Un militaire du 33e RIMa placé en détention pour avoir poignardé l’un de ses supérieurs

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. tartempion dit :

    C’est pas nouveau les problèmes de discipline en Martinique , pour info , j’ai vu des camarades quitter l’armée de terre après avoir été désignés pour y effectuer un séjour de deux ans .Lorsque le service militaire était encore obligatoire les cadres envoyés là-bas vivaient un enfer . Ceux qui y ont servi racontaient à leur retour en métropole les situations ubuesques qu’ils y avaient rencontré avec des soldats se présentant pieds nus au rassemblement par pure provocation alors qu’ils étaient encore sous l’effet de l’herbe fumée la veille. Et quoi dire du fameux « pot kaki  » dans lequel certains martiniquais de la compagnie déféquaient et urinaient jusqu’à bonne hauteur dans le but de le projeter sur le « zoreille » endormi une fois la nuit venue en guise de bienvenue dans le pays .Déjà à ce moment là , les autorités militaires étaient incapables de gérer les mouvements collectifs et les cas les plus graves d’insubordination , sans compter les pneus des véhicules personnels régulièrement crevés .Inutile de vous dire qu’un sergent de semaine « zoreille » vivait un véritable calvaire .Le racisme anti blanc qui sévit en Martinique comme dans toutes les iles françaises d’ailleurs est mis sous le tapis jusqu’au jour où un incident majeur survient .

    • Mark 41 dit :

      Stop on arrête tout! Pas la peine d’enquêter, un contributeur d’opex360 a déjà tout compris de ce qu’il s’est passé 5 jours plus tôt à des milliers de km de métropole.

      Ce crime un acte de racisme anti-blanc comme déjà indiqué. Cherchez pas, la vraie vérité est ici et nulle part ailleurs…

      • Ancien de la 3/33 dit :

        @Mark 41
        Vous ne savez rien de la réalité décrite par Tartempion.
        Mais elle vous choque, alors vous la rejetez.
        .
        Exactement la même réaction que celle des bisounours récemment à l’encontre d’une « tribune des généraux ».

        • Bangkapi dit :

          Je regrette , mais si vous avez vécu ce que décrit Tartempion au 33ème RIMa et bien pas moi.
          Nous avons peut-être simplement affaire à une histoire de cul qui a mal tourné.
          Il serait bien d’attendre ce dira l’enquête, vous ne pensez pas !
          Bien souvent les crimes se passent dans le cadre familial et le voisinage.
          L’armée est une famille, et parfois elle a aussi ses drames.

        • Mark 41 dit :

          Je ne conteste pas la réalité des propos tenus par tartempion (je ne connais pas plus que ça la Martinique). Je dis juste qu’il semble prématuré de désigner les culpabilités.

          Quand à la tribune des généraux qui se permettent de critiquer et de menacer les politiques, c’est une totale inversion des valeurs. Quand un subordonné se permet parler ainsi de ses supérieurs, l’indiscipline est reine. Et c’est une véritable honte pour nos armées. Evidement, nombreux sont ceux qui, d’accord avec cette tribune, considèrent que LREM veut censurer les militaires. Ces gens devraient lire un peu plus la presse étrangère a ce sujet: (unherd.com)
          https://unherd.com/thepost/frances-generals-have-disgraced-themselves/
          “Non seulement le langage utilisé est provocant, mais il est aussi tellement extrême que cela confine à l’absurde”, analyse-t-il, avant de pointer les liens qu’entretiennent certains signataires, comme l’ancien haut gradé Christian Piquemal, avec “des organisations racistes”. Il a notamment eu des contacts avec l’organisation allemande Pegida »

        • Robert dit :

          Aux Antilles, beaucoup de jeunes ont grandi dans des familles monoparentales et il y a beaucoup de consommation de cannabis voire de crack. Je pense que si le recrutement est très local, l’armée ne doit pas échapper à des personnalités immatures, agressives et instables, entre autre du fait des causes que j’ai cité ou d’avoir grandi dans cet environnement.
          J’ai constaté ça en métropole, mais je peux néanmoins me tromper. Quelqu’un ici en sait peut-être plus, je veux dire de visu pas à travers des bons sentiments.

      • Castel dit :

        Et l’adjudant Pierre Chanal, qui est suspecté d’avoir tué huit jeunes appelés du contingent entre 1982 et 2003, c’était du racisme anti blanc, lui aussi ?

        • florent dit :

          il faudrait peut-être arrêté de lire les fiches Wikipédia sans en comprendre la teneur…Chanal a été écroué en Août 1988, comment aurait il pu tuer jusqu’en 2003??

          • Castel dit :

            Je n’ai pas cherché vraiment à me documenter, je voulais surtout répondre d’une façon volontairement stupide à des assertions qui l’étaient encore plus….
            Comment peut-on de racisme anti-blanc dans cette affaire, alors que l’on n’en connaît pas les détails ?
            – D’abord, pour l’agresseur, s’agit-il d’un Antillais ?
            – Pour la victime, s’agit-il d’un « Métro », ou d’un Antillais lui-même ?
            – Aurait-on parlé de racisme si un blanc avait poignardé son supérieur Antillais ?
            Bref, ces intervention, prouve bien la bêtise des racistes, si certains en doutait encore !!!

          • Czar dit :

            « je voulais surtout répondre d’une façon volontairement stupide  »

            mission accomplie, champion.

        • Robert dit :

          Non, l’adjudant Chanal était juste un pervers homosexuel sado-masochiste qui a utilisé à ces fins des jeunes militaires et un auto stoppeur irlandais.
          La misère humaine devenue perversité comme il existe partout.
          Mais est-ce que cela suffit à évacuer une autre réalité devenue très courante, mais jamais considérée pénalement pour ce qu’elle est?

    • petitjean dit :

      « poignardé à sept reprises »

      à 7 reprises !! Il y a donc bien intention de tuer !
      Un seul coup peut tuer

      • ER dit :

        En plus il est venu dans le bureau de son Chef avec un poignard, donc notre procureur de la République Wokaise trouve que, ben oui, pas de préméditation.

        • Robert dit :

          Bouffées délirantes, le cannabis entre autre, ou une haine personnelle.

        • Mark 41 dit :

          @petitjean Au risque de vous apprendre quelque chose il existe une distinction entre assassinat et homicide, effectivement lié a la préméditation. Affirmer qu’il y a préméditation car il y a 7 coups de couteaux montre que vous ne savez pas ce que veut dire préméditation (?!!?).

          @ER: il n’est écrit nulle part qu’il est venu avec un poignard. Vous avez très mal lu. (? en diagonale ou quoi?)

          Pourquoi diable le procureur de Fort de France chercherai a déresponsabiliser l’auteur de ce plantage? J’ai du louper un épisode. M’enfin si y’a un quelqu’un pour dire ici (derrière son ordinateur sans connaitre les éléments du dossier) que le procureur fait mal son boulot, alors je m’incline. C’est toujours sur les forum que l’on trouve la vérité vraie.

          • basta dit :

            Mark 41 /42 / Fred /tchoc/raymond57 / Educateur-X / Gardien-des-consciences-Z …

            Manifestement, il vous est pénible de vous voir contester votre titre de propriétaire exclusif.

            Mais, sympathique protecteur de nos consciences contre l’erreur, où donc avez-vous lu que Petitjean affirmait « préméditation car 7 coups de couteau » ? ? ?

            Un bug lié à votre zèle à nous maintenir dans les bons rails ?

    • petitjean dit :

      « Le racisme anti blanc qui sévit en Martinique comme dans toutes les iles françaises »

      je confirme
      mais la censure veille
      Et dire que c’est nous qui les nourrissons
      Sans la France de métropole, leur niveau de vie serait celui de Saint Domingue, ou, pire, de Haïti…………

      • Fred dit :

        Qui te dit que l’agresseur n’est pas natif de Dijon ?

        • petitjean dit :

          je vous parle de vécu !
          et ils ressassent ad nauseam la période de l’esclavage
          ils sont toujours dans le ressentiment
          Jamais ils ne diront merci pour, leur niveau de vie, pour les infrastructures, pour la médecine moderne de l’homme blanc

          • Mark 41 dit :

            Houla! commentaire de quelqu’un qui n’aime pas les gens de couleur.

            Les noirs doivent « remercier  » les blancs pour tout ce que l’on leur apporte? De quel niveau de vie on parle? des infrastructures? ha oui? et la médecine moderne? Pfff… c’est juste insultant pour ton intellect.

            Déjà le niveau de vie est très inférieur en Martinique à celui de la métropole (merci merci merci). Des infrastructures en Martinique? Ha oui, c’est vrai que l’on construit souvent des lignes LGV ou des autoroutes là-bas (mdr). Quand à la médecine moderne de l’homme blanc, elle a massivement recours aux médecins africains (donc noirs et arabes) pour faire tourner son hôpital public en métropole.

            Merci patron

          • Fred dit :

            @ petitjean

            Tu es bouché ou quoi ? Qui te dit que l’agresseur est originaire de l’île et descendant d’esclaves ?

            « la médecine moderne de l’homme blanc » tu en es resté à Tintin au Congo … Pauvre type, raciste congénital.

        • basta dit :

          O grande et belle conscience, gardienne des nôtres … magnifique âme dévouée à la Cause

          qui vous dit que cette personne des Antilles n’était pas née dans les Antilles ?

          Qui vous dit encore que votre Dijonnais putatif n’a pas épousé la mentalité locale ?

          Ceci dit, merci pour votre pérenne protection contre tout ce qui pourrait nous amener à penser pas-comme-il-faut. Nous serions perdus sans vous

      • basta dit :

        Je confirme avoir connu en Guyane des manifestations de racisme anti-blanc, il y a déjà plus de 20 ans.

        • Castel dit :

          Je me rappelle surtout des manifestations lors de l’arrivée des Hmongs en Guyane e 1977….
          Donc, pas seulement du racisme anti-blancs , surtout du chauvinisme local !!

          • basta dit :

            « chauvinisme local » … faut voir … En effet, s’il y a bien des locaux, ce sont bien les indiens, et le contact avec eux a toujours été très sympathique.
            Le racisme anti-blanc était bien le fait des noirs.
            Au passage, belle réussite que celle de Hmongs !

    • Czar dit :

      mais la plupart des petits cocus patwiot-twicolow, y compris sur ce site, vous tomberont sur le paletot en vous traitant d’odieux infréquentable si jamais vous osez mettre en doute la fwancité intrinsèque des fils du wakanda insulaire.

      Peu avant le grand éventrement de 14, Péguy écrivait quelque chose sur le thème que le vrai courage était de voir ce que nos yeux voient.

      un siècle plus tard, le constat est inchangé.

      • Fred dit :

        @ Czarévitch le moscoutaire

        « sur le thème que » : c’est toi qui donne régulièrement et avec morgue des leçons de Français ?
        [et on met une majuscule au début des phrases, de toutes les phrases, et aux noms propres (Wakanda)]

        • Czar dit :

          « c’est toi qui donne »

          c’est toi qui donneS, farid, et « leçons de français », avec une minuscule, comme toi.

          sinon un commentaire sur les faits, ou juste le déni intéressé habituel ?

          (pas que ça m’intéresse vraiment non plus..)

    • berger dit :

      très drôle ! merci…

    • dudulle dit :

      oui mais là rien à voir. L’auteur est un gars en séjour

    • MAS 36 dit :

      Contentez vous de raconter votre vécu. Avez vous seulement vécu outre-mer ? Sinon pour ce qui est de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours….

      • Bangkapi dit :

        J’ai fait un séjour au 33ème RIMa et c’était plutôt sympa. Pas l’enfer décrit par Tartemuche.
        Certes les soldats appelés antillais n’étais pas les premiers de la classe, par contre les cadres des DOM ont toujours été des bons.
        Les relations des militaires métropolitains avec les civils étaient bonnes, mais comme partout il y avait des anti, pas besoin d’aller outre-mer pour cela.
        Dans le cas présent on note un commandant de 56 ans (!) et un agresseur de 33 ans donc pas pas des bleubites.
        Un différent d’ordre personnel, un pétage de plombs. Laissez l’enquête se faire.

    • Maurice dit :

      Vu ce que la France leur a fait subir, ne pas avoir un racisme anti blanc serait digne d’un saint !
      Les descendants des camps de concentration sont toujours un peu germanophobe. Y a de quoi

      Ces Français par le viol et la violence devraient prendre leur indépendance et assumer leur destin. Cela n’a aucun sens de jouer à l’empire

      • Robert dit :

        Les blancs d’aujourd’hui ont-ils une responsabilité dans les crimes commis par les négriers d’il y a deux siècles?
        C’est ce que prétendent les indigénistes et indépendantistes en boucle, ce qui peut agir sur un esprit faible.
        Ils devraient logiquement avoir aussi une haine au moins aussi importante pour les descendants d’africains qui ont vendus leurs frères et sans lesquels il n’y aurait pas eu de traite atlantique.
        Attendons d’en savoir plus, origine et motivations de l’auteur, mais l’argument de justifier un acte criminel par un argumentaire raciste, à sens unique bien sûr, est irrecevable.

        • Fred dit :

          @ Robert

          Ils représentent toujours une domination de classe, sous la forme « Békés », qui accaparent les terres agricoles par exemple.

          « un argumentaire raciste, à sens unique bien sûr » : formule réductrice irrecevable

      • berger dit :

        Maurice . exactement !

      • Czar dit :

        « la France » leur a évité de finir dans une marmite, ce qui était parfois le cas des esclaves capturés par leurs frères de mama Afwica.

        personne ne dira que l’esclavage a été une partie de plaisir mais , contrairement aux dépopulations joyeuses que les afwicains ont exercées entre eux, et sans notre aide ni nos conseils, ces descendants d’esclaves – qui pour certains vivaient bien mieux que les ouvriers européens de la révolution industrielle disposent d’un passeport les plus influents au monde et d’un niveau de vie qu’ils ne devraient jamais oublier de comparer avec celui de leurs fwèwes émancipés d’Ayiti chéwi, le pays des galettes de terre, des tontons macoutes et des rivières de déchets plastiques (sans doute dues aux odieux Occidentaux aussi)

        quant à prendre leur indépendance, ils peuvent juste prendre l’avion : ces îles nous appartiennent. Nous les avons découvertes. mawie-Théwèse et Eusèbe sainte-wose ne sont pas les autochtones, ils n’y ont pas un atome de droit supplémentaire par rapport à moi.

        faut juste arrêter de les arroser de fric et faire appliquer les lois sur le wacisme., puisqu’elles existent pour nous.

        • Fred dit :

          @ Czarévitch le moscoutaire

          « ces îles nous appartiennent »
          Ces îles étaient habitées (depuis 3000 av. J.-C.) quand les Européens s’en sont emparées.

    • Delacolo dit :

      j’ai servi 3 ans à la 1ère compagnie du 33ème RIMa et ce que vous dites n’est que mensonges….
      j’avais plusieurs locaux sous mes ordres et ils avaient les mêmes défauts que nos jeunes en métropole, qu’ils soient blanc, black, beur, jaune, rose… mais en commandant fermement mais avec bienveillance on tirait ce qu’il y a de meilleurs chez tous les jeunes… aujourd’hui que je recroise un de ces jeunes Martiniquais je peux voir avec fierté les hommes qu’ils sont devenus et le respects qu’ils ont pour moi…

  2. Julien dit :

    Be connais un caporal chef qui ne va pas profiter de la réouverture des terrasses…

  3. Pépico dit :

    Le Commandant à mon avis il a dû lui casser les machins, et l’autre il a fini par en avoir marre et 15 ans d réclusion ça fait beaucoup, mais bon c comme ça avec les zigs.

    • Machin 10 dit :

      7 coups de couteau aussi c’est pas mal. Par ailleurs, un militaire, donc en contact avec des armes, pas capable de contrôler ses nerf, c’est assez … problématique.

  4. Czar dit :

    « à l’hôpital Pierre-Zobda-Quitman de Fort-de-France »

    du nom d’un bolcho indépendantiste.

    y a bon l’awgent de la Fwance

  5. Bangkapi dit :

    Je suis sidéré de voir Tartempion, ce contributeur du blog depuis des années tout savoir sur les armées, les séjours outre-mer et le Opex depuis 50 ans.
    Martinique, donc DOM ou TOM et bien  » nègres » . Et il a pu placer le terme  » zoreilles  » qui certes est utilisé aux Antilles , mais surtout à la Réunion.
    Bref ces antillais ne peuvent être qu’un ramassis de bons à rien !.
    Il se touve que j’ai fait un séjour aux Antilles, et que c’est vrai ce n’était pas le territoire demandé en premier par les cadres et mêmes les MdR.
    Mais pas pour la raions évoquée : parce que la vie est très chère. Pas de prime ou peu et une solde à peine supérieure à la métropole. Perso je suis rentré avec des dettes !
    Non la vie était plutôt agréable comparé aux séjours africains. La population acceuillante et le service plus cool qu’en France.
    J’étais en compagnie de combat et une partie des cadres étaient antillais, j’y reviendrai.
    Moité de soldats appelés, physiques mais au NG faible. Pas toujours futés, mais bons sur le terrain et assez facile à tenir question discipline.
    L’autre moitié des métros : EVSON et AOM. Plus attirés par un séjour tranquille sous les palmiers que vraiment motivés. Mais rendant de bons service.
    Mais certains se faisaient remarque par leur tendance à la fumette et à une plante locale dontj j’ai oublié le nom !
    Les cadres étaient expérimentés, la plupart ayant déjà fait des séjours et des OPEX.
    Les cadres antillais étaient d’un côté heureux de faire un séjour près de leur famille mais ralaient un peu parce qu’ils ne faisaient pas campagne ( 1/2 pour être juste ).
    Quand la gauche est arrivée au pouvoir, pour faire du social elle a demandé à la DMPAT d’affecter des antillais servant dans l’infanterie métro pour leur permettre d’être près des leurs
    durant 2 ans. Les colos n’ont pas trop bronché, mais on a vu des cas amusant comme, un martiniquais affecté en Guadeloupe ou l’inverse !

    Pour ce qui est du cas présent, je consulte la presse antillaise sur ce cas depuis quelques jours.
    Rien sur l’origine des deux protagonistes.
    J’ai un contact la-bas je vais essayé d’en savoir plus.

    Moi ce que je sais c’est que des crimes entre militaires, c’est déjà arrivé. La presse en parle
    parfois, et j’ai connu deux cas dans un des régiments ou j’ai servi dont un dans ma compagnie.
    C’est souvent assez loufoque quand on sait la vérité plus tard !

    Dans la dernière partie de ma carrière j’ai servi avec beaucoup de Domiens(!).
    Ce sont des gars expérimentés, fidèles aux valeurs de la France .
    Et parmi les retraités j’en connais qui votent RN. Vous reffusez leurs votes parce qu’ils sont noirs ?

    • Czar dit :

      « e sont des gars expérimentés, fidèles aux valeurs de la France . »

      c’est d’ailleurs pour ça qu’ils votent depuis des décennies pour un mouvement indépendantiste – qui se garde toutefois bien de la réclamer trop fort

      pour mémoire, à la guadeloupe, il y a une commune où le drapeau tricolore n’est même pas déployé

      et le préfet a fermé sa grande gueule, pas de retenue des dotations de fonctionnement « la raie publique ne permettra pas » c’est un discours réservé à la creuse.

      • Mark 41 dit :

        Hé oui d’un coté certains votent pour l’indépendance (on est pour la liberté en France, normalement) et de l’autre, les champions de l’anti-France se tirent une balle dans le pied en refusant l’Europe, en critiquant ces salauds de juges gauchos (j’aurais pu dire journaliste^^).

        Il est vrai que l’indépendance est un sujet tabou pour eux, ils n’ont toujours pas digéré l’indépendance Algérienne (et n’ont d’ailleurs pas hésité à la combattre, au mépris de l’unité nationale) .

        • Czar dit :

           » (on est pour la liberté en France, normalement)  »

          dixit le con indignado qui appelait il y a 48 h à peine au retour du bagne pour des généraux retraités qui avaient commis de prendre coincointre au sérieux quand il avait réclamé que les militaires « parlent et écrivent sur leur rôle dans la société »

          mais dis-moi dugland, l’unité nationale c’est donc d’organiser la sécession de territoires, au mépris même de l’article 1er de la constitution (tu sais ducon, la loi supremêm d’un pays) « la France est une république UNE ET INDIVISIBLE »

          j’ai croisé quelques cons gratinés sur ce blogue mais t’as l’envergure d’un sérieux prétendant au trône.

          t’as été recruté sur le quota 6% c’est ça ?

          • MAS 36 dit :

            Le chroniqueur de « Je suis partout » de retour avec ses remugles.

      • Bangkapi dit :

        Je parle des militaires, avec qui j’ai servi comme Wrecker et dont beaucoup sont tombés pour nos trois couleurs.
        Mais quand on ne connais que les égouts , par évident de ne parler que de la merde !
        Oui il y a un mouvement autonomiste en Martinique, et alors ?
        Oui il y a eu un mouvement indépendentiste en Guadeloupe, faisant des attentats.
        En 80 un sous-officier démineur est mort en tentant de désarmorcer une bombe. C’est d’ailleurs ce drame qui a pratiquement mis fin à cette dérive indépendantiste.
        De mon temps un séjour dans les îles n’était pas l’enfer et mes amis métropolitaines qui y vivent s’y sentent bien.

        • Czar dit :

          il est pas « autonomiste, » pomdapi, il est séparatiste c’est d’ailleurs inscrit dans son nom « Mouvement INDEPENDANTISTE mawtiniquais »

          t’as donc pas décuvé de tout ton séjour, vieille barrique ?

    • Wrecker47 dit :

      Vous trouverez aussi cetta appellation de Zoreilles en Nouvelle Calédonie pour désiqner un européen mot usité surtout chez les » Caldoches « lesquels sont aussi des vieux Zoreilles nés sur le « Caillou » Calédonien !

      • Bangkapi dit :

        C’est vrai camarade du Grand 3 et je n’ai pas fait tous les territoires et département d’outre mer.
        Mais de mémoire  » zoreilles  » je l’ai plus entendu à la Réunion qu’aux Antilles ou en Guyane.
        Peut-être d’ailleurs plus dans la bouche des  » ptits blancs des hauts « 

    • Bangkapi dit :

      J’ai eu une réponse ( ou une non info plutôt ) de mon contact en Martinique.
      Ancien gendarme ayant des connaissances à Fort Desaix.
      Pour l’instant NADA. On ne sait même pas si les deux protagonistes sont antillais ou métro.
      Rien ne filtre dans la presse.

    • waterBoy dit :

      Et oui, beaucoup ici s’inventent des compléments de carrière pour tenter de donner de la crédibilité à leur propos. Ils ne se rendent pas compte qu’ils passent juste pour des ploucs.
      Un peu moins lourds que les trolls de Moscou/Pékin/Ankara, mais tout aussi inutiles.

  6. Philippe dit :

    Outre-Mer ou non lors du recrutement il serait peut-être souhaitable de sévériser les tests psycho je pense notamment à cet ancien maître-chien actuellement en jugement…jadis nous avons eu aussi le tueur de Mourmelon.

  7. Thom dit :

    Je paris qu’il a tchiper avant d’attaquer.

    • Robert dit :

      Cela veut dire quoi « tchiper »?

    • Fred dit :

      @ Thom

      Et alors, quand bien même ce serait le cas ? Mais rien de dit qu’il ne s’agit pas d’un métro.

  8. Allobroge dit :

    Drogue et alcool (rhum) circulent dans ces unités (RIMa et SMA),après c’est aussi une question de « feeling » avec les autochtones surtout si on est métropolitain. Certes nous sommes dans des départements français mais se sont aussi des îles, avec une population particulière, issue de l’esclavage et avec ses propres traditions comme d’ailleurs par exemple et plus près de nous en Corse (esclavage mis à part) !. Il faut aussi respecter les traditions locales et avoir du respect pour les Anciens et faire preuve de diplomatie (respect également de la parole donnée après de saines explications). Pas toujours facile car on peut difficilement calquer nos mœurs métropolitaines avec celles des locaux. Reste que nous ne savons pas ce qu’il s’est passé.

  9. cedivan dit :

    Il y a 30 ans de ça, quand j’ai fait mon service militaire, j’avais la possibilité de partir au 33° RIMA. « On » me l’a fortement déconseillé….. Je vois que rien n’a changé

  10. Casa21 dit :

    Je vois que ça chouine de  » racisme anti-blanc »….. les gars vous avaient honte de rien..c’est vraiment l’hôpital si se fou de la charité..

    • basta dit :

      ah wi did onk … céssur …

    • Momo dit :

      Ben non, le racisme a toutes les couleurs et là-bas les noirs qui sont cons s’attaquent aux blanc. C’est comme ça.

      La seule fois ou une femme de mes proches s’est sentie vraiment mal à l’aise à ce sujet c’est en face de la poste, place de la savane à Fort de France. Pas à El Djem ni Jamaica avenue…
      Avec au passage la voiture de loc rayée, quelques crachats de ci de là, insultes gratuites en passant et regards vraiment pas bienveillants.

      Pourquoi vouloir nier la réalité? Les cons sont multicolores.

  11. Wreker47 dit :

    Pour ma part: en sejour de trois ans au SMA/Martinique , (après la Yougo) en tant que « Chef la geole » ‘(Service Général) et chef de section de Marche (coté militaire)habitant à quinze mètres de mon lieu de travail en famille ,j’ai eu le bonheur de faire un séjour agréable( bien que fatigant en fin de troisième année ,j’avais déjà de la « bouteille »…50 ans )…
    j’ai commencé par apprendre » le créole » ca qui m’a beaucoup aidé à « m’adapter « au soldats et au pays ,tout en restant » carré « coté travail ,la population m’a fait découvrir un tas de choses que je n’aurai jamais apprises en ne fréquentant que mes pairs. j’ai beaucoup participé aux soirées Antillaises traditionnelles comme aux Manoeuvres de terrain je me suis investi en recherchant du travail dans le ST Civils des Mairies pour mes soldats des « Espaces verts »en fin de contrat… Plusieurs choses à bien faire comprendre à ceux qui y vont: 1-« le respect de l’homme comme de la femme » .
    2) Ne jamais vexer personne devant un tiers .3) ne pas commettre de maladresse raciste .4)Participer , aider et créer quelquechose qui vous aidera à vous fintégrer et vous rendre uncontournable .
    Aider ceux qu’on commande ,enfin , »coller au pays et à la population.Garder des contacts après le séjour .
    bref !Courage ,Tché bé raid Pas molli’…çà ka allé tou bonnement !

  12. Wreker47 dit :

    Pour ma part: en sejour de trois ans au SMA/Martinique , (après la Yougo) en tant que « Chef la geole » ‘(Service Général) et chef de section de Marche (coté militaire)habitant à quinze mètres de mon lieu de travail en famille ,j’ai eu le bonheur de faire un séjour agréable( bien que fatigant en fin de troisième année ,j’avais déjà de la « bouteille »…50 ans )…
    j’ai commencé par apprendre » le créole » ca qui m’a beaucoup aidé à « m’adapter « au soldats et au pays ,tout en restant » carré « coté travail ,la population m’a fait découvrir un tas de choses que je n’aurai jamais apprises en ne fréquentant que mes pairs. j’ai beaucoup participé aux soirées Antillaises traditionnelles comme aux Manoeuvres de terrain je me suis investi en recherchant du travail dans le ST Civils des Mairies pour mes soldats des « Espaces verts »en fin de contrat… Plusieurs choses à bien faire comprendre à ceux qui y vont: 1-« le respect de l’homme comme de la femme » .
    2) Ne jamais vexer personne devant un tiers .3) ne pas commettre de maladresse raciste .4)Participer , aider et créer quelquechose qui vous aidera à vous intégrer et vous rendre incontournable .
    Aider ceux qu’on commande ,enfin , »coller au pays et à la population.Garder des contacts après le séjour .
    bref !Courage ,Tché bé raid Pas molli’…çà ka allé tou bonnement !

  13. MAS 36 dit :

    Merci à certain pour cette franche rigolade. C’est vrai qu’en métropole les jeunes ne fument pas de cannabis, ne se bourrent pas le museau à l’alcool. (la jeunesse française est celle qui consomme le plus de cannabis en Europe). Certains anciens cadres pourraient nous raconter des livres entiers sur les frasques de nos jeunes métros du temps du service national.

    Un peu de pudeur et de respect pour nos concitoyens d’outre-mer.

  14. MAS 36 dit :

     » certains »