Bientôt un avion électrique pour la formation des futurs pilotes de l’armée de l’Air & de l’Espace?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

84 contributions

  1. Sinope dit :

    Utiliser du bio carburant va être possible pour une flotte réduite d’avion mais la population ne baissant pas et les terres agricoles diminuant il ne sera pas possible d’en consacrer beaucoup au bio carburant.

    Quid des navires de la royale? Un mixte avec une voile comme les armateurs civiles l’envisagent?

    • blavan dit :

      @sinope. Le terme de bio carburant est une escroquerie , car derrière se cache un désastre écologique. On devrait parler d’agro carburant, ce qui serait plus honnête mais moins reluisant. Dans un monde où la croissance démographique exponentielle non maitrisée nous conduit au désastre par manque d’eau et de nourriture , on sacrifie des terres cultivables pour produire du carburant en pratiquant une déforestation par voie d’incendie, et ensuite cerise sur le gâteau , il faut 2500 litres d’eau pour un litre d’agrocarburant (chiffre vérifiable).

      • Clément dit :

        Vous savez que rien qu’en Occident, la nourriture qu’on gaspille pourrait nourrir les 7 milliards d’humains ?
        Plus de 50% de l’eau potable est perdue ou gaspillée.
        Sans compter tout ce qu’on gaspille pour nourrir des bovins. 70% de notre production végétale sert à alimenter des animaux. Et parmi ces animaux, les bovins en consomment la majorité (alors qu’une minorité de gens mangent de la viande bovine).
        En fait il suffit juste de moins gaspiller et de moins manger de bœuf, et on est large.
        Par contre en effet, les agrocarburants sont juste mieux que le pétrole, mais posent également de gros problèmes.

        • blavan dit :

          @clément. Au lieu de manger moins de boeuf, il faudrait réduire par tous les moyens la démographie exponentielle de la planète. Quand en 2050, le seul Nigéria sera autant peuplé que toute l’UE, on ne se posera plus le problème du boeuf, mais comment endiguer les hordes ‘nageant vers nos frontières.

          • Clément dit :

            Le malthusianisme, et plus tard la théorie de la « bombe démographique » se sont toujours avérés faux, et sont largement contredis par des théories plus récentes.
            Le Nigeria va en effet continuer de gagner en population pendant un moment, car c’est un des derniers états à faire sa transition démographique. Mais la majorité des états du monde (dont les états les plus peuplés) ont déjà fini leur transition. Et d’ailleurs même au Nigéria, la prochaine génération à faire des enfants en fera moins que celle de leurs parents.
            Et la croissance démographique n’est plus exponentielle : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/08/Popu_mondiale_1800-2100_UNrev2013.jpg/300px-Popu_mondiale_1800-2100_UNrev2013.jpg

            « comment endiguer les hordes ‘nageant vers nos frontières. »
            => On enverra Marion Maréchal le Pen, elle aime bien les africains.

      • Vous confondez bio carburants terme générique et agro-carburants terme spécifique aux carburants issus de l’agriculture.
        il y a les carburants issus d’huiles recyclés qui eux ne sont pas une aberrations (sauf si ils sont coupés aux agros je ne suis pas un spécialiste).

      • Félix GARCIA dit :

        Heum …
        Permettez moi de corriger vos propos :
        Si les herbivores paissent, alors point besoin de tant d’eau.
        Ce qui fait qu’on utilise « tant d’eau pour un kilo de viande », c’est parce-qu’on les nourrit avec de la nourriture sèche (foin, bouchons de luzerne, tourteaux de soja etc …) ou semi-sèche (enrubannage, ensilage etc …), et que ceux-ci doivent s’abreuver en eau fraiche en conséquence afin de digérer (imaginez-vous manger du pain sec sans vous hydrater …).
        Quand un herbivore … mange de l’herbe (concept révolutionnaire s’il en est … ^^) … celle-ci contient déjà une grande partie de l’eau qui lui est nécessaire (foutant en l’air « tous les calculs savants »).
        C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les éleveurs sortent leur bête petit à petit à la fin de l’hiver, pour leur éviter d’avoir la chiasse ! ^^
        Ce qu’il faut, c’est tout simplement changer de modèle d’élevage. Avoir des bêtes qui paissent dans les vallons, près des cours d’eau et des rivières, qui devront être plus propres, certes, et à ce moment-là, on pourra faire des points d’eau, voir même de l’aquaculture (végétale [riz, châtaigne d’eau, menthe etc …], piscicole [grenouilles, poiscaille etc …] et voir même l’élevage d’ansériformes [canards etc] …) et dans les fonds de vallons , et créer des « parcours fourragers », mais cela nécessite une gestion rationnelle et localisée du terroir.
        L’agroforesterie et les forêts comestibles sont des concepts pratiques qui s’appliquent aussi à l’élevage.
        Et à ce moment-là : basta les discours des urbains qui n’y comprennent rien mais se prononcent tout de même sur la question, basta le « végétarisme éthique », basta le véganisme, basta la « viande artificielle » de Bill GATES, basta les discours sur la souffrance animale (sauf si on continue de les abattre comme on le fait actuellement, SURTOUT DANS LES ABATTOIRS HALLAL ET CASHER [ce qui revient au même]) etc …

        La réduction de la démographie se fait déjà toute seule (voir les tendances démographiques continent par continent) …
        Par contre, si on veut contrôler de manière écologique et humaine la population mondiale, il n’y a pas 36 solutions: la méthode BILLINGS.
        Du stérilet aux méthodes naturelles, conversion, et croissance conjugale. Raphaël et Charlotte
        https://www.youtube.com/watch?v=rTx8as6MdCU

        • Félix GARCIA dit :

          PS : l’élevage en agroforesterie, aussi appelé modèle agro-sylvo-pastoral, a aussi l’avantage d’apporter de l’ombrage aux bêtes, réduisant la chaleur à laquelle celles-ci sont exposées, et réduisant par-là même les besoins en eau des animaux. Autre avantage, cet ombrage profite aussi aux plantes, qui se dessèchent moins vite. Autre avantage encore, les racines des arbres permettent de drainer l’eau en surplus (évitant le phénomène de destruction par empiètement et par embouemment) et de faire remonter celles-ci des profondeurs lorsque la saison sèche arrive.
          Et si les bêtes sont rustiques, celles-ci peuvent alors rester toute l’année dehors, et si l’on est attentionné, il suffit de leur faire des abris de fortune (en creusant des abris dans les pentes des vallons de manière sommaire aux emplacements ou celles-ci vont d’elle-même [il suffit alors d’un peu d’observation pour voir où sont les endroits favorisées par celles-ci et creuser, puis consolider, et, comble du luxe, mettre un peu de paillage. Ceci marche pour tous les animaux d’élevage]).

          Bref … je peux continuer comme ça sur des pages et des pages …
          ^^

    • Félix GARCIA dit :

      Les agrocarburants sont une aberration.
      Tout utilisation de biomasse autres que les algues pour faire du carburant est une hérésie.
      Clairement pas une idée de paysan.
      C’est même criminel. On devrait condamner au silence perpétuel les promoteurs de cette idée.
      Mais de la part de gens qui voudraient qu’on soit plus que 500 millions sur Terre, tout se conçoit … là, l’idée de Ford pourrait se réaliser … PSYCHOPATHES !
      Réutiliser de l’huile de friture, pourquoi pas, mais ça resterait marginal, et autant la mettre dans les machines agricoles à ce moment-là.

      Pour ce qui est de la royale et de la voile :

      Programme de recherche SOLID SAIL 2.0, voile innovante rigide 100% composite pour paquebot à voile

      SOLID SAIL 2.0 est un programme de recherche conduit par le centre de recherche ENSTA Bretagne / IRDL (Institut de recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027) avec les entreprises Awentech, Chantiers de l’Atlantique, Multiplast, G-Sea Design, Incidence, Mer Vent, Ocean Data System
      https://www.youtube.com/watch?v=okFWr96QyRU

      • Paddybus dit :

        Il y a eu des essais sur l’huile de Jatropha, qui est d’un arbuste qui peut pousser en région quasi désertique si je me souviens bien, qui pourrait à la fois replanter les régions limitrophes du désert (et donc participer à limiter voire enrayer la progression du désert…), et fournir une activité économique aux populations locales…….
        Huile utilisable telle qu’elle…

        • Félix GARCIA dit :

          Les solutions sont nombreuses.
          Cependant, toute exportation de la biomasse est préjudiciable aux sols ou aux populations, et in fine, souvent aux deux.
          Le modèle, c’est la plante sauvage : celle-ci fait tomber à ses pieds sa propre biomasse.
          Si vous souhaitez, je peux développer.

          • Frank dit :

            @ Félix GARCIA La plante sauvage, telle le bon sauvage de Rousseau, à toutes les vertus.
            Mais, sauf erreur, la biologie, c’est l’étude de la Nature, avant d’être celle des êtres vivants, c’est un sous ensemble de l’étude du monde naturel.
            Ce qui me fait sourire, c’est le terme « bio », quasi religieux, véritable incantation pour se donner bonne conscience.
            Sauf que le pétrole est une évidence biologique d’accumulation de carbone et d’hydrogène, emprisonnée par sédimentation parfaitement naturelle, que la radioactivité l’est tout autant, des noyaux émettent des électrons, photons et autres particules, les Monts d’Arrée en Bretagne par exemple, tout cela est parfaitement ‘bio ».
            Une éolienne est une construction technique, temporaire, couteuse, plus énergivore que naturelle, qui rassure certains gogos bien pensants. Pas « bio »!
            Imaginez la somme d’énergie électrique utilisée pour que vous et moi bavassions sur un blog, avec le confort des lumières, de la TSF, d’@, du cloud, etc…Bilan énergétique des nantis?
            Il en faudrait, de la biomasse qui tombe de plantes sauvages sur nos pieds, voire même chacun avec son éolienne personnelle sur le crane. Ce serait rigolo, avec le masque.
            Je consomme, je juge, donc je suis. Responsable, jamais coupable.
            J’aime bien l’hypocrisie, sous réserve d’en être conscient et lucide.
            Vais pédaler quelques minutes pour recharger la dynamo, (responsable toujours), et siroter ensuite une larme de whisky pas bio, et du tabac belge pas bio, en observant ma biomasse tomber. Spectacle fascinant.
            Je suis un misérable qui loue le nucléaire.

          • Félix GARCIA dit :

            Il faut éviter les comparaisons « capilotractées » (oui, je ais que je ne suis pas le mieux placé pour dire ça) ! ^^

            L’agriculture semi-sauvage développée par Masanobu FUKUOKA n’est pas un délire « rousseauiste » ! ^^

            Le « bio », c’est juste un cahier des charges, des pratiques culturales labellisées (fort cher d’ailleurs, sans trop de contrôle non plus. Je dis ça après avoir vu les contrôleurs passer chez certains agriculteurs que je connais). Le reste, c’est du délire de citadin.

            Pour ce qui est de l’énergie dont nous avons besoin pour causer : vi, certes, mais je vois pas ou vous voulez en venir. Pour ma part je ne suis pas technophobe ou adepte des théories délirantes de l’extinctionnisme et de la décroissance.
            Moi aussi je trouve que le nucléaire fut un bienfait, et l’est toujours. Certes, il est compliqué de gérer les déchets nucléaires, ça consomme énormément d’eau, et il y a des risques d’accidents … mais c’est à mettre en balance avec les effets positifs qui sont innombrables.

            Et ce que je disais par rapport aux plantes sauvages, c’est qu’elles se suffisent à elle-même. Elles se paillent toutes seules et génèrent leur propre sol fertile en nourrissant un rhizobiome .
            C’est la différence entre une plante sauvage et une plante dans un champ : la première pousse, et on fait pousser la deuxième, à grands renforts d’efforts (travail du sol, irrigation, désherbage, fertilisation, tailles, biocides etc …).

        • Félix GARCIA dit :

          Qui plus est, ce dont ces pays ont besoin, c’est un maillage vert qui puisse servir de base à la constitution d’un tissu social et productif vivrier. Tout autre initiative finira dans les mains du crime organisé (local ou international) car les paysans abandonneront les territoires convoités et conquis par la violence (armée, juridique, économique, politique etc …).
          Même au Mexique, ou en Colombie, les paysans sont obligés de s’organiser en comités d’autodéfense pour éviter que leur coopératives soient la proie du crime organisé (étatique ou non).
          L’agroforesterie, ainsi que les cultures vivrières et familiales sont les seuls moyens de mailler des territoires à reconquérir et d’inciter les populations locales à défendre bec et ongle leur territoire.

          Zaï & bocage sahélien au Burkina Faso, avec Henri Girard
          https://www.youtube.com/watch?v=XAbKHGd6yTc
          Masanobu Fukuoka parle de « La révolution d’un seul brin de paille ».
          https://www.youtube.com/watch?v=HveaqQy9hUc
          Fukuoka Masanobu-Natural Farming
          https://www.youtube.com/watch?v=DKrYuKlsJkI
          Natural Farming with Masanobu Fukuoka
          https://www.youtube.com/watch?v=nzs8iFGNdBo

          Le rêve de Masanobu FUKUOKA, « semer dans le désert », en action :
          Fighting deforestation using seedballs
          https://www.youtube.com/watch?v=zaxoZaDZE7g

          Sepp HOLZER : – L’Homme Ours d’Autriche & Les Cochons Magique – # Permaculture !
          https://www.youtube.com/watch?v=OHqey6Rdi3U
          « Les Moissons Du Futur » de Marie-Monique ROBIN ( qui vient de Gourgé, à côté de Parthenay [fier de mes Deux-Sèvres !!! 🙂 )
          https://vodeus.tv/video/les-moissons-du-futur-de-marie-monique-robin-106

          C’est ce monde-là que les militaires du monde entier devraient protéger …
          Le « Jardin d’Eden », c’est possible !

          Et rien qu’avec ça, on casse tous les délires extinctionnistes et culpabilisants.
          « Le problème », c’est que ça se brevète pas, et donc, les fils de poulpe qui nous dirigent n’y mettrons pas d’énergie. Parce-que oui, ils savent (parfois), mais n’en feront rien tant qu’ils n’auront pas le contrôle absolu de l’ensemble des mécanismes de puissance …

          Comment ça « ils savent » ? Me direz-vous peut-être …
          TEDxGreatPacificGarbagePatch – David de Rothschild – Tackling Our Nature Deficiency Disorder
          https://www.youtube.com/watch?v=Z_RvOB0T6Q4
          Sympa « l’aveu » à 1 minute 50 :
          « Si vous tapez « la Nature est » sur Google, la première réponse qui vient est : La Nature est l’Eglise de Satan [rire dans la salle] … c’est un peu genre : Quoi ?!?! … je n’ai même pas photoshopé ça, je ne l’ai pas inventé. […] C’est comme si la Nature était l’Eglise de Satan ! [rires] Alors je veux utiliser cette opportunité pour dire que si ceci [montre une image de la forêt primordiale] est l’Eglise de Satan : je suis Sataniste [rires]. Je vais le faire maintenant : J’aime Satan ! [rires] ».

  2. baron dit :

    Certes, mais c’est vraiment un avion de laboratoire, pénalisé par l’énorme poids de la batterie et le temps de recharge entre deux vols très pénalisant pour une activité aérienne soutenue pour de simple vols VRH (vol rectiligne horizontal) . La voltige peut-être un jour…après demain !

    • twouan dit :

      En modelisme, les avions electriques ont ouvert de nouveaux domaines de vol. Aucun risque de caller/desamorcer etc…
      Bientot on aura la meme chose en pilotable. Je ne pense pas specialement a l aspect vert des choses mais les residents autour du terrain beniront l electrique lors des vols de nuit.

  3. Klein dit :

    Cela est écologique je suis d’accord, mais la technologie est elle au point ??? Il ne faudrait pas exagérer former les futurs pilotes de chasseurs, chasseurs bombardiers … après la belle idée de les former sur avions à hélices maintenant sur avion électrique demain peut être sur avion à pédales ?? un peu d’humour ne fait pas de mal !

    • NulH dit :

      « Cela est écologique je suis d’accord » ???

      – Voir ce lien de l’IFP : Métaux rares : un risque de pénurie ? Emmanuel Hache, https://www.youtube.com/watch?v=anE1PUNX4yU

      – Mais aussi, un certain J. M. Jancovici de dire que le tout véhicules (automobiles) électriques = doubler le nombre de centrales (électriques). Un premier calcul à la louche donnerait peut être plus.

    • ron7 dit :

      On peut sourire à ma remarque, mais pour voler là dessus, on va peut être sélectionner d’abord des « pilotes » style PMU !
      A cheval 😆
      Pas très grands, et pas très lourds ! On gagne en autonomie avec « The Electric Coucou »!
      Parce que…
      C’est bien connu, le poids… C’est l »ennemi !
      C’est valable surtout pour tout ce qui vole ! Domaine qui nous intéresse ici 😉

      • Jm dit :

        Ca va être difficile de décoller avec une rallonge électrique de 3500 km !!!
        Et surtout de la réenrouler correctement au retour !!!
        Déjà qu’avec une rallonge de 3 m, on s’embrouille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Wrecker47 dit :

    On pourra dire qu’il y a de l’électricité dans l’air! lol!

  5. Liber dit :

    Délirant, totalement délirant !!
    En d’autres temps le sieur Mitterrand avait fait enlever les armes sous les ailes des avions d’armes français exposés au salon du Bourget.
    De nos jours la « pudeur » des idéologues va encore bien plus loin …. bientôt le Rafale à pédales, avec des fléchettes pour ne blesser personne, ni polluant, ni « politiquement incorrect », protecteur de la planète !!!
    Même les généraux des années 30 et leur ligne Maginot en rigoleraient !!!
    J’en connais d’autres, en Asie, qui doivent bien se marrer !!

    • Guillaume dit :

      Oui les gars d’ehang sont mort de rire.
      C est avec des gens comme vous qu on manques les virages technologies.

      J imagine que vous etes aussi anti voitures électriques, anti drones, anti 5g…
      vous avez un pc c est deja ça.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      C’est quoi le problème Liber? Vous vous rendez compte que vous êtes à côté de la plaque?

  6. farragut dit :

    L’idée du moteur électrique est séduisante pour le silence et pour les petits aéronefs, genre planeurs motorisés ou aviation générale.
    Par contre, l’énergie des batteries repose toujours sur la chimie, c’est à dire l’énergie des réactions entre électrons, ce qui est pénalisant par la masse des atomes lourds qu’il faut embarquer, ce qui l’écarte actuellement pour les avions de combat.
    Les prototypes de réacteurs nucléaires « compacts » de Lockheed sont peut-être prometteurs, mais apparemment toujours très lourds et encombrants (voir leur site).
    https://lockheedmartin.com/en-us/products/compact-fusion.html

    Il vaut mieux, pour obtenir de l’énergie « légère », concevoir des petits réacteurs à énergie nucléaire, sans émission de radiations, comme dans la mal nommée « fusion froide ».
    Les réactions nucléaires à basse énergie (« LENR » au MIT, fusion et fission), autrement dit la « transmutation », pourraient répondre aux besoins énergétiques des aéronefs (avec ou sans ailes!).
    https://e-catworld.com/what-is-lenr/ (2019)
    https://www.youtube.com/watch?v=s7ui8hbTk3A (« MIT LENR Cold Fusion 101 IAP 2015 Live from Cambridge, MA »)
    https://ncc-1776.org/tle2019/tle1043-20191020-02.html
    https://e-catworld.com/2019/05/29/lenr-research-at-mit-goes-on/

    Pour cela, il faudrait aussi admettre des modèles de physique nucléaire basés sur le modèle de composition d’atomes d’hélium (modèle « alpha étendu », proposé par l’astrophysicien et chimiste italien Roberto Monti):
    A lire ses ouvrages: « L’ALCHIMIE est une science expérimentale » et « Le Grand Bluff d’Albert Einstein », et un papier téléchargeable « COLD FUSION AND COLD FISSION: EXPERIMENTAL EVIDENCE FOR THE ALPHA-EXTENDED MODEL OF THE ATOM »
    ou « Low Energy Nuclear Reactions the revival of Alchemy – Roberto Monti »
    et videos (en italien…):
    https://www.youtube.com/watch?v=fUTOwXbCS8M
    Si vous cherchez des ouvrages sur la transmutation et l’alchimie au sens scientifique du terme, éviter le rayon « ésotérisme et paranormal » ou « littérature », même sur Amazon !

    https://editions-arqa.com/2017/04/12/roberto-monti-photographies-d-une-transmutation-alchimique-du-mercure-en-or/

    Cela nous changerait de nos banksters de la BCE qui ont plutôt l’habitude de transformer de l’or (ou la propriété intellectuelle pour le SCAF/NGF) en plomb (de la dette) 😉

    • PK dit :

      La transmutation n’a rien à voir avec la fusion froide. C’est l’état de changement d’un atome après qu’on ait manipuler son noyau (artificiellement ou non) par ajout ou diminution du nombre de ses protons ou neutrons. Ça arrive donc dans… n’importe quel type de réaction nucléaire.

      Je ne crois pas trop au réacteur nucléaire comme source d’énergie primaire pour faire voler sur la surface terrestre. En revanche, dans l’espace, pourquoi pas. Mais couplé à un truc du style MHD, ça pourrait avoir du sens. D’abord dans la navale pour créer une rupture technologique (les navires plafonnent à 40 nœuds aujourd’hui… On devrait pouvoir tripler cette vitesse (sur et sous l’eau !)), ce qui ferait qu’un unique GAN pourrait intervenir partout sur la planète beaucoup plus rapidement.

      À terme, je pense que la MHD ou l’équivalent permettrait d’avoir un GAN… sans AN. C’est-à-dire volant. Pour le coup, on pourrait avoir des vitesses bien plus élevées… Mais bon, on en est encore loin.

      Quoique…

      • farragut dit :

        Vous avez raison, la transmutation est bien le changement d’un élément chimique en un autre par création ou suppression d’un proton. Ce qui peut se faire de façon explosive ou radiative (éjection de particules ou de rayonnement beta), ou de façon « froide » sans émission de protons ou de neutrons.
        C’est dans ce sens que le sigle LENR (pour Low Energy) est utilisé, et cela aussi bien pour la « fusion » (création d’un élément plus lourd) que « fission » (création d’un élément plus léger).
        Mais comme mentionné, cela suppose un changement de point de vue dans la vision actuelle des particules, en considérant le neutron comme un proton avec un électron orbitant très près de lui, pas comme dans un atome d’hydrogène.
        Certains scientifiques pensent que la mécanique quantique permet ce genre de dynamique, et que la capture d’un électron par un proton, à l’intérieur même du noyau, permet d’obtenir le résultat d’une « transmutation » -voir les articles cités de Roberto Monti pour les détails des transformations possibles-.
        L’énergie dissipée dans certaines des réactions permettrait de produire de façon moins dangereuse que les réacteurs nucléaires actuels (à base de MOX) la chaleur transformable en électricité utile aux engins mobiles et autres aéronefs.
        Reste à construire les dispositifs pour déclencher et entretenir ce type de transmutation à basse énergie et à température ambiante…
        Pour les réactions matière-antimatière, c’est une autre histoire ! 😉

        • farragut dit :

          Correction: pas « rayonnement béta » (électron, donc particule), mais « rayonnement gamma » (émission électro-magnétique). Désolé pour mon grec !

          • PK dit :

            La « fusion froide » semble loin de faire l’unanimité d’un point de vue scientifique…

            « Mais comme mentionné, cela suppose un changement de point de vue dans la vision actuelle des particules, en considérant le neutron comme un proton avec un électron orbitant très près de lui, pas comme dans un atome d’hydrogène. »

            De ce que j’en ai lu, je n’ai rien vu de tel. Elle fonctionnerait par absorption d’un électron par un proton qui deviendrait neutron et dont s’échapperait alors un neutrino. Le problème de franchissement de la barrière de potentiel de l’électron pour rejoindre le noyau semble toutefois un problème pas facilement soluble à ces énergies.

            Au final, un rayonnement est un rayonnement (il n’y a pas que le rayonnement bêta dans la vie !), donc je ne vois pas trop ce que cela change d’un point de vue danger. Si cette manip fonctionne en revanche, elle permettrait surtout de faire des réacteurs très petits (d’où l’intérêt de Toyota qui aurait financé certains travaux).

            Pour le moment, tout cela semble très hypothétique en tout cas…

    • farragut dit :

      Complément: Ci-dessous un lien vers l’article de Roberto Monti de 1993:
      http://lowenergytransmutations.org/documents/ICCF-4_MauiExperiments_in_Cold_Fusion_and_Cold_Fission.doc

    • farragut dit :

      Complément: le pdf de l’article « Neutrons, Polyneutrons, Composition of Polyneutrons: Low Energy Nuclear Reactions (LET), Alchemy, Chemistry. »
      peut être lu via ce lien:
      http://www.lowenergytransmutations.org/documents/ICCF-10%20Neutrons%20Polyneutrons,%20Composition%20of%20Polyneutrons_%20.pdf

  7. Wagdoox dit :

    Ça n’a rien d’ecolo.
    Rien qu’à voiture sur les voitures, les électriques polluent plus que les thermiques les plus récentes. Il faut inclure le processus de construction et des deconstruction des véhicules et des batteries.
    Ensuite les batteries ne sont pas une énergie verte, c’est un vecteur/stockage. Si l’énergie qui charge les batteries n’est pas renouvelable ou nucléaire, ça ne fait que déplacer le problème.

    • Guillaume dit :

      Ecolo, pas ecolo on s en fout la seul chose qui compte est de vendre et de produire.
      Le consommateur veut une voiture électrique, on lui fait une voiture électrique.

      La majorité veulent de l électrique pour le silence, l accélération, et le cout au km. L argument ecolo c est juste pour se donner bonne conscience…

      Lâchez votre combat idéologique stupide.

    • lym dit :

      Et le surpoids de l’électrique fait que le système de freinage+pneus émet plus de particules qu’un équivalent diesel moderne. Une Zoé, c’est quand même 1.5T la citadine. Et encore avec un déficit du simple au double d’autonomie pratique vs une Clio qui fera en prime le plein en 2mn.

      Puis à un moment, cet électricité on le sortira d’où?

      • Clément dit :

        On fera plus de centrales, ou des plus puissantes.

        • Félix GARCIA dit :

          Oui ! Détruisons tout le parc automobile mondial pour le remplacer !
          Détruisons des véhicules qui fonctionnent encore pour les remplacer par du neuf !
          C’est tellement écologique …
          J’arrive pas à comprendre que des choses aussi évidentes que ça ne percent pas l’imaginaire de tous …
          Mais bon, il y en a qui aime ça sans vaseline …

        • Félix GARCIA dit :

          Non.
          Il y aura ceux à pied, et ceux en jet privé, hélicoptère et limousine.
          Il faut arrêter de s’illusionner …

    • Clément dit :

      Les voiture électrique ne sont pas une solution parfaite, mais le non rejet de particule fine est de nature à considérablement améliorer notre quotidien. Moins de nuisances sonores, plus de dépôts noirs sur les murs, plus cette vieille odeur d’essence.

      • Félix GARCIA dit :

        Ouf … que des arguments de poids … me voilà convaincu …
        Désolé pour le sarcasme, mais le sujet est trop grave pour être pris à la légère …

  8. Théophraste dit :

    Le grand n’importe quoi continue de règner….

    Site de réflexion sur la science, le climat et l’énergie
    https://www.science-climat-energie.be

    Blogue de Marc le Menn qui analyse les manipulations du Pouvoir vis à vis du CO2
    https://www.bvoltaire.fr/auteur/marclemenn/

    NIPCC pour Nongovernmental IPCC (IPCC = Internalional Panel on Climate Change qui est le frère anglophone du GIEC, sauf que pour la traduction française on a ajouté Expert : Groupe d’Experts Intergouvernemental sur le Climat)
    Comme par hasard, les conclusions du NIPCC sont à l’opposé de celles du GIEC.
    http://climatechangereconsidered.org

    Site général dénonçant le mensonge du CO2 chauffant la planète, avoc force preuves à l’appui.
    https://contreveritesclimatiques.wordpress.com

    Premier site climato-réaliste, crée par un ancien directeur d’école d’ingénieur, collègue du prix Nobel Pierre Gilles de Gennes.
    http://pensee-unique.fr

    • Cx75 dit :

      L ensemble de vos sites sont des fake news

      • Ératosthène dit :

        @Cx75 :
        Êtes-vous êtes un adhérent de LREM?

        Sinon, sachez qu’il n’y a pas que le gouvernement qui prenne des libertés avec la réalité, les journaux aussi. Le résultat est que le cerveau d’une quantité astronomique de Français a été lavé, dont le votre donc.

        Je vous en prie, informez-vous et variez vos lectures.

      • Félix GARCIA dit :

        @ Cx75
        Vive Maurice STRONG ! Vive le « Crédit Carbone » ! Vive le rationnement arbitraire de l’accès aux ressources ! Vive « The Conservation Banking » des ROTHSCHILD.

        Oui, je vous taquine (au cas où vous vous poseriez la question) …
        ^^

    • Unhommequisefaitdévorerparlesmoustiques dit :

      En effet… pour rebondire faisont un petit calculs de rendement (sans même parler du cycle de vie complet, uniquement « production exploitation »), les valeurs sont indicatives.
      L’éléctricité est merveilleuse car nous avons le Nucléaire en France (jusqu’à ce que les verts ferment tout… Cependant le rendement d’une Centrale n’est pas meilleur que celui d’une voiture Thermique (à savoir ~33%, à cela nous pouvons ajouter les pertes réseau 90% ajouter le rendement du moteur éléctrique, le rendement de la batterie, le surcoût énérgétique lié au poids (une Tesla qui roulant au pétrole consommerait 9L au 100 en comparaison des 5L d’une clio Diesel).
      Ça nous fait donc un rendement merveilleux de:
      33%(prod elec)*90%(réseau)*90%(moteur)*90%(batteries)*55%(surpoid)=13%…
      Pour réduire la consommation des armées il vaudrait mieux dégraisser les véhicules non? C’est la que l’ont voit qu’un MGCS de 60T, et un SCAF lourd comme un A380(images) sont des gabegies. Petit, maniable, léger c’est la seul solution…
      Nous pourrions alors utiliser l’Hydrogène… Je vous laisse chercher les rendements d’une pile à combustible et le rendement d’extraction de l’hydrogène ont doit plafonner autours des 3% (a vérifier)… C’est ce que l’ont appel utiliser l’énergie correctement en effet…
      Réseau:
      https://www.connaissancedesenergies.org/electricite-a-combien-s-elevent-les-pertes-en-ligne-en-france-140520
      Moteur electrique:
      https://www.transitionsenergies.com/voiture-electrique-moteur-rendement/
      Centrales:
      https://schoolou.com/2020/05/23/0131-rendement-thermodynamique-reel-dune-centrale-nucleaire/
      La seul vrai solution réside dans l’àmélioration du rendement de la chaine et la réduction de consommation de l’outils. Le Diesel de Sarko était donc bien plus écolo que l’essence (en terme de volume consommé) de Ségo, et environt 3 fois plus écolo que les batteries des Verts

    • Félix GARCIA dit :

      @ Théophraste :
      Si vous lisez l’anglais, je vous suggère de faire une tour sur les liens que je cite dans l’article suivant ;
      « La Russie justifie ses activités militaires dans le Grand Nord et adresse une mise en garde à l’Otan »
      http://www.opex360.com/2021/05/17/la-russie-justifie-ses-activites-militaires-dans-le-grand-nord-et-adresse-une-mise-en-garde-a-lotan/

      Et voici un site scientifique non partisan sur le sujet :
      http://www.climate4you.com/
      Et en voilà un partisan :
      https://solargsm.com/

  9. baro dit :

    une dizaine de km , environ 40 mn…hum

    • Max dit :

      Peut être une confusion avec le temps de charge de 45 min car l’aéronef est donné pour 1 heure de vol !

  10. baro dit :

    ue dizaine de Km, environ 40 mn de vol… Hum…

  11. Félix GARCIA dit :

    A propos de n’avions :
    Plusieurs morts dans le crash d’un avion militaire dans le nord du Nigeria
    Plusieurs personnes ont été tuées dans le crash d’un avion de l’armée de l’air nigériane à l’aéroport de la ville de Kaduna, dans le nord du pays. Parmi les victimes, il y aurait le chef d’état-major de l’armée de terre nigériane.
    https://fr.sputniknews.com/afrique/202105211045635754-un-avion-militaire-secrase-dans-le-nord-du-nigeria-des-morts/

  12. ekiM dit :

    Des PC7 pour remplacer les SR20 et Grob 120 ?

  13. VinceToto dit :

    Quelqu’un a pensée aux planeurs?

    C’est beaucoup moins absurde que les biocarburants pour une aviation écologique de lutte contre le réchauffement climatique et pour le mariage LGBTQI+.

    • asvard dit :

      Et le planeur il décolle comment ? Grace à un champs antigravitationnel ?

    • Félix GARCIA dit :

      Exactement !
      Il faudrait penser à créer des colonnes d’air chaud par contre …
      Des surfaces à fort albedo construites sur les routes aériennes ?
      ^^

      Après avoir joué à « Mario Kart » petit, j’imaginais des tunnels à sens unique avec des « accélérateurs » (comme dans le jeu ^^) positionnés sur le parcours. Du coup, j’imaginais un propulsion éolienne avec des chars à voile dans des tunnels, dans un flux d’air constant (approvisionnés en énergie éolienne par ces « accélérateurs » [des trous qui compriment l’air par « effet de gorge » ou des « ventilos » ^^]).
      Qui sait, on retrouvera peut-être une utilité aux moulins à vent (d’ailleurs, les moulins à vent pourraient servir à comprimer de l’air, monter des masses en altitude [et donc utiliser le différentiel d’altitude avec des mines par exemple, ou des châteaux d’eau le long des côtes, pour ensuite faire passer de l’eau dans un tuyau dans lesquels il y aurait des hydroliennes ^^], ou encore approvisionner mécaniquement en énergie des « systèmes toupie poussoir » [ou du moins, utilisant leur mécanisme, dont je ne connais pas le nom] )?
      Mais eh … si ça se trouve, c’est pas si bête !
      xD

      Ah voui … avec de l’imagination on envisage des trucs pas croyables ! ^^

    • Félix GARCIA dit :

      PS : Ou catapulter des ailes volantes depuis les montagnes ! ^^
      Il y a aussi l’idée des montgolfières et dirigeables.

    • PK dit :

      Les parapentes aussi. Vous mettez les LGBTPQRST derrière et le pilote court comme un dératé. Plus besoin de colline pour décoller !

      Ou alors les moulins à vent. Vous mettez un Mélanchon ou un écolo d’un côté, et avec ce qu’ils brassent de conneries, les pales tournent toutes seules !

      Ça marche aussi avec certains spécialistes d’ici… Vous lancez un sujet de coopération allemande et vous lâchez NRJ d’un côté.

    • lym dit :

      Le planeur est en prime bien plus formateur niveau aérologie et pour apprendre à restituer l’énergie. Et tous passent la voltige de base.
      Le problème, c’est que la pratique est forcément saisonnière et que même à la bonne saison, le plus sûr est encore des coins de moyenne montagne bien choisis. Il faut donc une localisation dédiée.
      Mais en alternance avec du vol moteur classique sur l’autre partie de l’année, le bilan écologique (qui n’est au fond guère important ici, vu le nombre de concernés) serait sans doute meilleur que l’avion électrique qui plus encore qu’en auto est une totale régression par rapport au thermique.
      Maintenant, ça ferait moins tourner le pipotron de hauts gradés sachant voler dans le sens du vent. Attention toutefois, pour le décollage ou l’atterrissage, ce sera risquer le crash… Souhaitons que sur cette connerie en devenir, cela arrive dès le décollage.

  14. ekiM dit :

    Si les suisses achètent des Rafales, on pourrait bien remplacer :
    – les EMB-121 par 20 PC-12 NGX,
    – les G120 et SR2X par 40 PC-7 MkII.

    Pour 250 millions d’euros, ça permet de faire de l’offset et de répondre à un vrai besoin …

  15. Canot dit :

    J’ai une idée…il existe sous terre un liquide visqueux, huileux, d’aspect noiratre..qui une fois raffiné pourrait bien servir de carburant très énergétique…

  16. Félix GARCIA dit :

    Et à propos d’espace :
    A Starcruiser for Space Force: Thinking Through the Imminent Transformation of Spacepower
    https://warontherocks.com/2021/05/a-starcruiser-for-space-force-thinking-through-the-imminent-transformation-of-spacepower/

    Un article passionnant. Et qui montre bien pour les ricains sont les patrons.
    On comprend tout de suite l’intérêt pour les américains d’avoir un site de lancement au Texas dans ce cadre là.
    C’est fou de s’imaginer qu’on pourrait voir, dans quelques années, le lancement de plusieurs vaisseaux spatiaux militaires en l’espace de quelques jours.
    Là, les américains auraient vraiment ce qu’ils nomment « Full Spectrum Dominance ».
    La mise en place d’un « Système Damoclès » et de « Croiseurs Spatiaux ».
    Pourquoi « croiseurs » ? La réponse dans cet article :
    « The vast majority of U.S. strategic and military thinkers have not conceptually adapted to a battlespace that stretches across the entire Earth-Moon system and the fluid maneuvers among orbits that could occur. To operate across this vast area, we should change our working analogy from the air domain to the sustained actions that occur over the maritime environment. In naval terms, a cruiser is a “large warship built for high speed and great cruising radius, capable of not only defending its own fleet and coastlines, but also threatening those of the enemy.” A Starship-based vehicle — call it a “starcruiser” — represents a new class of space operations vehicle that would be built for sustained manned and unmanned operations in space and provide high delta-v, capable not only of defending itself and its orbital patrol area but also of credibly threatening the orbital assets and operations of the enemy. »

    Terrifiant et fascinant.

    • farragut dit :

      En 2003, JPP évoquait déjà dans la conférence de Cavaillon, en débriefant le colloque de Brighton de 2001, la visite complète du système solaire par les américains à partir de moyens issus de la rétro-ingénierie aliène :
      voir https://www.youtube.com/watch?v=-cFqkI1LFMk
      et aussi « Ovnis Et Armes Secretes Américaines – Jean-Pierre Petit – 2003 Albin Michel »
      https://www.amazon.fr/Ovnis-armes-secr%C3%A8tes-am%C3%A9ricaines-POD/dp/2226253580/ref=sr_1_3?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=3FJ63EXMECIWI&dchild=1&keywords=jean-pierre+petit+ovni&qid=1621842560&sprefix=jean-pierre+petit%2Caps%2C151&sr=8-3
      Extrait de la page 90 :
      « … Quand la source d’énergie est de l’antimatière, sa masse est au contraire négligeable par rapport à celle du vaisseau dont elle est censée assurer la propulsion. Tout cela s’est mis à bien fonctionner à la fin des années 1980. Dès le début des années 1990, vous étiez déjà à même d’expédier des sondes spatiales aux confins du système solaire. Vitesse, monsieur Black ?
      – Ça dépend de la masse des sondes. On est allé jusqu’à 100 km/s. »

      On peut supposer qu’en 2021, les choses ont pu évoluer 😉

      • Félix GARCIA dit :

        Sans oublier « Le Document SL9 » de la page 233 à 263 !
        😉

        Pour ce qui est de cette histoire (celle des croiseurs spatiaux et de la Space Force en lien avec SpaceX), je m’attends à voir tout cela couplé avec les « rapports ovnis » que les ricains sont censés sortir le mois prochain.
        Tout cela me fait penser au « Blue Beam Project ».

        D’ailleurs, si il y a vraiment des extraterrestres, je trouvais intéressante l’hypothèse de Jean-Pierre BOURRET développée ici :
        Eclairages : Les OVNI, phénomènes aérospatiaux non identifiés
        « Avec un représentant d’A3F et de Sigma2, Alain Juillet, ancien responsable en Intelligence Economique auprès du Premier Ministre, Jean-Pierre Petit, astrophysicien, ancien du CNRS, et le journaliste Jean-Claude Bourret, qui travaille sur ce sujet depuis plus de 40 ans. »
        https://www.youtube.com/watch?v=8-lSHOOHaA4

        L’idée que ceux-ci (si ils existent et qu’il ne s’agit pas d’armes secrètes humaines, ou d’aéronefs / vaisseaux secrets) viennent voir ce qu’on fait avec le nucléaire civil et militaire, surtout militaire, alertés par « des atomes à l’autre bout de l’univers », vu que « tous sont liés, intriqués ».
        Vraie ou pas, plausible ou non, c’est une jolie hypothèse, ou proposition de pensée !

  17. Raymond75 dit :

    Les ULM trois axes et les avions légers (plus puissants) sont parfait pour s’initier au pilotage. Un moteur électrique demande moins d’entretien et est plus fiable qu’un moteur thermique.

  18. Guy LeVasseur dit :

    Personnellement je coris sincèrement que le successeur unique des SR20 et des Grob 120
    sera en toute logique le Grob G120TP Turboprop récemment sélectionné par la Flygvapnet
    Suédoise.

    Le Grob G120TP est doté d’un cockpit numérique évolué de dernière génération et d’une
    capacité de voltige aérienne supérieure pour cette classe d’avions d’entrainement.

    Il est plus que probable que ces avions seront acquis dans le cadre d’un modèle d’affaire
    de location-achat identique à celui ayant amené l’acquisition des Pilatus PC-21 au sein
    de l,Armée de l’Air et de l’Espace.

  19. jojo dit :

    bon l’éléc pourquoi pas, 1h d’autonomie ok pour l’aéroclub, mais pour la formation de pilote pro ???????? De plus réduire le cursus, à force de réduire seront-ils piloter encore? une formation pointue demande du temps. au début des années 80 le stage commandos marine c’était 2 mois avec stage para inclue maintenant 3mois sans le stage para. Réflexion( après j’irai me coucher de fatigue) si le cursus des pilote diminue c’est que le pilotage devient de plus en plus facile!!!!! donc pourquoi demander des gus avec des bagages scolaire super balaise?????

  20. Muse dit :

    Les biocarburants c’est une masse énorme de nourriture qui est dégradée : INSUPPORTABLE !
    Ce qu’il faut c’est utiliser beaucoup moins d’énergie ; c’est la seule solution.
    Quant à vos chars électriques avec des bornes partout en France au cas où il y aurait une guerre, le débat a déjà eu lieu ici…
    Franchement, on tombe de plus en plus bas ; ce ne sont plus des Bisounours, ce sont des guignols !

  21. Edgar dit :

    Ces petits avions électriques remplacent le lourd poids du moteur thermique (et de sa batterie…) par le lourd poids des batteries lithium-quelque chose. Un moteur électrique ne représente qu’une fraction minime de celui d’un moteur thermique. Et, donc, ça vole. Pas mal de modèles en service. L’avenir de l’aviation légère. Pour la voltige, tout dépend de la puissance des batteries disponibles. Et les progrès sont rapides.

  22. mike63 dit :

    Si le cahier des charges est en autres choses :
    Tourner la voltige et être électrique: l Aura Intégral E pourrait être une solution à mon sens.

  23. Max dit :

    J’ai eu l’occasion de voir voler le Panthera de Pipistrel (aérodrome de Royan – Médis). Le petit bonhomme envoie du steak ! 460 000 € quand même. pour un ultra léger c’est très très cher.

    L’origine du nom de cette société slovène est cocasse : (wiki)
    Pipistrel est né en 1989 alors que la Slovénie était encore une partie de la Yougoslavie, pays où l’aviation ultralégère civile était interdite. Son premier produit est un ULM de type delta-plane motorisé, et ses pilotes ne volent qu’à la nuit tombante pour éviter de se faire prendre. Les habitants proches de l’aérodrome ont alors surnommé ces petits engins aux ailes triangulaires volant dans la pénombre les chauves-souris, (pipistrellus en latin), et c’est ainsi que le nom de la marque est né.

    Ils ont même un projet de drones.
    Nuuva V300 et le petit frère Nuuva V20 pour respectivement 300kg et 20kg de charge utile.
    https://www.youtube.com/watch?v=l-2O1_Wd06E

  24. Meiji dit :

    Ils font aussi des petits ULM électriques. Ca pourrait aussi remplacer les Rafales M sur le CDG, et contribuer a la diminution de la pollution.
    Armement ? 3 bouquets de fleurs, ça tuera toute agressivité chez nos adversaires.

    • Félix GARCIA dit :

      Un bataillon d’autogires !!!
      Bah quoi ? Cela marchait très bien dans « Warcraft 3 » ! « On atteint le mur du son ! »
      ^^

  25. Clavier dit :

    Quand je pense qu’on débutait sur bi-réacteur directement ……c’était viril quoi !

  26. Piliph dit :

    10 km en 40 mn, ça fait très exactement 15 km/h. Pour un général, ce n’est pas très grave. Pour des combattants, ça parait un peu…. lent.

  27. Félix GARCIA dit :

    Je viens de lire quelque chose de « rigolo » :
    « Si environ 35% du trafic Internet est consacré à des visionnages pornographiques, cela signifie rien de moins que l’impact de l’appétit sexuel de nos striatums sur la planète Terre est de 150 000 millions de tonnes de dioxyde carbone émises dans l’atmosphère chaque année, soit entre un cinquième et un tiers des émissions de gaz à effet de serre dues au trafic aérien », alerte le chercheur en neurosciences Sébastien BOHLER.

    Mais j’imagine que rien ne sera fait de ce côté-là :
    « On asservit plus facilement un peuple avec la pornographie qu’avec des miradors »
    Alexandre SOLJENISTYNE

    Films porno et propagande sur les chaînes de télévision palestiniennes occupées
    Les restrictions au travail de la presse laissent libre cours aux rumeurs
    le 02 avril 2002 à 00h00
    https://www.lorientlejour.com/article/371461/Films_porno_et_propagande_sur_les_chaines_de_television__palestiniennes_occupees_Les_restrictions_au_travail_de_la_presse_laissent_libre_cours_aux_rum.html
    Du coup, dur de savoir si c’est vrai, mais cela ne m’étonnerai pas que l’on puisse utiliser la pornographie comme une arme contre les populations …

    Tout comme la culpabilité aide bien les promoteurs de « la transition verte » …