L’US Air Force livre quelques détails sur son avion de combat de 6e génération

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

133 contributions

  1. Meiji dit :

    Ils ne veulent pas s’associer aux Allemands ?
    Ca nous arrangerait bien …

    • Bomber X dit :

      Hum je pense que c’est déjà le cas pour le SCAF, tout ce que les teutons vont récupérer en transfert de tech va partir directement dans les bureaux d’études US.

      • EchoDelta dit :

        Je ne pense pas qu’ils récupérerons grand chose.
        Certains chez Dassault qui au départ était assez enthousiastes pour cette coopération sont en train de carrément changer d’idée vue les demandes de nos cousins les germains.
        En revanche une partie du Middle Management de Dassault est pour, et pousse beaucoup. Preuve qu’en interne il y a aussi des divergences à affronter, mais ceux qui sont prêt à donner ne sont pas des sachants… Et donc ne connaissent pas forcément la valeur du savoir ni à quel point il a fallut transpirer pour l’acquérir.

    • Guisgis dit :

      Ah, ces américains ils sont forts ! Ils viennent d’investir 1000 milliards dans le F-35 avant de realiser qu’il ne correspondait pas au besoins en mer de Chine. Qu’à cela ne tienne, ils refont un tout nouvel avion ! Alors qu’en France non seulement ils diminuent leur dotation, mais en plus ils élaborent des raids longue durée au travers le globe pour aller défendre la souveraineté de leurs îles en cas de besoin. On n’a décidément pas le niveau de moyen de ces américains ! Avec eux TOUT est possible !

      • Fred dit :

        @ Guisgis

        Pffff… On est capables de faire aussi raté, si on le voulait :o)
        [ceci dit, ils ont aussi beaucoup de bon programmes, et nous des choses pas au top (mais pas catastrophiques)]

  2. Félix GARCIA dit :

    Une version MHD + laser (« tout électrique »), et une autre MHD + bombes / missiles.
    Ouais, je sais … rien ne permet de suggérer ceci … sauf mon imagination (merci JPP de l’avoir nourrit) !
    ^^

    • Machin 10 dit :

      MHD ?

      • Félix GARCIA dit :

        Magnétohydrodynamique.

        • Fred dit :

          @ Machin 10

          Un ensemble de phénomènes et de lois connus depuis longtemps (premières découvertes en 1821), mais une fumisterie inapplicable dans la pratique aérienne. Une des marottes obsessionnelle des conspirationnistes et des illuminés.

    • Félix GARCIA dit :

      Quoique …

      סדרת יירוט ראשונה באמצעות לייזר אווירי
      https://www.youtube.com/watch?v=cKW2853OoMI
      Directed Energy: The Time for Laser Weapon Systems has Come
      https://www.youtube.com/watch?v=jMx1-yaRLyQ
      Tactical Airborne Laser Weapon System (TALWS)
      https://www.youtube.com/watch?v=rLav0zMHut8

    • anatide dit :

      Je ne pense pas encore possible d’embarquer l’humain dans un objet volant avec la mhd.
      Ou alors le réacteur nucléaire est tres en avance sur son temps…
      Une version ultra légère et sécurisée pour éviter la radiation sur son pilote.

      • Félix GARCIA dit :

        Je suis capable d’imaginer la chose, pas de la concevoir. Désolé, mais je ne pourrai pas répondre quelque chose d’intelligent ou pertinent à votre remarque.
        ^^

        Je vais cependant essayer ceci : si il est possible de créer un bouclier MHD autour d’un aéronef, pourquoi ne serait-ce pas possible autour du pilote ?
        Un « tokamak volant » finalement ! ^^

    • Max dit :

      Fonctionnant à l’élément 115 ?

    • Piliph dit :

      Mais une arme laser nécessite une source d’énergie énorme, et en plus, une énergie « instantanée ». Pour le moment, et un bon moment encore, aucune techno existante n’est adaptée. En tous cas sur avion. Sur navire ou à terre, c’est autre chose, et encore…

      • Félix GARCIA dit :

        En effet, rien de ce qui est connu officiellement ne permet d’envisager un telle chose.
        Le seul qui avance que c’est possible, et comme cela serait possible (à ma connaissance), est Jean-Pierre PETIT.
        Malheureusement, je n’ai pas les compétences mathématiques pour refaire par moi-même les calculs que celui-ci (avec Gilles d’AGOSTINI et Nathalie DEBERGH) développe dans ses articles publiés (j’aurai pas du faire d’études littéraires et agricoles … mais bon …).

      • durieux dit :

        Hors équipement de désignation, il y a eu des essais de laser de puissance embarqué sur avion mais, que je sache, pas sur chasseur.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_YAL-1_Airborne_Laser

      • Fred dit :

        @ Piliph

        Si… Sur un petit Boeing 747-400 expérimental ;o)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_YAL-1_Airborne_Laser

  3. Slasher dit :

    Mais il a réellement volé ce machin ou pas ?

  4. Pascal (l'autre) dit :

    Il y a un peu du YF-23 (rien que les sorties réacteurs sur le dessus ) dans ce proto dont l’apparence évoluera certainement! Il serait « savoureux » que le concurrent malheureux du YF-22 qui allait devenir le Raptor revenait dans une version évoluée pour remplacer entre autre le F-22! La revange? (Certains responsables de l’U.S.A.F. avaient déclaré à l’époque que le YF-23 était supérieur en évolution au YF-22!)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_YF-23
    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/northrop-yf-23-black-widow-ii/#jp-carousel-68657
    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/northrop-yf-23-black-widow-ii/#jp-carousel-68653
    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/northrop-yf-23-black-widow-ii/#jp-carousel-68658
    Un petit aire de Stars Wars!

    • Félix Potin de Camion dit :

      Vous voulez dire que ce serait la fin des grandes surfaces ?

  5. Sorensen dit :

    Cohérent.

    • Czar dit :

      c’est une posture comme une autre le maitre zen qui lâche un mot tous les dix ans pour montrer sa sagesse et sa compétence inouies, entièrement détaché des contingences et mesquineries de ce spetites fourmis agités qu’on appelle humanité.

      mais la birkenstock a du mal en milieu himalayen

  6. Nainposteur "Petit facteur" dit :

    Non mais oh!……Quoi…..Pfffffffff!……Hein!

  7. Raymond75 dit :

    Oui, géant, grandiose : un méga-système-de-systèmes-qui-va-protéger-le-monde-libre !!! Mais comment va t’il protéger les frontières US de l’invasion de migrants affamés ? Les Talibans tremblent déjà.

    La solution est trouvée pour l’Allemagne : abandonner le SCAF (petit-système-de-systèmes-pour-protéger-l’Europe), et commander sur plan l’avion révolutionnaire US.

    • Félix GARCIA dit :

      Prison quarantine camp at Heathrow Airport
      https://www.youtube.com/watch?v=Gjd_v0r5d5s

      BBC bans white people from applying for trainee job
      https://www.msn.com/en-gb/money/other/bbc-bans-white-people-from-applying-for-trainee-job/ar-AALfiRQ?ocid=se

      « Le camp de la liberté et des droits de l’homme »

    • Félix GARCIA dit :

      « Le camp de la liberté et des droits de l’homme 2 »

      Vacciner autour des personnes infectées pour limiter la diffusion d’un variant…
      « L’efficacité de différentes stratégies de vaccination pour ralentir le risque de diffusion des variants émergents a été évaluée, et notamment :
      la stratégie de vaccination en anneau qui consiste à vacciner autour d’un cas avéré les cas contacts directs (de première génération) et les cas contacts de ces derniers (deuxième génération) ;
      la stratégie de vaccination dite réactive qui consiste à vacciner l’ensemble de l’entourage des cas (c’est-à-dire l’ensemble des individus du foyer du cas détecté, des personnes à son lieu de travail et/ou à l’école/université).
      La stratégie de vaccination en anneau apparaît peu pertinente du fait de la durée courte d’incubation pour la Covid-19 (5 jours en moyenne) et d’une protection vaccinale qui débute environ 12 jours après l’injection du vaccin.
      La HAS préconise en revanche une stratégie de vaccination réactive en complément du renforcement de la stratégie « Tester – Alerter – Protéger » qui reste la plus efficace dans le cadre d’une stratégie de freinage de la propagation des variants émergents. Une telle stratégie pourrait être envisagée devant la survenue de cas d’infection par certains variants préoccupants et variants d’intérêt du SARS-CoV-2 encore peu présents sur le territoire ciblé et à la suite d’une investigation de l’Agence régionale de santé (ARS) et de la cellule régionale de Santé publique France pour remonter la chaîne de contamination. »
      https://www.has-sante.fr/jcms/p_3273017/fr/covid-19-face-aux-variants-emergents-vacciner-de-maniere-reactive

      Mais la menace pour « les démocraties occidentales », la liberté, « les droits d’l’homme » etc … c’est les gouvernements chinois et russes … et ceux de pétaochnok !

      « Je hais [cette stratégie vaccinale], ça m’donne envie d’foutre des mandales à tout c’qui r’mue ! »
      La haine !
      https://www.youtube.com/watch?v=CHD-ExoaheQ

      • Félix GARCIA dit :

        Florian Philippot@f_philippot
        #PassSanitaire dans les discothèques : quand on disait que le seuil des « 1000 personnes », absent de la loi, ne serait pas respecté.
        Eh bien voilà ! La plupart d’entre elles sont très en-dessous de 1000 mais Pass sanitaire quand même !
        Cet outil de honte doit être détruit !
        https://twitter.com/f_philippot/status/1407434283346706433

        LE PASS SANITAIRE ATTAQUÉ DEVANT LE CONSEIL D’ÉTAT
        « La crise sanitaire a conduit le gouvernement à mettre en place de nombreux dispositifs exceptionnels. Parmi eux le passeport sanitaire censé attester de l’état de vaccination d’une personne. Mais pour Bastien Le Querrec de la Quadrature du net, ce pass et en particulier son QR code comportent de nombreux risques pour la protection de nos données personnelles. »
        https://www.youtube.com/watch?v=0qNf71I2_UY

        • Félix GARCIA dit :

          On (la France et les français) est en train de perdre la guerre de l’intelligence et de l’information …

          « Oyééééééééééééé ! »
          « Montjoie ! Saint-Denis ! Que trépasse si je faiblis ! »
          « Je n’suis point malade ni foldingo ! »
          https://www.youtube.com/watch?v=bn6dYi4uy3Y

    • Max dit :

      Comme le F-22 Raptor il ne sera pas exportė….

  8. bruno dit :

    nous on va faire un airbus de 6é génération avec les allemands . on en aura besoin que d’un vu q’on fera mourir de rire nos ennemis

    • Fifres et tambourins dit :

      Lesquels nous font bien rire aussi. Au moins, on s’en paiera tous une tranche.

  9. LEONARD dit :

    Les conséquences matérielles du « pivot » vers le Pacifique commencent à se faire sentir.
    Le déterminant, c’est la distance.
    Elle conditionne la majeure partie des problèmatiques de l’Air Force et de la Marine. C’est ce qui le B21, le NGAD, les Minuteman II de Vandenberg, le futur équipement des Marines…
    https://twitter.com/nukestrat/status/1405992083303895049/photo/1
    Le F35 (et le KC46) ont été conçus pour des opérations Europe et M.O, mais ont les pattes trop courtes pour la Mer de Chine.
    Nouveaux développements à venir, la logistique, avec les cargos rapides et le remplacement des C5.

      • Momo dit :

        Pégase vient de demander officiellement à Biden que son nom soit retiré de ce programme foireux.
        Plusieurs associations envisagent de faire un recours (France Info).

    • vrai-chasseur dit :

      @LEONARD
      La capacité d’élongation indo-pacifique est un axe de travail partagé en ce moment entre USA et France. Les raids marathon Métropole-Papeete de l’AA sont un exemple de planification à livre ouvert avec les américains, qui se montrent particulièrement intéressés par le développement de ces capacités françaises de frappes lointaines d’autant qu’elles sont uniques en Europe pour le moment. Un autre est l’interchangeabilité (et pas seulement l’interopérabilité) US Navy / MN en Mer de Chine.

    • UnKnown dit :

      Dire qu’ils avaient une plateforme embarquée plus que performante niveau endurance/vitesse et emport de grosses charges avec le F-14…. Un peu hangar queen et pas pensé pour le multirôle à la base, certes, mais quelles possibilités d’emport avec cette place entre les deux nacelles réacteurs…

      • Slasher dit :

        God bless the Phoenix ^^

      • Cricetus dit :

        @Unknow
        Désolé de démolir la légende du F-14…
        F-14 combat range: 930 km; total weapons payload 6,600 kg
        F-35C Combat range: 1,138 km; total weapons payload 8,200 kg

  10. oryzons dit :

    Ça alors !
    Il devra donc gommer les défauts du F22 qui en ont fait un avion « luxe » parfaitement inutile à savoir : autonomie et emport.

    Quelle autre merveilleux avion de « cinquième génération » a exactement les mêmes caractéristiques ?

  11. philbeau dit :

    le SCAF ibéro-germano-français …(dans quel ordre ?) : les paris sont ouverts sur sont avenir sous cette forme . Les signaux répétés venant d’Allemagne sur les « lacunes » que ce projet présenterait pour la Bundeswehr se suivent à intervalles rapprochés , et s’ajoutent aux insuffisances industrielles qui étaient jusque là l’argument avancé pour le reconsidérer . Maintenant qu’il faut sortir les sous , les blocages se profilent nettement . Et l’Administration Biden tombe au bon moment pour détourner les allemands d’une éveutuelle émancipation du parapluie américain . Le NGAD sera-t-il le prochain miroir aux alouettes de Washington pour donner une suite au F35 ?
    https://www.meta-defense.fr/2021/06/21/pourquoi-les-dirigeants-politiques-allemands-sont-de-plus-en-plus-hostiles-au-scaf/

  12. Tristan dit :

    Quel sont les différences objectivement entre des avions de 4ème, 5ème et 6ème génération? Et à quels avions exactement on applique cette classification?

    • Ératosthène dit :

      @Tristan : Objectivement, je pense que les différence sont équivalentes à celles existant entre les Renault 4, Renault 5 et Renault 6. Elles sont assez subjectives. Pendant quelques modèles, on parle de génération, puis on passera à autre chose de même qu’on parle désormais de Renault Laguna, Scenic ou Kangoo.

      • Tristan dit :

        Apparemment on parle de différentes générations lorsque les nouveaux modèles sont équipés de technos ne pouvant absolument pas être incorporées aux anciens modèles. Le mot que je cherchais c’était « critères », et d’ après ce que j’ ai lu depuis tout le monde n’ a pas les mêmes, différentes classifications ont été proposées.

    • Raymond75 dit :

      De génération en génération, le pilote ne comprend plus rien à ce qui se passe, et se confie à des algorithme que personne ne comprend dans leur globalité.

    • E-Faystos dit :

      quatrième génération: systèmes d’arme à longue porté et radar capable de voir vers le sol (effet doppler)
      cinquième génération: fusion des données, super croisière et furtivité
      sixième génération: vol en duo avec des effecteurs et assistants non piloté.
      .
      Le tout soumis au bon vouloir du pentagone,

      • Tristan dit :

        Merci.

      • aleksandar dit :

        Donc le F35, avion de 5eme génération peut faire de la super croisière ?

        • Royal Marine dit :

          Hé, bien… Non! Mais ce n’est pas grave, parce qu’il est américain… Et puis ce n’est qu’un des 800 problèmes que se traîne cet « avion extraordinaire »… Depuis plus de dix ans! Alors vous dire que c’est un point prioritaire? Pas vraiment!
          MDR!

        • PK dit :

          Oui bien sûr. Dans le bloc 3,14159 qui viendra avec le block 2,71828 aussitôt qu’on aura retrouvé les écrous du siège du pilote. À ce moment-là, le F-35 fera tous ce qui est écrit dans les slides de LM, et en plus le café.

  13. Thierry dit :

    Brown a déclaré en mai que l’USAF prévoyait de réduire sa flotte de chasseurs à seulement quatre types d’avions, dont le F-35, le F-15EX, le F-16 ainsi que le NGAD.

    Le chasseur NGAD volera aux côtés du F-35, avec ce dernier « la pierre angulaire, [le] F-15EX à notre arrivée, puis nous aurons également le F-16 pendant un certain temps », a déclaré Brown.

    Le département américain de la Défense a publié sa demande de budget pour 2022, qui comprenait un nouveau financement pour NGAD.

    L’USAF recherche 1,5 milliard de dollars pour soutenir NGAD, soit une augmentation d’environ 623 millions de dollars par rapport au financement reçu précédemment.
    source :
    https://www.aero-mag.com/next-generation-air-dominance-17062021/
    —————————————————————————-

    XA100

    General Electric vient de terminer les essais du nouveau réacteur XA100 qui équipera le NGAD, l’avion de 6e génération américain. Ce programme qui a débuté en 2007 vient de franchir une seconde étape majeure, après la présentation officielle du XA100 en février 2019. Dès lors, la division Edison Work de GE devrait construire un autre prototype d’ici fin 2021 avant des essais en vol.
    Moteur à cycle variable

    Le XA100 est un moteur à cycle variable, ou moteur à cycle adaptatif issu du programme AETP (Adaptive Engine Transition Program). Il est spécialement conçu pour fournir différentes séquences de propulsion selon le type de vol (subsoniques, transsoniques et supersoniques) et ce, en proposant une poussée supplémentaire de 10 % et une réduction de consommation de 25%. Sa poussée devrait se situer autour des 45 000 lbf soit beaucoup plus que les réacteurs actuels. Pour cela, il intègre des matériaux innovants tels que le CMC (Ceramic Matrix Composites ) et le PMC (Polymer Matrix Composites) qui lui offrent des performances de classe supérieures.
    F-35

    Si le NGAD en sera équipé de série, l’US Air Force réfléchit également à une modernisation à mi vie (Mid-Life Upgrade) du F-35 en lui ajoutant ce nouveau moteur. En effet, le Pentagone estime que son rayon d’action de 1200 nautiques ne lui permettrait pas d’attaquer efficacement et dans la profondeur certaines cibles (russes, chinoises ?) d’où l’intérêt d’une remotorisation. Au-delà de l’aspect opérationnel, cette décision s’inscrirait également dans le souhait d’homogénéiser les parcs d’équipements pour réduire les coûts de la chaîne logistique.
    source :
    https://www.air-cosmos.com/article/le-moteur-du-ngad-lessai-24870
    ———————————————————————————

    L’US Air force disposant de toute une flotte de ravitailleur, cela en fait un redoutable outil de projection pour atteindre tous les objectifs quel que soit le moteur ou la capacité en carburant des réservoirs.

    les chinois ont fait le choix inverse, à savoir un chasseur furtif autonome qui n’a pas besoin de ravitailleur car disposant d’énormes réservoirs, mais il se manœuvre comme un veau somnolent et offre une très grande surface à la détection.
    Un sur-avantage dans un domaine peut se traduire par des inconvénients majeurs dans d’autres domaines.

    L’important c’est de trouver un bon équilibre entre toutes les options pour éviter un talon d’achille qui le rendrait trop vulnérable.

    • E-Faystos dit :

      Le rôle est tout trouvé: sniper. Avec des containers furtifs pour missiles à très longue distance. Car là où il n’y a pas d’AWACS, il n’y a pas de salut.
      Du coup et tout comme les Européens, les US ont raté le virage d’une flotte de support adaptée, et ce n’est pas le niveau de qualité de boeing qui va leur permettre de rapidement rebondir.
      .
      ps: Continuez. Moins vous dites d’ânnerie et plus vous lire devient ibntéressant.

      • Alpha dit :

        @E-Faystos
        « ps: Continuez. Moins vous dites d’ânnerie et plus vous lire devient ibntéressant. »
        C’est à dire que « l’idiot » se contente de faire des copier/coller, alors forcément ça limite ses âneries… 😉

  14. didixtrax dit :

    NGAD Nouveau Gouffre A Déficit ?

  15. Thanksgiving dit :

    Les cocus de la Dinde, comptez-vous!

  16. AirTattoo dit :

    Aller !! l’intox 6ème génération continue. Donc le mystérieux coucou a volé, les industriels américains travail déjà sur la 7ème génération. Finalement, ce qu’on met dans « X génération » c’est pas important, il y toujours un troupeau pour s’ébahir ou s’indigner.
    Après dès qu’on commence a creuser… c’est un avion. Wait&See.

  17. Royal Marine dit :

    Pour une fois… Merci à nos amis américains!
    1°) Ils produisent le « meilleur chasseur du Monde » (F 22) … Tellement cher, et tellement en dessous des spécifications de départ, qu’il devient ultrasecret, et donc inexportable. On ne le verra d’ailleurs que très peu en vol, sinon pour se faire allumer par le Rafale, et pas qu’une fois!
    2°) Mais ce n’est pas grave, car voilà le « nouveau meilleur chasseur du Monde » (F 35), dont les spécificités sont celles d’un bombardier furtif, comprenne qui pourra, devant être escorté par le premier… Puis, les tares de celui-ci étant définitivement démontrées, par des F15 nouvelle (mais dernière) mouture…
    Finalement, pour les Européens, ce sera un chasseur, dont les qualités de vol, catastrophiques, et sa disponibilité plus qu’aléatoire, feront taire très rapidement les cris d’enthousiasme des clients, dès qu’ils auront tâté de l’animal pour leur premier vol d’essais… Depuis, ils sont tombés dans une sombre dépression… Comme on les comprend!
    Ce n’est pas grave. On annonce que les F 15 et F 18, seront rapidement mis au rancard, et que l’ensemble des « chasseurs » de l’USAF (et la Navy? Parce que dans le Pacifique, ce ne doit pas être trop nul de disposer de 3 à 4 GAN, et leurs flottilles embarquées…) seront remplacé par le « plus nouveau meilleur chasseur du Monde », de 6 ème génération (c’est dire… Mais pourquoi pas 7 ème d’ailleurs? Le 7 ça porte chance paraît-il…), et ceci, dès 2030…
    C’est bien. Pendant ce temps là, les Germains cesseront de nous faire ch.er, et abandonneront le SCAF… Super!
    Ils se fourvoieront avec les Brits et les US, dans cette nouvelle daube de LM, et nous, nous vendrons des Rafale à la pelle, pour nous permettre de financer le Super-Rafale!
    Je note également que dans la présentations qui est faite du NGAD, le Pentagone n’a pas l’air de savoir lui-même ce qu’il désire comme avion… Il hésite semble t’il, entre un avion peu armé, mais à très long rayon d’action, ou un vrai camion à bombe avec peu d’autonomie, relativement…
    Ce qui m’étonne, c’est qu’à partir du moment où celui-ci doit être accompagné d’effecteurs, nombreux, il n’a pas besoin de charger beaucoup d’armes… Les effecteurs s’en charge… De même pour le ravitaillement.
    Donc une fois de plus, et bien que ce qui se conçoive clairement, s’énonce clairement, (culture française, n’en déplaise à Micron…), le cahier des charges de LM (on vend du rêve!), ne semble correspondre en rien à celui de l’USAF!
    Ca nous en promet de belles…

    • EBM dit :

      Bien d’accord et sur « ous vendrons des Rafale à la pelle, pour nous permettre de financer le Super-Rafale! » puissiez vous avoir raison.

    • vrai_chasseur dit :

      Il faut encore rappeler ici que les USA n’ont pas l’équivalent de notre DGA.
      C’est-à-dire un corps intermédiaire d’ingénieurs spécificateurs servant de régulateur entre militaires et industriels pour les grands programmes d’armement.
      Notre DGA n’est pas parfaite, mais au moins elle évite certains travers.
      Le Pentagone lui est en direct avec les industriels. Le tableau, c’est alors le ‘snake oil’ des films western : le charlatan dans sa roulotte qui vend l’huile de serpent comme élixir de jouvence aux cow-boys …soit il fait fortune, soit il finit avec du goudron et des plumes.
      Le résultat ? vous l’avez par le GAO, l’équivalent US de notre Cour des Comptes. Chargée d’auditer l’efficacité de l’administration US, elle tient à jour une liste des programmes à hauts risques ( http://www.gao.gov/high-risk-list )
      Le Pentagone détient la palme des activités à hauts risques et de loin.
      C’est quasiment toute son activité vis-à-vis des industriels qui est considérée à haut risque par le GAO :
      – Transformation des procédures
      – Modernisation des systèmes de gestion
      – Gestion des contrats
      – Gestion financière et budgétaire
      – Gestion de l’infrastructure de support
      – Acquisition des systèmes d’armes
      Bref le Pentagone sait peut-être mener des guerres, mais il ne sait pas gérer ses sous, ne sait pas acquérir des armes, ne sait pas gérer les contrats, ne sait pas mettre en place ses propres procédures pour s’améliorer, sans que cela fasse courir de gros risques aux USA.
      La résultante finale est forcément très contrastée : certains programmes sont des réussites (SR71, F14, F15, F16, F18, AEGIS, AV8B, etc), d’autres sont des catastrophes budgétaires majeures (F35, Littoral Combat Ship, etc) et un programme sur 2 part à la poubelle après des dizaines voire des centaines de millions dépensés.

    • ruffa dit :

      Pauvre abruti : si l’aviation française devait se mesurer à l’US Air Force à la Navy et à l’Us Marines on se prendrait une branlée !
      Pour ton information le F22 intéressait Israël le Japon et l’Australie
      Renseigne-toi avant de dire des conneries
      Quand au SCAF de Dassault c’est une maquette en carton !

    • EchoDelta dit :

      Franchement c’est très très étonnant : il ne semble pas du tout adapté à la configuration du pays. Après comme dit John, tous les avions pourrons faire le job plus ou moins facilement. Mais si les Suisses veulent quand même choisir le meilleur pour leur configuration, je n’aurais pas misé un centime sur le F35 de mon côté, pour un tas de raisons techniques et structurelles.

    • Royal Marine dit :

      Il serait intéressant de connaître la menace brandie par Biden pour obtenir un tel revirement, au détriment de la Défense helvétique…
      Mais ce doit être du lourd…

    • Clavier dit :

      Tu parles Charles…..

  18. Guémy dit :

    Dans le futur, une guerre coûterait ultra chère ! Ex : Dans l’aviation, au prix de revient des avions, des pertes sévères seraient elles compensées ? Dans la WWII
    Les avions étaient remplacés par des chaînes de construction d’avions ! Est-ce possible maintenant ? Non ! Si Une guerre dure, comment compenser les pertes ? Alors, prévoir des avions peu chers en prévision, sans les monter au présent ! Prévoir si longue guerre ! Est-ce possible ?
    Évidemment c’est particulier, mais sait-on jamais dans le futur ! Après tout la 1ère guerre devait durer 3 mois !

  19. Jollyexcalibur dit :

    Et pendant ce temps , la Ministre de l’armée Suisse choisirait le F35… Exit le Rafale et l’Eurofighiter.
    Ceux qui disent que c’est un mauvais choix, pas sure, vu le nombre de pays européens qui ont fait le même choix…

    • Too dit :

      Le choix du F-35 d’un point de vue politique peut tout a fait se concevoir, voir même en pariant qu’a l’avenir avec une block 5-6 les problèmes seront totalement disparus.
      Mais dire que c’est un bon choix parce que les autres l’ont fait… Je suis désolé mais c’est vraiment idiot comme argumentation.

    • Ano dit :

      C’est un mauvais choix. Ils vont se reprendre une votation populaire et le F-35 ne passera pas. Et ils auront encore perdu 5 ans pour commander leurs nouveaux avions

    • Royal Marine dit :

      « vu le nombre de pays européens qui ont fait le même choix… »… Et qui sont aujourd’hui complètement plantés, n’ayant plus de défense… Malgré les sommes engagées!

      • Patatra dit :

        Sans oublier leur vassalité et leur absence de souveraineté dans l’utilisation des matériels en question.

    • Mat49 dit :

      Vu le nombre de pays qui regrettent ce choix…

  20. farragut dit :

    Voilà un système de systèmes de génération 6+ furtif hypersonique qui devrait épater les responsables allemands et Airbus DS: pas de maîtrise « complète » du programme par les Français, accès à tous les brevets sans restriction, pas d’embêtements avec une navalisation, compatibilité descendante avec les B-61, contrôle à distance par les américains, et coopération complète avec les équipementiers automobiles allemands (pour les porte-chars-lanceurs de NGAD rebaptisé « Rheintochter » ?)! 😉
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rheintochter

    Que demanderaient bien de plus le Bundestag, la Cour des Comptes et la Cour de Justice allemandes ?
    J’attends le rapport confidentiel opportunément « fuité » de la part de ces entités qui féliciterait le gouvernement actuel pour ce choix, qui a aussi le mérite de passer largement au dessus du 2% du PIB allemand demandé par l’OTAN et l’ex-président Trump (on ne sait jamais, pour son retour en 2024…). 😉

  21. Nico from UK dit :

    Le NGAD doit en toute logique etre un chasseur bombardier deux fois plus gros qu’un F-15 ou F-22 pour aller loin avec beaucoup de kerozene et emporter plus de munitions. Mais une fois cela-dit est-ce qu’un tel appareil pourrait changer la donne ? En cas de conflit avec les USA les avions US devraient decoller d’Hawai (les pays limitrophones ayant choisi la neutralité et Guam ayant ete bombardée par l’armée chinoise. C’est beaucoup trop loin, c’est une sortie par jour au maximum. Et a part quelques coups d’éclats je ne vois pas comment cet appareil permettrait de modifier le rapport de force.

    • Royal Marine dit :

      D’où l’importance des Porte-avions…
      Par ailleurs, et actuellement, il ne me semble pas que l’Australie, le Japon, La Corée du Sud, l’Inde, la Malaisie, ou la France aient choisi la neutralité vis à vis de la Chine…

  22. ron7 dit :

    Sur le papier…
    Dans la pratique !!
    Il y a parfois de très grosses différences !

  23. antoine dit :

    quand on choisis, valides et ce consulte seul, c’est beaucoup plus simple tous coups. ils voudraient pas laisser les allemands repartir les taches ?

  24. Seb dit :

    Ça fait beaucoup à compter ! J’aurai bien vu les Allemands dans le lot histoire de rigoler un peu plus !

  25. PeterR dit :

    >> Quant à l’industriel impliqué, quelques indices suggèrent qu’il s’agirait de Lockheed-Martin…

    Personne ne réagit sur cette supposition ?

    Dans mes activités pro quand un fournisseur merde à ce point sur un projet en cours (F35 pour ne pas le citer) on évite de lui en confier un autre.
    Ca me rappelle l’histoire du chasseur d’ours :
    —————————-
    Un militant de Chasse, Pêche, Nature et Tradition est très excité car il s’en va à la chasse à l’ours. Il aperçoit un petit ours brun qu’il tire.
    Il reçoit une tape sur l’épaule et se retourne pour voir qui est derrière lui. Un gros ours noir le regarde et lui dit:
    – Tu as deux choix, ou je te bats à mort ou bien je te sodomise.
    Le chasseur choisit la vie. Après deux semaines de réhabilitation, il veut sa revanche. Il va en forêt, traque et tire enfin l’ours noir. On lui tape encore sur l’épaule… Un énorme grizzly lui dit:
    – Je pense que tu as fait une erreur.
    Il lui propose deux choix : ou il le bat à mort ou bien ils ont ensemble une séance de sexe brutal. Le chasseur choisit encore la vie… Après 3 mois de convalescence, il veut sa revanche sur le grizzly. Rendu dans le bois, il trouve enfin l’ours qu’il tire. Il est satisfait quand quelqu’un lui tape encore sur l’épaule.. Cette fois c’est un ours polaire géant qui lui dit:
    – Admets-le, tu ne viens pas vraiment ici pour la chasse…

    • Lothringer dit :

      Merveilleuse histoire.
      Merci pour ce magnifique rayon de soleil.
      Tordu de rire.
      C’est encore meilleur que les paraboles de Jésus.

    • Félix GARCIA dit :

      Raconté par José GARCIA, c’est pas mal ! ^^

    • Patatra dit :

      Excellente !!
      Après on peut parfaitement imaginer que quand on est la première entreprise de défense au monde avec presque le budget de la défense Française en Chiffre d’affaire annuel (46 Milliards et des poussières en 2015) on a quelques pions placés qui permettent de se faire pardonner des choses.
      Après lockheed Martin c’est aussi de très belles réussites, c’est le Skunk Work qui a quand même sorti de magnifiques avions et qui a quelques concepts novateurs au tableau. On peut pardonner un trou de 1000 milliards d’Euros.

  26. Isidore dit :

    Tiens, un pain-cake raté.

  27. YannK dit :

    C’est intéressant ce design de dérives rabattables … pas évident à mettre au point…

  28. Mat49 dit :

    La version légère ressemble bigrement a une solution pour remplacer le F 35. Car il faut aussi une version navalisee.

  29. Alpha dit :

    Puisqu’on évoque la Dinde, et selon les journaux Helvètes :
    Avant visite de Biden à Genève = Rafale favori
    Après visite de Biden à Genève = F-35 favori
    Étrange, non ? 😉

    • ScopeWizard dit :

      @Alpha

      Oui , le gag promet d’ être drôle , hilarant , désopilant , que dis-je à se contorsionner le bidon de rire sur le carrelage de son salon ou l’ émail de son évier voire celui du dessus de son réfrigérateur……….

      Et c’ est effectivement l’ une de mes craintes du moment .

      Bref , quelle bonne tranche de franche rigolade en perspective ! à n’ en point douter nous allons vraiment bien nous poiler…………… 😉

      • Alpha dit :

        @ScopeWizard
        Bon après, il faut relativiser : La semaine dernière, la presse suisse n’en avait que pour le Rafale, cette semaine, c’est pour le F-35…
        On saura quand on verra !
        Mais c’est vrai que ce revirement, si soudain…

        • ScopeWizard dit :

          @Alpha

          Vous allez voir qu’ à tous les coups , le Rafale ne sera finalement pas celui qui sera choisi………….

          Et là , bonjour l’ arnaque s’ il s’ agit du F-35 !

          En tout cas , je sens l’ embrouille grosse comme une maison ; c’ est d’ ailleurs ce que je suspectais depuis que ce merveilleux avion qui sait tout faire mieux que tous les autres a contre toute attente été retenu comme concurrent………..

          Honnêtement , je ne suis guère optimiste .

    • Red dit :

      Non mon cher Alpha La « Dinde » semble être choisi parce que cette dernière aurait dominé les évaluations techniques face aux autres appareils. Ç’est ce qu’affirment 3 sources du ministère de la défense Suisse.

      https://www.reuters.com/business/aerospace-defense/lockheed-martin-f-35-leads-swiss-fighter-jet-evaluation-tv-2021-06-21/

      Qui plus est, ce qui sortait des médias à la suite de l’intervention de Biden auprès des suisses, penchaient bien plus en faveur du Rafale que du F-35 et non l’inverse.. Mais il semble que ç’étais de l’intox.

      • ScopeWizard dit :

        @Red

        Tu parles s’ il a dominé qui ou quoi que ce soit !

        C’ est encore une histoire de gros sous et de grosse voix ; bref , tout le charme de ce qu’ est la puissance Américaine et comment elle entend bien le rester quitte à s’ essuyer les boots sur le paillasson Europe .

        Enfin , je serais vous , j’ aurais honte de relayer une telle propagande……………

        Mais bon , vous et la honte………..

      • Ératosthène dit :

        @Red : Ça ne signifie rien du tout. La dernière fois, c’était le Rafale qui était le mieux noté techniquement et ils ont choisi l’avion scandinave.

      • Royal Marine dit :

        Les évaluations techniques sur transparents Power Point?
        Parce que dans la réalité…

      • Alpha dit :

        @Red
        « La « Dinde » semble être choisi parce que cette dernière aurait dominé les évaluations techniques face aux autres appareils. Ç’est ce qu’affirment 3 sources du ministère de la défense Suisse. »
        Tu m’étonnes !… 🙂
        https://lecourrier.ch/2021/01/11/conseiller-militaire-bien-place/
        Facile quand le loup est dans la bergerie ! … 😉
        Et non, je maintiens : Le Rafale était favori AVANT la visite de Biden, les articles de presse parus le prouvent d’ailleurs assez facilement…
        Ensuite, étrangement, l’annonce du choix de l’avion pour le 18/6 est finalement repoussée au 23/6 … Biden ayant rencontré les responsables suisses … la veille !
        Mais c’est pas grave Red, alias Nico St-Jean, revenez quand vous voulez, c’est toujours un plaisir de vous lire !… 😉

      • tschok dit :

        @Red,

        Puisqu’on vous dit que cela ne se peut.

        Vade retro satanas.

        En aucune manière il n’est concevable dans cet univers comme ailleurs que le F35 puisse surpasser le Rafale dans une évaluation technique sincère et loyale.

        C’est tout.

        Donc, vos informations sont forcément fausses et vous à la limite un menteur.

        Voilà, en toute simplicité. Et je vous le dis pour votre bien. Ici, c’est le Temple du Rafale. Passer devant l’idole sans mettre un genoux en terre est déjà un sacrilège. Mais oser affirmer qu’il pourrait être « dominé » par le F35, c’est la lapidation directe.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Hola kiki ; quant au respect d’ une soit-disant pluralité des idées , vous n’ avez pas l’ impression de méchamment vous contredire là ???

          Remarque , ce serait loin d’ être un cas isolé , vous seriez plutôt du genre coutumier du fait…………

          « Puisqu’on vous dit que cela ne se peut »

          « En aucune manière il n’est concevable dans cet univers comme ailleurs que le F35 puisse surpasser le Rafale dans une évaluation technique sincère et loyale. »

          « C’est tout. »

          « Donc, vos informations sont forcément fausses et vous à la limite un menteur. »

          Vous voyez où je veux en venir ? Réfléchissez un peu , ça devrait vous revenir……….. 😉

          Quant à ce qui suit…………..

          « Voilà, en toute simplicité. Et je vous le dis pour votre bien. Ici, c’est le Temple du Rafale. Passer devant l’idole sans mettre un genoux en terre est déjà un sacrilège. Mais oser affirmer qu’il pourrait être « dominé » par le F35, c’est la lapidation directe. »

          Quelle vista ! Immédiatement , se constate avec quelle acuité vous saisissez les enjeux d’ une telle vente ; un vrai modèle du genre…………. 🙂

    • ruffa dit :

      Faut peut-être choisir une dinde qu’une bouze ?
      Hein Alpha !

    • Ératosthène dit :

      Oui, le F-35 semble avoir le mieux réussi techniquement et son prix serait bien bas.
      Il doit encore passer la barrière géopolitique (deux décideurs du groupe de décision sont pour un avion européen) et la barrière du référendum que les gauchistes (J’avoue acuellement aimer les gauchistes quand ils sont hélvètes) ont déjà enclenché.

  30. Lothringer dit :

    « Nous avons déjà construit et fait voler un démonstrateur du programme NGAD. Nous avons battu des records en le faisant. […] Nous sommes prêts à construire l’avion de nouvelle génération »

    C’est un appel du pied auprès de leurs alliés-partenaires du F35 ?
    Ce serait dommage que ces partenaires (européens) délaissent la puissante Amérique et se décident à rejoindre l’un des 2 projets européens en cours.

    Les nouvelles générations de systèmes de combat s’articulent beaucoup autour du concept de vol groupé (un maître « chef de meute » et une meute de drones-vassaux ). Une grosse partie de la cohérence du système tient dans la qualité des transmissions entre tous ces composants de la meute. Si les transmissions sont brouillées, la cohérence tombe. Par forcément immédiatement, car cela dépend du niveau de sophistication de l’Intelligence Artificielle embarqués dans les drones-vassaux (les drones-vassaux ont-ils leur plan de mission embarqué dès le début de la mission ? Comment s’adaptent-ils si ils perdent la transmission ET que la mission ne se déroule pas comme prévu ?…).

    – Que devient la meute si le « chef de meute » est abattu ? Un drone-vassal devient le nouveau « chef de meute » ? Mais si le chef-de-meute est un humain, quelle confiance accorder à son remplaçant si c’est une IA ?
    – Qui de(s) station(s) au sol et de l’avion-chef est le véritable chef de meute ?
    – Quel est le gabarit des drones-vassaux de la meute ? une réplique du chef de meute ? différent … probablement ? (un petit drone-kamikaze pour détruire une batterie ennemie ou un char) (un gros drone-bombardier avec soute pour contenir une myriade de drones kamikazes-ou-pas ) (…etc…etc…)

    L’expérience de la guerre du Nagorki-Karabakh est de ce point de vue intéressante. (Bien qu’une estimation récente faite par les Arméniens estiment à 18 000 le nombre de morts côté Azerbaïdjan) .

    Tout cela pour dire :
    s’écharper comme des chiffonniers autour du successeur du Rafale , le fameux NGF, est-il vraiment pertinent ? Une simple amélioration du Rafale (et l’étude-faisabilité de sa dronisation) (et un petit-frère mono-réacteur qu’on appellerait « Tourbillon ») n’est-elle pas suffisante car le cœur de la solution se trouve probablement en fait dans l’électronique-informatique-transmissions-stratégies….et dans la construction de plusieurs modèles différents de drones adaptés aux différents types de missions (miniatures, petits, moyens, gros, mono-usage-kamikazes , bombardiers, ré-utilisables, ….etc…etc…)

    Du coup, pas besoin de dépenser des milliards dans la mise au point du NGF. L’argent ainsi économisé peut être ré-investi dans le développement du concept pur , et dans le développement des différents drones.

    Et en reprenant l’approche du Rafale qui consiste à améliorer progressivement, on glisserait progressivement et sans trop d’efforts vers cette soi-disant 6e génération. Avec 2 milliards par an, on peut parfaitement faire…..
    …et le faire TOUS SEULS : çà pourrait s’appeler un « plan B ».

    Nos politiciens, y compris parlementaires des pays européens, ne sont-ils pas victimes d’un vaste enfumage ? et nous aussi, simples citoyens, par ricochet ?

    • PeterR dit :

      J’avais déjà fait la même analyse il y a quelques temps et en arrivait aux mêmes conclusions

      • tschok dit :

        Mais c’est un phénomène de groupe, c’est normale, vous vous auto-renforcez les uns les autres.

        Vous êtes dans un cas d’application de la théorie du 10ième homme: on ne peut pas prévoir les surprises stratégiques, parce qu’il se forme mécaniquement un consensus groupe de 10 personnes chargées d’élaborer une stratégie.

        Elles concluent toutes à la même chose et cette conclusion est toujours la même: on maîtrise la situation. Sauf que survient la surprise et là on ne maîtrise plus rien du tout.

        Pour éviter ça, faut un dixième homme qui dise non aux 9 autres.

        Donc, la logique c’est pas de vous auto-renforcer les uns les autres, au contraire. Partez du principe que si vous concluez la même chose que votre voisin, alors c’est une connerie.

    • Sinope dit :

      Parfaitement d’accord.

      • tschok dit :

        Mais oui, on sait que vous êtes tous d’accord, c’est un blog pro-Rafale ici.

        Donc, dès qu’on vous propose une solution avec du Rafale dedans, vous en reprenez, comme le chasseur d’ours qui retourne dans la forêt.

        Mais la problématique, c’est pas de revenir au Rafale, c’est de passer à l’après Rafale. Faut sortir du Rafale, quoi. Dépasser le stade Rafale. Aller de l’avant.

        Il y a un vrai blocage là, non? C’est marrant ça. Il y a la même chose avec la Gazelle et le VAB. Passer à la génération suivante, on sent que ça coince.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Avant d’ invectiver à coups de louche et ainsi pour la énième fois ne pas sortir de votre zone de confort , êtes-vous sûr d’ avoir bien compris ce qu’ est Dassault , ce qu’ est le Rafale ?
          D’ avoir pris la mesure la plus exacte possible des enjeux ?

          Parce que si vous êtes aussi « savant » que notre andouille de Président idéologue actuel qui a lui-même initié tout ce bordel par sa méconnaissance et son envie de « contrôler » ce qui ne devrait surtout pas l’ être , à ce niveau du moins , franchement c’ est pas gagné .

          Il n’ est pas question d’ après Rafale , chose qui est depuis longtemps déjà dans les cartons de l’ avionneur , il est question de rupture ce qui va l’ encontre de ce qui a jusqu’ ici si bien réussi à Dassault depuis plus de 70 ans ; à savoir sa politique des petits pas .

          Dassault est capable d’ inventer , d’ innover , de développer des technologies ou des éléments qui précisément sont en rupture ou qui amènent un gros + , mais en aboutissant à une synthèse qui soit la meilleure possible en les intégrant harmonieusement à certaines bases existantes éprouvées , or , avec le NGF-SCAF , c’ est une rupture complète à laquelle « on » lui demande de s’ atteler ; c’ est trop .

          Après le chasseur delta Mirage III à la cellule polyvalente et ses deux gros défauts constatés ( pas assez d’ emport carburant , une vitesse de décrochage trop élevée ) de classe Mach 2 doté d’ une antenne radar de nez et de missiles air-air et propulsé par un turbo très puissant entré en service dès 1961 ( rapidement Dassault mettra au point le Mirage III « agrandi » à deux réacteurs , le bombardier stratégique Mirage IV A ) dont on peut effectivement affirmer qu’ il est une « rupture » avec la précédente famille des Mystère classe Mach 1 à ailes en flèche , Dassault revoit sa copie et sort le Mirage F1 à aile haute en flèche de type hyper-sustentée et réacteur plus puissant à l’ avionique qualitativement rehaussée qui « corrigeant » les défauts du Mirage III apporte un net surcroît d’ améliorations ( il entrera en service en 1973 ) ; ce-dernier en version E modifiée équipé du réacteur M53 étant même capable de finir second de la compétition face au pourtant très innovant General Dynamics F-16 lors du célèbre Marché du Siècle .

          Bien que commercialement déçu mais très satisfait du potentiel de son dernier-né qui s’ exportera correctement dans des variantes parfois très sophistiquées et plus performantes , Marcel Dassault réalise tout de même à quel point le Mirage F1 demeure en retrait par rapport au F-16 et trois ans plus tard propose le Mirage 2000 puis le bi-réacteur Mirage 4000 propulsés par des SNECMA M53 qui sont un retour à l’ aile delta mais hyper-sustentée , reprennent le concept « instable » du F-16 tout en bénéficiant d’ importants progrès technologiques telles les indissociables Commandes De Vol Électriques ( CDVE ) informatisées qui sont très réussies , un système d’ armes bien plus performant , des matériaux composites plus légers et résistants , etc……….

          Par rapport au F-16 , Dassault a donc rattrapé son retard sans rien perdre en termes de performances bien au contraire tout en s’ appuyant sur la formule aérodynamique du Mirage III qu’ il a su marier au Mirage F1 avec des années de travail et d’ innovations , ce qui avec le gros Mirage 4000 delta-canard à grande capacité d’ emport et très performant a même donné l’ avant Rafale .

          Le Rafale est donc une quintessence , une synthèse , un aboutissement ; le meilleur avion de combat produit par Dassault à ce jour .

          Cet avion incroyablement bien-né révèle un très grand potentiel de développement , à ce jour il est loin d’ avoir tout donné .
          Mais il faudra évidemment faire mieux .

          Le président Macron veut dépasser le Rafale -du moins c’ est ce qui en ressort- sauf qu’ il ne tient pas compte du Rafale mais du Lockheed F-35 qui est d’ évidence sa référence , ce qui en plus du choix du pays partenaire imposé , ne pouvait foutre qu’ un bordel monstre .

          Raisons pour lesquelles , laisser faire Dassault en solo à partir de la base du Rafale quitte à donner naissance à l’ équivalent évolutif du F-18 ASH en la personne d’ un Super Rafale Avancé tout en ne nous faisant rien perdre ou négliger en termes de progrès technologiques , serait de loin une meilleure approche qui de surcroît ne nous interdirait pas de pousser le concept et de parvenir à un équivalent du NGF .

          A cause de ces conneries , nous venons déjà de laisser filer trois ans…………….

          PS : vous aurez remarqué que je n’ ai aucunement fait mention de « générations » ; perso , trop souvent , je trouve que ce concept est si mal défini qu’ il en est idiot , genre de mot fourre-tout que l’ on emploie à tort et à travers .

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Vous dites n’ importe quoi et se reconnaît bien là votre primitif anti-France ; une France qui à la limite ne saurait trouver grâce à vos yeux que si ce sont des Arabes et des Noirs issus de notre si précieuse richesse diversitaire post-coloniale ( c’ est le pré-requis évidemment ! ) qui en majorité sont ceux qui courent après une balle sur un terrain de foot , et encore j’ ai un doute .

          Avoir l’ esprit Patriote et être fier de ce que quelques hommes d’ exception ont su réaliser en la matière du Rafale qui aujourd’ hui du fait de son excellence en remontre à tous , ça , ça vous passe au-dessus de la tête ; ce ne peut être que du chauvinisme , vous fulminez à croire que ça vous emmerde que la France réussisse quelque chose d’ aussi exemplaire……..

          « Donc, dès qu’on vous propose une solution avec du Rafale dedans, vous en reprenez, comme le chasseur d’ours qui retourne dans la forêt. »

          Ter : savez-vous ce qu’ est Dassault , ce qu’ est le Rafale ?

          « Mais la problématique, c’est pas de revenir au Rafale, c’est de passer à l’après Rafale. Faut sortir du Rafale, quoi. Dépasser le stade Rafale. Aller de l’avant. »

          Et vous croyez qu’ on vous a attendu ???

          « Il y a un vrai blocage là, non? C’est marrant ça. Il y a la même chose avec la Gazelle et le VAB. Passer à la génération suivante, on sent que ça coince. »

          Non , aucun blocage .

          La Gazelle et le VAB ??

          Déjà , les deux ne sont pas comparables donc c’ est n’ importe quoi tellement vous mélangez les genres ; ce qui d’ ailleurs se comprend fort bien étant-donné vos préférences « progressistes » .

          Bref , c’est vous qui êtes bloqué , c’ est chez-vous que ça coince , et pas qu’ un peu .

          Trouvez vite une burette qui va bien et hâtez vous de vous graisser , ça urge ! 😉

    • Nexterience dit :

      Faut emporter ces drones qui sacrifieront leur portée pour le coût ou la manœuvrabilité .
      Et il faut de l’A400m porteur et de l’emport sur le chasseur.
      Même si le Rafale peut emporter deux ou trois tonnes de drones , il est trop limité.
      .
      Il faut une machine pour emporter plus de tonnes de drones en supersonique, et idéalement en soute furtive.

    • tschok dit :

      @Lothringer,

      Oui mais le concept du Scaf n’est pas de faire un remplaçant mais en mieux au Rafale.

      Le concept de ce programme, c’est de mettre sur les rails une locomotive technologique à laquelle on va arrimer nos wagons pour les 20 prochaines années.

      Si on sort du Scaf, ce qui n’est pas inconcevable, nous n’avons donc pas un mais deux problèmes:
      – Trouver une autre loco, qui est le gros du truc
      – et ah oui, au fait, faire un remplaçant au Rafale pour dans 20 piges

      Mais comme les gens ici sont rafalo-centrés, ils ne voient le maudit programme Scaf qu’à travers le Rafale.

      Le Scaf est une malédiction, il faut en sortir, et paf, on retombe dans le Rafale, qui est l’alpha et l’oméga de la pensée, le centre de l’univers concevable et indépassable, l’avion potentiellement absolu qui peut intégrer quasi à l’infini toutes les futures évolutions technologies, au moins jusque dans les années 2070, et pourquoi pas? jusqu’à la fin des temps.

      Moi, j’dis que vous mettez les pieds dans le religieux et plus la science.

      Bon, vous allez mal le prendre encore, mais quand je vous lis tous, c’est clairement l’impression qui se dégage.

      • Lothringer dit :

        bonjour Tschok,
        Mal prendre quoi ?

        Je n’ai aucun problème à discuter avec des gens qui ont des opinions différentes. Le tout est d’échanger cordialement et d’apporter des contre-arguments construits face à une argumentation initiale. J’ai moi aussi le droit d’avoir parfois raison, mais également d’avoir (souvent) tort. Mais dans tous les cas j’essaye de raisonner et de m’améliorer jour après jour.
        Aussi je vais essayer d’affiner mon opinion (qui à répéter encore et encore d’anciens propos que j’ai tenus dans le passé).
        – Comme vous, je ne pense pas que le Rafale sera éternel. En effet jusqu’à preuve du contraire, le Mirage III a fait son temps et n’est plus en exploitation. Il en adviendra de même un jour pour le Rafale.
        – Les Allemands, dans le cadre du SCAF, veulent un NGF 2x plus gros que le Rafale, et semble-t-il avec soute. Moi, un avion qui répond à ces 2 critères simultanément, je n’appelle pas cela un chasseur (F comme fighter), mais un bombardier. Les choses sont mal nommées. Et comme disait Camus « mal nommer les choses……… »
        – Le Rafale est un avion conçu par une puissance moyenne (la France) disposant d’une puissance financière limitée. Le résultat obtenu est satisfaisant, il répond au cahier des charges et dans un budget contenu (pas comme l’ EF2035……….) et en plus il est navalisé . Et finalement il s’avère être un bon avion. Il a ses limites, liées à son caractère omnirôle (la gestion des entrées d’air, par exemple), mais encore une fois…c’est un avion de compromis.
        – De même que le Mirage III n’existe plus. Un jour le Rafale n’existera plus. Des progrès techniques et technologiques auront été réalisés entre-temps. Du RETEX aura été fait sur la durée de vie de cet appareil. Et les conditions militaires internationales auront évolué. Donc la cellule du Rafale finira par devenir obsolète.

        Mais ce RETEX nous permettra à nous, puissance moyenne, de concevoir un nouvel avion , une nouvelle cellule (ou peut-être plusieurs avions ? Peut-être que la notion de « omnirôle » sera obsolète ?) dans un budget raisonnable, comme cela a été le cas pour les M2K et les Rafale.

        Mais je reste planté dans mes bottes (et je n’en démordrai pas) qu’on n’a pas besoin d’un NGF 2x plus gros que le Rafale.
        En cas de guerre, et compte-tenu de la technologie des missiles de croisière que beaucoup de pays possèdent, il sera facile de lancer un ou plusieurs missiles contre l’usine qui fabrique les vecteurs. Or si ce vecteur est 2x plus gros, je vous laisse imaginer la taille de l’usine nécessaire….trop facile à détruire. N’oublions pas que Napoléon disait déjà : « celui qui gagne la bataille, c’est celui qui arrive à tenir 15 minutes de plus que l’autre en face ». En fabriquant de petits vecteurs, on peut mieux disséminer les usines de fabrication et d’assemblage. La guerre est une affaire de résilience. Avec un NGF 2x plus gros, on n’aura AUCUNE résilience. Pendant la 2e GM, les avions américains étaient fabriqués à la chaine. Mais le continent américain était hors de portée des Japonais et des Allemands. Aujourd’hui, ce n’est plus la même histoire.

        Pour ce qui est du concept de SCAF, je vais donc me répéter.
        – La politique des « à-coup » pratiquée par l’Allemagne n’est pas favorable au projet car elle casse toute visibilité programmatique.
        – On ne va pas basculer du jour au lendemain dans la 6e génération pour une bonne et simple raison : aucune industrie n’est capable de livrer 3000 vecteurs le 1er janvier de l’année N.
        – Nous sommes capables financièrement et technologiquement de le faire nous-même car justement on est dans l’investissement progressif. Et la mise à jour permanente du Rafale nous montre que c’est possible.

        Donc lorsque vous dites « les gens ici sont rafalo-centrés, ils ne voient le maudit programme Scaf qu’à travers le Rafale », j’estime pour ma part que cela ne m’était pas exclusivement destiné car mon argumentation (à laquelle vous avez répondu) a passé de NOMBREUSES lignes à parler d’autre chose que du Rafale, et insistait fortement sur la diversité des vecteurs mis en oeuvre et sur le fait que leur coeur du SCAF , justement n’est pas obligatoirement le NGF, mais le concept informatique/transmissions/stratégie-décisionnelle.

        Partant de mon opinion, je pense que le SCAF actuellement proposé est un piège mortel que la France se tend à elle-même, car les Allemands sont anti-français depuis 3 siècles et complices (depuis 1945) des américains pour détruire la France (ils n’y sont pas arrivés tous seuls, donc avec l’aide des Yankees ils y arriveront). Donc le but inavoué des Allemands est de faire échouer technologiquement le SCAF pour que la solution américaine soit la seule qui reste sur le tapis vert. La décision partielle du Bundestag, ce 23 juin, en est une parfaite illustration : faire s’embourber les choses. Et dans le même temps, que les milliards déversés inutilement dans ce projet soient déversés vers l’industrie Allemande selon une formule que je résumerais par  » C’est inutile, c’est ruineux, mais puisqu’il y a beaucoup de pognon en jeu, autant que ce pognon revienne à notre industrie, surtout vu que les Français ont fait le choix depuis 40 ans d’auto-détruire leur industrie ».
        Avec cette coopération franco-allemande, la France se tire une roquette dans le pied. C’est du suicide national. Mais peut-être est-ce en fait justement le but recherché de certaines têtes dirigeantes ?

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        « Oui mais le concept du Scaf n’est pas de faire un remplaçant mais en mieux au Rafale. »

        Mais non ; le concept du SCAF c’ est déjà de pouvoir succéder au Rafale tout en complétant avantageusement ce dernier dans un premier temps , ce qui pourra facilement s’ étendre sur plus d’ une décennie avant d’ effectivement commencer à prendre sa place .

        « Le concept de ce programme, c’est de mettre sur les rails une locomotive technologique à laquelle on va arrimer nos wagons pour les 20 prochaines années. »

        Alors ça , c’ est le gros baratin qu’ « on » nous sert et ressert sachant qu’ au train où vont les choses , 20 ans c’ est que dalle ; viser au moins 30 si ce n’ est 50 serait beaucoup plus judicieux .
        Perso , je crois bien que certains ont dans cette histoire les yeux tellement plus gros que le ventre sans compter que Chinois et Américains vont tout faire pour nous mettre une volée technologique et nous reléguer en arrière-cour…….

        « Si on sort du Scaf, ce qui n’est pas inconcevable, nous n’avons donc pas un mais deux problèmes:
        – Trouver une autre loco, qui est le gros du truc
        – et ah oui, au fait, faire un remplaçant au Rafale pour dans 20 piges »

        Et alors ?
        Nous trouverons autre chose , voilà tout .
        N’ en faites pas le psychodrame du siècle , ça ne le vaut vraiment pas .

        « Mais comme les gens ici sont rafalo-centrés, ils ne voient le maudit programme Scaf qu’à travers le Rafale. »

        Je répète : connaissez-vous Dassault et prenez-vous bien la mesure de ce qu’ est le Rafale ?

        « Le Scaf est une malédiction, il faut en sortir, et paf, on retombe dans le Rafale, qui est l’alpha et l’oméga de la pensée, le centre de l’univers concevable et indépassable, l’avion potentiellement absolu qui peut intégrer quasi à l’infini toutes les futures évolutions technologies, au moins jusque dans les années 2070, et pourquoi pas? jusqu’à la fin des temps. »

        Andouille !
        Vous nous faites quoi , là ? Du Darmanin amélioré qui voit des Satanistes partout dès qu’ il sort de son lit ?

        Personne de sensé n’ a jamais tenu des propos aussi absolus ; comme d’ habitude avec vous : simplification extrême + exagérations = caricature ou l’ art du grand n’ importe quoi histoire de discréditer à moindre frais .

        « Moi, j’dis que vous mettez les pieds dans le religieux et plus la science. »

        C’ est ça ; on lui dira , ne vous en faites pas .
        Ben dites ce que vous voulez , franchement à ce stade , aucune importance tout le monde s’ en fout .
        D’ autant que question religion , vous même………..

        « Bon, vous allez mal le prendre encore, mais quand je vous lis tous, c’est clairement l’impression qui se dégage. »

        Ah tiens ! Sans blague !
        Voyez-vous ça ; tout cet affolement pour une « impression »……………

        Émotif ? 😉

  31. Trent dit :

    j’espère que nos amis allemands opteront pour ce nouvel avion de 49e génération et abandonneront rapidement le SCAF

  32. Max dit :

    Je vous conseille le Pod Cast du Collimateur précisément celui de l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’École militaire)

    Programme
    2:00 Partenariat avec le magazine DSI et Joseph Henrotin, qui vient présenter le hors-série n°78 consacré à l’aviation militaire (en kiosque).
    https://www.areion24.news/wp-content/uploads/2021/06/DSIHS78-WEB.jpg

    La suite…
    23:00 Début de l’entretien avec Delphine Allès : le retour du religieux comme facteur explicatif des relations internationales et les origines de l’idée d’une séparation entre religion et relations internationales.
    32:30 Le cas de l’Indonésie et ce qu’elle montre dans les relations entre politique et religieux.
    46:30 L’idée d’un retour du religieux dans les conflits à l’échelle mondiale et le « choc des civilisations ».
    54:30 La perméabilité du politique et du religieux dans les conflits et les relations internationales.
    1:00:00 La réelle place du religieux comme facteur de solidarité internationale.

    https://soundcloud.com/le-collimateur/du-retour-du-religieux-au-choc-des-civilisations-la-religion-dans-les-conflits-contemporains

  33. Jollyexcalibur dit :

    Le lobby Rafale est implanté sur ce forum…
    Les israéliens sont très content de leur F35, et pour info ce sont les seuls qui ont de crédit pour moi en dehors des USA, car ce sont aussi les seuls à les utiliser en mission réelle.
    Je vous rappelle juste que les Suisses vont contruire le F35 sous license, et qu’ils vont comme toujours apporter leur modifications qu’ils vont ensuite revendre très cher aux autres pays, et au USA.
    Si le choix est bien le F35, c’est qu’il est vraiment bon, car les contraintes de tests effectués en Suisse sont très très exigeants.
    Les pilotes trouve le Rafale agréable à piloté, un peut comme une vieille DS, mais mis à par ça, il coûterait très cher à l’entretien, et surtout il ne pourrait pas être construit sous license en Suisse, avec aucune marché de manœuvre possible sur des éventuelles évolutions.
    Nous collaborons bien mieux avec les USA, et ce depuis longtemps, La France à part vendre du rêve, elle ne donne pas grand chose.

    • PeterR dit :

      Ceci était un message du service marketing LM qu’on remercie pour la franche rigolade qu’ils nous ont octroyée.

      Si non l’avis d’un mec qui s’y connait vraiment. C’est posé, factuel, doté peut-être d’un brin de chauvinisme mais très loin des c…ies que vous pouvez débiter :
      https://youtu.be/0T3WnZBXtuQ

      Bizarrement pour lui le F35 serait vraiment le dernier des choix pour nos amis suisses, après les Rafales, F18 et même Typhons.

    • PK dit :

      Les Israéliens n’ont pas de F-35 mais un F-35I, c’est-à-dire qu’ils ont remplacé toute l’avionique américaine par une avionique made in Israël. Comme 95% des problèmes du F-35 viennent de l’avionique, ils sont moins emmerdés que la moyenne.

      Ceci dit, ils ne sont pas dithyrambique sur le F-35 et louchent (en secret) sur … le Rafale. Mais chut, hein,, faut pas fâcher l’Oncle Sam qui finance la défense israélienne.

    • ScopeWizard dit :

      @Jollyexcalibur

      Oui , très certainement…….

      Une question : pour quelle raison fondamentale et principale , la Suisse comme tant d’ autres nations ou pays avec elle , a t-elle besoin d’ un nouvel avion de combat ?

      Après tout , après le F-18 Hornet Américain , elle pourrait décider de ne plus s’ équiper de chasseurs…………

      Histoire de faire joli dans les meetings , de permettre à des gens fortunés de faire plein de belles évolutions dans le ciel ?
      C’ est ça ?

      Alors ?

      Vous qui êtes neutres , vous comptez attaquer ou utiliser vos avions pour soutenir qui ou quoi ?
      Faites-vous partie de l’ OTAN ?
      Non .
      Faites-vous partie de l’ UE ?
      Non plus .
      De la zone Euro ?
      Pas davantage .

      Mais pourtant , il faut bien que ces avions vous servent à quelque chose , n’ est ce pas ?

      Voilà , vous y êtes ; par conséquent , par rapport à ce simple fait , étant surdimensionné pour vos besoins le F-35 n’ a rien à faire chez-vous , vous n’ en avez pas l’ utilité et vous ne l’ aurez jamais .

      Or , je suis quasiment certain que c’ est lui que Berne va choisir tandis que cet avion n’ aurait jamais dû concourir…………

      C’ est sympa la position neutraliste ; disons que de nos jours ça garantit surtout les affaires , les bonnes de préférence…………..

      Vous comprenez la portée du message que vous allez envoyer en choisissant un appareil US ou autre , mais surtout pas le Rafale ?
      Ou , ce minime détail vous passe 1000 pieds au-dessus du casque ?

  34. Patatra dit :

    Le F35 n’est pas un échec…

    Il aura servi
    – à réduire une partie de l’industrie de défense européenne,
    – à diviser (un peu plus) les européens sur les sujets de défense, empêcher les synergies et les programmes commun.
    – A vassaliser certains pays,
    – A réduire leur souveraineté (ouais tu fais pas ce que tu veux avec le F35).

    Bref, bon avion ou pas, vu sous cet angle, c’est plutôt une réussite pour foutre le brun en Europe… Cochon qui s’en dédit