Espace : Soutenue par le ministère des Armées, l’entreprise Unseenlabs passe à la vitesse supérieure

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Prof de physique dit :

    Comment vont ils gagner de l’argent ?
    qiel service vont il vendre ?
    Et à qui ?

    • BoitaR dit :

      Un système de localisation pour les navires indépendant du GPS américain et du Galileo Européen? Du monde à mon avis. D’autant qu’au contraire des deux premiers systèmes, on parle de nano satellites, donc plus difficiles à neutraliser. Ce serait pourtant une priorité stratégique dans le cadre d’une guerre symétrique engageant plusieurs pays militairement développés.

      Hors, d’aucun pourrait penser que les probabilités de conflits sont en augmentation en ce sens.

    • Alexandre dit :

      Vous devriez changer de pseudo… Ils proposent de localiser n’importe quel navire grâce aux ondes électromagnétiques émises par ceux ci et ils vont évidemment vendre cela aux militaires.Tout est écrit dans l’article.

    • François de Brest dit :

      Les besoins sont considérables: pays, organisations internationales, ONG, …
      Et autant dire que si on a bien fait les choses au niveau contrat et soutien, nous aurons accès à des services premium, mais bien sur en y mettant le prix

    • Balthus dit :

      J’imagine qu’ils doivent avoir des garanties que l’état Français utilisera leur service si il fonctionne et qu’il est utile.
      Après les investisseurs, ils font un pari. Soit le projet est un succès et ils gagnent de l’argent, soit c’est un échec et ils perdent leurs mises.

  2. oryzons dit :

    Il y a du monde au portillon comme clients !

    Les marines nationales, les gardes côtes, les ONG…

    Traquer les actes de piraterie, la pêche illégale, les trafics, les mouvements non déclarés des bâtiments militaires…

    Pour la surveillance maritime c’est potentiellement un « game changer », comme disent les gens intelligents.

    • fabrice dit :

      Oryzons
      C’est parce que vous avez peu d’éléments de comparaison.
      https://www.calcalistech.com/ctech/articles/0,7340,L-3904570,00.html
      Sur le renseignement maritime, la N°48, Windward, vous noterez qu’elle a levé 38M de $ (à comparer aux 20M d’euros d’Unseenlabs)
      https://www.wired.co.uk/article/ship-tracking-winward-ai
      Visiblement la Lloyd (la plus grande compagnie d’assurance maritime du Monde) a signé un contrat avec eux.
      https://www.calcalistech.com/ctech/articles/0,7340,L-3725781,00.html
      Fondé par deux anciens des SR israéliens, certainement une technologie militaire civilisée, on comprend pourquoi Israël sait où se trouvent les bateaux iraniens…Le big data on y est…
      Concernant l’observation par des nano satellites, ce n’est pas nouveau, https://nocamels.com/2021/03/3-israeli-nanosatellites-space-mission/ en fait depuis au moins 2006…https://en.wikipedia.org/wiki/Israeli_Nano_Satellite_Association
      On se félicite (à juste titre, on est quasiment les 1ers de l’UE hors RU) d’avoir 13 licornes françaises et 21 potentielles https://start.lesechos.fr/innovations-startups/tech-futur/ces-start-up-francaises-qui-pourraient-etre-les-prochaines-licornes-1306504…On en est à 63 Israéliennes https://blogs.timesofisrael.com/q1-of-2021-sees-9-israeli-startups-become-unicorns-as-it-turns-to-healthcare/…La liste https://www.techaviv.com/unicorns
      D’où l’importance de partenariats sur des objectifs communs (lutte contre le terrorisme jihadiste…). et avec le recul la stupidité crasse de certaines analyses du Quai (le « petit pays de merde voué à disparaître »)

      • oryzons dit :

        Ce qui est intéressant n’est pas le montant de la levée de fonds.
        C’est qu’elle est réalisée alors qu’il y a déjà 3 satellites en orbite.

        Les premiers satellites étaient là pour tester et valider la technologie.
        Le fait de passer à l’étape suivante indique donc que la technologie fonctionne.
        Et ce n’est pas juste de l’observation maritime ou de la géolocalisation traditionnelle comme l’est le GPS.
        C’est à terme le repérage en temps réel sur l’ensemble du globe de tous navires naviguant qu’ils le veuillent ou non !

        Si les Israéliens font la même chose, tant mieux pour eux.

        Mais je réitère, si cela fonctionne c’est une révolution pour la surveillance maritime, militaire ou civile d’ailleurs.

        Quant à la politique française vis à vis du moyen Orient en général et d’Israël en particulier elle va changer, elle est déjà en train de changer en réalité.
        En fonction de l’élection 2022 ce changement sera plus ou moins fort.

        A mesure que les lois forgeant la laïcité française seront renforcées, que les lois antiterroristes seront étendues, que le contrôle de l’immigration sera resserré, que la police se verra dotée de plus de pouvoirs, que des lois seront passées pour que l’exécution des peines soient effectives… A mesure que tout cela arrivera inexorablement (et cela arrive déjà alors que nous venons d’avoir 9 ans de Hollande / Macron), la France sera de plus en plus conspuée par l’arc Frères musulmans. En étant naturellement rejetée par certains, le rapprochement avec d’autres se fera tout aussi naturellement.
        Grèce – Égypte – Israël – EAU vont former une alliance d’intérêts communs avec la France, c’est une évidence.
        Même chose un peu plus loin : Inde plutôt que Pakistan.

        • fabrice dit :

          Oryzons
          Je suis d’accord qu’un rapprochement entre la France et Israël est logique et va dans les intérêts de la France.
          Il s’agit de bien plus qu’un simple partenariat franco israélien qui est en jeu mais d’un partenariat USA-Canada-France-RU-Grèce-Chypre-Israël-Egypte-EAU-Inde-Singapour-Australie
          Ce rapprochement est combattu par un lobby puissant qui a régné en maitre pendant presque 50 ans au Quai d’Orsay et qui bénéficie des mensonges et des demi vérités que ses amis de la presse ont distillé et instillé ainsi que de préjugés antisémites.
          J’essaye juste de monter que ce lobby s’est trompé totalement dans ses analyses et que ses actions se sont montrés catastrophiques pour les intérêts français.

      • Ah Ca ! dit :

        Rien de nouveau sous le soleil… d’Israël
        Les types ont probablement mis la main sur la technologie durant leur service, démissionnent et exploitent la technologie dérobée… Ce qui me fait toujours rire c’est qu’ils fassent leur dance du ventre en prétendant être les meilleurs alors qu’ils ne sont que de simples petits boutiquiers.
        Je leur reconnais leur culot.

      • Euclide dit :

        @ fabrice
        Tout ce que fait l’Etat hébreu est fantastique sauf la politique des diplomates du Quai d’Orsay.
        Pour en revenir au  » petit de merde voué a disparaitre  » les sources sont bibliques et hébraiques et non pas françaises. https://www.cairn.info/revue-pardes-2013-1-page-205.htmr

  3. ji_louis dit :

    Le principe:
    – Détection des effets doppler dus au transit spatial pour la géolocalisation (ça existe depuis +30 ans)
    – Identification par écoute des émissions EM (en particulier les émissions « civiles »)
    – Suivi de la situation de surface mondiale par enregistrements automatisés en bases de données en temps presque réel (3 satellites par orbite de 400 km d’altitude = passage toutes les 15 minutes)
    – discrimination des signaux proches par des algorithmes (relativement simples) et « l’intelligence artificielle appliquée au big data »

    Bref, c’est https://www.marinetraffic.com à base de satellites (au lieu d’AIS), agrémenté de services supplémentaires grâce aux satellites.

    Les navires peuvent couper leur AIS, c’est beaucoup plus difficile (voire illégal) de travailler en mer dans un silence radio total.

  4. Thierry dit :

    le vrai changement d’échelle ce serait d’utiliser des satellites de taille normal comme le font les grands au lieu de ces jouets miniatures qui ressemblent à un nouveau jeu de société.

    Et d’ailleurs c’est quoi la durée de vie de ces satellites de poche? vu la taille de la batterie ça doit pas tenir bien longtemps avant de devenir un débris comme un autre qui gravite autour de la terre.
    Mais le salaire des dirigeants nous coutera plus cher que cette boite de jeux et ses babioles à tirer à la fronde dans l’espace.

    • Michel dit :

      Nous voyons vraiment un spécialiste dans le domaine spatial et des nanosatellites !!!!!
      Affligeant !!!!!!
      Il vaut mieux 50 nanosatellites qu’un satellite de 15 tonnes ……
      C’est pas avec vos arguments à deux balles que vous allez nous faire changer d’avis !!!!
      Vous savez lire : « Actuellement, Unseenlabs dispose de trois nano-satellites en orbite »
      Les investisseurs ne sont pas des nuls dans le domaine, allez sur le site de chacun des investisseurs, après vous pourrez peut-être nous prouver que vous avez raison ?????
      Ils savent très bien que cela peut rapporter gros !!!!!

    • twouan dit :

      Il y a plus d avenir dans le petit que dans le gros parceque pour bien recevoir mieux vaut ne pas être haut. Et en bas, ça frotte donc ça ne vole pas longtemps (gros ou pas) -> pas de problème de déchets non plus.

      Très au delà des navires, tout ce qui émets (un peu fort) est localisable.

      Plus tu as de satellites, plus tu passes souvent (évidemment) mais plus tu utilises ta station sol (parceque si tu n as qu un satellite pas geostationnaire 90% du temps elle glande). Donc 30 petits ça fait bien plus de travail que 3 gros. Enfin tu peux en remettre facilement en l air comme tu utiliseras (a terme) des espaces « libres » dans les coiffes.

      Ps C’est le soleil qui fournit l énergie.

    • napoleon dit :

      en cas de conflit ils seront plus difficile à neutraliser car plus petit et plus nombreux, les batteries d’un satellite sont constemment rechargés par ses panneaux solaires

    • Dante dit :

      Mais merci d’enrichir la discussion !

      Vous n’y connaissez visiblement rien et sur aussi peu d’information avez un avis bien tranché comparé à des spécialistes du domaine qui ont investi dans cette entreprises qui je le rappelle a dejà fait démonstration de son savoir-faire avec ces 3 premiers satellites.

  5. MasCal dit :

    C’est pour ça que si une force offensive vient de l’espace (ET), tous les batiments et engins/bases de surface seront localisés et détruits très rapidement sans qu’ils ne détectent quoique ce soit de par leurs « courts » rayons de détection. Frappes orbitales imparables.
    MasCal