Si le Falcon 10X est utilisé comme plateforme pour le remplaçant de l’ATL2 Std6 et au delà, c’est bien les équipements électroniques et le système de mission (avec le système de soutien) qui en feront un équivalent MAWS.
        Donc, en toute logique, pourquoi pas un Falcon ROEM dronisé pour roder en snifant l’éther sur une longue période ? 😉

        Pour la petite histoire, penser à lire l’ouvrage « Le grand bluff d’Einstein » du physicien Roberto Monti pour apprécier le « retour de l’éther » (et les ruines de la Relativité) !
        https://editions-arqa.com/produit/le-grand-bluff-d-albert-einstein-roberto-monti/

  20. Dimitri dit :

     » Il est hors de question qu’il survole le territoire national, parce que nous ne pouvons pas garantir la sécurité du vol d’un tel matériel »
    Traduisez les: tant qu’ils s’écrasent chez dans des pays sous développés et qu’ils tuent des pauvres, on s’en branle.

    • farragut dit :

      @Dimitri
      Ce ne serait pas plutôt la traduction suivante :
      « Tant qu’ils sont piratés par des russes, des chinois, ou même des djihadistes, ailleurs qu’en France, ce n’est pas trop grave pour les données perdues » ?
      De toute façon, les données de renseignement électromagnétique auraient été récupérées par les américains, donc ce n’est pas de ceux-là que vient le plus grand risque.
      Par contre, pour l’indépendance d’accès aux sources d’information (genre « Il y a des ADM en Irak, qui peuvent être tirées en 45 mn »), c’est plus gênant si les autorités du pays constructeur nous empêchent de mettre les équipements que nous voulons dessus. Nous ne sommes pas Israël, qui peut se permettre de mettre ses propres équipements sur des F-35A.
      En conséquence, un drone ROEM ne peut se faire en « coopération » avec un pays comme l’Allemagne qui refuserait de nous livrer des Eurodrone pour ce faire (ou des drones sans moteur, d’ailleurs!).
      Où l’on s’aperçoit que la « coopération » sur des matériels de défense opérationnels (je ne parle pas des développements comme le démonstrateur nEUROn) est incompatible avec la souveraineté d’accès à une information réellement indépendante…
      Parlez-en au précédent ministre de la Défense allemande Thomas De Maizieres, et les 500 millions d’euro de 2013 engloutis en pure perte sur son EuroHawk ! 😉
      https://www.youtube.com/watch?v=npL75F8a6iE

    • fab dit :

      Bonjour. Je pense plutôt que la densité de population dans la zone où il est utilisé n’est pas la même…

    • tschok dit :

      @Dimitri,

      Non, on s’en branle pas, ne serait-ce que parce que ça coûte cher. C’est un histoire de densité du trafic aérien et de régulation des espaces aériens.

      Ici, la DGA n’a pas de droit de regard sur les processus informatiques qui permettent aux drones de se déplacer en sécurité dans un espace aérien fortement régulé. La DGA ne dit pas que le drone ne sait pas faire, elle dit qu’elle ne sait pas comment il le fait, puisque les Américains refusent de dévoiler ces processus dans leurs détails techniques.

      Or, pour garantir la sécurité à l’exploitant, qui est l’armée française, elle doit le savoir.

      C’est un problème de garantie, pas un calcul cynique, dans un esprit petit blanc méprisant à l’égard des peuples dits « sous-développés ».

      Mais nous, en tant que citoyens on doit s’en réjouir, parce que si les Ricains filent les clés du système, ça veut dire que l’armée va pouvoir nous espionner avec ses drones. Enfin une partie de ses drones, puisqu’il y en a qui peuvent survoler le territoire national. Mais pas tout le parc. Et pas les dernières versions.

      Donc, faut pas forcément dramatiser. Ca empêche pas d’utiliser les drones en opex, non plus.

  21. Wagdoox dit :

    Ca fait 15 ans qu’on parle de drone europeen, et on en parlera encore dans 15 ans.
    Le roem, on devait la faire nous meme mais un agence de conseil us a mis le boxon chez thales. L’agence a envoyé une dirigeante du syndicat sud.
    Je comprends toujours pas ce delire.

  22. NulH dit :

    Aller aller, les enfants…
    On écoutera en minute 46, un commentaire d’un monsieur de 81 ans… à qui, on n’en joue plus, fût-il du XVIème … normal sup, haut fonctionnaire, conseiller international, …, etc.
    https://www.youtube.com/watch?v=hVeHv8OrOns
    ça souffle comme une convocation au patron…
    Après, on comprend, un petit peu mieux…

  23. Expression libre dit :

    https://www.latribune.fr/economie/international/les-sept-armes-imparables-qui-permettent-aux-etats-unis-de-dominer-le-monde-789141.html Il serait temps de comprendre…et d’agir. Le quidam français moyen n’ en sait rien . C triste. Mais l ‘indépendance réel , enfin un peu, a un coût.

    • tschok dit :

      Ben c’est-à-dire, Expression libre, que si vous cherchez l’indépendance, vous ne la trouverez pas.

      Pour le quidam, comme dites, l’indépendance, c’est un autre mot pour dire autarcie. Mais comme ses modes de vie sont tout sauf autarciques, il est naturellement en porte à faux par rapport au concept, qui perd son sens.

      On est donc obligé de dédoubler le concept entre d’une part la souveraineté, qui a un contenu politique et juridique, et d’autre part la liberté d’action, qui a une dimension militaire.

      Mais le quidam ne réfléchit pas en ces termes. Lui, il en reste à l’idée d’indépendance/autarcie.

      Vous écoutez les discours des souverainistes sur ce blog, par exemple, ils tendent tous à isoler la France du monde: sortir de l’euro, de l’UE, de l’Otan, rompre avec la Chine, l’Allemagne, les Etats-Unis (nos principaux fournisseurs et clients…), ériger des murailles autour de la France pour se protéger de l’immigration, etc. Bref, se réfugier dans la forteresse France. Le dernier réduit, la citadelle, le village gaulois, la caverne matricielle où est née la tribu.

      Que des trucs psychiquement complexes, mais qui n’ont pas d’utilité concrète.

      Alors que la souveraineté et la liberté d’action sont des concepts qui ont des applications opérationnelles, mais ça on s’en fout. On a un réel problème de niveau intellectuel.

      Si les Amerloques sont meilleurs que nous sur ces plan-là, c’est qu’ils ont mieux réfléchi que nous à ces problèmes, ils ont été plus intelligents que nous.

      Le système des sanctions extraterritoriales US, c’est génial, quand même. Bon, on se fait baiser, mais faut reconnaitre que le truc a été bien pensé et ils ont de l’avance sur nous, il n’y a pas un pli.

      Nous, en France, on s’accroche comme une tique à un concept d’indépendance nationale que nous pensons de façon complètement réductrice et arriérée, on n’est même pas au niveau où on leur arrive à la cheville. Mais quand on pense comme des cons, on ne gagne pas.

      Vous avez déjà vu les cons gagner dans l’histoire? Moi, j’ai plutôt l’impression qu’ils se font baiser. Dans la vie, je dis pas, on peut jouer au con, ça peut servir. Mais dans le grand leu des nations, ça coûte la victoire.

      • v_atekor dit :

        Mille fois d’accord avec toi.
        .
        En fait, la question se résume soit à être autarcique façon Corée du Nord, et complètement enfermé politiquement comme l’on été beaucoup de systèmes autarciques par le choix même de l’autarcie, soit à être libre de ses actes, donc en particulier d’être libre dans ses relations avec l’extérieur comme on l’est assez… Mais être libre dans une relation avec l’extérieur signifie qu’on se met d’accord avec son voisin – cet accord engage et il faut s’y conformer – qu’il y a nécessairement une forme de dépendance qui se met en place.
        .
        Une fois fait ce second choix qui est de coopérer avec les autres, se pose la question nettement plus pertinente de négocier équitablement, sans être en désavantage. Il faut soit être soi même très puissant soit s’allier.
        .
        Et justement, l’extraterritorialité du droit US, c’est précisément une démonstration de leur puissance, et une puissance que la France seule ne peut pas revendiquer sans couper trop de ponts avec l’extérieur. D’où l’intérêt de l’UE qui a logiquement le poids nécessaire pour exercer une telle puissance, mais comme au niveau UE on a encore le c*l entre deux chaises entre états nationaux et droit Européen.
        .
        Pour le moment l’UE semble être un géant enchaîné qui semble à peine envisager que faire acte de puissance contre les abus et débordement des sans gêne serait tout à fait légitime. Les dernières années semblent amener leur lot de changement de points de vue…. on verra bien.

    • farragut dit :

      @Expression libre
      En ce jour où Edgar Morin fête son centième anniversaire (de son vivant!), il est utile de relire les 4, 5, 6 (et plus à venir?) tomes de son ouvrage « La Méthode », des années 1980 à aujourd’hui (La Nature de la Nature, La Vie de la Vie, La Connaissance de la Connaissance, Les idées, L’Humanité de l’Humanité, Ethique).
      https://www.amazon.fr/s?k=edgar+morin+m%C3%A9thode&i=stripbooks&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss_1
      Vous y trouverez peut-être une réponse sur la survie des systèmes, avec leur définition de la notion de « frontière ». La vie a évolué en raffinant cette « définition », en permettant à la fois de « fermer » l’entité vivante, et de « l’ouvrir » à l’environnement pour interagir avec lui (que cela soit pour ses nutriments, son énergie, ses déchets, sa reproduction, etc.).
      Les systèmes « humains » (la civilisation, les nations) reproduisent à un niveau supérieur à l’individu humain le même schéma de « fermeture / ouverture » vis-à-vis de son environnement (y compris en le massacrant!), tout en préservant la survie de son soi (ses cellules ou ses citoyens).
      L’intelligence des systèmes revient dans ce cas à « intérioriser » (via la connaissance) les réactions de l’environnement, en évitant de le détruire (le « voisin », ainsi que la « nature »).
      Dans le cas du « voisin », cela s’appelle la diplomatie ou la guerre (dialectique des volontés), dans le cas de la « nature », cela s’appelle l’écologie (ou l’auto-destruction, au choix).
      (remarque: pour les matériels militaires, cela s’appelle « capteurs », « effecteurs », énergie, information, IFF, etc)

      Si l’histoire a conduit à former (et à détruire) des nations, ou des Etats plus ou moins Unis (pensons à l’ex-URSS), c’est à la « frontière » que tout se joue: comment distinguer le soi (les Américains ou Gaulois ou Francs ou Slaves ou Hans « pur souche ») des aliènes (les colons autre que « pilgrim fathers », les francs autres que celtes, les tchéchènes ou ukrainiens non russophones, les Ouighours mulsulmans, etc) ?
      – Avec un mur (« In ou Out », facile à faire respecter!) ?
      – Ou avec une définition plus « flottante », basée sur une Constitution, des droits, des règles, des lois, qui peuvent évoluer dans le temps en fonction des expériences ? Et comment faire respecter ces droits / règles / lois évolutives ?

      C’est dans ce genre de problématique qu’il faut entretenir précieusement des penseurs comme Lesourne ou Morin qui proposent des explications de l’évolution des organisations humaines, pour éviter les choix hasardeux par méconnaissance des réactions de l’environnement (de la nature, ou des autres humains – et aussi ethnies aliènes-).

      Et si l’exopolitique vous intéresse, vous avez JPP, des bouquins sur les alliance extra-terrestres, ou des sites dédiés aux nouvelles de la « frontière » de la Terre avec nos voisins (qui ne sont pas tous bienveillants, d’où l’intérêt de se documenter en matière de défense, entre autres sur ce blog de Laurent Lagneau)… 😉

  24. « Mais qu’est-ce que c’est que ce bins » dirait l’autre. On achète des engins dont on ne sait pas exactement ce qu’ ils sont, ce qu’ils ont dans le ventre ! A quoi sert la DGA et son patron qui la ramène alors que ses prédécesseurs n’ ont pas été capables depuis les années 1995 – 2000 de faire produire une copie du Predator qui n’avait rien d’un Rafale ( pour les avoir fréquentés en 1998)? Un comble: après quelques bidouilles, le Reaper Block 1 peut voler dans l’espace aérien civil, mais lorsqu’il sera porté au standard Block 5, il ne le pourra plus. Nous savons que la DGA a des problèmes depuis 20 ans pour recruter des acheteurs, mais là on atteint des sommets. De quoi avoir des craintes pour les futures catapultes EMALS, les futures hélices du successeur du CDG, les Hawkeye nouveau modèle, et autres acquisitions qui sont réalisées à juste titre auprès des US car il ne nous est pas possible de lancer des programmes pour de si petites séries.

  25. Frede6 dit :

    Deux réflexions / interrogations
    – c’est moins gênant dans l’esprit du dga qu’un Bk5 s’écrase sur un malien que sur un français. Le mali est moins densémment peuplé, la moitié des habitants sont des terroristes ou des clandestins en puissance…quel argument est le plus pertinent ?
    -si je comprends l’autorité d’emploi est l’AdA, la DGA émet un avis technique (:-)). Comment se fait il donc que ces drones n’aient pas voler plus tôt ? Y a t’il quelques généraux qui n’auraient pas pris leur responsabilité ou qui ont fait de l’huile si on est un peu plus moqueur ?

    • Fred dit :

      @ Frede6

      Un tout petit peu plus d’avions à éviter de percuter dans le ciel français que dans le ciel malien, c’est ça la différence. Assez facile à gérer au Mali, beaucoup plus complexe en Europe.

  26. DarkCed dit :

    Jamais compris pourquoi Dassault n’a pas développer sur fonds propres un MALE et un HALE digne de ce nom, le marché export est présent et en plus ils auraient pu le développer sans contraintes d’une agence militaire ou de besoins farfelus. Bref ils auraient fait un truc au top. Manque de vision et d’ambition de leur part aussi, pour moi ils sont tout aussi fautifs d’attendre que l’argent du gouvernement pour prendre des risques.

    • Fred dit :

      @ DarkCed

      Marché très étroit, bien plus que pour le Rafale. [48 MQ4 Reaper exportés, dont 16 pour la France]

      Encore plus étroit pour les HALE : combien de RQ-4 exportés ? [huit pour l’OTAN, quatre pour la Corée du sud et trois pour le Japon]

  27. Omar dit :

    Il est certain que beaucoup de colère ici devrait être dirigée vers le miroir, pas vers l’Allemagne/les États-Unis/les Anglo-saxons ou d’autres.

  28. Ronfly dit :

    Il est vrai que la dissuasion représente une part importante du budget. Contrairement aux autres pays européens qui sont déchargé de cette capacité qui pour nous équivaut à 15% du budget. Mais de 2 choses l’une. Soit on se donne les moyens d’ėtre une puissance de premier plan avec une vision sur le long terme et 2% de PIB en continu, soit on passe à autre chose sans forces de dissuasion et on revient à 1.5% avec des moyens conventionnels cohérents…

    • Fred dit :

      @ Ronfly

      Drones MALE et HALE ne sont pas des outils absolument indispensables (sauf pour une intervention type Mali) et peuvent être remplacés par d’autres outils (avions divers, bateaux, satellites, pseudo satellites…).
      Les Américains sont de plus en plus en désamour avec leurs HALE, excessivement optimisés et en conséquence comportant beaucoup de contraintes (je pense que l’Eurodrone est la bonne formule, intermédiaire MALE/HALE).

      Les catégorie de drones aujourd’hui incontournable sont :
      . – les micro et mini-drones d’observation optique ou ROEM et l’armée français en a déjà pas mal et va en avoir une tripotée : 3000 vecteurs et 2500 télépilotes à l’horizon 2023*
      . – les drones tactiques d’observation (Safran Patroller)
      . – les drones tactiques armés (Safran Patroller)
      . – les drones sacrifiables, en essaims ou pas (les deux)

      .
      * CF. dernier paragraphe
      https://www.forcesoperations.com/dronex-2021-derriere-le-challenge-lapprentissage-tactique-des-telepilotes-de-larmee-de-terre/

  29. ron7 dit :

    Les Etats-Unis raisonnent marché, avec un produit qui marche !
    Et ce produit, on le protège bien évidemment !
    En France, on est coincé !
    Que faire, alors ??
    On décide de démarrer un programme, avec les allemands !

    Un partenariat, (dixit Jospin, autre circonstance et autre date) parce que « Tout n’est pas possible » !
    Eh, oui !!
    La France est un « petit » pays, Poutine l’a clairement dit à Sarkozy au G7 de 2007 !
    Nous sommes un des rares à savoir faire un chasseur correct comme le Rafale, après bien sûr, c’est vrai, en terme de drone, c’est le désert !
    Pour les collaborations, et/ou pseudo-collaborations avec les allemands, c’est utopique ! Les allemands raisonnent avant tout, pour acquérir des compétences qu’ils n’ont pas !
    Marginaliser à terme, ceux avec qui ils travaillent : Ils savent manoeuvrer dans ce sens, on discute, on rediscute !
    Nein, pas possible !
    Nein, pas acceptable !
    Nein…

    Et, ça continue encore et encore (Ben, oui, ça, c’est du Cabrel)

  30. Alsaco dit :

    En attendant, vu le temps que ça prend pour déjà de décider, qui fait quoi avec quel moteur, il y a une bonne solution, transformer le démonstrateur Neuron. En deux temps trois mouvements on a un drone haut de gamme, Dassault et Thales vont nous pondre une pépite je dis bien en attendant, un attendant qui risque de durer des années quand même… C’est dommage de laisser cette technologie en sommeil on a tout ce qu’ il faut, vraiment dommage. Le F16A était aussi un démonstrateur, ça n’a pas empêché d’aboutir à un excellent chasseur par exemple

    • Fred dit :

      @ Alsaco

      Le Neuron est un démonstrateur de drone de combat (bombardier) aux antipodes d’être un MALE ou HALE, au rayon d’action et à la durée de vol rédhibitoire pour cet usage.

  31. Tannenberg dit :

    Cela fait longtemps que pour tout ce qui touche a l’aéronavale, nous sommes liés aux US, en fait depuis que nos pilotes embarqués sont formés la-bas. Pour les drones de surveillance/frappe, ben… on aura bientôt des patroller, forcemment il y a comme un gouffre entre les deux et ca fait moins « reaper from hollywood », on aurait voulu continuer a construire des alpine, on est obligés de re-inventer la deuche, question de moyen. Ne cherchez pas le retour de la grandeur de la France (un beau roman du reste), hormis qq rebonds ici ou la, amha la croissance reste et restera négative pour longtemps.

    • Fred dit :

      @ Tannenberg

      Le Patroller est un drone tactique armé, particulièrement performant question emport et durée de vol.
      Il n’est pas conçu pour une fonction MALE, notamment pas de liaison satellite qui lui permettrait d’aller à plus de 100km de sa base et pas d’intégration dans la circulation aérienne qui lui interdit de fait la moyenne altitude sauf à risquer une collision « amie ».

  32. antoine dit :

    les eurocrates ne veulent pas entendre parler d’une solution nationale. donc les consignes ont été données de jamais autorisé de soutien financier auprès des fabricants français. si vous n’avais pas de point de référence vous pouvait dire que leurodrone et LA solution… les américains, les turc, les russes, et les chinois doivent bien rigoler. nous sommes incapables de fabriquer une copie du reaper 20ans plus tard. alors construire un chasseur de nouvelles générations… ne me faites pas rire, nous allons l’avoir notre f35 européen… il s’appellera le SCAF

  33. PK dit :

    Mais surtout, il faut acheter les yeux fermés sur étagère.

    M’enfin, on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

  34. NSACB dit :

    En drone Français il y a le Neuron de Dassault. Cela donnera peut-être naissance à un programme dans les années à venir…
    Sinon la raison principale, selon moi, de notre incapacité à faire du drone sérieux, c’est surtout qu’il faut avant toute chose une constellation de satellites (et d’autant plus si on veux pouvoir l’exporter). Hors je n’ai jamais entendu parler d’un quelconque projet en ce sens (nous n’en possédons actuellement que 2 opérationnels avec SYRACUSE 3). C’est la condition sine quoi non pour développer ce type d’appareil.
    Donc tant qu’on ne parle pas de ce point capital, il est inutile d’aborder le sujet d’un drone national (malgré l’apparente et évidente nécessité…).

  35. Specht dit :

    Et des élus continuent en France de proposer l’abandon du savoir-faire aéronautique militaire français, jugé trop coûteux et… présomptueux, pour se contenter d’acheter américain.

  36. Expression libre dit :

    @sacré tschok, votre propension à répondre et à tout critiquer vous a fait oublier que je ne parlais que d’indépendance militaire. Remarquez , indépendance militaire et indépendance tout court, c lié. Et vous confondez intelligence et pouvoir. Ex…Le pouvoir de l’argent…Je ne sais pas si Bolloré est intelligent mais il a le pouvoir de s’en prendre à certains journalistes qui lui déplaisent. Idem pour les US qui ont le pouvoir de s’en prendre à leurs propres alliés. Cela dura un certain temps.
    Vous êtes peut-être mondialiste et US caché. C votre pb mais sachez aussi que l’on peut être con et méchant. Et pour finir, j’adore Astérix.

    • tschok dit :

      C’était pas évident de le comprendre, d’autant que l’article que vous avez mis en lien ne visait pas les moyens militaires parmi les 7 moyens qui permettent aux Etats-Unis de dominer le monde, selon Cabirol.

      Donc, vous faites bien de préciser que vous ne pensiez pas à ce que vous suggérez en mettant un doc en lien.

      Le mieux, c’est de prévenir les gens et leur dire: attention, je vais vous égarer. Je mets un doc en lien qui parle des moyens non-militaires de la domination, mais moi dans ma tête je vise la domination, donc l’indépendance, mais sur un terrain militaire.

      C’est plus simple comme ça, non?

      Et puis maintenant, vous parlez du pouvoir de l’argent, ce qui est encore autre chose. Présenté comme ça, comme une généralité (le pouvoir de l’argent) c’est un concept passe-partout qui peut servir à démontrer tout et son contraire.

      Ce qui vous oblige à lui donner une spécificité, que vous énoncez comme une capacité d’agression:

      Pouvoir de l’argent = pouvoir x de s’en prendre à y ou z pour des raisons qui tiennent à son « bon plaisir ». Tiens? la souveraineté montre le bout de son museau, on dirait. Mais je pense que vous visez plus une notion d’arbitraire. Non?

      Donc une capacité de nuisance. C’est une façon de voir.

      Mais tout cela ne nous renseigne guère sur ce que vous appelez l’indépendance.

  37. Blu Angel dit :

    Avec de tels amis, on n’a pas besoin d’ennemis