Le Pentagone renonce à JEDI, son projet de « cloud » informatique confié à Microsoft pour 10 milliards de dollars

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Les casques de réalité augmentée IVAS permettent de croire à la victoire en cas de défaite 🙂

  2. Machin 10 dit :

    C’est Microsoft qui doit être content !

  3. farragut dit :

    Si même la Force n’est plus avec la Défense américaine, qui va bien pouvoir protéger l’Allemagne de l’Empire ?
    Ah, c’est vrai, pas besoin, le Sénateur Angela, c’est déjà Dark Sidious.. 😉

    • farragut dit :

      Mince, la publication de l’ouvrage « Le Dernier Jedi » date de 2013, alors que l’épisode « Star Wars VIII: Les Derniers Jedi » date de 2017.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Dernier_Jedi

      J’allais écrire qu’au prochain épisode, « Le Chancelier Merkel se révélait être l’Empereur » ! 😉
      Comme quoi, il faut toujours vérifier ses sources pour prédire le futur des contrats du Pentagone !

      Mais c’est vrai que depuis la sortie de « Wargames » en 1983, les relations du Pentagone avec l’informatique, l’IA, ou le Cloud (Internet sur modem 300 bauds à l’époque), sont un peu difficiles.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Wargames_%28film%29

      Si j’ai bien compris l’épilogue du film, le contrôle des missiles balistiques nucléaires était redonné aux opérateurs humains plutôt qu’à une Intelligence Artificielle.
      La Global Thermonuclear War restera donc officiellement dans les mains d’un Président des Etats-Unis (nous avons déjà échappé à « RealStableGenius »!), et pas d’un pirate quelconque sponsorisé par les Russes ou les Chinois qui déclencherait par inadvertance un départ de missile via le Cloud, sur un « coup de soleil » ! 😉
      Encore un avertissement sans frais des Iraniens en rétorsion de Stuxnet ? Ils sont forts, très forts…

  4. Toujours éviter les services des GAFAMs.
    Pour nous français en tout cas.

    • twouan dit :

      Surtout, apres x annee a observer les DSI. Je n ai toujours pas compris le gain realiser par ce type d externalisation.

      En quoi avoir un excel sur internet serait plus economique qu un calc open office sur la machine?

      Ponctuellement, pour un gros calcul comme une fin de these, un serveur amazon ca peut etre interessant. Mais pour 10 geurs, ca en fait de la session pas plannifiee…

      • Kali dit :

        En gros :

        Parce que Calc n’est pas aussi puissant qu’Excel. Pour une utilisation basique, l’un ou autre, peu importe, mais dans les fonctions avancées… Les macros ne sont pas complètement portable de l’un à l’autre par exemple, au désavantage de Calc.
        L’IHM de Calc est en dessous de celle d’Excel, les nouveautés ne sont disponibles que dans la version en ligne (ahhhh, rechercheX()*…), la résistance au changement, intégration pleine et entière de la suite bureautique au reste des applications, le classique c’est libre et gratuit donc c’est nul.

        Les DAF/comptas reposent énormément sur Excel.

        En entreprise, le déport des coûts directs et le transfert du risque** permet pendant un temps (trois à cinq ans en gros) de baisser les coûts. Je commence à entendre l’histoire de SI*** qui revienne d’une externalisation à tout crin et pas uniquement pour des coûts directs, mais aussi indirects. Cette volonté arrive après avoir signé le deuxième contrat d’abonnement mensuel, donc sans la remise conséquente du premier.

        Pour les calculs de fin de thèse, je reste dubitatif. J’ai eu un prof dont la thèse avait nécessité presque un an de calculs continus. Un cas ne fait pas une généralité, mais…

        @prof de physique

        Difficile. Le PC, ça va a peu près en perso, en pro c’est plus compliqué, à cause des logiciels métiers qui ne tournent que sur Windows ou Mac.

        Le smartphone, c’est très dur, et ça le sera de plus en plus. Pour l’instant les concurrents d’iOS et d’Android ne sont pas fringants ou sont morts. Il y a depuis peu un chinois (Huawei), mais… Charybde, Scylla…

        PageRank (Google) reste le meilleur algo, les résultats de ddg, qwant, bing, yandex, etc. sont régulièrement moins précis (il y a aussi une large part de profilage 🙂

        Facebook, ça reste sans doute le plus facile, sauf quand vous appartenez à la génération où tout le monde était sur ce site et que certains de vos amis ne sont disponibles que sur celui-ci.

        Etc.

        * https://support.microsoft.com/fr-fr/office/fonction-xlookup-b7fd680e-6d10-43e6-84f9-88eae8bf5929

        ** https://www.dsih.fr/article/3814/masques-ffp2-et-si-comparatif-des-enjeux-d-externalisation-partie-1.html
        et
        https://www.dsih.fr/article/3829/comparatif-des-enjeux-d-externalisation-partie-2.html

        *** Système d’Information

  5. Allan dit :

    Interessant! )

  6. Momo dit :

    Rien que le nom du programme sent l’amateurisme. Contrairement à AWS qui a en plus une position tellement dominante vs Azur, oracle, google et M$ qu’elle peut faire économiquement ce qu’elle veut sur ce marché, en plus d’être en pointe techniquement.
    C’est bien pour ça qu’ils savaient que le contrat ne leur aurait pas échappé en conditions normales.

    Tout ceci va se régler en famille, il n’y aura ni ong ni assoces pour porter plainte où que ce soit. Bizarre?

  7. Tintouin dit :

    @ M.Lagneau,

    Un point qui m’étonne:
    (seulement) 10 milliards de dollars pour moderniser la totalité des systèmes informatiques utilisés par les forces armées américaines (chantier titanesque).
    22 milliards de dollars pour la livraison de casques de réalité augmentée IVAS (périmètre il me semble beaucoup plus réduit, même si on est là dans du high tech, donc très couteux).

    Etes-vous certain des chiffres?

    • Kali dit :

      Oui. Le contrat a toujours été de 10 milliards de dollards US. Voir par exemple :https://www.defense.gov/Newsroom/Transcripts/Transcript/Article/1931163/department-of-defense-enterprise-cloud-and-its-importance-to-the-warfighter-med/
      (Recherche sur « 10 », le CR est long.)

      C’est même, et je l’ai appris en rédigeant ce commentaire beaucoup moins si on juge cet extrait :
      « And what — why have we done that? So there has been, I mentioned earlier, a number of narratives that have been picked up in the media, about the cloud program. What we’ve tried to do is literally take those narratives, and have put facts behind them.
      Let me just give you one such example. One of the narratives says that the DOD is doing a single cloud, that we’re going to pick a vendor that’s going to run all the DOD cloud. It’s going to receive a $10 billion award and they’re getting a 10-year contract. So that’s a narrative that’s out there.

      The fact is, we already, today, have a number of clouds. We’re already spending well in excess of half a billion dollars annually on a multiple number of clouds inside the Department of Defense.

      The winner of this actually receives $1 million, not $10 billion. It is a two-year contract with a three-year — three-year plus two-year extension. And so if you were to execute all the extensions, and if we were to pivot workloads, we believe it could, over a 10-year period, generate up to $10 billion.

      But in no way is this is a $10 billion cloud. It is technically a $1 million award with a two-year contract with extensions that follow on. That will be complementary to other cloud awards that we will continue to do across the Department of Defense. »

      Même si je pense qu’il y a une erreur de transcription (un million pour unifier les clouds du DoD, là je trouve à mon tour que c’est peu), voici une traduction libre de l’avant dernier paragraphe.

      « Le gagnant [de l’appel d’offre] recevra en réalité un million de dollars [? un milliard ?], pas dix milliards. C’est un contrat de deux ans avec des extensions possibles de trois ans, puis trois ans et deux ans. Et si vous vouliez exécuter toutes les extrensions, et si vous intégriez tous les lots possibles, nous croyons que cela peut, sur une période de dix ans, représenter jusqu’à dix milliards de dollars.

    • Kali dit :

      Sutout qu’il ne s’agit pas de la modernisation de « la totalité des systèmes informatiques utilisés par les forces armées américaines ». C’est un contrat parmi d’autres. Ramené à l’échelle de la France, c’est un contrat de 600 millions d’euros environ, soit 1,5 % du budget annuel de la défense, sur dix ans.

      C’est le problème de devoir transmettre une information complexe techniquement, avec d’un côté des béotiens en informatique le plus souvent (journalistes, lecteurs, auditeurs) et de l’autre un programme dont la présentation publique reste publicitaire et très peu technique, avec en supplément les « narratives » du DoD (cf. mon précédent commentaire).

  8. Max dit :

    Snowden doit rire… Ou pleurer.

  9. werf dit :

    Le cloud n’est pas sûr du tout, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, pour sauvegarder ses données. Au contraire, c’est le pot de miel pour tous ceux qui recherchent des informations sensibles. Voilà la vraie raison de l’abandon du projet. Souvenez vous que la meilleure protection c’est de ne pas avoir ses ordinateurs sensibles reliés à un réseau. Ils doivent être autonomes avec un accès très limité à un minimum de personnes et contrôlé à tout moment automatiquement pour le « tracking et tracing » des utilisateurs, sans possibilité de se connecter ni par voie interne ni externe… C’est possible et surtout moins cher…

  10. Braise dit :

    Pas un post sur Bagram, M Lagneau?