Les forces spéciales américaines envisagent une version amphibie de l’avion de transport MC-130J Commando II

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Jupiter dit :

    Quand ils vont voir la facture, les commandos vont faire une drôle de tête
    Mais après tout, pourquoi pas.
    Le C-130 est déjà le couteau suisse par excellence depuis 60 ans avec ses versions gunship, JATO, avec skis notamment

    • John dit :

      C’est les commandos américains, ils ont un budget très important, et les commandes sont en volume limité, donc c’est pas énorme.
      Et il correspond à un besoin réel. Pour les USA, il faut bien comprendre une chose, qui pousse quel projet?
      Parfois, cela peut être les politiciens pour des raisons économiques ou d’emplois, ou de « corruption » des financements de campagne en échange de vote en faveur d’industriels de la défense, ce qui est légal.
      Parfois, cela peut être les politiciens qui recadrent le rôle de certaines branches.
      Et dans ce cas, c’est bien l’USSOCOM qui pousse pour une étude, donc il y a une réelle curiosité basée sur des scénari qu’ils semblernt considérer comme probable.

  2. MAS 36 dit :

    ouf vu l’image de synthèse ça ressemble à un canard à trois pattes. Au secours Latécoère ! Les japonais disposent d’un hydravion créé comme tel dès le début , le Shinwayma US2.

    • Fifi dit :

      Tout à fait. Cette idée n’a pas beaucoup de sens. Les hydravions à flotteurs sont des cauchemars en terme de sécurité. A cette échelle, seuls les hydravions à coque sont viables. Et sur ce créneau, il y a ShinMaywa et c’est tout. Et il y aura peut-être Viking Air d’ici deux ou trois ans, s’ils arrivent vraiment à démarrer la production des CL 515. Enfin, il y a aussi Beriev, mais sauf que, euh, non…

  3. farragut dit :

    Bonne idée, peut-être que les allemands d’Airbus DS pourraient aussi demander aux espagnols de convertir les A400M en hydravions pour l’Indonésie?
    https://www.air-cosmos.com/article/lindonsie-commande-5-a400m-supplmentaires-5616
    Avec un troisième larron (Dassault Aviation a construit un MB-480 pour la Marine en 1935), ils pourraient même étendre le SCAF/NGF en version hydravion de transport avec un financement européen! 😉
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bloch_MB.480
    https://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/bloch-militaires/mb-480/
    https://www.aviafrance.com/bloch-mb-480-aviation-france-9297.htm

  4. jyb dit :

    toujours les mêmes limites pour l’hydravion : on se pose parallèle à la lame avec une hauteur de mer relativement faible…sans oublier que les vents sont rarement perpendiculaire à la mer, et c’est plutôt l’inverse ( mer du vent )
    donc il faut un sacré alignement de planète pour qu’à l’instant t et au point p, il soit « pertinent » de mettre en oeuvre un hydravion.

    • Royal Marine dit :

      Un plan d’eau calme, ce n’est pas ce qui manque au bord de la mer, ou même à l’intérieur des continents… Lagon, baie profonde, avant-port, goulet, ou lac…

      • jyb dit :

        @royal marine
        ok si votre plan d’eau calme propose 1200 mètres d’eau claire quasi en tout sens.

        • Sempre en Davant dit :

          Il y a beaucoup d’accident de « catamaran » avec les hydravions sur flotteur : eux aussi enfournent et font chapeau. Je ne suis pas parvenu a retrouver les vidéos d’AT 802 fireboss ayant cette mésaventure.

          Le Catalina monocoque doit manquer dans les opérations à grande élongation du pacifique. C’est l’image d’illustration qui est illusoire.
          Même sous un C130 c’est un monocoque qu’il faudrait attacher… et un second plan d’ailes basses pour les flotteurs de bout d’ailes et un rab de carburant.

    • felix dit :

      Là où la France à quelques chose à jouer, c’est sur la compétence en terme de voilier foiler. Je sais qu’il existe de petits hydravion équipés de foils . Les foils, en sur-élevant l’avion permettent d’échapper aux vagues.

    • Auguste dit :

      Ekranoplan?

      • jyb dit :

        @auguste
        le charme suranné de la guerre froide.
        notez que si canada et russie gardent une vraie flotte d’hydravion c’est du fait du nombre conséquent de plan d’eau intérieur de leur territoire.

  5. Paddybus dit :

    Excellent, s’ils y arrivent, on essayera avec l’A400M…

    • Raymond75 dit :

      Il y a beaucoup d’A380 stockés en excellent état …

      • Paddybus dit :

        Excellente idée…. je n’avais pas osé….!!!! ;0))
        Entre la taille des flotteurs et les gerbes d’eau au décollage…. ça voudrait donner un max…!!!

  6. Raymond75 dit :

    Un avion amphibie est capable de se poser sur mer (amerrir) et sur terre (atterrir). Sur la photo, le C130 muni de flotteurs serait plutôt un hydravion, qui ne peut se poser que sur l’eau.

    Un concept innovant serait l’avion sous marin, qui pourrait se poser sous la mer, situation idéale pour des commandos de guerriers grenouilles, qui pourraient surgir de la mer pour libérer les îles fortifiées par les Chinois. Rambo y avait pensé.

    • farragut dit :

      @Raymond75
      Le concept que vous évoquez est celui des Tic-Tac et Toupies, vus et enregistrés par l’US Navy:
      https://www.youtube.com/watch?v=aRPalDb6PW4
      Cela dit, ils n’ont pas vraiment d’ailes, et ne sont plus à proprement parler des « avions » (« Aeronef Volant Imitant le Vol de l’Oiseau Naturel »).
      Mais le concept reste à creuser quand même! 😉

    • aramis dit :

      Lecteur du « Secret de l’Espadon » piloté par Black et Mortimer?
      Paru au début des années 50 sauf erreur.

  7. Fralipolipi dit :

    J’adore l’idée.
    Maintenant, avec de tels énormes flotteurs, bonjour le surcroit considérable de trainée aéro.
    Les capacités de vitesse, d’emport et d’allonge de ce C130J vont grandement souffrir.
    .
    Peut-être que, pour une fois, les US pourraient se contenter, plus humblement/raisonnablement, d’acheter sur étagère à l’étranger ?
    … comme ce superbe hydravion US-2 japonais
    https://fr.wikipedia.org/wiki/ShinMaywa_US-2
    qui est lui parfaitement optimisé car conçu dès le départ comme hydravion (avec flotteur coque … qui permet de se dispenser des horribles flotteurs-freins aéro que l’on voit sur l’illustration du C130 de cet article).
    Le US-2 japonais peut transporter 20 pax, à des vitesse et distance très honorables par rapport au C130 (surtout si ce dernier est plombé par ses énormes flotteurs).
    Si on peut en plus y adapter une porte cargo pour mise à l’eau rapide d’un semi-rigide motorisé, cela pourrait être un choix parfait pour des actions commando amphibies ultra rapides.
    .
    Ce serait aussi un avion très intéressant pour nous, Français, qui n’avons QUE le 2nde plus grande ZEE au monde, et qui en aurions un sacré bon usage dans les 3 océans : à partir de la Réunion, pour surveillance/action autour des TAAF / du côté des Antilles, et naturellement dans le Pacifique – NC + W&F + Polynésie – où nous collectionnons les ilots et atolls distants de plusieurs centaines à milliers de kms de nos bases militaires (et nombre d’entre eux sans aucune piste avia, même pas en terre battue).

    • jyb dit :

      @fra lippo lippi
      – je ne sais pas si le sm us-2 est à la hauteur des attentes des japonais, les commandes ont été revues à la baisse et l’export est très décevant (inde ?) actuellement c’est sur ses capacités de bombardier d’eau que misent les japonais.
      (Les us ont évalué l’appareil)
      – une étude a été mené en france et en europe sur le développement de l’hydraviation en 2011. pas concluante.

      • Fralipolipi dit :

        @jyb
        … je sais que vous avez raison …
        Faut pas trop m’en vouloir pour mon enthousiasme.
        J’ai trop trainé du côté de Biscarrosse dans ma jeunesse, et je rêvais d’avions comme le Grumman J2F Duck quand j’étais gosse 😉

        • jyb dit :

          @fra
          toujours pour de gros appareils le naval warfare study de l’us-navy a réalisé une étude au début des années 2000 qui visiblement n’a pas abouti.
          Personnellement si je devais planifier des opérations commando aéro-amphibies je tablerai sur des hélico lourds comme le mil opéré par les fs russes.
          vous mettez plus de gus dans le mi-14 que dans le shin maywa us2. 30 pax dans l’hélico contre 20 dans l’avion.

    • ULYSSE dit :

      Désolé Fralipolli, la grande majorité des îles habitées de Polynésie française dispose de pistes d’aviation . Idem pour w et F . .. même pas la peine d évoquer les Antilles. Il y a beaucoup de fausses idées au sujet de l outre mer.

      • Fralipolipi dit :

        @Ulysse
        Tututut … aux Marquises, la moitié des îles sont sans aucune piste.
        Aux Tuamotu, pareils.
        On ne parlera pas de Râpa à la pointe sud des Australes.
        Mais je faisais plus encore référence à certains autres atolls ou cailloux plus isolés encore, comme les 3 atolls à l’ouest de Maupiti, où les grands atolls (sans aucune terre émergée ou presque) à l’ouest de la NC … et où les blue-boats vietnamiens adorent pêcher à loisir,
        Ou, plus stratégique encore, dans les TAAF : Bassas de India par exemple.
        .
        Au delà de ça, ce qu’il faut surtout considérer ici, c est que nombre des pistes auxquelles vous pensez sont en soupe de corail ou terre battue, et s’érodent pas mal avec le temps … jusqu’a devenir impraticables … parfois même subitement, comme à l’issue du passage d’un cyclone.
        .
        C’est là qu’un hydravion pourrait parfois sauver la mise.

    • bullnar dit :

      a force de faire fabriquer en chine, peut etre un H-sh5 ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Harbin_SH-5

  8. Bomber X dit :

    Ça va faire des super parties de ski nautique sur les prochaines plages d’assaut de la 1st air Cav.
    Quand il l’auront recrée.
    Ce qui est du domaine du possible vu que c’est la période des changements de doctrine, les meurinsse on bien troqué leurs chars lourds de cavalerie pour des bouées canard afin de pourvoir retourner barboter dans leur milieu naturel.

  9. Ératosthène dit :

    Les Étasuniens font bien car leur futur n’est pas joyeux, tout comme le notre :

    Ci-cliquable le rapport de la deutsche Bank sur le futur de la Terre :
    – En synthèse :
    https://www.terrestres.org/2021/05/17/la-fin-du-monde-vue-par-le-capital-financier/

    – En résumé avec graphiques :
    https://www.cointribune.com/analyses/institutions-entreprises/bitcoin-btc-la-deutsche-bank-anticipe-une-decennie-de-forte-inflation/?fbclid=IwAR2tPc2SnwSLURRMOMJmG_RC0Ll_STLD948aAouqwuZITnhjjWj6SsezO_I

    – Complet en anglais :
    https://upload.disroot.org/r/7MajMwrr#D+tYc0fCdHYTcJlbWceDllfKjwyPpIDtoOeggk1GvWI=

  10. tankaboum dit :

    plutôt que d’inventer n’importe quelle connerie à la minute, bombardier fabrique d’excellents hydravions … et une itération adaptée serait bien moins couteuse que cette grotesque greffe sur cet oiseau incroyable qu’est le c130

  11. Thierry dit :

    Excellent !
    j’ai toujours pensé que les hydravions avaient encore un bel avenir, quoi de mieux que de disparaitre des radars en se posant sur l’eau pour échapper à un agresseur, puis de redécoller après qu’il soit éloigné.

    Il sera également possible de se poser près d’un batiment en surface ou sous marin pour le ravitailler y compris en carburant, les hélicos ayant des capacités d’emport plus limités.

    Avec les myriades d’iles sans piste d’atterrissage dans le pacifique ou ailleurs c’est un atout certain, peut même se poser sur un lac de montagne !

    etc, les possibilités sont très nombreuses.

  12. Raymond75 dit :

    En fait, le complexe militaro-industriel US est à l’affut de la moindre source de profit : on a laissé la Chine occuper, puis fortifier toutes ces îles de la Mer de Chine sans rien faire, ce qui commence à faire polémique. Donc vite : un nouveau concept ! Un avion lourd, lent et peu maniable pour amener des commandos à proximité de ces ilots bétonnés !!!

    Il ne faut pas rire, la défense c’est sérieux et c’est ue affaire de militaires.

    • Mavrick dit :

      Sauf que c’est le SOCOM(et surement le JSOC derrière) qui demande, c’est que le besoin vient des militaires pas des indus

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Donc vite : un nouveau concept ! Un avion lourd, lent et peu maniable pour amener des commandos à proximité de ces ilots bétonnés !!! ]

      Le CANT Z-511 développé en Italie était déjà conçu comme un hydravion pour des opération commandos avec des Maiale au nombre de 4 .

  13. HMX dit :

    le concept est intéressant, mais laisse sceptique. Un C130 modifié avec deux énormes flotteurs aura des performances aérodynamiques désastreuses et des capacités d’emport moindres. Les hydravions à coque comme l’US 2 japonais ou le Beriev be-200 russe sont plus performants à ce niveau, et plus polyvalents car ils peuvent aussi se poser sur une piste en dur.

    L’intérêt majeur de l’hydravion c’est de pouvoir se poser pratiquement partout où il y a de l’eau, soit en théorie 70% de la surface de la planète. Mais ce type d’appareil est tombé en désuétude en raison des contraintes très fortes qu’il implique : corrosion, performances aérodynamiques, logistique pour charger/décharger l’appareil lorsqu’il est à flot, capacités d’emport moindre que leurs équivalents au sol, et surtout une forte dépendance à la météo : il est risqué voir impossible d’amerrir lorsque il y a trop de vagues, ce qui arrive souvent…

    Un hydravion à coque (et non à flotteurs) capable d’atterrir indifféremment sur une piste en dur ou sur l’eau semblerait donc plus polyvalent et plus adapté à ce que recherche l’USSOCOM. A noter également, même si ce n’est la priorité, qu’un tel appareil pourrait rendre bien des services dans nos TOM, particulièrement en Polynésie, ainsi qu’en métropole dans une version bombardier d’eau pour remplacer nos Canadair à bout de souffle.

  14. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Selon le colonel Kuebler, des études de faisabilité sont actuellement en cours, avec des « partenaires innovants », qu’il n’a pas jugé utile de préciser. ]

    Cantieri Riuniti dell’Adriatico ?
    Il a de faux airs de CANTZ.511 !
    https://www.youtube.com/watch?v=mxr6_M6k9t8

  15. farragut dit :

    A noter que les américains avaient expérimenté en son temps le chasseur amphibie, qui a donné lieu au prototype Convair F2Y Sea Dart:
    A lire:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Convair_XF2Y-1 et
    https://nationalinterest.org/blog/reboot/sea-dart-supersonic-seaplane-was-built-make-aircraft-carriers-rip-180769
    et les videos:
    https://www.youtube.com/watch?v=SOrj2cSDO-M
    https://www.youtube.com/watch?v=UUaF_tvpGfM
    https://www.youtube.com/watch?v=mT4CeYYWu_4 (F-0696 Sea Dart Final Report)

    Pas très satisfaisant sur le plan de la sécurité (désintégration du proto lors d’une présentation à la presse) et de la santé du pilote (à cause des vibrations, un peu comme le concept anglais des avions sans train d’atterrissage pour apponter sur porte-avions), mais l’idée était là, et la réalisation plausible…
    (Pour l’US Navy, cela résolvait le problème de la vulnérabilité de la flotte des porte-avions, avant l’arrivée des avions supersoniques embarqués, comme le F-14 pour leur protection)

    Donc rajouter des flotteurs, amovibles ou rétractables (genre airbags pour sondes martiennes), à des avions existants et déjà sur étagère peut être une idée « économique » pour récupérer des capacités d’amerrissage.
    Cela peut être utile pour des opérations commandos « suicide » (pour l’avion, pas pour les hommes!), dans la mesure où l’on peut débarquer du matériel « consommable » en grande quantité (du type « Zero Dark Thirty », avec des hélicoptères « spéciaux »).
    Les commandos pourraient revenir par d’autres moyens (récupération par ballons et filins, comme pour les espions de la Guerre Froide ou le matériel en Arctique).
    Peut-être déjà mis en pratique ? (je n’ai pas encore visionné le dernier James Bond! 😉
    Mais si les US généralisent l’idée, sûr que Airbus DS va avoir une révélation!
    https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/ariane-next-leurope-developpe-une-fusee-reutilisable-a-limage-de-spacex-62603
    Comme pour Space X, il faut un financement (et un marché) public d’une entreprise privée pour que le concept de fusée récupérable parvienne en Europe (je ne compte pas les Belges précurseurs avec Georges Remi, dit Hergé, Tintin, Milou, le Professeur Tournesol et le capitaine Haddock, sans oublier les Dupond et Dupont 😉
    https://www.tintin.com/fr/albums/on-a-marche-sur-la-lune
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_du_capitaine_Haddock
    https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/ariane-next-leurope-developpe-une-fusee-reutilisable-a-limage-de-spacex-62603
    https://www.lefigaro.fr/societes/un-dirigeable-pour-recuperer-la-future-fusee-reutilisable-europeenne-20201027

  16. Edgar dit :

    L’utilisation d’hydravions pour les opérations de commandos, d’assaut, est ancienne: l’attaque du pont hollandais stratégique de Willemsbrug, sur la Nouvelle-Meuse, à Rotterdam, le 10 mai 1940. Douze vieux hydravions Heinkel He-59 allemands se posèrent sur le fleuve, en pleine ville, et mirent à terre 90 commandos qui s’emparèrent du pont. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Pays-Bas#10_mai
    On peut penser que si les Britanniques avaient utilisé la même technique pour se saisir du pont d’Arnheim, en septembre 1944, l’opération Market-Garden eut pu connaître un plus heureux dénouement.

    • Thierry dit :

      Pas sûr, le problème à Arnhein était que les troupes au sol ne progressaient pas assez rapidement pour venir soutenir celles aéroportés qui se battaient pour ce pont, parce que situé trop loin.

      le problème n’était pas de prendre le pont mais de le garder !

      Il aurait fallu un gros renfort de para mais de toute façon il était déjà trop tard, les allemands avaient été alerté et y envoyaient tout ce qu’ils avaient en réserve car il ont compris la menace pour leur bassin industriel. La vitesse était la clé de l’opération, il aurait mieux fallu l’annuler quand l’impossibilité d’atteindre le dernier objectif s’est manifesté, mais Montgomery avait besoin d’une victoire pour le moral de ses troupes même en y laissant des plumes.

      • Edgar dit :

        @Thierry Pas sûr, en effet. Mais la 1e division de parachutistes britannique aurait eu une chance d’atteindre son objectif à temps. En observant le détail des opérations, on voit que l’unité de reconnaissance de la Hohenstaufen (P. Gräbner) franchit le pont d’Arnheim, toujours en mains allemandes, en direction de Nimègue (et de son pont stratégique), le soir du déclanchement de Market-Garden. Les para britanniques de Frost ne s’en empareront qu’après. Gräbner renforcera la défense de Nimègue, empêchant les para us de s’en emparer, avant de revenir sur ses pas pour tenter de reprendre le pont d’Arnheim. Or, le blocage décisif, pour l’avance terrestre alliée, s’est produit à Nimègue. Il faudra de gros moyens pour faire sauter ce bouchon, ce qui laissera au gros de la Hohenstaufen le temps nécessaire pour faire passer, par bac, le matériel lourd et les hommes nécessaires pour « pourrir » la zone entre Nimègue et Arnheim, faisant définitivement échouer Market-Garden. Le bataillon parachutiste de Frost a bel et bien tenu le pont d’Arnheim largement assez longtemps pour permettre à la composante terrestre de l’opération de les atteindre. Sauf que, à Nimègue… La guerre est une collection d’incertitudes (et spécialement les opérations aéroportées…), mais 12 vieux Catalina, se posant sur le Rhin inférieur aux premières heures de l’opération aéroportée, auraient pu changer la donne initiale. Le Diable est dans les détails.