L’Australie immobilise ses hélicoptères NH-90 pour des raisons de sécurité

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. Royal Marine dit :

    Bon. Visiblement, soit Airbus est nul comme constructeur d’hélicoptères, ce qui paraît quand même étonnant, soit les Australiens sont travaillés par un intense lobbying, venu d’on ne sait où? d’on ne sait qui? tendant à faire considérer que tout ce qui vient de France est pourri…
    Vous remarquerez que la campagne est la même en ce qui concerne les sous-marins…
    A quand la remise en cause des fusils d’assaut d’origine Thomson?
    Il est vrai que depuis que la majorité politique a changé, peut-être faut-il renvoyer l’ascenseur à certains? Mais qui?

    • Nexterience dit :

      Ce ne sont pas des hélicoptères Airbus mais NHi.

    • Attention à la théorie du c omplot. Les complots n’existent pas!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Moustic dit :

      Tigre, NH-90, A-400M, les productions Airbus ont visiblement un problème de qualité et de fiabilité ! Les Belges et les Allemands ont aussi de graves problèmes de corrosion avec les NH90. L’avionneur est aussi très capricieuse. Non, ce ne sont t pas les Auqtraliens qui sont sous influences des lobbys.

    • John dit :

      C’est tellement facile le complotisme.
      Le NH90 est un appareil conçu et produit par NH Industries, consortium de Airbus Helicopter, Agusta Westland et Fokker technologies. Airbus France est le maître d’oeuvre de ce programme. La majorité des hélicoptères australiens ont été assemblés en Australie.

      Que peut-on dire sur cet appareil?
      Comme l’A400M, bon potentiel, très ambitieux, mais que des problèmes interminables en début de vie.
      Combien de fois il a été bloqué au sol?
      – en 2019 en Australie
      – en 2020 aux Pays-Bas
      – en 2018 en Belgique
      – en 2015 en Allemagne
      – en 2019, l’Allemagne décide de ne pas commencer les opérations avec la version navale pour des raisons de sécurité.
      Bref, cette liste se poursuit.
      Mais surtout, la liste de problèmes?
      – Suède – des retards importants ; coût à l’heure de vol de 24’000 USD contre 4’500 pour le UH-60 suédois ; la Suède a dû commander 16 UH-60 pour le rôle naval en attendant l’arrivée d’un NH90 prêt.
      – en 2009, l’Allemagne avait issu une note, utiliser tant que possible des autres hélicos pour les missions de combat. Le système ne permettait pas l’atterrissage de l’hélicoptère en cas d’obstacle de plus de 16 cm au sol. Au combat, c’est compliqué. Siège passager acceptant max 110 kg. Avec 25-30 kg de paquetage + équipement, il faut pas être très lourd.
      Le plancher n’était pas suffisamment robuste, et des dommages ont été constatés peu de temps après l’entrée en service. La rampe arrière n’avait pas la capacité de supporter le poids des soldats en cas de volonté de sortie rapide. Manque de place dans le compartiment passager pour les soldats en charge des mitrailleuses latérales.
      – en 2014, les Pays-Bas bloquent les livraisons, car 2 hélicoptères rentrant de mission maritime ont des problèmes de corrosion.
      – France, problèmes de corrosion constatés sur la version maritime. Trop souvent immobilisés pour la MCO et pour modifier les améliorations de l’industriel.

      Bref, pour le Tigre, la dispo est très mauvaise, pour tous.
      Et l’Australie avait des exigences qu’Airbus n’a pas atteintes. Donc c’est un peu sa responsabilité.
      Pour le NH90 australien, le contrat a été signé avec Airbus Australie, et il est basé sur la version allemande.

      Concernant le sous-marin, c’est un contrat émorme, normal qu’il y ait du lobbying. Ce n’est pas « contre la France », c’est simplement pour obtenir un contrat exceptionnel dans l’industrie de la défense. Et jusqu’à 40% de la valeur du contrat peut provenir de l’étranger, donc pour la France, quelques dizaines de milliards, c’est bienvenu je pense.
      Mais les critiques ne sont pas toutes injustifiées. Il y a des retards à noter. En plus des retards, le gouvernement australien en place a sélectionné le constructeur n’ayant pas vraiment d’expérience avec le système de propulsion qu’ils avaient proposé.
      Mais surtout, il y a un problème énorme concernant le prix. 50 milliards de dollars australiens initialement, et là ils en sont à 90 pour l’achat.
      Et oui, l’Australie assure ses arrières avec des alternatives.
      Pour le moment Naval Group travaille sous contrat. Mais il n’y a pas encore de commande direct d’un sous-marin. Mais l’Australie a déjà dépensé plus de 1 milliard avec Naval Group. Donc ça va être difficile de justifier un changement maintenant.

  2. Lucy dit :

    « Les mésaventures des MRH-90 « Taipan » rappellent celles des hélicoptères Tigre ARH de l’Australian Army, également founis par Airbus Helicopters. »
    Il y a également l’histoire avec les futurs sous-marins australien. Après toutes ces mésaventure, l’europe ne doit pas avoir une bonne image Down Under.

    • Huon dit :

      C’est surtout la maintenance et l’assemblage australiens qui ont mauvaise image en Europe 🙂

      • Matador dit :

        Faites une recherche Google avec problèmes NH-90 et on en reparle ! Le NH-90 merde partout, Belgique, Allemagne, France etc… Après les errements de l’A-400M et du Tigre, on ne peut plus parler de coincidence !

      • Charles dit :

        Ils entre lien entre mieux le matos y’a selon vous, le nh99 et le tigre sont peux être juste mal née…

  3. tankaboum dit :

    Pour les tigres, un peu de malhonnêteté était sous jacente, quand à la responsabilité des australiens sur cet échec.
    Il n’empêche que les forces spéciales, elles, ne veulent surtout pas s’en défaire. Elle essayent par tout les moyens d’en conserver un nombre suffisant pour tenir les 20 prochaines années

    • Mavrick dit :

      En même le tigres correspond au besoin des FS contrairement a un apaches qui est un foutue tank en l’air(et avec le bruits qui va avec)

  4. olivier 15 dit :

    On va finir par trouver ça louche: Nuls en MCO, ou le doigt sur la couture, sur ordre des US ? Ils font jeu égal avec les allemands….

  5. Eurafale dit :

    À se demander si la maintenance australienne est vraiment fiable… Un peu comme la maintenance allemande en fait.
    Après je me souviens que le Caïman a eu pas mal de soucis de jeunesse mais il me semble qu’en Europe en tout cas c’était en passe d’être résolu. Je ne me souviens pas que la Marine ou l’ALAT est immobilisé la flotte de NH-90 pour ces raisons là.
    Et on peut également se demander si les américains ne poussent pas les australiens à virer leur matos européen pour pousser le leur. Car là, ça commence à faire beaucoup. Australie – Allemagne même combat ? ^^

  6. ScopeWizard dit :

    Il y a quelque chose qui ne va plus , là……….

    Ou bien est-ce le degré d’ exigence notamment en matière de sécurité des vols qui a été revu à la hausse , mais à un point excessif ?

    En attendant , hormis les anciennes conceptions , en un audacieux parallèle comparatif , je note que même le mastodonte avionneur à deux têtes Américain est à la peine et qu’ il en va de même avec le mastodonte avionneur Européen…………pour ce dernier autrefois surtout tenu par des Français , à présent surtout tenu par autre chose…………..

    Par « mastodonte » , tout serait-il alors dit ?

    Ou faut-il plutôt chercher gouvernance style Pentagone et complexe militaro-industriel concernant les US et gouvernance à domination Berlin concernant cette chère Europe ?

    Bref , quel est le fin mot de toutes ces histoires de matos high-tech par trop défaillants ou problématiques ?

    Quoi qu’ il en soit , le « petit » Dassault semble pour l’ instant bien à l’ abri de toutes ces « conneries »………….mais ce n’ est peut-être pas par hasard non-plus ! 😉

  7. Raymond75 dit :

    Ces problèmes sont ils spécifiques des matériels livrés à l’Australie (et si oui, pourquoi) ou cela a t’il été constaté chez les autres utilisateurs ?

  8. Piliph dit :

    Deux contrats d’hélicoptères d’Airbus qui ont rapporté beaucoup, et pourtant qui coûtent déjà très cher à l’image de ces machines et de leur fabriquant. Parfois, la sagesse, c’est de perdre un marché, surtout quand son produit n’est pas mûr. Ou inadapté au client (en réponse anticipée à ceux qui vont dire : les mêmes hélicos dans l’armée française ne posent pas de problèmes particuliers).

    • YM dit :

      Le produit n’était forcément pas « mûr » à partir du moment où les australiens ont voulu faire des versions à leur sauce…

      Ce qui est étonnant c’est qu’on ne voit pas ce genre d’articles concernant le matos américain, pourtant il y’a fort à parier que les problèmes rencontrés soient très similaires.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Piliph
      En l’occurrence, il y a un problème dans la conception de l’appareil:
      https://www.letelegramme.fr/bretagne/nh-90-l-helico-qui-n-aimait-pas-le-sel-28-01-2017-11379239.php

      • Muse dit :

        Mon voisin de l’étage du dessus me dit exactement le contraire de ce que vous dites ! Qui croire ? * c’est de l’humour, hein…

      • T632 dit :

        Dans l’Alat, avant de faire une campagne d’appontage sur PA, il y avait une préparation des appareils. Il était appliqué une protection sur les parties sensibles. Dans les programmes récents on a essayé d’introduire cette notion de protection saline. Bien sûr elle n’a pas fait consensus. Nos “ camarades  » Allemands s’y sont opposés en arguant sur le Tigre par exemple qu’ils n’avaient aucun besoin et qu’ils n’étaient pas disposés en en assumer les surcoûts. C’est un exemple des problèmes de coopération..que l’on retrouvera dans les programmes à venir (SCAF ?)

    • Piliph dit :

      @ YM et P. Bismuth : c’en est même à se poser une question de fond : les machines de guerre à haute technologie – comme les hélicos modernes – seront-ils jamais « au point »? Cf les F35, les Zumwalt et autres LCS, etc. Question grave dans la mesure où la qualité était supposée remplacer la quantité. Au final, on aboutit à une situation où ces machines coutent un bras à l’achat (le prix d’un hélico moderne se rapproche de celui d’un jet de 5ème génération (si ça signifie encore quelque chose, cette histoire de génération), ont des taux de disponibilité ridicules, où quelques grains de sable les grippent (au sens littéral) et où in fine, on ne les engage pas car on a peur de les perdre (exemple du F22). On est loin, très loin du F16 ou du A10 qui coutaient à l’époque une poignée de millions de dollars…et qui faisaient très bien ce pour quoi ils avaient été conçus (genre Puma pour rester dans les hélicos et français).

      • PK dit :

        Le Rafale et le Leclerc répondent à votre définition : haute techno et parfaitement au point. On a (beaucoup) abandonné le développement du Leclerc en revanche, contrairement au Rafale.

        Les exemples que vous proposez sont surtout US. Ils ont la folie des grandeurs, et souvent des ingénieurs et des chercheurs de médiocre qualité. Ils croient comme tous les commerciaux qu’il suffit de multiplier les ressources (humaines ou financières) pour faire avancer les projets.

      • YM dit :

        La question de la qualité (technologique) vs quantité est une vraie problématique pour toutes les armées (moins pour les Etats-Unis, seul pays en mesure de s’offrir les 2…).

        Cependant il ne faut pas trop exagérer les problèmes de dispo. Comme l’indique l’article, on est sûr un cas d’école où les hélicos n’ont aucun problème en soi mais sont cloués au sol par sécurité à cause de processus non respectés.
        3/4 du temps les indispos sont dû à des visites, révisions, effectués en fonction de nombre d’heures ou de cycles définis (de manière très conservatrice sans prise de risque…) par la documentation technique. Ou à cause de petit soucis réels mais qui en vrai seraient pratiquement négligeables. En pratique avec ces mêmes pièces, les mêmes appareils pourraient voler encore beaucoup d’heures. Donc le jour où il y’a une guerre, le taux de dispo réel serait d’un coup plus élevé…

        Si des hélicos plus « rôdés » comme le Puma ont des taux de dispo élevés, ce n’est pas seulement parce qu’ils sont plus « simples », mais aussi parce qu’avec le temps et les retour d’expériences, les pièces évoluent mais surtout la documentation technique accorde des extensions de vie, vu qu’on sait qu’après X heures de vols il n’y a jamais de problèmes…

        A l’avenir le taux de dispo des NH90 devrait bien augmenter, avant de diminuer à nouveau quand les cellules seront trop vielles.

  9. blavan dit :

    Trop d’électronique, nos bon vieux Puma moins « électrisés » étaient plus fiables et plus dispos, le seul problème , c’était le manque de rechanges , pas le savoir faire des mécaniciens . Seuls des militaires peuvent maintenant mettre en oeuvre ces hélicoptères modernes, car il faut un soutient considérable.

    • lgbtqi+ dit :

      je me défie également des choses trop fragiles et complexes. Elles ne font plaisir qu’aux ingénieurs et aux industriels. Je crains qu’on se retrouve quelque jour dans une panade pas possible pour avoir confié aux choses fragiles trop d’éléments cruciaux …

  10. Czar dit :

    questions aux experts : ces hélicos – ainsi que les Tigre, c’est de la production locale, dans le cadre du contrat, ou ça foiré en Europe (et le cas échant chez qui ) ?

    • Azur13 dit :

      Pour Tigre et NH90 les premiers appareils ont été fabriqués en France (5 je crois pour le NH90) puis le reste en Australie par Australian Aerospace, filiale locale d’Airbus en son temps.

      Par contre il ne faut pas directement remettre en cause la fiabilité de l’appareil car dans l’article il est écrit « le problème concerne le système d’assistance informatique de la maintenance de ces hélicoptères »; le problème vient donc certainement de la station sol qui permet d’assurer le suivi et la maintenance des appareils.

    • lapotre dit :

      construction sous licence normalement, c’est comme ça chez les anglos saxon

  11. SJ dit :

    J’aimerais un jour savoir si les Australiens sont incompétents ou si Airbus Helicopters est incapable de fournir un produit correct. Les Australiens ont eu des problèmes sans fin avec le Tigre, que l’ALAT a pourtant employé au combat dans plusieurs conflits, y compris depuis la mer. Le NH-90 pareil. On sait qu’il y a de la corrosion et des défauts mais l’étendue du problème semble varier selon les utilisateurs.

  12. SOWETI dit :

    Encore une preuve du haut degré de qualité qu’on obtient en produisant a l’autre bout de la planète un système d’arme conçue en collaboration avec X nations, X bureau d’étude, X fournisseurs différent.
    On pond une bouse, moins fiable qu’une Italienne des années 70, avec des défauts de productions, retrofité 15 fois, pour disparaître 25 ans en avance, remplacé comme d’habitude par un appareil fait dans une usine, issue d’un concept évolutif et maîtrisé, donc usiné parfaitement.

    Suivez mon regard…

  13. MAS 36 dit :

    Ca commence à faire beaucoup avec du matériel français. A savoir si des petits tracas du quotidien qui surviennent sur toutes les mécaniques, nous n’avons pas là une attitude des Australiens qui font  » mousser  » tous les incidents techniques pour dévaloriser le savoir-faire français.

    Tout ça bien sur pour torpiller le contrat des sous-marins qui apparemment reste en travers de la gorge de beaucoup.

  14. Olivier_M dit :

    Les Tigre et NH90 australiens sont fabriqués … en Australie. :
    « Le siège de la société est installé dans le sud de la France à Marignane, près de Marseille, où elle possède son principal site de production en France, l’autre se situant à Dugny, près de Paris. La société est également installée en Allemagne, à Donauwörth (Bavière) et en Espagne, à Albacete (Castille-La Manche). La société possède de nombreuses filiales à travers le monde, notamment aux États-Unis où American Eurocopter produit les modèles pour le marché américain, entre autres l’UH-72A Lakota , et en Australie où elles produisent les versions australiennes du Tigre et du NH90.  » sce Wikipédia.
    Donc avant de jeter la pierre sur du « matériel français » il faudrait s’interroger sur la capacité des Australiens à produire localement, et en assurer la maintenance.

    • Piliph dit :

      Certes, Olivier_M, mais sans la capacité à transférer sa fabrication à un pays technologiquement avancé, plus aucun système d’armes n’est vendable. On ne pourra pas éternellement vendre les armes françaises au Cameroun ou au Sénégal… alors que les Italiens réussissent à vendre des FREMM aux Américains…

      • PK dit :

        Les FREMM italiennes sont construites aux États-Unis. On peut reprocher beaucoup de choses en dév aux Américains, mais pas de ne pas savoir produire.

        • LEONARD dit :

          @PK
          Encore que, sur le KC46, les oublis de matériel avant livraison, çà fait pas sérieux.
          L’un des points essentiels en naval, c’est que les normes de résistance U.S sont « combat proven », ce qui n’est pas forcément le cas en Europe (voir Navantia).
          Les U.S construisent des navires qui doivent « encaisser », là où nous préconisons l’esquive….
          https://twitter.com/Warship_78/status/1406236470151626755

        • MAS 36 dit :

          Problèmes de câblage sur le Boeing 737 MAX.

          • PK dit :

            Le MAX est une bouse conceptuelle, donc même avec une bonne production, ça ne changerait rien. Bon, ceci dit, vous trouverez toujours une exception à la règle que j’ai évoqué : c’est le principe d’unr règle 😉

      • Fred dit :

        @ Piliph

        Rien d’étonnant : Fincantieri possède des filiales et des chantiers aux USA.

  15. galileo dit :

    Les australiens ont surtout un problème de rétention de leur personnel qui ne renouvellent pas leur contrats. Ils sont formés et partent dans le civil ou les salaires sont bien supérieurs a ceux des forces de défense australienne. Bref ils perdent des compétences a tour de bras et doivent donc former de nouveaux personnels constamment.
    Et pour les MCO faite par les civils locaux, le problème vient surtout des syndicats et de leurs règles, convention collective, …. mais c’est un autre histoire.

  16. Muse dit :

    Pour bien connaître les voilures tournantes ainsi que leurs éventuels défaut il faut analyser les faits.
    Un défaut d’analyse de la maintenance n’est pas un problème grave. Les documents de bord sont là pour attester des heures effectuées, formes 10 & 11.
    Une vibration sur un ensemble rotor anti-couple (pas de queue, merci de corriger) n’est pas non plus une cause suffisante.
    On remarque une volontaire surestimation des risques. Si on y joint le dossier Tigre et nous avons une vue complète.
    Certes, chez airbus hélicoptères il peut y avoir des couacs et j’en parle en connaissance de cause (pas comme certains ici) car j’ai régulièrement effectué des vols d’essais & réception à Boussiron pour « prendre en compte » (ou pas !) un aéronef en sortie de chaîne.
    Il semble que maintenant tout doive sortir quitte à être sous dérogation de vol, voir en indisponibilité… tout en étant sur les tablettes et donc cela rabaisse la taux de dispo général.
    Bref, c’est surement trop complexe pour en débattre ici.

    Par ailleurs, les « indispensables » options sont un nid d’emmerdes, un truc ingérable, une usine à perdre de l’argent.

    J’ai connu des immobilisations de parc entiers, comme ce lui des Gazelles pour lesquels j’ai effectué les vols de tests afin de déterminer l’origine de la panne (circuit huile/carburant niveau régulateur).
    Imaginez, des centaines d’hélicos cloués au sol, interdits de vol.

    Donc c’est un peu mon job et l’on ne fera pas avaler facilement des couleuvres, même venues d’autralie…

    • Piliph dit :

      Oui, mais votre réponse – argumentée, merci – ne répond que partiellement à la question : quand on vend une arme ou un système, technologiquement complexe, on doit tenir compte des contraintes et limitations du client, on ne vend pas dans l’absolu (dans des pays imaginaires, sans syndicats) et comme dit dans un autre post, on ne pourra pas éternellement vendre à des pays comme le Cameroun. Ou alors, ça signifie qu’on ne vend pas des armes destinées à faire des guerres, mais à arborer lors des défilés militaires.

  17. letti dit :

    Pas d accord avec beaucoups d entre vous en respectant vos analyses, mais, le materiel et armement Militaire TAM quel qu il soit! doit être de nos jours ultra FIABLE partout ! Désert ou Glacière ! Maritime ou terrestre ! Il n y aura plus de places aux Médiocritées ! Toutes Les qualitées de fiablilité! performances! redoutables! et Xtrem/novatrices! l emporteront sur le Terrain ! Mais le Space c est un autre Domaine…..Mercî à vous Tous.

  18. Bruno dit :

    Qui veut noyer son chien…

  19. Eldrich dit :

    Et personne n ose penser que c’est peut être des hélicoptères merdiques
    Ça devient lourdingue ce forum

    • C-3PO dit :

      mais c’est toi le lourdingue. On les connait les NH-90 ! Donc c’est pour ça que beaucoup de monde trouve ça bizarre qu’en Australie ils soient si peu fiables et les pires hélicos de la terre

    • tschok dit :

      @Eldrich,

      Leurs pilotes disent le contraire.

      C’est pas la question d’oser penser des conneries, ici on a des champions, je vous assure. Ceux là ils sont experts en tout, surtout quand ils n’y connaissent rien.

      Mais les gens sérieux, ceux qui savent qu’ils ne savent pas, ils peuvent juste poser et se poser des questions et c’est ce qu’ils font.

    • Biskotto dit :

      Bien entendu vous êtes un homme de l’art, ou pas d’ailleurs ! Je pencherai pour pas du tout ; ai-je raison ?
      Quelles sont vos compétences pour accuser ici les matériels français ?
      Si vous n’êtes pas compétent pourquoi accuser sans preuve ?
      Troll, idiot inutile, chevalier blanc ou simple idiot ?
      Le peuple de France ne vous jugera pas sur la place publique et vous ne serez pas non plus brulé en place de Grève…
      Ceci explique surement cela, ahahah….

    • Piliph dit :

      Si, un post sur trois, à la louche.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Et personne n ose penser que c’est peut être des hélicoptères merdiques
      Ça devient lourdingue ce forum » Toutafé! Ce blog a effectivement pris une certaine surcharge……………………………………. depuis votre « intervention »

  20. lym dit :

    S’ils achètent des F35 et ne trouvent rien à redire, ce sera la confirmation ultime de bien des signes?

    • Clavier dit :

      « …..et ne trouvent rien à redire  » .
      Même pas en rêve….!

  21. Thierry dit :

    Dans l’immédiat l’hélicoptère Guépard (H160) de Airbus Helicopters se substitue avantageusement au NH90 dont le remplacement est déjà prévu par le programme NGRC qui sera beaucoup plus polyvalent.

    Le NH90 a beaucoup trop de variante et sous variante (transformations qui coûtent cher) qui ne fait qu’accroitre inutilement la complexité d’utilisation, inutile de se mentir, ça n’est pas un bon appareil.

    L’armée française n’en a commandé que 10 dans sa loi de programmation militaire 2019-2025 qui seront livrés d’ici 2026.

    On ne peut pas parler d’un échec commerciale puisque plus de 566 appareils ont été commandés dans le monde (une centaine pour la France depuis 2015, c’est surtout les forces spéciales qui l’utilisent) mais il faut clairement tourner la page et passer à un autre modèle.
    La disponibilité du NH90 est très basse pour tous les pays qui l’utilisent, même la Belgique veut remplacer les siens.

  22. Fred dit :

    Ces hélicoptères (qui ne sont qu’en partie « français » : Airbus (qui n’est pas « français » : 62.5 % Leonardo : 32,0 %, Fokker : 5,5 %) ont été construits en Australie.
    Il faut se souvenir du problème des boulons en titane sur les Tigres allemands exclusivement… Parce-qu’eux seuls avaient été construits avec des boulons issus de la production nationale allemande.
    Les problèmes de corrosion de la version marine ont touché les exemplaires français comme les autres, mais le problème a été résolu par NHIndustries semble t’il.

    Ces appareils, comme toutes les productions complexes jeunes connaissent des problèmes… De jeunesse :o) Et donc des retours en usine très pénalisants.
    http://www.opex360.com/2020/05/17/marine-nationale-50-des-helicopteres-nh-90-caiman-sont-en-permanence-immobilises-chez-lindustriel/
    Certains acheteurs le savent et en tiennent compte.
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_au-moment-de-l-achat-la-defense-savait-que-les-helicopteres-nh90-n-etaient-pas-fiables?id=9819285

  23. Gégétto dit :

    A lire certains, les Tigre et NH90 n auraient des problèmes que dans la version Allemande et/ou Australienne ?
    Bien sûr, c est de la faute des mécanos Allemands, Autraliens…qui sont incapables d assembler le puzzle.
    Avec à la clé les Américains qui soudoieraient ces mêmes mécanos?
    C est pas un peu de fiction tout ça?
    Même si je me doute que….
    Mon petit doigt (militaire) me dit que chez nous (France) nous avons connu quelques pannes pour ces machines.

  24. breer dit :

    Que disent les pilotes et techniciens militaires de la Royale, et des autres armes concernant ces hélicos ?!? on doit bien savoir ce que valent ces appareils utilisés dans nos armées..!!

  25. vno dit :

    « Le problème concerne le système d’assistance informatique de la maintenance de ces hélicoptères. »

    1-La démission ou le manque d’anticipation du remplacement du personnel compétant pour utiliser ce système ou palier à son disfonctionnement est effectivement un problème de sécurité des vols puisque la maintenance et son traitement manuel demandent alors beaucoup plus de monde et plus qualifié qu’ils n’ont pas.

    Un manque d’anticipation peut provenir d’un simple colonel qui se prend pour le nombril de la nation à l’état-major et qui décide sans en référer au dessus qu’il est le king de la gestion RH et qu’il va régler le problème de certains spécialistes qu’il n’aime pas car moins cons et obtus que lui et surtout seulement sous-officiers !

    2-Une autre possibilité est qu’ils ont un prestataire informatique du niveau de celui du traitement des soldes en France qui a mis le Bazard dans la base de données.

    Bien sur en France la première hypothèse est impossible…Puisqu’au début des années 2000 cela a été une réalité et pas une hypothèse pour un matériel majeur. Etrangement au lieu de parler du départ des personnels de maintenance très qualifiés par écœurement face au agissement d’un seul guignol (beaucoup l’ignoraient et ne voyaient que les conséquences sur leur carrière), nos députés ont eu droit à l’éternel couplet du manque de pièces de rechange. C’était vrai, mais uniquement car plus personne ne connaissait les filières « système D » pour faire réparer les pièces en question, et que les gens qui les réparaient avaient été licenciés ou pas remplacés. Nul doute que chez les Australiens, il va y avoir des brillantes carrières qui vont prendre du plomb, puisque l’affaire est médiatisée. On imagine toujours les saboteurs par « mauvais esprit et incompétence » en bas de la chaine hiérarchique, rarement en haut ou dans les cabinets pour des motifs dignes d’alcooliques aigris et pas d’influence extérieure.

  26. Plusdepognon dit :

    Tiens je pznsais qu’on parlerais plutôt du 1er RHC pour le NH-90…
    https://www.aerobuzz.fr/defense/un-raid-longue-distance-pour-les-nh90-caiman-de-lalat/

    https://mobile.twitter.com/Marsattaqueblog/status/1405575050372304905

    Selon un autre compte twitter (Julien Maire), « au-delà de la performance d’élongation, le plus important ici est peut-être une information (qui n’est pas donnée) : L’endurance. Et donc le temps de vol [sans interruption pour cause de panne ou application de maintenance] ».

    Donc quelques chiffres en plus (tiré du compte de Mars attaque) : » les bases de départ ont été regagnées moins de 12 heures après le décollage, avec plus de 9H de vol pour les équipages NH-90. Dans le lot, 6 heures de vol en très basse altitude et en vol tactique (avec une vitesse moy. de 220 Kts). »

    Airbus Helicopter ne s’en fait pas pour son avenir :
    https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/airbus-helicopters-mise-son-avenir-militaire-sur-une-mega-commande-francaise-1323565

    Bien qu’il y ait des frictions entre les États se penchant sur son berceau…
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/nous-avons-besoin-de-deboucher-sur-le-tigre-standard-3-general-thierry-burkhard-880190.html

    https://www.forcesoperations.com/la-defense-allemande-peu-rassurante-sur-le-tigre-mk3-et-tlvs/

    • Muse dit :

      Ahaha ! Il y a 30 ans, l’EHLR du RHC faisait déjà des vols de nuits sur une élongation de 1.600 kilomètres… en 4 étapes de 2 heures.
      Tu parles d’un progrès… et tout ça dans les conditions de vol basse altitude de nuit (TBA) et en escadrille constituée.
      Bref !
      * Tu écris : (avec une vitesse moy. de 220 Kts) !!! Je suis mort de rire… Explique moi comment un NH 90 peut voler à 220 kts de moyenne quand sa VNE est de 175 kts !!! J’attends de voir l’explication.

      A force de dire n’importe quoi avec applomb vous devenez les idiots utiles d’un système à l’agonie.

      220 kts c’est 407 kmh… Tu devrais t’intéresser à la dynamique du vol plutôt que de recopier bêtement des absurdités telles que celle-ci.

      • Muse dit :

        *** Je précise que ces vols de 1.600 kms se faisaient sur des MONOTURBINES… et SANS électronique de bord HI tech…

      • ScopeWizard dit :

        @Muse

        Contrairement à @Scope qui aura tôt fait monter dans les tours si on le cherche un peu trop franchement , @Plusdepognon est l’ un des plus « tranquilles » et urbains contributeurs réguliers qui soit sur ce forum ; au-delà d’ une sympathie , c’ est quelqu’ un de posé et très correct qui à chaque fois ne ménage pas sa peine à essayer de faire de son mieux ce qui rehausse tout l’ intérêt de nombre d’ échanges ; et rien que ça le rend précieux .

        Il peut évidemment se planter ou inverser ou que sais-je , mais qui ici peut se targuer d’ être à ce point infaillible , aussi infaillible qu’ une machine ?
        Et encore , parce que la machine…………

        Personne ; ni vous ni moi , pas un d’ entre-nous ni même notre hôte ou la reine de Prusse .

        Et vous savez quoi , c’ est là quelque chose de parfaitement normal .

        Alors , plutôt que lui rentrer dedans aussi connement et aussi frontalement , expliquez-lui calmement ce qu’ il en est ; faite de votre « science » quelque chose de plus utile qu’ un gourdin à la con digne de l’ homme des cavernes qu’ à croire vous préférez être…………

        C’ est pas si compliqué , quand-même ; si ?

        Comment voulez-vous que les échanges se tiennent et ne partent pas en vrille avec des conneries pareilles ???

        Bref , d’ après moi , @Plusdepognon voulait dire 220 km/h , ce qui effectivement s’ inscrirait dans une logique ; excepté qu’ avec toutes ces conversions à la noix histoire de coller aux systèmes de mesures à présent en vigueur et dont certains ont été imposés à la place d’ autres pourtant utilisés des décennies durant , certains finissent par s’ y perdre ou se mélanger les pinces à vélo ; et ça aussi , c’ est quelque chose de très normal .

        Un effort , quoi !

        • tschok dit :

          Mais non, c’est ce que Marsattaque a mis sur Twittter à propos d’un raid NH90 avec bidons. Pdp n’y est pour rien, il a juste repris ce qu’il y a dans le lien in extenso.

          https://mobile.twitter.com/Marsattaqueblog/status/1405575050372304905

          A mon avis c’est juste une faute de frappe. Marsattaque a écrit 220 kts, ce qui nous met vers les 400 km/h, ce qui est trop pour le NH90, et voulait sans doute écrire 120 kts, ce qui nous met vers les 220 km/h, plus en rapport avec les performances du NH90.

          En aéro, on cause en kts pour knots = noeuds= 1,852 km/h.

          Sinon, raid longue distance pour NH90 en 2012:

          https://aviationnews.eu/news/2012/07/delivery-of-2-nh90-to-the-royal-air-force-of-oman/

          Un raid de 700 nm sans ravitaillement de 5H21 mn, sans doute avec bidons. Record d’endurance.

          @Muse: les raids saut de puce des Gazelle, on sait faire depuis les années 70/80. Je ne voudrais pas être excessivement sévère, mais j’ai l’impression que c’est du convoyage amélioré avec une coloration mission de combat vol TBA sur certains tronçons du trajet, histoire de dire qu’on fait du raid dans la profondeur avec le matos de l’Alat de l’époque, la Gazelle (moins de 600 l de carbu, 270l/h de consommation avec 4 missiles Hot).

          Source:https://www.alat.fr/preacutesentation-sa342-m-gazelle.html

          Là, on parle d’hélicos qui embarquent 3,3 t de carbu et qui peuvent faire 700 nautiques d’un coup (record Oman). Ca nous met vers les 1.300 km sans étape en 5h21, à comparer avec les 1.600 km de la Gazelle en 4 étapes de 2 heures avec ravitaillement donc une mission qui doit faire ses 10 heures, facile.

          Moi j’dis y a pas photo.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Et le fait que nous soyons plus disons dans la photocopie que dans la création spirituelle , change quelque chose à l’ attitude de l’ autre esprit super-câlin ?

            « A mon avis c’est juste une faute de frappe. Marsattaque a écrit 220 kts, ce qui nous met vers les 400 km/h, ce qui est trop pour le NH90, et voulait sans doute écrire 120 kts, ce qui nous met vers les 220 km/h, plus en rapport avec les performances du NH90. »

            Ah bon ?

            Quelle découverte……….

            Pourtant , dans un élan explorateur , il m’ avait semblé avoir été pionnier dans le domaine en écrivant ça , cette chose sous forme de littérature enfantine : « Bref , d’ après moi , @Plusdepognon voulait dire 220 km/h , ce qui effectivement s’ inscrirait dans une logique ; excepté qu’ avec toutes ces conversions à la noix histoire de coller aux systèmes de mesures à présent en vigueur et dont certains ont été imposés à la place d’ autres pourtant utilisés des décennies durant , certains finissent par s’ y perdre ou se mélanger les pinces à vélo ; et ça aussi , c’ est quelque chose de très normal . »

            Mais vous avez raison ; j’ ai dû rêver……………

            « En aéro, on cause en kts pour knots = noeuds= 1,852 km/h. »

            Merci de l’ information ; heureusement parce qu’ avant votre sainte intervention , je comptais en années-lumière………ce qui je le reconnais faisait quelques paquets de décimales………….

          • tschok dit :

            @Scopinou,

            C’est Marsattaque qui a écrit le propos litigieux, alors que vous et Muse l’attribuez à pdp. Muse pour le contredire et vous pour le défendre.

            Je vous cite: : « @Plusdepognon voulait dire 220 km/h, etc »

            Je vous répète donc, vu que vous est un peu long à la comprenette, que pdp n’y est pour rien: il ne voulait rien dire, il a juste cité une source, avec une coquille dedans.

            Par ailleurs, je vous cite encore: « avec toutes ces conversions à la noix histoire de coller aux systèmes de mesures à présent en vigueur et dont certains ont été imposés à la place d’ autres pourtant utilisés des décennies durant , certains finissent par s’ y perdre ou se mélanger les pinces à vélo ».

            Donc je vous ai mis la conversion, pour pas que vous vous y perdiez, râlez pas. Vu que vous comprenez tout de traviole, cela m’a paru utile de le faire, andouille.

            Comme vous n’êtes pas allé voir le lien, comme Muse d’ailleurs, vous n’avez pas compris. Vous flattez pdp pour son travail, mais vous ne le lisez pas, grosse feignasse. Vous l’auriez lu, vous auriez vu et compris que la coquille vient de la source et pas de pdp.

            Fin des débats.

            Et maintenant vous irez expliquer ça à Muse, parce qu’il est hors de question que je me tape deux branquignoles de suite.

            Que les uns et les autres lisent les sources qu’ils critiquent ou qu’il défendent, ça ira mieux.

          • Plusdepognon dit :

            Mon très cher ScopeWizard,
            Je n’interviens pas dans les petites bisbilles entre vous et @ Tschock…

            Mais là, vous êtes pris en flagrant délit de favoritisme et de non-lecture de liens. 😉

            @ Tschock a raison, je n’ai fait que citer car n’étant pas dans le secret des dieux et si j’ai déjà pris l’hélicoptère et même été déplacé en grappe quand j’étais jeune, je préfère citer des gens censés être renseignés sans le faire moi-même.
            C’est beaucoup plus rapide…

            Si « Mars Attaque » a fait une faute de frappe, que celui qui n’en a jamais fait lui jette son premier clavier AZERTY…

            Bien à vous.

          • ScopeWizard dit :

            @Plusdepognon

            Mais je m’ en fous moi de tout ça , le problème ne ne situe pas du tout là ; que la source comporte une erreur ou des erreurs n’ est pas une première , le cas s’ observe très souvent d’ où l’ impérieuse nécessité de vérifier ladite source ce qui équivaut à procéder à un travail journalistique digne de ce nom et donc pour cela de comprendre au mieux ce dont il est question , ce qui implique une connaissance , chose qui n’ est ni toujours si évidente ou facile , je vous l’ accorde sans peine .

            En braquant les projecteurs sur cette histoire de source et de « coquille » , une fois de plus @tschok attire l’ attention sur l’ accessoire au détriment de l’ essentiel , c’ est à dire au détriment de ce qui a motivé ma réaction , disons plutôt vive .

            Parce que c’ est bien à vous que l’ autre « bienveillant » adresse aussi gentiment ses reproches et il le fait parce que vous reprenez une info d’ évidence erronée comme si cela était entièrement de votre faute voire uniquement de votre fait tandis que vous seriez ignorant et lui si savant ; raison pour laquelle , je lui « suggère » de mettre sa science au service de quelque chose plus utile et constructif plutôt que rentrer connement dans le lard du premier venu .

            Perso , je n’ ai guère le temps de faire mieux que parcourir voire survoler les divers liens et sources que les intervenants proposent , donc j’ ai tendance à faire confiance .

            Par conséquent peu m’ importe que ces liens soient truffés d’ erreurs , d’ inversions , d’ approximations ou que sais-je d’ autre , je pars du principe que celui qui par la suite reprochera quelque chose à celui qui aura proposé de tels liens doit d’ une part y mettre l’ art et la manière , le savoir-vivre étant de base , d’ autre part savoir de quoi il retourne .

            Donc , lorsque j’ ai décidé de prendre votre défense , c’ est essentiellement par rapport au ton agressif de l’ autre idiot que je l’ ai fait .

            Mon flagrant délit de favoritisme est dû au simple fait que certains contributeurs -et vous en faites partie- ne méritent pas autant de « laisser-aller » car eux savent se tenir et rester ( très ) corrects en quasiment toutes circonstances .
            Autrement , s’ il n’ y a plus de limites , plus de discernement , plus d’ intelligence , à la sortie le résultat obtenu sera la foire la plus complète dans le bordel le plus indescriptible qui soit ; ce qui ne va pas avoir l’heur de seoir à grand-monde , soyez-en certain .

            Par la suite , j’ ai essayé d’ apporter ma côte-part en m’ efforçant d’ amener un élément disons d’ ordre correctif , ceci afin de calmer le jeu tout en faisant un pas vers plus de dialogue ; ce qui évidemment n’ a pas servi à grand-chose d’ autre qu’ exciter mon plus fidèle contempteur……………

            Voilà toute l’ affaire……….. 😉

            Bien à vous .

          • ScopeWizard dit :

            @tschokinette

            Oui voilà , c’ est exactement ça ; en fait , c’ est une fois de mieux l’ histoire de celui qui pointe son aimable doigt en direction de la non moins aimable Lune…………

            Nous avons celui qui ne regardera guère plus loin que le doigt et celui qui prolongera son regard jusqu’ à l’ astre…………

            Lequel des deux pensez-vous que vous êtes ? 😉

            Bref , je m’ en fous , là n’ était vraiment pas le cœur du problème .

  27. vrai_chasseur dit :

    On lit « le problème est l’application de la politique de maintenance dans le logiciel de support à la maintenance. »
    Le parc été mis au sol par mesure de précaution. »
    dixit la source ABC News.
    Bref, les maintenanciers australiens ont du mal avec leur appli informatique.
    C’est un peu comme mettre à l’arrêt par précaution tous les exemplaires d’un modèle de voiture, parce que le logiciel de gestion de la maintenance n’est pas à jour chez les concessionnaires …
    Du coup, se garder de conclusions hâtives et simplistes sur l’hélicoptère lui-même. Laisser les ‘concessionnaires’ australiens régler d’abord leur problème informatique.

  28. Euréka dit :

    Je pense avoir trouvé l’origine de leur problème : force de Coriolis. Suffirait de faire tourner les voilures en sens inverse. Pouvez-vous leur transmettre à ces Australiens ?

    • tschok dit :

      Inutile, les rotors changent automatiquement de sens de rotation dès qu’ils passent l’équateur.

      Comme l’eau des siphons des éviers.

      Non, le gros problème, c’est quand on vole pile poil sur l’équateur: le rotor tourne dans les deux sens à la fois. Ca provoque des accidents, donc on l’interdit. C’est dans la convention de Chicago de 1944.