L’Indonésie commande six frégates multimissions au groupe italien Fincantieri

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. Titeuf dit :

    Les fremm pour les Italiens et le Rafale pour la France ???

  2. Khay dit :

    Avec leur « Mais siiii… laissez tomber les FREMMs, l’avenir a l’export c’est les frégates de 4500 tonnes, on vous promet, faut juste nous signer le chèque pour les développer » j’espère qu’il y en a qui commencent à suer à très, très grosses gouttes pour leur avenir professionnel chez Naval Group, si ils engrangent pas un contrat export d’ici peu.

    • Euclide dit :

      Où en est’on avec le contrat des corvettes Godwind pour la Roumanie ?

    • Jean (le 1er) dit :

      Ouais, je ne sais pas qui chez Naval Group avait décrété cette co***** que la FREMM était finie et plus exportable mais j’espère qu’il va la sentir passer s’il travail toujours là bas. Après les deux FREMM italiennes vendues à l’Egypte voici 6 FREMM pour l’Indonésie. Enfin, félicitations à Fincantieri et espérons pour Naval Group que la Grèce opte finalement pour la FDI et pas pour des FREMM made in Italy.

      • Twisted dit :

        Ca parait compliqué vu que Fincantieri ne peut plus proposer desolution intermédiaire

      • Mani dit :

        pas 6 mais 8 Fremm pour l’Indonésie + support technique pour le porte avions Sud Coréen. Fincantieri c’est pas des nuls je comprends Naval Groupe qui coopère dans Naviris avec Fincantieri 50% / 50%

    • Frede6 dit :

      +1 on pourrait aussi demander des comptes à Le Drian (soit disant un des meilleurs ministre de la défense :-))

      • Khay dit :

        Clairement, oui, je gueule après Naval Group, mais on est d’accord ils se sont pas retrouvé tout seuls dans cette situation intenable pour le plan de charge de prod et des bureaux d’études. Et le Drian n’était que le dernier MinDef d’une longue série de gouvernement qui, de report en réduction de cible, et absence d’ambition, de ont creusé la tombe du programme FREMM.

  3. E-Faystos dit :

    Bravo l’Italie!
    Son partenariat et maintenant fructueux.
    Les frégates italiennes sont plus puissante que les FreMM.
    Que valent-elles en lutte anti sous-marine?

    • Royal Marine dit :

      Nettement moins performantes en ASM, et ACT…
      Mais comme c’est nous qui nous écrasons, dès que les Ritals pointent leur nez… Il est clair que nous n’avons aucune chance de vendre les nôtres…

      • oryzons dit :

        On ne peut pas les vendre puisqu’on ne les fabrique plus.
        La seule chose que l’on pourrait vendre c’est les FTI.
        Encore faudrait-il être capable de les armer correctement…

    • Auguste dit :

      Si on se réfère à ce lien,vaut mieux être sur une FREMM française.Et on ne parle même pas de l’efficacité au combat.

  4. Bob dit :

    Malgré les victoires italiennes, la France a un bateau, la FREMM DA ou ASM qui est somme toute pas si mal. Je suis surpris que les japonais avec leurs restrictions sur les exportations d’armes soient présentes et non pas les sud-coréens.
    L’Indonésie se renforce mais ils ne sont ni alignés sur le PCC ni avec l’US mais ils préfèrent le matériel russe et occidentale, un peu comme l’Inde. Naval Group aurait pu proposer le super FDI.

  5. philbeau dit :

    L’Indonésie semble partie pour faire son marché en matière de défense auprès de fournisseurs européens . Pas étonnant que les américains soient écartés quand on découvre des informations comme celles-ci :
    https://www.air-cosmos.com/article/boeing-aurait-ilsurfactur-ses-prix-au-japon-24975

    https://www.air-cosmos.com/article/le-japon-cesse-les-paiements-pour-la-modernisation-du-f-15j-24640

    Sympa « l’allié américain » . Boeing ou LM , c’est du sérieux …

    • Czar dit :

      il a un appel d’offres au Bengladesh pour la complétion de leur flotte aérienne.

      je me demande si ça ne pourrait pas causer des frictions avec Delhi pour une seconde commande de Rafale (même si trappier a l’air de dire qu’un contrat sera signé avant la fin de l’année)

      • oryzons dit :

        Je ne connais pas bien la nature des relations Inde / Bengladesh, mais néanmoins dans le cadre de cet appel d’offres la préoccupation chinoise semble primer.
        Pour l’Inde ce serait tout de même souhaitable de ne pas se rajouter un « troisième » front et d’avoir le Bangladesh qui reste en dehors de l’orbite chinoise.
        De toutes façons les indiens auront leur mot à dire… sauf si rien de concret ne vient de leur part.

  6. Fralipolipi dit :

    Bien joué. Félicitations aux Italiens.

  7. wololo dit :

    L’erreur monumentale du programme FREMM, 8 sur 18 pour la France, 2 seulement exportées et les Italiens en vendent comme des petits pain. La FREMM n’est plus au catalogue de Naval Group tout ça pour donner du travail aux bureaux d’étude.

    • yakafokon dit :

      Aux frais des contribuables. Ca sent le renfermé.

    • Wagdoox dit :

      C’est pas le seul problème. Les fremm ne peuvent pas recevoir un seafire. Donc ne pourront pas réagir face à des missiles hypersoniques. C’est la conception à 2 mats voulu par les italiens, le problème.

      Notre problème a nous, c’est qu’on a arrêté les fremm mais que les fdi ne naviguent pas encore. Et surtout qu’on fige cette put… de configuration avec dés mica vl (a la place dès aster 15), dés aster 30 et surtout de mdcn !
      Le rapidfire avec capacité ciws, les brouilleurs peuvent attendre un peu (l’aesa et les leurres ng peuvent faire l’affaire pour l’instant). Tant qu’on fera des frégates d’apparat, il faudra pas s’étonner de ne plus vendre

      • Royal Marine dit :

        Ah, ben oui, bien sûr!
        Le Mica VL contre les missiles hypersoniques… Belle trouvaille!

      • Khay dit :

        Je vois pas de raison particulière qui empêcherai de changer la superstructure pour accepter un SeaFire à l’occasion d’une mid life upgrade. Ça serait pas une opération légère ceci-dit, c’est certain.

    • m dit :

      Ils auraient dû faire comme pour le Rafale, commander les 18 FREMMs et les revendre d’occasion au fur et à mesure.

    • Gros-Bill dit :

      Vous oubliez que si il y en a 8 de reçues sur les 18 de prévues, elles ont été payées aux prix des 18 => 8,000,000,000 d’euros.
      Cela nous fait la frégate à 1,000,000,000 d’euros pièce, waouw.
      Quant aux deux exportées, je doute sérieusement que le Maroc ou l’Egypte aient payé 800,000,000 euros leurs frégates…
      Bref ce serait intéressant de jeter un coup d’œil aux « contrats » « export » des fremm française, juste pour rire.

      • NRJ dit :

        @Gros-Bill
        « Vous oubliez que si il y en a 8 de reçues sur les 18 de prévues, elles ont été payées aux prix des 18 => 8,000,000,000 d’euros. ». Ca c’est des bêtises. Les 8 frégates ont coûté à 6,4 milliards d’euros contre 8,2 budgétés pour 17 milliards (https://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-6766QE.htm). Et cela a économisé également 2 milliards d’euros pour les 2 frégates Horizon supplémentaires, car 2 des FREMM sont des frégates antiaériennes.

        Les choix des gouvernants sont très critiquables, mais il ne faut pas dire n’importe quoi non plus. Ca ne vous choque pas vous, que les matériaux, radars, fabrication, moteurs etc de 9 frégate soient gratuits ? Réfléchissez deux secondes avec votre cerveau. Il ne faut pas suivre aveuglément ce que disent des articles cherchant potentiellement la manipulation des moutons.

        • Gros-Bill dit :

          Euh, vous avez lu le lien que vous donnez ?

          Donc au lieu de payer 8 235M pour 17 Fremm (485M/pièce), le contribuable a payé 6 480M pour 8 bâtiments (810M/pièce).

          Concrètement l’état a donc sacrifié 9 Fremm (tarif initial) pour économiser le coût de 2 Fremm (tarif final).

          Là dessus, n’ayant du coup pas assez de Fremm (mdr) l’état commande 5 FTI pour 750M/pièce (tarif prévu)

          En ce qui concerne les classes Horizon, le coût du programme est de 2.8 Md pour deux exemplaires… (1.4Md/pièce) puisque comme vous le faites si bien remarquer cela a permis des économies (mdr)

          Ce qui nous donne pour la cible de 15 navires de 1er rang :

          8 x 810M + 5 x 750M + 2 x 1400M = 13 030 M

          au lieu des 8 235 M de prévu pour les 17 Fremm

          Sympa les économies… (payer 4 795 M de plus pour 2 navires de moins)

          https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/limmense-gachis-des-fregates-francaises

          Vous vous permettrez de suggérer aux autres de réfléchir lorsque vous aurez vous même appris à compter, bèèh bèèh.

          • NRJ dit :

            @Gros-Bill
            Vous aimez la mauvaise foi vous, non ?

            « Donc au lieu de payer 8 235M pour 17 Fremm (485M/pièce), le contribuable a payé 6 480M pour 8 bâtiments (810M/pièce). ». Non vous auriez dû dire  » y lieu de payer 10 milliards pour 17 FREMM et 2 Horizon (à sommer sur les 2 déjà construites) on a payé 6,4 pour 8 FREMM dont 2 frégates anti-aériennes.

            « 8 x 810M + 5 x 750M + 2 x 1400M = 13 030 M

            au lieu des 8 235 M de prévu pour les 17 Fremm ».
            Non là encore vous comparez des choses incomparables. Vous auriez dû dire : au lieu de 8235 pour 17 FREMM + 2,8 pour les deux premières Frégates Horizon + 2 milliards pour deux autres Horizon (dans votre article, ils disent 950 millions par Horizon) + 3 milliards pour 5 frégates de reconnaissance (pour remplacer les Lafayette) + 1 milliard pour l’inflation = 17 milliards

            Car il ne faut pas oublier une chose : les bureaux d’études de Naval Group ont besoin de matière. Si on avait fait 17 FREMM, il aurait fallu quand même faire un programme FDI pour éviter que Naval Group perde ses précieuses compétences. Alors certes on aurait un peu économisé puisqu’on aurait fait de « vraies » frégates de second rang et non pas des frégates légères de premier rang forcément un peu plus équipées donc plus chères (pour cette raison 3 milliards me semble logique).

            C’est ça que l’auteur de l’Ifrap « omet » dans son analyse (soit par volonté délibérée de manipuler soit par ignorance, je ne fais pas de jugement) : les FDI ne sont pas que là pour remplacer les FREMM mais aussi et surtout pour apporter de la matière à Naval Group. Et l’auteur omet aussi l’impact de l’inflation, car entre 2008 et 2018, le coût du programme est forcément modifé (8,5 milliards de 2008 en euros de 2018, ça fait presque 10 milliards).

            Ça ne change pas la conclusion : on aurait pu sans doute avoir bien plus pour une augmentation relativement faible de prix. Mais faut pas dire n’importe quoi non plus et comparer ce qui est incomparable.

            Après il faut quand même se rendre compte qu’en 2014 on voulait faire des sociétés de projet, idée absurde consistant à vendre le matériel de l’armée pour le relouer derrière. Dans ces conditions, il est logique que les programmes qui n’étaient pas absolument nécessaire (comme les FREMM, dans une époque où l’ennemi désigné était le pick-up djihadiste au fond du désert) facent l’objet de coupes. On peut le regretter, mais quelque fois c’est compliqué d’en tirer une conclusion.

          • Aramis dit :

            Je ne vois pas comment Naval Group pouvait perdre ses compétences en quelques années. Il aurait modernisé la FREMM et continué à la produire. Le but des FDI était de compenser le manque à gagner liée à la réduction du programme FREMM pas de sauver des compétences bien encrées.

            Le fait de réduire les FREMM et les Horizons sans faire les FDI nous faisaient gagner de l’argent (car en tenant compte de l’inflation) : 8 FREMM + 2 Horizon = 10 milliards contre 17 FREMM + 4 Horizon = 12,5 milliards.

            Mais cela renchérissait le coût unitaire des FREMM déjà jugées dure à exporter. D’où la FDI et au final FREMM + FDI + Horizon = 14 milliards.

            Donc au final oui il y a 1,5 milliards d’euros payés en plus pour 15 navires de 3 classes. Même si les programmes initiaux avaient dérivés pour atteindre 14 milliards au total nous aurions payés 14 milliards pour 21 navires de deux classes. Ce qui aurait été mieux à tout point de vue.

            Si on voulait économiser il ne fallait pas faire les FDI. Si on voulait engraisser Naval Group au dépent du contribuable il fallait les faire.

            Sinon où avez vous vu que les FREMM devaient faire du combat dans le désert contre des pick up et que c’était la seule chose que devait faire l’armée en France? La FREMM est un navire pas un véhicule terrestre…

            Bref ça sent le mec pas sérieux qui fait de la contradiction sans lire l’article de l’IFRAP et qui ignore à quoi sert un navire de guerre.

          • EBM dit :

            @ Aramis oui vous avez là un thème NRJ classique: payer plus pour avoir moins c’est génial pour lui et on ne peut que prendre les décisions les néfastes sur le plan financier selon lui!

            Sur la question des FREMM si en 2008 on voulait à tout prix réduire les dépenses le plus intelligent était de maintenir le programme de construction (avec suppression de la version AVT cependant pour ne faire que des ASM dotées de MDCN et des AA). Puis de placer en réserve 9 des 17 navires construits. Cela aurait permis de prélever sur ces navires en réserves ceux vendus au lieu de prélever sur ceux livrés à la Marine comme ça s’est fait pour l’Egypte (et avec là aussi nouvelle commande derrière mais pour remplacer un navire en réserve vendu).

            Avec le passage actuel au double équipage (https://www.meretmarine.com/fr/content/une-troisieme-fremm-et-un-second-psp-passent-au-double-equipage) cela aurait été tout à fait cohérent: en cas de guerre avec 8 FREMM à double équipage cela fait 16 équipages, de quoi armer 8 des 9 navires en réserve (un équipage par navire), plus le rappel des réservistes et marins qui ont quitté le service il y a peu et là on peut avoir le 17e équipage.

            C’était une façon bien plus intelligente de réduire les coûts de fonctionnement sans se retrouver quasiment sans colonne vertébrale de frégate pour la Marine. Au lieu de réduire les coûts d’acqusition il fallait rogner sur les coûts de possession pour pouvoir maintenir au maximum nos capacités militaires pour faire face à une guerre.

          • NRJ dit :

            @EBM
            « payer plus pour avoir moins c’est génial pour lui et on ne peut que prendre les décisions les néfastes sur le plan financier selon lui! ». Vous savez lire ? Vous êtes ridicule, là…. Vous allez me dire, ça ne change pas grand chose. 🙂

            Mettre 9 FREMM en réserve, la bonne idée…. Comme ça on paye la somme totale, mais on a des bateaux qui ne servent à rien. Donc faut faire des coupes dans d’autres programmes plus utiles (drones, hélicoptères, véhicules blindés) pour…. des bateaux dont le but n’est pas d’entrer en activité, car bien sûr si on ne réduit pas de près de 3 milliards dans les bateaux, faudra trouver l’argent autre part. Ca c’est de la bonne gestion. « le plus intelligent », même si je reprends vos termes…

            Et en 2020, on a 2*3 + 5 = 11 équipages, si je suis ce que vous dites (n’hésitez pas à préciser, je ne connais pas le domaine des coûts des équipages). Donc on n’aurait de quoi équiper que à 9 à 10 équipages en voyant grand. Au mieux 25% de plus aux dépends d’une armée de terre à qui on va piquer le matériel qui permettra de sauver les hommes sur le terrain (je pourrais dire l’armée de l’air, mais je ne vais pas m’étendre sur les sociétés de projet etc).

        • NRJ dit :

          @Aramis
          Naval Group, comme tout industriel, a besoin de matière pour faire tourner ses bureaux d’études. S’ils n’ont pas de bateaux à concevoir, ils perdent leurs compétences. Pareil pour Areva lorsqu’il y a eu un gap de 10 ans entre la dernière centrale REP et l’EPR de Flamanville. Ils ont perdu énormément de compétences. On n’y peut rien, c’est comme ça.

          Les 17 FREMM, pour pouvoir économiser de l’argent nécessitaient d’être fabriquées rapidement, en dix ans. On a fait la même chose sauf qu’on a réduit la cadence, donc 10 FREMM en 8 ans (1 pour l’Egypte et 1 pour le Maroc). Donc en 2020, il fallait de toute façon un nouveau programme de frégates de second rang pour remplacer les Lafayette.

          « 8 FREMM + 2 Horizon = 10 milliards ». Non, c’est 8 FREMM + 2 Horizon = 6.4 + 2 = 8.4 milliards (si je reprends le coût d’un milliard par Horizon dit dans l’article de l’IFRAP et les 6.4 milliards indiqués par le Mindef).
          Après, oui si on avait acheté 5 FREMM au lieu de 5 FDI, le prix aurait été sans doute similaire, voire inférieur.

          « Si on voulait économiser il ne fallait pas faire les FDI. Si on voulait engraisser Naval Group aux dépends du contribuable il fallait les faire. ». Ca se base sur du vrai, mais c’est faux: on a privilégié l’intérêt industriel aux dépends de l’intérêt militaire, mais pas de l’intérêt du contribuable qui a vu une facteur réduite de 3 à 4 milliards soit 1/3 (dépendant du coût des frégates remplaçant les Lafayette)… Après je vous rappelle quand même une chose: la souveraineté ne se limite pas au matériel militaire mais surtout à l’industrie qui permet de le produire. Donc si Naval Group perdait ses capacités, on perdait au moins partiellement nos capacités de fabrication de bâtiments et il faudrait payer beaucoup plus après.

          « Sinon où avez vous vu que les FREMM devaient faire du combat dans le désert contre des pick up et que c’était la seule chose que devait faire l’armée en France? La FREMM est un navire pas un véhicule terrestre… ». Je pense que je n’ai pas été clair, car c’est évident. En 2014 (l’année où on a choisi de couper les FREMM et lancer les FDI), l’ennemi désigné était le pickup malien au fond du désert. Donc s’il fallait réduire des budgets dans un programme, c’était bien dans des frégates de haute intensité qui ne semblaient avoir aucun intérêt que dans des programmes d’hélicoptères, de drones ou de véhicules blindés dont nous avions (et nous avons toujours) un besoin vital au Sahel. Et je ne parlerai pas du Rafale, sinon on m’accusera encore de pleins de choses.

          « Bref ça sent le mec pas sérieux qui fait de la contradiction sans lire l’article de l’IFRAP et qui ignore à quoi sert un navire de guerre. ». Je vous laisse me ressortir ça après mon le paragraphe juste au dessus.

          • Aramis dit :

            Je vous le ressort encore plus après ce que vous venez d écrire! Même en comptant que 6,4 milliards pour les 8 Fremm cela fait au total 12,4 milliards pour 15 navires contre 12,5 pour 21 navires au départ. Une aberration financière surtout si on ajoute le coût de MCO plus élevé de 3 classes dont les navires vont devoir faire plus de jours a la mer. En 2014 ce n est parce qu on s embourbait au Sahel qu il fallait niquer la Marine et l armée de l air. En gros pour vous si on fait le Sahel on supprime la Marine et l armée de l air et si a la sortie du Sahel il faut faire une opération navale sans flotte on aura l air aussi con que vos arguments bidons.

          • NRJ dit :

            @Aramis
            Là vous comptez uniquement pour les frégates de premier rang. Mais la marine nationale, c’est frégates de premier rang + frégates de second rang. Il faut donc sommer aussi les frégates remplaçant les Lafayette. Donc c’est 6.4 (FREMM) + 2 (Horizon) + 4 (FDI) = 12.4 milliards dans le cas actuel
            Et c’est 8.5 (FREMM) + 4 (Horizon) + 3 (frégates de second rang remplaçant les Lafayette) + 1 (inflation, en 10 ans ça commence à compter) = 16.5 milliards.

            Il ne faut pas oublier que les Lafayette devaient être remplacées, notamment pour donner de la matière aux bureaux d’études de Naval Group.

            « En 2014 ce n est parce qu on s embourbait au Sahel qu il fallait niquer la Marine et l armée de l air » L’argent n’est pas gratuit, donc si on consomme de l’argent, il faut bien le récupérer quelque part. En d’autres termes, on a économisé environ plusieurs milliards sur les frégates (on peut éviter les calculs de bout de chandelle), et si on l’avait pas fait, il aurait fallu récupérer l’argent autre part. Où aurions nous dû le faire ? Dans les Rafales ? Voici la situation dans laquelle était Le Drian. Le moins qu’on puisse dire est que c’était compliqué…

          • Aramis dit :

            Justifier de remplacer les FLF par les FDI sous prétextes que le nombre de premier rang à baisser reviens à justifier la baisse du nombre de second rang par la baisse du nombre de premier rang. Plus débile j’avoue que j’ai rarement vue.

            Encore plus débile de croire que les clopinettes du sahel justifie de niquer notre industrie navale et notre flotte de guerre pour une opération temporaire terrestre.

            Maintenant que le sahel est terminé vous allez sans doute proposez qu’on supprime l’armée de terre après avoir supprimé la Marine et l’armée de l’air. Et si demain on doit faire la moindre petite opération? Ah merde on aura écouté NRJ le fin stratège qui pense qu’une armée peut être supprimée puis recrée en fonction des besoins à la demande. Parce que c’est bien connu c’est gratuit, c’est facile et ça coute pas cher, la preuve personne n’est assez con pour avoir d’armée permanente, non mais nah!

            Bref ça sent le mec pas sérieux qui a décidé que tous le monde avait tort de constater des évidences et qu’il allait se croire intelligent en racontant que deux plus deux ne fait pas quatre. Divertissant, continuez!!

    • Lassithi dit :

      Merci le Drian. Quel tocard, comme ceux d’avant.
      Pas étonnant qu’il soit toujours.
      J’attends avec impatience le commentaire du service de com du MinDef, celui rn plastique.

  8. Hélyx dit :

    Et naval Group qui rabachait que les FDI c’était l’avenir de l’export….

    • Wagdoox dit :

      Vendre une frégate qui n’est encore entré en service en France, n’est pas chose évidente.

    • m dit :

      Naval Group n’aurait rien rabaché si la DGA avait arrété de systématiquement commander moins de la moitié des commandes initiales sur lesquelles se portent les études. Ils le font à l’allemande : ils commandent bcp, demandent un rabais, et ensuite disent « finalement on prendra pas tout ».

    • philbeau dit :

      @Khay et Hélyx : je voudrais quand même défendre Naval group , qui ont des concepteurs de qualité , mais il faut se rappeler ,là aussi , les contraintes imposées par les technocrates touts puissants de Bercy , et les conséquences sur le coup fourré de l’arrêt de la série . La FDI n’est que le résultat de l’imbécillité de nos énarques rats de couloirs ministériels , une tentative pour continuer à vivre , le propre des entreprises , ce dont ces gens se contrefoutent . Ils sont même vélleitaires , ayant failli avoir la peau du Rafale en d’autres temps .

    • oryzons dit :

      Il faut arrêter de tout mettre sur le dos de Naval Group.
      Quand ton propre gouvernement qui est une puissance nucléaire détenteur de la première ZEE te dit que c’est trop gros, trop cher, qu’on va couper les commandes en les divisant par 2 …
      Naval Group a cherché une solution pour survivre. Cette solution c’est la FDI qui sera d’ailleurs excellente pour peu qu’elle soit armée correctement et non pas en voulant faire des économies étranges.
      Car à l’export comme le prouvent les grecs les gouvernements achètent bien des bâtiments de guerre et non pas « un drapeau ».
      Mais la leçon n’est visiblement toujours pas retenue.
      Au lieu de se dire que le premier client export nous dit très clairement qu’il faut minimum 32 VLS, voire plus, que les capacités de frappe vers la terre sont TRES intéressantes pour peu que l’intégration des silos idoines soit déjà faite, qu’un silo compatible MICA multi-pack serait top…
      Au lieu de se dire que du coup si on veut vraiment dans le futur engranger des commandes il faut faire de la FDI le mini destroyer qu’elle est potentiellement, on semble préférer rester sur un modèle corvette++ si les grecs ne passent pas commande.
      Qui décide ? Naval Group ?

      • AS dit :

        c’est claire 16 lanceurs verticaux c’est juste ridicule s’il ne peuvent pas mettre de mdcn alors au moins qu’ils augmentent la capacité aa. Meme 24 vls pq pas compte tenu de la taille du rafio mais 16…. lol autant doubler le nombre de patrouilleurs ils seront plus efficaces pour traquer les tonniers chinois qui pillent notre ZEE d’outre mer.

        • Lassithi dit :

          Enfin, un éclairé qui pense à nos zones ultramarines.
          Ça manque ici.
          Mais la lucidité est aujourd’hui un péché.

    • Green dit :

      l’un n’empêche pas l’autre! Il eu fallu proposer les deux a l’export, c’est une autre histoire.

      les FDI sont quand même bien placées en Grèce et je pense qu’on les exportera ailleurs.

      • Alain d dit :

        Si justement, les FDI ont enterré les FREMM, tout en limitant leur nombre pour notre Marine, et chaque jour qui passent démontre que c’est une connerie de 1er rang.
        Comme ce nouveau contrat signé par l’Italie, après la baffe qu’elle nous a mise en Egypte, ou encore que le fait que Etats-Unis aient misé sur le design des FREMM pour leurs propres besoins.

  9. raca dit :

    Bravo à nos amis de Fincantieri. Pour redimensionner l’Allemagne la France seule ne fait pas le poids, avec l’Italie nous remettons l’Allemagne en place. Inutile de vouloir toujours travailler seulement avec l’Allemagne la coopération sur pied d’égalité avec l’ Italie sera beaucoup plus sérieuse et positive voir les coopérations déjà existante avec les industries de ce pays: ATR, Thales Alenia, MBDA, STmicro, Ariane, Neurone, drone Male, Fremm, bateau ravitailleur, …

    • NRJ dit :

      @raca
      Si vous voulez une coopération très franco-allemande, je pense qu’Airbus et ArianeSpace feront l’affaire. Et Airbus fait sans doute bien plus que n’importe quelle entreprise que vous avez cité. Quand on y pense, vous citez MBDA, une entreprise qui regroupe aussi… MBDA Deutschland. Donc c’est autant italien qu’allemand.

      Sur la Fremm, il n’y a pas eu de coopération (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/fregates-fremm-le-mirage-de-la-cooperation-franco-italienne-776160.html), donc très mauvais exemple. Sur le Neuron, il s’agissait uniquement d’un démonstrateur, donc pas de réelle difficulté. Le programme ATR est une coopération entre Leonardo et…. Airbus. Donc c’est autant français qu’allemand.

      Sinon, les italiens ont acheté le F-35, donc coopérer avec eux n’est pas plus dans nos intérêts qu’avec les anglais.

      • raca dit :

        @NRJ soit je me suis mal exprimé soit vous avez mal compris
        1) en therme de géostratégie le pouvoir économique et décisionnel de l’Allemagne est bien supérieur au notre donc il faudrait contrebalancer avec un plus grand travail entre France et Italie (je ne vois pas d’autres pays qui pourraient jouer ce rôle dans l’UE) d’ailleurs bientôt sera signé le « traité du Quirinal » qui va dans ce sens.
        2) effectivement chaque fois qu’il y a Airbus il y a aussi l’Allemagne mais toujours avec moins de poids que l’Italie exemple:
        MBDA Bae UK 37.5 % Airbus 37.5 % (France 11 %+ Allemagne 10.9% + Espagne 4.17 % … ) Leonardo 25 % (Italie)
        ATR Airbus (France 11% Allemagne 10.9% Espagne4.17% … ) + Leonardo 50%

        Quand au choix du F35 c’est le choix que l’Italie a fait ayant construit avec UK + Allemagne l’ Eurofighter Typhoon avion de chasse pour la suprématie aérienne ce pays a choisit de participer à la construction du F35 A et B. Le F35 B que le pays utilise sur ces navires porte aéronefs. Un choix pour participer aussi à la construction direct des avions.
        Nous pouvons toujours penser que le Rafale est meilleurs, moins cher …. N’oublions pas que nos pays dépendent de l’Empire US d’ailleurs nous le verrons dans les décisions du G7 de cette semaine .

      • NRJ dit :

        @raca
        « n therme de géostratégie le pouvoir économique et décisionnel de l’Allemagne est bien supérieur au notre donc il faudrait contrebalancer avec un plus grand travail entre France et Italie (je ne vois pas d’autres pays qui pourraient jouer ce rôle dans l’UE) ». Faut arrêter deux secondes. Le but de la France n’est pas de s’opposer à l’Allemagne mais de défendre ses intérêts. On ne parle donc pas de la même chose.

        Le choix du F-35 par les italiens est évidemment rationnel. Il n’empêche qu’à partir du moment où ils l’achetaient pour leur armée de l’air (et pas juste leur marine), il ne devenait plus possible de faire une coopération avec eux pour des raisons de souveraineté.

        « ffectivement chaque fois qu’il y a Airbus il y a aussi l’Allemagne mais toujours avec moins de poids que l’Italie exemple: ». Oui, mais dans ce cas il ne faut pas parler de coopération franco-italienne.

        • raca dit :

          @NRJ
          1) Notre pays ne pouvant seul défendre ses intérêts face à l’Allemagne à besoin de relancer des accords avec l’Italie c’est pour cela que nous allons signer le Traité du Quirinale (deux pays latins historiquement culturellement économiquement)

          2) quelle raison de souveraineté ? ce sont les USA qui sont souverain ce sont eux qui peuvent parler de Grand Strategy nous pouvons parler seulement uniquement de tactique. Comme nous travaillons avec Leonardo (MBDA/Neuron/Drone Male …) et Fincantieri (Naval Groupe Naviris ) nous aurions pu coopérer avec ces entreprises qui ont technologies et savoir faire sur tous les plans.

          3) Nous parlons de coopération franco italienne parce que nous continuons à penser que Airbus est franco français ce qui n’est pas le cas.

    • PK dit :

      Je suis assez d’accord. On a une vraie complémentarité, industrielle et de culture. Tout le contraire des Allemands.

      Malheureusement, tous nos présidents n’ont d’yeux que pour les Boches. Ce sont des perdants : indécrottable !

      • NRJ dit :

        Ah oui, c’est vrai. Fincantieri est détenue par des mafieux, ils ont tenté porté plainte a plusieurs reprises contre Naval Group, malgré le rapprochement. Ensuite ils achètent le F-35, se liant de fait les mains aux américains. Mais on a la même culture, et c’est un super partenaire. La bonne blague.

        • PK dit :

          NRJ encore à côté de la plaque… C’est une culture chez vous, n’est-ce pas ?

          Les Italiens sont occupés par les Américains depuis la fin de la SGM. Ça laisse des traces. Au point que la langue italienne -mais vous devez le savoir puisque vous intervenez dans ce fil ? – est tellement truffée d’anglicismes que parfois il faut réfléchir pour un trouer un terme d’origine italienne dans une phrase !

          Même Draghi, le premier ministre (bien de gauche, bien pro-européen, bien mondialiste) a fini par taper du poing sur la table pour râler !

          Alors, oui, culturellement, nous sommes proches des Italiens, parce que nous partageons une histoire commune et latine, et c’est ce qui vous fait chier, en tant que suppôt de l’Allemagne, avec qui nous nous ne partageons rien : ce sont des Saxons, et ils sont indécrottablement liés aux Anglo-saxons avec qui nous ne partageons rien.

          Après, il suffit de vivre un peu en Italie ou d’avoir travaillé avec des Italiens pour s’en persuader. Il ne faut pas longtemps, comme il ne faut pas longtemps pour se rendre compte du contraire avec les anglo-saxons. Culturellement, d’ailleurs, il est plus facile de bosser avec des Américains qu’avec leur laquais. Mais c’est infiniment plus facile avec des Italiens.

          En plus, ils sont toujours de bonne humeur (et ce n’est pas une légende).

        • jo dit :

          NRJ et ses affirmation a l’emporte pièce, fincantieri détenue par des mafieux!!! vous avez quoi comme preuve ? vous faite parti des services secret? pour le F35 l’Italie ne ces jamais caché de vouloir acheter le F35, et ces bien évident puisque il leur faut un appareil a atterrissage vertical pour leur porte aéronefs, de plus ils ont toujours été lié aux américains et il ne sans cache pas, NRJ ou la pensé unique faite ce que je dit ma parole est d’or …tous les autres qui ne pensent pas comme moi sont des cons!!!

    • Auguste dit :

      Mais qu’est que tu veux collaborer avec des guignols qui ne sont même pas capables de donner à bouffer à leurs troupes?.Ils vont bientôt crever de faim les soldats italiens en Libye,les Turcs bloquent le ravitaillement dans le port de Tripoli.Ou plutôt ils « contrôlent ».Contrôle qui dure un mois et le ravitaillement pourri est foutu à la mer.Arrête de nous faire rire à gorge déployée,raca.
      PS:sources italiennes,au cas ou tu voudrais crier à l’anti-italiens.

      • jo dit :

        Auguste: moi je pense que c’est bien vous le guignol, des troupes italienne en Libye , ah bon et depuis quand ?
        a chacune de vos interventions sur les italiens ce messieurs n’a de cesse de les critiquer avec de prétendu preuve qu’il aurait de source italienne.

        – une fois vous avez prétendu que les sous marin italien servaient a chasser les baleines en méditerranées, comme d’habitude vous avez interprété l’article a votre façon en confondant volontairement l’organisme italien qui est le pendant de notre IFREMER mais qui fait parti lui du ministère de la défense et de la marine. Ils agissent bien sur avec leur propre navire et non pas avec des sous marin!!!

        – une autre fois vous avez prétendez que les généraux italiens roulez en Maserati, payez au frais du contribuable , je me renseigne , évidement aucun homme politiques , ministre ou président de la république, sénateur ou autre ne roulent dans ce genre de véhicule en Italie, si ce Mr roule en Maserati c’est sur sa solde de General , et il fait ce qu’il veut avec ses sous!!! vous nous aviez laissez croire que vous aviez eu l’information sur le site du ministère de la Défense italienne, je suis allez voir il n’y a strictement rien!

        Quand vous étiez petit vous vous êtes fait piquer votre goutter par un gamin italien? et depuis vous leur vouez une haine féroce? je vous conseille d’aller voir un psy mon très cher Monsieur, pour moi vous êtes bien un raciste anti italien, je me demande meme pourquoi vous avez pris le pseudo Auguste, vous ne savez peut être pas que ce personnage est un Empereur Romain
        Pour en revenir a la Libye, il n’y a aucune troupes italienne dans ce pays et vous le savez très bien, peut être quelques agents secret, ou certaine force spéciales mais pas plus.

        Vous prétendait que les turques peuvent bloquer le port de Tripoli, ca serait donc une déclaration de guerre de leur part, comme d’un coté il n’y a pas de troupes italienne , les italiens s’en fichent, et d’un autre si il y en avaient eu , il y a une différence de poids entre la Marine Italienne et la marine Turque! les turque ne sont pas de taille a affronter la marine italienne ou Françaises.

        Vous me faite bien rire mon pauvre Auguste, vous un menteur doublé d’un fachiste, ayez au moins le courage pour une fois dans votre vie de l’avouer, vous détestez les Italiens, mais comme vous êtes un couard , vous passez par ce blog pour leurs cracher dessus en permanence!!!

        Vous n’apportez jamais la moindre preuve a vos allégations, sur les sites italiens il n’y a strictement rien, aucune force italienne dans ce pays, vous êtes un fieffé auguste menteur !!! d’ailleurs enlevez moi ce pseudo vous ne le méritez pas, appelez vous plutôt baratineur ca correspondra mieux a votre personnage.

  10. Vinz dit :

    Comment peut-on remporter des contrats à l’étranger en s’appelant Fincantieri ? Quelle est cette diablerie ?

    C’était bien la peine de globisher DCN(S) pour 3 millions…

    « DCNS était un nom incompréhensible et illisible. Maintenant on va avoir un nom qui dit quelque chose » (Hervé Guillou)
    Show me the money.

    • oryzons dit :

      Il faut quand même avouer que DCNS était un nom illisible. Un peu comme TKMS.
      Après on n’est pas sur un marché grand public donc la marque tout le monde s’en fout.
      Par contre « Naval Group », ils auraient pu trouver mieux clairement.

    • GHOST dit :

      Vinz@ Placer dix navires aux USA est une tour de force qui ouvre les portes… C´est une solide réference technologique quand vous vendez des équipements militaires aux USA,

      • Fred dit :

        @ GHOST

        Fincantieri possède plusieurs chantiers de construction aux USA. On ne peut donc parler d’un « tour de force ».

        • Klein dit :

          Alors qu’attendons nous pour faire la même chose ?? votre critique « on ne peut parler d’un tour de force » est ridicule

    • Czar dit :

      ça fait un moment que je suis persuadé que les changements de nom enfin de ‘branding’ sont les derniers vrais refuges possibles pour la corruption putain 3 briques pour trouver Naval fallait oser

      c’est vrai que c’est ‘illisible’ avoir quatre lettres de l’alphabet le plus répandu à la surface de la planète

      enfin de toute façon faut faire simple sinon, comme Louis Vuitton, on n’arrive pas à percer à l’étranger avec un nom imprononçable.

    • Fred dit :

      @ Vinz

      Fincantieri peut faire jouer le nom de ses nombreuse filiales à l’étranger, y compris aux USA : par exemple… Marinette ;o)

      • Klein dit :

        Alors faisons la même chose au lieu de critiquer, les italiens ont fait le bon choix avec les filiales à l’étranger.

    • Aramis dit :

      La corruption et la volonté de diversifier les fournisseurs.

  11. Loufi dit :

    Bravo a Naval Group et aux politards fr pour leur belle vision pleine de stratégie au sujet des fremm. Et comment va H. Morin , lui qui voulait enterrer le Rafale ? Quel bande de tocards

  12. Matou dit :

    En matière de politique produit, cela appelle tout de même à questionnement. Peut-être aurait-il fallu commencer par essayer de comprendre le besoin des clients en regard de la situation géopolitique, des moyens dont ils disposent et de l’état de leur appareil militaire sur l’ensemble des dimensions, tenant compte des complexités politiques. Je n’ai pas de leçon à donner, mais c’est comme ça que je m’y prendrais en allant au plus près des clients en amont pour en décliner une feuille de route produit. Les FDI correspondent peut-être aux besoins de notre marine et de son budget mais est-ce le cas sur la scène internationale (au-delà de la Grèce). Peut-être pas tant d’opportunités que ça, je n’en sais rien et naval Group n’a peut-être pas les moyens ou la démarche pour satisfaire tout le monde (quid d’une logique de plateforme par exemple ?).
    C’est un peu dommage qu’on loupe un marché pareil même si nos « amis » italiens ne sont pas en reste, à moins que les indonésiens, à la base, ne souhaitent pas mettre leurs oeufs dans le même panier.
    Espérons pour le Rafale, sachant qu’on ne voit plus trop de nouvelles dans la presse concernant la compétition avec le Viper.

  13. Piliph dit :

    Dommage que l’on ne parvienne pas vraiment à nous entendre dans le domaine naval, Italiens et Français. Stratégiquement, on serait l’un des poids lourds en Méditerranée, et industriellement, on serait parmi les grands de la construction navale (je sais qu’il a des projets et des réalisations communes, mais une alliance stratégico-industrielle??). Il y a un truc que je ne comprends pas…

    • oryzons dit :

      Il n’y a rien à comprendre.
      Nous sommes concurrents, point.
      Donc les pseudos alliance c’est en réalité l’un qui bouffe l’autre.
      Qui ferme son chantier naval pour permettre à l’autre d’avoir plus de charge et plus d’économies d’échelle ?

    • Euclide dit :

      @ oryzons
      Piliph pressent comme moi une future guerre en Medor .
      Sans doute, il voulait évoquer l’idée d’une alliance stratégique et industrielle avec l’Italie pour répondre par anticipation .
      Ceci dit Fincantieri nous taille des croupières que ce soit sur les marchés militaires que civils (Chantier de l’Atlantique et Naval group).

      Quand je pense qu’Essilor pétite française de fabricant de verres pour la lunetterie va passer sous pavillon italien de lunettes. Ca me rend malade.

  14. E62 dit :

    6 fremm annoncees ? Avec un complément de deux maestral revigorées ? …ça laisse songeur sur la réalité finale de la commande ….. ce type de pays est le grand spécialiste des annonces fumeuses et jamais appliquées en réalité ……
    Sans commentaires …

  15. KasugaKyosuke dit :

    Comme d’habitude, on a été très con d’aller s’allier et partager le développement avec un autre pays européen. Ils nous pompent nos trucs, et après en vendent plus que nous. Le plus drôle, c’est que leurs FREMM soit moins bonne que les nôtres, mais quand-même plus achetés.

    La France n’a toujours pas compris la leçon, et nos débiles de politiciens veulent maintenant faire un avion de chasse avec l’Allemagne. La France souffre de leaders incompétent et absolument pas patriotiques, qui ne regarde que ce qu’ils peuvent se mettre dans les poches

    • franck dit :

      EncoEncore n’importe quoi, il nous pompes quoi, les italiens sasavsavesavent ttrès bien concevoir leurs nnanavires il n’ont pas besoin de nous, en plus les fremm italienne sont complètement différente des notres, en radar, armement, et même motorisation, ne dite pas n’importe quoi, et renseigner vous un minimum avant de parler!

  16. Zigomar 17 dit :

    Magistrale réussite pour les italiens…qui enchaînent les ventes de frégates multi-missions pendant que celles de notre Royale font des ronds dans l’eau en Méditerranée orientale…en se faisant humilier par les modernes galères ottomanes… – l’épopée maritime de Lépante appartient bel et bien à un passé à jamais révolu…
    A propos de marchés militaires avec l’Indonésie…quid du fabuleux contrat, en imminence de signature, de trente-six Rafale dont on nous rebat les esgourdes depuis des mois et des mois..?
    Va-t-il, lui aussi, nous passer sous le nez…et le voir disparaître dans les limbes de l’Asie lointaine…

    • Auguste dit :

      La France n’a pas participé à la bataille de Lepante.Vous vouliez dire Navarin?

  17. Yoyolegigolo dit :

    Bonne nouvelle pour les italiens , espérons que le rafale suive pour la France !
    En attendant le Bangladesh semble fort intéressé par ce dernier à en croire cet article :

    https://www.meta-defense.fr/2021/06/09/le-bangladesh-lance-sa-competition-pour-acquerir-16-chasseurs-polyvalents-modernes/

  18. jo dit :

    Ah bon! C’est pourtant bien les fremm italienne qui se vendent et pas les notres, alors moins efficace au combats ca m’étonnerait beaucoup, les différents pays ne l’acheterais pas sinon!!!
    A moins que ces pays ont des amiraux complètement stupide!!
    Même les USA leur achète leur navire, certe modifié, mais eux au moins il les vendent!

    • Royal Marine dit :

      Oui… Comme les Généraux qui achètent des F 35 Turkey, et ne sont pas stupides…
      Juste aux ordres de politiciens aussi stupides que corrompus, eux!
      Pauvre Jo…

      • Klein dit :

        @Royal Marine je crois que Jo a raison d’abord
        1) vous mélangez Fremm F35 …ici nous parlons des Fremms.
        2) si nos navires étaient tellement meilleurs nous les vendrions
        3) nous oublions souvent que Dassault est une entreprise privée et que si Fincantieri appartient à l’Etat Italien , Naval Groupe appartient à l’ Etat Français donc parlons de Naval Groupe (Dassault en tant qu’ entreprise privée n’a pas à être soutenue ils se débrouillent tout seul) qu’en pensez vous ?

      • jo dit :

        décidemment vous n’avez strictement rien dans la tète vous, et a chaque fois que vous laisser un commentaire c’est pour dire des bêtises ou des mensonges, des F35 turques!
        Le F35 n’est pas fabriqué dans ce pays a ce que je sache!!!
        Question supplémentaire pour vous, de quel droit vous vous permettez d’insulter les gens DE RITALS? avec votre avatar vous avez été dans les Royals marines? ou vous êtes encore un de ces rigolos qui ce prend pour ce qu’il n’est pas!!! au moins si vous insultez les autres populations prenait un avatar Francais, allons un peu de courage politique mon brave, et soyez fier de votre pays…
        pauvre royal camembert..

  19. Scarfo dit :

    C’est une belle commande pour l Italie et Fincantieri qui est un partenaire de Naval Groupe et je ne comprend pas tout ce déferlement de rageux contre Fincantieri .

    • Vinz dit :

      Moi non plus – même si personne ici ne reproche à Fincantieri de remporter sa part de contrats ; d’autant DCNS Group n’a pas un carnet de commandes complètement vide non plus.

    • FredericA dit :

      @Scarfo : « je ne comprend pas tout ce déferlement de rageux contre Fincantieri »
      .
      Peut être parce que certains ont perdu de vue que les FREMM Italiennes sont différentes des Françaises. Ce faisant, l’une et l’autre ne sont pas forcément concurrentes.

  20. Nexterience dit :

    Tant mieux pour les Italiens car les français ne concouraient pas. Pour la bonne raison que l’avenir est à une frégate bien plus moderne électroniquement et en plus grand nombre: plus il y a de ASM, plus c’est dur pour les sous marins. Plus les frégates sont nombreuses, plus elles jouent d’effet de réseaux avec capteurs déportés. Et il ne faut pas des bâtiments trop petits pour intervenir loin, dans le Pacifique.

  21. Expression libre dit :

    Il est tellement évident que l’Indonésie, en cas de coup dur , pourra compter sur les Italiens. (humour)
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/comment-l-italie-controlait-la-vallee-d-uzbin-en-afghanistan_794782.html

    • Auguste dit :

      Encore ce bobard?.On en a parlé en long en large et en travers.Vous aviez piscine ce jour là?

    • Courmaceul dit :

      bon rappel ! 🙂

    • jo dit :

      Expression libre, Pour commencer les allégations du journal sont fausse et nombres d’entres eux ont du s’excuser, mais bon je ne vais pas une nouvelle fois réécrire toutes l’affaire!
      Et deuxièmement vendre des armes a un pays n’engage pas le vendeur a participer a une guerre si ce dernier et en guerre!!! vous dites vraiment n’importe quoi comme beaucoup sur le site!
      Sinon la France serait souvent en guerre

      • Expression libre dit :

        Mon petit, vous ne savez pas lire, pourtant le mot entre parenthèses était explicite. C à désespérer. Uzbin, vous n’en savez rien!

  22. Résident dit :

    C’est une bonne chose pour la France et l’Europe que l’Italie s’affirme un peu plus militairement en etant opportuniste sur de gros projets (Helicos US, Tempest, Fremm..). Ce sont nos meilleurs amis en Méditerranée, notre chez nous

  23. Fred dit :

    Si je ne me trompe pas …
    Naval Group ne pouvait pas remporter cette compétition, vu qu’il n’y participait pas.
    Il y avait, et semble t’il il y a encore un accord Fincantieri/Naval Group pour se partager le marché mondial et ne pas se faire de conurrence.

    • E-Faystos dit :

      Mais les italiens ne l’ont pas toujours respecté. Bon nombre d’offres ayant été faite par dessus les Français, notamment en Arabie Saoudite.
      .
      C’était pas de bonne guerre, mais sur ce coup là, rien à dire.

  24. EBM dit :

    Pourvu que cela laisse le chanp libre à une bonne nouvelle sur le Rafale.

  25. Lassithi dit :

    Merci le Drian. Quel tocard, comme ceux d’avant.
    Pas étonnant qu’il soit toujours.
    J’attends avec impatience le commentaire du service de com du MinDef, celui rn plastique.