Pour le moment, aucune solution satisfaisante n’est en vue pour la motorisation de l’EuroDrone

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

95 contributions

  1. E-Faystos dit :

    Il y a eu une fenêtre pour les programmes à plusieurs partenaires. Elle se referme à cause des décisions sur des.questions triviales, qui occultent les questions les plus importantes.
    Je.voos donc Mr Barre, DGA très européiste, qui admet avoir conduit moults discussions admettre que la moitié du programme en valeur a été traité par dessus la jambe.
    Au même.titre, nos voisins italiens imposent un moteur américain.
    De vrais champions.
    À ce compte là, autant demander aux US de nous faire de la place pour embarquer sur leurs programmes .

  2. LOUIS XIV dit :

    « qu’au moment où les premiers systèmes Eurodrone seront livrés, les États-Unis seront sur le point de mettre en service le successeur du Reaper, un appareil censé être plus endurant, plus furtif et plus intelligent que ce dernier »

    Le mot important de la phrase, c’est « censé ». Parce que si cette nouvelle merveille est aussi brillante que le F35, à part les Suisses …

    • Max dit :

      Le démonstrateur NeuroN pouvait en plus du SCAF servir pour un futur drone.
      Mais l’Allemagne pense toujours que le danger viendra des plaines de l’est. Ils commencent à évoluer sur la question d’armer L’Eurodrone.
      Quid du Patroller lui aussi à la bourre ?

      Faut avoir le moral en tant que français !

      • Fred dit :

        @ Max

        Dis-toi que nous sommes beaucoup plus informés sur les diverses difficultés françaises que sur celles des autres pays (il est très intéressant de lire la presse étrangère pour s’en convaincre rapidement).

        Rajouter à cela un auto-dénigrement bien franchouillard (il est très intéressant de lire les lignes ci-dessus et ci-dessous pour s’en convaincre rapidement ;o).

        Subséquemment deux raisons pour être moins pessimiste :o)

    • Cricetus dit :

      @LOUIS XIV
      « …à part les Suisses … »
      …et 13 autres pays (et bientôt 15)

      • Alpha dit :

        Précision :
        Oui… 13 autres pays dont les gouvernements ont financé le F-35, et dont les industriels ont participé à différents niveaux à son développement sous maitrise d’oeuvre L.M., ne pas l’oublier … 😉
        Et donc évidemment, difficile après de dire « on s’est planté ! » , d’autant que sans aucun doute, la com des pays partenaires doit être contractuellement très encadrée…

  3. Titeuf dit :

    Aller… encore une grosse mer.. pondu par l’Europe…
    Un truc inutile,avec un appétit d’ogre pour un résultat décevant…
    Et il y en a qui se gargarise encore avec ce programme…
    C’est a en pleurer…que de temps perdu…
    l’Europe…une chimère…

    • Bomber X dit :

      Attention: UE et Airbus ne sont pas liés. Un pays n’appartenant pas à l’UE peut participer a Airbus (qui s’est construit hors UE).
      Beaucoup de gens font la confusion entre les deux entités et certains pro européen malhonnêtes profitent de cette confusion pour mettent le succès d’Airbus sur le compte de l’UE.
      Cela dit, pour en revenir a votre propos (auquel j’adhère) on retrouve dans Airbus les tropismes propres à l’UE des pays concernés : hégémonisme allemand sur les postes clefs et la gouvernance, volonté de pillage technologique des allemands et des espagnols, atlantisme forcené qui feront tomber toute percée technologique dans les mains des américains et européisme idiot des politiques français qui se croient dans un monde de bisounours européens.

  4. Bricoleur dit :

    Un Eurodrone plus lourd qu’un Rafale … Je suis tombé de mon siège (non éjectable). Et ceci uniquement de la faute des Allemands pour des question d’ordre civil. Et 15 ans de délai de réalisation mini, puisqu’à ce jour, on a toujours pas de moteur. Là, il faut arrêter le délire ! Et continuer à acheter US.

    • Jacques999 dit :

      C’est le temps que nécessite l’industrie allemande pour se mettre à niveau et faire son propre projet ensuite à l’export. C’est bien calculé, l’industrie française pouvait mettre sur le marché un produit compétitif rapidement, c’est raté. Un concurrent de moins pour les allemands sur le marché européens.
      Rien n’est au hasard. Idem les allemands et espagnols savent très bien que les français (seulement eux) ont besoin du ITAR Free ; comme par hasard, pas de soluton pour un moteur classique.

      Je reprends le commentaire d’un des forumeurs, il n’y a que les français qui lisent ces collaborations comme un projet de coopération politique. Les autres pays ont une lecture exclusivement industrielles et économique de la collaboration. Si la logique accouche d’un Airbus, c’est bien ; mais le but n’est pas de fabriquer Airbus. Une fois qu’on a compris ce point, on s’offusque moins de prétendues « trahisons » qui n’en sont pas (juste des jeux de pouvoir d’entreprises) ; et éventuellement les français se feront moins rouler dans la farine. Le plus dur est pour les politiques qui veulent donner cette image prestigieuse de faire l’Europe, ce qui les conduit à des choix qui les rendent faibles dans la négotiation.

      • Fred dit :

        @ Jacques999

        « si la proposition Avio est soumise à la réglementation ITAR, elle est inacceptable pour les quatre pays coopérants » Joël Barre

    • NRJ dit :

      @Bricoleur
      L’eurodrone, c’est 11t à charge maximale, contre 24.5 t pour un Rafale….

      Par ailleurs je vous rappelle que les allemands ne sont pas les seuls à décider, puisqu’ils n’ont que 31% du pouvoir décisionnel sur l’Eurodrone. Donc c’est également la volonté des italiens et des espagnols. L’un ou l’autre, voire les deux et même éventuellement la France.

      « Et continuer à acheter US. ». J’espère que vous n’êtes pas français…

      • Mat49 dit :

        @ NRJ vous n’avez pas lu l’article sous lequel vous écrivez qui dit ceci: « étant donné qu’il n’y a pas encore d’accord, pour le moment, sur la motorisation de l’EuroDrone qui, selon les spécifications adoptées à la demande de l’ALLEMAGNE, devra être doté de deux turbopropulseurs ».

        Nous avons cédé pour éviter d’avoir à financer seul le programme. Résultat comme le dit cet article (http://www.opex360.com/2020/02/25/eurodrone-la-france-ne-sacrifiera-pas-les-capacites-de-ses-armees-sur-lautel-des-interets-strategiques-europeens/) cela engendre des problèmes: »En raison des exigences ALLEMANDES, il s’agit de mettre au point un drone d’une masse de plus de 10 tonnes et disposant d’une double motorisation. Ce qui ne pourra que faire AUGMENTER les coûts d’exploitation et REDUIRE dans le même temps ses chances à l’exportation, pourtant ESSENTIELLE à l’équilibre économique de ce projet. »

        Là c’est indiscutable.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Sauf que l’Allemagne n’a pas la main toute seule pour imposer des spécifications. Elle assure 31% du financement, donc il lui faut le soutien de l’Italie, de l’Espagne ou de la France. Ils peuvent pousser leurs spécifications, mais ils ne peuvent pas les imposer unilatéralement. Après concernant les spécifications que vous mentionnez, dont au premier chef la double motorisation, on s’aperçoit que l’Italie a déjà des drones Male dans les carton, par exemple. Il s’agit de drones Hammerhead… bimoteurs.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ relisez les articles. Le nom du pays qui a fait du chantage au retrait est écrit noir sur blanc.

          • Alpha dit :

            @NRJ
            « l’Allemagne n’a pas la main toute seule pour imposer ses spécifications ».
            Vite dit : Déjà, c’est elle qui a mis le plus d’argent sur la table dès le départ, et elle envisage d’en commander le plus grand nombre d’exemplaires… Et à ce titre, c’est bien elle qui a imposé la double motorisation.
            Elle dispose donc d’un pouvoir de blocage administratif ou technique.
            La preuve ? Actuellement, ce sont bien les Allemands qui bloquent un armement de l’Eurodrone, non ?…
            Et l’Allemagne détient 50 % du programme… Ca aide !
            https://www.aerospatium.info/drone-euromale-peine-sortir-orniere/
            Pour le Hammerhead. Ce n’est que le développement d’un drone à partir d’une cellule d’avion existante.
            Oui, il est dans les cartons le drone bimoteur Hammerhead… (qui a de la gueule soit dit en pensant et qui aurait mérité un avenir européen…) Et dans les faits, la force aérienne italienne utilise des Predators et Reaper… monomoteurs ! Moins lourds, et moins chers… ce que cherchent visiblement la majorité des armées…

          • Mat49 dit :

            Alpha bien vu chiffre de 31% archi bidon: »le projet, dont Airbus est le chef de file industriel (50 %), avec comme partenaires Dassault Aviation (35 %) et l’italien Leonardo (15 %) ».

            Donc NRJ lache des énormes contre vérités, comme d’hab j’ai envie de dire…

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Airbus est le chef de file industriel (50 %), avec comme partenaires Dassault Aviation (35 %) et l’italien Leonardo (15 %) ».

            Donc NRJ lache des énormes contre vérités, comme d’hab j’ai envie de dire… ».
            Euh, c’est moi où vous êtes à 100% dans le faux ???

            Vous confondez (consciemment, car je ne peux pas croire que vous êtes idiot au point de ne pas le voir) les « allemands », donc la nation allemande représentée par son gouvernement qui pousse des spécifications de l’Eurodrone et Airbus, qui est une entreprise européenne (et en particulier germano-espagnole pour sa composante de Défense) qui répond au cahier des charges demandé par les gouvernants.

            Ce n’est pas ça la contre-vérité ???

            Pour ma part je me base sur le financement pour indiquer que l’Allemagne n’a que 31% du pouvoir décisionnel : c’est le financement qu’elle accordé à l’Eurodrone:
            https://www.google.com/amp/s/www.bfmtv.com/amp/economie/entreprises/industries/ce-que-l-on-sait-du-male-le-drone-militaire-europeen-devoile-a-berlin_AN-201805020193.html

            C’est la part qu’elle a de l’Eurodrone selon Latribune :
            https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/drone-male-l-allemagne-sera-le-leader-du-programme-europeen-513982.html

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Si j’en suis lesechos, l’Eurodrone devrait être armé. Sinon le projet aurait été arrêté par le Bundestag au dernier vote.

            Je vous laisse lire ma réponse à @Mat49 concernant les 50% d’Airbus qui serait, selon vous, 50% pour l’Allemagne.

            La possibilité que l’Italie n’ait peut-être pas plus les moyens que la France, pour développer un drone Male vous aurait elle échappé ?

            Sinon le Telemos conçu par BAE et Dassault était bimoteur. Mais peut-être que les gars de Dassault sont des imbéciles pour avoir soutenu une solution que vous considérez coûteuse, encombrante et sans intérêt….

          • Mat49 dit :

            @ NRJ c’est vous qui inventez des choses car j’ai bien dis d’Airbus qu’il était chef de file et avait 50%. Je n’ai pas dis l’allemagne a 50%.

            C’est venir dire que l’allemagne n’a que 31% du programme et du finacement à l’heure actuelle qui est une contre vérité. Le financement de 2018 a évolué depuis. Il faudrait avoir les chiffres de 2021 mais si Airbus a 50%, cette entreprise dont le siège de la division aéronautique est en allemagne, a plus que 31% du programme et donc le pays où elle se trouve a plus que 31% des retombées industrielles. Retombées qui ne sont pas exactement corrélées avec le financement des pays mais qui dépendent de ce qu’à l’entreprise.

            Dans tous les cas le programme ne peut pas se passer de l’allemagne. Si elle sort les autres doivent payer plus pour mener à bien le programme.

    • Wagdoox dit :

      La vous comparez le poid a pleine charge de l’eurodrone contre celui a vide du rafale.
      En mtow l’euro est donc a 10 et le raf a 24,5 tonnes
      On a deja acheté us. Le probleme c’esr surtout que personne n’a la responsabilite integral de ce programme resultat oups on a oublie le moteur chef.
      Je vois bien le scaf sans roues et verriere.

  5. Mat49 dit :

    Quel erreur d’avoir refusé la coopération avec les anglais plus le Voltigeur comme solution d’attente.

    • LOUIS XIV dit :

      C’est vrai : il y a beaucoup de choses qui militent pour des coopérations renforcées avec les anglais : sans remonter à l’Entente cordiale, on peut parler de culture militaire très proches : c’est quand même le seul pays du monde avec lequel nous partageons nos secrets nucléaires. Maintenant, l’Angleterre une ile et la France ayant une frontière commune avec l’Allemagne (pas de bol), certaines décisions se comprennent mieux. Aujourd’hui comme hier, l’Histoire est la fille aînée de la Géographie.

      • Lothringer dit :

        Non, nous ne partageons pas de secrets nucléaires avec la GB.
        La GB est inféodée aux USA concernant ses vecteurs nucléaires.
        Toutefois, nous avons récemment accordé un accès à la GB à nos super-calculateurs pour qu’ils puissent réaliser leurs simulations mathématiques.

      • NRJ dit :

        @Louis xiv
        Vous oubliez que notre conception de la souveraineté n’est pas la même (mais alors pas du tout) que celle des anglais.

        Les anglais ont acquis le F-35, chose rédhibitoire pour faire un SCAF avec eux. Concernant nos dernières collaborations, elles ont presque systématiquement été des échecs avant même de commencer : FCAS, Porte-avions, Telemos pour les plus importants. Il n’y a que dans les missiles se la coopération a été a peu près efficace. En comparaison, on se rappellera qu’on a fait le NH90 et le Tigre avec les allemands, deux programmes bien plus ambitieux, même s’ils ont des problèmes (en même temps, est ce anormal d’avoir des problemes dans un programme militaire, surtout s’il est fait en coopération ?)

      • Vinz dit :

        Ah justement concernant l’Histoire :
        « En qualité de Français, de représentant du peuple, je déclare que je hais le peuple anglais. » et même : « Je déclare que j’augmenterai autant qu’il sera en moi la haine de mes compatriotes contre lui. Que m’importe ce qu’il en pense ! Je n’espère qu’en nos soldats et en la haine profonde qu’ont les Français pour ce peuple. »
        Voilà. D’ailleurs ce même fils des Lumières disait : « Le peuple hait tous les excès » – lui qui s’en garda d’un seul donc.

        • Ysgawin dit :

          En tant que rugbyman, j’approuve ce discours !

          Second degré bien sur… Quoi que !

          • Vinz dit :

            Mais ce sport est anglais !

            En qualité de sportif je déclare que je hais les Anglais 🙂

    • NRJ dit :

      @Mat49
      Pourquoi une erreur ? Je vous rappelle deux choses:
      1) C’est les anglais qui ont laissé tomber le Telemos pour acheter des Reaper.
      2) Le Voltigeur aurait démarré avec le livre Blanc de 2013. Un livre blanc qui, si vous vous rappelez, nécessitait avant même de rajouter une charge nouvelle comme un drone Male de devoir vendre une partie de l’armée via les sociétés de projet.
      On n’a simplement pas les moyens de faire un drone Male en solo en plus des autres programmes. On peut faire un drone tactique, car c’est moins coûteux. Mais pas un drone Male.

      Tout ce qu’on peut regretter, c’est les réductions de budget, en se rappelant qu’il y avait une certaine logique à les faire (du moins sous Sarkozy, sous Hollande, c’était beaucoup plus discutable),

      • Mat49 dit :

        @ NRJ

        1) Hollande a remis à plat le dossier des drones et nous avons nous aussi acheté américain finalement

        2) Le Voltigeur était lancé avant le LBM de 2013 et aurait été fait à la place de l’achat des Reaper.

        Ce n’était pas un drone Male tel que ce que nous voulons faire actuellement. Le Voltigeur était en effet un Heron TP produit en France et désigné drone MALE inérimaire. Mais avec ses 4,6 tonnes il est deux fois plus léger que le projet actuel Franco allemand. Vous confondez avec les programmes de drone en cours. Le voltigeur n’était qu’une solution d’attente pour éviter d’acheter américain.

        Voici la citation de l’article de la Tribune: »Ce n’est en juillet 2011 que la France choisit officiellement l’industriel qui fabriquera le drone MALE intérimaire. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, décide lors du Comité ministériel d’investissement (CMI) l’entrée en négociations avec Dassault Aviation. L’avionneur devra fournir aux armées françaises en 2014 un système de drones, baptisé Voltigeur, selon le communiqué du ministère de la Défense. Un choix qui devrait permettre à l’avionneur « de commencer à structurer une filière industrielle en préparation du futur système de drone Male franco-britannique ». Dans la foulée, Israël Aerospace Industries (IAI) vend à la France la plate-forme Héron TP, qui sera francisée par Dassault Aviation, pour environ 500 millions de dollars, selon des responsables d’IAI. »

        Le Voltigeur était lancé et les fonds débloqués, donc cela n’aurait pas été compliqué. C’est Sarkozy qui l’a lancé d’ailleurs malgré les restrictions de budget qui n’ont pas affecté les drones. Ce qui est logique car nous avions un manque bien trop criant alors que nous avions une petite opération symbolique en Afgha.

        Hollande n’a pas supprimé les budgets puisqu’il a acheté les Reaper donc il y a bien eu des crédits débloqués pour acheter des drones.

        Il a modifié la coopération sur le MALE en voulant coopérer avec les allemands.

        Il ne faut pas tout mélanger. C’est expliqué dans l’article de la tribune que vous citez tout le temps d’ailleurs.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « 2) Le Voltigeur était lancé avant le LBM de 2013 et aurait été fait à la place de l’achat des Reaper. ». Le voltigeur était lancé en 2013, mais le financement devait être apporté par la LPM de 2013. Une LPM qui, on l’a vu, reposait sur des ventes de fréquence improbables et des sociétés de projets.

          « Hollande n’a pas supprimé les budgets puisqu’il a acheté les Reaper donc il y a bien eu des crédits débloqués pour acheter des drones. ». Sauf qu’il a fallu choisir la solution la moins chère. Le Drian avait le choix entre le Heron TP/Voltigeur, et le Reaper. Il a choisi le Reaper qui était moins cher, plus performant, et qui arrivait plus vite. Vous n’ignorez quand même pas que le coût pour le budget de la Défense est plus élevé entre développer un drone de A à Z et en acheter un sur étagère ? Sans compter les délais…

          « Il a modifié la coopération sur le MALE en voulant coopérer avec les allemands. ». Oui, il l’a refilé à son successeur, comme l’avait fait Sarkozy en son temps.

          • Mat49 dit :

            Relisez la chronologie des faits… « entre développer un drone de A à Z » nous n’aurions pas développer le Voltigeur de A à Z.

            « Oui, il l’a refilé à son successeur, comme l’avait fait Sarkozy en son temps. » Non

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « nous n’aurions pas développer le Voltigeur de A à Z. ». Ah si. Ou alors le Voltigeur ne serait resté qu’un drone israélien pas plus francisé que le Reaper, mais en revanche plus cher et moins performant.

            « « Oui, il l’a refilé à son successeur, comme l’avait fait Sarkozy en son temps. » Non ». Ah bon
            ? Le Drian a débloqué des fonds pour lancer l’Eurodrone ? Première nouvelle.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ non comme vous l’indiquez vous même le Voltigeur était basé sur une cellule israélienne.

            « Oui, il l’a refilé à son successeur » Il a perdu les élections.

      • Mat49 dit :

        Donc pour moi il valait mieux faire le Voltigeur. C’était ça ou acheter des reaper. Dans les deux cas il y aurait eu un programme de MALE pour les remplacer.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Vous semblez ignorer que le Voltigeur n’est ni plus ni moins un Heron-TP francisé, comme les derniers Reaper que l’on a acquis (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130611trib000769693/drones-male-la-france-volera-americain.html).

          Quant à son intérêt, il a également été évalué par le Sénat en 2011, et ses conclusions sont sans appel: plus cher, moins performant, et sans intérêt industriel crédible pour Dassault (qui, on peut supposer, récupère cependant probablement une partie de la somme au nom d’une « francisation » du drone): https://www.challenges.fr/entreprise/le-senat-dezingue-le-drone-de-dassault_1319

          Bref, le Voltigeur n’a pas plus d’intérêt que le Reaper pour l’industrie française, il est plus cher, et il est moins performant.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Vous semblez ignorer » Regardez mon message ci-dessus du 6 juillet à 21h55.

            Le Sénat a dézingué une solution d’attente oui et alors. C’était sans doute mieux d’acheter les reaper selon vous.

          • Mat49 dit :

            Et tout cela concerne une solution d’attente.

        • Alpha dit :

          @Mat49
          Pour le Voltigeur : Dans les faits, il y avait 2 propositions de Dassault (et donc 2 Voltigeurs…), qui ne devait effectivement n’être que des solutions intérimaires.
          – Une sur base de F-Heron TP comprenant juste les moyens de communication spécifiquement français et européens
          -L’autre, aussi sur base F-Heron TP « francisé », avec toute sa charge utile de capteurs et armement (?), moyens de communication français (une sorte de « coquille vide » en somme…), qui aurait nécessité d’attendre encore 2 ans de plus pour valider l’intégration de ces équipements.
          La première version était loin d’être satisfaisante, et la seconde, était trop chère et arriverait trop tard. Dans les deux cas, les performances attendues n’étaient pas très bonnes. Résultat : Aux oubliettes !

          • Mat49 dit :

            @ Alpha dans tous les cas un MALE devait arriver rapidement pour les remplacer. Et je ne vois pas trace des deux propositions de Dassault. Il était acté qu’il s’agissait d’une solution d’attente.

          • Alpha dit :

            @Mat49
            Il faudrait que je retrouve des liens sur ces deux propositions, qui n’étaient effectivement, que de l’intérimaire.
            Mais je constate que je me suis un peu mélangé les pinceaux :
            La première version, peu modifiée, devait être disponible 2 ans après la commande.
            – La seconde, plus « francisée », il fallait compter deux ans supplémentaires, soit 4 ans après la commande (!!!), le temps d’intégrer et qualifier les matériels…

          • Alpha dit :

            @Mat49
            Ah ! j’ai trouvé un article qui évoque ce que je dis…
            « Le Voltigeur pourrait être disponible deux ans après la commande si le drone israélien de base n’est pas modifié. Pour une version plus « francisée », il faudrait attendre jusqu’à deux ans de plus. »
            https://www.challenges.fr/entreprise/eads-ou-dassault-qui-va-gagner-la-guerre-des-drones_4762

          • Mat49 dit :

            Alpha merci pour le lien. Dans la mesure où c est une solution d attente cela ne modifie pas mon opinion.

      • Vinz dit :

        « On n’a simplement pas les moyens de faire un drone Male en solo »

        Qu’est-ce qu’il y aurait de « science de la fusée » d’un drone MALE qui serait hors de notre portée technique et financière ?

  6. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Pour le moment, aucune solution satisfaisante n’est en vue pour la motorisation de l’EuroDrone ]

    Safran™ ; Avio™ ?
    Laissons faire les pros ! ;0)
    https://www.aa.com.tr/en/turkey/turkish-made-engine-to-power-countrys-uavs/2024035

  7. blavan dit :

    Il faut arrêter au plus vite ce puits sans fond. Ce drone par son prix sera inexportable et tout armement inexportable , n’a aucun intérêt à être développer. Il va falloir un jour dire stop à ces projets qui sont lancés par des gouvernements qui ne seront plus aux affaires quand il faudra passer à la caisse.

  8. Gillermo dit :

    Ceux qui seront le plus dans la m….c’est nous ! Parce que les autres partenaires n’auront aucun scrupule à se fournir aux USA ! On finit par se demander si il n’y a pas la CIA derrière l’Europe !

    • Fred dit :

      @ Gillermo

      C’est pas comme si nous avions refusé le Talarion et acheté des drones américains ;o)

    • Lothringer dit :

      La CIA est un outil. La puissance publique qui l’anime , c’est les USA. « Mal nommer les choses…….etc…… ».

      La parabole du petit oiseau , dans le du film « Mon nom est Personne » :

      Un oisillon est tombé de son nid. Il est apeuré, il a froid, il est seul. Une vache entend ses cris. Elle s’approche et comprend le problème de la situation. Elle se tourne et fait tomber une grosse bouse sur l’oisillon. Le petit oiseau est au chaud et caché , et émet un piaillement de satisfaction.
      Un loup ou un coyote s’approche, attiré par les cris du petit oiseau. Il sort le petit oiseau de sa bouse, lui donne 2 baffes pour le nettoyer , et….le mange.

      moralité :
      « ceux qui te mettent dans la merde ne le font pas toujours pour ton malheur, et ceux qui te sortent de la merde ne le font pas toujours pour ton bonheur »

  9. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    « ne vont-ils pas à l’encontre de l’exigence de furtivité ?  »
    en même temps si les missions sont de bombarder des djiadhistes…
    il faut arrêter de tout miser sur la furtivité…

  10. Lotharingie dit :

    « ………….Cependant, la Direction générale de l’armement aide « Safran Helicopters Engines à formuler la proposition la plus compétitive et attractive possible », y compris financièrement. « Nous leur avons suggéré de rapprocher leur projet de moteur d’un futur moteur susceptible de remplacer les moteurs Pratt & Whitney sur les avions Daher », a confié le DGA……… »
    .
    Le TBM 940 de Daher, dernière évolution de la série 900 est un avion fort intéressant.
    .
    « ……….Le 9 mars 2019, le TBM 930 immatriculé N444CD bat le record de la traversée de l’Atlantique Nord (New-York – Le Bourget) en monomoteur en 8 heures 36 minutes9. Il aura été 4 fois plus rapide que le premier record de Charles Lindbergh sur ce parcours………. »
    .
    « …………….En février 2021, la Direction générale de l’armement annonce l’achat de 4 TBM-940 pour 21,8 millions d’euros destiné au DGA Essais en vol…………. »
    .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Daher-Socata_TBM_900

  11. Auguste dit :

    On n’a parlé du prix du bébé.Il couterait le prix d’un Rafale,2 fois le prix d’un Reaper.
    PS: »le moteur Avio a des composants GE et donc soumis à la règlementation ITAR ». Safran est partenaire 50/50 avec GE sur un nouveau moteur (RISE) : il sera soumis aussi à la « règlementation »?

    • Lothringer dit :

      Safran est partenaire GE pour les gros moteurs civils Airbus/Boeing, au travers de la co-entreprise CFM-International.
      Pour le reste, Safran a ses propres produits et R&D sur d’autres moteurs : les réacteurs militaires, et d’autres moteurs civils , dont le SilverCrest qu’il n’a pas réussi à finaliser dans les temps pour Dassault-Falcon-5x (2018) et Cessna (2019) ; à ce jour il semble donc que le SilverCrest n’ait pas été produit industriellement et reste bloqué au stade de prototype finalisé (pour le Falcon-10x à long rayon d’action, Dassault a retenu un moteur Rolls-Royce qui est 2x plus puissant).
      Ils bossent également (parfois en collaboration) sur des projets de turbopropulseurs optimisés 100% européens.

    • Plusdepognon dit :

      @ Auguste
      Le contrat Eurodrone, une commande de 20 systèmes (dont 7 pour l’Allemagne, 5 pour l’Italie, 4 pour l’Espagne et 4 pour la France), soit 60 drones en tout, pour 7,1 milliards d’euros.

      Soit 118 millions d’euros le drone, avec 5 ans de support compris.
      À ce prix-là, personne n’en veut…

      Le nombre de pays qui utilisent des UAV est en constante augmentation, force est de constater que la Chine et la Turquie sont bien présentes sur ce segment:
      https://mobile.twitter.com/RikeFranke/status/1406906063761428482

      • Vinz dit :

        Mais qu’est ce qui justifie dans ces machines de tels prix exorbitants ? Mystère impénétrable pour mézigue.

  12. philbeau dit :

    Petit à petit , la réalité finit par s’imposer : une Allemagne arrogante qui , devant une France pleurnicharde en la personne de ses derniers dirigeants ,qui ont renoncé à défendre les intérets de nos industriels pour essayer de faire vivre leur chimère de défense européenne , essaye de tirer les marrons du feu , laborieusement , pour les siens qui , la preuve en est , ne sont pas à la hauteur . L’Eurodrone est la quintessence de cette impasse , et aurait dû être depuis longtemps une ligne rouge pour la partie française . Il faut reconnaître que les allemands ont pris le mors au dents depuis l’arrivée de Macron et de son hyper activisme européiste , et le lancement (?) du programme Scaf . Au bout de ce chemin de croix de la « coopération »sous l’égide du « couple franco-allemand , la lumière finirait-elle par se faire jour chez nos responsables égarés ?
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/excedee-par-l-allemagne-la-france-descend-du-programme-maws-avions-de-patrouille-maritime-888435.html

  13. Qui ça ? dit :

    HS (quoique) : Selon le journal La Tribune, suite à l’achat de P-8A Poseidon de Boeing par l’Allemagne, la France se retire du projet d’avion patrouilleur maritime MAWS, et veut développer en solo son propre avion à partir du Falcon 10X de Dassault.

  14. ron7 dit :

    Encore un dossier franco-allemand… à jeter !
    Comme on n’a pas de moteur ! Que faire ??

    On refait le match, pour un drone monomoteur avec le Silvercrest de Safran pour un engin Mach 0.90 !
    Le Silvercrest, est Itar Free ! Prévu à la base pour Dassault… Falcon 5X, et le Cessna Hemisphere !

    Ah, oui prévu pour les 2 machines citées, et… ça n’a pas eu de suite !
    Problème : C’est un gros moulin quand même… Quelle gueule va avoir ce drone !
    L x l… 1.90 m x 1.08 m ! Oups
    ___
    Sinon, on achète des moteurs turcs de drones turcs, qui sont – je crois – Itar Free !

    Comme dirait Dany Boon… Je vais bien, tout va bien !
    Ah, l’Europe, l’Europe !!

    • Fred dit :

      @ ron7

      Le Silvercrest a été abandonné parce-que ce fût un échec technologique.
      Rq. Un échec franco-français, et pas européen.

      • ron7 dit :

        Le Silvercrest !
        Vrai : Echec à la base, mais il semble que maintenant il fonctionne !
        Des infos !?
        Mon ton humoristique indique, qu’un tel « moteur » n’est pas fait pour un drone bien sûr

      • Lothringer dit :

        Il fut un chemin de croix dans sa mise au point. Quand un problème était réglé, un autre sautait aux yeux. Finalement il semble qu’il fonctionne….mais trop tard les prospects ont (légitimement) perdu patience.
        Le bon côté de la chose, c’est que la France dispose souverainement , dans ses cartons, d’un vrai réacteur civil de classe moyenne (45kN) pour le cas où…..
        Comme dans tous les processus de R&D ex-nihilo, on tâtonne et on se prend des claques. Mais on avance.
        A-priori il fonctionne pour de vrai.

      • Alpha dit :

        @Fred
        Réducteur …
        Dassault a lâché le Sivercrest, car celui-ci connaissait des retards de développement.
        Textron, filiale de Cessna, a quant à lui suspendu le développement de sa gamme Hémisphère en raison de la crise sur le secteur de l’aviation d’affaire. Et pourrait reprendre son développement en 2023…. avec le Sivercrest !
        D’ailleurs, ce dernier n’est pas abandonné pour autant : SAFRAN l’utilise comme plateforme de R&T, et désormais, les tests effectués sont supérieurs aux attentes !
        Donc, affaire à suivre !…

    • EchoDelta dit :

      C’est pas des moteurs turques mais des moteur de BRP, initialement Rotax, le roi autrichien du moteur à piston pour avion léger.

  15. Olivier dit :

    Bonjour, c est incompréhensible tous ces programmes militaires qui prennent du retards à cause des uns et des autres j espère que la Turquie n’a pas envie de venir titiller les défenses européenne car si non on va avoir des soucis!! Ha moi je veux un moteur moi j’en vues deux??? Je veux in avion comme ça et moi comme ça ? ?? Ha elle est belle l europe! !!??

    • blavan dit :

      @olivier. C’est tout ce que vous trouvez comme argument , pour justifier nos programmes d’armement , l’attaque de la Turquie. Fabriquez-vous d’autres ennemis, mais pas la Turquie. Si la Turquie voulait nous attaquer, elle n’aurait pas besoin de nous bombarder , il lui suffirait de laisser partir les millions de migrants qu’elle héberge. Pour en revenir au drone, les allemands font tout pour stopper car ce « bidule » sera invendable à l’export et ne convient plus au marché.

  16. mitridate dit :

    Français, pourriez arreter de vous proterner devant les decisions allemandes de son parlement qui conditionnent tout le programme. Exitez nom de Dieu

    • Fred dit :

      @ mitridate

      Marrant, ça commence comme un discours dans le style de Pétain, puis ça s’inverse :o)
      [ne rien y voir de méchant de ma part]
      Mais tu parle de quel point de vue, au fait ? Mithridate* : Grec, Turc, Arménien, Géorgien, Iranien, Italien, franco-britannique … ? Y’en a un stock de Mithridates dans l’histoire.

      https://www.youtube.com/watch?v=nQU0xOzC8YY

      * la graphie sans « h » étant italienne (opéra)

      • Czar dit :

        « la graphie sans « h » étant italienne (opéra) »

        ou bouffonne. (ceux qui ont suivi le forum comprendront)

        • Sorensen dit :

          L’orthographe de la langue Italienne respecte la prosodie Romane, dont elle est l’Héritière. D’où l’excellence de cette langue.
          Le Français lui est irrégulier et ne se base que sur une érudition capricieuse, démonstrative, privative, arbitraire. Le Français est à l’Italien ce qu’un fruit en cire est à un fruit biologique.

  17. farragut dit :

    Puisque l’Europe en est à définir la « taxonomie » des énergies écologiques ou pas, comment appelle-t-elle un (euro) drone MALE sans moteurs ?
    « Un planeur non armé de reconnaissance » ?

    Il va falloir de sacrés « thermiques » (énergie éolienne « totalement propre »!) pour faire grimper ce bousin de 10 tonnes !
    Mais après tout, les allemands sont des champions de la construction de planeurs civils, et aussi des moteurs Diesel « propres » à régulation électronique permettant de bénéficier des subventions publiques.

    Volkswagen peut bien nous faire un système de treuil à moteurs Diesel -ou au gaz russe) respectant les normes écologiques de l’UE pour mettre en l’air un planeur lourd, qui n’en sera que plus léger puisque le(s) moteur(s) reste(nt) au sol 😉

    Avec une rampe et des moteurs fusée Walter sur un premier étage réutilisable (donc non polluant car recyclable), on peut même en refaire un planeur suborbital, genre Sänger II.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A4nger_(v%C3%A9hicule_spatial)
    Les allemands tiennent enfin leur revanche sur la navette Hermès !

    Sinon, avec un M-51 comme booster, on peut aussi en faire un planeur hypersonique…
    Ah non, « Opex360 » me dit que c’est déjà un projet français, le V-Max ! 😉
    http://www.opex360.com/2021/04/27/vers-un-essai-imminent-de-larme-hypersonique-francaise-v-max-ou-du-missile-balistique-m51-3/
    https://www.lopinion.fr/edition/international/defense-france-veut-planeur-hypersonique-175912
    Et autrement, avec un moteur « Sabre » (anglais), ce serait pas encore plus « européen » et ITAR-free ?
    http://www.opex360.com/2019/11/06/le-moteur-sabre-de-reaction-engines-a-franchi-une-etape-cruciale-qui-ouvre-la-voie-au-vol-hypersonique/

  18. werf dit :

    Quand on voit la Turquie faire des drones « combat proven » et que nous en sommes là, il faut vraiment réformer la DGA. Il y a trop d’anciens officiers supérieurs liés aux industriels qui poussent à la consommation de crédits pour des projets trop ambitieux mais peu réalistes compte tenu des besoins urgents des armées françaises. Quelle suffisance française d’avouer qu’ils ne se sont pas occupés du problème des moteurs… Cela vaut des sanctions pour les décideurs y compris du DGA.

    • Fred dit :

      @ werf

      Les drones turcs ne sont pas des MALE (ni des femelles d’ailleurs).
      L’Eurodrone tends d’ailleurs nettement vers un HALE.

    • blavan dit :

      @Werf.Tout à fait, on fabrique des besoins, on fait du lobbying pour les refiler au ministre et au président qui ne seront plus aux affaires quand, il faudra passer à la caisse. La cerise sur le gâteau, c’est quand on arrive à investir suffisamment sur un projet , pour que son abandon coûte plus cher que sa réalisation.

    • FredericA dit :

      @werf : en même temps, la Turquie ne produit pas d’avion de combat, de frégate, de porte avions… alors réformer la dga sur le simple fait qu’un pays à une compétence que la France ne possède pas, comment dire…

  19. Carin dit :

    Les acquéreurs pourraient avoir le choix de la motorisation… comme sur les lignard..
    bon d’accord, les américains imposeraient le Avio aux autres partenaires (Allemagne, Espagne) qu’ils contrôlent, mais pour nous et l’export (éventuel???) un choix de motorisation serait un plus.

  20. DarkCed dit :

    Et dire que nous avions toutes les compétences pour en faire un nous même … Il est temps de notifier à Dassault la production d’une famille de drone allant du HALE à l’UCAV dérivé du Neurone. Le tout pleinement compatible avec le Rafale F4 histoire d’en vendre à nos alliés.
    La coopération outre rhin n’apporte rien de bon. Il faut miser sur nos champions et ensuite intégrer des partenaires si ceux-ci veulent venir humblement. Mais le projet ne doit pas dépendre de leur financement. Enfin bref on est pas sorti de l’auberge. Encore heureux qu’il n’y ait pas de réelles menaces.

  21. F90mbr dit :

    Pourquoi ne pas avoir investir sur un drône furtif basé sur le neuron et sans les allemands franchement la France et la dga a besoin d’un nettoyage de printemps, toute façons ça doit être les mêmes peintres qui ont validés le felin,….

    • FredericA dit :

      bah… peut être parce que le neuron est un ucav et non male 🙂 En outre, le neuron est le fruit d’une coopération internationale. La France ne peut pas disposer du fruit des travaux faits en commun comme bon lui semble.

      • F90mbr dit :

        Bah elle peut en tirer les conclusions et produire le siens , s’en parler de le faire en coopération avec les pays européens et non internationaux.
        De plus un ucav à une application plus importante que un male même si ceux ci sont important rien empêche de reprendre le voltigeur et de l’améliorer pour nous besoins spécifiques

  22. Thaurac dit :

    Sortons nous même un programme, plus petit, plus adapté, performant et qui nous aime nous suive, trop d’interne venants, et surtout l’allemagne qui pénalise le projet sur tous les angles.Si c’est pour sortir un mastodonte, dronisons un airbus !!!

  23. Royal Marine dit :

    Je ne comprends pas! Encore un projet sous maîtrise d’œuvre Airbus GMBH en perdition? Déjà très en retard, on s’aperçoit que les « meilleurs motoristes du Monde », comme ils se baptisent eux-mêmes, n’ont pas de moteur…
    M.rde, alors!
    Personnellement, je pense que nous devrions laisser tomber une bonne fois ces coopérations imbéciles, qui ne nous apportent que des ennuis, des retards, et nous coûtent en plus très cher!

  24. Bino dit :

    Pourquoi s’embêter à développer une motorisation pour un bousin qui va être produit à 5 exemplaires?
    J’espère que la France n’honorera pas ses commandes de ce truc. Les allemands ont bien l’habitude de réduire leurs commandes.
    Il faut prendre la techno qui est récupérable et faire son propre drone.

  25. Loufi dit :

    Le moteur Safran est un dérivé de moteur d’hélicoptère qui marche très bien. L’affirmation comme quoi il n’est pas bon est surprenante. Le problème est peut être a regarder du côté Airburne. Comme tout les programme militaires qu’ils mènent, ils sont pourris

  26. lym dit :

    C’est tout le programme qui n’est pas satisfaisant… alors apprendre maintenant que l’on n’a même pas de moteurs adaptés a un concept foireux n’est guère étonnant, même si cela démontre que la gestion est logiquement à l’image du reste: Pas de débouché, pas de moteurs adaptés ayant une chance d’exister! Une paille sans doute? Devoir en développer un spécialement (ou avec une synergie unique ayant une solution existante) risque de calmer ceux qui y croient encore…

  27. Un Français en colère dit :

    AIRBUS encore AIRBUS faites des godasses . Arrêtez le militaire . Sérieux encore les teutons ou tête de co…qui traînent les pieds . AIR machin aux ordres du gouvernement Allemand . Triste à quand nos couilles sur la table . Dassault et vive la compétence nationale le savoir faire de ce dernier n’est plus à démontrer . Seul c’est plus chère mais au moins l’europe de la défense illusoire et incompétence Airbus perpétuelle hors des programmes militaires . Airbus aussi mauvais que Lo .Martin

  28. Vinz dit :

    Sed persevare diabolicum.

    « Par ailleurs, le bien fondé de l’EuroDrone suscite toujours quelques doutes… »
    De l’art de manier la litote. Cassons-nous de cette couillonade hors de prix (Airbus of course), et rendons à l’épicière la monnaie de ses P8.

  29. Bob dit :

    L’AAE a validé la double motorisation, il n’y a pas que nos frères francs germains qui décident quand même. L’Eurodrone a été validé par le CEMA et CEMAE donc il n’y a pas de problème. Le souci est d’ordre économique car cela dépasse le budget initialement prévu donc soit on choisi un seul moteur mais il aurait fallu que l’AAE revienne sur sa décision, soit on achète sur étagères auprès de nos alliés turcs ou israéliens qui arrivent à gérer ces problèmes.
    Peut-être que nous pouvons juste faire quelques appareils de préséries puis commencer de suite la nouvelle génération de drones car tous les programmes d’armement sont prévus en 2035-40 mais il faut des androïdes maintenant et en 2040 on verra bien mais on prévoit quoi en 2030? Rien car il faut payer les actionnaires de la BITD de french connection? ou bien french black programm?

  30. Sun Tzu dit :

    Les allemands ont le même raisonnement que des fonctionnaires, ils suivent le formulaire et ne passent à la case suivante que si on a répondu à la question précédente et dans la mesure où le parlement allemand a donné son accord pour continuer : il fallait tout d’abord définir une taille de drone qui rentre dans les hangars (car ils ne vont pas voler, mais on les sortira de temps en temps avec un tracteur (elephant walk) pour montrer que l’on en possède bien et que l’argent prévu à servi à cela) ; puis lorsque la taille des ailes a été défini, ont choisi la longueur du drone avec la même procédure que précédemment ; puis on décide qu’il faudra deux moteurs pour des raison de sécurité (on oublie bien dur le cout d’achat et de MCO ; et au bout de quelques années on se rend compte que pour qu’il vole : il va falloir y mettre des moteurs (depuis le temps, on avait oublié…) un véritable « remake » des erreurs de l’A380 et du A400M. Une coopération devrait se faire sur l’étude des besoins, des solutions existantes, y compris des moteurs, puis la rédaction d’un véritable cahier des charges, avec la liste des solutions à développer ; alors on pourrait avoir une solution fiable et réaliste, établir un budget et un calendrier réaliste.

  31. ron7 dit :

    Quels sont les puissances et technologies, pour les Reapers (historique),
    Quelle puissance faut-il pour un Eurodrone, celui dont-on parle,avec ses 2 « moulins » !