L’USS Gerald Ford va-t-il être une source d’inspiration pour le porte-avions de nouvelle génération français?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

128 contributions

  1. 에르메스 dit :

    C’est certains.
    La classe Ford présente de nombreuses innovations, ce qui est en grande partie la raison du coût astronomique de ces bâtiments.
    .
    Sélectionner les éléments intéressants et rejeter les éléments problématique grâce à une observation de ce qui se fait sur cette classe ne peut être que bénéfique.
    C’est un bel exemple de soutient direct/indirect et coopération entre nos 2 marines.
    .
    D’autant plus qu’on a pas l’occasion de construire une nouvelle classe de PAN très souvent…

    • NulH dit :

      Oui mais ça penche, ça penche, sur la photo… Attention au RETEX …. alors !!!

  2. v_atekor dit :

    En même temps, compte tenu du nombre faramineux de PA catobar en service dans le monde, les sources d’inspirations sont limitées…

  3. erty dit :

    L uss Ford est un bijoux technologique. La marine a bien raison de s y inspirer pour concevoir notre PA.

  4. Nike dit :

    Sympa la photo de l’USS Gerald Ford qui fait demi-tour à pleine vitesse.
    Je ne sais pas s’ils annoncent ce genre de manœuvre à l’équipage longtemps à l’avance pour leur laisser le temps de tout arrimer notamment dans le hangar.
    Au combat ce genre de manœuvre doit se décider qu’en cas d’urgence, on ne s’amuse pas à pousser le système dans ses retranchements pour le plaisir. Du coup il doit y avoir un vrai risque d’endommager des équipements.

    • Vequiya dit :

      Sans doute une photo tirée des tests à haute vitesse en mer (2019) avec le PA quasiment vide.
      D’ailleurs voici une vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=z9Aa9pQYrg0

      • Clavier dit :

        C’est un essai de giration à grande vitesse que font toujours les bateaux en réception et qui donne lieu à une photo spectaculaire .
        Certains appellent cela le » Titanic test »…….

      • honneur dit :

        Merci !!! Impressionnant vue du ciel !!! Excellente video !!!! 😉

    • Martin Marin dit :

      Pour vous répondre,
      En effet les préparatifs d’appareillage pour la mer prévoit de disposer le matériel « aux postes de mer » mais aussi de vérifier l’arrimage du matériel, et la situation d’étanchéité (cloisonnement).
      Cela dit quand des circonstances exceptionnelles peuvent être prévues ( météo, ou rappel au postes de combat, ou manœuvres spécifiques) l’OCQ (Officier chef du quart) fait effectuer de rondes d’arrimage et les services rendent comptent au PC Sécurité qui retransmet en passerelle à l’OCQ.
      Au combat un mauvais arrimage peut tuer!
      Donc cela est préparé et anticipé.
      Cependant, malgré cela des accidents arrivent malgré tout… J’ai vu un réacteur ATAR 8C de SUE traverser le hangar du CLEM en 93… Mais bon, mais les pingouins (Aéros et le personnel de maintenance qui exercent souvent sur bases à terre n’ont pas toujours le reflexe des marins… surtout les marins qui ont embarqué sur des petites unités qui remuent rapidement à la mer).
      J’espère avoir répondu à votre question.

    • Lord BonuX dit :

      Boah, on ferme les yeux, et çà passe 😉
      Le crash stop est marrant à faire aussi 🙂

  5. R2D2 dit :

    EMALS et AAG qui seront naturellement vendus comme les derniers Hawkeye à prix d’or…

    • mich dit :

      Vous les vouliez gratos les Hawkeye ? ou alors chez Lidl ?

    • Corday dit :

      La RF et ses dépenses de prestige

      • Pascal (l'autre) dit :

        « La RF et ses dépenses de prestige » La défense nationale est du prestige?

      • Léonard V dit :

        Ce n’est pas une dépense de prestige. C’est une dépense type « assurance-vie ». Et donc, exactement pareil, on a beau jeu de râler parce que « ça sert à rien » et que ça coûte cher, mais le jour où nous sommes vraiment dans la merde, nous serons bien contents d’y avoir souscris à cette assurance-vie. Reste à savoir si elle sera dimensionnée à la taille des emmerdes, c’est un autre problème.

        • R2D2 dit :

          « Reste à savoir si elle sera dimensionnée à la taille des emmerdes, c’est un autre problème. »
          vu que les sources numéro 1 de nos soucis actuellement sont la Chine et la Russie on peut déjà dire que l’on ne sera pas de taille, faut être lucide. Par contre pour tout le reste ca passe.

          • Mark 41 dit :

            Les sources no1 de nos soucis? Ha parce que selon toi une guerre contre la Chine ou la Russie est quelque chose de crédible à court ou moyen terme?

            Moi il me semblais que la Russie et la Chine sont davantage un problème pour notre diplomatie, notre économie et notre influence. On peut pas vraiment affirmer que nos soucis avec ces pays soient des soucis militaires.

            Et au passage, a titre informatif; la France est en guerre contre le terrorisme, en Syrie, en Irak et au Sahel. Pas la peine d’aller chercher plus loin nos soucis n°1

        • Corday dit :

          Combien de sous-marins et/ou de frégates pour le prix d’un seul PAN ?

      • Guillaume dit :

        La RF et ses détracteurs subventionnés permanents.

  6. berger dit :

    s’inspirer du Ford ? pourquoi pas du Kousnetzov ? Deux sabots: Virez cette ministre c,est tout.

    • erleg dit :

      Un, le Kouznetzovsk n’est pas un CATOBAR, donc pas un « vrai » porte-avions. Je ne vois donc pas l’intérêt de le prendre pour exemple. Deux, comparer le Gerald Ford à un « sabot » est parfaitement ridicule : tout comme les destroyers classe Zumwalt ou les sous-marins Seawolf, c’est un navire expérimental, le premier à ne pas être un dérivé des CVN Nimitz dont la conception remonte maintenant à la fin des années soixante. Rappelons qu’à ce jour, l’US Navy est la seule autre marine au monde à mettre en oeuvre des PA CATOBAR, et qu’elle possède dans ce domaine une expertise sans égale : alors s’inspirer de ce qu’ils font permet non seulement de gagner du temps et d’éviter des erreurs, mais aussi de faire des économies. En tant que contribuable, vous devriez réfléchir au moins une seconde à cet aspect-là…

      • Frank dit :

        @ erleg Le CVN 78 est un navire impressionnant, certes.
        Mais dire « gagner du temps et d’éviter des erreurs, mais aussi de faire des économies », c’est original, surtout en citant la classe Zumwalt comme exemple.
        Au départ, 32 navires de cette classe étaient prévus, au final, il seront 3, et c’est encore incertain.
        Et du coup, le LRLAP de 155 mm est passé au trou, du fait qu’un obus revenait donc à 800 000 $Ms.
        Cette classe de DDG-1000, peut-être trop novatrice, a été victime de l’amendement Nunn-McCurdy, et le premier, livré fin 2016, est-il pleinement opérationnel aujourd’hui?
        https://www.seaforces.org/usnships/ddg/Zumwalt-class.htm
        Idem pour le Gerald Ford., et ses catapultes:
        https://en.wikipedia.org/wiki/Electromagnetic_Aircraft_Launch_System
        Extraits:
        « En juillet 2017, le système a été testé avec succès en mer sur l’USS Gerald R. Ford . [29]

        Un rapport DOT & E de janvier 2021 déclarait: « Au cours des 3 975 lancements de catapultes, […] EMALS a démontré une fiabilité de 181 cycles moyens entre échecs de mission opérationnelle (MCBOMF) […] Cette fiabilité est bien inférieure à l’exigence de 4 166 MCBOMF. [30]

        EMALS tombe en panne souvent et n’est pas fiable, a rapporté le directeur des tests du Pentagone, Robert Behler, après avoir évalué 3 975 cycles sur l’USS Gerald R. Ford de novembre 2019 à septembre 2020 ».

        Donc, à ce jours l’avenir du système EMALS, tout novateur qu’il soit, n’est absolument pas assuré.
        Simple remarque de contribuable.

    • mich dit :

      Vu la pertinence de votre commentaire ,j ‘en conclue qu ‘il faut garder la ministre .

      • tschok dit :

        Oui, parfois le berger devient plus con que ses brebis.

        C’est pourquoi dans sa grande sagesse la civilisation lui adjoint les services d’un chien.

        Enfin disons que c’est surtout qu’on ne veut pas égarer les brebis.

    • 에르메스 dit :

      Y’a un soucis niveau intelligence quelque part j’ai l’impression.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      berger, c’est juste une phrase pour occuper l’espace là que tu nous fais !!! Rien derrière de constructif ou d’informatif …Comme d’hab !

    • albatros24 dit :

      Kousne quoi ?
      On parle de porte avions ici pas de cargo

  7. honneur dit :

    C’est mes yeux, où j’ai l’impression qu’il se la joue hors-bord avec une gite babord prononcée sur la photo ? 😉

    • Matt dit :

      Vielle photo d’un test de maniabilité (rien sur le pont)
      Vue évidemment ce rire de changement de cap rapide est très dangereux pour le personnel (le matériel est toujours attaché)

  8. E-Faystos dit :

    Le combo US Navy/marine nationale fonctionne bien. De toutes manières, la patrie mère de l’aéronavale c’est tournée vers les portes hélicoptères et les avions portenawak. Donc c’est l’US marine corps qui s’est emparé de la formule britannique.
    .
    Et il ne faut pas sous-estimer les tensions entre les trois armes US.

  9. Rascasse dit :

    Il est toujours très sage d’apprendre des erreurs de ses amis…

  10. papy dit :

    Pour l’instant les alamands ne font opposition à ce projet mais cela ne saurait tarder.

    • wololo dit :

      Les Allemands ont déjà dit que la dissuasion nucléaire française devait être sous commandement Européen, et pour le porte avion ils pensent pareil.

      • 에르메스 dit :

        Faut arrêter les déformations extrême.
        .
        LES Allemands n’ont jamais dit ça, d’ailleurs ils n’en veulent pas du nucléaire français, sauf en électricité mais ça faut pas le dire.
        .
        Y’a un élu allemand, qui a proposé que l’Allemagne participe aux dépenses de la dissuasion nucléaire française tout en laissant à la France le plein contrôle de cette dernière a condition d’inscrire dans le marbre que l’Allemagne était également sous bouclier.
        A cela les verts allemands ont commencé à partir en délire sur le fait que c’était inacceptable et que si les français devaient continuer à réclamer une europe plus unis ils devraient commencer par faire du siège permanent au conseil un siège européen (Ce qui est partiellement le cas car souvent les avis européens sont collecté avant les réunions du conseil).
        .
        Donc arrêtez votre délire avec « les allemands ils sont tous méchants » non, y’a des cons et des moins cons.
        Le problème c’est ce que ce sont les cons qu’on entend le plus.

        • Romain KOUDLANSKI dit :

          Comme pour tout, on entends plus les anti , que les pros .

        • Czar dit :

          « A cela les verts allemands ont commencé à partir en délire sur le fait »

          ce ne sont pas « les verts » mais un type de la CDU.

          quant au siège du conseil de sécurité, et au porte-avions c’était une déclaration d’à-caca, ci-devante dauphine de merkel à la chancellerie et actuelle ministre des manches à balais et avions au sol de de la bundeswehr

          mais quand on n’a pas envie d’entendre les nouvelles désagréables, n’est-ce pas…

  11. papy dit :

    Pour l’instant les alamans ne font opposition à ce projet mais cela ne saurait tarder.

    • Moogli dit :

      « Les schleus les schleus !!!
      – J’peux pas… il est plein d’sable. »

  12. jean augeron dit :

    « convaincu que l’acquisition d’EMALS et d’AAG par la France ainsi que l’adoption d’une configuration de pont d’envol similaire à celle des porte-avions de la classe Ford vont améliorer » l’interopérabilité entre l’US Navy et la Marine nationale.

    Faire baisser nos finances, augmenter notre dépendance avec l’étranger dans un domaine stratégique, détruire des emplois. La première partie du rôle de ce nouveau porte avions dans la défense de notre patrie me semble déjà être un échec.

    • Requin dit :

      Vous pouvez me rappeler à quel époque la France à fait ses propres catapultes ? Parce que :
      – classe Clemenceau -> catapulte vapeur made in UK
      – CdG -> catapulte vapeur mase in U.S.A

      Bravo donc à notre champion du monde qui n’y connait rien en industrie navale mais qui la ramène quand même !

  13. Pedro dit :

    Belle photo avec ce coup de barre à droite! Les remous dans le sillon sont impressionnants, on doit se sentir tout petit accoudé à l’arrière au bastingage…..

  14. PK dit :

    Moi, j’aurais envoyé des ingénieurs qui vont se pencher sur la conception, plutôt que des grands chefs qui n’ont aucune idée de comment va se construire la bestiole…

    M’enfin, ils ont eu une visite guidée aux frais du contribuable… Pendant ce temps-là, les ingénieurs pouvaient sans doute bosser tranquilles 😉

    • tschok dit :

      J’ai cru comprendre qu’il y a quand même un ingénieur dans la délégation, et pas que des officiers supérieurs, dits « grands chefs qui n’ont aucune idée de comment construire la bestiole » dans votre phrase.

      Votre voeux a donc été entendu par les grands esprits qui nous gouvernent.

      Précédé, même, puisque cette délégation a été formée avant même que vous en ayez l’idée.

      Ce qui signifie donc que vous êtes prévisible.

      Je suis donc assez satisfait qu’on vous tienne éloigné de la conception de ce navire de guerre, puisque la surprise reste un avantage, comme le fait de prévoir les mouvements de l’adversaire.

  15. Auguste dit :

    Je sais,je suis c..,j’ai des dossiers,j’ai des preuves.
    Mais si on prend comme modèle un PA conçu il y a 15 ans (?),comment voulez vous qu’on ne soit pas en retard?

    • cipal dit :

      C’est du sillage que vous parlez ? le sillon c’est plutôt pour les laboureurs… vous me direz il y a eut les laboureurs des mers dans les temps anciens… je me souviens d’essais à 36 nds sur un escorteur d’escadre la lame de sillage était bien plus haute que la plage arrière, ce qui évidemment ne peut être le cas pour un PA, mais était impressionnant … autre époque ! pour vous donner une indication des performances anciennes le CT le TERRIBLE de 1933 a battu le record mondial de vitesse avec 45, 029 nds record qui je crois n’a jamais été battu dans cette catégorie depuis

      • cipal dit :

        désolé je répondais à Pedro !
        par contre votre réflexion concernant les délais est complètement à côté de la plaque, vous devriez approfondir votre culture des constructions navales avant d’émettre une réflexion prouvant votre méconnaissance du sujet, ce qui est hélas souvent le cas ici !

      • Pedro dit :

        Oui vous avez raison, sillage, erreur correct. Orthographe….

  16. Samos dit :

    Mauvais présage, chaque fois qu’on a essayé de faire comme ou mieux que les américains, cela a été la CATA ; Concorde, Paquebot France, Airbus A-380 … Il serait peut-être temps de comprendre qu’ils nous sont bien supérieur et avisés en tout, non ?

    • Logan23 dit :

      Vous êtes un grand malade, technologiquement chacun des projets que vous avez cité sont de brillantes réussites. Concorde torpillé par la législation US qui voulait du temps pour que son industrie puisse le copier, le France a été rentable en Norvège et c’est un des plus beaux bateaux jamais construit. Allez donc à Marseille voir les horreurs qui sont à quai, les paquebots modernes sont moches mais rentables car subventionnés pas comme le France et l’A 380 il fallait un super Jumbo pour briser l’hégémonie de Boing qui faisait chanter certaines compagnies en les obligeant à acheter d’autres modèles si elles voulaient du 747. Commercialement des échec mais des réussites techniques, on a été bien supérieur mais moins bon vendeurs.

      • Frank dit :

        @ Logan23 Le pire, c’est que Samos cite des exemples de réussite Français qui ont été torpillés par les US pour commenter un article sur une coopération Franco-US.
        C’est perfidement bête.

      • Requin dit :

        Les paquebots subventionnés ???
        Sérieux, arrêtez la moquette.

        Les paquebots construits à St-Nazaire sont vendus entre 500 et 900 millions d’euros et il n’y a aucune subvention.
        Si vous confondez garanti d’emprunt et subvention, franchement, j’aimerais pas voir vos comptes en banque après un gros crédit.
        MDR

    • mich dit :

      Bonjour , le concorde et le France une CATA par rapport à quoi ?

    • Clavier dit :

      Contentez-vous de rester dans votre domaine d’expertise … le fromage !

    • Royal Marine dit :

      Quand on a un pseudo en nom de fromage… Il ne faut pas s’étonner du peu d’intelligence du propos…
      Un exemple? Le Rafale est mieux que le F 35, car efficace! Il vole, et fait le job, et très bien…
      Ce n’est pas le cas du F 35…
      Donc qui aurait mieux fait de se taire? C’est Vache-qui-pleure! (Sur sa propre bêtise…)

    • Pascal (l'autre) dit :

      « cela a été la CATA ; Concorde, Paquebot France, Airbus A-380 …  » Concorde a été une incontestable réussite technologique mais plombée et par le premier choc pétrolier car le défaut du Concorde était la « gourmandise » de ses moteurs et d’autre part par une politique systématique d’obstruction de vos potes américains à l’accès du Concorde aux aéroports U.S. Détail (presque) amusant car ils ont pris prétexte de l’écologie pour l’interdire! Pour le paquebot France expliquez nous en quoi nous avons essayé de faire mieux que les U.S. sachant que ces derniers n’ont pas mis en service de navires transatlantiques! L’A380 a été aussi une grande réussite technologique mais il fut surtout un « délire » d’ingénieurs et également une erreur
      « d’interprétation » en concevant un quadriréacteur alors que maintenant tous les longs courriers sont des biréacteurs! Néanmoins « double crème » si on vous compare à un « Redneck » du fin fond du Kansas ou du Wyoming il n’y a pas photo au niveau du Q.I. il est supérieur!

      • Samos dit :

        @ Pascal
        A la même époque que le lancement du concorde, les ricains avaient lancés le développement du Boeing 2707 qui fut abandonné car leurs études démontraient la non viabilité du projet. Et effectivement quelques années plus tard, le Concorde (et sa consommation gargantuesque) pris le mur du choc pétrolier de 1974.
        En 1960, l’hexagone décida de lancer un nouveau concept de Paquebot essentiellement en matériaux aluminium; le France. Il coûta aussi cher que deux paquebots traditionnels. Les Français se surpassèrent dans la recherche et le développement d’un concept inédit de par sa taille et les nouvelles technologies qu’il emportait. Et comme le Concorde, le choc pétrolier sonna le glas des grands paquebots transatlantiques. Les américains ayant déjà senti le vent tourner, avaient décidé de ne plus lancer de grands géants transatlantiques quelques années avant le lancement du France. Enfin en 1990, Airbus et Boeing décident ensemble de lancer un géant aérien pour remplacer les Boeing 747 vieillissants. En 1993, Boeing décida de se retirer du projet suite à des études démontrant l’absence de marché significatif pour ce type d’avions. Cependant, Airbus continua seul son projet fleuron avec le résultat qu’on en a vu ! D’où ma question, les américains sont ils plus avisés que les Français ? L’histoire semble bien le démontrer en tout cas !

        • fabouze dit :

          Pour le france je n’en sais rien…mais…
          Le concorde a été victime d’une contexte economique ET d’un boycott des américains. Il a été rentabilisé et ce n’est pas un echec commercial mais une prouesse technologique… La société américaine exodus est en train de reprendre le concept de vol supersonique… preuve que c’est pas si con…
          l’A380 a été un pari, celui des tres gros porteurs entre les grands hubs plutot que des moyens porteurs avec plus de liaisons… Il a été rentabilisé (tout juste): ce n’est pas du tout un échec commercial (ni une success story) mais c’est une prouesse technologique.
          Tout ca est de toute facon bénéfique pour la vitrine européenne, génère de l’emploi et des compétence en europe…
          Regardez la situation de Boing a l’heure actuelle… elle ne plaide pas en faveur de ce que vous appelez la « clairvoyance » des américains.
          Bref vous exposez des éléments à charge en « oubliant  » les arguments en faveurs de ces projets… Les américains sont tres forts, il faut le reconnaître, mais on n’est pas aussi nuls que vous voudriez bien nous le faire croire!

        • Mark 41 dit :

          Non 3 exemples grotesques (qui ne veulent rien dire car il ne représentent qu’eux-mêmes) .

          Déjà, quelques années avant le « France », les USA ont lancé le « United States ». Ensuite affirmer que les USA ont vu le choc pétrolier arriver dès les années 60 est très amusant. Enfin, vous ne pouvez pas affirmer que le France est un fiasco, il a été revendu deux fois après son service (contrairement au « United States »).

          Airbus est un projet européen. Et Concorde un avion franco-britannique.

          Récapitulons les trois exemples; le Concorde et Airbus ne sont pas français, mais des projets transnationaux. Et le France, n’est un fiasco que dans votre tête.

          En fait, quand on cherche, on trouve aussi des exemples ou les USA n’hésitent pas à nous copier, mais bon, je ne vais pas commencer a énumérer des exemples vu la la faible valeur de ton argumentaire.

        • Requin dit :

          MDR
          Le France a navigué jusqu’en 2007 et encore, c’est l’explosion d’une chaudière vapeur qui a mis fin à sa carrière. C’est un navire qui a été très bien rentabilisé comme navire de croisière.
          Ce n’est pas le choc pétrolier qui met fin aux Liners mais l’aviation civile car au cas où vous l’ignoreriez, le but des Liners n’était pas de promener des touristes mais bien de les emmener d’un point A à un point B le plus vite possible. Aujourd’hui, les gros armateurs de paquebots sont bien U.S. via des filiale à Nassau et cie et font construire leurs navires en Europe.

          Alors, comment dire, votre expertise sur ce monde est juste du niveau d’un enfant de 2 ans. Et encore…

        • Frank dit :

          @ Samos C’est l’inverse. L’histoire démontre plutôt que ni Airbus, ni Boeing ne sont plus « avisés » l’un que l’autre. C’est quoi, être avisé, dans ce domaine?
          Il y a tant de facteurs conjoncturels que c’est impossible à déterminer.
          Le B-777 est une réussite, talonnée par l’A-350.
          Le B-737 aussi, mais l’A-321 Neo profite de ses déboires actuellement.
          En 2020, Boeing a livré 160 appareils, pour près de 600 pour Airbus.
          Etc, etc…
          Depuis 1972, c’est une concurrence permanente:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Concurrence_entre_Airbus_et_Boeing
          Mais elle serait plus saine si les US n’utilisaient pas de méthodes de mafieux, parfois, et si les 28/27 de l’UE n’étaient pas trop crédules parfois aussi.
          Les deux accidents qui ont cloué les 737-MAX, et les révélations du management qui ont suivi, ont prouvé que le terme « avisé » n’est pas le terme approprié pour la firme Boeing. Pas reluisant.
          Cette crise du Covid va remettre les compteurs, on verra bien, et bien malin celui qui sera le plus avisé dans les années qui viennent.
          En attendant, le fleuron de rentabilité de Boeing occupe toujours les tarmacs et parkings de Seattle, Paine Fields et ailleurs, l’A-380 n’est qu’un demi-échec, sauf si Emirates abandonne*, et moi, comme chacun, j’éviterais, si l’occasion se présente, le 737 MAX.
          Le souci, c’est que Pentagone, DARPA, NASA et Cie abondent Boeing, et que la commission de UE est d’une naïveté confondante, ou aux ordres.
          * Sauf que Emirates a commandé 50 A-350-900, et « que » 30 787 Dreamliner fin 2019.

    • berger dit :

      Chacun sait que le F35 est une réussite comparée au Rafale…

      • Romain KOUDLANSKI dit :

        Mais bien sur , le Rafale à déjà largement prouvé sa valeur, par rapport à la bouse de F35 , qui cumule les emmerdes , dernièrement il à eu un soucis avec un missile qui l’a quasiment pris pour cible, son canon ne tire pas droit. Ce serait cool d’arrêté de bashé nos programmes d’armement . Retourne à tes moutons il y à des loups qui rôdent un peu partout en France.

      • Jtenikmec dit :

        Quant on est entouré de minable on pense que tout le monde est minable.
        Non monsieur. Ressaisissez-vous et gardez vos commentaires non constructifs pour vos repas de famille.

    • Galopant dit :

      D’abord, il faut avoir des bonnes hélices.

    • Ah Ca ! dit :

      Et aussi pourquoi pas la Caravelle qu’ils ont copié et ont tout fait pour la plomber…

      Avez-vous voyagé sur le France pour parler de la sorte… ? Perso je l’ai fait… mais bon, j’étais trop petit pour m’en souvenir…

      Néanmoins, ce que m’ont raconté mes parents, c’est qu’il y a eu une erreur de pilotage et tout le mobilier de la grande salle à manger s’est retrouvé collé sur un mur… parallèle à la vague…

      Allez-y continuez à baisser votre pantalon… c’est peut-être autre chose que vous cherchez…

    • albatros24 dit :

      A380 n’est pas une cata du tout…on reviendra aux transports lourds avec l’écologie et la fin du COVID quand les touristes vont se ruer tous dans les mêmes coins du monde
      C’est la multiplication des moyens courriers qui est une ineptie (on va préférer le TGV)
      La Concorde était justement trop petit…mais est regretté
      Le France on l’a vendu aux norvégiens…
      Bref on a bien fait d’imiter mais je ne savais pas que les Etats Unis avaient un avion comparable au Concorde
      Et ne vous inquiétez pas si on prend une catapulte electromagnétique : on saura rapidement l’améliorer, on a les ingénieurs et techniciens pour cela

    • 에르메스 dit :

      Paquebot France je connais pas.
      Par contre le concorde était une merveille qui n’avait aucun égal US, donc en quoi se serait il basé aux USA pour exister ?
      Ce sont d’ailleurs les US qui l’ont torpillé car sa seule raison d’exister était la liaison outre atlantique…
      .
      L’A380 a été une merveille également, une réussite sans équivalent, il a brisé le monopole de boeing sur les Jumbos, seulement il est arrivé au moment d’une évolution drastique des compagnies aériennes qui ont abandonné (ou presque) la notion de « Hub », seul cas où les Jumbos étaient réellement intéressant.
      .
      Donc personnellement, a part comprendre que vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez, je ne comprends pas bien…
      D’autant plus que regarder ce qui se fait a côté ce n’est pas uniquement pour faire « comme ou mieux », mais également pour voir ce qui marche et vaut la peine d’être investit et ce qui marche moins bien et ne vaut pas la peine d’être investit.
      .
      Quelques échanges peut changer la facture de quelques Mds€.

  17. Jule dit :

    Le titre me fait bien rire, on aura jamais un PA comme L’USS Gerald Ford, faut pas rêver, la DGA ne fait que Yetter, derrière on aura peut ou rien de ce que L’USS Gerald Ford possède, pour la simple et bonne raison que tout le monde connait… LE PRIX, 12 Milliards de dollars L’USS Gerald Ford ! Du délirant ! On va juste avoir un PA dégueu comme le PA Charles de gaulle, c’est à dire petit, qui transporte très peut d’avions est qui et fait par les pauvres et pour les pauvres. (surtout qu’en plus on en aura toujours qu’un seule de PA donc on sera toujours dans le <> au vue des chinois et des russes…)

    • berger dit :

      Espérons aussi qu’on aura jamais les dettes des usa…

      • blavan dit :

        @berger. Une dette, c’est une somme que l’on rembourse, donc les USA n’ont pas de dette, mais ils ont la planche à billet. L’UE essaie de prendre la même voie, au grand dam des allemands .

    • Ah Ca ! dit :

      Avez-vous besoin d’un visa pour les USA, Si vous voulez je peux vous cautionner….

      Surtout restez là-bas et ne revenez pas.,

    • Pravda dit :

      L’argent n’est pas tout, les 76 milliards par an de budget pour l’Éducation Nationale n’ont pas suffit à vous instruire. Sinon, à titre d’information, notre petit pays de pauvres est un des seuls au monde à disposer d’un P.A.N fonctionnel, et de son groupe (le tout à 90% d’origine française).

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Le titre me fait bien rire, on aura jamais un PA comme L’USS Gerald Ford » On parle d’inspiration, de prendre des idées, d’analyser les techniques des U.S. et non pas de réaliser à l’identique! Néanmoins je peux concevoir que c’est difficile à comprendre pour des esprits simples!

  18. ji_louis dit :

    Il vaut mieux du connu, éprouvé et fiable (catapultes à vapeur, système d’arrêt par brins) que de se risquer dans une solution plus prometteuse mais potentiellement catastrophique si toutes les solutions aux problèmes ne sont pas trouvées à temps, on appelle ça « déverminer » un projet.
    Il sera temps d’installer les catapultes électro-magnétiques à la première hyper quand elles auront prouvé qu »elles donnent entièrement satisfaction, si c’est le cas. En ce moment, c’est le budget américain qui essuie les plâtres, la commission budgétaire du sénat américain qui fronce les sourcils et se plaint de l’insuffisance de fiabilité et du coût de cette solution: Il ne faut pas comettre les mêmes erreurs en nous précipitant trop!

  19. Droiidix dit :

    En même temps la maquette du PANG ressemble déjà beaucoup au Ford avec notamment un ilot placé a l’arrière.
    Du coup je ne comprend pas pourquoi il n’emportera pas plus d’appareils que le Charles de Gaules alors qu’il devrait avoir une longueur de 305m contre 330m pour le Ford: la différence n’est pas énorme.
    Les SCAF sont plus imposants mais tout de même et il devra de toute façon commencer sa carrière avec le rafale…
    Si qqun à des explications techniques, je suis preneur!

    • 에르메스 dit :

      Le SCAF c’est NGF + UCAV et/ou effecteur, donc au delà du chasseur, il est question de pouvoir avoir des drones embarqué, même si on y est pas encore, d’autant que ce sera sûrement des drones US ou Francofrançais, car impensable de faire passer le coût d’une navalisation sur le projet SCAF… Fin je dis ça, mais si les allemands comptent pondre des Eurodrones pour le SCAF, c’est pas la peine !
      Le PANG doit également être capable d’accueillir 1 Hawkeye supplémentaire il me semble.

    • HMX dit :

      Plusieurs éléments inconnus, en guise de réponse :
      1/ On ne connaît pas encore les dimensions du futur NGF, ni le nombre qui sera commandé en version navalisée.
      2/ le NGF dans sa version navalisée aura t’il des ailes repliables ? si oui, on augmente la capacité d’emport dans des proportions très intéressantes (cf. le F18 dans l’aéronavale US). Dans le cas contraire, le hangar sera vite rempli.
      3/ les drones (effecteurs déportés) qui accompagneront le NGF prendront eux aussi de la place. pour l’instant, on ne connaît pas leurs dimensions, ni s’ils auront des gouvernes repliables et/ou s’ils pourront être stockés en conteneurs empilables comme des munitions, ce qui là aussi augmenterait la capacité d’emport.
      4/ L’emport potentiel de futurs drones ravitailleurs, et/ou de transport (fonction assurée par les C2 Greyhound dans l’US Navy), et/ou d’un 3ème E2D Hawkeye souhaité par la Marine, pourrait là aussi mécaniquement réduire la place attribuée aux NGF.

      Pour toutes ces raisons, l’emport de 30 NGF semble plausible, puisque il faudra tenir compte de tout leur « environnement » (effecteurs déportés divers, hawkeyes…). Mais vu le volume pressenti du futur hangar aviation du PAN, il devrait être possible de faire « rentrer » beaucoup plus de NGF, à condition de réduire le nombre de drones ou de Hawkeye. Une autre solution pour maximiser l’emport de NGF consisterait à déplacer les drones sur un navire dédié, qui accompagnerait le PAN dans ses missions et jouerait le rôle de multiplicateur de forces (par exemple un navire dérivé des BPC classe Mistral, spécialement aménagé à cet effet).

      • Romain KOUDLANSKI dit :

        Pour le drone , on à le Neuron qui est en test ,on pourrait le navalisé ,pour accompagné dans un 1 er les Rafale Marine et dans un second temps les SCAF navalisé , vu que l’Espagne à des P.A comme les Anglais ,si je ne me trompe pas ,ils seraient peut-être d’accord pour qu’on étudie ensemble le SCAF navalisé .

  20. Allobroge dit :

    Et pour en diminuer le coût construisons en trois !

    • berger dit :

      six

    • NRJ dit :

      @Allobroge
      Ah oui ? Parce qu’en faire 3, ça coute moins cher que d’en faire 1 ? Si c’est le cas, d’accord faisons en 3. Si ce n’est pas le cas, avec quel argent on payera les 3 ? Ce n’est pas comme si on n’avait pas d’autres priorités (les stocks de munitions de l’armée française sont assez bas, le SCAF sera lourd en particulier si on le fait en solo, etc).

      • Pravda dit :

        3 pour l’UE par exemple (je sais, je rêve).
        Parfois il vaut mieux faire solo, (le Scaf par exemple), pour rappel le projet de PA « commun » avec les britanniques nous a coûté 280M en pure perte.
        Personnellement, je pense qu’il vaut mieux lancer un nouveau PA lorsque celui déjà en service arrive à mi-vie, ça permet de conserver un savoir faire (surtout si on reste dans une propulsion nucléaire), de répartir les budgets en évitant d’avoir deux PA à changer en même temps, et de corriger les défauts de la version précédente (par exemple lors de la conception du CdG, dans les années 80, l’importance actuelle des drones sur les champs de bataille n’a pas été prise en compte, elle le sera dans le prochain, en protection et en déploiement)

      • Mark 41 dit :

        Et encore 3 PA c’est pas ça qui coute cher. Faut pas oublier les avions (en plus grand nombre) les frégates ASM et Anti-air (pas donné) et les hélicos qui vont avec, sans parler de l’escorte de SNA.

        L’acquisition d’équipements coute moins que leur fonctionnement. 1 PA c’est des milliers d’hommes qu’il faut payer, nourrir, vêtir, entrainer (en consommant de couteuses munitions). 30 ans de service du CDG nous coute bien plus que l’important cout de sa construction.

        • Rémi Mondine dit :

          Ce n#est pas grave, copier les américains fera exploser les coûts.
          Alors á ce stade en faire un ou trois, avec le bon modéle le résultat sera le même: Un truc ruineux qui ne fera rien.

  21. bpapon60 dit :

    En espérant que les ingénieurs en visite ne fêtent pas le retour au pays avec de jolies étudiantes Chinoises !
    C’est pour rester dans le ton des remarques ‘ras les pâquerettes’ sur un sujet qui engage quand même des milliard et la crédibilité de notre défense.

    • Thaurac dit :

      Sous les yeux d’une équipe de « techniciens de surface » du GRU… 😉

  22. Fafou dit :

    Bonjour.
    Quand la quille du futur fleuron français sera posée on peut légitimement espérer que leurs technologies soient devenues matures et fiabilisees par l’US NAVY.
    Maintenant si j’ai bien compris qu’elles consommaient moins d’énergie tout en étant plus efficientes et permettant de projeter encore plus « lourd », vu le poids du (estimé » du NGF, serait il impossible de conserver un système vapeur?

    • Thaurac dit :

      Et plus rapide..

    • Piliph dit :

      Je crois que la question du poids se pose surtout pour les avions-radars, le « E-2D Advanced Hawkeye » de l’article. Mais n’étant pas un expert, je laisse la plume à d’autres.

    • Jojo dit :

      ce n’est pas un pb de rester sur des catapultes à Vapeur… par contre si on veut catapulter plus lourd, il faut plus de longueur… ça qui ne devrait pas poser de problèmes vu qu’on parle d’un PA de plus de 300m de long contrairement au CDG… les Tomcat étaient catapultés à quasiment 34t…

    • Jojo dit :

      Doublon ? ce n’est pas un pb de rester sur des catapultes à Vapeur… par contre si on veut catapulter plus lourd, il faut plus de longueur… ça qui ne devrait pas poser de problèmes vu qu’on parle d’un PA de plus de 300m de long contrairement au CDG… les Tomcat étaient catapultés à quasiment 34t…

  23. Steph dit :

    C’est la capacité d’accueil du hangar qui fait office de mètre étalon pour déterminer le nombre d’appareils embarqués sur un porte-avions. Si le hangar à une capacité maxi de 30 aéronefs, alors c’est la capacité d’accueil du PA. Même si il pourrait emporter plus d’appareils pour une durée toutefois limitée lors d’une opération ponctuelle avec des avions qui occuperaient alors des emplacements sur le pont d’envol, ce qui compliquerait la gestion des pontées, du pont d’envol, des approvisionnements en armes et munitions, etc…

    • vrai_chasseur dit :

      @Steph
      Oui
      Surface occupée au sol NGF 252 m², Rafale M 166 m² – le NGF prend beaucoup plus de place dans les hangars
      Les missions définissent aussi les pontées :
      FANu (attaque nucléaire) 24 aéronefs + Hawkeye,
      supériorité de zone maritime 2 pontées de 15 + 2 Hawkeye,
      attaque mer- terre de type entrée en premier 2 pontées de 12 + Hawkeye

      Le PANG embarquera également des drones de combat (systèmes de systèmes SCAF)

  24. Sinope dit :

    Les américains songent à faire des PAN plus petit pour disséminer leurs avions sur plus de navires et nous nous voulons faire vers 2050 ce qu’ils auront peut être abandonné vers 2030. J’espère que nous n’allons pas avoir un train de retard mais vu notre incapacité à mener à bien des programmes d’armement depuis trente ans j’ai des doutes.

    • HMX dit :

      Les deux visions ne sont pas forcément incompatibles. D’ailleurs, sauf erreur de ma part, les USA n’envisagent pas sérieusement de renoncer aux PA géants de la classe Ford, mais réfléchissent tout au plus à réduire leur nombre de quelques unités, pour pouvoir construire en parallèle d’autres « petits » porte avions (il est question de 60 000 tonnes quand même…), nucléaires ou non, qui assureraient des missions de porte avions d’escorte, et/ou d’intervention dans des conflits de basse ou moyenne intensité. Au vu du bouleversement des équilibres géopolitiques dans le Pacifique et du développement effréné de la marine chinoise, il n’est d’ailleurs pas exclu que les USA fassent le choix de ne pas choisir, en cumulant les deux classes de bâtiments…

      Rapporté à l’échelle française, il semble difficile de réduire le nombre de nos porte avions (étant donné qu’il est actuellement égal à 1…). L’avenir nous dira si nous parviendrons à construire a minima 2 PAN de moyen tonnage (selon les standards américains !) dans les années 2030. Il serait en revanche intéressant de développer des plateformes d’environ 30 000 tonnes, potentiellement dérivées de la classe BPC, pour accueillir spécifiquement des drones. Je pense plus particulièrement aux drones qui serviront d’effecteurs déportés dans le cadre du SCAF. De tels navires porte-drones agiraient comme des multiplicateurs de force au profit du GAN, le futur PAN pouvant se concentrer sur l’emport de NGF sans « s’encombrer » des drones et des armements associés à ces drones.

      • Mark 41 dit :

        « L’avenir nous dira si nous parviendrons à construire à minima 2 PAN de moyen tonnage »

        Il y a déjà bien longtemps que la France a renoncé a un deuxième porte avions. On peut le regretter, mais le fait est là, un second PA nécessiterai de nouvelles commandes de rafales (que l’on a pas prévues). Il faudrait également plus de frégates (on a annulé 9 FREMM et 2 Horizon qui ne seront pas construites) et les hélicos ASM qui vont avec. Il faudrait également construire deux SNA supplémentaires (vu le programme SNLE NG qui doit suivre, cela parait trop peu crédible du point de vue délais). En fait un second porte avions coute bien moins cher que les équipements qu’il nécessite.

        Et tes drones SCAF, ils décollent comment d’un Mistral? Avec catas? sans? Et l’atterrissage? avec brins d’arrêt? Finalement ton BPC n’as pas grand chose à voir avec la classe mistal.

        • Olivier dit :

          Et un CdG reconverti en porteur de drones qui navigue de concert avec le nouveau pan sur ses vieux jours ?
          Flotte de drones anti sub, patrouille, ravitaillement, etc
          Cahier des charges : facilité d’entretien, moins de personnel aéro pour réduire les coûts
          Ça reste pas donné, mais ça ferait une sacrée paire 😉

          • HMX dit :

            Possible en effet. L’idée d’une fin de carrière d’un CDG reconverti en porte drones aux côtés du nouveau PAN est intéressante… Reste à voir jusqu’où, et jusqu’à quand, les réacteurs nucléaires K15 du CDG pourront être poussés sans que la sécurité soit mise en cause ou que le coût d’entretien devienne prohibitif.

            Un navire type BPC spécialement modifié avec des catapultes et/ou un tremplin pour mettre en œuvre des drones semble quand même plus économique à opérer qu’un PAN d’ancienne génération…

          • Mark 41 dit :

            On nage en plein science-fiction.

            Si le CDG doit rallonger son service, je doute que ce soit pour porter des drones. Personne aujourd’hui n’est capable de dire avec certitude quel sera la masse de ce drone SCAF. Mais il devrait s’approcher de la masse prévue du NGF de 30 tonnes.

            Les catapultes du CDG ont été dimensionnés pour lancer spécifiquement les avions embarqués à bord du CDG (SEM, Rafale et Hawkeye). Changer d’aéronefs, cela supposerai de nouvelles catapultes. Autant construire un deuxième PA (ce qui n’arrivera pas), ça couterai à peine plus cher.

    • Sinope dit :

      @ HMX les américains n’ont pas encore tranché en effet et ne vont pas retirer les classes Ford qui seront construits. Le tonnage des navires construits en remplacement des Ford qui pourraient être annulés n’est pas arrêté et de ce que j’ai lu 60 000 tonnes est une estimation assez haute du poids total à pleine charge.

      Eux pourraient se permettre de faire un mixte avec leurs budget. Mais nous nous ne pourrons pas. D’où le fait qu’il faudrait mieux faire un voir deux navires plus petit au lieu d’un seul de quasi 80 000 tonnes. Cela implique de ne pas faire le NGF tel que décrit (mais ce serait une bonne chose).

      Je ne pense pas que nous aurons le budget pour faire les portes drones que vous décrivez même si c’est une bonne idée.

      • HMX dit :

        Pour le budget, de mémoire le coût des BPC classe Mistral s’établit entre 300 et 400 millions d’euros, soit moins cher qu’une FREMM (environ 700 millions d’euros). Il s’agit de bâtiments low-cost, construits en grande partie aux normes civiles. Une version agrandie avec un pont et un hangar modifiés pour recevoir des drones (suppression de la capacité amphibie), avec une motorisation plus conséquente, quelques brouilleurs et lanceurs Sylver pour l’autodéfense, coûtera certainement plus cher, à l’acquisition comme à l’exploitation, et pourrait approximativement atteindre le prix d’une frégate. Même à 1 milliard d’euros, ça reste une très bonne affaire compte tenu du gain opérationnel apporté par ce type d’unité, qui aurait vocation à être intégrée dans le GAN et agirait comme un multiplicateur de forces.

        Le concept mérite d’être creusé, et y compris en intégrant la question financière que vous soulevez.

  25. Ncz59 dit :

    Alors, explications technique j’ai pas, mais le PANG est censé embarqué des drones en plus, c est pour sa je pense qu’il n’y aura pas plus de Rafale que sur le CDG

  26. Corday dit :

    Certains commentaires sont publiés à tort comme étant des réponses…

  27. VinceToto dit :

    En projet: un PA français encore plus bourré de brevets/tech US pour servir les USA. Ils n’en ont pas assez de PA? C’est pour soutenir leur moral? Leur faire croire qu’ils ont des alliés(et non pas des vassaux serviles?).

    Quand on a de bonnes relations diplomatiques et que l’on a un combat juste ce n’est pas difficile de projeter quelques drones, avions de transports, hélico, Rafales M sur des bases à l’étranger. Bon évidement quand les relations sont mauvaises et que l’on a un combat injuste à mener, en plus de problèmes logistiques(voulus?), il vaut mieux des PA et suivre son maitre.

    • Piliph dit :

      Thèse intéressante. Les guerres justes apportent des alliés, les autres non.
      Dans le premier cas, le PA est inutile. Dans le second, il l’est.
      Il faudrait illustrer.
      Mais déjà la Guerre du Pacifique, 1941-45, viendrait brouiller sinon démentir les choses. Il faudrait, préalablement, faire un tri entre le PA = outil de guerre navale (le cas de la guerre du Pacifique), et le PA = outil de projection de forces vers la terre. (Guerre de Libye, de Syrie, d’Afghanistan, etc.. soit des guerres « impérialistes »).

  28. Max dit :

    L’USS Gérald Ford titre 112 000 tonnes soit presque 3 fois le « Grand Charles »!
    Le nouveau vaisseau amiral de la Marine nationale pourrait faire 70/75 000 tonnes.
    Mais n’est il pas trop tard ?

    Est-ce que le nouveau porte-avions français aura un train pour « COmpenser la GITE » (Cogite) ?
    Unique au monde. Composé de 12 lignes de wagonnets métalliques se déplaçant dans des tunnels perpendiculaires à l’axe de la coque, pour virer à plat et de compenser la gîte générée.

  29. breer dit :

    Ca va certainement être aussi une grande source d’inspiration pour le futur de nos impôts… et voguera sur les mers un beau porte avion, pendant que nos policiers et nos pompiers se feront toujours caillasser dans les cités..

    • Mark 41 dit :

      @breer: Quel rapport avec les caillassages? A moins d’être obsédé par les quartiers populaires, je ne comprend pas cette remarque.

      Dans le même genre, je pourrai tout aussi bien dire: Un porte avions ne nous sauvera pas des morts sur la route. Ou encore, un PA ne réduira pas l’évasion fiscale. Pire, il ne sauvera personne du COVID^^.

      • Piliph dit :

        Oh le beau sophisme….

        • Mark 41 dit :

          Pardon Piliph, ici c’est l’espace dédié aux remarques idiotes. Faire un parallèle entre les cités et de PA NG, est assez curieux, et démontre un raisonnement clairement politicien.

  30. USS France dit :

    De bon négociateurs pourraient obtenir la vente d’un certains nombre de PA-NG, du moins la construction sous liscence aux Etats-Unis dans le cadre de leur projet de PA de moyen tonage (un peu comme le programme FREMM-FFGX) comme juste retour pour l’achat de la France de catapultes et E2D hawkeye qui coutent déjà plusieurs milliards de dollars, ce serait équitable et bénéfique pour les 2 pays…

    • Piliph dit :

      Vous partez d’une hypothèse qui resterait à démontrer : que, vu des USA, les relations franco-américaines doivent être « équitables » et mutuellement bénéfiques.

  31. Ce porte-avion sera le plus imposant du monde, de face en tous cas: 79.5 mètres de large (39 à la flottaison) alors que le Gérald Ford n’en fait que 78…

    https://www.meretmarine.com/fr/content/pa-ng-une-plateforme-taillee-pour-les-combats-de-haute-intensite

  32. Thierry dit :

    Y z’ont pas montré la maquette du futur porte avion français au Pacha du Gerald Ford ? parce que là il aurait demandé : « mais c’est quoi ça ? qu’est que vous fabriquez ???? »

    la superstructure sur le pont d’envol ne ressemblant tellement pas à un porte-avion qu’on pourrait la confondre avec une blanchisserie chinoise ou l’église d’une nouvelle secte, voir même un casino flottant avec quelques néons-led fluos.

  33. Décidément ce PA est d’une longueur démesurément longue… à voir le jour.
    2038 : même le prochain Battlefield ne fait pas autant dans le teasing : il s’agit peut être finalement d’une stratégie marketing

  34. Xi Jinpang dit :

    Bonjour,
    pourriez-vous me transmettre les plans de ce futur PANG, j’ai une flotte à construire moi ! (mp pour discuter prix…)

    • Frank dit :

      @ Xi Jinpang Les plans sur la comète céleste d’ici 2038, c’est difficile à ce stade.
      J’ai mieux. Facile à copier et améliorer. Vintage.
      Le projet de classe A-150, 80 000t, 30 nœuds, et 6 canons de 510, tout cuirassé de partout, qui remorquerait votre PA d’occase, qui croupit dans un lagon près de Sutong, sur le Yangzi Jiang.
      Des terreurs. Des flingues de concours dans le Détroit de Taiwan contre les malfaisants.
      Je vous fait un prix pour le lot, faites offre, à suivre, je prends le Yuan, entre autres.
      J’ai d’autres Chinois sur le coup, faîtes vite…

  35. mulshoe dit :

    Nous qui avions grand besoin d un 2e PA ! Ce ne sera pas pour demain ! Le CDG restera necore longtemps sur une béquille .