Général Burkhard : « Nos chefs doivent rappeler que l’on ne gagne pas des guerres difficiles en comptant son temps »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Le Bandit dit :

    C’est pas les heures du travaille qui pesant la problème, c’est plutôt la solde d’un militaire, hautement disponible etc. qui ne dépasse mémé pas le SMIC…
    Autrement dit, aucune problème pour le militaire d’être disponible 24/7/365, mais pas avec une salaire de travailleur du MacDo.

    • ekiM dit :

      Ce sont aussi et surtout les missions politiques à deux balles comme Sentinelle qui posent problèmes ! Cela crament les hommes pour un bénéfice pas loin de zéro.

    • souricière dit :

      La solde d’un militaire est en corrélation de plusieurs choses.
      Dire qu’ils sont juste payer au SMIC peu importe ce qu’ils font n’est pas vrai.
      Ils reçoivent des primes, ils sont nourris logés (vu que vous parlez du plus bas du classement, c’est leur cas), s’ils ne veulent pas être logés en internet ils reçoivent aussi une prime mensuel. Celui qui est marier, qui a des enfants verra son salaire majoré et on peut avoir un écart de plusieurs centaines d’€ pour un même niveau.
      Le militaire a 45 jours de permissions dans l’année + quelques jours dits « PCP » mais aussi des jours de récupérations complémentaires a des terrains.

      Quand on veut prendre en compte l’ensemble des choses, on relativise, son salaire va bien au delà du SMIC et bien souvent ce sont ceux qui ne touchent pas les primes, car restant à la caserne à faire ses 38h sans terrains, sans opex, sans sentinelle ou autres, qui sont ceux qui se plaignent le plus de leur solde.
      Et croyez bien qu’un grand nombre de militaire si on leur proposait de travailler chez mcdo pour le même salaire voir plus afin de se retirer la contrainte du 24/7/365, peu l’accepterait.

      Mais de toute façon, qui en France ne milite pas pour gagner plus? C’est un puits sans fond, travailler de moins en moins pour gagner de plus en plus, un droit ou des acquis qu’on prétend être le progrès mais qui creuse notre propre tombe. Cela ne sert à rien de se plaindre de n’avoir que 1300€ dans le mois en disant que c’est invivable et d’être opposé à donner quelques heures de plus par semaine pour passer à 1500 ou 1600€.
      On en vient ensuite à avoir un état qui va assister ces gens avec la « prime d’activité » pour arrondir leur fin de mois, y compris chez les militaires.
      Ce n’est pas logique, le travail doit payer et c’est tout.
      Les militaires qui touchent au plus bas, sont ceux qui ne font rien de particulier à la caserne et qui trouveront toujours « normal » d’avoir environ 50 jours de permissions (en y incluant les PCP) dans l’année, normal de ne pas prendre en compte les coûts liés à son hébergement et aux repas qu’on lui paye.
      Gagner 1300€ quand vous devez payer un loyer, vos repas, oui c’est compliqué, gagner 1300€ sans payer ces choses (c’est ensuite un choix de vie) ben c’est bien différent et on ne compte pas les jeunes de 19-20 ans au volant d’une belle berline allemande sans forcément « rentrer » d’OPEX.

      • Militaire dit :

        SOURICIERE
        Où avez vous vu que les militaires ne paient pas leur loyer ? Encore une connerie bien ancrée dans la tête des habitués des discussions de comptoir avinées.
        Quant aux 45 jours, encore faut-il pouvoir les prendre. Et quand bien même, cela compense-t-il l’absentéisme familial auquel sont soumis les militaires plusieurs mois et plusieurs fois par an ?
        Votre comparaison avec Mac Do, ridicule! En opex ou sentinelle, H24. Pas à Mac Do, où on est aux 35 H. Là encore un beau mensonge de ta part.
        Enfin les revenus pour les couples où exerce un militaire sont sur une carrière en moyenne de 17% inférieurs à ceux de la FP, à qualification equivalente. Donc oui, la rémunération des militaires est un problème.
        Mais en France 4 millions de chômeurs et 5 de glandeurs voudraient que les autres travaillent plus et gagnent moins…et vous faites partie de ceux là?

        • souricière dit :

          Vous pensez me faire découvrir le milieu militaire?
          Un jeune engagé est nourri logé par l’armée? Vrai ou faux?
          Un jeune engagé qui veut loger à l’extérieur touche une prime de compensation (je n’ai jamais dit qu’il ne paye pas de loyer), vrai ou faux?
          Un jeune engagé qui gagne 1300€ nourrit et logé gratuitement a t-il une meilleure situation financière qu’un type qui paye son loyer et sa nourriture au quotidien?
          Ma comparaison avec Mcdo reprend celle du commentaire auquel je réponds, mais si vous jalousez les travailleurs chez Mcdo, allez-y!
          Les 45 jours ne sont-ils pas une compensation pour certaines absences?
          Ne recevez vous pas des primes pour les OPEX, sentinelle ou les terrains?
          Oserez vous me dire que durant Sentinelle par exemple, il n’y a pas de récupération?
          Vous savez comme moi, que près d’un jour sur 3 c’est du repos, peut-être pas chez papa et maman, mais c’est du repos et dans la très grande majorité des situations, l’astreinte qui est qualifié comme des heures de travail, sont des heures à « glander »
          Si vous estimez que vous n’êtes pas assez payé, que vous êtes malheureux ou maltraité, je le redis, allez chez Mcdo pour éviter les contraintes.
          Mais malheureusement et vous le savez, à côté de tout cela, le militaire passe un temps très important à attendre que le temps passe et croyez moi, de nombreux civils travaillant dans le privé seraient surpris de savoir qu’ils sont « payés pour jouer à la console », fumer des clopes, papoter à la popote entre deux rassemblements et une terrible corvée de sport.
          Tout cela je l’ai connu, ne vous inquiétez pas et s’il faut augmenter les soldes pour certains, moi j’estime qu’il faut augmenter les primes de ceux qui vont en Opex ou autre, car on paye le risque et la contrainte quand ils sont réel et non de « base ».
          Dîtes moi au passage, combien peut se faire un jeune sans diplôme para dans l’armée de terre et dans le civil?
          S’il faut s’aligner sur la fonction publique, il faudra alors revoir le système de retraite, revoir la RJI notamment…

          • Sacha dit :

            Un jeune engagé est logé et il paye ce logement, pris sur sa solde. Il n’est pas nourri, il reçoit une prime alimentaire (et je vous garantis que vu ce qu’on avale lorsqu’on se maintient en forme, comme le nécessitent certains métiers, ça vous fait 10j de bouffe pas 30).

          • Bob dit :

            @souricière :
            Il faut faire une mise à jour rapidement.
            Une jeune engagé (non sous-off et non off) peut être logé et nourri par l’armée.
            A l’extérieur, il faut être charger de famille ou marié sinon c’est PACS plus de deux ans (où est-ce que le reste de la fonction publique s’aligne ???) pour la MICM.
            Nourrit et logé => oui la solde c’est juste de l’argent de poche comme chez maman … mais pourquoi le reste de la jeunesse française ne va pas au CIRFA alors ? Pourquoi les employés de McDo ne vont pas signer pour servir au cercle/carré/… ?
            Les 45 jours sont liés au statut du militaire (et tout ce qui va avec) et c’est tout.
            Bref votre histoire partiale et partielle du militaire n’est pas honnête ! Sinon encore une fois pourquoi la majorité des jeunes ne vont pas vers le CIRFA? Sont-ils tous idiots ? Leurs parents irresponsables ?
            Le TAP sans diplôme a forcement son diplôme de parachutisme militaire … (humour), si c’est si simple et sans risque de casse à vie pourquoi tout les décrocheur sans diplôme ne signe pas à l’unité TAP la plus proche ?.
            Aligner sur la fonction publique, on en reparle quand la mobilité sera généraliser dans la FP comme dans la l’armée … jamais !!! FINEX

            Merci pour la rigolade !!!

      • Observateur amusé dit :

        Pour compléter ces propos:
        Le salaire net médian (50 % au dessus, 50 % en dessous) mesuré en équivalent temps plein par l’Insee se monte à 1.789 euros par mois selon les dernières statistiques disponibles dont 1.639 euros pour les femmes et 1.899 euros pour les hommes.
        Le salaire net moyen se monte à 2.238 euros toujours selon l’Insee dont 1.969 euros pour les femmes et 2.431 euros pour les hommes.
        Toujours selon l’Insee, les 10% de salariés les moins bien payés touchent en moyenne un salaire net mensuel de 1.170 euros. A l’inverse, les 10 % de salariés les mieux rémunérés disposent, eux, de plus de 3.400 euros. Pour faire partie du «top» – les 1 % des Français les mieux payés -, il faut afficher une feuille de paie supérieure à 7.800 euros par mois.

      • Bloodasp dit :

        @Souriciere: ok super la demonstration, combien est payé un officier qui sort de St Cyr? ET qui souvent pour ne pas dire systématiquement est formé par un sous off ayant le grade de Sgt chef, Adjdt…? Le problème vient de là, les officiers n’ont plus le niveau et sont payés une blinde, font 2-3ans en regiment et passe capitaine sans avoir le niveau, dans bon nombre de cas, pire certains n’ont carrement pas le niveau pour commander et progresse quand même avec tous les risques que cela comporte…resultat, on a un corps des sous off qui est épuisé et dégouté, parceque eux ils sont payés aux lances pierres pour travailler H24/7/365…Et ne me parlez pas d’un problème de classe, l’écart entre off et sous off c’est tellement réduit que je preferais aller au combat avec des sous off, mais alors sans hesiter…Moralité de l’histoire faite attention avec vos histoires de solde, de smic et tout ce bazar….L’armée a ses propres problemes a regler.

        • Observateur amusé dit :

          La grille indiciaire d’un lieutenant de l’armée française s’échelonne entre 1 991 euros brut et 2563 euros brut…. peut-on parler de saint cyrien payé une blinde puisqu’ils sont forcément payés à un des échelons de cette grille et pas forcément le plus élevé !!!
          Quant au discours « ces officiers et plus particulièrement ces saint cyriens qui sont tous nuls » …. non seulement je ne crois pas que cela soit le cas mais en plus c’est contre productif … il faudrait probablement une armée commandée par des adjudants chefs alors ?
          Personne ne remet en question la qualité du corps des sous -officiers même si tous ne sont pas au niveau …. il en va de même avec le corps des officiers… aujourd’hui ce qui fait une des forces des armées c’est que son encadrement de haut niveau est forcément passé en régiment….. ce n’est souvent pas le cas pour les autres hauts fonctionnaires ….
          Voyons ce qui fait la force du système au lieu de raviver éternellement cette pseudo lutte des classes….
          Par ailleurs dans l’armée britannique la fierté des sous officiers est justement de réussir à contribuer à la formation de leurs officiers …. intéressant non ?

      • cipal dit :

        dit donc taré t’attends quoi pour t’engager , ah au fait t’es au courant que tu risques de rentrer chez toi dans une cantine et en morceaux si tu souscris à ce mirifique contrat friqué que l’état nous condescend
        ras la casquette des commentaires des abrutis au chaud le q dans leur fauteuil et dont le seul effort a consisté à ouvrir leur grande gueule à l’abri de tout
        j’emmerde tous ceux qui nous insultent et les convie sur le terrain mort aux cons

        • Bons comptes, bons amis dit :

          Oui, bon, pour l’instant, dans cette guerre, ce sont les civil qui morflent davantage que les mili.

        • vno dit :

          « j’emmerde tous ceux qui nous insultent et les convie sur le terrain mort aux cons »

          On risque le génocide ! signalez plutôt à l’intellectuel à deux balles que en France, c’est cinq semaines de congé payé plus jours fériés + RTT et 1547 heures de travail par an pour un salarié non posté. S’il n’a pas de chance, le salarié au SMIC n’a pas de treizième mois ou d’intéressement. Par définition, un salarié posté (cas dans lequel rentre beaucoup de militaires) ne
          peut pas être payé au smic, puisqu’il a une prime de poste et fait moins de 1547 heures par ans. Pour le Smicard, il touche les APL et en région parisienne, il peut bénéficier d’aides non imposable plus que substantielle, contrairement au militaire hors gendarmerie.

          Pour certains militaires au Smic ( il n’y a pas si longtemps, le Smic n’était même ^pas la référence ) c’est parfois une majoration de solde de 50% à ajouter à ce Smic, pour un temps de travail effectif qui peut atteindre plus de 4000 heures. Et effectivement avec un Smic horaire brut à 10.25 € un sous-marinier ( c’est un exemple ) est très, très loin du Smic horaire même en retranchant les six heures de sommeil gracieusement allouées par nos politiciens et gauchiste gavés de subventions et « prime » de responsabilité. Pour les vacances pas prise pour raison opérationnelles, elles étaient simplement annulée par un ordre administratif sans compensation. Bien sur, les vacances étaient calculé sur un temps de travail de 1547 heures plus RTT, pas sur plus de 4000 heures, tout comme les impôts, qui permettent à l’état de récupérer plus que les prîmes versées (sauf pour les gendarmes). bien sur le militaire est assujetti au versements sociaux comme le civil mais s’il verse pour la retraite ou le chômage sur l’intégralité de ses salaires et prîmes, le militaire Smicard ne touchera qu’une retraite correspondant à son Smic et pas son salaire et pour le chômage, il n’y aura pas forcément droit. J’arrête la, il y a tant à dire.
          Pour le fantasme de la retraite… la plupart des militaires ne la touche plus, puisqu’il faut 19 ans maintenant et que les sous-officiers sont usés avant et les montants son ridicules par rapport au civil pour 1547 annuelles.
          Juste une petite comparaison stupide avec l’univers carcéral. La surface allouée par prisonniers dans une cellule est supérieure à celle allouée à un marin. Pourtant il n’y a pas d’associations de défense des conditions de vie des militaires et encore moins de défenseurs des droits.

          Il est heureux qu’un général et un amiral s’en inquiète, car lorsque face au travail infernal de certains militaire on oppose que tout les militaires doivent être rémunérés sur la même base et de la même façon qu’un civil voir moins, puisqu’ils ont des « avantages », on peut s’attendre à de sérieux problèmes de commandements et d’obéissance. Surtout quant on laisse des associations foutre la merde pour l’esclavage du 19ème siècle en oubliant celui du 21ème siècle auquel il se garde bien d’être exposés.
          Mais il est vrai qu’un militaire signe un contrat pour renoncer à « la liberté, l’égalité et la fraternité » et lorsqu’ils signent, peux de jeunes comprennent qu’il renonce à la constitution qu’il s’engagent à servir. Le truc, c’est que les recruteurs évitent de lui préciser que les quelques droits qui lui restent sont en fait à la discrétion des officiers et que tous ne sont pas des gens formidables qui défendent les droits des personnels qui font leur carrière. Cracher sur les anciens et leur pourtant bonne volonté pour continuer à défendre ce système inique, c’est le meilleur moyen pour s’assurer des lendemains difficiles…

      • Muse dit :

        « ils sont nourris logés »
        Pauvre inculte ! Va donc te renseigner avant d’écrire de pareils torchons.
        Et encore, quand je dis inculte…

        • Guerik dit :

          A quand remonte la dissolution des casernements, j’ai raté un épisode, je ne savais pas que lorsqu’on s’engage on n’est plus logé et nourrit. Merci de m’instruire.

    • Chris dit :

      Bonjour,
      Je trouve votre commentaire surprenant (même s’il est vrai dans sa globalité). Un soldat qui n’a aucune étude, (même pas le brevet des collèges) qui peut ne savoir ni lire et ni écrire, peut encore s’engager avec un salaire de 1200€ net nourri, logé et blanchi! A cela s’ajoute les ISC, les primes OPEX et les autres avantages non négligeables: il sera pris en compte par ses cadres pour recevoir l’éducation qu’il n’a pas eu de ses parents, et apprendre ce que l’école n’a jamais pu lui apprendre. Sans compter qu’il peut bénéficier d’une reconversion à 5 ans de service, donc encore la possibilité de refaire une formation, prise en compte par l’armée. En contre parti, l’institution lui demande une disponibilité de tous les instants effectivement. Attention, je ne travaille pas au CIRFA, mais de là à comparer avec un SMIC de chez Mac Do…
      Je suis tout à fait d’accord avec le Général Burkhard, la France est le pays le plus ops de l’Europe et elle fonctionne à flux tendu avec son budget comme avec son turn over de personnel, elle ne peut pas se permettre de dépenser à foison dans du matériel dernier cri comme l’Allemagne qui a peu d’engagement ni se permettre de faire des contrats de 35h à ses soldats. Cela serait encore plus plonger notre système dans la mer.. alors qu’il n’a vraiment pas besoin de ça…

  2. Vavik dit :

    Ce n’est pas à l’UE de décider sur cette question qui relève par essence de la souveraineté des Etats car en relation avec leur sécurité nationale.

  3. Borca dit :

    Qui a un salaire au smic dans les Armées ? Pour les débutants ils sont nourrit et logés…..Mais je peux me tromper….

    • esclavier dit :

      logé en chambre de 4 voire plus !! Ca, c’est du logement.
      Ce n’est pas parce qu’on a un toit qu’on est logé !!!

      • Guerik dit :

        « Ce n’est pas parce qu’on a un toit qu’on est logé ! »
        Euh mais si camarade!

  4. Clavier dit :

    Le temps qui passe est l’éternel problème des gens qui n’ont rien à faire et qui se sentent inutiles…..pas le cas de l’armée française en tout cas…

  5. criss dit :

    ras le bol de ces bas du front qui n’ont toujours pas compris que l’union fait la force ; 448 millions d’habitant > 70 ; toi y en avoir compris ? donc oui l’UE doit traiter la question.

    • chill dit :

      l’UE n’est pas un pays , toi y en avoir compris ?

    • PeterR dit :

      Donc l’UE doit AUSSI nous dicter ce que doit être notre armée ??
      Vu le résultat des autres pays de l’UE il vaudrait mieux éviter.
      Juste mon opinion.

      Si non on peut faire comme les suisses qui il y encore peu de temps nous demandaient de faire leur police du ciel parce que eux à 17h ils avaient piscine.

    • Momo dit :

      Le xinois sont plus de 1400 millions, donc ils ont raison?
      Qui est bas du front?

      Si c’est de l’humour c’est au moins du 2ieme degré.

    • ekiM dit :

      Un poing est plus puissant qu’une paume ouverte. Méditez donc cela.

    • PK dit :

      Je suppose que comme des milliards de mouches, vous vous baffrez aussi de merde ?

    • caiusbonus dit :

      On est désormais le seul pays d’Europe qui n’a pas une armée de merde, alors se faire dicter des ordres par l’Europe…. Toi y en avoir compris?

  6. jeff dit :

    Pour info, ceux qui on été muté en poste OTAN le savent, chez certains de nos alliés, dès que leur militaires travaillent en dehors des heures de travail « normal » (le soir ou le weekend par exemple), ils peuvent remplir une feuille détaillant leurs heures supplémentaire et ainsi obtenir des compensations.
    « Cultural differencies » comme j’aime bien dire…

    • Pour Info dit :

      Ouaip, et après on traite les Français de feignasses ! 😉

  7. floco dit :

    Je serais curieux de savoir comment gérer les 48 heures hebdomadaires du personnel, sur une unité à la mer. ( sous marinade ou de surface ) même en temps de paix ??
    Les teuton saisissent la moindre occasion pour nous foutre les bâtons dans les roues.
    Que ce soit pour le SCAf, le char, le drône, le A300 MRTT, et je dois en oublier …( non mais … aller chercher les revendications d’un soldat Serbe…. !!!!)
    Sans vouloir passer pour la Cosette de service, je pense que la France, dans son déclin, attire pas mal d’attaques venant de l’intérieur et de nos soit disant alliés …..
    Va falloir se resaisire et vite fait….sinon !!!

  8. Raymond75 dit :

    Le « service courant » n’est pas une intervention militaire genre OPEX, il s’agit d’une activité en rien différente d’une activité civile. Faire travailler les militaires jusqu’à plus soif pour une paie dérisoire n’a aucune motivation de service autre que disposer d’une main d’oeuvre corvéable, docile et peu payée. Jadis c’était le rôle du contingent … ce qui ne motivait que fort peu les réengagements volontaire en fin de service !

    De plus, travailler trop signifie travailler mal …

    • cipal dit :

      ce qui ne doit pas être votre cas au quotidien !
      allez reposez vous bien ectoplasme inconséquent d’habitude !
      MAC

      • Raymond75 dit :

        Vas y petit, enchaine les corvées et les obligations : être soumis est ta vocation.

        • cipal dit :

          connard, le jour où tu iras cracher où je suis allé pisser tu pourras presque dire que t’es un ersatz de marin et d’homme je n’en parle pas, allez continue tes conneries t’as du être bercé près du mur toi

    • basta dit :

      (il ne serait pas inutile de ne pas abuser des formes non-positives, afin de ne pas rendre moins aisée la lecture)

  9. Momo dit :

    Qui sont les ‘certains alliés’? Au hasard: Allemagne, Pays-Bas, Belgique?

  10. Maurice dit :

    Intéressant vous avez l’air de connaître nos droits théorique c’est bien mais les militaires du rangs peuvent rarement poser leurs 45 jours de perms ( en 6 ans je n’ai jamais réussi et dans ma compagnie rare sont ceux qui le peuvent) pour ce qui est du logement ont paye tout les mois pour vivre à la caserne ( pas grands chose je vous l’accorde mais on paye ) de plus les repas du soir sont payer de notre poche ( là encore c’est pas énorme mais il faut le dire ) ensuite pour le fait d’être marier vous ne toucher rien de plus et pour un enfant vous toucher 16 euros de plus par mois si vous réussissez à élever un enfant avec 16 euros mensuels vous êtes fort … bref je ne fais pas le syndicaliste mais certaines réalités sont loin de la « théorie » dont vous parlez … le militaire n’est pas bien payer c’est un fait sinon pourquoi il y aurait autant de soucis de fidélisation ? Être soldat on ne le fait pas pour l’argent mais ce n’est pas une raison pour abuser sur le manque de reconnaissance qu’il y a en France . Sur ce bonne journée à vous

    • mich dit :

      Bonjour , vous êtes dans une unité qui fait des opex ?les jours de perms que vous n ‘arrivez pas à prendre comment vos supérieurs les font disparaitre ?merci d ‘avance .Quand à la fidélisation , il faut aussi dire que comme dans d’ autres métier ,celui des armes n ‘est pas toujours une vocation ,sans compter les erreurs  » d’ aiguillages  » du recrutement .

      • Muse dit :

        Ca se nomme rendre ses jours de perm ! J’ai fait cela durant des années et je ne chiale pas ni ne viens dire de fadaises.
        4 semaines d’abscence sur le terrain dans la verte ou sous un maigre toît, sans wek-end ni jour de récup CAR quand on rendre, PRiORITé au reconditionnement…
        Bref, les civils qui viennent nous expoliquer c’est le bouchon sur le tonneau, le torchon sur la poubelle…

        • mich dit :

          J ‘ai pas vraiment compris votre commentaire,je voulais justement savoir si c ‘était à cause du trop-plein de déplacement qu ‘il ne pouvait pas prendre ses perms et si il y avait une forme de compensation dans son unité ou si c ‘était gratos .

    • Ancien chasseur dit :

      S‘il vous plait,apprenez à lire votre bulletin de solde!
      Un MDR célibataire vivant en logement militaire (Compagnie) comme un sous-officier (BCC:batiment cadre célibataire) ne payent rien pour le logement mis à leurs disposition mais touchent la prime ICM(inemnité de charge militaire) au taux logé .S‘ils vivent à l‘extérieur ils touchent l‘ICM au taux non logé,les chargés de famille la touche au taux correspondant à leurs grade et famille.
      Je rajouterai que pour l‘ICM il existe plusieurs taux,province,Paris et camps (prime de camps avec les taux spéciaux 1 et 2).
      Pour l’Alimentation les Mdr jusqu‘au grade de caporal inclus les repas du midi et du soir sont gratuit pour les ouvrables et activités de service( celà apparait comme avantage en nature sur la fiche d’imposition) pour les autre grade seul le repas du midi est gratuit .
      L’ICM sert à compenser les frais liés aux metiers de militaires et non pas à payer le loyer.

  11. lxm dit :

    Depuis 20-30 ans j’ai l’impression de voir dans nos soldats sous-off et officiers des hommes extraordinaires, n’ayant jamais eu autant « d’humanité » dans leur job dans toute l’histoire de france. Et pourtant, alors qu’ils n’ont jamais été aussi proches du monde civil, ce dernier leur tape dessus, de manière inconsidérée, risquant alors de perdre tout cette qualité acquise aussi difficilement.

  12. Félix GARCIA dit :

    Avec votre accord monsieur LAGNEAU, je me permets de relayer ici la tribune de 2000 militaires d’Active :

    Tribune de nos camarades d’Active

    Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités, On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer : « Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre » Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait. Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance. Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité. Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire. Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol. Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine. Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre. Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme. Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile. Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l’évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l’armée à prendre position et à s’exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu’ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers. Lâcheté, fourberie, perversion : telle n’est pas notre vision de la hiérarchie. L’armée est au contraire, par excellence, le lieu où l’on se parle vrai parce que l’on engage sa vie. C’est cette confiance en l’institution militaire que nous appelons de nos vœux. Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement. Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service. Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un État failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ? Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois, d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays.

    https://politiqueopinions.business.blog/2021/05/09/tribune-de-nos-camarades-dactive/amp/?__twitter_impression=true

    • Félix GARCIA dit :

      Et avec votre autorisation, je relayerai aussi celle-ci :

      “Tu devras un jour en répondre devant Dieu” : ancien aumônier des parachutistes, le père Richard Kalka admoneste le chef d’État-Major des armées
      Le Père Richard Kalka, ancien aumônier des parachutistes de 1985 à 2015, répond au Chef d’État-Major des armées, François Lecointre, suite à sa prise de position concernant la tribune des généraux publiée dans Valeurs actuelles.

      Au chef d’état-major des armées

      Mon Général, nous nous sommes croisés la dernière fois en juin 2019, au colloque consacré au 25ème anniversaire de l’opération Turquoise. Je ne suis pas très connu dans l’armée française, mais l’armée de terre me connaît, surtout les parachutistes. La plupart des soldats savent qui je suis : celui qui, depuis 1985, les a accompagnés sur tous les théâtres d’opération. Je dis bien « tous », jusqu’à l’Afghanistan, la dernière mission de mon parcours. J’ai toujours répondu « présent » pour être en tant que prêtre, ami et frère d’armes dans n’importe quelles conditions à côté de ceux qui avaient besoin de moi. Dans « la boue, la sueur et la bagarre », comme ils disaient. Et ils étaient nombreux, très nombreux. Il suffit de leur poser la question ; encore faut-il pouvoir le faire, car pour les questionner il faut être près d’eux, à leur côté. Ce qui n’est plus ton cas depuis fort longtemps, même si tu peux t’encenser d’un fait d’armes à Sarajevo, grâce au courage des soldats-marsouins de ta section.

      Comme tu sais, mais tu préfères l’ignorer, nous étions deux ou trois fois sur les mêmes théâtres d’opération. Aujourd’hui, nous sommes aussi ensemble au combat, mais ce combat est d’une autre nature. Tout chef, lorsqu’il doit prendre des décisions importantes, est seul. J’ai connu, à plusieurs reprises, cette solitude des chefs. Dans certains cas, ils m’ont demandé de prier pour eux. Comme aujourd’hui, je prie pour toi. Mais il y a deux catégories de chef et deux sortes de solitude. Le premier est pendu au câble du téléphone et attend les directives venant d’en haut. Quelles que soient ces directives, il les accepte sans broncher, car il ne pense qu’à son avancement. Le second se met devant Dieu et sa conscience, et décide. Oui, je sais, ce n’est pas évident de prendre ce genre de décision, c’est même très dur d’assumer ainsi cette volonté qui pourrait être, et en général, elle est celle du Ciel. Elle vient toujours du Ciel, d’ailleurs, dès qu’il est question de vérité, de courage et d’honneur.

      En voulant aujourd’hui punir et sanctionner les soldats – je les appelle « soldats », quel que soit leur grade parce qu’ils ont eu le courage d’aller au feu – tu revêts l’uniforme du premier, celui qui ne pense qu’à lui et son avancement. Es-tu fier ? Quel avancement, puisque tu es au sommet de la carrière militaire ! Je te plains sincèrement. Tu devras un jour en répondre devant Dieu, si tu es croyant. En attendant, tu pourras t’enorgueillir d’avoir cassé tes anciens qui n’avaient pour bouclier, face au pouvoir politique indigne, que leur honneur mué en un cri d’alarme. Et surtout tu pourras te complimenter d’avoir puni sous les feux de la rampe des soldats plus jeunes parce qu’ils avaient osé s’associer à ce cri de désespoir, à la vérité qu’il traduit. Tu pourras te vanter d’avoir en même temps jeté l’opprobre sur les Anciens et sanctionné des Jeunes, à cause de leur courage.

      https://www.valeursactuelles.com/politique/tu-devras-un-jour-en-repondre-devant-dieu-ancien-aumonier-des-parachutistes-le-pere-richard-kalka-admoneste-le-chef-detat-major-des-armees/

      N’étant pas militaire, je ne me prononcerai pas sur certains aspects.
      En tant que simple citoyen, ça me fait mal au coeur de voir la situation dans la quelle nous sommes.

      • Muse dit :

        « Frappez, soyez impitoyables, Dieu reconnaitra les siens ! »

        • Momo dit :

          Le massacre des Cathares à Béziers, une des nombreuses phases sombres, trés sombre, dans l’histoire de tous les peuples.
          Certains s’en souviennent, d’autres n’ont pas d’Histoire.

        • Dupont avec un t dit :

          « Le chevalier du Christ donne la mort en pleine sécurité . Lors qu’il tue un malfaiteur, il n’est point homicide mais malicide.  » De Laude Novale Militae De Clairvaux

    • Piliph dit :

      Merci F. Garcia : ce texte est mieux structuré et moins ambigu que celui des réservistes.

      • Félix GARCIA dit :

        Je vous en prie, je n’ai fais que relayer cette tribune.
        Il me semble qu’il est bon que l’on entende et sache ce que nos compatriotes militaires ont a coeur de nous dire.
        Bien que seul l’islamisme et ses corollaires soient désignés dans cette lettre, il me semble nécessaire d’avertir la patrie des dangers mortels qui la guette.

  13. Jonks dit :

    Belle colère …
    Ne paie pas d impôts non plus qu ils disent

  14. Xaintrailles dit :

    « Travaillez, prenez de la peine, c’est le fonds qui manque le moins »… Le laboureur et ses enfants ( Jean de la Fontaine ). La Fontaine utilise le mot fonds pour désigner la valeur du travail, l’investissement dans le travail. Beaucoup d’écoliers des 3ème et 4ème République connaissaient cette fable, pour l’avoir apprise par cœur, ou entendue commenter par le maître en cours de morale.
    Mais on ne doit pas se servir des gens inhumainement, en les écrasant d’heures travaillées, même si l’on recherche à ce qu’ils dépassent leurs propres limites. Il faut savoir utiliser avec parcimonie, ou au moins prudence, la vieille tradition de sado-masochisme de l’armée, et de l’armée de terre en particulier, ou les conditions de vie et de combat sont souvent les plus rudes, et durablement rudes. Un chef exigeant doit aussi protéger les hommes qui donnent le plus. Il y a la notation, les éventuelles décorations et autres récompenses. Mais il y a beaucoup d’officiers généraux qui oublient toute autre amélioration des conditions de vie et de travail de leurs subalternes. La tradition reste tenace, pour épargner les deniers de l’Etat ? Beau souci, mais il ne semble pas le seul.
    P.S. Je ne mets pas de s à République, pour respecter la tradition de « une et indivisible ».

  15. arnaud dit :

    Pas besoin d’ennemi avec l’UE. Elle va nous détruire lentement et sûrement.

  16. Matou dit :

    Honnêtement, moi qui suis civil, je pense sincèrement que si l’Europe impose à notre armée un rythme basé sur le civil, alors il est urgent de sortir de l’Europe, même si je ne suis pas le genre à compter mes heures. Je n’ai jamais été favorable à une option de sortie et j’ais toujours vu l’Europe comme une source de paix. Mais étant donné la dégradation alarmante du contexte géopolitique et la nouvelle puissance de grands blocs ou puissances régionales, tous prêts à en découdre au besoin ou sur objectif d’expansion (cela ne concerne d’ailleurs pas que le militaire), il est temps de prendre un certaine indépendance de réflexion et se positionner en fonction de ce qui nous semblera préférable, eu égard à nos intérêts et notre vision. Le Frexit m’a toujours paru être un non sens, une sorte d’exotisme de vieille garde. En l’écrivant, je me fais mal. Mais sans aller jusque là pour l’instant, il sera toujours intéressant de voir comment les britanniques évoluent. La France a beaucoup à reconstruire et à construire (industrie, enjeux climatiques et force militaire suffisamment dissuasive et très opérationnelle). L’exemple britannique me semble fort intéressant. A regarder de près.

    • Piliph dit :

      Sans discuter d’une sortie complète de l’UE, on pourrait avoir un débat de fond en France sur la sortie de la Cour européenne de justice et de la Cour européenne des droits de l’homme, qui paralysent la France au plan de la gestion de l’immigration et de l’éloignement des déboutés de l’asile par exemple (= sujet majeur, près de 100.000 demandeurs d’asile étant déboutés chaque année sans que l’on puisse éloigner plus de 5 ou 6% d’entre eux, cf le référé de la Cour des comptes au premier ministre Valls en 2015).

  17. Vins dit :

    La proposition allemande relève du bon sens. Conditions opérationnelles = terrain qui commande. Conditions normales heures normales = vie de famille.
    Tout le reste n’est que bisness. Ça vous choque pas que la France dépense 100 milliards d’euros en aides diverses mais vous êtes offusqué lorsque qu’un militaire, hors temps opérationnel, face des semaines « normales ». Elle est belle la reconnaissance de la nation!!!!

    • Momo dit :

      Toi fonctionnaire qui faignasse trop.
      Toi pas savoir que pour devenir soldat toi être volontaire.
      Et toi pas savoir non plus que toi pouvoir partir si toi t’es trompé sur dodo et argent.

      Je me suis au niveau pour faciliter la compréhension de Vins (attention à l’abus, mollo mollo)

    • Observateur amusé dit :

      Quand les militaires sont au quartier, le vendredi am est souvent libre (en fait séance de sport le vendredi matin, préparation de la revue, revue et départ le plus souvent vers midi le vendredi… et c’est très bien pour ceux qui ont des temps de trajet longs pour rentrer chez eux ou pour ceux qui habitent à proximité et qui ont des démarche administratives , des courses ou autres…. bref c’est déjà le cas !!!

  18. Green dit :

    Tout cela est surtout inquiétant pour les armées dont les pays appliquent cette directive européenne.
    Armées de pacotilles?
    L’Allemagne a déjà un certain manque de crédit (de crédit militaire, pas financier) sur ce sujet. Je comprends que certains en France ou aux USA rechignent a protéger des alliés aussi négligents.

  19. dompal dit :

    Certains commentaires ci-dessus sont étonnants et oublient qu’ils sont avant tout militaire et non pas civil travaillant pour l’armée !

    Quels sont les jeunes militaires qui ne font pas au moins une opex par an ? (c’est juste une question).

    De mon temps 😉 c’était 3 opex sur 2 ans environ en moyenne et quand on n’était pas en opex c’était instruction des nouveaux dans la verte+ stages+services en tout genre, donc moins de 50% du temps « disponible »….quant aux perms, fallait mieux oublier que ce mot existait, même en rentrant d’opex !!!…..

    Alors à quoi bon avoir un appart, une copine (et des mouflets) ou une bagnole ???

    Profitez de votre jeunesse et mettez de l’argent de côté car je ne sais pas si vous trouverez un job civil où vous pourrez en faire autant surtout quand on a 20 ans ou même 30.

    Après, chacun fait ce qu’il veut de sa vie mais faut pas venir pleurer que vous ne saviez pas, surtout aujourd’hui avec le Net où l’on trouve tous les renseignements que l’on veut, ce qui n’était pas le cas à ‘mon époque’ ! 😉

    Bon courage à ceux qui se sont trompés de voie….. 😉

  20. SCAtastrophe dit :

    C’est quelque chose qui concerne tout le monde, en opération c’est bien plus facile à faire qu’en métropole:
    https://philippesilberzahn.com/2021/05/10/ca-ne-vous-prendra-que-5-minutes-la-taxe-du-temps-comme-maladie-des-organisations/

  21. Cher Opex360,
    Pour ceux qui souhaiteraient avoir une perspective juridique, complétant l’excellent article de Monsieur Lagneau (…), je vous invite à lire mon article, j’y démontre pourquoi l’interprétation de l’avocat général du 28 janvier dernier constitue une violation de l’article 4 par 2 du traité de l’Union européenne qui prévoit une compétence exclusive des Etats membres en matière de Défense et de sécurité du territoire. Bonne journée à tous . Stéphanie Zurawski. Avocat
    https://www.linkedin.com/in/stephaniezurawski/detail/recent-activity/shares/

  22. Thierry dit :

    « entraînement difficile, guerre facile » [ou « la sueur épargne le sang »]. Et cela demande du temps…
    ———————————————————————-

    Il y a effectivement un historique sur le sujet, pour autant je ne mettrais pas au crédit de l’Allemagne de 1939, ni l’entrainement, ni la fanatisation, ni même la pervitine (genre de drogue pour doper le combattant) pour expliquer ses succès militaires, puisque ces facteurs là toujours présent en 1944-45 ne faisaient plus effet du tout.

    Un soldat trop sollicité a besoin d’un temps de récupération plus long faute de quoi ses capacités s’écroulent, c’est comme les sportifs qui s’entrainent souvent mais se ménagent juste avant l’épreuve pour être au top, le temps de repos fait partie de l’entrainement et du résultat, non seulement utile mais indispensable.

    Donc moi je penche plutôt pour l’extension des droits sociaux dans l’armée française, ça n’est nullement un désavantage, mais plutôt une source de motivation.

  23. Philippe dit :

    A titre indicatif quelle est actuellement pour nos personnels la durée moyenne d’une mission au Sahel ?

    • PK dit :

      Pour l’ALAT, ça vient de passer à 4 mois pour tout le monde (alors que c’était 2 mois pour les navigants et 4 mois pour les mécanos avant). Pour l’AT, ça doit être 4 mois pour la régulière… et ça doit tirailler un peu côté FS qui sont en auto-relève permanente…

    • Paul Bismuth dit :

      @ Philippe
      Quatre mois pour la plupart, deux mois pour certaines spécialités très limitées.

      • Philippe dit :

        Merci pour vos précisions car si bien sûr la mission est importante la vie de famille ne doit pour autant être négligée. A ce sujet la hiérarchie devrait se préoccuper du rapprochement géographique des conjoints lorsqu’ils sont tous deux militaires. Ainsi est-il normal, comme j’ai pu le constater, que le mari soit basé à Calvi quand son épouse est, elle, basée à Lyon ?