Armée de Terre : La DGA a réceptionné le Système d’information du combat Scorpion

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

104 contributions

  1. farragut dit :

    Quid de l’efficacité d’un tel système « participatif » en environnement de brouillage intense comme les Russes le maitrisent, avec perte de la géolocalisation par GPS ou des communications entre mobiles ?
    Et de la vulnérabilité de toutes ces antennes aux IEM?
    Les hypothèses à la base de ces systèmes coopératifs sont quand même bien optimistes, peut-être valables pour de la Contre-Insurrection en environnement EM permissif (genre Mali ou BSS), mais pas pour de la guerre de haute intensité dans les pays baltes…
    A creuser, donc…

    • Fred dit :

      @ farragut

      Tu pense que la DGA est assez idiote pour ne pas s’être posé ces questions ?

    • Joe dit :

      Communiquer des coordonnées ou informations qui ne sont en général que quelques chiffres (vélocité, position, direction, type de cible) qui peuvent très bien être diffusé en cryptage de haut niveau sur toutes sortes de fréquences possible.

      Récemment le GAN à justement fait cette démonstration en communiquant via des ondes à faibles débits pour simuler une impossibilité de communiquer via satellite ou autres ondes radio efficaces. Résultat : cela marche et en fait à toujours fait parti des possibilités techniques installées en amont.
      On ne construit pas un système d’arme sans penser aux contre-mesures actuelle et bien sur futur. Valable pour le fameux concept épée vs bouclier, missile vs contre-missile et ondes diverses vs brouillages multiples.

      • Vincent dit :

        Bonjour,
        ce que vous dites est une sous composante de la guerre électronique, monsieur parlait de brouillage et vous d’interception, je me trompe ? Enfin communiquer sa position ne devient possible sans GPS que par la possession d’une centrale inertielle sur son véhicule. Est-ce que tous les véhicules scorpion en disposeront ?

    • Royal Marine dit :

      Parce qu’évidemment, ce point n’a été abordé, ni dans le cahier des charges du système, ni par nos militaires, ni par nos ingénieurs travaillant sur celui-ci?
      On voit tout de suite en quelle estime vous tenez nos spécialistes et nos soldats…
      Croyez-vous que Thalès, notre spécialiste des transmissions et télécommunications n’ait intégré depuis 1980, que ce soit dans Rita et ses successeurs, puis PR4G et maintenant Contact, l’ensemble des paramètres de résistance au brouillage? Dans lequel il est lui même spécialisé…
      Mais non! Heureusement nous avons Farragut, qui lui pense à toit, car, comme Micron, il est doté d’une intelligence complexe…
      MDR!

      • farragut dit :

        @Royal Marine
        Sans doute n’avez vous pas entendu parler de l’expérience ukrainienne, avec sa batterie d’obusiers qui s’est faite anéantir par les russes parce qu’elle utilisait des smartphones pour le réglage de ses tirs, smartphones qui avaient été hackés par les russes ?
        Ok, nos ingénieurs et la DGA ont pensé à tout, ont bien fait leur boulot, et les contre-mesures sont en place… A quand la démo en « vrai » environnement opérationnel ukrainien ?

        • farragut dit :

          Précision:
          Non, je dis ca, parce que dans les entreprises privées, même chez des OIV, quand on dit à la SSI que cela serait bien de vérifier les restaurations (et pas que les sauvegardes), ils s’en moquent jusqu’à ce qu’un site soit paralysé par une attaque (et que l’on ne puisse rien restaurer…).
          En attendant, cela permet aux personnels dit de Sécurité du Système d’Information de se faire payer un déplacement en commando, pour constater qu’il faudra 6 mois -aux autres) pour rétablir la situation.
          Des gens qui se réfugient derrière l’excuse « Je sais tout, mais je ne peux rien dire », cela va bien un moment. Prouver, c’est plus difficile !
          C’est pourquoi ils confondent allègrement les audits de sécurité du SI faits par l’ANSSI (encore heureux que ce soit fait par des gens indépendants), avec des audits de processus de leur activité interne (et des trous dans leur surveillance), et donc les refusent systématiquement.
          Quand on aura compris que c’est surtout de la suffisance des experts en cybersécurité dont il faut se méfier, on pourra ensuite s’occuper des virus furtifs Russes ou Chinois, ou des câbles sous-marins « prêtés » aux US par les Services Secrets danois…
          https://www.areion24.news/2021/01/20/cyberguerre-enjeu-invisible-des-etats/

    • Jack dit :

      « A creuser, donc… »

      Chose que n’ont certainement pas fait Le ministère des armées, la DGA, ATOS, Nexter, etc. Sinon, vous pensez vraiment que ce type d’infos vont être détaillées sur une site d’information en ligne ?

    • Pravda dit :

      Le problème n’est pas uniquement le brouillage (une interruption des communications), les russes travaillent depuis longtemps sur la « désinformation » du champ de bataille; plutôt que de couper, et que l’ennemi passe en mode « dégradé », on envoie de fausses informations pour engendrer des mouvements, des tirs fratricides… et seulement une fois le bordel obtenu, on coupe.

    • Piliph dit :

      Oui, pour vos réserves en cas d’adversaire « technologique », et j’irai même plus loin : je vois les avantages d’un tel système au sein d’un corps d’armée qui serait dans une dynamique de victoire (militaire, tactique). Mais quid si une partie de ce corps est défait et/ou se « débande », avec ses voisins assistant en direct à une débandade qui menacerait leur flanc, par exemple ?
      J’ose espérer que dans une telle situation, on peut débrancher le système, afin d’éviter l’effet de contagion sur les troupes voisines … tout en étant capable de passer l’information de l’affaiblissement d’un flanc aux responsables qui vont être concernés (un coup de téléphone par exemple..lol).

    • Criloc dit :

      Je dirais même plus. En cas de hacking du système, l’ennemi possèdera en quelques secondes l’emplacement sur le terrain de tous nos équipements connectés, avec la possibilité toujours en quelques secondes de lancer des obus intelligents (type KATANA chez nous) qui feront mouche à tous les coups. Donc, j’espère qu’il a été prévu des systèmes de détection de hacking pour « déconnecter » en urgence tous les matériels. J’espère également qu’il a été prévu du personnel pour hacker les systèmes ennemis et s’entraîner à hacker les nôtres afin de sans cesse perfectionner nos software. Mais j’ai peur qu’on préfère plutôt financer les interventions de personnels contre les méchants trolls russes conspirationnistes…

    • Too dit :

      Le brouillage c’est une chose, mais dans le cas des tanks, il y a la proximité qui joue.
      Le brouillage ne peut pas être sur tout le spectre (sinon tout le monde est brouillé pour simplifier, même le brouilleur).
      .
      Dans le cas de nos tanks, ils sont proches, et il est « assez simple » de détecter le brouillage pour adapter la transmission de façon rapide, et changer de fréquence avant même la réaction du brouilleur.
      .
      Dans tout les cas, le tank doit être efficace en solo on est d’accord, la connectivité c’est un « nice to have », ce n’est pas un « must »

    • NRJ dit :

      @Farragut
      En soit, si on se retrouve face à la puissance de feu des smertch russes, difficile de savoir ce que pourra faire l’armée française. L’artillerie n’est plus notre spécialité.

      Dommage car elle coûte moins cher que les avions de chasse, n’est pas limité par des systèmes antiaériens et est appelée à être de plus en plus efficace avec des obus/missiles/roquettes autonomes en association avec des drones.

      • EBM dit :

        Evènement! NRJ est en train de reconnaître que nous sommes à la rue militairement !

        • NRJ dit :

          @EBM
          J’ai dit ça moi ? Première nouvelle.

          Si vous lisez (mais pour ça faut savoir lire), je disais juste que face à l’artillerie russe, on aurait des problèmes. Ca n’empêche pas qu’on a une des armées les plus aptes à être déployées à longue distance. Ni qu’on ait une aviation parmi les plus puissante (si on enlève 24 Rafales, ça commence à compter cela dit).

          Enfin on investit la somme nécessaire, si on investit 2% du PIB. Donc ce n’est pas un problème de budget, mais de modèle d’armée.

          • EBM dit :

            @ NRJ « si on se retrouve face à la puissance de feu des smertch russes, difficile de savoir ce que pourra faire l’armée française. L’artillerie n’est plus notre spécialité. » C’est une marque de lucidité en effet sur nos capacités.

            « Ca n’empêche pas qu’on a une des armées les plus aptes à être déployées à longue distance. » Une poignée d’homme légèrement équipée, oui. Nous n’arrivons pas à faire Barkhane seul, c’est dire.

            « Ni qu’on ait une aviation parmi les plus puissante » En europe oui.

            « Enfin on investit la somme nécessaire, si on investit 2% du PIB » Si notre PIB baisse rester à 2% revient à baisser son budget. Un % de PIB est une stat donc suivre la stat ne signifie pas grand chose et encore moins que nos besoins seraient couverts. Sinon nous n’aurions jamais de soucis. Avoir cette logique revient à dire que nos besoin suivent les évolutions du PIB.

            « Donc ce n’est pas un problème de budget, mais de modèle d’armée. » Parce que nous avons un modèle d’armée? Si oui ce modèle consiste à servir de vitrine à l’industrie d’armement.

            Mais une bonne occasion de compléter votre bingo!

          • Sinope dit :

            @ NRJ et quel modèle d’armée proposez vous?

          • NRJ dit :

            @EBM
            L’appui américain sur Barkhane et Serval est très faible. L’opération est surtout franco-française, faut arrêter de dire des bêtises deux secondes.

            Maintenant combien de pays sont capables d’envoyer en quelques semaines 4500 hommes à 5000 km de leur territoire et d’y maintenir sur le long terme une force de plus de 5000 hommes ?

            « Avoir cette logique revient à dire que nos besoin suivent les évolutions du PIB. ». Nos besoins suivent nos ambitions, vous êtes d’accord ?
            Si oui, vous comprendrez facilement que nos ambitions doivent être proportionnées au PIB. On ne peut pas avoir l’ambition d’une armée supérieure à l’armée us par exemple, ou l’ambition d’envahir la Chine en mode Barbarossa.

            Donc les budgets doivent être proportionnés au PIB. Ça ne veut pas dire qu’il faut être débile et l’indexer chaque année. Il faut voir long terme. Si on a une baisse brutale du PIB comme en 2020, ce n’est pas la peine de réduire le budget. En revanche, si cette baisse de maintient comme en Grèce, oui il faut réduire le budget.

            C’est compliqué à comprendre ça ? J’oublie que vous ne souhaitez pas comprendre.

            @Sinope
            Je ne propose pas de modèle d’armée différente. L’armée française est cohérente avec ses missions et efficace dans son modèle. Mais dans un type de conflit où on ferait face aux Smertch, on sortirait du modèle de conflit attendu.
            Maintenant si vous voulez des idées sur les modifications qu’il faudrait apporter à l’armée de terre, je peux vous donner les miennes. Mais c’est un autre sujet.

          • EBM dit :

            @ NRJ ah bon il est faible MDRRR: http://www.opex360.com/2021/04/20/la-poursuite-du-soutien-americain-a-la-force-barkhane-nest-toujours-pas-assuree/

            On se demande pourquoi on leur demande de rester… faut arrêter de dire des bêtises deux secondes.

            « Maintenant combien de pays sont capables d’envoyer en quelques semaines 4500 hommes à 5000 km de leur territoire et d’y maintenir sur le long terme une force de plus de 5000 hommes ? » Nous n’avons pas cette capacité et ensuite ce n’est pas un indicateur de puissance de déployer une poignée d’homme même vite et loin.

            La Corée du Sud ou la Chine ne peuvent pas le faire par exemple et elles s’en foutent car leur soucis n’est pas aussi éloigné. Donc avec votre critère l’armée Sud Coréenne et Chinoise sont nulles.

            Donc vous prenez un indicateur qui n’a pas de pertinence.

            « On ne peut pas avoir l’ambition d’une armée supérieure à l’armée us par exemple, ou l’ambition d’envahir la Chine en mode Barbarossa. » En effet et nos ambitions en sont très éloignées ce qui est tout à fiat logique et normal.

            « Ça ne veut pas dire qu’il faut être débile et l’indexer chaque année. » Là nous avons besoin de faire plus pour rattraper le sous investissement passé. Rester sur ce qu’on fait ne fait que perénniser les vides capacitaires qui se sont accumulés.

            « C’est compliqué à comprendre ça ? » C’est très facile car c’est simpliste à l’extrème car vous ne comprenez pas le sujet dont vous parlez. Vous balancez des slogans vagues et chauvins dont vous ignorez les conséquences pratiques.

          • Sinope dit :

            @ NRJ « Je ne propose pas de modèle d’armée différente. L’armée française est cohérente avec ses missions et efficace dans son modèle. Mais dans un type de conflit où on ferait face aux Smertch, on sortirait du modèle de conflit attendu. » C’est là où je suis en désaccord avec vous.

            Nous ne pouvons faire que des missions très spécifiques et limitées dans le temps à condition que l’adversaire ne nous donne pas trop de file à retordre et fasse exactement tout pour nous faciliter la tâche.

            Dans ce modèle le maintient de la paix est la règle et la guerre est l’exception. Les deux seuls cas attendus de guerre sont Serval ou une guerre nucléaire.

            Donc je dirais que non notre modèle d’armée n’est pas approprié pour ce que nous faisons et ce que nous voulons potentiellement faire (hormis une guerre nucléaire) quand nous parlons de haute intensité ou de contre insurection.

            Il constitue surtout un échec patent dans la tentative d’avoir une armée expéditionnaire qui puisse faire mieux que la piètre performance de 1991 dans le Golfe. Objectif affiché lors de la professionalisation. Pour donner une idée la performance de 1991 est à peine supérieure à ce qu’avait fait un pays comme le Maroc (et encore je suis gentil en comptant les troupes à Djibouti sinon c’est moins que le Maroc). Pays qui n’est pas franchement connu pour ses capacités expéditionnaires.

            Cette performance de 1991 (19 000 hommes des trois armées en 5 mois) est aujourd’hui inateignable même avec aide américaine massive (limite fixée à 15 000 hommes en six mois avec aide américaine) et les forces déployées auraient une puissance de feux moindre qu’en 1991.

            Vous nous dites que Serval c’est formidable. Sauf que c’est plus de 4 fois moins bien que la performance jugée pitoyable de 1991.

            Notre armée n’a tout simplement plus une logistique organisée pour la guerre et encore moins expéditionnaire. S’il y a un truc à changer, ce n’est pas forcément le budget d’équipement, les effectifs ou les matériels mais d’abord et avant tout la logistique et son organisation.

      • oryzons dit :

        Comme d’habitude @NRJ le VRP de Rheinmetall qui essaie de nous convaincre que le Spatial, l’Aviation, le Cyber et le Cloud tout ça c’est has been. Mieux vaux acheter du blindé lourd Made in Germany, ça c’est intelligent.

        • Twisted dit :

          Les Allemands, au moins, sont capable de concevoir un IFV lourd de dernière génération, alors que déjà dans les années 90 on considérait construire sous licence le CV90 plutot que concevoir un vbci chenillé national. Et Rheinmetall démontre un dynamisme et une agressivité commerciale qu’on aimerait apercevoir de ce côté du Rhin…

          • NRJ dit :

            @Twisted
            Votre argument est pertinent. Le défaut de Nexter provient du fait qu’on a laissé tomber les véhicules lourds, le Leclerc étant le dernier, là où KMW/Rheinmetall ont eu après le Leopard 2 les PanzerH2000, les Puma, les lynx, et les Boxer.

            Après ce n’est pas juste Rheinmetall mais également KMW qui font preuve de dynamisme et d’agressivité commerciale, là où Nexter se contente surtout d’empocher les deniers de l’Etat (en même temps, peut on espérer plus d’une entreprise publique ?). Ce fut d’ailleurs un des problèmes quand on a fusionné KMW et Nexter (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/comment-le-mariage-entre-nexter-et-krauss-maffei-a-ete-blinde-494482.html).

          • Twisted dit :

            Naval Group est une entreprise publique et a développé une stratégie pertinente axée sur le segment léger (corvettes et sous-marins, soit des équipements pas commandés par la royale) qui porte ses fruits et ruisselle sur une myriade de sous-traitants.
            Il y a réellement un manque de créativité chez Nexter, et plus largement au sein de notre industrie terrestre, qui ne prend aucun risque et n’innove quasiment plus.

          • Twisted dit :

            Je vais encore crisper certains en ajoutant que c’est largement lié à des logiques institutionnelles mais là encore le lobby du tout roue et du léger nous fait très mal

          • Sinope dit :

            @ Twisted un CV90 est il adapté à nos besoins?

          • Twisted dit :

            Personnellement, je pense que le CV90mk4 est sans doute le VCI le plus abouti du moment, surtout au niveau de la tourelle, même s’il n’est déjà plus tout jeune. Il a une masse maximale de 37t ce qui permet quand même de le caser dans un A400M et peut emporter 8 fantassins (donc on est pas trop dépaysés).
            Le VBCI n’est pas capable de suivre le LECLERC partout comme le VEXTRA aurait pu. On manque cruellement d’un VCI chenillé capable de suivre nos chars partout tout en disposant de suffisamment de protection pour protéger nos soldats.
            Alors oui je pense qu’un CV90 est largement adapté à nos besoins.

          • NRJ dit :

            @Twisted
            « Je vais encore crisper certains en ajoutant que c’est largement lié à des logiques institutionnelles mais là encore le lobby du tout roue et du léger nous fait très mal ». C’est normal de crisper. J’espère que vous ne censurez pas vos idées sur cette raison.

            La dernière version du CV90 mk4 est effectivement intéressante, de même que le Lynx. Ce sont des véhicules chenillés lourds qui complèteraient bien nos unités de chars et seraient très utiles en combat urbain. Et ces véhicules sont adaptables pour embarquer plus de protection en cas de besoin.

            Par contre le Vextra est un 8×8 qui a débouché sur le VBCI. Il aurait eu les mêmes problèmes mis à part en puissance de feu, car il abait un canon de 105 voire 120 mm. Je pense qu’un mix VBCI avec tourelle T40 et Vextra avec un canon de 120 mm aurait été plus efficace que le mix Jaguar/VBCI actuel, même si on devait réduire le nombre d’exemplaires.

        • NRJ dit :

          Quand une personne n’étudie plus une idée sous un prisme pragmatique mais dogmatique, il n’y a plus vraiment de raisonnement à faire, sinon que cette personne est vraiment limitée intellectuellement….

          • EBM dit :

            @ NRJ ça s’applique parfaitement à vous. Vous ne raisonnez que suivant la logique il faut dépenser le moins possible peu importe les conséquences.

            Donc avec vous on indexerait le budget des armées à 2% OTAN et point barre.

          • NRJ dit :

            @EBM
             » il faut dépenser le moins possible peu importe les conséquences ». Je maintiens qu’il faut dépenser 2% du PIB soit de l’ordre de 40-50 milliards. Pour vous c’est dépenser le moins possible. Vous avez une vision des choses assez spécifique, je dois dire.

            Je dis surtout qu’il faut dépenser de manière proportionnée. Mais je comprends que cette logique vous soit étrangère. Vous, en dessous de 50% du PIB, c’est dépenser le moins possible.

          • EBM dit :

            @ NRJ merci de confirmer ce que je pensais!!

            « Vous, en dessous de 50% du PIB, c’est dépenser le moins possible. » La connerie carricaturale façon NRJ .

            Archi fausse puisque si vous voulez mon avis ce serait autour de 55-60 milliards par an sur la durée après deux ou trois ans autour de 65 milliards.

            Donc très loins de vos anneries.

      • Wagdoox dit :

        … pas notre spécialité …
        Le savoir faire et technique fr est reconnu par tous dans ce domaine. Le problème, c’est encore et toujours l’échantillonnage.
        Comparer artillerie avec la chasse … c’est juste pas comparable, la portée de la chasse c’est plus de 10 000km. C’est de l’artillerie entre 50 et 120km.
        N’est pas limite pas les sam … ok la contre artillerie, les missiles balistiques de faible portée, les avions, hélico ennemis.
        Avec toi tout est magique sauf l’avion de combat.

        • NRJ dit :

          @wagdoox
          Un des principaux buts de l’aviation est d’apporter un soutien aux troupes au sol. C’est justement un des rôles de l’artillerie.

          L’aviation porte plus loin que l’artillerie, bien sûr. Bravo Sherlock.
          L’artillerie a plusieurs avantages majeurs: sa puissance de feu, sa permanence, et surtout son coût. Pour une dizaine de Rafale on aurait sans doute l’un des plus grand parc d’artillerie dans le monde.

          Après la question pertinente est : faut il réduire l’aviation pour acheter des canons supplémentaires. Je me dis que non. Mais comme certains pensent qu’on peut brader sans problème 1/4 des Rafales de notre armée de l’air, la question commence à se poser. Mais si le nombre de Rafale est suffisant, ça n’empêche qu’on peut rester un peu amer sur le fait qu’on ait si peu d’artillerie alors que ce serait un démultiplicateur de puissance.

          « Avec toi tout est magique sauf l’avion de combat. » Si tu veux jouer au con, dis le clairement, que je sache à quoi m’en tenir.

    • bluesmartini dit :

      Il y a effectivement des risques de brouillage et de dégradation de la bande passante du SICS, mais il me semble que parmi les mesures prises pour préparer l’armée de terre à un combat de « haute intensité », il y a l’obligation d’être capable de faire avec un système dégradé.
      Après, pour avoir la puissance nécessaire pour brouiller un système radio local, il faut d’une part de la puissance, et d’autre part être assez proche et visible, donc prévoir aussi pour les systèmes russes des pertes en cas de conflit.

  2. Meiji dit :

    Vu les capacités de brouillage qu’on acquis les Russes (et sûrement les Chinois), y a t-il une parade pour éviter ça dans le système Scorpion ?
    On mise tout sur la technologie (« qualité ») au détriment de la quantité, mais comment ça se passe si le système ne fonctionne pas correctement ?
    Surtout que les nouveaux blindés sont équipés en 12.7 et 40mm au maximum pour le Jaguar (l’AMX 10 avait un canon de 105, l’ERC Sagaie un canon de 90 …).
    Moins d’exemplaires, moins de puissance de feu mais plus de technologie qui peut nous rendre aveugle si l’adversaire a trouvé la faiblesse.

    • Fred dit :

      Tu pense qu’il faut revenir aux 800 mm du Schwerer Gustav (mais qui tirait 14 obus max par 24h) ?

    • Valentin dit :

      Le problème c’est que l’on ne peut pas faire de la quantité en France vu les difficultés de recrutement des armes. Donc il est cohérent de pallier ce problème via la technologie, même si c’est une hypothèse qu’il faut encore démontrer.
      Concernant l’armement du Jaguar, la munition de 40mm est très performante et surpasse le 90 et le 105 pour un usage multi-cible.

      • Valentin dit :

        Désolé pour le double post.
        Si les nouveaux moyens électronique sont désactivés, rien n’empêche de fonctionner de manière plus classique. Il s’agit ici d’un plus et non d’un remplacement.

    • Greg dit :

      40 ERC + 247 AMX = 287 chars contre 300 nouveaux chars Jaguar. Normalement, on aura encore plus d’exemplaires justement. Et il me semble que la puissance de feu du jaguar est assurée par ses munitions particulières. Donc je ne pense pas qu’il y ait quelque chose à craindre de ce côté-là.

    • Dupond avec un d dit :

      La DGA a prévue un porteur fibre de 25 km remorquable GJS, Fibre optique connectable chez n’importe quels fournisseurs….
       » L’épissure verte sur le connecteur vert , l’épissure blanche sur le connecteur blanc »
      Donc depuis la 7 ième Cie rien n’ a changé

  3. Scorpeine dit :

    SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation]

    C’est possible de faire plus pédant ?
    J’ai pas l’impression…

    La prochaine raclée devrait faire enlever leurs perruques à ces précieuses… ridicules !

    Le scorpion est un insecte qui a pour particularité d’être aussi dangereux pour lui-même…
    Les scorpions se tuent eux même par piquouse lorsqu’ils sont encerclés par le feu… LOL

    • Fred dit :

      Quand la température grimpe, la peau du dos des scorpions se déshydrate et elle rétrécit. Cela a pour effet de rapprocher la vésicule à venin du thorax. Et c’est l’humain qui n’y voit que du feu et pense qu’il s’est donné la mort…

      • Félix GARCIA dit :

        Du coup, c’est comme un ongle qui dessèche, en accéléré …
        Bah merci pour l’info’ !
        Pour info’, sans eau, la structure hélicoïdale de l’ADN explose en quelques femtosecondes.

    • Joe dit :

      Parce que un nom plus prestigieux aurait changé la nature même de l’efficacité recherchée ?

      Lion Superbe Rugissant cela en jette… mais est aussi digne des Inconnus faisant un sketch . Faite donc des propositions plus convaincantes, sachant que le but est d’avoir à la fois un nom ‘guerrier’ et une signification. Nous vous écoutons…

    • Piliph dit :

      Si si, plus pédant, il y a, et en anglais en plus : FURIOUS = futurs systèmes robotiques innovants en tant qu’outils au profit du combattant embarqué et débarqué…

    • Captain Pif dit :

      « Les scorpions se tuent eux même par piquouse lorsqu’ils sont encerclés par le feu… LOL » C’est une légende urbaine. Désertique si vous préférez, mais une légende.

    • Too dit :

      On appelle ca de la rétroacronymie . On part de l’acronyme et on trouve des mots pour compléter. C’est mieux que d’avoir un projet « AHRTP ».
      .
      Pour le délire du Scorpion qui se pique, oui si ca vous fait plaisir…
      Après c’est un nom de projet assez commun déjà utilisé par la France par le passé, par l’Allemagne, Uk, Usa etc…
      .
      C’est aussi un des animaux qui déclenche le plus de phobies de la planète.

    • PK dit :

      Ben, contrairement au prout-prout anglophone du dernier article de LL, il a au moins le mérite d’être un véritable acronyme… et français de surcroît 🙂

    • Sinope dit :

      @ Scorpeine c’est aussi une manière de communiquer.

      Nous avons une armée très petite mais que nous cherchons à optimiser au maximum. D’où l’image du scoprion: très petit mais face à un animal pas trop gros très létale.

      Donc nos militaires sont conscient du fait que seuls de petites OPEX sont à leur portées.

  4. NulH dit :

    Pour sourire ;
    Reste à valider !!! Et (quoi) selon quel process (Europe ou US) !!!
    Bon, puis dans le temps, la durée aussi…
    D’ITIL ou autre ETBIOS… Ah un CMMI voir du Scale, mais ça fait ancien …
    Bon, mais on parle process.. A priori, pas l’essentiel… bien sûr..
    Allez en causer au terrain… celui du ras des pâquerettes..

  5. Plusdepognon dit :

    La société israélienne Elbit Systems serait bien présente pour ce qui va être le coeur du programme Scorpion :
    https://orientxxi.info/magazine/comment-israel-developpe-scorpion-futur-coeur-de-la-defense-francaise,4616

    En Australie, visiblement le système est un peu trop intrusif…
    https://blablachars.blogspot.com/2021/04/lutilisation-du-bms-delbit-systems-par.html

    De quoi donner à réfléchir ?
    https://blablachars.blogspot.com/2021/05/le-bms-c2-delbit-dans-la-tourmente.html

  6. Cambo dit :

    Scorpion serait la cerise sur le gâteau si l’armée française… avait le gâteau.

    La numérisation du champ de bataille dans le cadre d’un conflit intér etatique de haute intensité, pour nous français, la « haute intensité » c’est 109 tube de 155mm et 13 LRU…
    Soyons sérieux un pays pas très loin est capable de mettre plus de 900 LRM sur châssis Smerch, Tornado S et G.

    Oui, « Scorpion » c’est très bien à condition au préalable d’avoir coché toutes les cases et là nous en sommes loin…

    • joe dit :

      La France n’a pas vocation à devenir la seule armée Européenne… C’est bien joli de dérouler des chiffres mais après il faut faire des choix. Si je comprend bien ces chiffres sont ridicules et doivent donc en toute logique, être au moins doublés. Merci de faire la liste des programmes sociaux ou autres investissements D’État qui doivent passer à la trappe. Le tout pour mettre dans des hangars des matériels qui ne serviront jamais.

      Je rappel le principe : l’armement dit traditionnel est suffisant pour rendre tout agression si coûteuse à l’agresseur qu’elle en devient inutile. Surtout que nous restons dans la logique d’une agression patente, contre laquelle les alliés interviendront indirectement ou directement. D’ou les exercices inter alliés.

      Avoir 300 tubes et 50 LRU ne serviraient à rien…

      • Cambo dit :

        Cela tombe bien, nous n’avons réellement que 50 tubes en état.

      • EBM dit :

        @ Joe « La France n’a pas vocation à devenir la seule armée Européenne… » opérationnellement parlant c’est quasi le cas dans l’UE.

         » il faut faire des choix » sauf que là nous avons tout sacrifié.

        « Merci de faire la liste des programmes sociaux ou autres investissements D’État qui doivent passer à la trappe. » Toutes les allocs pour les clandestins et les frais induits par une politique migratoire incontrôlée. Plus limitation des remboursements dans certains cas par la sécu.

        « Le tout pour mettre dans des hangars des matériels qui ne serviront jamais. » Ils serviront à s’entrainer et une armée dans l’idéal ne sert jamais car elle est trop dissuasive.

        « l’armement dit traditionnel est suffisant pour rendre tout agression si coûteuse à l’agresseur qu’elle en devient inutile. » Je rappelle une évidence : vu le volume de force conventionnel restante elles ne peuvent plus dissuader grand monde.

        « Surtout que nous restons dans la logique d’une agression patente, contre laquelle les alliés interviendront indirectement ou directement. » Oui mais il faudrait que les américains fasse presque tout. Hors s’ils doivent gérer et les Russes en Europe et les Chinois à Taïwan en même temps il faudrait pouvoir être autre chose que des boulets pour les aider un peu.

        « Avoir 300 tubes et 50 LRU » nous redonnerait une puissance de feu supérieur au quasi néant actuel.

        • Fred dit :

          @ EBM

          Et allez, encore une fois cette tarte à la crème imbécile : des « allocs pour les clandestins ». Réfléchis trente secondes, un clandestin se cache des autorités et ne peux en conséquence rien toucher, et d’ailleurs rien n’est prévu pour qu’ils touchent une allocation.

          La France contrôle très bien – trop bien – les demandes d’asiles politique, puisqu’elle ne remplis pas son quota d’accueil ; rare parmi les pays européens. Une honte pour nous.

          N’oublie pas nos forces nucléaires, quelque peu « dissuasives », c’est d’ailleurs leur vocation.

          • EBM dit :

            @ Fred un clandestin se cache des autorités mais en France quand il a eu un enfant sur le sol français nous refusons de l’expulser et il touche les allocations.

            Il touche aussi l’aide l’aide médicale d’état dont l’une des conditions est »Vous ne devez pas avoir de titre de séjour, ni en avoir fait la demande. » C’est écrit ici: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3079

            « La France contrôle très bien – trop bien – les demandes d’asiles politique, puisqu’elle ne remplis pas son quota d’accueil ; rare parmi les pays européens. Une honte pour nous. » La France bat des record de demande d’asile jusqu’en 2019 puis baisse bien compréhensible après un sommet à 132 614 demande sur un an en 2019.

            Sachant que 92% des déboutés ne sont pas expulsés.

            « N’oublie pas nos forces nucléaires » là on parlait de « l’armement dit traditionnel » donc je ne les ai pas prise en compte.

          • Félix GARCIA dit :

            Il est sûr que le « migrant », et à fortiori celui qui est clandestin, est un bouc-émissaire facile …

            Eloïse Benhammou : « comment les banques volent l’argent des Français »
            https://www.youtube.com/watch?v=Bgr7QoVEtIg
            Eloïse Benhammou « Le régime bancaire gouverne la France ! »
            https://www.youtube.com/watch?v=w_2u6y84osM
            Eloïse Benhammou : Quand le virus favorise encore plus la Kleptocratie !
            https://www.youtube.com/watch?v=qJpG2-Oc6EY
            Retraites, un grand absent du débat : le financement – Politique & Eco n°246 avec Éloïse Benhammou
            https://www.youtube.com/watch?v=fj-GpwlrsvQ

            « Cartel des Fraudes » : André Bercoff reçoit Charles Prats – Le Face à Face
            https://www.youtube.com/watch?v=1qoA69qlm0Q
            Charles Prats – « Cartel des fraudes », l’enquête d’un magistrat sur ces milliards qui s’envolent
            https://www.youtube.com/watch?v=W4Y3vUzpkQk
            Sécurité sociale : la fiabilité des comptes mise en cause, avec Charles Prats
            https://www.youtube.com/watch?v=qnUZAGXPco4

            Mais ça, c’est pas ZEMMOUR qui en parlera (sauf pour le « Cartel des Fraudes » de Charles PRATS) … soit parce-qu’il n’y comprend rien, soit parce-que c’est son boulot …
            Ni CNEWS, ni BFM, ni France Télévision, ni Radio France, ni Le MEDIA, ni BLAST, ni Médiapart, ni le Canard Enchaîné ni … ni … ni …

            « We are the Knights who say : Nee ! »
            https://www.youtube.com/watch?v=0e2kaQqxmQ0
            ^^

          • Fred dit :

            @ EBM

            L’Europe en général accueille peu de demandeurs d’asile, contrairement aux pays en voie de développement.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d%27asile_dans_l%27Union_européenne#Importance_des_demandes_d'asile_dans_l'Union_européenne

            La grande majorité des demandes est refusée. Les choses sont complexes, regardons les chiffres pour la France (noter que la reconnaissance du statut de réfugié politique tourne autour de 15 000 par an : pas de quoi en faire un plat, et plutôt en avoir honte).
            https://www.lacimade.org/premier-bilan-de-la-demande-dasile-en-france/

            Je conseille à ceux qui jugent avec sévérité l’aide médicale ou les aides à l’enfance d’aller faire un tour en Inde, et quand ils auront vu sur un trottoir un enfant mort dans les bras de sa mère décharnée, avec des mouches qui entrent et sortent de sa bouche, on en reparlera.

          • Félix GARCIA dit :

            @ Fred

            Vous venez de faire dans le pathos, mais vous marquez un point.
            J’imagine que vous et moi, nous ne sommes pas les seuls à avoir vu ça, ou « quelque chose » d’équivalent, de nos propres yeux et en avoir été remué …
            « Vous n’avez pas le monopole du coeur »
            S’émouvoir de la condition humaine est le début de l’humanité, pas l’Alpha et l’Oméga.
            « Rien de ce qui est humain ne m’est étranger »
            Je respecterai toujours votre générosité. Mais pas votre vision politique. Ce dont vous vous foutez probablement ! ^^

            Par rapport aux « pays en voie de développement » qui accueillent plus de demandeurs d’asiles et de réfugiés que nous : je me rappelle d’un cours de géographie en 4ème où j’ai appris ce qu’était « l’effet Domino » avec les conflits africains et les déplacements de populations … en général, ça ne se passe pas très bien … vous me répondrez peut-être que notre situation est différente … et là, on pourrait causer encore longtemps du sujet …

          • EBM dit :

            @ Fred je vous ai donné les chiffres. Et vous occultez que le droit d’asile est surtout en france une voie d’immigration déguisée qui s’ajoute à toute les autres.

            « La grande majorité des demandes est refusée. » Pas autant que vous le dites ou que le prétend votre source. Mais le refus assez important est normal: nous avons accepté tous les cas d’asile prévu par les conventions internationales mais les peronnes qui se présentent sont des migrants économiques.

            « Je conseille à ceux qui jugent avec sévérité l’aide médicale ou les aides à l’enfance » J ene critique pas ces aides en tant que tel mais le fait qu’elles soient fournies à des gens qui devraient être expulsé et qui sont parfaitement identifiés car ils touchent des aides.

            Merci de reconnaître que les clandestins peuvent toucher ces aides.

            Le problème est de toute façon beaucoup plus large que l’asile puisqu’il recoupe aussi droit du sol et regroupement familial.

          • Fred dit :

            @ EBM

            « Pas autant que vous le dites ou que le prétend votre source. »
            La CIMADE est l’association de référence pour la gestion des Centres de rétention administrative, agréée par l’état. On peut trouver tous ces chiffres sur les sites de l’état (bon courage). Si la CIMADE donnait des chiffres faux, elle ne manquerait pas de se faire aligner (à juste titre) par l’état dont elle est la prestataire.

            « Merci de reconnaître que les clandestins peuvent toucher ces aides. » : ben non, pas « les clandestins », les ENFANTS de clandestins, et pas « ces aides » mais CETTE aide (à l’enfance) et des soins plus ou moins gratuits. Les mots ont un sens, et un lecteur des tes propos se ferait une idée très fausse de la situation.

            Et combien de fois moi et mes camarades avons nous du intervenir pour que la police ne cueille pas des sans-papiers à l’hôpital ou à la sortie de l’école, ce qui a donné lieux à des batailles politique et juridiques. Et cela continue régulièrement ; malgré la jurisprudence, certain policiers interviennent régulièrement dans l’illégalité.

      • oryzons dit :

        Le plus utile pour la France étant donné son positionnement géographique serait d’augmenter en masse sur :
        – le spatial
        – le cyber
        – l’aviation
        – la marine

        Mais on en trouve toujours à s’imaginer qu’il faut absolument avoir 1000 chars lourds de 70T, de l’artillerie lourde chenillée par centaines et des missiles sols sols en veux-tu, en voilà.
        Alors que pour le seul conflit envisagé, les Russes, ce n’est pas notre armée de Terre qui sera à la manœuvre mais que tout le monde comptera sur nos capacités… ah reprenez la liste ci-dessus en fait.

        • Félix GARCIA dit :

          Entièrement d’accord avec vous.

          L’ordre choisi est celui de la priorité ?
          Si tel est le cas, là aussi je suis entièrement d’accord.
          Quoique, le nucléaire n’est pas cité car trop évident ?

        • Mat49 dit :

          @ Oryzons si on considère que les DOM TOM et l’Asie pacifique sont la cible de notre stratégie oui la Marine et l’aviation sont la priorité (option 1). On peut alors les rebatir et laisser l’armée de terre en l’état.

          Si on a une stratégie centrée sur l’Afrique des forces terrestres expéditionnaires, donc pas trop lourdes, et les avions de transport ont la priorité (Option 2). On peut alors rebatir l’armée de terre et les unités d’avion de transport et laisser l’aviation de combat et la marine en l’état.

          Si on a une stratégie centrée sur l’europe de l’est et les Balkans là une armée de terre très mécanisée et l’aviation de combat sont la priorité (Option 3). On peut alors les rebatir dans ce sens et laisser la marine en l’état.

          Dans tous les cas le cyber et le spatial sont indispensables et une hausse de budget est nécessaire sur la durée pour rattraper le sous investissement. Pour moi j’opte pour la deuxième option car la moins coûteuse, celles où nous combattons et où nous pouvons avoir le plus d’effet.

          • Félix GARCIA dit :

            On s’en fout du pognon ! La seule réalité qui compte est technique (ressources, compétences, temps de travail etc …).
            On reprend notre monnaie des mains des kleptocrates et on réapprend à gérer ça correctement !
            Et après : Hakunamatata ! C’est apéro + entrée + plat + dessert + digo’ + ‘ti café !

          • Mat49 dit :

            @ Félix heu… définir une stratégie permet d’avoir un modèle d’armé adapaté.

          • Félix GARCIA dit :

            ^^
            Je parlais de la question pécuniaire, les sous-sous !

            Mais oui, il faut bien définir une stratégie de développement.
            Espace + Cyberespace sont indispensables à court terme, et ce, sur tous les sujets.
            L’aviation et la marine doivent être « velues » afin de protéger notre territoire national, nos immenses aires marines, nos îles, nos approvisionnements … notre souveraineté quoi ! Voir même « avoir du rab » pour aider d’autres pays (intéressants pour les intérêts français) au travers de partenariats. Et ne pas compter sur l’OTAN pour les effectifs (être une armée autonome et souveraine, peu importe les redondances ou les complémentarités avec l’OTAN et toute future éventuelle « Armée Européenne »).
            Et ne jamais déshabiller l’armée de terre, voir même, la « massifier » avec l’infanterie et une réserve étendue.
            Bref, de « l’enfonçage de portes ouvertes » de ma part non ?
            ^^

            J’avoue que ce que je lis de la transformation de l’armée britannique me parait sensé.

          • Sempre en Davant dit :

            Heu, Felix… LE FROMAGE? Z »êtes un agent de l’étranger qui fait rien qu’a mugir dans nos campagne ! ! !

          • Mat49 dit :

            @ FG certes mais vous considérer donc qu’il ne faut pas choisir de stratégie et avoir une armée complète.

            « J’avoue que ce que je lis de la transformation de l’armée britannique me parait sensé. » Ils font l’invers de ce que vous préconisez.

          • Félix GARCIA dit :

            @ Sempre en Devant
            ^^
            J’ai déjà rarement l’appétit pour le dessert, et j’avoue que je le choisis donc plus souvent. Déformation personnelle donc ! ^^

          • Félix GARCIA dit :

            @ Mat49

            Comme quoi … je n’ai pas bien compris.
            Ils ne réinvestissent pas massivement dans le nucléaire, le spatial et la marine en décidant de laisser l’armée de terre se réduire et se transformer (robotisation etc ?) tout en conservant et modernisant leur aviation ?
            Sûr que c’est spécifique à la géographie britannique. Mais mine de rien, cela me parait cohérent avec leurs besoins.

      • ULYSSE dit :

        joe. 13 LRU ne servent pas d’avanatge….

    • EBM dit :

      @ Cambo +1

  7. Carin dit :

    Bon ben, si on doit quitter le Mali, ce sera après avoir dûment testé ce nouveau matos pendant plusieurs mois histoire d’engranger du retex.

  8. Dammann dit :

    Reste plus qu’à vérifier sa compatibilité avec le successeur de SICF…..j’dis ça, j’dis rien…..

  9. Raymond75 dit :

    Il y a une vingtaine d’années déjà qu’un système comparable a été mis en place chez les Marins-Pompiers de Marseille, qui doivent faire face à des catastrophes domestiques, industrielles (dont de nombreuses installations ‘Seveso’), aux incendies de navire (les pires car en milieu confiné) et à de vastes et destructeurs incendies de forêts.

    Les résultats sont excellent et les Marins-Pompiers de Marseille ont été (sont encore ? ) retenus comme projet pilote européen.

  10. Raymond75 dit :

    Cette course effrénée à la technologie militaire ne peut masquer une réalité plus simple : la France se laisse embourber dans des conflits ‘asymétriques’ sans issue et sans résultat diplomatique ou social. Tous ces gadgets n’ont pas empêché les Talibans de chasser la coalition occidentale de l’Afghanistan, pays qui ne fut JAMAIS envahi, et ils permettent seulement de s’agiter en tous sens au Sahel pour détruire des rassemblements de pickups et de petites motos chinoises.

    Et si par malheur intervenait un conflit avec la Russie, ne doutons pas qu’il y aurait d’intenses brouillage, y compris par bombes à effet électro-magnétique, suivi d’une intervention nucléaire.

    Mais investir dans la concertation, le compromis et la négociation est plus difficile, voire impensable, pour les mâles alpha qui croient diriger l’humanité. C’est entre les molécules de nos cerveaux qu’il faudrait développer un système d’information … et de compréhension.

    • Mat49 dit :

      @ Raymond75 Faire ce que nous faisons actuellement au Mali nous évitera de perdre mais cela ne nous permettra pas de battre l’insurection. Alors que ce n’est pas le Viet Minh ou les Talibans en face, tous ceux qui nous parlent de guerre ingagnable fument: avec une poignée d’homme sur un territoire aussi vaste nous ne sommes pas toujours pas battus.

      Donc cela vaudrait la peine de tenter de déployer une force sérieuse sur la durée. Dans tous les cas où une armée a battu une insurection elle l’a fait soit en l’étouffant sous le nombre (Irak 2007, Tchétchénie,…) soit en attendant que l’adversaire se lasse (FARC).

      Cela ne nous donnerait pas une assurance victoire d’essayer mais au moins nous aurions une chance. Là nous ne pouvons que prolonger indéfiniment un état de fait.

      « Mais investir dans la concertation, le compromis et la négociation est plus difficile, voire impensable » Nous avons proposé à des groupes de le faire ils ont refusé. Si AQMI rompt demain avec Al Quaeda et demande à négocier je suis pour. Au moins pour voir.

  11. Parabellum dit :

    Espérons qu on apprend encore à lire une carte papier et à s orienter avec une boussole parce que l électronique craint le brouillage et la panne de batterie…et comme le disent d autres mieux vaudrait plus de puissance de feu et en quantité que ces matos numériques qui sont peut être fragiles et demandent des formations …les industriels se positionnent dans le techno cher mais on est court sur les fondamentaux et toujours pas de missiles ou de drones armes…tout est à revoir …une guerre classique en Europe commencerait sans doute par des attaques contre les réseaux électriques et des grands sabotages électroniques.

    • Jack dit :

      « tout est à revoir …une guerre classique en Europe commencerait sans doute par des attaques contre les réseaux électriques et des grands sabotages électroniques »

      Rassurez-vous ! Maintenant que votre commentaire est en ligne, le Ministère des armées va probablement le lire et s’apercevoir de son erreur 😉

      • Parabellum dit :

        En 39 aussi on avait des génies au ministère…notre industrie terrestre est de toute façon déjà aux mains des allemands…continuons à croire qu on ne ne peut et doit rien changer et que nous sommes les plus forts…tiens on va se barrer du Sahel comme d aucuns le demandaient ici depuis des années …on se réveillera trop tard …tant pis …les sabotages électriques on s y entrainait de mon temps déjà lointain…

  12. ji_louis dit :

    C’est bien gentil mais, outre que les russes sont maîtres dans le brouillage électromagnétique, tous ces appareils émettent en radio et sont donc localisables par goniométrie (ce n’est pas parce que c’est difficile pour nous que c’est impossible pour eux): Deux antennes (camouflées ou portées par des drones) amies géolocalisées sur le champ de bataille, une baie COMINT branchée dessus, un PC artillerie à longue portée, et vous verrez (ou pas) l’intérêt du tout-connecté !

    N’oubliez pas que lors de la défaite arménienne face aux azeris, on a beaucoup parlé des drones armés turcs, mais plus de la moitié des pertes arméniennes sont dues à l’artillerie azerbaïdjanaise.

  13. Bob dit :

    Atos a réalisé ce système avec ELBIT?

  14. Mica X dit :

    Question idiote : il se passe quoi si un véhicule tombe au mains de l’ennemie avec son équipage encore vivant ?
    Est il possible de le savoir puis de neutraliser la participation de ce véhicule au programme scorpion ?
    Bonne journée

    • Polymères dit :

      Oui rassurez-vous, on peut intégrer comme sortir un véhicule de la bulle, ce n’est pas libre service.
      La géo-localisation est visible en haut du commandement et c’est lui qui valide le partage d’informations. Un véhicule qui passerait à l’ennemi cessera de partager avec le reste, mais il continuera à être geolocalisé donc pour eux, la récupération ne se fera pas longtemps sauf à tout détruire dedans.
      Ensuite il y a des règles de destruction avant abandon de matériels à l’ennemi.

      • Mica X dit :

        Merci pour votre réponse mais en poussant le raisonnement à son extrême, que ce passerait-il si un équipage était pris en otage , s’il ne pouvait pas signaler ce fait, voire si l’un de ses membres trahissait ?
        Y a t il un moyen pour le PC central de savoir qui est derrière les ordinateurs de bord, comme une web cam interne ou n importe quel moyen de contrôle (par exemple le suivi en temps réel du comportement des équipages) ?
        On ne peut qu’imaginer le pire si un tel acte se produisait, l ennemi aurait alors accès à toutes les infos, pourrait effectuer toutes les manipulations qu’il souhaiterait et ce, sans avoir à hacker le dispositif.
        Bonne journée

  15. Arnaud dit :

    Cette première étape est intéressante mais il faut rester prudent. D’abord car elle tourne sur PR4G, à débit limité mais dont les postes sont éprouvés. La version « normale » doit tourner sur les postes CONTACT dont la mise au point reste compliquée (SICS V2). Or, il faut le débit promis par CONTACT pour atteindre le vrai potentiel de SICS. Autre point : la réelle plus -value de SCORPION, c’est justement SICS. JAGUAR, GRIFFON,…sont des systèmes modernes et avancés, mais ne constituent pas la rupture capacitaire promise par SCORPION. Cette rupture, c’est le combat collaboratif (et dans une moindre mesure la maintenance prévisionnelle), qui repose sur la VETRONIQUE SCORPION et sur SICS. C’est d’ailleurs ce que les Américains ont tenté au début des années 2000 avec le projet « Brigade21 » (leur SCORPION), qui a échoué à cause du SI…A ce stade, cette réception est intéressante, et au moins, ne compromet pas la suite du projet. Mais c’est avec SICS V2 qu’on saura si SCORPION a vraiment atteint son objectif

  16. ULYSSE dit :

    En 1983 , lors du débarquement sur la Grenade, les troupes Us ont utilisé leurs teléphones portables personnels pour suppléer ou compléter les défaillances et limitations des sytèmes de transmission…Ce qui ne manqua pas de susciter quelques problèmes de sécurité…j’espère (mais c’est le cas…je crois) que l’AT n’oublie pas de s’entrainer à fonctionner en environnement dégradé….les fameux plan B, C,D.

    • dompal dit :

      @ ULYSSE?
      « En 1983 , lors du débarquement sur la Grenade, les troupes Us ont utilisé leurs téléphones portables personnels ».

      Je ne savais pas qu’il y avait des tél portables en 83′ !??

      Vous avez un lien pour étayer vos dires….

      • Intox dit :

        Il me semble, de mémoire, qu’on voit dans le film « Le Maître de guerre » de Clint Eastwood qui a pour thème l’opération de la grenade, les soldats appelés le pentagone depuis un téléphone fixe. Mais pas de téléphones portables.

      • ULYSSE dit :

        Oups.quelle erreur.ligne téléphonique fixe evidemment. Cf par exemple wearethemighty.com qui relate l’épisode d’un navyseal.

  17. Sinope dit :

    Si c’est comme Félin ça sera bien mais loin d’être la révolution attendue.

    • Plusdepognon dit :

      @ Sinope
      Le FELIN est un gaspillage d’argent public honteux :
      https://youtu.be/2-prrq1Dt8I

      • Fred dit :

        @ Plusdepognon

        Ce blogueur – que j’ai déjà croisé auparavant – est pénible, con, mal informé et de mauvaise foi. Mais ce n’est pas un reproche que je te fais de l’avoir cité, chacun se fait son idée.