Vers plus de frégates de défense et d’intervention pour que la Marine nationale puisse agir dans le Pacifique?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

135 contributions

  1. Le Suren dit :

    25 Fremm pour la Royale et en tout 40 frégates. Dans le Pacifique, 10 Fremm et 8 autres types + au moins 3 SNA, ce qui fait qu’on devrait disposer de 12 SNA. Sinon, restons chez nous. Et si en plus les Italiens, les Brits et les Aussies arrivent avec en tout 30 bâtiments + les Ricains avec 150 navires, ça devrait calmer les … (complétez après les pointillés). La belle Ing-wen devrait conserver son poste.

    • Le Breton dit :

      D’ailleurs je me demande si le fait d’avoir remplacer le terme « frégate de taille intermédiaire » par « frégate de défense et d’intervention » pour le nouveau programme est juste un simple changement de nom moins péjoratif (intermédiaire=moins grand=moins bon dans l’imaginaire collectif) à entendre ou si c’est vraiment un changement dans le programme en lui-même ?

    • Desquins dit :

      Il va falloir ‘importer’ beaucoup de marins du golfe de Guinée pour armer toute cette armada…

    • cerealkiller dit :

      Cela voudrait dire 1 à 2 grandes bases / ports dans le pacifique. Il y a bien un ou l’autre atol à fortifier à tahitie et en Nouvelle Calédonie.

    • Exact, nous ne sommes pas seuls. La Chine, désormais 1° puissance militaire et économique veut s’approprier les territoires voisins, l’Inde et même l’Australie… et le reste du monde. Il est peut être trop tard. Ils pourraient s’allier avec la Russie et l’Iran. Face à l’OTAN et ses alliés elle domine la situation.

      • Lotharingie dit :

        Dominique :
        .
        « ……….. La Chine, désormais 1° puissance militaire et économique…….. »
        .
        La Chine, désormais 1° puissance militaire et économique,…, d’ Asie.
        .
        « …….Face à l’OTAN et ses alliés elle domine la situation………… »
        .
        De quelle  » situation  » parlez vous ?

    • tschok dit :

      @Le Suren,

      Ca fait pas un peu trop liste de Noël, encore? Comme d’habitude?

      Vous êtes le mec de plus qui fait encore sa liste de Noël ?

      Si oui, vous n’est jamais que le 785.097.361ième type à le faire sur ce blog depuis qu’il existe. Prenez votre ticket svp et attendez votre tour, merci.

      Ne le prenez pas mal, c’est juste que vous n’êtes ni le premier connard ni le dernier à le faire.

      Alors bon…

      Juste un truc: avant de partir, prêtez votre Bic à votre voisin, il en aura besoin lui aussi pour faire sa liste et on en a marre que nos Bic disparaissent. Ca finit par coûter cher ces conneries. La banette est sur votre droite avant la porte, laissez y votre liste. On vous répondra.

      Bisous.

  2. Raymond75 dit :

    Il y a un domaine qui a été toujours négligé, que ce soit dans le Pacifique ou dans l’Océan Indien ou les caraïbes : la protection de nos ZEE, deuxième du monde. Protection de la pêche, de la pollution, du trafic, et aussi de la prospection sous marine. Pour cela il faut de petits avions de patrouille maritime et des patrouilleurs en nombre.

    Mais si c’est pour servir de supplétifs pour les US dans la Mer de Chine, cela ne nous concerne pas. Les Chinois qui vivent du commerce international n’ont aucun projet de paralyser les voies de communications maritimes, mais ils n’ont pas envie d’être cernés par les flottes US du Pacifique ! On peut les comprendre.

    Et vous l’avez peut être remarqué : les gesticulations militaires permanentes US dans cette région n’ont JAMAIS envisagé de s’opposer à la militarisation des atolls dispersés en mer de Chine, revendiqués unilatéralement par les Chinois.

    Il n’y a aucune souveraineté française en jeu là-bas, et nous n’avons plus ni le niveau ni le souhait de jouer aux maitres du monde.

    • didixtrax dit :

      je suis d’accord, plutôt que du  » intelligent, innovant, abordable, durable, interopérable et flexible » je me contenterais de  » abordable, durable et maintenable », l’intelligence sera celle des équipages. Un canon, quelques mitrailleuse, drones aériens ou sous-marins et un pavillon suffisent largement à faire respecter notre ZEE, il faut du nombre, pas du hi-tech. Je doute que les soums chinois viennent nous piquer « nos » poissons ou autres richesses. IL n’y a qu’à voir ce que leurs navires de pêche font dans les ZEE argentine et chilienne.

      • Killian dit :

        Je ne suis pas d’accord, les Chinois construisent une marine pour capturer Taiwan et paralyser le commerce maritime dans leur région. Leur commerce dans le futur avec les routes de soie.

        Les chinois souhaitent conserver une relation amicale avec les « big brother » de l’UE donc l’Allemagne et la France pour ne pas se voir fermer ce gigantesque marchée qu’est l’UE

    • Thaurac dit :

      « ..ni le souhait de jouer aux maitres du monde. » Malheureusement, la Chine oui, regarde les discours récent du président ..

      • tschok dit :

        Raymond est plus près du point d’arrivée que du point de départ, il a emprunté pour payer son caveau, si vous lui parlez maintenant de dominer le monde, c’est comme si vous lui parliez chinois.

        Justement d’ailleurs.

        Nan, à son stade il lui faut un truc simple: une prise électrique qui marche, qui coûte pas cher et qui ne pollue pas. Et qui vote pas Le Pen.

        Et de temps en temps, il prend sa Citroën pour agiter des calicots dans son chef lieu de canton pour sauver la nature, défendre la démocratie ou la condition de la femme.

        Et ce sera déjà pas mal.

        Ah oui, le truc indispensable: une prise TV pour regarder le Tour de France.

        Raymond n’est pas une solution, mais au moins, c’est pas un problème.

  3. Czar dit :

    « le programme EPC [European Patrol Corvette]… Mené dans le cadre d’une coopération européenne, associant Fincantieri, Naval Group et Navantia, »

    est-ce qu’on fait réellement des économies d’échelle avec ce genre de coopération – et sui oui, de quellle nature vu que chaque pays a des besoins particuliers – ou c’est plus une volonté d’imposer une marque EPC, un effet de masse – chacun des pays constructeurs en ayant acheté et permettant ainsi de ‘valider’ aux yeux de pays tiers le concept plutôt que de voir trois projets similaires entrer en concurrence ?

    • oryzons dit :

      Non encore un programme politique à la mords moi le noeud pour que Macron puisse twitter que l’on construit construit la souveraineté européenne et l’Europe de la défense.
      Il suffit de construire plus de FDI, c’est inévitable de toutes façons à la fois pour des raisons industrielles (plan de charge du chantier naval), des raisons opérationnelles (pas assez de bâtiments de premier rang) et techniques (les FDI correspondent au besoin).
      Et pour les corvettes il y a déjà une solution sur étagère toute prête (les Gowind) qui correspond et coûtera évidemment moins cher qu’un énième programme euromaboul avec des specs contradictoires, autant de versions que de participants, et sûrement autant de chantiers pour les construire.

      Mais on a un fou à la tête de l’État selon quelqu’un de relativement censé : “La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose et d’espérer des résultats différents”.

      • tschok dit :

        Oryzons, il y a deux phrases bizarres dans votre com. Prises séparément, rien de grave, mises côte à côte, on se rend compte du truc qui cloche:

        « Il suffit de construire plus de FDI » Ca fait le mec déconnecté des réalités. Qui plane dans son monde.

        « Mais on a un fou à la tête de l’État » Ok, mais au moins vous n’y êtes pas, quoi.

    • Twisted dit :

      Programme très politique, on a déjà la classe Gowind qui répond aux besoins de la Royale (excepté pour l’autonomie) à la fois pour le remplacement des FS (Gowind 3100) que pour celui des A69 (Gowind 2500 ou en dessous).
      De toutes façons on arrivera au même résultat qu’avec les FREMM : des navires déclinés en classes très spécifiques avec pas plus de 10-20% d’équipements communs…

  4. Monbars dit :

    La France possède le 2ème plus grand territoire maritime du monde, derrière les USA. Sur ce point, historiquement, nous avons battu nos amis les Anglais. Cela étant, à part quelques avisos poussifs qui traquaient jadis les chalutiers russes autour de Muru et Fangataufa.. On ne pas dire qu’il y avait grand chose dans le Pacifique sud, de plus quand il y avait une alerte, le temps que l’aviso arrive in situ, il n’y avait plus person… Il serait donc temps que la France ait une flotte digne de son espace maritime.

    • tschok dit :

      Oui, d’accord Monbars, mais avant de prendre des décisions qui nous engagent, je vous suggère de regarder une carte pour voir où se trouve cette ZEE et comment elle se présente, si c’est bien d’elle dont vous parlez.

      C’est pas un énooorme paquet bien groupé et proches de la métropole, qu’on peut exploiter de façon rationnelle comme un céréalier de la Beauce exploite son domaine.

      Mais je vous laisse découvrir le problème et on en reparle.

      Sans vouloir être désobligeant, vous me semblez avoir une mentalité de gentleman farmer qui veut s’acheter une groooosse tondeuse à gazon parce qu’il croit qu’il a un espace bien délimité, bien homogène à tondre, juste sous les fenêtres de son château en Espagne, et qui voudrait une tondeuse à la hauteur de son domaine, sur le plan de la réputation sociale. Le modèle de luxe.

      Et en fait, vous verrez, la ZEE française, c’est pas ça du tout. Ca va vous faire une drôle de surprise. Vous allez rire, mais c’est plus proche d’une multitude de parcelles, certaines très grandes d’autres toutes petites dispersées en Lozère, dans les Vosges, la Normandie ou les iles Kerguelen.

      Et donc, vous allez être confronté rapidement à un problème de définition par rapport à votre énoncé de départ qui est, je vous le rappelle:

       » Il serait donc temps que la France ait une flotte digne de son espace maritime ».

      Oui, oui, bien sûr. La dignité, ça nous connait. Mais c’est quoi la dignité de la flotte en face d’un puzzle dont les pièces sont répandues au pif sur, je ne sais pas, mais genre la moitié de la surface du globe?

      Dites nous comment vous concevez une flotte française « digne de son espace maritime », ce qui, au passage, n’a rien à voir avec la ZEE.

      Oui, au fait, je suis un peu navré d’aborder des problème de définition à ce stade de mon commentaire, mais vous faites se chevaucher plusieurs notions qui ne sont pas les mêmes:
      – Le territoire maritime, deuxième du monde selon vous. En fait, on parle plutôt de mer territoriale, mais je ne sais pas si nous avons la deuxième du monde. Je ne pense pas.
      – Après vous avez la ZEE: là, oui, on a la deuxième. Donc, je pense que vous parliez d’elle.
      – Et puis il y a l’espace maritime, dont notre flotte doit être digne, ce qui est encore autre chose.

      Notre espace maritime, par exemple, pourrait être conçu comme la totalité des mers et océans du globe, c’est une façon de concevoir les choses. Enfin disons, moins la mer d’Azov qui nous est désormais interdite. Et peut-être demain la mer de Chine méridionale. Voire la Méditerranée orientale, ou le Golfe persique.

      Dire que la France doit avoir une flotte digne de son espace maritime, c’est définir cet espace de façon différente de la ZEE, qui n’est qu’une zone économique exclusive.

      Bon, allez regarder sur un atlas et vous verrez le problème. Et vous nous direz ce que doit être une flotte « digne », puisque c’est votre objectif premier. Je me permets juste de vous signaler que pour ma part, la dignité de la flotte, j’en ai rien à foutre. Mais je ne veux pas vous influencer dans votre réflexion sur la flotte « digne ».

  5. Dodo dit :

    La FDI pourrait en effet être plus inclusive en devenant par la même occasion, celle qui succèdera à la classe Floréal.
    Car d’un point de vue global, dans la marine, pour gagner en capacité, un effort important autour d’un bâtiment comme la FDI est suffisant et peut s’avérer un bon compromis pour la quantité/prix/capacité sur lequel on pourrait engendrer une cadence industrielle correcte pour se renforcer d’ici 2030.
    On verra cela après les prochaines élections présidentielle…

  6. Alex dit :

    Whoaa, c’est maintenant qu’ils s’en rendent compte ?
    Le temps de prendre la décision, de les construires et de les armer, a dans dix quoi, j’espère que sa sera pas trop tard …

  7. Thomas dit :

    C’était pourtant largement prévisible.
    La MN aura ses frégates, mais après la tempête.
    En retard d’une guerre, on ne se refait pas, hein !

  8. Yeslo dit :

    Depuis 1 an que je m’intéresse sérieusement à l’armement de notre pays, je me désole qu’à chaque fois les propos tenu sont : « il faut », « j’espère », etc sans jamais se traduire en acte réel car la France n’a plus cette ambition. Nos dirigeants se disent intelligent de penser que la coopération avec des alliés permettra de compenser tous ses manques et donc de ne pas avoir à investir dans ses forces (faire des économies quoi).
    C’est triste

    • tschok dit :

      @Yeslo,

      Donc, au bout d’un an de réflexion sérieuse sur l’armement de notre pays, votre conclusion, c’est la tristesse?

      C’est tout ce que vous avez retenu en un an?

      Permettez_moi de vous dire que nous avons sur ce blog un solide contingent de vieux cons réacs et dépressif qui parviennent à ce résultat en moins de trente secondes.

      Je me demande ce que vous avez foutu pendant tout ce temps, sincèrement. Parce que côté performance dans la tristesse, vous êtes nul.

  9. Lothringer dit :

    Peut-être faudrait-il développer et construire moult drones marins de patrouille et de surveillance ultra-discrets (quelques cm sous l’eau) équipés de sonars et de liaisons satellites, disposant d’une autonomie de 3-4 mois ayant leurs ports d’attache en Polynésie. Une meute (quelques centaines) de ces drones permettraient de couvrir une surface considérable et ainsi alléger la tâche de surveillance des frégates qui pourraient alors être renforcées en capacités d’action (en français : des armes) .

  10. Fralipolipi dit :

    Cela paraît tellement évident …
    D’une part Lorient va manquer de plan de charge dans qques années,
    et d’autre part, pour agir de manière significative dans ce secteur désormais bouillonnant de l’info pacifique, la FDI sera assurément l’outils le plus adapté que nous puissions y déployer.
    .
    Du coup, pour résumer, commandons rapidement 2 FDI de plus, … pour les baser ensuite à Nouméa.

  11. philbeau dit :

    La situation de la France dans cette partie du monde est assez particulière . Indiens , Australiens , Japonais , Américains sont dans leur jardin . La France est à 15 000 Km de Tahiti…Héritage de l’Histoire , ces « possessions  » sont un cas unique sur le plan international . Dans les années d’après-guerre , la présence d’un aviso stationnaire suffisait à imposer la présence française , dans des contrées encore à l’abri du tumulte international , la parenthèse japonaise refermée . On ne peut plus dans le monde actuel en évolution rapide éluder la question de cette capacité à tenir son rôle parmi des voisins qui sont montés en puissance sur le plan économique de manière spectaculaire , et de pair en puissance militaire . La puissance et le respect qu’elle entraîne ne se décrète pas , elle s’impose d’elle – même . Il y a besoin pour la France d’une véritable introspection sur ce qu’elle est , à l’heure où certains lui imposent des dérives communautaires , voire raciales , sur son territoire naturel , pour pouvoir gérer les défis d’une présence mondiale . La question des moyens étant elle-même conditionnée par la puissance économique qu’elle peut (doit) recouvrer , en toute indépendance et souveraineté (exit les blocages artificiels imposés par des traités signés à la hâte par des politiques à la bêtise court-termiste ) . Cela ne peut se faire ? Bien , dans ce cas il est illusoire de prétendre intervenir à l’autre bout du monde ; les conflits se sont déjà invités à domicile .

  12. hoopy dit :

    De toute manière, la trajectoire de certains pays (Chine, Turquie en particulier) nous amène inéluctablement vers un conflit armé. Il faut s’y préparer et donc il faut urgemment augmenter le format des forces projetables dont font partie les frégates, ainsi que le format des armées d’une manière générale en préparation d’un conflit à haute intensité. Il faut aussi préparer les esprits à la guerre car sans résilience du citoyen lambda, on ne peut pas gagner une guerre symmetrique.

    • Poorfhendeur dit :

      Commençons déjà par arrêter d’importer du made in Chichi à toutes les sauces, et ils auront moins d’argent pour s’armer…

      Car leur armée… C’est notre fric…

    • Piliph dit :

      Le citoyen lambda achète du matos électronique à base de puces chinoises, de l’électroménager chinois, des motos chinoises, des ordinateurs chinois, etc. C’est à dire à un pays qui a désespérément besoin que les routes océaniques restent ouvertes à la circulation internationale. La Chine a d’ailleurs besoin de ces mêmes routes maritimes pour importer sa nourriture, son énergie et ses matières premières, dont certaines lui sont vendues par la France – on a vu l’effet sur les agriculteurs français de l’embargo des USA sur la Russie… Donc, déjà, l’hypothèse d’une Chine s’équipant pour couper les voies de communication maritimes internationales sont quasi nulles.
      En revanche le citoyen lambda a bien compris que ce sont les USA qui ont un intérêt certain à mettre un coup d’arrêt à la croissance chinoise, dont l’économie est en train de dépasser la sienne. Déjà le pouvoir d’achat de l’ouvrier chinois a rattrapé celui de l’ouvrier américain, et va le dépasser. Pour lui non plus – le Chinois lambda -, ce n’est pas le moment de se lancer dans une aventure guerrière.

      Au total, vous pouvez essayer mais vous aurez beaucoup de mal à impliquer ce citoyen français lambda dans une guerre au seul bénéfice des Américains, et qui irait contre ses propres intérêts.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Déjà le pouvoir d’achat de l’ouvrier chinois a rattrapé celui de l’ouvrier américain, et va le dépasser. » Ah bon! dans combien de temps? J’au un petit « doute » concernant vos affirmations!
        https://major-prepa.com/classements/salaires-moyens-du-monde/

        • Fred dit :

          @ Pascal

          Ces chiffres sont justes je suppose, mais trompeurs car ils ne sont pas donnés en Parité de pouvoir d’achat.
          Ils indiquent, par exemple, combien un travailleur chinois pourrait acheter de tomates à 3$ le kilo aux Usa, et vice-versa. Mais il est assez rare qu’un travailleur chinois aille faire ses courses alimentaires aux USA, et vice-versa. Et la différence, c’est que la tomate doit être beaucoup moins onéreuse en Chine qu’aux USA.
          La Parité de pouvoir d’achat, c’est : combien de kilos de tomates peut acheter le travailleur chinois ou le travailleur américain avec son salaire, au Lidl en bas de chez lui.

          L’article mentionne d’ailleurs, entre autres, que la parité des monnaies fluctue rapidement et modifie en permanence ces données brutes non corrigées.

          La Parité de pouvoir d’achat est évidemment très complexe à établir, y’a pas que les tomates dans la vie : habillement, tarifs de transport collectif, soins médicaux, crèche, école, assurances, logement, chauffage… Le nombre de paramètres (souvent relatif en plus) est colossal.

        • Piliph dit :

          @Pascal (l’autre) : Relisez moi : je parle de pouvoir d’achat, pas de salaire.
          Et j’ai écrit « qui est en train de dépasser » : le PA de l’ouvrier chinois n’a pas encore rattrapé celui de l’Américain, mais il n’en est pas très loin et surtout la tendance est là.
          Ensuite, je parle des ouvriers, dont les salaires sont favorisés en Chine, alors qu’ils sont en baisse aux USA par rapport aux autres catégories sociales (ne serait-ce que par les inégalités de l’imposition directe, favorable aux plus riches, mais aussi par la concurrence des ouvriers mexicains). Un indicateur très parlant : l’espérance de vie à 20 ans : il progresse partout sauf chez les ouvriers américains, qui meurent de plus en plus tôt (qu’ils soient Blancs ou Noirs)
          Ensuite encore, la pandémie COVID, qui a mis les USA en récession, alors que la Chine maintenait une croissance à 2%, et va bientôt remonter à 5%.
          Ensuite : Le PIB exprimé en PPA (parité de pouvoir d’achat) : celui de la Chine a dépassé celui des USA en 2014, mais bien sûr les populations sont de tailles différentes : cependant, avec une croissance démographique chinoise en panne depuis plusieurs années, ce qui n’est pas le cas aux USA, le PPA par habitant en Chine va remonter plus rapidement, toutes choses égales par ailleurs.

          CCL: pas d’autre choix pour les USA s’ils veulent rester la première puissance mondiale que de faire la guerre à la Chine tant que cette dernière n’a pas de forces nucléaires crédibles. Si dans les 10 ans qui viennent, les USA n’ont pas fait la guerre à la Chine, la Chine sera devenue dissuasive au plan nucléaire et les USA seront condamnés à une nouvelle « guerre froide » mais cette fois, avec un pays économiquement au moins aussi puissant qu’eux.

        • Ah Ca ! dit :

          @Pascal l’autre coco

          Se limiter au chiffre du salaire ne sert absolument à rien et qui plus est fausse l’analyse…

          L’important est qu’achetez-vous, et de quelle qualité avec le Kopek que vous gagnez… cela s’appelle si je ne me trompe la parité.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « @Pascal l’autre coco » Coco? Ah bon je suis un communiste, c’est nouveau! Vous pourriez développer Ah Ca ira le barjot!

    • tschok dit :

      Les mecs, mes chéris, arrêtez de penser que la France importe des puces chinoises juste pour les foutre dans la playstation des gosses.

      En fait on importe beaucoup plus que des jouets ou de la consommation, on importe notre outil de travail.

      C’est bien gentil de dire qu’il faut arrêter d’importer chinois, mais les chinois nous fournissent notre outil de travail.

      Je sais que vous êtes nombreux ici à penser que toute importation est liée à un désir de consommation irraisonné et même maladif dont se rend coupable le consommateur, fou qu’il est. Qu’une importation est en fait un vilain défaut dont on peut se guérir en faisant preuve d’énergie et de volonté! A coups de trique, comme au bon vieux temps!

      Nan, ça c’est la vision catholique de l’économie, et les cathos sont des cons en économie.D’ailleurs, c’est de leur faute si on est dans cette merde. On aurait été protestants, à l’heure qu’il est on emmerderait l’Allemagne.

      La vérité, mes bien chers frères, c’est que nous importons de Chine notre outil de travail, en plus de notre consommation. Donc, avant de songer à rompre les ponts avec les Chinois, il faut se poser la question de savoir par quoi on remplace ces importations, dans le double volet production/consommation.

      Et le tout à Bakou. A low cost, je veux dire.

  13. Lagaffe dit :

    En gros pour répondre à la demande de l’amiral Prazuck, Il faudrait monter sérieusement en gamme et remplacer les frégates de surveillance de classe Floréal et les patrouilleurs P400 par des FDI ?

  14. Franz35 dit :

    35 frégates (bien réparti entre les destroyers et frégates généralistes ou specialisées, lourdes et légères) serait un bon format pour assurer une vraie permanence à la mer. En effet. Sans compter ces patrouilleurs qui manquent tant

    • Il y a au moins 1 regiment infanterie, des avions surveillance et fregate par departement ou territoire outre ler. Il faut enviager plus lourd avec au moins 1 FDI.

  15. Faure dit :

    3 de plus ne serait pas du luxe. En plus on pourrait bénéficier d’un effet de série et par la même bénéficier d une force navale plus équilibrée avec 8 frem et 8 fdi ainsi que 2 horizon

  16. Philippe dit :

    Quelques fdi en plus ne devraient pas régler le fond de l affaire: la souveraineté défendue en Polynésie , en nouvelle caledonie, à la Réunion et sur les confettis passe par des sous marins, des capacités amphibies et aéronavales. Demandez aux Australiens! On arrive au bout d un certain exercice solitaire qui consistait à se trouver très beaux en se regardant. Les choses sérieuses débutent

  17. Steph dit :

    Ça suppose aussi un déplacement du centre de gravité de la flotte, à l’est de Suez. Le point pivot pourrait être la Nouvelle-Calédonie (La Réunion, Papeete et Nouméa sont pratiquement alignés sur la même latitude, 20° sud environ). On pourrait dans un premier temps y baser des Lafayette revalorisées (2 à Nouméa, 1 à la Réunion) avec une capacité ASM en attendant d’y baser quelque chose de plus sérieux.
    Il apparaît que le format à 15 frégates de premier rang est intenable dans ce contexte géostratégique à 4 ou 5 théâtres : Atlantique-Antilles, Grand Nord, Medor, Océan Indien / Pacifique et où il faudra, théoriquement, soutenir les déploiements réguliers de 2 ponts plats (soit un Mistral quasi en permanence à la mer et un Porte-avions à mi-temps).
    Ces situations amènent des ruptures (comme c’est le cas en outre mer).
    Sans compter, la maintenance, les entraînements…
    Bien que les bâtiments soient plus performants, une FDI pouvant faire le boulot d’une frégate ASM et une frégate de DA, ils n’ont pas le don d’ubiquité et ne peuvent être à deux endroits à la fois, ce que les gouvernants perdent souvent de vue quand les industriels disent : cette frégate peut faire le boulot de deux navires, ça coûtera moins cher…

    • J’imagine mal porte avions à mi temps, faut pas rêver . Une FDI et un sous marin classique suffiraient à faire reflechir un agresseur. N’oublions pas les SNA qui sont cachés dans tous les coins du globe.

  18. Loufi dit :

    Houlala, 16 aster, c’est clair qui Xi va chier dans son froc en voyant ça au large de ses côtes…

    • Fralipolipi dit :

      De nos jours, avec seulement 4 ou 5 avions de chasse au tapis, on passe déjà pour un gros loser.
      Plus besoin de vitrifier des escadrons entier … le bad buzz se charge très vite de driver les mouches sur l’âne qui a perdu ces 4 ou 5 appareils.
      Et il en ressort rapidement politiquement diminué.

    • Alpha dit :

      Renseignez-vous : je crois que les capacités sont passées à 32 missiles récemment …
      Et puis, il n’est pas question d’aller au large des côtes de Xi, mais au contraire de dissuader ce dernier de venir près des nôtres …

  19. yakafokon dit :

    FDI et surtout plus gros pour emporter plus de munitions en regard des capacités des navires Chinoise et Russes.

  20. Mat49 dit :

    Une évidence mais il ne faut pas rêver. En 2007 on avait calculé qu on ne pouvait pas financer plus de 25 frégates. Cela n a pas du beaucoup changer. Donc il faudrait monter a 25 frégates et ne pas tenter de peser dans l ocean indien car nous n avons pas les moyens.

  21. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    La question me semble moins de savoir si la France a besoin de plus de navires de guerre mais comment les financer.

    • Carin dit :

      @Abuse….
      C’est justement la question que se posent nos politiques depuis 30 ans…
      Ils ont foutus en l’air l’armée, la gendarmerie, la police, l’hôpital, etc…pour soit disant faire des économies… le résultat est que nous frisons quand même les 120% d’endettement, parce que le pognon économisé pour renflouer les caisses a servi à tous les présidents qui se sont succédés à faire des largesses sociales dans un but électoral. A l’arrivée tous les pauvres gens du monde prennent des risques phénoménaux pour venir en France, pays d’assistés socials, qui n’a plus d’armée digne de ce nom, plus de gendarmerie, plus de police, plus de personnels soignants, un système éducatif qui part à vau-l’eau l’eau tellement on le tire vers le bas, mais un pays qui détient la seconde plus grande surface marine au monde, des colonies dont les pêcheurs sont agressés et chassés de leurs zones de pêche par des bateaux étrangers qu’on ne peut même pas poursuivre et encore moins intercepter. Et ont trouve encore des politiques qui viennent nous gonfler avec tout un train de mesures sociales dans leur programme électoral.
      On passe de 17 à 8 FREMM, on coule la gowind 2500, pour faire bosser les copains sur la FTI, qui coûte plus cher, et c’est pareil pour tout. Les anglais ont raison, la France voyage en première avec un billet de seconde… sauf que là on voient arriver le contrôleur, et on sait que la prune va être salée. Du coup nos petits politiques s’inquiètent, mais rassurez-vous, c’est leur petit confort qui les inquiètent pas que nos milis soient à poil, puisqu’ils ne refuseront jamais de monter au feu la bite à l’air et l’opinel ou le laguiole entre les dents.
      Ou étiez-vous tous ces 30 dernières années, aujourd’hui vous reprochez tous au seul président qui tente de redresser la barre, tout ce que ses petits copains prédécesseurs ont détruit…
      Je ne suis pas naïf, Macron agit parce qu’il sait que la 3ème est inéluctable… sinon il aurait continué les coupes.

      • Loufi dit :

        Avec toutes les alloc et RSA a payer, les « économies » en sabrant les grand programmes d’armement sont parties en fumée depuis belle lurette

      • Ah Ca ! dit :

        Macron ou Mitterrand même combat idéologique : larbin des USA…

        Ce n’est pas que la 3ᵉ est inévitable, c’est qu’elle est programmée !

    • tschok dit :

      @Abuse,

      Comment les produire vite et en nombre à un coût acceptable. C’est ça le défi. Et en même temps former les équipages.

      Sauf qu’on n’a pas une BITD qui est taillée pour produire des Dacia. On a une BITD qui est taillée pour produire des Rolls Royce.

      Et on a le pouvoir d’achat d’un Albanais.

    • fgnico dit :

      Financer vous dites???
      pas assez cher mon Bon

      et puis ..hein!!
      il vise à développer un navire de 3’000 tonnes qui devra être « intelligent, innovant, abordable, durable, interopérable et flexible pour répondre aux futures missions

      on lui fera a dire papa maman!!

      pour pouvoir financer ce rêve

  22. Alain d dit :

    « Ce qui est paraît très juste pour un pays qui dispose du second domaine maritime mondial »
    Non, c’est carrément n’importe quoi !
    Sans oublier que les FDI ne sont pas des FREMM, malgré tout le baratin servi, déjà parce que disposants de bien moins de munitions.
    Nos politiques et les gros salaires de Bercy ont toujours été des débiles profonds.
    D’autant plus lamentable que la France est le 3ème exportateur d’armes (il faut l’assumer), et que la Défense est l’un des secteur qui embauche plus, et ce secteur est l’un de ceux qui tire vers le haut, et amène donc beaucoup de VA. Et c’est certainement l’un de ceux, qui en ratio par rapport au CA du secteur, contribue à diminuer le plus fortement notre déficit extérieur, avec le transport containerisé par mer, c’est à dire CMA CGM. Et puisque que le sujet traite de navires, on va dire que ces deux secteurs sont liés par la Mer et sa sécurité.

    • Poorfhendeur dit :

      Tout à fait d’accord !

    • vno dit :

      J’ai la chance de connaître une des débiles profondes dont tu parles… Elles sont surtout préoccupées par leur apparence physique et à se chicaner sur leurs attribues de parade. Beaucoup de cougars désœuvrées aussi et de males convoités faute de mieux qui se prennent pour tarzan tant que l’ascenseur n’est pas en panne.

    • sonata dit :

      Les FDI sont largement supérieures aux FREMM, il y a une génération de différence entre les deux et ce n’est pas négligeable. Elles disposent de meilleurs équipements (les SeaFire500 sont tout simplement les meilleurs radars navals français. Ces frégates disposent également d’une numérisation bien plus poussée) tout en étant aussi bien armées (3 SYLVER A50 et 1 SYLVER A70 pour 24 Aster 30 et 8 MDCN).

      • Alain d dit :

        Oui c’est cela, et même qu’il y aurait plus de munitions, de pièces détachées et d’équipements stockées dans les FDI que dans les FREMM. Et la FREMM peut embarquer une imprimante 3D et tandis que les FDI peuvent accueillir une ligne de production d’imprimantes 3D, étonnant ?
        Au hasard, quand les FREMM MàJ seront équipées de SeaFire, quel sera l’avantage de la FDI dans le domaine radar?
        Anti-aérien? De mémoire avant les MdCN, les FREMM étaient déjà prévues pour 2 x 16 missiles (Aster 30 + Aster 15). Les MdCN matchent dans les Sylver des Aster 30.
        Ce qui ne doit pas être le cas dans les A50, qui ne doivent pas digérer les Aster 30 ou les MdCN.
        Donc, l’A70 doit uniquement servir pour les missiles de croisières, et les A50 pour Aster 15.
        Donc votre nombre de Aster 30 me semble un peu beaucoup foireux, que peut être 8 MdCN et éventuellement 8 Aster 30, au choix selon la mission, me semble plus probable.
        Et pour les embarcations, les autres systèmes comme les postes Mica, différents canons, les drones, et les commandos, les FDI ne feront certainement pas mieux, voir moins bien que les FREMM.
        La Haute Intensité, il faut la tenir, et pour ça il faut stocker un maximum de munitions et de leurres, et peut-être d’hommes aussi, le tout numérique a ses limites ….
        De plus les FREMM ont été étudiée pour éventuellement gonfler en capacités lance-missiles, avec l’implantation de Sylver supplémentaires. La encore les rikiki FDI ne pourront pas en faire autant, si nécessité oblige. Capacités d’intervention et de sauvetage et d’accueil envers un autre équipage en perdition? 6000 tonnes feront toujours mieux de 4500 tonnes.

        • Alain d dit :

          De toute façon, alors que la FDI n’est pas encore livrée, depuis la signature du contrat, ses armement ont déjà plusieurs fois évolués pour répondre aux besoins et à la grogne, voir aussi pour les marchés exports.
          Ce qui prouve bien qu’au départ ce programme était mal torché.
          Peut-être aussi pour masquer le prix unitaire réel final, en version totalement équipées, donc bien différent du prix signé, parce que les FDI seront toujours comparées aux FREMM, politiquement coulées pour leurs faire de la place.

  23. JM24 dit :

    Annulation les 6 POM, et commande de 16 PO ( 6 Outre mer et 10 Métro ) avec sonar de coque et embarquement de contenaire à mission Capta 1 ou lutte anti mines. Commande de plus de FDI ( 8 Métro et 7 Outre Mer, 2 Martinique, 2 La Réunion et 2 PF, 1 NC ).
    Voir plus avec les FLF ou des EPC pour du 2eme rangs
    Quand on peu faire cadeaux de 5 +1,5 M au Gabon + autre état africain, on peu sortir des finances pour notre défense.
    En espérant quand 2022 un nouveaux Président, qui fera plus pour notre sécurité

    • Poorfhendeur dit :

      Jacques Att. a prévu une femme à l’Élysée…

      Le budget n’est hélas pas prêt d’augmenter…

      • m dit :

        Je vois pas le rapport.

        Les Malouines, c’est Thatcher par exemple. Les conquêtes coloniales anglaises, c’est la reine Victoria.

        • Poorfhendeur dit :

          Ce n’est pas parce que ce sera une femme, mais qu’elle sera cette femme… C’est cela que je voulais exprimer…

    • Carin dit :

      @JM24
      Vous avez un nom pour le président?? Parce que moi je ne vois qu’une bande de guignols qui braillent tous en cœur « moi y’en a vouloir le pouvoir ». Et j’avoue que cela m’ennuie beaucoup.. alors si vous avez un nom, sachez que je bénirait jusqu’à 5 générations de votre descendance.

  24. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    quand on sait que la france possède la deuxième zone économique exclusive du monde avec 10,186,526 km² (celle des États-Unis est 11,351,000 km²) et que d’autre part la pression géopolitique augmente (notament de par la chine et la russie), il me semble urgent d’augmenter le nombre de navire. Il notament dommage qu’on n’arrive pas à capitaliser plus sur ce magnifique potentiel qu’est la ZEE…

    Pour info, le portugal à un grand plan « beyond the horizon » pour doubler sa supercifie en réclamant légalement une partie de l’océan atlantique. Leur objectif est de favoriser le développement économique autour de cette futur zone maritime.

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      PS la taille des ZEE varient chaque année, je ne sais pas si les chiffre sont exactent il viennent de wikipedia. Mais les us, la france et la russie se partagent le peloton de tête

  25. Thierry dit :

    Je l’ai toujours dit, nous vivons sur une planête bleue et la marine doit avoir la priorité sur l’armée de l’air et de terre car c’est là que se joueront les enjeux de demain.
    Qui contrôle le trafique maritime, civil ou militaire, contrôle l’économie mondiale et peut de fait s’imposer dans les grandes décisions même s’il n’y a pas de guerre.
    Cela a une influence aussi bien économique que politique ou militaire. les USA ou la Chine l’ont bien compris, la Russie est à la remorque et peine à combler ses effectifs, la France a les moyens de faire beaucoup mieux que cela.

    A chaque fois que la France a fait l’impasse sur sa marine elle l’a payé un prix exorbitant, on a pourtant une très grande façade maritime.

    • gudybas dit :

      Les larmes de nos souverains ont le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée

  26. arnaud dit :

    Pfff.il ne se passera rien. On annule la dette du Soudan pour plus d’1,5 milliard, on lui prête encore du fric, alors que l’etat Français est en faillite avec la crise covid. A force de tout faire gratuit, tests, vaccins et autre, il ne reste plus rien.

    Il n’y a aucune volonté politique de préserver ou maintenir la grandeur du pays, juste des petits calculs politiques minables.
    La marine n’aura rien, et les soumissions à venir avec les allemands réduiront à néant notre industrie.
    Faut arrêter de rêver

    • tschok dit :

      Arnaud, t’es con. Va sucer la queue de ton chien, tu te rendras utile.

      Y en a marre, on t’explique tout en long en large et en travers et t’entraves que dalle. Déjà à l’école c’était pareil.

      On t’a pourtant expliqué qu’il ne s’agit pas d’être sympa avec les Soudanais, mais de les tondre encore plus. Et toi tu crois que la France est généreuse à l’égard des étrangers et que tu es victime de cette générosité, en bon gros con de franchouillard que tu es.

      Alors qu’on va affamer des gosses pour que tu puisses continuer à t’engraisser et avoir des problèmes de tension et de cholestérol à 50 piges, et même avant.

      Et avec ta bourgeoise, qui sera aussi grosse et grasse que toi, vous irez tous les deux consulter un médecin remboursé par la sécu qui vous gavera de médocs, remboursés eux aussi par la sécu et tu pourras continuer à te plaindre, comme une victime de la société.

      Et ce sera ta vie.

      Tu passeras sur cette planète comme un gros con qui se plaint et qui n’a même pas conscience que pour le faire bâfrer comme un porc on a mis en place un système de domination qui est d’une cruauté sans nom.

      Et tu feras des phrases comme « faut arrêter de rêver » alors que quand tu étais un petit garçon tu aimais ça et c’est parce que tu as arrêté que tu es devenu l’abruti que tu es.

      Sinon, à part ça, ça va?

      • Gros-Bill dit :

        allez vous faire soigner, vos commentaires ne sont que de la branlette en place publique, vous n’êtes pas la moitié du quart aussi intelligent que vous croyez.
        et si je perd mon temps à commenter celui ci, c’est uniquement parce que vous venez de vous vautrer dans votre propre tas d’excréments.

  27. Ducon dit :

    D’un côté on signe un contrat de batteries pour voiture avec les chinois, et de l’autre on veut plus si bateaux pour leurs mettre sur la gueule !! C’est grave docteur ???

    • vno dit :

      Mais non, juste une discussion pour plaisanter qui a été prise au sérieux lors d’un diner de cons parisiens et Merkel n’était pas invitée pour donner son accord de construction en coopération à Manu.

  28. Barfly dit :

    Un potentiel conflit avec la Chine (il suffit de lire le discours de Xi pour l’anniversaire du Parti Communiste Chinois) se jouera sur la mer. Les chinois seront bientôt prêts, les US ont ce qu’il faut et nous, nous sommes en retard comme toujours. Pourtant ce n’est pas les moyens ni le savoir qui nous manquent.

  29. Poorfhendeur dit :

    Perso.. Je me demande ce qui se passerait si la Chine mettait la main sur La Nouvelle Calédonie en trafiquant les élections par exemple…

    Ou même de force…

    Réponse atomique?

    Impossible…

    Il n’y a qu’un seul moyen : la prévention !

    Je suis même pour un second porte-avions illico !

    • ULYSSE dit :

      Pas besoin de trafiquer les élections! Les Kanaks savent ce qu ils veulent…. A tort ou a raison. La proposition de renforcer les moyens militaires de la France en NC risque de se heurter au prochain référendum.

    • Piliph dit :

      Vous vous trompez d’adversaire : en NC, ce sont les Néo-Zélandais et les Australiens qui veulent nous mettre à la porte, et vos frégates ne pourront rien contre leurs pasteurs évangélistes en milieu kanaque… Et comme les élites dirigeantes françaises ne sont pas très chaudes pour gagner le référendum, je ne pense pas que la France a un grand avenir dans cette région du Pacifique.

      • Poorfendheur dit :

        Après tout quand Giscard a lâché les Nouvelles-Hébrides, tout le monde s’en est foutu…

  30. Ronfly dit :

    Remplaçons le besoins dans le contexte. Il s’agit de pouvoir protéger notre territoire national. C’est donc stratégique. Il faudrait d’ici la décennie 2030 pour redevenir crédible au moins 10 coques de plus. Cela représente environ 8 milliards. Sur la période 2021- 2031, le budget cumulé prévu de la défense est estimé à 450 milliards. Cela représente environ 1,8 % supplémentaire… Il me semble qu’à la vue de ces chiffres, il paraît possible de trouver une solution…cela va créer de l’emploi et réduire le coût du programme grâce à l’effet de série. Qu’en pensez-vous….

    • vno dit :

      Pour le territoire National, c’est trop tard ! il n’y a plus besoin de frégates. ils comptent l’équivalent de deux armées de résidents permanents en France. Nous ont tient dans le stade de France pour l’armée de terre. Plus que nos communistes de musée à nous.

    • tschok dit :

      J’en pense qu’on ne sait pas faire un navire par an.

      Oui, les petits on sait faire. Mais ceux dont vous parlez, à ce prix-là, non.

      Rien que le radar AESA des FDI c’est plus de 18 mois de boulot et le premier, il a fallu trois ans, je crois, pour le construire.

      Ce sont des navires qui ne se construisent pas comme on fait des gaufres. Ou alors fait les penser dès le départ pour les faire comme des gaufres.

      • Mat49 dit :

        Regardez les plans de charges initiaux des FREMM pourtant bien complexes et on en reparle.

      • Poorfendheur dit :

        Vous ne devriez pas écrire de tels détails, même si vous pensez que ça se sait déjà

  31. HMX dit :

    L’amiral tente de transformer la commande (ou une partie de la commande) des « European Patrol Corvette » en rallonge de commande pour des FDI. Plutôt malin, surtout quand on voit la tournure de notre « coopération » avec Fincantieri… L’amiral pourra aussi surfer sur les critiques qui ont été adressées, à juste titre, aux « gestionnaires » du programme FREMM, pour expliquer qu’il ne faut pas réitérer ces errements et privilégier des séries longues. On espère que le pari sera gagnant, car ça ne serait pas du luxe d’avoir quelques « vraies » frégates supplémentaires à disposition. Mais attention, Bercy veille…

    Cela étant, je regrette que la Marine Nationale n’envisage pas de se développer autrement que sur ses bases actuelles, sans rechercher particulièrement des technologies de rupture. Bien sûr, comme tout le monde la Marine s’intéresse aux drones, mais pour l’instant on est plus proche du modélisme et du zodiac télé piloté. Les drones sont au mieux perçus comme une capacité d’appoint, de petite taille, qu’on embarque sur un navire.

    Il faut rapidement dépasser ce stade, et passer à l’étape supérieure pour amener la rupture : il nous faut des drones navals lourds, de vrais navires (1000 tonnes ?) avec une autonomie importante, capables de porter des capteurs radar et sonar, et de l’armement diversifié : AA, ASM et AVT. Ces drones pourront ainsi accompagner nos frégates dans leurs déploiements, en formant un maillage radar et sonar très étendu autour d’une frégate, décuplant ainsi la capacité de contrôle de zones de notre flotte. Et si nécessaire, ces drones serviront de « réservoir à missiles », apportant ainsi la masse et le nombre qui fait défaut à notre flotte, et lui permettant de rivaliser intelligemment avec les dernières productions asiatiques en matière de croiseurs et destroyer, qui alignent un nombre toujours croissant de tubes verticaux.

    L’intérêt de développer de tels drones, c’est qu’ils coûteront moins cher à produire et à exploiter que des navires habités. Pour le prix d’une FREMM ou d’une FDI, on pourrait probablement construire au moins 3 de ces drones, en partant du principe que les composants essentiels existent déjà et seraient acquis « sur étagère » auprès de nos industriels, ou le cas échéant d’industriels européens : moteurs, capteurs, armement, liaison de données. A la clé, une grosse valeur ajoutée et des possibilités tactiques totalement nouvelles que la Marine Nationale pourrait pleinement expérimenter et exploiter.

    • tschok dit :

      @HMX,

      Si vous faites un drone de 1000 tonnes, il deviendra tellement complexe que vous finirez par mettre un équipage dedans.

      Vous aurez donc inventé… une corvette très automatisée et hors de prix. Et les marins gueuleront parce qu’ils ne se trouveront pas assez nombreux, comme sur les FREMM.

      Avec ça, chuis pas sûr qu’on va gagner le grand prix de l’innovation, vu qu’on sait déjà les faire.

      On sait même faire mieux: des frégates drones avec un équipage dedans, justement les FREMM.

    • Piliph dit :

      @HMX : ça parait efficace et réaliste. Mais ce que veulent les amiraux, c’est un GAN de plus…A peu près inutile dans un conflit symétrique. Mais utile pour bombarder des technicals.

    • Frede6 dit :

      Vandier se bat pour obtenir 2 à 4 EPC un peu plus armées que la version de base qui est pour les Antilles: avec un sonar, des missiles AA…ca ne pourra pas aller beaucoup plus loin

      • HMX dit :

        D’où l’intérêt de renverser la table. Au lieu de se battre à moyens constants pour grapiller 1 navire de plus, qui sera certes utile mais qui ne changera finalement pas grand chose aux équilibres globaux, nos industriels et notre état major pourraient proposer des schémas plus innovants. Faire mieux avec la même somme d’argent.

        Ce discours peut trouver une oreille attentive du côté de l’Elysée post-2022. Et même du côté de Bercy : des drones moins chers à construire (comparé à des navires habités disposant d’équipements et armements équivalents) et surtout l’économie d’un équipage dédié sur les 30 années de vie probable du drone : ça fait un paquet d’argent économisé pour les finances publiques. La Cour des Comptes applaudira (pour une fois…). Cet aspect financier, couplé avec l’intérêt opérationnel évident de ces drones, pourrait bien emporter la décision.

      • Frede6 dit :

        @HMX je nous le souhaite !

    • Ah Ca ! dit :

      Je valide…

      Avec autodestruction sans faille possible si le drone est pris par l’ennemi.

  32. Arnaud dit :

    Le problème de la marine est double. Le premier est celui évoqué directement dans cet article : il manque des batiments, et notamment des frégates. C’est ennuyeux, mais si le politique décide d’y mettre les moyens, on pourrait imaginer que ça puisse avancer. Le second problème est important car il empêche la marine d’exiger trop fortement ces frégates (voire le 2eme PA)… ce sont les équipages. Avec les nouvelles générations, il est difficile pour la marine de recruter suffisamment de personnels pour armer les navires, personnels sensés accepter de partir 6 à 8 semaine d’affilé, de ne pas rentrer à la maison chaque soir, de ne pas pouvoir se connecter à sa ps4 chaque jour… C’est vrai aussi pour l’armée de terre d’ailleurs. Avoir des équipements c’est bien. Mais encore faut il disposer de la ressource humaine. Pire, encore faut il arriver à fidéliser ceux qui sont compétents et performants, et c’est aussi un vrai problème.

    • tschok dit :

      Nooon? Faut des soldats pour faire la guerre?

      On ne m’a pas tout dit!

  33. Prévention et dissuasion

  34. ULYSSE dit :

    l amiral vient d avoir une révélation qui pourrait presque prêter à sourire. A moins que le déploiement de 3 Rafale a Tahiti en moins de 48 h lui ait fait comprendre que l AAE pouvait s introduire dans un périmètre bien gardé par la Marine. D’un strict point de vue militaire 1 à 2 SNA seraient la réponse la plus souple et la plus demonstrative a la montée en puissance des marines émergentes. Ensuite , sans évoquer des FDI le remplacement des futurs PO par des Gowind permettrait de libérer les Fremm et FDi ( aux courtes pattes) a des missions lointaines. Quant aux Floreales, il est clair que elles sont totalement dépassées . Il existe suffisamment de concepts prêts à être lancés en France pour ne pas recourir à une coopération européenne artificielle qui sera probablement bancale. Ne pas oublier enfin la géographie Tahiti est au milieu de nulle part, et si loin de la Chine. Y placer des FDI n aurait aucun sens.

  35. werf dit :

    La Russie, la Turquie, l’Iran et la Chine ont montré que des navires de taille modeste puissamment armées de missiles et de drones sont plus dissuasifs que des frégates de premier rang spécialisées, mais dépendantes les unes des autres pour couvrir le spectre d’intervention. Il faudrait remettre ces amiraux sur les bancs de l’Ecole de Guerre pour une remise à niveau urgente.

    • tschok dit :

      Bof.

      Les corvettes modernes, puissamment armées, deviennent effectivement redoutables, mais pour l’instant elles n’ont rien montré du tout parce qu’elle n’ont pas été employées au combat.

      Donc, on ne peut pas vraiment affirmer qu’elles sont plus dissuasives que des frégates, qui restent le bâtiment type d’une flotte avec le destroyer et même le croiseur.

      D’ailleurs, trois des quatre pays que vous citez mettent en oeuvre ou cherchent à mettre en oeuvre de gros navires de combat:
      – Russie, classe Kirov
      – Turquie, classe TF 2000
      – Chine, classe 055

  36. ArtScenik dit :

    Plus d’unités en mer ? Les équipages on les prend où ?

  37. Lassithi dit :

    Ben c’est bien de réfléchir. Mais bon, passer un moment, c’est un peu l’arme du pleutre.
    Ça fait bien longtemps que j’écris vs la nécessité de défendre nos zones ultramarines avec de vrais moyens entre Nouméa et Papeete, sans oublier la zone indien. Les anciens l’appelaient la diagonale.
    C’est urgent et maintenant. Cela ne se limite pas en mer, ni des corvettes, c’est aussi dans les airs, Patmar, chasse et au sol.
    Le format actuel est minable. Ce n’est même pas un format.
    Au fait, il est passé où polymere ?

  38. albatros24 dit :

    Si l’ont veut continuer à être la France et non pas un pays de soumis de l’UE, on a pas l’embarras du choix,
    Il faut un GAN pour la Méditerranée et l’Atlantique et un autre dans le Pacifique, soit…3 PAN dont 2 PA NG, ni plus (hélas) ni moins.
    Et le délais pour les fabriquer nous permet largement de former du personnel, de construire des Rafales M et surtout…de rétablir le service national qui a juste été gelé, ne l’oublions pas (par l’inanérable Chirac).
    Quand au « ça coûte cher » ou « on n’a pas les moyens », disons plutôt « comment puis je faire pour me le payer ? »
    Là ce sera plus intelligent et on aura sans doute pour une fois l’intelligence financière (chère à Robert Kiyosaki pour ceux qui connaissent) qui manque fort à nos élites énarchiques,

    • ULYSSE dit :

      Le Pacifique français , c’est moins de 600 000 habitants et près de la moitié moins si la NC devient indépendante, ce qui est qu’une question de temps, au-delà du résultat du prochain référendum de décembre. La zone Pacifique sud est le pre carre US et dans une moindre mesure celui des AUS. Il faut savoir concentrer nos moyens la où ils sont indispensables, càd en Europe, en particulier en Méditerranée, et dans l océan indien. Un GAN dans le Pacifique? Surrealiste…pour rester poli.

      • Lassithi dit :

        Vous avez raison.
        L’Alsace Lorraine, c’est plutôt allemand, le 66 Catalan, le 64 Basque, la Bretagne, regarde vers l’ouest, la Bourgogne, plutôt du côté médian, 06 italien, le Dauphiné Indépendant, et la Corse aussi.
        Plus besoin de marine pour les bobos parisiens qui mis à part eux mêmes, n’ont pas le sens de grand chose.

        • ULYSSE dit :

          Raté, je ne suis pas du tout parisien. Je suis bercé toutes mes nuits par le bruit de l océan…

          • Lassithi dit :

            Bah, l’esprit bobo est présent du Touquet jusque Saint Jean de Luz. Alors,…

    • tschok dit :

      L’albatros est normalement un oiseau marin, mais alors vous, j’ai l’impression que ça fait longtemps que vous vous êtes posé sur le clocher du village.

      Mais rassurez-vous, j’ai trouvé la solution pour financer votre modeste programme, je vais piquer le chéquier de mémé. J’vais lui casser sa tirelire à la vioc, et vos trois PAN, vous les aurez!

      C’est de l’intelligence financière.

      Z’avez une préférence pour la couleur? On reste dans les gris ou on change un peu? Ils font une promo sur le taupe en satiné chez Brico.

      • Jean (le 1er) dit :

        A part critiquer et insulter les autres bien confortablement assis derrière votre écran qu’avez vous à proposer ?

    • Raymond75 dit :

      Oui, Oui : un PAN et son groupe naval et aérien pour la méditerranée, un autre pour l’Atlantique nord, un pour l’Atlantique sud, un pour le Pacifique, un pour la mer de Chine et un pour l’océan Indien.

      Le soleil ne se couche jamais sur la France, et l’endettement de ce pays désindustrialisé et en totale régression scolaire et sociale est sans fin !!!

    • Mat49 dit :

      @ Albratros24 Sur le service militaire nous avons les moyens financiers de le rétablir si on voulait vraiment, ce n’est pas ça le problème. Le soucis c’est la mise en oeuvre d’un tel service dans un contexte où on demande aux armées des OPEX avec les pros uniquement plus d’eventuels conscrits volontaires.

      L’armée de terre qui récupèrerait la très grande majorité des conscrits leur ferait passer des sélections de toute façon et là bonjour le taux d’exemption. Sans parler du cadre juridique comme l’objection de conscience qui viderait assez vite ce service militaire de tout caractère obligatoire car nos politiques ne voudront pas sortir de la CESDH qui est le support de ce droit à l’objection de conscience via la Cour EDH. C’était d’ailleurs accepté du temps du service national par la loi française de toute façon.

      « qui manque fort à nos élites énarchiques » Bercy était contre la fin de la conscription, il ne faut pas accuser sans savoir.

  39. Jul dit :

    On et clairement obliger de penser au volume, sa fait 10 ans que je le dit, finalement j’avais raison, la France ne peut être la France sans grande puissance militaire, surtout avec la zone territoriale maritime quelle à (qui je le rappelle et la deuxième plus grande du monde après les USA) d’ailleurs (exit les anglais puisqu’il n’on plus rien aujourd’hui) , donc aillons 50 frégates, 15 SNA, 2 PAN NG et le tour sera joué on pourra même écraser les Russes tout seule ! 😉

  40. ULYSSE dit :

    Suite. En revanche, prépositionner a Tahiti de la logistique et des moyens d’autodéfense ou de détection (radar) pour faciliter l accueil de Rafale ou de SNA , en cas de menace mériterait d être étudié.

  41. Max dit :

    Le quoi qu’il en coûte du Covid, la chute du PIB, etc…
    Pas bon, pas bon du tout !
    Nos ennemis n’ont pas notre politique sociale et des gilets jaunes prêts à relancer la machine à râler alors que l’avenir s’annonce sanglant avec des larmes .

    C’est face au précipice que nous lancerons la production de nouveaux navires mais il sera certainement trop tard.

  42. vno dit :

    Va falloir prévoir des ravitailleurs supplémentaires pour durer dans le pacifique avec des FDI ou FREMM. Comme les ravitailleurs sont les cibles prioritaires des sous-marins, transformer nos SNLE NG en ravitailleurs sous-marins rapides armés lorsqu’ils seront retirés de la FOST en utilisant leur tubes comme citerne pourrait être une solution. ils doivent pouvoir transporter 800 metres cube de Gas-oil et ravitailler en plongée sous la frégate avec un mat adapté. OK je sors.

  43. revnonausujai dit :

    Vous êtes généralement fétide, mais là, c’est carrément répugnant.
    Con, zoophile, prétentieux, donneur de leçons hors sujet, la belle âme de gooche dans toute sa splendeur !

  44. lxm dit :

    Cela fait 10 ans qu’on entends continuellement qu’on manque de frégates, et je suis d’accord.
    Ne serait-ce que sur le papier, notre flotte est sous-armée et en sous-nombre par rapport aux besoins.
    Ensuite, du point de vue des détracteurs, dans l’histoire de France, nos flottes, pompant une part substantielle du budget, ont rarement été utiles, sauf à de rares cas comme aider à l’indépendance américaine. Mais ce serait oublier qu’une flotte, même sans combattre, sert aussi de dissuasion, ne serait-ce que par son existence, et peut interdire l’accès à des golfes, des petites mers, et ravitailler. Et le travail de nos unités navales est aussi de simplement patrouiller pour dissuader des intrusions dans notre ZEE, rassurer nos populations cotières, mais aussi tisser des liens avec d’autres pays par des échanges, de la coop, et maintenir une capacité de construction et d’expertise navale.
    En cas de conflit important, on ne pourra vraissemblablement pas construire de nouveaux navires de fort tonnages, ou très peu, il faudra donc se débrouiller avec l’existant, et là arrive le concept de résilience, avoir toujours plus que le nécessaire, se laisser une marge de manoeuvre, mais aussi donc de risque.

  45. Pierro dit :

    Les marines des grandes puissances maritimes en Asie se préparent à se foutre sur la gueule à coup de destroyers armés de 16 missiles mer-mer, de plus en plus supersoniques et des missiles surface-air par paquet de 50 ou 100.
    Nos navires, même avec 8 MM40 Block 3 et au maximum 48 Aster pour les deux uniques FDA, 32 sur les FREMM DA ou 16 sur les FREMM ASM…c’est un peu light !
    Il faut relancer le programme ANF de missile surface-surface supersonique.

  46. Moogli dit :

    Ce qu’on peut retenir du besoin réel de mise à niveau des forces dans le haut du spectre:

    – L’étendard ne suffit pas en dehors des environnements permissifs. La résilience (donc protection ASM et capacités de reconnaissance de l’environnement) est obligatoire, pas une option à débattre plus tard entre experts de salons. Les FDI supplémentaires semblent en mesure de répondre à tout emballement tactique.

    – La quantité ne pouvant plus être en adéquation avec les moyens du XXe siècle (coûts d’utilisation prohibitifs), la « Mobilité » est indispensable, en étant capables de déplacer des forces d’un théâtre sous contrôle vers une zone disputée sérieusement.

    Chercher à alimenter toutes les bases outremer avec X navires me semble difficilement soutenable à long terme. En revanche, privilégier 3 ou 4 FDI supplémentaires et 1 SNA (à la place d’un second PANG), puis renforcer la capacité AAE en mobilité lointaine de soutien (MRTT, SAMBA, …), permettrait de faire face à une menace haut du spectre que des corvettes en kits dans tous les DOM-TOM ne sauraient résoudre.

    Pour moi, une vraie force hautement mobilisable pour 30 ans, me parle plus qu’un remplissage global qui serait limité en cas de conflit ouvert symétrique. Je tiens compte du coût d’utilisation sur 3 décennies et des besoins en compétences qui ne sont pas un détail annexe.

    • Moogli dit :

      Désolé pour Samba, grosse faute de ma part. Je parle de sol-air mobile avec radar AESA déployable via A330.

  47. Bob dit :

    Le CEMM a confirmé après l’article que le format du libre Blanc à 15 frégates est bien et ne me demande pas plus, juste des navires plus militarisées en indo-pacifique pour montrer aux alliés et aux possibles importateurs de matériels militaires que nous ne faisons pas que la figuration de pavillon dans la zone avec, pourquoi pas des Gowind 2500…Mais rien de plus, pas de SNA, SNLE, de PA (je suis d’accord), de frégates ou de destroyers…donc pas grand-chose au final, de plus que maintenant, mise à part brasser de l’aire et des palabres de CEMM, trop préoccupé à sa carrière et de faire le oui-oui de Jupiter en jupette.
    L’indo-paficique peut compter sur 3 rafales avec quelques avisos, avec le passage de SNA et du PA tous les 20 vingts…Nos alliés ont de quoi être rassuré mais pouvons-nous faire plus? Non, on a déjà trop à s’occuper en MEDOR. Le PCC peut compter sur la parfaite velléité franco-européenne à faire le tourisme, de façon réciproque et indéfectible.

    • Frede6 dit :

      Je pense que c’est un constat lucide de la situation. Il faut que certains redescendent sur terre et surtout rien espérer des rotomontades d’un CEMM d’opérette.

  48. Jacques999 dit :

    Un question: dans le cas ou la corvette ne prévoit pas de sonar en dut, n’est ce pas possible de prévoir des ajouts de sonar tractés ou en ajout extérieur. Un peu comme les éléments sous les ailes d’avion?

  49. breguet dit :

    Je rejoins le commentaire d’Ulysse: Dans un premier temps et en priorité, au moins 3 SNA supplémentaires (on peut rêver…) affectés dans le Pacifique…La menace qu’ils représentent pour les forces navales non amies devraient freiner certaines ardeurs..Difficiles a détecter ,aptes à se faufiler partout et bien armés pour la lutte anti-surface…D’ailleurs, à mon humble avis, les nombreux SNA US donnent encore, pour quelques temps, un avantage indéniable sur les chinois qui n’ont, pour l’instant , pas encore d’équipages de SNA expérimentés et pas de bâtiments de qualité équivalente…En a-t-on encore le temps ? peut-être…