Les forces allemandes n’auraient aucune chance face à une armée équipée comme celle de l’Azerbaïdjan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

255 contributions

  1. bobthecurious dit :

    Bonjour,

    A l’heure actuelle, serions nous capable de nous défendre face à cela ?

    • Nicus dit :

      Exact. Peu d’armée sont capables d’encaisser de telles attaques tout en gardant une capacité de manœuvre et d’initiative. Concernant la capacité d’armée à combattre et détruire massivement des drone, perso j’en vois pas. Et la capacité de pays capables d’encaisser de telles perte fusse militaire sont elle aussi très faible.

      • Stoltenberg dit :

        Peu d’armées, c’est très relatif parce que si l’Arménie avait, ne serait-ce qu’une escadrille de Rafale (ou similaire) bien dotés en pods, pièces, carburant et munition, le conflit aurait eu une issue bien différente. Mais, malheureusement pour eux, ils n’ont pas d’aviation militaire selon les standards du XXIème siècle. Pour le coup, en oubliant tous les matériels de détection et d’élimination de ce genre de cibles, la supériorité aérienne fait que de tels drones ne peuvent pas faire leur travail.

        • Ion 5 dit :

          Une escadrille de Rafale (ou consort) n’aurait rien changé face à une menace du type essaim de drones.
          De plus, le ciel de l’Azerbaidjan et de ses environs est dans un contexte de déni d’accès non négligeable:
          – radars EL/M 2080 green pine, 80 K6M, ELM 2288 AD-STAR, ELM 2106N etc.
          – fusées SA Barak 8, S-300 version 2013, TOR-M2E, SPYDER SR, Stilet etc.

          Et probablement une fois les SPECTRA sur Rafale envisagés, quelques Koltchuga et autres radars passifs remis à jour et fournis par « nos amis » les ukrainiens, qu’à mon avis les azéris possèdent déjà

          Bref, la promenade de santé pour Rafales, ou plutôt Typhoons, et Tornados car c’est le sujet est loin d’être assurée.

    • José dit :

      Bonne question!!!! L’Allemagne a décidé de ne plus jamais faire la guerre. On a pris de temps de reconstruire notre économie…Le jour oü nous allons décider de nous armer ce serait une question de 48 heures. Une bombe atomique en 2 semanes. Je ne pense pas que la France soit en mesure d’affronter l’Azerbadjan alors qu’elle est sur des théâtres de guerre sans discontinue depuis 1945. Je ne me fais aucun souci pour l’Allemagne-

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Le jour oü nous allons décider de nous armer ce serait une question de 48 heures. Une bombe atomique en 2 semanes. » A ce niveau là la connerie c’est de l’art!! José aka mourad qui nous parle de la défense allemande!!Total surréalisme!

      • Nike dit :

        Blabla bla

      • Pravda dit :

        Toujours aussi idiot dans les commentaires, jouer au troll est un art que vous ne maîtrisez pas.

      • Blaster48 dit :

        @ José. Vas te coucher vilain petit troll bas de plafond.

      • Stoltenberg dit :

        L’Allemagne n’a pas d’aviation. Ce n’est pas quelque chose qui se construit en 48h.
        .
        « Wo ist die Luftwaffe?! »

      • Slasher dit :

        Deux semaine une bombe atomique ? N’importe quoi…

      • Piliph dit :

        José, qui que vous soyez – authentique opposant allemand à la stratégie française de défense, promoteur de la stratégie allemande, ou simulacre d’opposant allemand etc.- vous avez le défaut d’aligner des affirmations dont certaines sont manifestement fausses ou très discutables (la capacité de se doter en 2 semaines d’une puissance nucléaire opérationnelle, et pas seulement de construire une arme transportable, par exemple), mais surtout dont le lien logique qui les unit est absent – alors que vous disposez manifestement de l’espace (merci M. Laigneau) et du temps pour le faire.

        Autrement dit, l’existence de tels opposants sur les pages commentaires de Opex 360 est certainement nécessaire – il y a trop, ici, de faux patriotes sans réflexion sur les réelles capacités militaires françaises – mais tant qu’à « troller » ce théorique opposant allemand, autant le faire bien, càd de façon à provoquer de réelles réflexions sur les lieux communs habituels concernant les capacités françaises et/ou allemandes. Ce n’est malheureusement pas votre cas. Ni peut-être votre objectif : dans ce cas, à quoi servez-vous?

        • Tristan dit :

          « vous avez le défaut d’aligner des affirmations dont certaines sont manifestement fausses ou très discutables »

          C’ est exprès, pour faire réagir. Il le fait à chaque fois. Un ou deux arguments solides pour piquer, et une bêtise tellement énorme que même les non-spécialistes y verront l’occasion de le reprendre de volée sans risques.

          José ne pense pas un mot de ce qu’ il dit, il écrit pour faire haïr l’ Allemagne et faire réagir.

          • Piliph dit :

            « … il écrit pour faire haïr l’ Allemagne et faire réagir. » : hypothèse probable.
            Mais démonter les mécanismes des sophismes – y compris concernant « José » – est toujours un exercice intellectuel formateur, sans entrer dans le fond. C’était le but de mon post. Merci pour le commentaire, Tristan.

      • lgbtqi+ dit :

        vous êtes particulièrement lassant avec vos commentaires manichéens, hostiles, pauvres et finalement ridicules. Ils transpirent la haine de la France au point qu’on ne peut que vous inviter à commencer une analyse pour que vous connaissiez le motif de cette attitude obsessionnelle et que vous vous donniez des chances d’évoluer un tant soit peu.
        Ah, dites-nous, outre l’aspect peu allemand de votre PSEUDO-nyme, il y des claviers avec e accentué en Allemagne ?

      • frédéric JEAN dit :

        2 semaine une bombe atomique !un minimum de sérieux svp

        • Rosweldu78 dit :

          Bien sûr que cela est possible, en équipes 3×8 sur 15 jours…
          D’ailleurs depuis 3 mois je construis un SNA avec quelques amis et le concours d’un lycée technique, mise à l’eau pour essai à la fin du mois…

      • olivier 15 dit :

        José Asselineau, tu en deviens ridicule. Je sais que tu es payé au nombre de réactions ( dont la mienne, ravi de participer ) par ton parti de nazes, mais essaye de publier qq trucs crédibles. Ton QI semble à 2 chiffres. 😉 Bisous.

      • jean dit :

        Vous oubliez un détail.
        Aujourd’hui, une armée efficace doit s’être entraînée sur le terrain
        48 heures ne suffisent pas.

      • Rémi Mondine dit :

        La bombe en deux semaines? Vous êtes un expert en armement pour dire cela.
        Franchement il y a des temps techniques incomprésibles et des savoirs faire à acquérir.
        Oui l’allemagne aurait les moyens mais cela prendrait du temps.

      • Valentin dit :

        Apparemment les principes de base de l’industrialisation vous échappe, coquace pour un allemand.

      • erleg dit :

        On avait déjà les trolls russes, puis chinois, puis turcs… maintenant on a les trolls teutons qui n’hésitent pas à raconter n’importe quoi : la bombe atomique en deux semaines par exemple (!!!), ou encore le réarmement complet en 48 heures alors que même le régime nazi a eu besoin d’une dizaine d’années pour ça ; et encore l’armée allemande n’était pas encore prête en 1941, ce qui explique la déroute finale. Vous ne vous faites aucun souci pour l’Allemagne ? C’est pourtant le seul pays au monde qui a déclenché deux guerres mondiales… et les a perdues toutes les deux. Quant à la France, la question azérie serait vite réglée en cas de guerre : un seul missile ASMP-A et il resterait un cratère fumant à la place de Bakou.

      • arioch dit :

        C’est un choix censé et respectable d’ailleurs. L’Allemagne compte sur l’alliance américaine pour sa défense, pourquoi pas en effet, du coup elle n’a plus d’armée opérationnelle.
        Par contre reconstruire une armée en 48h c’est de la pure fantaisie, il faut des années ou alors on envoie des bidasses à la boucherie sans équipement et sans entraînement.

      • Bomber X dit :

        Faut arrêter la fumette, on ne construit pas des capacités en partant de zéro en 48h il faut plusieurs années, au mieux, en temps de paix, ça peut être un peut réduit à condition de bénéficier de l’aide d’un acteur ayant la maitrise de cette capacité.

        En temps de guerre la courbe d’apprentissage est exponentielle mais les conflits modernes de haute intensité, de part leur tempo, ne laissent que très peut de marge à un pays pour tenter de rattraper son retard.

        L’armée allemande a d’énormes déficits capacitaires qui la rendent, en plus de son manque de combativité bien connu (hors FS), inapte à autre chose que des opérations de police sur des théâtres calmes.

        Quand à l’arme nucléaire: hahahahaha.

      • Dante dit :

        Encore un bon argumentaire sans fondement de notre ami José 🙂

      • Joe dit :

        mais non José, un Troll doit être plus percutant:
        « Le jour ou nous allons décider de nous armer ce serait une question de 48 minutes. Une bombe atomique en 2 jours. »

        La ça a de la gueule.. en plus d’être autrement plus crédible 🙂

      • fdb dit :

        Es le blaireau ! Tu as des sous, mais aucun savoir faire seul (ex : logiciel du TP400 largement réassuré par la France (restez dans vos voitures et dans vos machines outils quoique les Italiens sois à votre niveau sur ce thème) 😉

      • Sun Tzu dit :

        Cit. :[L’Allemagne a décidé de ne plus jamais faire la guerre], vous avez raison, vous les perdez à chaque fois ; quant à votre matériel : le char Leopard n’a pas fait ses preuves au Yemen – vos Eurofighter, sortent derrière un tracteur pour prendre un photo sur une piste lors d’un « elephant walk » avant d’être remisé dans les hangars… Dire qu’il faudrait 2 jours pour se réarmer et 2 semaines pour faire une bombe atomique, fait de vous : choix 1) un grand utopiste, choix 2) un grand stratège ce qui serait impossible compte tenu de vos précédents commentaires, choix 3) un grand comique doublé d’un troll allemand ou même turc compte tenu de vos ü ! Non restez dans le carrelage ; mais moi je me fais du soucis pour la défense de la France et de l’Europe avec des gens aussi lâches et aussi défaitistes à nos frontières.

      • Vinz dit :

        En fait vous êtes clown, pas carreleur ?

      • Officier FN dit :

        Peut être pas en 2 semaines mais si l’Allemagne veut des armes nucléaires ils les auront rapidement comme le japon.

      • Fabien dit :

        @José :
        – Vous entraînez-vous dans l’espoir de devenir un jour désinformateur professionnel ?
        – Avez-vous trouvé une formation payée pour devenir désinformateur ? Comment appelle-t-on le premier niveau d’apprentissage ?
        – C’est votre père qui est désinformateur professionnel et vous l’imitez avec son ordinateur après être rentré de l’école ?

      • dompal dit :

        En France on a EELV qui fait le concours de celui qui sortira la plus grosse c*nn*rie et en Allemagne ils ont @Jose.

        Je sens que le match va être serré ! 😉

    • Clément dit :

      Face à cela, nous enverrons probablement nos Rafales, nos frégates (?) lance-missiles et nos SNLE s’occuper des positions stratégiques Azéries.

    • Piliph dit :

      L’absence de réflexion des stratèges français – donc des décideurs politiques et du haut état-major militaire – sur les drones remonte à quelques dizaines d’années, l’usage des premiers drones remontant au Vietnam comme l’a rappelé un contributeur. Une absence de réflexion pas seulement « périphérique » – équipement, dotations, tactique d’emploi, en offensive comme en défensive – mais sur le concept lui-même.

      Puis les retards se sont accumulés a point qu’il n’existe pas de drone « lourd » de fabrication française opérationnel – on s’est reposé trop longtemps sur l’industrie israélienne avant de réagir, et par Airbus DS, aïlle…- alors que justement le principal avantage du drone « lourd » est qu’il reste un engin non sophistiqué, fonctionnant parfois avec le moteur Rotax de ma vieille BMW GS 650cc monocylindre de 15 ans d’âge – indestructible jusqu’à 100 000 km… Ce qui coûte cher, c’est l’optronique et le guidage qui va avec, et les armes guidées qu’il porte. Et si on se moque des pudeurs allemandes sur l’armement des drones, on oublie que les mêmes tabous idéologiquement imposés et gentiment intégrés par les stratèges français n’ont été surmontés qu’il y a une poignée d’années seulement…Ainsi au Sahel, où nous sommes opérationnels depuis une décennies : drone d’observation oui, drone armé depuis quoi? Deux ans??

      Même constat avec les drones légers et les essaims, que l’on sait fabriquer bien entendu – c’était des jouets pour ados – mais là c’est sur le concept d’emploi que l’absence de réflexion est patente : les Américains – mais je suppose que les Russes ou Chinois sont au moins aussi avancés, probablement davantage – en sont déjà à tester la gestion d’UN essaim de quelques centaines ou MILLIERS de drones, capables non seulement d’une grande autonomie en tant qu’essaim vis-à-vis de son objectif grâce à l’IA – adieu brouillage! – mais aussi la gestion des relations entre éléments de cet immense essaim (ex : un objectif détruit par un éléments disparait de la liste d’objectifs de tous les autres, évitant les frappes redondantes.)

      La vidéo est dramatique et aurait due rester confidentielle : on en est à tester des moyens de défense obsolètes, tout juste efficaces à quelques centaines de mètres d’un petit groupe de quelques drones au comportement prévisible, alors que les adversaires potentiels n’en sont plus à ce stade – peut-être un groupe de joyeux jihadistes possédant un BTS en électronique dans une cité de banlieue, et encore… Ce que montre cette vidéo, c’est une défense terminale et désespérée d’une unité attaquée de tous côtés par des petits essaims, avec en réalité, les vidéos de la guerre Arm/Azer, ces soldats sautant de leurs blindés ou bondissant de leur tranchées dès lors qu’ils entendent les drones en phase d’attaque terminale, quelques secondes avant l’explosion. Ce qu’on voit, ce sont les 10% de courageux qui tenteront de réagir à 400 m de la mort, car ils seront l’objectif et non la défense de l’objectif. Et pourtant, l’armée arménienne, comme décrit récemment par Goya et Desportes dans les derniers DSI, était aussi bien équipée que son opposante dans ce domaine. Ce qui a manqué, c’est l’anticipation par l’Etat-Major.

      D’où mon inquiétude, qui va au-delà des intéressants débats portés dans les commentaires : comment notre niveau stratégique – ministres, cabinets, grands directeurs et officiers supérieurs français – ont-ils pu rester aveugles et sourds aussi longtemps, et à travers des régimes politiques aussi différents que les présidences Mitterrand, Chirac, Sarko, Hollande, Macron + les combinaisons cohabitationnelles?

      Difficile de ne pas faire le rapprochement avec l’aveuglement français à l’égard non pas des blindés, mais de l’utilisation stratégique de la brigade blindée, anticipée par un certain colonel CDG, mais ignorée par le ministère et l’EM, jusqu’à ce que son livre tombe sous les yeux de quelque général allemand (Guderian, von Manstein), eux aussi combattus par leur EM, mais défendus par Adolf. On connait la suite et l’effet destructeur de la pourtant très réduite PanzerWaffe sur l’offensive de mai 40, face à une armée plus puissante et comptant davantage de blindés et d’avions, mais sans doctrine d’emploi audacieuse – la caractéristique de la cavalerie pourtant…
      Alors, quoi serviraient tous nos débats si, au somment, la France continue de produire des Blum et des Gamelin, les Raynaud et DG n’émergeant que lorsqu’il est trop tard?
      Pour rester au domaine militaire, qu’est ce qui a changé dans le recrutement, la sélection et la formation des officiers supérieurs français, qui soit différent de ce qui a produit les auteurs de la débâcle de 40?
      L’arme et la doctrine d’emploi de l’arme nucléaire, me répondront certains. Oui en dissuasion face à une autre puissance nucléaire soucieuse de l’intérêt / survie de sa population. Mais contre un pays non nucléaire, dirigés par des gens convaincus de l’existence d’un paradis pour guerriers sacrifiés, exaltant la mort au lieu d’en avoir peur, notre arme nucléaire, sans plus de doctrine d’usage tactique, est inutile, on le sait bien, et ne dissuadera pas la Turquie, l’A. ou des pays équivalents.

      Non seulement la France n’a même plus, au plan stratégique, de défense anti-aérienne, alors au plan de la défense anti-drone… Dans le premier cas, la DCA, certains se consolent / rassurent en disant que tout le potentiel existe, de la fabrication de matériels jusqu’à la doctrine tactique, et que ce ne sera qu’une question de temps de relance d’un outil industriel, mais on a bien vu, avec seulement les masques en papier + un élastique, que la relance d’un outil industriel en temps d’attaque, je souligne, ce n’est pas aussi simple que ça – et on s’est vautré, seule la propagande sur l’inutilité des masques a pu faire gagner un peu de temps, et ça ne marchera pas dans le domaine militaire, sous attaque, je re-souligne.

      En conclusion, notre impréparation en domaine de drones ne soulève pas seulement la question « l’armée française gagnerait-elle la guerre contre l’Azerbaïdjan? », mais soulève des questions bien plus sérieuse sur la valeur de notre niveau stratégique et opératique.
      Et pour revenir à l’article, oui, cette vidéo supposée rassurer le bon peuple sur notre état de préparation, a fait sur moi l’effet inverse : ce VAB et sa camionnette verdasse tirant des grenades sur une poignée jouets d’ados vont me faire faire des cauchemars, je sens.

      Annexe :
      – une liste de videos YT sur le mot clé US « OFFSWET » OFFensive Swarm-Enabled Tactics :
      https://www.youtube.com/results?search_query=OFFensive+Swarm-Enabled+Tactics+
      – une vidéo parmi la liste, sur les avancées US, turques, chinoises, russes :
      https://www.youtube.com/watch?v=VMc_rupYvIA&t=1s

      Le « terrain de jeu » des Occidentaux, c’est l’assassinat ciblé d’un individu. Mais celui des Russes fut l’Ukraine, couplé à l’artillerie, qui permet la destruction d’une brigade ukrainienne en quelques minutes. Celui des Turcs : l’Azerbaïdjan, qui a permis un avantage militaire et surtout psychologique tel que, en quelques jours, l’A. a pu accepter la médiation russe mais en position de force contre une Arménie qui se croyait assez forte pour se passer de la protection russe…. Etc. Déjà, on voit le retard conceptuel occidental. Alors les Français dans un conflit quasi-symétrique, avec la mentalité de supériorité de son EM, qui transpire très souvent ici, dans les commentaires…

      • Matou dit :

        Je partage votre étonnement. Sommes nous le pays avec toujours une guerre de retard ? Il n’est pas trop tard mais il faut faire vite. On a tout ce qu’il faut sur le plan technique pour y arriver mais il faut la volonté et la conviction avant tout. Cela me fait penser à ceux qui, regardant les lanceurs réutilisables d’Elon Musk, ne juraient que pas l’efficacité coût, sans comprendre la révolution que cela engendrait et les usages que cela ouvrait, au-delà de l’effet spectaculaire. Il faut être un peu visionnaire tout de même et c’est ce qui nous fait le plus défaut. Peut-être que le problème, c’est la consanguinité des parcours. L’agence de l’innovation est un bon point en ce sens mais il faut aller là aussi plus vite, plus fort, plus loin.

  2. Zigomar 17 dit :

    Voilà un article qui devrait permettre de réviser les jugements de certains commentateurs de ce site…quant aux possibilités et à l’efficacité de l’armement made in Turquie notamment…
    Nous pouvons également nous faire une idée exacte de la versatilité…pour ne pas dire pire… de nos « amis israéliens « …grands pourvoyeurs d’armements sophistiqués à la partie azerbaïdjanaise…
    L’argent, plus que jamais, n’a véritablement ni odeur ni religion…

    • Masson dit :

      Tout à fait exact D’autant qu’Israel a toujours refusé de reconnaître le génocide Armenien pour des raisons de primeur ……et que la Turquie a toujours retourné sa veste et sème le désordre en Europe à travers sa diaspora

      • fabrice dit :

        Le débat sur la reconnaissance du génocide arménien en Israël n’est pas lié à une question de « primauté ». La Knesset israélienne ne se voit pas comme une institution chargée de faire des lois pour certifier les vérités historiques. C’est le rôle de la Justice de condamner les diffamations.
        Les ventes d’armes à l’Azerbaïdjan ne sont pas mues par la volonté de se faire du fric mais d’autres considérations plus géopolitiques.
        La « versalité » des Israéliens, je ne vois pas ce que vous voulez dire, la politique étrangère israélienne est stable et pas dictée par des « coups » liés à des ventes d’armes.
        Oui ça ne sert à rien de se retrancher dans sa forteresse Europe « je n’achète que des armes européennes » quand les choses bougent ailleurs. Mis à part enrichir et créer des sinécures à de gros industriels celà n’a comme conséquence que de donner beaucoup d’armes de second plan à nos soldats. C’est le prix du protectionnisme.
        Concrètement les 8000 start up israéliennes feront des partenariats avec l’Europe ou ailleurs. Que l’Europe choisisse. L’actuel gouvernement Lapid préférerait l’Europe.

        • Reality dit :

           » La Knesset israélienne ne se voit pas comme une institution chargée de faire des lois pour certifier les vérités historiques »

          Dommage que le Parlement français n’ait pas eu la même réflexion lorsqu’il s’agissait de la Loi Gayssot et autres lois « mémorielles ». Quoique que vous en disiez, il y a bel et bien une primauté de certains génocides sur d’autres : il suffit de constater lesquels sont reconnus comme tels par la loi, et lesquels sont publiquement contestables sans le moindre risque de poursuite pénale. Annie Lacroix-Riz, prof de fac, a à de multiples reprises qualifié de « disette » l’Holodomor sans le moindre risque pour sa carrière de prof-militante.

          « Concrètement les 8000 start up israéliennes feront des partenariats avec l’Europe ou ailleurs »
          Ils peuvent tenter ailleurs ? Je veux dire, ailleurs qu’en Europe ou avec autre chose que le fric du contribuable américain ?

      • Hubert dit :

        Concernant la reconnaissance du génocide arménien par Israël, il est exact qu’entre deux peuples qui ont subi un génocide, on pourrait s’attendre à de la solidarité, c’est pourquoi il est incompréhensible de voir lArménie , allié de l’Iran, l’aider pour des intérêts financiers et autres, à contourner les sanctions américaines pour se procurer des éléments sensibles à la production de l’arme nucléaire iranienne dont le but avoué et répété, tous les jours par des dignitaires du régime, est de réaliser un deuxième génocide sur la population israélienne. Il est exact que dans ce cas-là, l’argent n’a pas d’odeur.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Permettez-moi de contredire votre excellent commentaire sur un seul point. L’argent pue. Dans tous les cas où une société remplaçait la religion par l’argent, l’argent empestait la décadence – ce que la lèpre fait à un corps.

      Davos pue comme un égout quand le WEF se réunit…

    • Boris dit :

      La Turquie a gagné la guerre guerre.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « La Turquie a gagné la guerre guerre. Contre les Syriens, les Kurdes?
        Abus de Stolichnaya? Ou alors ca doit être le prénom! comme Boris Eltsine qui tombait souvent dedans!

    • Too dit :

      L’armement made in Turquie n’a rien à voir la dedans.
      Le point est que les armées ne sont pas toutes préparées pour faire face a des essaims de drone, vu qu’elle se focalisent sur des menacent conventionelles.
      .
      L’Allemagne par exemple est persuadé que les Tanks sont le coeur d’une armée moderne (alors que c’était vrai il y a 60ans).
      .
      Pour revenir à la Turquie, leur drones ont permis de gagner la guerre, mais il peuvent être super nuls avec une fiabilité de 20%, un coup prohibitif et une précision aléatoire. Si l’attaqué ne sait pas s’en défendre, ça fera mouche.
      .
      Pour prendre une autre exemple. Si les Allemands avaient eu des batteries de missiles sol-air en 39-45, les Américains auraient jamais pu bombarder France-Allemagne, ni parachuter leurs troupes.
      Trouver un nouveau vecteur de guerre et s’en défendre c’est différent que d’avoir du bon matos.

    • Desty dit :

      L’article parle juste d’un groupe de généraux allemands qui manipulent habilement pour obtenir plus de crédit et infléchir la ligne rigide des politiciens allemands concernant l’armement du futur drone male. Comme ils sont habiles ils n’en ressortiront pas humiliés même si ils font passé l’armée allemande pour une moins que rien !
      Un drone ça se brouille pour le faire tomber comme une pierre et ça peut aussi au mistral dans le cadre d’un conflit limité. Dans un conflit à plus haute intensité impliquant une puissance doté de moyens de renseignement électromagnétique et d’avions de combat moderne, les missiles de croisière tombent directement sur les postes de pilotage des engins pour décapiter plusieurs machines à chaque coup.
      On chuchote d’ailleurs que ce qui a finit d’inciter les Azéris à accepter le cessez le feu de Moscou c’est 2 ou 3 iskandar qui sont tombés à des endroits stratégiques, faisant des dégâts restés inconnus.
      C’est vrai que sans armée de l’air adverse en face disposer de drone apparait comme un avantage décisif…

    • Piliph dit :

      « L’argent, plus que jamais, n’a véritablement ni odeur ni religion… » : vous enfoncez les portes ouvertes depuis… 1648 et les traités de Wesphalie : entre autres innovations perdurant jusqu’à aujourd’hui, les conflits entre Etats ne dépendaient plus de leur religion officielle (La France serait alors l’alliée de l’Espagne catholique), mais de leurs intérêts d’Etat, en dehors de toute autre considération.

      Ce n’est pas pour rien qu’on date de 1648 la naissance d’un nouvel ordre international, dit « westphalien » caractérisé comme suit dans Wikipedia (faisons simple) :
      « Le traité a pour résultat le fait que les États se reconnaissent mutuellement comme légitimes sur leur territoire propre. Les États reconnaissent :
      — Une souveraineté extérieure : aucune autorité n’est supérieure aux autres et chacun reconnaît l’autre comme souverain sur son territoire.
      — Une souveraineté intérieure : l’autorité est exclusive sur son territoire et aucun État ne peut s’immiscer dans les affaires d’un autre État.
      — Un équilibre des puissances : les États ont le droit de s’allier pour éviter la montée d’une superpuissance. Aucune puissance n’a le droit de devenir une superpuissance. »

      Ca peut paraitre si évident de nos jours, mais ça ne l’était pas avant 1648….

      • Euclide dit :

        Objection votre honneur
        @ Philip, je vous remercie d’évoquer la philosophie du traité de Wesphalie qui est pour moi le nec plus ultra de l’émergence des Etats moderne tout en posant les principes directeurs des relations internationales .

        Là où vous faites une erreur est que systeme a été dévoyé par nos amis les Youhess en 1945 au procès de Nuremberg au profit de l’idologie des Droits de l’homme.
        Et encore la SDN ( la Société Des Nations ) n »a pas vrament rempli son rôle entre les 2 Guerres Mondiales.
        On peut que ce systeme a fonctionné jusqu »au 4 aout 1914.

        • Piliph dit :

          Euclide, merci pour votre réponse.
          Sur le dévoiement de l’idéologie DDH, je pourrais faire une conférence…Surtout depuis que la gauche, qui méprisait le sujet jusqu’alors, s’en est emparée dans les années 80 pour se reconstituer un nouveau prolétariat de « damnés de la terre » immigrés en remplacement du vrai, qui était parti regarder ailleurs…(la thèse de Maurice Gauchet dans la revue Le Débat du début des années 80).

          • Xaintrailles dit :

            Il convient de rendre à Marcel ce qui est à Marcel ( et à Maurice ce qui lui revient aussi ). Surtout si vous voulez en faire une conférence…

          • Piliph dit :

            Oups…Xaintrailles merci du correctif. Je suis en train de m’éteindre, littéralement…

    • Paul Letissier dit :

      Pour Israël, L’Arménie a le tort d’être chrétienne.
      Depuis 2000 ans, les Juifs font preuve d’une persévérance remarquable.

      • fabrice dit :

        Je vous rassure si l’Azerbaïdjan musulmane avait été pro iranienne et pro syrienne et soutenu le Hezbollah et si l’Arménie avait été contre l’Iran, la Syrie et aurait protégé sa communauté juive, Israël aurait armé l’Arménie chrétienne et pas l’Azerbaïdjan musulmane
        Rassurez vous donc, Paul, vous pouvez dormir tranquille, il n’y a pas un complot juif pour détruire les chrétiens….Ni aujourd’hui, ni depuis 2000 ans….
        Vous pouvez visiter Israël tranquille, on ne distribue pas des croix jaunes à mettre sur vos vêtements à l’arrivée….
        Je vous assure aussi qu’il n’y a pas une queue fourchue qui pousse derrière le cul des Juifs et qu’ils tentent de dissimuler comme on le croyait au Moyen Age….
        Les galettes azymes (non levées) de Pâque ne sont pas faites non plus avec du sang d’enfants chrétiens….(18 millions de Juifs à multiplier par le nombre de galettes ça en ferait des enfants…)….le pain azyme cacher pour pessach (pâques) se vend à Carrefour….
        Dingue qu’en 2021, on doit encore être obligé d’écrire ça…

        • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

          Eh oui, Fabrice : vos arguments (le sang d’enfants, tout ça) sont convaincants seulement pour votre communauté.
          .
          Celle-ci a besoin d’un sérieux effort d’ouverture intellectuelle pour se situer correctement dans les relations internationales.

          • fabrice dit :

            Ne parlez pas pour tous.
            Je ne sais pas quelle est votre communauté mais ça à l’air d’être des lumières pour trouver convaincante les sornettes du Moyen Age (les sorcières, les balais volants, la queue du démon des Juifs, le pain azyme fait avec du sang d’enfants chrétiens, le chat noir, les loups garous….). Faudrait s’ouvrir intellectuellement…

          • Jean-Marie H. dit :

            Effectivement, le « peuple sûr de lui et dominateur » a intérêt à évoluer car il est de plus en plus critiqué.
            Même Jean-Yves Le Drian, pourtant un socialiste bien lisse toujours soucieux de ne pas déplaire aux pouvoirs, ose évoquer l’apartheid en Israël.

          • Xaintrailles dit :

            @fabrice
            « Brizeux d’Orquis » appartient à la communauté des orchidoclastes, assez nombreux en ce bas monde… 🙂

        • Ion 5 dit :

          @fabrice
          Le cas de Paul Letissier relève plus de la psychanalyse ou de la psychiatrie que d’un forum de discussion…

          Ceci étant dit, via les « bons » service de sa voisine chrétienne la Géorgie, l’Arménie à quand-même beaucoup de mal à recevoir du matériel militaire, en dehors d’un trajet passant FORCEMENT par l’Iran.
          Ce qui veut dire un minimum de relations diplomatiques.
          D’ici là à dire que l’Arménie qui est déjà bien enclavée et entourée d’ennemis ou de traitres, devrait être contre l’Iran, reviendrait à un suicide collectif pour les arméniens!

          Les marchands de canons, ou d’HAROP, fussent-ils Israéliens ne sont pas « cool » et s’intéressent à l’argent, bien avant l’éthique…

      • dompal dit :

        @ Paul Letissier,
        Et que dire des chrétiens !??
        En haut de la croix où a été crucifié Jésus était inscrit INRI (Jésus roi des juifs)…et ce sont les chrétiens qui l’ont « récupéré ».
        Mais en matière de religion monothéiste on n’est plus à une incohérence près. 😉

        • Xaintrailles dit :

          Je ne suis pas certain que vous ayez compris que l’inscription « INRI » avait pour but le dénigrement du supplicié ; elle aurait été décidée par Pilate, contre l’avis de la majorité des juifs présents…
          A mon sens l’histoire des religions n’a pas à être utilisée comme sujets de moquerie, mais comme des faits de civilisations anciennes.

          • fabrice dit :

            Il y avait déjà des colons juifs présents à Jérusalem, « partie intégrante de la Palestine rien qu’arabe et musulmane de la rivière jusqu’à la mer », il y a 2000 ans ? Nouvelle à télégraphier à l’ONU, l’UNESCO et au Quai d’Orsay…Pour eux les Juifs sont des colons même à Jérusalem et les Arabes des indigènes même à 1000 km au nord de l’Arabie…D’ailleurs seuls les vestiges islamiques sont dignes d’être conservés (résolution de l’UNESCO votée par la France concernant la Palestine)….Hollande s’en était excusé plaidant l’excès de zéle pro arabe d’un diplomate dont l’amour pour la poésie arabe, les feux de camps virils dans le désert, les enveloppes du Qatar et le narguilé avaient emballé…https://www.lepoint.fr/monde/israel-quand-les-archeologues-contredisent-les-diplomates-03-11-2016-2080481_24.php

    • m dit :

      Je ne dirais pas que c’est l’efficacité de l’armement Made in Turkey, mais plutôt la pertinence et l’efficacité de leur doctrine.

      Quant à savoir si l’Allemagne aurait fait mieux, ne pas oublier que l’Allemagne a aussi des chasseurs modernes et une marine pour taper, pas seulement des chars à garer dans des défilés de montagne.

      Reste la volonté …

  3. Mat49 dit :

    Il faudrait voir si la Bundeswehr a ou non le même temps de préparation. Si c’est 24h de préavis oui c’est cuit pour elle. Si c’est 2 ans, à voir.

  4. BRIMAR dit :

    Cela offre aux verts une justification leur permettant de franchir le rubicond en matière de philosophie sur les drones, de guerre électronique et la défense anti aérienne.

    En vrai, si l’armée allemande avait été face à l’Azerbaidjan, ils auraient entamé une vaste campagne aérienne contre les postes de pilotage des drones, les pistes et tout hangar à aéronef et usé également de brouillage et écoute électronique afin de les débusquer, quitte à bombarder des immeubles à Bakou… Chacun sa stratégie avec ses propres moyens.

    Une fois le terrain déblayé, avec la permission de la défense antiaérienne, de l’aviation azeri et de la dispo des équipements militaires allemands (qui apparemment n’est pas top top), l’armée de terre et les forces spéciales allemandes seraient entrées en action, avec pas mal de pertes, car la campagne aérienne n’aurait pas supprimé mais uniquement atténué la menace, mais pas au niveau de ce que dit ce rapport.

    A force de vouloir être éthique dans la guerre, on se prive de capacités que d’éventuels ennemis auront moins de scrupules à mettre en oeuvre. Vouloir la paix dans le monde oui, mais pas jusqu’à être ingénu non plus. Certains voient l’armée comme un reliquat du passé et un poste de dépense à supprimer et à réorienter vers le social. Sauf que, si demain nous n’avions plus d’armée, même le Luxembourg (j’exagère surement) chercherait à nous mettre la pression.

    Bref, la réflexion qui s’amorce semble aller dans le bon sens, à voir quels seront les dépenses effectives derrière pour aller dans ce sens.

    • Mat49 dit :

      Avec leur armée de l’air « entamé une vaste campagne aérienne » aurait été compliqué…

      « l’armée de terre et les forces spéciales allemandes seraient entrées en action » Seules les forces spéciales sont opérationnelles, il avait fallu des mois pour qu’une seule des six brigades soient opérationnelles quand elle avait assuré un tour d’alerte OTAN et encore en cannibalisant les autres brigades.

      Donc il faudrait au bas mot deux ans de reprise en main aux allemands.

      • BRIMAR dit :

        Je dirai même qu’il leur faudrait un changement profond de mentalité concernant les affaires militaires.

        Après, si la situation est que la Bundeswehr défende son territoire, je ne sous-estimerai pas du tout leur capacité à se remettre en ordre de marche rapidement et à se montrer agressif pour défendre leur terre. Perso, je pense, que même suite à une attaque surprise, et même après beaucoup de pertes, l’Allemagne aurait pris le dessus sur l’Azerbaidjan. Moins sûr face à un ennemi un peu plus costaud.

        • Mat49 dit :

          @ Brimar je doute fortement qu’avec 24h de préavis la Heer soit en capacité de faire quoi que ce soit quand on lit les rapports de la commission de la défense du parlement allemand.

    • Slasher dit :

      Et surtout, j’ose espérer qu’on aurait été leur donner un coup de main.

      • Clément dit :

        Vous trouverez toujours des rancuniers disant qu’on devrait les laisser se débrouiller.

    • Desty dit :

      Exactement. Ils veulent des sous et faire sauter l’interdiction d’armer des drones.

    • lgbtqi+ dit :

      « A force de vouloir être éthique dans la guerre, on se prive de capacités que d’éventuels ennemis auront moins de scrupules à mettre en oeuvre. »

      On ne peut que souscrire !

      Combien de temps faudra t-il aux hommes politiques pour réaliser la pertinence de votre propos … ?

      La guerre est une chose sale et cruelle, exactement au même titre que les agressions dans la rue … Ceux qui ne le comprennent pas sont les victimes de demain.

      • tschok dit :

        Ah bon, vous mettez au même niveau la guerre et les agressions dans la rue?

        Le bombardement de Dresde, pour vous, c’est la même chose qu’une mémé qui se fait tirer son sac?

        Si pour vous tout est au même niveau, effectivement, je vous confirme que l’éthique ne peut que vous encombrer inutilement.

        • lgbtqi+ dit :

          Tschok : je souligne une analogie, je ne dis pas que c’est identique …

          et je la développe partiellement ici, selon un cas réel : la mémé, elle se fait tirer son sac … en étant traînée sur le trottoir jusqu’à ce que son malheureux crâne rencontre un plot … La mémé qui trois jours avant se refusait à envisager la possibilité de blesser son agresseur, car ce n’est pas éthique … La mémé qui rêvait qu’elle eut été suffisamment jeune et faire de l’aïkido afin « d’apprendre à se défendre sans faire de mal à l’agresseur » …

          Je ne nie absolument pas la nécessite de l’éthique. Il suffit d’avoir connu et infligé la violence et avoir connu ce qui s’en suit pour savoir intimement l’impératif de l’éthique. Et pour savoir la juste place de l’éthique. Le reste est spéculations et discussions … Sans éthique, vous faites des conneries et vous vous préparez un terrible retour de bâton façon stress post-traumatique / tentatives d’autolyse. Avec une éthique mal placée, vous finissez avec la matière cérébrale sur le trottoir, au pied d’un plot sous le regard horrifié et des passants, des flics et des pompiers et vous laissez proliférer des individus qui se foutent, et se contrefoutent de toute éthique …
          L’éthique est en amont du combat. Le combat est une chose bestiale, féroce et facilement totale, sauf pour Jean Marais & consorts …

          C’est terrible. Et cela doit être gagné. à fin d’un retour à un ordre vivable des choses.

          • tschok dit :

            @Igbtqi+,

            Accordez moi qu’il n’est pas toujours simple de suivre le chemin de la pensée des commentateurs qui commencent par vous dire:

            « A force de vouloir être éthique dans la guerre, on se prive de capacités que d’éventuels ennemis auront moins de scrupules à mettre en oeuvre »

            Proposition qui pose qu’il faut cesser de vouloir être éthique dans la guerre car cela revient à se priver de capacités dont un ennemi sans scrupules ne se privera pas, proposition à laquelle vous avez souscrit, si j’ai bien compris.

            Et qui continue en vous disant:

            « Je ne nie absolument pas la nécessite de l’éthique ».

            Et qui ajoute même que l’éthique est un « impératif intime »: « Sans éthique, vous faites des conneries et vous vous préparez un terrible retour de bâton façon stress post-traumatique / tentatives d’autolyse ».

            Permettez que j’y vois comme une légère contradiction. Ou en tout cas quelque chose de pas simple à suivre dans sa formulation.

            J’entrevois à peu près ce que vous voulez dire lorsque vous parlez de la place de l’éthique, que vous situez « en amont du combat ».

            Mon point de vue est un peu différent: certes, chacun peut comprendre que le feu de l’action n’est pas propice à la réflexion éthique, surtout sous une forme méditative. Et donc qu’il vaut mieux avoir des idées bien campées en matière d’éthique avant de s’engager dans le feu de l’action. Pour autant, l’éthique est indétachable de l’action et c’est bien au moment où l’action se produit que l’éthique prend sens.

            On ne peut d’un côté mettre le combat et de l’autre l’éthique: en fin de compte, l’éthique n’a d’intérêt pratique que si elle se traduit en actes, et ces actes ne peuvent se produire que dans le feu de l’action: c’est bien au moment où la mémé est agressée que se pose véritablement la question de savoir si elle accepte ou non de blesser son agresseur. C’est à ce moment précis que la question est éminemment pratique.

            Avant ou après, c’est de la méditation, de la recherche, de la réflexion, de l’introspection si vous voulez. L’éthique, c’est de la morale mise en mouvement. C’est pas un truc figé qui attend qu’on s’en serve comme une demi-livre de beurre dans le frigo. C’est dynamique, in situ. L’action est son domaine d’emploi.

            Et donc, si vous suggérez que le combat est une phase de mise entre parenthèses de l’éthique, entre deux moments de normalité, je ne peux que rester sur ma position: pas étonnant qu’elle vous embarrasse comme un truc inutile, parce que dans cette conception, l’éthique est un truc complètement inutile, vain et chiant. Elle n’a aucun intérêt. Pas la peine de s’emmerder avec ça.

            Mais comme ça ne colle pas avec ce que vous venez de me dire, particulièrement à propos de son caractère impératif, je me demande si je comprends bien ce que vous voulez dire.

  5. PK dit :

    D’un autre côté, même si le Luxembourg décidait d’attaquer l’Allemagne, pas sûr que la Bundeswehr soit éblouissante en face de ce monstre de combat.

    • José dit :

      Ah …surtout ne pas parler de la France qui fuit devant les quelques dizaines de Bedouines dans le sable du Sahara!!!! Ca fait 200 ans que la France n’a pas gagné une seule guerre. Alors l’arrogance n’a pas de limite!!!!

      • Czar dit :

         » Ca fait 200 ans que la France n’a pas gagné une seule guerre »

        c’est un grand privilège d’être con comme ses pieds, Rossé, encore convient-il de ne pas en abuser.

        je note un certain relâchement dans ton besogneux trollage.

        tu t’éparpilles, tes récentes diatribes panafricanistes ne sont évidemment pas raccord avec le fantasme du schleuh ayant transfiguré sa pulsion de domination dans et un strict contrôle des papiers gras ( qu’ils exportent généralement pour traitement)

        bref, tu as définitivement raté ton but.

        Aussi l’efficacité et, pourquoi pas, un sursaut d’amour-propre devant ce naufrage lamentable, commanderait que tu petit-suicide ton compte. Et pourquoi pas pas réapparaître sous un nouvel avatar, à l’exemple de Bobo, le Flamoule-frit, tellement si caricaturalement Gelbe qu’il n’a pas pensé à modifier d’un iota ni sa trame argumentaire ni ses tics verbaux avant de devenir ‘Jan’ ou autre.

        Plus con qu’un Flamoutche, tu imagines l’implacable déchéance ?

        Alleye hein !

        • lgbtqi+ dit :

          Concernant l’imbécilité provocatrice de josé nous sommes bien d’accord.

          Mais vos insultes contre les Belges sont inacceptables.

          • Moi je m'en fous : je ne suis ni Belge ni Suisse, je suis normal. dit :

            C’est vrai : il y a aussi les Suisses
            « Parce que les Suisses et les Belges c’est les seuls qui ne savent pas qu’en fait c’est pareil »(Coluche).

      • Henri dit :

        bah si, la guerre de 14-18 , et techniquement, la guerre d’algérie

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Alors l’arrogance n’a pas de limite!!!! » Comme la constante connerie de vos posts « Mourad »

      • Killian dit :

        Je suppose que vous n’avez jamais ouvert un livre d’histoire.

      • Too dit :

        Il n’y a pas grand monde qui considère que l’opération Barkhane au Mali est une guerre, et encore moins qu’on l’a perdue…
        Foutre une branlée à des Jihadistes, c’est différent que d’occuper un pays. SI la France avait pris le controle du gouvernement et autre, et avait du abandonner suite à résistance et autre, oui on aurait perdu. La c’est clairement pas le cas. On a sauvé l’intégrité du Mali (il ne faut pas l’oublier, Tombouctou était tombé entre autre), et on est pas parti, on change juste le nom de l’opé.
        .
        .
        Et depuis 200 ans, la France à gagné beaucoup de guerre vous savez …
        Guerre Franco-Chinoise
        Guerre Franco-Malgache
        Guerre Franco-siamoise
        14-18
        39-45
        Guerre du Golfe
        Guerre civile Djiboutienne
        Guerre de Bosnie
        Kosovo
        Opération Licorne (si jamais vous comptez ca comme une guerre)
        J’en passe et des meilleures….

      • Eurafale dit :

        200 ans ? Rien que ça ? Vous avez la mémoire courte alors… Mais bon, avec des commentaires aussi ridicules que les vôtres (48h pour armer l’Allemagne et deux semaines pour concevoir une bombe nuke ? Soyons sérieux deux secondes) et votre haine anti-français, on voit bien que l’argumentation et la crédibilité sont deux notions qui ne s’appliquent pas à vous @José

      • Jérem dit :

        Se faire traiter d’arrogant par quelqu’un qui dit des choses aussi stupide et inculte est assez ironique.

      • Clément dit :

        Va dire ça à Gbagbo et Kadhafi.

        • Jose dit :

          Tirer sur Gbagbo c’est une guerre ??? Cela donne alors le degré de votre état d’esprit en France!!! Quand il s’agit de la Turquie, fuiez la queue entre les jambes et venez quémander l’aide de ‘Europe!!!

          • Olivier dit :

            Ne pas tirer à vue sur un navire n’appartenant pas à votre pays, ça n’est pas être lâche, c’est être responsable. Heureusement qu’avec une mentalité comme la vôtre, de petit caïd de rue, que dis-je, d’impasse, vous ne serez jamais en état de prendre la moindre décision de ce genre à un niveau national. Dans tous les cas, vous vous honoreriez à être moins partial, moins agressif, moins absurde. Bref, à être moins. Et à ouvrir un livre d’Histoire, tant qu’à faire. Le pire, c’est que vous obligez les honnêtes internautes à perdre leur temps à vous répondre quand vous dites des choses contrefactuelles, tant on sait bien qu’un mensonge, ressassé sans opposition, devient une vérité. Pathétique. M’enfin, il ne fallait pas espérer que ce blog échappe longtemps à l’armée de trolls pro-turcs probablement rétribués directement par la Sublime Porte.

      • gabdarras dit :

        Wenn, wie Sie behaupten, Frankreich in 200 Jahren keinen einzigen Krieg gewonnen hat, wie erklären Sie dann die Anwesenheit französischer Besatzungstruppen in Deutschland nach 1918 und 1945?
        Wie wurde das Kolonialreich aufgebaut? Was geschah auf der Krim im 19. Jahrhundert?
        Noch einmal, ich weiß, dass Sie kein Wort von dem verstehen werden, was ich schreibe, denn ich bin sicher, dass Sie kein Deutscher sind…

        • Sorensen dit :

          @José Incroyable, à chaque fois ils rappliquent et ce toujours plus fort. Ils sont persuadés qu’un truc comme la France existe.

          • Twisted dit :

            Hmmmm le doux fumet du ridicule. Malheureusement aucun pays n’existe ailleurs que dans la tête des hommes, et tous ses gens sont la preuve vivante que la France existe bel et bien

        • lgbtqi+ dit :

          Er ist kein Deutsch. Er ist unfähig zu antworten …

      • Mark 41 dit :

        Toi par contre, ça fait pas deux minutes que tu dis des conneries…

      • lgbtqi+ dit :

        c’est vraiment pathologique chez vous, pauvre José …

      • Piliph dit :

        D’où le silence de la presse, des institutions et de la population allemande lorsque quelques milliers de Maghrébins se sont permis « quelques privautés » (des viols, pour parler clairement) sur des femmes allemandes un certain jour de l’an, sur le territoire allemand, au coeur d’une grande ville allemande.

        Donc question « fuite devant l’ennemi maghrébin », vous feriez mieux de rester modestes, car ce soir-là, vous les Allemands (si vous êtes Allemand, ce dont je doute, mais jouons le jeu), avez atteint le comble de la lâcheté, individuelle comme collective et politique… Vous qui êtes si fier de votre « race » au point d’en avoir fait un pilier de votre identité et de votre stratégie, on pourrait vous demander le statut de tous les bâtards nés de cette bacchanale.

        Et au plan psychologique, on pourrait se demander si toutes vos critiques de la France et de son armée ne sont pas un exutoire à votre impuissance, dans tous les sens du terme.

        Continuez donc à venir vous « soulager » sur ce site, chacune de vos interventions est à interpréter comme un symptôme de l’impuissance allemande : faire travailler les vieillards octogénaires à emballer les achats de ménagères insatisfaites dans les supermarkets de Berlin, comme je l’ai vu personnellement, n’a jamais été un signe de puissance économique – plutôt une pseudo-puissance fondée sur la fabrication de bagnoles à la technologie centenaire, aux performances trafiquées, et dont le marché dépend entièrement d’un seul client étranger, la Chine, le tout grâce au bon vouloir d’un pays-atelier, la Turquie, et des travailleurs turcs en Allemagne qui vous tiennent par vos prothèses de burnes, comme l’a clairement montré votre attitude lors de la confrontation France/Turquie en Méditerranée. La « race des seigneurs » se prénomme José, demain ce sera Mehmet.

        • Jose dit :

          N’importe quoi, !!!le viol c’est tout les jours dans vos quartiers!!! Vous n’avez même pas le courage de le dire!!! Au moins en Allemagne on en parle et en France??? Silence radio…

          • Piliph dit :

            Tiens… On dirait que j’ai touché « les parties » sensibles…

          • Nauatg dit :

            Vous parlez de quoi?
            Fais nous rire.
            De toute façon un pays dont les horizons indépassables sont la bagnole et le foot est déjà fini. Vivre en Allemagne suffit a s en rendre compte.
            L’édifice repose sur des pieds d argile. Il n y a que l Euro pour vous sauver du pillage industriel de la France et de l Italie.
            Sortis des boîtes à roues vous êtes bons a rien.
            Votre défense en est l indicateur visible. C est tout.

        • lgbtqi+ dit :

          Köln / Cologne, la ville du viol massif durant la nuit de Noël.

          Pour le reste, je vous en prie, n’aidez pas ce pseudo-allemand dans son entreprise de zizanie entre la France et l’Allemagne.

          josé est soit un provocateur qui a tout intérêt à la désunion FR-DE soit un individu à la personnalité pathologique si ce n’est pire.

          Entrer dans son jeu tout comme alimenter le symptôme ne présente aucun bénéfice pour nous.

          • Piliph dit :

            Certes, lgbtqi, (c’est la première fois que je réponds à « José »)… mais parfois ça soulage…

      • olivier 15 dit :

        Osez José !!

      • EchoDelta dit :

        Vous êtes pathétique. La France n’est certainement pas parfaite dans ses préparations mais elle reste une puissance que peu de pays rêvent d’affronter ou pense affronter sans peur. Je ne dirais rien de l’Allemagne à ce sujet car elle est inexistante actuellement. Nous nous souvenons tous des mitrailleuses en bois les présentation OTAN…
        Et loin de nous en réjouir comme vous le faite à propos des déboires de la France, cela a plutôt tendance à nous affliger.
        L’Allemagne est incapable de nous donner un coup de main ou que nous soyons engagés. Elle est partie faire du tourisme au Sahel avant de découvrir qu’il y a du sable dans ces régions.
        C’est bien pour cela qu’elle n’a d’ailleurs aucune crédibilité à pouvoir diriger un programme d’armement si éloignée qu’elle du déploiement opérationnel des matériels. Alors je comprends que cela peut être frustrant pour un pays industrialisé d’avoir aucune légitimité mais c’est la triste réalité.
        De plus en matière de courage politique ou militaire l’Allemagne a fait une triste démonstration en aidant les USA à espionner aérospatiale devenu Airbus au détriment de la France et de son propre camp. Alors venir donner des leçons de ce côté, n’a aucune crédibilité encore une fois.
        L’Allemagne s’est considérablement enfoncée ces dernières années en refusant d’assumer son statut. Elle a certes essayer de se concentrer sur l’économie en ayant une seule idée en tête : prendre le leadership par tous les moyens sur la France, en voulant tuer de façon européenne tous les avantages économiques de la France (nucléaire, Energie, pétrole, etc.), mais elle laisse un champ de ruine économique en Europe et un déclassement qui commencent même à toucher l’Allemagne.
        A vouloir trop dominer elle s’affaiblit et affaiblit ses voisins. C’est triste et personne ne peut s’en réjouir.

      • Renard Gris dit :

        On à champion ! C’est sa il fuit tellement bien que leurs chef ce font butter les un après les autres … Tiens un peut de lecture: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_de_la_France#1958_%E2%80%93_actuel_:_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique

      • Valentin dit :

        Avant les inepties industrielles, voilà les fantasmes historiques. Puis-je rappeler qu’en 1918 la France a gagné une guerre face à un pays que vous semblez bien connaitre ?

      • cipal dit :

        Ferme là sale C…

      • :-) dit :

        Rassure toi, ta crédibilité à des limites et ta co….ries est sans limite.

      • Franz dit :

        L’arrogance, tu en parles en expert. Et à ce niveau de mensonge, je penses que tu dois te méfier même de ton reflet dans le miroir.

      • logan23 dit :

        Vous avez loupé beaucoup de cours d’histoire, face aux turcs (en Grèce) , aux russes (en Crimée), aux algériens, aux allemands en 18, aux soviétiques dans l’est de l’Europe et en Pologne, en Asie face à la Chine.

      • bzh29 dit :

        soit vous êtes payé pour dire vos betises soit vous êtes un grand malade masochiste qui prend son pied a provoquer pour se faire insulter

      • Titeuf dit :

        Soit disant Arrogance d’un côté, ignorance crasse de l’autre….
        Vous avez choisi votre camp a ce que je vois mister José.

      • Roberto dit :

        Comme pseudo allemand vous oubliez vite le  »diktat » de Versailles…a part les Britanniques et les US (et l’Italie) un des principaux pays était a l’ouest du Rhin qui d’ailleurs est devenu frontière. Et encore je vous casse pas les pieds avec des trucs comme la Guerre de Crimée ou la Guerre de Réunification Italienne, vu le niveau…

        Par contre l’histoire de l’Allemagne depuis 1871 est très interresante: comment perdre presque 40% de son territoire en quelques génerations, du jamais vu en Europe.

      • précision dit :

        Cher José, cela fait plusieurs posts que je vous lis. Je m’interroge; vous semblez peu aimer la France (ce qui est bien dommage) et beaucoup apprécier l’Allemagne (ce qui est à votre honneur). En ce cas, pourquoi vous intéressez-vous à ce site ? Le plaisir du débat? Si vous pronez l’humilité, je suis bien d’accord avec vous, mais -charité bien ordonnée…- il serait bon en ce cas de présenter des faits concrets ou des idées originales plutôt que des opinions, ne trouvez-vous pas?
        1821 ca remonte à loin quand même, cherchez, et vous trouverez sans peine des guerres « gagnées » par la France. Même si la notion de « victoire » à la guerre est quelque part assez douteuse. Quand à la « fuite », si elle n’a parfois rien d’honteux, cela ne me semble pas représenter fidèlement la mission que la France s’est donnée au Sahara en appui des états de la région depuis deux siècles.

        • Vinz dit :

          C’est un sarrois contrarié. Il ne supporte pas les cours de français obligatoires qui lui permettent d’aller sur les blogs mili intéressants.

      • précision dit :

        Je réalise que je viens de tomber d’une certaine façon dans le travers que je mentionnais: énoncer des affirmations discutables sans les étayer par des faits.
        Alors pour vous aider à trouver des victoires françaises, vous pouvez regarder ici:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_de_la_France

        Vous sous-entendiez peut être que la France n’a pas gagné de guerre « seule », ce serait exact sur ces dernières années, mais cela signifierait probablement que la France a l’intelligence d’agir de concert avec d’autres. Mais même ainsi vous trouverez sans peine des guerres gagnées par la France, seule, au cours du XIXe.

  6. Patatra dit :

    Nous savons que les Allemands ont une armée globalement inutilisée, donc qui va peut sur le terrain et donc qui n’a beaucoup d’occasion de faire du RETEX.
    Mais notre armée, qui est tout le contraire… Résisterait-elle ? Sommes-nous équipés pour ça ?

    • Vinz dit :

      Je dirais à première vue qu’on a pas grand chose pour détecter/identifier/verouiller ce genres de cibles – qui peuvent en outre se situer sur des spectres assez différents, entre le MALE, le drone tactique, la munition errante.

      Je pense que c’est la grosse cogitation du moment ; un système AA d’accompagnement du style amx-13 bitubes remis au goût du jour. Le brouillage c’est bien aussi, mais ça peut brouiller pour tout le monde.

  7. AirTattoo dit :

    Les drones turques n’ont pas de liaison satellite (pour le moment). Un simple brouillage radio ou un système de triangulation et une bonne frappe d’artillerie pour éliminer le contrôleur règle le sujet.

    Beaucoup de pays ne font aucun effort sur le brouillage tactique, sur un système de défense AA mobile et sur la détection mobile. Une erreur qui permet a du matériel simple avec une portée maximum a l’horizon de renverser une guerre.

  8. vno dit :

    Pas mal, mais un radar attire l’attention des moyens de guerre électronique. De plus, un essaim de drones programmé pour attaquer simultanément sur 360 degrés arrivera à atteindre le véhicule porteur du système par saturation.

    • Carin dit :

      @vno
      Et vous le programmez sur quelles coordonnées?
      Je vous dit ça, parce que un « véhicule » ça avance, recule, change de direction…etc…, et que votre drone ou munition rôdeuse ira pile là où vous l’avez programmé… et frappera durement… la planète.

      • Paddybus dit :

        Vous pouvez aussi le programmer sur de la reconnaissance d’objets, comme tous les véhicules souhaités… avec les progrès de ce domaine, on peut supposer que cela fonctionne…

      • Ako dit :

        Pas besoin de programmer des coordonnées précisément sur ces munitions « rôdeuses », c’est tout l’intérêt, on lui donne un secteur à la louche, elle s’y rend, fait un tour pour observer la zone et se jette sur ce qu’elle a trouvé de plus intéressant à la caméra thermique (il y a sans doute aussi une petite IA basique dedans qui sait faire la différence entre un T-55 et une vache, histoire de maximiser l’efficacité). Ou alors on peut aussi la déployer sur un secteur que l’on veut couvrir, où elle va agir comme une mine, et se jeter sur le premier véhicule pénétrant son secteur.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Moui. Pour saturer le lance grenades avec des drones, sachant que chaque grenade va mettre plusieurs drones hors de combat, il faudra mettre la dose….des milliers?

      • Clément dit :

        Surtout que les grenades airbust ont un très fort pouvoir de saturation. Et qu’on peut les tirer en rafale, et guider les tirs par lasers, avec du calcul informatique à la milliseconde pour faire des prévisions.

      • Piliph dit :

        Oui, essaim de quelques milliers, c’est ce que teste l’armée US.. et c’est la définition d’essaim (avec grande capacité d’autonomie, et même capacité IA d’intégrer qu’un drone voisin a déjà détruit une cible, qui ne sera donc pas attaquée de nouveau pour rien.
        Clausewitz nous avait averti : à un moment, la quantité devient qualité.
        Et ça marche dans les deux sens : la France a tellement négligé la défense anti-aérienne, qu’on peut dorénavant considérer qu’elle en est dépourvue au plan stratégique.

  9. nim dit :

    Pour l’instant les drones ont été employés contre des adversaires sans aviation. Contre un adversaire prêt et capable de frapper les centres de contrôle des drones, le résultat serait-il le même…

    • Carin dit :

      Votre suggestion devient très compliquée dès que l’on s’aperçoit qu’un centre de contrôle ça peut être une tablette et un émetteur radio qui peuvent se charger à bord de n’importe quel véhicule… cela ferait plusieurs émetteurs et « pilotes » pas trop loin du champ de bataille, mais très dispersés. La solution est le brouilleur de théâtre d’opération, qui actuellement n’a même pas besoin d’une très forte puissance, les turcs n’ayant aucun accès à un quelconque satellite. Quelques 2/3 km de portée suffisent , si le brouilleur est monté sur camion, pour interdire toute approche y compris pour les munitions rôdeuses qui sans liaison radio ne serait plus discriminante et frapperait indifféremment les positions amies comme ennemies.

    • Logos dit :

      pas de centre de controle …
      regardez ce qu a fait une « gentille » youtubeuse =
      https://youtu.be/JNfAhtCRtyE
      et imaginez les états qui ont des moyens un poil plus poussés, ce que, eux, arrivent déjà à faire.
      Maintenant, imaginons ce qui se passe si on a 48 drones qui volent en utilisant la programmation autonomes et qui cherchent une cible =
      par exemple https://youtu.be/b8yAWwAx1UM
      Vous, je sais pas, mais moi, je ne suis pas super optimiste…

      • Logos dit :

        https://youtu.be/5CaVhGTG8eA
        encore mieux comme explication de la gestion d un essaim autonome !

        • tschok dit :

          @Logos,

          Pas de vulnérabilité au brouillage du signal entre les drones et un centre de contrôle, puisque pas de signal.

          Mais signaux entre les drones pour le bon fonctionnement de leur programmation collaborative. C’est ce signal qu’il faut brouiller, ou mieux, hacker.

  10. HMX dit :

    Bel effort de transparence et d’honnêteté de la part de la Bundeswehr, toujours très prompte et lucide pour exposer ses faiblesses (stratégie à visée budgétaire, comme aux USA, ou spécificité culturelle ?).

    Dans tous les cas, il faut reconnaître que l’armée française, dans sa configuration actuelle, aurait elle aussi éprouvé les pires difficultés face à un opposant doté de drones armés, de munitions rôdeuses et de moyens anti-aériens qui auraient rendu inopérants nos moyens aériens. Cela vaut d’ailleurs pour toutes les armées au monde. l’usage massif des drones est un « game changer » (en bon français !).

    La mauvaise nouvelle, c’est que ce type de conflit est appelé à se multiplier. beaucoup de pays y travaillent. L’usage de drones offensifs en essaim, allant de plusieurs dizaines à plusieurs milliers de drones, va se généraliser, c’est inéluctable. Face à un essaim de ce type, nos fantassins, tout comme nos meilleurs et nos plus coûteux systèmes d’armes, pourraient se retrouver fort démunis. D’où l’urgence à développer nos propres essaims de drones, et surtout à développer des parades crédibles et à en doter massivement nos soldats, nos blindés, nos bases, nos navires…

    Les plus gros drones (comme le TB2 turc et autres appareils équivalents) peuvent aisément être contrés par des missiles sol-air déjà existants, à condition bien sûr qu’ils soient présents et disponibles en nombre suffisant sur le champ de bataille. En revanche, les « petits » drones type quadcopter, potentiellement bourrés d’explosifs, représentent une menace majeure contre laquelle nous tâtonnons. L’usage de munitions airbust, comme le système ARLAD dont il est fait mention, est une piste simple et intéressante, mais gare aux dommages collatéraux qui limiteront fortement les possibilités d’emploi, notamment en ville… les lasers de combat sont également une piste, mais leur gourmandise en électricité les réserve aux systèmes lourds (bateaux, peut être certains blindés…). On évoque aussi des drones « intercepteurs » mais il faudra pouvoir en déployer des quantités phénoménales en très peu de temps pour contrer une attaque en essaim. A ce stade, les systèmes à impulsion IEM semblent donc les plus pertinents pour contrer les essaims de petits drones adverses, la non-directivité de ce type d’arme étant justement un avantage face à de multiples petites cibles mobiles.

    • Électeur dit :

      Pour les Allemands, la solution est très simple : il faut sanctionner immédiatement le lieutenant-colonel Karl pour manquement au devoir de réserve. Alors leur problème sera réglé.
      C’est pourtant simple : il suffit de faire comme en Macronnie.

      • Slasher dit :

        Vous pouvez nous rappeler quel général français a été sanctionné pour avoir pointer des lacunes stratégiques ?(des vrais hein… pas un délire paranoïaque en nostlagie d’une France qui n’a jamais existé)

      • tschok dit :

        Moui, mais là le mec s’exprime pas sur un sujet de politique générale en essayant de se faire passer pour apolitique alors qu’il est d’extrême droite. Il s’exprime sur un sujet militaire et son orientation politique n’a pas d’importance.

        Faut pas tout confondre.

        Et il s’exprime dans le cadre de travaux qui émanent d’un institut qui relève de la Bundeswehr.

        On n’est pas dans la psyop manigancée par des activistes avec l’aide de journalistes d’extrême droite dans le but de faire un buzz.

        Tout ne se vaut pas, non plus.

  11. LEONARD dit :

    « Cependant, il est à noter que les Verts allemands, jusqu’alors opposés à l’armement des drones, ont évolué sur cette question. En effet, ces derniers se sont engagés, à une courte majorité, à acquérir des drones armés pour la Bundeswehr lors des débats portant sur le programme électoral qu’ils défendront lors des élections fédérales de septembre prochain… »

    Pas si simple:
    – Une motion portant sur l’achat de drones armés pour les forces armées allemandes a été rejetée,
    – Limitation d’utilisation à la protection des forces armées et des civils.

    Le SPD, lui, a aussi fait le RETEX d’Azebaïdjan et a lancé « un groupe de projet », pour décision à l’automne.

    • Sorensen dit :

      Oui mais cela passera, toute menaçante de ses renseignements la BND a depuis longtemps phagocyté et restructuré les Verts, qui de toute façon s’entendent bien avec la BUNDESWEHR. Il n’y a que Die Linke qui pose problème. Mais quelque chose me dit que cela ne va pas durer.
      L’élection potentiel des Verts ne sera un problème à rien. L’Allemagne aussi à son Etat-profond.

  12. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    difficile de ne pas mettre en lien l’achat par l’Ukraine de drones de combat et la réaction épidermique de la mafia poutinienne…

    • Patrick Sergeat dit :

      Je pense que les habitants du Donbass(avec déjà des milliers de morts civils sans compter les combatants) doivent en effet s’inquiéter,surtout que les armées privées des oligarques ukrainiens sont de moins en moins contrôlées par Kiev qui d’ailleurs a du mal à recruter pour l’armée nationale.

  13. philbeau dit :

    Bon , c’est vrai que les drones changent la donne localement pour les forces au contact . Après , vient un moment où il faut passer à la rétorsion plus massive . L’Azerbaïdjan , là …

    • Carin dit :

      @Philbeau
      Lorsque l’on sait que les Tornados qui ont représentés les chasseurs bombardiers de l’armée de l’air allemande, n’avaient jamais volé de nuit (les pilotes des Tornados ECR se sont aperçus que l’éclairage du tableau de bord les aveuglaient lorsqu’ils étaient à incirlik), on a une assez bonne idée de l’état de préparation de la bundeswers, de la à déployer de nombreuses batteries de missiles longue portée… il me vient comme un doute!
      Pour l’Allemagne la véritable armée, ce sont les américains présents chez eux, et les troupes OTAN (autant dire anglaises et françaises, puis dans un second cercle, italiennes, espagnoles) auxquelles les américains ne manqueraient pas de faire appel.

      • Carin dit :

        Et j’oubliais, j’espère que nous répondrons positivement à cet appel à la protection de nos amis allemands en leurs fournissant 2 « Gabriel » de renseignement.

    • tschok dit :

      Non, pas nécessairement les forces au contact.

      Les drones changent la donne aussi sur les arrières. Sur les forces pas au contact qui se croient à l’abri car loin du front. Or, les logiques de combat collaboratif disloque le front.

      Donc, toutes les fonction de support, appui ou commandement sont potentiellement « au contact » d’un drone qui soit va les frapper directement (drone armé, munition rôdeuse) soit va guider une attaque.

      Il n’y a plus de troupes au contact et pas au contact. Déjà qu’avec l’artillerie longue portée et la force aérienne la distinction avait tendance à s’estomper, mais là, c’est cuit.

  14. ScopeWizard dit :

    Ouais !

    Ouais ouais ouais……..

    Nous y serons bientôt…………

    Jeune , j’ espérais beaucoup de la technologie , l’ Homme semblait lui aussi vouloir évoluer dans un sens plus « bienveillant » donc tout ça prenait belle tournure et promettait d’ être un formidable binôme auquel j’ adhérais à fond !
    Mais à présent , vieux défraîchi et croulant , il m’ arrive autant de la craindre que de la fuir…….et pourtant , elle pourrait être si sympa la technologie…….mais vu que l’ Homme , son créateur , lui ne l’ est toujours pas…………….pourquoi et comment sa créature pourrait-elle l’ être ?

    D’ ailleurs , à propos de « sympa » , le dernier de la saga l’ est plutôt :
    https://www.youtube.com/watch?v=XU-QNqEIt5I

    De toute façon , et c’ est le plus terrible , à partir du moment où l’ une ou l’ autre puissance développe une arme ou un moyen technologique permettant par son seul avant-gardisme de lui conférer un avantage qui peut s’ avérer décisif , tu n’ as plus guère d’ autre choix que de prendre le train en marche et de t’ aligner , mais comme ce type de progrès n’ a pas encore atteint ses limites , forcément cette quête d’ une arme absolue ou d’ un arsenal guerrier conséquent espéré supérieur , jamais ne s’ arrête…………….

    Si seulement la mentalité humaine pouvait évoluer à la même vitesse , le danger serait bien moindre………….

  15. nikkospol dit :

    M’enfin, le bilan du conflit l’Azerbaïdjan vs l’Arménie c’est le déficit de renseignement de l’Arménie.
    Il est évident que la Volonté de Azerbaïdjan a été forte et constante, qu’ils se sont préparer à créer la surprise.

    Aprés les échanges technologistes ne sont pas faux.

    • BRIMAR dit :

      Un excès de confiance par rapport à leur dernier conflit, et un déficit d’investissement dans leur armée face à un pays producteur de pétrole qui ruminait sa défaite durant toutes ces années…

  16. Trent dit :

    je comprends pas pourquoi BMW ne fait pas des drones avec des moteurs diesel Volkswagen truqués ?
    Deutsche Qualität!

  17. Alex dit :

    Les armées européennes sont incapables de faire des guerres de haute intensité par manque de moyen , en quelques jours on manquerait de tous ( obus, missiles, munitions petit calibre) manques d’effectifs humains, de blindés, d’avion, artillerie, de transport lourd, aucune arme efficace de saturation de zone … Et oui le manque de défense sol-air est effrayant ( la France c’est 20 systèmes ( 12 crotales NG et 8 mamba)

    • blavan dit :

      @alex. Les armées européennes e sont pas là pour faire la guerre encore moins de haute intensité comme le prévoit notre futur chef d’état major , mais pour supporter notre industrie d’armement. Pour défendre l’UE, il y a la dissuasion nucléaire et L’OTAN. Contentons nous de vendre nos armes, les allemands le font très bien sans perdre leur temps dans des OPEX qui ne déboucheront sur aucune solution politique, mais qui amènent à la France que terrorisme et immigration.

      • Sinope dit :

        @ Blavan « Les armées européennes ne sont pas là pour faire la guerre » c’est un tort. L’arme nucléaire ne dissuade pas tous et l’OTAN, c’est à dire les américains ont la Chine sur les bras.

    • 341CGH dit :

      Alex, vous avez probablement raison.
      Mais j’observe chez beaucoup de commentateurs, ici et ailleurs, une regrettable tendance à confondre « haute intensité » et « haute technologie ».
      Ce n’est pourtant pas exactement la même chose.

      • tschok dit :

        Cela n’a rien à voir, en théorie du moins. Cependant les deux se rejoignent.

        Une guerre de haute intensité a pour effet de surconsommer la ressource militaire, ce que ne peuvent supporter nos armées d’échantillons. On cherche donc logiquement obtenir un avantage décisif par la haute technologie, ce qui a pour effet d’augmenter les coûts, donc d’intensifier la tendance à l’échantillonnage de la ressource militaire. C’est un cercle vicieux.

        Plus on recherche l’avantage technologique, moins on a d’armes, moins on a d’armes, moins on peut faire face à des combats de haute intensité, plus on recherche l’avantage technologique.

        Le but du jeu, maintenant, c’est de désamorcer ce cercle vicieux et le transformer en cercle vertueux, en évitant la fausse solution du retour aux armes primitives.

    • Ion 5 dit :

      Des mamba oui, m’ enfin va-t’on sacrifier un ou plusieurs Aster pour un drone turc à moteur de mobylette?
      De plus, le problème ne viendrait pas de nos missiles mais de la portée de nos radars. Tout turc qu’il est le Baryaktar est discret au niveau de la SER, quand à sa WESCAM elle est censée repérer les char par beau temps jusqu’à 80 km.
      A 20 km, on distinguerait à l’intérieur d’une voiture. Parait-il qu’ils en font la démonstration à leurs clients…
      Or, je suis loin d’être certain qu’un Arabel détecterait un Baryakar à cette distance.

      Bref, si ce qu’annoncent les turcs est vrai, on est mal, même avec missiles SA;

    • Mat49 dit :

      @ Alex bien vu dans l’ensemble. Pour l’armée de l’air je n’ai plus en tête le nombre de lanceurs mais c’est un tout petit plus que ce que vous dites car il y a une poignée de batterie d’Aster (6 au total mais elles ne sont sans doute pas toutes opérationnelles). Il y a pour l’armée de terre seulement quelques mistral sinon. Mais in fine cela ne changerait rien au résultat calamiteux pour nus si on affrontait une armée comme l’Azerbaidjan.

    • Twisted dit :

      Je me demande réellement à partir de quand l’AT a perdu sa capacité d’engagement dans la haute intensité… Je reste effaré par la rapidité de son délitement, quand on compare son état global en 1990 et en 2010

  18. E-Faystos dit :

    Un drone reste une arme tactique. Et je ne vois pas un Batyakar esquiver une rafale de 30 mm.
    Les mini drones explosifs ne devraient pas surpasser un blindage adapté à la « ferraille du champ de bataille ».
    Le problème, c’est l’infanterie qui opère à découvert. Donc des gazelles armées de miniguns serait un bouclier bienvenu.

    • HMX dit :

      Pas d’accord avec votre analyse du risque que font peser des petits drones (type quadcopter par exemple). Minimiser ce risque serait une grave erreur.
      Un minidrone bourré d’explosifs pourra aisément mettre hors de combat un blindé en détruisant ses optiques et moyens de communication (à défaut de percer son blindage), sans parler du fait qu’il pourra simultanément transmettre la position de sa cible à l’artillerie et/ou à d’autres drones, qui attaqueront à leur tour… un blindé pris dans l’essaim et qui aura subi 3, 4, 5 ou 10 attaques de ce type en quelques secondes sera aveugle et potentiellement immobilisé, en tout cas hors de combat, et attendant le coup de grâce…
      De même, un essaim de centaines ou de milliers de drones lancé depuis la côte ou depuis un autre navire pourrait également causer des dommages très importants sur les superstructures de n’importe quel navire de combat, même le plus puissant au monde, le mettant instantanément hors de combat et vulnérable à toute autre attaque « conventionnelle » qui ne manquerait pas d’arriver.
      Quant à l’infanterie, par définition très vulnérable, elle va en effet devoir apprendre à contrer cette menace des essaims de microdrones (et à mettre en œuvre ses propres essaims…), qui formeront un véritable champ de mine volant contre lequel toute tentative de passage en force sera vouée à l’échec.

      Ces quelques exemples constituent le genre de scénarios auxquels nos forces doivent activement se préparer. Ils ne relèvent pas du fantasme ou de la science fiction, les technologies existent et certains Etats (pas nécessairement des amis à nous…) ont depuis longtemps dépassé le stade des prototypes et démonstrateurs…

      Les « gazelles armées de miniguns » que vous évoquez ne sont sans doute pas l’outil le plus adapté pour tirer sur de petites cibles mobiles de quelques centaines de grammes, évoluant relativement près du sol. Bonjour les dégâts collatéraux en milieu urbain… des armes portatives (sur véhicules) à impulsion IEM semble davantage prometteuses pour faire le job. dans tous les cas, quelle que soit la ou les solutions retenues, même imparfaites, il est urgent d’en doter nos forces qui sont actuellement sans défense ou presque fasse à cette menace bien réelle.

      • E-Faystos dit :

        J’entends bien votre remarque.
        Et je la trouve recevable.
        C’est juste que demi s leur création, les chars d’assaut sont vulnérables aux moyens aériens et les hélicoptères, avec missiles dédiés, auraient dû être LA réponse aux vagues blindées du pacte de Varsovie.
        .
        Sauf que l’Union Soviétique avait tenté une parade en diffusant largement les armes anti-aérienne.
        L’anecdote est disponible via un ancien bises service de renseignement français, qui s’étonne du décalage entre la perception et la réalité… Même dans le milieu militaire, on aime pratiquer l’intox.
        .
        Mais heureusement, les navires de guerre sont de cibles autrement plus coriaces qu’un char avec leur brouilleurs, leurres et armes.
        Aussi pour un navire US, les CIWS sont parfaits pour traiter ce genre de menaces.
        La Marine Nationale attends un système similaire via les Narwhal.
        Et j’admets comme vous qu’en attendant… Ça craint.
        .
        Pour conclure, des équipements sont en test. Mais l’anti aérien léger reste une lacune.dans l’OTAN, car personne n’a vraiment compris l’intérêt avant le conflit.
        Mais tout le monde est ravi de pouvoir demander des lignes de crédit.

        • tschok dit :

          Rapidfire, pas Narwhal.

          Narwhal, c’est un affût téléopéré pour des canons de 20 mm et 30 mm, ou des mitrailleuses, pour des tirs de précision sur des cibles de surface mobiles, mais pas aussi rapides que celles que peuvent traiter les CIWS, qui ont une fonction C-DRAM, donc cibles aériennes véloces, petites, fusantes, chiantes.

          Narwhal, c’est pour taper dans la menace asymétrique, genre vedette suicide bourrée d’explosif, ou pour faire un tir de semonce proche du chalutier chinois qui fait mine de vous éperonner, pour être dissuasif, mais pas dans la cible, pour éviter l’incident diplomatique ou la montée des tensions.

          Les affûts téléopérés ont en principe un effet direct sur les canons de 20 et de 30: comme ils sont stabilisés vous avez soudainement la faculté de les utiliser pour réaliser un tir de précision à la limite de leur portée pratique, alors qu’avec un affût manuel vous hésitez à tirer, parce que ça peut partir à côté, et si vous tirez, vous ne mettez pas toujours dans la cible du premier coup, d’où gâchis de munitions.

      • Slasher dit :

        Où en sont ces armes dites à IEM ? Sont-elles opérationnelles ? Sont-elles testées ? Par qui ?

    • Vinz dit :

      « Et je ne vois pas un Batyakar esquiver une rafale de 30 mm. »

      Faudrait déjà le réperer et le suivre.

      • E-Faystos dit :

        Hélicoptère tigre. Jumelles. Casques à réalité augmentée.

        • Ion 5 dit :

          Le Tigre est loin d’avoir un plafond de 8 200 m, comme le Bayraktar. *
          Le TB-2 n’est pas si dangereux lui en tant que tel comme moyen de destruction*, ce sont ses capacités de désigner la cible à l’artillerie LRM à plusieurs dizaines de kilomètres qui en font un problème (par journée limpide).

          * pour l’utilisation des UMTAS ou des MAM il doit se rapprocher à moins de 8 km, ce qui le rend vulnérable à la DCA MODERNE (non pas des missiles des années 60-70) adverse.
          Effectivement pour contrer des drones du genre TB-2 ce seraient des avions du genre Tucano qui seraient les plus efficaces, y compris avec des pétoires de 7,5mm, largement suffisantes pour cette cible.

          • E-Faystos dit :

            Il est exact que le tigre n’a pas la.possibilité de voler au delà de 4,000 mètres. Mais reconnaissez qu’il y a drônes et drones: les uns volent comme des mini avions d’attaque au sol et les autres sont des modèles grand public de quadricoptères militarisés. Les uns d’attaques aux véhicules et piégés d’artillerie et les autres explosent contre des véhicules moyens et des transports.
            C’est pas les mêmes caractéristiques.
            Dans le premier cas, un missile anti aérien sera valable car. Malgré son prix, la munitions empèchera la destruction d’un véhicule lourd type CaESAr, ou d’un Griffon rempli de fantassins.
            Dan l’autre cas, une.couverture basse par canon devient pertinente .
            De toutes manières, malgré sa capacité, un Batyakar demande des infrastructures pour opérer et la grande erreur de. l’Occident fut de croire que la suprématie dans les airs réglerait tout .
            .
            Le seul tort de l’Arménie fut de croire que son pacte avec Vladimir Poutine suffirait.
            .

          • Ion 5 dit :

            @ E-Faystos
            Le pacte avec Vladimir POUTINE n’incluait pas le Haut-Karabagh, qui n’est officiellement ni reconnu par la Russie, ni même par l’Arménie elle même!!!!

            Le seul tort de l’Arménie, outre d’avoir mal lu le traité, est de pas avoir suffisamment préparé (échelonné) sa défense au SE du Haut Karabagh.

  19. Polymères dit :

    On aime toujours se faire peur pour justifier de l’investissement militaire.
    Mais qu’on soit critique ou non de l’armée allemande, cette dernière n’aurait pas été « vaincue » par l’armée azerbaïdjanaise en raisons de quelques drones et quelques munitions rôdeuses.
    L’Azerbaïdjan n’a pas noyé l’armée arménienne de munitions rôdeuses et de drones, elle a cependant exploitée comme souvent, la faiblesse de l’adversaire, c’est à dire d’attaquer là ou on ne l’attendait pas, c’est à dire par les airs.

    L’armée arménienne était ancrée dans une position défensive, confiant de ses lignes de défenses. Pour elle, l’ennemi ne disposant pas d’aviation sérieuse, était une menace « terrestre », les conflits du passé étant des « références » doctrinales (on ne peut pas s’empêcher de faire un parallèle avec la ligne Maginot dans une bien moindre envergure).
    La menace aérienne non prise en compte, une armée « statique » sans aucunes tactiques offensives, elle a finit par être impuissante face à un tir au pigeon de positions « connues » et dont quelques photos satellites (merci Israël je suppose) a facilité le plan d’action de Bakou couplé à une surprise militaire.
    Quand on dit que la meilleure défense c’est l’attaque, cela veut dire que tactiquement il est toujours très important d’avoir l’initiative et ne pas laisser l’ennemi faire ce qu’il veut.

    Ainsi si on veut être bête et con pour se placer dans la même situation que les arméniens, on se focalise juste sur l’aspect défensif en se disant « avec quoi je me protège contre cette menace? ». Sauf qu’il y a un contexte à prendre en compte, une doctrine.
    Dire que l’armée allemande aurait subit le même sort, simplement parce qu’on juge que sans moyens défensifs pour y faire face, c’est vouloir ignorer tous les aspects militaires. Agir d’une manière offensive au sol comme dans les airs, frapper dans la profondeur, c’est ce qui fait la différence.
    Le drone est une arme et le deviendra de plus en plus, il est naturellement important de s’en doter et de s’en défendre mais il ne faut pas non plus tomber dans le « piège » des images, car ça aussi, cela a joué, la guerre psychologique a été menée « en même temps » et a détruit le moral.
    Dernier élément à prendre en compte du côté azerbaïdjanais, l’usage de mercenaires a permis de supporter des pertes non impactantes auprès de l’opinion publique, utile pour continuer le combat quand les arméniens enterraient ses fils.
    La guerre ne repose pas seulement sur les forces en présences, le moral, la psychologie, l’envie, la propagande et un paquet d’autres choses y contribuent et sont parfois de plus grandes défaites que le combat en lui même.

    • sentinelle dit :

      Bravo exactement , je crois que certains ont un peu perdu de vue ce qu’est un conflit majeur face a des pays de 80 millions d’habitants hors arme nucléaire . Exemple offensive sur Berlin janvier 45 : 2190 avions, 1 million d’hommes,3200 chars , 10000 canons commandé par une kyrielle de Généraux aguerris par 4 ans de guerre uniquement pour le 1er front de Biélorussie mené par Joukov! L’Azerbaijan , l’Arménie n’existeraient pas une minute . L’action militaire doit être une dynamique en l’occurence on a vu aucune dynamique chez des arméniens manquant de tout et figés sur leur ligne.

    • Mat49 dit :

      @ Polymères c’est plus contrasté que ce que vous dites pour la dernière guerre Arménie/Azerbaidjan. Les attaques au nord et au centre du front ont peu progressé face à une ligne de défense placée en montagne sur un terrain facilitant la défense et gênant toute attaque mécanisée.

      C’est au sud que le front arméniens a craqué là où les défenses et le terrain étaient les plus faibles.

      Les drones/munitions rodeuses ont bien aidé les assaillants et harcelés efficacement les tentatives de contre attaque Arméniennes. Ils ont aussi servis à remettre au goût du jour l’artillerie sociétique ancienne des Azéris en la combinant à des drones d’observations qui ont permis des tirs précis grâce à un « complexe reconnaissance frappe » efficace et peu coûteux.

      Les allemands ne seraient pas en grande difficulté car ils adopteraient tel ou tel tactiques, ni uniquement parcequ’ils manquent de DCA, mais aussi et surtout en raison du caractère non opérationnel de leur armée.

      Dans une guerre s’il faut des mois à vos forces pour être prêtes et qu’elles sont minuscules et mal équipées c’est mal barré.

      Au final avant la guerre de 2020, les occidentaux avaient vis à vis des drones les mêmes préjugés que les français face au chars en 40: face à une défense appropriée ça ne passe pas. Oui, mais encore faut il l’avoir… d’où les propos de l’expart cité.

      • Vinz dit :

        Ils ont surtout bien ruiné les moyens dca arméniens, permettant à la dite aviation d’opérer plus tranquillement.

    • Twisted dit :

      Vous avez beau avoir la meilleure et la plus audacieuse doctrine du monde, si vos chars ne démarrent pas, vous perdez la guerre

  20. lxm dit :

    Pourtant les drones c’est vieux, on en usait même avant la guerre du vietnam; et les américains en ont fabriqué en masse après le 11 sept 2001; je n’ai pas vraiment compris pourquoi les européens n’ont pas voulu développer ce pan technologique avec toutes les nouvelles stratégies qui en découlaient; même sur ce forum, bien des gens se moquaient de moi quand j’évoquais les drones.

    Mais on les a vu entrer en action, dans la guerre précédente entre arméniens et azéris, avec des drones suicides contre l’artillerie et les tanks, puis encore la guerre suivante qui a vu la disparition du hautkarabagh, ils ne pouvaient pas dire qu’ils n’étaient pas au courant, ils ont eu le temps; on en a vu dans la guerre contre daech, avec des drones suicides porteurs de grenades en guerrila urbaine. On a vu en libye, en syrie, l’action de drones et, comme avec le développement de la chasse pour contrer les bombardiers, le même processus, de drones antidrones. Ce qui est dingue c’est qu’à notre époque où l’information va à toute vitesse qu’on ai un tel retard et que la Turquie soit si avancée avec un retour d’expérience phénoménale, elle qui a rendu caduc les meilleurs systèmes antiaériens au monde russes. Puis on continue avec le drone qui peut faire feu de son propre chef, le drone naval, certainement le drone sous-marin( si la turquie en développe des centaines ils interdisent la méditerranée).

    Toute la stratégie militaire est bouleversée, car le principe d’une charge suicidaire de 1ere ligne devient possible, les drones font le job d’avancer en essaim en dégommant tout sur leur passage quelles que soient leurs pertes, tel un énorme V, ou plutôt une flèche jusqu’au QG adverse, ce qui permet une offensive continuelle, jour et nuit, les drones se remplaçant. Vous pouvez saturer l’adversaire, l’entourer d’une barrière de drones qui va l’étouffer. Il n’y aurait bientôt plus besoin d’humains, un seul type pourrait contrôler une armée, l’intelligence artificielle s’occupant de toute la production et logistique des drones, et cette menace omniprésente dans le ciel, sur terre et en mer, controlant et épiant tout, terroriserait n’importe quel peuple.

    • sentinelle dit :

      Etrangement en Syrie les Turcs et leurs alliés islamistes ont essayé leur panoplie de drones contre les bases russes et résultat néant , mince !

      • Paul Bismuth dit :

        @ Sentinelle
        Les munitions rodeuses utilisées par les azéris sont israéliennes.
        L’Azerbaïdjan permettant à l’Etat hébreu d’espionner l’Iran à partir de son territoire.

  21. Moddus dit :

    Je reste sceptique sur ce genre de conclusion. Oui les drones représenteront une menace de plus en plus importantes. Cependant, je ne doute pas que l’aviation allemande prenne très rapidement le pas sur l’aviation Azeri. Or, une fois la maîtrise du ciel assuré, les zones stratégiques pour les drones seraient assurément détruite assez vite : aérodrome, site de contrôle, site de maintenance,…
    La doctrine occidentale mise avant tout sur la maîtrise du ciel, ce qui facilite grandement les opérations au sol derrière.

    D’autre part, rappelons qu’une grande majorité de ces pays ne peuvent pas produire eux même ces drones, donc une fois le stock épuisé, la situation revient « à la normale ». Parce que la première mesure prise par l’Allemagne dans ce cas de figure sera de rendre l’accès à l’Azerbaïdjan très compliqué pour éviter les livraisons d’armes.

    • Mat49 dit :

      @Moddus il faudrait des mois à l’aviation Allemande pour être opérationnelle. Pareil pour ce qui reste de la Heer. Donc si l’Allemagne a 24h de préavis elle est cuite.

    • HMX dit :

      Dans le scénario purement fictif de conflit évoqué (Allemagne/Azebaïdjan), et histoire de donner un peu de piquant à votre récit,on peut précisément penser que l’aviation allemande et ses bases aurait été la cible prioritaire des drones et munitions rôdeuses dès les premières heures de ce conflit… une fois l’aviation allemande clouée au sol, plus d’appui aérien, et une armée de terre allemande « à poil » et exposée aux coups venant des drones et de l’artillerie, comme au Haut Karrabagh… c’est probablement le résultat auquel sont parvenus les experts allemands de la Bundeswehr qui ont rédigé ce rapport.
      Le scénario est donc fictif, mais la menace est très réelle…

  22. Auguste dit :

    Cela m’a tout l’air d’un appel à la défense de la patrie.Ceux qui se plaignent à longueur de temps de la faiblesse de l’armée allemande, vont peut-être changer d’avis quand elle va repiquer au truc.J’entends déjà les cris au loup.

    • Momo dit :

      La remarque n’est pas fausse mais avec un détail qui ne vous échappe peut-être pas: l’allemagne préfère se voiler la face plutôt que réagir. Ce n’est pas un rapport de la bundeswehr qui va rien changer, la population est à un tel niveau de haine des militaires, alimentée sans interruption depuis 45 par plusieurs canaux, que personne ou presque n’en tiendra compte.
      En réalité, dans les faits.
      La seule chose qui compte c’est le parapluie US, même si hypocritement on crache en parole sur les nukes.

      Alors vous allez attendre longtemps les loups que vous entendez déjà (mais c’était du second degré) ;0)

    • Vinz dit :

      Vous inquiétez pas, le Bundestag veille scrupuleusement à ce que l’outil soit le plus inefficace et inoffensif possible. Ca se terminerait en Iena et non en Sedan.

  23. Durandal dit :

    Et c’est pour cette raison que les bateaux trop proches des cotes sont TRÈS vulnérables. Il y a quelque temps, je disais ici que les Iraniens pouvaient facilement couler un pote avions dans le golf. Et bien évidemment les Turcs en méditerrané oriental…

    • Royal Marine dit :

      Oui… Sauf que simplement toucher un porte-avions moderne, ce n’est pas si facile… En couler un: chapeau!
      Autour d’un PA, vous avez de nombreux bateaux d’escorte spécialisés et très puissants… Puis, le dernier rideau di PA lui-même…
      Beaucoup ont essayé… Et tous ont raté depuis 1945…
      Maintenant, c’est vous qui voyez…
      P.S.: Un bateau est rarement « près de la côte »…
      Il est difficilement détectable, et difficile à pister, c’est ce qu’on appelle le don d’ubiquité.
      Le détroit d’Ormuz est plus large que vous ne pensez, et avant de faire passer un GAN dans celui-ci, en cas de fortes tensions, où de risques de guerre, la côte iranienne serait « durement traitée ».
      Enfin, un GAN en Méditerranée orientale, il faut le localiser, le cibler et l’agresser. C’est grand Medor!

      • Durandal dit :

        -Nous ne sommes plus en 1945, en 45 la meilleure défense d’un porte-avions est de ne pas être détecté, aujourd’hui, ils sont traqués en permanence. en 45 un porte avions trouvé est un porte-avions coulé.

        -L’escorte des porte-avions n’est pas faite pour gérer des nuées de drones, et drones suicides. Et quand vous faites le calcul du coût d’un PA et son parc aérien 10 à 20 milliards de $ et 200 drones suicides Harop par exemple, la balance penche très largement en la faveur des drones… Sur une attaque massive, les bateaux d’escortes devront également gérer leurs avaries surtout contre des harops qui vise les radars en 1er lieu (SEAD). Vous devez comprendre aussi que s’il y a des drones volants, les drones suicides sous-marin s’ils n’existent pas déjà existeront très bientôt et en masse, et la nous parlons de torpilles télé-opérés avec donc une charge militaire bien plus importante.
        – Ormuz, c’était ma zone de patrouille, je connais un peu… Et rien que pour rentrer dans le golf, vous devez passer à proximité de Bandar Abbas… Seulement 33 km de cote à cote.

        Et j’insiste, aujourd’hui un porte-avion est détecté en permanence.
        Pour l’agresser comme vous dites, il faut bien évidemment qu’il s’approche des cotes. Si l’Harop a une portée théorique de 1000 km, je doute qu’ils l’utilisent a plus de 200 Km et encore une fois si aujourd’hui la portée reste un problème pour les drones, demain ce ne sera plus le cas, il est donc préférable d’anticiper.

        – Demain c’est la fin des sous marin qui tireront des torpilles au periscope, ils tele-operons leurs drones torpilles de loin hors de portée des sonars.

        -Si je suis iranien, je vais mouiller des drones torpilles au large de Bandar Abbas, mais toujours dans les eaux iraniennes et la, pas de danger de perdre un autre Koursk, je vais bien évidemment utiliser des torpilles a supercavitation comme la Hood de fabrication local… Je n’ai bien évidemment pas hâte de voir le résulta, mais je sais qu’un GAN n’a aucune chance.

  24. BPCs dit :

    La proposition de munition rodeuse de MBDA UK, le Fireshadow était quasi-prête à être déployée en A-Stan quand, par un de ces revers auxquels le budget britannique est habitué, le programme a été annulé … en 2012, il y a presque 10 ans…

  25. Jollyexcalibur dit :

    Comme quoi les peuples de montagne comme la Suisse, bien équipés peuvent venir à bout de n’importe quelle armée. Et plus quand on voit l’équipement américain face aux afghans , ou même leurs bombes de 8 tonne et leurs forces spéciales n’ont jamais pu en venir à bout.

  26. Gracchus_ dit :

    Tout ceci est très exagéré, on est à la limite de l’escroquerie intellectuelle…. comment se seraient comportés les drones azéris contre les 140 eurofighters de l’armée allemande, ils auraient lancé leurs contre mesures contre des nuées de missiles IRIS ?…. Les azéris auraient contre-attaqué avec leurs 30 avions de chasse des années 80 ?

    • Mat49 dit :

      @ Grachus il faudrait des mois à l’aviation Allemande pour être opérationnelle. Pareil pour ce qui reste de la Heer. Donc si l’Allemagne a 24h de préavis elle est cuite.

    • HMX dit :

      Retournons la question : comment se serait comportée l’armée allemande face à une nuée de munitions rôdeuses et de mini drones ciblant prioritairement ses bases aériennes dès les premières heures du conflit ?… les 140 Eurofighters sont des intercepteurs, ils ne sont clairement pas conçus pour engager des cibles si petites évoluant près du sol. L’armée allemande étant (comme presque toutes les forces occidentales) dépourvues de moyens anti-aériens adaptés pour traiter ce type de menace, il y a fort à parier que l’aviation aurait rapidement été détruite au sol, dans ses bases… je vous laisse écrire la suite de ce scénario purement fictif et improbable, mais qui a le mérite d’ouvrir les yeux sur le concept d’emploi des drones et le risque bien réel qu’ils représentent pour nos forces.

      • Gracchus_ dit :

        Je vous réponds à vous mais il s’agit d’une réponse collective, tout le monde semblant trouver le scénario d’une armée allemande aplatie par les azéris crédibles. Le TB2, drone phare de l’armée turque, a une portée de…. 150 km. Dans un scénario purement fictif ils pourraient atteindre une base allemande au mieux, en partant d »une frontière fictive. Par la suite les drones auront à gérer Et vous pensez sérieusement qu’un drone est en capacité de délivrer des armements capables de pénétrer une base aérienne protégée ?
        Par ailleurs je n’ai aucun doute sur la capacité d’un chasseur à engager une cible volante de 12 mètres d’envergure. Clairement, on joue ici à se faire peur pour obtenir des crédits. La cause est noble mais l’analyse doit être prise avec d’énormes pincettes.

    • olivier 15 dit :

      Parce que pour vous les 140 sont dispo? Pilotes expérimentés? Redescendez un peu…..

  27. Jollyexcalibur dit :

    C’est vrai y a pas de mafia en Ukraine… Quelle rigolade la position de certains persuadé que tout ce qui est côté Otan ou pro Europe est blanc comme neige….

  28. Slasher dit :

    « les forces arméniennes passaient pour être plus efficaces que leurs adversaires »
    Euh… pour qui ? L’Azerbaïdjan tourne autour de la 64è place en matière de puissance militaire alors que l’Arménie est plutôt autour de la 100è place. Mais qu’espérait-ils ?

    • lxm dit :

      Sur le papier, on avait déjà un rapport de 3 contre 1 en faveur des azéris, avant même de prendre en compte les drones.
      Et les drones suicides avaient déjà été utilisés plusieurs années auparavant, lors d’acrochages antérieurs à cette guerre. Tout était déjà là, il n’y avait pas de surprise juste de l’aveuglement face à la réalité.

  29. matt dit :

    la décadence est la et elle est contagieuse…

  30. Michel dit :

    La capacité de L’AAE française aurait probablement cassée la majorité des centres de contrôle et de commandement avec des missiles de croisière en profondeur et à distance de sécurité….
    Et beaucoup ici oubli que la puissance aérienne française est d’un tout autre niveau que l’équivalent Allemand….

    • Durandal dit :

      les centres de controles comme vous dites, c’est un véhicule léger, mobile!!!

  31. Nexterience dit :

    Il semble que les allemands ne possèdent pas de radar Giraffe contrairement à la France et beaucoup de pays.
    Cela peut expliquer beaucoup.

  32. ULYSSE dit :

    la lutte contre les drones conforte également l’usage de l’artillerie longue portée…..pour détruire les lanceurs de drones, plutôt que les drones. Donc tryptique habituel: aviation – missiles sol sol longue portée – artillerie auquel s’ajoute l’emploi également de munitions rodeuses,en prévention ou en contre feu.

  33. ULYSSE dit :

    il n’empeche que le situation français est sans doute pire que la situation allemande. l’AT ne dispose en effet pour sa défense AA courte portée que de missiles MISTRAL montés sur tripode et servis manuellement, avec désignation à vue … L’accompagnement des chars de combat est praticulièrement déficiente de ce point de vue (absence de protection, mobilité insuffisante). Dans le Haut-Karabakh les muntions rodeuses ont fait un carnage des chars de combat adverses. A noter que le projet MFP US prévoit une couveruree radar à 360 dégrés permamente (4 radars plaque disposés sur le chassis) et une capacité de tir en mouvement. il manque manifestation à nos LECLERC un char d’accompagnement pour lutter contre les drones et nettoyer l’espace proche de la menace des missiles anti- chars. A court terme un véhicule blindé avec un 40 CTA, une optronique appropriée et beaucoup de munitions pourrait faire à peu près l’affaire. A moyen terme le laser paraît l’arme la plus appropriée.

  34. Rapha dit :

    @ zigomar17
    Votre dernière remarque donne à réfléchir. Ce pourrait même être un sujet de bac.

  35. Charles dit :

    Les allemands ont une capacité d’adaptation technologique qui dépasse grandement celle des azerbaïdjanais! Ils s’adapteraient rapidement aux surprises et leurs économies leurs donneraient de quoi vaincre

    • Mat49 dit :

      @ Charles il faudrait des mois à l’aviation Allemande pour être opérationnelle. Pareil pour ce qui reste de la Heer. Donc si l’Allemagne a 24h de préavis elle est cuite.

  36. Wolff dit :

    Les allemands (rheinmetall) développe avec Oerlikon (suisse) le sky ranger pour la défense aérienne à courte portée. Utile pour protéger les troupes au contact. La tourelle 35mm peut avoir un double approvisionnement airbust ou obus perforant. C est un mixte très intéressant. Démonstration ici
    https://youtu.be/h3zhkpVsn28

  37. Frede6 dit :

    J’ai regardé la video de la STAT et j’ai esquissé un sourire…

    Un ZSU 23-4 avec des mistral en version moderne pour accompagner chaque section/peloton
    +
    Un pantsir 40 mm + Mica VL au niveau supérieur
    =
    Problème est réglé.

    Il faut juste dire au futur CEMA qu’il est bien gentil de parler haute intensité mais la cohérence voudrait que des arbitrages
    soient pris… ex: Stopper net la gabegie SCORPION ? Réorienter une partie des crédits sans attendre vers du chenillé ? De défense AA (pas géré par l’AdVV)?…

    Il ne m’appartient de pas de juger si on va vers de la haute intensité ou pas, mais l’AdT est en train de se structurer pour les 30 prochaines années pour faire la guerre d’Afghanistan…

    Note: j’imagine que notre collègue allemand la joue alarmiste pour gagner quelques arbitrages budgétaires, on ne peut pas lui donner tord.

    • Thierry dit :

      Oubliez les ZSU, les russes ont aujourd’hui le BMPT Terminator II avec 4 lanceurs de missile ATAKA-T (anti tank ou anti-avion), un bitube de 30MM avec 850 coups, deux lance grenades de 30MM avec 600 coups et une mitrailleuse 7,62 avec 2000 coups. Inclu vision thermique, radar de poursuite, etc.
      Ils sont en train de développer les munitions airburst mais contre l’infanterie, leur engin s’il est redoutable contre les avions et hélicos à basse altitude, ne peut pas grand chose contre les drones léger., comme pour les avions de chasse leur radar de poursuite est conçu avec une discrimination pour éliminer les échos trop petit (faute de quoi il y aurait un millier d’échos en permanence…) et donc contre les petits drones il faudrait tirer à vue en mode manuel ce qui est beaucoup moins efficace.

      petite parenthèse sur le canon de 40MM qui équipe certains blindés français léger mais inapte au tir anti-aérien, une stupidité d’économie budgétaire sans nom, il n’a même pas l’élévation nécessaire, résultat il faut payer bien plus cher pour développer un autre système spécifique.

      La politique de réduction des coûts dans toute son anormalité, ruineuse pour le contribuable.

    • Frede6 dit :

      @Thierry
      Sympa le gadget ! Pas sur qu’il soit optimisé AA malgré la nouvelle version du missile mais ca peut dissuader 😉

      Pour la détection et la conduite de tir pourquoi pas un truc du genre PASEO de Safran en plus du radar. De mémoire cela fait de la veille et du tracking optique/IR à 360.

      Bon il ne faut pas rêver 50T sur chenilles, pas près de voir ça en France !

  38. du_v1 dit :

    Attention tout de même, il s’agissait d’un conflit « sous le seuil ». La zone était complètement saturé de défense anti-aerienne Russe, Turc et sans doute iranienne. Les Armeniens n’ont pas osé sortir leurs su-25 de craintes d’une signature politique trop forte. Du coup, pas de bombardements possible.
    Je vois mal l’armée de terre française faire mieux sans la domination aerienne de l’armée de l’air dont elle dispose sur tous les théâtres ou elle est intervenu depuis un bon moment…

  39. Plusdepognon dit :

    Cela tombe bien, l’Azerbaïdjan n’est pas le voisin de l’Allemagne.

    C’est l’heure de demander des crédits…
    https://www.euractiv.fr/section/politique/news/lotan-serait-mal-preparee-en-cas-de-guerre-de-grande-ampleur/

  40. Alex I dit :

    HOULA !!!! Attention. Les militaire allemands ont tout intérêt à dire cela….. Recherche de budget oblige. Mais il ne faut pas confondre deux théâtres d’opération. Serte l’armées allemande est inutilisé mais elle n’a pas le même format. Si l’armée de l’air allemande trouve les bases de drone et mène des bombardement (oui je sait ils ont un faible tôt de dispo), pas sur que l’Azerbaïdjan airait eu les moyens de déployer ces drones aussi tranquillement. De plus l’armée allemand à plus de moyens niveau force spécial, ils s’en serait servi pour des opération de sabotage. Bref je ne contredit pas cet article mais je dit juste qu’il faux bien prendre en conte toutes les nuances qui font que le conflit hypothétique entre eux aurait été très différent je pense sans parier sur l’issus.

    • Momo dit :

      Vous faites preuve de bon sens.
      Mais cela n’est pas méchant de faire un peu de fiction tout en comprenant et approuvant les méritoires efforts de la bundeswehr d’essayer de survivre.
      Ce n’est pas gagné. Il y a peu un zozo du forum se félicitait que l’armée allemande allait contribuer au PIB du pays… En attendant sans doute sa transformation en chaine d’enseigne pour réparer les berlines. ^^
      On a atteint là le fond de la vision du rôle de l’armée, dans un pays pourtant trés exposé mais aveuglé.

    • Piliph dit :

      « Si l’armée de l’air allemande trouve les bases de drone … »
      Quelles bases? Les petits drones (et même les moyens) sont largués par dizaines/centaines à partir de semi-remorques facilement camouflés en camion civil. Leur objectif général a été programmé, et la suite, y compris la poursuite d’une cible mobile, est affaire d’IA.
      Tant que les drones étaient l’affaire des aviateurs des armées de l’air, c’était des avions sans les pilotes : gros, plein de contraintes, dont des pistes, des bases, une logistique, un pilotage depuis le sol, etc. Puis c’est passé entre les mains de gens intelligents – à savoir pas de gens qui se devaient de défendre mordicus l’aviation pilotée.
      Et là le drone a pris son envol, en se libérant justement de la tradition « aviation militaire », et contre la résistance des aviateurs – l’esprit de corps, j’ai l’air d’attaquer les aviateurs, mais tout métier, toute corporation civile ou militaire réagit comme ça face à l’innovation, mais disons que certains sont plus doués que d’autres…
      Le drone est devenu léger, autonome, bon marché, et surtout s’est multiplié pour contourner les DCA (dont le « A » signifie « avion » et non drone). L’IA fait le reste, l’effet total d’un essaim de quelques milliers de drones légers étant supérieur à celui d’un avion de poids équivalent, sans en avoir ni le coût, ni les faiblesses dont la vulnérabilité aux DCA modernes.
      Sous le même nom de drone, on a deux objets (au moins) :

      – un avion avec un pilote qui reste au sol, sorte de gadget permettant – c’est pas mal – d’éviter des pilotes prisonniers de l’ennemi quand l’avion est abattu – souvenez-vous de l’impact politique de ces deux aviateurs français capturés par les Serbes pendant une des guerres des Balkans (bon, ça nous arrangeait bien, les Serbes sont nos amis historiques, pas les Croates ou Bosniaques musulmans, toujours du côté des allemands/nazis). L’avion sans pilote à bord, ça date des débuts de l’aviation, ça a quelques avantages et beaucoup d’inconvénients. Exit, mais ça a servi aux armées de l’air de garder la main et de retarder le plus possible, surtout en France, l’émergence de la vraie nouveauté :

      `- une arme « nouvelle » dès lors que ce n’est plus un avion justement, et que ça peut se coupler avec la fabrication de masse bon marché et l’intelligence artificielle ou ce qui s’en approche, donc se concevoir par groupe de plusieurs milliers : l’essaim, ou swarm en anglais, plus proche de la « rafale intelligente de balles intelligente » que de l’avion sans pilote. Certes, l’avion même sans pilote à bord, reste utile, comme observateur ou comme bombardier de cible mal défendue (comme chasseur, on repassera). Mais l’arme nouvelle, c’est l’essaim de petits drones « intelligents ». Ne pas négliger néanmoins l’usage que peut en faire le petit groupe insurrectionnel ou terroriste, depuis sa tour de banlieue, avec rien que du matos acheté sur amazon et avec un BTS d’électronique… Mais là n’est pas le sujet, qui est son usage en guerre contre un adversaire quasi-symétrique et surtout supposé inférieur par un groupe de galonnés dégénérés par la consanguinité.

  41. Bob dit :

    Si le matériel du Tsarat de la poutine se prend des raclées, c’est normal mais la France ne fera rien en matière AA et anti-drones jusqu’au moment où un équipage de la chèvre du Leclerc se fera dézinguer.

  42. Henri dit :

    Curieux qu’une bonne mitrailleuse – type CIWS Phalanx – avec sa conduite de tir radar ne puisse pas éliminer ces drones ???

    • Vinz dit :

      Je pense côté armement que la martingale c’est effectivement dans l’airbust. Ensuite il faut trouver le calibre compatible avec ces munitions, et une portée utile suffisante.

      Le gros problème c’est la détection et le suivi, en première ligne ; et il est clair qu’il faille des moyens de lutte régimentaires.

  43. Thierry dit :

    A ce jour l’armée française est autant dans les choux que l’armée allemande en sous estimant les capacités des drones et au résultat on n’a qu’une toute petite poignée de drone, à peine un échantillon. Entre ça et rien c’est pareil.

    Quand au système anti-drone présenté dans la vidéo, très utile certes, mais ça ne remplace pas les capacités offensives des drones, il ne faut pas seulement s’en protéger mais aussi pouvoir en lancer sur l’adversaire.

    Le système airburst me fait penser au système Bofors 40mm de la seconde guère mondiale, en moins encombrant et plus automatique, mais c’est le même principe, un barrage de munitions qui explosent en l’air, pour autant malgré son efficacité redoutable il en fallait un grand nombre pour arrêter les avions adverses qui attaquaient en vague ou seul en kamikaze.

    Et là encore je crains fort qu’on n’en dispose que d’un échantillon trop faible comme pour tout le reste et qu’un essaim de drone arrive à traverser ce barrage trop peu dense.

  44. ONERESQUE dit :

    A l’époque du summum climax de la guerre froide (1978-1985), le conflit haute intensité avait dicté sa loi et les scenarii de développement du corps de bataille impliquaient que les chars OTAN, AMX-30B2, Leopard 1, M1-A1 et Chieftain + leurs VAB et M116-118 d’accompagnement devraient invariablement faire face à des vagues ground strike rase-mottes de SU-24 Fencer et Su-25 Frogfoot + des MiG 19 & 23 sacrificiels…..D’Où , d’où les bataillons et les régiments flanqués de ROLAND, de CHAPPARAL, de bi-tubes de 25 mm et d’autres combinaisons du genre……La chute définitive de l’URSS Décembre 1991 et le relais Ben Laden, Irak-Iran ont éloigné fort mal à propos les EMA de ces scenarii qui, en fait, ont TOUJOURS été prévalents en mode non-dit sous-jacent dans les guerres symétriques potentielles….n’en veux pour preuve que l’ US AIR FORCE a gardé jalousement ses A-10 Warthog blindés et que les russes ont toujours giclé des floppées maousses de MIL26 et Ka50 bourrés de missiles en flanquage des Su-25…..DONC, l’état apocalyptique 2021 du SHORAD OTAN, c’est la conséquence de X abandons 1990-2020 en rase-campagne…Un dénudage STUPIDE de l’AA SR OTAN d’accompagnement des corps de bataille sur champ qui a mené maintenant à CET ÉTAT CATASTROPHIQUE…Le roi occidental est en caleçon, prêt à se faire étriller en beauté….D’autant plus CRITIQUE que les drones et les munitions rôdeuses sont, de plus, des menaces paradoxales à traiter, car ces vecteurs sont à la fois plus lents et plus furtifs, plus proches ou plus éloignés, plus petits ou plus nombreux que les strikeplanes en rase-mottes, donc à la fois plus VULNÉRABLES et moins vulnérables…….CE QUI POSE UN CHALLENGE……Créer un SHORAD de 1km à 20 km de portée, capable de pister du minuscule, de répondre à de la saturation d’essaim, de réagir à des intrusions de secteur de dernier seuil….TOUT EN VISANT les VECTEURS de lancement…..EN SOMME……IRON DOME + GOALKEEPER PHALANX + CROTALE VT1 + LASER…..coton mais effectivement nécessaire car la techno Turque a éminemment prouvé que l’on pouvait maintenant dégommer des corps d’armée sans sourciller avec des moyens loin d’être exorbitants

  45. Aramis dit :

    Ils ne seraient pas les seuls…

  46. John dit :

    Le titre est tellement trompeur…
    Le rapport parle spécifiquement de la capacité à se protéger des nouveaux types de systèmes d’armes utilisés. Et pour cela, la majorité des nations n’ont pas les armements nécessaires. Les drones se sont développés plus rapidement que les systèmes de défense, et il se trouve que bcp de nations relativement « faibles » militairement ont réussi à se fournir pour peu d’investissements.

    Mais dans la réalité, si l’Allemagne était attaquée, la réplique serait d’une autre ampleur que celle de l’Arménie. Se focaliser sur la capacité à se défendre face à un seul système d’arme n’a pas le moindre sens.

  47. basstemp dit :

    En tout cas, ce n’est pas non plus la France qui pourra espérer faire face avec ses mistrals a 300 000e l’unité si on veut pouvoir intervenir sur les futurs théatres qui ne manqueront pas d’arriver notamment au moyen-orient …

    Et il est clair que le programme Scorpion a une énorme faiblesse a ce propos ou manifestement, y a pas grand chose de prévu !

    Quid du Jaguar a ce propos concernant l’AA ?

    A l’avenir, un engin blindé portant un laser spécialisé serait la meilleure option, mais de toute évidence, c’est pas au programme

  48. Gregoire45 dit :

    Certes, nous aimons bien nous moquer des faibles capacités militaires actuelles de l’Allemagne et de son armée qui n’est pas digne d’un pays européen développé, mais il ne faut pas non plus exagéré.

    N’importe quelle armée avec une armée de l’air à moitié sérieuse aurait eu le dessus sur l’Azerbaidjan. Les chasseurs abattent facilement les drones sans risque et les bombardements de cibles au sol limitent les capacités d’envoi de drones.

    Concernant les drones turques, ils n’ont pas réussi a repousser l’armée syrienne, et les turques ont du s’installer physiquement parce que leurs proxy se faisaient balayer malgré l’appui des drones.

    • Aramis dit :

      @ Grégoir45 l’armée allemande n’étant pas opérationnelle elle ne pourrait pas faire face. Et on voit mal pourquoi une armée de l’air sérieuse viendrait forcément à bout seule de l’Azerbaidjan. Ni comment des aviosn pourrait repérer et abattre un essain de munitions rodeuses.

  49. Bob dit :

    La taille des armées n’est pas comparable donc non, l’Allemagne aurait écrasé l’Azerbaïdjan avec des pertes certes mais elles auraient pris Bakou facile. Néanmoins, elles auraient eu des pertes mais il y aurait eu en plus des pertes par drones et munitions vagabondes, une domination aérienne allemande qui aurait bombardé les centres de commandements azéris donc les munitions vagabondes et drones sont déterminants face à un adversaire de même taille ou bien en infériorité matériel ou numérique.
    Cela n’empêche pas de vouloir améliorer la défense AA et la lutte anti-drones.

    • Aramis dit :

      @Bob les allemands galèrent à mettre sur pied quelques bataillons. Donc leur armée est incapable de se battre sous court préavis. Notamment leur aviation comlètement déliquescente.

  50. Raymond75 dit :

    Alors moi je suis pour les bombes nucléaires rôdeuses permanentes et complètement autonomes … selon l’algorithme conçu par un humain ! Il est temps d’anéantir l’espèce humaine, qui malgré tous les massacres depuis des milliers d’années continue à se développer.

    • E-Faystos dit :

      Une correction de taille: seuls les pays PAUVRES se développent.
      Les autres vieillissent.

    • farragut dit :

      @Raymond75
      Ce n’est pas ce qu’était censé faire le SARS-CoV-2 ? 😉

      Petit drone aérien, même ridiculement petit (en dessous du micromètre), ciblant de préférence les cellules humaines grâce à « l’augmentation de fonction », portée mondiale grâce au tourisme de masse, et portée locale (200 m) grâce aux vents ? Insensible aux défenses anti-aérienne, ainsi qu’aux tirs de contre-batterie contre les labos -pardon, marchés- chinois ?
      Seule protection efficace: des masques ‘NRBC’ individuels, justement fabriqués par la partie « adverse » ?
      Qui peut rêver arme plus efficace ?

      Merci aux décideurs français visionnaires qui ont mis en place la stratégie et les moyens, aux scientifiques américains qui ont mis de l’intelligence artificielle dans le système de ciblage des seules cellules humaines, et encore merci à tous les stratèges de salon qui ont pensé que ceci n’était qu’une « grippette » qui partirait avec les beaux jours…

      Heureusement, il y a bien eu des personnes du monde du renseignement pour estimer la menace, et prévenir les décideurs du danger de confier les moyens de notre auto-destruction à des adversaires peu scrupuleux, et des scientifiques pour écrire des rapports sur la menace bioterroriste pour s’y préparer et pour la contrer.
      Mais cela n’est pas suffisant d’anticiper à 10 ou 20 ans quand le système choisit des décideurs à courte vue, qui préfèrent supprimer les contre-mesures (liquidation de la dernière fabrique bretonne de masques, non renouvellement des stocks, démantèlement des hôpitaux et du système de santé publique sous couvert d’économie ou de remboursement de la dette à des banquiers privés -merci Giscard!-, etc.)…
      Et l’OTAN qui déclare maintenant que les menaces « hybrides » (sous le seuil) pourront déclencher la riposte prévue dans l’article 5 du traité ?
      100 000 morts (pour la France), 3 millions au total, est-ce vraiment « sous le seuil » ?
      Quelle guerre récente (hors génocide du Rwanda avec des machettes) a causé autant de morts, sans déclaration, et sans ouverture d’hostilités préalables ?
      En fait, pas vraiment besoin de bombes nucléaires rodeuses avec IA embarquée pour éliminer l’humanité…
      La bêtise naturelle de nos décideurs « choisis par défaut » suffit largement!

      • farragut dit :

        @Raymond75
        J’ai oublié un avantage de taille (!) du SARS-CoV-2 sur les « bombes nucléaires rodeuses permanentes et complètement autonomes »: il se reproduit de lui-même avec l’aide de ses victimes, comme les mines autoréplicantes de DS9 barrant le passage du vortex…
        Si ça, c’est pas déjà de l’avance sur le 24ème siècle ! 😉

  51. Georges Frérot dit :

    Le constat est des plus clair, nos forces ne sont pas en mesure de mener un conflit de haute intensité.

    Nous n’aurons malheureusement que des poitrines à opposer.

    Il est urgent de construire une force opérationnelle digne de ce nom, qui pourrait le nier ?

    Mais au lieu de discourir, faisons l’inventaire des manques et construisons une LPM capable d’y remédier à court, moyen et long terme.

    Une LPM avec une dotation progressive et continue qui soit en mesure d’intégrer au fil du temps les évolutions technologiques.

    Cela suppose également un réservoir de R&D au fait de la prospective.

  52. Lothringer dit :

    D’une certaine façon, la guerre consiste à essayer de conquérir du terrain sur son ennemi.

    En 14-18 on lançait une campagne d’artillerie massive pendant plusieurs jours à plusieurs semaines, puis on lançait les troupes au sol (Verdun = plus de 50 millions d’obus). Un siècle auparavant, Napoléon avait déjà compris l’intérêt de l’artillerie préalable pour « préparer le terrain de jeu ».
    En 1939, la Wehrmacht a lancé son artillerie sur chenilles (les panzer) appuyés par la Luftwaffe.
    Pour la 1ère guerre du Golfe, les USA ont pilonné depuis le ciel pendant des semaines puis lancé leurs troupes au sol.

    On peut effectivement imaginer que la guerre du futur se fasse sous la forme de milliers (millions ? ou je dis bien millions) de drones « consommables » qui vont fatiguer / harceler/ épuiser / désorganiser l’ennemi avant de lancer la conquête du territoire au sol.
    La guerre du Karabagh fut une mise en bouche, un terrain d’expérimentation pour valider des théories militaires novatrices. La petite taille du « terrain de jeu » était défavorable à l’aviation classique.

    Mais une chose n’a pas changé : celui qui maîtrise le ciel maîtrise la tournure du conflit.

    Mais faisons un petit calcul financier : combien coût une heure de vol de Rafale (…si il parvient à décoller…) et combien d’armements peut-il emporter (je ne parle pas en kg , mais en nombre) et à quels prix ; donc au final combien coûte une mission de guerre Rafale (250 000 euros ?), pour quel résultat ? Maintenant faisons une comparaison : combien de drones-kamikazes jetables peut-on envoyer pour le même prix ? La comparaison n’est pas forcément stupide, surtout que le pilote de Rafale…risque sa vie , donc risque de ne pas pouvoir faire une 2e ou 3e ou 4e mission.

    Autrefois Israël a réussi à gagner ses guerres contre des ennemis qui étaient (en population Égypte+Syrie+Jordanie) BEAUCOUP plus nombreux que lui, car sa façon de faire la guerre fut + efficace (…et merci aux Mirage III de Dassault). Aujourd’hui on peut imaginer que la Turquie a développé un concept de guerre novateur et extrêmement efficace.

    D’où une l’utilité de conserver le débat et la confrontation d’idées au sein des Etat-Majors et des gouvernements. De Gaulle dans les années 30 était un précurseur dans ses idées militaires, mais les têtes dirigeantes de l’armée étaient encore dans la guerre 14-18 et on se moquait de lui car il n’était qu’un jouvenceau de 50 ans seulement. La débâcle de juin 40 lui a malheureusement donné raison.

    Après, il reste la gestion humaine de la victoire militaire.
    Un pays comme la Turquie pratiquera le génocide ou l’expulsion totale pour vider le territoire conquis de ses habitants civils et conserver pour lui la conquête territoriale. Et comme ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire…personne ne sera plus là pour contester quoique ce soit.
    Des pays occidentaux démocrates comme les nôtres, qui ne pratiquent pas le génocide ni l’expulsion des populations civiles, seront confrontés à une occupation du terrain face à une population civile totalement hostile , et donc nous nous retrouverions face à une guérilla urbaine permanente épuisante. Et dans ce cas on se retrouve humainement et politiquement vaincus. Et là, on se retrouve avec le sujet d’un article il y a quelques mois dans la presse (Le Figaro ???) où le vainqueur militaire se retrouve finalement politiquement vaincu et se voit accusé de tous les torts tandis que le vaincu se retrouve « blanc comme neige ».

  53. PYTHON dit :

    Voilà l’armée allemande habillée pour plusieurs hivers !!!

  54. Jul dit :

    Et la france ça aurait été pareil, ils nous faut beaucoup plus de budget et d’homme, rétablir 10 divisions comme les USA et retrouvé une grande armée, parce que la one t clairement dans le rouge !

  55. caiusbonus dit :

    Imaginons: les Azéris nous envoient des essaims de drones.
    On leur envoie alors des « essaims » de missiles de croisière et des Rafale pour raser ce qui nous dérange, en bref on pète tout.
    Et on regarde qui sera fatigué le premier si on fait une guerre totale sans se préoccuper des droits de ci ou de ça.

    • Lothringer dit :

      Wollen sie den totalen Krieg ? (Goebels , 1943)

      OK, je sors.

    • basstemp dit :

      Sauf que non, car jamais on aura en stock ce que « tout péter » préconise … En Mdc on doit avoir 500 vecteurs en stock et probablement la même chose en précommandé chez le fabriquant prêt a être assemblé rapidement

      Tout péter au sens français en réalité requiert le nucléaire sinon vous aurez pas grand chose … Quelques ponts & batiments pétés pis c’est tout …

      • caiusbonus dit :

        C’est juste une question de choix des cibles. Après si il faut vitrifier c’est que ça va vraiment mal, et qui voudra mourir pour l’Azerbaïdjan?

  56. Officier FN dit :

    Ne pas oublier que l’Azerbaïdjan a pu attaqué l’Arménie que paracerque la Turquie de Erdogan lui a fournis un soutient énormes, en fournissant et pilotant les drones, en command directement les troupes, en envoyant des mercenaires islamistes. Je suis même sur que des soldats turcs ont surement des troupes au sol lors de ce conflits.

    • Lagaffe dit :

      Mais là c’est plus simple, il y a déjà 2 millions de turcs en Allemagne, pas besoin d’en faire venir.

      • Officier FN dit :

        C’est plus la France à 2 millions, l’Allemagne doit être à 8 voir 10 millions de turcs.

  57. Mica X dit :

    1 – 0 sans drone
    La ville est si silencieuse, j’entends qq un couiner.. José ?

  58. Spider dit :

    La question de savoir si nous gagnerions contre ce pays qui nous enverrait des petits drones turcs à une réponse toute simple: oui!
    Car nous n’avons pas besoin de viser les drones, ni même ceux qui les pilotent (mais la durée de vie de ces gars sera limité dès que nous l’aurons décidé), nous irons juste envoyer la bonne munition conventionnelle (oui le nuc on va pas s’en servir contre ces débiles qui n’en valent pas la peine) larguée bien comme il faut par nos FAS, qui sauront faire exploser les bunkers des décideurs de ce pays en question. Et le problème sera résolu.
    Pourquoi vouloir tuer des mouches avec une raquette quand on a un lance flammes précis et puissant?
    C’est la différence avec l’Allemagne qui ne dispose pas de tels armements.

  59. vrai_chasseur dit :

    La Bundeswehr a vraiment besoin de crédits, pour qu’elle ponde des études hypothétiques où elle se dévalorise autant…

    Et pour les essaims de drones et autres munitions rôdeuses, c’est l’éternel duel entre le glaive et la cuirasse.
    Ces munitions peu chères ont toutes un défaut : pas de blindage. Ce serait au détriment de la charge utile et/ou de l’autonomie. Elle sont du coup vulnérables au rayonnement électromagnétique. Promener un magnetron au milieu de l’essaim ou à proximité de la munition rôdeuse, et elle tombent comme des pierres. Et le magnetron c’est très peu onéreux, tout le monde en a un dans sa cuisine, ça s’appelle un four à micro-ondes.
    Par ex. LM a mis au point un drone anti-essaim à rayonnement EM, le Morfius. En France et dans d’autre pays d’Europe on a avancé aussi sur des programmes similaires.
    Vous avez peur des essaims ? un grand coup de bombe insecticide sous forme de rayonnement EM.
    Peur des munitions rôdeuses à reconnaissance faciale ? des leurres, en forme de poupées gonflables en latex habillées en camo et des tanks gonflables avec source de chaleur interne et plaques pour simuler la signature radar, plus vrais que les vrais sur écrans.
    Pendant ce temps, les FS capturent ou neutralisent l’état-major adverse.
    Le débat entre le glaive et la cuirasse ne fait que se perpétuer.

    • tschok dit :

      Et on peut aussi imaginer d’opposer des essaims de drones aux essaims de drones.

      Dans ce fil de conversation, tout le monde part du principe que l’ennemi a le monopole des drones et que la force attaquée doit se défendre sans. Depuis quand?

      Il y a un article du règlement intérieur de la guerre qui nous interdit d’en avoir?

  60. Piliph dit :

    Dans un numéro récent de DSI, M. Goya a fait une description assez précise de ce fameux « complexe reconnaissance frappe » (CRF) qui a été le principal artisan de la victoire azerbaïdjanaise (Note de détail : et non azérie, il y a des azéris en Iran, en Azerbaïdjan, et ailleurs. Et des non-azéris en Azerbaïdjan. D’où le nom générique d’Azerbaïdjanais pour tous les habitants de l’Azerbaïdjan).

    Il souligne que, si on insiste beaucoup sur le rôle des drones dans la partie reconnaissance (et frappe of course), il ne faut pas oublier le rôle déterminant des forces spéciales az. pour la reco. Quitte parfois à « provoquer » la DCA arm. en baladant d’antiques Antonov 2 dronisés au-dessus du front pour faire se découvrir les batteries de DCA arm. Car l’artillerie traditionnelle a également joué un rôle important dans la phase de frappe, dès lors que bien guidée par les FS de reconnaissance. Bref, ce fut un ensemble complexe et bien coordonné.
    Là encore, la différence entre la Fr. et l’Al. serait significative.

    PS HS : la Chine a sorti en 2018 une version dronisée de la version chinoise de l’An-2… Voilà un avion qui, comme le B52, risque de boucler son siècle d’existence (vers 2047).

  61. Durandal dit :

    La meilleure défense contre les drones kamikaze, ce n’est pas un missile, mais le laser, ça ne coûte que de l’énergie, et c’est redoutable.

    Notre HELMA semble etre un bon début.
    https://www.youtube.com/watch?v=6v-SYC2XmDI

    Israël, qui a toujours été à la pointe, propose une solution plus abouti, il me semble.
    https://www.youtube.com/watch?v=HVNtz8gLhaY

  62. Plusdepognon dit :

    La RAND C orporation, autrement dit la CIA a pondu un rapport dur l’armée française :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/06/16/la-rand-corporation-22238.html