L’avion de combat britannique de 6e génération « Tempest » ne se déclinera pas en version navale

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

192 contributions

  1. Sinope dit :

    Dassault Aviation Safran et Thales redoutent en effet « que certaines technologies soient transférées en Allemagne sous pression de l’Élysée et de l’hôtel de Brienne, qui veulent absolument des résultats concrets sur ce programme militaire emblématique », écrit l’hebdomadaire économique.

    CQFD! Nous avons des fanatiques idéologiques au pouvoir!

    • fgnico dit :

      Cocus nous avons été, cocus nous smms, cocus nous resterons!!
      4et Viva Zapata

    • Fabiano dit :

      En effet, Macron et sa clique son des idéologues fanatiques coupés du réel.

      Malgré tout, il ne peuvent pas tout se permettre. Dassault comme Thalès et Safran sont des entreprises cotées en bourse, faisant appel à l’épargne du public. Ces entreprises ne peuvent transférer leur propriété intellectuelle à des entreprises étrangères (ni même françaises) sur le seul bon vouloir du Prince. La monarchie absolue, c’est finie. Un tel transfert, s’il était gratuit de surcroit, serait un gigantesque abus de bien social au détriment des actionnaires de ces sociétés dont je suis (Dassault). En outre, impossible de faire cela sans publicité. Si Dassault devait céder son background à l’Allemagne, ça ne pourrait se faire qu’après en avoir averti le marché et à l’issue d’un vote en Assemblée Générale.

      Macron devra assumer la publicité de ce transfert voulu par lui à quelques encablures de la présidentielle…

      • Tempo dit :

        @ Fabiano
        Enfin une vision tout à la fois réaliste et rassurante. L’Etat joue un rôle essentiel en tant que client, mais Dassault reste avant tout une société industrielle ET commerciale.
        Totalement autonome dans son activité civile; la tentation va être forte de l’accentuer rapidement dans le domaine militaire avec une base installée de clients équipés là où le concours de l’Etat est moins crucial que pour une première monte.
        Les commandes à venir devraient largement contribuer à ce que le Rafale ait une longue vie parallèle se posant comme alternative crédible au NGF si nécessité fait loi; ce qui l’est tout autant pour Safran et encore plus Thalès.
        Il sera toujours temps de négocier entre industriels avec Airbus et MBDA pour la partie effecteurs.
        L’ antécédant Eurofighter / Rafale de même que le projet Neuron repris dans son principe d’organisation par les Britanniques pour le programme Tempest sont là pour démontrer que cette situation est tout à fait envisageable

      • ULYSSE dit :

        @fabiano. Sauf si les accords de coopération entre industriels prévoient des transferts de propriété industrielle. Des clauses dans ce sens pouvant être imposées par les financeurs, en l’occurrence les Etats.

        • Tempo dit :

          @Ulysse
          Le point soulevé par Fabiano reste valable quelque soit la pression exercée par les financeurs qui ne sont que des clients sauf à être eux-mêmes des actionnaires dans la mesure où celà affecte la valeur de l’entreprise portée à son bilan. Les transferts si ils ont lieu seront de la seule volonté de Dassault avec approbation de l’Assemblée Générale.
          Eric Trappier est seul à même d’apprécier le risque encouru et non le client et donc de prendre la décision qui convient sachant que de son côté l’Etat ne pourra pas faire sans Dassault.

          • ULYSSE dit :

            Pas sur. je ne connais pas les statuts de Dassault mais ce genre de décisions me semble à priori (dans le cas d’une SA) relever d’avantage du PDG avec l’avis du conseil administration.

  2. Mica X dit :

    Donc ce sont les industriels qui freinent vis à vis des politiques…pas étonnant les premiers pensent longs termes, les seconds courts termes et affichage.
    Nos industriels semblent de plus en plus réticents ce qui rassurant et ils doivent avoir d’autres pistes (on peut l’espérer).
    Bref, quand ça veut pas, ça veut pas….

  3. Zoub dit :

    « puisqu’ils sont en configuration dite STOBAR »
    Pas de brins d’arrêt sur les 2 PA UK => STOVL (Vertical Landing)

  4. tankaboum dit :

    Les anglais doivent êtres ravi de ne pas avoir le boulet allemand dans les pattes, en sachant que si le scaf échoue ils seront très heureux de les récupérer à leurs conditions. Néanmoins là ou ils sont schizophrènes c’est de s’emmerder avec le F35 et de vouloir faire cohabiter une activité Catobar. vu le prix et la très faible prestation de la dinde ils auraient mieux fait d’opter pour le super hornet voir même si une grosse poussée de boutons aurait suivi , le rafale

    • tankaboum dit :

      Finalement le seul super énorme intérêt de la mort qui tue du F35 c’est sa fusion de donnée et son rôle de relais d’information pour 1000 milliards de dollars. Un bon vieux A6 Growler ( avec 4 bonhommes) à bonne distance gérant 4 à 6 drones avec un bon panachage d’armement offensif et défensif auraient mieux fait le travail pour beaucoup ,beaucoup moins cher. d’autant que les drones n’auraient pas été limités en g ,donc particulièrement manœuvrant.

    • oryzons dit :

      Ils sont bien obligé de « s’emmerder » avec le F35, ils l’ont.
      Et quand il a été question de raboter les commandes, ils ont vite mis le sujet de côté, probablement après un coup de téléphone de la Maison Blanche enjoignant ce cher Boris à relire les obligations du contrat de Partner 1 signé par le UK.
      Donc maintenant les Brits font silence radio sur le F35, ils ne disent plus qu’ils ne vont pas les acheter, mais ils ne disent pas non plus quand ils les achèteront…
      Ils jouent la montre en attendant que les US soient eux-mêmes obligés d’annoncer une baisse des commandes F35.

      • TRENT dit :

        C’est tout à fait cela.
        Mais les Britanniques comme le monde entier, ont redécouvert avec stupeur la volatilité de l’allié Etats-Unien (enfin le maître Etats-Unien). Bâton – caresse – Bâton – caresse …
        Biden met la pression sur l’Irlande (brexit et cie), n’est pas du tout pressé de signer un accord commercial dont il n’a pas besoin avec le R-U.
        Le F-35 est là et ils vont boire le calice jusqu’à la lie. Biden a besoin de thunes pour ses plans de soutiens divers. Il ne va pas risquer de se priver de pognon honnêtement gagné pour les beaux yeux de Boris.

    • Somer dit :

      Vous le dites vous même, pour s’emmerder avec le F-35 c’est qu’il e
      doit être incontournable ! Vous oubliez que c’est le plus gros et le plus coûteux programme militaire de tous les temps ! It’s too big to fail comme disent les américains. Et donc, quoi que vous en disiez, il est plus qu’évident que le F-35 ne fait que commencer sa carrière ! Et quand le SCAF et le Tempest sortiront, le successeur du F-35 qui sortira juste avant, aura encore pris un avantage technologique sur ces derniers et remportera une nouvelle fois la mise ! Ils vont juste refaire le coup du >F-35 !

      • ULYSSE dit :

        @Somer.Ben non. Autant il est relativement facile de faire évoluer l’électronique d’un avion de combat (cf versions du Rafale et post de Oryzon) autant sa structure est figée pour l’essentiel (remplacement moteur possible) Donc le F 35 va trainer ses lacunes de conception toute sa vie.

      • E-Faystos dit :

        @ Somer
        Autant sur un avion bien né, vous auriez raison, autant le cas du F35 sort de ce schéma d’évolution.
        .
        Je ne vais s pas me re-lancer dans la liste des problèmes à rallonge et délais. Factuellement, le F35 accumule les retards, plus encore que pour un avion de génération inférieure car il est victime de sa propre complexité. Grand gros et lourd, il consomme beaucoup, notamment des pièces détachées dont l’essentiel est dans le moteur.
        L’organisation industrielle veut que les pièces les plus exposées à l’usure ne.soit pas accessible par le commun, et interchangeables par un unique centre de soutien, aux US, déjà saturé par la charge de travail.
        Pour faire son job, le moteur est déjà.poussé au maximum, et il ne sera pas capable de suivre la durée de vie opérationnelle de l’appareil avant de grosses s projets en métallurgie.
        Et c’est pas gagné parce que pour y arriver, la France s’est allié avec les pires partenaires en Europe pour mutualiser les fonds.
        Pour les US, il y avait une alternative mais trop coûteuse d’un point de vue politique. Donc ils ont annulé un moteur prometteur pour des économies de bout de chandelle, et au final rester sur un appareil sans réelle alternative.
        A moins de « dégonfler » le moteur, et de renoncer à la version B, ou de retirer tous les artifices furtifs, qui n’ont d’utilité que dans des circonstances très rares que seuls un pays aggressif, riche, et passablement impérialiste cumule.
        Et malheureusement pour les US, se sont les Russes et Chinois qui font maintenant l’actualité sur la question (le F35 faisant plutôt le duo pomme de discorde/gagplane)

  5. Gandalf dit :

    Pas surprenant vu que les PA QE sont STOVL.

  6. Sorensen dit :

    Excellente politique, le naval, c’est pour les drones à cet horizon.
    Il n’y a plus qu’une petite entreprise provinciale pour se planquer derrière un jet navalisé et la position que cela lui donnerait..au pays des merveilles.

    • Fralipolipi dit :

      @Sorensen
      En parlant de « provincial » (dans le sens péjoratif que vous employez), vous me semblez être vous-même un bien beau specimen 🙂
      .
      Dites voir, elle est faite en quoi votre boule de cristal … en plastique non ?!!!

      • Sorensen dit :

        Sur le peu que j’ai pu écrire ici, pas une erreur…sans même avoir souillé la mémoire des victimes de l’Holocauste, contrairement à vous.

        • Czar dit :

          « Sur le peu que j’ai pu écrire ici, pas une erreur… »

          ouais, un peu comme ton Allemagne vénérée qui a terminé brillamment deuxième sur le podium des deux guerres mondiales.

        • Momo dit :

          hahahahahaha!
          Zozorenzen, lui-même est une erreur!
          Retourne en germanie, le fuckenstag a envie de toi.
          Tu sais pourquoi? Je ne te fais pas un dessin ^^

        • Fralipolipi dit :

          Pfffiou ,,, y z’ étaient bigrement efficaces vos champis hallucinogènes ce soir !!! On vous souhaite un atterrissage en douceur 😉

          • Sorensen dit :

            Le bas du front n’assume pas sa comparaison entre la liste de Schindler et le programme SCAF? Péteux. Du reste vous pourriez aussi faire une introgression au sujet du passe sanitaire. Je sais de quel coin viennent ce genre de saloperies.
            Pas étonné de voir le faf Czar débarquer…

          • Fralipolipi dit :

            @Sorensen
            Vous me rappelez ces vieux camés, qui ne savent plus rien faire d’autre que s’injecter une dose de plus.
            Vous n’êtes plus simplement pathétiquement imbécile, borné, ou même passablement dérangé.
            … vous n’êtes plus … juste plus.
            RIP Sorensen.

          • Sorensen dit :

            Je doute que Marcel Ferdinand Bloch dont le frère René est mort en déportation à Auschwitz, que ses descendants, qu’un quelconque employé de Dassault et que toute personne ayant un minimum de dignité dans sa fonction aient pu tolérer que l’on compare le partage du développement du SCAF à la liste de Schindler. Ce sont vos propos ignominieux et votre infamie, et celle de personne d’autre.
            Je préfère ma came à la vôtre. Que ce soit clair.

        • ScopeWizard dit :

          Pas une erreur ?

          Non , mais tu rigoles là !

          Déjà , comment veux-tu en commettre tellement , puisque quasiment à chaque fois tu te contentes de surfer sur l’ écume des choses…….tu ne risques donc guère te mouiller……………..

          Pourquoi ce soudain tutoiement ?
          Parce que je me mets à ton niveau et que tu ne mérites aucune considération autre que celle du troll de base , rigolo . 😉

          « sans même avoir souillé la mémoire des victimes de l’Holocauste, contrairement à vous. »

          Tu es sûr que c’ est bien de ça dont il s’ agit ? Sûr et certain ?

          Ou ne serait-ce pas plutôt que @Fralipolipi ait commis quelque entorse au politiquement correct en vigueur censé « épargner » les sensibilités de porcelaine des mémoires collective comme individuelle des uns ou des autres d’ entrée à ne considérer qu’ en tant que victimes ?

          Non , parce que ce n’ est pas exactement la même chose ; c’ est même très différent…………

    • Titeuf dit :

      Aller,avouer.. ça vous embête que Dassault soit au top,hein ???
      Dommage….pour vous.

    • ScopeWizard dit :

      @Sorensen

      Et vous prétendez être à ce point une pointure dans votre genre ????

      Ben , oui ; je confirme : le gros plouc de base……………

      Ou bien , jouez vous au troll ?

      En attendant , depuis les années 1950 , la « petite entreprise provinciale » a réussi à faire jeu égal voire la nique à TOUS les constructeurs Européens et à faire plus d’ une fois saliver les cadors du secteur pourtant si nombreux et puissants qui s’ agitent de l’ autre côté de l’ Atlantique……………

      Et ça , très peu peuvent s’ en vanter .

      • Sorensen dit :

        Je ne sais jamais vraiment de quoi vous parlez. Vous devez vous comprendre.
        C’est que depuis les années 1950, il n’y a toujours aucun constructeur Européen.
        Et c’est bien le but majeur du SCAF.

        • ScopeWizard dit :

          Sorensen

          Oui ?

          Ben , à un moment donné , va falloir peut-être finir par s’ y mettre et comprendre le Français autrement nous ne risquons point d’ échanger autre chose que des baffes dans la gueule ; ce qui est moyen………

    • Alpha dit :

      @Sorensen
      Bof ! Comme tous vos commentaires, celui-ci tombe aussi à l’eau…
      Car « la petite entreprise provinciale » ne répond qu’aux demandes de son donneur d’ordre : La DGA. Qui elle même répond aux demandes des armées, dont … la marine.
      P.S. / Sinon, c’est quand que vous nous donnez un com pertinent ? S’il vous plait, une fois, un tout petit !…

      • Sorensen dit :

        Dassault n’a aucune envergure Internationale, comparé à Thales, Safran, Atos, Airbus, et caetera.
        Etant donné que le SCAF est structuré en fonction de l’expérience acquise sur l’Eurodrone (Rapport que vous n’avez jamais lu, comme les bipèdes du dessus), c’est-à-dire que l’exécution du programme ne prévoit pas de version spécifique. Une version navalisé serait à la charge de la France. Je vois mal comment le système pourrait tenir sur un porte-avion. Hors, les simagrées de Dassault tiennent surtout à cette version.

        Donc, il n’y a plus qu’une petite entreprise provinciale pour se planquer derrière un jet navalisé et la position que cela lui donnerait..au pays des merveilles.

        J’aime beaucoup ces convergences Tempest-SCAF…mais que va t’il donc se passer…

        • Alpha dit :

          @Sorensen
          Hey, tu l’as lu mon com ??? Tu l’as compris ?
          Et pour ton « Dassault n’a aucune envergure Internationale » : Vu les filiales qu’il y a un peu partout dans le monde, et quand on sait que Dassault est actionnaire de Thalès notamment, il semble que tu te sois de nouveau planté… 🙂
          Essaye le tricot… C’est bien le tricot…

          • Sorensen dit :

            Mon commentaire n’a rien à voir avec la DGA (elle n’a rien à faire là), du coups je ne sais pas pourquoi vous en parlez (je suppose simplement que vous êtes un *****).
            Dassault n’a aucune envergure internationale.
            Quant au tricot, il a fait de Bernard Bernard Arnault la deuxième fortune mondiale et très largement contribué au rayonnement de la France.

            ps: Je suis content que Dassault obéisse à la DGA, ça facilitera une fusion avec le Tempest comme elle le recommande.

          • Alpha dit :

            @Sorensen
            Bon, je vois, le gros c** est de sortie…
            Et il ne comprend décidemment rien. L’idiot est dans son monde.
            Un idiot, plus bête que je ne croyais, qui ne comprend pas lui-même la moitié de ce qu’il dit, et l’autre moitié est inintelligible pour ses auditeurs…
            Allez vous chercher une corde.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Donc, il n’y a plus qu’une petite entreprise provinciale pour se planquer derrière un jet navalisé et la position que cela lui donnerait..au pays des merveilles. » J’aile bien quand vous parlez de l’arrogance française surtout à vous lire! Cependant la « petite entreprise provinciale » a imaginé, développé, fabriqué des machines de combat qui elles ne font pas de la figuration! Ouragan, Mystère, Mirage, Rafale! Des machines qui volent et qui pour certaines se sont illustrées sur des théâtres d’opérations et à leur…….. avantage! Tandis que la la « krante Alleeeemaaaagne » elle a conçu toute seule quoi?
          Noratlas: Construction sous licence des mangeurs d’escargots!
          Transall: coopération avec les bouffeurs de fromages!
          F 104G: Construction sous licence des cows boys!
          Tornado: Coopération avec les mangeurs de pizzas et les buveurs de thé!
          Eurofoufoune: Coopération avec les mangeurs de pizzas et les buveurs de thé (encore eux) et avec les Hidalgos!!
          Bien sûr il y a les voitures! Ach so!! Zebendant, la polizei du ziel afec ein Porsche carerra ze n’est pas éffitent! Et te l’assaut tactique afec ein kolossale péhemme ze pas terriple! krosse malheur! Sapotache!!

        • ULYSSE dit :

          @Sorensen. ???? moi pas comprendre…mais peut être n’y a-t-il rien à comprendre?

      • dompal dit :

        @ Alpha,
        « Sinon, c’est quand que vous nous donnez un com pertinent ? S’il vous plait, une fois, un tout petit !… »

        Si @Sorensen habite Lourdes vous pouvez garder un tout petit peu d’espoir que cela arrive un jour mais si ce n’est pas le cas, ne vous leurrez pas, c’est peine perdue. 😉

        • Alpha dit :

          @dompal
          je confirme : C’est peine perdue !
          Car à l’idiot, c’est l’oreille qui lui manque, et non pas la parole.
          Sorensen en est le parfait exemple… 😉

    • Slasher dit :

      Il faudrait essayer de parler de Dassault et du Rafale sans pleurer parce qu’on arrive pas vraiment à te comprendre entre deux trolls pro-Poutine et deux sanglots

  7. Je verrais bien les allemands quitter le projet SCAF pour rejoindre celui du « Tempest » anglais et les espagnols de suivre.
    Je me suis longtemps posé la question, pourquoi feraient-ils cela.
    Les pays européens ne supportent pas que la France soit leader, s’agit-il d’un lointain héritage de l’épopée Napoléonienne …….
    Pourtant, chaque fois que la France à lancé un programme qu’elle à partagé avec un partenaire européen, cela a été un sucés.
    Le concorde, Ariane … Nos industriels ont raison de s’inquiéter pour la protection de leur savoir faire. Quand ont voit l’état de disponibilité des équipement de l’armée allemande.

    • Green dit :

      Pour le moment, les allemands ont beaucoup plus a gagner a rester collé a nous sur le SCAF, il n’ y a qu’un arret de celui ci qui pourrait les pousser vers les britanniques, ou une fusion des deux projets.

    • m dit :

      Qu’ils le fassent. Avec grand plaisir.

      Après plus rien ne m’étonnerait. Ils demandent à la France de se mettre à nu pour collaborer sur un projet militaire mais n’hésiteront pas à acheter une boite noire américaine comme le F35, où les seules retombées locales seront la tole du hangar et le béton de la piste.

    • Thierry dit :

      vous oubliez de mentionner le bide de l’A380, grosse baleine moche qui était moins performante que le boeing 747 sorti des décennies plus tôt et toujours en service aujourd’hui.

      quand on fait une union européenne ça n’est pas pour que seulement 1 ou 2 pays prenne la décision pour tous les autres qui doivent la fermer, du moins en démocratie !

      • ClémentF dit :

        Le 747 aussi, est arrêté, faut suivre.

      • basstemp dit :

        N’importe quoi, c’est l’apparition de l’A350 , d’A330 remotorisé (baisse sensible de conso) et du 787 qui ont en réalité tué le marché des gros courriers tels l’A380 et le 747 au passage idem

        Cela n’a rien a voir a une quelconque faiblesse face au 747, bien au contraire : Sa motorisation étant globalement + moderne il n’y avait pas lieu que cela arrive

        C’est bien par la concurrence des autres segments arrivés sur le marché qui a tué sur place l’A380 et aussi le fait qu’Airbus s’est enteté a ne pas vouloir développer une version cargo spécialisée sur les palettes aériennes (l’architecture de l’A380 ne permettant hélas pas un cargo spécialisé dans les grands volumes monopièce …)

        Cela aurait permis de faire basculer nombre de commandes vers la version cargo qui pourtant intéressait pas mal de cie … Ca a pas eu lieu, bah dead … C’est tout

  8. Scipion dit :

    Dans cet article je remarque surtout que rien n’est encore réglé concernant le SCAF.

    • Green dit :

      En effet et ça fait beaucoup de signaux négatifs qui s’enchainent sur ce projet!

      • Clavier dit :

        D’ici 20 ans….. on peut se demander qui sera au pouvoir en France et si un fusionneur de données à 50 milliards nous aidera beaucoup en Afrique ou en Seine St Denis……

        • Green dit :

          d’un autre coté, si l’on pouvait relire les commentaires sur le Rafale fait dans les années 80 et 90, combien avaient vu juste?

          les gens parlent ici surtout de ce dont ils ont peurs, pas de ce qui est en train de se passer réellement, qui reste assez obscur et caché a nous.

    • Momo dit :

      Oui, et c’est la confirmation de la bonne nouvelle.
      Maame Parly avait besoin que l’on parle d’elle en mieux…
      Nos entreprises n’ont qu’à attendre que les politiques aient changé, comme il se doit, en continuant leur chemin sans céder plus que les verroteries verbales d’usage. Elles pratiquent depuis trés trés longtemps, et savent faire.
      Et leur intérêt rejoint évidemment l’intérêt de notre pays plutôt que celui des ambitieux.ses prêt.e.s à tout sacrifier des autres pour leur ego boursouflé.
      Bravo à Dassault, Safran et bientôt Thales…

  9. NRJ dit :

    Les anglais sacrifient leur armée de terre et une partie de leur marine pour un appareil qui ne fera que de la supériorité aérienne et qui ne sera donc commandé qu’à très peu d’exemplaires avec la lourdeur de devoir faire un nouvel appareil (un drone en attendant). Espérons que, pour évaluer au mieux les quelques inconvénients d’un tel projet, les commentateurs de ce site soient un peu rationnels. Non je plaisante, c’est mort…

    • oryzons dit :

      Il fait quel temps à Berlin ?

      • NRJ dit :

        Tiens on sent le gars qui n’a pas 3 neurones complètement perdu par des raisonnements logiques qui le dépasse. Donc il verse dans la seule chose qu’il maîtrise : la critique à 2 balles.

      • h dit :

        Exactement

    • Sinope dit :

      @ NRJ les anglais ne réduisent que d’1/8e une armée de terre déjà moribonde et n’ont fait aucune réduction dans la marine.

      Le Tempest est annoncé comme polyvalent.

      Donc comme tout être humain qui pousse au maximum sa raison je peux être raisonnable (et non rationnel, seul les ordinateurs le sont) et faire la part des choses.

      • NRJ dit :

        @Sinope
        Il y a 10 ans, l’armée de terre anglaise comptabilisait 100 000 hommes. Un chiffre qui a dû être réduit à cause du coût des PA, des Eurofighter et du début du F-35. Bref, l’armée anglaise était déjà sacrifiée à l’époque, ce qui l’a rendu moribonde. Mais avec le budget de la Défense britannique (40 milliards £), on aurait dû s’attendre à une remontée en puissance, sitôt ces programmes particulièrement coûteux passés (notamment les Eurofighter qui ont tous été livré).
        On a eu une augmentation non négligeable du budget de la Défense et…. une baisse supplémentaire de l’armée de terre, passée de 82 000 à 70 000 hommes. Ce n’est pas d’1/8 qu’a été amputé l’armée de terre anglaise, mais d’1/3. On n’est pas dans les mêmes ordres de grandeur.

        En comparaison, la France a augmenté son budget, et les effectifs augmentent aussi. Bref, contrairement à l’Angleterre, il y a une logique compréhensible. Mais nous n’avons pas un programme entier à financer en solo.

        • NRJ dit :

          Quant au Tempest, s’il n’est pas navalisable, les anglais seront donc obligé d’acheter un autre appareil (ou alors de se reposer intégralement sur des drones. Mais à part si les progrès en intelligence artificielle sont à la hauteur de la science fiction, il y a aura une grosse régression).

          Après je ne pensais pas spécialement à vous. Vous savez effectivement mieux faire la part des choses, malgré nos désaccords sur les FREMM ou l’utilité des drones Male.

        • Sinope dit :

          @ NRJ oui dans ce cas je suis d’accord à quelques nuances près. Après ces programmes coûteux la volonté anglaise de réduire leur armée de terre n’avait pas disparu.

          Le coût des programmes type F 35 a continué à augmenter. La logique actuelle des anglais est priorité à ce qui reste de leur flotte car c’est là où leur industrie est la plus importante. C’était mon point principal.

          La France a augmenté légèrement son budget pour payer le renouvellement de la force de frappe nucléaire et quelque centaine de poste ont été crées après des milliers de suppression.

          « les anglais seront donc obligé d’acheter un autre appareil » Ils garderont les F 35 B je pense ce qui évitera de modifier leurs portes aéronefs.

          • NRJ dit :

            @Sinope
            Je suis d’accord avec vous sur l’Angleterre. Mais ça montre que c’est bien à cause du prix trop élevé du trio Eurofighter/QE/F-35 et leurs surcoûts respectifs, ainsi que du Tempest à plus long terme que les anglais réduisent (sacrifient) leur armée de terre.

            Après la flotte anglaise a été largement amoindrie. En témoigne l’achat de F-35B et non de F-35B et C pour éviter d’avoir des catapultes. Par ailleurs les bâtiments d’assault amphibie ont été arrêté, remplacé par le deuxième Queen Elizabeth largement surdimensionné pour cette mission. Et la réduction probable d’acquisition de F-35B est une baisse de la puissance navale britannique (si les anglais n’ont que 48 F-35B, ce ne sera même pas suffisant pour équiper leurs porte-avions). Et après ces F-35B (ça tient 20-30 ans un avion, tout au plus), il n’y aura plus rien. Enfin, les anglais ont multiplié comme nous les classes de navire avec le Type 26 équivalent plus lourds de la FREMM, le Type 31 équivalent de la FDI en moins armé, et le Type 32. Bref, à aller dans toutes directions, les anglais n’ont qu’une marine réduite (comme nous d’ailleurs).

            L’armée française voit son effectif augmenter de 3000 postes entre 2019 et 2023 et encore de 3000 entre 2023 et 2025. On n’est quand même à plus que « quelques centaines de postes ». Surtout on est dans une perspective d’augmentation.

      • Alpha dit :

        Ce « qu’oublie » de dire NRJ c’est que les Britanniques ont augmenté leurs dépenses militaires en 2020 pour les 4 prochaines années (hausse des dépenses militaires de 24,1 milliards de livres sterling, soit 16,5 milliards de plus que prévu), et s’il est vrai qu’ils baissent leurs effectifs et envoient à la casse certains de leurs vieux matériels, c’est aussi pour investir dans de nouvelles capacités technologiques qui selon eux, multiplieront la puissance de combat de chaque navire, avion et unité d’infanterie…
        Ainsi, en plus de leurs futurs programmes de frégates, de sous-marins nucléaires, d’avion de combat ou autres, nos voisins d’outre Manche tablent aussi dans les domaines des véhicules autonomes et des drones en essaim pour emporter les futures batailles.
        Pour faire simple, les Britanniques veulent revoir profondément leur doctrine et pensent que la technologie l’emportera sur la « masse ».
        Ils avaient déjà fait une erreur de ce type dans les années 60 en voulant sabrer leur aviation pour passer au « tout missile »…
        Bon, après, certains à l’esprit étroit et peu rationnel, voient cette réorganisation comme un manque de crédits, des économies,… Mais c’est juste une question de vision différente, en somme. Un peu comme voir le verre à moitié plein ou à moitié vide…

        • oryzons dit :

          Ils privilégient la techno sur la masse.
          Mais c’est aussi parce qu’ils n’ont pas trop le choix.
          Et puis la technologie ça s’exporte.
          Et si la croissance est au rdv il sera toujours temps de retrouver de la masse qui d’ailleurs n’est entamée réellement que sur l’armée de terre.
          En attendant les Britanniques vont commencer par faire des économies en arrêtant de partir en guerre en servant de Rantanplan aux US.
          Et ils vont jouer la montre sur le F35.

          Le UK a trop dépensé en OPEX ces 20 dernières années ce qui l’a empêché de mener correctement ses programmes.
          Et trop dépensé en achats US aussi : F35, Reaper, Chinook sans compter les achats de Trident pour leur soum.

          Double leçon pour nous : il faudra bien mettre un terme à Barkhane ou le faire financer par les autres, et fabriquer chez soit c’est conserver et développer des compétences mais aussi un retour économique sans comparaison avec les pseudos collaboration (coucou les 33%).

          Les Britanniques payent et payeront encore pendant des années leurs choix passés mais prennent les bonnes décisions. Ils vont tout de même être emmerdé sur le Cloud et le Radar.

    • ULYSSE dit :

      Attention, ne pas négliger les liens qui continuent à unir la GB, l’Australie et le Canada…..voire l’Inde. Sans compter les clients pleins de sous de la péninsule arabique. Donc autant de chances à l’export qu’un SCAF franco-germanique, d’autant que les restrictions à l’export de la politique allemande risque de lui interdire le peu de marchés potentiels.

  10. philbeau dit :

    « Dassault Aviation Safran et Thales redoutent en effet « que certaines technologies soient transférées en Allemagne sous pression de l’Élysée et de l’hôtel de Brienne, qui veulent absolument des résultats concrets sur ce programme militaire emblématique », écrit l’hebdomadaire économique.
    Lire cela est proprement hallucinant …On n’a jamais vu dans aucun pays , ni en France jusque là , un chef d’état et un ministre aux ordres être capables , pour faire aboutir leur projet politique , de mettre en danger l’avenir de secteurs industriels – clés pour la Défense . Cela relève de la trahison d’état . Macron le déconstructeur est un personnage sidérant dans son irénisme mondialiste , et sa détestation de son pays . Mais la vraie question est : comment peut-il se trouver des partisans de cette fuite aveugle en avant suicidaire ?
    J’avais avancé il y a peu qu’il y aurait un clash entre le gouvernement et Dassault et ses associés dans ce programme ; la réalité s’est vite faite jour , après une annonce précipitée d’un accord inter-états . Nous allons voir à qui nous avons affaire sous peu , les masques vont tomber .

    • Fralipolipi dit :

      Croisons les doigts pour Dassault tienne bon.
      .
      Les succès du Rafale en parallèle lui donnent des vitamines pour ne pas se laisser dicter la conduite désespérante que semble vouloir imposer Mr Macroune.
      .
      Malgré les annonces des officiels d’Etat, le pronostic vital du SCAF (tel que présenté à ce jour) est toujours engagé.

    • NRJ dit :

      @philbeau
      « Lire cela est proprement hallucinant ». Ben non… C’est normal. Dassault ne serait pas professionnel s’ils ne faisaient pas cela. Je ne comprends pas votre étonnement. On n’est pas dans un monde de Bisounours. Personne ne fait confiance à personne, et c’est normal. Sinon ça confirme qu’on a bien des négociations entre industriels d’une part et entre les Etats et les industriels d’autres part. Macron ne négocie pas pour Dassault.

      • philbeau dit :

        Répondez pas à côté NRJ . LA question , c’est d’avoir un chef d’état qui pousse des entreprises essentielles à la défense nationale à donner , il n’y a pas d’autres mots , leur savoir-faire à des entreprises étrangères concurrentes . Et évitez aussi de parler de bisounours , vous en êtes vous- même une caricature (vous savez , le monde merveilleux de la coopération avec l’Allemagne , dont vous êtes l’infatigable promoteur , surtout pour mettre en avant la partie allemande…)

        • NRJ dit :

          @Philbeau
           » LA question , c’est d’avoir un chef d’état qui pousse des entreprises essentielles à la défense nationale à donner , il n’y a pas d’autres mots , leur savoir-faire à des entreprises étrangères concurrentes ». Non, la simple réalité est qu’un Etat n’a pas systématiquement les mêmes intérêts que les entreprises de son industrie de Défense. Souvent, mais pas toujours. C’est la raison pour laquelle les gars de Dassault ne seraient pas professionnels s’ils laissaient leurs brevet à la DGA (s’ils ne l’ont pas fait jusqu’ici, c’est bien pour cette raison).

          « vous savez , le monde merveilleux de la coopération avec l’Allemagne , dont vous êtes l’infatigable promoteur , surtout pour mettre en avant la partie allemande ». Quoi ??? Du coup, si je dis qu’il faut faire le programme SCAF en coopération car on n’aura pas les moyens financiers de le payer en solo, c’est que je suis un bisounours promoteur de tout laisser à l’Allemagne. Est-ce bien ce que vous dites ? J’ai juste envie de comprendre là….

          • philbeau dit :

            NRJ , on va pas tourner autour du pot . Un état a avant tout pour mission de défenfre les intérets de son pays , et notamment son industrie . Ce que fait le gouvernement américain, et ce que font très bien vos chers allemands . Macron dans cette histoire engage son gouvernement dans son fantasme personnel d’Europe de la défense selon ses rêves , et est prêt à sacrifier son propre pays pour son caprice de chef d’état immature . Voilà la réalité .

          • NRJ dit :

            @Philbeau
            « Un état a avant tout pour mission de défenfre les intérets de son pays , et notamment son industrie ». Les intérêts de l’industrie ne sont pas forcément ceux du pays. Par exemple dans le cas du SCAF, les intérêts de Dassault/Safran/Thales/MBDA serait de faire le SCAF en solo. Comme ça ils gardent 100% de leurs compétences. Mais ce n’est pas l’intérêt du pays qui a besoin d’une armée solide et non pas d’une armée de terre sacrifiée pour se payer la totalité du coût du programme de développement d’un avion. C’est pour cette raison que les intérêts de l’Etat et de l’industrie ne sont pas forcément les mêmes.
            On peut dire la même chose de l’Allemagne lorsqu’elle a arrêté les ventes d’armements à l’Arabie Saoudite.

            Après j’aimerais également que les industries et les Etats aient des intérêts toujours identiques. Tout comme j’aimerais que les guerres cessent et que tout le monde s’aime. Mais malheureusement la réalité n’est pas comme cela.

            Vous parlez du gouvernement américain, mais c’est absoluement pareil. Les sanctions américaines contre la Chine n’étaient pas dans les intérêts de l’industrie américaine, mais c’est l’intérêt de l’Etat américain.

          • NRJ dit :

            « Macron […]est prêt à sacrifier son propre pays pour son caprice de chef d’état immature . Voilà la réalité . ». Non, c’est juste votre interprétation de la réalité.

      • EchoDelta dit :

        Macron ne négocie pas pour Dassault mais Merkel négocie pour les industries allemandes. C’est tout le problème. Macron ne défend pas l’industrie française et semble s’en servir comme paillasson pour ses ambitions personnelles.

        • NRJ dit :

          @EchoDelta
          Ni Macron ni Merkel ne négociaient. Jusqu’ici c’était avant tout des négociations entre industriels. Les Etats pouvaient juste tenter de servir d’intermédiaires (c’est ce qui s’est passé lorsque les chefs d’Airbus et Dassault ont été entendu par les députés), rien de plus rien de moins.

    • Green dit :

      Vous semblez voir perdu de vue que le président a été élu démocratiquement par le peuple français dans une éléction incontestée et incontestable. En termes de détestation de notre pays je vous trouve tout a fait au niveau qui vous lui pretez.

      De quels masques parlez vous au fait, Macron est il un reptilien ou un juif? les deux peut etre?

      • Czar dit :

        grine, couleur de l’e-slam tente entre deux bouffées de chicha-chichon, un petit point Conspi, ça sent sa fin du mois et les méchants aggios sur la verve en leasing.

        • Green dit :

          De tous les bruns qui font leurs besoins par ici, vous êtes vraiment le plus constant dans sa bassesse, le plus répugnant.

          C’est une façon de se distinguer peut être.

          • Czar dit :

            ne t’essaie pas à la répartie cinglante, c’est comme les pneus neige à Ourzazate, t’es pas équipé pour, Mounir.

        • Alexandre dit :

          @Czar, ça commence à beaucoup se voir que vous passez votre temps entre ici et un certain sit de jeux video…
          Et pourtant vous ne devez pas etre si jeune que cela. Vous etes le plus pitoyable des commentateurs de ce blog, rien d’autres à dire que des insultes racistes, c’est vraiment naze. Au moins les trolls font rire, mais vous non.

      • Royal Marine dit :

        Incontestable l’élection de Micron? A partir du moment ou des machines Dominion ont été utilisées en 2017,pour l’élection présidentielle… Bien au contraire, on peut penser à un trucage à grande échelle…
        D’ailleurs, et compte-tenu de la teneur systématiquement anti-française de vos contributions, ce rappel sur des élections incontestables et légales de bout en bout, ne peut qu’amener un doute certain!

        • Green dit :

          Incontestable chez les gens honnêtes et décents, oui.
          Mais dans la perspective trumpo-poutinienne , rien n’est vrai et tout est imaginable selon le principe que mauvaise foi et cynisme sont la norme et le discours sur la vérité désormais alternative s’aligne sur l’intérêt du chef.

          Dans votre famille nationale-populiste, la réalité est un problème évacué depuis longtemps, remplacé par une interprétation malveillante et biaisée du monde qui permet de dire ce que l’ont veux pour ne pas a voir à faire l’effort de réfléchir. les démocrates font en généarl l’effort de reconnaitre leurs torts, cela fait une sacré différence, d’honneteté et de courage qui vous manque!

          Vous avez sans doute vos raisons, mais considérez quand même les désavantages au bout du compte. Le problème avec la réalité, c’est qu’on ne peut pas la tenir en laisse voyez vous, elle ne fait pas ce qu’on lui dit. C’est pour cela que vous échouez continuellement.
          Vous prenez, c’est vraiment la cas de le dire, vos désir pour des réalités, et vous tentez d’en faire une idéologie a l’aide de complots et de mensonges qui forment des monticules de conneries.
          ce n’est pas le monde qui triche, c’est vous!

          Bon courage avec tout ça!

          • Czar dit :

            « la réalité est un problème évacué depuis longtemps,  »

            dixit le ptit mecton qui t’explique que la France que l’on a tous connus, elle, n’a évidemment n’a jamais existé

            ce principe éminemment levantin de l’inversion accusatoire faut vraiment nettoyer cette rhétorique au lance-flammes

        • ULYSSE dit :

          @Royal Marine. Ben voyons. Ah oui c’est vrai TRUMP a gagné aux USA et M. LE PEN en France, si les élections n’avaient pas été truquées. Le monde selon Royal Marine…

      • philbeau dit :

        Green , on se fout depuis longtemps de cet argument tarte à la crème de commentateurs politiques de plateau télé style BFM . Vous voulez qu’on reparle de 2017 et de la campagne orchestrée façon blitzkrieg par les médias et la justice contre le candidat Fillon ? Et donnez plutôt votre avis sur cette question que je vous pose comme à NRJ : quel sorte de chef d’état est-on pour forcer la main à des entreprises nationales pour qu’elle livrent leurs compétences à la concurrence étrangère ? Peut-être le même personnage qui a déjà à son tableau de chasse le démantèlement d’Alstom au profit des américains , hmm ? On ne se refait pas . Quant à la détestation de son pays , je m’épargne la peine de rappeler le florilège de ses déclarations plus invraisemblables les unes que les autres qu’il nous a faites depuis qu’il parle au nom de la France à l’étranger ou dans les médias étrangers . Et pas que .
        Sinon , entre nous : vous êtres macroniste ? C’est drôle , je vous aurais estampillé LFI …

        • Green dit :

          Je ne vais pas répondre à vos interprétations de rumeurs. Comme vous je suis inquiet des développements du SCAF, mécontent du tounrant pris par l’Allemagne, sa manigance avec l’arrivée de l’Espagne. j’ai plusieurs fois dit ce que j’en pensais ici.
          Mais je crie pas au traitre, au boche et a fusiller je ne sais qui.

          Il serait plus sage de parler en connaissance de cause, nous sommes très loin de savoir. Pourrait on relire les commentaire fait sur le rafale il y a 35 ans?

          Enfin, les industriels français ne sont pas des poulets a plumer, ils savent très bien se faire valoir auprés des politiques et de l’état qui est un actionnaire majeur. Je pense que si vous prenez du recul, en considérant les enjeux industriels qui vont definir et structurer les 40 ou 50 prochaines années, la France a beaucoup a gagner dans ce projet dont elle est le centre (et non l’Allemagne), et beaucoup a perdre s’il échoue.

          • ULYSSE dit :

            Oui. Il est difficile d’avoir un avis quand on ne dispose que de bribes d’information. Que savons nous de la teneur véritable et complète des négociations entre français et allemands, que ce soit au niveau industriel ou politique?. Tout le danger des opinions basées sur des informations partielles et là. Prudence donc dans nos analyses.

          • philbeau dit :

            Green , je ne doute pas des capacités des industriels français embarqués dans cette affaire à défendre leurs intérets , mais qu’ils soient obligés de batailler à la fois contre leurs partenaires / concurrents et contre leur gouvernement , on marche sur la tête , là …Et le moins qu’on puisse penser , c’est que ce projet est très mal parti , faute de la confiance indispensable sur laquelle il devrait reposer .Et là encore , la faute à qui…

      • PK dit :

        « Vous semblez voir perdu de vue que le président a été élu démocratiquement par le peuple français dans une éléction incontestée et incontestable. »

        LOL. C’est vrai que les juges n’ont pas été juge et partie… ni les médias.

        Comique, va. Tonton Kim embauche pour sa campagne de propag^Winformation.

    • PK dit :

      Macron a été élu et sera réélu. Les Français se foutent comme de l’an 40 de leur avenir militaire.

      Jusqu’au désastre.

      • twouan dit :

        N exagerons rien.
        Chacun defend sa boutique et c est normal.

      • TRENT dit :

        Le SCAF n’a qu’un intérêt technologique pour la France. Faire bosser de la R&D.
        On pourrait le faire nous même, mais on préfère mettre l’argent dans le RSA et les primes de Noël (concept hallucinant mais bien Français : le droit inaliénable au cadeau de Noël).
        Du coup, on se lie à des partenaires peu fiables et fondamentalement hostile à nos intérêts.

  11. farragut dit :

    La Fleet Air Arm sera bien obligée, comme l’US Navy, de commander des drones ravitailleurs MQ-25 Stingray à Boeing, si elle veut que ses F-35B servent à quelque chose…
    http://www.opex360.com/2019/09/21/futur-drone-ravitailleur-de-lus-navy-le-mq-25-stingray-a-effectue-son-premier-vol/
    https://www.meta-defense.fr/2020/04/03/lus-navy-commande-3-drones-ravitailleurs-mq-25-stingray-supplementaires-a-boeing/

    D’où l’intérêt de demander des informations sur les catapultes EMALS et le système de brins d’arrêt pour leurs deux porte-aéronefs, afin de les transformer en vrais porte-avions. Reste le problème de la génération électrique (réacteur nucléaire à loger dans les deux porte-aéronefs britanniques, peut-être un « réacteur compact » de chez LM?).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/EMALS
    https://www.generation-nt.com/lockheed-martin-annonce-capable-fabriquer-reacteur-fusion-nucleaire-compact-actualite-1907566.html

    Au passage, ces deux porte-aéronefs « refurbished » seront capables de recevoir et d’utiliser des Rafale Marine, et pourquoi pas, nos E-2D de guet et de contrôle/commande aérien.
    Avec les conversions probables de porte-aéronefs japonais de la classe Izumo, nos Rafale Marine pourront étendre leurs capacités de « visite » sur d’autres bâtiments que ceux de l’US Navy !
    https://www.avionslegendaires.net/2019/12/actu/et-si-le-porte-helicopteres-japonais-izumo-devenait-un-vrai-porte-avions/
    https://www.youtube.com/watch?v=duL_95-OLug
    https://www.youtube.com/watch?v=2qstMCOji58
    https://www.youtube.com/watch?v=XAkIqrkRVMw
    https://www.youtube.com/watch?v=i1sK5n1E6hE

    Reste à prévoir le ravitaillement automatique des Rafale M par des RQ-25 Stingray pour le Standard F4, si ce n’est déjà fait…
    On parie ?

    • oryzons dit :

      Oui alors le réacteur à fusion, LOL, on va attendre hein.

      Et pour le fait de mettre des EMALS sur les class QE, on va attendre que les Brits voient arriver la douloureuse.
      On verra à ce moment là.

      • farragut dit :

        Je faisais référence au marketing toujours optimiste de LM (disponibilité du réacteur à fusion compact dans 5 ans), en espérant que les 800 bugs du F-35 de ce meme LM soient réglés d’ici là…
        Et qu’il n’y en ait pas plus d’ici 5 ans, pour le F-35 comme pour le réacteur !!!

      • twouan dit :

        Pourquoi un drone de ravitaillement aurai besoin d emals et etre « furtif »?
        Les turcs avec leur essoreuse a salade devant semble bien plus pragmatique.

    • Jean (le 1er) dit :

      Le problème est que le MQ-25 Stingray est CATOBAR alors que les 2 porte-aéronefs britanniques sont uniquement prévus pour opérer des appareils STOVL.

  12. Leo dit :

    Je rêve que la France quitte ce navire SCAF qui prend l’eau et fasse toute seule ce qu’elle sait bien faire. Encore faudrait-il que notre dirigeant possède une once de fibre gaulliste, ce n’est visiblement pas le cas. Petit homme.
    Et pour l’export, avec les allemands partie prenante dans la décision, on n’a pas fini de rire. Si seulement le Bundestag pouvait envoyer bouler toute cette mauvaise affaire (pour nous).

    Voir que le Tempest ne serait pas navalisé est étonnant, alors que l’effort militaire britannique s’oriente vers la marine! Bonne chance avec le F35 comme meilleur avion emarqué…

    • ULYSSE dit :

      Question de compétences et de sous. les GB ont déjà largement puisé dans leur tire lire dont le niveau n’est pas au mieux.

  13. ALAN dit :

    La question doit être posée pour notre futur SCAF. Est-ce que cela vaut vraiment le coup, ou plutôt le surcoût, de construire une version navale pour notre futur et unique porte-avions. Avec une grosse quarantaine d’exemplaires, sans espoir d’exportation, la question mérite d’être soulevée et débattue. Construire plus de Rafale M pour l’exploiter très longtemps serait peut-être plus judicieux.

    • farragut dit :

      @ALAN
      Votre dernière suggestion « plus de Rafale M » pourrait correspondre au Plan B en cas d’échec du SCAF/NGF avec l’Allemagne. Cependant, pour un NGF navalisé, ce n’est pas vraiment le nombre qui compte. L’important ici, c’est de disposer d’une dissuasion embarquée (le CdG embarque ses ASMP-A pour le Rafale M, comme avant lui le Foch avait des SUEM avec leur bombe nucléaire).
      Ce n’est pas parce qu’il y a peu de M51 sur nos SNLE, ou de têtes nucléaires au total, qu’il faut s’en priver, car c’est de l’assurance-vie. Ces engins sont des armes de non-emploi, mais il faut les « montrer » et être capable de les « remballer » pour vraiment dissuader quelqu’un d’agressif mais de « raisonnable ». Bien sûr, cela ne marcherait pas sur un Kim Jong-un, mais en attendant, cela fonctionne relativement bien (la preuve, pas d’usage inconsidéré à ce jour!).
      En termes purement économique, c’est un non-sens (c’est fou, « MAD ») car on dépense pour ne pas s’en servir. Mais c’est justement le but. Illogique, mais humain!
      Et comme les systèmes de défense anti-aériens deviennent plus performants, il faut aussi des avions moins détectables, et qui puissent partir de plus loin… Donc plus gros, et plus furtifs. Et un PA peut se balader un peu partout sans demander la permission à un pays pour poser ses avions…
      D’où le besoin d’un NGF navalisé (avec un -sinon deux- plus gros PA2 à propulsion nucléaire, et des catapultes EMALS, etc.).

    • ULYSSE dit :

      @Alan. Tout au contraire le fait que notre futur PAN n’embarque qu’un nombre limité d’avions de combat , commande que ceux-çi, à défaut d’une supériorité par le nombre s’imposent pas leur supériorité technologique. la vrai question à mon sens est celle de la pertinence d’un nouveau PAN à l’horizon 2040, compte tenu du dévloppement des drones et missiles, et alors que le risque majeur de conflits se concentre sur le bassin méditerranéen, (Le Pacifique étant chasse gardée US).

  14. AS dit :

    Mes craintes que je partageais avec beaucoup ici sont donc avérées, Jupiter 1er est prêt à sacrifier notre souveraineté, nos technologie, nos compétences, tous ce que ces magnifiques entreprises ont bâtie depuis 70 ans pour son Europe qu’il est le seul à vouloir. On a fait Maastrich, l’Euro, le traité de Lisbonne, le SCAF viendra sceller le cercueil. De Gaulle doit se retourner dans sa tombe. Macron t’as juste l’impression que tout ce qu’il fait c’est dans l’intérêt des autres, des allemands, des algériens, des rwandais, des US, des libanais, des immigrés. On va peut être se réveiller et découvrir qu’il est de la CIA ou de GRU, ça expliquerait un tel niveau de soumission et de traitrise. En 5 ans il aura offert Alstom et Technip au US, Lafarge aux Suisse, Alcatel au Finlandais. Sans la commission UE il aurait offert ce qui restait d’Alstom aux allemands et Les chantiers de l’Atlantique aux italiens. Une fois qu’il aura gracieusement offert Dassault, Thales et Safran, il ne restera plus que notre dissuasion et le siège à l’ONU. Ah mais même ça on me dit qu’il a l’intention de le donner à l’Allemagne.

    Ne pas perdre espoir cela dit. Élection l’année prochaine, j’espère que les français ouvriront les yeux et dégagerons ce fossoyeur de la Nation . Je crois en Eric Trappier également, lui a semble t-il bien compris ce qui se trame et il est prêt à défendre bec et ongle sa boite et nos intérêts. Et puis il y a les verts qui pourrait prendre le pouvoir à Berlin. Parait-il leur candidate sera beaucoup moins conciliante qu’Angela vis à vis des régimes autoritaire, Russie, Chine, Turquie en tête et qu’elle est même prête à renoncer à Nordstream II. Faut voir, peut être l’éclair de lucidité sur le SCAF viendra de là…

    • ArtScenik dit :

      En lisant vos commentaires on a vraiment le sentiment que vous picolez dur ! Mais l’excuse doit être votre haine de Manu, elle même associée à une vision monoculaire comparable à celle de Jean-Marie… Boaf ! Vous croyez vraiment à ce que vous affirmez ?! Et le président selon vous déciderait de tout ? C’est vraiment vivre dans un monde imaginaire fantasmé où tous ceux qui ne sont pas de votre bord « philosophico-politique » ne peuvent qu’être nuls, traitres à la patrie, collabos voire possiblement présidents sous-marins d’une puissance étrangère élus au suffrage universel français !
      Ce dont on peut se réjouir c’est que vous ne soyez pas à sa place pour diriger la France. Remarquez on se fendrait la gueule tous les jours !

      • Ah Ca ! dit :

        Argument INVALIDE… argument d’autorité

        Vous pensez vraiment qu’ils en savent plus que les participants de ce site et d’autres…

        C’est que vous nous prenez pour des vessies…

        Traitre ! Allez donc vous faire voir…. chez le 1er collabo de France…. Le Macron-Vichy de l’Élysée !

      • Sinope dit :

        ArtScenik parce que vous trouvez normal qu’entre les industriels et le pouvoir politique un tel degré de défiance se soit installé?

        Vous trouvez normal qu’on craigne chez les industriels qu’au nom d’une vision d’une europe de la défense qui n’est pas partagée par les allemands le pouvoir politique impose des cessions de droits et d’actifs sans contreparties tangibles?

        La France est le seul des pays partenaires a avoir le savoir faire pour produire un avion de A à Z. Elle devait avoir 50% du programme SCAF avec maîtrise d’oeuvre en échange d’une organisation similaire en faveur des allemands sur le MGCS. Là nous ne sommes plus que maître d’oeuvre partiel du SCAF où il nous reste 33% et réduit à 33% du MGCS. Tout ça en raison de remise en cause des accords par les allemands.

        Et ils réclament maintenant l’accès à toute la PI! Et ça c’est avant des élections. Après même si on cède ils pourront remettre en cause l’accord et redemander plus! Ils ont raison dès qu’ils demandent plus le gouvernement veut que les industriels cèdent…

        Oui en carricaturant on peut dire que ces programmes virent à la collaboration.

      • AS dit :

        Bah allez y Einstein, expliquez nous qu’est ce que Macron a fait pour les français depuis 4ans ? J’ai donné des exemples très concrets j’aimerais vous entendre. Même chose pour cette Europe qu’il veut nous imposer. En quoi est-ce qu’elle nous a été bénéfique ? Ou sinon allez sur google chercher la croissance française et regardez précisément 3 moments, l’élection de Mitterrand l’européiste qui a le premier commencer à creuser la tombe, les accords de Maastricht et l’adoption de l’Euro. Donc non c’est pas du tout un fantasme. Les Suisses l’ont compris au moins puis ce qu’ils ont claqué la porte des discussions avec l’UE, au motif que cette dernière est trop pro-migrants et que Schengen c’est juste la foire fouille généralisée. Au même moment, ou devrais-je dire « en même temps » Jupiter 1er est au Rwanda pour revenir la soute avec encore plus de migrants, quand son très compétent ministre de la santé déclare que non 1,5 Mds EUR par an pour soigner les immigrés clandestins c’est des cacahuètes et qu’on peut se le permettre. Quand c’est par leur argent ou leurs brevets ils ne se gênent pour jouer au Père Noel et les offrir à la terre entière.

    • ULYSSE dit :

      @AS. Il est méchant Manu. il aime pas la France. pourquoi? C’est peut être un lézard.

  15. ron7 dit :

    Tempest : Pas en version navale, pas grave !
    Parce que, à trop jouer sur les qualité d’un chasseur, ajouter une version navale n’est forcément pertinent !
    Le Tempest, dont je ne connais pas tous les contours me semble en meilleure voie de réalisation que le NGF (Programme SCAF) qui ne rassemble personne !
    L’Europe (Fr + De + Esp) discute et rediscute encore autour du SCAF, et de vraies déclarations laissent entendre que « ça avance » alors qu’il n’en est rien ! L’Allemagne n’est pas un partenaire, parce qu’elle raisonne avec ses arguments : L’Allemagne d’abord, et puis c’est tout !
    Le volet économique est privilégié, des retombées pour l’Allemagne en ignorant le partenaire « France » qui doit suivre ou plutôt faire avancer le truc, en renonçant à ses brevets !
    L’Allemagne fait le forcing, joue du stop ou encore et fait perdre du temps sciemment à ce projet qu’on cherche à maintenir coute que coute ! Quand le contrat est mauvais, on le dénonce, et on le déchire, rajouter des lignes pour aboutir, est un mauvais choix !
    La logique voudrait, que, dès que possible la France sorte du truc ! Trop de contraintes, trop de trous dans la raquette pour la France !
    Rendez-vous en mai 2022, pour voir quel Président on aura !
    Là, on saura, si on continue dans la même logique que l’Allemagne imprime déjà : « Les brevets ne sont pas un problème, puisqu’ils seront partagés ! »
    … Alors, ce Next Generation Fighter franco-allemand, hypothèse plausible ou non, si on lit entre les lignes…
    On renverse la table : Dassault à la découpe pour l’intérêt « commun »!
    L’Allemagne aux commandes, et Dassault démembré… à l’insu de son plein gré !
    A suivre.

  16. What The Fighter dit :

    L’article parle de l’absence de version navale pour le Tempest… mais débute par six paragraphes sur la genèse compliquée du SCAF. Comment dire…

    • Laurent Lagneau dit :

      @ What The Fighter,

      Parce que les deux sujets sont en quelque sorte liés…

      • Green dit :

        Et ils seront peut être liés pour de bon a l’avenir avec des briques technologiques communes, qui sait.

  17. Green dit :

    On dirait bien que Bae réussit ce que Dassault voulait faire avec ses oreilles de « Mickey »! L’idée est excellente d’ailleurs.
    Tandis que pour le Scaf, ca sent pas bon du tout.

  18. Fralipolipi dit :

     » Quant à la question de la propriété intellectuelle, les industriels français veulent apparemment des garanties. « Ils ne font pas confiance à la DGA pour protéger leurs technologies clés » … Dassault Aviation Safran et Thales redoutent en effet « que certaines technologies soient transférées en Allemagne sous pression de l’Élysée et de l’hôtel de Brienne  »
    .
    … Là ça devient totalement politique … et déraisonnable (sinon déraisonné).
    J’espère que nous n’aurons pas « que » le choix entre la peste et le choléra aux prochaines élections présidentielles !!!
    .
    Le SCAF fera partie de la composante nucléaire … il s’agit que nos gouvernants actuels et futurs gardent bien cela à l’esprit avant de brader à la va-vite le capital technologique national …

    • oryzons dit :

      C’est pourtant bien ce qui se profile…

      La faute à la gauche et la droite qui ont ringardisées et mis au placard leur composante « patriote » (Chevènement / Séguin) au profit du tout libéral assorti de pleins de dépenses sociales pour faire passer la pilule.

      Bon on verra pendant la campagne si un X. Bertrand (ou autre) réussi à remonter la pente.

      Macron n’aime pas la France et les entreprises souveraines françaises.
      Il pensait « ultra libéral US » = Alstom / Technip.
      Il a changé en « Souveraineté Européenne » = Il faut faire avec les Allemands « quoiqu’il en coûte ».

      Que ce soit sur Airbus, dans le Spatial, dans la Défense, dans l’électronique, dans l’énergie, dans le quantique, dans la santé, dans la chimie… les Allemands n’ont qu’une idée en tête : bouffer les français, leurs concurrents au sein de l’UE.

      Les rêves c’est chouette, mais à un moment donné c’est bien aussi de se réveiller et de vivre dans le monde réel.

      https://www.sciencesetavenir.fr/espace/exploration/rivalites-franco-allemandes-dans-la-politique-spatiale-europeenne_153924
      https://www.lefigaro.fr/conjoncture/nucleaire-bras-de-fer-en-vue-entre-paris-et-berlin-20210507
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/allemagne-la-tentation-du-hold-up-du-siecle-sur-le-scaf-877058.html

      • EchoDelta dit :

        X. Bertrand c’est le gars qui a poussé la TVA à 5,5% pour les restaurants, mais qui a réussit a faire passer cette mesure pour un « cadeau fiscal » en envoyant à tous les restaurateurs un bulletin d’adhésion à l’UMP… Ou comment torpiller une mesure que l’on peut prendre comme juste ou intéressante pour l’économie du pays en une défiance totale.
        Aucune confiance dans ce gars là pour faire quoi que ce soit.
        Il a renommé à grand frais sa région « haut de France » pour sois disant avoir plus de visibilité à l’étranger. Essayer de traduire « haut de France » en Anglais par exemple et là vous verrez le foutage de gueule XXL du bonhomme connaissant un peu la région. Il s’est payé une bonne pub sur le budget de la région et basta.

    • Alex dit :

      @Fralipolipi Je suis bien d’accord avec vous. Je préciserais même que notre président actuel veux une europe de la défense avec un pays qui ne voit que par l’OTAN et qui se moque de cette UE de la défense…. c’est trop dengereux pour nous ont risque de voir notre industrie souffrir voir disparaitre sur le long terme et finie l’autonomie stratégique…. c’est très grave pour les génération future… il est donc nécessaire de bien choisir notre future président……..

  19. Fralipolipi dit :

    « la marine britannique envisage en effet de faire cohabiter des F-35B avec des drones appelés « Vixen » »
    .
    Je suis curieux de savoir si le programme SCAF prévoit également un tel Drone « navalisé » et vraisemblablement polyvalent, pour épauler le NGF à bord de nos PA (PAN CDG + PAN NG) …
    Comme c’est Airbus DS (germanique) qui aura le Lead pour les parties Drone et Loyal Wingman … j’ai un peu (beaucoup) peur d’être (très) déçu.
    .
    Il y a sans doute nécessité d’anticiper de notre côté avant de signer quoi que ce soit et de s’enfermer avec nos partenaires allemands et espagnols dans un schéma qui pourrait très vite ne plus nous convenir … car ce n’est pas eux qui vont pousser à la navalisation de quoi que ce soit, … et encore moins a posteriori.

  20. Royal Marine dit :

    Bon! Donc tout va bien chez les Anglais et leurs partenaires, qui, échaudés par les développements de l’EF 2000, ne font plus de la coopération européenne d’Etat à Etat, la vache sacrée des programmes militaires… Le Brexit n’est pas si mal, si ça permet d’ouvrir les yeux des politiques…
    Nous, les leaders de l’industrie aéronautique européenne, nous sommes empêtrés dans la volonté de coopération « quel qu’en soit le prix! », de nos présidents successifs depuis Sarko le Hongrois, avec les rejetons de ces industriels boches qui se veulent les dirigeants de l’Europe depuis 1870… Et au lieu de laisser s’arranger les industriels entre eux, sur des protocoles qui les regardent, nos politiques traitres internationalistes veulent, une fois de plus, brader les savoir-faire et les propriétés intellectuelles françaises…
    On a déjà vu ce que cela donnait de brader nos entreprises: Alcatel, Alsthom, Lafarge, Framatome, etc., … et leurs brevets…
    Et il faudrait continuer?
    Nous avons été capable de concevoir et faire voler le meilleur avion du Monde, évolutif dans le temps, et de l’exporter malgré une opposition frontale et jalouse de vingt ans…
    Nous n’avons besoin, ni des Boches, ni des Godons pour nous piller en nous aidant, soi-disant…
    Reprenons nos billes dans le SCAF et le futur char de combat, et laissons faire nos industriels seuls, sur un cahier des charges de la DGA…
    Et fusillons les collabos!

    • Green dit :

      Au moins on sait ce que vous pensez, c’est pas par manque de répétition, hein.

      …traitres, fusiller, collabos, Macron, boches…

      Vous êtes une personne formidable animée des sentiment les plus nobles d’amour d’autrui et de la patrie, d’humilité et de modestie qui nous inspirent.

      Vous êtes vous aussi le « génie national » incarné, l’homme du bon coté de l’histoire. en un mot la grandeur de la France.

      Merci

      merci encore.

      • Czar dit :

        « c’est pas par manque de répétition, hein. »

        un peu comme toi, donc, qui ne ramènes sa tronche sur ces fils que pour susurrer ta petite ritournelle nihiliste de l’anti-France – qui est d’ailleurs le seul moment où tu ne nies ni sa réalité ni sa consistance.

        S’il n’atteint sans doute pas aux acmés attiques de la rhétorique, au moins il est du côté de la sanité d’esprit.

        chez lui comme chez toi le sang parle, ça permet de définir assez aisément les camps.

        • Green dit :

          le génie national est la!

          Je ne sais pas comment vous pouvez me trouver anti-France ou nihiliste, je ne suis rien de tout cela… mais bon l’absurde ne vous arrète pas.
          Gardez vos insultes et ne parlez pas d’esprit sain s’il vous plait.

    • ArtScenik dit :

      « Fusillons les collabos » ?… Pour tenir des propos pareils soit vous êtes complètement « allumé », en manque de gros rouge ou alors vous trollez comme tout « gentil » russe sait le faire : mais finalement je crois que c’est tout ça à la fois…

      • Royal Marine dit :

        Green et Arsenic (vous l’avez avalée? Parce que visiblement, nos circuits sont niqués…)
        Green, nous parle de patrie, alors que chacune de ses interventions ne fait que dénigrer notre pays et ses réalisations… A vomir!
        Arsenic? On sait d’où vous vient la peur qui dégouline de vos propos… A la Libération votre famille n’était pas du bon côté, et ça vous a traumatisé… Quant à l’allusion au troll russe… C’est tellement bête! Juste digne d’un macroniste non assumé.

        • Green dit :

          Raté le brun, Je n’ai pas une seule fois dénigré mon pays dans ces pages, tout simplement parce que je ne le pense pas, donc je n’ai pas à le dire. Je ne suis pas non plus gauchiset comme cela est souvent dit… Il est vrai que vous et vos camarades forcenés avez une certaine imagination qui confine plutôt a la paranoïa.

          Avec les gens comme vous ici, j’apprends au moins deux trois trucs sur les cotés les plus malveillants et hideux de l’humain. Comme par exemple que plus le pseudo se veux prestigieux, plus les propos sont abjects.
          les insultes et menaces sont sont vos ordinaires…

          Un peu de décence messieurs ! offrez vous des vacances, la haine ca fatigue le système nerveux.

      • Ah Ca ! dit :

        Argument Invalide…. Appel au ridicule…
        « complètement « allumé », en manque de gros rouge »

        Rendez-vous un grand service…. Retournez au primaire….. Vous, le petit collabo du Macron-Vichy.

      • MV dit :

        Pastis et pétanque ça laisse des traces.
        Pour ma part je trouve que le whisky et les fléchettes ç’est moins pire…quoique

    • ScopeWizard dit :

      @Non , le point de vue de @Royal Marine se défend , plutôt que vous focaliser sur la forme , examinez le fond ; imaginez qu’ à cause de ce « forcing » nous perdions Dassault , du moins que cet avionneur d’ excellence qui a su se faire une place de numéro 1 Européen dans son domaine , soit relégué au second rang voire ne soit plus du tout dans la course sur le plan militaire ?

      Vous allez dire quoi ?

      Vive AIRBUS ?

      OK , mais dans ce cas , n’ oubliez pas que Dassault est bel et bien Franco-français , mais pas AIRBUS……………

      Et puis , je ne sais pas si vous réalisez mais nous avons perdu Peugeot , DS Automobiles , Citroën soit trois de nos marques automobiles à présent embarquées dans l’ aventure Stellantis dont le siège social se trouve aux Pays-Bas y compris celui de Renault…………

      Suivez l’ actualité !

      Donc à terme , ça veut dire quoi ?
      Que ce que ces marques rapportaient à la France ainsi que depuis des années tout l’ argent versé en sommes diverses et variées par cette même France afin de soutenir ou d’ aider la filière , tout ça n’ est déjà plus ; c’ est fini .
      Macron et sa clique ont laissé faire………….
      Mais c’ est mieux , c’ est Européen !

      Vous croyez que Dassault pourra longtemps échapper à cette idéologie ?

      Oui , s’ il lui dit merde et l’ envoie chier , là oui il sauvera sa peau .

    • ULYSSE dit :

      Royal Marine. Quel programme!. On utilise des HK 416 pour le peloton d’exécution?.Mazette. Quel déshonneur. Au couteau avec une lame bien française (pas d’acier allemand ou suédois STP) , bordel !

  21. oryzons dit :

    Les Britanniques ont par le passé fait n’importe quoi et en subissent encore les conséquences à savoir :
    – un Typhoon cher, difficile à faire évoluer du fait du partage des tâches avec allemands, espagnols et italiens
    – un F35 qui était supposé être l’alpha et l’oméga de leur aviation
    – des PA sans catapultes ni brins d’arrêt justement car on mise tout sur le F35B

    Voilà qui les conduit aujourd’hui :
    – à chercher à intégrer des catapultes pour leur PA mais qui ne pourront pas lancer leur futur Tempest. Et il faut bien trouver une utilité au F35.
    – à développer un avion SEULS sans ces gros lourds d’Allemands.

    De notre côté nous avons tout bien fait à part :
    – ne pas faire un deuxième PA SEULS pour faire des économies
    – ne pas faire un Drone sur la base du Neuron parce qu’il fallait faire européen

    Et donc muni de ces RETEX à savoir excellence du Rafale et Typhoon très mitigé, les Britanniques eux tirent les conséquences LOGIQUES et lancent leur projet, et nous nous tirons les conséquences IDEOLOGIQUES et nous lançons un projet ubuesque où nos industriels sont saignés au fer rouge au point qu’il a fallu que Trappier fasse fuiter dans La Tribune la situation catastrophique dans laquelle les industriels français se trouvaient.
    Nexter n’a pas cette chance puisque dans le MGCS son dirigeant ayant été promptement écarté pour que soit avalée la couleuvre de l’arrivée de Rheinmetall.

    Ce projet est un désastre.
    Quand on en est à dire que les industriels français ne font pas confiance à la DGA pour garder leurs technologies, c’est que l’on touche vraiment au grand délire.
    L’obsession de MACRON d’afficher une « victoire » européenne est juste pathétique.
    https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1394404477810118656

    • NRJ dit :

      @oryzons
      « De notre côté nous avons tout bien fait à part :
      – ne pas faire un deuxième PA SEULS pour faire des économies
      – ne pas faire un Drone sur la base du Neuron parce qu’il fallait faire européen ».
      Ben oui c’est vrai, fallait faire un PA supplémentaire. Ce n’est pas comme si on enterrait des drones Male a l’époque dont on avait un besoin énorme dans nos engagements afghans puis maliens. Et puis on envisageait de vendre l’armée française dans les sociétés de projet pour gagner 3 sous, mais à part ça, Madame la marquise, pas le moindre souci.

      C’est bien d’être un rêveur, mais avant de juger de l’action des autres, il est plutôt utile de prendre en compte les conditions dans lesquelles ces actions ont été prises. On appelle cela l’intelligence.

      J’espère que vous avez 80 milliards d’euros dans vos poches. Ce serait utile pour financer vos grandes idées….

      • Twisted dit :

        Le retour du bingo NRJ!
        -Talarion BINGO
        -Sociétés de projet BINGO
        -Coût du programme Rafale Pas bingo 🙁
        -Coût du programme F35 Pas bingo 🙁
        -Coût du SCAF BINGO
        -Arguments ad hominem BINGO

        Combien de fois va-t-il falloir répéter que si on a été à ce point en retard sur les drones MALE c’est pour des raisons idéologiques et organisationnelles (guerre de chapelle par le lobby chasse, syndrome des « drones tueurs »).
        Vous qui aimez bien la comptabilité lisez donc le rapport de PwC et vous verrez pourquoi les Brits vont les trouver les 80 milliards.

        • NRJ dit :

          @Twisted
          « Combien de fois va-t-il falloir répéter que si on a été à ce point en retard sur les drones MALE c’est pour des raisons idéologiques et organisationnelles (guerre de chapelle par le lobby chasse, syndrome des « drones tueurs »). ». Oh la bêtise. Il faut se rappeler que la question d’avoir des drones armées ne s’est posée qu’à partir de 2014. Donc pour le Talarion, la question ne se posait même pas, puisque ni la France, ni l’Allemagne, ni l’Espagne ne voulait cette option. Qu’est-ce que vous dites pas comme bêtises, c’est affolant.

          « Vous qui aimez bien la comptabilité lisez donc le rapport de PwC et vous verrez pourquoi les Brits vont les trouver les 80 milliards. ». Pas besoin d’aller aussi loin, il suffit de voir les prévisions sur l’armée britannique : plus d’armée de terre, une armée de l’air en passe d’être sacrifiée (si les anglais réussissent à réduire à 48 F-35 au lieu de 138 comme ils le veulent c’est bien de sacrifice qu’on peut parler). Et une marine handicapée. Oui c’est vrai, comme ça on peut les trouver les 80 milliards….

          Restez dans votre rôle de moqueur à 2 balles. Restez au niveau du plancher, c’est le seul niveau où vous ne serez pas complètment ridicule.

          • Twisted dit :

            Vous remarquerez que je parle de syndrome du drone tueur et non pas de l’initiative de disposer de drone armés. 🙁

            Vous voulez dire qu’ils réduisent les commandent de la dinde étasunienne pour favoriser leur chasseur 100% local? Etrange… Il ne vous aura pas non plus échappé que les Britanniques continuent de mener d’autres programmes de grande envergure : snle, type 26, boxer, jltv

          • NRJ dit :

            Et il n’y avait pas de problèmes organisationnels. Airbus pouvait faire le Talarion si les commandes étaient faites, de même que Dassault pour le Voltigeur.

          • Twisted dit :

            Il y avait et il y a toujours des problématiques organisationnelles et institutionnelles au sein de l’Armée de l’Air qui ont retardé et risquent de retarder encore l’acquisition de drones lourd: la place démesurée qu’occupe la chasse, qui prend bien soin de ne pas voir ses précieux appareils se faire concurrencer par de vulgaires robots télécommandés. Dire qu’on a « sacrifié » le talarion au profit du rafale c’est passer totalement sous silence le fait que JAMAIS l’armée de l’air n’en a voulu…

          • NRJ dit :

            @Twisted
            « Vous remarquerez que je parle de syndrome du drone tueur et non pas de l’initiative de disposer de drone armés ». MDR La France n’a jamais été contre l’emploi de drones. D’ailleurs on avait des Harfang, donc vous racontez n’importe quoi. Le syndrôme du drone tueur n’a aucun rapport avec l’échec des drones Male, vous êtes ridicule.

            La « dinde étasunienne » a des moteurs verticaux et une électronique anglaise. Mais à part ça, rien du tout n’est-ce pas ? Et du coup, ils vont supprimer leur aviation et leur marine actuelle, mais ça aussi c’est leur intérêt n’est-ce pas ? Vous croyez vraiment à ce que vous dites ????

            Les SNLE ont déjà été fait, de même que les Type 26. Les Boxer allemands vont remplacer les Warrior 100% britanniques (c’est peut-être que c’est pour favoriser le local) destinés initialement à être modernisés. Bref il vous aura échappé que les anglais coupent partout où ils peuvent… Et en parallèle mènent le Tempest. Coincidence surement, comme l’arrêt du Talarion faute de budget (ah non c’est vrai vous maintenez que c’était pas le syndrome du drone tueur…)

          • Twisted dit :

            On avait quatre drones harfang qui ont cumulé en tout et pour tout 15 000 heures de vol, après que l’EMA ait refusé le projet de MQ1 francisé, notamment du fait de son opposition aux drones armés. Le peu de dynamisme du côté des drones venait de l’armée de terre. La France n’a jamais été contre l’emploi du drone, l’armée de l’air oui.

            Précision : lm a pillé la technologie stovl de bae et a entubé rr. On parle de 10% de l’avion conçu ou fabriqué en gb… Je sais pas ou vous avez vu qu’ils comptent supprimer leur aviation et leur marine…

            Les boxer seront a majorité (55%) produit en gb avec des variantes spécifiques développées là encore en gb. Pas mal le coup des snle et des type 26 déjà faits, pas mal…

            Chuis déçu j’ai pas eu droit à l’insulte grand-bourgeoise du maître de l’intellect daignant descendre de son piédestal pour administrer au bas peuple quelque soufflette bien méritée pour son ignorance et sa bêeeeeeetise

          • NRJ dit :

            @Twisted
            En soit on avait des drones oui ou non ? Y avait-il un réel besoin opérationnel en Afghanistan oui ou non ? Le fait d de concevoir des drones non armés était il possible oui ou non ? Si la réponse est oui à chaque fois, il ne pouvait pas y avoir d’opposition par l’armée à l’utilisation de drones, surtout quand on lançait des projets internationaux avec l’Allemagne/Espagne puis avec l’Angleterre.

            « Je sais pas ou vous avez vu qu’ils comptent supprimer leur aviation et leur marine… ». J’ai trop exagéré effectivement. Mais si les anglais réduisent comme ils le souhaitent à 48 F-35B, l’aviation anglaise sera complètement handicapée et la marine également.

            Sinon, les anglais ont maintenu les « bijoux de la couronne », c’est-à-dire les SNLE, les force spéciales, et d’autres. Mais ce qu’on peut voir est que partout où ils peuvent, ils coupent. Et les Boxer le montrent: 55% faits en Grande-Bretagne. Leurs chars Challenger 2 et les Warrior étaient faits par BAE intégralement faits en Angleterre. Les AJax sont faits par General Dynamics, une boite américaine. Arrêter de pinailler. La réalité est claire: les anglais sacrifient leur armée de terre et réduisent leur marine et aviation actuelle pour se payer le Tempest.

            Chuis déçu je n’ai pas eu à la langue de vipère du tireur embusqué qui tente de rattraper son incapacité intellectuelle et mentale par des réflexions à 2 balles.

          • Twisted dit :

            Je comprends pas bien en quoi il ne peut pas y avoir d’opposition mais bon je suppose que votre imparable raisonnement le prouve 🙁

            48 F35B c’est bien assez pour armer un groupe aéronaval, ils vont simplement remplacer les 100 F35B qu’ils devaient commander en plus par des Tempest

            Et il vous est pas passé par la tête qu’ils « coupaient » (le budget augmente) aussi pour cause covid+brexit?? Je sais que le biais de la cause unique est courant mais la on dépasse les bornes

    • Math dit :

      Pareil. On nous explique à longueur de colonnes que l’on est des clowns à courte vue. Et maintenant, les idéologues veulent l’expliquer à 4 capitaines d’industrie, dont un a été limogé. Je crois que l’on parle maintenant ni plus ni moins de haute trahison. Ça relève non plus de l’erreur ou de la faute, mais du désordre politique.

    • raca dit :

      @oryzons quelques informations certaines déjà lues dans des commentaires:
      1) l’Eurofighter est un excellent avion pour la suprématie aérienne selon les experts
      2) le NeuroN est un démonstrateur de drone de combat furtif européen surtout Français Italien Suédois et quelques autres
      3) F 35 est un avion pour la supériorité aérienne de 2010 donc jeune et comme tous les jeunes il doit mûrir. Le Rafale date de 1990 c’est donc un avion déjà mûr et meilleur dans certains rôles que les concurrents….

      • Royal Marine dit :

        1) La Foufounette 2000 est un avion qui a couté très cher à concevoir, à fabriquer, peu évolutif, et coûteux à l’entretien comme à l’heure de vol, et dont la disponibilité reste faible…
        Les Suisses l’ayant essayé et testé lors de leur premier appel d’offre, considéraient que dans aucun compartiment du jeu, y compris la supériorité aérienne, il n’était meilleur que le Rafale… Lequel n’était même pas doté d’un AESA à l’époque!
        2) Le Neuron est un démonstrateur, dont l’extrapolation pour en faire un drone de combat Wingman du Rafale, ne devrait pas être très difficile pour un Dassault maître d’œuvre du projet…
        « ) Le F 35, que les Américains cherchent à abandonner le plus rapidement possible, est une catastrophe industrielle et opérationnelle… On ne sait même pas quelle est sa valeur rajouté sur le champs de bataille, puisque tous les 15 jours, LM essaie de vendre un nouveau package qui ne correspond à aucune demande des clients…
        Pour mémoire, le F 35 est un avion d’assaut (chasseur bombardier)… Le F 22 est dédié à la supériorité aérienne, en théorie, mais comme le F 35, est incapable de faire le job… Ces deux avions sont d’ailleurs voués à être remplacé dans les escadrons et flottilles de combat par des F 15 EX (USAF) et des F 18 SH (Navy).

      • Clavier dit :

        1) L’Eurofighter n’est pas excellent, c’est l’AIM 120 qui l’est …..
        2) le Neuron est Dassault essentiellement….
        3) le F-35 est une machine coûteuse à la fiabilité désatreuse sans concurrence heureusement …..

      • EchoDelta dit :

        Le F35 dont la genèse du projet remonte à 1991 dans aviation international (!) est un avion d’attaque au sol et de pénétration, pas de supériorité aérienne. Pour cela c’était le F22. Juste pour bien préciser.
        La principale qualité du Rafale est sa capacité d’évolution planifiée (Dassault a appris du F16…) et c’est ce qui fait son succès. Tous les avions évolutifs connaissent un jour ou l’autre un succès d’estime pour service rendu, car ils sauront toujours plus facilement s’adapter à un nouvel environnement que l’on n’appréhendait pas forcément avant. C’est vrai dans les avions mais c’est vrai aussi dans d’autres domaines.

        • raca dit :

          @ EchoDelta comme vous dites  » juste pour bien préciser »
          Le F-35 est un avion militaire monoplace, monomoteur, furtif, pour l’offensive terrestre et les missions de supériorité aérienne. Un avion jeune 2010 qui doit murir comme tous les avions.
          Actuellement utilisé par différent pays et cela fonctionne comme c’est bizarre !! parce que d’après tous les commentaires c’ est un avion qui ne vole pas puisqu’il n’a que des problèmes.

  22. AirTattoo dit :

    L’avion de 6ème génération, ça n’existe pas.
    Le contrôle de drone peut être fait par n’importe quel appareil avec un équipement électronique sous voilure. Le grand débat d’expert est de qualifier ce que la 6th génération apporte; Arme a énergie, très grande autonomie, très grande vitesse… tout est ouvert.
    Donc… le bull-shit anglais qui au final sera un prof of concept de plus de 5th génération aura très peu de chance d’être opérationnel et opérable en masse.
    Faut vraiment ce calmer avec la 5th génération qui au final est juste l’aspect SER passif < 0.5 et déveloper un appareil plus réaliste de génération 4+++, c'est mon avis. Pour la France, un Rafale+ avec une amélioration de la SER passive (soute, Voilure, moteur…) sans tomber dans les peintures de couvertures bien contraignantes, des moteurs plus dynamiques, moins gourmand avec pourquoi pas des flux vectoriels.

    • EchoDelta dit :

      Totalement d’accord sur la génération 5 qui n’apportent au final rien de décisif par rapport à la génération 4+ telle que peut l’être un Rafale ou même un F16V.
      Pour obtenir la prochaine génération, il faudrait beaucoup plus qu’un revêtement spécial, des formes angulaires favorisant la SER. Tout cela finalement ce sont des technologies anciennes, datant des années 80, mise au gout du jour, mais sans véritable créativité.
      De plus si la furtivité n’inclue pas une possible discrétion vis à vis des satellites c’est déjà un vrai problème de conception.
      Car si la discrétion est utile c’est pour passer entre les mailles du filet d’un pays qui a encore toutes ses capacités de détections, si la guerre est déjà déclaré et que les satellites sont out, les radars aussi, plus besoin de discrétion… Hors la défense su territoire se base aussi sur le suivi des aéronefs par l’espace pour prévenir des menaces, c’est déjà le cas actuellement, mais cela le sera encore plus dans le future.
      C’est probablement pourquoi les américains veulent faire un avion d’attente en remplacement du F35 pour retrouver de la masse critique en attendant de pouvoir trouver des idées plus interessantes pour la prochaine génération.

  23. Jean-Michel dit :

    Si il ne s’agit que de catapulter un drone, une simple catapulte de 50 mètres (voire moins) en position latérale devrait largement faire l’affaire.

  24. Mani dit :

    C’est une évidence puisque le Tempest doit remplacer l’Eurofighter non navalisé, un appareil pour la suprématie aérienne . Donc rien de nouveau ! Par contre je suis certain que l’ Italie via ses industries du secteur sera présente pour le SCAF car ses industries ont technologies et savoir faire comme la France et l’Allemagne, l’Espagne n’est présente que par Airbus Casa , celle ci n’a pas de technologies ou savoir faire que les autres pays n’ont pas.

  25. lym dit :

    Macron n’a pas le moindre bon sens en matière industrielle, c’est juste un petit financier court-termiste (le propre du genre)… dès son ministère à l’économie, il l’a démontré. Dassault/Thalès/Safran ont raison d’être prudents et rester ferme. L’Allemagne seule ne peut rien faire et le sait. Si elle ne cède pas, mieux vaut être seul que mal accompagné et les anglais ayant déjà eu leur « vaccin Eurofighter » vis à vis d’eux, ils ne seront pas une planche de salut: S’ils veulent leur oiseau, qu’ils paient et apprennent par eux mêmes s’ils en sont encore capables.

    • Ah Ca ! dit :

      Le Macron-Vichy n’est même pas un financier, il n’a aucune formation en finance…. dans son parcours de « banquier » c’était un simple vendeur qui faisait les présentations aux clients. Rien à voir avec le travail d’un financer, mais un simple perroquet..
      Comme nous le connaissons, il nous a maintes fois prouvé qu’il pouvait parler des heures et dire tout et son contraire…
      Chez moi j’appelle ce genre de guss des menteurs pathologiques…. sans oublier son autre côté Collabo !

  26. Olivier dit :

    Bonjour J espère que nos politiciens ne vont pas donner à l Allemagne certaines de nos avancées technologiques seulement pour faire croire que cette avion est le fruit de trois pays il faut que nous concervions notre propriété industrielle. . J espère que les entreprises françaises ne vont pas se laisser faire même face à la DGA!,!

  27. Wagdoox dit :

    Finalement le tempest irait beaucoup mieux aux allemands. Pas de nucléaire pas de naval …
    Il pourrait compléter le ngf fr. Un peu comme les usa ont le ngad et le faxx (l’un étant plus lourd que le autre)

  28. mich dit :

    Beaucoup d ‘ images de synthèse , beaucoup de chiffres ,beaucoup de politique (même pour le projet Britannique ) , on verra déjà lequel pourra faire un tonneau en premier et ensuite ce que les Européens seront capable de lui mettre dans le ventre en 2030 ,car ces programmes n ‘ ont plus grand chose a voir avec Rafale ou Eurofighter .De plus je me demande si on sait vraiment ce que l’ on veut comme systeme aérien a partir de 2030 ,déjà que l ‘on a pas été foutu de faire un chasseur lourd pendant la guerre froide ,et si on a vraiment besoin d’ un avion de supériorité je vois pas comment on le fera tout seul ,mais alors avec qui ?

    • Thierry dit :

      ben on fait comme d’habitude, on s’engueule avec nos voisins à s’envoyer des pots de yaourt dans la tronche et on achète américain. La routine quoi.

      • mich dit :

        Il faut au moins dire que nous n ‘avons pas fait comme tout le monde pour notre chasseur ,mais on a mis à genoux le reste de ce qui volait un petit moment .Perso je n’ adhère pas vraiment aux discours bien politique contre l’ Allemagne ou un autre ( il y en a toujours un de toute manière !) ,pour l’ instant je n’ai pas vraiment de raison d’être pessimiste ,mais le contraire est vrai aussi ,je préfère les faits .

    • EchoDelta dit :

      Nous n’avons pas fait de chasseur lourd pendant la guerre froide, mais l’histoire a montré aussi que nous n’en avions pas besoin.
      Et que rare sont les pays qui aurait pu acheter un chasseur lourd. Même les US ont finalement abandonné le concept du F14, et nous voyions que le F22 n’est pas un succès commercial ou utile puisqu’il n’a finalement jamais été vraiment utilisé pour ses qualités.
      L’histoire a montré que le plus grand succès technique et commercial récent se nomme le F16, exporté et produit à des milliers d’exemplaire, ce qui reste unique dans les annales récente. Un avion léger, polyvalent, facile et au cout d’exploitation contenu (du moins à ses débuts).

      • mich dit :

        Bonsoir , « l ‘histoire a montré que nous n ‘en avions pas besoin ? » bizarre vos notions en histoire ,le F14 abandonné pour le poids ? pas vraiment , il y a d’autres raisons techniques qui ont poussé à ne pas continuer dans cette famille , et il a fallu bricoler un super Hornet pas vraiment léger ni moyen . On a surtout montré que l’ on était bien content que F4 ,F15,A-10 , F111 ,B1 et B52 soient déployés au dessus de l’ Europe (on a aussi pas pris la peine de faire trop de bombardier non plus ) , que du léger quoi !et en face ils n ‘avaient pas trop de SU27 ,SU24 etc .. .le succès technique c ‘est une chose et le F16 est un bel exemple mais n ‘est pas vraiment un chasseur léger non plus , le F5 oui .A un moment il faut savoir ce que l’ on veut ,si c ‘est juste pour du bon rapport qualité prix c ‘est une chose et cela se tient , si c ‘est pour faire de la supériorité dans les airs en cas d ’ennemi un peu virulent c ‘est autre chose (le développement de la chasse Chinoise en est un exemple) ,d’ autre part quand je vois le rafale très souvent avec sa paire de 2000L quand c ‘est pas trois ,je me dis qu ‘un chasseur lourd a peut être encore un avenir ,mais encore une fois bien malin qui peut voir la guerre aérienne dans un proche avenir car cela dépendra d ‘une situation géostratégique pas vraiment très lisible ,du moins c ‘est mon avis .

        • ULYSSE dit :

          +++. Ce n’est pas un hasard si l’AA demande un avions avec plus d’autonomie que le RAFALE…..donc plus lourd. Les courtes pattes furent d’ailleurs souvent un défaut de nos avions (sauf pour le Jaguar). Quel dommage que le M 4000 ne fut pas commandé. Le meilleur oiseau de l’époque.

          • mich dit :

            Bonjour, Je pense que @ScopeWizard est tout à fait d ‘accord avec vous , perso je pense que des tornado un peu plus fiable couvert par des super mirage 4000 auraient bien protégé l’ Europe à cette époque , mais on aurait eu des F18 sur nos PA (ce qui n’aurait pas déplu à certains pilotes que j ‘ai connu et qui ont fait des échanges sur cet appareil ).

      • Jean (le 1er) dit :

        C’est normal que le F22 n’ait pas été un succès commercial vu qu’il n’a jamais été question de l’exporter. Le Japon et Israël s’y sont tous deux intéressés et ont reçus une fin de non-recevoir. Et, s’il n’a été produit qu’à 184 exemplaires, excusez du peu, c’est en raison de la fin de la guerre froide. Et les US s’en mordent les doigts aujourd’hui.

  29. ONERESQUE dit :

    Beaucoup de contributeurs déclament ici du discours tonitruant nationaliste sans réfléchir une seule seconde AUX CONTRAINTES économiques. On donne le SCAF à 100 Md€ (strict minimum) sur 20 ans de R&D…..un budget qui n’est clairement PAS à la portée d’un budget de la Défense, même à 2% du PIB….les programmes français sont trop nombreux et trop massifs (SNLE 3G, Scorpion, MGCS, MAWS, M51-3, SNA, TWISTER, FDI etc…..) pour que nous puissions encaisser 5 Md€ ( 12% du budget ) EN PLUS….il n’y a pas qu’une obsession européenne idéologique, certes un peu naïve dans la guerre industrielle sous-jacente, qui impose sa loi…..Il y a l’équation financière….. Ceci dit, on l’a répété ici 100 fois, le SCAF de 30T en charge sera INVENDABLE à l’export, sauf chez les hyper-nantis et c’est Dassault + AirbusDS qui n’auront pas de RoI 2040-2070……seul un Super-Rafale avec les mêmes ailes, mais bi-dérive et fuselage refondu à facettes + super RBE2 pourra assurer la pérennité de la firme de Saint-Cloud….qui commence à vendre de plus en plus ce zinc conçu en 1984 et qui a volé en 1986 !!!!!

    • ULYSSE dit :

      @ONERESQUE. oui. Si le NGF voit le jour, la survie de Dassaut passera vraisemblablement par la réalisation en parallèle d’un avion de combat plus léger (monoréacteur?), qui bénéificiera de la RD du NGF et pourra être exporté. Voir l’histoire du M 2000, pas prévu dans les tablettes de l’AA qui fut un solution de secours.

  30. Thierry dit :

    Les Anglais confirment leur enracinement dans le programme F-35 qu’ils n’ont nullement l’intention de remplacer par le Tempest puisque c’est par ses qualités le meilleurs chasseur au monde à ce jour y compris et surtout pour l’aéronavale. Y adjoindre des drones complète merveilleusement le concept pour une suprématie aérienne même contre un adversaire supérieur en nombre.

    Le Tempest sera sans nul doute un très bon chasseur pur sang car il n’y aura pas de compromis ou difficulté à s’entendre comme pour le SCAF.

    • Mat49 dit :

      @ Mon biquet le F 35 chasseur c’est un oxymore. Surtout pour l’aéronavale avec les problèmes structurelles des F 35 B et F 35 C!

  31. h dit :

    L’histoire est ecrite d’avance.
    Dans un premier temps, la France et l’Allemagne finiront botteront en touche, en se fixant rdv en phase 2 pour les questions restantes de proprietes intellectuelles.
    Dans un deuxieme temps, l’Allemagne fera les drones et le systeme de combat, comme convenu, ce dernier devant etre ouvert pour pouvoir integrer d’autres avions (Rafale, Eurofighter deja, en plus du NGF).
    Et dans un troisieme temps, une fois le systeme developpe, qu’est-ce qui retiendra l’Allemagne ? Croyez-vous qu’alors, elle voudra bien continuer pour jouer le role de figurant sur le NGF ? Qu’est-ce qui l’empechera de ne pas jouer au rapport de force, en menacant d’integrer un autre avion dans SON systeme de combat si Dassault refuse de ceder ses technologies ?
    La France doit faire le systeme de combat elle-meme avec Thales, sinon elle se fera bouffer.

  32. Momo dit :

    Donc en synthèse:
    Dassault n’a pas besoin de pleurer une commande au MinDef vu son carnet de commande et le potentiel de business qui se présente.
    Mindef dont la cheff.e va de toutes façons changer au plus tard dans un an.
    D’ici là danse du ventre, aide appuyée et involontaire du zooenstag qui va raler bêtement, et le tour est joué. Dans le pire des cas pseudo négos qui n’en finissent pas, facile. Aucune techno pour les ostrogoths et la France peut envisager éventuellement le plan B qui devient à mon avis la solution qui ressortira au final. Pour notre plus grand bien national. Et si on continue le scaf ce sera sur des bases raisonnable et pas la déculottée à la germanique.

    Safran: même topo en plus simple, tant que le design du truc n’est pas finalisé aucune raison de donner les infos sur le chaud. Sur lequel les études n’arrêtent jamais, sans aucun besoin des bof-bof mtu.

    Thales: attendre en rigolant que les pas très bons soient évacués en continuant à avancer en off sur le plan B avec Dassault. Cool. Au moins ils n’ont même pas à défendre leur périmètre des goths divers et variés, qui n’ont pas compris que c’était là qu’ils auraient pu progresser. C’est bien comme ça.

    • oryzons dit :

      C’est une vision optimiste.
      Dans les années 80, Marcel Dassault avait signifié à Mitterrand la fin de la participation française au projet Eurofighter.
      Mitterrand n’était pas content mais avait suivi ses industriels (SNECMA était aussi contre le projet, puisque cela mettait fin au M88, de même que Thomson CSF auquel n’était réservé qu’un strapontin, oui déjà à l’époque).
      Marcel Dassault avait jugé qu’il était impossible pour lui d’approuver un projet qui mettait de tels coups à Thomson (Thalès) et Snecma (Safran).
      C’était dans les années 80.

      Les politiques français, de gauche mais pas que, ont depuis toujours eu en travers de la gorge qu’un industriel ait eu le fin mot de l’histoire, et que les industriels français auraient dû être forcé d’accepter afin de « construire l’Europe de la Défense ».

      https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1394404477810118656

      Donc en cas de victoire l’année prochaine de Macron, honnêtement je ne suis pas certain du tout que le but ne soit pas de faire le SCAF coûte que coûte quitte à arracher le bras des industriels.

      Minutes 48 à 51 E.Trappier au Sénat :
      http://videos.senat.fr/video.2158775_6048bcc15eeb3.audition-de-mtrappier-president-directeur-general-de-dassault-aviation?timecode=2867000

      • Momo dit :

        Votre inquiétude est tout à fait normale et effectivement on ne peut pas être sûr à 100%.
        Cependant, Dassault est une entreprise privée, et sauf à faire preuve de pressions qui seraient à la fois visibles et vraisemblablement mortelles pour ce fleuron industriel, il ne sera pas possible de leur arracher un savoir qui est souvent réparti dans plusieurs têtes et supports peu lisibles pour ceux en dehors du cercle.

        Et c’est trés bien comme cela, sinon l’espionnage industriel d’état, qu’il soit US ou xinois, en aurait déjà fait son miel.
        Vu les zinc chinois eux n’y sont pas arrivés c’est sûr.

  33. Harrick31 dit :

    C’est plutôt tes propos à toi qui sont extrêmement choquants et de surcroît ta façon de prendre de haut les autres avec une arrogance et condescendance à vomir! On reconnaît bien là le fascisme gaucho démago d’un partisan de Jupiter 1er… Aucune subtilité….

  34. Le fameux « Tempest » de Pierre Clostherman, dit « Le Grand Charles ». Nombre de nos compatriotes sont tombés sous ses roquettes. Mais un plus grand nombre encore d’ennemis ont été éliminé sous ses rafales… Mais tant qu’à faire, pourquoi pas la septième génération? mdr

  35. Waroch dit :

    @Laurent Lagneau:
    « Cela étant, Jeremy Quin a coupé court aux spéculations, en répondant à une question de Tobias Elwood, le président du comité de la Défense à la Chambre des communes. « L’aviation de combat maritime reposera sur le F-35B Lightning dans un avenir prévisible » et le Tempest « remplacera [l’Eurofighter] Typhoon une fois qu’il sera retiré du service », a-t-il dit. »

    je n’ai pas lu les documents sources, et j’ai peut-être mal compris votre article. Mais il me semble comprendre que Quin ne s’exprime que sur l’avenir de la Fleet Air Arm, pas sur le futur du programme dans son ensemble, non? Exclure aussi tôt une version navale du « Tempest » me semble absurde, ça revient à se priver d’une partie du marché potentiel, alors qu’il leur suffit pour l’instant de rester dans le vague pour garder quelques portes ouvertes…

  36. tankaboum dit :

    pour les Emals je demande à voir comment ils comptent les alimenter . a part mettre le navire en panne et renvoyer l’energie des chaudières vers les catapultes ils risquent d’être un peu limités…

  37. Flo dit :

    Verdict avec le Bundestag alors, mais de toute manière la question de la propriété industrielle n’est pas réglée, et ne le seras toujours pas d’ici 2022 si on continue comme ça.
    Maintenant, dans ces conditions, je verrais bien l’Allemagne rejoindre le programme Tempest, puisqu’ils n’ont pas besoin d’une version navalisée…

    • AirTatto dit :

      Bonne nouvelle alors. on va développer le plan B, une version du rafale+ et regarder le couple gagnant nous refaire un Eurofighter !! je rigole d’avance.

  38. James dit :

    Ça fait depuis très longtemps que les Britanniques n’ont pas conçu et fabriqué un avion de combat embarqué, le dernier en date le Harrier, le Goshawk étant réalisé par McDonnell Douglas, pour un CATOBAR, c’est encore plus loin.
    Pour l’Italie et la Suède, c’est pire, donc c’est tout à fait logique qu’ils ne veulent pas prendre de risques
    Et puis il ne suffit pas d’ajouter une crosse à un avion pour le navaliser, je dis ça, je dis rien 🙂

  39. MV dit :

    Dassault Aviation Safran et Thales ne font pas confiance au gouvernement ????
    Qu’ils gardent leur avion mort-né et achetons britannique !

  40. HMX dit :

    Les anglais sont malheureusement cohérents avec la politique qu’ils ont mené jusqu’ici en choisissant de ne pas navaliser le Tempest. C’est bien sûr une occasion manquée, d’autant qu’ils envisageraient quand même de mettre des catapultes et brins d’arrêt sur leurs PA pour lancer et récupérer des drones Vixen. Mais ils ne doivent pas avoir le choix, compte tenu du fait qu’ils sont liés corps et âme au programme F35. Tout au plus, on pourrait envisager qu’ils passent commande de F35C (version catapultable) en lieu et place de F35B (STOVL) si leurs PA passent finalement en configuration CATOBAR à l’occasion d’une prochaine refonte.

    Il faut voir le bon côté des choses pour nous : l’absence de version navale désavantagera le Tempest face au SCAF lors de futures compétition internationales, notamment pour les pays qui sont ou vont se doter de PA CATOBAR au cours des décennies à venir…

    • AirTatto dit :

      Pas vraiment. Un avion navalisé est une version très différente de sa version initial. Il y a très peu de client pour un avion navalisé. Ce qui fera la réussite du Tempest, c’est le coup de l’heure de vol, la disponibilité et évidement l’efficacité des systèmes, rien de plus. Partir sur un Gen5+/gen6 est déjà a mon sens une erreur.

    • farragut dit :

      @HMX
      D’accord avec la cohérence des anglais, mais je pencherai pour cohérence « momentanée ».
      L’apport d’une version navalisée du Tempest, c’est de disposer d’un vecteur supplémentaire longue portée pour des armes atomiques, en complément de la seule version sous-marine actuelle.
      Si leurs SNLE sont indisponibles, la puissance anglaise est « nue » au Conseil de Sécurité, et l’Allemagne pourrait revendiquer alors sa place !!! 😉
      C’est pourquoi le signal donné par la Royal Navy dans la demande d’information sur les EMALS ne peut se comprendre que si elle veut VRAIMENT utiliser ces catapultes pour des drones ravitailleurs un peu chargés, ou pour un avion lourd, en complément du F-35B.
      Or, un avion lourd furtif, ou un F-35B avec son complément de drones ravitailleurs catapultés, n’ont d’intérêt que pour faire faire des tours de démonstration de force avec des armes adaptées pour la dissuasion lointaine en territoire contesté (B61 ou autres), pas (que) avec des armes de précision…
      Donc, si on lit bien, c’est un peu, pour les anglais, revenir sur leur cavalier seul de porte-aéronefs STOVL, au lieu de poursuivre avec les 3 PA CATOBAR en commun avec la France, mais sans le dire, car cela serait se déjuger…
      A moins que ce ne soit que pour faire baisser les prix des EMALS en « mutualisant » l’achat avec la Marine Nationale ! 😉

  41. guillaume dit :

    Question : l’avion Anglais Tempest est un avion qui va remplacer les Eurofighter ?
    C’est donc un chasseur et pas un avion polyvalent comme le SCAF ?
    Donc il leur faudra un remplaçant du F35 ?
    Et bien quand on voit le destin qui se profile pour le F35 (une fin plus rapide que prévue ?) ça risque de faire mal au finance de nos amis Britannique

    • AirTatto dit :

      Encore une fois, le SCAF n’est pas un avion, ne pas confondre avec le NGF !!!
      Le F-35B est un bon appareil, qui va rester cher mais qui remplacera très bien les Harrier GR-5 (AV8-B).

      Le Tempest, normalement il devrait être multi-rôle comme initialement était prévu le Eurofighter mais qui traine car pas/mal conçu pour les évolutions. Après avec l’Angleterre, on a toujours des surprises

  42. Thierry dit :

    En lisant certains de vos posts, j’ai l’impression de lire des supporters de QAnon sur 4Chan. Le problème du SCAF est simple. D’un côté la France a un besoin militaire avéré, maitrise la plupart des technlogies nécessaires et peu de marge budgétaire pour l’assumer. De l’autre l’Allemagne n’a pas vraiment de besoin, souhaite faire un ramp up technologique pour son industrie et dispose des moyens nécessaires. Au lieu de tirer sur l’ambulance, il faut chercher des synergies car -peu importe les déclarations enflammées de certains nationalistes sur ce forum- la France n’a pas les moyens seule de ses ambitions.
    Le partenaire allemande m’inquiete-t-il ? Oui….non par ses ambtions industrielles, mais par son pilotage parlementaire, dont la majorité va certainement changer du tout au tout lors des prochaines elections.

  43. ULYSSE dit :

    On peut toutefois se demander si la France n a pas les moyens de développer seule le NGF et si le montage industriel imposé par les politiques est approprié. Seul le résultat permettra d’en juger.