Les députés allemands n’ont pas voulu signer de chèque en blanc pour la poursuite du programme SCAF

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

177 contributions

  1. Trent dit :

    Bravo ! Sortez du projet une bonne fois pour toute.
    Ouf …

    • José dit :

      Je vais savourer cela!!! Que chaque pays fait son programme. C’est mieux!!! Je sais que d’ici 4 ans ce programme n’existera plus, il sera torpillé par les deputés du BUNDESTAG . Je compte sur le bon sens du Bundestag. C’est un programme coüteux qui e pourrait jamais égaler les américais. Ce serait un grand gaspillage alos que cet argent aurait pu servire a faire la recherche scientifique dans les renouvellables, quantique ou industrie 4.0

      • Joe dit :

        José, le troll allemand qui n’a que deux buts dans la vie: taper sur la France et tenter de saper l’idée d’une Europe indépendante des Américains.

      • Alex Coulibaly dit :

        Soutien Caisse d’Allocation Familiale

    • La merguez dit :

      Comment vat’on alors se donner les moyens de nos ambitions?
      Reduction des retraites, moins de fonctionnaires, reduction des allocations chommage, politique de la ville?
      C’est quand meme mieux quand c’est le voisin qui paye…

      • oryzons dit :

        Il y a une méthode incroyable sinon : travailler plus (adieu les 35h), moins de gens payés inutilement (adieu les plus de 1 million de fonctionnaire en trop), moins d’allocations pour ne rien faire (adieu RSI, adieu allocs en tout genre), plus de rigueur (adieu les fraudes à la TVA – Amazon & Co, adieu les fraudes à la carte Vitale, adieu les aides en tout genre pour les immigrés illégaux), qui permet de combler tes déficits et d’augmenter tes investissements.
        Je sais un truc de ouf comme dise les jeunes, ne pas payer les gens à rien faire.
        Vraiment truc de ouf.
        Evidemment sinon on continue de creuser des deficits de partout en se disant que si c’est quand même cool de vivre à crédit quand c’est les générations futures qui devront rembourser.

  2. Parabellum dit :

    À T on en fin compris le piège et l inutilité de tout misé sur une pseudo alliance franco allemande? Les allemands sont en fait neutres sous parapluie us et cela leur suffit. Avoir fourgue notre industrie militaire terrestre est un grosse niaiserie dont il faut revenir…faisons un super rafale et des blindés seuls et surtout des drones des missiles et des sous marins par nous mêmes. On a balancé des milliards pour le COVID et on peut trouver l argent pour une défense rénovée independante

  3. Lucien dit :

    Je vais aller vite parce que beaucoup vont dire ce qui est évident (« on n’aurait jamais dû continuer à faire des programmes avec les Allemands », « ils se foutent de nous », etc…) mais je voudrais juste rappeler aux pro-UE qui s’accrochent à ce projet SCAF que l’industrie militaire française est l’une des dernières dans notre pays qui soit de niveau mondial, excédentaire et génératrice d’emplois non délocalisables.

    Quand votre délire européiste aura achevé, à coup de programmes de cette nature, la dernière vraie industrie française, nous ne serons plus rien qu’un musée à ciel ouvert, une ancienne gloire devenu un parc d’attraction touristique pour tous les nouveaux riches (Chinois, Russes, Arabes du Golfe, Indiens, etc…). Ce pays aura définitivement cessé d’être une grande nation et ce ne sera rien de plus qu’un médiocre théâtre. Et on ne gagne pas sa vie en travaillant dans la restauration, l’hôtellerie, les services, la grande distribution, tout ça ne génère que des petits salaires. Le luxe ne génère pas non plus grand chose à l’échelle d’un pays. Entre l’industrie allemande et le luxe français, sur le plan strictement économique et industriel, il vaut mieux l’industrie.

    Vous aurez transformé ce pays en république bananière, médiocre et méprisable. C’était d’ailleurs le projet d’Hitler, le destin de la France après la victoire allemande. Ils y seront parvenus finalement, par une autre méthode, quelle ironie. Mais du coup, vous voyez dans quel camp ça vous range, celui de ceux qui acceptaient des accommodements raisonnables…

    • Spls dit :

      Pas mieux… le pire c’est que la destruction de notre industrie semble suivre un plan bien défini depuis trente ans… Vous avez oublié la filière nucléaire dans votre description, à savoir l’abandon de la souveraineté nationale au profit de la filière gaz promue par les Allemands…

    • Robert dit :

      D’accord avec vous, sauf qu’avant Hitler d’autres avaient déjà ce projet.
      Sans la seconde guerre mondiale, cela aurait été plus difficile pour eux, d’ou la nécessité qu’elle aie lieu.

    • Commentaire plein de bon sens.

    • Royal Marine dit :

      D’accord avec vous, en tous points.
      Je remarque que Roosevelt, avec sa « république maraichère », avait le même objectif pour la France, que Tonton Adolph…

      • Robert dit :

        Exact et le porte avion des USA, la Grande Bretagne, a tout fait pour empêcher des négociations évitant la seconde guerre mondiale.

    • José dit :

      La France commis ce u’un ancien Ministre Allemand Wolfgang Clemens appellait  » Le suicide industriel » de la France. Lors de notre réunification, Mitterrand voulait affaiblir l’Allemagne en exigentla fin du DEUSCTHE MARK et l’introduction de l’EURO , la monnaie unique. La Bundesbank a averti les francais sur la dangerosité de cette entreprise car ce serait suicidaire pour la France. Pourtant Mitterand est revenu d’Allemagne apres les négociations avec Helmut Kohl en déclarant tout content « J’ai cloué la main des Allemands sür la table de l’EURO » !!! Cest plutöt la France qui s’est clouée!!! Voilä le niveau de connaissance économique des élites rancaises….MACRON reprend le flambeau. Il veut une europe Fédérale…bien sür la France serai l’ALABAMA de cette union, car l’EURO sera encore plus mortifere dans les annés á venir pour la France…le Sud et le Nord ne peuvent pas avoir la même monnaie…regardez l’Italie du nord et le sud apres 200 ans de réunification….Avec l’EURO la suprematie economique de l’Alemagne en EUROPE est assurée au moins pour 200 ans…Merci la France!!!! Les Anglais sont plus intelligents…

      • Sorensen dit :

        C’est toujours bon de le rappeler. Mais ça ne sert plus à rien. On se souviendra de Tatcher qui avait dit non à l’Euro parce qu’il était hors de question de donner à la France le contrôle des finances de l’Angleterre.

        • ScopeWizard dit :

          @José @Sorensen

          N’ importe quoi ; formulé de la sorte ça ne vaut pas un clou .

          L’ un comme l’ autre , à fond dans la caricature sans la moindre recherche visant ne serait-ce qu’ un embryon d’ objectivité…………

          « Mitterrand voulait affaiblir l’ Allemagne » ; mais bien sûr , il n’ avait que ça à penser et l’ Euro devait être la pointe de la lance censée percer le cœur de l’ industrie Allemande ………c’ est vraiment du très grand n’ importe quoi .

          • André dit :

            Oui, Mitterrand de la génération qui a connu la seconde guerre ne pensait effectivement qu’à ça : empêcher l’Allemagne de redevenir puissante et hégémonique en Europe… C’est archi-connu !

          • ScopeWizard dit :

            @André

            Mais ça , ce n’ est pas l’ affaiblir , c’ est faire en sorte qu’ elle ne devienne pas plus forte ou puissante qu’ elle n’ était , en l’ occurrence au point de risquer menacer les équilibres Européens d’ une Europe en train de se construire après le gros bouleversement de la chute du Bloc de l’ Est , il y a une nuance !
            De plus , sa réunification était déjà en soi un handicap car elle lui revenait très cher .

            Quant à l’ hégémonie , attention aux choix des termes , là aussi .

            Le sens des mots , les gars…………le sens des mots…………..

    • caiusbonus dit :

      Superbe analyse, rien à redire. J’ai vécu 19 ans en Allemagne et j’ai pu voir tout ça, et des Allemands eux-mêmes ne se gênaient pas, avec un air supérieur, de m’expliquer que la France sombrait de plus en plus, à leur plus grand bénéfice.
      L’Europe est le piège ultime qui nous détruira dans ce que nous avons de meilleur.

      • Nauatg dit :

        C est sûr que c est pas grâce à leur médiocrité que les allemands auraient pu obtenir une quelconque supériorité.
        Ils sont mauvais et ont effectivement profité de cette opportunité pour dépecer la France et l Italie industrielles qui toutes 2 avant l Euro étaient bien meilleures.
        Ce sont ces génies qui nous gouvernent qui sont encore encensés des années après. L amorce étant largement due à l autre génie VGE

    • Loïc dit :

      Pas mieux!
      Heureux de ne pas être le seul à penser comme cela!

    • Christophe dit :

      Autant je vous rejoins totalement sur notre souveraineté militaire que je n’ai pas du tout envie de voir confié a des gens qui n’ont absolument pas la même stratégie que nous et pour laquelle je suis heureux qu’enfin les moyens (je parle d’euros) repartent à la hausse (même s’il faudrait encore plus d’efforts), autant je vous trouve bien trop réducteur sur le reste de l’activité économique française. Je travaille dans le tourisme et vos propos m’ont fait bondir ! Le tourisme en France c’est 7,5% du PIB soit 57,9 Md€ directs et 170 Md€ induits, 90 millions de touristes étrangers par an et environ 2 millions d’emplois non délocalisables…
      http://www.atout-france.fr/sites/default/files/imce/ra2019_0207.pdf
      La défense c’est 200 000 emplois et 15 Md€ de chiffre d’affaires dont 30% sont exporté…
      https://www.defense.gouv.fr/dga/industrie2/industrie

      Je crois qu’il faut arrêter de se morfondre en regardant le verre a moitié vide, et se mobiliser pour faire bouger les choses plutôt que d’écrire des commentaires pleurnichards qui ne changerons rien…

      A bon entendeur salut !

      • Lothringer dit :

        bonjour Christophe,
        Rassurez-moi, vous n’avez pas étudié l’économie ?

        Que je sache, la superbe industrie touristique française est par terre à cause d’un « petit » virus importé de Chine.

        L’absence d’industrie française nous a obligé à importer des masques pour lutter contre ce petit virus chinois.
        La faiblesse de l’industrie chimique-pharmaceutique française a fait que nous manquions de produits spécieux (curare) dans les réanimations. Il y a eu en 2020 environ 2000 situations de pénuries médicamenteuses (y compris des anti-cancéreux) en France parce que nous ne produisons plus nos propres médicaments (industrie chimique).
        L’industrie automobile a fait tomber ses capacités de production (je ne parle pas de production, mais de capacité de production) en-dessous de la barre des 2Mio par an. C’est autant d’emplois en moins.
        Pour fabriquer des avions, il faut de l’industrie , y compris électnonique de pointe.
        Pour fabriquer des missiles et obus, il faut aussi de la métallurgie de pointe et de la chimie de pointe pour améliorer les explosifs.
        L’industrie française est tombée en-dessous des 10% du PIB. Les Italiens sont à plus de 20% .
        Notre commerce extérieur est durablement déficitaire d’environ 70 Mia par an.

        Vous êtes heureux de vivre dans le tourisme et je vous en félicite. Être heureux, c’est déjà une bonne chose.
        Mais pouvez-vous comprendre que le tourisme, c’est pour les gens qui sont en vacances, donc 1 mois par an. Pour les occuper « utilement » et les nourrir les 11 autres mois de l’année, il faut de l’industrie. Quand nous serons tous devenus chômeurs….vous le deviendrez aussi à votre tour.

        Le monde des services (le secteur tertiaire) ne font que recycler une richesse initialement produite par l’industrie. Lorsque l’industrie s’effondre , le secteur tertiaire qui s’appuyait sur lui s’effondre aussi.

        Exemple : que devient le service « maintenance industrielle » si l’industrie a disparu ?????

        Quel tourisme pourront pratiquer les ex-employés de l’industrie et de la maintenance industrielle, une fois devenus chômeurs , lorsque l’industrie aura disparue ?

        • Christophe dit :

          Vous n’avez pas compris le sens de mon propos, hors covid, il n’y a pas que la défense qui fait rentrer des devises étrangères, c’est tout ce que je disais, ne vous emballez pas… !

        • vno dit :

          Bon, je suis complétement d’accord avec vous et depuis longtemps, j’ai fait cette analyse. Mais… Le tourisme n’est pas suffisant, on a donc choisi l’option « Las Vegas » et notre excellent NS a donc investi des milliards, non pas dans l’industrie ancienne et vitale, mais dans les système informatiques ultra rapides et les algorithmes. Résultat, une part énorme de notre PIB est liée au trading à haute fréquence, qui n’est autre qu’une énorme parti de poker. Imaginez qu’un jour, des gens mal intentionnés mais équipés décident de nous renvoyer à l’économie d’avant l’ère industrielle ? Les Russes et Américains y travaillent, ils ont tout l’équipement militaire indispensable pour manipuler les câbles sous-marins, voir les détruire instantanément.

          • vno dit :

            Sans techniciens, ingénieurs, formateurs sur les sciences et techniques industrielles pour tout remettre en route et sans pognon électronique, ont fait comment ? On compte sur nos experts en belles lettres et sciences politiques ?

      • ScopeWizard dit :

        « Je travaille dans le tourisme et vos propos m’ont fait bondir ! Le tourisme en France c’est 7,5% du PIB soit 57,9 Md€ directs et 170 Md€ induits, 90 millions de touristes étrangers par an et environ 2 millions d’emplois non délocalisables… »

        Oui , mais ça risque de ne plus durer très longtemps et la France ne peut pas et ne doit pas se permettre de n’ avoir que ça sur quoi bâtir ou faire reposer son économie donc le reste y compris l’ industrie de Défense compte énormément , autant .

        À ce propos , @Lothringer résume fort bien tout le truc .

      • André dit :

        Justement, il faudrait peut-être diminuer le tourisme de masse et ses désagréments (90 millions (!) de touristes condensés essentiellement en IDF et en PACA…) pour augmenter l’industrie en générale…
        Le tourisme de masse est une plaie qui dégrade nous qualité de vie et notre pays. Y’a des limites à tout…

    • jean dit :

      Le pire, c’est que ce sont nos élites qui trahissent leur propre pays….Pour moi, des peines pour haute trahison devraient être prononcées. Franchement, qu’ils dégagent ! 2022, il faut faire le nécessaire. Comparez les programmes des différentes forces politiques et choisissez. Quelle force propose une politique de défense « tous azimuts » ? Il n’y en a qu’une.

      • NRJ dit :

        @jean
        Peut-être qu’ils sont au courant simplement de choses que vous avez décidé d’ignorer. Par exemple qu’un programme comme le SCAF coûte un peu plus cher qu’un programme d’habits pour les soldats.

        Après on pourrait faire comme les anglais et sacrifier notre armée de terre et marine. Là aussi, je suppose que vous direz qu’il y a une trahison de nos élites corrompues. Les gens simples ont du sens pratique : ils peuvent critiquer pareil quoi qu’il arrive.

        • jean dit :

          Tout est affaire de choix politique.
          Soit nous décidons d’avoir une politique de défense qui nous assure une pleine souveraineté et nous mettons les moyens pour que cela soit effectif, soit nous renonçons.
          le SCAF peut tout à fait être décidé au niveau national si nous y mettons les moyens nécessaires et si nous considérons que cet outil est nécessaire et stratégique.

          Le point de départ étant : décidons-nous oui ou non d’avoir une politique de défense « tous azimuts » comme l’avait lancée De Gaulle. Une fois la décisions prise, agissons pour que cela se réalise.
          Nous avons des moyens. Il n’y a jamais eu, dans son histoire, autant d’argent en France qu’aujourd’hui.

          • NRJ dit :

            @jean
            « le SCAF peut tout à fait être décidé au niveau national si nous y mettons les moyens nécessaires et si nous considérons que cet outil est nécessaire et stratégique. ». Bien sûr. Si on fait cela, on sacrifie l’armée de terre et/ou la Marine nationale. c’est un choix qu’ont fait les anglais. Il faut juste l’assumer.

            « Nous avons des moyens. Il n’y a jamais eu, dans son histoire, autant d’argent en France qu’aujourd’hui. ». Surement. C’est d’ailleurs pour cela que la pauvreté en France a fortement augmenté ces dernières années. Mais à part ça, il y a de l’argent…. Et puis en parallèle, le coût des avions de chasse explose, comme à peu près tous les matériels militaires.

    • Pfffff dit :

      D’après que d’après vous nous politiques de haut vol travaillent pour qui ?

      • jean dit :

        D’après moi, ils ont oublié l’intérêt supérieur de la nation au profit d’intérêts particuliers. Souvent les leurs.
        Dans ce contexte, il n’est pas tolérable de dépendre des US pour les catapultes de notre PA CDG. Quoi qu’il en coûte, nous devons fabriquer les pièces nécessaires si ce navire nous est nécessaire.

    • schtroumpfALunettes dit :

      Bonjour,

      Vous n’avancez aucun chiffre pour soutenir votre analyse et il me semble que vos propos reflètent l’idée très répandue que l’économie repose entièrement sur l’industrie. Or la réalité est assez différente: je vous invite à lire ne serait-ce que la page wikipédia traitant de l’économie française https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_la_France et celle traitant des principaux secteurs d’activité https://fr.wikipedia.org/wiki/Principaux_secteurs_d%27activit%C3%A9_en_France

      Quelques extraits:

      – « L’économie française est aujourd’hui principalement une économie de services »
      – En 2017 le secteur tertiaire représente ~80% du PIB français (sur +3.000 milliards de dollars)
      – L’Allemagne est à la fois notre principal fournisseur et notre principal client (15% des échanges dans les deux sens). N’en déplaise à José
      – Bien que la France était en 2018 la première destination touristique, le tourisme représente « seulement » 6,7% du PIB
      – La France possède 31 des 500 plus grands groupes mondiaux en 2020

      Les plus importantes entreprises du CAC40 par ordre décroissant:

      – Total
      – Sanofi
      – Engie
      – Orange
      – Vivendi
      – Axa
      – BNP Paribas (« plus importante banque au monde par capitaux en 2010, première banque de la zone Euro)
      – Danone
      – Société générale
      – Carrefour
      etc.

      On peut s’apitoyer sur les difficultés à monter des projets industriels complexes avec nos principaux partenaires économiques pour des raisons politiques ou culturelles, mais de là à dire que l’avenir que les Nazis avaient souhaité pour la France est en marche… c’est peut-être (très) légèrement extrapoler la réalité.

      Mais je peux me tromper 😉

    • MAS 36 dit :

      Tout est dit.

  4. Achille-64 dit :

    Dommage que le Bundestag n’ait pas refusé en bloc, on aurait pu repartir sur de bonnes bases : la France maître d’oeuvre sur l’ensemble avion et ses systèmes, donnant à des participants des sous-ensembles à concevoir et produire, sous réserve qu’ils soient les ‘meilleurs athlètes’.
    Et vogue la galère …
    Suite en 2022, avec un peu de chance, on aura une nouvelle équipe en France, favorable à un rebond industriel tricolore … dans un contexte européen, bien sûr.

    • ArtScenik dit :

      En 2022, la nouvelle équipe risque d’être tentée de « collaborer » avec la Russie, ce qui a débuté dans différents domaines. La vassalisation a déjà commencé dans les têtes de certains, et il n’y a pas que celle des habituels trolls : voir PACA…

      • Il est clair que votre seul horizon est d’être le vassal d’un autre.

      • jean dit :

        Je pense que la politique de défense « tous azimuts » est celle qui doit nous guider. Une nation souveraine, vassale de personne. Acteur de paix, en toute indépendance des autres puissances.

      • Czar dit :

        hassen nik est très préoccuppé di l’ondipôndonce di la frônce vis à vis de la Russie, historire que nos ah j’air ein soient pas meancés par l’orthodoxie poutiniennne

  5. EchoDelta dit :

    « Ce dernier point avait été soulevé par la Cour des comptes allemandes, cette dernière ayant critiqué le fait que l’Allemagne ne pouvait pas, en l’état actuel des choses, utiliser les résultats des études menées dans le cadre du programme sans obtenir préalablement l’accord des deux autres pays partenaires. »
    SI le savoir ne vient pas de chez eux cela me semble normal. Tous ceux qui payent sont copropriétaire des résultats et il serait anormal que l’un des partenaire casse le contrat et partent s’allier avec d’autres dans le dos de ses premiers partenaires mais avec les résultats obtenus de ces derniers.
    franchement il demande le beurre et l’argent du beurre là.

  6. Meiji dit :

    Ce n’est pas un oui, ce n’est pas un non. Et ils bloquent le projet a n’en financer qu’une petite partie de ce qui était prévu.
    Dans tous les cas on perd, ça on va devoir encore faire des concessions, soit on perd ce qu’on a investi et on repart de zéro.
    C’est pire que de ne rien faire les projets avec eux.

    • twouan dit :

      Pour 1geur5 t as plus rien.
      Franchement, ca fait quand meme un paquet de pognon. On doit pouvoir en faire des choses avec tout ca.

    • Yannus dit :

      Tout à fait, ils donnent les crédits miette par miette. Faisons ce que redoutent les Allemands.
      Sortons un Rafale 5G domestique et rapprochons nous des Anglais pour développer le 6G avec effecteurs connectés et disons aux Allemands que nous continuons à soutenir le SCAF qui sera un élément central de la défense européenne.
      Montrons leur ce qu’est un véritable partenariat en matière d’armement.
      Pour le MGCS, imposons leur un chassis commun avec 2 lignes de production nationales.

  7. Tiger dit :

    Ils font un pas vers nous, quand on sera bien avancé dans le programme ils nous demanderont des concessions délirantes et comme on aura déjà bien investi et entamé le projet on risque de céder

  8. Mat49 dit :

    « que les « réglementations concernant l’exploitation ultérieure des résultats des activités conjointes d’étude et de recherche soient adaptées de manière à ce que les droits d’utilisation soient accordés quel que soit le projet. » Le message est très claire… ils veulent piller le résultat de la R&D.

    • ruffa dit :

      Oh y’a pas grand chose à piller!!
      Tout ce qu’à présenté Dassault c’est une maquette en carton alors que les ricains font déjà voler le successeur du F22 !
      Tout ça n’est pas très sérieux

      • PeterR dit :

        Vous réfléchissez un peu avant de parler ??
        Et les 70 ans de R&D qui ont permis à Dassault de concevoir tous les excellents avions d’arme vous en faite quoi ?
        – Avez-vous un peu d’experience dans les process industriels.
        – Avez-vous entendu parler du maintien des compétence et du cout pour justement remonter en compétence … à fortiori sur ce genre de produit de TRES haute technologie
        – pensez-vous qu’on parte d’une feuille blanche (ce à quoi en sont réduit les allemands contrairement à la France)

        Si les allemands partent seuls cela leur coutera bien plus cher pour aboutir à une bouse.
        Ils n’ont que 2 choix :
        1 – s’allier à un pays qui sait encore faire un avion de ce type.
        2 – acheter sur étagère

        Sans le premier cas il y a :
        – les US (qui n’accepteront jamais)
        – les russes (ahaha)
        – les chinois (??)
        – les français
        – potentiellement les anglais (mais j’ai des doutes qu’ils en soient encore capables)

        Pour le 2 comme ils refuseront par principe d’acheter français ils ne leur restent que les US qui les tiendront bien fermement par les c…lles. Et j’espère qu’ils serreront très fort

        Ont serait vraiment très cons de leur céder quoi que ce soit :
        – on perdrait nos compétences
        – on se (re) créerait un concurrent
        – avec les teutons cela nous coutera une blinde et on aboutira de toute manière à une bouse si on leur laisse dicter leurs volontés
        Mais je n’ai aucun doute sur le niveau de connerie de nos dirigeants. Les teutons peuvent donc avoir bon espoir

    • Jack dit :

      Le message est effectivement très clair. L’Allemagne ne veut pas cofinancer des études CONJOINTES qui apporteront des technos… pour lesquelles elles devra PAYER des licences par la suite.

      Vous pensez que ça ce passe comment pour le Tempest ? L’Italie et la Suède vont offrir au Royaume-Uni, la pleine propriété des études financées en commun ?

  9. farragut dit :

    Je suppose que l’exigence « En outre, ces parlementaires demandent que le programme soit transféré à « une organisation internationale » [l’OCCAr?] et que les « réglementations concernant l’exploitation ultérieure des résultats des activités conjointes d’étude et de recherche soient adaptées de manière à ce que les droits d’utilisation soient accordés quel que soit le projet. »  » ne s’applique qu’aux projets en coopération où les Français voudraient disposer du même droit d’interdire la vente de matériels allemands contenant des boulons français, pas vrai ? 😉
    Mais il y en a-t-il vraiment, de tels projets ? Avons-nous vraiment des lois extraterritoriales s’appliquant aux exportations allemandes ou à l’emploi de matériels élaborés en commun ? Un prochain article sur le sujet ?

    Quant à transférer le programme SCAF à une « organisation internationale », n’est-ce pas reconnaître que le Bundestag est finalement incompétent pour gérer l’avenir des -programmes militaires allemands ? Ce serait une bonne nouvelle !

    Heureusement qu’il reste au Bundestag le pouvoir de débloquer les fonds par paquets de 25 millions d’€, pour s’assurer de la bonne gestion de leurs (deux) Deutsche Mark (par €) via cette « organisation internationale ». Je suppose aussi que l’OTAN sera partie prenante dans celle-ci (sinon, les députés allemands auraient parlé d' »Organisation Européenne »)…

    Bref, rien de nouveau dans le comportement des allemands vis-à-vis de la « coopération ». Biden a du leur faire une offre conjointe avec celle des Suisses, cette fois-ci pour un accès privilégié aux infos et au développement de la version allemande du NGAD (un seul moteur, rayon d’action limité aux frontières de l’Allemagne) 😉
    Au fait, nous pourrions suggérer de changer la signification de l’acronyme (en français) SCAF pour « Signature de la Collaboration de l’Allemagne pour le Futur » NGAD, et celui de l’acronyme (anglais) NGF pour New Generation (air dominance) Fighter », ce qui serait plus clair pour nos décideurs français…

  10. Titeuf dit :

    Mais que de temps perdu dans cette mascarade sans fin…
    Aucune clairvoyance de nos politiques ,pas un ne lève le petit doigts ou ne monte au créneau pour défendre un programme souverain.
    Et ça se plaint de l’abstention pour aller voter ???
    Des pleureuses de cours d’écoles, voilà ce qu’ils sont.
    Les Allemands avancent leur pions tranquillement pour faire basculer leurs choix et à leur manières.

  11. blavan dit :

    On ferai mieux de geler le programme jusqu’aux élections de septembre en Allemagne. Si les verts l’emportent , le programme passera aux oubliettes , donc il est urgent d’attendre et de miser plutôt sur l’évolution de Rafale.

  12. Joe dit :

    Bon ,on le fait quand notre plan B car là…. ça s’appelle se faire balader!!

  13. Morbihan dit :

    Quittons ces projets foireux, et vite.

  14. Sinope dit :

    Il n’y a pas à hésiter. Il faut adresser une demande claire aux allemands: soit la future majorité débloque les fonds avant décembre soit la France sort du MGCS et du SCAF.

    • José dit :

      ce seait miex de sortir…l’Allemagne est une démocratie, elle ne dilapide pas son argent comme la France…Les dettes des 2 pays sont lä pour le temoigner

      • farragut dit :

        Oui, tant qu’on ne regarde pas la déclaration du montant des actifs pourris détenus officiellement par la Deutsche Bank… 😉
        Dix années de PIB pour 80 millions d’allemands à rembourser en cas de faillite, qui dit mieux ?

      • Richeolas dit :

        c’et vrai l’Allemagne est une vrai démocratie qui préfère confier sont destin et sa survie à l’otan donc au américain.
        C’est a dire à un pays qui oscille en 4 ans entre Obama / Trump / Biden.
        Bravo quelle souveraineté pour ce grand peuple que sont les Allemands.
        Réjouissez vous de vos excédents commerciaux que vous apporteront ‘il le jour ou l’ours Russe, Le dragon Chinois ou même les turcs viendrons.
        j’espère pour vous que les Etats Unis viendrons plus vite qu’ils n’ont l’habitude (1918 / 1944)…

      • Sinope dit :

        @José si nous sortons les deux partie sont perdantes, donc il faudrait laisser une dernière chance aux allemands.

        Quand au caractère démocratique de l’allemagne « j’ai des doutes »: lors de la dernière élection les deux partis de la gros Co font leur pire score depuis 1949 et ils restent au pouvoir quand même.

      • Nauatg dit :

        Oui c est bien. Mais là c est un blog sur la chose militaire. Et s il y a bien un domaine où étant allemand aujourd’hui vous n avez rien à dire c est bien là.
        Vos exploits en Lituanie en passant sur toutes vos opérations ou participations à des opérations démontrent que vous avez et de loin la plus mauvaise armée occidentale.
        Alors jouez au foot et conduisez des grosses tutures mais pour les affaires d hommes laissez faire les autres.

    • NRJ dit :

      @Sinope
      Il y a plus simple: a partir du moment où ils ont payé plus d’un milliard d’euros, les allemands ne pourront plus se désengager. C’est toujours le principe du too big to fail. On l’a vu avec l’Eurohawk que De Mézières a arrêté après un investissement de 800 millions d’euros. Ça lui a coûté son poste.

      Si les allemands payent pour le SCAF, ils n’ont pas encore décidé de payer pour le MGCS, qui se trouve dans une guerre de tranchées. C’est a notre avantage en soit. Pour un peu, le MGCS s’arrêterait (ou les allemands décideraient d’en sortir d’eux-mêmes) et on conserve avec eux le SCAF sur lequel on a une plus grande maîtrise du cahier des charges et des responsabilités (sur le papier en tout cas. Personne ne connait la réalité à part les négociateurs).

      • Sinope dit :

        @ NRJ « Il y a plus simple: a partir du moment où ils ont payé plus d’un milliard d’euros, les allemands ne pourront plus se désengager. » Je ne pense pas, c’est 1,3 milliards de budgété pour une période donnée donc il ne vont tout décaisser d’un coup.

        Et même s’ils payaient cette somme ils pourraient toujours annuler en se disant qu’ils économisent sur ce qu’ils auraient dû payer.

        « Pour un peu, le MGCS s’arrêterait (ou les allemands décideraient d’en sortir d’eux-mêmes) et on conserve avec eux le SCAF » Je ne vois pas les allemands arrêter le MGCS sans que cela ait d’impact sur le SCAF vue leur insistance pour lier les deux programmes.

        • NRJ dit :

          @Sinope
          Les 1,3 milliards sont débloqués. Maintenant la question est simple : vont ils débloquer le reste ou vont ils faire le choix de sortir ? Ils n’ont que ces deux choix.

          S’ils font le deuxième choix, ils devront annoncer à leur population qu’ils ont gaspiller inutilement 1,3 milliards d’euros. Par ailleurs, s’ils sortent, il leur faudra quand même remplacer l’Eurofighter, donc il n’y aura aucune économie. Ils n’auront que subventionné le SCAF qui serait désormais franco-espagnol. Annoncer ça à la population, c’est déjà compliqué en France, donc je vous laisse imager en Allemagne, en particulier pour un gâchis dans le secteur de la Défense.

          « Je ne vois pas les allemands arrêter le MGCS sans que cela ait d’impact sur le SCAF ». Vous auriez sans doute raison, mais par la force des choses, les deux programmes ne sont plus liés. Le SCAF va continuer (même a minima), tandis que le MGCS est à l’arrêt. Si on n’avait pas un certain intérêt à faire le MGCS en coopération, on n’aurait aucune raison de continuer à le faire avec eux. Quoi qu’il arrive au MGCS, ils se retrouveront dans le choix que j’ai mentionné pour le SCAF.

          • Sinope dit :

            @ NRJ je pense que les choses sont nettement plus incertaines.

            Les 1,3 milliards correspondent au prochain budget allemand. Ils seront donc payés à partir de 2022. Il y a des élections en septembre 2021 donc il peut se passer des choses entre temps.

            Même si 2022 s’écoule sur ces 1,3 milliards ils n’en auront payé qu’une fraction, en bonne partie à leur industrie. Et stopper en 2022 le programme leur ferait économiser à l’échelle d’une législature. Le long terme et le politique ne font pas bon ménage.

            A l’invers à la fin de l’année la nouvelle majorité peut très bien débloquer les fonds pour le MGCS aussi avec le reste des fonds pour la tranche 1B. Cela va dépendre des élections.

            Ce sont elles qui expliquent le freinage allemand je pense. Le soucis c’est le refus des verts de voter les crédits, s’ils sont acteurs clé d’une coalition en septembre cela ne sent pas bon.

          • NRJ dit :

            @Sinope
            En soit, à partir du moment où le Bundestag a accepté les 1.3 milliards d’euros, on peut partir du principe qu’ils seront payés. Une commande va être notifiée avec des pénalités en cas de non-respect. A partir de là, on peut considérer que pour ces 1,3 milliards, le dossier est clos. N’oublions quand même pas que le fait de boucler ce budget de 4.5 milliards était perçu comme décisif par les industriels et les politiques justement pour graver dans le marbre le programme en évitant d’attendre un prochain gouvernement français et allemand qui auraient des idées différentes pour causer du retard et qui décaleraient de 2 ans minimum la mise en place du programme.

            Pour le MGCS, on verra bien, mais le programme peut être bien décalé jusqu’à juin 2022 avec le nouveau gouvernement français.

          • Sinope dit :

            @ NRJ « En soit, à partir du moment où le Bundestag a accepté les 1.3 milliards d’euros, on peut partir du principe qu’ils seront payés. » C’est un postulat, mais je ne vois pas pourquoi vous le faites. Je constate juste qu’ils devaient autoriser 4,5 milliards et qu’ils autorisent 1,3 milliards. La prochaine majorité peut parfaitement revenir dessus ou voter le reste de la somme initiale prévue de 4,5 milliards. Ils pourraient ne pas payer comme payer ce qu’ils devaient.

            « N’oublions quand même pas que le fait de boucler ce budget de 4.5 milliards était perçu comme décisif par les industriels et les politiques justement pour graver dans le marbre le programme en évitant d’attendre un prochain gouvernement français et allemand qui auraient des idées différentes pour causer du retard et qui décaleraient de 2 ans minimum la mise en place du programme. » Justement, ils ne votent qu’1,3 milliards donc la gravure a du retard, ils sont dans une position d’attente.

            « Pour le MGCS, on verra bien, mais le programme peut être bien décalé jusqu’à juin 2022 avec le nouveau gouvernement français. » On perçoit bien l’ineptie des calendriers beaucoup trop longs prévus qui s’allonge déjà.

            Les planifications du MGCS et du SCAF n’ont pas été prévues pour encaisser les surcouts et les décalages.

            Le gros soucis en plus est que le SCAF est le seul programme où des fonds demandés ont été accordés.

            Le tout mis bout à bout me laisse penser que les allemands veulent nous pousser à la faute.

        • Mat49 dit :

          @ Sinope +1

  15. Buburoi dit :

    Ils ont debloqué 1,3 milliards, ce qui est dejà une bonne chose. Celà devrait permettre de démarrer le programme.

    • EBM dit :

      Ils ont remis en cause des accords signés et refusés de payer leur part en entier pour un programme déjà commencé.

      • guillaume dit :

        C est deja ca de pris.
        Ils savent que le projet a tres peux de chance d aboutir.
        Mettez vous a leur place, ils financent sans aucune garantie.
        Et a la fin on leur dira, finalement, on va le faire tout seul, et tout ce qui a ete dev avec votre argent va aller sur le rafale.

        Je serai Allemand, ca serait mon raisonnement…

        Vous ne faites pas confiance aux allemands, mais, vu notre nationalisme, je vois mal qui peux nous faire confiance.

        • NRJ dit :

          Vous allez essayer de raisonner @EBM. Bonne chance…

        • EBM dit :

          @guillaume et nous alors quelles sont nos garanties? Si on le fait seul ils l’auront cherché. C’est ce que Dassault développe qui ne leur sera pas librement donné.

          Si les allemands étaient respectueux des accords et de leur parole je leur ferais confiance. Si nationalisme il y a c’est chez eux car nous sommes pour la défense européenne à fond.

    • fgnico dit :

      vous devriez signer – UBU ROI –

  16. oryzons dit :

    Un bon coup de rabot et de nouvelles exigences.
    Par ailleurs l’une des demandes principales françaises vient d’être mise au placard : il faudra repasser tous les ans redemander l’accord des allemands alors que côté français on demandait un financement jusqu’au démonstrateur pour éviter que le programme ne se transforme en une négociation permanente entre partenaires qui ne se font pas confiance.
    Raté.

    Alors stop ou encore ?

    Politiquement Macron n’aura pas d’autres choix que de continuer.
    Et pourtant :
    – l’Eurodrone ne nous sert à rien, arrivera (trop) tard et coûte cher
    – le MAWS a été mis à la poubelle par les allemands
    – le Tigre Mk3 ne cesse d’être repoussé uniquement pour nous emmerd.., pardon nous mettre la pression
    – le CIFS est aux oubliettes
    – le MGCS est en situation de blocage total sur la seule partie majeure qui nous sera dévolue (Tourelle + Canon) avec Rheinmetall vs Nexter, et jamais, JAMAIS les allemands n’accepteront que Nexter emporte le morceau

    Reste le SCAF.
    Avec des concessions hors normes vis à vis d’Indra sur les capteurs et d’Airbus DS sur les drone et le Cloud, tout cela au détriment de Thalès et Dassault.
    Ce qui est demandé au niveau des brevets, de la R&D et du background français est tout simplement inadmissible, surtout à ce stade.

    Je vois mal comment les industriels français peuvent finaliser quoi que ce soit sur la répartition et les brevets avec ces nouvelles (avant les prochaines en 2022, puis 2023…) exigences.

    Donc…
    Soit on se couche sur toutes les demandes allemandes pour éviter de perdre un an (minimum).
    Soit on lance un programme alternatif d’avion et de drone en renonçant à l’Eurodrone (et au SCAF mais sans le dire ouvertement question de com politique)
    Soit on laisse les négos en plan, on affiche sa confiance dans « l’Europe de la Défense », et on avance de notre côté les briques sous couvert de Rafale F4,5 ou F5 : évolution majeure du M88, nouveau Radar et capteurs, Cloud…

    Comme on a un adepte du « en même temps » à l’Elysée, on prendra la dernière option.

    A noter au passage que le Ministère Allemand avait demandé au Bundestag de quoi financer le SCAF mais aussi de financer une partie exclusivement allemande sur ce que d’autres (lire les français) allaient développer… Edifiant.

    • bkbkbkbk dit :

      « Politiquement Macron n’aura pas d’autres choix que de continuer. »
      Il est sous pression oui mais le choix est possible.
      Il lui est en renvanche inenvisageable de se mettre Dassault Group à dos, qui possède le figaro et d’étroits liens avec la droite, jusqu’aux éléctions présidentielles.

      • Mica X dit :

        Dassault doit déjà probablement évoquer l ‘avenir avec LR…

      • farragut dit :

        J’imagine les titre du Figaro sur « Après Alstom, Macron veut livrer Dassault Aviation à l’étranger pour financer sa campagne de 2022″…
        Ravageur, mais tellement proche de la vérité. A en pleurer ! 😉

    • NRJ dit :

      @oryzons
      Est-ce négatif si le MGCS ne se fait pas ?

      « Je vois mal comment les industriels français peuvent finaliser quoi que ce soit sur la répartition et les brevets avec ces nouvelles (avant les prochaines en 2022, puis 2023…) exigences. ». Apparemment c’est déjà fait.

      « Soit on lance un programme alternatif d’avion et de drone « . Avec quel argent dans le budget de la Défense ? Si on n’a pas fait l’Euromale en solo contrairement au Patroller, c’est bien pour une raison.

      « A noter au passage que le Ministère Allemand avait demandé au Bundestag de quoi financer le SCAF mais aussi de financer une partie exclusivement allemande sur ce que d’autres (lire les français) allaient développer… Edifiant. ». Pourquoi ? Ils font ce qu’ils veulent de leur argent, du moment qu’ils payent leur part. Je ne serais pas choqué si Macron décidait de faire des remote carrier 100% français, vous le seriez ?

  17. Kiskiss dit :

    Ouille, aille, ouille ! On dirait que le SCAF soit déjà le meilleur avion furtif du monde puisqu’il y a de fortes chances qu’on ne le voie jamais voler !

    • ruffa dit :

      En fait le SCAF qui n’a toujours pas roulé est moins en avance que l’avion furtif Iranien qui lui roule mais ne peut voler !!
      Ouarf !

  18. philbeau dit :

    Si quelqu’un prétend comprendre où va atterrir ce projet un jour , peu de monde le croira . Mais il est par contre clair que nous commençons , et ce n’est que le début , à toucher du doigt les problématiques filandreuses inhérentes à ces programmes multi-nationaux , rendues plus aigues maintenant qu’au moment de l’Eurofighter de part l’autorité que veut donner l’Allemagne à sa participation , arguant c’est logique de sa contribution financière dont elle veut retirer les dividendes . En marge de tout cela ,il est regrettable que personne n’esquisse le coût financier du pilotage administratif de ces innombrables réglages entre les acteurs , et notamment les retards inévitables qui majoreront la note ; sans parler de la faisabilité réelle d’une coopération , mal partie lorsqu’on entend ces accusations côté allemand de voir les français tirer la couverture à eux . Faudrait-il déjà qu’ils aient une stratégie claire au-delà du parapluie américain , qui par définition implique la fourniture de l’armement US (et laisse planer l’hypothèse du F35 en embuscade) . La question que devrait se poser la partie française est bien celle du dimensionnement nécessaire à ses besoins , pour son compte et ultérieurement l’export de ses entreprises . Avant de devoir écoper le naufrage prévisible de ce F 35 made in Europe , il serait urgent de faire ses calculs . Un plan B semble urgent .

  19. Raymond75 dit :

    Ha vraiment ces Allemands sont insupportables : le Parlement peut donner son avis sur les budgets militaires !!! Inimaginable en France.

    En France, les représentants du ‘Peuple souverain’ n’ont pas leur mot à dire, et le Président, Chef des Armées, à les mains libres pour engager des dépenses, dépasser les budgets, et engager les armées dans des OPEX comme il l’entend. Il décide de cela dans le Conseil de défense et de sécurité nationale, dont les participants sont tenus au secret défense, et dont les décisions ne sont pas rendues publiques.

    La France est une vraie démocratie.

    • MAS 36 dit :

      Et c’est très bien comme ça. Une mission, un chef des moyens, l’opération Serval en est un bel exemple. Perception , analyse décision.

      • José dit :

        Oui et on voit les résultats !!!

        • MAS 36 dit :

          Là vous parlez de Barkhane , revoyez votre chronologie des événements.

      • Raymond75 dit :

        Le fascisme c’est bien : un territoire, un peuple, un chef, des militaires qui obéissent au chef.

        • farragut dit :

          @Raymond75
          Et Mirabeau disait aussi de la Prusse (citation approximative, mais c’est l’esprit) : « Les autres nations ont une armée, la Prusse, c’est une armée qui a une nation ! »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Prusse
          On pourrait paraphraser cette citation pour Kaliningrad, le nouveau nom de Königsberg (capitale de la Prusse): « Moscou a des missiles ABM, les Iskander ont une ville, Kaliningrad! »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%B6nigsberg

        • Czar dit :

          si la démocratie actuelle c’est « plus vraiment de peuple, un territoire libanisé et pas de chef (ou alors responsables mais pas coupables) alors va pour le fascisme, Régis-est-un-con-depuis-75-ans-au-moins

      • fgnico dit :

        retrait!! apres toutes ces pertes!!

    • Mica X dit :

      Vous trollez pour les russes ou les chinois, je suis un peu perdu ?

    • EchoDelta dit :

      La démocratie allemande sait rendre public et solliciter son parlement quand cela sert ses intérêts, et sait aussi s’asseoir dessus quand cela l’arrange : j’ai pas de vue de vote au BUDESTAG pour autoriser l’espionnage US en Europe au travers du BND…

    • Mat49 dit :

      @ Raymond75 il fait plus que cela il peut remettre en cause chaque année un programme en ne votant pas les crédits.

      En France le Président a été elu par la majorité du coprs électoral dans une élection avec plus de 70% de participation. Alors que pour les députés c’était moins de 50%.

      En allemagne tout est à la proportionnelle.

      Donc je ne sais pas ce que c’est la « démocratie » à l’echelle d’un pays mais le Président en France a actuellement recuilli plus de voie pour son élection que l’assemblée.

    • Vinz dit :

      Pour rappel en France les enveloppes budgetaires sont votées par les parlements. La seule réforme en effet envisageable serait que les budgets soient effectivement exécutés conformément aux décisions des représentants du peuple, et non au bon vouloir et bidouilles de Bercy.

      Par ailleurs en France le législatif légifère, l’exécutif gouverne ; chacun son job.
      Enfin il faut admettre que pour les amateurs d’enculades de mouches, le système allemand est imbattable. Ca n’empêche pas les fiascos des programmes d’armement dans ce pays que chacun peut retrouver (eurodrone, puma, frégate, fusil d’assaut, dispo globale)

  20. ScopeWizard dit :

    Il va falloir combien de dessins pour qu’ enfin l’ on comprenne ce qui se passe ; la dure réalité des faits d’ une Allemagne qui joue double si ce n’ est triple-jeu ??

    Je me le demande……………

    Bien , justement à ce propos , est-ce qu’ il va me rester assez de papier Canson et suffisamment de fusain………….vérifions……………….

  21. Sorensen dit :

    C’est une bonne idée que d’inclure la domestication à ce programme.

  22. Jacuqes999 dit :

    Je trouve en fait la nouvelle positive, ils débloquent 1,3 milliards. Une fois ces montants engagés, cela serait compliqué de revenir en arrière.

    • ji_louis dit :

      Regardez les exemples passés des études franco-anglaises d’un porte-avion: Les français ont dépensé et renoncé à cause du design retenu par les anglais, les anglais n’ont pas renoncé malgré les défauts trouvés (le dédit aurait été plus onéreux) et se retrouvent avec 2 porte-aéronefs neufs (ils n’ont d’équipage que pour en armer un seul, et pas assez d’avions nationaux pour l’armer) dont l’inutilité est avérée par la promenade qu’il vient de faire en Méditerranée orientale: pas trop loin des bases anglaises ni de l’objectif visé parce qu’il doit être accompagné d’avions basés à terre pour fonctionner (ravitaillement et guerre électronique).

      Par comparaison, les RAFALE du CHARLES DE GAULE bombardaient en Afghanistan depuis l’Océan Indien avec les seuls moyens à bord du porte-avions, et les coûts de renoncement français au projet sont inférieurs aux coûts de possession du second porte-aéronefs anglais.

    • Sinope dit :

      La nouvelle est négative car ils refusent de payer toutes leur part. Et moins il spayent plus c’est facile de revenir en arrière ou d’annuler.

  23. Gandalf dit :

    Tant mieux qu’on se debarrasse de ce projet multinational, et developpons un systeme 100% Francais, on a pas besoin d’Airbus militaire ni d’Indra.
    Laissons faire les pro chez Dassault, Thales et Safran pour developper un appareil pratique et efficace, un Rafale 2.0 avec soutes et plus de carburant accompagne de drone polyvalent base sur le programme Neuron.

  24. Bruno dit :

    P’têt ben qu’oui, P’têt ben qu’non… Une petite nostalgie de la Normandie, chez les allemands ?

  25. Matou dit :

    En tant que citoyen français, il y a un point particulièrement irritant: on ne sait pas s’il faut se satisfaire du verre à moitié plein tenant compte des jeux politiques d’arrière court qu’il est quasi impossible de décoder sans y être plongé soit même ‘(en supposant que cela soit possible une fois dedans). Tenant compte du contexte géopolitique et du temps perdu dans ces mascarades, une chose est claire, il y a de quoi être inquiet. Heureusement que le Rafale poursuit sa route, mais il faudra bien le remplacer un moment donné. Quant au MGCS, c’est encore plus inquiétant. Franchement, je pense qu’on aurait tout intérêt à faire nous même (je suis conscient de la problématique budgétaire), même si l’objectif de ces coopérations allaient bien au-delà de cette dimension, puisque c’était le moyen de faire converger progressivement l’Europe vers un outil de défense commun. Quoique on peut s’interroger car il faudra plus de pays et alors vient l’acceptation de la dilution, ou pas. Tout ceci repose sur une confiance de l’Europe à se solidifier et établir des liens de plus en plus étroits entre les nations. Tenant compte de ce qu’a montré le Brexit et ce qui se passe en Hongrie, la prudence reste de mise. Dans tous les cas, l’Allemagne a une industrie puissante et qui lui rapporte. La France a une industrie plus faible mais une BITD puissance. L’Allemagne n’a pas besoin du militaire qui est aussi un irritant pour elle alors que pour la France, c’est assez vital. Donc, …

    • EchoDelta dit :

      Il y a des principes intangibles dans les coopérations : vous ne voudrez jamais financer un outil dont vous n’avez pas besoin. Au fond pourquoi les allemands sont si sourcilleux au delà de leur reflex de capitation d’héritage : c’est que nous n’avons pas les meme besoins opérationnels :
      Nous voulons un avion embarqué quand les allemands n’ont pas de PA ni de domaine maritime à défendre
      Nous voulons un avion porteur du vecteur nucléaire alors que les allemands n’en ont pas.
      Nous voulons un avion frugal à l’heure de vol alors que les allemands ne vole quasiment pas sur leurs machines en comparaison
      Ber quand nous n’avons pas les mêmes objectifs cela devient compliqué.
      Rien que cela devrait nous conduire logiquement à ne même pas envisager de coopération.

      • Vinz dit :

        « Nous voulons un avion embarqué quand les allemands n’ont pas de PA ni de domaine maritime à défendre »

        C’est le seul point pertinent en effet. Le reste, vecteur nucléaire par ex., ce n’est que du dev aditionnelle qui sera pris en charge par les français d’une part pour la partie missile de croisière (ASN4G), et les allemands d’autre part pour leur bombinette grotesque à double clé.

        • PK dit :

          Heu… le dév additionnel touche vachement l’avionique et une grosse partie du câblage, à durcir pour encaisser une onde EM.

          Bref, pas innocent comme dév… ni comme coût !

  26. Scipion dit :

    Hmm… Bien sur ils débloquent 1,3 Mds mais franchement tout ceci ne respire pas la confiance entre partenaires. Quand on en est à ce niveau de défiance je pense qu’il vaut mieux arrêter les frais.
    Plan B!

  27. ONERESQUE dit :

    Dans la majorité des cas de négociations de contrats, ce qui trahit les intentions dissimulées de l’un des partenaires, derrière la façade de la « coopération fructueuse », c’est la curieuse INSISTANCE récurrente sur des points qui ne paraissent pourtant pas centraux dans le cadre normal d’un déroulement en bonne « amitié »….Ici, il est clair comme de l’eau de roche que l’OBSESSION littérale du Bundestag à demander que l’exploitation (droits d’utilisation d’IP) des résultats de R&T SCAF soit libérée pour n’importe quel projet….révèle NOIR sur BLANC que les députés et industriels allemands veulent absolument plus que de garder des atouts, ils souhaitent étrangement garder les mains libres pour un Plan B germano-germanique…d’un contenu d’autant plus aléatoire que l’Allemagne a encore moins de ressources budgétaires pour un Super-Eurofighter…Donc, BIZARRE, tout ceci sent le BIZARRE……Enfin, vouloir également LIER SCAF et MGCS comme s’ils avaient le moindre rapport, alors que l’arrivée de RHEINMETAL comme un chien dans un jeu de quilles bouleverse l’équilibre KNDS, surtout sur le 140 mm ASCALON qui devait revenir à Nexter…….semble vouloir introduire un loup de plus dans une bergerie déjà bien écorchée…..

    • twouan dit :

      J insiste on devrait exiger systematiquement la meme chose.

    • Parabellum974 dit :

      je copie ma réponse déjà faite a @Arnaud ici pour la partie MGCS dont tu parles

      @Arnaud, je pense qu’il y a une très bonne piste a étudier avec l’Inde concernant le MGCS qui ^pourrait rapporter TRES GROS aussi bien pour notre industrie (secteur terrestre) que pour nos armées avec comme écrit dans cet article sur Méta-défense, une masse de blindé sérieusement augmentée par pour un coup pas si délirant que ca (étant donné le réarmement massif de nos « amis » de l’est et Asie) pouvant porter à 400/500 chars de combats principaux. En effet l’Inde doit remplacer ses 2200 T 72 par un chars moderne plus technologique, on pourrait alors proposer une coopération de conception en commun pour mutualiser la R&D, les couts unitaires, le MCO et les pièces de rechanges, et les modernisations futures. ( Conception des organes sensibles/minutieux en France, assemblage en Inde pour main d’oeuvre moins chère) …

      https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.meta-defense.fr%2F2021%2F06%2F22%2Fle-remplacement-des-t72-indiens-est-une-opportunite-unique-pour-nexter-et-larmee-de-terre-francaise

  28. Ératosthène dit :

    Bravo Scope d’avoir prévu il y a bien longtemps déjà que ça tournerait mal.

    • ScopeWizard dit :

      @Érathosthène

      Je vois que certains ne manquent pas de mémoire ; c’ est toujours sympa………… 😉

      Bah vous savez , sans aucune fausse modestie hypocrite , je n’ ai en réalité aucun mérite particulier ; quelques connaissances , de l’ observation , un brin de logique et il ne reste plus qu’ à faire ses calculs et voir ce qui en sort .

      En gros , la vassalité ( appelons cela ainsi ) de Paris comparée à cette espèce de force tranquille de Berlin plus que moins cul et chemise avec les USA rejetant toute idée de Défense commune articulée autour de la puissance de l’ Armée Française était déjà en soi un élément de réflexion plutôt négatif…………

      Autre élément , l’ attitude de l’ Allemagne vis à vis d’ une concurrence Européenne face à l’ hégémonie des GAFAM Américains s’ expliquant du reste par un refus de « contrarier » Washington , autrement fini les exportations de véhicules sur les marchés US , du moins à des conditions avantageuses .

      Le fait que le consortium Eurofighter soit depuis quelques années tombé dans l’ escarcelle AIRBUS sachant tout ce qu’ il s’ est passé durant l’ ère Enders et le jeu trouble qu’ il a joué…………

      L’ Histoire aussi , peut beaucoup aider et orienter votre logique .

      Des trucs comme ça .

      Seulement vous savez quoi ?
      J’ aurais tellement préféré me planter…………..

      Bien à vous ! 🙂

    • LEONARD dit :

      @Eratosthène.
      Soyons positif !
      Il sera encore plus flatté si vous pouviez nous rappeler tous les projets pour lesquels ils nous a informé de leur bon déroulement futur !

      • ScopeWizard dit :

        @LEONARD

        « Il sera encore plus flatté »

        Oui , ça fait toujours plaisir , c’ est très vrai , mais par contre question « flatterie » , tu repasseras .

        « tous les projets pour lesquels ils nous a informé de leur bon déroulement futur ! »

        Ben , de mémoire , strictement aucun ; ce n’ est pas du tout ainsi que je raisonne ou alors rafraichissez ma mémoire .

        Et puis , vous savez quoi ?
        Quand bien même , je déteste avoir raison .

        Vous savez pourquoi ?

        Parce que prévenir quelqu’ un qu’ il va tomber dans un trou , et qu’ il y tombe quand-même , c’ est vraiment pas génial .
        D’ autant qu’ après il faut en plus s’ efforcer de le tirer de là ou lui porter secours voire veiller le cadavre , et j’ ai franchement mieux à faire…………..

        Vous saisissez le sens de l’ image ?

        Voilà .

        Je sais ; c’ est particulièrement froid , cynique , insensible , amoral , obscène , brutal , etc……sauf que je m’ en fous , ça me regarde .

  29. Arnaud dit :

    Franchement, c’est à la limite de l’insulte pour la France. Il n’y a aucun intérêt à poursuivre ce délire avec les Allemands. D’ailleurs, sur le sujet aéronautique, il suffit de comparer les projets RAFALE (franco-français) et EUROFIGHTER (le « SCAF » des années 90) pour voir quelle option il faut privilégier. Quant au segment terrestre, si on veut coopérer au niveau européen, alors allons y franco avec les Belges et les Luxembourgeois… Les Belges sont bien plus allants et réglo dans le programme SCORPION et sa composante CAMO

    • Patatra dit :

      Ils l’ont moins été le jour ou Serge Michel à annoncé le choix du F35….

      • Carin dit :

        @Patatras
        D’une part les belges n’ont pas eu le choix… d’autre part voyez ou sa soumission au dictat américain a conduit Serge Michel… les ricains ne sont pas des ingrats, ils lui ont promis et obtenu la place. Voili voilà.

    • Parabellum974 dit :

      @Arnaud, je pense qu’il y’a la une très bonne piste a étudier avec l’Inde concernant le MGCS qui pourrait rapporter TRES GROS aussi bien pour notre industrie (secteur terrestre) que pour nos armée avec comme écrit dans l’article une masse de blindés sérieusement augmenté pour un coup pas si délirant (étant donné le réarmement massif et soutenu de nos chers amis de l’est) pouvant porter à 400/500 chars de combat principaux. En effet, L’inde doit remplacer 2200 blindés datant des années 70, par environ 1700 chars de nv génération, on pourrait donc proposer un partenariat du style MGCS a l’Inde qui doit également revoir ses blindés du génie, son artillerie/obusier chenillé et sa défense sol-air terrestre… imaginez le contrat, les couts de R&D mutualisés, le MCO et les pièces bcp moins chère et bien entendu le cout unitaire du blindé diminué du fait de la grande qté produite (conception en France, montage en Inde certainement pour une MO moins chère)
      Sachant que les Indiens EUX ont réelement BESOIN d’un VRAI CHAR DE COMBAT et non juste d’une casserole a vendre en export
      https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.meta-defense.fr%2F2021%2F06%2F22%2F
      le-remplacement-des-t72-indiens-est-une-opportunite-unique-pour-nexter-et-larmee-de-terre-francaise

  30. E62 dit :

    le réel problème est que l Allemagne et la France n ont pas les mêmes objectifs fondamentaux dans les pseudo coopérations germano françaises A/ ..les allemand veulent ces programmes 1/ pour une raison commerciale ou 2/ pour avoir une reconnaissance technique des usa , afin de ne pas payer les 2/100 demandes aux adhérents de l otan versus les billets verts que rapportent les troupes us en Allemagne ..B/ ..les français veulent ces programmes pour faire la guerre …..
    Nous vivons sur deux planètes différentes …. le seul à croire en cette coopération est le jeune Macron , qui en dehors d un positionnement politique pro continental presque infantile , et non français , a besoin du renfort psychologique de « maman «  Merkel …

    • T632 dit :

      On peut rajouter dans les objectifs, l’emport de l’arme nucléaire, et la capacité d’appontage. Le dernier point a un impact fort sur le conception de la cellule. Bien sûr nos “ camarades” Allemands vont prendre proportionnellement en charge les surcoûts dont ils n’ont aucun besoin.

      • Carin dit :

        @T632
        Ça fait longtemps que nos « camarades » allemands se posent la question… ça fait longtemps que certains de leurs pilotes viennent en stage « d’appontage » en France et sur le Charles. D’ailleurs c’est un pilote allemand qui a foutu un SEM à la baille au décollage… quant au nucléaire les allemands savent pertinemment que les B61 dont ils sont pourvus au travers de l’OTAN, ne seront jamais utilisées pour cause d’obsolescence, et ne servent qu’à la main-mise américaine, qui ne l’ont même pas en dotation.

  31. albert dit :

    Moi j’en viens à ne plus etre surpris et meme etre content de cet énième épisodes des allemands cherchant à plomber ces projets franco allemands que seuls les politiciens ont voulu au non de la coopération européenne. Plus ils continueront plus ont finira par les lacher et ne plus bosser avec eux. On retrouvera notre indépendances et libertés et on fera de beaux programmes comme celui du Rafale. Si les allemands veulent refaire en pire les erreurs de l’Eurofighter c’est leur problème, mais nous on va finir par le faire seul , et ce sera mieux ainsi.Si les allemands veulent détruite l’industrie militaire européenne parce qu’ils ne sont bons dans ce domaine c’est leur problème mais ne nous laissons pas entrainer dans leur déchéance. Qu’ils achètent US et nous foutent la paix.

  32. Olivier dit :

    Bonjour, je pense que c est claire l’Allemagne ne veut développer aucun projet militaire avec la France de toute façon elle n’intervient dans aucune opex et elle est totalement désintéressée de son armée ! !!!

  33. Dom dit :

    On ne verra jamais le SCAF voler. Nous ne faisons que prendre du retard à cause des allemands. Pauvre Europe de la défense!
    Nous n’avons pas fait le porte avions franco anglais. Restons donc souverain. Faisons notre avion et son futur porte avions.

    • X-Files dit :

      Pas de sous, pas de fous.

    • Carin dit :

      @dom
      Ça n’est pas une question de volonté allemande… c’est juste que ce sont les américains qui dictent une grosse part de la politique allemande… même si ces derniers donnent parfois des signes de rébellion, (gaz russe), ils doivent en contrepartie céder sur beaucoup de dossiers, dont les dossiers d’armement. Personnellement j’en veux plus à nos politiques qui veulent à tout prix casser l’ordre des choses entre allemands et américains qu’aux allemands qui voudraient bien, mais ne peuvent point.
      Maintenant il ne faut pas trop jeter la pierre à Mr Macron, car si Mr Trump avait été réélu, il aurait sûrement gagné son pari de sortir l’Allemagne de cette dépendance, et peut-être qu’aujourd’hui une autre Europe se dessinerait.
      Je demande à nos gouvernants d’êtres lucides, et de laisser tomber l’Allemagne, en cherchant d’autres partenaires possibles en Europe et à l’étranger, et laisser les américains fagociter de nombreux pays en Europe comme ils l’entendent. Il nous faut profiter des divers changements industriels qui se profilent, et s’y placer en dehors de la main-mise américaine, tout en les gardant dans notre cercle d’amis, car l’Amérique c’est un peu (beaucoup) la France qui l’a façonnée, elle nous ressemble énormément, en tout cas bien plus que de nombreux pays européens. Notre histoire de famille avec les states c’est un peu une histoire arabe: moi contre mon frère, mon frère et moi contre notre cousin…etc…

  34. Charognard dit :

    Il y a une interview d’Éric Trappier qui est pas mal:
    https://youtu.be/A_Obpwckjuo

  35. MAS 36 dit :

    Radio Paris ment , radio Paris ment , radio Paris est allemand !

  36. OBIOU dit :

    Depuis le temps que nous le disons , peut être une Europe oui de la coopération , mais pas une intégration à un seul pays .
    Cela frise la psychanalyse de nos politiques .
    Avec le recul , je vais finir par croire qu’ une certaine page de notre histoire pas glorieuse , les mêmes descendants sont toujours au pouvoir de la collaboration dans un seul sens .

    • Achille-64 dit :

      Histoire littéraire , François Mauriac :
      « J’aime tellement l’Allemagne que je suis ravi qu’il y en ait deux. »

      Bon, il n’y en a plus qu’une et elle est devenue très grosse … 🙁

  37. auzenne dit :

    Le silence de nos politiques devient assourdissant sur la gestion de tous ces programmes. A part la ministre qui de temps à autres essaye de remettre de l’ordre dans la pensée allemande on n’entend aucun député francais hausser le ton.
    Soit on a vraiment bien négocier et on comprends que les Allemands ne veulent plus de la carrotte sans se battre ou alors nos politiques s’en batte le steak.

    • Carin dit :

      @auzenne
      Macron a juste compris que ce sont les industriels allemands qui mènent la dance… il a donc remis les clés des négociations entre les mains de nos industriels… Mme Parly n’intervient qu’à la demande de nos industriels pour atteindre le parlement allemand de façon plus officielle (laissant donc des traces) que les lobbyistes allemands. Mr MACRON ne reprendra la parole sur ces sujets que lorsque nos indus auront mené à bien le tout, ou auront épuisé toutes les voies qu’ils jugent nécessaires.

  38. Toujours des exigences des allemands, des remontrances envers la France, mais on ne lit jamais rien sur ceux qu’exige la France, ses arguments ect…

  39. Carin dit :

    Personnellement, j’entends la douce musique américaine derrière ces demandes répétées des allemands pour disposer comme bon leurs sembles, et sur les projets de leurs choix futurs des avancées de Dassault, Thalès, etc…
    Nos amis américains n’ont pas du tout aimé que ce petit pays peuplé de mangeurs de fromages qui puent, fasse beaucoup mieux et pour une fraction du prix, de leur starlette des parkings, un avion de combat, qu’aucun de leurs produit n’a pu mettre ne serai-ce qu’en difficulté…
    Si on y rajoute que l’organisme international que nos amis allemands visent, est probablement subordonné à l’OTAN, tout le monde peut comprendre que les avancées techniques de notre BITD, qui nous coûtent pas mal de pognon en R/D,seront reproduites outre-Atlantique et en petite partie en Allemagne, pour pas un rond.

  40. Nexterience dit :

    Que de commentaires d’abandon rapide face aux difficultés.
    Beaucoup de programmes ont eu des difficultés mais à l »époque, on ne savait pas tant de choses.
    Ces programmes SCAF + MGCS sont une première par leur gigantisme industriel. D’où un bordel de taille comparable.
    En on ne peut exclure que le Tempest soit un contrefeu pour intégrer UK et Italie, dans des négos souterraines.
    .
    Une alternative peut-elle être de faire un NGF national alors que les allemands participeraient au NGAD tout en mutualisant le SCAF à l’échelle OTAN? Car la logique d’alliance revient en force actuellement.

  41. Alain dit :

    Ce sont les USA qui agissent derriere… Ils veulent phagocyter ce qu’il reste d’independance industriel en « offrant » une cooperation via la convergence vers un projet commun OTAN de systeme aerien de nouvelle generation. Ou comment faire payer par les europeens un programme de remplacenent aux F35 et 22… L’Allemagne devenant le fer de lance cette strategie.

  42. Nenel dit :

    Comme MAS 36 le dit: Radio Paris ment….
    Personne n’a relevé : »En outre, si la phase 1B du SCAF a fait l’objet d’un accord de principe entre les trois États concernés, les députés allemands auraient souhaité disposer de « l’accord final avec l’industrie » avant de se prononcer. Or, ce dernier n’a pas encore été conclu. »
    LES INDUSTRIELS NE SE SONT PAS MIS D’ACCORD NOTAMMENT DASSAULT QUI REFUSE DE PARTAGER SON SAVOIR.
    Je vous dirais bien : TANT MIEUX!!!!!!
    Et de rajouter : QUE LES BOC.. AILLENT SE FAIRE ENC…

  43. Thanksgiving dit :

    Ben tiens, la France contre la Suisse en 8ème… la semaine prochaine.
    Comme par hasard.

    • Momo dit :

      Gardez le pour vous mais les initiés ont échangé des sourires entendus. Le score sera discuté Dimanche lors d’un entretien entre 23h03 et 23h07.
      La raclette est meilleure que la fondue.
      Tout est dit

  44. Fabiano dit :

    Tout président français normalement constitué devrait arrêter sans délai cette mascarade de coopération militaire avec l’Allemagne qui devient insultante pour notre pays compte tenu des exigences allemandes. Sauf que Macron trouve ses allégeances à Davos et dans l’État profond américain (tendance démocrate bien-sur). Ce n’est pas un président soucieux des intérêts de la France. Son boulot est de détruire ce qui reste d’indépendance de notre pays, notamment sa base technologique et industrielle de défense en la diluant dans le magma mondialiste. Ce qu’il fait et va continuer à faire sous couvert de souveraineté européenne. Tant qu’il sera là, il n’y a rien à espérer. Nous continuerons à avaler des couleuvres et s’il est réélu l’an prochain, notre BITD sera détruite.

  45. BenL dit :

    Tant que les bureaux d’etudes de la BITD francaise soient occupes le laissez faire sur le scaf me convient. Les allemands ont plus a perdre que nous. Le Rafale F5 et le MLU vont nous occuper pas mal de temps. Je pense que la France justement a les cles en mains et fait trainer les choses de maniere habile. Rien ne dit que nous n’utilisons pas les euros allemands pour travailler sur des projets connexes. Chose que je ferai soi dit en passant. Dans cette partie de poker menteur, il faut savoir faire payer son adversaire sans montrer son jeu.

  46. Jul dit :

    Putain les Allemands ne veulent pas lâché ! bordel lâché prise ! laisser nous faire un MGCS seule et un SCAF seule BORDEL !

  47. vachefolle dit :

    Ca sent de plus en plus l’alibi pour récupérer du budget de R&D qui ne sortira jamais du garage.
    En 2030 on fera un comité interministériel-senato-parlementaire de 2h pour comprendre pourquoi 4 a 5 milliards sont partis en fumée.

  48. bellini dit :

    bonjour,

    Tout projets franco-allemands est mort si dans l’article 1 il n’y a pas le port obligatoire des sandales avec chaussettes :-).
    Et la France veut faire des armes avec un équipent Opex basé sur le port obligatoire des sandales avec chaussettes, car on est mieux que dans des « rango »
    Bon courage ☹
    Après si l’adversaire meure de rires, c’est tout bon et pas chère donc Allemand ! xoxo

    • Achille-64 dit :

      le port obligatoire des sandales avec chaussettes 🙂
      Excellent, Merci pour le rire 🙂

  49. Gégétto dit :

    Bon, avec tout ce bor..l, j ai l’impression que nous allons nous contenter du Rafale standard Fx en 2050!
    Autre possibilité acheter des F35.
    bon ok, désolé je sors!

  50. Loïc dit :

    Si jamais, le Rafale remporte encore 2 contrats sur le continent européen, croyez vous que notre président va parler de réussite européenne et de coopération européenne avec des pays qui ni son pas?

  51. BCh dit :

    Ils payent le juste nécessaire pour garantir un pouvoir de nuisance vis a vis de ce programme.
    L’Allemagne est passée dans le camps de l’Otanisme forcené et fera le nécessaire pour miner la moindre tentative de conservation de souveraineté stratégique de la France ou des autres pays de l’EU.

  52. Vinz dit :

    Bah 1,3 milliards c’est pas rien non plus, sachant que le programme n’a pas grand chose à montrer pour le mpment. Après s’ils considèrent qu’Airbus est Français, c’est sûr qu’ils peuvent gueuler sur la répartition. Faudrait juste leur expliquer la vie.

  53. Perdigon dit :

    Monsieur Tappier, appliquez votre plan B !! Vite!!

  54. Expression libre dit :

    1) On ne cède rien 2) Le char du futur employable pas comme le XL on sait faire 3) On fait le SCAF avec les émergents Inde Égypte…pas avec la vieille Allemagne qui n’a toujours pas digéré ww1 et ww2. 4) On garde notre siège au conseil de sécurité ONU et notre bombinette 5) Quand j’ai bu un peu de rosé, Je suis très bon dans les commentaires. 6) Ne pas prendre le 5) au premier degré. 7) Je surveille le russe ami de Poutine qui a vu sur l’île du Levant. Je me comprends comme Roger Lemerre.

  55. Alan dit :

    Mais c’est incroyable à quel point l’histoire ne sert jamais de leçon. L’eurofighter est le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire mais ce putain de gouvernement réitère et ne s’arrêtera jamais, mais de la part de collabos rien d’étonnant.
    Tout ça pour quoi ? Economiser quelques misérables milliards sur un programme de défense qui va assurer notre sécurité sur les 30 prochaines années ? Alors qu’on dépense chaque année 1.5 milliard en AME pour soigner des clandestins qui devraient être dégagés à coups de pieds dans le cul.
    Le plus étonnant vient des industriels français eux mêmes, n’ont-ils pas un minimum d’honneur ? Si j’étais ingénieur chez Dassault je préfère pointer au chômage que de collaborer avec nos ennemis pour faire plaisir à un traite à la nation comme Macron.
    C’est aux ingénieurs de s’imposer car c’est eux qui ont les connaissances et les compétences, si ils se soumettent rien d’étonnant que nos industries s’effondrent.

    • Carin dit :

      @Alan
      Chômeur de longue durée je suppose??? Mais par choix… pour ne pas travailler pour un patron traître à son entreprise et soumis au dictat des actionnaires?
      Vous savez qu’en fin de droits vous pourrez prétendre à l’AME? Comme ça vous aurez l’occasion de vous rendre gratuitement aux urgences de l’hôpital le plus près, pour vous faire soigner en compagnie de ces cohortes de clandos, que je dois vous avouer, je suis pressé de vous voir foutre dehors à coups de pied dans le fondement…
      A part ça… vous n’auriez pas un vrai avis à nous donner en lieu et place de vos élucubrations?

  56. caiusbonus dit :

    Du fric il y en a à plus savoir quoi en faire si on arrête ces conneries de balancer des dizaines de milliards dans une immigration démentielle (entre 80 et 120 milliards /an selon les experts), les mineurs isolés et l’AME n’étant que la partie émergée de l’iceberg (pensez aux allocs des polygames, au coût de la délinquance immigrée et autre retraites des centenaires de 120 ans…entre autres).
    En prélevant la dessus on a largement de quoi faire des PAN, des SNA/SNLE, du RAFALE XXX 5+ et 6, du super Leclerc façon système d’armes intégré, et j’en passe. C’est juste une question de volonté politique.

    • caiusbonus dit :

      Je « m’auto réponds » pour ajouter que en plus le bénéfice pour nos entreprises serait considérable et la valeur ajoutée énorme. excellent contre le chômage.

  57. Bob dit :

    Finalement, les allemands sont restés dans le programme. Il n’y a pas de problèmes, le projet avance, certes, avec du retard mais comme tous les programmes du complexe militaro-industriel. Les politiciens et industriels français, allemands et espagnols vont avancer sur le projet.
    En tout cas, il manque encore des rafales à la France et rien n’est pas fait, et cela est pour maintenant et non en 2035-40. J’espère surtout que les experts ont bien pensé le futur car les milliards dépensés ne devront pas être dépensés pour trop remplir la poche des actionnaires comme pour naval group pour soi disant garder les compétences alors que les technologies évoluent. Le fiasco de l’EPR aurait été le même avec la même équipe que dans les années 70-80. Si on doit dépensé des milliards, on peut toujours acheter sur étagères et avoir des économies.

  58. mulshoe dit :

    Nous n’avons pas besoin des Allemands . Point .

  59. vrai_chasseur dit :

    Le SCAF ne volera pas, parce que le SCAF… n’est pas un avion.
    C’est un système de systèmes.
    La démarche moins risquée aurait été de concevoir en commun seulement les standards collaboratifs du système de systèmes, le Cloud de combat et ses protocoles de mise en oeuvre. Et tant qu’à faire, le faire avec le consortium Tempest.
    Ensuite de concevoir une famille cohérente d’avions et d’effecteurs compatibles avec ces standards collaboratifs.

    En particulier le chasseur futur dont a besoin la France doit apponter sur PA et porter le feu nucléaire seul, ce dont les allemands n’ont pas besoin. Essayer de le faire en commun est une perte de temps et d’argent.
    Si on travaille bien, un chasseur NGF français F0, genre Rafale F6+, doit pouvoir aller au combat avec un loyal wingman allemand, par exemple. Ou un Eurofighter++ connecté. Ou un chasseur Tempest version 1.0.

    En bref, le wifi de combat on le définit en commun et chacun fait ensuite ses joujoux connectés comme il veut dans son pays. Comme le fait l’industrie du hi-tech.

  60. pilum dit :

    Il me semble que les japonais se lancent seuls (enfin plus ou moins seuls) dans leur projet de mitsubishi f3 d’avion avancé. pourquoi ne pas faire comme eux ? Mais il est vrai que ce la suppose de sacrifier d’autres programmes ailleurs, ou des opex inutiles…