Les futurs patrouilleurs outre-Mer porteront les noms de héros ultramarins de la France Libre

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

63 contributions

  1. R2D2 dit :

    « Teriieroo a teriierooiterai » bon courage pour identifier ^^’

  2. Le Suren dit :

    4 missiles mer-mer et 4 mer-air ne seraient pas de trop, on ne sait jamais.

    • Matt dit :

      C’est clair !
      Avec l’arment actuelle ils font de la chasse aux petits pirates, mais ils peuvent devenir proie sans défense face à plus gros…

    • Patatra dit :

      Il y a peut-être de la place pour un futur ANL et peut-être un affut simbad… mais ça prend de la place.
      Et sans senseurs c’est pas la panacée non plus.
      Quoiqu’il en soit, au lieu de sur armer des patrouilleurs, je verrai beaucoup plus de patrouilleurs, tant la masse est importante dans cette thématique !!

    • 3lud0 dit :

      Le 20mm et une bonne équipe de visite feront largement l’affaire pour s’occuper des chalutiers chinois qui viennent braconner .

  3. Félix GARCIA dit :

    Que des bonnes nouvelles !
    🙂
    « Teriieroo a teriierooiterai », pas facile à prononcer.

    Est-il prévu d’affecter des drones MALE sur nos territoires ultra-marins ?

  4. Czar dit :

    je ne vois pas vraiment le lien entre Eboué, le Guyanais, et la Réunion. peut-être une coquille dans l’article.

    • Machin 10 dit :

      Non c’est juste. Mais la Guyane ne reçoit pas de POM, donc, même si Eboué est Guyanais le POM Eboué sera attribué à la Réunion.

    • vrai_chasseur dit :

      @Czar
      On peut se poser la question en effet.
      En fait Félix Eboué est à la fois le nom d’un des 6 POM et le nom de la série.
      C’est plutôt cette deuxième vocation de nom de série qui est à retenir, car dans les faits aucun de ces 6 patrouilleurs ne sera basé en zone Antilles Guyane.
      (La raison pratique est que cette zone est déjà pourvue avec 3 patrouilleurs récents de type PAG : La Confiance, La Résolue, La Combattante).

  5. Dodo dit :

    # Teriieroo a teriierooiterai
    #Teri teri

    • Félix GARCIA dit :

      Un surnom qui à des chances d’être adopté vu la complexité de la prononciation.
      ^^

  6. Lou Begnat dit :

    Louable initiative. Par contre, notamment dans les temps actuels, il eût été pertinent de les doter d’un armement approprié. A moins que le canon de 20 soit considéré comme apte à la lutte anti-navire, antiaérien de longue et courte portée et anti-sous-marine. 1 300 tonnes, on devrait pouvoir faire quelque chose pour peu qu’on en ait la volonté politique. Mais peut être est-ce un message trop alarmiste ?

  7. La merguez dit :

    Un peu leger tout ca.

  8. Lassithi dit :

    C’est très bien tout ça. Bravo !
    Faudra repenser quand même les dotations ultramarines dans les trois dimensions. En effet, à ce jour on est dans le minable et ce n’est pas en cours d’amélioration.
    La Royale devrait plutôt aller dans les zones indien / sud Pacifique plutôt que d’aller en mer de Chine.
    En bref, il faut tout revoir en terme de priorité politique et geo stratégique.

  9. Frede6 dit :

    Je me rappelle que ce bon Prazuck nous racontait qu’il avait accepté de réduire la voilure pour les patrouilleurs outre-mer afin de préserver les spécifications pour les patrouilleurs métropolitain…aux dernières nouvelles les membres des cabinets rient encore de sa naïveté ;-).
    En tout cas les industriels remercient la Marine pour accepter de payer le développement du Rapidfire. BZ

  10. Jean Roucas dit :

    Le Castex ?

  11. Plusdepognon dit :

    Le programme BATISMAR a été scindé, ce qui fait qu’il faut suivre…
    https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2020/11/marine-nationale-notification-de.html

    Pour les autres patrouilleurs plus grands, les patrouilleurs océaniques, les nuages dont là :
    https://www.meretmarine.com/fr/content/patrouilleurs-oceaniques-un-programme-bien-mal-emmanche

  12. wololo dit :

    On ne peut que reconnaître l’effort de la Marine Nationale pour maintenir la cohésion en honorant nos compatriotes d’outre mer.
    Quelques liens:

    Nouvelle Calédonie
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Bénébig
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Tranape

    Tahiti
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Teriieroo_a_Teriierooiterai
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Bernardino

    Reunion
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Techer
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Félix_Éboué

    Tous compagnons de la libération, un message qui rassemble, mieux en tout cas que des noms révolutionnaires comme vendémiaire ou ventose.

    • Auguste dit :

      Pour rassembler aujourd’hui, faut du « Youssoupha » à ce qu’on nous dit.

  13. Muse dit :

    On se triture le cerveau pour des noms et on passe sur l’essentiel : l’armement.
    Pauvre France.
    repentance et novlangue teintée de moraline…
    Adieu le Canopus et l’Arcturus… pour les anciens des DOM !

  14. Thierry dit :

    j’aurais préféré les noms des défenseurs des droits de l’homme et de la démocratie plus contemporains mais c’est vrai qu’ils ne se trouvent pas au pouvoir actuellement ! (il luttent contre ce pouvoir qui fait de la récupération politique).

    Il sera toujours temps de rebaptiser !

    • Sinope dit :

      @ Thierry si vous avez une liste des droits de l’homme et une définition de la démocratie nous sommes preneurs car sinon cela va être compliqué d’identifier qui les défend.

      Donner des noms de compagnons de la libération je ne vois pas mieux comme défenseur de la république.

      • Frank dit :

        @Sinope Thierry plaisante.
        Il est simplement déçu qu’un POM nommé Taubira ne soit pas affecté à la Guyane, ou un JM Tjibaou à Nouméa.
        C’est vrai qu’un PANG nommé Mélenchon, c’a aurait aussi de la gueule…
        Il est aussi un peu ennuyé: Le baptême, d’un navire ou autre, c’est une tradition Chrétienne.
        Il est en plus inculte sur les traditions: On ne débaptise jamais un navire, cela porte malheur, c’est vérifié.

        • Thierry dit :

          superstitieuse la cocotte ?
          lorsque les bateaux sont revendu à l’étrangers ils sont toujours rebaptisés, d’ailleurs n’importe qui peut demander à l’administration de changer de nom pour diverses raisons, c’est courant.

          Taubira était trop lèche botte d’Hollande, clairement pas sur la liste, les ex en politique ont trop mauvaise presse pour s’intéresser à eux, c’est pas là qu’on trouve les bonnes graines à planter.

          • Frank dit :

            @ Thierry Vous confondez un navire avec le canot qui vous sert à promener Bobonne et la belle doche le dimanche.
            Combien de navires ayant été construits, baptisées, et fait tout leur service dans la MN jusqu’à leur désarmement, ont changé de nom?
            Les navires récupérés par la France après la 2ème GM ont été rebaptisés et renommés, et les acquéreurs étrangers de navires construits en France choisissent le nom lors de leur construction, officialisée lorsqu’ils passent sous pavillon de l’état acquéreur.
            Vladivostok et Sebastopol, Gamal Abdel Nasser pour les Mistral, Tahya Misr pour la FREMM, etc…
            Contentez-vous des cocottes en papier qui flottent.
            https://www.youtube.com/watch?v=cOoWxGHDces

        • cipal dit :

          je vais encore être censuré mais il y a aussi dans la même veine le traoré en fait toutes les icônes de notre politiquement correct !

        • arnaud dit :

          @Franck

          Bien répondu.. par ailleurs il n’est pas inculte il est juste demagogue et malhonnête.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Bien répondu.. par ailleurs il n’est pas inculte il est juste demagogue et malhonnête. » L’inculture se corrige par l’instruction! La démagogie et la malhonnêteté…………. bon courage!

  15. HMX dit :

    Alors qu’on nous explique que l’avenir est au retour de la haute intensité, voici un programme où on continue allègrement de considérer que « l’outil de combat principal de ces bateaux est leur pavillon français » (copyright Amiral Prazuck, 26 juillet 2017 devant la commission de la défense à l’Assemblée nationale…). Nous aurons donc des bâtiments de 1300 tonnes, dépourvus de tout armement crédible (ce qui est une erreur ridicule), et qui n’ont même pas été conçus pour pouvoir être armés plus sérieusement « au cas où » (ce qui est par contre une faute gravissime). On part du principe gravé dans le marbre que ces bateaux ne seront jamais confrontés à autre chose qu’à des pêcheurs ou des petits trafiquants, puisque ce sont des patrouilleurs, des navires de 2ème ligne qui opèreront outre mer. Et que si jamais quelqu’un osait tirer sur un patrouilleur, on aurait bien entendu une FREMM ou un porte avions prêt à intervenir dans le coin. Dans un cas comme dans l’autre, on se trompe.
    Ces navires avec leur pavillon et leur équipage seront justement des cibles parfaites pour du tir au pigeon, le jour où un quelconque opposant (au hasard, un groupe terroriste « sponsorisé » par une puissance hostile) voudra se venger ou faire passer un message à la France. Un drone bourré d’explosif téléguidé depuis la côte ou depuis un navire, une vedette suicide ou tout autre moyen d’action low cost seront des menaces quasiment impossibles à contrer faute de senseurs et d’armements crédibles. Risque minimal et succès garanti pour nos futurs opposants. Ces menaces ne sont pas de la science fiction, loin de là. Et je n’évoque même pas le risque d’humiliation, en cas de simple litige, lorsque nos patrouilleurs seront opposés à des patrouilleurs d’un pays tiers disposant ne serait-ce que d’un « vrai » canon, sans possibilité de réponse à des tirs de semonce ou à des manœuvres d’intimidation. Mais on pourra bien sûr toujours se plaindre à l’ONU…

    Malgré notre tardive prise de conscience de l’évolution de la situation géopolitique mondiale, nous avons fait le pari que nos patrouilleurs ne seront jamais confrontés à ces menaces émergentes au cours des 30 années de leur durée de vie probable. C’est un pari déraisonnablement risqué. La notion de « navire de 2ème ligne » n’existe plus, tout comme la notion de ligne de front dans le domaine terrestre. La ligne de front est potentiellement partout, et l’ennemi frappera justement là où on ne l’attend pas. A supposer que nous n’ayons absolument pas les moyens budgétaires pour y intégrer un malheureux 76mm (ou même récupérer les 100mm des unités fraîchement désarmées), des exocet (potentiellement récupérés eux aussi des unités désarmées…) et quelques missiles anti-aériens, il aurait a minima été prudent de prévoir dès la conception la possibilité d’intégrer ultérieurement ce type d’équipements sur nos patrouilleurs, pour en faire de dignes successeurs des P400.

    • erleg dit :

      Les POM ne sont pas conçus comme des navires de guerre mais comme des bâtiments de service public. Quant à intégrer des Exocet ou du 76 mm, vous oubliez qu’il faudrait alors installer les capteurs et systèmes de contrôle de tir correspondants : pourquoi pas, mais ça signifie une modification complète de l’architecture du navire, une augmentation de l’équipage… et un coût et des délais de construction qui n’auront plus rien à voir. En réalité, la mission de combat naval outre-mer reposera à l’avenir sur les remplaçantes des frégates légères de surveillance de la classe Floréal, les futures EPC (european patrol corvettes) de 3000 tonnes, lesquelles seront basées à demeure dans le Pacifique et l’Océan Indien, et qui seront armées en conséquence : missiles Exocet et Aster 15, canon de 76. Le programme prévoirait entre 9 et 12 exemplaires pour la Marine Nationale : on peut toujours rêver…

    • Khay dit :

      Respire un grand coup. Leur mission principale c’est de la fonction garde-côtes et police des pêches.
      Sur les patrouilleurs océaniques le sujet se pose, une paire de Simbad-RC et un missile genre ANL en surface-surface, ça pourrait être pertinent, mais faut savoir choisir ses combats, les POM sont très bien comme ils sont.

    • Sinope dit :

      Il faut demader une bonne rallonge de budget pour ça.

    • Khay dit :

      A la rigueur, râler sur le fait qu’on en commande que 6, tant en termes de budgets que de personnel, ouais, okay, ça par contre ça m’ennuie plus. Si on rajoute les PAG qui font le même taf sur leur zone, ça fait que neuf unités en tout pour les missions « maître nageur et garde pêche ».

      Pareil pour les PO, deux de plus donneraient de l’air.

      C’est absolument pas scandaleux qu’on ait des unités légères pour faire des jobs d’unités légères. A moins que votre grand plaisir dans la vie ce soit de claquer du fric pour rien. Le problème c’est qu’on manque d’unités pour couvrir géographiquement et tuiler les rôles selon les besoins.

      Caler du 76mm (qu’il faut acheter je pense pas qu’on en ait en stock) ou 100mm (quasi obsolètes), des exocets (quasi obsolètes), les radars et optiques qui vont avec, des missiles AA, c’est mignon, hein, vous montez facile a 3000tonnes pour que ce soit stable avec tout ce poids, et que ce soit pas les montagnes russes à la première vaguelette, qu’on conserve les espaces de vie modernes et confortables, l’autonomie et les aspects multi-rôles. Et vous multipliez le prix par quatre.

      Mais je suppose que vous êtes du genre à pas du tout râler quand on augmente vos impôts?

    • Mark 41 dit :

      « Un drone bourré d’explosif téléguidé depuis la côte ou depuis un navire, une vedette suicide ou tout autre moyen d’action low cost seront des menaces quasiment impossibles à contrer faute de senseurs et d’armements crédibles.  »

      On ne détruit pas un moyen d’action « low cost » avec des radars Sea Fire et des missiles Aster ou Exocet. Ton propos est réellement incohérent.

  16. B687 dit :

    Il a une belle gueule pour en faire un yacht privé

  17. Maxi dit :

    Le 40mm aurait été pas mal non ?

  18. Arnaud dit :

    Pour les noms, c’est chouette. Mais une fois dit cela, sur le fond, ces bâtiments me semblent bien légèrement armés. Surtout dans des zones qui sont de plus en plus exposées et contestées, soit par des puissances, soit par des groupes armés.

  19. Thaurac dit :

    Le « christiane taubira « va appareiller pour la Guyane 😉 joli nom 😉

  20. Tyann dit :

    Bonjour,
    je ne comprends pas cette volonté d’armer à minima (et même moins) nos navires.
    Conserver le canon télé-opéré de 20 mm ok, mais le mettre à l’arrière en auto-défense courte portée (notamment saturante) et à l’avant un canon OtoMelara76mm déjà répandu dans notre marine.
    Ce canon:
    Permet un tir à terre
    Possède une portée permettant de maintenir à distance les drones MALE armés (type Bayraktar ) qui commencent à proliférer.
    A une capacité d’évolution avec la munition Vulcano
    A un effet dissuasif par exemple contre une éventuelle Milice maritime (toute ressemblance….)

    • Thaurac dit :

      C’est un mal français! Bientôt un chalutier chinois amélioré pourra damer le pion à nos navires sous armées.

  21. Moddus dit :

    J’avoue qu’avec les tensions croissante partout sur la planète, l’armement fait vraiment léger. Pas besoin d’ajouter du super lourd, mais 2 ou 4 ANL (pas besoin d’Exocet sur un patrouilleur), et un système AA léger (SIMBAD ou SADRAL) aurai été un plus appréciable sur ces navires.

  22. Bikoro dit :

    De la poudre de Perlimpinpin! La République se particularise tout simplement : l’Outre-Mer en Outre-Mer, et l’Hexagone en Hexagone, c’est ce que je constate. L’intérêt c’est que le petit Auvergnat sache qui étaient Gaston Monnerville, Félix Eboué…et surtout ce qu’ils ont apporté à la République. De la même manière que le petit Mayorais doit savoir qui étaient Jean Jaurès, Georges Toqué…
    Là, ça fait du surplace avec des oripeaux de reconnaissance et de considération.

  23. Paul Bismuth dit :

    Les derniers temoins de cette histoire nous quittent, toute la difficulté est que leurs témoignages leur survivent.
    https://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2021/05/des-noms-de-compagnons-de-la-liberation.html

  24. Olivier dit :

    Très bien pour les noms, mais tout de même, l’armement de ces trucs me semble un peu léger. Avec un poil plus d’ambition, on aurait pu se doter d’autant de corvettes Gowind, à l’allonge pas forcément plus petite, mais à l’armement bien plus conséquent. Le pire, c’est que les corvettes Gowind, c’est nous-mêmes qui les fabriquons 🙁

  25. Ysgawin dit :

    Je suis assez d’accord avec ceux qui pensent l’armement un peu léger. Un pré-cablage pour installer un Simbad aurait été intéressant en cas d’avenir « chaud ».
    Mais ce qui me dérange aussi c’est l’absence de toute détection sous-marine à l’heure ou les traficants (narco principalement, mais pas qu’eux) commencent sérieusement à utiliser des semi-submersibles ou des petits sous-marins. Un petit truc comme le BlueWatcher pourrait bien aider à repérer ces engins, voire des plus gros en cas de dégradation de la situation. On y ajoute des tubes lance-torpilles pour Mu-90 sur le pont (ça ne prend presque pas de place) qui peuvent, en plus, faire office d’anti-navire en cas de besoin. Le tout pour un encombrement et une masse très réduits…

    • Mark 41 dit :

      Les narco-sous marins sont des Semi-submersible (il y a toujours une partie au dessus de la surface), assez facile à détecter vu du ciel. Je doute sincèrement qu’un sonar (orienté vers les profondeurs) soit capable de les détecter.

      Une suite ASM sur des patrouilleurs de service public? C’est carrément incongru, leur rôle n’est pas de faire la chasse aux sous-marins, mais d’assurer les missions de police des mers (lutte contre les trafics, police des pêches, secours…). Visiblement beaucoup de lecteurs ne comprennent rien à ce concept. Ils veulent tous des frégates…

    • Mark 41 dit :

      PS: des MU 90 qui font office d’anti-navire? Heu, tu guide comment tes torpilles vers leur cible?

  26. Anonyme dit :

    D’ailleurs, vu que ce genre de bâtiment est quasi-exclusivement destiné à des missions de police (pêche, immigration, narco-trafics…) et d’assistance (secours en haute mer, ravitaillement après catastrophe naturelle), on peut se demander s’ils ne devraient pas plutôt être attribués à la Gendarmerie Maritime (avec éventuellement une équipe des Douanes embarquées pour certaines missions). Ce serait plus cohérent!

    • Nicolas R dit :

      Exactement, et pas que ces bâtiments mais tous les patrouilleurs légers (OPV 54, PAG, POM), les bâtiments de soutien et d’assistance, les « Abeille », les remorqueurs-pousseurs, les vedettes de servitude, les sémaphores, les hélicos du SECMAR, les CROSS… qu’il faut regrouper dans une garde-côtière interministérielle.

      A mon sens la création de la « fonction gardes-côtes » n’est pas allée assez loin, c’est tout le spectre bas des missions de la MN qu’il faut revoir et arrêter l’émiettement au sein de multiples administrations et services.

  27. werf dit :

    L’armement est a minima à l’ère des missiles et peu dissuasif surtout à coté de celui de la garde côtière chinoise… mais c’est vrai pour tous les bâtiments de la Royale, on a une guerre de retard…

    • Mark 41 dit :

      Ces navires sont destinés a des missions de sauvetage et de police (police des pèches, lutte contre les trafics). Parler de missiles (? pour des missions de police?) est diablement incongru. La France n’est pas dans une lutte avec ses voisins pour s’approprier les récifs qui l’intéresse. Tout comme il n’apparait pas pertinent de comparer les marines françaises avec celle de la RPC (ou des USA).

      Par contre pour ton information, il semblerais que les OPV Anglais et Portugais actuellement en construction soient eux aussi (au vu de leurs armements très comparables a nos POM) en retard d’une guerre…

      Exocet, Simbad, MU 90(…), à lire les commentaires, tout le monde veut des frégates.

      Les gens qui disent que ces navires sont sous armés démontrent n’ont rien compris au rôle d’un navire de service public.

  28. arnaud dit :

    Encore des batiments sous armés. On se demande à quoi sert la prospective et l’anticipation…
    Les menaces s’intensifient et les adversaires se multiplient. Comment avoir un minimum de capacité avec juste un 20 mm ?