Un rapport du Sénat recommande de doter les forces françaises de drones d’attaque « sacrifiables »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Matou dit :

    Cela semble assez logique. On ne peut pas travailler le bouclier sans travailler l’épée et inversement. C’est probablement la bonne combinaison (au moins cohérente) de ces deux facettes alliées à l’organisation militaire, la doctrine d’usage et l’entrainement qui en feront une différence potentielle sur le champs de bataille. Non ? Je dois avouer être un peu interloqué de constater le temps que cela nous prend à identifier ce genre de choses quand c’est assez largement développé et utilisé à l’extérieur, voire ne pas l’avoir pensé avant pour un pays plein de capacités innovantes. Je me trompe sans doute, ça n’est probablement qu’une question de circuit de décision et d’influence en période de difficulté budgétaire. En tout cas, en terme d’agilité, on pourrait tout de même mieux faire que cela. Il s’agit de la défense du pays que diable !

  2. jyb dit :

    – les russes utilisent des drones sacrifiables en syrie depuis quelques mois.
    – sur le champ de bataille c’est daesh en 2016 qui a balbutié le drone suicide mais ce mode d’opération est devenu mature avec les yéménites contre les saoudiens en 2017.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ – sur le champ de bataille c’est daesh en 2016 qui a balbutié le drone suicide mais ce mode d’opération est devenu mature avec les yéménites contre les saoudiens en 2017. ]

      Le drone suicide est un concept qui date de 106 ans … ;0)

      • jyb dit :

        @daniel BESSON
        langue au chat.
        mais, il y a 106 ans ce drone suicide était il accessible à un quidam démerdard.

      • Durandal dit :

        J’ai raté votre réponse sur la Russie et le sujet est fermé donc je vais répondre ici. 😉
        Je connais clairement, mal la Russie, et même si je sais qu’elle est composée d’une mosaïque de peuples, Slaves, Caucasiens, Touvains, inuits, finno-ougrien (Carélie) et j’en passe… Pour la petite histoire, je suis fan de musique Touvaine (Un Hur Tu).
        Maintenant, je vois que la collaboration avec les Russes marche (marchait?) plutôt bien dans le secteur spatial… (ils vont se retirer de l’ISS en 2024 pour se rapprocher des Chinois.). Mais les Chinois marchent avec vous tant qu’ils peuvent en tirer un bénéfice.
        Souvenez-vous du laboratoire « P4 » de Wuhan fabriqué en coopération avec la France à condition d’héberger des scientifiques français pour travailler en collaboration avec les scientifiques chinois, une fois achevée les scientifiques français n’étaient plus désirés…
        La Chine a utilisé et continu d’utiliser la Russie, mais ils le découvriront qu’ils ne sont plus utiles quand les Chinois grignoteront le territoire russe. Je suis certain que les accords de 1991 ne conviennent pas aux Chinois.

        Vous savez ce que ça me rappelle ? Le pacte entre Hitler et Staline sur le partage de la Pologne…

        J’ai le sentiment que les Russes rêvent de faire un communisme à la Chinoise, mais ils se bercent d’illusions, la Russie, ce n’est pas la Chine.
        Et je doute sincèrement qu’il y ait une place pour les Russes dans les plans à longs termes des Chinois.

        ISS :
        https://pbs.twimg.com/media/EzvP0OqVEAMtGv_?format=jpg&name=large

        Tiangong :
        https://api.time.com/wp-content/uploads/2021/06/AP21168544219015.jpg

        Cherchez l’erreur…

        https://wp-assets.futurism.com/2020/10/china-named-18-crewmembers-upcoming-space-station.jpg

        Pas l’ombre d’un russe.. Comme pour Mars, les russes ne sont pas invités non plus.

        (fyi, je ne suis pas anti chinois non plus, mais j’aimerais bien que la chine s’ouvre un peu plus… Surtout dans l’espace, sinon ca va générer les conflits de demain, des conflits avec que des perdants)

  3. farragut dit :

    Curieux, il semblerait que nos sénateurs ne lisent pas de livres, ou bien ne regardent pas de films de SF. La notion de drones assassins existe depuis longtemps, dans « Dune », ou plus récemment dans « Star Wars » (bien que l’action soit située dans un galaxie lointaine, très lointaine) 😉

    A mon humble avis d’amateur de SF, il est plus « intelligent » de doter, comme les Israéliens, les drones tueurs de système de reconnaissance faciale, qui cibleraient spécifiquement les gradés sur le terrain, à la manière de snipers aéroportés…
    (Non, je n’ai pas dit « viser les co**lles » comme dans « Stalingrad » ou en Syrie! 😉
    Pas besoin de charge explosive pour détruire le matériel, quand éliminer « l’humain -masculin- dans la boucle » suffit.

    Et si l’on poursuit le raisonnement, en gros, un drone rodeur équipé d’une arme à IEM devrait « neutraliser » le matériel et le servant (sauf si le djihadiste est équipé d’une moto à moteur Diesel, là c’est imparable, un peu comme le Ju-86 des Allemands !).
    Et pour la BSS, la simple reconnaissance optique de « motos d’origine chinoise » ou de 4×4 Toyota devrait suffire!
    Pourquoi faire compliqué et cher (comme le F-35) quand on peut faire simple (comme le Rafale) ?
    (Ah oui, pour éviter les sanctions américaines extraterritoriales sur les transactions bancaires en dollars, bien sûr !!!)

  4. SQM dit :

    On a l’un des budgets de défense les plus importants qui existe en terme de valeur brute. On a une histoire qui ferait envié n’importe qui. Des compétences acquises dans tous les domaines grâce à l’effort entrepris par notre cher Général Charles de Gaulle, une armée de professionnelle en tant de paix qui a tout le luxe du temps pour se préparer… Et pourtant, quel EXPLOIT d’avoir réussit à être largué dans absolument tous les domaines en commençant par la maintenance, la logistique, l’entrainement des forces, les petits équipements, masse des armées, c’est juste fou de ce dire qu’on est LA FRANCE, la même que l’Histoire a connu et que Charles de Gaulle nous a légué.

    Dans tous les domaines ont est largué et même ceux où sur le papier on se débrouille, en cas de guerre contre un adversaire équivalent, on ne tiendra pas sur la durée par qu’on a qu’un échantillon sous équipés.

    Aujourd’hui si on veut se relancer sérieusement et se protéger comme on devrait, on doit dépenser tellement d’argent pour rattraper toutes ces bêtises. Et alors que la nation est très endetté et que dans absolument tous les autre secteurs, c’est la même crise, les gouvernements sacrifieront toujours les armées par ce qu’ils ne se plaignent pas et ne font pas de manifestations eux. Et quand ce sera trop tard, ce sera trop tard !

    • Loufi dit :

      Voile ce que ça rapporte de voter a gauche

      • Franck dit :

        Sauf que l’histoire dit le contraire.
        Je vous invite à lire ce que dit le général commandant l’opération Serval à propos de Hollande.
        Sarkozy intervenait dans tout, donnant son avis sur tout. Et on voit le résultat en Libye.
        Hollande a juste dit aux militaires, voilà l’objectif et vos ordres, simple et direct, je vous laisse faire pour le reste.

    • Slasher dit :

      Faut arreter de t’astiquer sur de Gaulle et une France fantasmée d’il y a 1 siècle et demi.

    • Franck dit :

      Sauf que l’histoire dit le contraire.
      Je vous invite à lire ce que dit le général commandant l’opération Serval à propos de Hollande.
      Sarkozy intervenait dans tout, donnant son avis sur tout. Et on voit le résultat en Libye.
      Hollande a juste dit aux militaires, voilà l’objectif et vos ordres, simple et direct, je vous laisse faire pour le reste.

    • Franck dit :

      Largué dans tous les domaines comme vous dites…
      C’est sans doute un peu exagéré quand on possède un groupe aéronaval avec dessus le système d’arme aérien peut être le plus performant actuellement (rafale + méteor).
      Quand on possèdes des sous-marins parmi les meilleurs.
      Des canons caesars. Des blindés comme le Leclerc.
      Et surtout des hommes extrêmement bien formés pour les mettre en œuvre.

      Parce que dans votre grande intelligence, vous oubliez juste, comme la majorité des commentateurs, le facteur humain. La force de pays comme la France, les Etats Unis ou la Grande Bretagne, se sont les hommes et les femmes qui forment les armées.
      Un système d’arme, RAFALE + Meteor + Scalp, ou bien une section de légion étrangère, sont extrêmement redoutables.
      Et le jour où vous lâchez la meute, je ne donne pas chère des gens en face.

      Ce qui fait la différence et fera toujours la différence, c’est le facteur humain. Et à ce niveau les démocraties sont très nettement supérieures aux autres. Pour le côté matériel, je préfère très nettement vire dans un pays comme la France où les militaires ont des moyens importants, mais dans le même temps, il y a des écoles, des hôpitaux, des services publics.. .tout es affaire d’équilibre.
      Car même si les grincheux critiquent, je vous invite à aller voir ailleurs…si l’herbe est plus verte.

  5. asvard dit :

    [Selon M. Perrin, la Base industrielle et technologique de défense [BITD] a la « capacité de produire de tels systèmes, même si pour l’instant elle ne le fait pas, en l’absence de demande ». Reste donc à trouver les budgets pour en commander…]
    Avant de commander est-ce que la BITD à au moins des prototypes à proposer et à déjà travaillé par elle-même voyant ce que les autres font? En fait de commande ce sont des commandes d’études sur la faisabilité d’étudier un drone un jour j’ai bien peur. La BITD ferait bien d’être un peu proactive aussi.

  6. Wrecler47 dit :

    il en est du drone comme de l’arbalête interdite jadis par l’église …Finalement tout le monde en est pourvu !
    Le drone est certainement aussi redoutable et seuls les pays industrialisés sont en mesure de les produire …Mais aussi de les vendre !
    l’arme peut aisement alors se retourner contre les vendeurs et plus aucune sécurité totale ne sera avérée !
    Fusils laser ou radars mobiles ,brouillage seront les seules armes de détection …
    Plus besoin des gros bataillons de chars ou de blindés divers, pas plus que de bases aériennes ou de ports de guerre voir d’abris pour sous-marins …Le meutes de drones bousculeront toures ces défenses si on ne trouve pas d’autres moyens de contrer ces minuscules fléaux !Il va falloir désormais se tenir au courant des dernieres données techniques si l’on veut tenter de sauver le pays ,qui ne possède encore pas ces acquits droniques !

    • sentinelle dit :

      allez une tisane et ça ira mieux

      • Wrecker dit :

        A notre ami « Sentinelle « ;merci pour votre pisse-d’âne ,j’ai en tant que Colo une préférence pour le Gros-rouge nature ou sous forme de vin chaud, tout dépend du moment et de la saison!…je me méfie des buveurs d’eaux,c’est souvent des tristes :…

  7. fabrice dit :

    On ne pourrait pas pour une fois faire des partenariats au lieu de réinventer la roue ?
    https://www.capital.fr/economie-politique/la-nouvelle-super-arme-de-larmee-israelienne-pour-se-debarrasser-des-drones-1407118
    On pourrait même faire des échanges technologiques. Le réacteur de Dimona a près de 60 ans….
    Mais bon y en a qui préfère une grande alliance avec l’Algérie et le Liban dans le domaine du carabistouillage financier, de l’aide détournée et des rétro commissions et de l’arrivée massive de chances extraordinaires pour la Galaxie aux compétences exceptionnelles qui nous épatent tant dans les cités…

      • Alpha dit :

        J’avais donné cette info le mois dernier à un commentateur (dont je reprends en partie la teneur): Ainsi, Elbit participe au programme « Synergie du contact renforcé par la polyvalence et l’infovalorisation » (Scorpion), mais uniquement dans le domaine des systèmes autonomes qui seront intégrés dans Scorpion, avec la mise au point de l’interface qui sera au cœur de la coopération « discrète » franco-israélienne.
        Elbit maitrise ainsi 3 point clés :
        -l’effacement du bruit acoustico-moteur des drones
        -l’effacement des traces numériques et le repérage des signaux « ennemis » stratégiques
        -la miniaturisation des drones (les « drones-insectes »)
        C’est çà qui intéresse les industriels français, qui reconnaissent l’avance des israéliens dans ce domaine. Il ne s’agit pas d’acheter des technologies israéliennes, mais d’en développer communément à partir de leurs bases de connaissance. Notre autonomie stratégique est donc sauve.

        • Twisted dit :

          Je me rappelle de votre commentaire et je trouve que cette coopération va dans le bon sens.

  8. Lucide dit :

    Je me demande questionne d’où vont venir les crédits pour les multiples projets à venir.

  9. AirTattoo dit :

    C’est débile. Dans un engagement a haute intensité, 50-70 km du front c’est un no man’s land. Donc parler de lancer des drones comme les TB2, c’est de la fiction sauf si on attaque un pays sans capacité de brouillage, d’artillerie et de détection.
    Faire une porteur de drone assassin… pourquoi pas mais autan relancer les missiles a sous-munitions en y incorporant des drones. Une rocket MLRS ferait tout a fait le boulot.

    Comparer la bataille du Haut-Karabakh avec un besoin pour des conflits modernes, c’est comme uriner contre le vent pour éteindre un incendie. Nos hommes politiques sont hors du temps…

    • Durandal dit :

      L' »harop » n’a pas besoin de liaison donc vous ne pouvez pas brouiller sa relation avec le sol.
      Par contre, il va cibler en priorité les radars actifs.
      (Souvenez-vous des Pansir-1 détruit les uns après les autres, en Syrie comme en libye.)
      Donc l’harop vous aveugle et quand la voie est libre les TB2 réduise votre artillerie au silence.
      Bref bienvenue dans le haut-karabakh coté arménien…
      Autre chose ?

    • Green dit :

      S’intéresser a la dernière guerre en date et chercher a en tirer les conclusions c’est être hors du temps?

      vous connaissez exactement les tenant et les aboutissants n’est ce pas?

      le festival des contempteurs et des geignards ! (en vacances d’été)

  10. Dimitri dit :

    Il faut se doter de centaines de drones kamikaze peu coûteux qui pourraient arrêter une offensive majeure de blindés. Celà rendra l’artillerie traditionnelle obsolète.

  11. HMX dit :

    C’est plutôt positif que ce rapport émane du Sénat. On aurait préféré une expression directe de la part de l’armée, mais nos gradés ont sans doute jugé préférable de faire passer le message par la voie parlementaire. Peu importe, l’important étant de faire avancer les choses sur ce sujet essentiel pour nos forces armées.

    Pour en revenir au fond, oui nous avons un besoin opérationnel urgent à nous doter de drones offensifs. Nous partons de presque zéro, et les besoins sont immenses, mais s’il fallait prioriser, il faudrait porter l’effort sur 2 types de drones :
    – un minidrone portable de quelques centaines de grammes, issu du commerce pour garantir un coût limité, donc avec une autonomie et une portée potentiellement limitée, mais modifié pour emporter une charge explosive interne, et avec une liaison de données sécurisée, si possible intégré au système Félin pour un maximum de facilité d’utilisation. Ce drone aurait vocation à être emporté potentiellement par tous les soldats et à servir comme « grenade volante ». Utile au contact pour aller taper un adversaire retranché derrière un obstacle à quelques dizaines ou centaines de mètres, ou en zone urbaine. Précision chirurgicale grâce à la visualisation de la cible avant l’explosion, et peu d’effets collatéraux, contrairement à un obus de mortier ou un missile antichar. Drone suicide non récupérable une fois lancé (autodestruction en altitude si absence de cible en fin de potentiel).
    – Une munition rôdeuse à l’image du Harpy 2 Israélien (qui pourrait d’ailleurs être acquis en petit nombre à très court terme par nos forces, histoire de « se faire la main »), dont les caractéristiques principales pourraient être les suivantes : petit turbopropulseur de 100 à 200 kg dont 15 à 20kg de charge explosive, autonomie de 8 à 10h, avec une liaison de données robuste et des capteurs conçus pour être modulables (module de base optique/IR, et possibilité d’ajout de capteurs anti-radar, radar SAR-MTI, selon la mission, le terrain ou la météo…), conçu nativement pour être lancé depuis une large gamme de plateformes terrestres, navales et aériennes (notamment largage par avion cargo…). Drone récupérable et réutilisable si la charge n’a pas été déclenchée. Contrôle au sol via un opérateur, notamment pour la décision d’engager une cible, mais IA intégrée pour orbiter en totale autonomie une fois sur zone et rechercher des cibles d’opportunité ou prédéterminées.

    Ces deux systèmes, qui ne sont pas les plus coûteux à acquérir et à mettre en œuvre (quelques dizaines de millions pour le minidrone suicide si produit à quelques dizaines de milliers d’exemplaires, quelques centaines de millions d’euros lissés sur plusieurs années, développement compris, pour la munition rôdeuse) permettraient en quelques années à nos forces de rattraper leur retard en matière de drones. A mon sens, ce sujet des drones (compris comme la vision défensive de lutte contre les drones, et dans la vision d’emploi offensif), est un bouleversement qui justifie à lui seul la révision de la LPM 2019-2025.

    A moyen terme, nous devons par ailleurs engager des effort significatifs pour concevoir la prochaine génération de drones, qui seront marqués par des performances accrues, notamment en matière d’IA, et par un emploi collaboratif en essaim. Ces drones pourront potentiellement constituer de véritables champs de mines volant, et permettent d’entrevoir la possibilité d’un contrôle de zone permanent là où ils seront employés, y compris en zone urbaine. il nous faudra apprendre à lutter contre ce type de menace, tout en équipant nos forces de leurs propres systèmes d’essaims de drones, car ce sera sans nul doute une arme essentielle contre des forces qui n’en seront pas dotées.

    • Franck dit :

      Je réagis juste à votre introduction.
      Juste pour vous rappelez que nous vivons en démocratie.
      C’est toute la différence avec la majorité des autres pays de la planète, mais c’est ce qui fait notre force et accessoirement notre qualité de vie.

      • HMX dit :

        merci pour cette info sur la démocratie…

        je voulais simplement souligner qu’en dehors de quelques tribunes qui défrayent la chronique, la parole militaire est trop rare dans notre pays (ou en tout cas pas assez relayée en dehors des médias spécialisés). Or, sur un sujet aussi stratégique pour l’avenir de nos forces comme celui des drones, il n’y aurait rien de choquant à voir le CEMA (par exemple) prendre la parole. Des militaires qui parlent de la chose militaire, et dont la parole est écoutée et relayée dans les grands médias nationaux, c’est totalement normal et assumé dans le monde anglo-saxon, sans que personne ne crie à la dictature…

        Cela étant, comme indiqué dans mon post, je me réjouis de voir que le Sénat se fait le porte parole de nos forces.

  12. Frede6 dit :

    Il s’agit surtout de nourrir la BITD qui encore essaye de prendre le train en marche.

    Le Harop existe depuis au moins 10 ans, s’il y avait un besoin avéré j’ose espérer que nos responsables militaires auraient fait le forcing pour en acheter depuis longtemps (quoique)

    • Durandal dit :

      En 1940, il n’était pas non plus utile d’avoir plus d’un homme dans la tourelle d’un char, pas non plus utile d’avoir une radio par char, pas non plus utile d’avoir plus d’une batterie de DCA de petit calibre par division, pas non plus utile de doter l’infanterie de fusil anti char comme le Wz35 Polonais. Bref, je vais arrêter là, la liste est longue comme le bras.
      brefs, vu le faible coût des munitions kamikazes, je pense qu’il est préférable de prendre le train en marche que de le rater.

      • Frede6 dit :

        Pourquoi ne pas en acheter à Israël dans ce cas ? Ce n’est pas un armement stratégique, sauf erreur ?

        • Durandal dit :

          J’aimerais bien, mais j’imagine que nous préférons faire les nôtres, malgré notre retard dans ce domaine.

  13. Raymond75 dit :

    Génial !!! Je propose une amélioration : utiliser les dizaines d’Airbus A380 stockés en très bon état pour servir de gros porteur à des centaines de ces drones magiques, largués à bonne distance. Quel fantastique progrès ce serait pour une guerre plus belle, plus juste, plus inhumaine. Il n’existe malheureusement plus de Concorde en état de vol …

    Il est fortement recommandé d’utiliser ces drones contre des civils : cela coûte moins cher que d’utiliser des avions ‘de supériorité aérienne’ pour bombarder des hôpitaux, des marchés ou des immeubles d’habitation. Pour les crimes de guerre aussi il faut avoir un raisonnement économique.

    • JC dit :

      Les civils égorgés en Europe et notamment en France c’est une guerre propre ? Ah, oui pas de pollution due aux moteurs ! Européens Égorgés Le Valaient bien….

      • Raymond75 dit :

        Les victimes civiles en France le furent par des jeunes de nationalité française, ‘éduqués’ dans notre pays en totale dégénérescence économique, sociale et éducative.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Les victimes civiles en France le furent par des jeunes de nationalité française, ‘ » Comme celui qui perpétra l’attaque dans une église à Nice?

        • Durandal dit :

          Souvent des Afghans, Tchetchens ou Pakistanais, comme pour Samuel Paty.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « pour bombarder des hôpitaux, des marchés ou des immeubles d’habitation. ……………il faut avoir un raisonnement économique. » Ca a le mérite de faire marcher le B.T.P. Quand le bâtiment va, tout va!

  14. pupuce dit :

    He bien, il il serait temps que la France rattrape son retard , un drone quel qu’ il soit cout moins à sacrifier qu’un Rafale + pilote, beaucoup de pays l’ont compris depuis longtemps . . Je suis curieux de savoir combien coute un show-force , et combien couterait une canonnière volante, elle peut resté des heures sur zone avec un emport de munitions conséquent, une capacité d’observation , etc … nettement supérieur et efficient a tout autres vecteurs .

  15. Lotharingie dit :

    En parlant de drones armés :
    .
    « ………………Entre le 28 juin et le 1er juillet Paris a procédé en deux fois, à l’acquisition de 2 systèmes MQ-9B Reaper supplémentaires (6 drones) selon la procédure FMS pour un total de 158,84 M$. A partir du 29 mars 2024, la France disposera donc de 18 Reaper armés (contre 275 pour les Etats-Unis)…………. »
    .
    https://www.air-cosmos.com/article/arme-de-lair-2-contrats-dacquisition-de-drones-arms-en-moins-de-72-h-25107

    • Alpha dit :

      Et au passage, petit moyen de pression sur nos « amis » Allemands qui ne veulent pas voir l’Eurodrone armé ?

  16. Lagaffe dit :

    Une capacité de drone-suicide à bas coût est réalisable. Leur utilité n’est plus à démontrer dans le Caucase, au Moyen-Orient ou en Libye. Il ne se passe pas une journée sans l’annonce d’une frappe d’un drone-suicide iranien au Yémen ou en Irak par exemple. Nos probables futurs adversaires s’en dotent massivement, il faut y réfléchir aujourd’hui ou nous aurons encore une guerre de retard.

    • Franck dit :

      Quelle guerre de retard?
      Vous croyez que l’on gagne une guerre avec des drones?
      Vous citez des exemples de pays du tiers mondes à technologie très faible, voire inexistante.
      Le cas du Caucase est emblématique.
      Face à une puissance occidentale comme la France, la Grande Bretagne, Israel ou les USA, leurs drones ne vont pas servir à grand chose. Ils ne seront plus là pour voir le résultat.

      La vrai question est uniquement face à la Chine et ce qu’il reste de la Russie (quelques sous-marins nucléaires et missiles balistiques, le reste est en décrépitude). Irons nous jusqu’à la confrontation où se posera la question des frappes nucléaires…?

      • Lagaffe dit :

        Russie, USA, Chine, Israël, Royaume-Uni, Turquie et toute une floppée d’autres pays qui ne font pas partie du tiers monde investissent massivement dans les drones ISR et les drones suicides, pour quelle raison à votre avis si ce n’est pour avoir une capacité d’identification et de frappe permanente ?
        Les américains sont visés chaque jour en Irak par des drones suicides iraniens, ils ont répondu par une attaque nucléaire ? Quelques milliers de drones suicides taïwanais pourrait les aider à repousser une invasion par la marine chinoise.

    • Clavier dit :

      j’ai l’impression que les premiers à en affronter seront les commissériat du 9-3

  17. Olivier dit :

    Bonjour, je pense que c est utile da voir des drônes sur un futur champ de bataille ou aller porter des coups à un ennemis chez lui sans risquer la mort de nos soldats!!!

  18. Nexterience dit :

    Il manque clairement une classification des drones par masse pour comprendre exactement de quoi nous parlons: micro mini drones, etc . Gare aux anglais, ils ne vont pas tarder à inventer des classes en pounds et ounces.

  19. Max dit :

    Les fusils anti-drones contre les munitions rôdeuses LOL de surcroît lors d’attaque de saturation …

  20. Bob dit :

    Les grognards du Sénat devraient retourner dans leur mess de luxe et faire une longue sieste non méritée !
    Des drones sacrifiables? Que les paires aillent se sacrifier eux-même pour le bien de la France. Nous manquons déjà de munitions et il faudrait avoir des drones sacrifiables…ils sont déconnectés de la chose militaire mais les réunions avinées doivent avoir la cote au Palais.
    Il faudrait avoir de quoi neutraliser des drones avant tout et avoir des plates-formes AA et anti drones efficaces et en dotation suffisante au lieu de réinventer la roue.

    • Durandal dit :

      Vous ne savez pas de quoi vous parlez…
      Les drones kamikazes sont bons marchés, voir très bon marché comme le Rotem Israélien.
      Et il est préférable d’en avoir et de savoir s’en protéger, car nous allons en voir de plus en plus et partout.

      Voici une vidéo de l’enfer que les Arméniens ont vécue.
      https://www.youtube.com/watch?v=s1Z75jy5TGM&t=12s

      Et les Israéliens installent des Harops sur leurs bateaux.
      C’est redoutable contre un bateau…

      Ca va radicalement changer la guerre sur mer.

      Et juste comme ça, c’est quoi une plate-forme AA efficace contre des drones?
      Et vite j’ai un Harop qui arrive sur votre position…