La Russie dit surveiller le navire espion français Dupuy de Lôme près du détroit de Tatarie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

105 contributions

  1. Oeil de Moscou dit :

    Bonjour
    Seuls pour l’instant sont basés au Kamtchatka les sous-marins à propulsion nucléaire. Tous els autres sont à Vladivostok.

  2. Bob dit :

    Il est quand même relativement étrange que notre bâtiment se trouve près des mers russes et du Japon. C’est bien l’Indo-Pacifique mais nous avons principalement des relations avec l’Asie du Sud-Est et non le Japon ou la Corée.
    C’est peut-être lié aux opérations aériennes de l’AAE avec l’escale à Pearl Harbor et les récentes opérations navales russes près de Pearl Harbor. Les intérêts français sont quand même très éloignés de la mer d’Okhotsk, si on considère que Paris se préoccupe du la Nouvelle Calédonie et des îles Pacifiques françaises.
    La moisson servira peut-être à mesurer les essais de missiles boulava, ou à renseigner les nippons et coréens. Peut-être un lien avec le passage de l’Émeraude dans l’Indo-Pacfique.
    J’espère qu’il y a des FS dans le navire car avec les actes de pirateries, et les guerres hybrides, il pourrait se faire aborder pour une action de collecte de renseignement ou de rançon et cela avec une grande facilité.

    • HNY dit :

      La Marine Nationale peut agir là où bon lui semble, dans le respect du droit de la mer. Elle peut très bien se rendre près du Japon collecter du renseignement sans se justifier et sans que cela ait un rapport avec les intérêts français que vous pensez être plus au sud-est. Ni avec d’autres missions récentes.

    • Too dit :

      Sur cette zone précise, les intérêts Francais sont effectivement limité.
      Mais la Russie est une «  »menace »‘ (je met des guillemets hein…) pour l’europe. Si guerre il y avait, les engins Russes engagés serait aussi ceux qui sont dans le pacifique, d’ou le fait de connaitre le matériel qui n’est pas en Méditerranée / Atlantique le reste du temps.

    • Ératosthène dit :

      « Nous envouons chaque année notre navire, le Dupuy de Lôme, en Indo-Pacifique pour faire notre moisson et pouvoir échanger du renseignement avec nos alliés, »

    • précision dit :

      prendre d’assault un navire de la marine nationale en mer d’Okhotsk? rien à voir avec la guerre hybride ou la piraterie. Faut pas confondre la réalité avec la S-F.

    • wololo dit :

      Je ne comprend pas ce genre de commentaire. La France se doit de récolter des informations partout, observer les technologies rivales, évaluer et mesurer les menaces. Il ne s’agit pas seulement de se cantonner aux abords de nos territoires. Quand un sous marin neuf sort de Cherbourg il y a toujours des navires russes au large, est ce que vous vous demandez ce que font ces bateaux si loin de leur base?

  3. Alain d dit :

    Heureusement que la France a commandé deux autres navires de ce type, parce que la Mer d’Okhotsk, ce n’est pas la porte d’à coté…… de la Mer Noire, ni de la mer Méditerranée.
    Hein, on m’aurait menti ?

  4. Carin dit :

    Ça fait pas un peu léger 2 12,7 pour un bâtiment de cette importance?

    • HNY dit :

      Non. C’est entièrement adapté à sa mission et sa fonction.

    • Scipion dit :

      Si.
      Les navires Français sont souvent sous armés et je pense que ça finira par nous jouer des tours.

    • Too dit :

      Ce n’est pas un navire espion mais d’exploration.
      Différence de traitement par les différents pays vu que ce n’est pas un navire de guerre

  5. Bikoro dit :

    Un espion découvert n’est plus un espion.

  6. Czar dit :

    Il est bon que la Marine ait un bâtiment au nom d’Henri Dupuy de Lôme. c’est probablement l’un des plus grands ingénieurs navals de l’Histoire et il ne doit pas y avoir beaucoup de gens qui ont rendu plus de services à nos armes.

    • Scipion dit :

      +1
      Petit extrait de sa page Wikipédia:

      Il est l’auteur de nombreuses inventions dans le domaine de la construction navale, on lui doit notamment :

      le premier navire de ligne à vapeur au monde, le Napoléon, lancé en 1850.
      le développement du procédé de la cuirasse avec la « Gloire », premier vaisseau cuirassé d’Occident (1852).
      la conception, avec son ami Gustave Zédé, du premier sous-marin véritablement opérationnel, le Gymnote, lancé en 1888, soit trois ans après sa mort3.
      Son esprit inventif ne s’est pas limité au seul domaine maritime :

      Lorsque l’on songea à monter des canons de marine sur wagons, c’est Dupuy de Lôme qui en dessina les plans : le premier train blindé était né.

    • E-Faystos dit :

      @ Czar
      Ah?
      Du coup, je vais voir ce que le net à a dire à son sujet.

  7. Raymond75 dit :

    C’est vraiment inadmissible : les Russes, l’empire du MAL, devraient pourtant savoir que les Français, et plus généralement les Occidentaux, surtout les US et leurs supplétifs de l’OTAN, ont le droit et le devoir sacré d’espionner tout le monde, alors que l’inverse ne se fait pas.

    Ce peuple est vraiment primitif et inculte.

    • Lotharingie dit :

      Raymond75 :
      .
      « ……les Russes, l’empire du MAL, …………,Ce peuple est vraiment primitif et inculte…….. »
      .
      Mais Raymond, qui dit cela ?
      .
      Personne n’en veut, ou ne craint le peuple russe.
      .
      La Russie, économiquement parlant, n’est en fait plus qu’une  » grosse station service statique « pour ses pays limitrophes qui y viennent puiser l’énergie pour relancer la dynamique de leurs économies respectives ; ni plus, ni moins.
      .
      Cependant, l’autocrate kleptomane et sa clique mafieuse qui squattent le Kremlin, » perdent les pédales « , car ils n’arrivent pas à trouver les  » clefs  » pour sortir du marasme économique et sociétal la Russie, alors que ce pays bénéficiait autrefois de sérieux atouts.
      .
      Aussi, dotée d’un arsenal nucléaire et conventionnel vieillissant mais plutôt conséquent, il est normal que nous surveillons cette petite dictature en voie de sous développement, qui aujourd’hui est obligée de se vassaliser à une autre dictature voisine, beaucoup plus puissante, hégémonique et cette fois-ci réellement belliqueuse.
      .
      Et effectivement il n’y a plus rien à attendre de bon de la Russie, tant qu’une nouvelle équipe jeune, intellectuellement ouverte et entreprenante n’aura pas repris l’exécutif et le législatif russe en main.
      .
      Bien à vous.

      • Raymond75 dit :

        « effectivement il n’y a plus rien à attendre de bon de la Russie » je suis d’accord avec vous, en distinguant le peuple russe, qui subit, de son gouvernement maffieux, qui ne sait que soutenir les pires criminels du moment en se livrant à des crimes de guerre.

      • Patrice dit :

        je ne suis pas d’accord, car depuis des années l’otan s’étend vers les Russie, et les provocations de la France envers la Russie disposent d’une absence totale de conscience et d’intelligence de nos dirigeants et militaires : la seule menace pour la France provient des actions et provocations des USA et de la GB qui risquent de nous faire atomiser, il serait plutôt bine plus intelligent d’espionner les USA-GB-Australines qui si votre mémoire est défaillante ont voulu empêcher De Gaule de devenir le chef militaire de la France occupée, enfin les écoutes US contre l’Europe dont Sarkozy et Merkel devraient vous faire revoir votre dogmatisme anti-russe…

        • Lotharingie dit :

          à Patrice :
          .
          « …….je ne suis pas d’accord…… » : vous en avez le droit, car nous avons la chance de vivre dans une démocratie, où nous pouvons encore nous exprimer librement.
          .
          « ………. depuis des années l’otan s’étend vers les Russie,……. » : A qui la faute si quasiment tous les anciens pays du Bloc de l’Est se sont refugiés sous la protection de l’Ouest après la chute du Mur de Berlin ?
          .
          « ……les provocations de la France envers la Russie ……….. » : de quoi parlez vous exactement ?
          .
          « ………. si votre mémoire est défaillante……. » : soyez rassuré, elle ne l’est pas encore.
          .
          « ….les écoutes US contre l’Europe dont Sarkozy et Merkel devraient …………. » : la naïveté n’ai pas vraiment une de mes  » qualités » .
          .
          « …….. revoir votre dogmatisme anti-russe……..  » : assurément j’ai du mal m’exprimé : correction —> dogmatisme antidictatorial.

        • Guerik dit :

          l’Otan ne s’étend pas vers la Russie, elle détache des pays de la menace et de l’influence russe. C’est bien ça que les russes n’aiment pas , l’Otan n’est pas une menace pour la Russie, c’est un obstacle pour agir et influencer des pays limitrophes. Mais au lieu de se plaindre et faire passer l’Otan comme si ça serait une armée qui avancerait dans le but d’envahir la Russie, le Kremlin ferait mieux de remettre en question sa propre politique qui voit ces pays s’éloigner d’eux et ou aucun ne semble vouloir lui donner la main en considérant l’Otan comme une menace.
          Discours unilatéral, la Suisse ou l’Autriche sont entourés de l’Otan pourtant ils ne se sentent pas menacés par elle, n’en font pas une hystérie comme les russes qui veulent se faire peur, qui jouent un jeu d’un autre temps en rêvant de l’URSS, car le malaise et l’attrait de l’Otan repose sur eux et non pas d’une armée américaine conquérante qui a pour objectif de se « rapprocher » d’elle pour l’attaquer.

        • Pravda dit :

          L’Otan s’étend vers la Russie surtout par la faute des russes (du Kremlin), il ne s’agit pas d’une invasion mais d’une demande de pays souverains suite aux diverses invasions de l’ours, aigri d’avoir perdu son empire.
          Poutine ferait mieux de se pencher sur sa frontière orientale, c’est la seule menacée, mais il a trop peur de son puissant voisin et préfère la jouer « copains », on a vu le résultat d’une telle politique en 1941.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Poutine ferait mieux de se pencher sur sa frontière orientale, c’est la seule menacée, mais il a trop peur de son puissant voisin et préfère la jouer « copains », on a vu le résultat d’une telle politique en 1941. ]

            La nouvelle doctrine de sécurité Russe vient de recevoir l’imprimatur du Vojd . Toutefois elle n’est diffusé qu’au format .pdf
            Avant qu’elle ne soit diffusée sur support papier vous pourriez toujours prendre contact avec les services de kremlin.ru ou avec M. PATROUCHEV pour leur signaler ce manquement intolérable .
            Vous devriez même pétitionner avec d’autres doctes géopolitologues et géostratégies de ce forum à propos de cette  » menace Sibérienne  » .

            Révisez toutefois votre histoire avant d’intervenir , même sous un pseudo , sur des forums publics .

            Il se trouve que c’est justement l’assurance d’une non-intervention du Japon qui a permis à l’URSS de pouvoir planifier stratégiquement une guerre à l’Ouest , surtout lors de la bataille de Moscou .
            Si il y a un parallèle historique à faire , même -très- boiteux , ce serait celui-ci : Si à l’Est tout est calme , on peut s’occuper pleinement de l’Ouest .
            Puisque vous semblez aimer l’histoire et que manifestement vous soufrez de quelques lacunes je m’en va faire ma BA !

            Aujourd’hui Sputnik annonce que l’armée Russe vient de déclassifier des documents concernant l’opération PIKE , cad les projets Françouio-Britiches de bombardements de Bakou en 1940 .
            Ce n’est pas la peine de présenter ça comme de la propagande puisque c’est reconnu par tous les historiens et même le général André BEAUFRE s’est moqué en public avec mépris de ces projets dans une émission de la BBC  » The world at war  » datant des années 60.
            On les connait par ce que les archives du Quai d’Orsay et du GQG qui n’ont pas été détruites devant l’avancée par trop rapide des Panzer devant  » l’armée Ladoumègue  » ont été récupérées par les Allemands dans un wagons à la Charité sur Loire .
            Ça vaut le coup de lire ça : Elles étaient au milieu de bouteilles de pinard … On s’étonne juste de ne pas y avoir trouvé un jeu de belote et du Picon-Bière™. ;0)
            https://www.koikispass.com/laffaire-des-archives-secretes-de-la-charite-sur-loire/

          • Pravda dit :

            @DB. Parlez moi donc de 1939, de l’intervention russe en Pologne, de la tentative d’invasion de la Finlande (ce qui a amené les alliés à se pencher sur un plan d’attaque contre les soviets), avant d’accuser les forces franco-britanniques, afin de situer les choses.
            Puis du pacte germano-sovietique, ce que je rapproche aujourd’hui du pacte sino-russe, de la façon dont l’extrême orient russe voit des vagues de migrants chinois arriver, prémices d’une revendication et d’une intervention de Pékin dans les décennies à venir (je ne parle pas de Sibérie, et puisque vous aimez les leçons, je vous invite à ouvrir un livre de géographie, la Sibérie au sens russe du terme ne couvre pas la frontière chinoise mais se situe au nord de la frontière mongole)
            https://www.sciencespo.fr/ceri/fr/oir/dynamiques-religieuses-d-aujourdhui-en-siberie-du-centre-et-du-nord-ou-le-mythe-d-une-reminiscen

        • LucienB dit :

          Les Russes ne sont pas nos ennemis. Les pays qui font le plus de mal à la France sont la Chine, les États-Unis et l’Allemagne.
          La Chine en raison de sa concurrence économique agressive et déloyale qui a détruit les industries françaises (et une grande partie du monde).
          Les USA qui, chaque fois que possible, font tout pour saboter la France (et les autres alliés aussi), les Américains ne veulent pas avoir d’alliés, ils ne veulent avoir que des vassaux. Après Sarkozy, la France a perdu sa dignité et s’est comportée comme un paillasson américain.
          L’Allemagne est l’ennemi naturel de la France pour des raisons géopolitiques. Il ne s’agit plus d’une guerre militaire, mais d’un différend économique et technologique. Le succès de l’un est toujours l’échec de l’autre. Fait intéressant, les Allemands le savent et nous traitent comme des concurrents. Seuls les Français sont naïfs et croient au couple franco-allemand.

          • breguet dit :

            LucienB : Je partage votre avis et votre argumentaire mais avec un autre ordre: USA – Allemagne- Chine…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ , tant qu’une nouvelle équipe jeune, intellectuellement ouverte et entreprenante n’aura pas repris l’exécutif et le législatif russe en main ]

        Esprits de Navalny , Khodorkovsky et Galina Aquermanne sortez de ce corps ! ;0)

        • Lotharingie dit :

          Daniel BESSON :
          .
          « ………….Esprits de Navalny , Khodorkovsky et Galina Aquermanne sortez de ce corps ! ;0)………… »
          .
          Ou tout personnalité qui pourrait écarter définitivement le dictateur russe et sa garde prétorienne, afin d’apaiser les tensions stériles et inutiles entre l’UE et la Russie.

          • Gonfleur d'hél... dit :

            Khodorkovsky était prêt à céder des entreprises d’ordre stratégiques (énergétiques) à des intérêts étrangers est tout aussi coupable de trahison envers son pays que celui qui a autorisé la vente d’Alstom à GE.
            L’un n’a pas réussi et l’autre nous parle aujourd’hui de défense européenne après avoir réduit l’indépendance de la France en terme de souveraineté militaire, la vaste blague d’autant plus que les Allemands ne conçoivent pas une défense sans les USA…

        • précision dit :

          Je connaissais le premier pion, et le second truand, mais pas la troisième. Merci.

          • précision dit :

            en fait, si je crois que vous l’aviez déjà mentionnée sur ce blog… Pas sûr qu’elle soit de « classe internationale » toutefois.

    • Pravda dit :

      Ah? Parce que l’inverse ne se fait pas? Pov ptit Caliraymond…

  8. HMX dit :

    C’est très bien d’envoyer le Dupuy de Lôme remplir sa mission de collecte de renseignement. Et tant pis si ça agace un peu les russes…

    En revanche, on déplorera l’absence de tout moyen d’autodéfense crédible pour ce bâtiment de 3600 tonnes, qui « accueille à son bord 80 spécialistes et analystes chargés d’exploiter les renseignements obtenus par ses puissants moyens d’interception et d’écoute fournis par Thalès » comme le rappelle l’article. La doctrine du pavillon français comme système d’arme semble avoir encore frappé… Il ne s’agit évidemment pas de faire du Dupuy de Lôme un destroyer bardé d’armements, mais par décence et eût égard aux moyens matériels et humains exceptionnels qu’il emporte, il serait a minima souhaitable d’y installer un canon de 76 mm (ou un 40 mm CTA sur chaque bord), et une poignée de SADRAL (recyclés des F67/F70 partant à la casse si on a vraiment pas d’argent…) histoire d’éviter de se faire harceler de trop près par des avions adverses, de se faire ridiculiser par un simple drone ou ULM, ou pire, de se faire aborder par un simple patrouilleur adverse pour un « contrôle » humiliant sans aucun moyen de pouvoir s’y opposer.

    Vu l’augmentation des tensions internationales, et l’agressivité de certains pays (mer de chine, méditerranée orientale, golfe persique…), et considérant le fait que la mission du Dupuy de Lôme l’oblige justement à s’approcher de ces zones à risque, le plus souvent sans escorte, il semble plus que nécessaire de lui donner un minium de moyens d’autodéfense.

    • Royal Marine dit :

      Avez vous jamais entendu parler d’un « chalutier » russe ELINT, abordé et contrôlé par une marine de l’OTAN? Les avez-vous vu armés d’autre chose que 3 pétoires Kalachnikov?
      Non? Bon, alors pourquoi voudriez-vous que nous transformions un bateau auxiliaire( dont il porte l’immatriculation: A …), en porte-avions nucléaire? Ca ne vous parait pas exagéré, un tantinet?
      toute tentative d’abordage serait considéré comme un acte de guerre… Imaginez les suites qui pourraient être données..;

      • La royale dit :

        Et une opération sans pavillon? Acte de guerre ou pas.

      • Scipion dit :

        Compte tenu du peu d’armement de ce bâtiment même de simple pirates pourraient l’aborder.

        • Franz dit :

          La 12,7 ça fait des gros trous quand même…

        • Lotharingie dit :

          Scipion :
          .
          « ……….Compte tenu du peu d’armement de ce bâtiment même de simple pirates pourraient l’aborder….. »
          .
          Vouloir prendre le risque d’aborder et prendre en otage un navire aussi sensible, serait le fait de pirates plutôt  » simplets « , car les représailles risqueraient d’être  » expéditives « .

      • HMX dit :

        J’imagine fort bien ce qui pourrait se passer en cas de « manœuvre inamicale » ou d’abordage, et l’exploitation médiatique qui pourrait être faite d’un tel évènement par une force adverse. Des images humiliantes et potentiellement embarrassantes pour la sécurité nationale diffusées sur les TV du monde entier, mais qui resteraient néanmoins en deçà du seuil de l’acte de guerre (un peu comme l’illumination du Courbet par le radar de tir des frégates turques). C’est précisément la raison pour laquelle je pense qu’un navire de 3 600 tonnes chargé d’une mission aussi sensible doit disposer d’une autoprotection minimale crédible, non pas pour faire la guerre, mais simplement pour ne pas se mettre à la portée d’un tel scénario.

      • Frédéric dit :

        Fait il rappeller qu’il y un navire américain a quai en Corée du Nord depuis sa capture en 1969 ? Et un qui a été attaqué par Israël pourtant allié ?

      • Frank dit :

        @ Royal Marine Un rappel, parmi d’autres, sur les « Chalutiers », toutes origines confondues:
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-folies-de-la-guerre-froide-121202
        Vous êtes à bord, pour affirmer que qu’il n’y a que « 3 pétoires Kalachnikov « ? J’en doute, le pseudo ne fait pas l’individu.
        Si ma mémoire récente est bonne, la dernière tentative de l’OTAN (HMS Defender et corvette néerlandaise), après incursion de 12/15 nm dans les eaux territoriales Russes s’est terminée par un digne retrait indigné, et de la doc sensible découverte par un quidam derrière un abri-bus Anglais, ce qui est le comble du ridicule, convenez-en, abruti.
        Je me permet ce terme, puisque vous m’avez qualifié de crétin, à propos du financement du contrat Rafale avec l’Egypte, financé par L’AS, selon vous. J’ai pas eu l’occasion de vous répondre, j’en profite.
        Sauf que le contrat avec l’Egypte de près de 4 Mds d’euros des 30 Rafale et leur équipement est garanti à 85% par l’Etat Français, caution du prêt du bloc SocGen, CIC, CA et BNP.
        Rien à voir avec AS.
        Au lieu de traiter les autres de crétins, regardez la réalité de la Coface, son actionnariat, qui la garantit, qui la finance, la mécanique de l’assurance-crédit, et qui paye au final:
        https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-irice-2010-2-page-169.htm
        Au plaisir de vous lire, abruti, quand vous saurez un peu mieux de quoi vous parlez.
        A défaut de politesse, faites l’effort de parler de ce que vous savez, ce devrait être assez bref, je crois, Rigolo.

        • Royal Marine dit :

          Oh! Le pôôôvre Franck, nous fait une petite crise d’ego… Toujours aussi crétin, donc…
          Bon, je ne vais pas reparler des mécanismes de garantie de la Coface, que j’ai eu comme cliente, d’ailleurs, pendant près de vingt ans, et de ceux de la réassurance, que vous n’avez pas l’air de maîtriser très bien…
          Mais si je vous suis bien, lorsque vous prenez un crédit pour votre maison, vous êtes dégagé de toute obligation de paiement, puisque l’assurance remboursera pour vous…
          Je n’aimerais pas être votre banquier!
          Ne comparez pas une corvette russe qui tire des coups de semonce, pour les prévenir de changer de route, après contact sur la VHF, c’est à dire parfaitement dans son droit, et une attaque de pirates…
          Et encore moins l’attitude volontairement agressive d’une frégate turque « alliée », qui a donné lieu à une réclamation de la France auprès du Conseil de l’OTAN… Non soutenue d’ailleurs par vos « amis » allemands…
          Vous êtes ridicule!

    • HNY dit :

      Le Dupuy de Lome est un bâtiment blanc, collecteur de renseignement. Son armement est donc adapté à son emploi.
      Sans parler de l’impossibilité structurelle de la chose, lui coller un 76mm le changerai en bâtiment de guerre, le peignant en gris, ce qui modifierai totalement (1) sa mission (2) le comportement des marines étrangères à son égard. Ce n’est absolument pas le but. Même chose pour des 40mm ou quoi que ce soit.
      Quand au SADRAL, j’ai du mal à voir à quoi cela servirait contre un drone ou un patrouilleur … et son installation modifierait là encore beaucoup trop la structure (équipement comme humaine) du bâtiment.
      Le DPL doit être le plus passif possible : ne pas dépasser les limites légales, ne pas entraver le fonctionnement des forces qu’il « espionne ». Je ne pense pas qu’un tir de mistral contre un chasseur russe un peu trop curieux puisse entrer dans ce cadre !
      Le moyen d’autodéfense du Dupuy de Lome est le respect du droit de la mer et de sa légitimité à collecter du renseignement près des côtes étrangères. La Chine, la Russie, ne sont pas des pays ennemis. Ils n’ont donc aucun droit de faire plus que harceler le DPL. Ce qu’aucun moyen d’autodéfense ne peut changer.

      • HMX dit :

        La naïveté tue…
        le monde n’est malheureusement pas peuplé des gentlemen qui respectent les règles de droit international. Vous pouvez peindre ce bateau en blanc, gris, ou rose, l’ennemi ne sera pas dupe. ce navire est armé par la DRM et rempli une fonction on ne peut plus stratégique au profit des forces française et de l’OTAN. C’est donc une cible potentielle, d’autant plus facile et attirante qu’elle est incapable de se défendre même face à un opposant modeste. Le reste, c’est de la littérature, mais libre à vous de continuer à y croire…

        • Royal Marine dit :

          C’est un bateau qui rempli une mission autorisée par le Droit de la Mer. Tout simplement.
          Il est donc protégé par le droit international, tant qu’il n’enfreint pas les règles…
          Il y a 30 ans, en pleine guerre froide, la Marine utilisait le Berry de la même façon, y compris dans les zones tendues… Avez-vous entendu parler d’une prise de vive force de ce bateau?

          • HMX dit :

            la naïveté tue (bis)…
            vous invoquez le « droit international » comme si c’était un totem d’immunité, une protection indiscutable. Or, depuis la fin de la guerre froide et aux 4 coins du monde, certains Etats contestent vivement ce « droit international », perçu à tort ou à raison comme étant principalement un « droit occidental ». Pensez par exemple à l’Iran ou à la Corée du Nord, ou même à la Chine, qui remettent en cause ouvertement des traités et qui sont justement des points d’intérêts potentiels pour un bâtiment comme le Dupuy de Lôme. Pensez-vous un seul instant qu’ils renonceraient par principe à aborder ce navire, parce qu’il est peint en blanc ?
            Respecter le droit international n’est pas nécessairement contradictoire avec le fait de faire preuve d’un peu de bon sens, ni de prendre certaines précautions, comme accorder à nos bâtiments des moyens d’autodéfense proportionnés avec les risques encourus (risques qui ont considérablement augmenté ces dernières années, mais je ne vous apprends rien…). Dans le cas contraire, on joue à la roulette russe avec la vie de nos marins.

        • Frank dit :

          @ HMX C’est vrai, mais appréciez quand même l’ironie de la situation.
          Notre seul moyen de détection ROEM, ELINT et COMINT est déployé dans le pacifique nord, quand nos « alliés » nous espionnent depuis des lustres avec des stations terrestres, comme Bude, ou Menwith, en Angleterre.
          Ils savent tout, de nos contrats commerciaux comme de notre diplomatie, si tant est que nous en avons encore une.
          Les téléphones de nos « dirigeants » sont sur écoute, le dernier étage de l’ambassade US rue Gabriel espionne l’Elysée et nos ministères.
          Et non contents de le savoir, nous acceptons, et, en plus, nous dépêchons notre seul navire dédié vers le Kamtckhatka, sur leurs ordres. Dans le genre Toutou, c’est pas banal.
          Sauf que les Russes ne sont pas très nuls dans ce domaine, hormis le système Krasukha ou Khibiny:
          https://cf2r.org/rta/guerre-electronique-la-suprematie-russe/
          On a une petite station Frenchelon en Aquitaine.
          Pourquoi ne pas en installer une grosse à St Pierre et Miquelon?
          On la ferait financer par l’OTAN. Pour surveiller le Russe dans l’Arctique, bien sur.
          A moins que l’on préfère avoir les « alliés » que l’on mérite, et des dirigeants aux ordres.

      • Isidore dit :

        Il me semble qu’il est blanc pour éviter une trop forte dilatation de l’acier qui perturberait l’alignement des antennes etc.

    • Stoub dit :

      Qu’est ce qui vous dit qu’il n’y a pas un SNA à proximité?

  9. OURGOUT51 dit :

    Il y a un petit monument avec un buste de Lapérouse à Petropavlosk Kamtchatski, chef lieu du Kamtchatka. C’est toujours émouvant pour un Français de se recueillir devant ce monument, si loin de la mère patrie. Il est malheureusement très mal entretenu par les Russes et par notre représentation diplomatique.

    Les forces armées russes sont très présentes: la marine bien entendu, qui dispose entre autres de navires garde côtes modernes (береговая охрана) sur toutes les iles Kouriles mais aussi les forces terrestres: lors de la fête des forces navales russes (ВМС) à Petropavlosk Kamtchatski, la brigade d’infanterie de marine stationnée sur l’ile expose ses matériels comme les S400 et les radars et véhicules de comandement associés, Pantsir etc…. Sur l’une des iles Kouriles, KUNASHIR, d’où l’on peut apercevoir par temps clair Hokkaido, il y a un vaste casernement en pleine nature avec un impressionnant tankodrome. Des T80 et MTLB y sont stationnés en permanence.

    Un laisser passer spécial, délivré par le FSB local, est nécessaire pour aller de l’ile de Sakhaline à l’ile de Kunashir, preuve que la zone est jugée sensible. Cependant les touristes sont nombreux, en particulier les Japonais qui viennent séjourner sur ce qui fut autrefois leur territoire. Ils bénéficient d’un regime sans visa pour des séjours de courte durée.

    • breguet dit :

      Ourgout51: il existe un tout petit musée ( mais bien intéressant) consacré à Laperouse dans sa bonne ville d’Albi…

      • OURGOUT51 dit :

        Merci! J’en profiterai aussi pour aller voir un pote de promo (cinq étoiles) qui est au conseil municipal comme troisième adjoint!
        Bonne soirée!

  10. Sylvain dit :

    M. Lagneau, vu la photo du navire, il m’étonnerait que celui-ci ne fasse que 3,600 tonnes. J’opterais pour 3 600 tonnes.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Sylvain,

      Je n’ai pas écrit 3,600 mais 3’600…

      • Trent dit :

        En tout cas il a eu raison de vous apostropher.

      • Muse dit :

        3 600 est la norme ; le reste est vue d’esprit et torture inutile !

      • Le kilo de trop ;) dit :

        Oui, en français la règle veut qu’on écrive 3 600 (le séparateur de milliers étant un simple espace quant on écrit sur une machine à écrire ou à l’aide d’un logiciel de traitement de texte).
        Les anglo-saxons écrivent 3,600 (le séparateur de milliers étant la virgule).
        Quant à 3’600, je ne l’ai jamais vu nulle part, si ce n’est qu’on pourrait penser qu’il s’agit de 3 minutes d’arc… Donc aucun rapport avec des milliers.

        Cela dit Sylvain est un peu taquin, car si M. Lagneau avait voulu écrire 3 tonnes 600, il aurait sans doute plutôt écrit 3,6 tonnes, ce qui est la convention habituelle, bien que rien n’empêche d’écrire 3,600 tonnes si l’on ne craint pas de passer pour un original.

  11. sylvain dit :

    M. Lagneau : oui tout à fait, la virgule en haut ( une apostrophe). Cela ne change pas grand chose car l’écriture des nombres et valeurs dans la langue française implique uniquement l’insertion d’un espace insécable entre les milliers. Vous qui êtes si à cheval sur l’écriture, et je vous en félicite 1 000 fois, je suis surpris de cet écart au bon français.
    Il me semble que cette apostrophe pour marquer les milliers est typiquement allemand. Les anglais-saxons eux mettent un point.

  12. Sylvain dit :

    « anglo-saxons »

  13. Zigomar 17 dit :

    Que peut bien fabriquer ce navire français aux grandes oreilles si loin de sa mare nostrum et des intérêts vitaux pour la France..?
    Encore une fois dans une région hyper sensible pour la Défense russe…Et il y en aura encore pour s’étonner et se scandaliser d’une réaction martiale de la marine russe à l’encontre de ce navire espion…
    Pourtant…à l’adresse des coutumiers contempteurs, à la mémoire courte, de l’Ours russe…Il y eut un fâcheux et tragique précédent : Le 1er septembre 1983, un Boeing 747 de la Korean Airlines avec 269 personnes à bord est abattu près de l’île de Sakhaline par la chasse soviétique…Nous savons depuis que cet appareil civil se livrait à une mission d’espionnage au service des Renseignements US notamment…Un RC-135 amerloque se trouvait d’ailleurs, au même moment, dans les parages immédiats…
    Lors de l’interception…les pilotes du Boeing refusèrent d’entendre les sommations et d’obtempérer aux ordres de déroutement des Sukhoï SU-15 flagon et Mig-23 soviétiques… deux missiles air-air frappent alors le Boeing qui s’écrase près de l’île de Moneron dans le détroit de…Tartarie…
    Cette tragédie ne provoqua pas une troisième guerre mondiale…malgré les rituels cris d’orfraie du Camp du Bien…

    • Frédéric dit :

      @Zigomar Non,  »on ne sais pas » cela. C’est une version  »alternatives » parmi d’autres et pas des plus crédibles !

  14. Zigomar 17 dit :

    * A l’endroit des puristes…Rectificatif au message précédent : Détroit de Tatarie…

    • Muse dit :

      Ce sont les teacks qui sont tartares…

      • Le kilo de trop ;) dit :

        Le Tartare, à la base, c’est un lieu des enfers de la mythologie grecque dans lequel les âmes des criminels expient leurs fautes en subissant toutes sortes de tortures pas très rigolotes.
        Ce terme a été repris dans le Nouveau Testament comme synonyme d’Enfer (logique puisque ça y ressemble beaucoup, sans compter la forte influence linguistique et culturelle hellénique aux premiers siècles du christianisme dans la moitié orientale de l’Empire romain).

        Bien plus tard, lors des invasions mongoles à partir du XIIIe siècle, les habitants de la Chrétienté latine entendent parler pour la première fois du peuple turco-mongol des Tatars (peuple soumis aux Mongols sous Gengis Khan et faisant partie de l’avant-garde envoyée en Europe dans les années 1220).
        La sonorité proche entre Tatars (le peuple) et Tartare (l’Enfer) et les exactions perpétrées par les premiers ont pu faire penser aux chrétiens que ce peuple étaient un fléau envoyé par Dieu pour les punir de leurs péchés et leur montrer un avant-goût de l’Enfer qu’ils risquaient de subir dans l’Au-delà.
        D’où la synonymie Tatar/Tartare resté en usage jusque vers le milieu du XXe siècle, avec préférence pour Tartare. D’ailleurs le steak tartare est bien une recette de cuisine d’origine turco-mongole d’où son nom que personne n’a pris la peine depuis de modifier en steak tatar, vu que c’est plus à la mode aujourd’hui de dire Tatar plutôt que Tartare.

        En résumé, on peut dire Tartare ou Tatar pour désigner un membre de ce peuple, même si l’usage de Tartare est depuis quelques décennies considéré comme vieilli et de ce fait peu encouragé.

  15. Greg6 dit :

    L’armement paraît un peu dérisoire. Même si je crois qu’il y a des postes de 7,62 en plus.
    Un ou deux narwhal 20mm en plus ne seraient pas de trop, voire un ou deux simbad rc.
    Mais je parle surtout de faire face à des pirates, criminels ou des terroristes, pouvant aller jusqu’à utiliser des drones.

    Car face à une marine bien équipée et déterminée, comme la marine Russe, ce n’est pas un ou deux canons de plus, même du 40 ou du 76, qui changerait quelque chose. S’ils voulaient l’intercepter.
    La meilleure protection du bâtiment c’est de rester dans les zones libres de circulation, les pays respectent ça en général.

    Il y a bien des bâtiments russes qui mouillent pas loin des côtes normandes parfois. On se contente de surveiller.
    C’est le jeu.

    • Frank dit :

      @ Greg6 Tout juste, c’est même une sorte de convention tacite ancienne, un sorte de gentlemen agreement qui date du 18ème.
      Les navires Russes venus de la Baltique, commerciaux ou militaire, s’abritaient à l’abri de la Baie de Seine.
      Il y avait eu la petite corvette Boikyi, le Yantar et le ravitailleur Akademik Pashin qui s’étaient retrouvés opportunément à cet endroit, au moment où le Suffren, au printemps 2020, réalisait ses premiers essais.
      Coïncidence, évidement.
      Comme chacun sait, l’Akademik Pashin est un navire de recherche océanographique, tout aussi innocent que notre Dupuy de Lôme, qui est spécialisé dans l’étude des baleines en mer d’Okhotsk.
      Effectivement, petit jeu où chacun se tient par la barbichette, et nul n’est dupe.
      Hormis un crétin qui se reconnaitra.

  16. Ronfly dit :

    Logique pour un navire militaire voguant aux frontières de leurs ZEE qu’il soit surveiller et suivi par les Russes. En même temps il n’y a pas grand chose à apprendre sur le navire. Il n’émet rien à par la liaison Syracuse. C’est un aspirateur à onde EM/IR/NUC. Il sera d’ici 5 ans complété par le BLSR pour la partie tactique. Et puis au niveau aérien, ce sera les Falcon archange qui vont fortement améliorer les performances grâce à leur rayon d’action triplé, à l’altitude de patrouille doublé et à son système gestion géré par IA. Le système spatial Cérès va décupler encore toutes ces capacités.

  17. aleksandar dit :

    On n’est pas foutu de contrôler notre ZEE et on va faire les pingouins face aux russes
    Tout est dit

    • Frédéric dit :

      Gros soupir, êtes vous ignorant des capacités de ce navire ? Ce n’est pas un patrouilleur.

      • aleksandar dit :

        Et bien qu’il aille surveiller nos vrais ennemis dans cette partie du globe, les australiens

        • Pravda dit :

          Pas la peine d’aller aussi loin, des milliers de corps de nos «ennemis australiens » traînent dans les cimetières du nord de la France. Les aussies sont nos alliés, souvent nos amis, parfois nos concurrents mais première fois que j’entends le terme ennemi en parlant d’eux. Que devrait on dire des chinois alors ?

    • Mica X dit :

      ON ?

    • NguyenKT dit :

      @Alek poutinolatre: Oui c’est qui « On »? Tu ne peux parler au nom des Français car tout le monde ici connaissent ta patrie qu’est la Russie.

    • basstemp dit :

      Ne soyez pas candide ni naif « aleksander » : Au vu de la position déclarée du navire, la Russie n’a rien a voir a la mission du navire de toute évidence mais tout a voir a l’espionnage des geo-sats de la Corée du Nord …

      Je pense que le navire, fait tout simplement le « job » que les USA ne peuvent se permettre la bas , car un navire US se ferait vite agresser par la marine nord coréenne si il se positionnait dans cette zone, la ou un navire français y serait probablement bien + toléré (tout en sachant très bien que les nord coréens savent très bien ce que nous faisons la bas … Mais laissent faire …)

      Donc espiionnage des geo-sats nord coréens au dessus de la zone et probablement, espionnage des trajectoires missiles des essais nord coréens aussi car le navire en est probablement capable avec les mêmes radomes qui je pense ont des capacités multi-usages (reception de flux de com satellites , trajectographie électromagnétique de missiles balistiques comme le fait par exemple le navire Le Monge a chaque tir de nos M51 en essais tout les 2 ans)

      Les Russes je pense n’ont rien a voir a la mission

  18. Frédéric dit :

    On voit en ce moment en Mer Rouge et Mer d’Arabie des bateaux iraniens et israéliens qui ont souvent des explosions  »non revendiqués ». Cela peut donner des idées a d’autres. Des  »pirates » en Mer de Chine n’est pas une possibilité nulle.

  19. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ ù l’arraisonnement, en mai, du navire de pêche Eiho Maru par la garde-côtière russe ]

    Il est bon de noter que le FSB devient un élément essentiel dans la stratégie Russe de l’affirmation de la souveraineté sur sa ZEE dans le cadre d’une  » montée aux extrêmes  » possible , tant dans la Mer Noire que dans le Pacifique .
    Cela montre aussi que les  » silovikis  » savent imposer leur agenda , y compris peut-être à certains éléments des forces armées par trop « mous » . ?????
    En outre pour s' » occuper  » d’un braconnier Nippon pourrave , quelque coups au but de l’armement de pont suffisent ! Il en faudrait peut-être un peu – beaucoup – plus pour un destroyer Britiche ? ;0) Mais après tout « un chalutier Nippon coulé avec son équipage cela ne va pas déclencher la 3éme guerre mondiale  » ( phrase célèbre )

    Savoir donner le knout tant aux braconniers Nippons qu’Etasuniens est essentiel pour ne pas qu’ils pillent
    les richesses halieutiques dans la région , surtout quand ce ne sont pas les leurs !
    J’ai travaillé sur des équipements de pont destinés à des chalutiers Russes et cela m’a amené à m’intéresser de près
    à la pêche dans la région .
    La question des  » bancs chevauchants  » y est à l’origine de beaucoup d’incidents .
    Après avoir réussi à chasser les braconniers Japonais , Etasuniens et Coréens de la partie centrale de la Mer d’Okhotsk
    en y faisant reconnaître leur souveraineté les pêcheurs Russes doivent affronter dans cette région un braconnage Etasunien et Japonais car le poiscaille migre des ZEE Nippones et Etasuniennes … Vers la Poutinie ! Le traître …
    Les Nippons et les Etasuniens considèrent que c’est  » leur  » poiscaille ..
    Cela concerne cette région dénommée  » FAO 61  » d’où provient une partie du  » Colin d »Alaska  » , en particulier celui que l’on trouve sous forme de bâtonnets dans nos supermarchés ou dans les cantines des écoles Etasuniennes !
    Avant de russifier le Champagne™ , les Russes ont donc « piqué » cette classification à double-sens . ;0) *

    Les syndicats de pêcheurs Etasuniens et Nippons ont essayé par la suite par tous les moyens de présenter ce Colin comme « non-durable  » y compris en s’attaquant à un organisme de certification reconnu internationalement. Peine perdue .
    Ils sont même à l’origine d’une campagne d’infox prétendant que c’est la faute des Russes ( comme d’hab ) si les navires Pékinois sont si agressifs . En les chassant de la zone centrale de la Mer d’Okhotsk ceux-ci ont été  » obligés  » de piller d’autres ZEE !…

    L’autre ressource pillée dans la région par les braconniers Nippons et Etasuniens c’est le crabe .

    * Ça c’est pour répondre à la question de ceux qui se posaient la question dans un autre fil ( blé de la Mer Noire ) de savoir quel produit agro-alimentaire Russe était distribué en France . Regardez sur la boîte de bâtonnets de Colin surgelés que vous avez dans votre congèle … ;0)
    Si c’est marqué : Zone de Pêche FAO 61 – Mer d’Okhotsk , c’est du poiscaille pêché en Poutinie ! ;0)
    Il peut donner des allergies à certains et vous devez préserver votre famille .

    • Courmaceul dit :

      En mélangeant Colin et Champagne, vous n’avez pas l’impression de …noyer le poisson ?

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ En mélangeant Colin et Champagne, vous n’avez pas l’impression de …noyer le poisson ?]

        ;0)
        Le Champagne COLIN™ existe en plus , je viens de le découvrir … ;0)

  20. PFromLux dit :

    Ce n’est pas pire que les chalutiers russes/soviétiques aux larges de Brest.

    • Frank dit :

      @ PFoomLux Ben, si vous voyez des chalutiers « russes/soviétiques » près de Brest, faites des photos.
      Ou arrêtez le mélange calva chouchen au réveil, ça rend débile et aveugle…
      Vous risquez de voir des Russes roses et géants partout, façon Zeppelin.
      Par contre, des chalutiers usines sous pavillons néerlandais, allemands et lituaniens de 150 m comme le Margiris qui pillent la Manche et la mer d’Irlande et ruinent les pécheurs, vous ne les voyez pas.
      Surveillons plutôt le Russe, dans le Pacifique. Pitoyable!
      Vive l’Europe, et l’art de regarder ailleurs quand sa Nation se suicide.

    • breguet dit :

      A une époque, c’était des campings car garés pas loin de la base des SNLE…Ah, ces touristes russes…

  21. Chers lecteurs ,croyez vous que les Russes ne font pas la même chose aux abords de nos frontières ,que ce soit avec leurs bombardiers qui rasent nos espaces aériens ou encore leurs sous marins qui viennent sous notre nez …………alors où est le problème si on se balade un peut dans cette région……

  22. basstemp dit :

    Au vu des capacités du navire notamment en termes d’interception satellites (2 radomes spécialisés a ce sujet sur le navire) et au vu de la position géographique ou apparemment le navire patrouille … Moi les choses me paraissent claires :

    Le Dupuy de Lome espionne ni + ni moins les communications par geo-sats de la Corée du Nord …

    Et au passage, il est probablement capable aussi de faire de la trajectographie électromagnétique (dans une moindre mesure que le Monge qui lui est totalement spécialisé la dedans) avec les mêmes radomes en question pour espionner et renifler les prochains missiles balistiques nord coréens qui ne manqueront pas de passer par la (car justement ils passent toujours par cette zone la, ils passent au dessus de Hokkaïdo soit la grande ile nord du Japon)

    Bref il est donc probable que pour cette mission la, que la France ait dépéché ce navire pour récolter des renseignements pour les USA : Car un navire US aurait probablement beaucoup + de chance de provoquer un accrochage avec un navire nord coréen (pour le faire dégager) , la ou un navire français même si évidemment les nord coréens ne sont ni naifs ni imbéciles quand a ce qu’on fait exactement la bas, aurait je pense bien + de chance que cela se fasse dans l’indifférence des autorités nord coréennes

    Du coup on y fait en gros un job que les USA n’osent tenter de faire

    Espionnage des geo-sats a la verticale de la région nord coréenne et des environs (soit donc des satellites geostationnaires nord coréens) et trajectographie balistique et électromagnétique des missiles lancés par la corée du nord qui fait de fréquents essais a ce propos

    Non ? Pourtant ça devrait vous sauter aux yeux

    • breguet dit :

      basstemp : « trajectographie balistique et électromagnétique des missiles lancés par la Corée du nord qui fait de fréquents essais a ce propos » : ça, c’est plutôt la Corée du Sud et le Japon…

  23. Zigomar 17 dit :

    Muse 6 juillet 2021 à 18:03 : Ce sont les teacks qui sont tartares…
    Réponse : Probablement…des  » teacks » de chez Muse le ‘ boucher à l’émeri ‘…

  24. breer dit :

    Nos bateaux blancs n’ont jamais été des bâtiments de combat, donc pas menaçants, et les russes (soviétiques) ne se sont jamais gênés pendant les 70 dernières années pour espionner sur tous les océans qui bon leur semble avec leur ex- soit disant chalutiers…

  25. blondin dit :

    Il me semble que Le Dupuy de Lome n’a jamais été un BEM, qui est l’appellation du Monge, mais plutôt le « MINREM », Moyen Interarmée Naval de Recherche Electro Magnétique. C’est un détail mais bon, c’est pas les mêmes fonction.

  26. Philippe dit :

    Dans la série « ils le font tous » ce précédent célèbre :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/USS_Pueblo_(AGER-2)
    #:~:text=L’USS%20Pueblo%20(AGER%2D,de%20la%20patrie%20de%20Pyongyang.

  27. Piliph dit :

    Au vu de l’augmentation des actions hostiles « à la limite du seuil de guerre » ainsi que de la facilité de manipuler des « pirates » et autres acteurs en apparence non étatiques, je suis étonné par la faiblesse des navires militaires français en armes « non-léthales » : canons à son, canons à eau, moyens lumineux, armes individuelles non léthales, armes chimiques, etc. l’imagination pouvant se montrer fertile dans ce domaine.
    Si des « pirates » ou des « chalutiers » voire même des garde-côtes abordent se navire en Mer de Chine, ce ne sera pas avec une 12,7 et encore moins avec un canon ou un missile qu’on pourra légitimement répondre.
    Et il ne faut pas se faire d’illusions : les navires français seront de plus en plus souvent l’objet d’attaques « en dessous du seuil », la marine française étant en situation d’overstretching (trop de surface couverte par rapport à ses forces effectives).

  28. Max dit :

    J’espère qu’ils feront une bonne pêche.
    Au pire ramener du saumon ou du crabe du Kamatchatka…Acheté au Japon.

  29. werf dit :

    Tout cela est bien obsolète, mais comme beaucoup de nos matériels et de nos navires. Il existe des techniques plus sûres et moins voyantes pour rassembler des informations sur zone. Il faut espérer qu’ils disposent de bons traducteurs en russe, en coréen, chinois et japonais à bord plus des décodeurs modernes des signaux de toutes sortes sous-marins,satellitaires, UHF, VHF, bandes courtes etc… et que les antennes sous radôme fonctionnent encore avec des positionneurs automatiques vers les satellites intéressants…

    • Momo dit :

      C’est sûr. Encore un amiral de vaisseau qui avait envie d’aller se balader dans les îles remplies de geishas langoureuses.
      Tout ceci est bien obsolete, avec internet maintenant tu as toutes les geishas en directe. Et espérons qu’ils savent utiliser google translate pour chatter en live
      J’ai bien traduit l’idée?

    • Formigny dit :

      Comment voulez-vous qu’un bateau qui avance a la voile ou a la rame ,et de surcroit francais ,soit muni de tous ses materiels et spécialités !!! Et le fait que cette trirème soit la-bas est tout simplement du au fait qu’elle est perdue a cause d’un sextant defectueux !!!