Le Sénat a voté contre la déclaration du gouvernement sur l’ajustement de la Loi de programmation militaire

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Raymond75 dit :

    « Cette méthode qui consiste à tenir le Parlement à l’écart est inacceptable, et incompréhensible » Mais ça ne va pas ???

    On est pas en Allemagne quand même, où les représentants du ‘Peuple souverain’ ont leur mot à dire !!! Ici on a une chambre des députés qui est une chambre de godillots chargés de la claque, et un Sénat dont on peut passer outre les décisions …

    • Royal Marine dit :

      On peut passer outre les votes du Sénat, après un deuxième vote majoritaire de la Chambre des députés, quand il s’agit de projets de lois… Et après l’épisode dit de la navette…
      Ici, il s’agit d’une déclaration du gouvernement, qui semble inciter, sans explications claires, à refuser d’appliquer la loi votée en 2018 par le Parlement, en son article 7, et donc de ne pas réactualiser la loi de programmation militaire… C’est donc tout à fait autre chose… Et le Sénat est parfaitement dans son rôle.

  2. Twisted dit :

    Parly a fait le tour des popotes en expliquant à tous les présidents de groupe pourquoi il avait été décidé de rouler proprement sur les assemblées. Pas de bol les sénateurs ont un minimum d’amour propre. M Lagneau a oublié de préciser que le Sénat a eu droit a une déclaration de notre Raoul Castex de flaque d’eau histoire de bien leur rappeler que leur vote n’aurait pas plus de conséquence que pisser dans un violon.
    Belle leçon de démocratie au moment ou le Bundestag vient d’envoyer bouler l’exécutif parce qu’il considérait que les intérêts allemands étaient sacrifiés sur l’autel de la coopération européenne.

    • Momo dit :

      Jah! le BUNDESTAG noble et fier, céleste et divin, est l’exemple millénaire qui illumine l’europe, le monde, l’univers et même l’allemagne!!
      Jah! Jah! Jah!

      Pourquoi les sous-peuples non germains ne copient-ils pas cette merveilleuse et unique leçon de démocratie qu’est par son existence même le BUNDESTAG?
      Qui chantera dans la galaxie les mérites inouis, grandioses et glorieux du BUNDESTAG, qui n’a d’équivalent sur aucune autre planète même gazeuse de Proxima Centauri à Rasalgethi?
      Jah! Qui?

  3. Max dit :

    Départementales et régionales font revenir des limbes électorales LR et PS !
    Du moment que les allers-retours entre les deux Chambres ne durent pas trop longtemps .
    Car cela ne servira à rien de se précipiter au dernier moment, mieux vaut prévoir, anticiper et être prêt àl’instant T.

  4. PK dit :

    Le Sénat se réveille ? Après avoir dormi depuis 18 mois et toutes les couleuvres que le gouvernement a fait passer au nom de « l’urgence » sanitaire ?

    • Félix GARCIA dit :

      « Le Sénat se réveille ? »
      Sur les atteintes aux libertés des français ? Sur les manquements aux bases élémentaires de la déontologie médicale ? Sur les soucis d’éthique inhérents à la mise en place d’une discrimination en fonction de l’état sérologique de la population ou la soumission aux procédures d’inoculations de vecteurs géniques expérimentaux ? Sur la destruction systématique du tissu social français ? Sur les conflits d’intérêts patents de l’ensemble des protagonistes adoubés de cette crise ?

      Comme le dit Di VIZIO : « Ne comptez pas sur la justice ! Ne comptez pas sur les politiques ! Ne comptez pas sur la presse ! Ne comptez pas sur les médecins ! Ne comptez pas sur les scientifiques ! Résistance par l’intelligence, résistance par la culture, résistance par l’art, résistance par la raison, résistance par la science ! Résistance par l’information »

      Au mieux, nous avons des branquignoles en place, ce qui au vu de la situation, est impardonnable. Au pire, les décisionnaires sont malveillants, ce qui l’est encore plus.
      Personnellement, je suis persuadé que les décisionnaires sont malveillants et les exécutants des branquignoles.
      Voyez ceci : mon médecin de famille est persuadé que l’ARN NE PEUT PAS S’INTEGRER DANS L’ARN !!! Et vous savez pourquoi ? Déjà, parce-qu’il est inculte, ensuite, parce-que l’ANSM (et c’est inadmissible que l’ANSM abuse de la confiance des professionnels de santé !!!) et BFMTV (eux, on est au courant qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’est le journalisme et l’exactitude, sans parler de la vérité …) le disent … on est pas sortis de l’auberge …
      Ensuite, quand je vois que ceux autour de moi se font vacciner sans autres raison que : qu’on me foute la paix (« pour voyager », « ma femme qui flippe », « parce-qu’on m’a proposé un taf’ à condition que », « j’en ai discuté avec », « pour qu’on en termine avec cette histoire au plus vite » etc …).
      Moi, ça me déprime …

      Et on fabrique des Rafales, des blindés etc … mais ça sert à quoi si quand on nous dit : SAUTE ! ON SAUTE !!! ???

      Données COVID
      https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde
      ET IL Y EN A TOUJOURS POUR JUSTIFIER CE QUI SE PASSE ??? MAIS BORDEL !!! QU’EST-CE QU’ON EST DEVENUS ???

      « Les français sont des veaux » … et croyez-moi, je n’ai aucun plaisir à dire ça …
      « DU GOUDRON ET DES PLUMES !!! »

  5. farragut dit :

    Le Sénat français renâclerait-il à voir adopter par le Gouvernement et l’Assemblée Nationale les mêmes pratiques que la Chancellerie et le Bundestag, à savoir de « ne pas tenir parole » sur les engagements écrits des signataires de la LPM ou d’accords de « coopération » ?
    Déjà que l’on pouvait, en toute « transparence », s’asseoir sur les résultats des référendums populaires, faudrait-il en plus accepter de renier sans vergogne les engagements écrits, quels qu’ils soient ?
    A quoi servirait alors un droit de vote, ou même d’élire des représentants qui peuvent faire quelques mois après le contraire de ce qu’ils ont signé dans des documents officiels ?
    Et l’on s’étonnera des taux d’abstention grandissants aux « élections » ? Finalement, les électeurs, et nos industriels de la BITD française, sont plus clairvoyants et constants que tous ces décideurs prêts à renier le lendemain leur conviction de la veille !
    Visiblement, la gangrène de l’ordolibéralisme allemand se propage un peu trop rapidement aux affaires de défense et de souveraineté française, et de façon un peu trop ostensible…
    Est-ce à dire que la seule différence entre la dictature et la démocratie, c’est le choix entre « Ferme la! » et « Cause toujours! » ?
    Pas facile dans ces conditions de réagir à des décisions aussi volatiles autrement que par la formule anglaise « Wait and see! ». Bref, il est temps d’échantillonner par tranche de 6 mois dans cette gouvernance basée sur l’inconstance!
    Qui a dit « Changer de gouvernance » ? 😉

    • Félix GARCIA dit :

      « Qui a dit « Changer de gouvernance » ? »
      Et si on essayait le « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple », autrement appelé « démocratie » ?
      Personnellement, je préfère une république constitutionnelle AVEC débat démocratique qu’une pure et simple démocratie …
      Mais voyez : « Démocratie participative » = NOVLANGUE ! EN DEMOCRATIE LE PEUPLE GOUVERNE ! IL NE « PARTICIPE » PAS !!!

      Mais peut-être savez-vous qu’il y a toujours des TOCARDS pour dire qu’on est en démocratie … APRES LE REFERENDUM BAFOUE DE 2005 !!! Cela fait longtemps qu’on est plus en démocratie (si tant est que nous ne l’ayons jamais été) , mais depuis 2005, il n’y en a même plus l’ombre !!!

      Les COMMISSAIRES de Bruxelles … DES COMMISSAIRES !!! Et il y en a pour faire les louanges de l’Union Européenne ? Qu’on ne se foute pas de la gueule des nord-coréens, des russes, des iraniens ou des chinois !!!

      Mais les postures morales vides de sens font tellement plaisir à leurs auteurs …
      C’est bien mesdames et messieurs ! Continuez de vous pignoler !
      Bande de merdes …

  6. Samolette dit :

    Résumons ; les Allemands ne veulent plus, les Américains sont en embuscade et il n’y a plus de sous ! A l’impossible nul n’est tenu messieurs !

    • Matou dit :

      C’est une question d’arbitrage. Il en va tout de même de la défense du pays. En regardant l’histoire, nous avons assez subi et pour ma part, je tiens à ce que nos enfants puissent poursuivre dans un pays libre et démocratique, n’en déplaise à cette grande alliance qui se construit dans l’autoritarisme, l’expansionnisme et l’agressivité à l’est. Par ailleurs, n’oubliez pas que sur le plan économique, le retour est loin d’être négatif. Enfin, les allemands sont certes un acteur économique de poids en Europe mais ils ne sont pas non plus l’Europe à eux seul.

  7. Thaurac dit :

    Ils ont déjà la tête dans les élections présidentielles, le mal français, c’est qu’on vote « trop » faut tout faire en une fois et on en parle plus, les périodes électorales incitent soit aux dépenses inconsidérées à visées électorales, soit dans le même esprit, au blocage systématique par l’opposition…

    • Twisted dit :

      Incroyable, on vous dit que le gouvernement ne respecte pas ses engagements, snobe le parlement et humilie les représentants du peuple et votre conclusion c’est « on vote trop »?

      • jyb dit :

        @twisted
        vous vous faites ballader. « on » ne nous dit pas que le gouvernement ne respecte pas ses engagements. Le parlement c’est le sénat ET l’assemblée qui a voté pour le texte très majoritairement. Contrairement aux députés les sénateurs ne sont pas élus au suffrage universel.
        Bref, les chochottes du sénat ont fait un caca crisou vaniteux parce qu’on ne les écoute pas assez. Si pour vous, c’est de l’humiliation, il faut changer de monde.

        • Twisted dit :

          Les sénateurs sont justement là pour contrebalancer le suffrage universel, c’est le concept même d’une chambre haute. Le parlement s’est fait dépouiller de toutes ses fonctions, la seule chose qu’il est censé lui rester c’est le « contrôle ». Si on respecte même plus ça autant créer directement une grosse chambre d’enregistrement monocamérale qui acquiescera encore plus docilement que maintenant… Si on les écoutait un peu plus on aurait peut-être pas une armée dans cet Etat, combien de fois les Cambon et compagnie sont montés au créneau pour avertir qu’on allait droit dans le mur?

      • Momo dit :

        Jah! Il nous vaudrait ein BUNDESTAG!

    • AirTatto dit :

      Le mal Français c’est l’écart entre la Politique et les Français. Il serait temps de balayer l’héritage de la révolution Française et de donner aux mots des sens compréhensibles par tous.
      Les parties politiques ne représente plus la France, c’est mon avis.

      • Royal Marine dit :

        Les partis politiques, invention de la Gauche au 19 ème siècle, n’ont jamais représentés la France… Ils ne représentent qu’eux-mêmes, et leurs intérêts fluctuants…
        D’où les réserves du Général de Gaulle sur la « politique des partis », à laquelle il s’opposait par le suffrage universel et le référendum…
        Et d’où la constance des partis, à toujours vouloir ramener la durée du mandat présidentiel, à la durée de vie de l’Assemblé Nationale (5 ans…), à faire rentrer la proportionnelle dans le scrutin, pour ouvrir la voie à toutes les « combinaziones », tout en finançant des partis groupusculaires ou tribaux (façon LFI…), et à éviter par tous les moyens le référendum…
        Vous imaginez bien, que dans ce cas de figure, l’intérêt de la France, et de la Nation, passent loin derrière…

        • ji_louis dit :

          Les partis existaient avant même la république, avec montagnards et girondins pendant la révolution française, protestants et catholiques (exemple) pendant la royauté, le tout moqué par Rabelais dans le voyage de Gulliver sous la forme des grosboutistes et des petitboutistes (pour attaquer un oeuf à la coque).

    • Prof de physique dit :

      Ou peut être que l’on ne vote pas assez.
      Des votations populaires comme en Confédération helvétique (en Italie, en Californie, etc…), sur les grandes questions de société, les lois désirées par les politiciens professionnels seraient une procédure excellente, à condition de ne pas avoir une classe politicarde scélérate comme lors du vote du traité de Lisbonne le 4 février 2008 à l’encontre du référendum de 2005.
      Je trouverai aussi judicieux que le sénat soit élu directement par les citoyens. Je ne voit pas ce qui justifie honnêtement le passage par des grands électeurs.
      Deux chambres.
      Une élue à la proportionnelle intégrale, sans cumul de mandat, pour ne réfléchir qu’au niveau national,
      et une autre par circonscriptions, comme l’actuel chambre des députés, pour représenter les terroirs.
      Une loi n’est votée que si elle a le vote, réel, à la majorité des inscrits, des deux chambres.
      En cas d’impasse sur des textes importants, on peut soumettre le texte à l’arbitrage du peuple par votation.

      Cela impliquerait plus les français dans le fonctionnement du pays, les responsabiliserait.
      Cela éviterai aussi des scandales comme le vote récent de la loi bioéthique par 84 députés sur 577.
      Quoiqu’on en pense, un texte aussi important qui va changer autan notre société, aurait mérité plus de légitimité en pour ou en contre.

      • Royal Marine dit :

        Je suis obligé de rappeller que ce sont les Sénateurs qui représentent les intérêts de la population et des terrotoires, au terme de la Constitution…
        Et que les Députés une fois élus, deviennent Députés de la Nation, ou Députés Français… C’est un abus de langage journalistique, que de dire, par exemple, Député du Tarn…

    • oryzons dit :

      On ne vote pas trop on vote « mal ». Et je ne parle pas ici des élus.
      Je parle du fait d’avoir effectivement trop de votes dont on ne perçoit pas ou plus la portée et au contraire pas de votes sur les sujets importants.
      Sur les retraites par exemple, plutôt que de rentrer dans un bras de fer interminable avec grèves, manifs black blocs & co pourquoi ne pas soumettre cela à referendum ou votation comme dise les Suisse ?
      Même chose sur tous les sujets difficiles : immigration, éducation, allocations, énergie.
      Pourquoi rester dans l’entre soit des joutes politiques ?
      C’est infantilisant d’avoir un Président qui tous les 5 ans nous dit « Elisez moi je m’occupe du reste, dormez tranquille. »

      Faites un referendum sur des mesures concrètes sur les retraites, la politique migratoire, la réponse judiciaire à apporter aux crimes et délits et vous allez voir un taux de participation de 80%.

    • Davy Cosvie dit :

      Oui Thaurac, on vote trop. Mais le problème est surtout que les campagnes électorales, trop fréquentes, sont très coûteuses et placent donc les partis politiques sous la dépendance de leurs sponsors.
      Sponsors inconnus et pas nécessairement soucieux des intérêts de la France.
      .
      Les élus ne sont pas les représentants des électeurs mais seulement les représentants d’intérêts que nous ne connaissons pas.
      .
      Ces intérêts les élus, pour la plupart d’entre eux, ne les connaissent pas eux-mêmes : ils votent les lois selon les consignes de leur parti sans savoir d’où viennent ces consignes.
      .
      Pour remédier à ce déni de démocratie, il faudrait que les comptes des partis politiques soient transparents.

    • jyb dit :

      @thaurac
      vous avez raison. en fin de compte un septennat unique aurait certain mérite.

  8. Maudry dit :

    Allez les frenchies, arrêtez de faire les enfants svp, vous n’avez plus les moyens de vos ambitions! Ce sera donc du NGAD OTAN comme tout le monde et on oublie le SCAF ! Vous pourrez au moins vous vanter de ne pas avoir cédé au F-35, honneur est sauf ! De toute façon votre delta que vous bricolez depuis 60 ans n’intéresse plus personne que des républiques bananières ou en faillites ! So-long les gros lourdauds !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « So-long les gros lourdauds ! » Se faire traiter de gros lourdauds par un gros con a un petit coté réjouissant! Allez donc étaler vos ‘talents » sur des blogs plus en rapport avec vos connaissances! La pâte à modeler, l’enculage de mouches, la masturbation expliquée aux puceaux, enfin des trucs de votre niveau!
      So-long trouduc!

    • Royal Marine dit :

      Au moins, l’avantage, c’est que notre « vieux delta » a fait ses preuves et vole…
      Pendant ce temps, votre chalumeaux sert à griller les saucisses au hangar, et encore pas trop longtemps, sinon la partie arrière fond! Ce n’est pas le F 35 qui serait capable de relier deux points du globe en 12h de vol continu… Au bout de 2 h , il doit se poser et ensuite est indisponible 18 h au moins… MDR!

      • Ben dit :

        @Royal sardine
        Oh que non, cet avion est un étendard américain dans le monde ! Je m’explique, le F-35 est une dinde aux œufs d’or ! Toutes les sociétés qui participent au projet ont des commandes surbookées ! Et en plus les américains payent tout d’avance, c’est dollars sur ongle ! En plus cet avion qui est politique draine derrière lui tout un tissu d’industriels et d’investisseurs multi-sectoriels qui rendent la transaction incroyablement rentable ! On n’avait plus connu cela depuis le F-16 ! Dommage pour les performantes industries françaises condamnées au pain sec et à la revente à cause de leur mentalité fermée ! Voyez les Anglais par exemple, ils participent à tous les projets et développent le leur en plus ! Voilà un bel exemple que de nos jours le protectionnisme et l’isolationnisme ne paye plus !

  9. Carin dit :

    Peut-être, je dis bien peut-être que le gouvernement va continuer la remontée de nos armés à coup de 1,7 milliards par an, en lieux et place des 2 fois 3 milliards prévus??
    Si c’est ça… moindre mal, mais si l’idée est de couper net la remontée en puissance en stoppant net le budget mili là où il en est… c’est fâcheux, parce que certains continuent à produire et faire gonfler leurs troupes, et deviennent de plus en plus ouvertement menaçant envers notre mode de vie, et seule notre préparation sans failles ni reports les tiendront à distance… l’adage le dit, et l’histoire l’a démontré à moult reprises… si tu ne veut pas la guerre………
    D’autant que nous allons nous démunir de plusieurs avions, et au moins 2 bateaux, qui certes étaient prévus pour être ferraillés, mais auraient pu être remis en service en cas de nécessité… la preuve, les grecs qui vont en hériter étaient surpris du bon état de ces 2 coques.

  10. vrai_chasseur dit :

    Petite saute d’humeur des sénateurs qui, on le comprend, veulent avoir leur mot à dire.
    S’ils pouvaient faire pareil sur le budget de l’éducation nationale. C’est 76 milliards € en 2021 mais on ne sait pas quelle est la ‘loi de programmation’. On sait juste que la France compte 1,65 millions d’élèves en moins que l’Allemagne mais dépense 19,9 milliards de plus en ‘dépenses administratives’ donc hors salaires des enseignants. Cette gigantesque boite noire administrative sans transparence ça ne défrise apparemment aucun sénateur.

    • Prof de physique dit :

      Il faut bien rémunérer les « experts » qui rédigent les réformes pédagogiques.
      Ils doivent être très intelligents, puisque les textes qu’ils rédigent sont d’un niveau tel que les enseignants bac+5 ont du mal à les comprendre.
      Les mauvaises langues disent que ce serait la preuve que ces experts qui veulent nous apprendre comment enseigner, sont eux même de mauvais pédagogues puisqu’ils n’arrivent pas à enseigner aux enseignants.
      Mais c’est certainement une médisance.

    • Twisted dit :

      Il suffit de comparer le nombre d’anciens professeurs au parlement avec celui des anciens militaires…

  11. Raymond75 dit :

    Le surcoût de l’opération Barkhane en 2021 est de 1,5 milliards €. Durant l’année 2020, les sept Mirage 2000 D ont effectué quatre sorties par jour, soit 20% de plus qu’en 2019.Ils ont lancé 206 missiles et bombes guidées, d’un coût de 25 000 à 60 000 $ pièce. Les ravitailleurs C135F ont effectué à peu près deux sorties par jour. A cela, il faut ajouter les Transall, C130 et A400M, plus les drones …

    Mais aucune commission parlementaire ne permettra de connaitre le montant des dépenses en Afrique pendant plusieurs décennies, avec les résultats que l’on sait. Les résultats des 10 ans d’opérations en Afghanistan sont connus : les Talibans au pouvoir ; mais le coût global lui est inconnu.

    C’est cela la démocratie française.

    • Castel dit :

       » Les Talibans au pouvoir »
      La, vous brûlez quand même un peu les étapes, car si c’est le cas un jour, (ce qui n’est pas encore fait) il y a fort à parier que l’on verra se reconstituer la fameuse  » Alliance du Nord », composée essentiellement de Tadjiks et d’Ouzbeks, mais, cette fois ci avec des moyens très supérieurs que leur fourniront les Américains , mais aussi sans doute les Russes, et peut-être même……les Chinois !! ( crainte d’un soutiens des talebs à leur minorité Ouigours)
      Et sachant ça, en derniers ressort, ils préfèreront peut-être plutôt négocier un compromis avec le gouvernement actuel, moyennant bien sûr une participation importante au pouvoir…
      De plus, il semble bien qu’il y ait une certaine évolution dans certaines de leurs positions les plus intransigeantes, notamment à l’égard des filles, pour lesquelles ils accepteraient leur scolarisation à condition que les écoles ne soient pas mixtes bien sûr….
      Bref, les Talibans d’aujourd’hui ne seraient peut-être plus tout à fait les mêmes que ceux que les Américains avaient découvert il y a une vingtaine d’années !!

    • Postale dit :

      J’ai suivi l’histoire du sous-marin Minerve perdu il y a 50 ans au large de Toulon pendant un exercice. Puisque personne n’arrivait à retrouver l’épave, les huiles ont placé la question sous secret défense pour empêcher les familles de poser trop de questions ! Cela a duré pendant 50 ans avant que les familles qui n’ont jamais cédé ont poussé les censeurs à demander l’aide d’une société privée US pour retrouver l’épave. Ça a duré….2 semaines ! Vous avez raison de parler de démocratie française, mais ne faudrait il pas plutôt interroger le fonctionnement de la grande muette qui se sert dans le pot commun sans jamais rendre de comptes !

      • Raymond75 dit :

        Et la Caravelle Ajaccio – Nice, toujours sous secret défense ???

    • guy dit :

      Il ne faut pas raconter et n’importe quoi juste pour pousser sa petite gueulante de la journée.
      Le surcoût de Barkhane sur l’année 2021 ne peut pas être connue car l’année n’est pas terminée, donc déjà vous faites un commentaire qui suit vos propres approximations. J’estime que le dialogue doit être franc et sincère pour être pris au sérieux, que le débat doit être un débat de justesse et de vérités et non pas des jugements de chacun qui pensent refaire le monde et jouer les prophètes illuminateur du monde aveugle grâce à leurs recherches google.

      Qu’est-ce qu’un « surcoût »? C’est le dépassement budgétaire. Déjà ça, vous ne le comprenez pas en prenant l’ensemble des coûts de toutes les opex que vous qualifiez de « surcoûts » et ou vous mettez tout sous le compte de Barkhane, comme si dans ce budget, il n’y avait rien d’autres comme opérations
      Le coût en 2020 des OPEX et des OPINT tournaient autour de 1,5 milliard, sans doute l’origine de votre chiffre.
      Le surcoût, lui, c’est la différence entre ce coût final et le budget (autour du milliard) qui est prévu. Mais vous n’êtes pas le seul à faire cette erreur, rassurez vous.

      Quand vous évoquez le prix d’une bombe, là aussi c’est typique du petit peuple, qui ont un rapport à l’argent du montant de leur revenus mensuel et pour qui « une fortune » est vite atteinte dès lors qu’on leur met un effet démultiplicateur de ces revenus. Sauf qu’il faut bien comprendre, les sommes qu’on a pour vivre ne sont rien pour un état et si 50 000€ va sembler énorme quand on gagne 1500€ par mois, en réalité ce n’est pas grand chose.
      Alors vous avez beau être choqué du prix d’une bombe, d’une heure de vol et d’autres choses, le problèmes reste toujours que vous regardez ces chiffres sous le regard de VOS revenus et de VOS besoins et non sous le regard d’un pays.
      Mais le plus agaçant, ce sont ceux qui comptent les sous quand on utilise notre armée en opération, qui comptent les sous des bombes qui sont tirés sur un ennemi et qu’ils jouent à ceux qui veulent qu’on « économise tout cela ». Pourquoi c’est agaçant? Car on a l’impression avec ce genre de raisonnement, qu’une armée qui ne ferait pas d’opérations militaires ne ferait pas de « dépenses », que les avions ne voleraient pas, que les soldats ne seraient pas payés, que les munitions ne seraient pas tirés.
      Faîtes nous donc le calcul de tout ce que nous avons en inventaire et qui n’ont jamais servis, qui ne serviront jamais, vous aurez des chiffres autrement plus grands que ce qui est dépensé en OPEX. On a bien plus de munitions qui sont détruites par obsolescence que de munitions qu’on tire sur l’ennemi, mais à chaque bombe larguée, certains vont sortir la calculatrice!
      On va perdre 3 VAB au Mali, on dit qu’il faut éviter l’attrition pendant que dans le même temps on en démantèle bien plus « pacifiquement » par obsolescence.

      Et oui une armée qu’elle soit utilisée ou non, ça coûte cher, en permanence et ça ne rapporte jamais rien. L’obsession que certains ont sur les dépenses en OPEX est ridicule, convaincu qu’ils sont qu’en arrêtant les OPEX, on va être noyé d’argent à ne plus savoir quoi faire, au point qu’on en voit ici prétendre qu’on aurait acheté 10 porte-avions!

      • Géo dit :

        Oui, guy.
        J’ajoute que l’on oublie toujours la différence de fonctionnement entre un budget d’État (notamment les dépenses militaires) et un budget privé.
        Les dépenses militaires, parce qu’elles font très peu appel aux importations, contribuent à l’activité économique du Pays.
        Dans des domaines de haute technologie mais pas seulement.

      • Raymond75 dit :

        Vous avez peut être raison, mais il n’empêche : « l’éducation n’a pas de prix, la santé n’a pas de prix, la défense n’a pas de prix » … Mais si il y a bien un prix, surtout dans un pays qui n’a jamais géré de budget en équilibre depuis 40 ans …

        Il faut bien faire des compromis, tous politiques malheureusement, entre les dépenses et les recettes, et mettre des priorités. Actuellement, la relance de l’économie, française mais aussi européenne (à l’exception de l’Allemagne qui n’a pas le droit aux déficits, et qui a une économie prospère) est bien la priorité.

        Les jeunes, qui se conduisent d’une façon stupide dès qu’ils sont en groupe, sont la principale victime économique de l’épidémie : année d’étude gâchée, impossibilité de trouver un stage pour valider les études, plus de petits boulots pour les étudiants dont beaucoup ont été plongés dans la misère, impossibilité de trouver un premier emploi, rupture des CDD ! Ce sont eux la priorité. Et les seniors vont être foutus à la porte par milliers.

        Cette épidémie a montré aussi la désorganisation de notre médecine, jusqu’à une époque récente considérée comme une des meilleures du monde, et notre dépendance, voulue et méthodiquement organisée, à l’égard de l’étranger.

        La souveraineté d’un pays commence par cela, aussi par la défense de son territoire et de nos lignes de communication, mais pas dans des aventures militaires sans but ni issue. Et redéployons les budgets sur les vraies priorités.

  12. Parabellum dit :

    Éternelle comptabilité niaise et à courte vue gouvernementale et sénat qui sur ce sujet fait son travail …mais pour rien. Et les gens s en foutent… les vacances sont la…on tapera à la rentrée…triste déclin démocratique alors que des peuples comme les birmans meurent pour cette liberté que nous méprisons helas

    • basta dit :

      La rentrée sera avec une grande probabilité marquée par un nouvel enfermement des populations, motivé par la progression du variant indien.

      L’adulescent est un lecteur de Machiavel …

      Fête du slip en été, et n-ième enfermement à la rentrée …

  13. Pascal (l'autre) dit :

    Ce qui est « surprenant » c’est cette propension nouvelle qu’à le Sénat pour « s’inquiéter » des finances de la Défense! Surprenant en effet de la part de ses membres, majoritairement à droite et issu d’un parti qui a une période pas si éloigné était aux affaires et a quasiment « coulé » la Défense au nom de la sainte R.G.P.P.! Alors, voyez vous si aujourd’hui ils s’inquiètent, admettons, néanmoins je crains qu’il ne s’agisse plutôt qu’une manière de mettre « les bâtons dans les roues  » au gouvernement en place! Si c’est le cas il est dommage que la défense fasse les frais d’opérations politiciennes venant surtout de ceux qui à une certaine époque l’ont mis à mal!

    • Mantore Gérard dit :

      Opération politicienne, c’est très possible, Pascal.
      Mais si ça permet de corriger les erreurs passées et empêcher d’autres erreurs, je suis d’accord avec cette politique politicienne, à défaut de mieux.

  14. OLIVIER dit :

    Bonjour je ne comprends par nos politiciens quelques soient leur postes ‘ sénat, parlement et autres !!! Ils doivent soutenir nos armées et développer nos matériels pour être compétitifs par rapport aux autres pays de l’est et autres au cas où nous cherche des poux dans la tête bien sûr ceux qui sont assis dans les différents hémicycle et qui font leur sieste après avoir trop manger son incapable de prendre des bonnes décisions pour nos militaires qui donnent leurs vies pour la France ! !!!

    • tschok dit :

      @Olivier,

      S’ils ne sont pas capables de prendre les bonnes décisions, qui le sera?

      Les militaires? La plupart ne sont pas des gestionnaires, ils n’ont aucune formation économique et savent à peine comment marche leur propre pays. Beaucoup découvrent la vie civile et le secteur privé après leur engagement dans l’armée.

      Même en matière militaire, leurs compétences sont très souvent limitées à leur spécialité. Ils n’ont pas nécessairement une vision d’ensemble et, aussi étonnant que cela puisse paraître, ils n’ont pas forcément une culture générale militaire.

      Les industriels de l’armement, alors? On va demander à ces industriels de gérer la défense nationale? Pas forcément une bonne idée, je crois que vous voyez pourquoi.

      Reste le peuple. En principe, c’est lui qui devrait « prendre les bonnes décisions », comme vous dites. Mais il se trouve que l’implication personnelle du citoyen dans la conduite des affaires publiques est assez variable. Par exemple, premier tour des élections régionales: deux tiers d’abstention. Les gens s’en foutent, quoi. Le citoyen, on peut compter sur lui pour les grandes occasions, mais c’est le quotidien qui nous tue, quoi. C’est aussi chiant qu’une réunion de copro, je sais pas si vous savez.

      Bon, ben finalement, il y a les politiques. Et les technocrates. Je suis étonné que vous ne les ayez pas mentionnés. En fait, c’est en grande partie eux qui décident, surtout en France, qui est traditionnellement un pays très centralisé avec une administration forte.

      En fait, Olivier, la plupart des gens qui font des commentaires un peu « politiques » comme vous pointent toujours les mêmes problèmes, en gros pour dire toujours la même chose: nos politiques sont des incapables.

      Derrière ce reproche un peu simpliste et lancinant, il y a un ensemble de questions plus complexes dont nous aurons certainement l’occasion de reparler, mais qu’on peut simplifier en disant trois choses:

      – Notre démocratie est beaucoup plus récente que nous le croyons. Elle est donc beaucoup plus perfectible que nous le pensons. On peut donc l’améliorer, il n’y a pas de fatalité.

      – Nous n’intégrons pas dans le périmètre constitutionnel la question de la technocratie: notre constitution décrit le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et un peu l’autorité judiciaire et c’est tout. Silence radio sur la technocratie, alors qu’en pratique c’est elle qui gouverne ce pays.

      – Nous avons également décidé de faire l’impasse sur un autre sujet: le condominium. C’est-à-dire la cogestion par l’Etat et les grandes entreprises de l’économie française. On fait semblant de croire que cela n’existe pas, comme ça c’est plus simple.

      Voilà. Vous avez trois points d’entrée dans une réflexion un peu plus aboutie que simplement se borner à dire qu’on est gouvernés par des incapables et s’en lamenter, ce qui est un grand classique sur ce blog. Je veux dire que vous n’êtes ni le premier ni le dernier à le faire, c’est d’un banal, vous n’avez pas idée. Mais cela signifie aussi que vous êtes un grand nombre à penser la même chose, même si ce n’est pas grand-chose. Le moment est donc venu de réfléchir un peu plus. Si vous êtes nombreux à le faire, on pourra enfin avancer et dépasser le stade des jérémiades scandalisées, où nous nous éternisons depuis bien trop longtemps déjà.

  15. Cosmos dit :

    Heureusement qu’il y a encore le parlement pour contrer la dérive Marconienne consistant à vendre à tout prix des avions en créant des crédits pourris garantis par le contribuable ! Ça permet de vendre quelques avions mais qui va payer l’addition dans 10-15 ans ? Heureusement que les parlementaires ne signent pas des cheques en blanc, parce qu’ avec un ex-banquier jupitérien aux commandes, il y a de quoi s’inquiéter !!

    • Castel dit :

      Il me semble quand même que pour s’occuper des finances, il est quand même difficile de trouver mieux qu’un banquier !!
      Mais, pour le reste, évidemment, c’est autre chose ….

  16. Momo dit :

    La démarche du parlement n’est pas incompréhensible, d’autant plus mené par les opposants au gouvernement entre deux tours d’élection.
    En plus sachant que cela ne servira de toute façons à rien, cela leur permet d’exister.

    Ceci étant il y a quand même des raisons de questionner l’existence de cette chambre, dont le rôle est de facto mineur, et les représentants d’un age et d’une fibre qui ne semble plus trés en adéquation avec le monde actuel. Et cela quelque soit le bord. Entre la sénatrice EELV à un bout du spectre et Larcher à l’autre les points communs sont évidents et ne s’arrêtent pas aux plaisirs de la table. La contribution à la société française est du même niveau.