Le Sénat évalue les surcoûts non prévus par la Loi de programmation militaire à plus de 8 milliards d’euros

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

47 contributions

  1. fgnico dit :

    mais ne vous inquiétez pas!!
    Le résident v s’en occupera..bientot..c’est une promesse formulée et qui sera maintenue!!
    que diable un peu de souplesse d’échine!!

  2. Raymond75 dit :

    Quand on aime on ne compte pas. Il suffira de réduire les retraites et les droits sociaux pour compenser.

    Bien entendu, le parlement n’a pas été associé à ces décisions, cas unique dans les démocraties occidentales. Aller faire le con en Afrique est autrement plus important que le justice sociale. C’est ce qui fait de nous une ‘grande’ puissance !

    • Ah Ca ! dit :

      À commencer par annuler « toutes » aides sociales aux non-nationaux… et de se débarrasser du millefeuille électoral.

      Nous aurions tous droit à une grosse réduction d’impôts et un repayent de la dette ultra- rapide !

      Les véritables solutions existent… hors socialisme…

      Tout sauf MANU !

      • Ah Ca ? dit :

        « Les véritables solutions existent… hors socialisme…  »

        Les solutions de comptoir simplimagiques n’existent, malheureusement, que dans vos rêves. A moins que vous ayez des chiffres précis qui les soutiennent.

        Certes, c’est à la mode d’être en colère mais cela n’exclut pas un (peu) de réflexion.

        N’oubliez pas d’appuyer sur le bouton « ON » derrière votre tête avant d’aller voter: ça aide 😉

        • Tavjac dit :

          Et ta réflexion a toi c’est quoi?
          Ton rêve à toi c’est quoi?
          Ton bouton derrière ta tête à toi il est sur off-line depuis longtemps!
          Mais… bon… nous avons compris!.
          Nous réfléchirons toujours nous ne désespérerons jamais c’est l’essentiel.

          • Ah ça? dit :

            Ma réflexion c’est de déplorer que braucoup râlent et pensent avoir la solution simple à des problèmes compliqués. Je ne soutiens pas particulièrment le gouvernement actuel, mais dire en boucle « c’est la faute aux migrants, les aides coûtent trop chers, l’administration coûte trop cher » et mon préféré « c’est la faute des autres » cela devient inaudible. Je veux bien être d’accord avec vous mais donnez moi des arguments concrets, des chiffres, des sources recoupées plutôt que des préugés. La colère et les préjugés tout le monde sait faire.

      • felipe dit :

        Allez demander à vos voisins, à votre maire, à votre conseiller départemental, etc. ce qu’il faut supprimer ou regrouper . le mille feuille électoral, découle du mille feuille administratif. allez demander aux fonctionnaires territoriaux de votre commune s’ils veulent changer de métier dans la FP pour aller renforcer des missions déficitaires à 200km quand ils sont proprio et que le conjoint travaille. allez diviser par deux le code du travail, de la santé , de l’enseignement, et pourquoi pas de la route. je suis d’accord avec vous mais la plupart de ceux qui sont « contre » veulent que ça change… pour les autres

    • Thaurac dit :

      « Quand on aime on ne compte pas. Il suffira de réduire les retraites et les droits sociaux pour compenser. »
      Sinon revoir les aides: presse, « artistes »,rsistes bidons, immigration (visible ou planquée), voir retraites versées aux bi-centenaires (ou décédés) algériens, allocs bidons, fraude sécu (rien que celle là suffit pour 20 ans)…
      Tu vois Raymond, on en a d’autres à la maison…..

    • Pravda dit :

      On a bien trouvé 5Mds pour le Soudan…

    • vrai-chasseur dit :

      @Raymond
      Perdu.
      Le même Sénat a chiffré le surcoût de l’assurance sociale.
      Rien que pour l’assurance maladie :
      – Nous sommes 67,2 millions de français et il y a 75 millions d’inscrits à la carte vitale.
      – Nous sponsorisons donc 7,8 millions de gagnants au bingo sécu. Malgré ça, ils ne représentent pourtant « que » 20% de la fraude à l’assurance maladie. Une part plus importante provient des professionnels de santé eux-mêmes (le sénat donne l’exemple d’un infirmier libéral qui a facturé 361 actes en une seule journée).
      – rien que pour le volet cotisations le surcoût (c’-à-d le différentiel entre prestations sociales servies et prélèvements de cotisations) est de 25 milliards € par an. C’est 3 fois le surcoût de la LPM et ce, chaque année.

      N’ayez pas d’inquiétude, selon votre définition nous sommes une superpuissance sociale.

  3. Paul Bismuth dit :

    C’est la MINARM qui avait refusé l’actualisation de la LPM 2019-2025.
    https://mobile.twitter.com/VincentLamigeon/status/1405920769696272391

  4. Jul dit :

    De pire en pire.. et notre aviation j’en parle même pas, UNE HORREUR, la dessus les USA sont clairement bien devant, pareils pour les Russes et Chinois… 112 rafale, la honte !

    • Royal Marine dit :

      112 Rafale, plus les M 2000… Qui volent est sont aptes au combat, eux… Ca fait tout de même une sacrée différence avec ce que peuvent aligner les Chinois, et Américains en larmes…
      Les Russes eux, ont un problème de dispo et de MCO.
      Mais l’USAF et la Navy, c’est la cata absolue, avec le Fail 35!

      • Pravda dit :

        Ok vous n’aimez pas les US, mais par pitié, un minimum d’objectivité, comparez les flottes réellement volantes aux USA et en Russie, et vous verrez qui est en larmes, F35 ou pas.

    • Thaurac dit :

      Mais chez nous, une, on a le ventre plein et les retraites sont payées, ce qui n’est pas le cas en russie..regarde le comparable

    • dompal dit :

      @Jul,
      Ben moi je vais t’en parler de nos pilotes, qu’ils soient sur M2000 ou Rafale, qu’ils soient dans l’AA ou dans l’Aéronavale, ils ont tous plusieurs missions de guerre à leur actif !!!

      Les us, ruskofs ou chintoks, ils ont quoi comme expérience de combat !????????

      Vas-y, raconte-moi mon garçon………..je suis tout ouïe…….

  5. Plusdepognon dit :

    Certains diront que 8 milliards d’euros de moins sur la somme totale de la LPM, c’est négligeable…
    Mais c’est toujours en moins, jamais en plus le « négligeable ».

    En début d’année, on a eu droit à l’habituel satisfecit sur l’exécution du budget du MINARM:
    https://www.forcesoperations.com/le-budget-2020-des-armees-execute-quasiment-a-leuro-pres/

    Alors que l’épidémie de Coronavirus a fait acheter des masques chinois, ce qui n’était pas prévu et a causé un chaos logistique mondial.
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/14/pandemie-le-grand-chaos-logistique_6080172_3234.html

    Et cela grâce aux 755 millions d’euros pris sur le programme 146 des équipements, suite aux retards de livraisons des industriels, notamment des Griffon:
    https://www.forcesoperations.com/un-nouveau-marche-pour-approvisionner-les-armees-en-masques-de-protection/

    Tout devrait rentrer dans l’ordre… en 2023 (après les élections donc, bizarre, non ?):
    https://www.forcesoperations.com/scorpion-ballotte-entre-reports-et-accelerations-en-2020/

  6. guy dit :

    Le Sénat si prompt à valider des coupes budgétaires se fait le défenseur des « manques »?
    Tout le fond de la question est de savoir s’il le fait avec l’envie de faire mieux pour la défense ou par « désir » de critique politique…

    En lisant cela, on se dit quand même qu’on cherche avant tout à vouloir avoir le plus gros chiffre dans la conclusion finale, sans réellement chercher à trop creuser, tout est considéré comme de la perte ou un manque acté comme surcoûts.

    Quand on a par exemple des crédits « non consommés » comme pour les personnels, que ces sommes sont réallouées ailleurs, désolé, mais ce n’est pas forcément un surcoût qui va devoir se rattraper plus tard. C’est comme si demain on va terminer Barkhane, qu’on va se retrouver avec imaginons 200 millions de plus sur l’enveloppe du budget OPEX (donc la fin des surcoûts opex) , que cet argent qui est concrètement un excédent budgétaire sur l’année soit redirigé ailleurs, faudra t-il le considérer comme un « surcoût » qu’il faudra rattraper plus tard? Non il y a toujours et partout des différences budgétaires entre ce qu’on prévoit et ce qui est réalisé, mais tout n’est pas forcément une perte qu’il faudra compenser plus tard.
    C’est comme pour un particulier, si son budget habituel pour son essence est de 100€ par mois, que le prix du baril baisse de 10%, ben sa dépense sera moindre, même si lui il a déjà prévu de dépenser 100€, il se retrouvera avec un excédent de 10€ et il pourra l’utiliser ailleurs et cet argent ne sera pas considéré comme un surcoût par ce qu’il se sera fait un « extra ». Ce genre de choses on le fait en permanence et c’est aussi le cas dans les budgets des armées, de l’éducation nationale et ailleurs, l’exécution des budgets à l’euro près n’existe pas sauf si on ne veut pas voir ce qui se cache derrière l’enveloppe global, car dans celle-ci , il y a des dizaines, des centaines de lignes budgétaires.

    Que dire également des armements?
    Alors oui, on a des retards dans certains programmes, pour cause de covid ou autres qui entraînent avec eux un décalage budgétaire entre les AE et les CP. On se retrouve donc logiquement avec des excédents de budgets sur l’année, des excédents avec lesquels on peut investir ailleurs et anticiper des commandes, faire face à des imprévus, ou accélérer d’autres programmes. On a beau évoquer qu’il s’agit d’ajustements, mais au final, ils considèrent quand même cela comme un surcoût. Le décalage budgétaire va dans les deux sens, ce qui sera dépensé demain ne le sera pas aujourd’hui, oui, mais ce qui est dépensé aujourd’hui ne le sera pas demain. Il y a des choses qui « s’annulent » mais qu’on ne veut pas voir.
    Ainsi on va volontairement faire l’impasse par exemple sur le plan de soutien de la filière aéronautique qui aura vu l’an dernier une anticipation de commandes pour les armées d’un peu plus de 800 millions.

    On sait de toute façon qu’avec les imprévus, une LPM est difficilement atteignable et que tout n’est pas politique, quand un industriel galère, qu’un sous-marin prend feu, qu’une crise sanitaire arrive, ce n’est pas « programmable ». Ce sont pour ces raisons connues d’avance qu’on se fixe une actualisation de la LPM qui sert à définir plus globalement les budgets nécessaires et les nouveaux délais s’ils ont changés.
    Mais globalement le gouvernement suit un cap budgétaire annuel comme il a été établit, son objectif financier c’est celui établit en 2017 par la LPM, c’est à dire 1,7 milliards de plus par an jusqu’en 2022 et c’est ensuite à l’actualisation qu’on définira la suite.
    L’avantage d’une LPM c’est de prévoir un cap budgétaire pluriannuelle, mais les aléas et les imprévus ne se financent pas à l’avance, ça s’accumule, l’argent ne fait pas tout, il ne va pas débloquer un problème industriel de mise au point. L’argent est lié au temps, on a beau vouloir mettre l’argent sur la table, la gestion du temps est dans les mains des industriels et si ces derniers vendent du rêve sans tenir leurs paroles, on peut vite se retrouver dans des retards.

  7. Kasparov dit :

    Ah notre beau pays, on a l’ambition, la volonté et la technologie, mais pas de pognon ! Ben oui, on envoie 26 milliards PAR AN à Bruxelles ! Soit 26 porte avion Charles De Gaulle chaque année ! Et puis on s’étonne que ça ne va plus !

    • jo dit :

      Kasparov, il suffit de se referer a la commision des finances, ou directement vers les chiffres CEE, En 2017, la France a versé environ 16,25 milliards d’euros et en a reçu 13,5 milliards, dont 9,2 milliards au titre de la politique agricole commune (PAC).

      • felipe dit :

        le budget européen c’est le même principe que la retraite par répartition : tout le monde paie en fonction de ses revenus pour ceux qui en ont moins.
        logique, puisqu’on a décidé de mutualiser certaines politiques européennes. on aide les états les moins aisés et on se fait aussi aider par les plus riches. par exemple la mutualisation de la dette publique; en france on est fana , en allemagne beaucoup moins. et ne pas oublier qu’on fait la gueule depuis que les polonais sont entrés dans l’UE : on a du partager la poule aux oeufs d’or de la PAC
        enfin, ne pas oublier que les deux tiers de nos travaux d’infrastructures routière sont payés par l’europe…
        bref, un gros barnum mais croire qu’on s’en sortirait mieux tout seul alors qu’on ne veut rien changer chez nous…

      • Kasparov dit :

        Malgré votre démonstration, le différentiel correspond encore à 13,5 porte avions ou 173 Rafales Marine ….chaque année ! ET dire qu’en France on sabre la champagne pour 36 Rafales vendus ! Décidément qu’est ce qui ne va plus dans la tête des gens ? La propagande de Bruxelles rend les citoyens complètement aveugles. Ils ne se rendent même plus compte de l’abus Européen !

        • Kasparov dit :

          @jo
          13.5 milliards, c’est aussi 100 A400M, 42 Tigres, 1350 chars Leclerc, 41 BPC Mistral, 1.5 SNLE, 14 frégates horizon. Non la France n’est pas pauvre, elle est pillée par l’Europe. Et elle n’en retire pas d’avantages comme l’Allemagne qui compense largement via sa balance commerciale positive! Je comprends que Macron explose quand les Européens n’achètent pas européen ! PAS UN SEUL pays Européen n’a pris des Rafales sauf 8 avions neufs en Grèce, le reste c’est de l’occasion ! Jusque quand ce scandale va t’il continuer ? Sans compter que comme plusieurs le font remarquer, le trou laissé par le Royaume-Uni sera largement comblé par la France.

      • robin darbin dit :

        Pourquoi choisir justement 2017 où la contribution nette de la France n’a été que de 2,73 milliard alors qu’en 2016 elle avait été de 9,27 milliards ? Pour les années 2018 et 2019 la contribution nette a atteint pratiquement 6 milliards. La contribution brute en 2021 s’envole à plus de 26 milliards.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_contributions_des_%C3%89tats_membres_au_budget_de_l%27Union_europ%C3%A9enne_par_%C3%89tat#Par_ann%C3%A9e_11

    • Asvard dit :

      Pas cher vos portes avions, vous m’en mettrez 3 et pas la peine de les emballer c’est pour utiliser tout de suite.

    • Guillaume dit :

      Lol.
      Au moins 26…
      Un pa c est 5 a l achat, 5 pour les avions, et autant pour le maintient op.
      Faudra nous expliquer comment vous faites un pa avec 1 milliards…

      Et sans l europe, on serai deja en faillite.
      Combien la bce a acheté de bonds du trésor français pour payer le chômage partiel pendant le covid?
      Ne parlons meme pas des taux auxquels on emprunterait sans l’allemagne…

      Meme marine défend l Europe ajd
      Car sans l europe la France est un pays en faillite. Y a qu’à voir notre balance commerciale…

    • Europhobe dit :

      Avant 1972 et le SME (Pompidou+Giscard) la méthode pour équilibrer les budgets consistait à boucher les trous en fabriquant la monnaie qu’il nous fallait.
      .
      Ça marchait si bien que la période de presque trente ans où l’on a fait ça fut nommée « les trente glorieuses » par les économistes.
      .
      L’élan fut cassé net par les xénocrates qui nous gouvernaient. Leurs successeurs ne furent pas meilleurs mais au contraire aggravèrent notre soumission aux intérêts étrangers.
      .
      Maintenant que les citoyens (électeurs) peuvent en parler largement et publiquement, il est temps de mettre fin à notre soumission financière.
      .
      Non par des référendums que personne n’applique mais en choisissant mieux nos élus.

      • Fred dit :

        En admettant que tu aies raison (je ne suis pas contre l’idée, avec prudences et réserves), les raisons existentielles des « trente glorieuses » sont à chercher ailleurs (reconstruction, baby-boom, aménagements lourds… ).

        • Europhobe dit :

          Merci de m’avoir lu. Ce que vous dites est vrai : l’activité économique des Trente Glorieuses n’a pas pour origine la politique monétaire.
          Mais la politique monétaire consistant à fabriquer librement la quantité de monnaie qu’il nous fallait a accompagné et soutenu l’activité économique.
          .
          L’élan fut cassé aussitôt que le SME asservit notre monnaie au DeutscheMark, nous interdisant de pratiquer une inflation qui favorisait nos exportations et concurrençait les productions allemandes.

          • Sinope dit :

            @ Europhobe la politique monétaire visait aussi à ne pas avoir une inflation trop forte passé la première décennie.

            Donc on n’injectait pas non plus de l’argent à tout va car on ne voulait pas d’une inflation trop élevée. Et en injecter plus n’aurait pas compensé le choc pétrolier.

            Ensuite actuellement injecter de la monnaie c’est ce que fait la BCE mais pour éviter une déflation et maintenir les taux des états au plus bas. Le problème est différent actuellement que pendant les trentes glorieuses.

    • Courmaceul dit :

      (J) Rosé ?

    • fgnico dit :

      parlons peu mais bien
      on est  » négatif  » de combien ?
      merci

    • Dans le Bayou dit :

      Un CDG a couté 18 milliards de francs à son époque, soit environ 2.7 milliards d’euros, pour être précis, et pas 1 milliards d’euros, comme vous semblez le sous-entendre.
      Et si la France verse 26 milliards d’euros, elle reçoit 15 milliards d’euros (PAC, FEDER, etc..).
      Si vous voulez impressionner avec des gros chiffres, soyez précis et pas démagogique….

      • Paddybus dit :

        Oui, mais vous aussi il faut être précis, car depuis le départ des Britanniques, on reprend 20% de ce qu’ils versaient…. ce qu’aucun journaleux ou politocard n’a jamais osé dire haut et fort…. ce qui va nous faire un versement de plus de trente milliards…. sans recevoir plus…

      • Paddybus dit :

        Et j’ai aussi oublié les sanctions qui s’ajoutent… tout comme les « hors programme »… qui ne sont pas comptés…

    • précision dit :

      je vous reprend sur 2 points:
      – le PA CdG a coûté 3.5Md d’euros auxquels il faut ajouter 200M annuels
      – nous envoyons de l’argent à Bruxelles. Mais nous en récupérons aussi (un peu moins, certes)

    • Carin dit :

      @Kasparov
      Si le Charles de Gaulle valait un milliard, il s’appellerait kuznetsov.
      Vous avez du passer votre scolarité à jouer aux échecs comme le personnage dont vous reprenez le nom pour pseudo… mais en ce qui vous concerne, il faut comprendre que vous êtes allé d’échec en échec.

    • Breton de Paris dit :

      Ne pas oublier ce que la France reçoit chaque année….
      La contribution nette annuelle est de 6 à 7 milliards € par an, ce qui n’est pas négligeable, tout comme un minimum d’honnêteté intellectuelle….

  8. jo dit :

    Kasparov , autre chiffres Source : Commission européenne
    La contribution française va augmenter dans les prochaines années, prévoyait le projet de loi de finances pour 2019. En 2018, elle s’est élevée à 21,5 milliards d’euros. En 2019, elle devrait être de 23,2 milliards, pour dépasser 24 milliards en 2020 – rabais britannique compris. Une fois les aides européennes soustraites (environ 13,5 milliards depuis 2005 à l’exception de 2015 et 2016), on parvient plus ou moins au chiffre de 11 milliards (24,5 milliards moins 13,5 milliards).

  9. Royal Marine dit :

    La remise de dette au Soudan, ne faisait pas 8 milliards, justement?
    Ah! Ben ça y est! On les a retrouvé, alors!

    • tschok dit :

      5.

      Restent 3 à trouver.

      Le délire des mannes providentielles continue…

      Rien à y faire, ils sont cons à bouffer du foin. Et ça a le droit de vote, en plus.

  10. Thierry dit :

    Barkhane a siphonné les crédits disponible et même à 2% du pib on se retrouve avec une armée de loqueteux en manque de tout type de matériel ainsi qu’une grave pénurie d’entretien et réparation.

    Imaginez ce qu’on aurait pu se payer avec l’argent de 8 ans de présence au Mali !!!

    Dans sa forme actuelle l’armée française n’est clairement pas prête à mener un combat conventionnel contre une autre armée (et encore moins de haute intensité avec une débauche de munition qu’elle ne possède pas), ça tournerait à la catastrophe.

  11. Max dit :

    Bon on en est pas arrivé au point de taper dans les réserves stratégiques d’or pur de la Banque de France ? Au demeurant la 4ème plus grosse (ou grande si vous voulez) au monde pour un état avec 2436,10 tonnes soit plus de 120 milliards € (selon le cours). Le double des reserves de change par exemple.

    C’est pour éviter une banqueroute, affronter une guerre…
    Et bien on y va, c’est en ligne de mire. C’est maintenant qu’il faut de la masse et le SCAF comme le PA-NG ne seront pas prêts. Rafale, FDI, Scorpion sont d’une importance vitale. Pauvre Patroller décidément !