Le planeur hypersonique V-MAX effectuera son premier vol dans les « prochains mois », annonce Mme Parly

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

123 contributions

  1. AirTatto dit :

    Un nouveau missile tactique donc car les missiles stratégiques M51 évolue à mach 15. Un vecteur qui pénètre une frontière a basse altitude entre mach 6/7 c’est effectivement très dangereux. Il n’y a plus qu’a attendre les contre-mesures.

    • Cricetus dit :

      @Airtatoo
      Un planeur hypersonique manœuvre a très haute altitude, pas à basse altitude (ou alors vraiment pas longtemps car alors il brûle!).
      Il peut très bien être stratégique ou tactique…comme les missiles balistiques.
      Son avantage par rapport à un missile balistique comme le M51 c’est que sa cible n’est pas connue avant son impact car il va changer plusieurs fois de direction et qu’il perturbera ainsi les intercepteurs.
      Son désavantage c’est qu’il portera moins loin et moins de charge utile et qu’il ne sera pas protégé par des penaid (leurres larguées dans l’espace qui accompagne la charge utile durant son trajet exo atmosphérique)

      • AirTattoo dit :

        Merci pour les infos.

      • Alain d dit :

        @Cricetus
        Tandis que la M51-3 ne pourrait pas changer de direction ?

      • Nexterience dit :

        M51-3= 3e étage manœuvrant.

        • Cricetus dit :

          Le 3e étage (le bus) se sépare des la fin de la phase propulsion, pendant l’ascension, quelques minutes après le début du vol. Ensuite le reste de la trajectoire est balistique.

    • blondin dit :

      le M51 arrive meme plus vite, dans les mach 25 parait il, mais c’est une ogive qui manœuvre pas, ou très peu, alors que là on parle d’un engin manœuvrant aérobie, et c’est là que tout se complique ! quant au coté tactique/stratégique, à mon avis ça restera du domaine stratégique, comme les MdCN ou SCALP actuel.

      • Frank dit :

        @ Bondin Aérobie? Vous avez connaissance de missile anaérobie à venir en France? D’un M51 à mach 25?
        https://www.frstrategie.org/publications/notes/futur-intercepteur-endo-atmospherique-quelles-menaces-quelles-technologies-2019
        Faut voir. Mach 25, c’est beaucoup pour le M-51.
        Suggestion idiote:
        Doublons notre dissuasion, cessons les OPEX qui n’ont de valeur et d’efficacité que celles des primes associées, et que l’Armée se concentre sur sa finalité: Défendre le territoire National.
        C’est quoi la finalité et la définition d’une armée, si ma mémoire est bonne?
        Défendre le territoire National, avant tout, je me répète.
        L’argument de combattre le terrorisme ailleurs est nul, mortifère et vain, tout le monde le sait.
        Zut! J’oublie toujours que, en France, ce sont les citoyens responsables qui décident, ces fiers et sourcilleux démocrates…

        • PK dit :

          « l’Armée se concentre sur sa finalité »

          La finalité de l’Armée est de répondre présent aux exigences des politiques du gouvernement.

          Autrement dit, la guerre est la continuité de la politique par d’autre moyens (c’est de Clausewitz, pas de moi).

        • Alain d dit :

          Les Ariane dépassent très rapidement Mach 25.
          Même type de propulsion.
          De mémoire le M51 atteint déjà Mach 15 en quelques poignées de secondes en phase ascensionnelle et à pleine charge.

      • Cricetus dit :

        « le M51 (…) c’est une ogive qui manœuvre pas, ou très peu »
        Ne manoeuvre pas du tout. C’est un missile balistique: l’ogive , une fois séparée du bus, suit la même trajectoire qu’un obus de canon.

        • Cerealkiller dit :

          Elles ne sont pas Mirvées les têtes du M51 ? Ca m’étonne un peu.

          • Cricetus dit :

            @Cerealkiller
            « Elles ne sont pas Mirvées les têtes du M51 ?  »
            Elles sont mirvée et elles ne manoeuvrent pas.
            C’est le bus qui effectue des manœuvre et des accélérations en larguant successivement les mirv sur des trajectoires indépendantes.

        • aymard de ledonner dit :

          Et a quoi servent les mirv, les têtes multiples dans ce cas?

          • Cricetus dit :

            @aymard de ledonner
            « Et a quoi servent les mirv, les têtes multiples dans ce cas? »
            Elles sont mirvée et elles ne manoeuvrent pas. C’est le bus qui effectue des manœuvre et des accélérations en larguant successivement les mirv sur des trajectoires indépendantes.
            Pourquoi alors des MIRV?
            A l’origine a gêner les défenses anti-missiles en multipliant les véhicules de réentrée à intercepter.
            Ensuite :
            Elles permettent d’attaquer plusieurs cibles indépendamment (par exemple plusieurs silos de missiles).
            Elles permettent aussi d’augmenter les dégâts sur une agglomération (plusieurs charges explosant a distance les unes des autres feront beaucoup plus de dégât qu’une seule de plus forte puissance explosant à un seul endroit

          • Nexterience dit :

            Le M51-3 possède un 3e étage non planant mais manœuvrant.
            Ça vient d’être testé.

          • Cricetus dit :

            @Nexterience
            Tous les 3e étages de missiles mirvés sont manœuvrants.
            Mais pas pendant la réentrées. Ni même à l’apogée.
            Dès que la phase de propulsion est terminée (Quelque minutes après le lancement), alors que le missile atteint l’exosphère, la coiffe est larguée et le bus (le troisième étage) effectue une série de manœuvre et d’accélération suivie à chaque fois du largage d’un véhicule de réentrée de façon à placer chacun de ces véhicule sur une trajectoire différentes.
            Ce largage doit avoir lieu le plus tôt possible, longtemps avant l’apogée, de façon à séparer au maximum les trajectoires.

          • LEONARD dit :

            @aymard
            Pour mieux comprendre le fonctionnement des MIRV, une vidéo incluant le rôle des leurres et les manoeuvres du « bus ».
            https://youtu.be/ARnyIrDg6xk
            @Cricetus
            Les trajectoires théoriques et classiques du dernier essai M51 sont différentes, la zone cible se situant bien au Sud.
            https://twitter.com/Marco_Langbroek/status/1387371049520619522/photo/1
            Ne serait-ce pas un test IPBV, avec des charges post-boost indépendantes ? Les russes en avaient évoqué le développement sur le RS24. Dans cette logique, chaque tête peut avoir une trajectoire indépendante, contrairement aux MIRV, dont les trajectoires sont distinctes, mais alignées. Ca permet de remplacer une trajectoire ballistique calculable par une/des échappements inconnus du défenseur et parallèlement d’augmenter significativement la surface de la zone visée.
            https://www.thedrive.com/the-war-zone/14941/russia-tests-modified-rs-24-ballistic-missile-with-an-experimental-warhead

          • Cricetus dit :

            @LEONARD
            Merci beaucoup pour l’info.
            C’est en tout cas une hypothèse intéressante.
            Mais attention: la physique est une maitresse sans pitié: cela se ferait au prix d’une grosse réduction de la portée et/ou de la charge utile.
            Deuxièmement: Une fois larguées on est toujours dans le cas de véhicules de réentrée non manœuvrant avec une trajectoire prévisible.

        • Frédéric dit :

          Non, les MaRV existe depuis plus de quarante ans, les MiRV depuis cinquante.

          • Cricetus dit :

            @Frederic
            Sur le M51 ce ne sont pas des MaRV (véhicule de réentrée unique manœuvrant) mais bien des MIRV (véhicule de rentrés multiples et a trajectoires indépendantes). Accessoirement je ne crois pas qu’il existe à ce jour de véhicule de réentrée manœuvrant ET multiples (MMaRV?).
            Les MaRV c’était jusqu’à présent plutôt sur des missiles tactique a portée courte ou intermédiaire (les Pershing, les DF anti-porte-avion des chinois… etc). La nouveauté c’est l’arrivé de véhicules manœuvrant sur les missiles intercontinentaux. Les vitesses ne sont pas les même.

      • Fred dit :

        @ blondin

        Tout juste, car un planeur hypersonique nécessite pour son lancement un missile très performant et donc très onéreux, sauf éventuellement pour des cibles bunkerisées* et/ou à très haute valeur ajoutée, et pour les armées riches.

        .
        * sur lesquelles sa vitesse devrait être dévastatrice

    • Thierry dit :

      en trajectoire frontal ou latéral de collision n’importe quel missile de défense aérienne peut l’intercepter y compris les plus lent, et à basse altitude (mais pas basse au point d’être un missile de croisière) autant dire que ça va se bousculer dans le ciel tellement il y en aura pour l’intercepter !

      ce genre d’arme ne m’impressionne pas du tout.

      • Titus dit :

        On sent bien l’expert… Oui, n’importe quel missile peut intercepter n’importe quel objet, à condition de pouvoir amener le missile suffisamment près de l’objet suffisamment vite. Or :
        – un planeur hypersonique manœuvre, de sorte qu’il est très difficile de prédire sa trajectoire
        – il va vite, plus vite que la plupart des intercepteurs (hors ABM)
        – c’est une cible de petite taille, donc le missile a intérêt à ne pas taper à côté, et le radar aura du mal à l’accrocher, d’autant qu’il est probable que la furtivité de ces engins soit travaillée
        – la trajectoire tendue de ce type de planeur lui permet d’arriver plus vite sur zone qu’un missile balistique, réduisant le préavis pour la cible.
        Autrement dit, pour intercepter une telle cible, il faut :
        – une couverture radar performante
        – des systèmes capables d’estimer au mieux la trajectoire probable de la cible
        – une liaison de données radar-missile à très faible latence, de même que toute la chaîne de commande jusqu’au système de contrôle de l’intercepteur (pour info, à Mach 5, 6 ms d’écart font 10 m de décalage sur la cible)
        – des intercepteurs très agiles capables de réagir au quart de tour aux changements de trajectoire
        Quand on voit la faible efficacité des systèmes ABM actuels sur des cibles à la trajectoire pourtant balistique (donc prévisible), on se rend compte du chemin qui reste à faire.

        • v_atekor dit :

          Mouais, je connais un peu le sujet, et ça ne me rend pas super optimiste sur ce sujet. Ils manœuvrent en haute altitude, soit, mais après c’est du quasi balistique (ou la désintégration). Ensuite c’est une arme pour de la haute intensité. Donc pour des armées qui ont mis en place l’épée et le bouclier. Du coup, même sur une chaîne d’acquisition complexe, on peut raisonnablement penser qu’on n’utilisera ces armes que contre des armées qui peuvent les intercepter…. Contre les autres armées, ça donne en effet un avantage, mais rien de très déterminant par rapport à ce qui existe déjà : ça repousse un peu la dissuasion conventionnelle contre la Turquie ou l’Iran, mais rien de décisif par rapport à ce qui existe.
          .
          Contre la Chine, ça dépendra de leur chaîne d’acquisition… et si leurs généraux ont confiance en elle, au-delà de la propagande. Contre ce pays qui a annoncé à grands fracas maîtriser cette techno, ça nous permet par contre de tester notre propre capacité d’interception et donc refroidir certains sur l’usage d’une arme présentée comme absolue. C’est probablement le principal intérêt de ces développements.

        • v_atekor dit :

          … c’est d’ailleurs ce que dit en creux Mme Parly avec le couplet sur l’IA : l’effort ne porte pas tant sur le vecteur que sur l’IA pour décider l’interception.

    • wololo dit :

      Prenez un lance pierre. Le caillou va suivre une courbe parabolique et va accélérer quand il redescend. Lancez un un petit planeur avec juste un peu d’énergie pour se diriger, je vous laisse imaginer lequel des deux projectiles va aller plus loin et être plus précis.

    • Göret dit :

      A quoi ca vous servira contre nos drones hyper soniques Altamyr 35z?

      • Ottomania dit :

        https://www.google.com/amp/s/france3-
        M51 est peu fiable, mon ami de Brest m’a dit qu’il voyait une explosion dans le ciel chaque mois.
        regions.francetvinfo.fr/bretagne/2013/05/05/finistere-le-missile-m51-qui-explose-en-vol-valait-120-millions-d-euros-246289.amp

        • Frédéric dit :

          Alerte au troll ignare – L’ignorance n’est pas une excuse lorsque que vous avez les encyclopédies du monde sous votre clavier -. Si on tiré 12 M51 par an, la France serait championne du monde a ce niveau Même l’US Navy ne tirent que 4 Trident II annuellement

          • Galopant dit :

            Missile hypersonic, le taux de réussite des Usa na que 35%, je ne crois pas trop que les egoutiers puissent me montrer le miracle.

        • erleg dit :

          Ben voyons, la marine tire un M51 tous les mois : déjà, ça indique à quel point vous êtes complètement ignorant, et accessoirement que votre « ami » n’existe pas… Le seul échec enregistré par ce missile (sur dix tirs au total) remonte à 2013 ! Au passage, personne de sérieux ou d’informé ne doute un instant de la fiabilité totale de la dissuasion nucléaire française, et surtout pas les pays de seconde zone dépourvus d’armes thermonucléaires… comme la Turquie par exemple.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « je ne crois pas trop que les egoutiers puissent me montrer le miracle. » Par contre étron céleste vient de montrer sa connerie!
            Sinon, à part cela, ça flotte?

          • v_atekor dit :

            @Pascal: mieux que l’argumentum ad nauseam et ad hominem, voici l’argumentum ad contumeliam… Toute la finesse de notre chinois de papier.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « mon ami de Brest m’a dit qu’il voyait une explosion dans le ciel chaque mois. » Votre ami a du tomber dans une cuve de Chouchen ou alors il doit entendre le célèbre ……………….. tonnerre de Brest!
          « 2013/05/05/ » Vous avez des infos vraiment récentes! Vous êtes intellectuellement comme votre premier lien: « ERROR404 »

    • Fred dit :

      @ AirTatto

      Un planeur, fût-il hypersonique … Plane ;o) Ce n’est pas un missile, il doit d’ailleurs être lancé par un missile très puissant, capable d’aller vite et haut.

      Avantages :
      – capable de rebondir sur la couche atmosphérique, il peut aller bien plus loin qu’une tête classique
      – très manœuvrable et rapide, il est aujourd’hui impossible à intercepter @ Thierry

      • AirTattoo dit :

        Merci du complément, du coup je me demande vraiment si on doit dépenser des ressources sur ce type d’arme…

        • Fred dit :

          @ AirTattoo

          ? Impossible à intercepter : c’est quelque peu avantageux, surtout pour une arme nucléaire, non ?

  2. Raymond75 dit :

    L’Intelligence Biologique (iB) est capable de concevoir et fabriquer ces armes démentes (contradiction entre ‘intelligence’ et ‘démence’) que seule l’Intelligence Artificielle (IA) pourra (peut être) contrer : l’humanité est en progrès constant depuis 30 000 ans.

    Dans les temps très anciens, il fallait quelques mois ou années pour aller des contrées aujourd’hui slaves aux rives de l’Atlantique ; bientôt il suffira de 15 mn pour s’autodétruire !!! éthique en toc. Tic Tac Tic Tac …

    • E-Faystos dit :

      Soyez réaliste Raymond : plus de coût égal moins d’armes.
      Si un missile tactique coûte le prix d’une arme nucléaire alors la moralité si il une inflexion : une arme d’emploi étant plus dangereuse qu’une arme de non emploi.
      C’est une logique perverse. Plus perverse que logique. Elle.signale.sue de toute éternité, le mal est dans la technologie et il accompagne le « progrés ».

    • Pascal (l'autre) dit :

      « il fallait quelques mois ou années pour aller des contrées aujourd’hui slaves aux rives de l’Atlantique ; bientôt il suffira de 15 mn pour s’autodétruire !!! éthique en toc. Tic Tac Tic Tac … » Vous pourrez poster des téraoctets de commentaires sur la nature humaine rien ne changera! Il se trouvera toujours une personne pour ne pas apprécier ce que vous êtes, ce que vous pensez, ce que vous croyez (ou pas), ce que vous possédez, votre couleur de peau, votre style de vie, etc, etc ! N’est pas Jésus Christ qui veut!

  3. Vinz dit :

    « Le traitement massif des données, c’est le nouveau nerf de la guerre. C’est ce qui nous permettra de prendre la bonne décision’ »

    Ou pas : https://www.bbc.com/news/world-europe-24280831
    Stanislav Petrov: The man who may have saved the world
    «  »J’avais toutes les données [pour suggérer qu’il y avait une attaque de missiles en cours]. Si j’avais envoyé mon rapport dans la chaîne de commandement, personne n’aurait rien trouver à redire », a-t-il déclaré au service russe de la BBC 30 ans après. »

    • oryzons dit :

      Oui c’est sûr le premier maillon a tout de suite pensé que c’était une fausse alerte donc du coup il est évident que tous les autres auraient eux pensé que c’était une attaque et tiré plusieurs missiles nucléaires sans broncher.

      C’est évident.

      • Vinz dit :

        Y a rien d’évident justement. Si ce n’est la propension/tentation de l’homme à faire ce que lui dit la machine, trop heureux de lui déléguer sa pensée. Le nombre de types qui prennent un sens interdit parce que la petite voix de leur GPS leur a dit « AU deuxième carrefour TOURNEZ à DROITE. »

        ex plus édifiant : https://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/07/22/il-y-a-dix-ans-le-drame-de-la-cote-de-laffrey

        • oryzons dit :

          La preuve que non puisque la première personne à regarder ce que lui dit la machine a pensé que celle-ci disait n’importe quoi, et encore faudrait-il savoir exactement ce que disait la machine.

          C’est bien sympa que le type veuille se faire passer pour le sauveur de l’humanité et le journaliste faire le buzz.

          Donc puisqu’on en est réduit à faire de la science fiction : dans le pire des cas cela remonte jusqu’au Kremlin qui appelle Washington et s’humilie en disant « Mon armée me dit que vous m’attaquez. C’est vrai ? » – « Votre armée est à la rue, nous n’avons même pas d’exercices militaires en cours et vous le savez. »

          Et toute la chaîne d’abrutis qui a remonté la soit disant information se fait virer comme des malpropres.

          Donc votre merveilleux sauveur, je pense surtout qu’il a pensé à ne pas se faire griller en remontant une information ridicule qu’il savait fausse.

          Si vous voulez vous faire peur revoyez la crise des missiles de Cuba.

        • Vinz dit :

          « La preuve que non puisque la première personne à regarder ce que lui dit la machine a pensé que celle-ci disait n’importe quoi »

          Elle ne « disait » pas n’importe quoi, si vous aviez pris 5sec la peine de lire l’article.
          La machine a fait précisément ce pourquoi elle était conçue et programmée: capter un signal, et en fonction de ce signal, donner une alerte ou non. Elle a donc donné l’alerte sur la base d’un signal parasite.
          Ici => machine = boulet et non aide à la décision.
          Tout le reste est expliqué dans l’article. Mais faut le lire.

    • John dit :

      Heuuu….
      Comment dire… Quand on parle de données, on parle évidemment de données non corrompues. On parle de données de qualité, et donc de sécurité des données.
      Evidemment, si votre idée est que les données de qualité douteuse…
      Et si vous ne cherchez pas à comprendre que la capacité d’analyse des données et d’un grand volume de celles-ci est une avancée, mais que cette avancée n’empêchera pas l’esprit critique, alors oui, il y a un problème.
      Traiter des données, c’est traiter des informations réelles, et traiter aussi les erreurs, les manipulations, les incompréhensions, ce que cet homme en lien a ait parfaitement.

      • farragut dit :

        Un beau contre-exemple de la « foi » dans le Big Data nous a été fourni par l’expérience Surgisphere ayant abouti à l’épisode « The Lancet vs Docteur Raoult »:
        https://www.midilibre.fr/2020/06/04/hydroxychloroquine-la-polemique-enfle-trois-des-quatre-auteurs-de-letude-du-lancet-se-retractent,8917930.php
        Sous prétexte de NDA (Non Disclosure Agreement), le responsable de la collecte et du traitement par « Big Data » des données médicales sur le traitement des patients atteints de COVID-19, fondateur de la société Surgisphere (à ne pas confondre avec la société américaine MediData rachetée par Dassault Systèmes!), avait déclaré ne pas pouvoir fournir les détails sur ces sources.
        https://hotair.com/john-s-2/2020/06/15/surgisphere-company-behind-retracted-hydroxychloroquine-study-no-n344340
        Cela n’a pas empêché les 3 compères « chercheurs » de publier leur article dans la « prestigieuse Revue de Référence » The Lancet, avant de se rétracter…

        Comme l’analyse de données en masse remplace le principe de causalité par le principe de corrélation, on en revient à la fameuse citation de Churchill:
        « (en politique) il y a les Mensonges, les Gros Mensonges, et les Statistiques… »
        Les « abstractions » (« règles ») présentées pour vraies par les tenants du Big Data ne sont que des approximations (95% des mesures sont « prédites » par la corrélation trouvée). Ce que tout le monde peut faire avec la fonction « courbe de tendance » sur un tableau Excel (ce qui permet notamment de se passer d’explication quand on présente des tableaux de bord sous PowerPoint)…
        https://support.microsoft.com/fr-fr/office/ajouter-une-courbe-de-tendance-ou-de-moyenne-dans-un-graphique-fa59f86c-5852-4b68-a6d4-901a745842ad

        Donc, en résumé, si on ne peut garantir la source et la véracité des données, on peut quand même écrire un article à charge dans « une revue de référence » pour discréditer le raisonnement, ou même les résultats, de quelqu’un d’autre, même si celui-ci possède des données accessibles et vérifiables.
        On dispose donc en fait avec le « Big Data » d’une « Arme de Destruction Massive de données réelles » avec des fausses informations invérifiables.
        (Par appât du gain de lecteurs, le capitalisme financier fait aussi des ravages dans les esprits des magnats des mass media, autant que la corruption des chercheurs par le Big Pharma…)

        Pour Hollywood, la fin de Wargames (1981) est heureuse, car l’IA Joshua (WOPR) finit par se rendre compte de l’ineptie du jeu de la Guerre Thermonucléaire Globale…
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Wargames_%28film%29
        Pas sûr que l’IA réelle actuelle soit capable de ce que l’IA cinématographique « savait » faire en 1981 !
        https://issuu.com/pourlascience/docs/dossier_98_extrait
        Mais comme c’est une arme, y compris pour la désinformation (voir un article récent sur ce même blog), il est « normal » que ce soient les militaires qui se précipitent dessus.
        http://www.opex360.com/2021/04/10/le-ministere-des-armees-utilise-un-logiciel-permettant-de-contrer-les-fausses-informations/

        Merci à @Vinz d’avoir rappelé ce que nous devons tous à l’être humain Stanislas Petrov le 26 septembre 1983!
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Stanislav_Petrov

        • Vinz dit :

          « Comme l’analyse de données en masse remplace le principe de causalité par le principe de corrélation, »

          C’est le péché originel des sciences statistiques 🙂 On est revenu à l’ère des augures.

  4. anatide dit :

    Jp.petit doit être complètement désolé.
    Ce monsieur personne l’a écouté il était la référence en matière de magneto hydro dynamique dans les années 80.
    40 année plus tard la France se réveille…
    C’est a pleurer.
    Respect mr Petit

    • Olive dit :

      Vous êtes sûr que ce planeur est censé fonctionner avec la MHD?
      Ça serait étonnant d’arriver à le développer aussi rapidement vu l’abandon des recherches en son temps…

      • anatide dit :

        J’ai pas dit ça
        mais si la France était moins étriquée dans son appreil d’état pyramidal alors on aurait eu l’intelligence de faire briller nos cerveaux made in France

    • Wagdoox dit :

      Ça suffit !!! Ça n’a rien à voir ! Sinon on ferait du mach 15 mais à basse altitude en vole de croisière avec un simple reacteur. Ça a avoir avec hermès. D’un ridicule !

    • Nexterience dit :

      Il est peu crédible mais toujours adulé des complotistes. La victimisation sauve les ratés.

      • anatide dit :

        Jppetit et l’inverse d’un va en guerre.
        Il a même récemment refusé à l’armée française de lui apporter son’aide dans le domaine de la mhd…
        Oui je suis d’accord avec vous concernant le gap technologique entre les années 80 et aujourd’hui.
        Mais là n’était pas le but de mon message.
        Pour rappel la mhd supprime les frottements seul hic et pas des moindres seule l’energie nucléaire est capable de generer un champ de 1 tesla donc pour une arme nucléaire les russes l’on fait. Mach 20 voir bien plus…

      • cedivan dit :

        on peut ne pas apprécier JP Petit mais le traiter de raté, ça dénote simplement une grosse paresse intellectuelle de votre part

    • Cricetus dit :

      @anatide
      Planeur = pas de propulsion !

    • lucnets dit :

      C’est bien beau de théorisé mais passer à une arme c’est un peu plus compliqué et cher. Dans les années 80 ni les matériaux ni les ordinateurs n’existaient pour fabriquer et utiliser une arme dirigé se déplaçant a mach 6 7. La france va développer cet arme dans le cadre de la dissuasion nucléaire (pré stratégique) et jusqu’à maintenant les ASMP était TRES largement suffisant. Rien ne justifiait dans la doctrine militaire française de dépenser des sommes folles pour des armes de ce type simplement pour être les premiers à les avoir.
      Bien sur à condition que les travaux de jean pierre petit soit vraiment la base pour crée des engins de ce type (je n’ai rien lu de tel). JPP est aussi connu pour avoir des idées particulièrement farfelu (et je suis gentil…).

      • anatide dit :

        Jppetit et l’inverse d’un va en guerre.
        Il a même récemment refusé à l’armée française de lui apporter son’aide dans le domaine de la mhd…
        Oui je suis d’accord avec vous concernant le gap technologique entre les années 80 et aujourd’hui.
        Mais là n’était pas le but de mon message.
        Pour rappel la mhd supprime les frottements seul hic et pas des moindres seule l’energie nucléaire est capable de generer un champ de 1 tesla donc pour une arme nucléaire les russes l’on fait. Mach 20 voir bien plus…

    • Jean claude Bourru dit :

      Il dit aussi quelques conneries JPP…
      Il affirme que pour les armes russes hypersoniques il faut forcément de la MHD car les matériaux ne résistent pas à ces températures… La MHD servant alors en quelquesorte d’amortisseur à échauffement, en emmagazinant l’énergie sous forme em réduisant la forme chaleur.
      Le principe est bon, mais il a eut pendant des années un exemple montrant que l’on avait pas besoin de mhd, les navettes columbia, challenger, discovery… Qui entraient dans l’atmosphère à des vitesses de mach20+…
      Si elle était entourée de plasma (involontairement) elle n’a jamais utilisée la MHD que je sache, et sauf tuile(sic) elle ne fondait pas…

      Ensuite il affirme que le B2 utilise la MHD, le B2 est subsonique… à la rigueur transsonique… Mais admettons, ils créérait par ondes un halo de plasma pour rester invisible au radar… très bien mais alors quelle visibilité aux infrarouges… ou tout autre domaine fréquentiel… la discrétion c’est sur tout le spectre hein, surtout que ça vole la nuit ces trucs là, comme les hibou ou les chouettes…

      Son profile aéro est pour le moins bourru à coté des planeurs hypersoniques…

      • Félix GARCIA dit :

        L’intérêt de la MHD, selon JPP, c’est, par l’ionisation des gaz et l’application d’un champ magnétique contrôlé, de diriger les lignes de Mach afin d’annuler les ondes de chocs, et donc l’échauffement, et donc les limites de vitesses dans une atmosphère à l’air encore assez dense pour provoquer de forts échauffements. Mais cela peut avoir un intérêt dans le milieu marin aussi, selon JPP (signature EM forte mais acoustique faible par contrôle des flux hydrodynamiques, torpilles « hypervéloces » etc …).
        Ensuite, la différence entre la rentrée atmosphérique à haute vitesse et le vol atmosphérique à haute vitesse, c’est le temps.

        • Félix GARCIA dit :

          Bimetric models. When negative mass replaces bothdark matter and dark energy.
          Excellent agreement with observational data. Solving the problem of the primeval antimatter.
          Description of the radiative era

          J Petit, G d’Agostini, Nathalie Debergh
          https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03224868/document
          https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03224868
          Preprint submitted on 12 May 2021

          • Félix GARCIA dit :

            « Abstract :
            If one tries to include negative masses in General Relativity one immediately comes up
            against the runaway effect, violating the principle of action-reaction. It is then necessary
            to consider a bimetric model. The starting point is S. Hossenfelder’s model, which is
            mathematically correct, but incompatible with the observational data. This approach is
            taken up again. The field equations then make it possible to account for many
            observational aspects, including the acceleration of expansion, the strong gravitational
            lens effects in the vicinity of galaxies and clusters, and the flatness of the rotation curves.
            Using the dynamic group theory we show that this negative mass is a copy of classical
            antimatter, with negative mass. This approach, concretizing the ideas of A.Sakharov,
            resolves the paradox of the absence of observation of primordial antimatter. The
            questions remaining to be addressed are listed so that the model could pretend to be a
            challenger to the mainstream ΛCDM model. »

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      La MHD c’est intéressant en théorie, inapplicable en pratique pour l’instant
      Ça restera des théories de youtubeurs complotistes pendant encore un paquet d’années

  5. Hostens dit :

    La China a déjà fini la teste de missile hypersonic il y a 7 ans avant, la founce vient de réussir de le copier.
    https://k1fo.info/china-again-tests-nuclear-hypersonic-missile/

    • President Winnie the Pooh dit :

      Vous avez terminé les tests du C919 ? 五毛党 ! hihihi

    • Pascal (l'autre) dit :

      « La China a déjà fini la teste de missile hypersonic il y a 7 ans avant, la founce vient de réussir de le copier. » Quelle belle image, combien la section propagande du P.C.C. vous a donné de « bons points » pour votre trollage débile!
      J’ose espérer (pour vous) que vous maitrisez mieux la trajectoire de votre hypothétique « super » missile que vos fusées! Sinon très joli dessin, vous avez des artistes! Quel redoutable machine, fabuleuse réalisation d’autant plus extraordinaire que vous n’êtes toujours pas capable de produire un turboréacteur, votre « redoutable » JF-17 étant motorisé par un………………… Klimov!

    • jean dit :

      La France a diminué sa puissance étatique pour des raisons idéologiques et n’a pas investi suffisamment dans les outils de sa défense.
      Ce qui fait qu’elle est en train de décrocher dans des tas de domaines.
      Il devient urgent de virer les dingues qui nous gouvernent…et d’empêcher le RN d’arriver qui a un programme encore plus inconséquent

    • Czar dit :

      Grônde Zhine tout copier et tout mentil paltout tout le temps

      même falsifier annonces toulisme poul cacher pays poulli pal pollution :

      https://www.breitbart.com/europe/2021/05/11/exclusive-chinese-propaganda-paper-tries-to-pass-off-swiss-alps-as-china/

      glônde tladition zhinoise quand papa hostens manger papy hostens à cause Gland Bond en Avant dans cannibalisme ministèle infolmation du L^ve zhinois expliquer que récoltes liz extlaoldinailes

      glônde zhine clamer aller sul Lune mais Zhine pas même aller à TaIwan

    • 에르메스 dit :

      Bravo bravo bravo bravo.
      Les ingénieurs chinois qui ont fait leurs études en Europe aux USA ont enfin réussi à être compétitif face à un pays qui représente 1/20e de la Chine.
      .
      Ah mais il parait que faire un booster balistique hypersonique ça se fait depuis 50 ans… Donc rien de neuf en fait….
      Propagande propagande….
      .
      Heureusement que le ridicule ne tue pas.

    • Hihimercredi dit :

      Le 1er tir pour les copies, le taux de réussi n’est plus de 2%,
      tel que Ariane 5, copie de H2 japonais.
      le mois prochain, vous pourrez revenir sur mon commentaire, vous saurez que je suis très lucide.

      • Hostens dit :

        S’il se crashe au mois prochain, champagne pour tout le monde, c’est moi qui paye.
        Ça prouve que je prévois tout.

        • Titeuf dit :

          Ta femme est avec un pote en ce moment….
          Aïe…t’as pas tout prévu finalement…

      • Pascal (l'autre) dit :

        Ariane 5 Lancements (échecs) : 109 (5)
        « Le 1er tir pour les copies, le taux de réussi n’est plus de 2%, 2%!!! » Vous progressez dans les mathématiques, mais ce n’est pas encire du tout cela! Mauvais résultats mais doit persévérer!
        « vous saurez que je suis très lucide. » Quand vous comprendrez que vous êtes con comme un manche de pelle ce jour la vous pourrez vous réjouir d’avoir atteint le début du premier stade de la lucidité! Mais comme entendu dire …………… c’est pas demain la veille!

    • cedivan dit :

      mais oui, mais oui; occupe-toi plutôt de ton bout de fusée qui retombe sur terre….

    • Too dit :

      Copier c’est pas faire un système similaire, copier c’est regarder ce qui est fait et faire la même chose.
      La on parle d’un concept similaire, les performances seront différents.
      .
      Et vu que la « Zhine » n’arrive pas a contrôler la retombé de ses fusées, j’avoue que la manœuvrabilité de leur planeur hypersonique ne me laisse que peu d’espoir !

    • Roberto dit :

      Cela doit sacrément vous emmerder qu’un pays sans reçources et de 66 millions d’habitants soit capable de faire comme la Grande Chine de la version dictateur a vie de Winnie the Pooh, pays très connu pour sont espionnage industriel, vol et copiage partout dans le monde et qui arrive a peine a faire ce les Soviets avec un système economique très inférieur faisaient durant la Guerre Froide…quand ont aurra quelque chose d’original de Chine qui ne vient pas de l’achat ou vols de technologies je crois que même le Népal aurra des planneurs hypersoniques.

  6. Nexterience dit :

    Le point jamais abordé est la fusée sonde.
    J’ai découvert que la France avait développé les fusées Vesta, suite aux Véronique.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vesta_(fus%C3%A9e)
    Il y eu aussi des Titus
    http://www.sat-net.com/serra/onera_f.htm
    .
    Préférerons nous une vieille fusée française ou achèterons nous une Maxus ou une Texus germano suédoise?
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Maxus_(fus%C3%A9e)
    Une Maser suédoise?
    https://en.m.wikipedia.org/wiki/Maser_(rocket)
    .
    Le plus insolite serait l’utilisation d’un missile Hadès sorti de son cocon. Il aurait été con de tous les démanteler.

    • 에르메스 dit :

      Le booster initial n’est pas vraiment la partie la plus compliqué dans un système hypersonique manœuvrant.

  7. mikeul dit :

    Un planeur hypersonique en haut d une fusée sonde pour un premier essai . D un point de vue opérationnel il me semble que l avion serait in fine une bonne plate forme de lancement par sa souplesse apportée et si l’ altitude de lancement est compatible avec le vol hypersonique : un rafale équipé d un moteur fusée lui permettant d atteindre des niveaux de vol FL 700 par exemple. Si ces tests sont concluants peut être pourrions nous économiser le développement du successeur de l ASMP en cours.

    • Patatra dit :

      L’idée est de complexifier l’approche d’un missile balistique, puisqu’il s’agit de ça. (enfin je pense).

      Aujourd’hui un tête tombe de manière prévisible et très rapide, demain une tête tombera en planant rapidement mais avec des possibilités de changement, de manœuvres de contournement, etc…

      Je ne pense pas que ça remette en cause les FAS l’ASMPA et ASN4G … Car le décollage d’un raid nucléaire est visible… et c’est justement ce qui en fait l’intérêt pour un petit/gros coup de pression diplomatique.

      Pour le reste, je pense que c’est plus à la dissuasion en tant que tel que cela apporte quelque chose.

      • oryzons dit :

        Honnêtement d’un point de vue opérationnel entre le planeur hypersonique porté par le M51 et et un M51 « classique » MIRV comprenant des ogives et des leurres qui retombent entre Mach 15 et Mach 25… Perso je parierai pas sur une interception des ogives nucléaires quel que soit le cas.

        Par contre lancer le planeur hypersonique c’est des premières briques technologiques utile pour beaucoup d’autres choses : avion hypersonique, drones, missiles, spatial …

        C’est une façon d’y aller de manière incrémentale, en commençant par les matériaux, le comportement aéro et une manœuvrabilité réduite.

  8. Charlot dit :

    Ah!! Il y a un nouveau ducon ?? Merde il faut que je change de pseudo !!

  9. olivier 15 dit :

    Je pense sincèrement que vous êtes mûr pour le centre spécialisé de Cadillac.

  10. h dit :

    « nous ne pouvons donc dépendre de personne » et « c’est un enjeu de souveraineté essentiel »
    « Et en meme temps » on laisse l’Allemagne s’occuper du syteme de systemes du SCAF ? Et que pensez-vous que cela comprendra, sinon de l’IA et des architectures de donnees, plus que vitales puisque c’est par ce biais que les tactiques de combats aeriens seront developpees ? On marche sur la tete !

    • Oryzons dit :

      Dans la logique Macronienne si c’est allemand c’est souverain car c’est européen.

      • Guillaume dit :

        C est évident.
        La france seul n a plus les moyens, et l europe est une nation.
        Enfin je veux dire, si vous voyagez cela devient évident.
        Cela prendra du temps, mais in fine il existera ou souveraineté européenne.

  11. Thierry dit :

    « Ces planeurs hypersoniques sont capables de franchir les défenses aériennes les plus perfectionnées : ce sont des missiles qui pourront atteindre des vitesses inédites de 6.000 à 7.000 kilomètres par heure »
    _____________________________________________________________________

    Encore de la fumée pour les yeux…. un météorite qui tombe dans l’atmosphère atteint 7000 mètres par seconde, soit Mach 20

    Un ICBM (missile intercontinental) atteint des vitesses de mach 23 en fin de parcours.

    et eux viennent nous vendre un planeur qui atteint en vitesse une fourchette haute de mach 5,5, et sans aucun doute bien moins en rentrée dans l’atmosphère, donc une très belle cible pour les missiles de défense qui auront tout le temps nécessaire pour le détruire.

    C’est sûr qu’à cette vitesse c’est un planeur super rapide, mais un bien mauvais missile… en fin de compte même une montgolfière avec une ogive dans la nacelle doit avoir plus de chance de passer les défenses que leur machin.

    • Jacques999 dit :

      De mon point de vue, ces armes apportent un changement pour les raisons suivantes: tire au delà du rideau défensif et probabilité de succès, laisse très peu de temps de réaction à la chaine de commandement, suppose une augmentation exponenetielle du coût de défense, enfin je ne connais pas le taux de succès des missilles anti-missiles, mais si pas proche de 100%, on a pas de 2ème chance à cette vitesse. C’est une forme de dissuasion non nucléaire et force d’action rapide quand une armée se mobilise à votre frontière.
      Ensuite une fois maitrisés à ces vitesses des changements de directions (saut qualitatif innovation matériaux et propulsion), les vitesses autorisées augmenteront.

    • Jean claude Bourru dit :

      Vous ne comprenez pas… C’est simple pourtant ! Pour intercepter un missile il faut pouvoir se placer devant, pas très loin, pour le placer dans la cep (circular, spherical ici, error probability).
      La vitesse n’est pas tout, surtout si la trajectoire est parfaitement prévisible car balistique… il suffit alors de se placer devant sur la trajectoire… C’est alors un problème de contrôle avec délai négatif… il faut avoir de l’avance, par un système avancé(sic), à la fois techniquement et physiquement dans l’espace, de mesure, d’observation…

      Le planeur hypersonique apporte vitesse et manœuvrabilité… rendant très incertaine la trajectoire en finale… complexifiant sérieusement son interception… CQFD !

      • Thierry dit :

        les missiles à ogive multiple ont de meilleurs chance je pense…

        le planeur hypersonique a beau dévier de sa trajectoire, il reste lent, détectable et vulnérable.

        • Mat49 dit :

          @ Mon biquet merci pour cette belle blague! Hypersonique et lent c’est toute ta connerie en deux mot ma petite chochotte écervelée!

    • 에르메스 dit :

      En effet, la vitesse n’a rien de nouveau, ca fait déjà quelques décennies qu’on connait la vitesse.
      .
      La nouveauté c’est l’aspect manœuvrant dans le domaine hypersonique, même si à l’heure actuelle personne n’a démontré la capacité à le faire.
      .
      Faire du balistique hypersonique tout pays spatial sait faire… Par contre la manoeuvre en atmo, y’a quand même de sacré restriction physique qui font que c’est encore assez spéculatif même avec les dernières techno.
      .
      Si vous comparez un planeur et un ICBM, vous n’avez absolument pas compris la différence entre les 2 systèmes…
      La cible d’un ICBM peut être déterminé après avoir obtenu sa trajectoire durant quelques minutes.
      .
      Un planeur par contre, c’est pour le moins compliqué car il n’a pas de trajectoire déterminé, c’est ce qui complique toute la tâche de l’interception.
      L’interception balistique est déjà compliqué à cause des vitesses en jeu, mais en soi, ce ne sont « que » des maths et de la physique.
      Ce qui est impossible si on a pas de trajectoire…

    • cerealkiller dit :

      A la différence pres qu’un ICBM, avec sa trajectoire parabolique, sera détecté tot par les defenses anti missiles. Un tel planeur par contre, aura une trajectoire tout autre. Il aura une trajectoire parabolique au dessus de son site de lancement puis descendrera en flèche avant de finir son vol en rase motte, a Mach 5-7, ce qui ne laisse que très peu de temps entre détection et impact. De plus il est un minimum manœuvrable.

      https://images.app.goo.gl/DNuN5B3WVWxV6Kpd6

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Autant d’ignorance est affligeant a voir
      Une ogive tombe. Vite mais elle tombe. En sachant où elle était a l’instant T-1, T-2 et T-3 vous en connaitrez toute la trajectoire puisqu’elle tombe, comme la pomme de Newton.
      Un planeur est piloté. Il peut descendre sur sa cible a n’importe quel moment. Virer a droite ou à gauche, faire dès ressources. Le fait de savoir où il était précédemment ne permet pas d’identifier sa cible ni de savoir où il va tomber.
      Qu’est ce qui est plus facile a arrêter? Une ogive qui va vite et dont on connait la trajectoire? Ou un planeur moins rapide (mais fabuleusement rapide quand même) pour lequel on ne connait rien?

      • Thierry dit :

        ben justement, votre fichu planeur est d’une lenteur consternante PUISQUE MANOEUVRABLE, impossible en effet de manoeuvrer à très haute vitesse sauf à avoir une courbe très faible et donc prévisible.

        mais s’il ralentit pour avoir une trajectoire suffisamment différente, il devient vulnérable à ce moment là.

        Vous nous dites contourner le problème alors que l’obstacle est toujours là, c’est du flan votre histoire.

    • cedivan dit :

      Vous oubliez l’aspect, capital, de la manoeuvre.

    • Patatra dit :

      Se pose le problème de la reconnaissance et de la manoeuvrabilité.
      L’ICBM a eu une trajectoire prévisible et globalement on peut redouter une arme nucléaire.
      Le planeur sonique serait manœuvrable et non identifié comme ICBM mirvé et autre joyeuseté.
      Bref, pas vraiment les mêmes modes d’emploi.

    • E-Faystos dit :

      C’est ce que je pensais: un tir d’interception par impact direct.
      Seulement voilà:
      -soit le missile à employer est « lent », mais profite d’une poussée continue jusqu’à sa cible, et donc d’une certaine maniabilité. C’est l’Exocet qui vole bas, change souvent de trajectoire.
      -soit le missile est supersonique, et suit une trajectoire plus haute et rectiligne avec peu de changement de trajectoire.
      .
      Les planeurs offrent un espèce de compromis dont la trajectoire finale reste une inconnue. mais pas si grosse que cela car les capteurs embarqués peuvent laisser un important angle mort, au dessus de la zone surveillée vu que les « top attack » n’étaient juste pas envisageable: espace non militarisé, et vecteur devant forcément arriver d’un azimut compris entre 0 et 20,000 mètres… et souvent en rase motte, seul moyen de retarder la détection.
      .
      Là, c’est un missile possédant une bonne cinétique, d’une petite signature radar, qui peut manœuvrer brutalement pour se glisser dans l’angle mort au dessus de sa cible…
      Et objectivement, il ne faut que quelques annonces fracassantes, des chiffres fantaisistes, un troll ou deux pour semer le doute, repenser la protection des sites sensibles et ouvrir une course aux armements.
      Et elle va sûrement pas déboucher sur une montgolfière embarquant un Thierry avec un fusil à grenaille, ce serait trop simple.

    • Too dit :

      Vous avez raté le point principal.
      Oui l’ICBM va plus vite, mais il n’est pas manœuvrable.
      .
      On parle de missile à très haute manœuvrabilité malgré la vitesse somme toute extrêmement importante.

    • Fred dit :

      @ Thierry

      La trajectoire d’un missile balistique est prévisible – dans sa phase balistique bien sûr – et il « suffit » de se placer sur sa trajectoire pour le détruire.

      Un objet manœuvrant fortement comme le planeur hypersonique est trop évasif pour être intercepté dans l’état actuel des savoirs.

  12. blondin dit :

    vous portez bien votre pseudo ! je sais pas ce que vous vouliez dire, votre charabia est incomprehensible, il faut faire un effort sur l’écriture si vous voulez que votre message soit compris…

  13. Pascal (l'autre) dit :

    « La China a déjà fini la teste de missile hypersonic il y a 7 ans avant, la founce vient de réussir de le copier. » Quelle belle image, combien la section propagande du P.C.C. vous a donné de « bons points » pour votre trollage débile!
    J’ose espérer (pour vous) que vous maitrisez mieux la trajectoire de votre hypothétique « super » missile que vos fusées! Sinon très joli dessin, vous avez des artistes! Quel redoutable machine, fabuleuse réalisation d’autant plus extraordinaire que vous n’êtes toujours pas capable de produire un turboréacteur, votre « redoutable » JF-17 étant motorisé par un………………… Klimov!

  14. Dimitri dit :

    Quel est la différence avec un avangard qui atteint mach 20, un kinjal et df-zf qui atteingnent mach 10 ?

  15. vrai_chasseur dit :

    Une dizaine de minutes pour décider : c’est-à-dire par exemple pour discriminer si un missile balistique dont on a détecté le départ, porte un planeur hypersonique ou une tête nucléaire.
    D’où le recours à l’IA, évoqué pour « prendre une décision éclairée dont dépend la vie de milliers de personnes ».
    La question du porteur de ces véhicules hypersoniques (avions, missiles balistiques, fusées sonde) n’est pas anodine.

    • Vinz dit :

      Vous avez un truc en l’air, potentiellement chargé de têtes nucléaires, avec un préavis réduit à zéro ; comme une solution IA ne donnera jamais qu’une probabilité, dans le doute, tu shootes.

      Cette techno n’est pas du tout un progrès dans la sécurité de l’humanité, au contraire – les risques d’erreurs d’appréciations sont démultipliés. Le moindre début de trajectoire ballistique détecté sera occasion d’un bel hiver nucléaire (puisque précisément la suite de la trajectoire sera indéterminable ; dans le doute, tu shootes).

      A part ça je suis curieux de savoir comment ils vont entraîner une IA à déterminer des trajectoires 🙂 Avec des captchas ?

  16. cerealkiller dit :

    A la différence pres qu’un ICBM, avec sa trajectoire parabolique, sera détecté tot par les defenses anti missiles. Un tel planeur par contre, aura une trajectoire tout autre. Il aura une trajectoire parabolique au dessus de son site de lancement puis descendrera en flèche avant de finir son vol en rase motte, a Mach 5-7, ce qui ne laisse que très peu de temps entre détection et impact. De plus il est un minimum manœuvrable.

    https://images.app.goo.gl/DNuN5B3WVWxV6Kpd6

  17. HMX dit :

    Au vu des développements russes ou chinois, on espère vivement que ce planeur hypersonique ne sera pas cantonné à un rôle strictement stratégique (emport de têtes nucléaires), alors qu’on peut aussi et surtout en attendre un grand avantage tactique, en particulier pour franchir les bulles de défense A2/AD adverses.
    Prévoir d’emblée le développement d’une version « conventionnelle » de frappe contre des objectifs terrestre à haute valeur, pouvant être tiré depuis le sol, depuis un navire (oui, cela supposera des modifications structurelles importantes sur nos navires, et de la place…), ainsi qu’une version aéroportée, apporterait un énorme avantage à nos forces dans le cadre d’un conflit de haute intensité.

    Dans un second temps, une variante anti-navires, capable d’atteindre un objectif en mouvement (à l’aide de capteurs embarqués et/ou de liaison de données) serait également un développement à considérer pour atteindre une forme de parité avec les puissances qui en sont déjà dotées (Chine, Russie…) ou sur le point de s’en doter (USA).

    Enfin, puisque chaque épée a son bouclier, on espère que le premier vol du VMax sera rapidement suivi par de premiers essais du programme TWISTER, qui vise précisément à intercepter des missiles, ogives et planeurs hypersoniques manouvrants. VMax et TWISTER sont en effet étroitement liés, les technologies employées étant largement communes.

    • jean claude bourru dit :

      Il faudra changer de doctrine alors, que je sache la France n’a pas de nucléaire tactique.
      Et la précision de ce planeur ne sera pas du même ordre que celle des munitions guidées, inutile contre des cibles petites et/ou manoeuvrantes.

      • HMX dit :

        Peut être me suis-je mal exprimé : je n’envisage en aucun cas de faire du VMax une arme nucléaire tactique. Juste une arme conventionnelle, avec de l’explosif conventionnel (ou même sans explosif, l’énergie cinétique étant probablement suffisante pour vaporiser la cible). Etant le coût probablement très élevé de la munition, elle sera bien entendu réservée à des cibles de très haute valeur : entrée en premier dans une zone A2/AD pour détruire les radars et batteries adverses et ouvrir la voie aux forces aériennes, aérodromes militaires, centres politiques ou de commandement, navires ennemis les plus menaçants, etc…

    • Vinz dit :

      « on espère vivement que ce planeur hypersonique ne sera pas cantonné à un rôle strictement stratégique »

      La partie adverse ne se posera même pas la question. Elle verra un début de trajectoire ballistique et elle enverra toute la purée nucléaire dispo. Ces engins poseront de gros problèmes de doctrine d’emploi – même quand il s’agira d’un simple test en condition réelle, puisque potentiellement un départ d’un tel vecteur est une menace pour tout le monde.

      • HMX dit :

        La partie adverse se posera justement la question. D’autant plus qu’elle sera potentiellement elle-même équipée d’armes similaires. En attendant, vous relèverez que russes et chinois annoncent publiquement que leurs planeurs hypersoniques pourront être dotée de charges nucléaires ou conventionnelles. je ne vois pas pourquoi nous n’en ferions pas de même…

        • Vinz dit :

          Ca ne vous aura pas échappé que le paramètre temps et espace avec ces vecteurs n’existent quasi plus.

          Croyez moi, on ne téléphonera pas à la partie adverse pour savoir s’ils ont chargé une tête conventionlle ou pas. Dans le doute, tu shootes.

  18. Bob dit :

    J’espère que la Francie Germanique aura un futur IA de type skynet pour éviter aux militaires de trop réfléchir, trop rapidement…
    Je ne vois pas en quoi un planeur hypersonique est utile au sein de la dissuasion nucléaire par le non-emploi en premier donc si on se fait bombarder par du nuke comme suite à une insurrection des islamistes algériens dans les ghettos, on n’aura pas le loisir de lancer un planeur. Donc à quoi sert l’IA pour la dissuasion nuke? A moins de vouloir frapper en premier, en faire des frappes préventives ou de faire du chantage nuke comme à la façon du Tsarat de la poutine, cela ne sert pas à grand chose sinon d’avoir des possibilités de frappes conventionnelles mais contre qui? Le Tsarat, le PCC, l’Algérie? Pour raser Alger, il n’y a pas besoin de missiles hypersoniques, ils sont déjà chez les francs germains islamisés.

    • 에르메스 dit :

      « Je ne vois pas en quoi un planeur hypersonique est utile au sein de la dissuasion nucléaire par le non-emploi en premier »
      .
      Je vois pas en quoi l’emploi en premier ou non rend utile le système, la frappe est soumise a autant d’incertitude.
      .
      Ensuite… La France n’a aucune politique de non emploi en premier justement…

    • Pravda dit :

      On pourra raser Molenbeek et sa proche banlieue.

  19. werf dit :

    Ce planeur sera mis sur orbite par une fusée sonde! La ministre et le DGA ferait mieux de se taire sur ce qui n’est qu’un projet, au mieux une maquette volante, mais il faut faire croire que l’on n’est pas en retard…

    • v_atekor dit :

      Le projet n’est pas vraiment le planeur. Le vrai projet est à lire entre les lignes : c’est l’IA pour intercepter correctement ces engins mis en place par certaines puissances, notamment sur des cibles navales en moins de 10mn, et le cas échéant contre des ICBM ou des missiles longues portés iraniens. Le planeur, c’est un plastron, et c’est effectivement suffisant en l’état. Franchement, côté dissuasion tactique contre des armées conventionnelles, il n’y a pas de gros gains à attendre d’une telle arme. Contre des armes nuke, on s’en fou aussi. Par contre côté interception ça change tout.

  20. Seb dit :

    Je veux bien une fusée sonde mais laquelle ?
    On en a encore ? Ce sera peut être un modèle étranger. ..