Un premier composant du porte-avions de nouvelle génération a été forgé par Framatome

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

124 contributions

  1. farragut dit :

    Aurions-nous encaissé un premier chèque de la part du Bundestag, avant les prochaines élections allemandes ? Quelle est la « contrepartie » dans ce « contrat » ? 😉

  2. ScopeWizard dit :

    Voilà de la belle ouvrage !

    En observant la photo , j’ avais d’ abord pensé à une cheminée mais ça me paraissait étroit……….puis j’ ai pensé à la chaudière en me disant « tiens , curieux qu’ ils commencent par ça » donc j’ ai très vite abandonné l’ idée………
    Mais en fait , c’ est bien de cela dont il s’ agit ; donc effectivement , je trouve insolite que l’ on commence par cette composante de la propulsion , j’ aurais plutôt imaginé un élément de superstructure ou de la coque…………..

    Quoi qu’ il en soit , c’ est très bien et espérons qu’ il soit bien né au point de lui donner un ou deux petits frères…………..

    Ach ! Ja , le pon temps du Bismarck et du Tirpitz !

    HEIN ?

    Plutôt Foch et Clemenceau ?

    Et c’ est qui ceux-là ? 😉

    • YannK dit :

      Tout ce qui est du domaine du nucléaire prend un temps fou par rapport à la coque du navire du fait de la complexité des pièces. La coque, bien qu’étant essentielle, est une partie relativement « simple » à fabriquer en comparaison.

    • totoro dit :

      probablement car c’est Framatome qui dispose de plus de temps-homme pour commencer cette pièce, et que les contrats dans le nuke militaire ne se bousculant pas, ces chauuferies sont un soulagement pour toute la filière.
      Probable d’ailleurs que le navire soit littéralement conçu autour plutôt que ce truc soit inséré dedans en fin de construction.

  3. Sun Tzu dit :

    En espérant que la qualité de la pièce fournie soit supérieure à celle de l’EPR de Flamanville et qu’elle corresponde au cahier des charge !

    • Desty dit :

      L’article de M.Lagneau précise bien que des sommes considérables ont été investies pour rénover l’usine vieillissante (ce qui est une des principales raisons invoquées pour justifier le scandale de la cuve de Flamanville).
      On peut supposer qu’on commence par une petite pièce de soutien du réacteur pour tester les nouvelles performances de cette usine.
      D’autre part, et plus inquiétant, si l’ASN n’a pas un droit de regard et d’inspection sur les produits finis, on peut supposer que les marges d’erreur ne seront pas aussi pointilleuses que dans le civil (= moins de retard). C’est au spectographe qu’on a décidé de réformer la pièce à Flamanville. Pour des défauts invisible au microscope !

      • Pour Info dit :

        Je ne vais pas aller dans le détail mais tout ce que tu dis dans le dernier paragraphe (tes inquiétudes) est soit faux soit n’a pas de sens.

      • Michel dit :

        Je ne connais pas le problèmes rencontrés par la cuve de l’EPR par contre je sais par expérience personnelle que les contrôles effectués par certains organismes comme par ex Veritas sont sujet à caution . Je conseille vivement à ces contrôleurs de rester près des pièces brutes avant les opérations de ressuâge du début à la fin et cela s’en jamais s’absenter .cela évitera certains trucages ayant pour effet de faire disparaître tous les défauts .

    • wagdoox dit :

      c’est juste pas la meme tech, c’est l’equivalent d’un REP largement maitrisé depuis plus 40 ans et non un ERP.

      • NRJ dit :

        @wagdoox
        L’EPR et le REP sont de la même technologie. C’est toujours de l’eau pressurisée à 50 bar qui sert de modérateur et de fluide caloporteur au réacteur.
        Les seules différences résident dans des composants plus aptes au vieillissement, notamment dans le coeur, pour permettre un fonctionnement sur 60 ans au lieu des 40 ans d’un REP. Et il y a également 4 circuits de refroidissement pour permettre au cœur de fonctionner même en cas de maintenance d’un circuit.

        • EBM dit :

          @ NRJ sur votre dernier message sous http://www.opex360.com/2021/06/10/lindonesie-commande-six-fregates-multimissions-au-groupe-italien-fincantieri/

          « Vous savez lire ? » Oui et je constate que vous approuvez des restrictions budgétaires qui ont affaiblis nos armées alors que les missions qu’on leur demandait augmentaient. Le double équipage sans anvires en réserve est d’ailleurs le produit de cette schizophénie inepte.

          « mais on a des bateaux qui ne servent à rien. » Comme expliqué cela aurait permis de prélever sur ces navires en réserves ceux vendus au lieu de prélever sur ceux livrés à la Marine comme ça s’est fait pour l’Egypte (et avec là aussi nouvelle commande derrière mais pour remplacer un navire en réserve vendu). Potentiellement on aurait pu mettre en service tous les navires existants grâce au double équipage. On aurait aussi pu les mettre en service poncuellement pour faire souffler les autres ou s’ils ont besoin d’une réparation plus longue.

          « Donc on n’aurait de quoi équiper que à 9 à 10 équipages en voyant grand. » Vous êtes très loins de la réalité, le double équipage sera bientôt la norme donc 8*2 =16. Plus les réservistes on a de quoi avoir 17 équipages.

          « Au mieux 25% de plus aux dépends d’une armée de terre » Bel exemple qui montre vous êtes toujours à une distance quantique de la plaque: nous allons passer au double équipage et cela ne s’est pas fait au dépend des autres armées ou de la Marine elle même.

          De quoi alimenter votre bingo!

        • NRJ dit :

          @EBM
          « Oui et je constate que vous approuvez des restrictions budgétaires » Ah oui ???? Où ça ??? Ce n’est pas parce que vous voulez m’entendre dire ça que je le dis. C’est bien la différence entre un bourrin qui est incapable de voir des nuances et un gars rationnel qui utilise sa raison pour réfléchir…
          Juste au-dessus, je disais sur ce sujet justement : « Les choix des gouvernants sont très critiquables, ». Fallait-il que j’écrive un livre entier de critique contre les coupes budgétaires pour que ça entre dans votre tête ? Apprenez à lire la prochaine fois.

          Maintenant il faut voir les choix de Le Drian et les contraintes auxquelles il faisait face (et au premier plan des contraintes budgétaires). En 2014 il y avait des coupes budgétaires, et il fallait bien faire avrec ça. La réduction du programme FREMM a permis d’économiser globalement 3 à 4 milliards. Où aurait-il fallu économiser cette somme si ce n’était pas dans les FREMM (pour ma part, je pense qu’économiser sur les FREMM plutôt que sur les Rafales ou les blindés était la moins mauvaise idée. Il n’y avait qu’une autre possibilité qui était meilleure, et c’est notamment pour ne pas l’avoir choisi que je pense que Le Drian fut un des pires MinDef).

          « Comme expliqué cela aurait permis de prélever sur ces navires en réserves ceux vendus au lieu de prélever sur ceux livrés à la Marine comme ça s’est fait pour l’Egypte » Ca ne change rien. Au lieu de produire 9 FREMM inutiles, on aurait produit 7 frégates inutiles. Grand succès. Et du coup, on aurait économisé sur quel budget ? C’est quand même là le fond de la question: si on consomme plus quelque part, c’est qu’il faut économiser autre part. Sur les Rafales ?

          « ous êtes très loins de la réalité, le double équipage sera bientôt la norme donc 8*2 =16. Plus les réservistes on a de quoi avoir 17 équipages.

          « Au mieux 25% de plus aux dépends d’une armée de terre » Bel exemple qui montre vous êtes toujours à une distance quantique de la plaque: nous allons passer au double équipage et cela ne s’est pas fait au dépend des autres armées ou de la Marine elle même. ». Ah tiens un argument enfin pertinent.
          Une question : à partir de 2017 il y a eu une augmentation du budget de la Défense tout petit détail qui n’était pas prévue en 2013. Dans ces conditions prévoyait t’on en 2014 d’avoir 2 équipages par frégates ?
          Si la réponse est oui, dans ce cas, ça aurait été cohérent d’avoir plus de frégates et moins d’équipages.
          Si la réponse est non, je ne vois pas ce que le fait de passer au double-équipage apporte au débat, si ce n’est qu’on voudrait tous avoir plus de frégates et d’équipages.

          En tout cas se baser sur les chiffres d’une période où le budget de la Défense est élevé pour dire qu’on peut dépenser des milliards sans problème les années où le budget Défense est faible, je pense que c’est de la mauvaise foi. Vous êtes d’accord ?

          • EBM dit :

            @ NRJ « Ah oui ???? Où ça ??? » quand vous trouvez normal les coupes budgétaires de 2008 à 2015. Dans le message auquel je réponds par exemple.

            « La réduction du programme FREMM a permis d’économiser globalement 3 à 4 milliards.  » A supposé qu’on soit allé jusque là cela a été compensé par le programme FDI qui va coûter un peu plus de 4 milliards. Et vous même donniez un programme FREMM passant de 8,5 à 6,4 milliards d’euros: »Les 8 frégates ont coûté à 6,4 milliards d’euros » (ici: http://www.opex360.com/2021/06/10/lindonesie-commande-six-fregates-multimissions-au-groupe-italien-fincantieri/). Ce qui me semble ne pas predre en compte les surcoûts des 2 FREDA mais apssons. Additionné au 2 milliards d’Horizons et aux un peu plus de 4 milliards des FDI cela donne quasiment 12,5 milliards pour 15 navires contre 12,5 milliards initialement pour 21 navires.

            « Au lieu de produire 9 FREMM inutiles, on aurait produit 7 frégates inutiles. » Vous ne comprenez rien. Ces navires auraient été utiles car destiné à être vendus ou remis en service si besoin. Dès qu’un navire en réserve était exporté un autre aurait été commandé pour compenser. Potentiellement on aurait pu mettre en service si besoin tous les navires existants grâce au double équipage. On aurait aussi pu les mettre en service poncuellement pour faire souffler les autres ou s’ils ont besoin d’une réparation plus longue.

            « Et du coup, on aurait économisé sur quel budget ? » Le fonctionnement et la MCO qui n’aurait pas été celui de 17 navires en service. Les 9 navires en réserves aurait été neufs surtout ceux produits pour compenser l’export donc avec cout de MCO moindre qu’un navire en service.

            Si un navire avait eu un des dégats importants il n’y aurait eu aussi aucun problème pour l’immobiliser longuement car un autre aurait été sorti de sa réserve.

            « Dans ces conditions prévoyait t’on en 2014 d’avoir 2 équipages par frégates ? » Cela n’a pas de rapport avec ce que je dis. Je propose une solution autre à ce que nous avons fait pour bien illustrer le fait qu’on pouvait faire autrement en 2008. Ce que je propose est un compromis qui aurait été possible entre impératifs militaires et budgétaires.

            « où le budget de la Défense est élevé » La dernière fois que je considèrerais notre budget comme élevé c’est 1991. Donc je pense que vous sortez encore une nouvelle incongruité étriquée et sans rapport avec le sujet.

    • logan23 dit :

      Mon ex à travaillé pour la chaudière de Flamanville, vous croyez qu’elles viennent d’ ou les pièces de cette immonde gabegie, cuve réalisée au Japon (catastrophiques), pompes conçues en France par une boite US qui d’habitude bosse pour le pétrole mais là externalise sa prod en >Inde, ouvriers de L’Est que l’intérim italienne oublie de payer etc … Là ce sera fabriqué en France et les grincheux du site pourront raller mais ça tiendra mieux la route

      • John dit :

        Et si l’origine des pièces était due à l’absence de capacité de le faire en France?
        Pour la cuve, le couvercle a été forgé en France, à Châlon, et il fait partie des éléments à problème avec le fond.
        Donc est-ce que réellement le problème c’est l’origine? Made in France = absolument pas la moindre erreur possible car la France est parfaite?
        Il se trouve que le problème provient du processus de fabrication. Cela explique pourquoi les réacteurs de Taishan 1 et 2 présentent ces même défauts, alors que le réacteur finlandais Olikuoto n’a pas ce problème. Le procédé utilisé n’est pas le même.
        Et à noter que le problème à l’origine est bien français dans le sens où Areva connaissait tous ces problèmes, mais a décidé de les cacher…

        J’ai pas cherché le reste, mais bon, cette idée que l’origine française est forcément mieux que toute importation est absurde.
        Il y a des problèmes quelque soit l’origine. La différence principale est qu’il s’agit du domaine militaire, avec un suivi très très rapproché de la production. Des spécifications sont établies et testées, retestées, etc…
        Ceci représente un coût et une assurance. Mais dans le domaine civil, ce coût veut être réduit au maximum pour augmenter les profits.
        C’est surtout sur ce point qu’une telle construction ira dans le bon sens.

        Mais pas seulement.
        La France n’a pas produit de centrale nucléaire durant des avant de relancer la production d’une nouvelle génération. Pourquoi? La catastrophe de Tchernobyl a ralenti la demande.
        En France, dernier réacteur mis en service en 1986, un réacteur expérimental.
        Le projet d’EPR voit progessivement le jour. Et la construction ne commence qu’en 2007 en France.
        Il y a de quoi perdre des compétences sur des pièces en acier avec des caractéristiques aussi pointues et de taille impressionnante.
        Par contre, pendant ce temps, dans le domaine du nucléaire naval, il n’y a pas d’arrêt de production, et pas de perte de compétence. D’une part, la durée de vie de ces équipements est plus courte. D’autre part, il y a une planification à long terme de la production qui permet un maintien des compétences.
        – Le Redoutable, 1er sous-marin nucléaire français, entrée en service de 1971 à 1985
        – Rubis, 2e type de sous-marin nucléaire français, construit de 1976 à 1993
        – Le Triomphant, 3e sous-marin nucléaire, produit de 1986 à 2008
        – Suffren, 4e … , produit depuis 2007
        Ajoutez à cela le CdG produit dans les années 80-90 et vous voyez une continuité de la production de réacteurs, de navires, etc…
        Et pour le présent et le futur?
        – 5 Suffen en production dans les années 2020
        – SNLE 3G dont la conception vient de commencer, le début de la production en 2023, mis en service dès 2035, et dernier livré en 2050.
        – au moins 1 PAN produit dans les années 2020-2030.

        Cela explique mieux la réalité que d’éventuelles origines.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ En espérant que la qualité de la pièce fournie soit supérieure à celle de l’EPR de Flamanville et qu’elle corresponde au cahier des charge ! ]

      Et que la responsable du contrôle qualité ne soit pas Elaine Thomas ! ;0)

  4. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    je vais boire une bière pour fêter ça!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « je vais boire une bière pour fêter ça! » Une Corona!!

      • prof de physique dit :

        J’ai essayé cette corona en début de confinement 2020. Pas vraiment mauvaise,puisque pas vraiment de goût.
        Il y a mieux. La Chimay ou la Maredsous, avec de vrais morceaux de moines dedans :
        https://chimay.com/deguster/bieres/
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Chimay_(bi%C3%A8re)

        • Pascal (l'autre) dit :

          3J’ai essayé cette corona en début de confinement 2020. Pas vraiment mauvaise,puisque pas vraiment de goût. » Bière très légère dans le genre des « Pils » comme la Grolsh néerlandaise, la Pilsener Urquel ou la Budweiser Budwar tchèque. Très rafraichissante. Chimay et Maredsous……………… nous commençons là à taper dans du sérieux! La Chimay bleu en particulier! Attention aux turbulences! sinon en bières trappiste il y a aussi l’Orval caractérisé par sa fine amertume. Sinon Corsendonck, La Gauloise, la Quintine, bla Chouffe et aussi brassée par la Brasseries Dubuisson Frères à Pipaix en Belgique…………………………… la cuvée des trolls!
          https://www.dubuisson.com/wp-content/uploads/2018/06/cuvee-des-trolls-triple-verre.png

      • Franz dit :

        Guinness for me, please. 😉

        • Grosminet dit :

          @ Franz:

          Si elle est servie en 2 fois,je vous accompagne volontiers

  5. Nexterience dit :

    L’enjeu n’est pas anodin: Au delà du format des K22, il y a l’extrapolation technique vers les réacteurs civils SMR 2 à 3 fois plus puissants. Ils se rapprocheront de ces méthodes pour une construction relevant plus de la culture mécanique et moins de celle du génie civil. But: Qualité, coûts, délais.

  6. bkbkkbkbkbkbbk dit :

    D’accord mais quel est le rapport avec la maquette géante du coronavirus que l’on voit sur la photo?

    • Prof de physique dit :

      La modestie du professeur Didier Raoult ?

      (Que j’écoute attentivement par ailleurs)

  7. Raymond75 dit :

    Espérons que l’entreprise Framatome soit plus sérieuse que Creusot-Loire, qui avait falsifié les certificat de pièces majeures pour les centrales nucléaires …

    Suspens : une information en provenance de l’Indonésie arrive …

    • ULYSSE dit :

      Elle est arrivée…..36 Raf…

    • Fred dit :

      @ Raymond75

      Hem… Un indice dans le texte de Laurent Lagneau : « (…) a été forgée à l’usine de Framatome située au Creusot »

      [Creusot-Loire n’existe plus depuis 1984, suite à son dépôt de bilan ; en fait, c’est devenu une « façon de parler ».]

    • Lothringer dit :

      « Espérons que l’entreprise Framatome soit plus sérieuse que Creusot-Loire »
      En fait, c’est la même entreprise. C’est le nom qui a changé. En éclatant la société AREVA, la division « fabrication des réacteurs » ( les fonderies ) a repris son ancien nom Framatome.

      Le problème était un refroidissement trop rapide de l’acier, donc un acier trop cassant contenant des micro-fissures à l’intérieur. Si l’acier refroidit lentement, les tension mécaniques liées à la rétractation de la matière sont réparties harmonieusement, donc pas de micro-fissures. C’est comme sortir de la poterie encore incandescente du four…le choc thermique fait tout exploser.

      Donc….prudence sur la qualité. C’est pas gagné.

      • FloDa dit :

        Euh vous racontez de belles idées fausses sur les défauts provenant de cette usine.

        Il n’y a pas de micro-fissures sur les pieces sortant du creusot.
        Le problème est uniquement pour le couvercle du cuve vient de la ségrégation en carbone dans le lignot lors de la coulée.

        • Lothringer dit :

          Alors, oui vous avez raison sur le fait qu’il s’agissait des couvercles.

          Toutefois, des enquêteurs externes ainsi que des clients potentiels venus visiter l’entreprise ont été horrifiés par le manque de maîtrise de l’entreprise concernant la vitesse de refroidissement des pièces coulées. Cela leur a fait perdre des clients. Certains clients ont donc préféré se tourner vers des fournisseurs étrangers pour cette cause.

  8. Dubourg dit :

    C est du grand n importe quoi, notre marine a besoin d un second PA immédiatement et pas dans 17 ans.

    • Sahasrahla dit :

      Vous proposez donc d’en acheter un d’occasion aux Étatsuniens ? Parce que sinon je ne vois pas comment on pourrait en avoir un deuxième tout de suite.

    • John dit :

      Honnêtement, pour faire quoi exactement dans l’immédiat?
      Et est-ce que cet argent dépensé par la France n’est pas du gaspillage pour le contribuable?
      Le coût d’un groupe aéronaval français (en se basant sur Mission Clémenceau 2021):
      – 1 PAN
      – 1 SNA
      – 2 frégates (anti-aérienne, anti sous-marine, reconnaissance)
      – 1 pétroliers ravitailleurs
      – 20 Rafale
      – 2 Hawkeye
      – 1 Caïman Marine + 2 Dauphin
      + aide étrangère.
      En temps de guerre, ajoutez 2-3 frégates, 1 SNA, 10 Rafale, …
      Quel est le coût?
      – € 3 milliards pour le CdG à la construction, refonte € 1.3 milliard (5 milliards annoncés pour le PANG, mais cela semble faible + € 200 millions par an en fonctionnement et entretien donc 8 milliards sur 40 ans selon la valeur actuelle de l’euro)
      – € 1 milliard par frégate environ
      https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/limmense-gachis-des-fregates-francaises
      – Coût SNA Suffren € 1.5 milliard
      – BRF à € 1.7 milliard pour 4 navires
      – 3 Hawkeye pour $ 2 milliards

      Bref, avec un tel coût de construction d’au moins 10 milliards pour un GAN + leur coût opérationnel, il y a de quoi renforcer des domaines de la défense peut-être plus importants.
      Les porte avions ne sont pas si utiles que cela. Chacune des guerres des 30 dernières années aurait pu être menée sans PA.
      Que ce soit dans les Balkans, en Afghanistan, en Irak 2x en Libye, etc… la grande majorité des raids étaient menés depuis la terre. Mais vu que la capacité existait, autant l’utiliser. Mais était-elle nécessaire? Probablement pas.
      Ca fait déjà bcp de capacité en mer à libérer pour d’autres missions plutôt que cette concentration de moyens.
      Et combien de chasseurs en plus peuvent être achetés, ou autres moyens maritimes pour la surveillance des ZEE, des avions de patrouille, des véhicules de combat d’infanterie, etc…

      J’ai l’impression que c’est plus une question d’égo.

      • Czar dit :

        ouais mais comme les stazuniens, les zhinois, les russes, et même les rosbifs, les espagnols, les Italiens, les indiens et les brésiliens ont eu aussi leur égo, bah on est un peu obligés d’avoir le nôtre et ne pas penser qu’en termes de contrôle du lac Léman.

      • NRJ dit :

        @John
        Vos questions sont pertinentes, mais si on suit votre raisonnement, a t’on besoin d’une marine de guerre (exit bâtiments de surveillance, douanes etc) ?

  9. Le Suren dit :

    « Même la route la plus longue commence par un petit pas », proverbe chinois. Bien entendu, je ne fais aucune allusion au futur théâtre d’opérations de ce navire !

  10. Meiji dit :

    Ouf, le nouveau PAN n’est pas en collaboration avec les Allemands. Du coup le projet avance …

  11. Laurent M dit :

    230MW maxi… DE PUISSANCE THERMIQUE !
    Ce qui ne veut rien dire
    En sortie de turbine ce sera 47MW, soit 64 000ch.
    pour 2 réacteurs = 128 000ch.

    Kitty Hawk : 280 000ch il y a 60 ans pour un déplacement comparable…

    27noeuds ce sera avec le vent dans le dos.
    Les Flottes US et chinoises : 30noeuds minimum pour tous (PA et escortes).

    PA autant sous motoriser que de CdC.
    Mais bon, pour faire du contre insurrectionnel en méditerrané c’est très bien.

    • Michel dit :

      Comment vous calculer cela vous ne connaissez même pas le mode de propulsion ni la consommation électrique hors la part propulsion

    • Blondin dit :

      On va quand même avoir un rendement de 30% environ, et pas 20 et quelques comme vous le dites. Soit plutôt dans les 70MW par réacteur, 200 000 ch en tout. Mais effectivement la puissance thermique n’a pas beaucoup de sens, c’est la puissance électrique ou mécanique qui compte à la fin.

    • wagdoox dit :

      aucun rapport, on ne peut simplement par un produit en croix transférer la puissance d’un bâtiment sur un bâtiment en fonction de la simple masse.
      Il y a la vitesse max rechercher, le KH allait jusqu’à 34 noeuds contre 27 ici.
      Surtout l’hydrodynamique compte pour beaucoup, un navire de 300m aura besoin de moins de puissance qu’un navire de 240 m, c’est contre intuitif mais c’est comme ca.
      Enfin ce sera un navire à propulsion électrique, pas besoin d’être à vitesse max tout le temps, pendant ce temps le réacteur charge une batterie et quand il y a besoin de la vitesse max, on prend sur réacteur et batterie en meme temps.
      Bref, c’est le risque de comparer deux tech avec 60 ans d’écart…

    • Prof de physique dit :

      Je remarque aussi cette pusilanimité dans la propulsion. Les unités navales de la seconde guerre mondiale, y compris françaises, faisaient souvent plus de 30 noeuds. De plus j’ai ouï dire que cela était un avantage pour les portes avions d’avoir une bonne vitesse pour larguer leurs avions.
      Donc pourquoi ?

    • Fralipolipi dit :

      @Laurent M
      « Un PA le vent dans le dos » …
      … qu’est ce qu’on peut lire comme con…ies par ici !

      • Meiji dit :

        Oui c’est énorme même, Laurent M doit imaginer être a la barre d’un galion pour sortir des énormités pareilles.
        La puissance d’un PA sert a faire décoller les avions vent « debout »
        Il ne faut pas oublier l’escorte du PA, un SMA du futur classe Suffren n’est prévu que pour 23 nœudss maximum en plongée, un navire ravitailleur ne dépasse que rarement 20 nœuds, le CGD « sous motorisé » peu lui se déplacer a 27 nœuds.

  12. Coustamer dit :

    En espérant qu’elle sera de meilleure qualité que celle de lEPR de Flamanville !

  13. Titi dit :

    Ce genre de pièce en ceinture s’appelle une virolle. En en soudant plusieurs on obtient un gros cylindre (la virolle qui accueille les tuyauteries d’eau chaude et d’eau froide est effectivement la plus compliquée). Et en ajoutant un fond et un couvercle incurvés on obtient une cuve de réacteur nucléaire. Les forges qui ont fabriqué celles des centrales nucléaires actuelles, beaucoup plus grosses, ont été fermées par Framatome/Areva il y a longtemps. Celles des réacteurs EPR, encore plus grosses, sont fabriquées au Japon par Mitsubishi Heavy Industries qui sont quasiment les seuls à encore avoir une forge de capacité suffisante. Si on relance une telle installation ce n’est pas seulement pour 1 ou 2 porte avions ? c’est peut-être aussi pour d’autres petits réacteurs ? Sous marins ? Mini centrales nucléaires SMR Small Modular Reactors ?

    • JYP dit :

      Je confirme, en France les fabrications de pièces hors normes, n’est plus possible, j’ai il y a quelques années participé a la construction de ce type de pièce, seul un japonais et un russe étaient en mesure de les fabriquer dans le monde, avec des prix et délais de plus de 4 a 5 ans impossible a négocier. Les russes n’avaient pas été choisi faute de garantie de qualité.
      Voila, bien longtemps que la France a bradé ce type d’industrie ou nous étions en pointe en particulier au Creusot..

    • FloDa dit :

      Faux
      Quasiment tout le parc français a été fabriqué à l’usine Framatome du Creusot.

      Et elle en fabrique toujours pour les projets en cours.

  14. GrosNez dit :

    Rappel: tous les réacteurs Français sont dérivés des réacteurs Westinghouse/GE amicalement cédés à la France pour lancer son programme nucléaire, après la seconde guerre mondiale.

    • Czar dit :

      rappel aux coolies citron : l’énergie atomique est née en France, à paname, même pour être précis

      tous les pays du monde utilisent les résultats de ces découvertes premières

      espérons que les zhinois sales,désordonnés et très menteurs gèreront la chose mieux que leurs labos P3 ou P4

      (attention le neutron est plus taquin que le pangolin si ça fait boum, c’est pour votre pomme 🙂

      • cerealkiller dit :

        Et ça fait boum même si un petit missile de croisière taiwanais devait tomber sur centrale !

      • Sorensen dit :

        « Energie atomique », ça ne veut rien dire. Pour se laver la trogne de cette imbécilité: https://www.laradioactivite.com/site/pages/ladecouvertedelafission.htm https://fr.wikipedia.org/wiki/Fission_nucl%C3%A9aire

        • Czar dit :

          haren sor, dyslexie et cours de physique quantique, avis sur tout, retour d’affection et de lederhosen. paiement après résultats.

          • Sorensen dit :

            Ah, comme c’est curieux que vous y fassiez allusion. J’ai fini par céder à une grande marque. Je me suis acheté le Spitzingsee Lederhose de Meindl.
            Je vous laisse investiguer au sujet de la dyslexie. Vous tomberez très vite sur un surreprésentation chez les mathématiciens. Mais c’est surtout leur conversion religieuse qui devrait vous intéresser, n’est-ce pas?

          • Czar dit :

            « le Spitzingsee Lederhose de Meindl.

            tu dois être beau comme un camion en socquettes-birkenstock à clabauder dans les rues de Freyming-merlebach la supériorité intrinsèque de l’esprit germain dans l’espoir de susciter un rattachement prochain au reich grand Allemand « de la Meuse à l »Elbe »

            enfin, ce qu’il en reste.

            (heureusement que t’es matheux car pour la dictée de Pivot, ça s’annonçait pas sous les meilleurs auspices

            mais j’ai un peu de mal à croire que les gens trop cons pour assimiler quelques principes de grammaire et de lumineuse orthographe aient les épaules (cérébralement parlant bien sûr) pour régler quelque problème de science un peu épicé.

          • Sorensen dit :

            Amusant, comme-ci l’Allemagne ou qui que ce soit d’autre avait les moyens d’intégrer des territoires entiers sous-performants. Quelle idée grotesque.

            Pour les dyslexiques: Albert Einstein, Thomas Edison, Alexander Graham Bell, Michael Faraday, Sir Isaac Newton, Charles Darwin, Galilée, Louis Pasteur.
            Que vous ayez de telles considérations pour ces gens n’est pas étonnant. Vous n’avez ni les attributs cognitifs (qui sont à 70% génétiques) pour cerner ce qu’est la cognition, ni le questionnement nécessaire pour savoir qu’elle est souvent le symptôme d’une spécialisation cérébrale pour la computation.
            C’est bien joli Czar de faire l’effort (depuis peu) d’une certaine maîtrise dans les commentaires que vous m’adressez, mais ce n’est pas parce que personne ne vous dit rien qu’il aura échappé aux intervenants la qualité de votre orthographe et l’absence de votre grammaire. Je pourrai vous jeter un gant à la gueule, si encore vous saviez l’écrire.

            Pour en revenirs à la Fissions Nucléaires, c’est Anglais, Allemand et Juif (pour bien vous faire chier), comme un certain nombre de dyslexiques.

          • Czar dit :

            j’ai eu aussi, un jour, affaire à un Anglais qui donnait des leçons de gastronomie.

            la différence entre toi et moi, pépère ? Ce que quand y a un truc qui manque ou qui coince les gens savent que c’est une coquille.

            « la pavillon couvre la marchandise » comme aurait pu paraphraser certain de nos amiraux.

          • Twisted dit :

            La génétique c’est 55% grand max de l’intelligence. A quand un petit topo sur l’impact de la race sur la cognition Sørensen?

          • Sorensen dit :

            La cuisine Anglaise aussi à ses Lauriers. Vous auriez autre chose que des lieux communs?

            « la différence entre toi et moi, pépère ? Ce que quand y a un truc qui manque ou qui coince les gens savent que c’est une coquille. » Oui, vous l’aviez déjà écrit sans plus de pertinence.

      • Vivo dit :

        Ah bon, je pensais qu’il n’y avait que l’Andouille (charcuterie bien sur) qui était née en France?

      • Fafou dit :

        Voilà l’autre frustré..!
        On ne l’a pas entendu après ses insultes et divagations sur l’implication Belge au Mali..Quand on voit le résultat..
        Toujours à faire de leçon d’his Ou plutôt de détourner l’histoire et d’insulter le reste du monde qui n’est pas français ?
        Copieur, oui! Sale, c’est votre trans chinois du bois de Boulogne qui vous a transmis la chaude pisse que vous insulter encore gratuitement, petit brutus des forums, larves dans la vie quotidienne ?
        L’utilisation de l’atome est formulé par un anglais puis par des scientifique allemands avant 1930…
        Faut arrêter de réécrire l’histoire, petit être inutile que tu es dans ton pmu du coin ou avec ta « nièce » entretenue?

        Rester bien dans votre sanatorium, le reste du monde est médiocre pour vos mirettes embourbées de fiente

        • Czar dit :

          « quelle implication gelbe, foufouille ? le sujet était justement la non -implication de la risible gelbique et ses petits glaviots d’arrogance belgicaine de ce non-pays par excellence.

          en attendant quand j’ai factuellement remis les pendules à l’heure sur la seconde guerre mondiale, passé les premiers feulements de chattes agacées, y a plus eu personne, ce qui était une réponse en soi.

          • Fafou dit :

            On ne t’a pas répondu car tu divague..!
            J’ai adoré le sinon était pas là vous vous seriez fait défoncés et ton avis sur la neutralité..
            T’avais fait ma journée le bachibouzouk dystopique
            Je préfère la compagnie des « sales », selon tes mots, que ta misérable vie

          • Czar dit :

            je ‘divaguais’ sur quel point, exactement, ma petite foufoune ?

            vas-y, te prive pas d’un triomphe argumentatif romain

            ça vaudra bien celui des cadets (on s’en lasse pas) : https://youtu.be/YOvmrYwzsc8

        • fgnico dit :

          C’est de la littérature post Kommitern dans le genre « vipère lurique »
          Mr Lagneau siouplait ne ourriez vous mere un oeu de ‘Hola »
          Merci

      • Palu dit :

        @Csar
        Ouf, ya le masque en plomb qui existe .

      • Prof de physique dit :

        Exact. Nous avions une bonne longueur d’avance et même quelques projets intéressant avant que la défaite de 1940 y mette un terme.

      • farragut dit :

        @Czar
        A ce propos, où en est notre proposition française de fournir une unité de retraitement du plutonium pour le MOX des centrales nucléaires chinoises ? Retardée pour cause de SARS-CoV-2 ?… Un peu mesquin, quand même! 😉

        • Desty dit :

          On a bien fait venir les déchets japonais jusqu’en France pendant des années avant de leur vendre une usine qui ne servira peut-être pas… les Chinois n’ont qu’à nous payer un peu pour retraiter leur carburant… le temps qu’on reprenne confiance en la parole de la Chine ?
          On pourrait même se partager le marché avec les Japonais qui ont une usine toute neuve non ?

    • Michel dit :

      Vous êtes vraiment nul et vous croyez que l’on vous croit……

    • bpapon60 dit :

      « cédés » oui mais en payant les licences pendant des années quand même.

    • Lothringer dit :

      La France sous De Gaulle avait lancé son programme franco-français basé sur la filière UGG (Uranium Graphite Gaz).
      La technologie Westinghouse PWR a été acquise sous licence sous Pompidou, car Pompidou avait comparé la rentabilité économique des 2 filières, et il n’y avait pas photo.
      Les américain ont facilement vendu les licences PWR car ils croyaient que dans la foulée ils négocieraient à leur profit la filière enrichissement+retraitement. Or la France a développé sa filière d’excellence dans ce domaine. Finalement les Yankees ont beaucoup regretté ce deal.
      …pour une fois qu’on a pu les avoir…
      Ils nous ont bien bien baisé en retour sur le Concorde et Alstom (et autres nombreuses choses probablement)

    • Pascal (l'autre) dit :

      « amicalement cédés à la France » Amicalement!! Cédés!! Venant des Américains c’est pour le moins……………………. surprenant! La gratuité n’étant pas spécialement de mise dans les affaires! Sinon nous l’avons échappé belle imaginons que les soviétiques aient poussé leur avantage jusqu’aux rivages de l’Atlantique, le parc nucléaire français aurait été compose de réacteurs R.B.M.K. Réacteur qui a montré son haut niveau de fiabilité à…………………………. Tchernobyl!

      • GrosNez dit :

        @Pascal (l’autre), le RBMK est le réacteur le plus sûr au monde, faites vos recherches et vous le comprendrez. Ce qui s’est passé à Tchernobyl est le résultat d’un test qui a mal tourné et non un résultat de défaut de conception!

        • GrosNez dit :

          … et d’ailleurs, les autres piles de Tchernobyl n’ont jamais cessé de fonctionner…

        • Sorensen dit :

          Cela reste un mauvais choix technologique que de telles barres de contrôle.

    • protocole dit :

      « Amicalement cédés » Sachant que le Projet Manhattan à violer tous les brevets Français du CNRSA et à disposer de tout le stock d’eau lourde de la France envoyé en urgence à Londres avant la chute de Paris ainsi que les travaux des équipe atomistes.
      https://journals.openedition.org/histoire-cnrs/485
      Le CNRSA dépose trois brevets, le 1er mai 1939, sur un dispositif de production d’« énergie » (fission atomique), le 2, sur un procédé de stabilisation du dispositif précédent (modérateur de neutrons), le 4, sur des perfectionnements aux charges explosives (bombe atomique). Cette dernière éventualité apparaît suffisamment proche pour que l’équipe des atomistes sollicite auprès du ministère de l’Armement l’installation d’un polygone d’essai au Sahara.

      • Czar dit :

        c’est intéressant mais comment expliquez-vous qu’après une telle avance avant-guerre, l’on ait mis 15 ans après la libération pour parvenir à cette bombe française ?

        • Alpha dit :

          @Czar
          Une phrase du Général De Gaulle, en octobre 1945, explique cela :
          « Quant à la bombe atomique, nous avons le temps. Je ne suis pas convaincu que l’on ait à employer des bombes atomiques à très bref délai dans ce monde. »
          Et puis après guerre, ce qui primait, c’était la reconstruction, et officiellement, la Quatrième République était opposée au nucléaire militaire et avait une position « pacifiste »…
          Ce n’est qu’avec le début de la Guerre Froide que la position française a changé, et que l’utilisation de l’arme atomique par la France fut envisagée.

          • Czar dit :

            merci pour les éclaircissements mais je ne suis qu’à moitié convaincu : d’après les sources qu’il donne, la chose n’est pas « à portée de vue » elle semblait maîtrisée.

            or si je reconnais qu’on peut envisager qu’à la Libération les autorités ont opté pour la priorité au civil (pile atomique Zoé), lorsque la décision de contruire une bombe française, prise quelques jours seulement après le coup de poignard dans le dos de nos éternels mais outratlantes à Suez, il faudra quand même 4 années. Donc ça me semble un récit un peu embelli, mais s’il est évident que dès l’origine la France fait partie des pionniers dans ce domaine, et que les ricains ont utilisé des compétences françaises comme anglaises

        • PK dit :

          @ Czar,

          La France était effectivement en avance phénoménale en 1940 dans la recherche nucléaire. Le premier réacteur (on parle alors de pile : Zoé) avait divergé et l’équipe de Curie engrange les succès depuis un quart de siècle.

          Mais on est encore très loin de la bombe. Pour y arriver, les Américains vont mettre le projet Manhattan en place (Roosevelt a été convaincu par Einstein : c’est sa seule participation à la création de la bombe A). En recrutant tous les ténors européens (comme ils avaient recruté tous les ténors de la mécanique quantique auparavant), il faudra un investissement considérable de pognons et d’intelligence pour fabriquer la première bombinette (5 t l’engin, quand même !). Presque 5 ans avec la plus grosse machine indusrielle, financière et intellectuelle derrière !

          Et si les Boches n’ont pas eu le droit à l’atomisation, c’est simplement parce qu’ils se sont faits péter la gueule avant la fin de la mise au point de l’engin. Du coup, ce sont les Japs qui en ont pris plein la poire à leur place.

          Les Américains ont l’esprit pratique : ils n’ont pas bombardé ni Hiroschima, ni Nagazaki pour étudier les effets de la bombe. Ils ont choisi une ville construite en dur et une en bois pour discriminer. Y’a pas à dire : quand les Américains font les choses, ils ne les font pas à moitié.

          Ensuite, quand la France a été libéré, certains de ses meilleurs savants étaient encore aux États-Unis (et les Américains les empêchaient de partir… comme Goldschmidt, longtemps européen numéro 1 à extrader d’Europe en cas de conflit avec l’URSS, devant tous les politiques ! ), elle a dû redémarrer au point de 1940, sans les moyens des Américains. Le seul avantage des savants est qu’ils connaissaient mieux où ils allaient, ce qui fit malgré tout gagner du temps.

          Mais comme d’habitude, il a fallu beaucoup plus de bitte et de couteau que de pognon pour y arriver, même si le CEA ne manque pas financements globalement, comparé au reste.

          • Czar dit :

             » Ils ont choisi une ville construite en dur et une en bois pour discriminer. »

            intéressant.

            ça rappelle aussi qu’à l’époque la question devenue centrale dans la perception de l’atome de la durée de radiation ne l’était pas, il y avait encore la croyance entre une radioactivité qui « vous redonne du tonus »

    • FloDa dit :

      Encore faux.
      Seulement les tranches 900 sont du design westing

      • Lothringer dit :

        Un brevet n’est pas éternel. Au bout de 20 ans, il tombe dans le domaine public.
        Les licences obtenues par la France concédées (financièrement) par Westinghouse, datent de 1969 à début des années 70, sur des brevets qui existaient déjà depuis plusieurs années (début des années 60). C’étaient donc des brevets pour lesquels il restait peu de temps sous le contrôle de Westinghouse.
        Donc la France, avec le concours technique du CEA, a fini par prendre son indépendance technologique.

        Au final Westinghouse a négocié au mieux possible un brevet qui allait bientôt lui échapper. Et la France a « acheté » quelques années pour avancer rapidement et « se faire la main ».

        Good business

  15. Fred dit :

    @ GrosNez

    Pas du tout.

    La France a d’abord développé ses propres technologies commerciales (uranium naturel graphite gaz [quatre réacteurs mis en service] et réacteur à eau lourde [deux réacteurs mis en service]), après des réacteurs expérimentaux de technologie différente (Zoé 1948…)

    Puis a ACHETÉ la licence REP (eau pressurisée) de Westinghouse pour la développer.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_nucléaire_en_France
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_programme_nucléaire_civil_de_la_France

    • GrosNez dit :

      @Fred, Les Américains sont bien crédités comme étant les inventeurs de l’aviation et pourtant c’est un Français qui le premier s’est lancé dans les airs…

  16. Yoyolegigolo dit :

    Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule :

    https://www.meta-defense.fr/2021/06/11/lindonesie-officialise-sa-commande-de-36-rafale/

  17. Tsirkon dit :

    A l’heure des missiles anti navires hypersoniques…ça va être qu’une grosse cible facile

    • Pascal (l'autre) dit :

      « A l’heure des missiles anti navires hypersoniques…ça va être qu’une grosse cible facile » Ah les missiles hypersoniques!!! le nec plus ultra! Tellement efficace ces missiles que les Chinois construisent des portes avions en veux tu ,en voilà! Comme l’autre »mantra » la furtivité! et puis l’.I.A. comme le furent en leur temps, l’hyper manœuvrabilité et la vitesse pour les avions! Mais nous avons là à faire à un nouvel expert! Immense respect, on sent l’analyste de haut niveau!

  18. Ce mytho de macron qui se vante de 5 ème puissance, il devrait reprendre des cours d’histoires de la guerre chez mémé Brigitte

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Ce mytho de macron qui se vante de 5 ème puissance, il devrait reprendre des cours d’histoires de la guerre chez mémé Brigitte » Vous n’aimez pas Macron cela se respecte mais pourriez vous préciser le sens « profond » de votre intervention! Et en espérant qu’au printemps 2022 vous irez déposer un petit bulletin dans l’urne et non vous trouver un empêchement dans le genre la belle mère débarque, il faut que je prépare le BBQ, j’au prévu de longue date une sortie cyclo avec Dédé et Maurice ou j’ai ma haie à tailler car le voisin commence à gueuler du manque de lumière! En règle générale c’est ceux là qui sont le plus critique…………….. avec le résultat des élections et aussi et surtout……………………..après!

  19. Jul dit :

    Oui mes le futur porte avion français, va être à 90% us, puisque les brin d’arrêt et les catapulte vont être us, c’est celles utiliser sur L’uss gerald ford… pareil pour l’éléctronique… 3 milliard d’euros en tout donner au USA pour ce nouveau porte avion !

    • Czar dit :

      ça te fait quoi d’interagir avec le monde avec un QI équivalent à celui de ta température anale, ‘jul’ ?

      sinon ce projet d’être consultant ‘affaires de défense et géostratégie’ sur fun radio, ça avance ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Oui mes le futur porte avion français, va être à 90% us,  » 99%! Cela aurait fait plus sérieux voyons! Genre de réflexion d’individus qui se posent beaucoup moins de questions en achetant du 100% made in P.R.C. nqui doit certainment se torcher un p’tit bourbon ou un « Jack » tout en reluquant à la téloche des séries américaines sur Disney channel ou Netflix!
      ps: catapultes et brins d’arrêt représentent 90% d’un porte avion!! Otez moi d’un doute; j’espère que vous n’êtes pas ingénieur dans la construction navale parce que ………………. On est mal patron, on est mal!

  20. Max dit :

    Le futur PA NG ne sera pas prêt pour le grand soir.
    Dommage que cela prenne tant de ressources notamment financières, dixit les Britanniques avec leurs deux PA qui ont absorbé la majeur partie du budget de la Royale Navy.
    Dans le temps imparti le nombre de frégates de 1er rang de la Marine nationale aurait pu coller avec le schéma d’origine de 18 bâtiments.

  21. PK dit :

    « Ce qui suppose des réacteurs beaucoup plus puissants que les deux K-15 du Charles de Gaulle. »

    J’aimerais bien que cette phrase – qu’on retrouve partout – soit étayée. La vitesse de propulsion du CdG n’est pas limitée par la puissance de ses réacteurs, mais par son arbre de transmission, incapable de transmettre la puissance maximale.

  22. Czar dit :

    Avis aux spécialistes : J’entends bien qu’il s’agit d’une « pièce de démonstration » – donc a priori pas de celle qui sera usinée pour le PANG mais je voudrais bien savoir à quel moment – ou quelle phase des travaux, la décision d’un deuxième PANG devrait être prise au plus tard pour bénéficier des économies d’échelle et donc au-delà de laquelle on saura de façon irréversible si l’on va fonctionner avec un ou deux PA pour le quasi demi-siècle qui va suivre ?

    • Sorensen dit :

      Des économies d’échelle sur deux systèmes d’un même programme; il fallait la sortir. Les économies d’échelle se font sur les composants qui sont produits au moins à plusieurs dizaines d’exemplaires et cela généralement pour plusieurs systèmes. A moins de pondre une cinquantaine de Porte-Avions, financés par la valeur ajoutée de votre imbécilité.

      • oryzons dit :

        L’économie d’échelle se fait aussi sur les études, les tests, les vérifications, les certifications, toute la mise en place industrielle…

        En réalité vous avez raison, les économies d’échelle de type industrielles de masse telles qu’on les entend n’existent qu’à la marge sur de tels programmes.
        Par contre le premier exemplaire porte lui tous les coûts du prototype.
        Le ou les exemplaires suivants coûteront donc mécaniquement moins cher, et pas qu’un peu.

        Pour répondre à Czar, il y a encore plusieurs années avant de décider.
        Tant que les études ne sont pas finies.

        On va être honnête, sans changement de paradigme et augmentation budgétaire significative il n’y aura qu’un PANG.
        Pas à cause du coût de construction du navire. A cause des marins qu’il faut former et payer. A cause des navires qu’il faudrait construire pour l’escorte, des marins de ladite escorte.
        Du fait qu’il faudrait sûrement revoir à la hausse le nombre soum, des sous mariniers à former, et payer.
        Il faut aussi des avions et des drones à mettre dessus, donc des pilotes…

        Voilà. Un deuxième PAN c’est (quasiment) le retour à un format guerre froide de la Royale.
        Un changement de paradigme donc, qui serait logique si l’on prend au mot les différentes revues stratégiques ainsi que les déclarations de Macron.
        Les revues et les discours c’est une chose, les actes une autre.

        • Czar dit :

          merci de ces éléments d’appréciation.

          au vu de l’expérience anglaise, on a l’impression qu’un PA c’est le F35 des mers qui assèche tous les autres programmes, mais qu’en même temps si l’on en a qu’un, c’est une impasse tactique

          est-ce qu’à votre connaissance il existe un chiffrage apoproximatif du budget qu’il faudrait atteindre pour disposer d’un GAN en permanence ?

          j’enteds bien qu’il faut augmenter les vaisseaux correspondants mais en même temps, il s’agit d’avoir UN GAN permanent, les bateaux, soum etc n’ont pas a été multipliés par deux.

          en plus j’imagine que l’automatisation des tâches fait que le futur PA aura besoin de moins de marins à bord

          • Sorensen dit :

            Vous faites exprès? Un PA n’est pas l’équivalent du F-35. Un programme de PA défaillants produits en plusieurs exemplaires et plusieurs versions seraient un équivalent du F35. L’analogie est le cache-sexe de l’imbécilité.

          • PK dit :

            @ Czar,

            Pour avoir une permanence à la mer, réelle, il faut a minima 2 PA, peut-être trois. Si l’objectif n’est que cette UNIQUE permanence à la mer, le coût n’est donc que 2 (voire 3) PAN, sans l’escorte ni les avions.

            Approximativement, le coût d’un PA vide est de 5 milliards d’euros. On ajoute la même somme pour le groupe aéronavale et il suffit d’avoir un équipage en double pour assurer la permanence à la mer.

            Avec deux PA, se pose le problème de la rentrée de l’un avec la sortie de l’autre, puisqu’il faut échanger le groupe aéro.

            C’est un calcul d’épicier basé sur le principe (idiot) qu’on veut juste une permanence, et pas à avoir à se servir de 2 (voire 3) GAN en même temps, ce qui serait très con en cas de guerre.

      • Czar dit :

        écoute péteux, j’ai posé la question à des gens qui avaient possiblement quelque chose à dire donc t’es évidemment pas convié.

        Même un imbéciLe dyslexique sait sans ciLLer qu’aucun bâtiment n’est produit à plusieurs dizaines exemplaires, alors que les effets de série sont constamment évoqués

        donc tente pas de sortir la science que t’as pas : à peu près tout le monde ici t’a remis à ta place. Au-delà même d’une orthgraphe un peu limitée pour un mec qui beugle son génie partout, le fait que ta syntaxe évoque assez souvent un type qui a appris le français comme langue étrangère, ce qui est toujours un peu gênant pour sa langue natale, a délimité très exactement ta place dans ce cénacle choisi de la réflexion stratégique.

        Bonnet et grelots inclus.

        • Sorensen dit :

          Oryzon: Incroyable, vous voulez dire que l’on produit ce que l’on a d’abord dessiné? Même si c’est au Rotring?
          Non les coûts sont lissés, ce qui ne correspond pas à des économies d’échelle. Ni à leur périmètre.

          Czar: Je vais recommencer. C’est pourtant simple, il n’y a pas d’économie d’échelle dans la production de deux bâtiments. Il y en a sur la production des composants partagés avec d’autres systèmes. Le demander est stupide, l’écrire est un manque d’amour propre. Déjà avec la stéréo vous vous limitiez à deux. Mais enfin, même les soviets avaient des échelles avec plus de deux barreaux. Vous comprenez le « échelle » dans économie d’échelle?
          Vous êtes un nabot en plus d’être pauvre?

          http://www.opex360.com/2017/11/07/la-construction-du-prochain-porte-avions-de-la-marine-nationale-sera-pleine-de-defis/

          • Czar dit :

            qu’est-ce donc qui justifie une telle arrogance hors-de-propos ? tu a été une fois à Forbach pour les soirées de la sous-préfète et tu en as reçu un éblouissement balzacien et la conscience d’un destin d’exception ?

          • Vinz dit :

            Différence métaphore / périphrase
            https://www.youtube.com/watch?v=rejGR9JkR_g

            « Fais pas chier, cuistre »
            Ca c’est une métaphore. Comme le F35.

          • Sorensen dit :

            Balzac..mais quelle horreur.

          • Sorensen dit :

            A Vinz: Une métaphore est un Trope, le F-35 un avion. Vous saisissez la différence?

  23. Le Corse dit :

    On commande de fabriquer un prototype du cuve pour le prochain réacteur nucléaire qui sortira dans 30 ans ! Qu’elle est l’intérêt ? Une pièce qui peut et doit tenir 40 ans !!!

  24. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Framatome ]

    Le Creusot , oui ave eu problème !
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/06/14/nucleaire-incident-dans-l-epr-chinois-de-taishan_6084070_3234.html

    Ps : On notera que Framatome est allé cafeter au DoE , pas à Paname ….