Accusant Bakou d’avoir violé sa frontière, l’Arménie se tourne vers l’Organisation du Traité de sécurité collective

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. souricière dit :

    La Russie ne fera pas la guerre à l’Azerbaïdjan pour des morceaux de terrains arméniens.
    L’objectif russe est de garder sa base et son influence pas de défendre l’intégrité territoriale de son allié en faisant la guerre à son voisin (qui est aussi celui de la Russie) soutenu par la Turquie et qui pourrait mettre le feu dans le « monde musulman » russe du Caucase.
    L’OTSC est un instrument politico-militaire créer par les russes et pour les russes afin d’empêcher d’anciennes républiques de l’union soviétique de s’éloigner de la sphère d’influence russe. Utile pour faire avancer ses troupes au-delà de ses frontières (sous couvert du maintien de la paix), mais emmerdant quand il faut passer aux actes pour un autre pays. Moscou montrera alors les « limites » de son soutien en allant, comme en Syrie, dialoguer avec ceux d’en face pour partager l’Arménie sans que cette dernière ait son mot à dire.
    Bakou peut avancer ses pions, il lui suffit de garantir aux russes la préservation de leur influence et de leur base sur un bout de l’Arménie.
    L’Azerbaïdjan sans être un monstre militaire pour Moscou, demeure l’allié des turcs que Moscou se doit de choyer dans son ambition de vouloir la sortir de l’Otan et pour préserver un semblant de paix en Syrie. Ce pays musulman, bordant le Daghestan peut être une étincelle communautaire pouvant faire déborder le conflit dans les frontières russes, surtout avec un soutient comme la Turquie qui n’hésite pas à payer et envoyer des islamistes combattre ici ou là.

    • NBgn dit :

      J’adhère à votre propos. L’Arménie est encore sous le choc de la guerre de l’automne. Traumatisme d’une ampleur considérable, les Arméniens sont profondément démoralisés. Les Azéris ont tout intérêt à pousser autant qu’ils le peuvent.

      Néanmoins si Bakou tente d’ouvrir une jonction terrestre avec le Nakhitchevan ça serait découper en deux l’Arménie, la Russie se devrait de réagir. Attendons et voyons.

    • Lagaffe dit :

      Bakou est un bien plus gros client de l’armement russe que l’Arménie. Effectivement Poutine ne peut pas laisser l’Azerbaïdjan se rapprocher des turcs, quitte à sacrifier un morceau de l’Arménie.

    • Axl dit :

      – Bof, le CSTO n’est pas juste un instrument pro-russie, c’est un peu comme le pacte de Shanghai, la coopération n’est pas encore assez approfondie donc jusqu’à présent ça porte surtout sur la sécurisation des frontières, le contre terrorisme et la contrebande, le cas d’assistance collective envers un membre militairement envahi n’a pas encore eu lieu.

      – Pourquoi la Turquie et l’islam? OK, il y avait les jihadistes du PdR Turque lors du conflit du NKR, le conservateur Erdogan, et de l’autre côté mercenaires int’l de la diaspora Arménienne de l’Occident au Moyen-Orient, France comprise et même fascites des zouaves paris/néo-nazi et politiquement actifs chez nous, faut pas oublier que l’Azerbaijan est séculaire et héberge le Mossad/bases aériennes israeliennes pour ses OP en Iran, le soutien Turque a eu plus de poids diplomatique que militaire.

      – Le vrai problème est que les membres du CSTO n’ont pas justement l’expérience de coopération de l’OTAN(faut se rappeler des candidats à l’UE qui, préalable à leur adhésion, ont montré leur « fidélité » sur les théâtres des Balkans au Moyent-Orient). Rien qu’à voir le conflit territorial Tajik/Kyrgyz(tous deux membres du CSTO) du mois dernier, on voit bien que l’alliance militaire n’est pas au point. De plus, le SEC général actuel du CSTO est Biélorusse, pays plus proche économiquement de l’Azerbaijan.

      – L’incursion est un non-problème, un cessez-le-feu ça peut être un simple un arrêt temporaire ou durable des hostilités, or, ici, pour éviter l’anéantissement de la capitale séparatiste de Stepanakert, au moment ou les FS azéries ont pris Susa/Shushi(près du corridor de Lachin et position ultra-stratégique sur Stepanakert) début nov 20, le PM Arménien à signé un accord triparti(AM/AZ/RU) qui prévoit, qu’en échange d’une liaison entre l’Arménie et la Russie(soit par le territoire Georgien, ennemi de la Russie qui lui interdit même son survol, et/ou par l’Azerbaijan par voie ferroviaire), les Azeris puissent obtenir un corridor pour désenclaver le Nakitchevan.

      – Ca fait presque depuis le début de son leadership, début du siècle, qu’Aliyev propose ce corridor pour résoudre le conflit, plan ignoré par les médiateurs ainsi que les Arméniens eux-mêmes. Pourtant, les Russes ont une diaspora d’env 2millions d’arméniens et autant d’azéris, ce sont autant de nouvelles opportunités économiques, liaisons ferroviaires et pipelines… Jusqu’ici, la Géorgie bien chrétienne accueille, entre autre, sur ses terres un pipeline qui relie l’Azerbaijan et la Turquie.

      – Depuis la signature de l’accord/cessez-le-feu, le peuple arménien et l’opposition n’ont pas voulu reconnaître cet accord pour pas perdre le contrôle du NKR et Nikol a préféré laisser son successeur décider de la validité de sa signature. Le PdR du NKR Harutyunyan voulait lui faire la guerre jusqu’au dernier, d’ailleurs ceux en état de se battre qui partaient vers l’Arménie étaient menacés de represailles…

      – Belle manière de faire du « en même-temps » pour Pashinyan pour éviter d’être lynché sur son aventure dans le NKR, reste à savoir si l’Arménie a les moyens de le faire comme certaines grandes puissances… Comme les US avec l’Iran ou la Corée du Nord, ou seuls les américains n’ont pas à remplir leur part du deal pour raison X ou Y.

  2. Raymond75 dit :

    En ce moment, le drone HALE ‘Forte10’, qui surveille habituellement la Mer Noire, fait des zig zag sur toute la frontière sud de la Russie, au dessus de la Georgie, au large de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan.

  3. AiretVanne dit :

    Il est encore en vie Pachinian ? Ils font trop rire les zarméniens

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Il est encore en vie Pachinian ? Ils font trop rire les zarméniens ]

      Pachinianne fait appel aux Russes – pour le moment – par ce qu’il sait que s’il arme son peuple , ces armes se retourneront contre lui … ;0)
      Ce type a mis des  » mines « * devant le parlement il y a quelques semaines , c’est dire !
      D’un autre côté il encourage en sous-main des terroristes responsables de crimes de guerre comme Zyrair SEFILIAN et Andranik CHAVOUCHIAN contre les forces Russes au HK !

      * Des  » mines  » semblables aux grenades de désencerclement avec un effet de  » flash  » aveuglant en plus .

  4. Momo dit :

    Quelles sont les chances que vlad intervienne autrement qu’en paroles?
    Pour mémoires la Russie a donné trés récemment des garanties pour la protection de l’Arménie.
    Dont nous avons souligné avec plusieurs qu’elles étaient le préambule à de sombres évènements pour l’Arménie.
    Pour ma part je souhaite être trés vite détrompé, mais ne fais pas partie des ‘rêveurs/pas gatés’ hors sol alors cela reste à voir.

  5. Félix GARCIA dit :

    « L’AVENTURE C’EST L’AVENTURE »
    – LA PROCHAINE GUERRE
    https://www.youtube.com/watch?v=5UTc3p7n0CY

  6. Auguste dit :

    Les US n’ont toujours pas avalé la « pax russiana »,ils veulent reprendre la main.Et quand les US se mêlent de quelque chose,on sait ce que ça donne.A la place des Arméniens je me méfierais de ces amis qui arrivent comme le marquis de Couille-Verte.Sous Poutine c’est pas la joie,mais la Russie sera toujours le voisin.Les US,une fois mis le boxon,ils vont regagner leurs pénates,à 10 000km de là.

    • Pravda dit :

      La pax façon Poutine n’a pas duré bien longtemps non plus, juste le temps de foutre le bordel dans le gouvernement arménien et d’augmenter son emprise.
      Par contre, quelque chose me dit que si les USA arrivent à prendre pied là bas, ils ne sont pas près de regagner leurs pénates.

  7. Soporifix dit :

    Suite à la guerre au karabagh, les azeris avaient eu la garantie russe qu’un corridor serait créé avec le nakitchevan. Sûrement un petit coup de pression pour se rappeler au bon souvenir de Poutine …l’interet des arméniens serait de les pousser à la faute pour mettre les russes face à leurs responsabilités dans le cadre du traité d’assistance mutuelle. Mais bon, on connaît l’esprit retors de Vladimir. Le karabagh ce n’est pas le Donbass ou la Crimée. l’Arménie est un petit pays pauvre et isolé, elle sera probablement obligée de partager sa frontière iranienne avec l’Azerbaïdjan pour garantir ….sa survie.

  8. Daniel BESSON dit :

    Les Rivaux de Painful-Gulch … ;0)

    Describing the situation in Armenia and Azerbaijan as “extremely tense,” especially in Nagorno-Karabakh, Gorbachev said repeated efforts have not “eased the tight knot of problems,” especially the blockade. But he reported that freight trains are starting to run again.

    https://www.latimes.com/archives/la-xpm-1989-09-26-mn-229-story.html