Faut-il remettre en cause la deuxième section des officiers généraux? [MàJ]

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

100 contributions

  1. 에르메스 dit :

    C’est exactement ce que je reproche à ça cette fameuse « section ».
    .
    Ce sont des « ancêtres » dont l’existence n’a plu réellement de sens, un vestige du passé.
    Pragmatiquement, ils n’apporteraient rien en cas de conflit a moins que tous nos officiers d’EM soient éliminé en peu de temps ce qui reste hautement improbable…
    .
    Alors a moins de vouloir un nouveau 1940 demain, ces hommes ne sont pas « re-engageable » passé quelques années hors de l’institution…
    Comme souligné très justement, promouvoir des colons d’active seraient bien plus intéressant que de rappeler les vieux généraux.

    • Militaire dit :

      Bien que je sois d’accord sur le fond de cet article, il me semble que nous nous trompons de débat. La question fondamentale concerne bien la liberté d’expression des militaires (et des fonctionnaires aussi) dont la vocation à servir l’état n’est pas compatible avec l’expression publique de leurs états d’âme.
      Or un coin a été enfoncé sur ce sujet par le choix de LREM de présenter une capitaine d’active aux législatives de 2017. De même que la possibilité donnée aux militaires de se présenter aux municipales des communes de moins de 3500 habitants leur reconnaît le droit implicite de participer au débat public dans lesdites communes.
      Enfin, quand tous les jours depuis plus d’un an défilent sur les plateaux des médecins du service public pour critiquer les choix politiques de l’état sur la gestion COVID-19, aucune voix ne s’élève au gouvernement et dans la classe politique, y compris chez Veran (ministre et médecin), pour rappeler au droit de réserve de ces fonctionnaires (il est vrai très peu dévoués à la cause du pays, et plus soucieux de leurs intérêts de caste).
      A partir du moment où des fonctionnaires, tous corps confondus sécurité intérieure, EN, FPH…), s’expriment publiquement pour critiquer les décisions de l’état sans que ce dernier n’applique de sanction pour non respect du devoir de réserve, alors il n’y a plus de légitimité à faire une exception pour les militaires !

      • 에르메스 dit :

        Un militaire et un médecin(PH) ne sont pas comparable.
        Le devoir n’est pas le même, le statut non plus.
        Le danger d’un médecin politisé est autrement inférieur à celui d’un officier d’armes…
        .
        Je ne sais même pas comment vous pouvez penser qu’il est justifiable de comparer ces 2 corps.
        .
        Par contre oui, il y a des précédents qui se sont créé récemment qui s’ils peuvent paraître « innocent » pourrait enclencher une suite d’événements que l’on ne souhaite pas voir.
        .
        Un militaire apolitique (au moins en apparence) ce n’est pas qu’un vœux pieu pour l’apparence du militaire, c’est une nécessité de confiance pour la population.
        .
        Je suis de tout coeur avec nos hommes et femmes, mais je regarde beaucoup trop ce qu’il se passe autour ainsi que l’Histoire du monde pour avoir ne serait ce que l’envie de voir des officiers en politique…

        • Militaire dit :

          Faux vos commentaires. Les fonctionnaires qui s’expriment publiquement en politique et en restant fonctionnaires sapent la confiance qu’on peut dans le gouvernement. Il n’y a qu’à regarder la gestion de la crise COVID pour s’en rendre compte. Idem pour nos juges, nos policiers, nos professeurs sur d’autres registres….
          Par ailleurs, en regardant notre histoire récente, comment classeriez vous de Gaulle lors de son appel du 18 juin en son temps ? Séditieux-factieux ou héros ?

      • felipe dit :

        vous oubliez que les militaires qui s’engagent en politique ne le font pas en tant que militaire. vous n’avez jamais entendu la députée de la circonscription de saumur prendre la parole en tant qu’officier et revendiquer toute forme de représentativité dans la communauté militaire. pareil pour les militaires élus municipaux

        • Militaire dit :

          Felipe
          Parlait du président de Gaulle ou du général de Gaulle ?

    • twouan dit :

      Certes, il y a des limites a l exercice.
      Pour ma part, je pense qu il faut en limiter l age (les 68 ans etant pas idiot) et trouver une methode pour maintenir les competences.

    • Militaire dit :

      에르메스 Quel que soit le corps d’appartenance, police, gendarmerie, enseignement, justice, santé…un fonctionnaire qui s’exprime publiquement pour critiquer l’action du gouvernement en affichant son statut de fonctionnaire sait qu’il enfreint la règle de stricte neutralité et sape l’autorité et la confiance. Quand à l’expression publique des militaires c’est un faux problème. Dirions nous dans le contexte de 1940 que de Gaulle serait un factieux-séditieux ou un héros ? Je pense que beaucoup aujourd’hui s’ils avaient vécu en 1940 le classeraient comme factieux. Pas moi. Et vous?

  2. Clarificateur dit :

    Il y a lieu, en effet, de clarifier le sujet, car le statut  » en 2° section » a été modifié par l’article 39 de la loi n° 2010-1330 du 09 novembre 2010 portant réforme des retraites. Depuis le 1° juillet 2011, l’officier général de la 2° section bénéficie à l’âge de 67 ans d’une pension militaire de retraite en lieu et place d’une solde de réserve. C’est clair. Les généraux sont définitivement en retraite à 67 ans. Ils doivent alors faire suivre la mention de leur grade par » (ER)  » au lieu de  » (2S) ». Ils ne sont donc alors théoriquement pas plus tenus au « devoir de réserve » (qui mériterait d’ailleurs d’être mieux caractérisé) que les autres officiers. Ce que d’aucuns ont déjà rappelé, ainsi les généraux DELAWARDE, DE RICHOUFFTZ, TRINQUAND parmi d’autres.
    L’ amalgame/ambigüité 2S / ER est maintenu aussi bien par la haut commandement que par certains individus pour des raisons diverses et finalement peu avouables …

    • felipe dit :

      ce n’est pas le haut commandement qui entretient l’ambiguité, si ambiguit2 il y a? mais plutôt la méconnaissance générale sur le statut et les élucubrations des néophytes :
      1/ le principe de la 2e section découle du statut institutionnel de l’Etat de siège et du retour de la DOT, situation exceptionnelle qui donnera à l’autorité militaire des prérogatives partagées (faisons court) avec les préfets. c’est bien parce que l’état de siège (autant dire la guerre) est un extrême qu’on a créé l’état d’urgence, étape intermédiaire entre l’état de siège et la situation normale.
      2/ c’est parce que la 2S est mal connue qu’on imagine des avantages indus et qu’on n’oublie que des OGX (de moins de 67 ans, qui correspond à la limite d’activité dans la fonction publique) sont parfois missionnés (il retrouvent leur solde d’active pour la durée de la mission.
      3/ la seule ambiguité administrative repose sur le principe de non rétroactivité du droit. ce qui fait que de « vieux généraux » admis en 2S avant 2011 (cela fait quand même dix ans et explique peut-être bcp de choses) comme ceux de la première tribune se réclament encore de la 2S. je note d’ailleurs que c’est un principe général appliqué dans toutes les négociations ayant touché à la réforme de la fonction publique, je pense par exemple à france telecom ou à la SNCF, ce qui amènent différents statuts à se cotoyer
      pour ce qui est du haut commandement, il s’agit bien de disposer d’un vivier de « jeunes anciens » qui sont encore capables de servir, au moins sur le TN (ce que le billet de mr lagneau ne précise pas et caricature un peu en parlant des guerres modernes . peut-être que des états-majors de réserve auraient mieux piloté la logistique de la crise sanitaire…). enfin , on peut tout supprimer, il faudra alors faire le nettoyage dans toute la fonction publique

    • Ressourceur humain dit :

      Raté… Un général (2S) a beau voir sa solde de réserve transformée en pension de retraite à 68 ans, il reste en 2e section (sauf s’il demande à la quitter) et reste soumis au devoir de réserve. A chacun donc de mettre dans la balance le quart de place SNCF et le droit de s’exprimer…
      Quant à la mention (ER), c’est un usage du passé. La position « en retraite » n’étant plus une position statutaire depuis 2011, chacun peut accoler le qualificatif qu’il souhaite après son ancienne profession…

      • felipe dit :

        c’est ce qu’explique mr lagneau : depuis 2011,, on perd le statut 2S à partir de 67 ans. ce qui veut dire que les G2S avant 2011 ont encore le statut. et devraient donc appliquer le principe du devoir de réserve.
        avez vous entendu des généraux en 2S de moins de 67 ans ??? moi pas
        les 18 OGX de la première tribune entraient dans cette catégorie : G2S avant 2011 = des OGX de 70 ans et plus aujourd’hui, dont quelques uns engagés en politique. la confusion vient de ces gens là

    • Bamako dit :

      Exactement le truc c’est que tout ce tapage médiatique agace nos élus au plus haut point!
      Et bien sur la plupart des personnes ne savent pas de quoi elles parlent…le but est de faire taire ceux qui ne sont pas d’accord avec nos représentants!

    • Roch dit :

      Affirmatif, c’est dans le Code de la Défense :
      Article L4141-4
      Modifié par LOI n°2010-1330 du 9 novembre 2010 – art. 39
      Les dispositions de l’article L. 4121-2, du troisième alinéa de l’article L. 4123-2, de l’article L. 4123-10 et du b du 3° de l’article L. 4137-2 sont applicables à l’officier général de la deuxième section lorsqu’il n’est pas replacé en première section par le ministre de la Défense ou, pour l’officier général de la gendarmerie nationale, par le ministre de la Défense ou le ministre de l’Intérieur, pour les missions qui relèvent de leur autorité, en fonction des nécessités de l’encadrement.
      L’intéressé perçoit une solde de réserve calculée dans les conditions fixées par le code des pensions civiles et militaires de retraite jusqu’à l’âge de soixante-sept ans. À compter de cet âge, il perçoit une pension militaire.

  3. Frérot Georges dit :

    Il me semble opportun de passer à la paille de fer l’ensemble du système de rémunération des armées pour l’adapter aux contraintes de notre époque.
    Son opacité est connue, c’est une des causes des déboires des différentes refontes du logiciel de paie des trois armées.
    2021 – 1839, l’armée est immuable.
    Nous pourrions faire un benchmark de l’organisation des premières armées du monde occidental, USA, GB, … et nous interroger comparativement sur notre organisation.
    Peut-être arriverions nous à la conclusion suivante :
    – moins d’échelons de commandement,
    – moins de généraux ne commandant peut-être qu’eux même,
    – du matériel au bon niveau en quantité adéquat,
    – un entrainement plus performant pour un « éventuel » conflit de haute intensité, …
    Il y a de quoi faire.
    Pour les adeptes du petit doigt sur la couture du pantalon, je préfère ceux qui ont le courage d’être des forces d’alerte et de proposition, même si cela peut être dérangeant.
    Un adage dit : « Un homme prévenu en vaut deux », espérons ne pas avoir à l’appliquer !

    • felipe dit :

      bien sur,
      votre remarque est aussi dépassée que le constat du « caractère périmé » des OGX en général. si vous en êtes encore à considérer qu’un général de 2021 doit commander les mêmes effectifs que son ancien de 45..
      et de vous dire qu’une solde d’officier coorrespond à des responsabilités mais aussi à une rémunération, à la différence que la grille est encadrée par celle de la FP?

      ok pour changer, mais on change tout alors.
      pour ce qui est des effectifs :
      encadrement A dans les armées = 1% des effectifs militaires, encadrement A dans la FP en général = 4% des effectifss.*encadrement Adans les FT, toutes unités confondues : moins de 12% des effectifs dont à peine une centaine d’officiers généraux.
      taux d’encadrement dans les armées techniques (marine et air) ? beaucoup plus et c’est normal. pour attirer des intelligences, il faut les payer et pour les payer , il faut un indice de solde donc des galons.
      nombre d’officiers généraux dans la gendarmerie = plus 160 entre 2016 et 2019, non par copinage mais par homothétie avec la revalorisation indiciaire des commissaires de police. pas de jugement de fond mais au moins le souci de l’équité pour le même travail

      • LEONARD dit :

        La capacité de commandement dépend de plus en plus de la capacité à la connaissance et si possible à l’utilisation des outils informationnels, des techniques et méthodes, des capacités matérielles.
        A la vitesse à laquelle celles-ci évoluent, un retraité ayant passé plus de 5 ans sans pratique hors de son domaine de connaissances voit celles-ci être majoritairement obsolètes et dépassées. Constat valable autant dans le civil que dans le militaire.

        Le seul cas dans lequel ces généraux 2S seraient utiles serait celui d’une levée en masse, hypothèse seulement envisageable dans le cadre de la mise en place de milices, ce qui serait préalable ou consécutive à une guerre civile que manifestement certains 2S semblent appeler de leurs voeux.

    • Marco dit :

      @ Frérot : vos connaissances datent un peu me semble t il; la NPRM a bien pour objet de remettre à plat l ensemble des rémunérations des militaires; votre comparaison avec la GB est également dépassée : à force de coupes budgetaires et de sabotage des effectifs, l armée britannique n est plus ce qu elle était; pour la matériel un effort de renouvellement important est en cours; quant aux effectifs, il est malheureusement plus compliqué de recruter aujourd’hui les effectifs supprimés hier. Et l entrainement pour la haute intensité est à l ordre du jour mais il y a encore un long chemin devant nous. Bref, ce n est pas en enfonçant des portes ouvertes avec quelques années qu on fait preuve de courage et qu on va déranger grand monde…

  4. Dan78 dit :

    Erreur, tous les généraux nommés après 2011 sont placés automatiquement en retraite après 67 ans.

    • Red Team Leader dit :

      Non… Ils restent en 2ème section… qu’ils ne quittent que s’ils le souhaitent ou par mesure disciplinaire.

  5. Clavier dit :

    Une réforme de plus au pire moment ….Argh !
    Ce gouvernement prend des risques fous, il va mettre la France dans la rue . sans compter la perte d’activité pour la SNCF
    l’alliance de la CGT cheminots et du sabre rouillé ça peut faire très mal …
    Le courage de m’am Parly est limite de l’inconscience …..

    • BoitaR dit :

      Bien sur que la France va descendre dans la rue pour défendre la liberté d’expression d’un ramassis de Généraux suranné en devoir de reserve…
      Et bien sur que la SNCF va faire faillite de ne plus être fréquenté par les mêmes grabataires qui ne payaient pas, ou à peine leurs trajets…
      Ne vous inquiétez pas, on a tous commencé à réfléchir un jour. Ca ira mieux la prochaine fois.

  6. Roch dit :

    Bonjour
    Pour compléter vos informations, vous devriez lire cet article du code de la défense qui précise que les 2S sont admis à la retraite à l’âge de 67 ans.

    Article L4141-4

    Modifié par LOI n°2010-1330 du 9 novembre 2010 – art. 39

    Les dispositions de l’article L. 4121-2, du troisième alinéa de l’article L. 4123-2, de l’article L. 4123-10 et du b du 3° de l’article L. 4137-2 sont applicables à l’officier général de la deuxième section lorsqu’il n’est pas replacé en première section par le ministre de la Défense ou, pour l’officier général de la gendarmerie nationale, par le ministre de la Défense ou le ministre de l’Intérieur, pour les missions qui relèvent de leur autorité, en fonction des nécessités de l’encadrement.

    L’intéressé perçoit une solde de réserve calculée dans les conditions fixées par le code des pensions civiles et militaires de retraite jusqu’à l’âge de soixante-sept ans. À compter de cet âge, il perçoit une pension militaire.

  7. Buburoi dit :

    Il faut supprimer ce statut qui les maintient dans un devoir de réserve, qui ne veut plus rien dire. Ces généraux en deuxième section ne devraient pas utiliser leur titre de général, car ils n’ont aucune activité et aucun commandement. Ils ont été nommés en deuxième section, car ils étaient inaptes et incompétents ôur exercer en première section.

    • 317e section dit :

      Merci pour eux !…
      Pour votre information, on peut passer en 2e section, à la limite d’âge, après avoir exercé de nombreuses années en 1e section.

    • Opexum dit :

      Incompétent ? vous connaissez le taux de sélection d’un Général ?
      Je doute qu’ils soient arrivées aussi haut en étant incompétent, il y a trop de filtre pour ça.
      Carriériste, connecté dans les hautes sphères Parisienne peut-être, incompétent non.
      Votre commentaire n’apporte aucune réflexion.

    • Allobroge dit :

      Ils sont propriétaires de leur étoiles comme d’autres de leur grade !

  8. Raymond75 dit :

    Il y a en France le mythe du fonctionnaire, toutes activités et grades confondus, qui restent potentiellement au service de la nation toute sa vie. C’est ce qui se veut entre autre justifier que la retraite des fonctionnaires corresponde à ces six derniers mois de salaires (hors primes), et non calculée comme dans le privé sur des décennies de travail.

    Aucun fonctionnaire ne travaille au delà de sa retraite, et dans les faits beaucoup d’entre eux sont dans un placard pendant les dernières années d’activité.

    • Le Breton dit :

      Il y a en France le mythe du grand travailleur français du privé qui fait vivre la France alors alors que des français « du privé » qui sont en vacances toute l’année au travail c’est une réalité que j’ai connu (par par moi mais je l’ai vu).
      Raymond, vous débloquez par moment.

      • Raymond75 dit :

        Dans le privé, quand on estime que tu n’es pas rentable, on te fout dehors ! Les jeunes, les seniors, les non adaptés : 6 000 000 de chômeurs. Combien chez les fonctionnaires ? Et pourquoi recrute t’on davantage de contractuels que de fonctionnaires ? Le statut de la fonction publique est un scandale : soit on aligne le privé sur les fonctionnaires, soit on aligne les fonctionnaires sur le privé.

      • Franz dit :

        Et pour ma part je connais des fonctionnaires (territoriaux) qui viennent au boulot le week-end ; ils n’ont rien à y gagner mais ils ont une « certaine idée » du service public.

        • Vinz dit :

          Bien sûr ; il y aussi des poissons volants, mais ce n’est pas la majorité des poissons.

      • gabdarras dit :

        Salut Le Breton, j’ai exercé des responsabilités dans le secteur public comme dans le secteur privé.
        Et je me permets d’établir un constat personnel: le travailleur du secteur public passe moins de temps à travailler: soit en vacances, soit en grève, soit en pause.
        Il n’a pas de marge de manœuvre, car il doit justifier tous ses actes à sa hiérarchie, ce qui le le démotive. De plus, il ne peut pas être licencié, alors pourquoi en faire plus? Celui qui a une promotion, c’est celui dont on veut se débarrasser… je l’ai vu tant de fois! Alors que celui qui bosse bien n’a droit à rien (smic + 5% pour un cat. C, pas de primes).
        Une réforme totale est nécessaire: moins d’effectifs, moins de vacances, de meilleurs salaires, plus de responsabilités individuels et une évaluation régulière aboutissant à une sanction positive (primes) ou négative (radiation).
        Je n’ai pas l’impression de tenir un discours de droite en écrivant ces mots, il s’agit de sens commun.

    • gabdarras dit :

      Salut Raymond, je ne connais pas la situation de chaque retraité de la fonction publique en France.
      Je suppose à tort ou à raison que ce n’est pas le cas de tous les métiers, mais je peux témoigner qu’ à plus de 70 ans, mes parents, oncles et tantes ayant exercé de hautes responsabilités pour le compte de l’Etat continuent à intervenir régulièrement tant en France qu’à l’étranger où leurs compétences sont reconnues. Ces compétences, ainsi que leur réseaux relationnels étant irremplaçables, il serait malvenu de se priver d’une telle force, qui permet aux secteurs publics et privés de profiter de leur expérience.

  9. Arnaud dit :

    Ce débat est un faux débat. En effet, on parle de la 2eme section des officiers généraux, mais tout militaire qui quitte l’Institution reste mobilisable encore plusieurs années (5 ans de mémoire). Par ailleurs, la NPRM a supprimé certes plein de « primes desuetes », sauf que le pouvoir d’achat des militaires (et plus généralement des fonctionnaires, et même des Français) n’a pas augmenté et a même diminué avec le passage à l’euros (seuls l’Allemagne et les Pays Bas ont connu une augmentation globale du pouvoir d’achat). Supprimer la 2S, supprimer les préfets, supprimer l’ENA,… a mon sens en priorité il y a d’autres suppressions à proposer plus urgentes : suppression des fichés S en liberté, suppression des points de ventes de drogues, suppression des multirecidivistes, suppressions des fraudeurs aux aides sociales (18 à 42 milliards d’euros par an… soit 40% à 110% du budget des armées), suppressions des taxes et impôts inutiles, suppressions des comités théodules sans AUCUN intérêt… Une fois qu’on aura supprimé tout ça, alors, en effet on pourra s’intéresser à certains avantages des militaires

    • Loufi dit :

      Combien coûtent ces avantages inutiles ?

      • twouan dit :

        A mon avis, tout le monde aimerai supprimer les points de revente de drogue.
        Il y a des chances que ca ne soit pas simple.
        /me preferes une paye simple mais bonne a une collection d avantage. Ces avantages (et le prive n en manque pas) sont en general de fausses bonnes idees.

  10. ron7 dit :

    L’actu autour des Généraux 2S en ce moment, c’est porteur : Et, on reprend un document de la cour des comptes de 2013 !
    8 ans après ou presque, allez on y retourne ! La document avait-il été égaré, ou oublié ! Là, je ne sais pas !!
    Et, on relate l’histoire des 174 primes « dénoncées » en 2013… Primes qui sont toujours d’actualité en 2021

    « Putain, 8 ans » : Les Guignols sur Canal avec Chirac comme marionnette, aurait pu le dire !!

    La gestion des « petits papiers » en France : Il y a comme un défaut !!
    Le problème en France, c’est qu’on ajoute des textes aux textes déjà existants pour tout et n’importe quoi !
    De la bonne gestion ?? Non !!
    La gestion du « truc », n’est pas mauvaise ! Non, elle est inexistante, et ça que dire, ça interpelle !
    Faut-il mettre des militaires dans la « boucle » ? Puisqu’on parle de militaires, si on raisonne un peu, ils ont des compétences, un parcours, s’en priver pour corriger ce qui doit l’être n’est-ce pas quelque part déraisonnable !
    Là, je ne le crois pas !

    La technocratie française, c’est… toujours plus de textes, quand on a une actu un peu compliquée (terrorisme ou autre sujet brûlant), on sort un texte !
    Dans le même temps, il y a peut être un texte (ou loi) qui existe mais, on s’en fiche ! Systématiquement, on rajoute un texte, alors qu’on a parfois (souvent) un texte existant qui existe mais qu’on ne sait pas lire !
    Parce que que, un texte, ça s’interprète !!
    Résultat, on arrive à des situations ubuesques : On agrandit les surfaces, on pousse les murs pour mettre de plus en plus d’armoires pour stocker les textes du moments, qui vont s’ajouter aux textes déjà existants !

    Revenons à nos moutons : Dans l’exposé plus haut, on parle de 174 primes en vigueur au sein du ministère des Armées ! On imagine la partie immergé de l’iceberg de notre technocratie, et ce dans tout les domaines !
    Et, on arrive au final à des piles de documents qui n’ont jamais été révisés et/ou triés à un moment ou à un autre !

    On a déjà des textes en magasin, mais comme on n’a jamais fait le minimum pour gérer le truc, on se retrouve avec des montagnes de documents divers jamais actualisés !

    On peut regarder le livre « Rendez-nous la France » d’Isabelle Saporta ! On force le trait parfois, mais notre technocratie n’est pas sans reproche si on compare à ce qui se fait outre-Rhin, ou outre-Manche !
    … Extrait !
    https://www.thinkerview.com/isabelle-saporta-les-sangsues-de-la-republique/

    • twouan dit :

      Oui, au dela des 174 primes, on ne sait plus faire sans un texte de 20 pages.
      Quand je pense que macron incarnait la simplification :-).
      Il est completement passe a cote.

    • felipe dit :

      oui 174 primes dans les armées parce que toutes les primes sont normées. est-ce la même chose dans le reste de la FP notamment à Bercy ?

  11. Muse dit :

    Là aussi nous sommes dans le commèrage de base, l’inutile blabla, les portes ouvertes enfoncées par de glorieux guerriers…
    Je fais partie de ceux qui touchent une prime de moins de 2€ par mois et dire qu’il faut la supprimer revient à cacher que nombre des représentants du peuple français cumulent avantages, avantages discrétionnels, primes, indemnités non imposables et j’en passe et des meilleures… quand ils ne sont tout simplement pas pris en charge à 100% par la société alors qu’ils touchent des émoluments de l’europe de plusieurs milliers d’euros par mois MAIS que les règles fiscales ne prennent pas en compte comme étant des revenus…
    *Pitoyable.

    • twouan dit :

      Pourquoi ne pas la mettre de base dans le revenu?
      La prime, elle coute 2e plus les frais de gestion. Au final c est peut etre 2e pour toi (et je ne conteste pas) et 10e pour le budget. (Complexite logicielle, commission d attribution, revue…)

  12. charly10 dit :

    On peut effectivement se demander à quoi sert cette 2 S aujourd’hui, ou l’évolution des technologies et doctrines d’emploi évoluent en permanence. Passé une limite d’âge on est en position de retraite. Si certains veulent ou peuvent être employés à certaines operation on peut s’aligner sur des contrats ESR comme ceux de la réserve active.
    Ce statut n’est plus qu’un artefac utilisé jusque dans les années 2000 pour élever au grade de généraux dit « quart de place » certains colonels en fin de parcours.
    Une étude IFRAP existe dont on peut reproduire ici la conclusion
    « La position statutaire de la « 2ème section » pouvait trouver sa justification dans le rappel au service actif des officiers généraux et des personnels militaires de rang assimilé pour de longues durées. Or, le volume des personnels concernés diminue : environ 90 personnels dans les années 2000 et moins de 40 dans les années 2010 ; et la très grande majorité des personnels d’entre eux effectuent des vacations8 ouvrant droit à des indemnités9 se cumulant avec la solde de réserve. En revanche, est beaucoup plus rare le cas du remplacement d’un officier général de « 2ème section » ou d’un personnel militaire de rang assimilé dans la position statutaire de la « 1ère section » qui se traduit par l’arrêt du versement de la solde de réserve et l’octroi d’une solde d’active dont les éléments peuvent permettre de réévaluer la solde réserve en fonction des durées de service actif et de l’échelon indiciaire de traitement.
    Les éléments présentés supra mettent en évidence la nécessité d’aligner le régime de la solde de réserve des officiers généraux de « 2ème section » et des personnels militaires de rang assimilé sur celui des pensions de retraite du régime général – ce qui devrait d’ailleurs permettre au ministère des armées d’engranger des économies en matière de coûts de fonctionnement de la solde de réserve.
    Par conséquent, il convient de mettre fin progressivement au régime de la solde de réserve des officiers généraux de « 2ème section » et des personnels militaires de rang assimilé en accordant aux personnels concernés par leur fin de service actif une pension de retraite payée par les trésoreries générales de la direction générale des finances publiques. »
    https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/la-solde-de-reserve-des-officiers-generaux-de-la-2eme-section-un-regime

  13. Poer dit :

    «  »Et même si, demain, une levée en masse s’avère nécessaire, «  » ha ha et ont va les équiper avec quel matériel ? Et qui va se levé ? pour défendre quoi/ qui ?

    • PK dit :

      Une production en masse peut prendre un an dans le format actuel… Si on n’est pas rétamé pendant ce temps-là, vous aurez formé combien d’officiers supérieurs et généraux au bout d’un an pour commander ce tout nouveau matériel ?

      Un officier supérieur ou général, sauf génie précoce genre Alexandre le Grand ou Leclerc (beaucoup moins précoce cependant), c’est au bas mot 20 ans de formation… Penser qu’on peut faire l’impasse d’une réserve de ce type est se condamner ipso facto en cas de conflit.

      Alors, oui, aujourd’hui, l’armée donne l’impression d’être surdotée en officiers supérieurs et généraux, mais c’est juste normal : elle prépare la catastrophe. Et tant mieux si elle ne vient pas.

      Ce n’est pas quand la Bellum est arrivée qu’il faut la para bellum.

      D’ailleurs, plutôt que critiquer la masse de ces officiers, il faudrait plutôt critiquer les civils qui tiennent les ficelles de la production industrielle militaire (ou non) du pays : en combien de temps serait-on capable d’entrer en conflit de haute-intensité de ce côté-là…

  14. Jackez Le Navenec dit :

    Il ne faut pas croire que ce statut de 2S soit une vache à lait. Les émoluments sont les mêmes qu’à la retraite. Le tarif 1/4 de place SNCF est il vraiment utilisé ? Ceux qui ne respectent pas le devoir de réserve son une minorité. Nombreux oeuvrent pour les armées dans la discrétion, l’anonymat et de manière désintéressée. Et tout ceci est terminé à 67 ans comme dit plus haut. Alors je pense que d’autres pas de portes sont à balayer.

  15. Auguste dit :

    Si l’Armée, qu’un Général a connue ne sera pas celle qu’il trouvera,elle aura peut-être besoin de ses compétences,sinon en 1ére,au moins en 2ème ou 3éme ligne.??.Je pense au chirurgien en retraite,ayant le grade de Général,qui a repris du service au Mali.(reportage LCP).Attention à ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.
    PS: J’ai remarqué le bonnet à têtes de mort du chirurgien.Un geste de solidarité au Légionnaire à la bandana au même motif qui a fait tant de remous?.Ou simplement un « j’vous emmerde » des plus classiques?

  16. ScopeWizard dit :

    Hmm !

    Tout ceci m’ évoque irrésistiblement un truc qui s’ est produit lors de l’ arrivée au pouvoir de la Gauche et de Mitterrand à partir de mai 1981 avec ses quatre ministres communistes qui faisaient si peur à l’ Amérique de Reagan ; il fallait alors entendre ce qui se chantait dans les cours des casernes de nombre de régiments paras…………

    En conséquence , s’ est rapidement produit une sorte de « cassage » en règle des régiments parachutistes histoire que tout ce beau monde entre dans le rang tandis que les craintes initiales suscitées par un Mitterrand Socialiste et de ses mousquetaires communistes allaient pourtant s’ amenuisant , d’ autant qu’ avec un Charles Hernu à la Défense les militaires se sentaient de plus en plus en confiance .

    Bref……..

    En attendant , ça se confirme , le pouvoir en place tient par dessus tout à ce qu’ aucune tête ne dépasse .

    Mme Parly , qui doit facilement tourner à 55.000 Euros mensuels , est donc loin d’ être si attentive que d’ aucuns l’ imaginent , mais est bel et bien le bon petit soldat décidé à servir ( ce qui entre-nous n’ a rien d’ anormal ou de scandaleux ) celui qui est « je suis votre chef ! » quitte à raconter n’ importe quoi et à passer pour une ignorante .

    En aparté , j’ écoutais l’ autre jour la miss Laurence Saillet qui à mon avis n’ est qu’ une énième girouette que l’ opportunisme n’ effraie point et qui fantasme sur la « carrière » d’ une Roselyne Bachelot , commenter pour la je ne sais combientième fois cette affaire de la première tribune………….

    Évidemment , plutôt que se contenter d’ une lecture stricto sensu et de se renseigner un minimum sur ce qui en cas de crise grave pourrait être demandé par le pouvoir Exécutif à ses armées , ne serait-ce qu’ histoire de ne pas risquer passer pour une conne ou pour celle qui choisit opposer les uns aux autres , elle a fait comme tous ceux qui partisans du moindre effort préfèrent se simplifier l’ existence tout en y allant d’ une interprétation comme de bien entendu présentée comme « vérité révélée » .

    Elle a ainsi affirmé qu’ il y avait dans le contenu de cette première lettre ouverte rien moins un appel au soulèvement .

    Or , affirmer quelque chose qui n’ est en réalité qu’ une interprétation d’ ordre purement subjectif , équivaut à mentir , à tenir des propos trompeurs ; et ça , c’ était quand-même porte-parole des Républicains et à mon avis loin d’ être l’ aboutissement de ses ambitions politiques……………..

    Essayer de lire entre les lignes histoire de décrypter , c’ est une chose et ça se respecte , affirmer que le résultat de la manœuvre ne peut être que LA vérité en est une tout-autre et se respecte beaucoup moins .

    Où voyez-vous le moindre appel au soulèvement , la moindre menace d’ un passage à l’ acte s’ affranchissant de toute hiérarchie gouvernementale dans ce qui suit ?

    « Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant, au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. »

    Plutôt qu’ imaginer des conneries tels des faits que l’ on tordrait de façon à ce qu’ ils entrent dans un cadre idéologique afin de servir la cause , contentez-vous de ce qui est écrit sachant que pour ceux qui savent et qui donc comprennent le sens exact de ce dont il est question , il ne saurait y avoir la moindre espèce d’ ambiguïté dans les propos tenus .

    Navré , mais à moins d’ être con à bouffer du bois ou de ne rien entraver à la chose militaire , il n’ y a rien de litigieux ; tout est au contraire très clair , l’ essentiel étant résumé .

    Mais évidemment , si vous parlez sans savoir en vous fiant à vos imaginations ou à ce qu’ en pense René le Routier ou encore aux impressions du dernier commentateur à la con qui en réalité n’ en sait pas plus que vous mais suit sa doxa idéologique , là c’ est sûr que vous n’ avez pas fini de sortir tout et n’ importe quoi .

    • Robert dit :

      Scope,
      Je vous sens chafouin contre les institutions républicaines.
      Encore un peu et vous risquez de vous laisser aller à des mots qui dépassent votre pensée.
      Détendez vous et écoutez l’écossais fou chantant. Parfois il faut savoir lâcher prise pour ne pas tomber avec l’armoire.
      https://www.youtube.com/watch?v=8I58oeTvgNU

      • ScopeWizard dit :

        @Robert

        Non , pas contre les institutions proprement dites , plutôt en opposition de ce que l' »on » en fait et pourquoi .

        Je vous le résume ; pour moi , de nos jours en France , au moins 50% de ceux qui nous représentent ou nous gouvernent sont des profiteurs opportunistes aussi déconnectés de la réalité du quotidien de leurs sujets que n’ ayant rien à foutre du pays qu’ ils sont censés servir ; ils sont « nés coiffés » , la place est bonne , leur égo satisfait , l’ idéologie défendue , le réseau auquel ils appartiennent suffisamment solide sur ses appuis et ses lobbies , c’ est bon ça leur suffit ils peuvent dérouler leur savant baratin .

        Merci du lien ! Oui , je le connais ! 🙂

        Cela étant , je n’ ai pas eu de retour de la dernière fois par rapport au groupe dont je vous propose un nouveau lien…………
        https://www.youtube.com/watch?v=bl1TLzWI9Tc

        • Robert dit :

          Merci. Pas désagréable, mais pas mon genre. Rien que le synthé dès l’intro, je déconnecte.
          Même dans la musique traditionnelle irlandaise ou écossaise, je ne supporte pas l’introduction d’instruments électroniques.
          Mais il y a aussi ce que le revival folk anglais cette fois a pu produire.
          Une reprise d’un chant du dimanche de Gaudete dans le rite traditionnel et un morceau populaire écossais.
          Il parait que la musique adoucit les moeurs. Moi je dirais que ça dépend laquelle.
          https://www.youtube.com/watch?v=EDc2FD-vy8M
          https://www.youtube.com/watch?v=VHNOeTYq5FE

          • ScopeWizard dit :

            @Robert

            C’ est à dire que ce qu’ il faut bien comprendre , c’ est que ce type de musique POPULAIRE ( oui , parce qu’ elle existait bien avant cela ) a surtout été produite -du moins au début- par des artistes aux moyens très modestes ; par conséquent , le synthé n’ avait rien de « luxueux » , en gros c’ était l’ instrument du pauvre mais qui permettait d’ accéder à une réelle créativité tout en n’ exigeant pas de connaissances musicales approfondies ou de faire appel à tout un panel de musiciens .
            Un outil de création des plus pratique surtout dès lors qu’il a pu être de plus en plus miniaturisé et bien sûr perfectionné au point de proposer une palette de sons très diverse et très étendue pouvant facilement se combiner et ainsi centupler les possibilités créatives .

            Certes , nombre de ses adeptes étaient des passionnés , notamment de toute cette musique « avant-gardiste » venue d’ Allemagne de l’ Ouest à partir du milieu des années 1970 .
            Cependant , cette musique demeurait « confidentielle » , n’ intéressant qu’ un public restreint mais déjà fasciné par cet univers sonore mêlant bruits de machines , sons numériques et expérimentaux , dissonances , chants gothiques , etc…….

            Les précurseurs les plus renommés étant des groupes Ouest-Allemands tels que Tangerine Dream , Can , Neu , D.A.F , et bien-sûr Kraftwerk qui à lui seul va énormément contribuer à populariser la musique synthétique via divers succès « commerciaux » tels Autobahn ou Radio Activity .

            Sauf que Kraftwerk va surtout « bricoler » et mettre au point ses propres instruments/machines………..

            C’ est l’ Anglais David Bowie toujours à la recherche de nouveauté et précédant souvent les modes qui , avec sa fameuse trilogie Berlinoise à savoir Low ( 1977 ) , Heroes ( 1977 ) , Lodger ( 1979 ) va beaucoup s’ inspirer de tout ce courant Allemand et grâce au tube « Heroes » réussir à toucher un public bien plus large tout en annonçant ce que seront les sonorités numériques des années 1980 .
            C’ est à dire celles qui vont tellement caractériser le post-Punk , soit la New Wave et principalement la New Wave Anglaise dont tout un courant « Cold Wave » fait de musique froide et répétitive à base de sons numériques .

            Raison pour laquelle , bien que je ne sois pas « fana » de musique électronique , je comprends quel a été la force de son impact ainsi que celui du synthétiseur qui très vite va tellement séduire nombre de musiciens Rock et autre .

            Personnellement , je ne peux m’ empêcher d’ avoir un grand respect pour tous ces groupes Anglais qui avec peu sont finalement parvenus à faire beaucoup ; l’ influence de certains étant énorme tout en ayant réussi à constituer en moins d’ une décennie un vaste répertoire fait de tubes comme d’ albums aussi honorable que remarquable et qui restera .

            Certains de ces groupes sont également capables de proposer de vraies et chaleureuses prestations scéniques aussi intimistes que spectaculaires qui sont de réelles expériences .

            Mais ce n’ est pas votre truc , je comprends cela et le respecte .

            Merci des liens ! 🙂

            Si la musique adoucit les mœurs ?
            Oui , tout dépend de quelle musique il s’ agit mais aussi d’ un état d’ esprit .
            Par exemple , perso , plus jeune , je n’ avais aucune difficulté à m’ étirer ou m’ assouplir pendant plus d’ une heure en écoutant du Hard ou du Heavy Metal .
            Aujourd’ hui , je privilégie quelque chose de plus « planant » mais tout en étant rythmé autrement je m’ endors , demain peut-être me faudra t-il le silence le plus total……….

            Je vous dis , pour moi c’ est avant-tout une question d’ état d’ esprit .

            A+ et prenez grand-soin de vous . 🙂

    • Françoise dit :

      @ScopeWizard : « Mme Parly , qui doit facilement tourner à 55.000 Euros mensuels »
      C’est très bien d’écrire, mais c’est encore mieux de bien écrire.

      « Le salaire d’un ministre est fixé à 10 136 euros bruts par mois. Le montant de ce salaire comprend à la fois une indemnité de base de 7 873 euros à laquelle s’ajoutent une indemnité de fonction de 2 027 euros et une indemnité de résidence de 236 euros. »
      https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/41698-salaire-des-ministres-combien-gagnent-ils

      PS : Ce sont les Allemands qui utilisent le point entre trois chiffres. Les Français utilisent l’espace (et les Étasuniens la virgule)

    • waterBoy dit :

      Vous dites n’importe quoi dès la première phrase, sur le salaire de la ministre. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/05/20/20002-20170520ARTFIG00016-ministres-secretaires-d-etat-conseillers-combien-gagne-le-gouvernement.php

      Alors pourquoi devrait-on lire le reste qui est certainement à l’avenant?

      • ScopeWizard dit :

        @Françoise @waterBoy

        Eh bien , vous vous renseignerez ; il est sûr que si vous vous en tenez à l’ officielle rémunération gouvernementale volontiers rendue publique , jamais vous n’ en saurez davantage .

        En gros , il y a ça et puis il y a tout le reste…………

        Tenez , juste un exemple parmi tant d’ autres , l’ un des députés LREM dont je ne dévoilerai pas l’ identité tourne à près au double des chiffres que vous avancez .
        J’ ai bien précisé « député » , ni Ministre , ni Secrétaire d’ État donc imaginez ce qu’ il peut en être les concernant……..

        Après inutile de s’ affoler pour autant et de faire des bonds partout tels des enfants en proie aux affres de l’ intolérance face à quelque frustration , ça n’ a rien d’ extravagant , compte tenu du statut ce sont des rémunérations normales .

        Par contre , j’ insiste ; il y a ce qui est rendu public et claironné a l’ envi , et puis il y a le reste et c’ est ce « reste » qui peut parfois « surprendre » ……..

  17. Mica X dit :

    Au delà des coûts éventuels qu’apportent ces vénérables sapins de Noël en valeur ajoutée à nos forces armées ?
    On fait tout de même un peu armée mexicaine non ?
    Des sous of pas trop âgés de 2d S seraient peut être plus utiles si cela existe ?
    Buenos Dias

  18. arnaud dit :

    Encore un débat pour détourner l’attention. Il y a d’autres réformes plus urgentes y compris pour faire des économies….. statut et avantages des élus, fraude sociale et allocations…,
    Et qui rapporteront des milliards

  19. Lagaffe dit :

    L’une des raisons de la défaite de 1940 est l’âge canonique de nos généraux en activité ou rappelés (et je ne parle même pas de Pétain) dont une bonne partie sucraient les fraises et étaient déjà dépassés question techniques et doctrines en 1914. L’intérêt de la 2S est effectivement discutable, on ferait mieux de se constituer une armée de réserviste régulièrement entrainée qu’une armée de généraux grabataires.

    • Arnaud dit :

      La raison principale de la défaite de 1940 est avant la paralysie des politiques et leur aveuglement depuis la conférence de Munich de 1938. Le tout associé à une population qui, saignée par 14-18, n’a jamais été prête à combattre. L’armée a connu des défaillances, mais elle a ensuite pris souvent le parti de la résistance, alors que la quasi majorité des députés avaient voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

      • Lagaffe dit :

        Je ne critique pas les soldats qui, dans leur très grande majorité, se sont battus comme ils pouvaient avec des moyens insuffisants et inadaptés, y compris en rejoignant ensuite de Gaulle ou la résistance. Je critique le sommet de la hiérarchie, qui avait largement une guerre de retard, voire plus. On peut compter sur les doigts de la main les officiers généraux aptes et compétents.

      • Mon général dit :

        N’importe quoi…

    • Vinz dit :

      « L’une des raisons de la défaite de 1940 est l’âge canonique de nos généraux  »

      Précisez-nous cet âge canonique ; quel âge exactement ?

  20. Militaire dit :

    Bien que je sois d’accord sur le fond de cet article, il me semble que nous nous trompons de débat. La question fondamentale concerne bien la liberté d’expression des militaires (et des fonctionnaires aussi) dont la vocation à servir l’état n’est pas compatible avec l’expression publique de leurs états d’âme.
    Or un coin a été enfoncé sur ce sujet par le choix de LREM de présenter une capitaine d’active aux législatives de 2017. De même que la possibilité donnée aux militaires de se présenter aux municipales des communes de moins de 3500 habitants leur reconnaît le droit implicite de participer au débat public dans lesdites communes.
    Enfin, quand tous les jours depuis plus d’un an défilent sur les plateaux des médecins du service public pour critiquer les choix politiques de l’état sur la gestion COVID-19, aucune voix ne s’élève au gouvernement et dans la classe politique, y compris chez Veran (ministre et médecin), pour rappeler au droit de réserve de ces fonctionnaires (il est vrai très peu dévoués à la cause du pays, et plus soucieux de leurs intérêts de caste).
    A partir du moment où des fonctionnaires, tous corps confondus sécurité intérieure, EN, FPH…), s’expriment publiquement pour critiquer les décisions de l’état sans que ce dernier n’applique de sanction pour non respect du devoir de réserve, alors il n’y a plus de légitimité à faire une exception pour les militaires !

  21. Marc Mora dit :

    Pour en revenir au pseudo  » devoir de réserve  »

    L’article L4121-2 du code de la défense, repris dans le Statut Général des Militaires, fixe le droit à l’expression des militaires par cette phrase <> Dans son 2° alinéa, ce même article précise aussi que seules les informations dont les militaires ont connaissance dans l’exercice de leurs fonctions doivent faire l’objet d’une discrétion absolue. Nous sommes là dans le domaine de la confidentialité et de la protection du secret concernent la Défense Nationale qui s’impose à tout soldat, ce qui est normal, les militaires ne pouvant être relevés de cette obligation que par le Ministre de la Défense.
    En conséquence et donc en dehors des renseignements de types opérationnels, stratégiques ou tactiques d’intérêt purement militaire et contrairement à ce que veut faire croire le milieu politique, rien dans les textes de Lois et en ce qui concerne la liberté d’expression impose aux militaires un mutisme absolu.
    En effet, par une interprétation abusive, la phrase restrictive <> est comprise comme si le mot  »service » désignait toute la période d’activité, de l’entrée au service actif jusqu’à la fin du contrat ou la mise en retraire, ce qui semble abusif. D’ailleurs la position ‘’en service’’ n’existe pas dans les positions statutaires du militaire. Le statut cite les positions administratives suivantes : L’activité – La retraite – La disponibilité – Le détachement – Le hors cadre – La non activité. En aucun cas donc, la notion de  »En service » est une position statutaire. Par conséquent, ne pouvant être assimilée à une situation permanente ou de longue durée du militaire, la mention « « en service’’ n’est qu’une situation temporaire de courte durée, matérialisée lorsque le militaire et sous les armes, sous l’uniforme, en mission ou à l’intérieur d’une enceinte, d’un bâtiment de la marine ou d’un aéronef.
    Pour ce qui est de la mention <> Il est important de remarquer que l’expression formelle  »devoir de réserve » ne figure dans aucun texte régissant les droits et devoirs des militaires. Il n’existe donc pas à proprement parler, de « devoir de réserve ». Le mention  » et avec la réserve » inscrite dans l’article L4121-2, exige seulement des militaires qu’ils ’expriment leurs opinions avec mesure et sans termes outranciers (pas d’injure, pas de diffamation, pas de grossièreté, pas d’appel à la désobéissance, pas d’appel à la violence etc…) En résumé, si le législateur avait voulu faire vraiment de l’armée la ‘’grande muette’’ comme depuis des lustres on veut le faire croire aux citoyens, il aurait élaboré un article L4121-2 du code de la défense sans aucune équivoque ni ambiguïté et l’aurait rédigé comme ci après <> Rédigé comme cela la Loi aurait eu au moins le mérite de la clarté. Donc, en l’état des textes actuels, des militaires peuvent parfaitement attirer l’attention du pouvoir exécutif sur une situation dangereuse pour l’avenir du pays, sans que d’aucuns se mettent à y voir l’annonce d’un putsch, d’un pronunciamiento par des séditieux, des factieux ou autres noms d’oiseaux tous aussi aimables. Enfin, ce serait bien la première fois dans l’histoire de l’humanité que l’intention de faire un coup de force militaire serait annoncée, avant sa réalisation, par une tribune publique avec en plus les noms et grades des instigateurs de ce coup d’Etat. Seuls les naïfs ou les gens de mauvaise foi peuvent croire à ces divagations.

  22. Democit dit :

    Très intéressant article qui permet de cacher sous le tapis le problème de fond du de l’éclatement de la France, de l’insécurité et de la conquête islamiste. Il est vrai que faire de la stratégie, c’est difficile, même pour un bloc qui se vante de s’occuper de stratégie

  23. Sun Tzu dit :

    Comme on ne peut pas attaquer les Généraux sur le fond, on les attaques sur la forme et sur le montant de leurs soldes et de leurs avantages. Ils ont seulement rédigé une tribune pour parler du niveau d’insécurité qui grandit en France et du risque de guerre civile, ce qui est connu de tous sauf des politiciens qui vivent dans leurs microcosmes et qui ne veulent pas voir la réalité en face !
    Le problème est identique aux États-Unis où une lettre ouverte, écrite le 15 mai, par 317 Généraux et Amiraux parle de l’état de santé de Biden et du risque que cela représente pour la sécurité militaire et nucléaire du pays :
    https://flagofficers4america.com/opening-statement#393e50a9-590e-4cf3-a356-84bf2eec4e5b

  24. petitjean dit :

    Et tout le monde tombe dans le piège
    Ou l’art de détourner l’attention pour se concentrer sur des peccadilles !
    Deux choses :
    1-quand une classe politique, certes légale (mais est-elle légitime ?) a pour projet de « déconstruire » la Nation, l’armée doit-elle se taire ? L’armée protège-t-elle un régime ou la Nation et son peuple ? Les arguties, les contorsions, sur le « devoir de réserve » sont pitoyables. Elle n’ont pas lieu d’être quand le pays coule. Et il coule ! Chiffres à l’appui que le contraire soit démontré !

    2-si on cherche de l’argent c’est ailleurs qu’il faut chercher. il y a des dizaines de milliards à économiser chaque année et à redistribuer vers les secteurs vitaux, régaliens. Du personnel politique irresponsable émarge à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. La France compte plus de 600 000 élus. Fraude fiscale, fraude sociale, immigration, subventions, gaspillage en tout genre. Nous pourrions facilement économiser et réorienter plus de 100 milliards par an.

    Rappelons encore que la France est le pays au monde le plus imposé.

    Ne nous égarons pas dans le comptage des clopinettes. C’est un faux débat destiné à nous écarter de l’essentiel

  25. Jm dit :

    Comme je l’ai écrit dans un article précédant, si on veut conserver une compétence durant un certain temps « au cas où », on devrait mettre la 2S pendant 5 ans à tous les militaires.
    A l’issue des 5 ans, Finex pour tous, sauf ceux qui se réengage en active.

    • Pierre dit :

      Ça s’appelle la réserve opérationnelle de 2è niveau (RO2) qui est une obligation de disponibilité (en cas de rappel ) à laquelle est soumis tout militaire, quel que soit son grade à la fin de son service.
      Il y a même des exercices de rappel qui ont été organisés ces dernières années…
      Bref, la 2S avec sa limite d’âge est cohérente avec le régime général appliqué à tout militaire.

  26. revnonausujai dit :

    Les rangs des généraux placés en 2S avant juillet 2011 s’éclaircissent naturellement au fur et à mesure que le temps passe. Faux simulacre problème qu’il parait urgent de laisser régler par le nature.

  27. marchand dit :

    Oui, il faut supprimer en partie la deuxième section. Tous les généraux devraient être mis en retraite comme les hauts fonctionnaires à 68 ans sauf erreur. Soyons clair, dans une armée professionnelle où tout va vite et notamment la technologie, croyez-vous que l’on va rappeler des généraux de plus de 70 ans.
    Qui plus est avec cette tribune, ils n’ont pas été à la hauteur de leur engagements.

    • Celtibère dit :

      De Gaulle non plus en 1940…

      • Robert dit :

        Il faut lui reconnaître qu’il a eu un moment d’hésitation. Il a attendu un bon moment sur l’aérodrome d’ou un avion affrété par un diplomate américain devait l’emmener en Angleterre, si jamais le maréchal Pétain l’avait appelé à un poste de secrétaire d’état.
        Comme quoi un choix peut parfois tenir à peu de choses.

  28. Vincent dit :

    ils s’attaquent aux privilèges de nos généraux 2S, j’espère que le prochain sujet sera les privilèges de nos gouvernants….. parce que, eux, ils nous en bouffent de l’argent…. et certains pour à peine six mois de fonction.

  29. Cédric dit :

    Le soleil commence à taper, cassons le thermomètre!

  30. Robert dit :

    « La république gouverne mal mais se défend bien.  » Charles Maurras
    La république a jouée à se faire peur alors qu’elle est un régime de guerre civile entre français depuis sa création.
    Elle a eu peur d’être contestée par l’armée dont elle a confisquée l’autorité pour défendre non pas la France mais son idéologie.
    Elle cherche à se venger alors même que les propos tenus par ces militaires renvoyaient à une attente d’autorité de sa part et pas au rejet de son autorité. Bien sûr, Guignol et Tartuffe, les Laurel et Hardy de la pensée de gauche ont joués les outragés, mais ils croient si peu à leur mensonge qu’ils jouent mal la comédie.
    Et maintenant, elle parle de supprimer quelques avantages aux généraux qui pourraient être tentés de s’affranchir de la servilité.
    Mauvaise copine, va!

  31. Kascapointe dit :

    Le principe de base, s’il existe des besoins à satisfaire en terme de généraux rappelables en période de crise, serait de commencer par aligner les effectifs de la deuxième section avec le nombre de postes à pourvoir plus un volant de quelques pour cents pour faire face aux inévitables défaillances. Le vivier ainsi constitué devrait être régénéré en continu avec de nouveaux entrants, tout en garantissant une durée minimale de 3 ans dans le poste pour des questions de continuité et d’efficacité du service. Enfin, le choix des heureux appelés à servir plus longtemps la nation devrait évidemment reposer sur l’adéquation entre le poste à tenir et leur expérience antérieure.
    Mais évidemment, ceci est un voeu pieux, l’usage étant devenu desormais d’assurer une égalité de rang entre interlocuteurs, quand il ne s’agit pas de remplacer quelque chose qui fonctionnait par quelque chose qui ne fonctionne pas, sous couvert de moderniser. ..

  32. Sempre en Davant dit :

    Il est tellement facile de trouver les affres des généraux sur OPEX que personne n’y a songé? Pourtant le fascicule OGX de 2019 vaut son pesant de pdf.

    Un peu de sérieux. Après le « je suis votre chef » contre ce pauvre de Villiers qui n’a jamais dit le contraire et se contentait d’obéir a la Loi en ne mentant pas aux godillots ou a la représentation nationale nous avons les frappes préventives sur les généraux rétifs au SNU.

    En haut lieux on craint qu’après le général Boulanger, un général Pâtissier fomente une bataille de la chocolatine! Heureusement que c’est pas un Brac de Gitanous ce serait un carnage.

    Je ne suis pas parvenu a remettre la main sur le livre de Morillon. Alors de mémoire : « le problème est que la hiérarchie fonctionne sur un système de cooptation et qu’on ne coopte pas ce qui vous dépasse. Ceux qui étaient meilleurs que moi ont été écarté il y a bien longtemps »… ou à-peu-près.

    Soyons sérieux. Même Lecointre appelait a écrire, a réfléchir, à ouvrir sa gueule pour autre chose… Il est très drôle de voir mentionner le rythme de production de procédures de micro-management-documentaire-de_la mini-bataille.
    La 2S c’est un réservoir pour exhumer un « nom » et un « grand chef » pour renverser le cours des événements et gagner la bataille. Pas pour la micro-manager sous W17.

    Un seul exemple vient à l’esprit :Weygand! Or personne ici n’a jamais du le lire, ni le mémorial de Foch, ni grandeur et misère d’une victoire de Clemenceau ni autre chose qu’une citation à la mode ou un wiki à la va vite.

    Rions un peu. La tribune des généraux était écrite par un capitaine. Ceux qui ont accédés aux étoiles ont passé aussi peu de temps que possible au contact de la plèbe conscrite qui fait rien qu’a vous ruiner une carrière. Et ils ont placé autant d’échelons que possible entre eux et les sacageurs. Pourtant nous en sommes a un tel point qu’il n’est plus possible de feindre.

    Vos 1/4 de place roulent en BM car si leur Colonel avait une 504 avec chauffeur, ils eurent une 305, sans quand les professeurs certifiés débutants du collège de mourmelon-les-flots avaient une 307cc ou une 406 coupé.

    Il est regrettable que de Villiers n’est pas quitté l’habit sur les champs pour rentrer à pied dans les restes de sont uniforme de naissance. Parfois, il est ardu de savoir s’il convient d’être mufle ou goujat…
    Alors, il faut être cavalier!

  33. Boss dit :

    Un privilège inutile a vite supprimer , nous verrons alors si le devoir de reserve est respecté…

  34. Celtibère dit :

    En cas de guerre, ce ne sont pas des généraux dont aurait besoin, il y a longtemps que ces derniers ne chargent plus à la tête de leurs divisions, mais de combattants. Aussi, je trouve pertinent de supprimer cette deuxième section. On pourrait porter la limite d’âge des colonels et officiers généraux à 65 ans, limite qui semble raisonnable en matière de capacités physiques et intellectuelles moyennes de cette classe d’âge. Et, au-delà, c’est la retraite avec pension, comme tous les autres militaires, avec en prime le droit d’expression de tout un chacun.

  35. Allobroge dit :

    Notons également que les politiques ont une peur bleue d’un nouveau 18 Brumaire, aussi, jouent ils en permanence sur l’horizon étoilé des colonels. Ces derniers font donc le dos ronds en les attendant. Quant aux généraux c’est pareil dès que deux ils espèrent en avoir trois, quatre ou cinq. Pour les septièmes ils ont abandonné l’idée. Bref les traineurs de sabres si les politiques en ont besoin (n’est ce pas Hollande qui disait avoir vécu le plus beau jour de sa vie au Mali…pour les résultats que l’on sait ), ils s’en méfient au plus haut point, leur formation intellectuelle n’étant pas celle de l’ENA !

  36. vrai_chasseur dit :

    La 2S renvoie à une question plus large qui est l’utilisation des compétences ‘en réserve’ des corps de l’état, et des réserves des armées en particulier. C’est un réservoir de savoir-faire senior qu’il serait plus utile d’exploiter au service d’une stratégie de développement de la France, que d’éteindre.
    On peut évoquer plusieurs pistes de travail pour essayer d’exploiter utilement ces savoir-faire (ça n’engage que moi) :

    – A l’international, renforcer l’influence et le ‘soft power’ de la France. Plus concrètement, il existe (par exemple) une structure gérée par le Quai d’Orsay avec des ressources du Ministère des Armées, la DCSD. Elle gère les continuum diplomatie-défense et sécurité-développement de la politique internationale de la France ( cf http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/securite-desarmement-et-non-proliferation/nos-alliances-et-cooperations/la-cooperation-de-securite-et-de-defense/la-direction-de-la-cooperation-de-securite-et-de-defense/ ).
    Cette structure gagnerait à être renforcée par certains profils de la 2S (et par d’autres ressources de réserve).

    – sur le territoire national, l’Administration française est conçue pour gérer le pays de façon hiérarchique et pyramidale. Tout va bien (si on peut dire…) quand il s’agit d’exécuter des tâches courantes. Pour caricaturer, les circulaires tombent d’en haut et les fonctionnaires subalternes exécutent. Mais dès que survient une crise, l’administration est de facto mal préparée à les gérer et a organiser une réponse efficace et coordonnée, parce qu’elle est souvent transverse (ce que les militaires, ou même le secteur privé, appellent depuis longtemps ‘monter des Task Force’). Il s’agit là non pas de monter des structures permanentes (vieux réflexe pavlovien des ministères) mais des structures de mission, par nature temporaires, chargées d’organiser la réponse avec des ressources dédiées.
    La pandémie est un révélateur : il eût été sans doute plus simple et plus efficace de confier à un état-major de campagne l’organisation des vaccinations et autres sujets logistiques, plutôt que de laisser un ministère de la Santé, qui n’a aucune compétence organisationnelle ou logistique parce que ce n’est pas son métier, patauger comme il l’a fait.

    • Sempre en Davant dit :

      « l’Administration française est conçue pour gérer le pays de façon hiérarchique et pyramidale » ça hélas, c’était avant.

      Depuis non seulement il y a eu la décentralisation, puis la syndicalisation, puis la communautisation, puis l’agglotisation, puis,…, et le covid l’a démontré terriblement: l’Agencisation qui est le plus burlesque des empilements ou rien n’est fonctionnel.

      Il y a une démonstration suffocante de Douste-Blasy sur la démolition des plans de « pandémies » par les agences. Il me semble que c’était sur CNews. C’était inouï!

  37. Mat49 dit :

    « Et même si, demain, une levée en masse s’avère nécessaire, il serait alors sans doute préférable de faire monter en grade des colonels plutôt que de rappeler des généraux n’ayant plus exercé de responsabilités depuis dix ou vingt ans. »

    Effectivement la 2S ne se justifie plus. Mais une levée en masse? Avec quels cadres? Avec quels matériels? Avec quels stocks logistiques?

  38. Militaire du Nord dit :

    qu’elle est la différence entre une pension militaire de retraite est une solde de réserve ?

  39. Thierry dit :

    La réserve, que ce soit des généraux ou des Benalla n’a laissé que des mauvais souvenirs d’abus de pouvoir en tout genre et il faut tout y supprimer d’un bloc sans état d’âme car ça ne vaut rien du tout, on ne peut pas compter dessus, et c’est vrai depuis sa création. C’est du déchet militaire.

    Juste avant le début de la première guerre mondiale le colonel Pétain à 58 ans enseignait à l’école de guerre la supériorité que confère la puissance du feu, alors que la doctrine de l’école était tout au contraire la théorie officielle de l’offensive à outrance. déjà sur le banc de touche Il n’était pas loin de sortir définitivement du terrain.

    sans aucune expérience de la guerre, pas même le moindre séjour dans les colonies contre les rebelles il a passé toute sa carrière en caserne en métropole dans l’infanterie. Mais le colonel Pétain est un courtisant auprès des politiques en plus d’être un homme qui accumule les aventures auprès des femmes, dont sans doute les femmes de plus haute personnalités que lui, ce qui lui vaudra le commandement d’une brigade de 6000 hommes au début de la guerre, pour se retrouver un an plus tard avec une armée de 15 divisions !!! une carrière Benallesque pour l’époque ! Et la suite on la connaît :

    https://www.historia.fr/p%C3%A9tain-limposteur-de-verdun

    C’est précisément ce type de généraux qui beuglent aujourd’hui, en mal de poste auréolé de prestige mais sans aucune compétence pour l’occuper autre que la démagogie et le mensonge.

    Donc on le voit ici, promouvoir des colonels pour remplacer des généraux ne vaut que si les colonels en question valent mieux que les généraux avec un profil et des pensées plus utile à la nation que l’ambition personnelle ou l’avidité matérielle, et encore moins la radicalisation politique d’extrême droite, ça ne peut se faire qu’au cas par cas selon la réalité des compétences. C’est comme un capitaine de bateau qui a passé toute sa carrière à terre et à qui on donne du jour au lendemain le commandement du plus grand navire !!!

    • Mat49 dit :

      @ Ah ma biquette!! Ton oeil d’expert qui a vu le mot réserve, qui en ignore tout mais qui se dit tient je lis que les auteur d’une tribune qui ne veulent pas que la France disparaisse sont vaguement là de dans donc je critique.

      Comme ils ont des relants de tétard de bénitier c’est encore mieux!

      Bravo la référence à Pétain totalement hors sujet et juste là pour brouiller les pistes! Avec des conneries comme toi seul sait les faires. Pétain entre 1914 et 1916 fait une belle guerre, c’est tout. Je ne l’aurais pas gracié mais je lui reconnaît au moins ça.

      Avec cerise sur la gateau contre sens total sur la proportion des colonels typique du troll qui a lu l’article en diagonal!

      Encore encore!! c’est du grand art!

      • Thierry dit :

        Et revoilà le commité de blanchiment du dévoiement nationaliste avec ses grigris, injonctions, dévotion et cérémonie de désenvoutement à coup de haine national et fer rouge à croix gammé pour marquer ses bestiaux.

        faire une belle guerre en 1914-18 ???? faut oser dire cela car de mémoire de combattant la der des ders fut la pire des pires! réduit à se trainer dans des tranchés boueuses et pleine d’eau au milieu des morceaux de cadavres et sous les explosions continue des obus, tout assaut finissant immanquablement empêtré dans les barbelées adverse arrosé par les mitrailleuses. Les puces et les rats pour seul compagnon la nuit, même en remontant à l’antiquité on ne retrouve pas pareil horreur. Pétain tout comme les généraux de l’époque n’ont jamais mis les pieds dans les tranchées en première ligne, seul Clémenceau a revêtu ses bottes pour y faire un petit tour mais pas sous la mitraille !

        https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000001044/clemenceau-effectue-visites-et-tournees-d-inspection-pres-du-front-muet.html

        Pétain s’est contenté de la tournée des cuisines roulante avec tous ses officiers, remise de décoration et paternalisme dégoulinant mais loin à l’arrière, bien à abris du moindre coup de fusil. S’il en est un qui n’a jamais risqué sa vie c’est bien lui, un comble alors qu’il en a fait fusiller plus d’un au cours des grandes protestations.

      • Mat49 dit :

        @ Ma biquette bravo un sommet de ridicule!

        Vouloir fusiller Pétain pour la collaboration oh mon dieu quelle preuve de nationalisme!

        Pétain qui remonte le morale de l’armée après l’échec de l’offensive Nivel, qui stabilise la situation à Verdun non c’est nul vraiment!

        Et évidement que les généraux n’allaient pas toujours dans la zone de danger même si certains sont morts.

    • revnonausujai dit :

      Le colonel Pétain »sur le banc de touche » et en même temps courtisan bénéficiant de faveurs !

      Au cas où vous l’ignoreriez, en face, il y avait l’armée allemande, depuis 1870 dans ses casernes et à part une poignée d’hommes sans le « moindre séjour aux colonies » et en dehors de l’expérience microscopique des « 55 jours de Pékin » sans expérience du combat. Il a fallu 4 ans et une alliance mondiale pour la battre !

      Vous devriez reprendre la pêche aux moules; à QI égal, vous devriez avoir des échanges instructifs!

    • Pierre dit :

      Comparer la réserve citoyenne, la réserve de spécialité et la réserve opérationnelle, il fallait oser…

      Puis reconnaître que la doctrine du colonel Pétain à l’EdG était la bonne envers et contre tous pour essayer de le discréditer par la suite en le traitant d’incompétent…

      A vouloir réécrire l’histoire vous en dites n’importe quoi.

      • Thierry dit :

        La doctrine militaire de Pétain n’était pas la bonne, il n’a d’ailleurs rien inventé, juste repris les conclusions de la défaite de la guerre de 1870 dû à une artillerie allemande supérieur en nombre et en puissance de feu (2046 canons allemands contre 966 canons français)

        https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=1570

        mais en 1914 ce désavantage n’existe plus grâce au fameux canon de 75 modèle 1897 à tir rapide et avec caisson emportant beaucoup de munitions.

        De fait la théorie de Pétain sur la puissance de feu est déjà périmé depuis longtemps en 1914, puisqu’il y a déjà eu une action correctrice et ce n’est pas là dessus que va se jouer la guerre, mais bien sur le mouvement pour tenter de percer les lignes de l’adversaire. Et Cela se produira avec l’apparition des chars appuyé par les avions à la fin de la guerre.

        Du début à la fin de sa carrière Pétain s’est trompé dans ses choix avec une constance d’une régularité stupéfiante, ce qui en faisait un imbécile facile à manipuler, et là le politique y a vu son intérêt à fabriquer une glorieuse baudruche qui ne leur ferait pas de l’ombre, sauf que le gaffeur par ses mauvais choix a tout foutu par terre au point de n’avoir plus qu’à ramasser le pouvoir moribond pour se soumettre à un nouveau maitre : l’envahisseur de 1940.

        • Mat49 dit :

          L’expert qui juge une doctrine de 1914 fondée sur l’armément de 1914 par rapport à 1918. 1918 où Pétain justement mène des offensives avec des chars.

          Une vrai experte ma biquette vraiment!

    • SGT(H)Moralés dit :

      la réserve citoyenne a amené une facheuse confusion avec la réserve , quant à la2S ne nous trompons pas de combat ,je n’ai jamais entendu des salariés d’EDF attaquer le statut trés avantageux des retraités de leur maison.Faut-il voir là l’expression d’une jalousie catégorielle,car si on stigmatise la 2S,on ouvre la porte à toute les contestations des retraites militaires,est ce le moment?

  40. eric dit :

    ah??? opex360.com est en fait affilié à la lrem???
    ils sont partout les cupides….quand la gamelle est bonne…

  41. Militaire dit :

    에르메스
    Quel que soit le corps d’appartenance, police, gendarmerie, enseignement, justice, santé…un fonctionnaire qui s’exprime publiquement pour critiquer l’action du gouvernement en affichant son statut de fonctionnaire sait qu’il enfreint la règle de stricte neutralité et sape l’autorité et la confiance.
    Quand à l’expression publique des militaires c’est un faux problème. Dirions nous dans le contexte de 1940 que de Gaulle serait un factieux-séditieux ou un héros ? Je pense que beaucoup aujourd’hui s’ils avaient vécu en 1940 le classeraient comme factieux. Pas moi. Et vous?

  42. steph dit :

    Si la position statutaire 2s à pour but de pouvoir disposer d’Ogx rappelable et employable, autant la supprimer.
    Ce n’est pas le peu d’avantage dont ils disposent et on ferai l’économie d’un débat sur le fameux devoir de réserve.
    En parlant de la réserve que font donc tout ces Ogx en RO1, pseudo employé en état-major.

  43. Expression libre dit :

    Supprimons la 2s retraite à 65 ans pour nos OGX et ils retrouveront leur liberté d’expression. Mais en fin de compte, cette 2s a toujours arrangé nos gouvernants qui peuvent ainsi brider la critique sous couvert du devoir de réserve. Mais au delà de ce petit problème de statut pour nos OGX, il s’agirait plutôt de réduire le gras dans nos armées, non?