Le ministère sud-coréen de la Défense lance le développement d’un blindé 6×6 robotisé

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Prof de physique dit :

    1 Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger ;
    2 Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la première loi ;
    3 Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.
    Je sais, c’était de la science fiction des années 1940 – 1960.
    Depuis l’humanité s’acharne à créer terminator.
    Il y a quelque chose de débile et suicidaire à mettre tant d’intelligence dans ces engins autonomes.
    je me souviens d’une époque pas si lointaine où les robots tueurs autonomes étaient considérés comme des mines élaborées, et donc interdits par les conventions internationales.
    Le soucis est toujours le même. si nous n’en faisons pas, les psychopathes incontrôlables à la Xi Jiping vont en faire et acquérir un avantage militaire.

    • NulH dit :

      Propos 1, 2 et 3, ci-dessus, s’agit-il d’un projet de CDCF ????

      Puis aller voir les questions de complexité vs SdF, dont niveau de confiance ??
      Après cela, on reparlera de l’IA et autre 100% autoqqchose et 100% SdF…
      Ou encore revoir ses basiques en automatisme vs fiabilité !!! Le bonheur, serait que rien ne s’use, tout est modélisable… ben voyons cela … comme le prouver !!!

      On ne dirait pas que la France est bien en avance sur ces questions… de SdF, au moins depuis 40-50 ans, en collaboration avec nos amis US et autre Japon… mais pas que…

      Humeur de y a qu’à !!! Hi Hi Ah Ah …Eh Eh c’est quoi …

      • prof de physique dit :

        Et en français dans le texte, cela donne quoi ?
        je n’ai pas compris grand chose à votre propos.

    • AirTattoo dit :

      Citer Isaac Asimov est malheureusement plus d’actualité. On ce dirige plutôt sur des programmes plus proche de Skynet ou le plus riche aura la plus grosse armée de robots tueurs.
      La stupidité est a priori une caractéristique majeur chez l’homme. Heureusement, la nature réglera ça d’elle même.

      • Fred dit :

        @ AirTattoo

        Les intrigues des romans d’Isaac Asimov sont souvent justement bâties sur la mise en contradiction de ces lois (qui semblent protéger l’Homme des robots) par des tordus pour que les robots puissent agresser les humains malgré tout. De toutes les manières, je suis absolument convaincu que les IA robotiques en cours de développement ne sont pas pourvues de ces lois humanistes.

        Je suis assez d’accord avec ton avant dernière phrase, c’est ce que nos cousins canadiens appellent le PFH (le « putain de facteur humain »).
        Pour la dernière, je te trouve très optimiste, hélas ; mais je ne demande qu’à être détrompé : tu vois cela comment ?

        • AirTattoo dit :

          Réchauffement climatique, disparition de la bio-diversité, peut être une guerre a cause de la surpopulation et des vagues migratoires… De toute façon on est de passage, la terre ce rapproche inexorablement du soleil, l’ozone chute, le climat change.

        • Fred dit :

          @ AirTattoo

          Ok, c’est plus clair : nous partageons le même constat. Tâchons de limiter les dégâts. Pour ce qui est du soleil, il reste une poignée de milliard d’années avant qu’il nous dévore, si nous sommes pas trop cons (?), nous aurons les moyens de préparer notre déménagement, voir de régler son fonctionnement. Les populations ont paradoxalement la propriété de s’auto-réguler avec le développement.

          Sais-tu qu’on a découvert le chainon manquant entre le singe et l’Homme ? … C’est nous :o)

          Ceci dit, si l’humanité disparaissait, cela ne me poserait aucun problème métaphysique. L’important à mes yeux, c’est de limiter les souffrances des individus et de favoriser leur épanouissement.

      • Marc Mora dit :

        Ha oui les robot tueurs, brrrrrr !!! , c’est comme l’holocauste nucléaire, ca fait froid dans le dos, bon je vous l’accorde depuis 1945 on s’y est habitué, au froid et cette satané fin du monde dans une horrible guerre nucléaire ne semble toujours pas décidée a venir …la garce ! ) heureusement, comme vous dite, la nature va régler le problème de la stupidité humaine…elle commencera par la votre j’espère

        • AirTattoo dit :

          Bien sure Marc, probablement par la mienne sans aucun doute mais je suis en accord avec mes idées et surtout pas vindicatif. A chacun ses idées .

        • Fred dit :

          @ Marc Mora

          Drôle d’optimisme (comme « drôle de guerre »), drôle de logique : ce qui n’est pas advenu n’adviendra pas (!).

          Un des problèmes que posent les robot tueurs autonomes, c’est qu’il n’y a pas de seuil à leur emploi – à la différence du nucléaire – et favorise leur emploi, y compris en basse intensité, voir en actions non déclarées.

    • marcel dit :

      Je partage votre avis, opinion, vision… vos inquiétudes liées aux psychopathes autoritaires et nationaux dictateurs, bientôt l’extermination ?
      (Mais les peuples?)

      • Haeussler dit :

        Ce sont les règles de la robotique, inventées par Isaac Assimov, un auteur de SF du XXe siècle…

      • Fred dit :

        @ marcel

        Il y a peu de peuples qui aient réussi à empêcher la survenue d’une guerre de survenir ou y aient mis fin, comme l’atroce boucherie de 1914-1919 par exemple.

        Je ne vois que deux exemples (?) :
        – la révolution portugaise de 1974
        – La révolution bolchévique de 1917

    • lxm dit :

      On peut imaginer le dictateur ultime, toute son administration, toute son armée est composée de robots; l’IA a permis de trouver et anticiper toutes les failles humaines. Tous les autres humains sont ses esclaves, et si un jour il a peur de mourir de vieillesse et que le monde se passe de lui ou simplement craindre que les gens sautent de joie, il pourra donner l’ordre de sacrifier l’ensemble de l’humanité avec lui.
      Les humains sont assez bêtes pour que cela reste plausible.

      Il y avait ce sketch des guignols de l’info où il n’y avait plus que 2 personnes dans la world company qui approvisionnait l’ensemble de l’humanité juste en appuyant sur un bouton, pendant que les autres étaient tous au chômage, le chef regarde son second et pense à le virer pour faire de nouvelles économies.

      • Fred dit :

        Je propose un « changement de paradigme » (concept à la mode, mis à toutes les sauces) : ne plus parler d’IA (intelligence artificielle) mais de CONAR (connerie artificielle), pour ce qui touche aux Robot tueurs autonomes.

    • Marc Mora dit :

      ha ah ! je suis d’accord, il faut sauver les petit chats
      Plus sérieusement avant de déblatérer autant d’inepties, je vous invite a aller lire l’article de la revue DSI N° 132 ( Novembre/Décembre 2017 ) page 74 dont le titre est tout a fait éloquent, je cite :
      les robots de combat vont ils massacrer l’humanité ( et les petits chats ) ? Sociologie d’un débat non informé

      • Edgar dit :

        @Marc Mora Je ne me fais aucun soucis pour les petits chats: dès que les souris commenceront à ronger les câbles de Skynet, les chats seront les bienvenues sur les genoux du monstre (et un robot, ça chauffe…)

      • Fred dit :

        @ Marc Mora

        DSI est une revue habituellement de qualité, mais je ferais une exception notable pour ce titre qui ne fait pas honneur à une revue « sérieuse ».

    • tschok dit :

      @Prof,

      Si on ne le fait pas, les autres le feront. C’est une idée qui est assez souvent avancée pour justifier l’inéluctabilité du progrès technique. Pourtant, lorsque l’on s’interroge sur les motivations des grands inventeurs, chercheurs, découvreurs, etc, à part de rares inventions comme celle de la bombe nucléaire, qui relève clairement de cette logique, pour le reste, les motivations sont assez variées.

      On y trouve la curiosité, la recherche de la considération sociale, l’esprit de lucre, le goût pour l’aventure et l’esprit d’entreprise, l’altruisme, la nécessité (le besoin de trouver des solutions à des problèmes concrets comme par exemple, mettre au point un meilleur alliage pour qu’un truc soit plus solide), la recherche de la suprématie, etc.

      Il rare qu’il n’y ait qu’une seule motivation, en tout cas. Si on regarde les pionniers de l’aviation, par exemple, on trouve des personnalités aussi différentes qu’un Santos Dumont, avec des côtés un peu dandy touche à tout et exubérant, et des types comme les frères Wright , plus ambitieux et businessmen.

      Le premier a laissé à la postérité l’invention de la montre bracelet, dont il n’a tiré aucun profit et les second ont créé ce qui allait devenir une des plus grandes entreprises de l’aéronautique mondiale.

      Sinon, sur le progrès technique, on sait au moins trois choses qu’on énonce sous forme de principe:
      – Si c’est possible, on le fait.
      – Une nouvelle technologie est intrinsèquement transgressive des valeurs morales de son époque.
      – Une technologie d’un temps N serait considérée par gens venus d’un temps N-x comme de la magie ou de la science fiction (x doit être une durée assez longue, mais pas tant que cela).

      L’IA entre assez bien dans ce cadre, surtout si on la combine à des armes. Ce qu’on va faire, puisque c’est possible. D’ailleurs, c’est déjà fait. Et ça nous dérange parce que c’est transgressif de nos valeurs. Mais il y a quelques années on considérait que ça relevait de la science fiction (Cf le film Terminator).

      Ce petit modèle pour penser avec nous explique donc ce qui vient de se passer.

      Mais il ne nous explique pas ce qui va se passer. Parce que le film continue et le mot fin n’est pas encore écrit, quoique les commentaires ci-dessous le laissent penser, ce qui est en fait un effet normal de ce genre de technologies, qui déclenche souvent des réactions eschatologiques (de fin du monde).

      Alors que ce qui provoque la fin du monde, ce sont des trucs beaucoup plus simples, comme par exemple: mais au fait, où terminent nos ordures ménagères? Didon chérie, t’as une idée? Ben non, chaipas. C’est important? Oh non, j,’me demandais, cétou, parce que j’trouve que la TEOM est un peu chère.

  2. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Il a d’ailleurs le premier à déployer le Samsung Techwin SGR-A1, un système d’armes létales autonome [SALA] afin de remplacer les sentinelles ]

    La ligne MORICE avait des systèmes détectant des intrusions sur base de radars anti-mortiers AN/MPQ-4 ( ?????? à confirmer hein avant de critiquer ) et permettant un tir d’artillerie sur la zone oùi une intrusion était détectée .
    Mais c’est vrai que ce système Sud-Coréen est une véritable avancée qu’il faut saluer .
    Il existe aussi de nombreux projets DIY assez sympas pour les périodes de confinement ( Gladiator II ) ! ;0)

    • Fred dit :

      Ce que tu décris n’est pas un « un système d’armes létales autonome », puisqu’il y a intervention humaine. On pourrait dire la même chose d’un officier muni de jumelles et qui dirigerait le tir de sa section d’infanterie.

      Il y eu un « un système d’armes létales autonome » qui date du « Mur de Berlin », qui fût équipé de mitrailleuses automatiques guidées par radar du côté de l’Allemagne de l’est. Ce qui causa un grand scandale à l’époque. Aucune IA, ça tirait sur tout ce qui bouge, y compris sur les gardiens du mur qui auraient voulu eux-même prendre la poudre d’escampette (ce qui arrivait parfois). Cela résolvait aussi le problème des soldats qui répugnaient parfois à tirer sur les fuyards. Finalement, les soldats, c’est le maillon faible de la défense ;o)

      P.S. Un court article « ébauche » de Wikipedia, mais qui est intéressant par ses annexes et son lien externe.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_d%27armes_létales_autonome

      • Daniel BESSON dit :

        @Fred et @Marc Mora

        Merci pour vos réponses . Il me semble que le système de la Ligne MORICE avait été automatisé vers la fin ( ??? ) pour un pointage automatique avec bien sûr une décision humaine pour l’ouverture du feu . Mais comme je n’arrive pas à retrouver l’article de stratisc.org qui le décrivait je citais de mémouâre et donc les  » ??? »
        Il est toujours bon comme vous le faites de refaire la généalogie de ce type de systèmes . C’est le cas par exemple en ce moment avec les drones navals mis en oeuvre par l’US Navy ou les  » Teletanks  » ;0)
        Cela permet d’avoir du recul .
        Concernant le projet Sud-Coréen de véhicule il me semble que Panhard™ avait proposé quelque chose de « semblable » dés 1999 et avait proposé de le tester au Kossovo . ( Je cite toujours de mémouâre , sans vérifier , donc SVP pas de propos agressifs ! )

    • Marc Mora dit :

      Les tourelles type SGR 1A , qui ne sont rien d’autre que des tourelleaux téléopérés, d’une part celles ci n’ont que des performances limités et , d’autre part emploie autant de personnel qu’un système d’artillerie classique, ce qui de plus, en soit ne sont vraiment pas des nouveautés.
      Je vous rappel que le système AGEIS américain est en grande partie automatisé ( phalanx , lancement de missile surface -air ).
      A cela, il ne faut pas oublier une arme comme l’AGM 84K SLAM-ER , qui dispose d’une capacité de reconnaissance automatique de cible et qui n’a connu qu’un succès commercial limité ( voir un demi échec )

      Je terminerais par le système d’arme Brimstone, qui fut employé par les pilotes Anglais lors de la campagne de Lybie en 2011, n’a été utilisés dans son mode  » automatique  » que très marginalement alors que le théâtre d’opération s’y prêtait parfaitement

      Il n’y a donc aucune avancés notable dans tous ces systèmes d’arme, n’en déplaise aux alarmistes de tous poil

      • fabrice dit :

        Tout à fait et le char ne roule qu’à 10km à l’heure et est incapable de franchir les Ardennes…Oui c’était vrai…En 1920…pas en 1940…Oh quelle surprise ! Votre pensée c’est le genre de raisonnement qui conduit à « l’étrange défaite » qui n’a rien d’étrange (voir Marc Bloch). Il faut voir plus loin. On a besoin d’officiers jeunes et visionnaires.

  3. Michel Dakar dit :

    Une idée progressiste comme ça en passant, les robots militaires qui se suicident ?

    • MAS 36 dit :

      ça arrivera avec le syndrome post traumatique

      • Fred dit :

        @ MAS 36

        Meilleure remarque pince sans rire 2021 [pour l’instant]* ;o)

        .
        * selon le classement officiel de Fred

        • MAS 36 dit :

          merci , j’ai donné le meilleur de moi moi même, la concurrence est rude sur le site.

    • Frédéric dit :

      Missiles et  »drone suicide », cela existe depuis longtemps.

    • Gros-Bill dit :

      Mariage pour tous et robot parentalité ? 😉

    • Thaurac dit :

      Comme qui être « Progressiste » n’est pas un signe d’intelligence…

  4. Parabellum dit :

    Robots armes d entrée en premier et drones armes endurantes doivent devenir des séries conséquentes pour notre armee ainsi que des vecteurs longue portée missiles …sachons innover en independance…et protégeons nos vies .

    • MAS 36 dit :

       » Militaires et robots militaires de tous pays SAUVEZ des vies ! Restez chez vous ! « 

  5. fgnico dit :

    Bonsoir
    je vais peut-être soulever demarrer une polémique , je vous prie de m’en excuser; mais à la lecture de cet article , je remarue l’Inde dans le lot de nations étudiant c type de matériel..oui ben en même temps l’épidémie du Covid et incontrôlable chez eux… par cintre ils exportent après fabrication de xxx de médicament, alor conclusion ?
    je vous laisse le choix et plus ‘intervention de ma part sur le ujet
    Merci et bonne soirée
    Francis

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ je remarue l’Inde dans le lot de nations étudiant c type de matériel.]

      Effectivement ! Ils annoncent depuis 20 ans un drone 100 % indigène avec moins de 70 % de composants importés …
      Comme leurs zincs , leurs blindés ,…
      Pour leurs PL ils ont réussi une production 100% nationale après avoir réussi à copier LEYLAND ™ , MAN™ , NISSAN™ , FIAT™ ,…. C’est un peu comme les ZASTAVA™ et les MOSKVITCH™ 100 %Polonaises et Soviétiques ….
      C’est un bon filon pour les cinéastes si vous tournez un film de guerre se déroulant dans les années 50 ou 60 ! ;0)
      Pour le moment leur principale soucis c’est de produire de l’O2 ! Ils vont même jusqu’à utiliser la production de leurs aciéries pour éviter un carnage … Ils produiront juste un peu moins d’acier pourrave pour leurs blindés à envoyer face aux Pékinois ! ;0)
      https://www.moneycontrol.com/news/business/economy/steel-industries-turn-out-to-be-indias-saviours-amid-oxygen-short-supply-6800941.html

  6. Pépico dit :

    La guerre des robots, quand j pense q l’homme est déjà robotisé du moins presque, j crains l’avenir, hier c’était des combats d’Homme à Homme, aujourd’hui c des combats d lâches, fini la loyauté, l’honneur et j’en passe, pov monde.

  7. ji_louis dit :

    Pour chaque arme autonome, il faut se dire que la Chine (entre autres) a beaucoup plus de moyens et de capacités de production, et beaucoup moins de retenue morale. Nous leur montrons quoi copier (quand ils n’ont pas encore de l’avance) en faisant la publicité de ce que nous faisons, l’inverse est moins vrai.

  8. Vins dit :

    Vu la tournure des matos militaires, il est urgent d’investir lourdement dans le cyber…

  9. Plusdepognon dit :

    La Corée du Sud fait d’énormes efforts dans cette direction :
    https://blablachars.blogspot.com/2021/01/la-journee-de-la-mule.html

    Au niveau du 38ème parallèle notamment :
    https://www.air-cosmos.com/article/core-du-sud-intelligence-artificielle-et-robots-sniper-au-nord-du-38me-parallle-24644

    La France avait quelque chose, mais malgré un parrain prestigieux, c’est tombé à l’eau :
    https://www.rtl.fr/actu/sciences-tech/snibot-le-premier-robot-sniper-au-monde-est-francais-7793877320

    Toutes les technologies des pays mises bout à bout coûtent heureusement horriblement chères, mais cela commence à ressembler aux films et ouvrages de science-fiction :
    http://www.opex360.com/2015/04/29/exacto-la-balle-qui-permet-aux-tireurs-delite-de-faire-mouche-les-coups/

  10. Pedro dit :

    « Rheinmetall ainsi développé le « Multi Mission Unmanned Ground Vehicle », un engin doté d’une mitrailleuse de 12,7 mm et de lance-roquettes Panzefaust 3… » alors pourquoi les teutons nous font un vélo pour que le projet de drone européen ne soit pas armée ? Quelqu’un peut-il me l’expliquer ?

    • Polymères dit :

      Car un industriel fait ce qu’il veut, ce n’est pas pour autant que les politiciens allemands vont l’acquérir pour l’Allemagne.
      Le drone européen, ce sera pareil, ce n’est pas par ce que les allemands ne veulent pas d’un drone armée dans la Luftwaffe que l’industriel ne développera pas cette capacité pour les autres pays partenaires.
      Au final les allemands auront un Eurodrone non armé et les autres seront presque tous armés.
      Il faut savoir différencier la volonté politique allemande qui se tire plus de balles dans le pied avec ce qui se fera au final, on a trop tendance à prendre leurs problèmes pour les nôtres, à croire que leurs exigences s’imposeront aux nôtres, mais ce n’est pas le cas, nous avons également nos propres exigences qui vont se heurter aux leurs et qui finira dans le cas de l’Eurodrone par produire un drone ayant la capacité d’être armé mais un accord « politique » interne allemand pour que la version destinée à leurs forces ne soit pas armé.
      Mais nous en France, on est trop focalisé sur tout ce qu’ils disent ou veulent en ayant la mentalité que tout cela va s’imposer à nous sans qu’on ait notre mot à dire.
      On négocie et on a nos exigences également, comme pour le MGCS, il y a une guerre interne entre deux lobbys industriels avec KMW et Rheinmetall, c’est leurs problèmes à eux, ils ont rognés les 50% destinés à KMW sans toucher aux 50% de Nexter. Ce que certains perçoivent comme un affaiblissement de Nexter est en réalité un renforcement car les allemands ont réduits l’importance de KMW dans KNDS.

      Il faut arrêter de vouloir entrer dans des polémiques inutiles par précipitations quand on est encore dans des situations ou rien n’a été décidée concrètement, d’arrêter de prendre les considérations et volontés allemandes comme des faits accomplis quand il s’agit ni plus ni moins de leurs éléments de négociations auxquels on opposera les nôtres.

      • tschok dit :

        Oui, mais si on peut plus entrer dans des polémiques inutiles avant que la moindre décision ait été prise, qu’est-ce qu’on va devenir?

        Et puis ça oblige à réfléchir ce truc-là?

        Mais comment voulez-vous qu’on puisse balancer des accusations germanophobes aux Boches dans ces conditions-là?

        Rolala, pov de nous. Heureusement qu’il nous reste les banlieues (et un quarteron de généraux en retraite pour écrire des article à la con dans Valeurs Actuelles) pour mettre un peu de sel dans nos tristes existences.

  11. fabrice dit :

    Il semblerait qu’en Asie on souffre moins du syndrome « politique arabe » qui avec « les migrants islamistes des chances pour l’univers » parasitent encore notre Etat profond et les kéké « tous ensembles » du Quai.
    https://www.defensenews.com/industry/techwatch/2021/03/05/korean-and-israeli-firms-eye-partnership-to-arm-helicopter-with-kamikaze-drones/
    Robots, drones, drone kamikazes, IA, surveillance vidéos, cloud, cyber, digitalisation…Ce n’est plus de la science fiction, ça avance à grand pas.

    • Fred dit :

      @ fabrice

      Amalgames débiles et hors sujet.

      • tschok dit :

        Il peut pas s’empêcher. Il a la politique arabe de la France dans le pif. Ca lui est resté comme un manche à balai dans le… enfin bref, et personne n’a songé à lui retirer.

        C’est d’autant plus con qu’Israël a une politique arabe, maintenant. Il parait que les industriels israéliens de l’armement ouvrent des représentations y-compris en Arabie Saoudite. Le ministre de la défense israélien fait un peu la gueule, parce que lui aussi a un manche à balai que personne n’a retiré, mais les autres veulent faire du business, et le pognon, dans ce secteur, c’est quand même une grosse motivation.

        Alors, chuis curieux de voir comment fabrice va prendre ça.

        Si ça se trouve, dans deux ans, Israël vend Iron Dôme aux saoudiens qui en ont marre de se prendre des missiles houtis sur le coin de la gueule, à l’improviste. Et lui sera encore là à nous faire chier avec la politique arabe de la France, une relique qui date de De Gaulle…

        Si je lui dit que c’est libidinal, il va mal le prendre.