Bruit excessif, vibrations, vitesse limitée… Le véhicule blindé Ajax donne du fil à retordre à la British Army

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

95 contributions

  1. Matt dit :

    Décadence et déchéance…

  2. Math dit :

    Le Jaguar s’en sort mieux?

    • CaptainàDoc dit :

      il y avait déjà la dinde et le pingouin, et aujourd’hui, la limace ?

    • Machin 10 dit :

      Il ne me semble pas que le Jaguar n’aie de problème. On peut regretter qu’il soit peut blindé, qu’il soit trop haut, mais son avancement est conforme au planning, malgré le Covid.

    • Dante dit :

      Certainement, puisqu’à minima le programme ne subit pas de retard et aucun problème technique majeur n’a été signalé pour le moment.

      Par ailleurs le Jaguar n’est pas un véhicule de la même classe, donc je ne comprends pas votre comparaison.

      • Math dit :

        Il faut faire bouger un 40mm cta. Le blindage, chenille ou roues me semblent un peu accessoire. Toute boîte à son ouvre boîte, depuis l’ère du missile anti-char, du drone et de l’hélico. Le blindage de l’Ajax est il vraiment un plus? Contre quoi?
        Il me semble que le concept du Jaguar est supérieur: mobilité, déplacement par avion, blindage par colline et motte de terre… c’est plus simple. Le 40mm fait-il des trous dans l’Ajax?
        Tant mieux si le Jaguar avance bien
        Une défense moyenne portée s’il air serait un plus.

    • Belzébuth dit :

      @ math
      Il faut demander à la STAT, on en a pas encore dans les forces.
      Le service marketing est prêt, c’est certain:
      https://mobile.twitter.com/b_remi14/status/1400453257441382421

    • Brian O'Brienne dit :

      Bonne question !

      Un simple conseil : ne nous moquons pas des Britanniques tant que le Jaguar n’est pas déployé au sein de l’armée de terre dans une configuration opérationnelle. Et cela risque de ne pas être demain la veille.

      L’armée de terre devra faire un choix :
      * tenir bon pour imposer aux industriels de terminer le développement avant toute livraison, mais il faudra être patient pour avoir les premiers exemplaires ;
      * mettre la pression sur la DGA pour réceptionner de premiers blindés pas terminés et encore moins aptes au combat, satisfaire le plan de communication … et advienne que pourra pour les rétrofifs des premiers lots.

    • souricière dit :

      Ben oui, il s’en sort mieux et ne rencontre pas de problèmes, pas de retards, pas de dépassement budgétaire.
      Mais quand ça va bien, ça fait toujours moins de bruit que quand ça va mal, n’en déplaise à ceux qui veulent que ça aille mal.
      On verra qui dans les 30 prochaines années, entre l’Ajax et le Jaguar aura la plus belle vie opérationnelle, répondra au mieux aux besoins.

      • John dit :

        Il se trouve qu’au Royaume Uni, une des cause des retards est le canon commun !

        Pour le dépassement budgétaire, c’est simple, la France a enfin compris que cela devait être fixé dans le contrat. Ainsi un coût maximal de 1 million l’unité est fixé. Il est possible que le Jaguar coûte au final plus cher, mais ce sera aux frais de l’industriel. Mais comme l’industriel c’est l’état, on ne le saurait pas forcément.

    • John dit :

      L’Ajax est basé sur la plateforme austrio-espagnole ASCOD (Pizarro et Ulan). Ces versions sont à la base de 26 et 28 tonnes.
      Ici, la version Ajax a pris énormément de poids en passant à 38-42 tonnes. Et comme il s’agit d’un blindé chenillé, cela rend la plateforme plus complexe, et plus à risque de ce type de problème.
      Et contrairement à l’EBRC français, l’Ajax est un réel véhicule de combat d’infanterie, il emporte jusqu’à 7 passagers + 3 équipage. Donc en termes de place et d’équilibres, il est plus difficile d’adapter les modifications à la conception.

  3. Moi dit :

    C’est normal d’être confronté à des soucis de jeunesse dans un nouveau programme. Mais là, ne pas pouvoir faire de marche arrière dès qu’il y a un obstacle supérieur à 20 cm c’est dingue. Comment le véhicule a pu être proposé en l’état ?
    Sans compter de rendre sourd les opérateurs.

    • PK dit :

      C’est la jurisprudence F-35 : vous avez le droit de livrer un premier brouillon.

      Ensuite, le client commandera le second brouillon. À partir du troisième, on lui fournira un planning sur 30 ans des évolutions qui lui permettront d’atteindre la première capacité opérationnelle (qui en général sera la capacité à pouvoir défiler sans tomber en panne).

  4. Bomber X dit :

    « nous nous engageons à fournir un environnement de travail sûr  »
    Ah ben il ne faudra pas les envoyer à la guerre alors, ils ne semblent pas êtres au courant au MOD que la guerre est un environnement de travail dont le niveau de sureté a tendance à filer de l’urticaire aux CHSCT.

    • Edouard dit :

      Et en plus deontologiquement, la guerre c’est mal…

      • basta dit :

        tant qu’elle n’est pas inclusive et festive, effectivement …

    • farragut dit :

      @Bomber X
      Heureusement, Macron y a pensé, et sa première brillante action pour la santé des travailleurs a été de supprimer les CHSCT dans les entreprises, pour les remplacer par une (sous-)commission d’un CSE (Comité Economique et Social) remplaçant les CE existants !
      « Nouveau monde » égale novlangue pour tous !
      (notez aussi l’humour de la suppression du terme « Hygiène » dans le nouveau nom CSSCT (Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail), à l’heure de la pandémie de Covid-19 et de ses « gestes barrières »…)
      Et ce n’est pas en France que les militaires pourraient se plaindre, sans être accusés d’être des factieux ou d’outrepasser leur devoir de réserve…
      Si nos militaires avaient des Ajax comme les brits, la Grande Muette deviendrait aussi la grande Sourde (et la grande Déglinguée) ! 😉
      Hé ! Surtout, pas un mot à Macron, dès fois qu’il reprendrait l’idée en 2022 ! 😉

      • Machin 10 dit :

        Vous avez un talent fou ! .. ou comment réussir à casser du sucre sur le dos de Macron sur un article qui parle de l’Ajax !

        • PK dit :

          C’est normal : Ajax écrase les taches. Donc, la liaison avec Macron est toute trouvée…

        • Coléo91 dit :

          Effectivement, mais ce genre de comportement est un sport national en France.
          Le Macron bashing…

          • farragut dit :

            Et vous ne trouvez pas que Macron fait du « Travailleur » bashing ? 😉
            Attendez d’être à la retraite, si vous en avez encore une dans quelques années !

  5. R2D2 dit :

     » Ainsi, il est apparu que ces blindés ne pouvaient pas rouler à une vitesse supérieure à 30 km/h sans subir de « vibrations excessives », qui plus est si bruyante que les équipages sont obligés de porter des porter des protections auditives » .
    .
    Ce que je ne comprends pas bien c’est comment cela n’a pas ete détecté lors des essais de l’appel d’offre. Est ce qu’il y a eu un achat sur plan uniquement?

    • jyv58 dit :

      Serait-ce le Directeur Administratif et Financier qui a suivi le Boeing 737 Max qui aurait été débauché pour suivre le programme Ajax?

    • Machin 10 dit :

      Y’a pas eu d’appel d’offre, c’est un programme en développement, tout comme le Jaguar de Nexter (à la différence que le Jaguar n’a pas tous ces problèmes)

    • précision dit :

      je me suis posé la même question. Mais noter que le projet n’en est pour l’instant qu’à une pré-série pour « évaluation ».

      • tschok dit :

        HS: merci pour la captivante étude que vous m’avez transmise en lien et que j’ai commencé à parcourir malgré l’heure tardive.

        Mais je ne sais pas si j’aurai le courage d’aller farfouiller dans mes cartons pour en exhumer le DSI dont je vous parlais.

        J’ai cru comprendre que le document de référence est le rapport de Bomber Harris, Despatch on War Opérations de 1995, que vous avez cité et qui fait autorité, dit-on sur Amazon où il est disponible. Indiscutablement un ouvrage de poids à la lecture duquel j’hésite à m’atteler.

  6. Michel dit :

    A chaque fois que la GB veut bosser avec les US ils ont de gros problèmes voir le F35 maintenant l’Ajax…..
    J’ai l’impression que les Britanniques ne savent plus faire un blindé depuis le Challenger ……il faut qu’ils achètent US pour accompagner les Challengers 3 s’ils les gardent …..

  7. Royal Marine dit :

    Ah, oui! L’avantage de la chenille sur la roue… Le bruit, la lourdeur de l’engin… La rapidité de livraison, l’efficacité, la fiabilité…
    C’est drôle. Il semble que le seul élément qui fonctionne, soit celui livré par Nexter!
    Encore un Fail 35, mais pour la British Army cette fois?
    Un retex sur les versions livrées à l’US Army?

    • Twisted dit :

      A masse identique, un chassis chenillé est plus léger qu’un chassis à roues

      • tschok dit :

        Euh…?

        Il me semblait, d’après ce que j’ai compris de la physique, que si l’un est l’autre ont une masse identique, l’un ne peut être plus léger que l’autre.

        Remarquez, si on en pèse un sur la Lune et l’autre sur la Terre, à masse identique le poids est différent. Là oui, ça colle.

        C’est juste une plaisanterie, je comprends le signifié. Mais je vous suggère de revoir le signifiant, il comporte un effet humoristique involontaire, je crois.

      • Michel dit :

        Ah bon le VBCI est de 24 à 30 t (selon les versions et le niveau de protection retenu et diverge suivant les versions) !!!!!!

      • Machin 10 dit :

        Euh non ça dépends de la masse du blindé ! Pour un blindé léger, les roues sont plus adaptées, plus légère et donnent un véhicule plus rapide.

        Avec un blindé plus lourd (comme l’AJAX et ses 40 tonnes), les roues sont juste impensables !

      • François-01 dit :

        Votre phrase n’a pas de sens. S’il a une masse identique il ne peut pas être plus léger.

      • Nexterience dit :

        Oui
        Et à résilience équivalente aux coups au but dans le train roulant, la roue est bien plus légère que le la chenille.
        La chenille permet à l’engin d’être plus blindé mais il est plus facilement immobilisé, qui le rend très vulnérable.

      • PK dit :

        C’est surtout que la chenille, hors son avantage en tout terrain, permet d’abaisser le centre de gravité du blindé et donc généralement sa silhouette.

  8. ekiM dit :

    L85, bis repetita.

  9. Le Breton dit :

    L’exemple de la défense britannique nous fait relativiser sur l’état des projets français pour nos propres armées.

    • guy dit :

      Quand on se regarde on se désole, quand on se compare on se rassure.

  10. Paddybus dit :

    C’est ce disent les femmes de ménage… Ajax, ça vaut rien….
    Blague dans le groin, auraient-ils réussi le F35 des véhicules de combat…??? ;0}

    • Plusdepognon dit :

      @ Paddybus
      Très bon…

      Le Royaume-Uni reprendra de la Dinde, je ne sais pas où il prendront les £ pour le Tempest :
      https://www.air-cosmos.com/article/f-35-supplmentaires-pour-londres-24936

      Alors que même l’US Air Force arrête son char…
      https://www.meta-defense.fr/2021/06/03/face-au-congres-lus-air-force-demande-plus-de-15-ex-mais-pas-de-f35a/

      Pour ce qui est terrestre, outre massacrer sa British Army, l’heure est allemande :
      https://blablachars.blogspot.com/2021/05/le-lynx-et-rheinmetall-sur-tous-les.html

      Une unité de génie germanobritannique pour bientôt. :
      « La confirmation officielle de telles discussions entre Berlin et Londres vient d’être donnée l’issue d’un échange entre Benedikt Zimmer, secrétaire d’État allemand à la Défense, et Jeremy Quin, ministre d’État britannique aux Acquisitions de Défense.

      Selon le compte-rendu publié par le ministère allemand de la Défense, les deux responsables ont évoqué trois sujets de coopération : le véhicule blindé de combat d’infanterie Boxer, qui, proposé par le consortium ARTEC [Krauss-Maffei Wegmann, Rheinmetall MAN Military Vehicles et Rheinmetall Military Vehicles Nederland, ndlr], a été choisi par la British Army, un projet de pont d’assaut modulaire et… le MGCS.

      « Les deux interlocuteurs ont échangé des idées sur de futures opportunités de coopération, toujours dans le but de créer conjointement une plus grande capacité à agir en Europe », est-il avancé dans le compte-rendu.

      Évidemment, la possible adhésion du Royaume-Uni au programme MGCS est susceptible de remettre en cause des équilibres qui auront pourtant été difficiles à trouver. Et elle conforterait la place de Rheinemetall, étant donné que l’industriel allemand est co-propriétaire, avec BAE Systems, de RBSL, le spécialiste britannique des blindés. Reste donc à voir ce que Paris en dira…

      Par ailleurs, MM. Zimmer et Quin ont également évoqué le projet de faire du Panzerpionierbataillon 130 [une unité de la Bundeswehr relevant du génie] une formation germano-britannique à compter du 1er octobre 2021. »

      Tiré de cet article:
      http://www.opex360.com/2021/04/24/berlin-discute-du-futur-char-de-combat-franco-allemand-avec-londres/

      • Alpha dit :

        Même si la G-B commande quelques F-35 en plus pour atteindre la cible de 80 appareils en ligne, cela reste en deçà des prévisions initiales pour 138 avions.

        • oryzons dit :

          C’est surtout que toute commande supplémentaire de F35 vient d’imputer sur le budget et les commandes futures de Tempest.
          Sauf justement pour les F35B puisque le Tempest n’étant pas prévu pour être naval et leur PA n’étant pas équipés de catapultes et brins d’arrêt, le F35B est la seule et unique solution pour la Royal Navy. Et il en fallait bien 80 pour équiper leur deux PA.
          Voilà comment on se retrouve piégé par ses propres choix pour faire des « économies ».

    • Olive dit :

      N’exagérons rien, l’Ajax ne vole pas plus mal que le F35…

  11. Rascasse dit :

    CTA International, c’est c’est le JV de BAE Systems + Nexter. Il faudrait le préciser, l’échec de l’Ajax heurtera d’abord les reputations de la British Army et de General Dynamics, mais Nexter y sera aussi mêlé.

    • vroum dit :

      On a du mal à le croire: le vbci roule et semble avoir fait ses preuves, le jaguar n’a pas eu de mal à voir sa tourelle être intégrée.

    • Marsouin dit :

      CTA (où participe NEXTER) met à disposition la tourelle. Hors il n’y a aucun problème avec celle-ci qui fonctionne très bien. Son intégration a pris du retard mais cette intégration était à la charge de l’américain General Dynamics Land System. Donc hors de la responsabilité de CTA/NEXTER.
      En dehors du retard, tous les problèmes sont liés au châssis (max 30km/h, vibrations, bruits, marche arrière impossible sur obstacle de 20cm, …). Donc hors de la responsabilité de CTA/NEXTER.

    • Royal Marine dit :

      Mais non. Parce que le CTA 40, lui, fonctionne très bien…

  12. anatide dit :

    Du petit lait…

  13. Castel dit :

    En somme, si j’ai bien compris, les chenilles seraient le talon d’Achille de l’Ajax !!!

    • FredericA dit :

      Wow ! Très fine 🙂

    • souricière dit :

      Mais non c’est sa grande qualité comme pour tous les chenillés!
      Un blindé qui va s’avérer très utile et facile d’emploi, au moins ça va rassurer ceux qui pensent encore que l’Est de l’Europe c’est des champs de patates sans routes, sans chemins comme lors de Barbarossa…
      Que dire de l’exercice en Estonie qui a vu les chars devoir emprunter les routes pour éviter les marécages, les chenilles qui passent partout!

      • sentinelle dit :

        Parce que vous pensez que la géographie de l’Estonie est nouvelle ? Il n’en reste pas moins qu’après le Dniepr le relief jusqu’à pratiquement Berlin est un charodrome !

    • Franz dit :

      😉

  14. Titeuf dit :

    En espérant que le Jaguar ne connaissent pas ( trop ) de soucis lui aussi.

  15. Bricoleur dit :

    « Quand je me compare, je me console » … Finalement, estimons nous très heureux du travail de notre DGA et de notre STAT, que l’on critique souvent. Ces 2 organismes ne se feraient pas avoir avec un engin dont la conception initiale date du début des années 90 ( voir https://en.wikipedia.org/wiki/General_Dynamics_Ajax ) pour aboutir à une « daube » comme l’AJAX, 30 ans après, dans les années 2020.

  16. blondin dit :

    Soucis de jeunesse ? C’est basé sur l’ASCOD, qui est est pas vraiment un « jeune »! Sûrement le surpoid, sur un châssis prévu pour une trentaine de tonnes…

  17. tankaboum dit :

    Les anglais veulent toujours aller vite en sautant des étapes (ça coute moins cher) au lieu de sécuriser et sanctuariser un socle de défense. Aujourd’hui ils se retrouvent avec un tractopelle sensé protéger leur précieux chars lourds (dont ils réduisent le nombre) tout ça sur des promesses fumeuses qui ne seront jamais tenues(genre F35). On est peut être pas très claire sur certain choix en France, mais eux c’est déroutant .

  18. Patbdx dit :

    Est-ce que ce n’est pas le concept complet qui est en décalage des réalités du terrain ? Un engin de plus de 40t avec tout ce que cela implique pour le projeter sur un terrain éloigné. Idéal piyr un pays qui n’engage jamais ses troupes nulle part.

    • souricière dit :

      C’est le problème d’une armée qui évolue, d’un terrain qui évolue, de besoins qui évoluent, mais de décisionnaires qui jugent qu’il faut continuer comme avant « au cas où ».
      Ils vont donc avoir un gros chenillé qui va rester au placard car certains pensent encore réaliste une guerre conventionnelle entre grandes puissances nucléaires.

      Les anglais commencent à l’instar des américains à se remettre en question et si hier on se plaignait que nous français, on faisait tout l’inverse des autres, dans les faits, on remarque de plus en plus que ce sont les autres qui semblent s’inspirer de nous. Que ce soit pour les canons mobiles sur camions, que ce soit pour des véhicules à roues qui gagnent les segments médians et lourds quand auparavant il était chez eux synonyme de forces « légères ». Alors chez eux tout ne va pas se remettre en question en un claquement de doigts.

      Dans 10 ans (mais c’est déjà perceptible aujourd’hui) les britanniques trouveront que le modèle d’armée française est bien mieux que le leur, qu’il est bien plus riche, évolutif, réactif et complémentaire. Notre programme SCORPION que certains français vont critiquer est bien loin d’être critiqué à l’étranger, au point de voir même les belges si ce n’est le Luxembourg s’y intéresser.

    • Vinz dit :

      La première mission d’une armée c’est la défense du territoire nationale. Si vous perdez ça de vue, vous vous préparez des Reichshoffen et des Sedan.

  19. vrai_chasseur dit :

    L’Ajax est passé d’une conception initiale à 19 tonnes, à plus de 40 tonnes aujourd’hui après notamment ajout de multiples blindages additionnels.
    Le surpoids, sans doute la cause racine de ses maux.

  20. Fred dit :

    Un véhicule dont la majorité du Benelux ne voudra pas…
    https://pbs.twimg.com/media/BfdQ-bwCQAA_nMJ?format=jpg&name=360×360

  21. STARKUS dit :

    Il y a des programmes d’armement américains qui fonctionnent ?

  22. Grosminet dit :

    @Twisted:

    Comment diable, À MASSE IDENTIQUE comme vous dites, un blindé à roues peut il être plus lourd qu’un chenillé ?

    Parce que d’un point de vue purement physique, 1kg de plomb est toujours égal en masse à 1kg de plumes

    • philbeau dit :

      La pression au sol par cm2 est plus faible sur un engin chenillé…

      • PK dit :

        Et même par m² 🙂

      • Grosminet dit :

        @ Philbeau:

        Certes,dans la théorie….

        Quand on compare une chenille de 50cm de large avec des pneus de 30,en oubliant que,généralement,le véhicule à roues est plus léger que le chenillé

        Prenons le cas concret de véhicules agricoles:

        Un tracteur ayant des pneus de 600/65/R34 (masse de 5T) a une pression au sol de 110KPa….
        Un tracteur ayant des pneus de 900/60/R32 (masse 10T!!! ) a la même pression au sol!

        Le problème de pression ne vient pas du fait que ce soit un pneu plutôt qu’une chenille,mais de la largeur du pneu!
        Et ça,c’est un « détail » qui se gère facilement…

        Surtout quand on sait que plus la pression au sol est forte,meilleure est la motricité sur terrain sec…..

        Le GROS avantage concret de la chenille est « seulement » de mieux répartir les masses au sol…..certes,un gain de mobilité sur terrain meuble face à la roue,mais facilement stoppable (un coup de rpg dans les galets,et bye bye le super mbt de la mort qui tue)…..Mais avec les « petits inconvénients » d’augmenter la masse à vide du véhicule (d’où l’arrivée des chenilles souples),de devoir y coller un GROS moteur (donc grosse conso,ce qui augmente la charge logistique et chaleur rejetée),et que la chenille donne une bonne indication à l’ennemi de ce qui se trouve dans le coin (alors que les traces de roues laissent légitimement penser à un Train de Combat,l’ennemi tombant finalement sur un troupeau de vbci,aurait une très mauvaise surprise)

        Autre exemple concret que la largeur du pneu est l’élément primordial de la pression au sol:

        Certains clients du constructeur PL pour lequel je travaille,commandent leur véhicule avec un châssis standard MAIS avec pneus larges pour rester dans l’envelloppe d’homologation européenne pour utiliser leurs remorques hautes (à l’intérieur) en faisant de l’international:
        En augmentant la largeur du pneu,on réduit la hauteur totale (de quelques centimètres,certes! ) permettant de passer sous les ponts à 4m quand,un châssis et pneus standards ne le peuvent pas (ponts 4.10m minimum)

        Ca coûte moins cher qu’un châssis surbaissé (châssis surbaissé globalement plus cher qu’un châssis standard,sans compter le surcoût de la remorque spécifique) tout en ayant la même capacité de chargement (jusqu’à 44T)

  23. Belzébuth dit :

    Les anglais avaient prévus de se mettre à la chenille composite et au canon de 40 mm CTA… Mais c’était avant!
    https://blablachars.blogspot.com/2020/05/la-chenille-souple-arrive-outre-manche.html

    https://blablachars.blogspot.com/2021/04/canons-vendre-au-royaume-uni.html

  24. Anonyme dit :

    C’est quand même incroyable quand on voit la complexité des systèmes d’armes actuels que beaucoup s’imaginent encore que tout va marcher impeccablement du premier coup!

    • PK dit :

      Vous savez qu’il existe des tonnes de produits complexes, et même extrêmement complexes, qui marche correctement une fois vendus (et non pas du premier coup : c’est le boulot du développement que de finir un produit).

      Mais les constructeurs ont très bien compris aujourd’hui qu’ils pouvaient prendre l’armée comme un banc d’essai supplémentaire afin de finir le développement de leurs produits (quand bien mêmes certains ne pourraient jamais être finis (je n’ose pas évoquer la Dinde…)).

      • Anonyme dit :

        Je connais assez bien le développement des produits industriels étant ingénieur de formation. Les produits complexes qui fonctionnent bien nécessitent des délais de mise au point assez long, souvent incluant une période de service commercial. Il n’y a qu’à voir le nombre de voitures ou d’avions civils (cas du 737 Max) que les constructeurs rappellent suite à des problèmes de mise au point. Récemment encore en GB, le constructeur japonais Hitachi a dû intervenir en urgence sur des problèmes de fissures d’organes de roulement de rames ferroviaires mises en service il y a moins de deux ans! Alors, non, je ne crois pas que le matériel militaire face exception, c’est juste que ce sont des produits encore plus complexes que les produits civils avec souvent des modifications de cahier des charges en cours de conception ou de construction ce qui aggrave les éventuels problèmes de surpoids, vitesse insuffisante… Et quand un constructeur prend son temps pour sortir un engin, tous ceux qui se plaignent des problèmes de jeunesse du matériel sont les premiers à se plaindre des délais trop longs… Le cas de l’A400M est emblématique à ce sujet : peu de problèmes de jeunesse (en tout cas moins qu’un matériel comparable en terme de taille et d’innovation) mais 15 ans de retard…

        • PK dit :

          Du tout.

          Le délais a été réduis car les abus de développement militaire commençaient à se voir (parfois dix ans de dév, pour un truc pourri). Du coup, on a peu tapé sur la table pour raccourcir les délais et se calquer sur le civile.

          Le problème est que le civile développe vite, mais veut rarement faire des bonds techno. Par exemple, la voiture. Chez PSA (Stellantis), on développe la plateforme et on la sort avec la motorisation échaudée. Puis on sort une nouvelle motoristation (avec la plateforme échaudée). On ne sort jamais les deux à la fois (bien qu’il n’y ait pas de saut vraiment techno).

          Chez les militaires (surtout Français, parce qu’aux États-Unis, ils ont moins ce souci), on fait des sauts technos (forcément, quand il se passe 40 ans entre deux dév…) et on sort tout en même temps, avec (quasi) aucune expérience ni de la chaîne industrielle ni de la conception.

          Bref, on part au carton à tous les coups.

          Le responsable ? Le politique qui fait durer le matériel outrageusement, empêche une chaîne industrielle de perdurer et bloque les crédits.

          Si on se calquait sur un modèle industriel proche, les matériels seraient beaucoup plus récents, moins bogués, débogués rapidement, remplacés rapidement en cas de perte.

          Mais ça, ça ne fait pas partie du programme politique : ça nous donnerait une indépendance qu’un Macron (et ses prédécesseurs) ne veut surtout pas.

          Pour les 737, il s’agit d’une volonté de sortir trop rapidement une machine pour faire la nique à Airbus. Boeing s’est fait niqué (et surtout les victimes). Les rappels en voiture sont sans conséquence en général : on change une pièce taillée trop juste et la machine repart pour 200 000 km.

          • Anonyme dit :

            Je ne suis absolument pas d’accord… la preuve, c’est que les USA ont plein de problèmes avec leurs programmes militaires : F35 bien sûr mais aussi LCS et Zumwalt… Là aussi, saut technologique trop rapide, modification en cours de route des cahiers des charges, budgets volontairement sous-évalués par les industriels…

            Les civils aussi ont voulu faire des bonds technologique (par exemple Peugeot avec la première voiture à commandes électriques il y a une vingtaine d’années, je ne me souviens plus du numéro) et souvent çà se passe mal, en tous cas, jamais comme prévu au départ… Je maintiens que l’industrie militaire n’est pas différente de l’industrie civile à ce sujet… si ce n’est que l’industrie civile communique moins sur ses échecs!

  25. Max dit :

    La BITD britannique serait elle en difficulté ?
    Ces problèmes sur l’Ajax me rappelle ceux des destroyers de type 45 [classe Daring] et les patrouilleurs hauturier [OPV] de la Royal Navy.
    Selon un rapport de 2017, l’empreinte acoustique des Type 45 serait très importante permettant à des sous-marins russes de les détecter « à cent nautiques ». La Royal Navy a fait face à un scandale en 2020 après la découverte d’une faute de conception majeure dans ses nouveaux destroyers de type 45, qui empêche le fonctionnement durable des moteurs dans les eaux les plus chaudes du globe, dans le Golfe par exemple.
    Le budget de la Royal Navy ayant été siphonné par les deux porte-avions.
    https://www.bbc.com/news/uk-38044967

    • vrai_chasseur dit :

      @Max
      Les T45 sont franchement pas au top, mais au moins elles naviguent.
      Le pire aura été probablement le programme de modernisation des avions de patrouille maritime Nimrod au standard MRA4.
      Après surcoûts énormes, aucun avion ne volait et le MoD britannique se décida à purement et simplement arrêter le programme et ferrailler toutes les cellules.
      Coût total 3,7 milliard de Livres Sterling jetés par la fenêtre, pour finir par acheter 9 P8 Poseidon américains sur étagère 14 ans après.
      Beaucoup de spécialistes évoquent maintenant ouvertement, le fait que le programme Ajax est le ‘nouveau Nimrod’ – c’est-à-dire un désastre.

  26. Frégatonton dit :

    Et General Dynamics n’a plus qu’à aller se faire voir chez les Grecs !

    • Grosminet dit :

      @ Frégatonton:

      Pourquoi vouloir du mal aux pauvres grecs???? (joke inside 😉 )