Boeing place ses pions en Allemagne avant une probable commande d’avions de patrouille maritime P-8A Poseidon

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Zaling dit :

    Allez les gars, juste encore un peu de bonne volonté pour commander des F-35 ! Un mix Eurofigter- F-35 comme les Angliches et les Italiens serait de bon ton ! De toute façon c’est inéluctable ! Avec les retards probables et anticipées du SCAF ….tout est possible. On parle de 20 ans pour le SCAF voler, mais à mon avis ce sera plutôt 25- 30 ans !

  2. jyb dit :

    Avec les brits hors de l’ue, l’allemagne a définitivement renoncé à « son » siège européen au conseil de sécurité de l’onu.

    • José dit :

      N’importe quoi!!!!Avant tou l’Allemagne est un pays souverrain non???? Ce que nous ne comprenon pas c’est le fait que vous détestez l’Allemagne mais vous êtes les premiers à tendre la main pour collaborer alors que pour notre pays la France est un partenaire tout comme les autres pays limitrophes. Un Penseur Francais au nom de Emmanuel TODD disait que les Francais ont une névrose allemande, ce que je trouve juste. Toute la haine que je lis sur ce site contre l’Allemagne suppose que vous devez cesser de collaborer avec ce pays. Non c’est plutôt le contraire. Pourquoi vouloir a tout prix travailler avec l’Allemagne si la France est meilleure en avions de combat? La névrose????? La France se ridiculise tous les jours en Europe!

      • Valentin dit :

        La volonté française de travailler avec l’Allemagne repose sur deux projets politiques. Le premier est de redorer l’image de l’Europe avec un « exemple » industriel, le deuxième est de faciliter l’Europe de la défense (qui n’arrivera jamais de mon point de vue), en uniformisant le matériel et en créant des interdépendances.
        Les raisons de ces choix sont pour le gouvernement français actuel, pro-européen, de se démarquer de son plus gros concurrent politique le Rassemblement National et d’alléger le poids militaire de la défense européenne sur la France.

      • Nauatg dit :

        Mais allez y vous continuez à collaborer…. Ça vous va très bien au teint.
        Effectivement travailler avec l Allemagne est une hérésie. Appuyons nous sur des partenaires Aero crédibles et laissons les gérer leur plus mauvaise armée d Europe et ses saillies nazifiantes dans les pays baltes.

    • E-Faystos dit :

      Ca me semble irréaliste: l’Allemagne veut rayonner de soft power pacifiste non interventionniste car entièrement tourné vers la profondeur du trou dans lequel enterrer les pays voisins.
      Dont la France, mais pas que.
      Vous sachant sérieux, si vous pouviez donner au moins une source… Cela me réconcilier ais -quoique à peine- avec nos voisins d’outre-Rhin.
      Merci.

  3. philbeau dit :

    Alors est-ce que c’est assez clair pour nos politiques germanolâtres ? Les allemands vivent leur vie tranquillement de leur côté , soucieux avant tout de leurs intérets , et claquent la porte à ce petit président français et sa bande de technocrates euro dézingués qui veulent à tout prix se « marier » avec eux …pas de ça chez nous ! qu’ils nous disent . Quand on pense à toute cette administration française qui usine à coup de réunions stériles depuis des années pour aboutir à ça , c’est à dire rien , ou plutôt des incertitudes en cascades pour nos industriels ,qui ne savent pas sur quel pied danser, et surtout on le sentiment désagréable de ne pas être soutenus , pire de se voir imposer des obstacles juridiques et financiers supplémentaires . Si on observe encore parfois des succès retentissants de nos grandes entreprises , ce n’est pas grâce à l’Etat , dont la technostructure soviétoïde joue contre eux . Mais entretient une armée mexicaine de postes administratifs de haut niveau qui concourent à notre brillante dépense publique , qui fait l’admiration du monde entier .

    • José dit :

      Bien résumé!!!! Vouloir a tout prix collaborer avec des gens qu’on aime pas, cela releve d’une névrose.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « cela releve d’une névrose. » José alias Mourad nous parler de névrose…………c’est surréaliste

      • philbeau dit :

        Vous faîtes erreur José . Macron et ses petits marquis euro déglingués comme l’inénaerrable Clément Beaune qui se permet de donner des leçons aux danois sur l’immigration aiment l’Allemagne , du moins sous la forme d’un modèle européen fantasmé . C’est la France qu’ils n’aiment pas .Mais d’accord pour la névrose , ces gens là sont atteints d’une forme de dédoublement de la personnalité . Il reste le traitement par électrochocs …

  4. sepecat dit :

    Vu le nombre de défections qui s’accumulent côté allemand dans les différents programmes, il faudrait avoir une sacré dose d’innocence pour encore leur trouver une quelconque volonté de construire quelque chose d’européen et de solide pour l’avenir… Pour être franc, je pense qu’il existait un brin de naïveté de leur côté lorsqu’ils se sont engagés dans les programmes de type SCAF et consorts, leurs penchants naturels les poussant à penser qu’ils n’avaient qu’à le demander pour se voir attribuée la plus grande part des projets en question, notamment sur un plan technique. Il faut bien reconnaître qu’ils sont, peut-être pour la première fois, réellement tombés sur un os imprévu, à savoir un gouvernement et des industriels français décomplexés qui n’entendent rien lâcher sans contrepartie et leur mettent sous le nez des compétences que, très souvent, ils ne nous reconnaissent pas. Bref, pour moi la messe est dite sur la plupart des programmes en question et probablement seul le SCAF pourrait aller de l’avant, quoique… Ces attermoiements ont au moins le mérite de mettre en lumière et rendre patent un comportement qu’on avait déjà vu dans le passé mais qui n’avait pas eu de réelles conséquences. Aujourd’hui, les Allemands ne sont plus en mesure d’imposer seuls leurs vues à leurs partenaires et sont obligés de composer ou, comme ils tendent à le faire actuellement, se détourner de ce qui est purement européen pour espérer (mais là encore, ils pourraient être les dindons de la farce) que les US seront des partenaires d’une fiabilité absolue.

    • José dit :

      Pourtant c’est vous qui tendez toujours la main, jamais mon pays n’as demandé à la France quoi que ce soit!!!! Souvent vous vous ridiculisez en tenant de tels propos . C#est vous qui dites que nous sommes en couple…si vous haissez tant l’Allemagne pourquoi ne pas dissoudre le couple???? Pour nous ca nous ferait bc de bien….car c’est l’Europe qui a besoin de nous!!!! L’Allemagne se débrouille tres bien dans la mondialisation. C’est la France qui a peur!!! On n’entend souvent en France « L’EURO et l’Europe nous protege…jamais un Allemand ne va dire cela!!! C’est bein ca la difference entre les deux pays.

      • sepecat dit :

        Bon bin avec une telle vision des choses et une telle foi en l’Allemagne qui semble être votre credo contre vents et marée, je vous laisse la responsabilité de vos propos. Quant à déverser votre sentiment anti-français que je qualifierai de primaire à tour de commentaire sur ce site, vous vous discréditez vous-même. Nous parlons ici de faits avérés et s’ils ne vous plaisent pas j’en suis désolé. Au lieu de débiter vos diatribes contre la France et si vous faisiez preuve d’un minimum d’honnêteté intellectuelle vous mettriez côte à côte les faits en question et, contrairement à ce que vous avancez, les Allemands n’en sortent pas en faisant preuve d’une blancheur absolue. Un documentaire paru récemment et réalisé par un Allemand (qu’on peut donc difficilement, a priori, soupçonner d’anti germanisme primaire) était à ce titre particulièrement intéressant sur la construction de l’aéroport de Berlin. Si vous prenez la peine d’aller vous renseigner avant de traiter les autres, surtout lorsqu’ils sont Français, d’idiots finis, vous verrez que la construction en question et ses dérives a mis 9 ans… même en France, pourtant réputée peuplée de rigolos, on n’atteint pas de tels sommets dans l’amateurisme et le laisser aller. Alors oui, vous pouvez défendre vos visions contre vents et marée, mais la moindre analyse factuelle, et j’insiste sur le mot, ne va pas dans votre sens. Continuez à vous faire plaisir en pensant que la France est un pays du tiers monde avec lequel l’Allemagne se déhonorerait de frayer, mais j’avoue que votre combat semble relever du syndrome Don Quichote et Cie. Je ne vous citerai pas non plus les avatars de nos voisins germaniques dans la grande vitesse sur rail… Faites donc une petite recherche sur l’accident d’Eschede (ex. https://www.lesechos.fr/1998/06/catastrophe-deschede-polemique-sur-les-choix-technologiques-de-la-deutsche-bahn-793492) où défauts de conception et laxisme dans la maintenance ont eu pour résultat plus d’une centaine de morts et presque autant de blessés. A ma connaissance, le TGV circule depuis des décennies et n’atteint pas ce score mais, horreur pour vous, les ingénieurs français ont eu l’idée lumineuse de coupler les wagons sur un bogie commun entraînant ainsi une rigidité intrinsèque de la rame. Apparemment, les ingénieurs allemands avaient une tout autre vision de leur supériorité technique et ont fait des choix différents, avec les conséquences qui vont avec. Bref, vous pouvez passer votre temps à nous seriner que ce qui semble être votre pays sinon de résidence du moins de coeur est par nature supérieur à ses voisins, les faits, encore eux, pour peu que vous otiez vos oeillères vont systématiquement à l’encontre des déclarations à l’emporte pièce que vous déversez sur ce forum. Amen.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « car c’est l’Europe qui a besoin de nous!!!! L’Allemagne se débrouille tres bien dans la mondialisation » Oui Mourad!

      • Royal Marine dit :

        Bien sûr José, allias Goret, allias quelques autres…
        « Deuchland über alles! » Ce n’était pas l’hymne national du IIIème Reich? On voit d’où vous vient votre indéfectible amour pour « la Grande Allemagne »! C.étin des Alpes!

      • Nauatg dit :

        Tant qu elle pillé les savoir faire ailleurs ça marche. Et le scan est une nouvelle occasion servie sur un plateau par la pourriture macronienne. Mais sans cela , continuez à faire des boîtes à roues en vous prostituant pour les vendre aux US et en Chine. Jusqu à ce qu ils n aient plus besoin de vous… C est a dire pas plus tard que maintenant!

  5. fgnico dit :

    mais attendons nous pour tout laisser tomber

    On nous serine que nous ne sommes pas capables: de payer pour notre décence; d’évoluer !!Clarifions les choses combien avons nous déjà dépensé pour ces solutions de partenariat sans avenir avec les chleus,,
    Ils ne veulent as de nous point barre!! arrêtons!!bien sur nous sommes un petit pays, sans avenir sauf d’etre ou de retourner complétement sous les ailles de l’Oncle Sam, mais au moins bouffons notre merde ! et taisons nous!!
    et arrêtons de nous mettre sou la houlette de papa Fritz!!

  6. Meiji dit :

    Du coup on annule MAWS et on commandera quelques P8 dans quelques années, on abandonne le futur char et on commandera quelques K2 black Panther dans quelques années, et on fait tout seul le SCAF.
    On met le paquet sur ce qui a des possibilité d’exportation.
    Car là pour le moment rien ne sort des projets Franco Allemand, a part se faire littéralement bouffer pour avoir du matériel hors de prix qui ne nous servira a rien et en plus financer ça et faire fabriquer ça en Allemagne, on marche sur la tête. Autant acheter sur étagère et laisser tomber notre savoir faire si aucun politique ne veut investir dans le futur sans le couple Franco Allemand.

  7. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    je suppose que le gêle de la guerre enter airbus et boeing à aussi été un argument des deux côtés (allemand et US0. L’un voyant sa facture baissé du aux taxes réduite, l’autre voyant la capacité de conclure , non pas un systême de systême, mais un systême de plusieurs de contrats…

  8. Royal Marine dit :

    Développons seul l’ATL 3, qui pourrait d’ailleurs devenir Dassault Atlantic à nouveau, si Safran, Thalès et Dassault travaillent dans le même esprit de concorde et d’excellence que pour le Rafale…
    Un système de système qui pourrait en remontrer à Boeing et LM, largement.
    Laissons tomber ces bouffeurs de saucisses insupportables et capricieux…
    On a pas besoin d’eux!

  9. Momo dit :

    Bon, ne faisons pas de flash back sur feu le MAWS et la proposition de l’Atl 4, la messe était dite depuis le début , comme écrit à l’époque.
    L’ironie est tellement facile que cela devient dérisoire d’associer les mots armée et allemand.

    Prochaine étape le f35, il serait bien sûr le forum que tout le monde fasse comme les dindons qui nous font rigoler: vanter le f35 pour aider nos pauvres ostrogoths a en finir avec le scaf et permettre enfin à Thales, Safran et Dassault de se mettre ouvertement sur le NGF.

    Vive le noble et fier BUNDESTAG!
    Qui préside avec sagesse, vision, grandeur et intelligence aux destinées des berline.oie.s.es et de tous les peuples germaniques, nobles et fiers, réunis enfin pour entonner d’une seule voie l’hymne impérialement vert qui portera au plus haut l’énergie vitale des esprits rayonnants sous le regard des éoliennes dispersant joyeusement les fumées du charbon encore le temps qu’il faudra pour entreprendre le chemin de liberté où danseront les walkyri.e.es enfin rassasié.e.es de leurs appétits glorieux.ses et fécond.e.s.

    Vive le BUNDESTAG!

  10. Naoned 46 dit :

    Bel exemple de la volonté allemande dans la collaboration
    Tirons en les conclusions
    Pas d’escadron franco allemand a Evreux
    Dissolvons entre autres la brigade franco allemande qui ne sert à rien en
    Renvoyant le bataillon allemand présent à Altkirch et Réintégrons le 1 Ri et le 3 Hussards dans nos brigades
    Mais bon aucune illusion nous allons continuer à subir et à bêler sur le couple franco-allemand

    • Charognard dit :

      @ Naoned 46
      Sans les avions allemands, ce serait nous qui serions dans de beaux draps avec nos C-130H dont la disponibilité est de 16 %.
      C’est vraiment très peu et rend iImpossible de transformer des équipages Transall sur Hercule.

      « Quant au C-130J, avec quatre appareils, difficile de faire des miracles, d’autant plus que le contrat de soutien ne permet pas, pour l’instant, de tirer la quintessence de la disponibilité de ces appareils »:
      https://www.air-cosmos.com/article/arme-de-lair-vers-un-retrait-anticip-des-transall-24979

      Quand au A 400-M, le parc a une disponibilité autour de 30%…
      https://www.air-cosmos.com/article/dfense-toujours-un-creux-de-dispo-dans-la-flotte-de-projection-23678

      Lorsque je lis ici que l’on va se passer des gros porteurs de l’est, j’ai un fou rire!

    • José dit :

      Non continuez, le couple franco-Allemand puisque vous dites que nous sommes en couple!!! Montez une hypothetique armée européenne qui sera commandé par l’Elysée!!! Tous les autres pays de l’Europe accepteront que leurs jeunes aillent faire les guerres dans les colonies et mourir pour la france , Bien sûr sans consulter les parlements des autres pays!!!!

      • sepecat dit :

        Juste un détail… Dissuasion nucléraire : France 1 – Allemagne 0, parce que penser que se placer sous le bouclier de l’Oncle Sam est un garantie intrinsèque relève de l’illusion absolue. Bref, s’il prend l’idée aux chars russes de venir jusqu’à Strasbourg en passant par chez vous, peu de chance que Poutine ne craigne un lâcher de bombe atomique allemand, les US étant les grands décideurs et pouvant n’avoir aucun intérêt à entrer dans la danse. Par contre, en recevoir une provenant d’un avion ou d’un sous marin français, même du point de vue d’un Poutine, c’est une autre histoire. Le général le plus obtus pèsera probablement le pour et le contre. Il n’y a que vous pour nous abreuver de votre sentiment « grande Allemagne ». Un troll germanique peut-être ?

  11. Nike dit :

    La vraie question que devraient se poser les Allemands est « Est-ce que le P8 est un avion fiable ? » Boeing vole de déconvenue en déconvenue sur ses différents programmes ( 737 max, k47).
    Franchement c’était une belle boîte qui inspirait confiance. Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait pareil.

    • fdb dit :

      « Est-ce que le P8 est un avion fiable ? » Réponse : OUI, car basé sur le 737 de base équipé de moteurs CFM56 -7 dont la fiabilité n’est plus à démontrer. Seul les profils de missions ont été re-certifiés car différents des missions civiles.

  12. Censuros dit :

    Biden a dit oui à la finalisation de Nord Stream 2, ça vaut bien une petite turl… Un p’tit geste, quoi !

  13. Loufi dit :

    Depuis quand Dassault Thalès et Safran avaient besoin des fritz pour fair un avion patmar ?

  14. Tankaboum dit :

    Quand ils se verront surfacturer par 100 le prix des pièces détachées, dans 20 ans ils les auront payés 4 fois leurs possédions..

    • sepecat dit :

      On connait bien ce type de pratique US dans le domaine informatique. Prix réduits, voire coût nul, pour appâter le chaland dans un premier tempas avant let matraquage financier une fois le gogo pris dans la nasse, cer dernier reculant devant le prix à payer pour s’en sortir, surtout s’il a, comme je l’ai vu maintes fois, supprimé les connaissances qui existaient en interne. La discussion a été faite plusieurs fois sur ce site et même les US en sont conscients avec le programme F35, entre coût estimé et coûts réels durant la vie d’un appareil, il peut y avoir une certaine dérive qui vire au cauchemar pour les gogos dans la nasse. Certes, un programme comme le SCAF représente des coût particulièrement importants et la France n’a pas forcément les reins assez solides pour l’assumer seule, mais il est toujours possible de revoir les ambitions à la baisse, accepter que l’indépendance technologique ait un coût mais qu’elle représente aussi, par la myriade de sociétés qu’elle fait progresser, une chance de rester dans le peloton de tête de l’innovation. Tel que je vois le(s) programme(s) partir en sucette, et étant moi-même contribuable, je me dis qu’on préparerais cent fois mieux notre avenir et celui de nos descendants en quittant le partenariat allemand, qui ressemble de plus en plus à un jeu de dupes, pour se recentrer sur nos besoins réels (et non pas une moyenne des besoins des participants au programme). A trop vouloir être plus européen que son voisin et faire avancer cette Europe, qui présente toutefois des avantages dans ce monde mutualisé si on regarde objectivement les choses, on risque de passer à côté de l’essentiel et d’y perdre des plumes. Le fait que Dassault ait parlé d’un plan B, et à mon sens qu’il l’ait déjà largement étudié avant d’en parler, en dit long sur le bourbier qui se présente. Tirons en les conclusions au plus vite et passons à des programmes qui pourront être communs mais gérés non par les politiques mais par les industriels en respectant les compétences de chacun. Lorsqu’un industriel maîtrise une technologie, il doit être de facto le chef à bord (ex. Safran et MTU, y a pas photo…). Si une technologie résulte d’une recherche commune entre les partenaires, c’est partage des brevets. Après, tout le reste n’est que bricolage politique.

    • Kali dit :

      Oh, ne vous inquiétez pas, SAP (entreprise allemande) connaît très bien le procédé.

  15. Jack2 dit :

    Un programme européen militaire se doit d’être à la pointe de la technique et de la technologie. C’est incompatible avec les politiques. Dassault avait averti, il faut choisir les partenaire suivant leurs compétences. Les Allemands se trompent en essayant d’acquérir les compétences quand le programme est lancé. Erreur, les compétences doivent s’acquérir avant en finançant des projets de recherche. En essayant de les piquer aux autres, on fait des mécontents voire on fait capoter le projet.

    L’A400M est un bel avion, avec plein de capacités, j’adore. Le Rafale est aussi un superbe avion avec plein de capacités, j’adore aussi. Dans les deux cas, il a fallu du temps avant que ces capacités soient effectives, 2030 est un objectif trop proche.

    • sepecat dit :

      « Les Allemands se trompent en essayant d’acquérir les compétences quand le programme est lancé ».
      Tout à fait d’accord avec vous, mais c’est malheureusement leur approche actuelle sur le sujet et, comme je l’indiquais dans une précédente réponse, il semble qu’ils n’aient pas anticipé, par arrogance ou naïveté, la possibilité de tomber sur un os avec des partenaires qui refusent de se faire entuber (et là le premier terme qui me venait à l’esprit était plus grossier…). J’avoue que si demain la fin du SCAF tel qu’il se présente aujourd’hui était annoncée, je ne sortirais pas le champagne mais pas loin tellement la structure qui se dessine semble montée de bric et de broc avec des partenaires qui passeront leur temps à se savonner la planche mutuellement. C’est probablement marrant quand on voit ça à la télé dans Fort Boyard, c’est toutefois nettement moins convainquant lorsqu’on touche au domaine industriel, aux technologies de pointe et à la notion même de souveraineté.

  16. Jacques999 dit :

    Pour les connaisseurs, est ce que la France peut mettre le contenu atl sur une cellule existante, et limiter des cout de développement? Si je comprends bien, avec turbopropulseur, plus que réacteur car le rang d’utilisation est différent. Les germains n’ont pas les mêmes besoins et les possibilités d’export sont faibles, donc entre financer pour la bonne cause européenne et contenter le suzerain états unien, tout est dit.

  17. Royal Marine dit :

    LE P8A pour faire de l’ASM en Baltique et Mer du Nord? Je me marre!
    Autant faire naviguer le GAN sur le bassin des Tuileries…

  18. Euclide dit :

    Qu’en pense le contributeur/intervenant de ce site @Breguet ?

    • breguet dit :

      Bonjour Euclide: pour faire court: les allemands ne veulent pas travailler sur du matos français et ne jurent que par les US…Nous avons une vision de l’OTAN différente d’eux car ils ont renoncé depuis longtemps à leur indépendance militaire…De plus nos missions FOST nous singularisent et nous obligent a ne pas mettre notre savoir (dans ce domaine précis) au service des autres…Aurons nous la volonté et surtout les moyens de privilégier une solution nationale au remplacement de l’ATL2?

    • breguet dit :

      Et pour finir, j’ajouterai que les allemands sachant trés bien que nous avons une expertise bien supérieur à eux pour le développement d’un système d’armes patmar se seraient vu forcés d’adopter nos solutions ( nous savons faire et très bien faire ) et ça c’est tout simplement pas envisageable pour eux…

  19. Sun Tzu dit :

    Ce n’est pas catastrophique, l’Archange de Dassault va permettre d’améliorer et de finaliser la partie ROEM et GE, puis le renouvellement des Breguet Atlantique pourra se faire sur la base de la cellule du Falcon 10X, donc on ne perd pas grand-chose, car on peut allier la rapidité pour aller sur zone et une vitesse plus faible sur place, à moins de prendre des A320 ou A321 NEO à la place des 10X.